Cantique
Onelittleangel > > Cantique  >
(16 Verses | Page 1 / 1)
Version Grecque




Versions
Comparer
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

4. 1  
ἰδοὺ εἰ̃ καλή ἡ πλησίον μου ἰδοὺ εἰ̃ καλή ὀφθαλμοί σου περιστεραὶ ἐκτὸς τη̃ς σιωπήσεώς σου τρίχωμά σου ὡς ἀγέλαι τω̃ν αἰγω̃ν αἳ ἀπεκαλύφθησαν ἀπὸ του̃ Γαλααδ

(L'Epoux:) Oui, tu es belle, mon amie ; oui, tu es belle Tes yeux sont des yeux de colombes derrière ton voile ; tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres, suspendues aux flancs de la montagne de Galaad. (⁎)

*****

Que tu es belle, mon amie, que tu es belle! Tes yeux sont des colombes, Derrière ton voile. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres, Suspendues aux flancs de la montagne de Galaad. (Ⅰ)

*****

Quam pulchra es, amica mea ! quam pulchra es !/ Oculi tui columbarum,/ absque eo quod intrinsecus latet./ Capilli tui sicut greges caprarum/ quæ ascenderunt de monte Galaad./ (Ⅳ)

*****

‫ 1  ׃4   הנך יפה רעיתי הנך יפה עיניך יונים מבעד לצמתך שערך כעדר העזים שגלשו מהר גלעד ‬ (Ⅴ)

*****

Voici, tu es belle, mon amie; voici, tu es belle! Tes yeux sont des colombes derrière ton voile; tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres sur les pentes de la montagne de Galaad. (Ⅵ)

*****

Te voilà belle, ma grande amie, te voilà belle ; tes yeux sont [comme] ceux des colombes entre tes tresses ; tes cheveux sont comme [le poil] d’un troupeau de chèvres lesquelles on tond, [lorsqu’elles sont descendues] de la montagne de Galaad. (Ⅶ)

*****

Que tu es belle, ma bien-aimée, que tu es belle! Tes yeux sont comme ceux des colombes, derrière ton voile; tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres suspendues aux montagnes de Galaad. (Ⅷ)

*****

4. 2  
ὀδόντες σου ὡς ἀγέλαι τω̃ν κεκαρμένων αἳ ἀνέβησαν ἀπὸ του̃ λουτρου̃ αἱ πα̃σαι διδυμεύουσαι καὶ ἀτεκνου̃σα οὐκ ἔστιν ἐν αὐται̃ς

Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues; qui remontent du lavoir ; chacune porte deux jumeaux, et parmi elles il n'est pas de stérile. (⁎)

*****

Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues, Qui remontent de l'abreuvoir; Toutes portent des jumeaux, Aucune d'elles n'est stérile. (Ⅰ)

*****

Dentes tui sicut greges tonsarum/ quæ ascenderunt de lavacro ;/ omnes gemellis fœtibus,/ et sterilis non est inter eas./ (Ⅳ)

*****

‫ 2  ׃4   שניך כעדר הקצובות שעלו מן הרחצה שכלם מתאימות ושכלה אין בהם ‬ (Ⅴ)

*****

Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues, qui montent du lavoir, qui toutes ont des jumeaux, et pas une d’elles n’est stérile. (Ⅵ)

*****

Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues, qui remontent du lavoir, et qui sont toutes deux à deux, et il n’y en a pas une qui manque. (Ⅶ)

*****

Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues qui remontent du lavoir, qui sont toutes deux à deux, et dont aucune ne manque. (Ⅷ)

*****

4. 3  
ὡς σπαρτίον τὸ κόκκινον χείλη σου καὶ ἡ λαλιά σου ὡραία ὡς λέπυρον τη̃ς ῥόας μη̃λόν σου ἐκτὸς τη̃ς σιωπήσεώς σου

Tes lèvres sont comme un fil de pourpre, et ta bouche est charmante ; ta joue est comme une moitié de grenade, derrière ton voile. (⁎)

*****

Tes lèvres sont comme un fil cramoisi, Et ta bouche est charmante; Ta joue est comme une moitié de grenade, Derrière ton voile. (Ⅰ)

*****

Sicut vitta coccinea labia tua,/ et eloquium tuum dulce./ Sicut fragmen mali punici, ita genæ tuæ,/ absque eo quod intrinsecus latet./ (Ⅳ)

*****

‫ 3  ׃4   כחוט השני שפתתיך ומדבריך נאוה כפלח הרמון רקתך מבעד לצמתך ‬ (Ⅴ)

*****

Tes lèvres sont comme un fil écarlate, et ta bouche est agréable; ta joue est comme un quartier de grenade derrière ton voile. (Ⅵ)

*****

Tes lèvres sont comme un fil teint en écarlate. Ton parler est gracieux ; ta tempe est comme une pièce de pomme de grenade au dedans de tes tresses. (Ⅶ)

*****

Tes lèvres sont comme un fil d'écarlate; ton parler est gracieux; ta joue est comme une moitié de grenade, sous tes voiles. (Ⅷ)

*****

4. 4  
ὡς πύργος Δαυιδ τράχηλός σου ὁ ὠ̨κοδομημένος εἰς θαλπιωθ χίλιοι θυρεοὶ κρέμανται ἐπ' αὐτόν πα̃σαι βολίδες τω̃ν δυνατω̃ν

Ton cou est comme la tour de David, bâtie pour servir d'arsenal ; mille boucliers y sont suspendus, tous les boucliers des braves. (⁎)

*****

Ton cou est comme la tour de David, Bâtie pour être un arsenal; Mille boucliers y sont suspendus, Tous les boucliers des héros. (Ⅰ)

*****

Sicut turris David collum tuum,/ quæ ædificata est cum propugnaculis ;/ mille clypei pendent ex ea,/ omnis armatura fortium./ (Ⅳ)

*****

‫ 4  ׃4   כמגדל דויד צוארך בנוי לתלפיות אלף המגן תלוי עליו כל שלטי הגבורים ‬ (Ⅴ)

*****

Ton cou est comme la tour de David, bâtie pour y suspendre des armures; mille boucliers y sont suspendus, tous les pavois des vaillants hommes. (Ⅵ)

*****

Ton cou est comme la tour de David, bâtie à créneaux, à laquelle pendent mille boucliers, et toutes les grands boucliers des vaillants hommes. (Ⅶ)

*****

Ton cou est comme la tour de David, bâtie pour servir d'arsenal, à laquelle pendent mille boucliers, tous les boucliers des vaillants. (Ⅷ)

*****

4. 5  
δύο μαστοί σου ὡς δύο νεβροὶ δίδυμοι δορκάδος οἱ νεμόμενοι ἐν κρίνοις

Tes deux seins sont comme deux faons, jumeaux d'une gazelle, qui paissent au milieu des lis. (⁎)

*****

Tes deux seins sont comme deux faons, Comme les jumeaux d'une gazelle, Qui paissent au milieu des lis. (Ⅰ)

*****

Duo ubera tua sicut duo hinnuli,/ capreæ gemelli, qui pascuntur in liliis./ (Ⅳ)

*****

‫ 5  ׃4   שני שדיך כשני עפרים תאומי צביה הרועים בשושנים ‬ (Ⅴ)

*****

Tes deux seins sont comme deux faons jumeaux d’une gazelle, qui paissent parmi les lis. (Ⅵ)

*****

Tes deux mamelles sont comme deux faons jumeaux d’une chevrette, qui paissent parmi le muguet. (Ⅶ)

*****

Tes deux mamelles sont comme deux faons jumeaux d'une gazelle, qui paissent au milieu des lis. (Ⅷ)

*****

4. 6  
ἕως οὑ̃ διαπνεύση̨ ἡ ἡμέρα καὶ κινηθω̃σιν αἱ σκιαί πορεύσομαι ἐμαυτω̨̃ πρὸς τὸ ὄρος τη̃ς σμύρνης καὶ πρὸς τὸν βουνὸν του̃ Λιβάνου

Avant que vienne la fraîcheur du jour, et que les ombres fuient, j'irai à la montagne de la myrrhe, et à la colline de l'encens. (⁎)

*****

Avant que le jour se rafraîchisse, Et que les ombres fuient, J'irai à la montagne de la myrrhe Et à la colline de l'encens. (Ⅰ)

*****

Donec aspiret dies, et inclinentur umbræ,/ vadam ad montem myrrhæ, et ad collem thuris./ (Ⅳ)

*****

‫ 6  ׃4   עד שיפוח היום ונסו הצללים אלך לי אל הר המור ואל גבעת הלבונה ‬ (Ⅴ)

*****

Jusqu’à ce que l’aube se lève, et que les ombres fuient, j’irai à la montagne de la myrrhe et à la colline de l’encens. (Ⅵ)

*****

Avant que le vent du jour souffle, et que les ombres s’enfuient, je m’en irai à la montagne de myrrhe, et au coteau d’encens. (Ⅶ)

*****

Avant que le vent du jour souffle, et que les ombres fuient, je m'en irai à la montagne de la myrrhe, et à la colline de l'encens. (Ⅷ)

*****

4. 7  
ὅλη καλὴ εἰ̃ ἡ πλησίον μου καὶ μω̃μος οὐκ ἔστιν ἐν σοί

Tu es toute belle, mon amie, et il n'y a pas de tache en toi ! (⁎)

*****

Tu es toute belle, mon amie, Et il n'y a point en toi de défaut. (Ⅰ)

*****

Tota pulchra es, amica mea,/ et macula non est in te./ (Ⅳ)

*****

‫ 7  ׃4   כלך יפה רעיתי ומום אין בך ס‬ (Ⅴ)

*****

Tu es toute belle, mon amie, et en toi il n’y a point de défaut. (Ⅵ)

*****

Tu es toute belle, ma grande amie, et il n’[y a] point de tache en toi. (Ⅶ)

*****

Tu es toute belle, ma bien-aimée, et sans tache. (Ⅷ)

*****

4. 8  
δευ̃ρο ἀπὸ Λιβάνου νύμφη δευ̃ρο ἀπὸ Λιβάνου ἐλεύση̨ καὶ διελεύση̨ ἀπὸ ἀρχη̃ς πίστεως ἀπὸ κεφαλη̃ς Σανιρ καὶ Ερμων ἀπὸ μανδρω̃ν λεόντων ἀπὸ ὀρέων παρδάλεων

Avec moi, viens du Liban, ma fiancée, viens avec moi du Liban ! Regarde du sommet de l'Amana, du sommet du Sanir et de l'Hermon, des tanières des lions, des montagnes des léopards. (⁎)

*****

Viens avec moi du Liban, ma fiancée, Viens avec moi du Liban! Regarde du sommet de l'Amana, Du sommet du Senir et de l'Hermon, Des tanières des lions, Des montagnes des léopards. (Ⅰ)

*****

Veni de Libano, sponsa mea :/ veni de Libano, veni, coronaberis :/ de capite Amana, de vertice Sanir et Hermon,/ de cubilibus leonum, de montibus pardorum./ (Ⅳ)

*****

‫ 8  ׃4   אתי מלבנון כלה אתי מלבנון תבואי תשורי מראש אמנה מראש שניר וחרמון ממענות אריות מהררי נמרים ‬ (Ⅴ)

*****

Viens avec moi du Liban, ma fiancée, viens du Liban avec moi; regarde du sommet de l’Amana, du sommet du Senir et de l’Hermon, des tanières des lions, des montagnes des léopards. (Ⅵ)

*****

Viens du Liban avec moi, mon Epouse, viens du Liban avec moi ; regarde du sommet d’Amana, du sommet de Senir et de Hermon, des repaires des lions, et des montagnes des léopards. (Ⅶ)

*****

Viens du Liban avec moi, mon épouse, viens du Liban avec moi! Regarde du sommet d'Amana, du sommet de Shénir et de l'Hermon, des repaires des lions, et des montagnes des léopards. (Ⅷ)

*****

4. 9  
ἐκαρδίωσας ἡμα̃ς ἀδελφή μου νύμφη ἐκαρδίωσας ἡμα̃ς ἑνὶ ἀπὸ ὀφθαλμω̃ν σου ἐν μια̨̃ ἐνθέματι τραχήλων σου

Tu m'as ravi le coeur, ma soeur fiancée tu m'as ravi le coeur par un seul de tes regards, par une seule des perles de ton collier. (⁎)

*****

Tu me ravis le coeur, ma soeur, ma fiancée, Tu me ravis le coeur par l'un de tes regards, Par l'un des colliers de ton cou. (Ⅰ)

*****

Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa ;/ vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum,/ et in uno crine colli tui./ (Ⅳ)

*****

‫ 9  ׃4   לבבתני אחתי כלה לבבתיני *באחד **באחת מעיניך באחד ענק מצורניך ‬ (Ⅴ)

*****

Tu m’as ravi le cœur, ma sœur, ma fiancée; tu m’as ravi le cœur par l’un de tes yeux, par l’un des colliers de ton cou. (Ⅵ)

*****

Tu m’as ravi le cœur, ma sœur, mon Epouse ; tu m’as ravi le cœur, par l’un de tes yeux, et par l’un des colliers de ton cou. (Ⅶ)

*****

Tu m'as ravi le cœur, ma sœur, mon épouse; tu m'as ravi le cœur par l'un de tes regards, et par l'un des colliers de ton cou. (Ⅷ)

*****

4. 10  
τί ἐκαλλιώθησαν μαστοί σου ἀδελφή μου νύμφη τί ἐκαλλιώθησαν μαστοί σου ἀπὸ οἴνου καὶ ὀσμὴ ἱματίων σου ὑπὲρ πάντα τὰ ἀρώματα

Que ton amour a de charme, ma soeur fiancée! Combien ton amour est meilleur que le vin, et l'odeur de tes parfums, que tous les aromates ! (⁎)

*****

Que de charmes dans ton amour, ma soeur, ma fiancée! Comme ton amour vaut mieux que le vin, Et combien tes parfums sont plus suaves que tous les aromates! (Ⅰ)

*****

Quam pulchræ sunt mammæ tuæ, soror mea sponsa !/ pulchriora sunt ubera tua vino,/ et odor unguentorum tuorum super omnia aromata./ (Ⅳ)

*****

‫ 10 ׃4   מה יפו דדיך אחתי כלה מה טבו דדיך מיין וריח שמניך מכל בשמים ‬ (Ⅴ)

*****

Que de charme ont tes amours, ma sœur, ma fiancée! Que tes amours sont meilleures que le vin, et l’odeur de tes parfums plus que tous les aromates! (Ⅵ)

*****

Combien sont belles tes amours, ma sœur, mon épouse ? combien sont tes amours meilleures que le vin ? et l’odeur de tes parfums plus qu’aucune drogue aromatique ? (Ⅶ)

*****

Que tes amours sont belles, ma sœur, mon épouse! Combien ton amour est meilleur que le vin, et combien tes parfums sont plus suaves qu'aucun aromate! (Ⅷ)

*****

4. 11  
κηρίον ἀποστάζουσιν χείλη σου νύμφη μέλι καὶ γάλα ὑπὸ τὴν γλω̃σσάν σου καὶ ὀσμὴ ἱματίων σου ὡς ὀσμὴ Λιβάνου

Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée, le miel et le lait sont sous ta langue, et l'odeur de tes vêtements est comme l'odeur du Liban. (⁎)

*****

Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée; Il y a sous ta langue du miel et du lait, Et l'odeur de tes vêtements est comme l'odeur du Liban. (Ⅰ)

*****

Favus distillans labia tua, sponsa ;/ mel et lac sub lingua tua :/ et odor vestimentorum tuorum sicut odor thuris./ (Ⅳ)

*****

‫ 11 ׃4   נפת תטפנה שפתותיך כלה דבש וחלב תחת לשונך וריח שלמתיך כריח לבנון ס‬ (Ⅴ)

*****

Tes lèvres, ma fiancée, distillent le miel; sous ta langue il y a du miel et du lait, et l’odeur de tes vêtements est comme l’odeur du Liban. (Ⅵ)

*****

Tes lèvres, mon Epouse, distillent des rayons de miel ; le miel et le lait sont sous ta langue, et l’odeur de tes vêtements est comme l’odeur du Liban. (Ⅶ)

*****

Tes lèvres, mon épouse, distillent des rayons de miel. Le miel et le lait sont sous ta langue, et l'odeur de tes vêtements est comme l'odeur du Liban. (Ⅷ)

*****

4. 12  
κη̃πος κεκλεισμένος ἀδελφή μου νύμφη κη̃πος κεκλεισμένος πηγὴ ἐσφραγισμένη

C'est un jardin fermé que ma soeur fiancée, une source fermée, une fontaine scellée. (⁎)

*****

Tu es un jardin fermé, ma soeur, ma fiancée, Une source fermée, une fontaine scellée. (Ⅰ)

*****

Hortus conclusus soror mea, sponsa,/ hortus conclusus, fons signatus./ (Ⅳ)

*****

‫ 12 ׃4   גן נעול אחתי כלה גל נעול מעין חתום ‬ (Ⅴ)

*****

Tu es un jardin clos, ma sœur, ma fiancée, une source fermée, une fontaine scellée. (Ⅵ)

*****

Ma sœur, mon Epouse, tu es un jardin clos, une source close ; et une fontaine cachetée. (Ⅶ)

*****

Ma sœur, mon épouse, tu es un jardin fermé, une source fermée, et une fontaine scellée. (Ⅷ)

*****

4. 13  
ἀποστολαί σου παράδεισος ῥοω̃ν μετὰ καρπου̃ ἀκροδρύων κύπροι μετὰ νάρδων

Tes pousses sont un bosquet de grenadiers, avec les fruits les plus exquis ; le cypre avec le nard, (⁎)

*****

Tes jets forment un jardin, où sont des grenadiers, Avec les fruits les plus excellents, Les troënes avec le nard; (Ⅰ)

*****

Emissiones tuæ paradisus malorum punicorum,/ cum pomorum fructibus, cypri cum nardo./ (Ⅳ)

*****

‫ 13 ׃4   שלחיך פרדס רמונים עם פרי מגדים כפרים עם נרדים ‬ (Ⅴ)

*****

Tes plants sont un paradis de grenadiers et de fruits exquis, de henné et de nard, (Ⅵ)

*****

Tes rejetons sont un parc de grenadiers, avec des fruits délicieux, de troëne, avec l’aspic ; (Ⅶ)

*****

Tes plantes sont un jardin de grenadiers, avec des fruits délicieux, les troënes avec le nard; (Ⅷ)

*****

4. 14  
νάρδος καὶ κρόκος κάλαμος καὶ κιννάμωμον μετὰ πάντων ξύλων του̃ Λιβάνου σμύρνα αλωθ μετὰ πάντων πρώτων μύρων

le nard et le safran, la cannelle et le cinnamome, avec tous les arbres à encens, la myrrhe et l'aloès, avec tous les meilleurs baumiers. (⁎)

*****

Le nard et le safran, le roseau aromatique et le cinnamome, Avec tous les arbres qui donnent l'encens; La myrrhe et l'aloès, Avec tous les principaux aromates; (Ⅰ)

*****

Nardus et crocus, fistula et cinnamomum,/ cum universis lignis Libani ;/ myrrha et aloë, cum omnibus primis unguentis./ (Ⅳ)

*****

‫ 14 ׃4   נרד וכרכם קנה וקנמון עם כל עצי לבונה מר ואהלות עם כל ראשי בשמים ‬ (Ⅴ)

*****

de nard et de safran, de roseau odorant et de cinnamome, avec tous les arbres à encens; de myrrhe et d’aloès, avec tous les principaux aromates; (Ⅵ)

*****

l’aspic et le safran, la canne odoriférante et le cinnamome, avec tout arbre d’encens ; la myrrhe et l’aloès, avec toutes les principales drogues aromatiques. (Ⅶ)

*****

Le nard et le safran, la canne odorante et le cinnamome, avec toutes sortes d'arbres d'encens; la myrrhe et l'aloès, avec tous les plus excellents aromates. (Ⅷ)

*****

4. 15  
πηγὴ κήπων φρέαρ ὕδατος ζω̃ντος καὶ ῥοιζου̃ντος ἀπὸ του̃ Λιβάνου

Source de jardins, puits d'eaux vives, ruisseau qui coule du Liban. (⁎)

*****

Une fontaine des jardins, Une source d'eaux vives, Des ruisseaux du Liban. (Ⅰ)

*****

Fons hortorum, puteus aquarum viventium,/ quæ fluunt impetu de Libano./ (Ⅳ)

*****

‫ 15 ׃4   מעין גנים באר מים חיים ונזלים מן לבנון ‬ (Ⅴ)

*****

une fontaine dans les jardins, un puits d’eaux vives, qui coulent du Liban! (Ⅵ)

*****

Ô fontaine des jardins ! ô puits d’eau vive ! et ruisseaux coulant du Liban. (Ⅶ)

*****

O fontaine des jardins! O puits d'eau vive, et ruisseaux du Liban! (Ⅷ)

*****

4. 16  
ἐξεγέρθητι βορρα̃ καὶ ἔρχου νότε διάπνευσον κη̃πόν μου καὶ ῥευσάτωσαν ἀρώματά μου καταβήτω ἀδελφιδός μου εἰς κη̃πον αὐτου̃ καὶ φαγέτω καρπὸν ἀκροδρύων αὐτου̃

(L'Epouse:) Levez-vous aquilons. Venez autans! Soufflez sur mon jardin, et que ses baumiers exsudent! Que mon bien-aimé entre dans son jardin, et qu'il mange de ses beaux fruits ! (⁎)

*****

Lève-toi, aquilon! viens, autan! Soufflez sur mon jardin, et que les parfums s'en exhalent! -Que mon bien-aimé entre dans son jardin, Et qu'il mange de ses fruits excellents! - (Ⅰ)

*****

Surge, aquilo, et veni, auster :/ perfla hortum meum, et fluant aromata illius.] (Ⅳ)

*****

‫ 16 ׃4   עורי צפון ובואי תימן הפיחי גני יזלו בשמיו יבא דודי לגנו ויאכל פרי מגדיו ‬ (Ⅴ)

*****

Réveille-toi, nord, et viens, midi; souffle dans mon jardin, pour que ses aromates s’exhalent! Que mon bien-aimé vienne dans son jardin, et qu’il mange ses fruits exquis. (Ⅵ)

*****

Lève-toi bise, et viens, vent du Midi, souffle dans mon jardin ; afin que ses drogues aromatiques distillent. Que mon bien-aimé vienne en son jardin, et qu’il mange de ses fruits délicieux. (Ⅶ)

*****

Lève-toi, aquilon, et viens, vent du midi! Souffle dans mon jardin, afin que ses aromates distillent. Que mon bien-aimé vienne dans son jardin, et qu'il mange de ses fruits délicieux! (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 4

| | | 4| | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥