Envoyer une citation à un ami




Le saint qui méditait sous le palmier paisible A reçu dans son coeur une balle égarée; Il meurt en s'écriant “ 0 lumière invisible, Quel bonheur de s'enfuir dans ta gloire adorée! ” Tu ressusciteras, mystérieux ermite, Dans la joie et la force avec un corps nouveau. Tu boiras dans ton âme un azur sans limites, Ton vol dépassera les fabuleux niveaux ! Le fantôme qui passe, au large des Comores, Gronde pour conquérir l'ineffable absolu, Il faut monter plus haut que l'ombre et que l'aurore Et ne rien désirer, pas même son salut ! 0 fantôme, je suis la porte des Elus !

Citation n° 1153: François Brousse, (Perpignan 1913 - Clamart 1995)  , Poète, philosophe et écrivain français Spiritualité Nouvelle, François BROUSSE, “ L’aigle blanc d’Altaïr ”, éd. La Licorne Ailée, 1987, p 53




Attention. Vous ne pouvez envoyer cette citation qu'à une seule adresse.Pour l'envoyer à plusieurs personnes, vous devez d'abord envoyer la citation à vous-même et la renvoyer depuis votre boite email. Merci.

Email
Sujet:
Message: