Ecclésiaste
> Ecclésiaste  >
16 Verses | Page 1 / 1
(Version Hebreu)

Versions
Comparer
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


4. 1  
‫ 1  ׃4   ושבתי אני ואראה את כל העשקים אשר נעשים תחת השמש והנה דמעת העשקים ואין להם מנחם ומיד עשקיהם כח ואין להם מנחם ‬

Je me suis tourné et j'ai vu toutes les oppressions qui se commettent sous le soleil: et voici que les opprimés sont dans les larmes, et personne ne les console; Ils sont en bute à la violence de leurs oppresseurs, et personne ne les console! (⁎)

*****

J'ai considéré ensuite toutes les oppressions qui se commettent sous le soleil; et voici, les opprimés sont dans les larmes, et personne qui les console! ils sont en butte à la violence de leurs oppresseurs, et personne qui les console! (Ⅰ)

*****

καὶ ἐπέστρεψα ἐγὼ καὶ εἰ̃δον σὺν πάσας τὰς συκοφαντίας τὰς γινομένας ὑπὸ τὸν ἥλιον καὶ ἰδοὺ δάκρυον τω̃ν συκοφαντουμένων καὶ οὐκ ἔστιν αὐτοι̃ς παρακαλω̃ν καὶ ἀπὸ χειρὸς συκοφαντούντων αὐτοὺς ἰσχύς καὶ οὐκ ἔστιν αὐτοι̃ς παρακαλω̃ν (Ⅲ)

*****

Verti me ad alia, et vidi calumnias/ quæ sub sole geruntur,/ et lacrimas innocentium,/ et neminem consolatorem,/ nec posse resistere eorum violentiæ,/ cunctorum auxilio destitutos,/ (Ⅳ)

*****

Et je me suis tourné, et j’ai regardé toutes les oppressions qui se font sous le soleil; et voici les larmes des opprimés, et il n’y a point pour eux de consolateur! Et la force est dans la main de leurs oppresseurs, et il n’y a point pour eux de consolateur! (Ⅵ)

*****

Puis je me suis mis à regarder toutes les injustices qui se font sous le soleil ; et voilà les larmes de ceux à qui on fait tort, et ils n’ont point de consolation ; et la force est du côté de ceux qui leur font tort, et ils n’ont point de consolateur. (Ⅶ)

*****

Puis je me suis mis à considérer toutes les oppressions qui se commettent sous le soleil; et voici, les opprimés sont dans les larmes, et ils n'ont point de consolateur; la force est du côté de ceux qui les oppriment: pour eux, point de consolateur. (Ⅷ)

*****

4. 2  
‫ 2  ׃4   ושבח אני את המתים שכבר מתו מן החיים אשר המה חיים עדנה ‬

Et j'ai proclamé les morts qui sont déjà morts plus heureux que les vivants qui sont encore vivants, et plus heureux que les uns et les autres, (⁎)

*****

Et j'ai trouvé les morts qui sont déjà morts plus heureux que les vivants qui sont encore vivants, (Ⅰ)

*****

καὶ ἐπή̨νεσα ἐγὼ σὺν τοὺς τεθνηκότας τοὺς ἤδη ἀποθανόντας ὑπὲρ τοὺς ζω̃ντας ὅσοι αὐτοὶ ζω̃σιν ἕως του̃ νυ̃ν (Ⅲ)

*****

et laudavi magis mortuos quam viventes ;/ (Ⅳ)

*****

C’est pourquoi j’estime heureux les morts qui sont déjà morts, plutôt que les vivants qui sont encore vivants, (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi j’estime plus les morts qui sont déjà morts, que les vivants qui sont encore vivants. (Ⅶ)

*****

C'est pourquoi j'estime plus les morts qui sont déjà morts, que les vivants qui sont encore en vie; (Ⅷ)

*****

4. 3  
‫ 3  ׃4   וטוב משניהם את אשר עדן לא היה אשר לא ראה את המעשה הרע אשר נעשה תחת השמש ‬

celui qui n'est pas encore arrivé à l'existence, qui n'a pas vu les mauvaises actions qui se commettent sous le soleil. (⁎)

*****

et plus heureux que les uns et les autres celui qui n'a point encore existé et qui n'a pas vu les mauvaises actions qui se commettent sous le soleil. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀγαθὸς ὑπὲρ τοὺς δύο τούτους ὅστις οὔπω ἐγένετο ὃς οὐκ εἰ̃δεν σὺν τὸ ποίημα τὸ πονηρὸν τὸ πεποιημένον ὑπὸ τὸν ἥλιον (Ⅲ)

*****

et feliciorem utroque judicavi/ qui necdum natus est,/ nec vidit mala quæ sub sole fiunt./ (Ⅳ)

*****

et plus heureux encore que tous les deux celui qui n’a pas encore été, qui n’a pas vu le mauvais travail qui se fait sous le soleil. (Ⅵ)

*****

Même j’estime celui qui n’a pas encore été, plus heureux que les uns et les autres ; car il n’a pas vu les mauvaises actions qui se font sous le soleil. (Ⅶ)

*****

Et plus heureux que les uns et les autres, celui qui n'a pas encore été, et qui n'a point vu les mauvaises actions qui se font sous le soleil. (Ⅷ)

*****

4. 4  
‫ 4  ׃4   וראיתי אני את כל עמל ואת כל כשרון המעשה כי היא קנאת איש מרעהו גם זה הבל ורעות רוח ‬

J'ai vu que tout travail et que toute habileté dans un ouvrage n'est que jalousie contre un homme de la part de son prochain: cela encore est vanité et poursuite du vent. (⁎)

*****

J'ai vu que tout travail et toute habileté dans le travail n'est que jalousie de l'homme à l'égard de son prochain. C'est encore là une vanité et la poursuite du vent. (Ⅰ)

*****

καὶ εἰ̃δον ἐγὼ σὺν πάντα τὸν μόχθον καὶ σὺν πα̃σαν ἀνδρείαν του̃ ποιήματος ὅτι αὐτὸ ζη̃λος ἀνδρὸς ἀπὸ του̃ ἑταίρου αὐτου̃ καί γε του̃το ματαιότης καὶ προαίρεσις πνεύματος (Ⅲ)

*****

Rursum contemplatus sum omnes labores hominum,/ et industrias animadverti patere invidiæ proximi ;/ et in hoc ergo vanitas et cura superflua est./ (Ⅳ)

*****

Et j’ai vu tout le labeur et toute l’habileté dans le travail: que c’est une jalousie de l’un contre l’autre. Cela aussi est vanité et poursuite du vent. (Ⅵ)

*****

Puis j’ai regardé tout le travail, et l’adresse de chaque métier, [et j’ai vu] que l’un porte envie à l’autre ; cela aussi est une vanité, et un rongement d’esprit. (Ⅶ)

*****

J'ai vu aussi que tout travail et toute habileté dans le travail n'est que jalousie de l'un à l'égard de l'autre. Cela aussi est une vanité et un tourment d'esprit. (Ⅷ)

*****

4. 5  
‫ 5  ׃4   הכסיל חבק את ידיו ואכל את בשרו ‬

L'insensé se croise les mains, et mange sa propre chair. (⁎)

*****

L'insensé se croise les mains, et mange sa propre chair. (Ⅰ)

*****

ὁ ἄφρων περιέλαβεν τὰς χει̃ρας αὐτου̃ καὶ ἔφαγεν τὰς σάρκας αὐτου̃ (Ⅲ)

*****

Stultus complicat manus suas,/ et comedit carnes suas, dicens :/ (Ⅳ)

*****

Le sot se croise les mains, et mange sa propre chair. (Ⅵ)

*****

Le fou tient ses mains ployées, et se consume soi-même, [en disant] : (Ⅶ)

*****

L'insensé se croise les mains et se consume lui-même: (Ⅷ)

*****

4. 6  
‫ 6  ׃4   טוב מלא כף נחת ממלא חפנים עמל ורעות רוח ‬

Mieux vaut une main pleine de repos, que les deux mains pleines de labeur et de poursuite du vent. (⁎)

*****

Mieux vaut une main pleine avec repos, que les deux mains pleines avec travail et poursuite du vent. (Ⅰ)

*****

ἀγαθὸν πλήρωμα δρακὸς ἀναπαύσεως ὑπὲρ πλήρωμα δύο δρακω̃ν μόχθου καὶ προαιρέσεως πνεύματος (Ⅲ)

*****

Melior est pugillus cum requie,/ quam plena utraque manus cum labore et afflictione animi./ (Ⅳ)

*****

Mieux vaut le creux de la main rempli, et le repos, que les deux mains pleines, avec le travail et la poursuite du vent. (Ⅵ)

*****

Mieux vaut plein le creux de la main, avec repos, que pleines les deux paumes, [avec] travail et rongement d’esprit. (Ⅶ)

*****

Mieux vaut plein le creux de la main avec repos, que plein les deux paumes, avec travail et tourment d'esprit. (Ⅷ)

*****

4. 7  
‫ 7  ׃4   ושבתי אני ואראה הבל תחת השמש ‬

Je me suis tourné et j'ai vu une autre vanité sous le soleil. (⁎)

*****

J'ai considéré une autre vanité sous le soleil. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐπέστρεψα ἐγὼ καὶ εἰ̃δον ματαιότητα ὑπὸ τὸν ἥλιον (Ⅲ)

*****

Considerans, reperi et aliam vanitatem sub sole./ (Ⅳ)

*****

Et je me tournai, et je vis la vanité sous le soleil: (Ⅵ)

*****

Puis je me suis mis à regarder une [autre] vanité sous le soleil ; (Ⅶ)

*****

Je me suis mis à regarder une autre vanité sous le soleil. (Ⅷ)

*****

4. 8  
‫ 8  ׃4   יש אחד ואין שני גם בן ואח אין לו ואין קץ לכל עמלו גם *עיניו **עינו לא תשבע עשר ולמי אני עמל ומחסר את נפשי מטובה גם זה הבל וענין רע הוא ‬

Tel homme est seul et n'a pas de second, il n'a ni fils ni frère, et pourtant il n'y a pas de fin à tout son travail, et ses yeux ne sont jamais rassasiés de richesses: "Pour qui donc est-ce que je travaille, et que je prive mon âme de jouissance?" Cela encore est vanité, et mauvaise occupation. (⁎)

*****

Tel homme est seul et sans personne qui lui tienne de près, il n'a ni fils ni frère, et pourtant son travail n'a point de fin et ses yeux ne sont jamais rassasiés de richesses. Pour qui donc est-ce que je travaille, et que je prive mon âme de jouissances? C'est encore là une vanité et une chose mauvaise. (Ⅰ)

*****

ἔστιν εἱ̃ς καὶ οὐκ ἔστιν δεύτερος καί γε υἱὸς καὶ ἀδελφὸς οὐκ ἔστιν αὐτω̨̃ καὶ οὐκ ἔστιν περασμὸς τω̨̃ παντὶ μόχθω̨ αὐτου̃ καί γε ὀφθαλμὸς αὐτου̃ οὐκ ἐμπίπλαται πλούτου καὶ τίνι ἐγὼ μοχθω̃ καὶ στερίσκω τὴν ψυχήν μου ἀπὸ ἀγαθωσύνης καί γε του̃το ματαιότης καὶ περισπασμὸς πονηρός ἐστιν (Ⅲ)

*****

Unus est, et secundum non habet,/ non filium, non fratrem,/ et tamen laborare non cessat,/ nec satiantur oculi ejus divitiis ;/ nec recogitat, dicens :/ Cui laboro, et fraudo animam meam bonis ?/ In hoc quoque vanitas est et afflictio pessima.]\ (Ⅳ)

*****

tel est seul sans qu’il y ait de second: il n’a pas non plus de fils ni de frère, et il n’y a pas de fin à tout son labeur; son œil n’est pas non plus rassasié par la richesse, et il ne se dit pas: Pour qui donc est-ce que je me tourmente et que je prive mon âme de bonheur? Cela aussi est une vanité et une ingrate occupation. (Ⅵ)

*****

C’est qu’il y a tel qui est seul, et qui n’a point de second, qui aussi n’a ni fils ni frère, et qui cependant ne met nulle fin à son travail ; même son œil ne voit jamais assez de richesses, [et il ne dit point en lui-même] : Pour qui est-ce que je travaille, et que je prive mon âme du bien ? Cela aussi [est] une vanité, et une fâcheuse occupation. (Ⅶ)

*****

Tel homme est seul, et n'a point de second; il n'a ni fils, ni frère, et toutefois, il n'y a point de fin à tout son travail; même ses yeux ne se rassasient jamais de richesses; il ne se dit point: Pour qui est-ce que je travaille et que je prive mon âme du bien? Cela aussi est une vanité et une pénible occupation. (Ⅷ)

*****

4. 9  
‫ 9  ׃4   טובים השנים מן האחד אשר יש להם שכר טוב בעמלם ‬

Mieux vaut vivre à deux que solitaire; il y a pour les deux un bon salaire dans leur travail; (⁎)

*****

Deux valent mieux qu'un, parce qu'ils retirent un bon salaire de leur travail. (Ⅰ)

*****

ἀγαθοὶ οἱ δύο ὑπὲρ τὸν ἕνα οἱ̃ς ἔστιν αὐτοι̃ς μισθὸς ἀγαθὸς ἐν μόχθω̨ αὐτω̃ν (Ⅲ)

*****

Melius est ergo duos esse simul quam unum ;/ habent enim emolumentum societatis suæ./ (Ⅳ)

*****

Deux valent mieux qu’un; car ils ont un bon salaire de leur travail. (Ⅵ)

*****

Deux valent mieux qu’un ; car ils ont un meilleur salaire de leur travail. (Ⅶ)

*****

Deux valent mieux qu'un; parce qu'il y a pour eux un bon salaire de leur travail. (Ⅷ)

*****

4. 10  
‫ 10 ׃4   כי אם יפלו האחד יקים את חברו ואילו האחד שיפול ואין שני להקימו ‬

car s'ils tombent, l'un peut relever son compagnon. Mais malheur à celui qui est seul, et qui tombe sans avoir un second pour le relever! (⁎)

*****

Car, s'ils tombent, l'un relève son compagnon; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever! (Ⅰ)

*****

ὅτι ἐὰν πέσωσιν ὁ εἱ̃ς ἐγερει̃ τὸν μέτοχον αὐτου̃ καὶ οὐαὶ αὐτω̨̃ τω̨̃ ἑνί ὅταν πέση̨ καὶ μὴ ἠ̨̃ δεύτερος του̃ ἐγει̃ραι αὐτόν (Ⅲ)

*****

Si unus ceciderit, ab altero fulcietur./ Væ soli, quia cum ceciderit, non habet sublevantem se./ (Ⅳ)

*****

Car, s’ils tombent, l’un relèvera son compagnon; mais malheur à celui qui est seul, et qui tombe, et qui n’a pas de second pour le relever! (Ⅵ)

*****

Même si l’un des deux tombe, l’autre relèvera son compagnon ; mais malheur à celui qui est seul ; parce qu’étant tombé, il n’aura personne pour le relever. (Ⅶ)

*****

Car s'ils tombent, l'un peut relever l'autre; mais malheur à celui qui est seul, et qui tombe, et n'a personne pour le relever. (Ⅷ)

*****

4. 11  
‫ 11 ׃4   גם אם ישכבו שנים וחם להם ולאחד איך יחם ‬

De même, si deux couchent ensemble, ils se réchauffent; mais un homme seul, comment aurait-il chaud! (⁎)

*****

De même, si deux couchent ensemble, ils auront chaud; mais celui qui est seul, comment aura-t-il chaud? (Ⅰ)

*****

καί γε ἐὰν κοιμηθω̃σιν δύο καὶ θέρμη αὐτοι̃ς καὶ ὁ εἱ̃ς πω̃ς θερμανθη̨̃ (Ⅲ)

*****

Et si dormierint duo, fovebuntur mutuo ;/ unus quomodo calefiet ?/ (Ⅳ)

*****

De même, si l’on couche à deux, on a de la chaleur; mais celui qui est seul, comment aura-t-il chaud? (Ⅵ)

*****

Si deux aussi couchent ensemble, ils en auront [plus] de chaleur ; mais celui qui est seul, comment aura-t-il chaud ? (Ⅶ)

*****

De même si deux couchent ensemble, ils auront chaud; mais celui qui est seul, comment aura-t-il chaud? (Ⅷ)

*****

4. 12  
‫ 12 ׃4   ואם יתקפו האחד השנים יעמדו נגדו והחוט המשלש לא במהרה ינתק ‬

Et si quelqu'un maîtrise celui qui est seul, les deux pourront lui résister, et le fil triplé ne rompt pas facilement. (⁎)

*****

Et si quelqu'un est plus fort qu'un seul, les deux peuvent lui résister; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐὰν ἐπικραταιωθη̨̃ ὁ εἱ̃ς οἱ δύο στήσονται κατέναντι αὐτου̃ καὶ τὸ σπαρτίον τὸ ἔντριτον οὐ ταχέως ἀπορραγήσεται (Ⅲ)

*****

Et si quispiam prævaluerit contra unum,/ duo resistunt ei ;/ funiculus triplex difficile rumpitur./ (Ⅳ)

*****

Et si quelqu’un a le dessus sur un seul, les deux lui tiendront tête; et la corde triple ne se rompt pas vite. (Ⅵ)

*****

Que si quelqu’un force l’un ou l’autre, les deux lui pourront résister ; et la corde à trois cordons ne se rompt pas sitôt. (Ⅶ)

*****

Et si quelqu'un est plus fort qu'un seul, les deux lui pourront résister; et la corde à trois cordons ne se rompt pas si tôt. (Ⅷ)

*****

4. 13  
‫ 13 ׃4   טוב ילד מסכן וחכם ממלך זקן וכסיל אשר לא ידע להזהר עוד ‬

Mieux vaut un jeune homme pauvre et sage qu'un roi vieux et insensé qui ne sait plus écouter les avis; (⁎)

*****

Mieux vaut un enfant pauvre et sage qu'un roi vieux et insensé qui ne sait plus écouter les avis; (Ⅰ)

*****

ἀγαθὸς παι̃ς πένης καὶ σοφὸς ὑπὲρ βασιλέα πρεσβύτερον καὶ ἄφρονα ὃς οὐκ ἔγνω του̃ προσέχειν ἔτι (Ⅲ)

*****

Melior est puer pauper et sapiens,/ rege sene et stulto,/ qui nescit prævidere in posterum./ (Ⅳ)

*****

Mieux vaut un jeune garçon pauvre et sage, qu’un roi vieux et sot qui ne sait plus être averti. (Ⅵ)

*****

Un enfant pauvre et sage vaut mieux qu’un Roi vieux et insensé, qui ne sait ce que c’est que d’être averti. (Ⅶ)

*****

Mieux vaut un enfant pauvre et sage qu'un roi vieux et insensé, qui ne sait pas recevoir de conseil. (Ⅷ)

*****

4. 14  
‫ 14 ׃4   כי מבית הסורים יצא למלך כי גם במלכותו נולד רש ‬

car il sort de prison pour régner, quoiqu'il soit né pauvre dans son royaume. (⁎)

*****

car il peut sortir de prison pour régner, et même être né pauvre dans son royaume. (Ⅰ)

*****

ὅτι ἐξ οἴκου τω̃ν δεσμίων ἐξελεύσεται του̃ βασιλευ̃σαι ὅτι καί γε ἐν βασιλεία̨ αὐτου̃ ἐγεννήθη πένης (Ⅲ)

*****

Quod de carcere catenisque interdum quis egrediatur ad regnum ;/ et alius, natus in regno, inopia consumatur./ (Ⅳ)

*****

Car il est sorti de la maison des prisonniers pour régner, lors même qu’il est né pauvre dans son royaume. (Ⅵ)

*****

Car il y a tel qui sort de prison pour régner ; et de même il y a tel qui étant né Roi, devient pauvre. (Ⅶ)

*****

Car tel sort de prison pour régner; et de même, tel étant né roi, devient pauvre. (Ⅷ)

*****

4. 15  
‫ 15 ׃4   ראיתי את כל החיים המהלכים תחת השמש עם הילד השני אשר יעמד תחתיו ‬

J'ai vu tous les vivants qui marchent sous le soleil près du jeune homme qui s'élevait à la place du vieux roi. (⁎)

*****

J'ai vu tous les vivants qui marchent sous le soleil entourer l'enfant qui devait succéder au roi et régner à sa place. (Ⅰ)

*****

εἰ̃δον σὺν πάντας τοὺς ζω̃ντας τοὺς περιπατου̃ντας ὑπὸ τὸν ἥλιον μετὰ του̃ νεανίσκου του̃ δευτέρου ὃς στήσεται ἀντ' αὐτου̃ (Ⅲ)

*****

Vidi cunctos viventes qui ambulant sub sole/ cum adolescente secundo, qui consurget pro eo./ (Ⅳ)

*****

J’ai vu tous les vivants qui marchent sous le soleil, avec le jeune garçon, le second, qui occupera sa place. (Ⅵ)

*****

J’ai vu tous les vivants qui marchent sous le soleil, [suivre] le fils qui est la seconde personne [après le Roi], et qui doit être en sa place. (Ⅶ)

*****

J'ai vu tous les vivants qui marchent sous le soleil, entourer l'enfant, le second après le roi, et qui le remplacera. (Ⅷ)

*****

4. 16  
‫ 16 ׃4   אין קץ לכל העם לכל אשר היה לפניהם גם האחרונים לא ישמחו בו כי גם זה הבל ורעיון רוח ‬

Il n'y avait pas de fin à toute cette foule, à tous ceux à la tête desquels il était. Et cependant les descendants ne se réjouiront pas à son sujet. Cela encore est vanité et poursuite du vent. (⁎)

*****

Il n'y avait point de fin à tout ce peuple, à tous ceux à la tête desquels il était. Et toutefois, ceux qui viendront après ne se réjouiront pas à son sujet. Car c'est encore là une vanité et la poursuite du vent. (Ⅰ)

*****

οὐκ ἔστιν περασμὸς τω̨̃ παντὶ λαω̨̃ τοι̃ς πα̃σιν ὅσοι ἐγένοντο ἔμπροσθεν αὐτω̃ν καί γε οἱ ἔσχατοι οὐκ εὐφρανθήσονται ἐν αὐτω̨̃ ὅτι καί γε του̃το ματαιότης καὶ προαίρεσις πνεύματος (Ⅲ)

*****

Infinitus numerus est populi/ omnium qui fuerunt ante eum,/ et qui postea futuri sunt non lætabuntur in eo ;/ sed et hoc vanitas et afflictio spiritus.]\ (Ⅳ)

*****

Il n’y a pas de fin à tout le peuple, à tous ceux qui ont été devant eux; cependant ceux qui viendront après ne se réjouiront point en lui. Car cela aussi est vanité et poursuite du vent. (Ⅵ)

*****

Tout ce peuple-là, [savoir] tous ceux qui ont été devant ceux-ci, est sans fin ; ces derniers aussi ne se réjouiront point de celui-ci ; certainement cela aussi est une vanité, et un rongement d’esprit. (Ⅶ)

*****

Et il n'y avait point de fin à tout le peuple, à tous ceux à la tête desquels il était; cependant ceux qui viendront après ne se réjouiront point à son sujet. Certainement, cela aussi est une vanité et un tourment d'esprit. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 4

| | | 4| | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥