Jean
> Jean  >
71 Verses | Page 2 / 2
(Version Grecque)


Afficher / Cacher
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


6. 51  
ἐγώ εἰμι ὁ ἄρτος ὁ ζῶν ὁ ἐκ τοῦ οὐρανοῦ καταβάς· ἐάν τις φάγῃ ἐκ τούτου τοῦ ἄρτου ⸀ζήσει εἰς τὸν αἰῶνα, καὶ ὁ ἄρτος δὲ ὃν ἐγὼ δώσω ἡ σάρξ μού ⸀ἐστιν ὑπὲρ τῆς τοῦ κόσμου ζωῆς.
- Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour le salut du monde." (⁎)
- Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. (Ⅰ)
- Ego sum panis vivus, qui de cælo descendi. (Ⅳ)
- Moi, je suis le pain vivant qui est descendu du ciel: si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; or le pain aussi que moi je donnerai, c’est ma chair, laquelle moi je donnerai pour la vie du monde. (Ⅵ)
- Je suis le pain vivifiant qui suis descendu du ciel ; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, laquelle je donnerai pour la vie du monde. (Ⅶ)
- Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel; si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair. Je la donnerai pour la vie du monde. (Ⅷ)
6. 52  
Ἐμάχοντο οὖν πρὸς ἀλλήλους οἱ Ἰουδαῖοι λέγοντες· Πῶς δύναται οὗτος ἡμῖν δοῦναι τὴν σάρκα ⸀αὐτοῦ φαγεῖν;
- Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: "Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger?" (⁎)
- Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: Comment peut-il nous donner sa chair à manger? (Ⅰ)
- Si quis manducaverit ex hoc pane, vivet in æternum : et panis quem ego dabo, caro mea est pro mundi vita. (Ⅳ)
- Les Juifs disputaient donc entre eux, disant: Comment celui-ci peut-il nous donner sa chair à manger? (Ⅵ)
- Les Juifs donc disputaient entre eux, et disaient : comment celui-ci nous peut-il donner sa chair à manger ? (Ⅶ)
- Les Juifs disputaient donc entre eux, disant: Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger? (Ⅷ)
6. 53  
εἶπεν οὖν αὐτοῖς ὁ Ἰησοῦς· Ἀμὴν ἀμὴν λέγω ὑμῖν, ἐὰν μὴ φάγητε τὴν σάρκα τοῦ υἱοῦ τοῦ ἀνθρώπου καὶ πίητε αὐτοῦ τὸ αἷμα, οὐκ ἔχετε ζωὴν ἐν ἑαυτοῖς.
- Jésus leur dit: "En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. (⁎)
- Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. (Ⅰ)
- Litigabant ergo Judæi ad invicem, dicentes : Quomodo potest hic nobis carnem suam dare ad manducandum ? (Ⅳ)
- Jésus donc leur dit: En vérité, en vérité, je vous dis: Si vous ne mangez la chair du fils de l’homme et ne buvez son sang, vous n’avez pas la vie en vous-mêmes. (Ⅵ)
- Et Jésus leur dit : en vérité, en vérité je vous dis, que si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et ne buvez son sang, vous n’aurez point la vie en vous-mêmes. (Ⅶ)
- Jésus leur dit: En vérité, en vérité je vous le dis: Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'aurez point la vie en vous-mêmes. (Ⅷ)
6. 54  
ὁ τρώγων μου τὴν σάρκα καὶ πίνων μου τὸ αἷμα ἔχει ζωὴν αἰώνιον, κἀγὼ ἀναστήσω αὐτὸν τῇ ἐσχάτῃ ἡμέρᾳ.
- Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. (⁎)
- Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. (Ⅰ)
- Dixit ergo eis Jesus : Amen, amen dico vobis : nisi manducaveritis carnem Filii hominis, et biberitis ejus sanguinem, non habebitis vitam in vobis. (Ⅳ)
- Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. (Ⅵ)
- Celui qui mange ma chair, et qui boit mon sang a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. (Ⅶ)
- Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang, a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. (Ⅷ)
6. 55  
ἡ γὰρ σάρξ μου ⸀ἀληθής ἐστι βρῶσις, καὶ τὸ αἷμά μου ⸁ἀληθής ἐστι πόσις.
- Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. (⁎)
- Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. (Ⅰ)
- Qui manducat meam carnem, et bibit meum sanguinem, habet vitam æternam : et ego resuscitabo eum in novissimo die. (Ⅳ)
- Car ma chair est en vérité un aliment, et mon sang est en vérité un breuvage. (Ⅵ)
- Car ma chair est une véritable nourriture, et mon sang est un véritable breuvage. (Ⅶ)
- Car ma chair est véritablement une nourriture, et mon sang est véritablement un breuvage. (Ⅷ)
6. 56  
ὁ τρώγων μου τὴν σάρκα καὶ πίνων μου τὸ αἷμα ἐν ἐμοὶ μένει κἀγὼ ἐν αὐτῷ.
- Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui. (⁎)
- Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. (Ⅰ)
- Caro enim mea vere est cibus : et sanguis meus, vere est potus ; (Ⅳ)
- Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi et moi en lui. (Ⅵ)
- Celui qui mange ma chair, et qui boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui. (Ⅶ)
- Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui. (Ⅷ)
6. 57  
καθὼς ἀπέστειλέν με ὁ ζῶν πατὴρ κἀγὼ ζῶ διὰ τὸν πατέρα, καὶ ὁ τρώγων με κἀκεῖνος ⸀ζήσει δι’ ἐμέ.
- Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra aussi par moi. (⁎)
- Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. (Ⅰ)
- qui manducat meam carnem et bibit meum sanguinem, in me manet, et ego in illo. (Ⅳ)
- Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que moi, je vis à cause du Père, de même celui qui me mangera, celui-là aussi vivra à cause de moi. (Ⅵ)
- Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je suis vivant par le Père ; ainsi celui qui me mangera, vivra aussi par moi. (Ⅶ)
- Comme le Père, qui est vivant, m'a envoyé, et que je vis par le Père; ainsi celui qui me mange vivra par moi. (Ⅷ)
6. 58  
οὗτός ἐστιν ὁ ἄρτος ὁ ⸀ἐξ οὐρανοῦ καταβάς, οὐ καθὼς ἔφαγον οἱ ⸀πατέρες καὶ ἀπέθανον· ὁ τρώγων τοῦτον τὸν ἄρτον ⸀ζήσει εἰς τὸν αἰῶνα.
- C'est là le pain qui est descendu du ciel: il n'en est point comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts; celui qui mange de ce pain vivra éternellement." (⁎)
- C'est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n'en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement. (Ⅰ)
- Sicut misit me vivens Pater, et ego vivo propter Patrem : et qui manducat me, et ipse vivet propter me. (Ⅳ)
- C’est ici le pain qui est descendu du ciel, non pas comme les pères mangèrent et moururent: celui qui mangera ce pain vivra éternellement. (Ⅵ)
- C’est ici le pain qui est descendu du ciel, non point comme vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; celui qui mangera ce pain, vivra éternellement. (Ⅶ)
- C'est ici le pain qui est descendu du ciel. Ce n'est pas comme vos pères qui ont mangé la manne, et ils sont morts; celui qui mangera ce pain vivra éternellement. (Ⅷ)
6. 59  
ταῦτα εἶπεν ἐν συναγωγῇ διδάσκων ἐν Καφαρναούμ.
- Jésus dit ces choses, enseignant dans la synagogue à Capharnaüm. (⁎)
- Jésus dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm. (Ⅰ)
- Hic est panis qui de cælo descendit. Non sicut manducaverunt patres vestri manna, et mortui sunt. Qui manducat hunc panem, vivet in æternum.\ (Ⅳ)
- Il dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm. (Ⅵ)
- Il dit ces choses dans la Synagogue, enseignant à Capernaüm. (Ⅶ)
- Jésus dit ces choses, enseignant dans la synagogue à Capernaüm. (Ⅷ)
6. 60  
Πολλοὶ οὖν ἀκούσαντες ἐκ τῶν μαθητῶν αὐτοῦ εἶπαν· Σκληρός ἐστιν ⸂ὁ λόγος οὗτος⸃· τίς δύναται αὐτοῦ ἀκούειν;
- Beaucoup de ses disciples l'ayant entendu dirent: "Cette parole est dure, et qui peut l'écouter?" (⁎)
- Plusieurs de ses disciples, après l'avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l'écouter? (Ⅰ)
- Hæc dixit in synagoga docens, in Capharnaum. (Ⅳ)
- Plusieurs donc de ses disciples, l’ayant entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l’ouïr? (Ⅵ)
- Et plusieurs de ses disciples l’ayant entendu, dirent : cette parole est dure, qui la peut ouïr ? (Ⅶ)
- Plusieurs de ses disciples l'ayant entendu, dirent: Cette parole est dure, qui peut l'écouter? (Ⅷ)
6. 61  
εἰδὼς δὲ ὁ Ἰησοῦς ἐν ἑαυτῷ ὅτι γογγύζουσιν περὶ τούτου οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ εἶπεν αὐτοῖς· Τοῦτο ὑμᾶς σκανδαλίζει;
- Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit: "Cela vous scandalise? (⁎)
- Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit: Cela vous scandalise-t-il? (Ⅰ)
- Multi ergo audientes ex discipulis ejus, dixerunt : Durus est hic sermo, et quis potest eum audire ? (Ⅳ)
- Et Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient là-dessus, leur dit: Ceci vous scandalise-t-il? (Ⅵ)
- Mais Jésus sachant en lui-même que ses disciples murmuraient de cela, leur dit : ceci vous scandalise-t-il ? (Ⅶ)
- Mais Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient de cela, leur dit: Ceci vous scandalise-t-il? (Ⅷ)
6. 62  
ἐὰν οὖν θεωρῆτε τὸν υἱὸν τοῦ ἀνθρώπου ἀναβαίνοντα ὅπου ἦν τὸ πρότερον;
- Et quand vous verrez le Fils de l'Homme monter où il était auparavant?… (⁎)
- Et si vous voyez le Fils de l'homme monter où il était auparavant?... (Ⅰ)
- Sciens autem Jesus apud semetipsum quia murmurarent de hoc discipuli ejus, dixit eis : Hoc vos scandalizat ? (Ⅳ)
- Si donc vous voyez le fils de l’homme monter où il était auparavant…? (Ⅵ)
- [Que sera-ce] donc si vous voyez le Fils de l’homme monter où il était premièrement ? (Ⅶ)
- Que sera-ce donc si vous voyez le Fils de l'homme monter où il était auparavant? (Ⅷ)
6. 63  
τὸ πνεῦμά ἐστιν τὸ ζῳοποιοῦν, ἡ σὰρξ οὐκ ὠφελεῖ οὐδέν· τὰ ῥήματα ἃ ἐγὼ ⸀λελάληκα ὑμῖν πνεῦμά ἐστιν καὶ ζωή ἐστιν.
- C'est l'Esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. (⁎)
- C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. (Ⅰ)
- si ergo videritis Filium hominis ascendentem ubi erat prius ? (Ⅳ)
- C’est l’Esprit qui vivifie; la chair ne profite de rien: les paroles que moi je vous ai dites sont esprit et sont vie; (Ⅵ)
- C’est l’esprit qui vivifie ; la chair ne profite de rien ; les paroles que je vous dis, sont esprit et vie. (Ⅶ)
- C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous dis sont esprit et vie. (Ⅷ)
6. 64  
ἀλλὰ εἰσὶν ἐξ ὑμῶν τινες οἳ οὐ πιστεύουσιν. ᾔδει γὰρ ἐξ ἀρχῆς ὁ Ἰησοῦς τίνες εἰσὶν οἱ μὴ πιστεύοντες καὶ τίς ἐστιν ὁ παραδώσων αὐτόν.
- Mais il y en a parmi vous quelques-uns qui ne croient point." Car Jésus savait, dès le commencement, qui étaient ceux qui ne croyaient point, et qui était celui qui le trahirait. (⁎)
- Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point. Car Jésus savait dès le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient point, et qui était celui qui le livrerait. (Ⅰ)
- Spiritus est qui vivificat : caro non prodest quidquam : verba quæ ego locutus sum vobis, spiritus et vita sunt. (Ⅳ)
- mais il y en a quelques-uns d’entre vous qui ne croient pas; car Jésus savait, dès le commencement, qui étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui était celui qui le livrerait. (Ⅵ)
- Mais il y en a [plusieurs] entre vous qui ne croient point ; car Jésus savait dès le commencement qui seraient ceux qui ne croiraient point, et qui serait celui qui le trahirait. (Ⅶ)
- Mais il y en a parmi vous qui ne croient point. Car Jésus savait dès le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui était celui qui le trahirait. (Ⅷ)
6. 65  
καὶ ἔλεγεν· Διὰ τοῦτο εἴρηκα ὑμῖν ὅτι οὐδεὶς δύναται ἐλθεῖν πρός με ἐὰν μὴ ᾖ δεδομένον αὐτῷ ἐκ τοῦ ⸀πατρός.
- Et il ajouta: "C'est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi si cela ne lui a été donné par mon Père." (⁎)
- Et il ajouta: C'est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père. (Ⅰ)
- Sed sunt quidam ex vobis qui non credunt. Sciebat enim ab initio Jesus qui essent non credentes, et quis traditurus esset eum. (Ⅳ)
- Et il dit: C’est pour cela que je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, à moins qu’il ne lui soit donné du Père. (Ⅵ)
- Il leur dit donc : c’est pour cela que je vous ai dit, que nul ne peut venir à moi, s’il ne lui est donné de mon Père. (Ⅶ)
- Et il disait: C'est à cause de cela que je vous ai dit, que personne ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par mon Père. (Ⅷ)
6. 66  
Ἐκ τούτου πολλοὶ ⸀ἐκ ⸂τῶν μαθητῶν αὐτοῦ ἀπῆλθον⸃ εἰς τὰ ὀπίσω καὶ οὐκέτι μετ’ αὐτοῦ περιεπάτουν.
- Dès ce moment, beaucoup de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui. (⁎)
- Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui. (Ⅰ)
- Et dicebat : Propterea dixi vobis, quia nemo potest venire ad me, nisi fuerit ei datum a Patre meo. (Ⅳ)
- Dès lors plusieurs de ses disciples se retirèrent; et ils ne marchaient plus avec lui. (Ⅵ)
- Dès cette heure-là plusieurs de ses Disciples l’abandonnèrent, et ils ne marchaient plus avec lui. (Ⅶ)
- Dès lors plusieurs de ses disciples se retirèrent, et n'allaient plus avec lui. (Ⅷ)
6. 67  
εἶπεν οὖν ὁ Ἰησοῦς τοῖς δώδεκα· Μὴ καὶ ὑμεῖς θέλετε ὑπάγειν;
- Jésus donc dit aux Douze: "Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller?" (⁎)
- Jésus donc dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? (Ⅰ)
- Ex hoc multi discipulorum ejus abierunt retro : et jam non cum illo ambulabant. (Ⅳ)
- Jésus donc dit aux douze: Et vous, voulez-vous aussi vous en aller? (Ⅵ)
- Et Jésus dit aux douze : et vous, ne vous en voulez-vous point aussi aller ? (Ⅶ)
- Jésus dit donc aux douze: Et vous, ne voulez-vous point aussi vous en aller? (Ⅷ)
6. 68  
⸀ἀπεκρίθη αὐτῷ Σίμων Πέτρος· Κύριε, πρὸς τίνα ἀπελευσόμεθα; ῥήματα ζωῆς αἰωνίου ἔχεις,
- Simon-Pierre lui répondit: "Seigneur, à qui irions-nous? Vous avez les paroles de la vie éternelle. (⁎)
- Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. (Ⅰ)
- Dixit ergo Jesus ad duodecim : Numquid et vos vultis abire ? (Ⅳ)
- Simon Pierre lui répondit: Seigneur, auprès de qui nous en irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle; (Ⅵ)
- Mais Simon Pierre lui répondit : Seigneur ! auprès de qui nous en irons-nous ? tu as les paroles de la vie éternelle : (Ⅶ)
- Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle; (Ⅷ)
6. 69  
καὶ ἡμεῖς πεπιστεύκαμεν καὶ ἐγνώκαμεν ὅτι σὺ εἶ ὁ ⸀ἅγιος τοῦ ⸀θεοῦ.
- Et nous, nous avons cru et nous avons connu que vous êtes le Saint de Dieu." (⁎)
- Et nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Saint de Dieu. (Ⅰ)
- Respondit ergo ei Simon Petrus : Domine, ad quem ibimus ? verba vitæ æternæ habes : (Ⅳ)
- et nous, nous croyons et nous savons que toi, tu es le Saint de Dieu. (Ⅵ)
- Et nous avons cru, et nous avons connu que tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. (Ⅶ)
- Et nous avons cru, et nous avons connu que tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. (Ⅷ)
6. 70  
ἀπεκρίθη αὐτοῖς ὁ Ἰησοῦς· Οὐκ ἐγὼ ὑμᾶς τοὺς δώδεκα ἐξελεξάμην; καὶ ἐξ ὑμῶν εἷς διάβολός ἐστιν.
- Jésus leur répondit: "N'est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les Douze? Et l'un de vous est un démon." (⁎)
- Jésus leur répondit: N'est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze? Et l'un de vous est un démon! (Ⅰ)
- et nos credidimus, et cognovimus quia tu es Christus Filius Dei. (Ⅳ)
- Jésus leur répondit: N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous, les douze, et l’un d’entre vous est un diable? (Ⅵ)
- Jésus leur répondit : ne vous ai-je pas choisis vous douze ? et toutefois l’un de vous est un démon. (Ⅶ)
- Jésus leur répondit: Ne vous ai-je pas choisis, vous douze? et l'un de vous est un démon. (Ⅷ)
6. 71  
ἔλεγεν δὲ τὸν Ἰούδαν Σίμωνος ⸀Ἰσκαριώτου· οὗτος γὰρ ἔμελλεν ⸂παραδιδόναι αὐτόν⸃, ⸀εἷς ἐκ τῶν δώδεκα.
- Il parlait de Judas, fils de Simon Iscariote, car c'était lui qui devait le trahir, lui, l'un des Douze. (⁎)
- Il parlait de Judas Iscariot, fils de Simon; car c'était lui qui devait le livrer, lui, l'un des douze. (Ⅰ)
- Respondit eis Jesus : Nonne ego vos duodecim elegi : et ex vobis unus diabolus est ? (6:72 ) Dicebat autem Judam Simonis Iscariotem : hic enim erat traditurus eum, cum esset unus ex duodecim. (Ⅳ)
- Or il parlait de Judas Iscariote, fils de Simon; car c’était lui qui allait le livrer, lui qui était l’un des douze. (Ⅵ)
- Or il disait cela de Judas Iscariot, [fils] de Simon ; car c’était celui à qui il devait arriver de le trahir, quoiqu’il fût l’un des douze. (Ⅶ)
- Or, il parlait de Judas l'Iscariote, fils de Simon; car celui-ci devait le trahir, lui, l'un des douze. (Ⅷ)


Page: << 2

Chapitre 6

| | | | | 6| | | | | | | | | | | | | | | |

>> 







Home