Ram Yesht (Chapitre 15)
Onelittleangel > > Ram Yesht (Chapitre 15)  :
(59 Versets | Page 1 / 2)

Version Afficher Taille
FrançaisOui | NonA- | A | A+


15.0

K hshnaothra à Ahura-Mazda... Ashem Vohû. Je me reconnais Mazdéen... Khshnaothra à Râma-Qâçtra, au vent à l'action supérieure, élevé au-dessus de toutes les créatures. Honneur à toi, en ce qui est de toi qui appartient à ÇpentaMainyus, ô Vaya.


15.1

J e veux honorer le génie des eaux et la puissance qui abat, et l'un et l'autre de ces (deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons (Vayou), le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis.


15.2

I l lui sacrifia, Ahura-Mazda le créateur, dans l'Aryana Vaeja, de nature parfaite, sur un trône d'or, sur un tapis d'or, sur un coussin d'or, avec le Bareçma étendu en faisceau, avec des présents répandus en abondance ;


15.3

E t il lui demanda cette faveur : Donne-moi, ô Vayou à l'action supérieure, que je tue des créatures d'Anro-Mainyus autant qu'aucun autre appartenant à Çpenta-Mainyus ne peut le faire.


15.4

I l lui accorda cette faveur, Vayou à l'action supérieure, comme le désirait Ahura-Mazda, le créateur.


15.5

N ous voulons honorer Vayou, à l'action supérieure, et ce qui de toi, ô Vayou ! appartient à Çpenta-Mainyus. À cause de son éclat et de sa majesté, nous voulons l'honorer d'un culte public. Nous honorons le vent puissant, à l'action supérieure, par nos offrandes de Zaothra, en offrant le Hôma, etc. [250]


15.6

N ous voulons honorer le génie des eaux et la puissance qui abat, et l'un et l'autre de ces (deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons (Vayou), le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis.


15.7

À lui sacrifia Haoshyanha le Paradhâta, sur le Taera, constitué de fer, sur un trône d'or, sur un tapis d'or, sur un coussin d'or, avec le Bareçma formé et des dons répandus en abondance.


15.8

I l lui demanda cette faveur : Donne-moi, ô Vayou à l'action puissante, de tuer les deux tiers des Dévas mazaniens et des pervers Vareniens.


15.9

V ayou à l'action puissante lui accorda cette faveur comme le voulait Ahura-Mazda, le créateur, etc. (V. § 5).


15.10

J e veux honorer le génie des eaux et la puissance qui abat, et l'un et l'autre de ces (deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons (Vayou) le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis.


15.11

À lui sacrifia Takhma-Urupa tout armé, sur un trône d'or, sur un tapis d'or, sur un coussin d'or avec le Bareçma formé en faisceau, avec une abondance de dons, débordante.


15.12

I l lui demanda cette faveur : Donne-moi, ô Vayou à l'action puissante, que je sois le destructeur des Dévas et des hommes (pervers), des Yâtus et des Pairikas, que je monte, dompté, Anro-Mainyus, transformé en cheval, (et le conduise) pendant trente ans, aux deux extrémités de la terre.


15.13

V ayou, à l'action puissante, lui accorda cette faveur, comme le voulait le créateur Ahura-Mazda, etc. (§ 5).


15.14

J e veux honorer le génie des eaux et la puissance qui [251] abat, et l'un et l'autre de (ces deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons Vayou le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis.


15.15

À lui sacrifia Yima le brillant, chef des bonnes réunions, sur un trône d'or, sur un tapis d'or, sur un coussin d'or, avec le Bareçma formé en faisceau, avec une abondance de dons, débordante.


15.16

I l lui demanda cette faveur : Donne-moi, ô Vayou à l'action puissante, d'être le plus brillant de tous les hommes nés et qui voient le soleil ; que par mon pouvoir je rende les hommes et les troupeaux immortels, les plantes et les eaux exemptes de dessèchement ; que l'on ait à manger une nourriture indestructible. - Dans le vaste royaume de Yima il n'y eut ni froid, ni chaleur excessive, ni vieillesse, ni mort, ni envie produite par les Dévas.


15.17

V ayou à l'action supérieure lui accorda ce don, comme le voulait le créateur, Ahura-Mazda, etc. (§ 5).


15.18

J e veux honorer le génie des eaux et la puissance qui abat, et l'un et l'autre de ces (deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons (Vayou) le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis.


15.19

À lui sacrifia le serpent aux trois gueules, Dahâka, près du désert, desséché et désolé, sur un trône d'or, sur un tapis d'or, sur un coussin d'or, avec le Bareçma formé en faisceau, avec une abondance de dons débordante.


15.20

E t il lui demanda cette faveur : Donne-moi, ô Vayou, à l'action supérieure ! de rendre sans habitants tous les sept Karshvars de la terre.


15.21

M ais Vayou à l'action supérieure ne lui accorda pas cette faveur, à lui qui offrait un sacrifice, à lui qui le suppliait et l'invoquait, à lui qui faisait des offrandes et apportait des Zaothras. [252]


15.22

J e veux honorer le génie des eaux et la puissance qui abat, et l'un et l'autre de ces (deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons (Vayou) le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis.


15.23

À lui sacrifia le descendant du clan des Athwyas, du clan héroïque, Thraetaona, près de Varena aux quatre angles, sur un trône d'or, sur un tapis d'or, sur un coussin d'or, avec le Bareçma formé en faisceau, avec une abondance de dons débordante.


15.24

E t il lui demanda cette faveur : Donne-moi, ô Vayou, que je sois vainqueur d'Azhi Dahâka aux trois gueules, aux trois têtes, aux six yeux, aux mille membres, la très-puissante Druje dévique, perverse, mal des mondes, la plus puissante qu'ait créée Anro-Mainyus, en haine du monde corporel pour détruire la sainteté ; que, vainqueur, j'emmène captifs de ceux qui la favorisent et lui sont soumis, les plus brillants de corps, et que j'abandonne et laisse à la vie (au monde) ceux qui sont dans la condition la plus basse.


15.25

V ayou à l'action puissante lui accorda cette faveur comme le voulait le créateur, Ahura-Mazda, etc. (§ 5).


15.26

J e veux honorer le génie des eaux et la puissance qui abat, et l'un et l'autre de ces (deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons (Vayou) le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis.


15.27

À lui sacrifia Kereçâçpa à l'âme virile, près des profondes bouches de la Ranha, créée par Mazda, sur un trône d'or, sur un tapis d'or, sur un coussin d'or, avec le Bareçma formé en faisceau, avec une abondance de dons débordante.


15.28

I l lui demanda cette faveur : Donne-moi, ô Vayou à l'action supérieure, que j'aille punir (le meurtre de) mon frère [253] Urvakhshaya. Que j'abatte Hitâçpa, (et le force à s'atteler) à mon char pour le traîner. Ainsi, il est un seul pouvoir sur l'abîme, il est un seul chef de l'abîme le Gandarewa qui habite les eaux.


15.29

V ayou à l'action puissante lui accorda cette faveur comme le voulait le créateur, Ahura-Mazda, etc. (§ 5).


15.30

J e veux honorer le génie des eaux et la puissance qui abat, et l'un et l'autre de ces (deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons (Vayou) le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis.


15.31

À lui sacrifia Aurvaçâra, le maître des pays, près des fourrés blanchissants, près du fourré blanchissant, à l'extrémité de la forêt épaisse, sur un trône d'or, sur un tapis d'or, sur un coussin d'or, avec le Bareçma formé et une abondance de dons qui déborde.


15.32

E t il lui demanda cette faveur : Donne-moi, ô Vayou à l'action supérieure, que le mâle guerrier qui a réuni en un royaume les contrées aryaques, Huçrava, ne nous frappe point ; que j'échappe à Kavi Huçrava et qu'alors Kava Huçrava le tue dans toute forêt de l'Arie.


15.33

V ayou à l'action puissante lui accorda cette faveur, comme le voulait le créateur, Ahura-Mazda, etc. (§ 5).


15.34

J e veux honorer le génie des eaux et la puissance qui abat, et l'un et l'autre de ces (deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons (Vayou) le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis.


15.35

À lui sacrifia Hutaoça aux nombreux frères, en faveur du clan des Naotaras, sur un trône d'or, sur un tapis d'or, sur un coussin d'or, avec le Bareçma formé et une abondance de dons qui déborde. [254]


15.36

E t elle lui demanda cette faveur : Donne-moi, ô Vayou à l'action puissante, d'être aimée et accueillie avec bienveillance dans la demeure de Kavi Vîstâçpa.


15.37

V ayou à l'action puissante lui accorda cette faveur, comme le voulait le créateur, Ahura-Mazda, etc. (§ 5).


15.38

J e veux honorer le génie des eaux et la puissance qui abat, et l'un et l'autre de ces (deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons (Vayou) le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis.


15.39

À lui sacrifièrent les jeunes filles non encore livrées aux hommes (comme épouses) ; sur un trône d'or, sur un tapis d'or, sur un coussin d'or, avec le Bareçma formé et une abondance de dons qui déborde.


15.40

E t elles lui demandèrent cette faveur : Donne-nous, ô Vayou à l'action supérieure, que nous trouvions un chef de maison, jeune et de très belle forme, qui nous entretienne et protège parfaitement toute la durée de la vie et qu'il nous procure une postérité sage, soumise, parlant bien.


15.41

V ayou à l'action supérieure lui accorda cette faveur, comme le désirait Ahura-Mazda le créateur. Nous honorons Vayou le pur, etc.


15.42

J e veux honorer le génie des eaux et la puissance qui abat, et l'un et l'autre de ces (deux génies) qui font prospérer. Nous voulons le louer, nous voulons l'invoquer en faveur de cette maison, de son chef et pour celui qui apporte des Zaothras et fait des offrandes. Nous honorons (Vayou) le plus parfait des Yazatas, pour (la protection du) corps du taureau, digne de louange et du vainqueur de (nos) ennemis. Nous honorons (Vayou), appartenant à Çpenta-Mainyus, brillant, majestueux.


15.43

J e m'appelle Vayou, ô pur Zoroastre, je suis appelé Vayou, parce que je mets en mouvement par mon souffle la double création, celle que créa Ahura-Mazda, celle que créa [255] Anro-Mainyus. Je m'appelle celui qui chasse, et j'ai ce nom parce que je pousse (devant moi) les deux créations, celle que créa Ahura-Mazda et celle que créa Anro-Mainyus.


15.44

J e m'appelle celui qui frappe tout, ô saint Zarathustra, et j'ai ce nom parce que je frappe les deux créations, etc. Je m'appelle celui qui fait le bien, ô saint Zarathustra, et j'ai ce nom parce que je fais le bien en faveur d'Ahura-Mazda et des Amesha-Çpentas.


15.45

J e m'appelle celui qui va en avant, je m'appelle celui qui poursuit, je m'appelle celui qui ploie, je m'appelle celui qui jette en avant, je m'appelle celui qui abat, je m'appelle celui qui détruit (ou brûle), je m'appelle celui qui renverse, je m'appelle celui qui atteint (tout), je m'appelle celui qui obtient la majesté.


15.46

J e m'appelle le prompt, je m'appelle le très prompt, je m'appelle le rapide, je m'appelle le très rapide, je m'appelle le ferme, je m'appelle le très ferme, je m'appelle le fort, je m'appelle le très fort, je m'appelle celui qui traverse facilement, je m'appelle celui qui disperse aisément, je m'appelle celui qui abat, je m'appelle celui qui amène, je m'appelle celui qui opère l'expulsion des Dévas ; je m'appelle celui qui fend et sépare.


15.47

J e m'appelle celui qui est au-dessus (de toute atteinte) du mal ; celui qui écrase la haine. Je m'appelle le puissant pour secourir, le puissant pour protéger, le puissant pour abattre ; je m'appelle le pur, je m'appelle le purificateur, je m'appelle la pureté, je m'appelle le succès, je m'appelle le caverneux, celui qui mugit dans les cavernes, celui qui écume dans les cavernes.


15.48

J e m'appelle à la lance acérée, je m'appelle la lance acérée, je m'appelle à la lance large, je m'appelle la lance large, je m'appelle le manieur de lance, je m'appelle la lance vibrante, je m'appelle la splendeur, je m'appelle celui qui est au-dessus de la majesté.


15.49

I nvoque ces noms, qui sont les miens, ô pur Zoroastre, lorsque (tu te trouves) au milieu des armées sanglantes, des rangs qui se choquent, des combats pour (la possession) des pays.



Page:  1 |

Menu livre ↑