2 Pierre
Onelittleangel > > 2 Pierre  >
(21 Verses | Page 1 / 1)

Version Afficher Taille
Français 1Oui | NonA- | A | A+
Français 2Oui | NonA- | A | A+
Français 3Oui | NonA- | A | A+
LatinOui | NonA- | A | A+
GrecOui | NonA- | A | A+


1.1

S imon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui avec nous ont reçu le précieux don de la foi dans la justice de notre Dieu et du Sauveur Jésus-Christ

Simon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et du Sauveur Jésus Christ:

Siméon Pierre, esclave et apôtre de Jésus Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi de pareil prix avec nous, par la justice de notre Dieu et Sauveur Jésus Christ:

Simon Petrus, servus et apostolus Jesu Christi, iis qui coæqualem nobiscum sortiti sunt fidem in justitia Dei nostri, et Salvatoris Jesu Christi.

Συμμεὼν Πέέτρος δοῦλος καὶ ἀπόόστολος Ἰησοῦ Χριστοῦ τοῖς ἰσόότιμμον ἡμμῖν λαχοῦσινπίίστιν ἐν δικαιοσύύνῃ τοῦ Θεοῦ ἡμμῶν καὶ Σωτῆρος Ἰησοῦ Χριστοῦ ·∙


1.2

q ue la grâce et la paix croissent en vous de plus en plus par la Connaissance de Dieu et de Jésus-Christ Notre Seigneur !

que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur!

Que la grâce et la paix vous soient multipliées dans la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur!

Gratia vobis, et pax adimpleatur in cognitione Dei, et Christi Jesu Domini nostri :

Χάάρις ὑμμῖν καὶεἰρήήνη πληθυνθείίη ἐν ἐπιγνώώσει τοῦ Θεοῦ καὶ Ἰησοῦ τοῦ Κυρίίου ἡμμῶν.


1.3

P uisque sa divine puissance nous a accordé tous les dons qui regardent la vie et la piété, en nous faisant connaître celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu,

Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu,

Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui regarde la vie et la piété, par la connaissance de celui qui nous a appelés par la gloire et par la vertu,

Quomodo omnia nobis divinæ virtutis suæ, quæ ad vitam et pietatem donata sunt, per cognitionem ejus, qui vocavit nos propria gloria, et virtute,

Ὡς πάάντα ἡμμῖν τῆς θείίας δυνάάμμεως αὐτοῦ τὰ πρὸς ζωὴν καὶ εὐσέέβειαν δεδωρημμέένηςδιὰ τῆς ἐπιγνώώσεως τοῦ καλέέσαντος ἡμμᾶς διὰ δόόξης καὶ ἀρετῆς,


1.4

e t qui par elles nous a mis en possession de si grandes et si précieuses promesses, afin de vous rendre ainsi participants de la gloire divine, en vous soustrayant à la corruption de la convoitise qui règne dans le monde.

lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise,

par lesquelles il nous a donné les très grandes et précieuses promesses, afin que par elles vous participiez de la nature divine, ayant échappé à la corruption qui est dans le monde par la convoitise…;

per quem maxima, et pretiosa nobis promissa donavit : ut per hæc efficiamini divinæ consortes naturæ : fugientes ejus, quæ in mundo est, concupiscentiæ corruptionem.\

δι᾿ ὧν τὰ μμέέγιστα καὶτίίμμια ἡμμῖν ἐπαγγέέλμματα δεδώώρηται, ἵνα διὰ τούύτων γέένησθε θείίας κοινωνοὶ φύύσεως,ἀποφυγόόντες τῆς ἐν τῷ κόόσμμῳ ἐν ἐπιθυμμίίᾳ φθορᾶς ·∙


1.5

A cause de cela même, apportez de votre côté tous vos soins pour unir à votre foi la vertu, à la vertu le discernement,

à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science,

pour cette même raison aussi, y apportant tout empressement, joignez à votre foi, la vertu; et à la vertu, la connaissance;

Vos autem curam omnem subinferentes, ministrate in fide vestra virtutem, in virtute autem scientiam,

καὶ αὐτὸ τοῦτο δὲ σπουδὴν πᾶσανπαρεισενέέγκαντες ἐπιχορηγήήσατε ἐν τῇ πίίστει ὑμμῶν τὴν ἀρετήήν ·∙ ἐν δὲ τῇ ἀρετῇ τὴν γνῶσιν ·∙


1.6

a u discernement la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété,

à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété,

et à la connaissance, la tempérance; et à la tempérance, la patience; et à la patience, la piété;

in scientia autem abstinentiam, in abstinentia autem patientiam, in patientia autem pietatem,

ἐν δὲ τῇ γνώώσει τὴν ἐγκράάτειαν ·∙ ἐν δὲ τῇ ἐγκρατείίᾳ τὴν ὑπομμονήήν ·∙ ἐν δὲ τῇ ὑπομμονῇτὴν εὐσέέβειαν ·∙


1.7

à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité.

à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité.

et à la piété, l’affection fraternelle; et à l’affection fraternelle, l’amour;

in pietate autem amorem fraternitatis, in amore autem fraternitatis caritatem.

ἐν δὲ τῇ εὐσεβείίᾳ τὴν φιλαδελφίίαν ·∙ ἐν δὲ τῇ φιλαδελφίίᾳ τὴν ἀγάάπην ·∙


1.8

S i ces vertus sont en vous et y abondent, elles ne vous laisseront ni oisifs ni stériles pour la connaissance de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ.

car, si ces choses sont en vous et y abondent, elles font que vous ne serez pas oisifs ni stériles pour ce qui regarde la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ;

Hæc enim si vobiscum adsint, et superent, non vacuos nec sine fructu vos constituent in Domini nostri Jesu Christi cognitione.

ταῦτα γὰρ ὑμμῖν ὑπάάρχοντα καὶ πλεονάάζοντα οὐκ ἀργοὺς οὐδὲ ἀκάάρπους καθίίστησινεἰς τὴν τοῦ Κυρίίου ἡμμῶν Ἰησοῦ Χριστοῦ ἐπίίγνωσιν ·∙


1.9

C ar celui à qui elles font défaut est un homme qui a la vue courte, un aveugle; Il a oublié la façon dont il a été purifié de ses anciens péchés.

Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés.

car celui en qui ces choses ne se trouvent pas est aveugle, et ne voit pas loin, ayant oublié la purification de ses péchés d’autrefois.

Cui enim non præsto sunt hæc, cæcus est, et manu tentans, oblivionem accipiens purgationis veterum suorum delictorum.

ᾧ γὰρ μμὴ πάάρεστιν ταῦτα, τυφλόόςἐστιν μμυωπάάζων, λήήθην λαβὼν τοῦ καθαρισμμοῦ τῶν πάάλαι αὐτοῦ ἁμμαρτιῶν.


1.10

C 'est pourquoi, mes frères, appliquez-vous d'autant plus à assurer par vos bonnes oeuvres votre vocation et votre élection; car, en agissant ainsi, vous ne ferez jamais de faux pas.

C'est pourquoi, frères, appliquez-vous d'autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais.

C’est pourquoi, frères, étudiez-vous d’autant plus à affermir votre appel et votre élection, car en faisant ces choses vous ne faillirez jamais;

Quapropter fratres, magis satagite ut per bona opera certam vestram vocationem, et electionem faciatis : hæc enim facientes, non peccabitis aliquando.

διὸμμᾶλλον, ἀδελφοίί, σπουδάάσατε βεβαίίαν ὑμμῶν τὴν κλῆσιν καὶ ἐκλογὴν ποιεῖσθαι, ταῦτα γὰρποιοῦντες οὐ μμὴ πταίίσητέέ ποτε ·∙


1.11

E t ainsi vous sera largement donnée l'entrée dans le royaume de notre Seigneur et du Sauveur Jésus-Christ.

C'est ainsi, en effet, que l'entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ vous sera pleinement accordée.

car ainsi l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ vous sera richement donnée.

Sic enim abundanter ministrabitur vobis introitus in æternum regnum Domini nostri et Salvatoris Jesu Christi.\

οὕτως γὰρ πλουσίίως ἐπιχορηγηθήήσεται ὑμμῖν ἡεἴσοδος εἰς τὴν αἰώώνιον βασιλείίαν τοῦ Κυρίίου ἡμμῶν καὶ Σωτῆρος Ἰησοῦ Χριστοῦ.


1.12

V oilà pourquoi j'aurai à coeur de vous rappeler constamment ces choses, bien que vous les connaissiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente.

Voilà pourquoi je prendrai soin de vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente.

C’est pourquoi je m’appliquerai à vous faire souvenir toujours de ces choses, quoique vous les connaissiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente.

Propter quod incipiam vos semper commonere de his : et quidem scientes et confirmatos vos in præsenti veritate.

Διὸ μμελλήήσω ἀεὶ ὑμμᾶς ὑπομμιμμνῄσκειν περὶ τούύτων, καίίπερ εἰδόότας καὶ ἐστηριγμμέένουςἐν τῇ παρούύσῃ ἀληθείίᾳ.


1.13

J e crois de mon devoir, aussi longtemps que je suis dans cette tente, de vous tenir en éveil par mes avertissements ;

Et je regarde comme un devoir, aussi longtemps que je suis dans cette tente, de vous tenir en éveil par des avertissements,

Mais j’estime qu’il est juste, tant que je suis dans cette tente, de vous réveiller en rappelant ces choses à votre mémoire,

Justum autem arbitror quamdiu sum in hoc tabernaculo, suscitare vos in commonitione :

δίίκαιον δὲ ἡγοῦμμαι, ἐφ᾿ ὅσον εἰμμὶ ἐν τούύτῳ τῷ σκηνώώμματι,διεγείίρειν ὑμμᾶς ἐν ὑπομμνήήσει,


1.14

c ar je sais que je la quitterai bientôt, ainsi que Notre Seigneur Jésus-Christ me l'a fait connaître.

car je sais que je la quitterai subitement, ainsi que notre Seigneur Jésus Christ me l'a fait connaître.

sachant que le moment de déposer ma tente s’approche rapidement, comme aussi notre Seigneur Jésus Christ me l’a montré;

certus quod velox est depositio tabernaculi mei secundum quod et Dominus noster Jesus Christus significavit mihi.

εἰδὼς ὅτι ταχινήή ἐστιν ἡ ἀπόόθεσις τοῦ σκηνώώμματόός μμου,καθὼς καὶ ὁ Κύύριος ἡμμῶν Ἰησοῦς Χριστὸς ἐδήήλωσέέν μμοι ·∙


1.15

J e veux aussi faire en sorte que vous puissiez toujours, après mon départ, vous remettre ces choses en mémoire.

Mais j'aurai soin qu'après mon départ vous puissiez toujours vous souvenir de ces choses.

mais je m’étudierai à ce qu’après mon départ vous puissiez aussi en tout temps vous rappeler ces choses.

Dabo autem operam et frequenter habere vos post obitum meum, ut horum memoriam faciatis.\

σπουδάάσω δὲ καὶ ἑκάάστοτεἔχειν ὑμμᾶς μμετὰ τὴν ἐμμὴν ἔξοδον τὴν τούύτων μμνήήμμην ποιεῖσθαι.


1.16

C e n'est pas, en effet, sur la foi de fables ingénieusement imaginées que nous vous avons fait connaître la puissance et l'avènement de Notre Seigneur Jésus-Christ, mais en témoins oculaires de sa majesté.

Ce n'est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais c'est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux.

Car ce n’est pas en suivant des fables ingénieusement imaginées, que nous vous avons fait connaître la puissance et la venue de notre Seigneur Jésus Christ, mais comme ayant été témoins oculaires de sa majesté.

Non enim doctas fabulas secuti notam fecimus vobis Domini nostri Jesu Christi virtutem et præsentiam : sed speculatores facti illius magnitudinis.

οὐ γὰρ σεσοφισμμέένοιςμμύύθοις ἐξακολουθήήσαντες ἐγνωρίίσαμμεν ὑμμῖν τὴν τοῦ Κυρίίου ἡμμῶν Ἰησοῦ Χριστοῦ δύύναμμιν καὶπαρουσίίαν, ἀλλ᾿ ἐπόόπται γενηθέέντες τῆς ἐκείίνου μμεγαλειόότητος.


1.17

E n effet, il reçut honneur et gloire de Dieu le Père, lorsque de la gloire magnifique une voix se fit entendre qui disait : " Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis toutes mes complaisances.

Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

Car il reçut de Dieu le Père honneur et gloire, lorsqu’une telle voix lui fut adressée par la gloire magnifique: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai trouvé mon plaisir».

Accipiens enim a Deo Patre honorem et gloriam, voce delapsa ad eum hujuscemodi a magnifica gloria : Hic est Filius meus dilectus, in quo mihi complacui, ipsum audite.

λαβὼν γὰρ παρὰΘεοῦ Πατρὸς τιμμὴν καὶ δόόξαν φωνῆς ἐνεχθείίσης αὐτῷ τοιᾶσδε ὑπὸ τῆς μμεγαλοπρεποῦς δόόξης ·∙Οὗτος ἐστιν ὁ Υἱόός μμου ὁ ἀγαπητόός, εἰς ὃν ἐγὼ εὐδόόκησα.


1.18

- Et nous, nous entendîmes cette voix venue du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la montagne sainte.

Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

Et nous, nous entendîmes cette voix venue du ciel, étant avec lui sur la sainte montagne.

Et hanc vocem nos audivimus de cælo allatam, cum essemus cum ipso in monte sancto.

καὶ ταύύτην τὴν φωνὴν ἡμμεῖςἠκούύσαμμεν ἐξ οὐρανοῦ ἐνεχθεῖσαν σὺν αὐτῷ ὄντες ἐν τῷ ὄρει τῷ ἁγίίῳ.


1.19

E t ainsi a été confirmée pour nous l'Ecriture prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour vienne à poindre et que l'étoile du matin se lève dans vos coeurs.

Et nous tenons pour d'autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour vienne à paraître et que l'étoile du matin se lève dans vos coeurs;

Et nous avons la parole prophétique rendue plus ferme, (à laquelle vous faites bien d’être attentifs, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur), jusqu’à ce que le jour ait commencé à luire et que l’étoile du matin se soit levée dans vos cœurs,

Et habemus firmiorem propheticum sermonem : cui benefacitis attendentes quasi lucernæ lucenti in caliginoso loco donec dies elucescat, et lucifer oriatur in cordibus vestris :

καὶ ἔχομμενβεβαιόότερον τὸν προφητικὸν λόόγον, ᾧ καλῶς ποιεῖτε προσέέχοντες ὡς λύύχνῳ φαίίνοντι ἐναὐχμμηρῷ τόόπῳ, ἕως οὗ ἡμμέέρα διαυγάάσῃ καὶ φωσφόόρος ἀνατείίλῃ ἐν ταῖς καρδίίαις ὑμμῶν,


1.20

M ais sachez avant tout qu'aucune prophétie de l'Ecriture ne procède d'une interprétation propre,

sachant tout d'abord vous-mêmes qu'aucune prophétie de l'Écriture ne peut être un objet d'interprétation particulière,

sachant ceci premièrement, qu’aucune prophétie de l’écriture ne s’interprète elle-même.

hoc primum intelligentes quod omnis prophetia Scripturæ propria interpretatione non fit.

τοῦτο πρῶτον γινώώσκοντες, ὅτι πᾶσα προφητείία γραφῆς ἰδίίας ἐπιλύύσεως οὐ γίίνεται.


1.21

c ar ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par l'Esprit-Saint que les saints hommes de Dieu ont parlé.

car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

Car la prophétie n’est jamais venue par la volonté de l’homme, mais de saints hommes de Dieu ont parlé, étant poussés par l’Esprit Saint.

Non enim voluntate humana allata est aliquando prophetia : sed Spiritu Sancto inspirati, locuti sunt sancti Dei homines.

οὐ γὰρ θελήήμματι ἀνθρώώπου ἠνέέχθη ποτὲ προφητείία, ἀλλ᾿ ὑπὸ Πνεύύμματος Ἁγίίουφερόόμμενοι ἐλάάλησαν ἅγιοι Θεοῦ ἄνθρωποι.



Page:  1

Chapitres   1| | |

Menu livre ↑