Révélation
> Révélation  >
29 Verses | Page 1 / 1
(Version J.F. Ostervald)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


2. 1  
- Ecris à l'ange de l'Eglise d'Ephèse Voici ce que dit Celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, Celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or (Ⅰ)
- Écris à l'ange de l'Église d'Éphèse: Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or: (Ⅱ)
- Τῷ ἀγγέλῳ ⸀τῆς ἐν Ἐφέσῳ ἐκκλησίας γράψον· Τάδε λέγει ὁ κρατῶν τοὺς ἑπτὰ ἀστέρας ἐν τῇ δεξιᾷ αὐτοῦ, ὁ περιπατῶν ἐν μέσῳ τῶν ἑπτὰ λυχνιῶν τῶν χρυσῶν· (Ⅳ)
- Angelo Ephesi ecclesiæ scribe : Hæc dicit, qui tenet septem stellas in dextera sua, qui ambulat in medio septem candelabrorum aureorum : (Ⅴ)
- A l’ange de l’assemblée qui est à Éphèse, écris: Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa droite, qui marche au milieu des sept lampes d’or: (Ⅶ)
- Ecris à l’Ange de l’Eglise d’Ephèse : celui qui tient les sept étoiles en sa main droite, et qui marche au milieu des sept chandeliers d’or, dit ces choses : (Ⅷ)
2. 2  
- Je connais tes oeuvres, ton labeur et ta patience; je sais que tu ne peux supporter les méchants; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ; (Ⅰ)
- Je connais tes oeuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs; (Ⅱ)
- Οἶδα τὰ ἔργα σου, καὶ τὸν ⸀κόπον καὶ τὴν ὑπομονήν σου, καὶ ὅτι οὐ δύνῃ βαστάσαι κακούς, καὶ ἐπείρασας τοὺς λέγοντας ἑαυτοὺς ⸀ἀποστόλους, καὶ οὐκ εἰσίν, καὶ εὗρες αὐτοὺς ψευδεῖς· (Ⅳ)
- Scio opera tua, et laborem, et patientiam tuam, et quia non potes sustinere malos : et tentasti eos, qui se dicunt apostolos esse, et non sunt : et invenisti eos mendaces : (Ⅴ)
- Je connais tes œuvres, et ton travail, et ta patience, et que tu ne peux supporter les méchants; et tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas, et tu les as trouvés menteurs; (Ⅶ)
- Je connais tes œuvres, ton travail et ta patience, et [je sais] que tu ne peux souffrir les méchants, et que tu as éprouvé ceux qui se disent être apôtres, et ne le sont point, et que tu les as trouvés menteurs. (Ⅷ)
2. 3  
- que tu as de la patience, que tu as eu à supporter pour mon nom, et que tu ne t'es point lassé. (Ⅰ)
- que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t'es point lassé. (Ⅱ)
- καὶ ὑπομονὴν ἔχεις, καὶ ἐβάστασας διὰ τὸ ὄνομά μου, καὶ ⸂οὐ κεκοπίακες⸃. (Ⅳ)
- et patientiam habes, et sustinuisti propter nomen meum, et non defecisti. (Ⅴ)
- et tu as patience, et tu as supporté des afflictions pour mon nom, et tu ne t’es pas lassé; (Ⅶ)
- Et que tu as souffert, et que tu as eu patience, et que tu as travaillé pour mon Nom, et que tu ne t’es point lassé. (Ⅷ)
2. 4  
- Mais j'ai contre toi que tu t'es relâché de ton premier amour. (Ⅰ)
- Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour. (Ⅱ)
- ἀλλὰ ἔχω κατὰ σοῦ ὅτι τὴν ἀγάπην σου τὴν πρώτην ἀφῆκες. (Ⅳ)
- Sed habeo adversum te, quod caritatem tuam primam reliquisti. (Ⅴ)
- mais j’ai contre toi que tu as abandonné ton premier amour. (Ⅶ)
- Mais j’ai [quelque chose] contre toi, c’est que tu as abandonné ta première charité. (Ⅷ)
2. 5  
- Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi et reviens à tes premières oeuvres sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. (Ⅰ)
- Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières oeuvres; sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. (Ⅱ)
- μνημόνευε οὖν πόθεν ⸀πέπτωκας, καὶ μετανόησον καὶ τὰ πρῶτα ἔργα ποίησον· εἰ δὲ μή, ἔρχομαί ⸀σοι, καὶ κινήσω τὴν λυχνίαν σου ἐκ τοῦ τόπου αὐτῆς, ἐὰν μὴ μετανοήσῃς. (Ⅳ)
- Memor esto itaque unde excideris : et age pœnitentiam, et prima opera fac : sin autem, venio tibi, et movebo candelabrum tuum de loco suo, nisi pœnitentiam egeris. (Ⅴ)
- Souviens-toi donc d’où tu es déchu, et repens-toi, et fais les premières œuvres; autrement, je viens à toi et j’ôterai ta lampe de son lieu, à moins que tu ne te repentes. (Ⅶ)
- C’est pourquoi souviens-toi d’où tu es déchu, et t’en repens, et fais les premières œuvres ; autrement je viendrai à toi bientôt, et j’ôterai ton chandelier de son lieu, si tu ne te repens. (Ⅷ)
2. 6  
- Pourtant tu as en ta faveur que tu hais les oeuvres des Nicolaïtes, oeuvres que moi aussi je hais. (Ⅰ)
- Tu as pourtant ceci, c'est que tu hais les oeuvres des Nicolaïtes, oeuvres que je hais aussi. (Ⅱ)
- ἀλλὰ τοῦτο ἔχεις ὅτι μισεῖς τὰ ἔργα τῶν Νικολαϊτῶν, ἃ κἀγὼ μισῶ. (Ⅳ)
- Sed hoc habes, quia odisti facta Nicolaitarum, quæ et ego odi. (Ⅴ)
- Mais tu as ceci, que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, lesquelles moi aussi je hais. (Ⅶ)
- Mais pourtant tu as ceci [de bon] que tu hais les actions des Nicolaïtes, lesquelles je hais moi aussi. (Ⅷ)
2. 7  
- Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises ! A celui qui vaincra, je lui donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de [mon] Dieu. (Ⅰ)
- Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. (Ⅱ)
- ὁ ἔχων οὖς ἀκουσάτω τί τὸ πνεῦμα λέγει ταῖς ἐκκλησίαις. τῷ νικῶντι δώσω αὐτῷ φαγεῖν ἐκ τοῦ ξύλου τῆς ζωῆς, ὅ ἐστιν ἐν τῷ παραδείσῳ τοῦ ⸀θεοῦ. (Ⅳ)
- Qui habet aurem, audiat quid Spiritus dicat ecclesiis : Vincenti dabo edere de ligno vitæ, quod est in paradiso Dei mei.\ (Ⅴ)
- Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux assemblées. À celui qui vaincra, je lui donnerai de manger de l’arbre de vie qui est dans le paradis de Dieu. (Ⅶ)
- Que celui qui a des oreilles, écoute ce que l’Esprit dit aux Eglises. A celui qui vaincra je lui donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est au milieu du paradis de Dieu. (Ⅷ)
2. 8  
- Ecris encore à l'ange de l'Eglise de Smyrne. Voici ce que dit le Premier et le Dernier, Celui qui était mort et qui a repris vie (Ⅰ)
- Écris à l'ange de l'Église de Smyrne: Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie: (Ⅱ)
- Καὶ τῷ ἀγγέλῳ ⸀τῆς ἐν Σμύρνῃ ἐκκλησίας γράψον· Τάδε λέγει ὁ πρῶτος καὶ ὁ ἔσχατος, ὃς ἐγένετο νεκρὸς καὶ ἔζησεν· (Ⅳ)
- Et angelo Smyrnæ ecclesiæ scribe : Hæc dicit primus, et novissimus, qui fuit mortuus, et vivit : (Ⅴ)
- Et à l’ange de l’assemblée qui est à Smyrne, écris: Voici ce que dit le premier et le dernier, qui a été mort et qui a repris vie: (Ⅶ)
- Ecris aussi à l’Ange de l’Eglise de Smyrne : Le premier et le dernier, qui a été mort, et qui est retourné en vie, dit ces choses : (Ⅷ)
2. 9  
- Je connais ta tribulation et ta pauvreté, - mais tu es riche, - et les Insultes de ceux qui se disent juifs et ne le sont pas, mais bien une synagogue de Satan. Ne crains rien de ce que tu auras à souffrir. (Ⅰ)
- Je connais ta tribulation et ta pauvreté (bien que tu sois riche), et les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan. (Ⅱ)
- Οἶδά ⸀σου τὴν θλῖψιν καὶ τὴν πτωχείαν, ἀλλὰ πλούσιος εἶ, καὶ τὴν βλασφημίαν ἐκ τῶν λεγόντων Ἰουδαίους εἶναι ἑαυτούς, καὶ οὐκ εἰσίν, ἀλλὰ συναγωγὴ τοῦ Σατανᾶ. (Ⅳ)
- Scio tribulationem tuam, et paupertatem tuam, sed dives es : et blasphemaris ab his, qui se dicunt Judæos esse, et non sunt, sed sunt synagoga Satanæ. (Ⅴ)
- Je connais ta tribulation, et ta pauvreté (mais tu es riche), et l’outrage de ceux qui se disent être Juifs; et ils ne le sont pas, mais ils sont la synagogue de Satan. (Ⅶ)
- Je connais tes œuvres, ton affliction et ta pauvreté (mais tu es riche), et le blasphème de ceux qui se disent être Juifs, et qui ne le sont point, mais [qui sont] la Synagogue de satan. (Ⅷ)
2. 10  
- Voici que le diable va jeter quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez mis à l'épreuve, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort et je te donnerai la couronne de la vie. (Ⅰ)
- Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. (Ⅱ)
- ⸀μηδὲν φοβοῦ ἃ μέλλεις ⸀πάσχειν. ⸀ἰδοὺ μέλλει ⸀βάλλειν ὁ διάβολος ἐξ ὑμῶν εἰς φυλακὴν ἵνα πειρασθῆτε, καὶ ⸀ἕξετε θλῖψιν ἡμερῶν δέκα. γίνου πιστὸς ἄχρι θανάτου, καὶ δώσω σοι τὸν στέφανον τῆς ζωῆς. (Ⅳ)
- Nihil horum timeas quæ passurus es. Ecce missurus est diabolus aliquos ex vobis in carcerem ut tentemini : et habebitis tribulationem diebus decem. Esto fidelis usque ad mortem, et dabo tibi coronam vitæ. (Ⅴ)
- Ne crains en aucune manière les choses que tu vas souffrir. Voici, le diable va jeter quelques-uns d’entre vous en prison, afin que vous soyez éprouvés: et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort et je te donnerai la couronne de vie. (Ⅶ)
- Ne crains rien des choses que tu as à souffrir. Voici, il arrivera que le Démon mettra quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés ; et vous aurez une affliction de dix jours. Sois fidèle jusques à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. (Ⅷ)
2. 11  
- Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises ! Celui qui vaincra ne recevra aucun dommage de la seconde mort. (Ⅰ)
- Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort. (Ⅱ)
- ὁ ἔχων οὖς ἀκουσάτω τί τὸ πνεῦμα λέγει ταῖς ἐκκλησίαις. ὁ νικῶν οὐ μὴ ἀδικηθῇ ἐκ τοῦ θανάτου τοῦ δευτέρου. (Ⅳ)
- Qui habet aurem, audiat quid Spiritus dicat ecclesiis : Qui vicerit, non lædetur a morte secunda.\ (Ⅴ)
- Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux assemblées. Celui qui vaincra n’aura point à souffrir de la seconde mort. (Ⅶ)
- Que celui qui a des oreilles, écoute ce que l’Esprit dit aux Eglises. Celui qui vaincra sera mis à couvert de la mort seconde. (Ⅷ)
2. 12  
- Ecris encore à l'ange de l'Eglise de Pergame: Voici ce que dit Celui qui a le glaive aigu à deux tranchants (Ⅰ)
- Écris à l'ange de l'Église de Pergame: Voici ce que dit celui qui a l'épée aiguë, à deux tranchants: (Ⅱ)
- Καὶ τῷ ἀγγέλῳ τῆς ἐν Περγάμῳ ἐκκλησίας γράψον· Τάδε λέγει ὁ ἔχων τὴν ῥομφαίαν τὴν δίστομον τὴν ὀξεῖαν· (Ⅳ)
- Et angelo Pergami ecclesiæ scribe : Hæc dicit qui habet rhomphæam utraque parte acutam : (Ⅴ)
- Et à l’ange de l’assemblée qui est à Pergame, écris: Voici ce que dit celui qui a l’épée aiguë à deux tranchants: (Ⅶ)
- Ecris aussi à l’Ange de l’Eglise de Pergame : Celui qui a l’épée aiguë à deux tranchants, dit ces choses. (Ⅷ)
2. 13  
- Je sais où tu habites : là où se trouve le trône de Satan ; mais tu es fermement attaché à mon nom, et tu n'as point renié ta foi, même en ces jours où Antipas, mon témoin fidèle, a été mis à mort chez vous, où Satan habite. (Ⅰ)
- Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n'as pas renié ma foi, même aux jours d'Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure. (Ⅱ)
- ⸀Οἶδα ποῦ κατοικεῖς, ὅπου ὁ θρόνος τοῦ Σατανᾶ, καὶ κρατεῖς τὸ ὄνομά μου, καὶ οὐκ ἠρνήσω τὴν πίστιν μου ⸀καὶ ἐν ταῖς ⸀ἡμέραις Ἀντιπᾶς, ὁ μάρτυς μου, ὁ πιστός ⸀μου, ὃς ἀπεκτάνθη παρ’ ὑμῖν, ὅπου ὁ Σατανᾶς κατοικεῖ. (Ⅳ)
- Scio ubi habitas, ubi sedes est Satanæ : et tenes nomen meum, et non negasti fidem meam. Et in diebus illis Antipas testis meus fidelis, qui occisus est apud vos ubi Satanas habitat. (Ⅴ)
- Je sais où tu habites, là où est le trône de Satan; et tu tiens ferme mon nom, et tu n’as pas renié ma foi, même dans les jours dans lesquels Antipas était mon fidèle témoin, qui a été mis à mort parmi vous, là où Satan habite. (Ⅶ)
- Je connais tes œuvres, et où tu habites, [savoir] là où est le siège de satan, et que cependant tu retiens mon Nom, et que tu n’as point renoncé ma foi, non pas même lorsqu’Antipas, mon fidèle martyr, a été mis à mort entre vous, là où satan habite. (Ⅷ)
2. 14  
- Mais j'ai contre toi quelques griefs; c'est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui conseillait à Balac de mettre devant les fils d'Israël une pierre d'achoppement, pour les amener à manger des viandes immolées aux idoles et à se livrer à l'impudicité. (Ⅰ)
- Mais j'ai quelque chose contre toi, c'est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d'achoppement devant les fils d'Israël, pour qu'ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles et qu'ils se livrassent à l'impudicité. (Ⅱ)
- ἀλλὰ ἔχω κατὰ σοῦ ὀλίγα, ὅτι ἔχεις ἐκεῖ κρατοῦντας τὴν διδαχὴν Βαλαάμ, ὃς ⸂ἐδίδασκεν τῷ⸃ Βαλὰκ βαλεῖν σκάνδαλον ἐνώπιον τῶν υἱῶν Ἰσραήλ, ⸀φαγεῖν εἰδωλόθυτα καὶ πορνεῦσαι· (Ⅳ)
- Sed habeo adversus te pauca : quia habes illic tenentes doctrinam Balaam, qui docebat Balac mittere scandalum coram filiis Israël, edere, et fornicari : (Ⅴ)
- Mais j’ai quelques choses contre toi: c’est que tu as là des gens qui tiennent la doctrine de Balaam, lequel enseignait à Balac à jeter une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangeassent des choses sacrifiées aux idoles et qu’ils commissent la fornication. (Ⅶ)
- Mais j’ai quelque peu de chose contre toi : c’est que tu en as là qui retiennent la doctrine de Balaam, lequel enseignait Balac à mettre un scandale devant les enfants d’Israël, afin qu’ils mangeassent des choses sacrifiées aux idoles, et qu’ils se livrassent à la fornication. (Ⅷ)
2. 15  
- De même toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes. (Ⅰ)
- De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes. (Ⅱ)
- οὕτως ἔχεις καὶ σὺ κρατοῦντας τὴν ⸀διδαχὴν Νικολαϊτῶν ὁμοίως. (Ⅳ)
- ita habes et tu tenentes doctrinam Nicolaitarum. (Ⅴ)
- Ainsi tu en as, toi aussi, qui tiennent la doctrine des Nicolaïtes pareillement. (Ⅶ)
- Ainsi tu en as, toi aussi, qui retiennent la doctrine des Nicolaïtes ; ce que je hais. (Ⅷ)
2. 16  
- Repens-toi! sinon, je viendrai à toi promptement, et je leur ferai la guerre avec le glaive de ma bouche. (Ⅰ)
- Repens-toi donc; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l'épée de ma bouche. (Ⅱ)
- μετανόησον οὖν· εἰ δὲ μή, ἔρχομαί σοι ταχύ, καὶ πολεμήσω μετ’ αὐτῶν ἐν τῇ ῥομφαίᾳ τοῦ στόματός μου. (Ⅳ)
- Similiter pœnitentiam age : si quominus veniam tibi cito, et pugnabo cum illis in gladio oris mei. (Ⅴ)
- Repens-toi donc; autrement je viens à toi promptement, et je combattrai contre eux par l’épée de ma bouche. (Ⅶ)
- Repens-toi : autrement je viendrai à toi bientôt ; et je combattrai contre eux par l’épée de ma bouche. (Ⅷ)
2. 17  
- Que celui qui a des oreilles entende ce que dit l'Esprit aux Eglises ! A celui qui vaincra, je donnerai de la manne cachée; et je lui donnerai une pierre blanche, et sur cette pierre est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit. (Ⅰ)
- Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit. (Ⅱ)
- ὁ ἔχων οὖς ἀκουσάτω τί τὸ πνεῦμα λέγει ταῖς ἐκκλησίαις. τῷ νικῶντι δώσω ⸀αὐτῷ τοῦ μάννα τοῦ κεκρυμμένου, καὶ δώσω αὐτῷ ψῆφον λευκήν, καὶ ἐπὶ τὴν ψῆφον ὄνομα καινὸν γεγραμμένον ὃ οὐδεὶς οἶδεν εἰ μὴ ὁ λαμβάνων. (Ⅳ)
- Qui habet aurem, audiat quid Spiritus dicat ecclesiis : Vincenti dabo manna absconditum, et dabo illi calculum candidum : et in calculo nomen novum scriptum, quod nemo scit, nisi qui accipit.\ (Ⅴ)
- Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux assemblées. À celui qui vaincra, je lui donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc, et, sur le caillou, un nouveau nom écrit, que nul ne connaît, sinon celui qui le reçoit. (Ⅶ)
- Que celui qui a des oreilles, écoute ce que l’Esprit dit aux Eglises. A celui qui vaincra je lui donnerai à manger de la manne qui est cachée, et je lui donnerai un caillou blanc, et sur [ce] caillou sera écrit un nouveau nom, que nul ne connaît, sinon celui qui le reçoit. (Ⅷ)
2. 18  
- Écris encore à l'ange de l'Église de Thyatire : Voici ce que dit le Fils de Dieu, Celui qui a les yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à l'airain. (Ⅰ)
- Écris à l'ange de l'Église de Thyatire: Voici ce que dit le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à de l'airain ardent: (Ⅱ)
- Καὶ τῷ ἀγγέλῳ ⸀τῆς ἐν Θυατείροις ἐκκλησίας γράψον· Τάδε λέγει ὁ υἱὸς τοῦ θεοῦ, ὁ ἔχων τοὺς ὀφθαλμοὺς αὐτοῦ ὡς φλόγα πυρός, καὶ οἱ πόδες αὐτοῦ ὅμοιοι χαλκολιβάνῳ· (Ⅳ)
- Et angelo Thyatiræ ecclesiæ scribe : Hæc dicit Filius Dei, qui habet oculos tamquam flammam ignis, et pedes ejus similes auricalco : (Ⅴ)
- Et à l’ange de l’assemblée qui est à Thyatire, écris: Voici ce que dit le Fils de Dieu, qui a ses yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à de l’airain brillant: (Ⅶ)
- Ecris aussi à l’Ange de l’Eglise de Thyatire : Le Fils de Dieu, qui a ses yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à de l’airain très luisant, dit ces choses. (Ⅷ)
2. 19  
- Je connais tes oeuvres, ton amour, ta foi, ta bienfaisance, ta patience et ces dernières oeuvres plus nombreuses que les premières. (Ⅰ)
- Je connais tes oeuvres, ton amour, ta foi, ton fidèle service, ta constance, et tes dernières oeuvres plus nombreuses que les premières. (Ⅱ)
- Οἶδά σου τὰ ἔργα, καὶ τὴν ⸂ἀγάπην καὶ τὴν πίστιν⸃ καὶ τὴν διακονίαν καὶ τὴν ὑπομονήν σου, καὶ τὰ ἔργα σου τὰ ἔσχατα πλείονα τῶν πρώτων. (Ⅳ)
- Novi opera tua, et fidem, et caritatem tuam, et ministerium, et patientiam tuam, et opera tua novissima plura prioribus. (Ⅴ)
- Je connais tes œuvres, et ton amour, et ta foi, et ton service, et ta patience, et tes dernières œuvres qui dépassent les premières. (Ⅶ)
- Je connais tes œuvres, [ta] charité, ton ministère, ta foi, ta patience, et que tes dernières œuvres surpassent les premières ; (Ⅷ)
2. 20  
- Mais j'ai contre toi quelques griefs : c'est que tu laisses la femme Jézabel, se disant prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu'ils se livrent à l'impudicité et mangent des viandes immolées aux idoles. (Ⅰ)
- Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu'ils se livrent à l'impudicité et qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles. (Ⅱ)
- ἀλλὰ ἔχω κατὰ σοῦ ὅτι ἀφεῖς τὴν ⸀γυναῖκα Ἰεζάβελ, ἡ ⸀λέγουσα ἑαυτὴν προφῆτιν, καὶ διδάσκει καὶ πλανᾷ τοὺς ἐμοὺς δούλους πορνεῦσαι καὶ φαγεῖν εἰδωλόθυτα. (Ⅳ)
- Sed habeo adversus te pauca : quia permittis mulierem Jezabel, quæ se dicit propheten, docere, et seducere servos meos, fornicari, et manducare de idolothytis. (Ⅴ)
- Mais j’ai contre toi, que tu laisses faire la femme Jésabel qui se dit prophétesse; et elle enseigne et égare mes esclaves en les entraînant à commettre la fornication et à manger des choses sacrifiées aux idoles. (Ⅶ)
- Mais j’ai quelque peu de chose contre toi : c’est que tu souffres que [cette] femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigne, et qu’elle séduise mes serviteurs, pour les porter à la fornication, et pour [leur faire] manger des choses sacrifiées aux idoles. (Ⅷ)
2. 21  
- Je lui ai donné du temps pour faire pénitence, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité. (Ⅰ)
- Je lui ai donné du temps, afin qu'elle se repentît, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité. (Ⅱ)
- καὶ ἔδωκα αὐτῇ χρόνον ἵνα μετανοήσῃ, καὶ οὐ θέλει μετανοῆσαι ἐκ τῆς πορνείας αὐτῆς. (Ⅳ)
- Et dedi illi tempus ut pœnitentiam ageret : et non vult pœnitere a fornicatione sua. (Ⅴ)
- Et je lui ai donné du temps afin qu’elle se repentît; et elle ne veut pas se repentir de sa fornication. (Ⅶ)
- Et je lui ai donné du temps, afin qu’elle se repentit de sa prostitution ; mais elle ne s’est point repentie. (Ⅷ)
2. 22  
- Voici que je vais la jeter sur un lit, et plonger dans une grande tristesse ses compagnons d'adultère, s'ils ne se repentent des oeuvres qu'elle leur à enseignées. (Ⅰ)
- Voici, je vais la jeter sur un lit, et envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent adultère avec elle, à moins qu'ils ne se repentent de leurs oeuvres. (Ⅱ)
- ἰδοὺ βάλλω αὐτὴν εἰς κλίνην, καὶ τοὺς μοιχεύοντας μετ’ αὐτῆς εἰς θλῖψιν μεγάλην, ἐὰν μὴ ⸀μετανοήσωσιν ἐκ τῶν ἔργων αὐτῆς· (Ⅳ)
- Ecce mittam eam in lectum : et qui mœchantur cum ea, in tribulatione maxima erunt, nisi pœnitentiam ab operibus suis egerint. (Ⅴ)
- Voici, je la jette sur un lit, et ceux qui commettent adultère avec elle, dans une grande tribulation, à moins qu’ils ne se repentent de ses œuvres; (Ⅶ)
- Voici, je vais la réduire au lit, et [mettre] dans une grande affliction ceux qui commettent adultère avec elle, s’ils ne se repentent de leurs œuvres ; (Ⅷ)
2. 23  
- Je frapperai de mort ses enfants, et toutes les Eglises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les coeurs ; et je rendrai à chacun de vous selon vos oeuvres (Ⅰ)
- Je ferai mourir de mort ses enfants; et toutes les Églises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les coeurs, et je vous rendrai à chacun selon vos oeuvres. (Ⅱ)
- καὶ τὰ τέκνα αὐτῆς ἀποκτενῶ ἐν θανάτῳ· καὶ γνώσονται πᾶσαι αἱ ἐκκλησίαι ὅτι ἐγώ εἰμι ὁ ἐραυνῶν νεφροὺς καὶ καρδίας, καὶ δώσω ὑμῖν ἑκάστῳ κατὰ τὰ ἔργα ὑμῶν. (Ⅳ)
- Et filios ejus interficiam in morte, et scient omnes ecclesiæ, quia ego sum scrutans renes, et corda : et dabo unicuique vestrum secundum opera sua. Vobis autem dico, (Ⅴ)
- et je ferai mourir de mort ses enfants; et toutes les assemblées connaîtront que c’est moi qui sonde les reins et les cœurs; et je vous donnerai à chacun selon vos œuvres. (Ⅶ)
- Et je ferai mourir de mort ses enfants ; et toutes les Eglises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs ; et je rendrai à chacun de vous selon ses œuvres. (Ⅷ)
2. 24  
- Mais à vous, aux autres fidèles de Thyatire, qui ne reçoivent pas cette doctrine, qui n'ont pas connu les profondeurs de Satan (comme ils les appellent), je vous dis : Je ne vous imposerai pas d'autre fardeau; (Ⅰ)
- A vous, à tous les autres de Thyatire, qui ne reçoivent pas cette doctrine, et qui n'ont pas connu les profondeurs de Satan, comme ils les appellent, je vous dis: Je ne mets pas sur vous d'autre fardeau; (Ⅱ)
- ὑμῖν δὲ λέγω τοῖς λοιποῖς τοῖς ἐν Θυατείροις, ὅσοι οὐκ ἔχουσιν τὴν διδαχὴν ταύτην, οἵτινες οὐκ ἔγνωσαν τὰ βαθέα τοῦ Σατανᾶ, ὡς λέγουσιν, οὐ βάλλω ἐφ’ ὑμᾶς ἄλλο βάρος· (Ⅳ)
- et ceteris qui Thyatiræ estis : quicumque non habent doctrinam hanc, et qui non cognoverunt altitudines Satanæ, quemadmodum dicunt, non mittam super vos aliud pondus : (Ⅴ)
- Mais à vous je dis, aux autres qui sont à Thyatire, autant qu’il y en a qui n’ont pas cette doctrine, qui n’ont pas connu les profondeurs de Satan, comme ils disent: je ne vous impose pas d’autre charge; (Ⅶ)
- Mais je vous dis à vous et aux autres qui sont à Thyatire, à tous ceux qui n’ont point cette doctrine, et qui n’ont point connu les profondeurs de satan, comme ils parlent, que je ne mettrai point sur vous d’autre charge. (Ⅷ)
2. 25  
- seulement, tenez ferme ce que vous avez, jusqu'à ce que je vienne. (Ⅰ)
- seulement, ce que vous avez, retenez-le jusqu'à ce que je vienne. (Ⅱ)
- πλὴν ὃ ἔχετε κρατήσατε ἄχρι οὗ ἂν ἥξω. (Ⅳ)
- tamen id quod habetis, tenete donec veniam. (Ⅴ)
- mais seulement, ce que vous avez, tenez-le ferme jusqu’à ce que je vienne. (Ⅶ)
- Mais retenez ce que vous avez, jusqu’à ce que je vienne. (Ⅷ)
2. 26  
- Et à celui qui vaincra et qui gardera jusqu'à la fin mes oeuvres, je lui donnerai pouvoir sur les nations ; (Ⅰ)
- A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes oeuvres, je donnerai autorité sur les nations. (Ⅱ)
- καὶ ὁ νικῶν καὶ ὁ τηρῶν ἄχρι τέλους τὰ ἔργα μου, δώσω αὐτῷ ἐξουσίαν ἐπὶ τῶν ἐθνῶν, (Ⅳ)
- Et qui vicerit, et custodierit usque in finem opera mea, dabo illi potestatem super gentes, (Ⅴ)
- Et celui qui vaincra, et celui qui gardera mes œuvres jusqu’à la fin, — je lui donnerai autorité sur les nations; (Ⅶ)
- Car à celui qui aura vaincu, et qui aura gardé mes œuvres jusqu’à la fin, je lui donnerai puissance sur les nations : (Ⅷ)
2. 27  
- il les gouvernera avec un sceptre de fer, ainsi que l'on brise les vases d'argile, (Ⅰ)
- Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père. (Ⅱ)
- καὶ ποιμανεῖ αὐτοὺς ἐν ῥάβδῳ σιδηρᾷ ὡς τὰ σκεύη τὰ κεραμικὰ ⸀συντρίβεται, (Ⅳ)
- et reget eas in virga ferrea, et tamquam vas figuli confringentur, (Ⅴ)
- et il les paîtra avec une verge de fer, comme sont brisés les vases de poterie, selon que moi aussi j’ai reçu de mon Père; (Ⅶ)
- Et il les gouvernera avec une verge de fer, et elles seront brisées comme les vaisseaux d’un potier, selon que je l’ai aussi reçu de mon Père. (Ⅷ)
2. 28  
- comme moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père, et je lui donnerai l'étoile du matin. (Ⅰ)
- Et je lui donnerai l'étoile du matin. (Ⅱ)
- ὡς κἀγὼ εἴληφα παρὰ τοῦ πατρός μου, καὶ δώσω αὐτῷ τὸν ἀστέρα τὸν πρωϊνόν. (Ⅳ)
- sicut et ego accepi a Patre meo : et dabo illi stellam matutinam. (Ⅴ)
- et je lui donnerai l’étoile du matin. (Ⅶ)
- Et je lui donnerai l’étoile du matin. (Ⅷ)
2. 29  
- Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises ! (Ⅰ)
- Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises! (Ⅱ)
- ὁ ἔχων οὖς ἀκουσάτω τί τὸ πνεῦμα λέγει ταῖς ἐκκλησίαις. (Ⅳ)
- Qui habet aurem, audiat quid Spiritus dicat ecclesiis. (Ⅴ)
- Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux assemblées. (Ⅶ)
- Que celui qui a des oreilles, écoute ce que l’Esprit dit aux Eglises. (Ⅷ)


Page: 1

Chapitre 2

| 2| | | | | | | | | | | | | | | | | | | | |







Home