Patrimoine  Spirituel  de l'Humanité
Advaya Vajra



Onelittleangel > Hindouisme > Tantrisme > Advaya Vajra
2  citations  | Page 1 / 1
T+ A- A A+



Bouddha Aksobhya, son essence est vajrasattva. Il est la cause et l'effet. Il est la vacuité qui englobe toutes les formes possibles. Il est le " corps d'essence " [dharmakaya], car sa nature est celle des Bouddhas non conditionnés. Il est aussi le " corps de jouissance " [sambhogakaya], car il n'est que reflet, et le " corps apparitionnel " [nirmanakaya] parce que son corps même est une transformation construite par la conscience. Enfin, il est " corps de la nature propre " [svabhavilakaya], car il est l'essence unique des trois autres corps.





83 |   Advaya Vajra, Hindouisme, Tantrisme
Source : Advayavajra, Advayavajrasamgraha, chap.VIII : la Quintuple Manifestation, cité et traduit par André Padoux, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.299  
Remarque : Tout le panthéon émanant de Vajrasattva procède de la vacuité et n'a donc d'autre réalité qu'elle. La forme des dieux, dit l'Advayavajrasamgraha, n'est qu'une manifestation visible, un miroitement de la vacuité. Elle est en réalité sans nature propre substantielle. Chaque fois, donc, qu'on a une telle manifestation, celle-ci a pour nature propre la vacuité. "Or la vacuité a la même nature que la conscience d'Eveil (bodhicitta), qui représente le niveau le plus élevé de la conscience. C'est dans l'esprit même du yogin en méditation que naissent les dieux. De fait, les divinités bouddhiques ne sont pas seulement à adorer dans les temples mais l'adepte doit les visualiser.








Ces quatre Bouddha : Vairocana, Ratnasambhava, Amitabha, et Amoghasiddhi […] ne sont que pure conscience …





29 |   Advaya Vajra, Hindouisme, Tantrisme
Source : Advayavajra (XIe - XVIIe siècle), Advayavajrasamgraha, chap.VIII : la Quintuple Manifestation, cité et traduit par André Padoux, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.301  






Page:  1




♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥