Onelittleangel.com

Victor Hugo
Biographie et portraits de Victor Hugo
Sur cette page: Biographie | Portraits | Bibliographie | Liens Internet | Liens associés
En savoir + : Citations spirituelles de Victor Hugo 
Retrouvez toutes les citations de onelittleangel dans la nouvelle application Android sur Google Play

Victor Hugo : Biographie

Victor Hugo

Le génie de Victor Hugo est partout, dans tous les genres littéraires qu'il bouleverse et s'approprie – du roman au drame, de la poésie à la critique, de l'ode au pamphlet – comme dans cette facilité à se faire l'acteur des grands rôles publics: du chef de file du romantisme au patriarche de la République, ce virtuose officiel et scandaleux cumule la célébrité du notable et la gloire de l'exilé; ce bourgeois pourfend la tyrannie de Napoléon III, défend les communards et dénonce la peine de mort.

Violence et paradis
Né le 26 février 1802 à Besançon, Victor Hugo est le dernier fils d'un ménage désuni, bientôt disloqué. Soldat de la Révolution, Léopold Hugo est devenu comte et général, spécialiste de la «pacification» des résistances – Vendée, Italie, Espagne; Sophie Hugo élève seule ses trois garçons et protège le parrain de Victor Hugo, le général Lahorie, ancien ami de Léopold, mais opposant à l'Empire. D'un côté, l'univers maternel organise une enfance parisienne magique et studieuse au «paradis» des Feuillantines, immense parc où Victor apprend la nature et Virgile. De l'autre, le rêve napoléonien auréole de son héroïsme et de ses victoires un père absent et mythique.

1811: le conflit tourne à la blessure. À Madrid, après la traversée d'une Espagne occupée et sanglante, un choc attend les petits Hugo. Leur père, au lieu de les fêter, les enferme au collège des Nobles, noire pension catholique et antifrançaise, dont Eugène et Victor Hugo se vengent par leur écrasante supériorité scolaire. Rendus à Sophie par l'intervention du roi Joseph, ils retrouvent en 1812 les Feuillantines, les bibliothèques où ils se «vautrent», et la petite camarade, Adèle Foucher. À l'automne, le général Lahorie, arrêté aux Feuillantines juste avant le départ pour l'Espagne, est fusillé. Victor Hugo a dix ans. 1815: l'Empire s'effondre. Sophie exulte. Le père obtient le divorce et la garde de ses fils, qu'il met de nouveau en pension, et qu'il veut polytechniciens. Mais Eugène et VictVictor Hugoor deviennent, dans la clandestinité, poètes et ardents partisans de la Restauration, qui, en 1818, les rend à leur mère et à la liberté. Victor a seize ans, son enfance s'achève, mûrie par la violence de la guerre, de la désunion, des injustices, des abandons, auxquels Quasimodo, Cosette et Gavroche feront écho.

Hugo lancé


Les jeux Floraux de Toulouse, en couronnant le poète, saluent sa virtuosité et sa docilité politique. Mais le petit jeune homme bien pensant se révèle peu raisonnable. Il est amoureux de l'amie d'enfance, Adèle Foucher. Il s'en déclare, en secret, le «fiancé», passionné, jaloux – et chaste. La chose est découverte; Mme Hugo interdit les rencontres. Une fois de plus déchiré et trahi, Victor Hugo se tait, mais ne s'incline pas et attend. Sa mère meurt en 1821, et la noce se fait l'année suivante, au prix d'une culpabilité aggravée par l'indifférence du père, la jalousie délirante d'Eugène et une situation précaire. L'énergie de Victor Hugo – «vainqueur» – est sans borne: il «fera carrière». Dans le sillage de Chateaubriand, il fonde le très monarchique Conservateur littéraire, et avec quelques larmes et quelques vers sur la mort du duc de Berry obtient une petite pension de Louis XVIII. Hugo a une famille et une position.

Du poète officiel au contestataire


Lancé par le succès de ses Odes, il rayonne déjà comme l'un des chefs, avec ses amis Vigny et Lamartine, d'un nouveau mouvement, le romantisme, dont les idoles sont André Chénier, Byron, Chateaubriand. Charles X offre à cette belle équipe, qui conteste les classiques mais encense le trône, l'entrée dans une carrière officielle. Convoqué au sacre de Reims, en 1825, Victor Hugo paie d'une ode sa reconnaissance et la Légion d'honneur. Les Odes et Ballades et les Orientales
consacrent la notoriété d'un poète d'avenir, éblouissant d'adresse et d'audace. Ce profil balzacien de jeune arriviste se colore pourtant d'anticonformisme. La mort de son père, en 1828, révèle à Victor Hugo, comme au Marius des Misérables, les grandeurs de l'ère napoléonienne. Il se détourne de sa dévotion monarchique, revendique l'héritage paternel, fait graver sur ses cartes «baron Victor Hugo». La même année, il écrit un roman déviant, le Dernier Jour d'un condamné, qui dit l'horreur de la peine de mort et dénonce le prix d'inhumanité dont se paie l'ordre social. C'est la première fois – non la dernière – que Hugo compromet sa réussite.

L'image privée est aussi contrastée. L'idole de toute une génération de jeunes «sauvages», dont l'excentricité tapageuse et républicaine, les cheveux longs, les cigarettes et les «orgies» effarouchent le bourgeois, est lui-même glabre, sobre, strict. Devant ces célibataires bohèmes, le poète pouponne une famille charmante de – déjà – quatre enfants: Léopoldine, Charles, François Victor, Adèle.


  
  
  
  
  



Victor Hugo : Bibliographie


- Bug-Jargal. ; 1820.
- Angelo, tyran de Padoue. ; 1834.
- Chansons des rues et des bois. ; 1865.
- Choses vues. ; 1887.
- Claude Gueux. ; 1834.
- Cromwell. ; 1827.
- Dieu. ; 1891.
- Han d' Islande. ; 1823.
- Histoire d'un crime. ; 1877.
- La fin de Satan. ; 1886.
- La légende des siècles. ; 1859.
- Le dernier jour d'un condamné. ; 1829.
- Le Rhin. Lettres à un ami. ; 1842.
- Les années funestes. ; 1898.
- Les burgraves. ; 1843.
- Les chants du crépuscule. ; 1835.
- Les châtiments. ; 1853.
- Les contemplations. ; 1856.
- Les feuilles d'automne. ; 1831.
- Hernani ou l'Honneur castillan.
- Les misérables. ; 1862.
- Les orientales. ; 1829.
- Les quatre vents de l' esprit. ; 1881.
- Les rayons et les ombres. ; 1840.
- Les travailleurs de la mer. ; 1866.
- Les voix intérieures. ; 1837.
- Lucrèce Borgia. ; 1833.
- L' année terrible. ; 1872.
- L'art d'être grand-père. ; 1877.
- Le roi s'amuse. ; 1932.
- L'homme qui rit. ; 1869.
- Marie Tudor. ; 1833.
- Marion Delorme. ; 1831.
- Napoléon le petit. ; 1852.
- Notre-Dame de Paris. ; 1831.
- Odes et ballades. ; 1822.
- Préface de "Cromwell". ; 1827.
- Quatrevingt-treize. ; 1873.
- Ruy Blas. ; 1838.
- Théâtre en liberté. ; 1886.
- Torquemada. ; 1882.
- William Shakespeare. ; 1864.


Victor Hugo : Portraits


Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo
Victor Hugo

Liens associés


Angelus Silesius, Bernard Werber, Denis Diderot, Jean de La Fontaine, Jean-Jacques Rousseau, Kabir, Marc de SMEDT, Mircea Eliade, Montaigne, Ônajor, Oscar Wilde, Rimbaud, Tagore, Victor Hugo, Voltaire, William Blake, William Shakespeare, etc.

Victor Hugo : Liens Internet


Charte des liens

Les liens vers des sites Internets liés à toute organisation religieuse sont interdits. Seuls les liens vers des sites informatifs sont autorisés. Si par hasard vous aperçevez un site non conforme à la chartre, merci de nous prevenir à cet email.

Liens externes
Vie en images : Vie en images de Victor Hugo
Textes en ligne : Victor Hugo: Textes en ligne



Livres sacrés des Religions du Monde  |  Calendrier sacré des Religions du Monde  |  Bibliothèque d'images sacrées des Religions du Monde  |  Chronologie des Religions du Monde



Home  |  Divination gratuite en ligne  |  Liens  |  Projet @onelittleangel.com