Tite
Onelittleangel > > Tite  >
(16 Verses | Page 1 / 1)

Version Afficher Taille
Français 1Oui | NonA- | A | A+
Français 2Oui | NonA- | A | A+
Français 3Oui | NonA- | A | A+
LatinOui | NonA- | A | A+
GrecOui | NonA- | A | A+


1.1

P aul, serviteur de Dieu et apôtre de Jésus-Christ pour prêcher la foi aux élus de Dieu et faire connaître la vérité qui conduit à la piété,

Paul, serviteur de Dieu, et apôtre de Jésus Christ pour la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité qui est selon la piété, -

Paul, esclave de Dieu, et apôtre de Jésus Christ selon la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité qui est selon la piété,

Paulus servus Dei, Apostolus autem Jesu Christi secundum fidem electorum Dei, et agnitionem veritatis, quæ secundum pietatem est

Παῦλος δοῦλος Θεοῦ, ἀπόόστολος δὲ Ἰησοῦ Χριστοῦ κατὰ πίίστιν ἐκλεκτῶν Θεοῦ καὶἐπίίγνωσιν ἀληθείίας τῆς κατ᾿ εὐσέέβειαν


1.2

e t donne l'espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par Dieu qui ne ment point,

lesquelles reposent sur l'espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point,

dans l’espérance de la vie éternelle que Dieu, qui ne peut mentir, a promise avant les temps des siècles…;

in spem vitæ æternæ, quam promisit qui non mentitur, Deus, ante tempora sæcularia :

ἐπ᾿ ἐλπίίδι ζωῆς αἰωνίίου, ἣν ἐπηγγείίλατο ὁἀψευδὴς Θεὸς πρὸ χρόόνων αἰωνίίων ·∙


1.3

e t qui a manifesté sa parole en son temps par lé prédication qui m'a été confiée d'après l'ordre de Dieu, notre Sauveur,

et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m'a été confiée d'après l'ordre de Dieu notre Sauveur, -

mais il a manifesté, au temps propre, sa parole, dans la prédication qui m’a été confiée à moi selon le commandement de notre Dieu sauveur,

manifestavit autem temporibus suis verbum suum in prædicatione, quæ credita est mihi secundum præceptum Salvatoris nostri Dei :

ἐφανέέρωσεν δὲ καιροῖς ἰδίίοις τὸν λόόγον αὐτοῦ ἐνκηρύύγμματι, ὃ ἐπιστεύύθην ἐγὼ κατ᾿ ἐπιταγὴν τοῦ σωτῆρος ἡμμῶν Θεοῦ, —


1.4

à Tite, mon véritable enfant en la foi qui nous est commune, grâce et paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Sauveur.

à Tite, mon enfant légitime en notre commune foi: que la grâce et la paix te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus Christ notre Sauveur!

à Tite, mon véritable enfant selon la commune foi: Grâce et paix, de la part de Dieu le Père et du christ Jésus notre Sauveur!

Tito dilecto filio secundum communem fidem, gratia, et pax a Deo Patre, et Christo Jesu Salvatore nostro.\

Τίίτῳ γνησίίῳτέέκνῳ κατὰ κοινὴν πίίστιν ·∙ Χάάρις καὶ εἰρήήνη ἀπὸ Θεοῦ Πατρὸς καὶ χριστοῦ Ἰησοῦ τοῦ Σωτῆροςἡμμῶν.


1.5

J e t'ai laissé en Crète afin que tu achèves de tout organiser, et que, selon les instructions que je t'ai données, tu établisses des Anciens dans chaque ville.

Je t'ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville,

Je t’ai laissé en Crète dans ce but, que tu mettes en bon ordre les choses qui restent à régler, et que, dans chaque ville, tu établisses des anciens, suivant que moi je t’ai ordonné:

Hujus rei gratia reliqui te Cretæ, ut ea quæ desunt, corrigas, et constituas per civitates presbyteros, sicut et ego disposui tibi,

Τούύτου χάάριν ἀπέέλιπόόν σε ἐν Κρήήτῃ, ἵνα τὰ λείίποντα ἐπιδιορθώώσῃ καὶ καταστήήσῃςκατὰ πόόλιν πρεσβυτέέρους, ὡς ἐγώώ σοι διεταξάάμμην ·∙


1.6

Q ue le sujet soit d'une réputation intacte, mari d'une seule femme, dont les enfants soient fidèles, et ne passent point pour être débauchés ou insoumis.

s'il s'y trouve quelque homme irréprochable, mari d'une seul femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni rebelles.

si quelqu’un est irréprochable, mari d’une seule femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient pas accusés de dissipation, ou insubordonnés.

si quis sine crimine est, unius uxoris vir, filios habens fideles, non in accusatione luxuriæ, aut non subditos.

εἴ τίίς ἐστιν ἀνέέγκλητος, μμιᾶςγυναικὸς ἀνήήρ, τέέκνα ἔχων πιστάά, μμὴ ἐν κατηγορίίᾳ ἀσωτίίας ἢ ἀνυπόότακτα.


1.7

C ar il faut que l'évêque soit irréprochable, en qualité d'administrateur de la maison de Dieu ; qu'il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni enclin à frapper, ni porté à un gain sordide ;

Car il faut que l'évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu; qu'il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête;

Car il faut que le surveillant soit irréprochable comme administrateur de Dieu, non adonné à son sens, non colère, non adonné au vin, non batteur, non avide d’un gain honteux,

Oportet enim episcopum sine crimine esse, sicut Dei dispensatorem : non superbum, non iracundum, non vinolentum, non percussorem, non turpis lucri cupidum :

δεῖ γὰρ τὸνἐπίίσκοπον ἀνέέγκλητον εἶναι ὡς Θεοῦ οἰκονόόμμον, μμὴ αὐθάάδη, μμὴ ὀργίίλον, μμὴ πάάροινον, μμὴπλήήκτην, μμὴ αἰσχροκερδῆ,


1.8

mais qu'il soit hospitalier, zélé pour le bien, circonspect, juste, saint, maître de ses passions,

mais qu'il soit hospitalier, ami des gens de bien, modéré, juste, saint, tempérant,

mais hospitalier, aimant le bien, sage, juste, pieux, continent,

sed hospitalem, benignum, sobrium, justum, sanctum, continentem,

ἀλλὰ φιλόόξενον, φιλάάγαθον, σώώφρονα, δίίκαιον, ὅσιον,ἐγκρατῆ,


1.9

f ermement attaché à la doctrine, qui lui a été enseignée, afin d'être en état d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter ceux qui la contredisent.

attaché à la vraie parole telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

tenant ferme la fidèle parole selon la doctrine, afin qu’il soit capable, tant d’exhorter par un sain enseignement, que de réfuter les contredisants.

amplectentem eum, qui secundum doctrinam est, fidelem sermonem : ut potens sit exhortari in doctrina sana, et eos qui contradicunt, arguere.\

ἀντεχόόμμενον τοῦ κατὰ τὴν διδαχὴν πιστοῦ λόόγου, ἵνα δυνατὸς ᾖ καὶπαρακαλεῖν ἐν τῇ διδασκαλίίᾳ τῇ ὑγιαινούύσῃ καὶ τοὺς ἀντιλέέγοντας ἐλέέγχειν.


1.10

C ar il y a, surtout parmi les circoncis, bien des gens insubordonnés, vains discoureurs et séducteurs des âmes.

Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs,

Car il y a beaucoup d’insubordonnés vains discoureurs et séducteurs, principalement ceux qui sont de la circoncision, auxquels il faut fermer la bouche,

Sunt enim multi etiam inobedientes, vaniloqui, et seductores : maxime qui de circumcisione sunt :

Εἰσὶνγὰρ πολλοὶ ἀνυπόότακτοι, μματαιολόόγοι καὶ φρεναπάάται, μμάάλιστα οἱ ἐκ περιτομμῆς,


1.11

I l faut fermer la bouche à ces gens-là qui bouleversent des familles entières, et qui enseignent, pour un vil intérêt, ce qu'on ne doit pas enseigner.

auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour un gain honteux ce qu'on ne doit pas enseigner.

qui renversent des maisons entières, enseignant ce qui ne convient pas, pour un gain honteux.

quos oportet redargui : qui universas domos subvertunt, docentes quæ non oportet, turpis lucri gratia.

οὓςδεῖ ἐπιστομμίίζειν, οἵτινες ὅλους οἴκους ἀνατρέέπουσιν διδάάσκοντες ἃ μμὴ δεῖ αἰσχροῦ κέέρδους χάάριν.


1.12

U n de leurs compatriotes, un prophète à eux, a dit : " Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, ventres paresseux. "

L'un d'entre eux, leur propre prophète, a dit: Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, ventres paresseux.

Quelqu’un d’entre eux, leur propre prophète, a dit: «Les Crétois sont toujours menteurs, de méchantes bêtes, des ventres paresseux.»

Dixit quidam ex illis, proprius ipsorum propheta : Cretenses semper mendaces, malæ bestiæ, ventres pigri.

εἶπέέν τις ἐξ αὐτῶν ἴδιος αὐτῶν προφήήτης Κρῆτες ἀεὶ ψεῦσται, κακὰ θηρίία, γαστέέρεςἀργαίί.


1.13

C e témoignage est vrai. C'est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu'ils aient une foi saine,

Ce témoignage est vrai. C'est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu'ils aient une foi saine,

Ce témoignage est vrai; c’est pourquoi reprends-les vertement, afin qu’ils soient sains dans la foi,

Testimonium hoc verum est. Quam ob causam increpa illos dure, ut sani sint in fide,

ἡ μμαρτυρίία αὕτη ἐστὶν ἀληθήής ·∙ δι᾿ ἣν αἰτίίαν ἔλεγχε αὐτοὺς ἀποτόόμμως, ἵναὑγιαίίνωσιν ἐν τῇ πίίστει,


1.14

e t qu'ils ne prêtent pas l'oreille à des fables judaïques et aux prescriptions de gens qui se détournent de la vérité.

et qu'ils ne s'attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d'hommes qui se détournent de la vérité.

ne s’attachant pas aux fables judaïques et aux commandements des hommes qui se détournent de la vérité.

non intendentes judaicis fabulis, et mandatis hominum, aversantium se a veritate.

μμὴ προσέέχοντες Ἰουδαϊκοῖς μμύύθοις καὶ ἐντολαῖς ἀνθρώώπωνἀποστρεφομμέένων τὴν ἀλήήθειαν.


1.15

T out est pur pour ceux qui sont purs ; mais pour ceux qui sont souillés et incrédules rien n'est pur ; au contraire, leur esprit est souillé, ainsi que leur conscience.

Tout est pur pour ceux qui sont purs; mais rien n'est pur pour ceux qui sont souillées et incrédules, leur intelligence et leur conscience sont souillés.

Toutes choses sont pures pour ceux qui sont purs; mais, pour ceux qui sont souillés et incrédules, rien n’est pur, mais leur entendement et leur conscience sont souillés.

Omnia munda mundis : coinquinatis autem et infidelibus, nihil est mundum, sed inquinatæ sunt eorum et mens et conscientia.

πάάντα καθαρὰ τοῖς καθαροῖς ·∙ τοῖς δὲ μμεμμιαμμμμέένοιςκαὶ ἀπίίστοις οὐδὲν καθαρόόν, ἀλλὰ μμεμμίίανται αὐτῶν καὶ ὁ νοῦς καὶ ἡ συνείίδησις.


1.16

I ls font profession de connaître Dieu,et ils le renient par leurs actes, abominables qu'ils sont, rebelles et incapables de toute bonne oeuvre.

Ils font profession de connaître Dieu, mais ils le renient par leurs oeuvres, étant abominables, rebelles, et incapables d'aucune bonne oeuvre.

Ils professent de connaître Dieu, mais par leurs œuvres ils le renient, étant abominables et désobéissants, et, à l’égard de toute bonne œuvre, réprouvés.

Confitentur se nosse Deum, factis autem negant : cum sint abominati, et incredibiles, et ad omne opus bonum reprobi.

Θεὸνὁμμολογοῦσιν εἰδέέναι, τοῖς δὲ ἔργοις ἀρνοῦνται, βδελυκτοὶ ὄντες καὶ ἀπειθεῖς καὶ πρὸς πᾶν ἄργονἀγαθὸν ἀδόόκιμμοι.



Page:  1

Chapitres   1| | |

Menu livre ↑