Révélation
Onelittleangel > > Révélation  >
(18 Verses | Page 1 / 1)
Clementine Vulgate.
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
Clementine Vulgate.Afficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅲ)Afficher | Cacher
(Ⅵ)Afficher | Cacher


13.1
Et vidi de mari bestiam ascendentem habentem capita septem, et cornua decem, et super cornua ejus decem diademata, et super capita ejus nomina blasphemiæ.

Et il s'arrêta sur le sable de la mer. Puis je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème. (⁎)

Et il se tint sur le sable de la mer. Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème. (Ⅰ)

Et je me tins sur le sable de la mer; ( et je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.) (Ⅲ)

καὶ εἶδον ἐκ τῆς θαλάάσσηςθηρίίον ἀναβαῖνον, ἔχον κέέρατα δέέκα καὶ κεφαλὰς ἑπτάά, καὶ ἐπὶ τῶν κεράάτων αὐτοῦ δέέκαδιαδήήμματα, καὶ ἐπὶ τὰς κεφαλὰς αὐτοῦ ὀνόόμματα βλασφημμίίας. (Ⅵ)

13.2
Et bestia, quam vidi, similis erat pardo, et pedes ejus sicut pedes ursi, et os ejus sicut os leonis. Et dedit illi draco virtutem suam, et potestatem magnam.

La bête que je vis ressemblait à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, son trône et une grande autorité. (⁎)

La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité. (Ⅰ)

Et la bête que je vis était semblable à un léopard, et ses pieds comme ceux d’un ours, et sa bouche comme la bouche d’un lion; et le dragon lui donna sa puissance et son trône, et un grand pouvoir. (Ⅲ)

καὶ τὸ θηρίίον ὃ εἶδον ἦνὅμμοιον παρδάάλει, καὶ οἱ πόόδες αὐτοῦ ὡς ἄρκου, καὶ τὸ στόόμμα αὐτοῦ ὡς στόόμμα λέέοντος ·∙ καὶἔδωκεν αὐτῷ ὁ δράάκων τὴν δύύναμμιν αὐτοῦ καὶ τὸν θρόόνον αὐτοῦ καὶ ἐξουσίίαν μμεγάάλην ·∙ (Ⅵ)

13.3
Et vidi unum de capitibus suis quasi occisum in mortem : et plaga mortis ejus curata est. Et admirata est universa terra post bestiam.

Une de ses têtes paraissait blessée à mort ; mais sa plaie mortelle fût guérie, et toute la terre, saisie d'admiration, suivit la bête, (⁎)

Et je vis l'une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l'admiration derrière la bête. (Ⅰ)

Et je vis l’une de ses têtes comme frappée à mort; et sa plaie mortelle avait été guérie; et la terre tout entière était dans l’admiration de la bête. (Ⅲ)

καὶ μμίίαν ἐκ τῶν κεφαλῶν αὐτοῦ ὡς ἐσφαγμμέένην εἰς θάάνατον ·∙ καὶ ἡ πληγὴ τοῦθανάάτου αὐτοῦ ἐθεραπεύύθη, καὶ ἐθαυμμάάσθη ὅλη ἡ γῆ ὀπίίσω τοῦ θηρίίου. (Ⅵ)

13.4
Et adoraverunt draconem, qui dedit potestatem bestiæ : et adoraverunt bestiam, dicentes : Quis similis bestiæ ? et quis poterit pugnare cum ea ?

et l'on adora le dragon, parce qu'il avait donné l'autorité à la bête, et l'on adora la bête, en disant : " Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle? " (⁎)

Et ils adorèrent le dragon, parce qu'il avait donné l'autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle? (Ⅰ)

Et ils rendirent hommage au dragon, parce qu’il avait donné le pouvoir à la bête; et ils rendirent hommage à la bête, disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle? (Ⅲ)

καὶπροσεκύύνησαν τῷ δράάκοντι, ὅτι ἔδωκεν τὴν ἐξουσίίαν τῷ θηρίίῳ ·∙ καὶ προσεκύύνησαν τὸ θηρίίονλέέγοντες ·∙ Τίίς ὅμμοιος τῷ θηρίίῳ, καὶ τίίς δύύναται πολεμμῆσαι μμετ᾿ αὐτοῦ; (Ⅵ)

13.5
Et datum est ei os loquens magna et blasphemias : et data est ei potestas facere menses quadraginta duos.

Et il lui fut donné une bouche proférant des paroles arrogantes et blasphématoires, et il lui fût donné pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois. (⁎)

Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes; et il lui fut donné le pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois. (Ⅰ)

Et il lui fut donné une bouche qui proférait de grandes choses et des blasphèmes; — et le pouvoir d’agir quarante-deux mois lui fut donné. (Ⅲ)

καὶ ἐδόόθηαὐτῷ στόόμμα λαλοῦν μμεγάάλα καὶ βλασφημμίίας ·∙ καὶ ἐδόόθη αὐτῷ ἐξουσίία ποιῆσαι μμῆναςτεσσεράάκοντα δύύο. (Ⅵ)

13.6
Et aperuit os suum in blasphemias ad Deum, blasphemare nomen ejus, et tabernaculum ejus, et eos qui in cælo habitant.

Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, son tabernacle et ceux qui habitent dans le ciel. (⁎)

Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel. (Ⅰ)

Et elle ouvrit sa bouche en blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son habitation, et ceux qui habitent dans le ciel. (Ⅲ)

καὶ ἤνοιξεν τὸ στόόμμα αὐτοῦ εἰς βλασφημμίίας πρὸς τὸν Θεόόν,βλασφημμῆσαι τὸ ὄνομμα αὐτοῦ καὶ τὴν σκηνὴν αὐτοῦ καὶ τοὺς ἐν τῷ οὐρανῷ σκηνοῦντας. (Ⅵ)

13.7
Et est datum illi bellum facere cum sanctis, et vincere eos. Et data est illi potestas in omnem tribum, et populum, et linguam, et gentem,

Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints et de les vaincre; et il lui fût donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue et toute nation. (⁎)

Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation. (Ⅰ)

Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints et de les vaincre. Et il lui fut donné pouvoir sur toute tribu et peuple et langue et nation. (Ⅲ)

καὶ ἐδόόθη αὐτῷ ποιῆσαι πόόλεμμον μμετὰ τῶν ἁγίίων καὶ νικῆσαι αὐτούύς. καὶ ἐδόόθη αὐτῷἐξουσίία ἐπὶ πᾶσαν φυλὴν καὶ λαὸν καὶ γλῶσσαν καὶ ἔθνος. (Ⅵ)

13.8
et adoraverunt eam omnes, qui inhabitant terram : quorum non sunt scripta nomina in libro vitæ Agni, qui occisus est ab origine mundi.

Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dans le livre de vie de l'Agneau immolé, dès la fondation du monde. (⁎)

Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'agneau qui a été immolé. (Ⅰ)

Et tous ceux qui habitent sur la terre, dont le nom n’a pas été écrit, dès la fondation du monde, dans le livre de vie de l’Agneau immolé, lui rendront hommage. (Ⅲ)

καὶ προσκυνήήσουσιναὐτὸν πάάντες οἱ κατοικοῦντες ἐπὶ τῆς γῆς, ὧν οὐ γέέγραπται τὸ ὄνομμα ἐν τῷ βιβλίίῳ τῆς ζωῆς τοῦἈρνίίου τοῦ ἐσφαγμμέένου ἀπὸ καταβολῆς κόόσμμου. (Ⅵ)

13.9
Si quis habet aurem, audiat.

Que celui qui a des oreilles entende ! (⁎)

Si quelqu'un a des oreilles, qu'il entende! (Ⅰ)

Si quelqu’un a des oreilles, qu’il écoute! (Ⅲ)

Εἴ τις ἔχει οὖς, ἀκουσάάτω. (Ⅵ)

13.10
Qui in captivitatem duxerit, in captivitatem vadet : qui in gladio occiderit, oportet eum gladio occidi. Hic est patientia, et fides sanctorum.\

si quelqu'un mène en captivité, il sera mené en captivité; si quelqu'un tue par l'épée, il faut qu'il soit tué par l'épée. C'est ici la patience et la foi des saints. (⁎)

Si quelqu'un mène en captivité, il ira en captivité; si quelqu'un tue par l'épée, il faut qu'il soit tué par l'épée. C'est ici la persévérance et la foi des saints. (Ⅰ)

Si quelqu’un mène en captivité, il ira en captivité; si quelqu’un tue avec l’épée, il faut qu’il soit tué par l’épée. C’est ici la patience et la foi des saints. (Ⅲ)

εἴ τις εἰς αἰχμμαλωσίίαν [ἀπάάγει], εἰς αἰχμμαλωσίίαν ὑπάάγει ·∙ εἴ τις ἐν μμαχαίίρῃἀποκτείίνει, δεῖ αὐτὸν ἐν μμαχαίίρῃ ἀποκτανθῆναι. ὧδέέ ἐστιν ἡ ὑπομμονὴ καὶ ἡ πίίστις τῶν ἁγίίων. (Ⅵ)

13.11
Et vidi aliam bestiam ascendentem de terra, et habebat cornua duo similia Agni, et loquebatur sicut draco.

Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon. (⁎)

Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon. (Ⅰ)

Et je vis une autre bête montant de la terre; et elle avait deux cornes semblables à un agneau; et elle parlait comme un dragon. (Ⅲ)

Καὶ εἶδον ἄλλο θηρίίον ἀναβαῖνον ἐκ τῆς γῆς ·∙ καὶ εἶχεν κέέρατα δύύο ὅμμοια ἀρνίίῳ ·∙ καὶἐλάάλει ὡς δράάκων. (Ⅵ)

13.12
Et potestatem prioris bestiæ omnem faciebat in conspectu ejus : et fecit terram, et habitantes in ea, adorare bestiam primam, cujus curata est plaga mortis.

Elle exerçait toute la puissance de la première bête en sa présence, et elle amenait la terre et ses habitants à adorer la première bête, dont la plaie mortelle avait été guérie. (⁎)

Elle exerçait toute l'autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie. (Ⅰ)

Et elle exerce tout le pouvoir de la première bête devant elle, et fait que la terre et ceux qui habitent sur elle rendent hommage à la première bête dont la plaie mortelle avait été guérie. (Ⅲ)

καὶ τὴν ἐξουσίίαν τοῦ πρώώτου θηρίίου πᾶσαν ποιεῖ ἐνώώπιον αὐτοῦ,καὶ ποιεῖ τὴν γῆν καὶ τοὺς ἐν αὐτῇ κατοικοῦντας ἵνα προσκυνήήσουσιν τὸ θηρίίον τὸ πρῶτον, οὗἐθεραπεύύθη ἡ πληγὴ τοῦ θανάάτου αὐτοῦ. (Ⅵ)

13.13
Et fecit signa magna, ut etiam ignem faceret de cælo descendere in terram in conspectu hominum.

Elle opérait aussi de grands prodiges, jusqu'à faire descendre le feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes, (⁎)

Elle opérait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. (Ⅰ)

Et elle fait de grands miracles, en sorte que même elle fait descendre le feu du ciel sur la terre, devant les hommes. (Ⅲ)

καὶ ποιεῖ σημμεῖα μμεγάάλα, ἵνα καὶ πῦρ ποιῇἐκ τοῦ οὐρανοῦ καταβαίίνειν εἰς τὴν γῆν ἐνώώπιον τῶν ἀνθρώώπων. (Ⅵ)

13.14
Et seduxit habitantes in terra propter signa, quæ data sunt illi facere in conspectu bestiæ, dicens habitantibus in terra, ut faciant imaginem bestiæ, quæ habet plagam gladii, et vixit.

et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, persuadant les habitants de la terre de dresser une image à la bête qui porte la blessure de l'épée et qui a repris vie. (⁎)

Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l'épée et qui vivait. (Ⅰ)

Et elle séduit ceux qui habitent sur la terre, à cause des miracles qu’il lui fut donné de faire devant la bête, disant à ceux qui habitent sur la terre de faire une image à la bête qui a la plaie de l’épée et qui a repris vie. (Ⅲ)

καὶ πλανᾷ τοὺςκατοικοῦντας ἐπὶ τῆς γῆς διὰ τὰ σημμεῖα ἃ ἐδόόθη αὐτῷ ποιῆσαι ἐνώώπιον τοῦ θηρίίου, λέέγων τοῖςκατοικοῦσιν ἐπὶ τῆς γῆς ποιῆσαι εἰκόόνα τῷ θηρίίῳ, ὃς ἔχει τὴν πληγὴν τῆς μμαχαίίρης καὶ ἔζησεν. (Ⅵ)

13.15
Et datum est illi ut daret spiritum imagini bestiæ, et ut loquatur imago bestiæ : et faciat ut quicumque non adoraverint imaginem bestiæ, occidantur.

Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, de façon à la faire parler et à faire tuer tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête. (⁎)

Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. (Ⅰ)

Et il lui fut donné de donner la respiration à l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât même, et qu’elle fît que tous ceux qui ne rendraient pas hommage à l’image de la bête fussent mis à mort. (Ⅲ)

καὶ ἐδόόθη αὐτῷ δοῦναι πνεῦμμα τῇ εἰκόόνι τοῦ θηρίίου, ἵνα καὶ λαλήήσῃ ἡ εἰκὼν τοῦθηρίίου, καὶ ποιήήσῃ ἵνα ὅσοι ἐὰν μμὴ προσκυνήήσωσιν τὴν εἰκόόνα τοῦ θηρίίου ἀποκτανθῶσιν. (Ⅵ)

13.16
Et faciet omnes pusillos, et magnos, et divites, et pauperes, et liberos, et servos habere caracterem in dextera manu sua, aut in frontibus suis :

Elle fit qu'à tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, on mit une marque sur la main droite ou sur le front, (⁎)

Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, (Ⅰ)

Et elle fait qu’à tous, petits et grands, et riches et pauvres, et libres et esclaves, on leur donne une marque sur leur main droite ou sur leur front; (Ⅲ)

καὶ ποιεῖ πάάντας, τοὺς μμικροὺς καὶ τοὺς μμεγάάλους, καὶ τοὺς πλουσίίους καὶ τοὺςπτωχούύς, καὶ τοὺς ἐλευθέέρους καὶ τοὺς δούύλους, ἵνα δῶσιν αὐτοῖς χάάραγμμα ἐπὶ τῆς χειρὸς αὐτῶντῆς δεξιᾶς ἢ ἐπὶ τὸ μμέέτωπον αὐτῶν ·∙ (Ⅵ)

13.17
et nequis possit emere, aut vendere, nisi qui habet caracterem, aut nomen bestiæ, aut numerum nominis ejus.

et que nul ne pût acheter ou vendre, sil n'avait pas la marque du nom de la bête ou le nombre de son nom. (⁎)

et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. (Ⅰ)

et que personne ne peut acheter ou vendre, sinon celui qui a la marque, le nom de la bête, ou le nombre de son nom. (Ⅲ)

καὶ ἵνα μμήή τις δύύνηται ἀγοράάσαι ἢ πωλῆσαι εἰμμὴ ὁ ἔχων τὸ χάάραγμμα, τὸ ὄνομμα τοῦ θηρίίου ἢ τὸν ἀριθμμὸν τοῦ ὀνόόμματος αὐτοῦ. (Ⅵ)

13.18
Hic sapientia est. Qui habet intellectum, computet numerum bestiæ. Numerus enim hominis est : et numerus ejus sexcenti sexaginta sex.

C'est ici la sagesse ! Que celui qui a de l'intelligence compte le nombre de la bête; car c'est un nombre d'homme et ce nombre est six cent soixante-six. (⁎)

C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six. (Ⅰ)

Ici est la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête, car c’est un nombre d’homme; et son nombre est six cent soixante-six. (Ⅲ)

ὧδεἡ σοφίία ἐστίίν. ὁ ἔχων νοῦν ψηφισάάτω τὸν ἀριθμμὸν τοῦ θηρίίου, ἀριθμμὸς γὰρ ἀνθρώώπου ἐστίίν ·∙ καὶὁ ἀριθμμὸς αὐτοῦ ἑξακόόσιοι ἑξήήκοντα ἕξ. (Ⅵ)


Page:  1

Chapitres   | | | | | | | | | | | | 13| | | | | | | | | |

Menu livre ↑