Jacques
Onelittleangel > > Jacques  >
(26 Verses | Page 1 / 1)
Septuagint/Novum Testamentum Graece
A- | A | A+ | T+

Version
Versions comparées
Septuagint/Novum Testamentum GraeceAfficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher
(Ⅵ)Afficher | Cacher
(Ⅶ)Afficher | Cacher
(Ⅷ)Afficher | Cacher


2.1
Ἀδελφοί μου, μὴ ἐν προσωπολημψίαις ἔχετε τὴν πίστιν τοῦ κυρίου ἡμῶν Ἰησοῦ Χριστοῦ τῆς δόξης;

Mes frères, n'alliez aucune acception de personnes avec la foi en Jésus-Christ notre Seigneur de gloire. (⁎)

Mes frères, que votre foi en notre glorieux Seigneur Jésus Christ soit exempte de toute acception de personnes. (Ⅰ)

Fratres mei, nolite in personarum acceptione habere fidem Domini nostri Jesu Christi gloriæ. (Ⅳ)

Mes frères, n’ayez pas la foi de notre seigneur Jésus Christ, seigneur de gloire, en faisant acception de personnes. (Ⅵ)

Mes frères, n’ayez point la foi en notre Seigneur Jésus-Christ glorieux, en ayant égard à l’apparence des personnes. (Ⅶ)

2.2
ἐὰν γὰρ εἰσέλθῃ ⸀εἰς συναγωγὴν ὑμῶν ἀνὴρ χρυσοδακτύλιος ἐν ἐσθῆτι λαμπρᾷ, εἰσέλθῃ δὲ καὶ πτωχὸς ἐν ῥυπαρᾷ ἐσθῆτι,

Si, par exemple, il entre dans votre assemblée un homme qui ait un anneau d'or et un vêtement magnifique, et qu'il y entre aussi un pauvre avec un habit sordide; (⁎)

Supposez, en effet, qu'il entre dans votre assemblée un homme avec un anneau d'or et un habit magnifique, et qu'il y entre aussi un pauvre misérablement vêtu; (Ⅰ)

Etenim si introierit in conventum vestrum vir aureum annulum habens in veste candida, introierit autem et pauper in sordido habitu, (Ⅳ)

Car s’il entre dans votre synagogue un homme portant une bague d’or, en vêtements éclatants, et qu’il entre aussi un pauvre en vêtements sales, (Ⅵ)

Car s’il entre dans votre assemblée un homme qui porte un anneau d’or, et qui soit vêtu de quelque précieux habit ; et qu’il y entre aussi quelque pauvre, vêtu de quelque méchant habit ; (Ⅶ)

2.3
⸂ἐπιβλέψητε δὲ⸃ ἐπὶ τὸν φοροῦντα τὴν ἐσθῆτα τὴν λαμπρὰν καὶ ⸀εἴπητε· Σὺ κάθου ὧδε καλῶς, καὶ τῷ πτωχῷ εἴπητε· Σὺ στῆθι ⸂ἢ κάθου ἐκεῖ⸃ ὑπὸ τὸ ὑποπόδιόν μου,

et que tournant vos regards vers celui qui est magnifiquement vêtu, vous lui disiez : " Vous, asseyez-vous ici, à cette place d'honneur ", et que vous disiez au pauvre : " Toi, tiens-toi là debout, ou assieds-toi ici, au bas de mon marchepied : " (⁎)

si, tournant vos regards vers celui qui porte l'habit magnifique, vous lui dites: Toi, assieds-toi ici à cette place d'honneur! et si vous dites au pauvre: Toi, tiens-toi là debout! ou bien: Assieds-toi au-dessous de mon marche-pied, (Ⅰ)

et intendatis in eum qui indutus est veste præclara, et dixeritis ei : Tu sede hic bene : pauperi autem dicatis : Tu sta illic ; aut sede sub scabello pedum meorum : (Ⅳ)

et que vous regardiez vers celui qui porte les vêtements éclatants, et que vous disiez: Toi, assieds-toi ici à ton aise; et que vous disiez au pauvre: Toi, tiens-toi là debout; ou: Assieds-toi ici au bas de mon marchepied; (Ⅵ)

Et que vous ayez égard à celui qui porte l’habit précieux, et lui disiez : toi, assieds-toi ici honorablement ; et que vous disiez au pauvre : toi, tiens-toi là debout ; ou assieds-toi sur mon marche-pied ; (Ⅶ)

2.4
⸀οὐ διεκρίθητε ἐν ἑαυτοῖς καὶ ἐγένεσθε κριταὶ διαλογισμῶν πονηρῶν;

n'est-ce pas faire entre vous des distinctions, et vous établir juges aux pensées perverses? (⁎)

ne faites vous pas en vous-mêmes une distinction, et ne jugez-vous pas sous l'inspiration de pensées mauvaises? (Ⅰ)

nonne judicatis apud vosmetipsos, et facti estis judices cogitationum iniquarum ? (Ⅳ)

n’avez-vous pas fait une distinction en vous-mêmes, et n’êtes-vous pas devenus des juges ayant de mauvaises pensées? (Ⅵ)

N’avez-vous pas fait différence en vous-mêmes, et n’êtes-vous pas des juges qui avez des pensées injustes ? (Ⅶ)

2.5
ἀκούσατε, ἀδελφοί μου ἀγαπητοί. οὐχ ὁ θεὸς ἐξελέξατο τοὺς πτωχοὺς ⸂τῷ κόσμῳ⸃ πλουσίους ἐν πίστει καὶ κληρονόμους τῆς βασιλείας ἧς ἐπηγγείλατο τοῖς ἀγαπῶσιν αὐτόν;

Ecoutez, mes frères bien-aimés : Dieu n'a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres aux yeux du monde, pour être riches dans la foi et héritiers du royaume qu'Il a promis à ceux qui l'aiment? (⁎)

Écoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n'a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu'ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu'il a promis à ceux qui l'aiment? (Ⅰ)

Audite, fratres mei dilectissimi : nonne Deus elegit pauperes in hoc mundo, divites in fide, et hæredes regni, quod repromisit Deus diligentibus se ? (Ⅳ)

Écoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres quant au monde, riches en foi et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment? (Ⅵ)

Ecoutez, mes frères bien-aimés, Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres de ce monde, qui sont riches en la foi, et héritiers du Royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ? (Ⅶ)

2.6
ὑμεῖς δὲ ἠτιμάσατε τὸν πτωχόν. οὐχ οἱ πλούσιοι καταδυναστεύουσιν ὑμῶν, καὶ αὐτοὶ ἕλκουσιν ὑμᾶς εἰς κριτήρια;

Et vous, vous faites affront au pauvre ! Ne sont-ce pas les riches qui vous oppriment et qui vous traînent devant les tribunaux? (⁎)

Et vous, vous avilissez le pauvre! Ne sont-ce pas les riches qui vous oppriment, et qui vous traînent devant les tribunaux? (Ⅰ)

vos autem exhonorastis pauperem. Nonne divites per potentiam opprimunt vos, et ipsi trahunt vos ad judicia ? (Ⅳ)

Mais vous, vous avez méprisé le pauvre. Les riches ne vous oppriment-ils pas, et ne sont-ce pas eux qui vous tirent devant les tribunaux? (Ⅵ)

Mais vous avez déshonoré le pauvre. Et cependant les riches ne vous oppriment-ils pas, et ne vous tirent-ils pas devant les Tribunaux ? (Ⅶ)

2.7
οὐκ αὐτοὶ βλασφημοῦσιν τὸ καλὸν ὄνομα τὸ ἐπικληθὲν ἐφ’ ὑμᾶς;

Ne sont-ce pas eux qui outragent le beau nom que vous portez? (⁎)

Ne sont-ce pas eux qui outragent le beau nom que vous portez? (Ⅰ)

nonne ipsi blasphemant bonum nomen, quod invocatum est super vos ? (Ⅳ)

Ne sont-ce pas eux qui blasphèment le beau nom qui a été invoqué sur vous? (Ⅵ)

Et ne sont-ce pas eux qui blasphèment le bon Nom, qui a été invoqué sur vous ? (Ⅶ)

2.8
Εἰ μέντοι νόμον τελεῖτε βασιλικὸν κατὰ τὴν γραφήν Ἀγαπήσεις τὸν πλησίον σου ὡς σεαυτόν, καλῶς ποιεῖτε·

Que si vous accomplissez la loi royale, selon ce passage de l'Ecriture : " Tu aimeras ton prochain comme toi-même " vous faites bien. (⁎)

Si vous accomplissez la loi royale, selon l'Écriture: Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. (Ⅰ)

Si tamen legem perficitis regalem secundum Scripturas : Diliges proximum tuum sicut teipsum : bene facitis : (Ⅳ)

Si en effet vous accomplissez la loi royale, selon l’écriture: «Tu aimeras ton prochain comme toi-même», vous faites bien; (Ⅵ)

Que si vous accomplissez la Loi royale, qui est selon l’Ecriture, tu aimeras ton prochain comme toi-même ; vous faites bien. (Ⅶ)

2.9
εἰ δὲ προσωπολημπτεῖτε, ἁμαρτίαν ἐργάζεσθε, ἐλεγχόμενοι ὑπὸ τοῦ νόμου ὡς παραβάται.

Mais si vous faites acception des personnes, vous commettez un péché, et la loi elle-même vous condamne comme transgresseurs. (⁎)

Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs. (Ⅰ)

si autem personas accipitis, peccatum operamini, redarguti a lege quasi transgressores. (Ⅳ)

mais si vous faites acception de personnes, vous commettez le péché, et vous êtes convaincus par la loi comme transgresseurs. (Ⅵ)

Mais si vous avez égard à l’apparence des personnes, vous commettez un péché, et vous êtes convaincus par la Loi comme des transgresseurs. (Ⅶ)

2.10
ὅστις γὰρ ὅλον τὸν νόμον ⸂τηρήσῃ, πταίσῃ⸃ δὲ ἐν ἑνί, γέγονεν πάντων ἔνοχος.

Car quiconque aura observé toute la loi, s'il vient à faillir en un seul point, est coupable de tous. (⁎)

Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. (Ⅰ)

Quicumque autem totam legem servaverit, offendat autem in uno, factus est omnium reus. (Ⅳ)

Car quiconque gardera toute la loi et faillira en un seul point, est coupable sur tous. (Ⅵ)

Or quiconque aura gardé toute la Loi, s’il vient à pécher en un seul [point], il est coupable de tous. (Ⅶ)

2.11
ὁ γὰρ εἰπών Μὴ ⸀μοιχεύσῃς εἶπεν καί Μὴ ⸀φονεύσῃς· εἰ δὲ οὐ ⸂μοιχεύεις φονεύεις⸃ δέ, γέγονας παραβάτης νόμου.

En effet, celui qui a dit : " Tu ne commettras point d'adultère ", a dit aussi : " Tu ne tueras point. " Si donc tu tues, quoique tu ne commettes point d'adultère, tu es transgresseur de la loi. (⁎)

En effet, celui qui a dit: Tu ne commettras point d'adultère, a dit aussi: Tu ne tueras point. Or, si tu ne commets point d'adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi. (Ⅰ)

Qui enim dixit : Non mœchaberis, dixit et : Non occides. Quod si non mœchaberis, occides autem, factus es transgressor legis. (Ⅳ)

Car celui qui a dit: «Tu ne commettras pas adultère», a dit aussi: «Tu ne tueras pas». Or si tu ne commets pas adultère, mais que tu tues, tu es devenu transgresseur de la loi. (Ⅵ)

Car celui qui a dit : tu ne commettras point adultère, a dit aussi : tu ne tueras point. Si donc tu ne commets point adultère, mais que tu tues, tu es un transgresseur de la Loi. (Ⅶ)

2.12
οὕτως λαλεῖτε καὶ οὕτως ποιεῖτε ὡς διὰ νόμου ἐλευθερίας μέλλοντες κρίνεσθαι.

Parlez et agissez comme devant être jugés par la loi de liberté. (⁎)

Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté, (Ⅰ)

Sic loquimini, et sic facite sicut per legem libertatis incipientes judicari. (Ⅳ)

Ainsi parlez, et ainsi agissez comme devant être jugés par la loi de la liberté; (Ⅵ)

Parlez et agissez comme devant être jugés par la Loi de la liberté. (Ⅶ)

2.13
ἡ γὰρ κρίσις ἀνέλεος τῷ μὴ ποιήσαντι ἔλεος· κατακαυχᾶται ⸀ἔλεος κρίσεως.

Car le jugement sera sans miséricorde pour celui qui n'aura pas fait miséricorde; la miséricorde triomphe du jugement. (⁎)

car le jugement est sans miséricorde pour qui n'a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement. (Ⅰ)

Judicium enim sine misericordia illi qui non fecit misericordiam : superexaltat autem misericordia judicium.\ (Ⅳ)

car le jugement est sans miséricorde pour celui qui n’a pas usé de miséricorde. La miséricorde se glorifie vis-à-vis du jugement. (Ⅵ)

Car il y aura une condamnation sans miséricorde sur celui qui n’aura point usé de miséricorde ; mais la miséricorde se met à l’abri de la condamnation. (Ⅶ)

2.14
⸀Τί ὄφελος, ἀδελφοί μου, ἐὰν πίστιν λέγῃ τις ἔχειν ἔργα δὲ μὴ ἔχῃ; μὴ δύναται ἡ πίστις σῶσαι αὐτόν;

Que sert-il, mes frères, à un homme de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres? Est-ce que cette foi pourra le sauver? (⁎)

Mes frère, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres? La foi peut-elle le sauver? (Ⅰ)

Quid proderit, fratres mei, si fidem quis dicat se habere, opera autem non habeat ? numquid poterit fides salvare eum ? (Ⅳ)

Mes frères, quel profit y a-t-il si quelqu’un dit qu’il a la foi, et qu’il n’ait pas d’œuvres? La foi peut-elle le sauver? (Ⅵ)

Mes frères, que servira-t-il à quelqu’un s’il dit qu’il a la foi, et qu’il n’ait point les œuvres ? la foi le pourra-t-elle sauver ? (Ⅶ)

2.15
⸀ἐὰν ἀδελφὸς ἢ ἀδελφὴ γυμνοὶ ὑπάρχωσιν καὶ ⸀λειπόμενοι τῆς ἐφημέρου τροφῆς,

Si un frère ou une soeur sont dans la nudité et n'ont pas ce qui leur est nécessaire chaque jour de nourriture, et que l'un de vous leur dise: (⁎)

Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, (Ⅰ)

Si autem frater et soror nudi sint, et indigeant victu quotidiano, (Ⅳ)

Et si un frère ou une sœur sont nus et manquent de leur nourriture de tous les jours, (Ⅵ)

Et si le frère ou la sœur sont nus, et manquent de ce qui leur est nécessaire chaque jour pour vivre, (Ⅶ)

2.16
εἴπῃ δέ τις αὐτοῖς ἐξ ὑμῶν· Ὑπάγετε ἐν εἰρήνῃ, θερμαίνεσθε καὶ χορτάζεσθε, μὴ δῶτε δὲ αὐτοῖς τὰ ἐπιτήδεια τοῦ σώματος, ⸀τί ὄφελος;

"Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez " sans leur donner et qui est nécessaire à leur corps, à quoi cela sert-il? (⁎)

et que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il? (Ⅰ)

dicat autem aliquis ex vobis illis : Ite in pace, calefacimini et saturamini : non dederitis autem eis quæ necessaria sunt corpori, quid proderit ? (Ⅳ)

et que quelqu’un d’entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et rassasiez-vous, — et que vous ne leur donniez pas les choses nécessaires pour le corps, quel profit y a-t-il? (Ⅵ)

Et que quelqu’un d’entre vous leur dise : allez en paix, chauffez-vous, et vous rassasiez ; et que vous ne leur donniez point les choses nécessaires pour le corps, que leur servira cela ? (Ⅶ)

2.17
οὕτως καὶ ἡ πίστις, ἐὰν μὴ ⸂ἔχῃ ἔργα⸃, νεκρά ἐστιν καθ’ ἑαυτήν.

Il en est de même de la foi : si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même. (⁎)

Il en est ainsi de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même. (Ⅰ)

Sic et fides, si non habeat opera, mortua est in semetipsa. (Ⅳ)

De même aussi la foi, si elle n’a pas d’œuvres, est morte par elle-même. (Ⅵ)

De même aussi la foi, si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. (Ⅶ)

2.18
Ἀλλ’ ἐρεῖ τις· Σὺ πίστιν ἔχεις κἀγὼ ἔργα ἔχω. δεῖξόν μοι τὴν πίστιν σου ⸀χωρὶς τῶν ⸀ἔργων, κἀγώ ⸂σοι δείξω⸃ ἐκ τῶν ἔργων μου τὴν ⸀πίστιν.

Mais on pourrait même dire : " Tu as la foi, et moi, j'ai les oeuvres. " Montre-moi ta foi sans les oeuvres et moi, je te montrerai ma foi par mes oeuvres. (⁎)

Mais quelqu'un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres. (Ⅰ)

Sed dicet quis : Tu fidem habes, et ego opera habeo : ostende mihi fidem tuam sine operibus : et ego ostendam tibi ex operibus fidem meam. (Ⅳ)

Mais quelqu’un dira: Tu as la foi, et moi j’ai des œuvres. Montre-moi ta foi sans œuvres, et moi, par mes œuvres, je te montrerai ma foi. (Ⅵ)

Mais quelqu’un dira : tu as la foi, et moi j’ai les œuvres. Montre-moi [donc] ta foi sans les œuvres, et moi je te montrerai ma foi par mes œuvres. (Ⅶ)

2.19
σὺ πιστεύεις ὅτι ⸂εἷς ἐστιν ὁ θεός⸃; καλῶς ποιεῖς· καὶ τὰ δαιμόνια πιστεύουσιν καὶ φρίσσουσιν.

Tu crois qu'Il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi..., et ils tremblent! (⁎)

Tu crois qu'il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent. (Ⅰ)

Tu credis quoniam unus est Deus : bene facis : et dæmones credunt, et contremiscunt. (Ⅳ)

Tu crois que Dieu est un; tu fais bien: les démons aussi croient, et ils frissonnent. (Ⅵ)

Tu crois qu’il n’y a qu’un Dieu ; tu fais bien ; les Démons le croient aussi, et ils [en] tremblent. (Ⅶ)

2.20
θέλεις δὲ γνῶναι, ὦ ἄνθρωπε κενέ, ὅτι ἡ πίστις χωρὶς τῶν ἔργων ⸀ἀργή ἐστιν;

Mais veux-tu te convaincre, ô homme vain, que la foi sans les ouvres est sans vertu? (⁎)

Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est inutile? (Ⅰ)

Vis autem scire, o homo inanis, quoniam fides sine operibus mortua est ? (Ⅳ)

Mais veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est morte? (Ⅵ)

Mais, ô homme vain ! veux-tu savoir que la foi qui est sans les œuvres est morte ? (Ⅶ)

2.21
Ἀβραὰμ ὁ πατὴρ ἡμῶν οὐκ ἐξ ἔργων ἐδικαιώθη, ἀνενέγκας Ἰσαὰκ τὸν υἱὸν αὐτοῦ ἐπὶ τὸ θυσιαστήριον;

Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les oeuvres, lorsqu'il offrit son fils Isaac sur l'autel? (⁎)

Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les oeuvres, lorsqu'il offrit son fils Isaac sur l'autel? (Ⅰ)

Abraham pater noster nonne ex operibus justificatus est, offerens Isaac filium suum super altare ? (Ⅳ)

Abraham, notre père, n’a-t-il pas été justifié par des œuvres, ayant offert son fils Isaac sur l’autel? (Ⅵ)

Abraham notre père ne fut-il pas justifié par les œuvres, quand il offrit son fils Isaac sur l’autel ? (Ⅶ)

2.22
βλέπεις ὅτι ἡ πίστις συνήργει τοῖς ἔργοις αὐτοῦ καὶ ἐκ τῶν ἔργων ἡ πίστις ἐτελειώθη,

Tu vois que la foi coopérait à ses oeuvres, et que par les censure sa foi fut rendue parfaite. (⁎)

Tu vois que la foi agissait avec ses oeuvres, et que par les oeuvres la foi fut rendue parfaite. (Ⅰ)

Vides quoniam fides cooperabatur operibus illius : et ex operibus fides consummata est ? (Ⅳ)

Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres; et par les œuvres la foi fut rendue parfaite. (Ⅵ)

Ne vois-tu [donc] pas que sa foi agissait avec ses œuvres, et que ce fut par ses œuvres, que sa foi fut rendue parfaite ; (Ⅶ)

2.23
καὶ ἐπληρώθη ἡ γραφὴ ἡ λέγουσα· Ἐπίστευσεν δὲ Ἀβραὰμ τῷ θεῷ, καὶ ἐλογίσθη αὐτῷ εἰς δικαιοσύνην, καὶ φίλος θεοῦ ἐκλήθη.

Et la parole de l'Ecriture s'accomplit : " Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice ", et il fut appelé ami de Dieu. (⁎)

Ainsi s'accomplit ce que dit l'Écriture: Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice; et il fut appelé ami de Dieu. (Ⅰ)

Et suppleta est Scriptura, dicens : Credidit Abraham Deo, et reputatum est illi ad justitiam, et amicus Dei appellatus est. (Ⅳ)

Et l’écriture a été accomplie qui dit: «Et Abraham crut Dieu, et cela lui fut compté à justice»; et il a été appelé ami de Dieu. (Ⅵ)

Et qu’ainsi cette Ecriture fut accomplie, qui dit : Abraham a cru en Dieu, et cela lui a été imputé à justice ; et il a été appelé ami de Dieu. (Ⅶ)

2.24
⸀ὁρᾶτε ὅτι ἐξ ἔργων δικαιοῦται ἄνθρωπος καὶ οὐκ ἐκ πίστεως μόνον.

Vous voyez que l'homme est justifié par les oeuvres, et non par la foi seulement. (⁎)

Vous voyez que l'homme est justifié par les oeuvres, et non par la foi seulement. (Ⅰ)

Videtis quoniam ex operibus justificatur homo, et non ex fide tantum ? (Ⅳ)

Vous voyez qu’un homme est justifié par les œuvres et non par la foi seulement. (Ⅵ)

Vous voyez donc que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement. (Ⅶ)

2.25
ὁμοίως δὲ καὶ Ῥαὰβ ἡ πόρνη οὐκ ἐξ ἔργων ἐδικαιώθη, ὑποδεξαμένη τοὺς ἀγγέλους καὶ ἑτέρᾳ ὁδῷ ἐκβαλοῦσα;

De même Rahab, la courtisane, ne fut-elle pas justifiée par les oeuvres, quand elle reçut les envoyés de Josué et les fit partir par un autre chemin? (⁎)

Rahab la prostituée ne fut-elle pas également justifiée par les oeuvres, lorsqu'elle reçut les messagers et qu'elle les fit partir par un autre chemin? (Ⅰ)

Similiter et Rahab meretrix, nonne ex operibus justificata est, suscipiens nuntios, et alia via ejiciens ? (Ⅳ)

Et pareillement Rahab aussi, la prostituée, n’a-t-elle pas été justifiée par les œuvres, ayant reçu les messagers et les ayant mis dehors par un autre chemin? (Ⅵ)

Pareillement Rahab l’hospitalière, ne fut-elle pas justifiée par les œuvres, quand elle eut reçu les messagers, et qu’elle les eut mis dehors par un autre chemin ? (Ⅶ)

2.26
ὥσπερ ⸀γὰρ τὸ σῶμα χωρὶς πνεύματος νεκρόν ἐστιν, οὕτως καὶ ἡ πίστις ⸀χωρὶς ἔργων νεκρά ἐστιν.

De même que le corps sans âme est mort, ainsi la foi sans les oeuvres est morte. (⁎)

Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte. (Ⅰ)

Sicut enim corpus sine spiritu mortuum est, ita et fides sine operibus mortua est. (Ⅳ)

Car comme le corps sans esprit est mort, ainsi aussi la foi sans les œuvres est morte. (Ⅵ)

Car comme le corps sans esprit est mort, ainsi la foi qui est sans les œuvres est morte. (Ⅶ)


Page:  1

Chapitres   | 2| | | |

Menu livre ↑