Marc
> Marc  >
28 Verses | Page 1 / 1
(Version Crampon)

Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


2. 1  
Après quelque temps, Jésus rentra à Capharnaüm, et l'on apprit qu'il était dans la maison.

Quelques jours après, Jésus revint à Capernaüm. On apprit qu'il était à la maison, (Ⅰ)

*****

Καὶ ⸀εἰσελθὼν πάλιν εἰς Καφαρναοὺμ δι’ ⸀ἡμερῶν ἠκούσθη ὅτι ⸂ἐν οἴκῳ⸃ ἐστίν· (Ⅲ)

*****

Et iterum intravit Capharnaum post dies, (Ⅳ)

*****

Et il entra de nouveau dans Capernaüm, quelques jours après, et on ouï dire qu’il était à la maison. (Ⅵ)

*****

Quelques jours après il revint à Capernaüm ; et on ouït dire qu’il était dans la maison. (Ⅶ)

*****

Quelques jours après, Jésus revint à Capernaüm, et on entendit dire qu'il était dans la maison. (Ⅷ)

*****

2. 2  
Il s'y rassembla tant de gens qu'il n'y avait plus de place, même aux abords de la porte; et il leur donnait l'enseignement.

et il s'assembla un si grand nombre de personnes que l'espace devant la porte ne pouvait plus les contenir. Il leur annonçait la parole. (Ⅰ)

*****

⸀καὶ συνήχθησαν πολλοὶ ὥστε μηκέτι χωρεῖν μηδὲ τὰ πρὸς τὴν θύραν, καὶ ἐλάλει αὐτοῖς τὸν λόγον. (Ⅲ)

*****

et auditum est quod in domo esset, et convenerunt multi, ita ut non caperet neque ad januam, et loquebatur eis verbum. (Ⅳ)

*****

Et aussitôt beaucoup de gens s’y assemblèrent, de sorte qu’il ne se trouva plus de place, même auprès de la porte; et il leur annonçait la parole. (Ⅵ)

*****

Et aussitôt il s’y assembla beaucoup de gens, tellement que l’espace même d’auprès de la porte ne les pouvait contenir, et il leur annonçait la parole. (Ⅶ)

*****

Et aussitôt tant de gens s'y assemblèrent, que même l'espace qui était devant la porte ne pouvait les contenir; et il leur annonçait la parole de Dieu. (Ⅷ)

*****

2. 3  
Et on vient amenant vers lui un paralytique, porté à quatre.

Des gens vinrent à lui, amenant un paralytique porté par quatre hommes. (Ⅰ)

*****

καὶ ἔρχονται ⸂φέροντες πρὸς αὐτὸν παραλυτικὸν⸃ αἰρόμενον ὑπὸ τεσσάρων. (Ⅲ)

*****

Et venerunt ad eum ferentes paralyticum, qui a quatuor portabatur. (Ⅳ)

*****

Et des gens viennent à lui, amenant un paralytique porté par quatre personnes. (Ⅵ)

*****

Et [quelques-uns] vinrent à lui, portant un paralytique, qui était soutenu par quatre personnes. (Ⅶ)

*****

Alors il vint à lui des gens qui lui présentèrent un paralytique, porté par quatre hommes. (Ⅷ)

*****

2. 4  
Et, comme ils ne pouvaient l'amener jusqu'à lui à cause de la foule, ils découvrirent le toit à l'endroit où il était, et, ayant fait une ouverture, ils descendirent le grabat où le paralytique était étendu.

Comme ils ne pouvaient l'aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché. (Ⅰ)

*****

καὶ μὴ δυνάμενοι ⸀προσενέγκαι αὐτῷ διὰ τὸν ὄχλον ἀπεστέγασαν τὴν στέγην ὅπου ἦν, καὶ ἐξορύξαντες χαλῶσι τὸν κράβαττον ⸀ὅπου ὁ παραλυτικὸς κατέκειτο. (Ⅲ)

*****

Et cum non possent offerre eum illi præ turba, nudaverunt tectum ubi erat : et patefacientes submiserunt grabatum in quo paralyticus jacebat. (Ⅳ)

*****

Et ne pouvant s’approcher de lui, à cause de la foule, ils découvrirent le toit du lieu où il était; et l’ayant percé, ils descendirent le petit lit sur lequel le paralytique était couché. (Ⅵ)

*****

Mais parce qu’ils ne pouvaient approcher de lui à cause de la foule, ils découvrirent le toit du lieu où il était, et l’ayant percé, ils descendirent le petit lit dans lequel le paralytique était couché. (Ⅶ)

*****

Mais ne pouvant approcher de lui à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était; et l'ayant percé, ils descendirent le lit où le paralytique était couché. (Ⅷ)

*****

2. 5  
Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : " Mon fils, tes péchés sont remis. "

Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. (Ⅰ)

*****

⸂καὶ ἰδὼν⸃ ὁ Ἰησοῦς τὴν πίστιν αὐτῶν λέγει τῷ παραλυτικῷ· Τέκνον, ⸂ἀφίενταί σου⸃ αἱ ⸀ἁμαρτίαι. (Ⅲ)

*****

Cum autem vidisset Jesus fidem illorum, ait paralytico : Fili, dimittuntur tibi peccata tua. (Ⅳ)

*****

Et Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. (Ⅵ)

*****

Et Jésus ayant vu leur foi, dit au paralytique : mon fils, tes péchés te sont pardonnés. (Ⅶ)

*****

Alors Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Mon fils, tes péchés te sont pardonnés. (Ⅷ)

*****

2. 6  
Or il y avait assis là quelques scribes, qui pensaient en eux-mêmes :

Il y avait là quelques scribes, qui étaient assis, et qui se disaient au dedans d'eux: (Ⅰ)

*****

ἦσαν δέ τινες τῶν γραμματέων ἐκεῖ καθήμενοι καὶ διαλογιζόμενοι ἐν ταῖς καρδίαις αὐτῶν· (Ⅲ)

*****

Erant autem illic quidam de scribis sedentes, et cogitantes in cordibus suis : (Ⅳ)

*****

Et il y avait là quelques-uns des scribes, assis et raisonnant dans leurs cœurs: (Ⅵ)

*****

Et quelques Scribes qui étaient là assis, raisonnaient ainsi en eux-mêmes : (Ⅶ)

*****

Et quelques scribes, qui étaient assis là, raisonnaient ainsi en leurs cœurs: (Ⅷ)

*****

2. 7  
" Comment celui-ci parle-t-il ainsi? Il blasphème. Qui peut remettre les péchés sinon Dieu seul? "

Comment cet homme parle-t-il ainsi? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul? (Ⅰ)

*****

Τί οὗτος οὕτως λαλεῖ; ⸀βλασφημεῖ· τίς δύναται ἀφιέναι ἁμαρτίας εἰ μὴ εἷς ὁ θεός; (Ⅲ)

*****

Quid hic sic loquitur ? blasphemat. Quis potest dimittere peccata, nisi solus Deus ? (Ⅳ)

*****

Pourquoi celui-ci parle-t-il ainsi? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, sinon un seul, Dieu? (Ⅵ)

*****

Pourquoi celui-ci prononce-t-il ainsi des blasphèmes ? qui est-ce qui peut pardonner les péchés, que Dieu seul ? (Ⅶ)

*****

Pourquoi cet homme prononce-t-il ainsi des blasphèmes? Qui peut pardonner les péchés que Dieu seul? (Ⅷ)

*****

2. 8  
Jésus, ayant aussitôt connu par son esprit qu'ils pensaient ainsi en eux-mêmes, leur dit : " Pourquoi avez-vous ces pensées en vous-mêmes?

Jésus, ayant aussitôt connu par son esprit ce qu'ils pensaient au dedans d'eux, leur dit: Pourquoi avez-vous de telles pensées dans vos coeurs? (Ⅰ)

*****

καὶ ⸀εὐθὺς ἐπιγνοὺς ὁ Ἰησοῦς τῷ πνεύματι αὐτοῦ ὅτι ⸀οὕτως διαλογίζονται ἐν ἑαυτοῖς ⸀λέγει αὐτοῖς· Τί ταῦτα διαλογίζεσθε ἐν ταῖς καρδίαις ὑμῶν; (Ⅲ)

*****

Quo statim cognito Jesus spiritu suo, quia sic cogitarent intra se, dicit illis : Quid ista cogitatis in cordibus vestris ? (Ⅳ)

*****

Et aussitôt Jésus, connaissant dans son esprit qu’ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes, leur dit: Pourquoi faites-vous ces raisonnements dans vos cœurs? (Ⅵ)

*****

Et Jésus ayant aussitôt connu par son esprit qu’ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes, il leur dit : pourquoi faites-vous ces raisonnements dans vos cœurs ? (Ⅶ)

*****

Et Jésus ayant connu aussitôt, par son esprit, qu'ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes, leur dit: Pourquoi avez-vous ces pensées dans vos cœurs? (Ⅷ)

*****

2. 9  
Lequel est le plus facile, de dire au paralytique : " Tes péchés sont remis, " ou de dire : " Lève-toi, prends ton grabat et marche? "

Lequel est le plus aisé, de dire au paralytique: Tes péchés sont pardonnés, ou de dire: Lève-toi, prends ton lit, et marche? (Ⅰ)

*****

τί ἐστιν εὐκοπώτερον, εἰπεῖν τῷ παραλυτικῷ· ⸀Ἀφίενταί σου αἱ ἁμαρτίαι, ἢ εἰπεῖν· ⸀Ἔγειρε καὶ ἆρον ⸂τὸν κράβαττόν σου⸃ καὶ περιπάτει; (Ⅲ)

*****

Quid est facilius dicere paralytico : Dimittuntur tibi peccata : an dicere : Surge, tolle grabatum tuum, et ambula ? (Ⅳ)

*****

Lequel est le plus facile, de dire au paralytique: Tes péchés te sont pardonnés; ou de dire: Lève-toi, prends ton petit lit, et marche? (Ⅵ)

*****

Car lequel est le plus aisé, ou de dire au paralytique : tes péchés te sont pardonnés ; ou de lui dire : lève-toi, et charge ton petit lit, et marche ? (Ⅶ)

*****

Lequel est le plus aisé, de dire à ce paralytique: Tes péchés te sont pardonnés, ou de lui dire: Lève-toi, et prends ton lit, et marche? (Ⅷ)

*****

2. 10  
Mais, pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a, sur la terre, le pouvoir de remettre les péchés, — il dit au paralytique :

Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: (Ⅰ)

*****

ἵνα δὲ εἰδῆτε ὅτι ἐξουσίαν ἔχει ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου ⸂ἐπὶ τῆς γῆς ἀφιέναι ἁμαρτίας⸃— λέγει τῷ παραλυτικῷ· (Ⅲ)

*****

Ut autem sciatis quia Filius hominis habet potestatem in terra dimittendi peccata (ait paralytico), (Ⅳ)

*****

Or, afin que vous sachiez que le fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés (il dit au paralytique): (Ⅵ)

*****

Mais afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés, il dit au paralytique : (Ⅶ)

*****

Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés, il dit au paralytique: (Ⅷ)

*****

2. 11  
Je te le dis : lève-toi, prends ton grabat et va dans ta maison. "

Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. (Ⅰ)

*****

Σοὶ λέγω, ⸀ἔγειρε ἆρον τὸν κράβαττόν σου καὶ ὕπαγε εἰς τὸν οἶκόν σου. (Ⅲ)

*****

tibi dico : Surge, tolle grabatum tuum, et vade in domum tuam. (Ⅳ)

*****

Je te dis, lève-toi, prends ton petit lit, et va dans ta maison. (Ⅵ)

*****

Je te dis : lève-toi, et charge ton petit lit, et t’en va en ta maison. (Ⅶ)

*****

Je te dis: Lève-toi, et prends ton lit, et t'en va en ta maison. (Ⅷ)

*****

2. 12  
Et il se dressa et, ayant aussitôt pris son grabat, il sortit devant tout le monde, si bien que tous étaient stupéfaits et rendaient gloire à Dieu, disant : " Jamais nous n'avons rien vu de semblable ! "

Et, à l'instant, il se leva, prit son lit, et sortit en présence de tout le monde, de sorte qu'ils étaient tous dans l'étonnement et glorifiaient Dieu, disant: Nous n'avons jamais rien vu de pareil. (Ⅰ)

*****

καὶ ἠγέρθη ⸂καὶ εὐθὺς⸃ ἄρας τὸν κράβαττον ἐξῆλθεν ⸀ἔμπροσθεν πάντων, ὥστε ἐξίστασθαι πάντας καὶ δοξάζειν τὸν θεὸν λέγοντας ὅτι ⸂Οὕτως οὐδέποτε⸃ εἴδομεν. (Ⅲ)

*****

Et statim surrexit ille : et, sublato grabato, abiit coram omnibus, ita ut mirarentur omnes, et honorificent Deum, dicentes : Quia numquam sic vidimus.\ (Ⅳ)

*****

Et il se leva aussitôt, et ayant pris son petit lit, il sortit en la présence de tous; de sorte qu’ils en furent tous étonnés et qu’ils glorifiaient Dieu, disant: Nous ne vîmes jamais pareille chose. (Ⅵ)

*****

Et il se leva aussitôt, et ayant chargé son petit lit, il sortit en la présence de tous ; de sorte qu’ils en furent tous étonnés, et ils glorifièrent Dieu, en disant : nous ne vîmes jamais une telle chose. (Ⅶ)

*****

Et aussitôt il se leva, et s'étant chargé de son lit, il sortit, en la présence de tout le monde, de sorte qu'ils furent tous dans l'étonnement, et qu'ils glorifièrent Dieu, disant: Nous ne vîmes jamais rien de pareil. (Ⅷ)

*****

2. 13  
Il sortit une autre fois le long de la mer; et toute la foule venait à lui, et il les enseignait.

Jésus sortit de nouveau du côté de la mer. Toute la foule venait à lui, et il les enseignait. (Ⅰ)

*****

Καὶ ἐξῆλθεν πάλιν παρὰ τὴν θάλασσαν· καὶ πᾶς ὁ ὄχλος ἤρχετο πρὸς αὐτόν, καὶ ἐδίδασκεν αὐτούς. (Ⅲ)

*****

Et egressus est rursus ad mare, omnisque turba veniebat ad eum, et docebat eos. (Ⅳ)

*****

Et il sortit encore et longea la mer; et toute la foule venait à lui, et il les enseignait. (Ⅵ)

*****

Et [Jésus] sortit encore vers la mer, et tout le peuple venait à lui, et il les enseignait. (Ⅶ)

*****

Alors Jésus retourna du côté de la mer; et tout le peuple venait à lui, et il les enseignait. (Ⅷ)

*****

2. 14  
En passant, il vit Lévi, fils d'Alphée, assis au bureau du fisc, et il lui dit : " Suis-moi. " Lévi se leva et le suivit.

En passant, il vit Lévi, fils d'Alphée, assis au bureau des péages. Il lui dit: Suis-moi. Lévi se leva, et le suivit. (Ⅰ)

*****

καὶ παράγων εἶδεν Λευὶν τὸν τοῦ Ἁλφαίου καθήμενον ἐπὶ τὸ τελώνιον, καὶ λέγει αὐτῷ· Ἀκολούθει μοι. καὶ ἀναστὰς ἠκολούθησεν αὐτῷ. (Ⅲ)

*****

Et cum præteriret, vidit Levi Alphæi sedentem ad telonium, et ait illi : Sequere me. Et surgens secutus est eum. (Ⅳ)

*****

Et en passant, il vit Lévi le fils d’Alphée assis au bureau de recette, et il lui dit: Suis-moi. Et se levant, il le suivit. (Ⅵ)

*****

Et en passant il vit Lévi, [fils] d’Alphée, assis dans le lieu du péage, et il lui dit : suis-moi. Et [Lévi] s’étant levé, le suivit. (Ⅶ)

*****

Et en passant, il vit Lévi, fils d'Alphée, assis au bureau des impôts; et il lui dit: Suis-moi. Et lui, s'étant levé, le suivit. (Ⅷ)

*****

2. 15  
Il arriva que Jésus étant à table dans la maison de cet homme, beaucoup de publicains et de pécheurs étaient à table avec lui et ses disciples, car ils étaient nombreux à l'avoir suivi.

Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie se mirent aussi à table avec lui et avec ses disciples; car ils étaient nombreux, et l'avaient suivi. (Ⅰ)

*****

Καὶ ⸀γίνεται κατακεῖσθαι αὐτὸν ἐν τῇ οἰκίᾳ αὐτοῦ, καὶ πολλοὶ τελῶναι καὶ ἁμαρτωλοὶ συνανέκειντο τῷ Ἰησοῦ καὶ τοῖς μαθηταῖς αὐτοῦ, ἦσαν γὰρ πολλοὶ καὶ ⸀ἠκολούθουν αὐτῷ. (Ⅲ)

*****

Et factum est, cum accumberet in domo illius, multi publicani et peccatores simul discumbebant cum Jesu et discipulis ejus : erant enim multi, qui et sequebantur eum. (Ⅳ)

*****

Et il arriva, comme il était à table dans sa maison, que beaucoup de publicains et de pécheurs aussi se trouvèrent à table avec Jésus et ses disciples; car ils étaient nombreux, et ils le suivaient. (Ⅵ)

*****

Or il arriva que comme [Jésus] était à table dans la maison de Lévi, plusieurs péagers et des gens de mauvaise vie se mirent aussi à table avec Jésus et ses Disciples ; car il y avait [là] beaucoup de gens qui l’avaient suivi. (Ⅶ)

*****

Jésus étant à table dans la maison de cet homme, plusieurs péagers et gens de mauvaise vie se mirent aussi à table avec Jésus et ses disciples; car il y en avait beaucoup qui l'avaient suivi. (Ⅷ)

*****

2. 16  
Les scribes (du parti) des Pharisiens, le voyant manger avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : " Pourquoi mange-t-il et boit-il avec les publicains et les pécheurs? "

Les scribes et les pharisiens, le voyant manger avec les publicains et les gens de mauvaise vie, dirent à ses disciples: Pourquoi mange-t-il et boit-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie? (Ⅰ)

*****

καὶ οἱ γραμματεῖς ⸂τῶν Φαρισαίων⸃ ⸀ἰδόντες ⸂ὅτι ἐσθίει⸃ μετὰ τῶν ⸂ἁμαρτωλῶν καὶ τελωνῶν⸃ ἔλεγον τοῖς μαθηταῖς αὐτοῦ· ⸀Ὅτι μετὰ τῶν ⸂τελωνῶν καὶ ἁμαρτωλῶν⸃ ⸀ἐσθίει; (Ⅲ)

*****

Et scribæ et pharisæi videntes quia manducaret cum publicanis et peccatoribus, dicebant discipulis ejus : Quare cum publicanis et peccatoribus manducat et bibit Magister vester ? (Ⅳ)

*****

Et les scribes et les pharisiens, le voyant manger avec les publicains et les pécheurs, dirent à ses disciples: Pourquoi mange-t-il et boit-il avec les publicains et les pécheurs? (Ⅵ)

*****

Mais les Scribes et les Pharisiens voyant qu’il mangeait avec les péagers et les gens de mauvaise vie, disaient à ses Disciples : pourquoi est-ce qu’il mange et boit avec les péagers et les gens de mauvaise vie ? (Ⅶ)

*****

Et les scribes et les pharisiens, voyant qu'il mangeait avec les péagers et les gens de mauvaise vie, disaient à ses disciples: Pourquoi mange-t-il et boit-il avec les péagers et les gens de mauvaise vie? (Ⅷ)

*****

2. 17  
Entendant cela, Jésus leur dit : " Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. "

Ce que Jésus ayant entendu, il leur dit: Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀκούσας ὁ Ἰησοῦς λέγει αὐτοῖς ⸀ὅτι Οὐ χρείαν ἔχουσιν οἱ ἰσχύοντες ἰατροῦ ἀλλ’ οἱ κακῶς ἔχοντες· οὐκ ἦλθον καλέσαι δικαίους ἀλλὰ ⸀ἁμαρτωλούς. (Ⅲ)

*****

Hoc audito Jesus ait illis : Non necesse habent sani medico, sed qui male habent : non enim veni vocare justos, sed peccatores. (Ⅳ)

*****

Et Jésus, l’ayant entendu, leur dit: Ceux qui sont en bonne santé n’ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal; je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. (Ⅵ)

*****

Et Jésus ayant entendu cela, leur dit : ceux qui sont en santé n’ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal ; je ne suis point venu appeler à la repentance les justes, mais les pécheurs. (Ⅶ)

*****

Et Jésus ayant entendu cela, leur dit: Ce ne sont pas ceux qui sont en santé qui ont besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal; je suis venu appeler à la repentance non les justes, mais les pécheurs. (Ⅷ)

*****

2. 18  
Les disciples de Jean et les Pharisiens observaient le jeûne. Ils vinrent lui dire : " Pourquoi, tandis que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens observent le jeûne, vos disciples ne l'observent-ils pas? "

Les disciples de Jean et les pharisiens jeûnaient. Ils vinrent dire à Jésus: Pourquoi les disciples de Jean et ceux des pharisiens jeûnent-ils, tandis que tes disciples ne jeûnent point? (Ⅰ)

*****

Καὶ ἦσαν οἱ μαθηταὶ Ἰωάννου καὶ οἱ ⸀Φαρισαῖοι νηστεύοντες. καὶ ἔρχονται καὶ λέγουσιν αὐτῷ· Διὰ τί οἱ μαθηταὶ Ἰωάννου καὶ οἱ ⸀μαθηταὶ τῶν Φαρισαίων νηστεύουσιν, οἱ δὲ σοὶ μαθηταὶ οὐ νηστεύουσιν; (Ⅲ)

*****

Et erant discipuli Joannis et pharisæi jejunantes : et veniunt, et dicunt illi : Quare discipuli Joannis et pharisæorum jejunant, tui autem discipuli non jejunant ? (Ⅳ)

*****

Et les disciples de Jean et les pharisiens jeûnaient; et ils viennent et lui disent: Pourquoi les disciples de Jean et ceux des pharisiens jeûnent-ils, mais tes disciples ne jeûnent pas? (Ⅵ)

*****

Or les disciples de Jean et ceux des Pharisiens jeûnaient ; et ils vinrent à [Jésus], et lui dirent : pourquoi les disciples de Jean, et ceux des Pharisiens jeûnent-ils, et tes Disciples ne jeûnent point ? (Ⅶ)

*****

Or les disciples de Jean et des pharisiens jeûnaient souvent, et ils vinrent à Jésus et lui dirent: D'où vient que les disciples de Jean et des pharisiens jeûnent, et que tes disciples ne jeûnent point? (Ⅷ)

*****

2. 19  
Jésus leur dit : " Les amis de l'époux peuvent-ils observer le jeûne pendant que l'époux est avec eux? Aussi longtemps qu'ils ont avec eux l'époux, ils ne peuvent observer le jeûne.

Jésus leur répondit: Les amis de l'époux peuvent-ils jeûner pendant que l'époux est avec eux? Aussi longtemps qu'ils ont avec eux l'époux, ils ne peuvent jeûner. (Ⅰ)

*****

καὶ εἶπεν αὐτοῖς ὁ Ἰησοῦς· Μὴ δύνανται οἱ υἱοὶ τοῦ νυμφῶνος ἐν ᾧ ὁ νυμφίος μετ’ αὐτῶν ἐστιν νηστεύειν; ὅσον χρόνον ⸂ἔχουσιν τὸν νυμφίον μετ’ αὐτῶν⸃ οὐ δύνανται νηστεύειν· (Ⅲ)

*****

Et ait illis Jesus : Numquid possunt filii nuptiarum, quamdiu sponsus cum illis est, jejunare ? Quanto tempore habent secum sponsum, non possunt jejunare. (Ⅳ)

*****

Et Jésus leur dit: Les fils de la chambre nuptiale peuvent-ils jeûner pendant que l’époux est avec eux? Aussi longtemps qu’ils ont l’époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner. (Ⅵ)

*****

Et Jésus leur répondit : les amis de l’Epoux peuvent-ils jeûner pendant que l’Epoux est avec eux ? tandis qu’ils ont l’Epoux avec eux, ils ne peuvent point jeûner. (Ⅶ)

*****

Et Jésus leur dit: Les amis de l'époux peuvent-ils jeûner pendant que l'époux est avec eux? Tout le temps qu'ils ont l'époux avec eux ils ne peuvent jeûner. (Ⅷ)

*****

2. 20  
Mais des jours viendront où l'époux leur sera enlevé, et alors ils observeront le jeûne en ce jour-là.

Les jours viendront où l'époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront en ce jour-là. (Ⅰ)

*****

ἐλεύσονται δὲ ἡμέραι ὅταν ἀπαρθῇ ἀπ’ αὐτῶν ὁ νυμφίος, καὶ τότε νηστεύσουσιν ἐν ⸂ἐκείνῃ τῇ ἡμέρᾳ⸃. (Ⅲ)

*****

Venient autem dies cum auferetur ab eis sponsus : et tunc jejunabunt in illis diebus. (Ⅳ)

*****

Mais des jours viendront, lorsque l’époux leur aura été ôté; et alors ils jeûneront en ce jour-là. (Ⅵ)

*****

Mais les jours viendront que l’Epoux leur sera ôté, et alors ils jeûneront en ces jours-là. (Ⅶ)

*****

Mais des jours viendront que l'époux leur sera ôté, et alors ils jeûneront dans ces jours-là. (Ⅷ)

*****

2. 21  
Personne ne coud une pièce d'étoffe écrue à un vieux vêtement : autrement le morceau rapporté en emporte quelque chose, le neuf du vieux, et la déchirure devient pire.

Personne ne coud une pièce de drap neuf à un vieil habit; autrement, la pièce de drap neuf emporterait une partie du vieux, et la déchirure serait pire. (Ⅰ)

*****

⸀Οὐδεὶς ἐπίβλημα ῥάκους ἀγνάφου ἐπιράπτει ἐπὶ ⸂ἱμάτιον παλαιόν⸃· εἰ δὲ μή, αἴρει τὸ πλήρωμα ⸀ἀπ’ αὐτοῦ τὸ καινὸν τοῦ παλαιοῦ, καὶ χεῖρον σχίσμα γίνεται. (Ⅲ)

*****

Nemo assumentum panni rudis assuit vestimento veteri : alioquin aufert supplementum novum a veteri, et major scissura fit. (Ⅳ)

*****

Personne ne coud un morceau de drap neuf à un vieil habit; autrement la pièce neuve emporte une partie du vieil habit, et la déchirure en devient plus mauvaise. (Ⅵ)

*****

Aussi personne ne coud une pièce de drap neuf à un vieux vêtement ; autrement la pièce du drap neuf emporte du vieux, et la déchirure en est plus grande. (Ⅶ)

*****

Personne ne coud une pièce de drap neuf à un vieux vêtement; autrement le morceau neuf emporterait le vieux, et la déchirure serait plus grande. (Ⅷ)

*****

2. 22  
Personne, non plus, ne met du vin nouveau dans des outres vieilles : autrement le vin fait éclater les outres, et le vin est perdu ainsi que les outres. Mais vin nouveau dans outres neuves ! "

Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, le vin fait rompre les outres, et le vin et les outres sont perdus; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves. (Ⅰ)

*****

καὶ οὐδεὶς βάλλει οἶνον νέον εἰς ἀσκοὺς παλαιούς· εἰ δὲ μή, ⸂ῥήξει ὁ οἶνος⸃ τοὺς ἀσκούς, καὶ ὁ οἶνος ⸂ἀπόλλυται καὶ οἱ ἀσκοί⸃. ἀλλὰ οἶνον νέον εἰς ἀσκοὺς ⸀καινούς. (Ⅲ)

*****

Et nemo mittit vinum novum in utres veteres : alioquin dirumpet vinum utres, et vinum effundetur, et utres peribunt : sed vinum novum in utres novos mitti debet.\ (Ⅳ)

*****

Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement le vin rompt les outres, et le vin se répand, et les outres sont perdues; mais le vin nouveau doit être mis dans des outres neuves. (Ⅵ)

*****

Et personne ne met le vin nouveau dans de vieux vaisseaux ; autrement le vin nouveau rompt les vaisseaux, et le vin se répand, et les vaisseaux se perdent ; mais le vin nouveau doit être mis dans des vaisseaux neufs. (Ⅶ)

*****

De même, personne ne met le vin nouveau dans de vieux vaisseaux; autrement le vin nouveau rompt les vaisseaux, et le vin se répand, et les vaisseaux se perdent; mais le vin nouveau doit être mis dans des vaisseaux neufs. (Ⅷ)

*****

2. 23  
Il arriva, un jour de sabbat, qu'il traversait des moissons, et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher les épis.

Il arriva, un jour de sabbat, que Jésus traversa des champs de blé. Ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis. (Ⅰ)

*****

Καὶ ἐγένετο ⸂αὐτὸν ἐν τοῖς σάββασιν παραπορεύεσθαι⸃ διὰ τῶν σπορίμων, καὶ ⸂οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ ἤρξαντο⸃ ὁδὸν ποιεῖν τίλλοντες τοὺς στάχυας. (Ⅲ)

*****

Et factum est iterum Dominus sabbatis ambularet per sata, et discipuli ejus cœperunt progredi, et vellere spicas. (Ⅳ)

*****

Et il arriva qu’il passait par les blés en un jour de sabbat; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis. (Ⅵ)

*****

Et il arriva que comme il passait par des blés un [jour] de Sabbat, ses Disciples en marchant se mirent à arracher des épis. (Ⅶ)

*****

Et il arriva, comme Jésus passait par les blés un jour de sabbat, que ses disciples, en marchant, se mirent à arracher des épis. (Ⅷ)

*****

2. 24  
Les Pharisiens lui dirent : " Voyez ! Pourquoi font-ils, le jour du sabbat, ce qui n'est pas permis? "

Les pharisiens lui dirent: Voici, pourquoi font-ils ce qui n'est pas permis pendant le sabbat? (Ⅰ)

*****

καὶ οἱ Φαρισαῖοι ἔλεγον αὐτῷ· Ἴδε τί ⸀ποιοῦσιν τοῖς σάββασιν ὃ οὐκ ἔξεστιν; (Ⅲ)

*****

Pharisæi autem dicebant ei : Ecce, quid faciunt sabbatis quod non licet ? (Ⅳ)

*****

Et les pharisiens lui dirent: Voici, pourquoi font-ils, le jour de sabbat, ce qui n’est pas permis? (Ⅵ)

*****

Et les Pharisiens lui dirent : regarde, pourquoi font-ils ce qui n’est pas permis les [jours] de Sabbat ? (Ⅶ)

*****

Et les pharisiens lui dirent: Regarde, pourquoi font-ils ce qui n'est pas permis dans les jours de sabbat? (Ⅷ)

*****

2. 25  
Et il leur dit : " N'avez-vous jamais lu ce que fit David lorsqu'il fut dans le besoin et eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui :

Jésus leur répondit: N'avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu'il fut dans la nécessité et qu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui; (Ⅰ)

*****

καὶ ⸀λέγει αὐτοῖς· Οὐδέποτε ἀνέγνωτε τί ἐποίησεν Δαυὶδ ὅτε χρείαν ἔσχεν καὶ ἐπείνασεν αὐτὸς καὶ οἱ μετ’ αὐτοῦ; (Ⅲ)

*****

Et ait illis : Numquam legistis quid fecerit David, quando necessitatem habuit, et esuriit ipse, et qui cum eo erant ? (Ⅳ)

*****

Et lui leur dit: N’avez-vous jamais lu ce que fit David quand il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui, (Ⅵ)

*****

Mais il leur dit : n’avez-vous jamais lu ce que fit David quand il fut dans la nécessité, et qu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui ? (Ⅶ)

*****

Mais il leur dit: N'avez-vous jamais lu ce que fit David, quand il fut dans la nécessité et qu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui? (Ⅷ)

*****

2. 26  
comment il entra dans la maison de Dieu, au temps du grand prêtre Abiathar, et mangea les pains de proposition, qu'il n'est permis de manger qu'aux prêtres seuls, et en donna aussi à ceux qui étaient avec lui? "

comment il entra dans la maison de Dieu, du temps du souverain sacrificateur Abiathar, et mangea les pains de proposition, qu'il n'est permis qu'aux sacrificateurs de manger, et en donna même à ceux qui étaient avec lui! (Ⅰ)

*****

⸀πῶς εἰσῆλθεν εἰς τὸν οἶκον τοῦ θεοῦ ἐπὶ Ἀβιαθὰρ ἀρχιερέως καὶ τοὺς ἄρτους τῆς προθέσεως ἔφαγεν, οὓς οὐκ ἔξεστιν φαγεῖν εἰ μὴ ⸂τοὺς ἱερεῖς⸃, καὶ ἔδωκεν καὶ τοῖς σὺν αὐτῷ οὖσιν; (Ⅲ)

*****

quomodo introivit in domum Dei sub Abiathar principe sacerdotum, et panes propositionis manducavit, quos non licebat manducare, nisi sacerdotibus, et dedit eis qui cum eo erant ? (Ⅳ)

*****

comment, au titre «Abiathar, souverain sacrificateur», il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu’il n’est pas permis de manger, sinon aux sacrificateurs, et en donna aussi à ceux qui étaient avec lui? (Ⅵ)

*****

Comment il entra dans la Maison de Dieu, au temps d’Abiathar, principal Sacrificateur, et mangea les pains de proposition, lesquels il n’était permis qu’aux Sacrificateurs de manger ; et il en donna même à ceux qui étaient avec lui. (Ⅶ)

*****

Comment il entra dans la maison de Dieu, au temps d'Abiathar, souverain sacrificateur, et mangea les pains de proposition, qu'il n'était permis de manger qu'aux sacrificateurs, et en donna aussi à ceux qui étaient avec lui. (Ⅷ)

*****

2. 27  
Et il leur disait : " Le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat;

Puis il leur dit: Le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat, (Ⅰ)

*****

καὶ ἔλεγεν αὐτοῖς· Τὸ σάββατον διὰ τὸν ἄνθρωπον ἐγένετο ⸀καὶ οὐχ ὁ ἄνθρωπος διὰ τὸ σάββατον· (Ⅲ)

*****

Et dicebat eis : Sabbatum propter hominem factum est, et non homo propter sabbatum. (Ⅳ)

*****

Et il leur dit: Le sabbat a été fait pour l’homme, non pas l’homme pour le sabbat; (Ⅵ)

*****

Puis il leur dit : le Sabbat est fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le Sabbat. (Ⅶ)

*****

Puis il leur dit: Le sabbat a été fait pour l'homme, non pas l'homme pour le sabbat. (Ⅷ)

*****

2. 28  
si bien que le Fils de l'homme est maître même du sabbat. "

de sorte que le Fils de l'homme est maître même du sabbat. (Ⅰ)

*****

ὥστε κύριός ἐστιν ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου καὶ τοῦ σαββάτου. (Ⅲ)

*****

Itaque Dominus est Filius hominis, etiam sabbati. (Ⅳ)

*****

de sorte que le fils de l’homme est seigneur aussi du sabbat. (Ⅵ)

*****

De sorte que le Fils de l’homme est Seigneur même du Sabbat. (Ⅶ)

*****

Ainsi le Fils de l'homme est maître même du sabbat. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 2

| 2| | | | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥