La lune (al-qamar)
Onelittleangel > >  
(56 Verses | Page 1 / 2)

Version Afficher Taille
ArabeOui | NonA- | A | A+
Transl.Oui | NonA- | A | A+
Français 1Oui | NonA- | A | A+
Français 2Oui | NonA- | A | A+
Français 3Oui | NonA- | A | A+


54.0

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ

A lhamdu lillahi rabbi alAAalameena

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

 [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux


54.1

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ اقْتَرَبَتِ السَّاعَةُ وَانشَقَّ الْقَمَرُ

I qtarabati alssaAAatu wainshaqqa alqamaru

L’Heure du Jugement dernier approche et la Lune se fend !

L’Heure (la Résurrection) approche et la lune se fend.

L’Heure approche et la lune s’est fendue.


54.2

وَإِن يَرَوْا آيَةً يُعْرِضُوا وَيَقُولُوا سِحْرٌ مُّسْتَمِرٌّ

W ain yaraw ayatan yuAAridoo wayaqooloo sihrun mustamirrun

Mais, chaque fois qu’un miracle se produit sous leurs yeux, les impies s’en détournent en disant : « C’est la magie qui continue ! »

[les impies, idolâtres, hypocrites, injustes,... ayant le cœur malsain] voient un verset [ou, un signe], ils s’en détournent et disent : « C’est une magie continuelle [fausse] ! »

Mais lorsqu’ils voient un signe évident, ils s’en détournent et disent : Voilà bien une magie persistante.


54.3

وَكَذَّبُوا وَاتَّبَعُوا أَهْوَاءَهُمْ ۚ وَكُلُّ أَمْرٍ مُّسْتَقِرٌّ

W akaththaboo waittabaAAoo ahwaahum wakullu amrin mustaqirrun

Et ils crient à l’imposture pour suivre leurs propres impulsions. Mais toute chose arrivera à son terme.

Ils [le] traitent de mensonge et suivent leurs impulsions [diaboliques] ; tout [acte aura son résultat et le] décret [de DIEU] aura lieu [et s’accomplira].

Ils ont traité cela de mensonge, ils se sont complu dans leur égarement, mais à toute chose une fin déterminée.


54.4

وَلَقَدْ جَاءَهُم مِّنَ الْأَنبَاءِ مَا فِيهِ مُزْدَجَرٌ

W alaqad jaahum mina alanbai ma feehi muzdajarun

On leur a pourtant fait parvenir des récits de nature à les mettre en garde,

Il leur est venu de récits [et de leçons nécessaires et suffisants] qui les mettaient en garde,

Pourtant, ils ont reçu dans les histoires [prophétiques] ce qui est de nature à les avertir,


54.5

حِكْمَةٌ بَالِغَةٌ ۖ فَمَا تُغْنِ النُّذُرُ

< u>Hikmatun balighatun fama tughnee alnnuthuru

de par la haute sagesse qu’ils recèlent. Mais, hélas ! Tous ces avertissements sont demeurés sans effet sur eux.

[il leur est annoncé] une sagesse parfaite. Mais les avertissements ne sont pas efficaces [sur les têtus injustes, impies,...].

et une sagesse suprême, mais qui ne semble pas les convaincre.


54.6

فَتَوَلَّ عَنْهُمْ ۘ يَوْمَ يَدْعُ الدَّاعِ إِلَىٰ شَيْءٍ نُّكُرٍ

F atawalla AAanhum yawma yadAAu alddaAAi ila shayin nukurin

Détourne-toi donc de ces gens-là ! Car le jour où l’appel retentira, annonçant l’horrible événement,

Détourne-toi d’eux. Le Jour où [l’ange] chargé de convocation appellera à une affaire très difficile [pour eux] (être jugés),

Laisse-les donc ! Le jour où le crieur [les] appellera à une échéance terrible,


54.7

خُشَّعًا أَبْصَارُهُمْ يَخْرُجُونَ مِنَ الْأَجْدَاثِ كَأَنَّهُمْ جَرَادٌ مُّنتَشِرٌ

K hushshaAAan absaruhum yakhrujoona mina alajdathi kaannahum jaradun muntashirun

ces infidèles surgiront de leurs tombes, les yeux baissés, comme des sauterelles en nuées

ils sortiront des tombes, les yeux affaissés [et], comme des sauterelles éparses (édités, publiés),

ils auront les yeux baissés, humiliés, ils sortiront de leurs tombeaux, telles des sauterelles éparpillées [partout].


54.8

مُّهْطِعِينَ إِلَى الدَّاعِ ۖ يَقُولُ الْكَافِرُونَ هَٰذَا يَوْمٌ عَسِرٌ

M uhtiAAeena ila alddaAAi yaqoolu alkafiroona hatha yawmun AAasirun

et se dirigeront à pas précipités, le cou tendu vers l’appel, en disant : « Voilà un jour bien pénible ! »

ils tendront le cou (accourront) vers [l’ange] chargé de convocation. Les impies [idolâtres, hypocrites, injustes, polythéistes,...] diront : « Voici un Jour difficile ! »

Ils accoureront vers l’annonciateur. Les infidèles diront : Ce jour est un jour funeste !


54.9

۞ كَذَّبَتْ قَبْلَهُمْ قَوْمُ نُوحٍ فَكَذَّبُوا عَبْدَنَا وَقَالُوا مَجْنُونٌ وَازْدُجِرَ

K aththabat qablahum qawmu noohin fakaththaboo AAabdana waqaloo majnoonun waizdujira

Avant eux, le peuple de Noé avait déjà crié au mensonge, traitant Notre serviteur d’imposteur, de possédé et le repoussant brutalement.

Avant eux, le peuple de Noé (le groupe des impies, injustes,...) a nié [la Résurrection], et ils ont nié Notre serviteur en disant : « C’est un fou ! » et [ils l’ont] repoussé [et contrecarré dans sa mission].

Par le passé, le peuple de Noé traita de mensonge Notre message. Ils traitèrent de menteur Notre envoyé, en disant qu’il était fou. Il fut chassé.


54.10

فَدَعَا رَبَّهُ أَنِّي مَغْلُوبٌ فَانتَصِرْ

F adaAAa rabbahu annee maghloobun faintasir

Et Noé implora son Seigneur en ces termes : « Je n’en puis plus ! Viens au secours de Ta religion ! »

Il invoqua son Seigneur : « Je suis vaincu. [Aide-moi et] fais triompher [Ta cause] ».

Noé implora son Seigneur : Je suis vaincu, sois victorieux !


54.11

فَفَتَحْنَا أَبْوَابَ السَّمَاءِ بِمَاءٍ مُّنْهَمِرٍ

F afatahna abwaba alssamai bimain munhamirin

Nous ouvrîmes alors les vannes du ciel à une pluie torrentielle,

Alors Nous avons ouvert les portes du ciel à une eau torrentielle

Nous ouvrîmes alors les portes du ciel à une eau torrentielle.


54.12

وَفَجَّرْنَا الْأَرْضَ عُيُونًا فَالْتَقَى الْمَاءُ عَلَىٰ أَمْرٍ قَدْ قُدِرَ

W afajjarna alarda AAuyoonan failtaqa almao AAala amrin qad qudira

de même que Nous fîmes jaillir des sources de la terre, au point que l’eau du ciel et celle de la terre se confondirent, suivant un arrêt fixé d’avance.

et avons fait jaillir la terre en sources. Les eaux se sont réunies comme c’était décrété.

De terre, des sources jaillirent soudainement. L’eau du ciel et l’eau de la terre se rencontrèrent selon un plan prédéterminé.


54.13

وَحَمَلْنَاهُ عَلَىٰ ذَاتِ أَلْوَاحٍ وَدُسُرٍ

W ahamalnahu AAala thati alwahin wadusurin

Et Nous sauvâmes Noé à bord de l’arche, faite de planches et de chevilles,

Nous l’avons porté sur une [arche] construite de planches et de clous,

Nous le transportâmes [Noé] sur une arche en bois et en raphia.


54.14

تَجْرِي بِأَعْيُنِنَا جَزَاءً لِّمَن كَانَ كُفِرَ

T ajree biaAAyunina jazaan liman kana kufira

qui vogua sous Notre garde, afin de récompenser celui qu’on avait renié.

elle voguait sous Nos yeux. [Noé fut sauvé] telle fut la [bonne] récompense de celui qui avait été renié [et repoussé].

L’arche vogua sous Notre surveillance, en récompense de celui qui fut renié [par son peuple].


54.15

وَلَقَد تَّرَكْنَاهَا آيَةً فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ

W alaqad taraknaha ayatan fahal min muddakirin

Et Nous fîmes de cet épisode un signe mémorable. Seulement est-il quelqu’un pour y réfléchir ?

Et Nous l’avons laissé [ce fait] un signe [pour les générations futures]. Y a-t-il quelqu’un qui réfléchisse (y prenne conseil) ?

Nous en fîmes un signe fort pour celui qui veut bien y réfléchir !


54.16

فَكَيْفَ كَانَ عَذَابِي وَنُذُرِ

F akayfa kana AAathabee wanuthuri

Combien furent donc durs Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements !

Comment étaient Mon châtiment et Mes avertissements ?

Quel fut Mon châtiment ? Et Mes avertissements ?


54.17

وَلَقَدْ يَسَّرْنَا الْقُرْآنَ لِلذِّكْرِ فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ

W alaqad yassarna alqurana lilththikri fahal min muddakirin

Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel ?

Nous avons rendu le Coran facile à apprendre [à s’y confier, à le mettre en pratique]. Y a-t-il quelqu’un qui réfléchisse ?

Nous avons conçu la compréhension du Coran afin que l’on se rappelle. Y a-t-il quelqu’un pour y réfléchir ?


54.18

كَذَّبَتْ عَادٌ فَكَيْفَ كَانَ عَذَابِي وَنُذُرِ

K aththabat AAadun fakayfa kana AAathabee wanuthuri

Les `Âd ont, eux aussi, crié au mensonge. Et combien furent durs Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements !

Les cAad nièrent [leur Prophète et les enseignements célestes]. Comment étaient Mon châtiment et Mes avertissements ?

La tribu des ‘Ad cria certes au mensonge ! Mais quel fut Mon châtiment ? Et Mes avertissements ?


54.19

إِنَّا أَرْسَلْنَا عَلَيْهِمْ رِيحًا صَرْصَرًا فِي يَوْمِ نَحْسٍ مُّسْتَمِرٍّ

I nna arsalna AAalayhim reehan sarsaran fee yawmi nahsin mustamirrin

Nous déchaînâmes contre eux, en un jour néfaste et interminable, un ouragan mugissant,

Nous déchaînâmes contre eux, en un jour funeste et continuel, un vent mugissant et glacial

Nous leur envoyâmes un vent destructeur et mauvais, en un jour aussi néfaste que long.


54.20

تَنزِعُ النَّاسَ كَأَنَّهُمْ أَعْجَازُ نَخْلٍ مُّنقَعِرٍ

T anziAAu alnnasa kaannahum aAAjazu nakhlin munqaAAirin

qui emporta les hommes comme de vieux troncs de palmiers déracinés.

qui arrachait les hommes comme des troncs de palmiers déracinés.

Il emporta les hommes comme si c’étaient de vieux troncs de palmiers creux et desséchés.


54.21

فَكَيْفَ كَانَ عَذَابِي وَنُذُرِ

F akayfa kana AAathabee wanuthuri

Combien furent durs Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements !

Comment étaient Mon châtiment et Mes avertissements ?

Quel fut Mon châtiment ? Et Mes avertissements ?


54.22

وَلَقَدْ يَسَّرْنَا الْقُرْآنَ لِلذِّكْرِ فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ

W alaqad yassarna alqurana lilththikri fahal min muddakirin

Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel ?

Nous avons rendu le Coran facile à apprendre [à s’y confier, à le mettre en pratique]. Y a-t-il quelqu’un qui réfléchisse ?

Nous avons conçu la compréhension du Coran afin que l’on se souvienne. Y a-t-il quelqu’un pour y réfléchir ?


54.23

كَذَّبَتْ ثَمُودُ بِالنُّذُرِ

K aththabat thamoodu bialnnuthuri

Les Thamûd qualifièrent également Nos avertissements de mensonges.

Les [impies etc. des] Thamouds ont nié les avertissements [de leur Prophète].

Mais les Thamoud traitèrent de mensonges les avertissements.


54.24

فَقَالُوا أَبَشَرًا مِّنَّا وَاحِدًا نَّتَّبِعُهُ إِنَّا إِذًا لَّفِي ضَلَالٍ وَسُعُرٍ

F aqaloo abasharan minna wahidan nattabiAAuhu inna ithan lafee dalalin wasuAAurin

» Allons-nous suivre, s’écrièrent-ils, un seul mortel d’entre nous tous ? Il faudrait que nous soyons vraiment des égarés ou des fous !

Ils dirent : « Allons-nous suivre un homme, [qui n’est qu’un être humain comme] l’un de nous ? Nous serions alors dans l’égarement et dans la folie !

Ils dirent : Allons-nous suivre un seul mortel parmi nous ? Allons-nous pour cela tomber dans l’égarement ou la folie ?


54.25

أَأُلْقِيَ الذِّكْرُ عَلَيْهِ مِن بَيْنِنَا بَلْ هُوَ كَذَّابٌ أَشِرٌ

A olqiya alththikru AAalayhi min baynina bal huwa kaththabun ashirun

Comment ? Aurait-il été choisi de nous tous pour recevoir la révélation ? Non ! C’est un fieffé menteur ! »

Le message lui a été confié à l’exception de nous tous ? Non, c’est un menteur plein de vanité et d’orgueil ! »

Le ciel lui a-t-il envoyé le message à l’exception de nous tous ? Non, cela ne peut être qu’un fieffé menteur.


54.26

سَيَعْلَمُونَ غَدًا مَّنِ الْكَذَّابُ الْأَشِرُ

S ayaAAlamoona ghadan mani alkaththabu alashiru

Mais ils vont bientôt connaître qui aura été un fieffé menteur,

[Mais] demain, ils sauront qui est le menteur plein de vanité et d’orgueil.

Ils apprendront demain qui d’entre eux est le menteur insolent !


54.27

إِنَّا مُرْسِلُو النَّاقَةِ فِتْنَةً لَّهُمْ فَارْتَقِبْهُمْ وَاصْطَبِرْ

I nna mursiloo alnnaqati fitnatan lahum fairtaqibhum waistabir

car Nous dîmes à Sâlih : « Nous allons leur envoyer la chamelle pour les éprouver. Observe-les et arme-toi de patience !

Nous enverrons la chamelle comme une épreuve pour eux. observe-les et sois patient.

Nous leur enverrons la chamelle afin de les mettre à l’épreuve. Observe-les et patiente.


54.28

وَنَبِّئْهُمْ أَنَّ الْمَاءَ قِسْمَةٌ بَيْنَهُمْ ۖ كُلُّ شِرْبٍ مُّحْتَضَرٌ

W anabbihum anna almaa qismatun baynahum kullu shirbin muhtadarun

Avertis-les que l’eau sera partagée entre eux et la chamelle, et qu’ils pourront en boire à tour de rôle. »

Annonce-leur de partager l’eau et de [ne] boire chacun [qu’]à son tour.

Informe-les à propos de l’eau. Elle doit être partagée entre eux tous, la chamelle comprise. Et chacun doit se désaltérer à son tour.


54.29

فَنَادَوْا صَاحِبَهُمْ فَتَعَاطَىٰ فَعَقَرَ

F anadaw sahibahum fataAAata faAAaqara

Mais les Thamûd appelèrent l’un des leurs qui eut l’audace de se saisir de la chamelle et de la mettre à mort !

Ils appelèrent leur compagnon. Il prit [son épée] et [la] tua !

Ils appelèrent un de leurs compagnons qui, s’étant mis à leur disposition, exécuta la chamelle.


54.30

فَكَيْفَ كَانَ عَذَابِي وَنُذُرِ

F akayfa kana AAathabee wanuthuri

Combien furent alors durs Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements !

Comment étaient Mon châtiment et Mes avertissements ?

Quel fut Mon châtiment ? Et Mes avertissements ?


54.31

إِنَّا أَرْسَلْنَا عَلَيْهِمْ صَيْحَةً وَاحِدَةً فَكَانُوا كَهَشِيمِ الْمُحْتَظِرِ

I nna arsalna AAalayhim sayhatan wahidatan fakanoo kahasheemi almuhtathiri

Il a suffi de déchaîner contre eux une seule clameur pour qu’ils fussent réduits à l’état de foin desséché.

Nous déchaînâmes contre eux un seul Cri et ils furent comme des débris de bois desséchés [ramassés] dans l’enclos.

Nous envoyâmes sur eux un cri puissant qui les réduisit en une herbe desséchée dans une étable.


54.32

وَلَقَدْ يَسَّرْنَا الْقُرْآنَ لِلذِّكْرِ فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ

W alaqad yassarna alqurana lilththikri fahal min muddakirin

Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre, pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel ?

Nous avons rendu le Coran facile à apprendre [à s’y confier, à le mettre en pratique]. Y a-t-il quelqu’un qui réfléchisse (y prenne conseil) ?

Nous avons organisé le Coran de façon à faire un avertissement. Y a-t-il quelqu’un pour en être averti ?


54.33

كَذَّبَتْ قَوْمُ لُوطٍ بِالنُّذُرِ

K aththabat qawmu lootin bialnnuthuri

Le peuple de Loth, lui aussi, traita Nos avertissements de mensonges.

Le [groupe des impies,... du] peuple de Lout (Lot) a nié les avertissements.

Le peuple de Loth traita de mensonges ces avertissements.


54.34

إِنَّا أَرْسَلْنَا عَلَيْهِمْ حَاصِبًا إِلَّا آلَ لُوطٍ ۖ نَّجَّيْنَاهُم بِسَحَرٍ

I nna arsalna AAalayhim hasiban illa ala lootin najjaynahum bisaharin

Nous déchaînâmes contre lui une tempête de pierres, dont ne fut épargnée que la famille de Loth à la pointe de l’aurore,

Nous déchaînâmes contre eux une tempête de cailloux [et fîmes périr les coupables]. La famille de Lout (pieuse) était épargnée et que Nous sauvâmes avant l’aube,

Nous lançâmes contre eux une pluie de pierres dont seule la famille de Loth fut épargnée avant l’aube.


54.35

نِّعْمَةً مِّنْ عِندِنَا ۚ كَذَٰلِكَ نَجْزِي مَن شَكَرَ

N iAAmatan min AAindina kathalika najzee man shakara

par une insigne faveur de Notre part. C’est ainsi que Nous récompensons ceux qui font preuve de gratitude.

par bienveillance de Notre part. Ainsi récompensons-Nous quelqu’un qui est reconnaissant [pieux et dévoué].

En guise de bienfait de Notre part, car c’est ainsi que Nous récompensons ceux qui sont reconnaissants.


54.36

وَلَقَدْ أَنذَرَهُم بَطْشَتَنَا فَتَمَارَوْا بِالنُّذُرِ

W alaqad antharahum batshatana fatamaraw bialnnuthuri

Loth les avait pourtant bien mis en garde contre Nos rigueurs ; mais ils avaient mis en doute tous ses avertissements,

[Lout] les avait cependant avertis de Notre châtiment sévère, mais ils [s’entêtèrent et] créèrent des doutes [chez les gens] au sujet des avertissements.

[Loth] les avait pourtant avertis de Notre prise extrêmement violente, mais ils ne donnèrent aucun crédit à sa mise en garde.


54.37

وَلَقَدْ رَاوَدُوهُ عَن ضَيْفِهِ فَطَمَسْنَا أَعْيُنَهُمْ فَذُوقُوا عَذَابِي وَنُذُرِ

W alaqad rawadoohu AAan dayfihi fatamasna aAAyunahum fathooqoo AAathabee wanuthuri

allant même jusqu’à vouloir abuser de ses hôtes ! Alors, d’un seul coup, Nous leur ôtâmes la vue. « Goûtez donc Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements ! »

Ils le sollicitèrent de ses hôtes. Nous aveuglâmes (aplanîmes) leurs yeux : « Goûtez Mon châtiment et Mes avertissements ».

Ils voulurent l’abuser par rapport à ses hôtes. Nous leur crevâmes les yeux en leur disant : Goûtez Mon châtiment, [appréciez] Mes avertissements.


54.38

وَلَقَدْ صَبَّحَهُم بُكْرَةً عَذَابٌ مُّسْتَقِرٌّ

W alaqad sabbahahum bukratan AAathabun mustaqirrun

Et, au petit matin, ils furent réveillés par un supplice persistant.

Au matin, un châtiment persistant les surprit.

Au petit matin encore, une douleur atroce les tenait durablement.


54.39

فَذُوقُوا عَذَابِي وَنُذُرِ

F athooqoo AAathabee wanuthuri

Goûtez donc Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements !

« Goûtez Mon châtiment et Mes avertissements ».

Goûtez Mon châtiment, et Mes avertissements.


54.40

وَلَقَدْ يَسَّرْنَا الْقُرْآنَ لِلذِّكْرِ فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ

W alaqad yassarna alqurana lilththikri fahal min muddakirin

Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel ?

Nous avons rendu le Coran facile à apprendre [à s’y confier, à le mettre en pratique]. Y a-t-il quelqu’un qui réfléchisse (y prenne conseil) ?

Nous avons facilité la compréhension du Coran de façon à en faire un motif de réflexion. Y a-t-il quelqu’un pour y réfléchir ?


54.41

وَلَقَدْ جَاءَ آلَ فِرْعَوْنَ النُّذُرُ

W alaqad jaa ala firAAawna alnnuthuru

Pharaon et les siens furent également avertis ;

[De même] les avertissements parvinrent aux gens de Pharaon

Les gens de Pharaon reçurent eux aussi les avertissements.


54.42

كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا كُلِّهَا فَأَخَذْنَاهُمْ أَخْذَ عَزِيزٍ مُّقْتَدِرٍ

K aththaboo biayatina kulliha faakhathnahum akhtha AAazeezin muqtadirin

mais ils traitèrent tous Nos signes de mensonges. Aussi les avons-Nous châtiés à la manière d’un Dieu Puissant auquel rien ne peut résister !

qui traitèrent de mensonges tous Nos signes. Nous les châtiâmes comme peut le faire un Puissant honoré, Omnipotent.

Mais ils traitèrent tous Nos signes de mensonges. Nous les avons anéantis à la manière d’un [Dieu] Puissant, Omnipotent.


54.43

أَكُفَّارُكُمْ خَيْرٌ مِّنْ أُولَٰئِكُمْ أَمْ لَكُم بَرَاءَةٌ فِي الزُّبُرِ

A kuffarukum khayrun min olaikum am lakum baraatun fee alzzuburi

Est-ce que vos négateurs à vous seraient meilleurs que ces gens-là ? Ou est-ce qu’une certaine immunité vous aurait été garantie par les Écritures ?

Vos impies valent-ils mieux que ceux-là ? Ou bénéficiez-vous d’une immunité dans les Ecritures [célestes] ?

Vos incrédules sont-ils meilleurs que ceux-là ? Avez-vous matière à frayer avec l’impunité conférée par vos Écritures ?


54.44

أَمْ يَقُولُونَ نَحْنُ جَمِيعٌ مُّنتَصِرٌ

A m yaqooloona nahnu jameeAAun muntasirun

Ou bien diront-ils : « Nous sommes suffisamment nombreux pour assurer notre défense ! »

Ou diront-ils : « Nous formons un ensemble [uni et] victorieux [imbattable] ? »

Peut-être diront-ils : Nous serons tous vainqueurs !


54.45

سَيُهْزَمُ الْجَمْعُ وَيُوَلُّونَ الدُّبُرَ

S ayuhzamu aljamAAu wayuwalloona alddubura

Eh bien ! Qu’ils sachent que ce grand nombre sera bientôt dispersé et mis en déroute !

Eh bien, ensemble ils seront défaits et battront en retraite.

Ils seront tous battus et mis en déroute.


54.46

بَلِ السَّاعَةُ مَوْعِدُهُمْ وَالسَّاعَةُ أَدْهَىٰ وَأَمَرُّ

B ali alssaAAatu mawAAiduhum waalssaAAatu adha waamarru

Mais leur vrai rendez-vous sera l’Heure du Jugement dernier. Et cette heure-là sera bien plus douloureuse et bien plus amère !

L’Heure est leur rendez-vous [pour voir tout entière leurs actions abominables], l’Heure [leur] sera plus implacable et plus amère [que la défaite].

Car l’Heure [du Jugement dernier] sera au rendez-vous. L’Heure sera cruelle, amère.


54.47

إِنَّ الْمُجْرِمِينَ فِي ضَلَالٍ وَسُعُرٍ

I nna almujrimeena fee dalalin wasuAAurin

En vérité, les impies sont partagés entre l’aberration et la folie.

Oui, les criminels [obstinés] sont dans le fourvoiement et dans les flammes.

Les criminels sont dans le mauvais chemin. Ils sont fous.


54.48

يَوْمَ يُسْحَبُونَ فِي النَّارِ عَلَىٰ وُجُوهِهِمْ ذُوقُوا مَسَّ سَقَرَ

Y awma yushaboona fee alnnari AAala wujoohihim thooqoo massa saqara

Le jour où ils seront traînés sur la face vers la Géhenne, il leur sera dit : « Goûtez donc les affres de l’Enfer Saqar! »

Le Jour où ils seront traînés, sur leur face [ou face à face], dans le Feu : « Goûtez le contact de l’Enfer (résultat de vos crimes que vous vous répercutiez) ».

Le jour où ils auront le visage dans le feu de l’enfer, on leur dira : Goûtez le toucher du brasier !


54.49

إِنَّا كُلَّ شَيْءٍ خَلَقْنَاهُ بِقَدَرٍ

I nna kulla shayin khalaqnahu biqadarin

En vérité, Nous avons donné une juste proportion à tout ce que Nous avons créé.

Nous avons tout créé avec [juste] mesure.

En vérité, Nous avons créé toute chose avec la mesure nécessaire !



Page:  1 |

Menu livre ↑