Job
> Job  >
16 Verses | Page 1 / 1
(Version Latine)


Afficher / Cacher
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


17. 1  
Spiritus meus attenuabitur ;/ dies mei breviabuntur :/ et solum mihi superest sepulchrum./
- Mon souffle s'épuise, mes jours s'éteignent, il ne me reste plus que le tombeau. (⁎)
- Mon souffle se perd, Mes jours s'éteignent, Le sépulcre m'attend. (Ⅰ)
- ὀλέκομαι πνεύματι φερόμενος δέομαι δὲ ταφη̃ς καὶ οὐ τυγχάνω (Ⅲ)
- ‫ 1  ׃17  רוחי חבלה ימי נזעכו קברים לי ‬ (Ⅴ)
- Mon souffle est corrompu, mes jours s’éteignent: pour moi sont les sépulcres! (Ⅵ)
- Mes esprits se dissipent, mes jours vont être éteints, le sépulcre [m’attend]. (Ⅶ)
- Mon souffle se perd; mes jours s'éteignent; le tombeau m'attend! (Ⅷ)
17. 2  
Non peccavi,/ et in amaritudinibus moratur oculus meus./
- Je suis environné de moqueurs, mon oeil veille au milieu de leurs outrages. (⁎)
- Je suis environné de moqueurs, Et mon oeil doit contempler leurs insultes. (Ⅰ)
- λίσσομαι κάμνων καὶ τί ποιήσας (Ⅲ)
- ‫ 2  ׃17  אם לא התלים עמדי ובהמרותם תלן עיני ‬ (Ⅴ)
- Les moqueurs ne sont-ils pas autour de moi, et mes yeux ne demeurent-ils pas au milieu de leurs insultes? (Ⅵ)
- Certes il n’y a que des moqueurs auprès de moi, et mon œil veille toute la nuit dans les chagrins qu’ils me font. (Ⅶ)
- Certes, je suis entouré de railleurs, et mon œil veille toute la nuit au milieu de leurs insultes. (Ⅷ)
17. 3  
Libera me, Domine, et pone me juxta te,/ et cujusvis manus pugnet contra me./
- O Dieu, fais-toi auprès de toi-même ma caution: quel autre voudrait me frapper dans la main? (⁎)
- Sois auprès de toi-même ma caution; Autrement, qui répondrait pour moi? (Ⅰ)
- ἔκλεψαν δέ μου τὰ ὑπάρχοντα ἀλλότριοι τίς ἐστιν οὑ̃τος τη̨̃ χειρί μου συνδεθήτω (Ⅲ)
- ‫ 3  ׃17  שימה נא ערבני עמך מי הוא לידי יתקע ‬ (Ⅴ)
- Dépose, je te prie, un gage; cautionne-moi auprès de toi-même: qui donc frappera dans ma main? (Ⅵ)
- Donne-moi, je te prie, [donne-moi] une caution auprès de toi ; [mais] qui est-ce qui me touchera dans la main ? (Ⅶ)
- Dépose un gage, sois ma caution auprès de toi-même; car qui voudrait répondre pour moi? (Ⅷ)
17. 4  
Cor eorum longe fecisti a disciplina :/ propterea non exaltabuntur./
- Car tu as fermé leur coeur à la sagesse; ne permets donc pas qu'ils s'élèvent. (⁎)
- Car tu as fermé leur coeur à l'intelligence; Aussi ne les laisseras-tu pas triompher. (Ⅰ)
- ὅτι καρδίαν αὐτω̃ν ἔκρυψας ἀπὸ φρονήσεως διὰ του̃το οὐ μὴ ὑψώση̨ς αὐτούς (Ⅲ)
- ‫ 4  ׃17  כי לבם צפנת משכל‪[p]‬ על כן לא תרמם ‬ (Ⅴ)
- Car tu as fermé leur cœur à l’intelligence; c’est pourquoi tu ne les élèveras pas. (Ⅵ)
- Car tu as caché à leur cœur l’intelligence, c’est pourquoi tu ne les élèveras point. (Ⅶ)
- Tu as fermé leur cœur à l'intelligence; c'est pourquoi tu ne les feras pas triompher. (Ⅷ)
17. 5  
Prædam pollicetur sociis,/ et oculi filiorum ejus deficient./
- Tel invite ses amis au partage, quand défaillent les yeux de ses enfants. (⁎)
- On invite ses amis au partage du butin, Et l'on a des enfants dont les yeux se consument. (Ⅰ)
- τη̨̃ μερίδι ἀναγγελει̃ κακίας ὀφθαλμοὶ δέ μου ἐφ' υἱοι̃ς ἐτάκησαν (Ⅲ)
- ‫ 5  ׃17  לחלק יגיד רעים ועיני בניו תכלנה ‬ (Ⅴ)
- Celui qui trahit ses amis pour qu’ils soient pillés, les yeux de ses fils seront consumés. (Ⅵ)
- Et les yeux même des enfants de celui qui parle avec flatterie à ses intimes amis, seront consumés. (Ⅶ)
- Tel livre ses amis au pillage, dont les enfants auront les yeux consumés. (Ⅷ)
17. 6  
Posuit me quasi in proverbium vulgi,/ et exemplum sum coram eis./
- Il a fait de moi la risée des peuples; je suis l'homme à qui l'on crache au visage. (⁎)
- Il m'a rendu la fable des peuples, Et ma personne est un objet de mépris. (Ⅰ)
- ἔθου δέ με θρύλημα ἐν ἔθνεσιν γέλως δὲ αὐτοι̃ς ἀπέβην (Ⅲ)
- ‫ 6  ׃17  והצגני למשל עמים ותפת לפנים אהיה ‬ (Ⅴ)
- Et il a fait de moi un proverbe des peuples, et je suis devenu un homme auquel on crache au visage. (Ⅵ)
- Il m’a mis pour être la fable des peuples, et je suis [comme] un tambour devant eux. (Ⅶ)
- On a fait de moi la fable des peuples, un être à qui l'on crache au visage. (Ⅷ)
17. 7  
Caligavit ab indignatione oculus meus,/ et membra mea quasi in nihilum redacta sunt./
- Mon oeil est voilé par le chagrin, et tous mes membres ne sont plus qu'une ombre. (⁎)
- Mon oeil est obscurci par la douleur; Tous mes membres sont comme une ombre. (Ⅰ)
- πεπώρωνται γὰρ ἀπὸ ὀργη̃ς οἱ ὀφθαλμοί μου πεπολιόρκημαι μεγάλως ὑπὸ πάντων (Ⅲ)
- ‫ 7  ׃17  ותכה מכעש עיני ויצרי כצל כלם ‬ (Ⅴ)
- Mon œil est terni par le chagrin, et mes membres sont tous comme une ombre. (Ⅵ)
- Mon œil est terni de dépit, et tous les membres de mon corps sont comme une ombre. (Ⅶ)
- Et mon œil s'est consumé de chagrin, et tous mes membres sont comme une ombre. (Ⅷ)
17. 8  
Stupebunt justi super hoc,/ et innocens contra hypocritam suscitabitur./
- Les hommes droits en sont stupéfaits, et l'innocent s'irrite contre l'impie. (⁎)
- Les hommes droits en sont stupéfaits, Et l'innocent se soulève contre l'impie. (Ⅰ)
- θαυ̃μα ἔσχεν ἀληθινοὺς ἐπὶ τούτω̨ δίκαιος δὲ ἐπὶ παρανόμω̨ ἐπανασταίη (Ⅲ)
- ‫ 8  ׃17  ישמו ישרים על זאת ונקי על חנף יתערר ‬ (Ⅴ)
- Les hommes droits en seront étonnés, et l’innocent s’élèvera contre l’impie; (Ⅵ)
- Les hommes droits seront étonnés de ceci, et l’innocence se réveillera contre l’hypocrite. (Ⅶ)
- Les hommes droits en sont consternés, et l'innocent est irrité contre l'impie. (Ⅷ)
17. 9  
Et tenebit justus viam suam,/ et mundis manibus addet fortitudinem./
- Le juste néanmoins demeure ferme dans sa voie, et qui a les mains pures redouble de courage. (⁎)
- Le juste néanmoins demeure ferme dans sa voie, Celui qui a les mains pures se fortifie de plus en plus. (Ⅰ)
- σχοίη δὲ πιστὸς τὴν ἑαυτου̃ ὁδόν καθαρὸς δὲ χει̃ρας ἀναλάβοι θάρσος (Ⅲ)
- ‫ 9  ׃17  ויאחז צדיק דרכו וטהר ידים יסיף אמץ ‬ (Ⅴ)
- Mais le juste tiendra ferme dans sa voie, et celui qui a les mains pures croîtra en force. (Ⅵ)
- Toutefois le juste se tiendra ferme dans sa voie, et celui qui a les mains nettes, se renforcera. (Ⅶ)
- Le juste néanmoins persévère dans sa voie, et celui dont les mains sont pures redouble de constance. (Ⅷ)
17. 10  
Igitur omnes vos convertimini, et venite,/ et non inveniam in vobis ullum sapientem./
- Mais vous tous, revenez, venez donc; ne trouverai-je pas un sage parmi vous? (⁎)
- Mais vous tous, revenez à vos mêmes discours, Et je ne trouverai pas un sage parmi vous. (Ⅰ)
- οὐ μὴν δὲ ἀλλὰ πάντες ἐρείδετε καὶ δευ̃τε δή οὐ γὰρ εὑρίσκω ἐν ὑμι̃ν ἀληθές (Ⅲ)
- ‫ 10 ׃17  ואולם כלם תשבו ובאו נא ולא אמצא בכם חכם ‬ (Ⅴ)
- Mais quant à vous tous, revenez encore, je vous prie; mais je ne trouverai pas un sage parmi vous. (Ⅵ)
- Retournez donc vous tous, et revenez, je vous prie ; car je ne trouve point de sage entre vous. (Ⅶ)
- Mais, pour vous tous, allons, recommencez! Je ne trouverai pas un sage parmi vous. (Ⅷ)
17. 11  
Dies mei transierunt ;/ cogitationes meæ dissipatæ sunt,/ torquentes cor meum./
- Mes jours sont écoulés, mes projets anéantis, ces projets que caressait mon coeur. (⁎)
- Quoi! mes jours sont passés, mes projets sont anéantis, Les projets qui remplissaient mon coeur... (Ⅰ)
- αἱ ἡμέραι μου παρη̃λθον ἐν βρόμω̨ ἐρράγη δὲ τὰ ἄρθρα τη̃ς καρδίας μου (Ⅲ)
- ‫ 11 ׃17  ימי עברו זמתי נתקו מורשי לבבי ‬ (Ⅴ)
- Mes jours sont passés, mes desseins sont frustrés, — les plans chéris de mon cœur. (Ⅵ)
- Mes jours sont passés, mes desseins sont rompus, [et] les pensées de mon cœur [sont dissipées]. (Ⅶ)
- Mes jours sont passés; mes desseins, chers à mon cœur, sont renversés. (Ⅷ)
17. 12  
Noctem verterunt in diem,/ et rursum post tenebras spero lucem./
- De la nuit ils font le jour; en face des ténèbres, ils disent que la lumière est proche! (⁎)
- Et ils prétendent que la nuit c'est le jour, Que la lumière est proche quand les ténèbres sont là! (Ⅰ)
- νύκτα εἰς ἡμέραν ἔθηκαν φω̃ς ἐγγὺς ἀπὸ προσώπου σκότους (Ⅲ)
- ‫ 12 ׃17  לילה ליום ישימו אור קרוב מפני חשך ‬ (Ⅴ)
- Ils font de la nuit le jour, la lumière proche en présence des ténèbres. (Ⅵ)
- On me change la nuit en jour, et on fait que la lumière se trouve proche des ténèbres. (Ⅶ)
- Ils changent la nuit en jour; ils disent la lumière proche, en face des ténèbres! (Ⅷ)
17. 13  
Si sustinuero, infernus domus mea est,/ et in tenebris stravi lectulum meum./
- J'ai beau attendre, le schéol est ma demeure; dans les ténèbres j'ai disposé ma couche. (⁎)
- C'est le séjour des morts que j'attends pour demeure, C'est dans les ténèbres que je dresserai ma couche; (Ⅰ)
- ἐὰν γὰρ ὑπομείνω ἅ̨δης μου ὁ οἰ̃κος ἐν δὲ γνόφω̨ ἔστρωταί μου ἡ στρωμνή (Ⅲ)
- ‫ 13 ׃17  אם אקוה שאול ביתי בחשך רפדתי יצועי ‬ (Ⅴ)
- Si j’espère, le shéol est ma maison, j’étends mon lit dans les ténèbres; (Ⅵ)
- Certes je n’ai plus à attendre que le sépulcre, qui va être ma maison ; j’ai dressé mon lit dans les ténèbres. (Ⅶ)
- Quand je n'attends plus pour demeure que le Sépulcre, quand j'étends ma couche dans les ténèbres, (Ⅷ)
17. 14  
Putredini dixi : Pater meus es ;/ Mater mea, et soror mea, vermibus./
- J'ai dit à la fosse: « Tu es mon père; » aux vers: « Vous êtes ma mère et ma soeur! » (⁎)
- Je crie à la fosse: Tu es mon père! Et aux vers: Vous êtes ma mère et ma soeur! (Ⅰ)
- θάνατον ἐπεκαλεσάμην πατέρα μου εἰ̃ναι μητέρα δέ μου καὶ ἀδελφὴν σαπρίαν (Ⅲ)
- ‫ 14 ׃17  לשחת קראתי אבי אתה אמי ואחתי לרמה ‬ (Ⅴ)
- Je crie à la fosse: Tu es mon père! aux vers: Ma mère et ma sœur! (Ⅵ)
- J’ai crié à la fosse : tu es mon père ; et aux vers : vous êtes ma mère et ma sœur. (Ⅶ)
- Quand je crie au tombeau: Tu es mon père! et aux vers: Vous êtes ma mère et ma sœur! (Ⅷ)
17. 15  
Ubi est ergo nunc præstolatio mea ?/ et patientiam meam quis considerat ?/
- Où est donc mon espérance? Mon espérance, qui peut la voir? (⁎)
- Mon espérance, où donc est-elle? Mon espérance, qui peut la voir? (Ⅰ)
- που̃ οὐ̃ν μου ἔτι ἐστὶν ἡ ἐλπίς ἠ̃ τὰ ἀγαθά μου ὄψομαι (Ⅲ)
- ‫ 15 ׃17  ואיה אפו תקותי ותקותי מי ישורנה ‬ (Ⅴ)
- Où donc est mon espoir? Et mon espoir, qui le verra? (Ⅵ)
- Et où seront les choses que j’ai attendues, et qui est-ce qui verra ces choses qui ont été le sujet de mon attente ? (Ⅶ)
- Où est donc mon espérance? Et mon espérance, qui pourrait la voir? (Ⅷ)
17. 16  
In profundissimum infernum descendent omnia mea :/ putasne saltem ibi erit requies mihi ?]
- Elle est descendue aux portes du schéol, si du moins dans la poussière on trouve du repos!... (⁎)
- Elle descendra vers les portes du séjour des morts, Quand nous irons ensemble reposer dans la poussière. (Ⅰ)
- ἠ̃ μετ' ἐμου̃ εἰς ἅ̨δην καταβήσονται ἢ ὁμοθυμαδὸν ἐπὶ χώματος καταβησόμεθα (Ⅲ)
- ‫ 16 ׃17  בדי שאל תרדנה אם יחד על עפר נחת ס‬ (Ⅴ)
- Il descendra vers les barres du shéol, lorsque ensemble nous aurons du repos dans la poussière. (Ⅵ)
- Elles descendront au fond du sépulcre ; certes elles reposeront ensemble [avec moi] dans la poussière. (Ⅶ)
- Elle descendra aux portes du Sépulcre, quand nous irons en-semble reposer dans la poussière! (Ⅷ)


Page: 1

Chapitre 17

| | | | | | | | | | | | | | | | 17| | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | |

>> 







Home