Çad..
Onelittleangel > >  
(89 Verses | Page 1 / 2)

Version Afficher Taille
ArabeOui | NonA- | A | A+
Transl.Oui | NonA- | A | A+
Français 1Oui | NonA- | A | A+
Français 2Oui | NonA- | A | A+
Français 3Oui | NonA- | A | A+


38.0

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ

A lhamdu lillahi rabbi alAAalameena

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

 [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux


38.1

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ ص ۚ وَالْقُرْآنِ ذِي الذِّكْرِ

< u>Sad waalqurani thee alththikri

Sâd. Par le Coran plein d’enseignements édifiants !

S. (Sâd.) Par le Coran doté du rappel [honorable] (qui exprime justement tous les faits).

Çad, par le Coran et sa remémoration.


38.2

بَلِ الَّذِينَ كَفَرُوا فِي عِزَّةٍ وَشِقَاقٍ

B ali allatheena kafaroo fee AAizzatin washiqaqin

En vérité, les négateurs vivent dans l’orgueil et la dissidence !

Les impies[, idolâtres, etc.] sont dans un [état d’]orgeuil [injuste, de rébellion] et [de] dissidence.

Les incroyants sont dans une posture orgueilleuse et dans un schisme.


38.3

كَمْ أَهْلَكْنَا مِن قَبْلِهِم مِّن قَرْنٍ فَنَادَوا وَّلَاتَ حِينَ مَنَاصٍ

K am ahlakna min qablihim min qarnin fanadaw walata heena manasin

Pourtant, que de générations n’avons-Nous pas fait périr avant eux et qui, malgré leurs cris d’angoisse, ne purent échapper à Nos rigueurs ?

Que de générations [et individus injustes et corrupteurs] n’avons-Nous pas fait périr avant eux, qui ont crié au secours quand il n’était plus temps d’échapper [au châtiment] ?

Que de générations avons-Nous anéanties avant eux ! Ils avaient beau appeler au secours, il n’était plus possible de les sauver.


38.4

وَعَجِبُوا أَن جَاءَهُم مُّنذِرٌ مِّنْهُمْ ۖ وَقَالَ الْكَافِرُونَ هَٰذَا سَاحِرٌ كَذَّابٌ

W aAAajiboo an jaahum munthirun minhum waqala alkafiroona hatha sahirun kaththabun

Les infidèles trouvent étrange que l’un d’eux soit venu les avertir et disent : « Cet homme est un sorcier et un imposteur !

Ils s’étonnèrent que leur soit venu un avertisseur de chez eux [pour appeler à DIEU]. Les impies [injustes obstinés, etc.], dirent : « C’est un magicien, un menteur !

Ils s’étonnèrent de voir qu’un annonciateur était né de leurs rangs, en vue de les informer. Les incrédules dirent : Celui-ci est un sorcier et un menteur ! 


38.5

أَجَعَلَ الْآلِهَةَ إِلَٰهًا وَاحِدًا ۖ إِنَّ هَٰذَا لَشَيْءٌ عُجَابٌ

A jaAAala alalihata ilahan wahidan inna hatha lashayon AAujabun

Veut-il réduire toutes les divinités à une seule ? Voilà une chose bien étrange ! »

Est-ce qu’il place au lieu des dieux un seul DIEU ? C’est très étonnant ! »

Peut-il donc réunir tous les dieux en un seul ? Voilà un motif de grand étonnement.


38.6

وَانطَلَقَ الْمَلَأُ مِنْهُمْ أَنِ امْشُوا وَاصْبِرُوا عَلَىٰ آلِهَتِكُمْ ۖ إِنَّ هَٰذَا لَشَيْءٌ يُرَادُ

W aintalaqa almalao minhum ani imshoo waisbiroo AAala alihatikum inna hatha lashayon yuradu

Puis leurs notables se retirèrent, en disant : « Retirez-vous et gardez confiance dans vos dieux ! Ce n’est là qu’un complot ourdi contre vos idoles.

Le groupe de notables [des idolâtres, etc.] est parti [en disant] : « Allez et persévérez dans [le culte de] vos dieux (idoles). C’est une chose voulue !

Leur élite s’en alla en mettant en garde les autres : Partez maintenant ou soyez pugnaces à l’égard de vos dieux, car telle est la meilleure attitude.


38.7

مَا سَمِعْنَا بِهَٰذَا فِي الْمِلَّةِ الْآخِرَةِ إِنْ هَٰذَا إِلَّا اخْتِلَاقٌ

M a samiAAna bihatha fee almillati alakhirati in hatha illa ikhtilaqun

Nous n’avons rien entendu de pareil dans la dernière religion. Ce n’est là donc qu’une pure invention !

Nous n’avons pas entendu [parler de] cela (d’un seul DIEU), dans la dernière communauté. Ce n’est qu’[une] invention !

Nous n’avons rien entendu de ressemblant dans la dernière religion. Ce ne peut être que pure invention.


38.8

أَأُنزِلَ عَلَيْهِ الذِّكْرُ مِن بَيْنِنَا ۚ بَلْ هُمْ فِي شَكٍّ مِّن ذِكْرِي ۖ بَل لَّمَّا يَذُوقُوا عَذَابِ

A onzila AAalayhi alththikru min baynina bal hum fee shakkin min thikree bal lamma yathooqoo AAathabi

Comment ! Il aurait été le seul de nous tous à recevoir le Coran ? » Ainsi, ils doutent de Mes révélations. Ou plutôt ils n’ont pas encore éprouvé Mon châtiment.

Est-ce à lui (à Muhammad), de chez nous, que le Rappel (le Coran) est révélé ? » [Leur problème est qu’]ils sont dans le doute au sujet de Mon rappel-même, ils n’ont pas [encore] goûté le châtiment [dû à leur injustice, leur corruption,...].

Pourquoi recevrait-il une Révélation en dehors de nous tous ? En fait, ils doutent encore quant à Notre Rappel, jusqu’au moment où ils goûteront à Mon châtiment.


38.9

أَمْ عِندَهُمْ خَزَائِنُ رَحْمَةِ رَبِّكَ الْعَزِيزِ الْوَهَّابِ

A m AAindahum khazainu rahmati rabbika alAAazeezi alwahhabi

Possèdent-ils les trésors de la grâce de ton Seigneur, le Tout-Puissant, le Généreux Dispensateur ?

Détiennent-ils les trésors de miséricorde de ton Seigneur le Puissant, le Dispensateur [par excellence] ?

À moins qu’ils n’aient des trésors entiers de bénédiction de ton Seigneur, le Puissant, le Généreux.


38.10

أَمْ لَهُم مُّلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا ۖ فَلْيَرْتَقُوا فِي الْأَسْبَابِ

A m lahum mulku alssamawati waalardi wama baynahuma falyartaqoo fee alasbabi

Ou disposent-ils des Cieux, de la Terre et des espaces interstellaires ? Eh bien ! Qu’ils en gravissent donc les marches !

Ont-ils la royauté des cieux, de la terre et de ce qui est entre eux ? [Si oui] qu’ils montent [au ciel] avec les moyens [dont ils disposent].

À moins de posséder la royauté des cieux et de la terre, et de tout ce qui trouve dans l’espace intermédiaire ! Pourquoi ne s’élèveraient-ils pas jusqu’au ciel ?


38.11

جُندٌ مَّا هُنَالِكَ مَهْزُومٌ مِّنَ الْأَحْزَابِ

J undun ma hunalika mahzoomun mina alahzabi

Ce n’est là qu’une armée de factieux qui sera, ici même, mise en déroute !

Une armée de partis qui, ici-même, connaîtra la défaite.

Un corps d’armée en déroute, là-bas, entre les factions.


38.12

كَذَّبَتْ قَبْلَهُمْ قَوْمُ نُوحٍ وَعَادٌ وَفِرْعَوْنُ ذُو الْأَوْتَادِ

K aththabat qablahum qawmu noohin waAAadun wafirAAawnu thoo alawtadi

Avant eux, les peuples de Noé, de Âd et de Pharaon, le maître des pilastres, avaient déjà crié au mensonge,

Avant eux, [les impies etc. du] peuple de Noé, les cAad et Pharaon - possesseur de pieux [sur lesquels était fondé son trône élevé] - avaient nié [les enseignements célestes],

Avant eux, des peuples comme ceux de ‘Ad, de Noé, de Pharaon, le maître des colonnes, avaient crié au mensonge,


38.13

وَثَمُودُ وَقَوْمُ لُوطٍ وَأَصْحَابُ الْأَيْكَةِ ۚ أُولَٰئِكَ الْأَحْزَابُ

W athamoodu waqawmu lootin waashabu alaykati olaika alahzabu

ainsi que les Thamûd, le peuple de Loth et les gens d’al-Ayka. Tous étaient des factieux !

[de même parmi] les Thamoud, le peuple de Lout (Lot), les gens d’al-Aykah (la forêt touffue). Voilà les partis [rebelles].

ainsi que ceux de Thamoud, le peuple de Loth et les partisans d’El-Laïka et toutes les autres factions.


38.14

إِن كُلٌّ إِلَّا كَذَّبَ الرُّسُلَ فَحَقَّ عِقَابِ

I n kullun illa kaththaba alrrusula fahaqqa AAiqabi

Et tous ont traité les prophètes de menteurs et ont encouru Mon châtiment.

Aucun d’eux qui n’ait traité de menteurs les Prophètes et n’ait mérité la punition [en conséquence].

Eh quoi, tous ont traité les prophètes de menteurs et ont, de ce fait, mérité leur châtiment.


38.15

وَمَا يَنظُرُ هَٰؤُلَاءِ إِلَّا صَيْحَةً وَاحِدَةً مَّا لَهَا مِن فَوَاقٍ

W ama yanthuru haolai illa sayhatan wahidatan ma laha min fawaqin

Ces gens-là n’auront à attendre qu’un seul cri qui ne sera pas répété.

Et ceux-ci (les impies etc.) n’attendent qu’un seul Cri ne laissant nul répit.

Tous n’entendront qu’un seul cri dévastateur, lequel sera sans réplique.


38.16

وَقَالُوا رَبَّنَا عَجِّل لَّنَا قِطَّنَا قَبْلَ يَوْمِ الْحِسَابِ

W aqaloo rabbana AAajjil lana qittana qabla yawmi alhisabi

» Seigneur, disent-ils, envoie-nous notre part de châtiment, avant le Jour du Jugement ! »

Et ils disent : « Seigneur, hâte-nous notre part avant le Jour du compte ! »

Ils ont dit : Ô Dieu, précipite notre châtiment avant le jour du jugement.


38.17

اصْبِرْ عَلَىٰ مَا يَقُولُونَ وَاذْكُرْ عَبْدَنَا دَاوُودَ ذَا الْأَيْدِ ۖ إِنَّهُ أَوَّابٌ

I sbir AAala ma yaqooloona waothkur AAabdana dawooda tha alaydi innahu awwabun

Supporte avec patience leurs propos ! Souviens-toi de Notre serviteur David, si plein de dévotion et si prompt au repentir !

[Prophète !] supporte patiemment ce qu’ils disent. Et rappelle-toi Notre adorateur David doué de force [pourtant] il était [très souvent] repentant.

Endure patiemment ce qu’ils profèrent et rappelle-leur notre serviteur David, qui fut constant et repentant.


38.18

إِنَّا سَخَّرْنَا الْجِبَالَ مَعَهُ يُسَبِّحْنَ بِالْعَشِيِّ وَالْإِشْرَاقِ

I nna sakhkharna aljibala maAAahu yusabbihna bialAAashiyyi waalishraqi

Nous avons soumis les montagnes à célébrer avec lui Notre gloire, au soir et à l’aurore,

Nous avons soumis [et harmonisé] les montagnes avec lui [qui] glorifiaient [DIEU] au crépuscule [du soir] et au lever [du soleil],

Nous avons rendu dociles les montagnes au point que, avec lui, elles entonnent Nos louanges, tant au coucher qu’au lever du soleil.


38.19

وَالطَّيْرَ مَحْشُورَةً ۖ كُلٌّ لَّهُ أَوَّابٌ

W aalttayra mahshooratan kullun lahu awwabun

ainsi que les oiseaux rassemblés autour de lui, qui tous obéissaient à leur Seigneur.

et les oiseaux [l’]accompagnaient [s’harmonisaient avec lui lorsqu’il chantait la gloire de DIEU]. Tout revenait [repentant] à Lui.

Tournoyant autour de lui, l’ensemble des oiseaux se pressaient avec déférence.


38.20

وَشَدَدْنَا مُلْكَهُ وَآتَيْنَاهُ الْحِكْمَةَ وَفَصْلَ الْخِطَابِ

W ashadadna mulkahu waataynahu alhikmata wafasla alkhitabi

Nous avons consolidé son royaume ; Nous lui avons donné la sagesse et Nous l’avons initié à l’art d’arbitrer les litiges.

Nous avons affermi sa royauté et lui avons donné la sagesse et la faculté de bien juger.

Nous renforçâmes son magistère, après lui avoir donné autant la sagesse que l’art de bien juger.


38.21

۞ وَهَلْ أَتَاكَ نَبَأُ الْخَصْمِ إِذْ تَسَوَّرُوا الْمِحْرَابَ

W ahal ataka nabao alkhasmi ith tasawwaroo almihraba

Connais-tu l’histoire de ces deux plaideurs qui escaladèrent le prétoire

Est-ce que t’est parvenue la nouvelle des plaideurs quand ils ont escaladé le sanctuaire [de David] ?

As-tu entendu l’histoire de ces plaideurs qui escaladèrent le sanctuaire ?


38.22

إِذْ دَخَلُوا عَلَىٰ دَاوُودَ فَفَزِعَ مِنْهُمْ ۖ قَالُوا لَا تَخَفْ ۖ خَصْمَانِ بَغَىٰ بَعْضُنَا عَلَىٰ بَعْضٍ فَاحْكُم بَيْنَنَا بِالْحَقِّ وَلَا تُشْطِطْ وَاهْدِنَا إِلَىٰ سَوَاءِ الصِّرَاطِ

I th dakhaloo AAala dawooda fafaziAAa minhum qaloo la takhaf khasmani bagha baAAduna AAala baAAdin faohkum baynana bialhaqqi wala tushtit waihdina ila sawai alssirati

et s’introduisirent auprès de David qui en fut saisi de frayeur ? « Ne crains rien, lui dirent-ils, nous sommes deux plaideurs. L’un de nous a agi iniquement envers l’autre. Départage-nous en toute justice et sans partialité ! Guide-nous vers le droit chemin !

Quand ils entrèrent chez David qui fut saisi de frayeur à leur vue, ils [lui] dirent : « N’aie pas peur, nous sommes deux plaideurs en querelle. L’un de nous a fait du tort à l’autre. Juge entre nous selon la vérité. Ne sois pas partial, guide-nous sur le droit chemin.

Lorsqu’ils entrèrent chez David, ils l’effrayèrent. N’aie crainte, lui dirent-ils. Nous nous sommes disputés et nous souhaitions que tu juges entre nous de manière équitable. Ne sois pas partial et oriente-nous vers le droit chemin.


38.23

إِنَّ هَٰذَا أَخِي لَهُ تِسْعٌ وَتِسْعُونَ نَعْجَةً وَلِيَ نَعْجَةٌ وَاحِدَةٌ فَقَالَ أَكْفِلْنِيهَا وَعَزَّنِي فِي الْخِطَابِ

I nna hatha akhee lahu tisAAun watisAAoona naAAjatan waliya naAAjatun wahidatun faqala akfilneeha waAAazzanee fee alkhitabi

Cet homme est mon frère, déclara l’un d’eux. Il possède quatre-vingt-dix-neuf brebis et moi je n’en ai qu’une. Il m’a demandé de la lui céder pour compléter son troupeau, et j’ai dû m’incliner devant son insistance. »

Cet homme est mon frère. Il a quatre-vingt-dix-neuf brebis et je n’ai qu’une brebis. Il m’a dit : « confie-la-moi ». Et il a eu le dessus dans la conversation [mais je ne veux pas la lui confier] ».

Voici mon frère. Il possède quatre-vingt-dix-neuf brebis, tandis que moi je ne possède qu’une seule brebis. Il m’a demandé de la lui confier et a réussi à m’en persuader.


38.24

قَالَ لَقَدْ ظَلَمَكَ بِسُؤَالِ نَعْجَتِكَ إِلَىٰ نِعَاجِهِ ۖ وَإِنَّ كَثِيرًا مِّنَ الْخُلَطَاءِ لَيَبْغِي بَعْضُهُمْ عَلَىٰ بَعْضٍ إِلَّا الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَقَلِيلٌ مَّا هُمْ ۗ وَظَنَّ دَاوُودُ أَنَّمَا فَتَنَّاهُ فَاسْتَغْفَرَ رَبَّهُ وَخَرَّ رَاكِعًا وَأَنَابَ ۩

Q ala laqad thalamaka bisuali naAAjatika ila niAAajihi wainna katheeran mina alkhulatai layabghee baAAduhum AAala baAAdin illa allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati waqaleelun ma hum wathanna dawoodu annama fatannahu faistaghfara rabbahu wakharra rakiAAan waanaba

« Ton frère, répondit David, a effectivement commis une injustice, en te demandant ta brebis pour l’ajouter à son troupeau. » Un grand nombre d’associés n’hésitent pas à se léser les uns les autres, excepté ceux qui croient en Dieu et font le bien. Mais, hélas ! Ces derniers sont fort peu nombreux ! Et David pensa que Nous le mettions à l’épreuve dans cet exemple. Il implora alors le pardon de son Maître, se prosterna et se repentit.

[David] dit : « Il t’a fait du tort en demandant d’ajouter ta brebis aux siennes. Certes, beaucoup d’associés, transgressent les droits les uns des autres ; sauf ceux qui croient [en DIEU] et accomplissent de bons travaux [pour la cause de DIEU], et ils sont bien rares ». Et David pensa que Nous l’avons mis à l’épreuve. Il demanda pardon à son Seigneur, tomba prosterné et se repentit.

David dit : Il a été injuste à ton égard en te demandant de joindre ta brebis aux siennes. Il y a beaucoup de ces gens à problème qui font des confusions et qui éprouvent le besoin de profiter d’autrui, à l’exception de ceux qui ont cru et qui ont fait du bien, mais ils ne sont pas nombreux. David pensa que Nous l’avions mis à l’épreuve, il demanda pardon à son Seigneur, se prosterna et demanda à se repentir.


38.25

فَغَفَرْنَا لَهُ ذَٰلِكَ ۖ وَإِنَّ لَهُ عِندَنَا لَزُلْفَىٰ وَحُسْنَ مَآبٍ

F aghafarna lahu thalika wainna lahu AAindana lazulfa wahusna maabin

Nous lui avons alors pardonné la faute qu’il avait commise. Nous lui réservons auprès de Nous une place de choix et lui accordons un beau lieu de retour.

Nous lui pardonnâmes. Et il a près de Nous un [haut] rang et beau retour.

Nous lui pardonnâmes tout, car il jouit auprès de Nous d’une place privilégiée et d’un magnifique retour.


38.26

يَا دَاوُودُ إِنَّا جَعَلْنَاكَ خَلِيفَةً فِي الْأَرْضِ فَاحْكُم بَيْنَ النَّاسِ بِالْحَقِّ وَلَا تَتَّبِعِ الْهَوَىٰ فَيُضِلَّكَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ ۚ إِنَّ الَّذِينَ يَضِلُّونَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ لَهُمْ عَذَابٌ شَدِيدٌ بِمَا نَسُوا يَوْمَ الْحِسَابِ

Y a dawoodu inna jaAAalnaka khaleefatan fee alardi faohkum bayna alnnasi bialhaqqi wala tattabiAAi alhawa fayudillaka AAan sabeeli Allahi inna allatheena yadilloona AAan sabeeli Allahi lahum AAathabun shadeedun bima nasoo yawma alhisabi

» Ô David ! Nous faisons de toi un vicaire sur Terre. Juge entre les hommes en toute équité et garde-toi de suivre tes penchants, si tu veux rester dans la Voie du Seigneur, car ceux qui dévient de la Voie du Seigneur subiront de terribles châtiments pour avoir oublié le Jour du Jugement. »

« Davoud (David), Nous t’avons donné lieutenance sur la terre. Juge entre les hommes selon la vérité. Ne suis pas ta passion, elle t’égarerait loin du chemin de DIEU ». Ceux qui s’égarent loin du chemin de DIEU, subiront un châtiment sévère à cause d’avoir oublié le Jour du compte.

Ô David, Nous avons fait de toi un lieutenant sur terre. Rends la justice auprès des hommes en toute équité. Ne suis pas ta passion, elle a vocation à te faire perdre le chemin de Dieu. Et ceux qui dévient du chemin de Dieu subiront un tourment pénible, pour avoir oublié le jour du jugement.


38.27

وَمَا خَلَقْنَا السَّمَاءَ وَالْأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا بَاطِلًا ۚ ذَٰلِكَ ظَنُّ الَّذِينَ كَفَرُوا ۚ فَوَيْلٌ لِّلَّذِينَ كَفَرُوا مِنَ النَّارِ

W ama khalaqna alssamaa waalarda wama baynahuma batilan thalika thannu allatheena kafaroo fawaylun lillatheena kafaroo mina alnnari

Nous n’avons pas créé en vain les Cieux, la Terre et les espaces interstellaires, comme le pensent les infidèles. Malheur donc aux infidèles, car ils sont voués à l’Enfer !

Nous n’avons pas en vain créé le ciel, la terre et ce qu’il y a entre eux. Les impies [etc.] le supposent ; malheur aux impies [à cause] du Feu (résultat de leurs actes,...).

Et Nous n’avons pas créé vainement les cieux et la terre et ce qui se trouve dans leur espace intermédiaire, comme le pensent les mécréants. Malheur à ceux qui n’ont pas cru, car leur sort sera le feu.


38.28

أَمْ نَجْعَلُ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ كَالْمُفْسِدِينَ فِي الْأَرْضِ أَمْ نَجْعَلُ الْمُتَّقِينَ كَالْفُجَّارِ

A m najAAalu allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati kaalmufsideena fee alardi am najAAalu almuttaqeena kaalfujjari

Traiterons-Nous ceux qui croient et font le bien de la même façon que ceux qui sèment le mal sur la Terre ? Réserverons-Nous le même sort aux hommes vertueux et à ceux qui sont pervers ?

Traiterons-Nous les croyants qui travaillent bien (pour la cause de DIEU, utile à la société humaine et à eux-mêmes) à l’égal de ceux qui ont répandu la corruption sur la terre ? Traiterons-Nous ceux qui sont pieux à l’égal des pervers ?

Allons-nous considérer ceux qui ont accompli de bonnes actions comme les corrupteurs sur terre, ou encore les croyants pieux comme les débauchés ?


38.29

كِتَابٌ أَنزَلْنَاهُ إِلَيْكَ مُبَارَكٌ لِّيَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ وَلِيَتَذَكَّرَ أُولُو الْأَلْبَابِ

K itabun anzalnahu ilayka mubarakun liyaddabbaroo ayatihi waliyatathakkara oloo alalbabi

C’est un Livre béni que Nous t’avons révélé afin que les hommes de bon sens en méditent les versets et s’y arrêtent pour réfléchir.

[Le Coran est] un Livre béni que Nous t’avons révélé [ô Prophète] pour que les hommes méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence [qui ont un cœur purifié] se rappellent[, réfléchissent, y prennent conseil et le propagent].

Voici un Livre béni : Nous te l’avons révélé, de façon que les hommes puissent en méditer les versets et que les gens intelligents puissent s’en souvenir.


38.30

وَوَهَبْنَا لِدَاوُودَ سُلَيْمَانَ ۚ نِعْمَ الْعَبْدُ ۖ إِنَّهُ أَوَّابٌ

W awahabna lidawooda sulaymana niAAma alAAabdu innahu awwabun

Nous fîmes de Salomon un don à David. Et ce fils fut un excellent serviteur de Dieu, toujours enclin au repentir.

Davoud (David) Nous avons fait don de Sulaymân (Salomon), quel excellent adorateur, il était repentant [cherchant toujours la réalisation de la volonté du Seigneur].

À David, Nous suggérâmes un excellent serviteur, Salomon. Quel serviteur repentant !


38.31

إِذْ عُرِضَ عَلَيْهِ بِالْعَشِيِّ الصَّافِنَاتُ الْجِيَادُ

I th AAurida AAalayhi bialAAashiyyi alssafinatu aljiyadu

Un soir, pendant qu’on faisait défiler devant lui de magnifiques coursiers,

Quand, une fin d’après-midi, lui sont présentés les beaux chevaux de course.

Lorsque, le soir venu, Nous lui montrâmes des chevaux d’excellente race.


38.32

فَقَالَ إِنِّي أَحْبَبْتُ حُبَّ الْخَيْرِ عَن ذِكْرِ رَبِّي حَتَّىٰ تَوَارَتْ بِالْحِجَابِ

F aqala innee ahbabtu hubba alkhayri AAan thikri rabbee hatta tawarat bialhijabi

Salomon s’écria : « Ainsi, l’attachement aux biens de ce monde m’a fait oublier d’invoquer mon Seigneur ! Et le soleil s’est déjà couché sans que j’aie accompli ma prière !

[Salomon] dit : « J’ai aimé ces chevaux parce qu’ils m’ont inspiré le rappel de mon Seigneur », jusqu’à ce que [le soleil] se déroba sous le voile [de la nuit].

Il dit : J’ai préféré l’amour des biens à l’invocation du nom de mon Seigneur, et cela jusqu’au moment où le soleil s’est couché derrière le voile de la nuit.


38.33

رُدُّوهَا عَلَيَّ ۖ فَطَفِقَ مَسْحًا بِالسُّوقِ وَالْأَعْنَاقِ

R uddooha AAalayya fatafiqa mashan bialssooqi waalaAAnaqi

Ramenez-les-moi ! », dit-il. Et il leur fit trancher les jarrets et les encolures.

« Ramenez-les-moi », et il les caressa les jambes et les cous.

Ramenez-les-moi, dit-il en parlant des chevaux. Et il leur trancha les jarrets et le col.


38.34

وَلَقَدْ فَتَنَّا سُلَيْمَانَ وَأَلْقَيْنَا عَلَىٰ كُرْسِيِّهِ جَسَدًا ثُمَّ أَنَابَ

W alaqad fatanna sulaymana waalqayna AAala kursiyyihi jasadan thumma anaba

Nous avons soumis Salomon à l’épreuve en déposant un spectre sur son trône. Mais il se repentit par la suite.

Certes, Nous avons éprouvé Sulaymân (Salomon) et placé un corps [inerte] sur son trône, par la suite il se repentit.

Nous essayâmes en effet de détourner Salomon en plaçant sur son trône un corps, mais il se repentit aussitôt.


38.35

قَالَ رَبِّ اغْفِرْ لِي وَهَبْ لِي مُلْكًا لَّا يَنبَغِي لِأَحَدٍ مِّن بَعْدِي ۖ إِنَّكَ أَنتَ الْوَهَّابُ

Q ala rabbi ighfir lee wahab lee mulkan la yanbaghee liahadin min baAAdee innaka anta alwahhabu

» Seigneur !, dit-il, pardonne-moi et accorde-moi un royaume que nul autre après moi ne puisse avoir ! Tu es le Dispensateur Suprême. »

[Et] il dit : « Seigneur, pardonne-moi, donne-moi un royaume [en ce temps] tel que personne n’en ait de semblable à part moi. Tu es le grand Dispensateur ».

Ô mon Seigneur, dit-il, pardonne-moi et octroie-moi un royaume unique, de façon que personne d’autre n’en hérite [après moi], car Tu es le Donateur.


38.36

فَسَخَّرْنَا لَهُ الرِّيحَ تَجْرِي بِأَمْرِهِ رُخَاءً حَيْثُ أَصَابَ

F asakhkharna lahu alrreeha tajree biamrihi rukhaan haythu asaba

Nous lui soumîmes le vent qui, sur son ordre, soufflait docilement là où il l’envoyait,

Nous lui soumîmes le vent qui soufflait modérément sur son ordre, où il le voulait

Nous mîmes à sa disposition le vent, de façon à le faire mouvoir selon son bon vouloir. Il soufflait doucement là où il le désirait.


38.37

وَالشَّيَاطِينَ كُلَّ بَنَّاءٍ وَغَوَّاصٍ

W aalshshayateena kulla bannain waghawwasin

et les démons, tous bâtisseurs et plongeurs,

et les diables bâtisseurs et plongeurs,

Et les démons, bâtisseurs ou plongeurs.


38.38

وَآخَرِينَ مُقَرَّنِينَ فِي الْأَصْفَادِ

W aakhareena muqarraneena fee alasfadi

ainsi que d’autres démons, accouplés dans des chaînes.

et d’autres encore, accouplés par des chaînes [obéissaient à ses ordres].

Et d’autres qui étaient entravés les uns aux autres.


38.39

هَٰذَا عَطَاؤُنَا فَامْنُنْ أَوْ أَمْسِكْ بِغَيْرِ حِسَابٍ

H atha AAataona faomnun aw amsik bighayri hisabin

» Tels sont Nos dons, Salomon. Distribue-les ou garde-les sans avoir à en rendre compte ! »

[Nous lui dîmes] : « Voilà Notre don ; distribue-le ou garde-le, sans avoir à en rendre compte (tu es digne de confiance) ».

Tel est Notre don : partage-le ou garde-le pour toi sans rendre de comptes.


38.40

وَإِنَّ لَهُ عِندَنَا لَزُلْفَىٰ وَحُسْنَ مَآبٍ

W ainna lahu AAindana lazulfa wahusna maabin

Salomon occupe une place de choix auprès de Nous et Nous lui avons assuré un beau lieu de retour.

[Sulaymân] a auprès de Nous son [haut] rang et excellent [état de] retour.

Certes, Salomon a place auprès de Nous et, au retour, un excellent accueil.


38.41

وَاذْكُرْ عَبْدَنَا أَيُّوبَ إِذْ نَادَىٰ رَبَّهُ أَنِّي مَسَّنِيَ الشَّيْطَانُ بِنُصْبٍ وَعَذَابٍ

W aothkur AAabdana ayyooba ith nada rabbahu annee massaniya alshshaytanu binusbin waAAathabin

Rappelle-toi aussi Notre serviteur Job lorsqu’il adressa à son Seigneur cette plainte : « Satan ne fait que m’accabler de tourments et de tortures ! »

Et mentionne Notre adorateur Ayyoub (Job). Il appela son Seigneur : « Satan m’a atteint de douleur et de torture ».

Et rappelle le souvenir de Notre serviteur Job, lorsqu’il interpella son Seigneur : Satan m’a atteint de douleurs et de tourments.


38.42

ارْكُضْ بِرِجْلِكَ ۖ هَٰذَا مُغْتَسَلٌ بَارِدٌ وَشَرَابٌ

O rkud birijlika hatha mughtasalun baridun washarabun

« Frappe le sol du pied !, lui fut-il dit. Voici une source d’eau fraîche pour te laver et étancher ta soif ! »

[Il reçoit l’ordre :] « Frappe [la terre] du pied, voici de l’eau fraîche pour [te] laver et pour boire ».

Frappe du pied, voilà une eau fraîche qui jaillit pour te laver et pour boire.


38.43

وَوَهَبْنَا لَهُ أَهْلَهُ وَمِثْلَهُم مَّعَهُمْ رَحْمَةً مِّنَّا وَذِكْرَىٰ لِأُولِي الْأَلْبَابِ

W awahabna lahu ahlahu wamithlahum maAAahum rahmatan minna wathikra liolee alalbabi

Et Nous lui rendîmes sa famille, deux fois plus nombreuse qu’elle n’était. Ce fut là une miséricorde de Notre part et un rappel pour les gens doués d’intelligence

Et Nous lui rendîmes sa famille et autant qu’eux avec eux, comme une miséricorde de Notre part et comme un rappel pour les doués d’intelligence [ceux qui ont le cœur purifié].

Et Nous lui rendîmes sa famille, démultipliée, en guise de miséricorde de Notre part et en signe de rappel pour ceux qui sont pourvus de raison.


38.44

وَخُذْ بِيَدِكَ ضِغْثًا فَاضْرِب بِّهِ وَلَا تَحْنَثْ ۗ إِنَّا وَجَدْنَاهُ صَابِرًا ۚ نِّعْمَ الْعَبْدُ ۖ إِنَّهُ أَوَّابٌ

W akhuth biyadika dighthan faidrib bihi wala tahnath inna wajadnahu sabiran niAAma alAAabdu innahu awwabun

Nous lui dîmes encore : « Prends une gerbe de brindilles, frappes-en ton épouse, pour ne pas violer ton serment. » Et Nous trouvâmes en lui un homme plein de patience dans l’épreuve et un excellent serviteur toujours enclin au repentir.

[Nous lui dîmes] : « Prends dans ta main une touffe d’herbes, frappe avec cela, et ne viole pas ton serment ». Et Nous l’avons trouvé patient ; excellent adorateur, il était repentant.

Prends dans tes mains une poignée de brindilles et frappes-en avec [ta femme], sans trahir ton serment. Nous l’avons trouvé persévérant, excellent serviteur et repentant.


38.45

وَاذْكُرْ عِبَادَنَا إِبْرَاهِيمَ وَإِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ أُولِي الْأَيْدِي وَالْأَبْصَارِ

W aothkur AAibadana ibraheema waishaqa wayaAAqooba olee alaydee waalabsari

Souviens-toi également de Nos serviteurs Abraham, Isaac et Jacob, ces hommes si puissants et si clairvoyants.

Et mentionne Nos adorateurs Abraham, Isaac et Yacqoub (Jacob), forts [en culte] et lucides [en cœur].

Souviens-toi de Nos serviteurs Abraham, Isaac, Jacob, dépositaires qu’ils sont d’une grande aptitude et d’une claire vision.


38.46

إِنَّا أَخْلَصْنَاهُم بِخَالِصَةٍ ذِكْرَى الدَّارِ

I nna akhlasnahum bikhalisatin thikra alddari

Nous les avons dotés d’une rare qualité, celle d’avoir toujours présent à l’esprit la demeure éternelle.

Nous les avons rendus purs et sincères par le rappel de la demeure (rappel de la mort et de la vie future).

Nous les avons rendus sincères dans leur culte et dans le souvenir de la demeure future.


38.47

وَإِنَّهُمْ عِندَنَا لَمِنَ الْمُصْطَفَيْنَ الْأَخْيَارِ

W ainnahum AAindana lamina almustafayna alakhyari

En vérité, ils comptent auprès de Nous parmi les élus privilégiés.

Ils sont, certes, auprès de Nous, parmi les meilleurs élus.

Ils sont pour Nous les meilleurs élus qui puissent exister.


38.48

وَاذْكُرْ إِسْمَاعِيلَ وَالْيَسَعَ وَذَا الْكِفْلِ ۖ وَكُلٌّ مِّنَ الْأَخْيَارِ

W aothkur ismaAAeela wailyasaAAa watha alkifli wakullun mina alakhyari

Mentionne aussi Ismaël, Élisée et Dhû-l-Kifl, tous trois serviteurs d’élite.

Et mentionne Ismaël, Yasac (Elisée), Dhul-Kifl : tous parmi les meilleurs [élus].

Rappelle aussi Ismaël, Élisée, Dhou-l-Kifl, qui étaient [aussi] les meilleurs.


38.49

هَٰذَا ذِكْرٌ ۚ وَإِنَّ لِلْمُتَّقِينَ لَحُسْنَ مَآبٍ

H atha thikrun wainna lilmuttaqeena lahusna maabin

C’est là un simple rappel, car le meilleur destin sera toujours réservé à ceux qui craignent le Seigneur,

C’est un rappel. Ceux qui sont pieux ont un excellent [lieu et état de] retour :

Ceci est un rappel, mais ceux qui craignent Dieu auront un excellent retour.



Page:  1 |

Menu livre ↑