Cantique
> Cantique  >
13 Verses | Page 1 / 1
(Version Hebreu)


Afficher / Cacher
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


7. 1  
‫ 2  ׃7   מה יפו פעמיך בנעלים בת נדיב חמוקי ירכיך כמו חלאים מעשה ידי אמן ‬
- (Le Choeur:) Que tes pieds sont beaux dans tes sandales, fille de prince ! La courbure de tes reins est comme un collier, oeuvre d'un artiste. (⁎)
- Que tes pieds sont beaux dans ta chaussure, fille de prince! Les contours de ta hanche sont comme des colliers, Oeuvre des mains d'un artiste. (Ⅰ)
- τί ὡραιώθησαν διαβήματά σου ἐν ὑποδήμασιν θύγατερ Ναδαβ ῥυθμοὶ μηρω̃ν σου ὅμοιοι ὁρμίσκοις ἔργω̨ χειρω̃ν τεχνίτου (Ⅲ)
- Quid videbis in Sulamite, nisi choros castrorum ?/ Quam pulchri sunt gressus tui in calceamentis, filia principis !/ Juncturæ femorum tuorum sicut monilia/ quæ fabricata sunt manu artificis./ (Ⅳ)
- Que tes pieds sont beaux dans ta chaussure, fille de prince! Les contours de tes hanches sont comme des joyaux, ouvrage des mains d’un artiste. (Ⅵ)
- Fille de Prince, combien sont belles tes démarches, avec [ta] chaussure ! Le tour de tes hanches est comme des colliers travaillés de la main d’un excellent ouvrier. (Ⅶ)
- Fille de prince, que tes pieds sont beaux dans ta chaussure! Le contour de tes hanches est comme un collier travaillé de la main d'un excellent ouvrier. (Ⅷ)
7. 2  
‫ 3  ׃7   שררך אגן הסהר אל יחסר המזג בטנך ערמת חטים סוגה בשושנים ‬
- Ton nombril est une coupe arrondie, où le vin aromatisé ne manque pas. Ton ventre est un monceau de froment, entouré de lis. (⁎)
- Ton sein est une coupe arrondie, Où le vin parfumé ne manque pas; Ton corps est un tas de froment, Entouré de lis. (Ⅰ)
- ὀμφαλός σου κρατὴρ τορευτὸς μὴ ὑστερούμενος κρα̃μα κοιλία σου θιμωνιὰ σίτου πεφραγμένη ἐν κρίνοις (Ⅲ)
- Umbilicus tuus crater tornatilis,/ numquam indigens poculis./ Venter tuus sicut acervus tritici vallatus liliis./ (Ⅳ)
- Ton nombril est une coupe arrondie, où le vin aromatique ne manque pas; ton ventre, un tas de froment, entouré de lis. (Ⅵ)
- Ton nombril est [comme] une tasse ronde, toute comble de breuvage, ton ventre est [comme] un tas de blé entouré de muguet. (Ⅶ)
- Ton sein est une coupe arrondie, pleine d'un vin aromatisé; ton ventre est un tas de blé entouré de lis. (Ⅷ)
7. 3  
‫ 4  ׃7   שני שדיך כשני עפרים תאמי צביה ‬
- Tes deux seins sont comme deux faons, jumeaux d'une gazelle. (⁎)
- Tes deux seins sont comme deux faons, Comme les jumeaux d'une gazelle. (Ⅰ)
- δύο μαστοί σου ὡς δύο νεβροὶ δίδυμοι δορκάδος (Ⅲ)
- Duo ubera tua sicut duo hinnuli,/ gemelli capreæ./ (Ⅳ)
- Tes deux seins sont comme deux faons jumeaux d’une gazelle. (Ⅵ)
- Tes deux mamelles sont comme deux faons jumeaux d’une chevrette. (Ⅶ)
- Tes deux mamelles sont comme deux faons jumeaux d'une gazelle. (Ⅷ)
7. 4  
‫ 5  ׃7   צוארך כמגדל השן עיניך ברכות בחשבון על שער בת רבים אפך כמגדל הלבנון צופה פני דמשק ‬
- Ton cou est comme une tour d'ivoire ; tes yeux sont comme les piscines d'Hésébon, près de la porte de cette ville populeuse. Ton nez est comme la Tour du Liban, qui surveille le côté de Damas. (⁎)
- Ton cou est comme une tour d'ivoire; Tes yeux sont comme les étangs de Hesbon, Près de la porte de Bath Rabbim; Ton nez est comme la tour du Liban, Qui regarde du côté de Damas. (Ⅰ)
- τράχηλός σου ὡς πύργος ἐλεφάντινος ὀφθαλμοί σου ὡς λίμναι ἐν Εσεβων ἐν πύλαις θυγατρὸς πολλω̃ν μυκτήρ σου ὡς πύργος του̃ Λιβάνου σκοπεύων πρόσωπον Δαμασκου̃ (Ⅲ)
- Collum tuum sicut turris eburnea ;/ oculi tui sicut piscinæ in Hesebon/ quæ sunt in porta filiæ multitudinis./ Nasus tuus sicut turris Libani,/ quæ respicit contra Damascum./ (Ⅳ)
- Ton cou est comme une tour d’ivoire; tes yeux sont comme les étangs qui sont à Hesbon, vers la porte de Bath-Rabbim; ton nez est comme la tour du Liban, qui regarde vers Damas; (Ⅵ)
- Ton cou est comme une tour d’ivoire ; tes yeux sont [comme] les viviers qui sont en Hesbon, près de la porte de Bathrabbim ; ton visage est comme la tour du Liban qui regarde vers Damas. (Ⅶ)
- Ton cou est comme une tour d'ivoire, tes yeux sont les viviers en Hesbon, près de la porte de Bath-Rabbim; ton visage est comme la tour du Liban, qui regarde vers Damas. (Ⅷ)
7. 5  
‫ 6  ׃7   ראשך עליך ככרמל ודלת ראשך כארגמן מלך אסור ברהטים ‬
- Ta tête est posée sur toi comme le Carmel, la chevelure de ta tête est comme la pourpre rouge ; un roi est enchaîné à ses boucles. (⁎)
- Ta tête est élevée comme le Carmel, Et les cheveux de ta tête sont comme la pourpre; Un roi est enchaîné par des boucles!... (Ⅰ)
- κεφαλή σου ἐπὶ σὲ ὡς Κάρμηλος καὶ πλόκιον κεφαλη̃ς σου ὡς πορφύρα βασιλεὺς δεδεμένος ἐν παραδρομαι̃ς (Ⅲ)
- Caput tuum ut Carmelus ;/ et comæ capitis tui sicut purpura regis/ vincta canalibus./ (Ⅳ)
- ta tête, sur toi, comme le Carmel, et les cheveux de ta tête comme la pourpre. Un roi est enchaîné par tes boucles. (Ⅵ)
- Ta tête est sur toi comme du cramoisi, et les cheveux fins de ta tête sont comme de l’écarlate ; Le Roi est attaché aux galeries [pour te contempler]. (Ⅶ)
- Ta tête est élevée comme le Carmel, et les cheveux de ta tête sont comme de l'écarlate. Un roi serait enchaîné par tes boucles. (Ⅷ)
7. 6  
‫ 7  ׃7   מה יפית ומה נעמת אהבה בתענוגים ‬
- (L'Epoux:) Que tu es belle, que tu es charmante, mon amour, au milieu des délices ! (⁎)
- Que tu es belle, que tu es agréable, O mon amour, au milieu des délices! (Ⅰ)
- τί ὡραιώθης καὶ τί ἡδύνθης ἀγάπη ἐν τρυφαι̃ς σου (Ⅲ)
- Quam pulchra es, et quam decora,/ carissima, in deliciis !/ (Ⅳ)
- Que tu es belle, et que tu es agréable, mon amour, dans tes délices! (Ⅵ)
- Que tu es belle, et que tu es agréable, amour délicieuse ! (Ⅶ)
- Que tu es belle, et que tu es agréable, mon amour et mes délices! (Ⅷ)
7. 7  
‫ 8  ׃7   זאת קומתך דמתה לתמר ושדיך לאשכלות ‬
- Ta taille ressemble au palmier, et tes seins à ses grappes. (⁎)
- Ta taille ressemble au palmier, Et tes seins à des grappes. (Ⅰ)
- του̃το μέγεθός σου ὡμοιώθη τω̨̃ φοίνικι καὶ οἱ μαστοί σου τοι̃ς βότρυσιν (Ⅲ)
- Statura tua assimilata est palmæ,/ et ubera tua botris./ (Ⅳ)
- Ta taille ressemble à un palmier, et tes seins à des grappes. (Ⅵ)
- Ta taille est semblable à un palmier, et tes mamelles à des grappes. (Ⅶ)
- Ta taille est semblable à un palmier, et tes mamelles à des grappes de raisins. (Ⅷ)
7. 8  
‫ 9  ׃7   אמרתי אעלה בתמר אחזה בסנסניו ויהיו נא שדיך כאשכלות הגפן וריח אפך כתפוחים ‬
- J'ai dit : je monterai au palmier, j'en saisirai les régimes. Que tes seins soient comme les grappes de la vigne, le parfum de ton souffle comme celui des pommes, (⁎)
- Je me dis: Je monterai sur le palmier, J'en saisirai les rameaux! Que tes seins soient comme les grappes de la vigne, Le parfum de ton souffle comme celui des pommes, (Ⅰ)
- εἰ̃πα ἀναβήσομαι ἐν τω̨̃ φοίνικι κρατήσω τω̃ν ὕψεων αὐτου̃ καὶ ἔσονται δὴ μαστοί σου ὡς βότρυες τη̃ς ἀμπέλου καὶ ὀσμὴ ῥινός σου ὡς μη̃λα (Ⅲ)
- Dixi : Ascendam in palmam,/ et apprehendam fructus ejus ;/ et erunt ubera tua sicut botri vineæ,/ et odor oris tui sicut malorum./ (Ⅳ)
- J’ai dit: Je monterai sur le palmier, je saisirai ses rameaux; et que tes seins soient comme les grappes de la vigne, et le parfum de ton nez comme des pommes, (Ⅵ)
- J’ai dit : Je monterai sur le palmier, et j’empoignerai ses branches ? et tes mamelles me seront maintenant comme des grappes de vigne ; et l’odeur de ton visage, comme l’odeur des pommes ; (Ⅶ)
- J'ai dit: Je monterai sur le palmier, et je saisirai ses branches; que les mamelles soient pour moi comme des grappes de vigne, et le parfum de ton souffle comme l'odeur des pommes, (Ⅷ)
7. 9  
‫ 10 ׃7   וחכך כיין הטוב הולך לדודי למישרים דובב שפתי ישנים ‬
- et ton palais comme un vin exquis! (L'Epouse:) Qui coule aisément pour mon bien-aimé, qui glisse sur les lèvres de ceux qui s'endorment. (⁎)
- Et ta bouche comme un vin excellent,... -Qui coule aisément pour mon bien-aimé, Et glisse sur les lèvres de ceux qui s'endorment! (Ⅰ)
- καὶ λάρυγξ σου ὡς οἰ̃νος ὁ ἀγαθὸς πορευόμενος τω̨̃ ἀδελφιδω̨̃ μου εἰς εὐθύθητα ἱκανούμενος χείλεσίν μου καὶ ὀδου̃σιν (Ⅲ)
- Guttur tuum sicut vinum optimum,/ dignum dilecto meo ad potandum,/ labiisque et dentibus illius ad ruminandum./ (Ⅳ)
- et ton palais comme le bon vin,…Qui coule aisément pour mon bien-aimé, et qui glisse sur les lèvres de ceux qui s’endorment. (Ⅵ)
- Et ton palais comme le bon vin qui coule en faveur de mon bien-aimé, et qui fait parler les lèvres des dormants. (Ⅶ)
- Et ton palais comme le bon vin qui coule en faveur de mon bien-aimé, et qui fait parler les lèvres de ceux qui dorment. (Ⅷ)
7. 10  
‫ 11 ׃7   אני לדודי ועלי תשוקתו ס‬
- Je suis à mon bien-aimé, et c'est vers moi qu'il porte ses désirs. (⁎)
- Je suis à mon bien-aimé, Et ses désirs se portent vers moi. (Ⅰ)
- ἐγὼ τω̨̃ ἀδελφιδω̨̃ μου καὶ ἐπ' ἐμὲ ἡ ἐπιστροφὴ αὐτου̃ (Ⅲ)
- Ego dilecto meo,/ et ad me conversio ejus./ (Ⅳ)
- Je suis à mon bien-aimé, et son désir se porte vers moi. (Ⅵ)
- Je suis à mon bien-aimé, et son désir est vers moi. (Ⅶ)
- Je suis à mon bien-aimé, et son désir tend vers moi. (Ⅷ)
7. 11  
‫ 12 ׃7   לכה דודי נצא השדה נלינה בכפרים ‬
- Viens, mon bien-aimé, sortons dans les champs; passons la nuit dans les villages. (⁎)
- Viens, mon bien-aimé, sortons dans les champs, Demeurons dans les villages! (Ⅰ)
- ἐλθέ ἀδελφιδέ μου ἐξέλθωμεν εἰς ἀγρόν αὐλισθω̃μεν ἐν κώμαις (Ⅲ)
- Veni, dilecte mi, egrediamur in agrum,/ commoremur in villis./ (Ⅳ)
- — Viens, mon bien-aimé, sortons aux champs, passons la nuit dans les villages. (Ⅵ)
- Viens, mon bien-aimé, sortons aux champs, passons la nuit aux villages. (Ⅶ)
- Viens, mon bien-aimé, sortons aux champs, passons la nuit aux villages. (Ⅷ)
7. 12  
‫ 13 ׃7   נשכימה לכרמים נראה אם פרחה הגפן פתח הסמדר הנצו הרמונים שם אתן את דדי לך ‬
- Dès le matin nous irons aux vignes, nous verrons si la vigne bourgeonne, si les bourgeons se sont ouverts, si les grenadiers sont en fleurs; là je te donnerai mon amour. (⁎)
- Dès le matin nous irons aux vignes, Nous verrons si la vigne pousse, si la fleur s'ouvre, Si les grenadiers fleurissent. Là je te donnerai mon amour. (Ⅰ)
- ὀρθρίσωμεν εἰς ἀμπελω̃νας ἴδωμεν εἰ ἤνθησεν ἡ ἄμπελος ἤνθησεν ὁ κυπρισμός ἤνθησαν αἱ ῥόαι ἐκει̃ δώσω τοὺς μαστούς μου σοί (Ⅲ)
- Mane surgamus ad vineas :/ videamus si floruit vinea,/ si flores fructus parturiunt,/ si floruerunt mala punica ;/ ibi dabo tibi ubera mea./ (Ⅳ)
- Nous nous lèverons dès le matin, pour aller aux vignes; nous verrons si la vigne bourgeonne, si la fleur s’ouvre, si les grenadiers s’épanouissent: là je te donnerai mes amours. (Ⅵ)
- Levons-nous dès le matin pour aller aux vignes, et voyons si la vigne est avancée, et si la grappe est formée, et si les grenadiers sont fleuris ; là je te donnerai mes amours. (Ⅶ)
- Levons-nous le matin pour aller aux vignes; et voyons si la vigne est avancée, et si la grappe est formée, et si les grenadiers sont fleuris; c'est là que je te donnerai mes amours. (Ⅷ)
7. 13  
‫ 14 ׃7   הדודאים נתנו ריח ועל פתחינו כל מגדים חדשים גם ישנים דודי צפנתי לך ‬
- Les mandragores font sentir leur parfum, et nous avons à nos portes tous les meilleurs fruits; les nouveaux et aussi les vieux : mon bien-aimé, je les ai gardés pour toi. (⁎)
- Les mandragores répandent leur parfum, Et nous avons à nos portes tous les meilleurs fruits, Nouveaux et anciens: Mon bien-aimé, je les ai gardés pour toi. (Ⅰ)
- οἱ μανδραγόραι ἔδωκαν ὀσμήν καὶ ἐπὶ θύραις ἡμω̃ν πάντα ἀκρόδρυα νέα πρὸς παλαιά ἀδελφιδέ μου ἐτήρησά σοι (Ⅲ)
- Mandragoræ dederunt odorem/ in portis nostris omnia poma :/ nova et vetera, dilecte mi, servavi tibi.] (Ⅳ)
- Les mandragores donnent leur parfum; et à nos portes il y a tous les fruits exquis, nouveaux et anciens: mon bien-aimé, je les ai gardés pour toi! (Ⅵ)
- Les mandragores jettent leur odeur, et à nos portes il y a de toutes sortes de fruits exquis, des fruits nouveaux, et des fruits gardés, que je t’ai conservés, ô mon bien-aimé. (Ⅶ)
- Les mandragores exhalent leur odeur, et à nos portes il y a de toutes sortes de fruits exquis, des fruits nouveaux et des anciens, que je t'ai gardés, ô mon bien-aimé! (Ⅷ)


Page: 1

Chapitre 7

| | | | | | 7| |

>> 







Home