Mélange
Onelittleangel > >  
(16 Verses | Page 1 / 1)
Version Fernand Hû
A- | A | A+ | T+

Versions
Comparer
Commentaires (Ⅳ)
(Ⅴ)

21. 290  
Si, dans l’abandon d’une jouissance médiocre, le sage voyait une grande jouissance, à la vue de celle-ci il renoncerait à celle-là.

mattaa-sukha-parichchaagaa passe che vipulaM sukhaM
chaje mattaa-sukhaM dhiiro sampassaM vipulaM sukhaM.
(Ⅴ)

*****

21. 291  
Celui qui, dans la douleur qu’il cause aux autres, cherche son propre bonheur, celui-là, enlacé dans les liens de la haine, ne s’en affranchira pas.

para-dukkh'uupadhaanena attano sukham ichchhati
vera-saMsagga-saMsaTTho veraa so na parimuchchati.
(Ⅴ)

*****

21. 292  
Ce qui devrait être fait est négligé ; on fait, en revanche, ce qui ne devrait pas être fait. Chez les insensés et les négligents croît sans cesse la concupiscence.

yaM hi kichchaM apaviddhaM akichchaM pana kayirati
unnaLaanaM pamattaanaM tesaM vaDDhanti aasavaa.
(Ⅴ)

*****

21. 293  
Ceux dont l’attention, portée à sa perfection, est toujours fixée sur leur corps, qui ne courent point après ce qui ne doit pas être fait, mais font avec persévérance ce qui doit être fait, — chez ceux-là, intelligents et possesseurs de la Science Parfaite, la concupiscence finit par disparaître.

yesaM cha susamaaraddhaa nichchaM kaaya-gataa sati
akichchaM te na sevanti kichche saatachcha-kaarino
sataanaM sampajaanaanaM atthaM gachchhanti aasavaa.
(Ⅴ)

*****

21. 294  
Même après avoir tué son père, sa mère et deux rois guerriers, après avoir détruit un royaume avec tout ce qui s’en suit, le Brâhmana est sans péché.

maataraM pitaraM hantvaa raajaano dve cha khattiye
raTThaM s'aanucharaM hantvaa aniigho yaati braahmaNo.
(Ⅴ)

*****

21. 295  
Même après avoir tué son père, sa mère, deux rois instruits, et un homme hors ligne, le Brâhmana est sans péché.

maataraM pitaraM hantvaa raajaano dve cha sotthiye
veyaggha-pañchamaM hantvaa aniigho yaati braahmaNo.
(Ⅴ)

*****

21. 296  
Complètement et éternellement éveillés sont les disciples de Gôtama ! Sans relâche, le jour comme la nuit, leur attention est fixée sur Buddha.

su-ppabuddhaM pabujjhanti sadaa gotama-saavakaa
yesaM divaa cha ratto cha nichchaM buddha-gataa sati.
(Ⅴ)

*****

21. 297  
Complètement et éternellement éveillés sont les disciples de Gôtama ! Sans relâche, le jour comme la nuit, leur attention est fixée sur la Loi.

su-ppabuddhaM pabujjhanti sadaa gotama-saavakaa
yesaM divaa cha ratto cha nichchaM dhamma-gataa sati.
(Ⅴ)

*****

21. 298  
Complètement et éternellement éveillés sont les disciples de Gôtama ! Sans relâche, le jour comme la nuit, leur attention est fixée sur la Communauté.

su-ppabuddhaM pabujjhanti sadaa gotama-saavakaa
yesaM divaa cha ratto cha nichchaM sangha-gataa sati.
(Ⅴ)

*****

21. 299  
Complètement et éternellement éveillés sont les disciples de Gôtama ! Sans relâche, le jour comme la nuit, leur attention est fixée sur le corps.

su-ppabuddhaM pabujjhanti sadaa gotama-saavakaa
yesaM divaa cha ratto cha nichchaM kaaya-gataa sati.
(Ⅴ)

*****

21. 300  
Complètement et éternellement éveillés sont les disciples de Gôtama ! Sans relâche, le jour comme la nuit, leur esprit se complaît dans la douceur.

su-ppabuddhaM pabujjhanti sadaa gotama-saavakaa
yesaM divaa cha ratto cha ahiMsaaya rato mano.
(Ⅴ)

*****

21. 301  
Complètement et éternellement éveillés sont les disciples de Gôtama ! Sans relâche, le jour comme la nuit, leur esprit se complaît dans la méditation.

su-ppabuddhaM pabujjhanti sadaa gotama-saavakaa
yesaM divaa cha ratto cha bhaavanaaya rato mano.
(Ⅴ)

*****

21. 302  
Rebutantes sont de pénibles tournées ; rebutante l’habitation d’un endroit pénible à habiter ; rebutant le commerce de ceux qui ne sont pas nos égaux ; à des choses rebutantes est exposé celui qui se met en route (pour mendier). Ne vous mettez donc point en route, si vous ne voulez pas être exposés à ces choses rebutantes-là.

du-ppabbajjaM dur-abhiramaM dur-aavaasaa gharaa dukhaa
dukkho'samaana-saMvaaso dukkh'aanupatit'addhaguu
tasmaa na ch'addhaguu siyaa na cha dukkh'aanupatito siyaa.
(Ⅴ)

*****

21. 303  
Le croyant vertueux, pourvu de gloire et de richesses, en quelque endroit qu’il se fixe, y est honoré.

saddho siilena sampanno yaso-bhoga-samappito
yaM yaM padesaM bhajati tattha tatth'eva puujito.
(Ⅴ)

*****

21. 304  
Les hommes de bien brillent de loin comme une montagne neigeuse. Mais les méchants, on ne les voit pas plus ici-bas que des flèches lancées la nuit.

duure santo pakaasenti himavanto va pabbato
asant'ettha na dissanti rattiM khittaa yathaa saraa.
(Ⅴ)

*****

21. 305  
Après vous être choisi un siége solitaire, une couche solitaire, ne vous lassant jamais de vivre seul, vous domptant vous-mêmes dans la solitude, complaîsez-vous dans les profondeurs de la forêt.

ek'aasanaM eka-seyyaM eko charam atandito
eko damayam attaanaM van'ante ramito siyaa.
(Ⅴ)

*****



Page: 1

Chapitre21