Ram Yesht (Chapitre 15)
Onelittleangel > > Ram Yesht (Chapitre 15)  :
(59 Versets | Page 2 / 2)
Français
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
FrançaisAfficher


15.50
Invoque-les, lorsque quelque souverain dominateur des pays s'avance, fond (sur le pays), attaque, fait avancer ses chars, veut piller (les biens de la terre qui servent) d'aliment, veut piller les moyens de guérison. [256]

15.51
Invoque-les, lorsqu'un Ashemaogha impur s'avance, accourt, attaque ou vient en char, cherchant à s'emparer de la puissance, cherchant à s'emparer des aliments, cherchant à s'emparer des agents curatifs.

15.52
Invoque-les, lorsqu'un prisonnier est là, lié, lorsqu'il est amené, lorsqu'il est poussé en avant, afin que ceux qui le tiennent soient écartés, afin que ses liens soient détachés.

15.53
Vayou ! Tu produis l'hésitation, la (crainte) chez tous les chevaux et les hommes, chez tous tu expulses les Dévas, dans les lieux les plus profonds, enveloppés de mille ténèbres, il vient vers celui qui le désire.

15.54
Vayou est prompt, ceint haut, ferme, fort, il a les pieds hauts, une large poitrine, de larges cuisses, un regard que rien n'effraie comme qui que ce soit des maîtres gouvernant avec empire, des souverains au pouvoir absolu. - Par quel sacrifice dois-je honorer, par quel sacrifice célébrerai-je ta gloire, par quel sacrifice se fera l'accomplissement des cérémonies de ton culte ?

15.55
Toi, saint Zarathustra, procure-toi un Bareçma en étendant, en cherchant (les branches) avec soin, un Bareçma pendant les premières lueurs de l'aurore, au départ des astres, à l'arrivée de l'aurore.

15.56
Si je veux que l'on m'offre un sacrifice, je te le dirai par la parole, création de Mazda, pleine d'éclat, guérissant (tous les maux), afin qu'Anro-Mainyus, le meurtrier, ne te tourmente pas, non plus que les Yâtus ou leurs adhérents, les Dévas et les hommes.

15.57
Vayou raide, nous vous offrons un sacrifice. Vayou ô fort, nous vous offrons un sacrifice. Nous honorons Vayou, des rapides le plus rapide ; nous honorons Vayou, des forts le plus fort. Nous honorons Vayou au collier d'or, nous honorons Vayou au bandeau d'or ; nous honorons Vayou au collier d'or ; nous honorons Vayou au char d'or ; nous honorons Vayou à la roue d'or ; nous honorons Vayou à l'arme d'or ; nous honorons Vayou au vêtement d'or ; nous honorons Vayou au soulier d'or ; nous honorons Vayou à la ceinture d'or, nous honorons l'air pur (Vayou).

15.58
Yathâ Ahû Vairyô. Je voue culte, hommage, force et puissance à Râma-Qâçtra, à l'air à l'action supérieure, élevé [257] au-dessus de toutes les créatures. Cela t'est propre (ô Vayou) que tu appartiens à Çpenta-Mainyus.


Page:  1 |2

Menu livre ↑