Chapitres 1-27
Onelittleangel > > Chapitres 1-27  :
(60 Versets | Page 1 / 2)
Français
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
FrançaisAfficher


19.1
Zarathustra demanda à Ahura-Mazda : Ahura-Mazda, esprit très auguste, créateur des biens corporels, être pur !

19.2
Quelle est la parole que tu as proclamée (devant) moi,

19.3
(Parole qui) existait avant le ciel, avant l'eau, avant la terre, avant la vache, avant la plante, avant le feu, fils d'AhuraMazda, avant l'homme juste, avant les Dévas, et les hommes impies, avant tout être corporel, avant tout bien créé par Mazda et d'origine pure ? [63]

19.4
Alors Ahura-Mazda dit : c'étaient, ô très saint Zarathustra, les parties de l'Ahuna Vairya, que je t'ai dites,

19.5
(Qui étaient) avant le ciel, avant l'eau, avant la terre, avant la vache, avant la plante, avant le feu, fils d'AhuraMazda, avant l'homme pur, avant les hommes impies, avant tout être corporel, avant tout bien créé par Mazda et d'origine pure.

19.6
Ces parties de l'Ahuna Vairya, ô saint Zarathustra, récitées sans ajouté ni retranchement,

19.7
Valent cent des chants principaux, récités sans ajouté ni retranchement.

19.8
Si même (elles sont) récitées avec ajouté et retranchement, elles valent cependant dix autres Ratus.

19.9
Et si quelqu'un, dans ce monde visible, ô saint Zarathustra, se remémore les parties de l'Ahuna Vairya, ou si, se les remémorant, il les prononce, ou si, les prononçant, il les récite à haute voix, ou si, les récitant à haute voix, il les honore ;

19.10
Je ferai moi-même pénétrer son âme trois fois dans le paradis à travers le pont (Cinwat), moi qui suis Ahura-Mazda,

19.11
Jusqu'au paradis, jusqu'à la pureté parfaite, jusqu'aux lumières suprêmes.

19.12
Mais si quelqu'un, dans ce monde visible, en récitant les parties de l'Ahuna Vairya, l'écourte,

19.13
De la moitié, d'un tiers, d'un quart ou d'un cinquième,

19.14
J'éloignerai son âme de ce paradis, moi Ahura-Mazda,

19.15
L'écartant d'un espace haut et large autant que l'est la terre. (Et cette terre est aussi haute que large.)

19.16
J'ai publié cette parole, qui mentionne l'Ahu et le Ratu, avant la création de ce ciel ;

19.17
Avant l'eau, avant la terre, avant les plantes,

19.18
Avant la création de la vache quadrupède,

19.19
Avant la production de l'homme bipède,

19.20
Avant la création de ce corps bien formé, qu'ont acquis les Amesha-Çpentas.

19.21
Le plus vivifiant des deux esprits m'a fait connaître

19.22
Toute la création sainte qui est, qui a été et qui sera,

19.23
Par la production de tous les actes qui appartiennent au monde de Mazda.

19.24
Et cette parole est, de toutes, la plus digne d'être [64] répétée, de toutes celles que l'on a jamais dites, que l'on dit et qui seront dites.

19.25
Cette parole prononcée a autant de valeur que tout ce monde créé.

19.26
Que celui qui l'apprend, l'apprenne bien et (s'il y est) fidèle, il délivre de la mort.

19.27
Cette parole nous a été annoncée devant être apprise et répétée par chacun des êtres, en vue de la pureté parfaite.

19.28
Lorsqu'il prononce et publie (cette prière)

19.29
Comme il le reconnaît (par ces paroles) l'Ahu et le Ratu suprême, il le fait connaître aux créatures les plus élevées en intelligence, Ahura-Mazda.

19.30
En le proclamant le plus grand de tous, il lui soumet tout ce qu'il y a de plus grand parmi les créatures.

19.31
"Mazdai hujîtis vanhéus", il achève de prononcer le troisième membre de la prière.

19.32
Lorsqu'il le proclame à (l'être) intelligent "Dazdâ Mananhô", il le reconnaît directeur du bon esprit comme des bonnes oeuvres pour l'être intelligent.

19.33
Ainsi il l'établit le Maître suprême.

19.34
Lorsqu'il le fait connaître des créatures comme l'infiniment sage, il lui soumet les créatures.

19.35
(Lorsqu'il proclame) "Khshathrem Ahurâi", il dit : la puissance est à toi, ô Ahura.

19.36
Il le proclame protecteur des pauvres comme il est l'ami de Çpitama Zarathustra.

19.37
Telles sont les cinq sections. C'est là la récitation de toute cette prière, toute la parole souveraine d'Ahura-Mazda.

19.38
Ahura-Mazda, l'être parfait, a prononcé l'Ahuna-Vairya ; il l'a fait complet, lui parfait.

19.39
Aussitôt (qu'il l'eût proféré), l'être mauvais se trouva présent.

19.40
Et (Ahura) dit alors au méchant : maintenant que cette parole est proférée,

19.41
Ni nos pensées, ni nos enseignements, ni nos intelligences,

19.42
Ni nos désirs, ni nos paroles, ni nos actions,

19.43
Ni nos lois, ni nos esprits ne concorderont.

19.44
Cette parole prononcée par Mazda contient trois règles, quatre états, cinq maîtres, elle fait accomplir les offrandes. [65]

19.45
En quoi consiste cette (triple) règle ? (En) bien penser, bien dire et bien faire.

19.46
De quels états (est-elle formée) ? (Ces états sont) le prêtre, le guerrier, le cultivateur, l'artisan,

19.47
États qui doivent être, en toute manière, exercés par l'homme pur, avec des pensées, des paroles et des actions droites,

19.48
Qui respecte les chefs et obéit à la loi ;

19.49
(Par l'homme juste) dont les actions favorisent et développent la pureté des monde créés.

19.50
Quels sont ces chefs ? Le chef de nmâna, le chef de bourg, le chef de tribu et le chef de contrée.


Page:  1 |

Chapitres   | | | | | | | | | | | | | | | | | | 19| | | | | | | | |

Menu livre ↑