Galates
Onelittleangel > > Galates  >
(21 Verses | Page 1 / 1)
Version Louis Segond 1910




Versions
Comparer
(⁎)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

2. 1  
Quatorze ans après, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, ayant aussi pris Tite avec moi;

Ensuite, quatorze ans plus tard, je montai à nouveau à Jérusalem avec Barnabé ayant aussi pris Tite avec moi. (⁎)

*****

Ἔπειτα διὰ δεκατεσσάρων ἐτῶν πάλιν ἀνέβην εἰς Ἱεροσόλυμα μετὰ Βαρναβᾶ συμπαραλαβὼν καὶ Τίτον· (Ⅲ)

*****

Deinde post annos quatuordecim, iterum ascendi Jerosolymam cum Barnaba, assumpto et Tito. (Ⅳ)

*****

Ensuite, au bout de quatorze ans, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, prenant aussi Tite avec moi. (Ⅵ)

*****

Depuis je montai encore à Jérusalem quatorze ans après, avec Barnabas, et je pris aussi avec moi Tite. (Ⅶ)

*****

Quatorze ans après, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, et je pris aussi Tite avec moi. (Ⅷ)

*****

2. 2  
et ce fut d'après une révélation que j'y montai. Je leur exposai l'Évangile que je prêche parmi les païens, je l'exposai en particulier à ceux qui sont les plus considérés, afin de ne pas courir ou avoir couru en vain.

Ce fut d'après une révélation que j'y montai, et je leur exposai l'Evangile que je prêche parmi les Gentils; je l'exposai en particulier à ceux qui étaient les plus considérés, de peur de courir ou d'avoir couru en vain. (⁎)

*****

ἀνέβην δὲ κατὰ ἀποκάλυψιν· καὶ ἀνεθέμην αὐτοῖς τὸ εὐαγγέλιον ὃ κηρύσσω ἐν τοῖς ἔθνεσιν, κατ’ ἰδίαν δὲ τοῖς δοκοῦσιν, μή πως εἰς κενὸν τρέχω ἢ ἔδραμον. (Ⅲ)

*****

Ascendi autem secundum revelationem : et contuli cum illis Evangelium, quod prædico in gentibus, seorsum autem iis qui videbantur aliquid esse : ne forte in vacuum currerem, aut cucurrissem. (Ⅳ)

*****

Or j’y montai selon une révélation, et je leur exposai l’évangile que je prêche parmi les nations, mais, dans le particulier, à ceux qui étaient considérés, de peur qu’en quelque manière je ne courusse ou n’eusse couru en vain (Ⅵ)

*****

Or j’y montai par révélation, et je conférai avec ceux [de Jérusalem] touchant l’Evangile que je prêche parmi les Gentils, même en particulier avec ceux qui sont en estime, afin qu’en quelque sorte je ne courusse, ou n’eusse couru en vain. (Ⅶ)

*****

Or, j'y montai d'après une révélation, et je leur exposai, et en particulier aux plus considérés, l'Évangile que je prêche parmi les Gentils; de peur que je ne courusse ou que je n'eusse couru en vain. (Ⅷ)

*****

2. 3  
Mais Tite, qui était avec moi, et qui était Grec, ne fut pas même contraint de se faire circoncire.

Or on n'obligea même pas Tite qui m'accompagnait, et qui était Grec, à se faire circoncire. (⁎)

*****

ἀλλ’ οὐδὲ Τίτος ὁ σὺν ἐμοί, Ἕλλην ὤν, ἠναγκάσθη περιτμηθῆναι· (Ⅲ)

*****

Sed neque Titus, qui mecum erat, cum esset gentilis, compulsus est circumcidi : (Ⅳ)

*****

(cependant, même Tite qui était avec moi, quoiqu’il fût Grec, ne fut pas contraint à être circoncis): (Ⅵ)

*****

Et même on n’obligea point Tite, qui était avec moi, à se faire circoncire, quoiqu’il fût Grec. (Ⅶ)

*****

Et même Tite, qui était avec moi, quoiqu'il fût Grec, ne fut point obligé de se faire circoncire. (Ⅷ)

*****

2. 4  
Et cela, à cause des faux frères qui s'étaient furtivement introduits et glissés parmi nous, pour épier la liberté que nous avons en Jésus Christ, avec l'intention de nous asservir.

Et cela, à cause des faux frères intrus, qui s'étaient glissés parmi nous pour épier la liberté que nous avons dans le Christ Jésus, afin de nous réduire en servitude. (⁎)

*****

διὰ δὲ τοὺς παρεισάκτους ψευδαδέλφους, οἵτινες παρεισῆλθον κατασκοπῆσαι τὴν ἐλευθερίαν ἡμῶν ἣν ἔχομεν ἐν Χριστῷ Ἰησοῦ, ἵνα ἡμᾶς ⸀καταδουλώσουσιν— (Ⅲ)

*****

sed propter subintroductos falsos fratres, qui subintroierunt explorare libertatem nostram, quam habemus in Christo Jesu, ut nos in servitutem redigerent. (Ⅳ)

*****

et cela à cause des faux frères, furtivement introduits, qui s’étaient insinués pour épier la liberté que nous avons dans le christ Jésus, afin de nous réduire à la servitude; (Ⅵ)

*****

Et ce fut à cause des faux frères qui s’étaient introduits dans [l’Eglise], et qui y étaient entrés couvertement pour épier notre liberté, que nous avons en Jésus-Christ, afin de nous ramener dans la servitude. (Ⅶ)

*****

Et cela à cause des faux frères introduits furtivement, qui s'étaient insinués, pour épier la liberté que nous avons en Jésus-Christ, afin de nous réduire en servitude; (Ⅷ)

*****

2. 5  
Nous ne leur cédâmes pas un instant et nous résistâmes à leurs exigences, afin que la vérité de l'Évangile fût maintenue parmi vous.

Nous n'avons pas consenti, même pour un instant, à nous soumettre à eux, afin que la vérité de l'Evangile fût maintenue parmi vous. (⁎)

*****

οἷς οὐδὲ πρὸς ὥραν εἴξαμεν τῇ ὑποταγῇ, ἵνα ἡ ἀλήθεια τοῦ εὐαγγελίου διαμείνῃ πρὸς ὑμᾶς. (Ⅲ)

*****

Quibus neque ad horam cessimus subjectione, ut veritas Evangelii permaneat apud vos : (Ⅳ)

*****

auxquels nous n’avons pas cédé par soumission, non pas même un moment, afin que la vérité de l’évangile demeurât avec vous. (Ⅵ)

*****

Et nous ne leur avons point cédé par aucune sorte de soumission, non pas même un moment ; afin que la vérité de l’Evangile demeurât parmi vous. (Ⅶ)

*****

Nous ne consentîmes, pas même un seul moment, à nous soumettre à eux, afin que la vérité de l'Évangile fût maintenue parmi vous. (Ⅷ)

*****

2. 6  
Ceux qui sont les plus considérés-quels qu'ils aient été jadis, cela ne m'importe pas: Dieu ne fait point acception de personnes, -ceux qui sont les plus considérés ne m'imposèrent rien.

Quant à ceux qu'on tient en si haute estime, — ce qu'ils ont été autrefois ne m'importe pas : Dieu ne fait point acception des personnes, — ces hommes si considérés ne m'imposèrent rien de plus. (⁎)

*****

ἀπὸ δὲ τῶν δοκούντων εἶναί τι—ὁποῖοί ποτε ἦσαν οὐδέν μοι διαφέρει· πρόσωπον ⸀θεὸς ἀνθρώπου οὐ λαμβάνει—ἐμοὶ γὰρ οἱ δοκοῦντες οὐδὲν προσανέθεντο, (Ⅲ)

*****

ab iis autem, qui videbantur esse aliquid (quales aliquando fuerint, nihil mea interest : Deus personam hominis non accipit) : mihi enim qui videbantur esse aliquid, nihil contulerunt. (Ⅳ)

*****

Or, de ceux qui étaient considérés comme étant quelque chose…, quels qu’ils aient pu être, cela ne m’importe en rien: Dieu n’a point égard à l’apparence de l’homme…, à moi, certes, ceux qui étaient considérés n’ont rien communiqué de plus; (Ⅵ)

*****

Et je ne suis en rien différent de ceux qui semblent être quelque chose, quels qu’ils aient été autrefois, (Dieu n’ayant point d’égard à l’apparence extérieure de l’homme) car ceux qui sont en estime ne m’ont rien communiqué [de plus]. (Ⅶ)

*****

Quant à ceux qui sont comptés pour quelque chose, (il ne m'importe point quels ils ont été autrefois, car Dieu ne fait point acception de personne,) les plus considérés, ils ne m'ont rien communiqué. (Ⅷ)

*****

2. 7  
Au contraire, voyant que l'Évangile m'avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, -

Au contraire, voyant que l'Evangile m'avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, (⁎)

*****

ἀλλὰ τοὐναντίον ἰδόντες ὅτι πεπίστευμαι τὸ εὐαγγέλιον τῆς ἀκροβυστίας καθὼς Πέτρος τῆς περιτομῆς, (Ⅲ)

*****

Sed e contra cum vidissent quod creditum est mihi Evangelium præputii, sicut et Petro circumcisionis (Ⅳ)

*****

mais au contraire, ayant vu que l’évangile de l’incirconcision m’a été confié, comme celui de la circoncision l’a été à Pierre, (Ⅵ)

*****

Mais, au contraire, quand ils virent que la Prédication de l’Evangile du Prépuce m’était commise, comme celle de la Circoncision l’était à Pierre : (Ⅶ)

*****

Au contraire, quand ils virent que l'Évangile m'avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, (Ⅷ)

*****

2. 8  
car celui qui a fait de Pierre l'apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'apôtre des païens, -

— car celui qui a fait de Pierre l'apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'apôtre des Gentils, — (⁎)

*****

ὁ γὰρ ἐνεργήσας Πέτρῳ εἰς ἀποστολὴν τῆς περιτομῆς ἐνήργησεν καὶ ἐμοὶ εἰς τὰ ἔθνη, (Ⅲ)

*****

(qui enim operatus est Petro in apostolatum circumcisionis, operatus est et mihi inter gentes) : (Ⅳ)

*****

(car celui qui a opéré en Pierre pour l’apostolat de la circoncision a opéré en moi aussi envers les nations,) (Ⅵ)

*****

(Car celui qui a opéré avec efficace par Pierre en la charge d’Apôtre envers la Circoncision, a aussi opéré avec efficace par moi envers les Gentils.) (Ⅶ)

*****

(Car celui qui a agi efficacement dans Pierre, pour le rendre apôtre des Juifs, a aussi agi efficacement en moi, pour les Gentils,) ayant reconnu la grâce qui m'avait été donnée, (Ⅷ)

*****

2. 9  
et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis.

et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, nous donnèrent la main, à Barnabé et à moi, en signe de communion, pour aller, nous aux païens, eux aux circoncis. (⁎)

*****

καὶ γνόντες τὴν χάριν τὴν δοθεῖσάν μοι, Ἰάκωβος καὶ Κηφᾶς καὶ Ἰωάννης, οἱ δοκοῦντες στῦλοι εἶναι, δεξιὰς ἔδωκαν ἐμοὶ καὶ Βαρναβᾷ κοινωνίας, ἵνα ⸀ἡμεῖς εἰς τὰ ἔθνη, αὐτοὶ δὲ εἰς τὴν περιτομήν· (Ⅲ)

*****

et cum cognovissent gratiam, quæ data est mihi, Jacobus, et Cephas, et Joannes, qui videbantur columnæ esse, dextras dederunt mihi, et Barnabæ societatis : ut nos in gentes, ipsi autem in circumcisionem : (Ⅳ)

*****

et ayant reconnu la grâce qui m’a été donnée, Jacques, et Céphas, et Jean, qui étaient considérés comme étant des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d’association, afin que nous allassions vers les nations, et eux vers la circoncision, (Ⅵ)

*****

Jacques, dis-je, Céphas, et Jean (qui sont estimés être les Colonnes) ayant reconnu la grâce que j’avais reçue, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d’association, afin que nous allassions vers les Gentils, et qu’ils allassent eux vers ceux de la Circoncision ; (Ⅶ)

*****

Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions, nous vers les Gentils, et eux vers les circoncis. (Ⅷ)

*****

2. 10  
Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j'ai bien eu soin de faire.

Seulement nous devions nous souvenir des pauvres, ce que j'ai eu bien soin de faire. (⁎)

*****

μόνον τῶν πτωχῶν ἵνα μνημονεύωμεν, ὃ καὶ ἐσπούδασα αὐτὸ τοῦτο ποιῆσαι. (Ⅲ)

*****

tantum ut pauperum memores essemus, quod etiam sollicitus fui hoc ipsum facere.\ (Ⅳ)

*****

voulant seulement que nous nous souvinssions des pauvres, ce qu’aussi je me suis appliqué à faire. (Ⅵ)

*****

[Nous recommandant] seulement de nous souvenir des pauvres ; ce que je me suis aussi étudié de faire. (Ⅶ)

*****

Seulement nous devions nous souvenir des pauvres; et je me suis appliqué à le faire. (Ⅷ)

*****

2. 11  
Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible.

Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était digne de blâme. (⁎)

*****

Ὅτε δὲ ἦλθεν ⸀Κηφᾶς εἰς Ἀντιόχειαν, κατὰ πρόσωπον αὐτῷ ἀντέστην, ὅτι κατεγνωσμένος ἦν· (Ⅲ)

*****

Cum autem venisset Cephas Antiochiam, in faciem ei restiti, quia reprehensibilis erat. (Ⅳ)

*****

Mais quand Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il était condamné. (Ⅵ)

*****

Mais quand Pierre fut venu à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il méritait d’être repris. (Ⅶ)

*****

Or, quand Pierre vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il méritait d'être repris. (Ⅷ)

*****

2. 12  
En effet, avant l'arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens; et, quand elles furent venues, il s'esquiva et se tint à l'écart, par crainte des circoncis.

En effet, avant l'arrivée de certaines gens de l'entourage de Jacques, il mangeait avec les païens; mais après leur arrivée, il s'esquiva, et se tint à l'écart, par crainte des partisans de la circoncision. (⁎)

*****

πρὸ τοῦ γὰρ ἐλθεῖν τινας ἀπὸ Ἰακώβου μετὰ τῶν ἐθνῶν συνήσθιεν· ὅτε δὲ ⸀ἦλθον, ὑπέστελλεν καὶ ἀφώριζεν ἑαυτόν, φοβούμενος τοὺς ἐκ περιτομῆς. (Ⅲ)

*****

Prius enim quam venirent quidam a Jacobo, cum gentibus edebat : cum autem venissent, subtrahebat, et segregabat se, timens eos qui ex circumcisione erant. (Ⅳ)

*****

Car, avant que quelques-uns fussent venus d’auprès de Jacques, il mangeait avec ceux des nations; mais quand ceux-là furent venus, il se retira et se sépara lui-même, craignant ceux de la circoncision; (Ⅵ)

*****

Car avant que quelques-uns fussent venus de la part de Jacques, il mangeait avec les Gentils ; mais quand ceux-là furent venus, il s’en retira, et s’en sépara, craignant ceux qui étaient de la Circoncision. (Ⅶ)

*****

Car, avant que quelques personnes fussent venues de la part de Jacques, il mangeait avec les Gentils; mais dès qu'elles furent arrivées, il s'en retira et s'en sépara, craignant ceux de la circoncision. (Ⅷ)

*****

2. 13  
Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie.

Avec lui, les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabé lui-même s'y laissa entraîner. (⁎)

*****

καὶ συνυπεκρίθησαν αὐτῷ ⸀καὶ οἱ λοιποὶ Ἰουδαῖοι, ὥστε καὶ Βαρναβᾶς συναπήχθη αὐτῶν τῇ ὑποκρίσει. (Ⅲ)

*****

Et simulationi ejus consenserunt ceteri Judæi, ita ut et Barnabas duceretur ab eis in illam simulationem. (Ⅳ)

*****

et les autres Juifs aussi usèrent de dissimulation avec lui, de sorte que Barnabas même fut entraîné avec eux par leur dissimulation. (Ⅵ)

*****

Les autres Juifs usaient aussi de dissimulation comme lui, tellement que Barnabas lui-même se laissait entraîner par leur dissimulation. (Ⅶ)

*****

Et avec lui les autres Juifs dissimulèrent aussi, de sorte que Barnabas même fut entraîné par leur dissimulation. (Ⅷ)

*****

2. 14  
Voyant qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l'Évangile, je dis à Céphas, en présence de tous: Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser?

Pour moi, voyant qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l'Evangile, je dis à Céphas en présence de tous : " Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des Gentils et non à la manière des Juifs, comment peux-tu forcer les Gentils à judaïser? " (⁎)

*****

ἀλλ’ ὅτε εἶδον ὅτι οὐκ ὀρθοποδοῦσιν πρὸς τὴν ἀλήθειαν τοῦ εὐαγγελίου, εἶπον τῷ ⸀Κηφᾷ ἔμπροσθεν πάντων· Εἰ σὺ Ἰουδαῖος ὑπάρχων ἐθνικῶς ⸂καὶ ⸀οὐκ Ἰουδαϊκῶς ζῇς⸃, ⸀πῶς τὰ ἔθνη ἀναγκάζεις Ἰουδαΐζειν; (Ⅲ)

*****

Sed cum vidissem quod non recte ambularent ad veritatem Evangelii, dixi Cephæ coram omnibus : Si tu, cum Judæus sis, gentiliter vivis, et non judaice : quomodo gentes cogis judaizare ?\ (Ⅳ)

*****

Mais quand je vis qu’ils ne marchaient pas droit, selon la vérité de l’évangile, je dis à Céphas devant tous: Si toi qui es Juif, tu vis comme les nations et non pas comme les Juifs, comment contrains-tu les nations à judaïser? (Ⅵ)

*****

Mais quand je vis qu’ils ne marchaient pas de droit pied selon la vérité de l’Evangile, je dis à Pierre devant tous : si toi qui es Juif, vis comme les Gentils, et non pas comme les Juifs, pourquoi contrains-tu les Gentils à Judaïser ? (Ⅶ)

*****

Mais, quand je vis qu'ils ne marchaient pas droit, selon la vérité de l'Évangile, je dis à Pierre, en présence de tous: Si toi qui es Juif, tu vis comme les Gentils, et non comme les Juifs, pourquoi obliges-tu les Gentils à judaïser? (Ⅷ)

*****

2. 15  
Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les païens.

Pour nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les Gentils. (⁎)

*****

Ἡμεῖς φύσει Ἰουδαῖοι καὶ οὐκ ἐξ ἐθνῶν ἁμαρτωλοί, (Ⅲ)

*****

Nos natura Judæi, et non ex gentibus peccatores. (Ⅳ)

*****

Nous qui, de nature, sommes Juifs et non point pécheurs d’entre les nations, (Ⅵ)

*****

Nous qui sommes Juifs de naissance, et non point pécheurs d’entre les Gentils ; (Ⅶ)

*****

Nous, Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les Gentils, (Ⅷ)

*****

2. 16  
Néanmoins, sachant que ce n'est pas par les oeuvres de la loi que l'homme est justifié, mais par la foi en Jésus Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus Christ, afin d'être justifiés par la foi en Christ et non par les oeuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les oeuvres de la loi.

Cependant sachant que l'homme est justifié, non par les œuvres de la Loi, mais par la foi dans le Christ Jésus, nous aussi nous avons cru au Christ Jésus, afin d'être justifiés par la foi en lui et non par les œuvres de la Loi; car nul homme ne sera justifié par les œuvres de la Loi. (⁎)

*****

εἰδότες ⸀δὲ ὅτι οὐ δικαιοῦται ἄνθρωπος ἐξ ἔργων νόμου ἐὰν μὴ διὰ πίστεως ⸂Ἰησοῦ Χριστοῦ⸃, καὶ ἡμεῖς εἰς Χριστὸν Ἰησοῦν ἐπιστεύσαμεν, ἵνα δικαιωθῶμεν ἐκ πίστεως Χριστοῦ καὶ οὐκ ἐξ ἔργων νόμου, ⸂ὅτι ἐξ ἔργων νόμου οὐ δικαιωθήσεται⸃ πᾶσα σάρξ. (Ⅲ)

*****

Scientes autem quod non justificatur homo ex operibus legis, nisi per fidem Jesu Christi : et nos in Christo Jesu credimus, ut justificemur ex fide Christi, et non ex operibus legis : propter quod ex operibus legis non justificabitur omnis caro. (Ⅳ)

*****

sachant néanmoins que l’homme n’est pas justifié sur le principe des œuvres de loi, ni autrement que par la foi en Jésus Christ, nous aussi, nous avons cru au christ Jésus, afin que nous fussions justifiés sur le principe de la foi en Christ et non pas sur le principe des œuvres de loi: parce que sur le principe des œuvres de loi nulle chair ne sera justifiée. (Ⅵ)

*****

Sachant que l’homme n’est pas justifié par les œuvres de la Loi, mais seulement par la foi en [Jésus-]Christ, nous, dis-je, nous avons cru en Jésus-Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi de Christ, et non point par les œuvres de la Loi ; parce que personne ne sera justifié par les œuvres de la Loi. (Ⅶ)

*****

Sachant que l'homme est justifié non par les œuvres de la loi, mais par la foi en Jésus-Christ, nous avons nous-mêmes cru en Jésus-Christ, afin d'être justifiés par la foi en Christ, et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi. (Ⅷ)

*****

2. 17  
Mais, tandis que nous cherchons à être justifié par Christ, si nous étions aussi nous-mêmes trouvés pécheurs, Christ serait-il un ministre du péché? Loin de là!

Or si, tandis que nous cherchons à être justifiés par le Christ, nous étions nous-mêmes trouvés pécheurs, le Christ serait-il donc un ministre du péché? Loin de là ! (⁎)

*****

εἰ δὲ ζητοῦντες δικαιωθῆναι ἐν Χριστῷ εὑρέθημεν καὶ αὐτοὶ ἁμαρτωλοί, ἆρα Χριστὸς ἁμαρτίας διάκονος; μὴ γένοιτο· (Ⅲ)

*****

Quod si quærentes justificari in Christo, inventi sumus et ipsi peccatores, numquid Christus peccati minister est ? Absit. (Ⅳ)

*****

Or si, en cherchant à être justifiés en Christ, nous-mêmes aussi nous avons été trouvés pécheurs, Christ donc est ministre de péché? Qu’ainsi n’advienne! (Ⅵ)

*****

Or si en cherchant d’être justifiés par Christ, nous sommes aussi trouvés pécheurs, Christ est-il pourtant ministre du péché ? à Dieu ne plaise ! (Ⅶ)

*****

Mais si, en cherchant à être justifiés par Christ, nous étions nous-mêmes trouvés pécheurs, Christ serait-il donc un ministre de péché? Nullement! (Ⅷ)

*****

2. 18  
Car, si je rebâtis les choses que j'ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur,

Car si ce que j'ai détruit, je le rebâtis, je me constitue moi-même prévaricateur, (⁎)

*****

εἰ γὰρ ἃ κατέλυσα ταῦτα πάλιν οἰκοδομῶ, παραβάτην ἐμαυτὸν ⸀συνιστάνω. (Ⅲ)

*****

Si enim quæ destruxi, iterum hæc ædifico : prævaricatorem me constituo. (Ⅳ)

*****

Car si ces mêmes choses que j’ai renversées, je les réédifie, je me constitue transgresseur moi-même. (Ⅵ)

*****

Car si je rebâtissais les choses que j’ai renversées, je montrerais que j’ai été moi-même un prévaricateur. (Ⅶ)

*****

Car, si je rebâtis les choses que j'ai détruites, je me déclare moi-même un prévaricateur; (Ⅷ)

*****

2. 19  
car c'est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu.

puisque c'est par la Loi que je suis mort à la Loi, afin de vivre pour Dieu. J'ai été crucifié avec le Christ, (⁎)

*****

ἐγὼ γὰρ διὰ νόμου νόμῳ ἀπέθανον ἵνα θεῷ ζήσω· Χριστῷ συνεσταύρωμαι· (Ⅲ)

*****

Ego enim per legem, legi mortuus sum, ut Deo vivam : Christo confixus sum cruci. (Ⅳ)

*****

Car moi, par la loi, je suis mort à la loi, afin que je vive à Dieu. (Ⅵ)

*****

Mais par la Loi je suis mort à la Loi, afin que je vive à Dieu. (Ⅶ)

*****

Car je suis mort à la loi par la loi même, afin de vivre pour Dieu. (Ⅷ)

*****

2. 20  
J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.

et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis maintenant dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi. (⁎)

*****

ζῶ δὲ οὐκέτι ἐγώ, ζῇ δὲ ἐν ἐμοὶ Χριστός· ὃ δὲ νῦν ζῶ ἐν σαρκί, ἐν πίστει ζῶ τῇ τοῦ ⸂υἱοῦ τοῦ θεοῦ⸃ τοῦ ἀγαπήσαντός με καὶ παραδόντος ἑαυτὸν ὑπὲρ ἐμοῦ. (Ⅲ)

*****

Vivo autem, jam non ego : vivit vero in me Christus. Quod autem nunc vivo in carne : in fide vivo Filii Dei, qui dilexit me, et tradidit semetipsum pro me. (Ⅳ)

*****

Je suis crucifié avec Christ; et je ne vis plus, moi, mais Christ vit en moi; — et ce que je vis maintenant dans la chair, je le vis dans la foi, la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. (Ⅵ)

*****

Je suis crucifié avec Christ, et je vis, non pas maintenant moi, mais Christ vit en moi ; et ce que je vis maintenant en la chair, je le vis en la foi du Fils de Dieu, qui m’a aimé, et qui s’est donné lui-même pour moi. (Ⅶ)

*****

Je suis crucifié avec Christ, et si je vis, ce n'est plus moi, mais c'est Christ qui vit en moi; et si je vis encore dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé, et qui s'est donné lui-même pour moi. (Ⅷ)

*****

2. 21  
Je ne rejette pas la grâce de Dieu; car si la justice s'obtient par la loi, Christ est donc mort en vain.

Je ne rejette pas la grâce de Dieu; car si la justice s'obtient par la Loi, le Christ est donc mort pour rien. (⁎)

*****

οὐκ ἀθετῶ τὴν χάριν τοῦ θεοῦ· εἰ γὰρ διὰ νόμου δικαιοσύνη, ἄρα Χριστὸς δωρεὰν ἀπέθανεν. (Ⅲ)

*****

Non abjicio gratiam Dei. Si enim per legem justitia, ergo gratis Christus mortuus est. (Ⅳ)

*****

Je n’annule pas la grâce de Dieu; car si la justice est par la loi, Christ est donc mort pour rien. (Ⅵ)

*****

Je n’anéantis point la grâce de Dieu : car si la justice est par la Loi, Christ est donc mort inutilement. (Ⅶ)

*****

Je n'anéantis point la grâce de Dieu; car si la justice vient de la loi, Christ est donc mort en vain. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 2

| 2| | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥