Ecclésiaste
Onelittleangel > > Ecclésiaste  >
(12 Verses | Page 1 / 1)
Version Louis Segond 1910




Versions
Comparer
(⁎)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

6. 1  
Il est un mal que j'ai vu sous le soleil, et qui est fréquent parmi les hommes.

Il est un mal que j'ai vu sous le soleil, et ce mal est grand sur l'homme: (⁎)

*****

ἔστιν πονηρία ἣν εἰ̃δον ὑπὸ τὸν ἥλιον καὶ πολλή ἐστιν ἐπὶ τὸν ἄνθρωπον (Ⅲ)

*****

Est et aliud malum quod vidi sub sole,/ et quidem frequens apud homines :/ (Ⅳ)

*****

‫ 1  ׃6   יש רעה אשר ראיתי תחת השמש ורבה היא על האדם ‬ (Ⅴ)

*****

Il y a un mal que j’ai vu sous le soleil, et qui est fréquent parmi les hommes: (Ⅵ)

*****

Il y a un mal que j’ai vu sous le soleil, et qui est fréquent parmi les hommes. (Ⅶ)

*****

Il est un mal que j'ai vu sous le soleil, et qui est fréquent parmi les hommes; (Ⅷ)

*****

6. 2  
Il y a tel homme à qui Dieu a donné des richesses, des biens, et de la gloire, et qui ne manque pour son âme de rien de ce qu'il désire, mais que Dieu ne laisse pas maître d'en jouir, car c'est un étranger qui en jouira. C'est là une vanité et un mal grave.

Tel homme à qui Dieu a donné richesses, trésors et gloire, et qui ne manque pour son âme de rien de ce qu'il peut désirer; mais Dieu ne lui permet pas d'en jouir, car c'est un étranger qui en jouit: voilà une vanité et un mal grave. (⁎)

*****

ἀνήρ ὡ̨̃ δώσει αὐτω̨̃ ὁ θεὸς πλου̃τον καὶ ὑπάρχοντα καὶ δόξαν καὶ οὐκ ἔστιν ὑστερω̃ν τη̨̃ ψυχη̨̃ αὐτου̃ ἀπὸ πάντων ὡ̃ν ἐπιθυμήσει καὶ οὐκ ἐξουσιάσει αὐτω̨̃ ὁ θεὸς του̃ φαγει̃ν ἀπ' αὐτου̃ ὅτι ἀνὴρ ξένος φάγεται αὐτόν του̃το ματαιότης καὶ ἀρρωστία πονηρά ἐστιν (Ⅲ)

*****

vir cui dedit Deus divitias,/ et substantiam, et honorem,/ et nihil deest animæ suæ ex omnibus quæ desiderat ;/ nec tribuit ei potestatem Deus ut comedat ex eo,/ sed homo extraneus vorabit illud :/ hoc vanitas et miseria magna est./ (Ⅳ)

*****

‫ 2  ׃6   איש אשר יתן לו האלהים עשר ונכסים וכבוד ואיננו חסר לנפשו מכל אשר יתאוה ולא ישליטנו האלהים לאכל ממנו כי איש נכרי יאכלנו זה הבל וחלי רע הוא ‬ (Ⅴ)

*****

il y a tel homme à qui Dieu donne de la richesse, et des biens, et de l’honneur, et il ne manque rien à son âme de tout ce qu’il désire; et Dieu ne lui a pas donné le pouvoir d’en manger, car un étranger s’en repaît. Cela est une vanité et un mal douloureux. (Ⅵ)

*****

C’est qu’il y a tel homme à qui Dieu donne des richesses, des biens, et des honneurs, en sorte qu’il ne manque rien à son âme de tout ce qu’il saurait souhaiter ; mais Dieu ne l’en fait pas le maître pour en manger, et un étranger le mangera ; cela est une vanité, et un mal fâcheux. (Ⅶ)

*****

C'est qu'il y a tel homme à qui Dieu donne des richesses, des biens et des honneurs, et qui ne manque pour son âme de rien de ce qu'il peut souhaiter; mais Dieu ne le laisse pas maître d'en manger, car un étranger le mangera. Cela est une vanité et un mal fâcheux. (Ⅷ)

*****

6. 3  
Quand un homme aurait cent fils, vivrait un grand nombre d'années, et que les jours de ses années se multiplieraient, si son âme ne s'est point rassasiée de bonheur, et si de plus il n'a point de sépulture, je dis qu'un avorton est plus heureux que lui.

Quand un homme aurait engendré cent fils, eût vécu de nombreuses années, et que les jours de ses années se seraient multipliés, si son âme ne s'est pas rassasiée de bonheur, et qu'il n'ait pas même eu de sépulture, je dis qu'un avorton est plus heureux que lui. (⁎)

*****

ἐὰν γεννήση̨ ἀνὴρ ἑκατὸν καὶ ἔτη πολλὰ ζήσεται καὶ πλη̃θος ὅ τι ἔσονται ἡμέραι ἐτω̃ν αὐτου̃ καὶ ψυχὴ αὐτου̃ οὐκ ἐμπλησθήσεται ἀπὸ τη̃ς ἀγαθωσύνης καί γε ταφὴ οὐκ ἐγένετο αὐτω̨̃ εἰ̃πα ἀγαθὸν ὑπὲρ αὐτὸν τὸ ἔκτρωμα (Ⅲ)

*****

Si genuerit quispiam centum liberos,/ et vixerit multos annos,/ et plures dies ætatis habuerit,/ et anima illius non utatur bonis substantiæ suæ,/ sepulturaque careat :/ de hoc ergo pronuntio quod melior illo sit abortivus./ (Ⅳ)

*****

‫ 3  ׃6   אם יוליד איש מאה ושנים רבות יחיה ורב שיהיו ימי שניו ונפשו לא תשבע מן הטובה וגם קבורה לא היתה לו אמרתי טוב ממנו הנפל ‬ (Ⅴ)

*****

Si un homme engendre cent fils, et qu’il vive beaucoup d’années, et que les jours de ses années soient en grand nombre, et que son âme ne soit pas rassasiée de bien, et aussi qu’il n’ait pas de sépulture, je dis que mieux vaut un avorton que lui; (Ⅵ)

*****

Quand un homme en aurait engendré cent, et qu’il aurait vécu plusieurs années, en sorte que les jours de ses années se soient fort multipliés, cependant si son âme ne s’est point rassasiée de bien, et même s’il n’a point eu de sépulture, je dis qu’un avorton vaut mieux que lui. (Ⅶ)

*****

Quand un homme aurait cent enfants, qu'il aurait vécu de nombreuses années, et que les jours de ses années se seraient multipliés; si son âme ne s'est pas rassasiée de bien, et que même il n'ait point de sépulture, je dis qu'un avorton vaut mieux que lui. (Ⅷ)

*****

6. 4  
Car il est venu en vain, il s'en va dans les ténèbres, et son nom reste couvert de ténèbres;

Car il est venu en vain, il s'en va dans les ténèbres, et les ténèbres couvriront son nom; (⁎)

*****

ὅτι ἐν ματαιότητι ἠ̃λθεν καὶ ἐν σκότει πορεύεται καὶ ἐν σκότει ὄνομα αὐτου̃ καλυφθήσεται (Ⅲ)

*****

Frustra enim venit,/ et pergit ad tenebras,/ et oblivione delebitur nomen ejus./ (Ⅳ)

*****

‫ 4  ׃6   כי בהבל בא ובחשך ילך ובחשך שמו יכסה ‬ (Ⅴ)

*****

car celui-ci vient dans la vanité, et il s’en va dans les ténèbres, et son nom est couvert de ténèbres; (Ⅵ)

*****

Car il sera venu en vain, et s’en sera allé dans les ténèbres, et son nom aura été couvert de ténèbres. (Ⅶ)

*****

Car il est venu en vain, et s'en va dans les ténèbres, et son nom est couvert de ténèbres; (Ⅷ)

*****

6. 5  
il n'a point vu, il n'a point connu le soleil; il a plus de repos que cet homme.

Il n'a même ni vu ni connu le soleil, mais il a plus de repos que cet homme. (⁎)

*****

καί γε ἥλιον οὐκ εἰ̃δεν καὶ οὐκ ἔγνω ἀνάπαυσις τούτω̨ ὑπὲρ του̃τον (Ⅲ)

*****

Non vidit solem,/ neque cognovit distantiam boni et mali./ (Ⅳ)

*****

‫ 5  ׃6   גם שמש לא ראה ולא ידע נחת לזה מזה ‬ (Ⅴ)

*****

et aussi il n’a pas vu et n’a pas connu le soleil: celui-ci a plus de repos que celui-là. (Ⅵ)

*****

Même en ce qu’il n’aura point vu le soleil, ni rien connu, il aura eu plus de repos que cet homme-là. (Ⅶ)

*****

Il n'a même point vu le soleil; il n'a rien connu; il a plus de repos que l'autre. (Ⅷ)

*****

6. 6  
Et quand celui-ci vivrait deux fois mille ans, sans jouir du bonheur, tout ne va-t-il pas dans un même lieu?

Et quand il vivrait deux fois mille ans, sans jouir du bonheur, tout ne va-t-il pas au même lieu? (⁎)

*****

καὶ εἰ ἔζησεν χιλίων ἐτω̃ν καθόδους καὶ ἀγαθωσύνην οὐκ εἰ̃δεν μὴ οὐκ εἰς τόπον ἕνα τὰ πάντα πορεύεται (Ⅲ)

*****

Etiam si duobus millibus annis vixerit,/ et non fuerit perfruitus bonis,/ nonne ad unum locum properant omnia ?/ (Ⅳ)

*****

‫ 6  ׃6   ואלו חיה אלף שנים פעמים וטובה לא ראה הלא אל מקום אחד הכל הולך ‬ (Ⅴ)

*****

Et s’il vivait deux fois mille ans, il n’aura pas vu le bonheur: tous ne vont-ils pas en un même lieu? (Ⅵ)

*****

Et s’il vivait deux fois mille ans, et qu’il ne jouit d’aucun bien, tous ne vont-ils pas en un même lieu ? (Ⅶ)

*****

Et quand celui-ci aurait vécu deux fois mille ans, sans jouir d'aucun bien, tous ne vont-ils pas en un même lieu? (Ⅷ)

*****

6. 7  
Tout le travail de l'homme est pour sa bouche, et cependant ses désirs ne sont jamais satisfaits.

Tout le travail de l'homme est pour sa bouche; mais ses désirs ne sont jamais satisfaits. (⁎)

*****

πα̃ς μόχθος του̃ ἀνθρώπου εἰς στόμα αὐτου̃ καί γε ἡ ψυχὴ οὐ πληρωθήσεται (Ⅲ)

*****

Omnis labor hominis in ore ejus ;/ sed anima ejus non implebitur./ (Ⅳ)

*****

‫ 7  ׃6   כל עמל האדם לפיהו וגם הנפש לא תמלא ‬ (Ⅴ)

*****

Tout le travail de l’homme est pour sa bouche, et cependant son désir n’est pas satisfait. (Ⅵ)

*****

Tout le travail de l’homme est pour sa bouche, et cependant son désir n’est jamais assouvi. (Ⅶ)

*****

Tout le travail de l'homme est pour sa bouche, et toutefois son désir n'est jamais assouvi. (Ⅷ)

*****

6. 8  
Car quel avantage le sage a-t-il sur l'insensé? quel avantage a le malheureux qui sait se conduire en présence des vivants?

Car quel avantage a le sage sur l'insensé? quel avantage a le pauvre qui sait se conduire devant les vivants? (⁎)

*****

ὅτι τίς περισσεία τω̨̃ σοφω̨̃ ὑπὲρ τὸν ἄφρονα διότι ὁ πένης οἰ̃δεν πορευθη̃ναι κατέναντι τη̃ς ζωη̃ς (Ⅲ)

*****

Quid habet amplius sapiens a stulto ?/ et quid pauper, nisi ut pergat illuc ubi est vita ?/ (Ⅳ)

*****

‫ 8  ׃6   כי מה יותר לחכם מן הכסיל מה לעני יודע להלך נגד החיים ‬ (Ⅴ)

*****

Car quel avantage le sage a-t-il sur le sot? Quel avantage a l’affligé qui sait marcher devant les vivants? (Ⅵ)

*****

Car qu’est-ce que le sage a plus que le fou ? [ou] quel [avantage] a l’affligé qui sait marcher devant les vivants ? (Ⅶ)

*****

Car quel avantage le sage a-t-il sur l'insensé? Quel avantage a l'affligé qui sait se conduire parmi les vivants? (Ⅷ)

*****

6. 9  
Ce que les yeux voient est préférable à l'agitation des désirs: c'est encore là une vanité et la poursuite du vent.

Ce que les yeux voient est préférable à la divagation des désirs. Cela encore est vanité et poursuite du vent. (⁎)

*****

ἀγαθὸν ὅραμα ὀφθαλμω̃ν ὑπὲρ πορευόμενον ψυχη̨̃ καί γε του̃το ματαιότης καὶ προαίρεσις πνεύματος (Ⅲ)

*****

Melius est videre quod cupias,/ quam desiderare quod nescias./ Sed et hoc vanitas est, et præsumptio spiritus./ (Ⅳ)

*****

‫ 9  ׃6   טוב מראה עינים מהלך נפש גם זה הבל ורעות רוח ‬ (Ⅴ)

*****

Mieux vaut la vue des yeux que le mouvement du désir. Cela aussi est vanité et poursuite du vent. (Ⅵ)

*****

Mieux vaut ce qu’on voit de ses yeux, que si l’âme fait de grandes recherches ; cela aussi est une vanité, et un rongement d’esprit. (Ⅶ)

*****

Il vaut mieux voir de ses yeux, que d'avoir des désirs vagues. Cela aussi est une vanité et un tourment d'esprit. (Ⅷ)

*****

6. 10  
Ce qui existe a déjà été appelé par son nom; et l'on sait que celui qui est homme ne peut contester avec un plus fort que lui.

De toute chose qui arrive, le nom est déjà prononcé; on sait ce que sera un homme, et il ne peut contester avec qui est plus fort que lui. (⁎)

*****

εἴ τι ἐγένετο ἤδη κέκληται ὄνομα αὐτου̃ καὶ ἐγνώσθη ὅ ἐστιν ἄνθρωπος καὶ οὐ δυνήσεται του̃ κριθη̃ναι μετὰ του̃ ἰσχυρου̃ ὑπὲρ αὐτόν (Ⅲ)

*****

Qui futurus est, jam vocatum est nomen ejus ;/ et scitur quod homo sit,/ et non possit contra fortiorem se in judicio contendere./ (Ⅳ)

*****

‫ 10 ׃6   מה שהיה כבר נקרא שמו ונודע אשר הוא אדם ולא יוכל לדין עם *שהתקיף **שתקיף ממנו ‬ (Ⅴ)

*****

Ce qui existe a déjà été appelé de son nom; et on sait ce qu’est l’homme, et qu’il ne peut contester avec celui qui est plus fort que lui. (Ⅵ)

*****

Le nom de ce qui a été, a déjà été nommé ; et savait-on ce que devait être l’homme, et qu’il ne pourrait plaider avec celui qui est plus fort que lui. (Ⅶ)

*****

Ce qui existe a déjà été appelé par son nom; et l'on sait que celui qui est homme, ne peut contester avec celui qui est plus fort que lui. (Ⅷ)

*****

6. 11  
S'il y a beaucoup de choses, il y a beaucoup de vanités: quel avantage en revient-il à l'homme?

Car il y a beaucoup de paroles qui ne font qu'accroître la vanité: quel avantage en revient-il à l'homme? (⁎)

*****

ὅτι εἰσὶν λόγοι πολλοὶ πληθύνοντες ματαιότητα τί περισσὸν τω̨̃ ἀνθρώπω̨ (Ⅲ)

*****

Verba sunt plurima,/ multamque in disputando habentia vanitatem.] (Ⅳ)

*****

‫ 11 ׃6   כי יש דברים הרבה מרבים הבל מה יתר לאדם ‬ (Ⅴ)

*****

Car il y a beaucoup de choses qui multiplient la vanité: quel avantage en a l’homme? (Ⅵ)

*****

Quand on a beaucoup, on n’en a que plus de vanité ; [et] quel avantage en a l’homme ? (Ⅶ)

*****

Quand on a beaucoup, on a beaucoup de vanité. Quel avantage en a l'homme? (Ⅷ)

*****

6. 12  
Car qui sait ce qui est bon pour l'homme dans la vie, pendant le nombre des jours de sa vie de vanité, qu'il passe comme une ombre? Et qui peut dire à l'homme ce qui sera après lui sous le soleil?

Car qui sait, en effet, ce qui est bon pour l'homme dans la vie, pendant les jours de sa vie de vanité, qu'il passe comme une ombre? Et qui peut indiquer à l'homme ce qui sera après lui sous lesoleil? (⁎)

*****

ὅτι τίς οἰ̃δεν τί ἀγαθὸν τω̨̃ ἀνθρώπω̨ ἐν τη̨̃ ζωη̨̃ ἀριθμὸν ἡμερω̃ν ζωη̃ς ματαιότητος αὐτου̃ καὶ ἐποίησεν αὐτὰς ἐν σκια̨̃ ὅτι τίς ἀπαγγελει̃ τω̨̃ ἀνθρώπω̨ τί ἔσται ὀπίσω αὐτου̃ ὑπὸ τὸν ἥλιον (Ⅲ)

*****

Quid necesse est homini majora se quærere,/ cum ignoret quid conducat sibi in vita sua,/ numero dierum peregrinationis suæ,/ et tempore quod velut umbra præterit ?/ aut quis ei poterit indicare/ quod post eum futurum sub sole sit ?/ (Ⅳ)

*****

‫ 12 ׃6   כי מי יודע מה טוב לאדם בחיים מספר ימי חיי הבלו ויעשם כצל אשר מי יגיד לאדם מה יהיה אחריו תחת השמש ‬ (Ⅴ)

*****

Car qui sait ce qui est bon pour l’homme dans la vie, tous les jours de la vie de sa vanité, qu’il passe comme une ombre? Et qui déclarera à l’homme ce qui sera après lui sous le soleil? (Ⅵ)

*****

Car qui est-ce qui connaît ce qui est bon à l’homme en sa vie, pendant les jours de la vie de sa vanité, lesquels il passe comme une ombre ? Et qui est-ce qui déclarera à l’homme ce qui sera après lui sous le soleil ? (Ⅶ)

*****

Car qui sait ce qui est bon pour l'homme dans la vie, pendant les jours de la vie de sa vanité, qu'il passe comme une ombre? Et qui peut dire à un homme ce qui sera après lui sous le soleil? (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 6

| | | | | 6| | | | | | |

>> 





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥