Gâthâ Vohukhshathra (chapitres 51-52)
Onelittleangel > > Gâthâ Vohukhshathra (chapitres 51-52)  :
(24 Versets | Page 1 / 1)

Version Afficher Taille
FrançaisOui | NonA- | A | A+


51.0

H onneur à vous Gâthâs saints et purs !


51.0

C aractère du pouvoir juste et bon. Le poète demande pour son peuple de bons maîtres et pour ceux-ci, la récompense de leurs bonnes actions. Il réclame d'Ahura une marque de protection qu'il accorde aux bons. - Crimes des infidèles et des Karapans ; leur sort futur. Bonheur des justes au Garônmâna. Mérite et récompense des premiers disciples de Zoroastre ; hommage aux Haecataçpas, à Vîstâçpa, etc.


51.1

L a puissance bonne, part de destin désirable et très élevée, se produit par la sainteté et les actes qui donnent la prospérité (au monde). Mazda, (fais) que je produise ce (bien) parfait pour nous !


51.2

J e vous le demande à vous d'abord, ô Mazda-Ahura, ô Asha ! à vous aussi Armaitis ! donnez-moi la possession de la richesse ; donnez-la-moi par Vohumanô, pour votre gloire et votre utilité !


51.3

C eux qui gouvernent d'une manière conforme à vos actes vous servent par leur ouïe selon la sainteté (en écoutant vos enseignements) ; par leur bouche, par les paroles du bon esprit, dont vous avez été, Mazda, le premier révélateur. [114]


51.4

O ù est la puissance selon la perfection, où sera la rétribution ? Où parviendra-t-on jusqu'à Asha ? Où est la sainte Armaiti ? Où est Vohumanô ? Où sont tes royaumes, ô Mazda ?


51.5

I l te demande ces choses afin qu'il obtienne des troupeaux 17 par la sainteté, le pasteur juste dans ses actes, sage dans sa dévotion et qui, gouvernant selon la justice, apprend aux créatures, selon la vérité, à connaître leur maître.


51.6

A hura-Mazda donne les royaumes à celui qui lui offre ce qui est mieux que le bon et qui le lui offre selon le désir. Mais il donne, au dernier terme du monde, ce qui est pire que le mal à celui qui ne lui fait pas d'offrande.


51.7

O toi qui as créé les troupeaux, les eaux et les plantes, donne-moi l'immortalité et l'incolumité, ô esprit auguste, ô Mazda ! (donne-moi) la puissance et la prospérité, selon ta loi, par le bon esprit.


51.8

E t je te le dirai, Mazda, comme on doit le dire au sage malheur au méchant, salut (à celui) qui garde la sainteté. Celui-là observe les Manthras qui parle (ainsi) au sage.


51.9

C ette habileté que tu donnes aux partis en lutte, par ton feu brillant, Mazda ! par l'acier vibrant, fais-la paraître dans les deux mondes, pour la perte du méchant, pour l'utilité du juste.


51.10

C elui qui chercherait à me perdre d'une autre manière que (selon la justice) favorise la création de la Druje ; il est au nombre des méchants. (Pour moi) j'invoque Asha, pour moi qu'il vienne par ta bonté.


51.11

Q uel est l'ami du très saint Zarathustra, ô Mazda ! Qui a interrogé en vérité (pour recevoir ses enseignements) ? Quelle est la sagesse sainte ? Quel est le juste qui enseigne pour le développement du bon esprit ?


51.12

I ls ne se complaisent pas en lui, en Zarathustra-lesaint, le pédéraste ni le sectateur des Kavis, destructeurs de la terre ; parce que le monde corporel prospère par lui. Car ils l'attaquent et le repoussent avec toute leur puissance triomphante.


51.13

A insi la loi du méchant détruit l'existence du bon, lui dont l'âme maudit les passages brillants du Cinwat, (parce qu') elle a voulu détruire les voies de la pureté, et par ses actes et par sa parole. [115]


51.14

P ar leurs enseignements et leurs lois, par leurs actes et leurs paroles, les Karapans ne donnent point au troupeau pour sa prospérité le produit abondant des pâturages. Leur doctrine les établira au dernier (jour) dans la demeure de la Druje.


51.15

Q u'Ahura vienne le premier dans le Garônmâna, qui est cette récompense que Zarathustra a fait obtenir des esprits célestes. Là est le bonheur (qui s'obtient) par le bon esprit et (les actes) qui profitent à la sainteté.


51.16

K ava Vîstâçpa acquit par les maximes du bon esprit, avec la possession de la puissance, cette sagesse que Mazda-Ahura (l'être) saint enseigne conformément à la vérité. L'enseigner (sera) notre salut.


51.17

F rashaostra Huogvide désira celle qui m'est chère par sa beauté. Que pour le bien de la loi sainte, Ahura lui donne celle qu'il désire, Ahura-Mazda est le maître suprême, chantez (sa gloire) pour obtenir la pureté.


51.18

I ls désirent cette science, ô sage Jâmâçpa Huogvide, le plus brillant des biens, conformément à la vérité, ceux qui connaissent la puissance du bon esprit. Donne-moi, ô Ahura, ce qui (peut servir à) ta satisfaction ô Mazda.


51.19

M azda le donne, ô Maidyomâonha Çpitama ! à celui qui, sage selon la loi, cherche le bien du monde. Mazda le créateur a indiqué les actes les meilleurs pour (favoriser) la vie.


51.20

V ous tous qui nous êtes unis par un même désir, donnez-nous ce bien, la pureté selon le bon esprit et les sentences en qui la sagesse (consiste) (à nous) qui vous honorons et qui désirons la satisfaction de Mazda.


51.21

C et homme est saint qui, par les pensées, les paroles et les actions sages, développe la sainteté selon la loi, et la puissance, selon le bon esprit ; que Mazda donne (ces biens) je lui demande sa bénédiction sainte.


51.22

M azda-Ahura connaît ceux qui ont existé ou qui existent et dont le plus grand bien est (ce que je cherche) dans mon sacrifice en vue de la sainteté. Je les honore (en les appelant) par leurs noms ; je viens à eux plein de dévotion. [116]



Page:  1

Chapitres   51| |

Menu livre ↑