Hébreux
> Hébreux  >
39 Verses | Page 1 / 1
(Version David Martin)

Versions
Comparer
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅷ)


10. 1  
Car la Loi ayant l’ombre des biens à venir, et non la vive image des choses, ne peut jamais par les mêmes sacrifices que l’on offre continuellement chaque année, sanctifier ceux qui [s’y] attachent.

La Loi, en effet, n'ayant qu'une ombre des biens à venir, et non l'image même des choses, ne peut jamais, par ces mêmes sacrifices que l'on offre sans interruption chaque année, sanctifier parfaitement ceux qui s'en approchent. (⁎)

*****

En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l'exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu'on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection. (Ⅰ)

*****

Σκιὰν γὰρ ἔχων ὁ νόμος τῶν μελλόντων ἀγαθῶν, οὐκ αὐτὴν τὴν εἰκόνα τῶν πραγμάτων, κατ’ ἐνιαυτὸν ταῖς αὐταῖς θυσίαις ἃς προσφέρουσιν εἰς τὸ διηνεκὲς οὐδέποτε ⸀δύναται τοὺς προσερχομένους τελειῶσαι· (Ⅲ)

*****

Umbram enim habens lex futurorum bonorum, non ipsam imaginem rerum : per singulos annos, eisdem ipsis hostiis quas offerunt indesinenter, numquam potest accedentes perfectos facere : (Ⅳ)

*****

Car la loi, ayant l’ombre des biens à venir, non l’image même des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices que l’on offre continuellement chaque année, rendre parfaits ceux qui s’approchent. (Ⅵ)

*****

10. 2  
Autrement n’eussent-ils pas cessé d’être offerts, puisque les sacrifiants étant une fois purifiés, ils n’eussent plus eu aucune conscience de péché ?

Autrement n'aurait-on pas cessé de les offrir; car ceux qui rendent ce culte, une foi purifiés, n'auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés. (⁎)

*****

Autrement, n'aurait-on pas cessé de les offrir, parce que ceux qui rendent ce culte, étant une fois purifiés, n'auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés? (Ⅰ)

*****

ἐπεὶ οὐκ ἂν ἐπαύσαντο προσφερόμεναι, διὰ τὸ μηδεμίαν ἔχειν ἔτι συνείδησιν ἁμαρτιῶν τοὺς λατρεύοντας ἅπαξ ⸀κεκαθαρισμένους; (Ⅲ)

*****

alioquin cessassent offerri : ideo quod nullam haberent ultra conscientiam peccati, cultores semel mundati : (Ⅳ)

*****

Autrement n’eussent-ils pas cessé d’être offerts, puisque ceux qui rendent le culte, étant une fois purifiés, n’auraient plus eu aucune conscience de péchés? (Ⅵ)

*****

10. 3  
Or il y a dans ces [sacrifices] une commémoration des péchés réitérée d’année en année.

Tandis que, par ces sacrifices, on rappelle chaque année le souvenir des péchés ; (⁎)

*****

Mais le souvenir des péchés est renouvelé chaque année par ces sacrifices; (Ⅰ)

*****

ἀλλ’ ἐν αὐταῖς ἀνάμνησις ἁμαρτιῶν κατ’ ἐνιαυτόν, (Ⅲ)

*****

sed in ipsis commemoratio peccatorum per singulos annos fit. (Ⅳ)

*****

Mais il y a dans ces sacrifices, chaque année, un acte remémoratif de péchés. (Ⅵ)

*****

10. 4  
Car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés.

parce qu'il est impossible que le sang des taureaux et des boucs enlève les péchés. (⁎)

*****

car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés. (Ⅰ)

*****

ἀδύνατον γὰρ αἷμα ταύρων καὶ τράγων ἀφαιρεῖν ἁμαρτίας. (Ⅲ)

*****

Impossibile enim est sanguine taurorum et hircorum auferri peccata. (Ⅳ)

*****

Car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs ôte les péchés. (Ⅵ)

*****

10. 5  
C’est pourquoi [Jésus-Christ] en entrant au monde a dit : tu n’as point voulu de sacrifice, ni d’offrande, mais tu m’as approprié un corps.

C'est pourquoi le Christ dit ceci entrant dans le monde: " Vous n'avez voulu ni sacrifice, ni oblation, mais vous m'avez formé un corps ; (⁎)

*****

C'est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit: Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m'as formé un corps; (Ⅰ)

*****

διὸ εἰσερχόμενος εἰς τὸν κόσμον λέγει· Θυσίαν καὶ προσφορὰν οὐκ ἠθέλησας, σῶμα δὲ κατηρτίσω μοι· (Ⅲ)

*****

Ideo ingrediens mundum dicit : Hostiam et oblationem noluisti : corpus autem aptasti mihi : (Ⅳ)

*****

C’est pourquoi, en entrant dans le monde, il dit: «Tu n’as pas voulu de sacrifice ni d’offrande, mais tu m’as formé un corps. (Ⅵ)

*****

10. 6  
Tu n’as point pris plaisir aux holocaustes, ni à l’oblation pour le péché.

vous n'avez agréé ni holocaustes, ni sacrifices pour le péché. (⁎)

*****

Tu n'as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché. (Ⅰ)

*****

ὁλοκαυτώματα καὶ περὶ ἁμαρτίας οὐκ εὐδόκησας. (Ⅲ)

*****

holocautomata pro peccato non tibi placuerunt. (Ⅳ)

*****

Tu n’as pas pris plaisir aux holocaustes ni aux sacrifices pour le péché; (Ⅵ)

*****

10. 7  
Alors j’ai dit : me voici, je viens, il est écrit de moi au commencement du Livre : que je fasse, ô Dieu ta volonté.

Alors j'ai dit : Me voici (car il est question de moi dans le rouleau du livre), je viens ô Dieu, pour faire votre volonté. " (⁎)

*****

Alors j'ai dit: Voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) Pour faire, ô Dieu, ta volonté. (Ⅰ)

*****

τότε εἶπον· Ἰδοὺ ἥκω, ἐν κεφαλίδι βιβλίου γέγραπται περὶ ἐμοῦ, τοῦ ποιῆσαι, ὁ θεός, τὸ θέλημά σου. (Ⅲ)

*****

Tunc dixi : Ecce venio : in capite libri scriptum est de me : Ut faciam, Deus, voluntatem tuam. (Ⅳ)

*****

alors j’ai dit: Voici, je viens, — il est écrit de moi dans le rouleau du livre — pour faire, ô Dieu, ta volonté». (Ⅵ)

*****

10. 8  
Ayant dit auparavant : tu n’as point voulu de sacrifice, ni d’offrande, ni d’holocaustes, ni d’oblation pour le péché, et tu n’y as point pris plaisir, lesquelles choses sont [pourtant] offertes selon la Loi, alors il a dit : me voici, je viens afin de faire, ô Dieu ! ta volonté !

Après avoir commencé par dire : " Vous n'avez voulu et vous n'avez agréé ni ablations, ni holocaustes, ni sacrifices pour le péché ", - toutes choses qu'on offre selon la Loi, (⁎)

*****

Après avoir dit d'abord: Tu n'as voulu et tu n'as agréé ni sacrifices ni offrandes, Ni holocaustes ni sacrifices pour le péché (ce qu'on offre selon la loi), (Ⅰ)

*****

ἀνώτερον λέγων ὅτι ⸂Θυσίας καὶ προσφορὰς⸃ καὶ ὁλοκαυτώματα καὶ περὶ ἁμαρτίας οὐκ ἠθέλησας οὐδὲ εὐδόκησας, αἵτινες κατὰ ⸀νόμον προσφέρονται, (Ⅲ)

*****

Superius dicens : Quia hostias, et oblationes, et holocautomata pro peccato noluisti, nec placita sunt tibi, quæ secundum legem offeruntur, (Ⅳ)

*****

Ayant dit plus haut: «Tu n’as pas voulu de sacrifices, ni d’offrandes, ni d’holocaustes, ni de sacrifices pour le péché, et tu n’y as pas pris plaisir» — lesquels sont offerts selon la loi, (Ⅵ)

*****

10. 9  
Il ôte [donc] le premier, afin d’établir le second.

il ajoute ensuite : " Voici que je viens pour faire votre volonté." Il abolit ainsi le premier point, pour établir le second. (⁎)

*****

il dit ensuite: Voici, je viens Pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. (Ⅰ)

*****

τότε εἴρηκεν· Ἰδοὺ ἥκω τοῦ ⸀ποιῆσαι τὸ θέλημά σου· ἀναιρεῖ τὸ πρῶτον ἵνα τὸ δεύτερον στήσῃ. (Ⅲ)

*****

tunc dixi : Ecce venio, ut faciam, Deus, voluntatem tuam : aufert primum, ut sequens statuat. (Ⅳ)

*****

— alors il dit: «Voici, je viens pour faire ta volonté». Il ôte le premier afin d’établir le second. (Ⅵ)

*****

10. 10  
Or c’est par cette volonté que nous sommes sanctifiés, [savoir] par l’oblation qui a été faite une seule fois du corps de Jésus-Christ.

C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'oblation que Jésus-Christ a faite, une fois pour toutes, de son propre corps. (⁎)

*****

C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus Christ, une fois pour toutes. (Ⅰ)

*****

ἐν ᾧ θελήματι ἡγιασμένοι ⸀ἐσμὲν διὰ τῆς προσφορᾶς τοῦ σώματος Ἰησοῦ Χριστοῦ ἐφάπαξ. (Ⅲ)

*****

In qua voluntate sanctificati sumus per oblationem corporis Jesu Christi semel. (Ⅳ)

*****

C’est par cette volonté que nous avons été sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus Christ faite une fois pour toutes. (Ⅵ)

*****

10. 11  
Tout Sacrificateur donc assiste chaque jour, administrant, et offrant souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés.

Et tandis que tout prêtre se présente chaque jour pour accomplir son ministère, et offre plusieurs fois les mêmes victimes, qui ne peuvent jamais enlever les péchés, (⁎)

*****

Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, (Ⅰ)

*****

Καὶ πᾶς μὲν ἱερεὺς ἕστηκεν καθ’ ἡμέραν λειτουργῶν καὶ τὰς αὐτὰς πολλάκις προσφέρων θυσίας, αἵτινες οὐδέποτε δύνανται περιελεῖν ἁμαρτίας. (Ⅲ)

*****

Et omnis quidem sacerdos præsto est quotidie ministrans, et easdem sæpe offerens hostias, quæ numquam possunt auferre peccata : (Ⅳ)

*****

— Et tout sacrificateur se tient debout chaque jour, faisant le service et offrant souvent les mêmes sacrifices qui ne peuvent jamais ôter les péchés; (Ⅵ)

*****

10. 12  
Mais celui-ci ayant offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu ;

lui au contraire, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, " s'est assis " Pour toujours " à la droite de Dieu " (⁎)

*****

lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu, (Ⅰ)

*****

⸀οὗτος δὲ μίαν ὑπὲρ ἁμαρτιῶν προσενέγκας θυσίαν εἰς τὸ διηνεκὲς ἐκάθισεν ἐν δεξιᾷ τοῦ θεοῦ, (Ⅲ)

*****

hic autem unam pro peccatis offerens hostiam, in sempiternum sedet in dextera Dei, (Ⅳ)

*****

mais celui-ci, ayant offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis à perpétuité à la droite de Dieu, (Ⅵ)

*****

10. 13  
Attendant ce qui reste, [savoir] que ses ennemis soient mis pour le marchepied de ses pieds.

attendant désormais " que ses ennemis deviennent l'escabeau de ses pieds. " (⁎)

*****

attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. (Ⅰ)

*****

τὸ λοιπὸν ἐκδεχόμενος ἕως τεθῶσιν οἱ ἐχθροὶ αὐτοῦ ὑποπόδιον τῶν ποδῶν αὐτοῦ, (Ⅲ)

*****

de cetero exspectans donec ponantur inimici ejus scabellum pedum ejus. (Ⅳ)

*****

attendant désormais «jusqu’à ce que ses ennemis soient mis pour marchepied de ses pieds». (Ⅵ)

*****

10. 14  
Car par une seule oblation, il a consacré pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

Car, par une oblation unique, il a procuré la perfection pour toujours a ceux qui sont sanctifiés. (⁎)

*****

Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. (Ⅰ)

*****

μιᾷ γὰρ προσφορᾷ τετελείωκεν εἰς τὸ διηνεκὲς τοὺς ἁγιαζομένους. (Ⅲ)

*****

Una enim oblatione, consummavit in sempiternum sanctificatos. (Ⅳ)

*****

Car, par une seule offrande, il a rendu parfaits à perpétuité ceux qui sont sanctifiés. (Ⅵ)

*****

10. 15  
Et c’est aussi ce que le Saint-Esprit nous témoigne, car après avoir dit premièrement :

C'est ce que l'Esprit-Saint nous atteste aussi; car, après avoir dit : (⁎)

*****

C'est ce que le Saint Esprit nous atteste aussi; car, après avoir dit: (Ⅰ)

*****

μαρτυρεῖ δὲ ἡμῖν καὶ τὸ πνεῦμα τὸ ἅγιον, μετὰ γὰρ τὸ ⸀εἰρηκέναι· (Ⅲ)

*****

Contestatur autem nos et Spiritus Sanctus. Postquam enim dixit : (Ⅳ)

*****

Et l’Esprit Saint aussi nous en rend témoignage; car, après avoir dit: (Ⅵ)

*****

10. 16  
C’est ici l’alliance que je ferai avec eux après ces jours-là, dit le Seigneur, c’est que je mettrai mes Lois dans leurs cœurs, et je les écrirai dans leurs entendements ;

" Voici l'alliance que je ferai avec eux après ces jours-là ", le Seigneur ajoute : Je mettrai mes lois dans leurs coeurs, et je les écrirai dans leur esprit ; (⁎)

*****

Voici l'alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leurs coeurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute: (Ⅰ)

*****

Αὕτη ἡ διαθήκη ἣν διαθήσομαι πρὸς αὐτοὺς μετὰ τὰς ἡμέρας ἐκείνας, λέγει κύριος, διδοὺς νόμους μου ἐπὶ καρδίας αὐτῶν, καὶ ἐπὶ ⸂τὴν διάνοιαν⸃ αὐτῶν ἐπιγράψω αὐτούς, (Ⅲ)

*****

Hoc autem testamentum, quod testabor ad illos post dies illos, dicit Dominus, dando leges meas in cordibus eorum, et in mentibus eorum superscribam eas : (Ⅳ)

*****

«C’est ici l’alliance que j’établirai pour eux après ces jours-là, dit le Seigneur: En mettant mes lois dans leurs cœurs, je les écrirai aussi sur leurs entendements», il dit: (Ⅵ)

*****

10. 17  
Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés, ni de leurs iniquités.

et je ne me souviendrai plus de leurs péchés, ni de leurs iniquités. " (⁎)

*****

Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. (Ⅰ)

*****

⸀καὶ τῶν ἁμαρτιῶν αὐτῶν καὶ τῶν ἀνομιῶν αὐτῶν οὐ μὴ ⸀μνησθήσομαι ἔτι· (Ⅲ)

*****

et peccatorum, et iniquitatum eorum jam non recordabor amplius. (Ⅳ)

*****

«Et je ne me souviendrai plus jamais de leurs péchés ni de leurs iniquités». (Ⅵ)

*****

10. 18  
Or où les péchés sont pardonnés, il n’y a plus d’oblation pour le péché.

Or, là où les péchés sont remis, il n'est plus question d'oblation pour le péché (⁎)

*****

Or, là où il y a pardon des péchés, il n'y a plus d'offrande pour le péché. (Ⅰ)

*****

ὅπου δὲ ἄφεσις τούτων, οὐκέτι προσφορὰ περὶ ἁμαρτίας. (Ⅲ)

*****

Ubi autem horum remissio : jam non est oblatio pro peccato.\ (Ⅳ)

*****

Or, là où il y a rémission de ces choses, il n’y a plus d’offrande pour le péché. (Ⅵ)

*****

10. 19  
Puis donc, mes frères, que nous avons la liberté d’entrer dans les lieux Saints par le sang de Jésus ;

Ainsi donc, frères, puisque nous avons, par le sang de Jésus un libre accès dans le sanctuaire, (⁎)

*****

Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire (Ⅰ)

*****

Ἔχοντες οὖν, ἀδελφοί, παρρησίαν εἰς τὴν εἴσοδον τῶν ἁγίων ἐν τῷ αἵματι Ἰησοῦ, (Ⅲ)

*****

Habentes itaque, fratres, fiduciam in introitu sanctorum in sanguine Christi, (Ⅳ)

*****

Ayant donc, frères, une pleine liberté pour entrer dans les lieux saints par le sang de Jésus, (Ⅵ)

*****

10. 20  
[Qui est] le chemin nouveau et vivant qu’il nous a consacré ; [que nous avons, dis-je, la liberté d’y entrer] par le voile, c’est-à-dire, par sa propre chair ;

par la voie nouvelle et vivante, qu'Il a inaugurée, pour nous à travers le voile, c'est-à-dire à travers sa chair, (⁎)

*****

par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair, (Ⅰ)

*****

ἣν ἐνεκαίνισεν ἡμῖν ὁδὸν πρόσφατον καὶ ζῶσαν διὰ τοῦ καταπετάσματος, τοῦτ’ ἔστιν τῆς σαρκὸς αὐτοῦ, (Ⅲ)

*****

quam initiavit nobis viam novam, et viventem per velamen, id est, carnem suam, (Ⅳ)

*****

par le chemin nouveau et vivant qu’il nous a consacré à travers le voile, c’est-à-dire sa chair, (Ⅵ)

*****

10. 21  
Et [que nous avons] un grand Sacrificateur établi sur la maison de Dieu ;

et puisque nous avons un grand prêtre établi sur la maison de Dieu, (⁎)

*****

et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, (Ⅰ)

*****

καὶ ἱερέα μέγαν ἐπὶ τὸν οἶκον τοῦ θεοῦ, (Ⅲ)

*****

et sacerdotem magnum super domum Dei : (Ⅳ)

*****

et ayant un grand sacrificateur établi sur la maison de Dieu, (Ⅵ)

*****

10. 22  
Approchons-nous de lui avec un cœur sincère [et] une foi inébranlable, ayant les cœurs purifiés de mauvaise conscience, et le corps lavé d’eau nette ;

approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, le coeur purifié des souillures d'une mauvaise conscience, et le corps lavé dans une eau pure. (⁎)

*****

approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure. (Ⅰ)

*****

προσερχώμεθα μετὰ ἀληθινῆς καρδίας ἐν πληροφορίᾳ πίστεως, ῥεραντισμένοι τὰς καρδίας ἀπὸ συνειδήσεως πονηρᾶς καὶ λελουσμένοι τὸ σῶμα ὕδατι καθαρῷ· (Ⅲ)

*****

accedamus cum vero corde in plenitudine fidei, aspersi corda a conscientia mala, et abluti corpus aqua munda, (Ⅳ)

*****

approchons-nous avec un cœur vrai, en pleine assurance de foi, ayant les cœurs par aspersion purifiés d’une mauvaise conscience et le corps lavé d’eau pure. (Ⅵ)

*****

10. 23  
Retenons la profession de notre espérance sans varier, car celui qui [nous] a fait les promesses, est fidèle.

Restons inébranlablement attachés à la profession de notre espérance; car celui qui a fait la promesse est fidèle. (⁎)

*****

Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. (Ⅰ)

*****

κατέχωμεν τὴν ὁμολογίαν τῆς ἐλπίδος ἀκλινῆ, πιστὸς γὰρ ὁ ἐπαγγειλάμενος· (Ⅲ)

*****

teneamus spei nostræ confessionem indeclinabilem (fidelis enim est qui repromisit), (Ⅳ)

*****

Retenons la confession de notre espérance sans chanceler, car celui qui a promis est fidèle; (Ⅵ)

*****

10. 24  
Et prenons garde l’un à l’autre, afin de nous inciter à la charité et aux bonnes œuvres ;

Ayons l'oeil ouvert les uns sur les autres pour nous exciter à la charité et aux bonnes oeuvres. (⁎)

*****

Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes oeuvres. (Ⅰ)

*****

καὶ κατανοῶμεν ἀλλήλους εἰς παροξυσμὸν ἀγάπης καὶ καλῶν ἔργων, (Ⅲ)

*****

et consideremus invicem in provocationem caritatis, et bonorum operum : (Ⅳ)

*****

et prenons garde l’un à l’autre pour nous exciter à l’amour et aux bonnes œuvres, (Ⅵ)

*****

10. 25  
Ne quittant point notre assemblée, comme quelques-uns ont accoutumé [de faire], mais nous exhortant [l’un l’autre ; et] cela d’autant plus que vous voyez approcher le jour.

Ne désertons pas notre assemblée, comme quelques-uns ont coutume de le faire; mais exhortons-nous les uns les autres, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour. (⁎)

*****

N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour. (Ⅰ)

*****

μὴ ἐγκαταλείποντες τὴν ἐπισυναγωγὴν ἑαυτῶν, καθὼς ἔθος τισίν, ἀλλὰ παρακαλοῦντες, καὶ τοσούτῳ μᾶλλον ὅσῳ βλέπετε ἐγγίζουσαν τὴν ἡμέραν. (Ⅲ)

*****

non deserentes collectionem nostram, sicut consuetudinis est quibusdam, sed consolantes, et tanto magis quanto videritis appropinquantem diem. (Ⅳ)

*****

n’abandonnant pas le rassemblement de nous-mêmes, comme quelques-uns ont l’habitude de faire, mais nous exhortant l’un l’autre, et cela d’autant plus que vous voyez le jour approcher. (Ⅵ)

*****

10. 26  
Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés.

Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés; (⁎)

*****

Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, (Ⅰ)

*****

Ἑκουσίως γὰρ ἁμαρτανόντων ἡμῶν μετὰ τὸ λαβεῖν τὴν ἐπίγνωσιν τῆς ἀληθείας, οὐκέτι περὶ ἁμαρτιῶν ἀπολείπεται θυσία, (Ⅲ)

*****

Voluntarie enim peccantibus nobis post acceptam notitiam veritatis, jam non relinquitur pro peccatis hostia, (Ⅳ)

*****

Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, (Ⅵ)

*****

10. 27  
Mais une attente terrible de jugement, et l’ardeur d’un feu qui doit dévorer les adversaires.

il n'y a plus qu'à attendre un jugement terrible et le feu jaloux qui dévorera les rebelles. (⁎)

*****

mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles. (Ⅰ)

*****

φοβερὰ δέ τις ἐκδοχὴ κρίσεως καὶ πυρὸς ζῆλος ἐσθίειν μέλλοντος τοὺς ὑπεναντίους. (Ⅲ)

*****

terribilis autem quædam exspectatio judicii, et ignis æmulatio, quæ consumptura est adversarios. (Ⅳ)

*****

mais une certaine attente terrible de jugement et l’ardeur d’un feu qui va dévorer les adversaires. (Ⅵ)

*****

10. 28  
Si quelqu’un avait méprisé la Loi de Moïse, il mourait sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins.

Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou, trois témoins; (⁎)

*****

Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins; (Ⅰ)

*****

ἀθετήσας τις νόμον Μωϋσέως χωρὶς οἰκτιρμῶν ἐπὶ δυσὶν ἢ τρισὶν μάρτυσιν ἀποθνῄσκει· (Ⅲ)

*****

Irritam quis faciens legem Moysi, sine ulla miseratione duobus vel tribus testibus moritur : (Ⅳ)

*****

Si quelqu’un a méprisé la loi de Moïse, il meurt sans miséricorde sur la déposition de deux ou de trois témoins: (Ⅵ)

*****

10. 29  
De combien pires tourments pensez-vous [donc] que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, et qui aura tenu pour une chose profane le sang de l’alliance, par lequel il avait été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de grâce ?

de quel châtiment plus sévère pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l'alliance par lequel il avait été sanctifié, et qui aura outragé l'Esprit de la grâce? (⁎)

*****

de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l'alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l'Esprit de la grâce? (Ⅰ)

*****

πόσῳ δοκεῖτε χείρονος ἀξιωθήσεται τιμωρίας ὁ τὸν υἱὸν τοῦ θεοῦ καταπατήσας, καὶ τὸ αἷμα τῆς διαθήκης κοινὸν ἡγησάμενος ἐν ᾧ ἡγιάσθη, καὶ τὸ πνεῦμα τῆς χάριτος ἐνυβρίσας. (Ⅲ)

*****

quanto magis putatis deteriora mereri supplicia qui Filium Dei conculcaverit, et sanguinem testamenti pollutum duxerit, in quo sanctificatus est, et spiritui gratiæ contumeliam fecerit ? (Ⅳ)

*****

d’une punition combien plus sévère pensez-vous que sera jugé digne celui qui a foulé aux pieds le Fils de Dieu, et qui a estimé profane le sang de l’alliance par lequel il avait été sanctifié, et qui a outragé l’Esprit de grâce? (Ⅵ)

*****

10. 30  
Car nous connaissons celui qui a dit : c’est à moi que la vengeance appartient, et je [le] rendrai, dit le Seigneur. Et encore : le Seigneur jugera son peuple.

Car nous le connaissons, celui qui a dit : " A moi la vengeance ! c'est moi qui paierai de retour!" Et encore: Le "Seigneur jugera son peuple. " (⁎)

*****

Car nous connaissons celui qui a dit: A moi la vengeance, à moi la rétribution! et encore: Le Seigneur jugera son peuple. (Ⅰ)

*****

οἴδαμεν γὰρ τὸν εἰπόντα· Ἐμοὶ ἐκδίκησις, ἐγὼ ⸀ἀνταποδώσω· καὶ πάλιν· ⸂Κρινεῖ κύριος⸃ τὸν λαὸν αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Scimus enim qui dixit : Mihi vindicta, et ego retribuam. Et iterum : Quia judicabit Dominus populum suum. (Ⅳ)

*****

Car nous connaissons celui qui a dit: «À moi la vengeance; moi je rendrai, dit le Seigneur»; et encore: «Le Seigneur jugera son peuple». (Ⅵ)

*****

10. 31  
C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

Il est effroyable de tomber entre les mains du Dieu vivant! (⁎)

*****

C'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant. (Ⅰ)

*****

φοβερὸν τὸ ἐμπεσεῖν εἰς χεῖρας θεοῦ ζῶντος. (Ⅲ)

*****

Horrendum est incidere in manus Dei viventis. (Ⅳ)

*****

C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant! (Ⅵ)

*****

10. 32  
Or rappelez dans votre mémoire les jours précédents, durant lesquels après avoir été illuminés, vous avez soutenu un grand combat de souffrances ;

Rappelez-vous ces premiers jours, où, après avoir été éclairés, vous avez soutenu un grand combat de souffrances, tantôt exposés comme en spectacle aux opprobres et aux tribulations, (⁎)

*****

Souvenez-vous de ces premiers jours, où, après avoir été éclairés, vous avez soutenu un grand combat au milieu des souffrances, (Ⅰ)

*****

Ἀναμιμνῄσκεσθε δὲ τὰς πρότερον ἡμέρας, ἐν αἷς φωτισθέντες πολλὴν ἄθλησιν ὑπεμείνατε παθημάτων, (Ⅲ)

*****

Rememoramini autem pristinos dies, in quibus illuminati, magnum certamen sustinuistis passionum : (Ⅳ)

*****

Mais rappelez dans votre mémoire les jours précédents, dans lesquels, ayant été éclairés, vous avez enduré un grand combat de souffrances, (Ⅵ)

*****

10. 33  
Ayant été d’une part exposés à la vue de tout le monde par des opprobres et des afflictions ; et de l’autre, ayant participé [aux maux] de ceux qui ont souffert de semblables indignités.

tantôt prenant part aux maux de ceux qui étaient ainsi traités. (⁎)

*****

d'une part, exposés comme en spectacle aux opprobres et aux tribulations, et de l'autre, vous associant à ceux dont la position était la même. (Ⅰ)

*****

τοῦτο μὲν ὀνειδισμοῖς τε καὶ θλίψεσιν θεατριζόμενοι, τοῦτο δὲ κοινωνοὶ τῶν οὕτως ἀναστρεφομένων γενηθέντες· (Ⅲ)

*****

et in altero quidem opprobriis et tribulationibus spectaculum facti : in altero autem socii taliter conversantium effecti. (Ⅳ)

*****

soit en ce que vous avez été offerts en spectacle par des opprobres et des afflictions, soit en ce que vous vous êtes associés à ceux qui ont été ainsi traités. (Ⅵ)

*****

10. 34  
Car vous avez aussi été participants de l’affliction de mes liens, et vous avez reçu avec joie l’enlèvement de vos biens ; sachant en vous-mêmes que vous avez dans les Cieux des biens meilleurs et permanents.

En effet, vous avez compati aux prisonniers, et vous avez accepté avec joie le pillage de vos biens, sachant que vous avez. une richesse meilleure et qui durera toujours. (⁎)

*****

En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l'enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours. (Ⅰ)

*****

καὶ γὰρ τοῖς ⸀δεσμίοις συνεπαθήσατε, καὶ τὴν ἁρπαγὴν τῶν ὑπαρχόντων ὑμῶν μετὰ χαρᾶς προσεδέξασθε, γινώσκοντες ἔχειν ⸀ἑαυτοὺς κρείττονα ⸀ὕπαρξιν καὶ μένουσαν. (Ⅲ)

*****

Nam et vinctis compassi estis, et rapinam bonorum vestrorum cum gaudio suscepistis, cognoscentes vos habere meliorem et manentem substantiam. (Ⅳ)

*****

Car vous avez montré de la sympathie pour les prisonniers et vous avez accepté avec joie l’enlèvement de vos biens, sachant que vous avez pour vous-mêmes des biens meilleurs et permanents. (Ⅵ)

*****

10. 35  
Ne perdez point cette fermeté que vous avez fait paraître, et qui sera bien récompensée.

N'abandonnez donc pas votre assurance; une grande récompense y est attachée. (⁎)

*****

N'abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. (Ⅰ)

*****

μὴ ἀποβάλητε οὖν τὴν παρρησίαν ὑμῶν, ἥτις ἔχει ⸂μεγάλην μισθαποδοσίαν⸃, (Ⅲ)

*****

Nolite itaque amittere confidentiam vestram, quæ magnam habet remunerationem. (Ⅳ)

*****

Ne rejetez donc pas loin votre confiance qui a une grande récompense. (Ⅵ)

*****

10. 36  
Parce que vous avez besoin de patience, afin qu’après avoir fait la volonté de Dieu, vous receviez [l’effet de sa] promesse.

Car la persévérance vous est nécessaire afin que, après avoir fait la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. (⁎)

*****

Car vous avez besoin de persévérance, afin qu'après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. (Ⅰ)

*****

ὑπομονῆς γὰρ ἔχετε χρείαν ἵνα τὸ θέλημα τοῦ θεοῦ ποιήσαντες κομίσησθε τὴν ἐπαγγελίαν· (Ⅲ)

*****

Patientia enim vobis necessaria est : ut voluntatem Dei facientes, reportetis promissionem. (Ⅳ)

*****

Car vous avez besoin de patience, afin que, ayant fait la volonté de Dieu, vous receviez les choses promises. (Ⅵ)

*****

10. 37  
Car encore un peu de temps, et celui qui doit venir, viendra, et il ne tardera point.

Encore un peu, bien peu de temps et " celui qui doit venir viendra; il ne tardera pas. (⁎)

*****

Encore un peu, un peu de temps: celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas. (Ⅰ)

*****

ἔτι γὰρ μικρὸν ὅσον ὅσον, ὁ ἐρχόμενος ἥξει καὶ οὐ χρονίσει· (Ⅲ)

*****

Adhuc enim modicum aliquantulum, qui venturus est, veniet, et non tardabit. (Ⅳ)

*****

Car encore très peu de temps, «et celui qui vient viendra, et il ne tardera pas. (Ⅵ)

*****

10. 38  
Or le juste vivra de la foi ; mais si quelqu’un se retire, mon âme ne prend point de plaisir en lui.

Et mon juste vivra par la foi ; mais, s'il se retire, mon âme ne mettra pas sa complaisance en lui. " (⁎)

*****

Et mon juste vivra par la foi; mais, s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ δίκαιός ⸀μου ἐκ πίστεως ζήσεται, καὶ ἐὰν ὑποστείληται, οὐκ εὐδοκεῖ ἡ ψυχή μου ἐν αὐτῷ. (Ⅲ)

*****

Justus autem meus ex fide vivit : quod si subtraxerit se, non placebit animæ meæ. (Ⅳ)

*****

Or le juste vivra de foi; et: Si quelqu’un se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui». (Ⅵ)

*****

10. 39  
Mais pour nous, nous n’avons garde de nous soustraire [à notre Maître] ; ce serait notre perdition ; mais nous persévérons dans la foi, pour le salut de l’âme.

Pour nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour leur perte, mais de ceux qui gardent la foi pour sauver leur âme. (⁎)

*****

Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme. (Ⅰ)

*****

ἡμεῖς δὲ οὐκ ἐσμὲν ὑποστολῆς εἰς ἀπώλειαν, ἀλλὰ πίστεως εἰς περιποίησιν ψυχῆς. (Ⅲ)

*****

Nos autem non sumus subtractionis filii in perditionem, sed fidei in acquisitionem animæ. (Ⅳ)

*****

Mais pour nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour la perdition, mais de ceux qui croient pour la conservation de l’âme. (Ⅵ)

*****



Page: 1

Chapitre 10

| | | | | | | | | 10| | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥