Judith
> Judith  >
25 Verses | Page 1 / 1
(Version Crampon)


Afficher / Cacher


7. 1  
Le lendemain, Holoferne donna l'ordre à ses troupes de monter contre Béthulie.
- Holofernes autem altera die præcepit exercitibus suis ut ascenderent contra Bethuliam. (Ⅳ)
7. 2  
Son armée était forte de cent vingt mille hommes de pied et de vingt-deux mille cavaliers, sans compter les hommes propres à la guerre qu'il avait faits prisonniers et les jeunes gens qu'il avait amenés des provinces et des villes.
- Erant autem pedites bellatorum centum viginti millia, et equites viginti duo millia, præter præparationes virorum illorum quos occupaverat captivitas, et abducti fuerant de provinciis et urbibus universæ juventutis. (Ⅳ)
7. 3  
Tous ensemble se préparèrent au combat contre les enfants d'Israël et, marchant le long de la montagne jusqu'au sommet qui regarde Dothaïn, ils campèrent depuis le lieu appelé Belma, jusqu'à Chelmon, qui est vis-à-vis d'Esdrelon.
- Omnes paraverunt se pariter ad pugnam contra filios Israël, et venerunt per crepidinem montis usque ad apicem, qui respicit super Dothain, a loco qui dicitur Belma usque ad Chelmon, qui est contra Esdrelon. (Ⅳ)
7. 4  
Quand les enfants d'Israël aperçurent cette multitude, ils se prosternèrent contre terre et, se couvrant la tête de cendres, ils prièrent tous ensemble le Dieu d'Israël de faire éclater sa miséricorde sur son peuple.
- Filii autem Israël, ut viderunt multitudinem illorum, prostraverunt se super terram, mittentes cinerem super capita sua, unanimes orantes ut Deus Israël misericordiam suam ostenderet super populum suum. (Ⅳ)
7. 5  
Puis, ayant pris leurs armes de guerre, ils occupèrent les lieux où de petits sentiers permettaient de passer entre les montagnes, et ils y faisaient la garde jour et nuit.
- Et assumentes arma sua bellica, sederunt per loca quæ ad angusti itineris tramitem dirigunt inter montosa, et erant custodientes ea tota die et nocte.\ (Ⅳ)
7. 6  
En parcourant les environs, Holoferne découvrit une fontaine en dehors de la ville, du côté du midi, laquelle y conduisait ses eaux par un aqueduc, et il fit couper cet aqueduc.
- Porro Holofernes, dum circuit per gyrum, reperit quod fons qui influebat, aquæductum illorum a parte australi extra civitatem dirigeret : et incidi præcepit aquæductum illorum. (Ⅳ)
7. 7  
Cependant il y avait, non loin des murs, d'autres sources où les assiégés venaient puiser à la dérobée un peu d'eau, plutôt, ce semble, pour soulager leur soif que pour l'apaiser.
- Erant tamen non longe a muris fontes, ex quibus furtim videbantur haurire aquam ad refocillandum potius quam ad potandum. (Ⅳ)
7. 8  
Mais les fils d'Ammon et de Moab vinrent trouver Holoferne, en disant : " Les enfants d'Israël n'ont confiance ni dans leurs lances ni dans leurs flèches; mais ces montagnes les défendent et ces collines suspendues sur des précipices font leur force.
- Sed filii Ammon et Moab accesserunt ad Holofernem, dicentes : Filii Israël non in lancea nec in sagitta confidunt, sed montes defendunt illos, et muniunt illos colles in præcipitio constituti. (Ⅳ)
7. 9  
Afin donc que vous puissiez triompher d'eux sans livrer bataille, placez près des sources des gardes qui les empêchent d'y puiser de l'eau; vous les ferez périr ainsi sans coup férir, ou bien, épuisés par la soif, ils rendront leur ville, qu'ils regardent comme imprenable parce qu'elle est placée sur les montagnes. "
- Ut ergo sine congressione pugnæ possis superare eos, pone custodes fontium, ut non hauriant aquam ex eis, et sine gladio interficies eos, vel certe fatigati tradent civitatem suam, quam putant in montibus positam superari non posse. (Ⅳ)
7. 10  
Le conseil plut à Holoferne et à ses officiers, et il fit mettre un poste de cent hommes autour de chaque fontaine.
- Et placuerunt verba hæc coram Holoferne et coram satellitibus ejus, et constituit per gyrum centenarios per singulos fontes. (Ⅳ)
7. 11  
Cette garde ayant été faite pendant vingt jours, toutes les citernes et les réservoirs d'eau furent à sec pour tous les habitants de Béthulie, de sorte qu'il ne restait pas dans la ville de quoi rassasier leur soif même un seul jour, car on distribuait chaque jour au peuple l'eau par mesure.
- Cumque ista custodia per dies viginti fuisset expleta, defecerunt cisternæ et collectiones aquarum omnibus habitantibus Bethuliam, ita ut non esset intra civitatem unde satiarentur vel una die, quoniam ad mensuram dabatur populis aqua quotidie.\ (Ⅳ)
7. 12  
Alors tous les hommes et les femmes, les jeunes gens et les enfants se rassemblèrent auprès d'Ozias, et d'une commune voix tous lui dirent :
- Tunc ad Oziam congregati omnes viri feminæque, juvenes et parvuli, omnes simul una voce (Ⅳ)
7. 13  
" Que Dieu soit juge entre toi et nous, car tu as agi pour notre malheur en refusant de faire des propositions de paix aux Assyriens; et c'est pour cela que Dieu nous a livrés entre leurs mains.
- dixerunt : Judicet Deus inter nos et te, quoniam fecisti in nos mala, nolens loqui pacifice cum Assyriis, et propter hoc vendidit nos Deus in manibus eorum. (Ⅳ)
7. 14  
C'est pourquoi il n'y a personne qui vienne à notre secours, alors que la soif et une grande misère nous font tomber en défaillance sous leurs regards.
- Et ideo non est qui adjuvet, cum prosternamur ante oculos eorum in siti, et perditione magna. (Ⅳ)
7. 15  
Maintenant donc, assemble tous ceux qui sont dans la ville, afin que nous nous rendions tous volontairement aux gens d'Holoferne.
- Et nunc congregate universos qui in civitate sunt, ut sponte tradamus nos omnes populo Holofernis. (Ⅳ)
7. 16  
Car il vaut mieux pour nous avoir la vie sauve et bénir Dieu dans la captivité, que de mourir et d'être en opprobre à tous les hommes, après avoir vu nos femmes et nos enfants périr sous nos yeux.
- Melius est enim ut captivi benedicamus Dominum viventes, quam moriamur, et simus opprobrium omni carni, cum viderimus uxores nostras et infantes nostros mori ante oculos nostros. (Ⅳ)
7. 17  
Prenant aujourd'hui à témoin le ciel et la terre, et le Dieu de nos pères, qui nous châtie selon nos péchés, nous te conjurons de livrer incessamment la ville entre les mains des soldats d'Holoferne, afin que nous trouvions une prompte mort par le tranchant du glaive, au lieu d'une mort lente dans les ardeurs de la soif. "
- Contestamur hodie cælum et terram, et Deum patrum nostrorum, qui ulciscitur nos secundum peccata nostra, ut jam tradatis civitatem in manu militiæ Holofernis, et sit finis noster brevis in ore gladii, qui longior efficitur in ariditate sitis. (Ⅳ)
7. 18  
Lorsqu'ils eurent ainsi parlé, il se fit des lamentations et de grands cris dans toute l'assemblée; et tous d'une voix, pendant de nombreuses heures, ils crièrent vers Dieu, en disant :
- Et cum hæc dixissent, factus est fletus et ululatus magnus in ecclesia ab omnibus, et per multas horas una voce clamaverunt ad Deum, dicentes : (Ⅳ)
7. 19  
" Nous avons péché avec nos pères, nous avons été infidèles, nous avons commis l'iniquité.
- Peccavimus cum patribus nostris : injuste egimus, iniquitatem fecimus. (Ⅳ)
7. 20  
Vous, qui êtes miséricordieux, ayez pitié de nous; ou bien tirez vengeance de nos crimes en nous châtiant vous-même, et ne livrez pas ceux qui vous glorifient à un peuple qui ne vous connaît point,
- Tu, quia pius es, miserere nostri, aut in tuo flagello vindica iniquitates nostras, et noli tradere confitentes te populo qui ignorat te, (Ⅳ)
7. 21  
afin qu'on ne dise pas parmi les nations : Où est leur Dieu? "
- ut non dicant inter gentes : Ubi est Deus eorum ? (Ⅳ)
7. 22  
Après s'être fatigués à force de crier et de pleurer, ils se turent.
- Et cum fatigati ex his clamoribus et his fletibus lassati siluissent, (Ⅳ)
7. 23  
Alors Ozias se leva, baigné de larmes, et dit : " Ayez bon courage, mes frères, et attendons pendant cinq jours la miséricorde du Seigneur.
- exsurgens Ozias infusus lacrimis, dixit : Æquo animo estote, fratres, et hos quinque dies expectemus a Domino misericordiam. (Ⅳ)
7. 24  
Car peut-être mettra-t-il fin à sa colère et donnera-t-il gloire à son nom.
- Forsitan enim indignationem suam abscindet, et dabit gloriam nomini suo. (Ⅳ)
7. 25  
Ces cinq jours passés, si le secours n'est pas venu, nous ferons ce que vous nous avez proposé. "
- Si autem transactis quinque diebus non venerit adjutorium, faciemus hæc verba quæ locuti estis. (Ⅳ)


Page: 1

Chapitre 7

| | | | | | 7| | | | | | | | | |







Home