Judith
> Judith  >
19 Verses | Page 1 / 1
(Version Crampon)


Afficher / Cacher


9. 1  
Lorsqu'ils furent partis, Judith entra dans son oratoire, et, revêtue d'un cilice, la tête couverte de cendre, elle se prosterna devant le Seigneur et l'invoqua, en disant :
- Quibus ascendentibus, Judith ingressa est oratorium suum : et induens se cilicio, posuit cinerem super caput suum : et prosternens se Domino, clamabat ad Dominum, dicens : (Ⅳ)
9. 2  
" Seigneur, Dieu de mon père Siméon, qui lui avez donné l'épée pour se venger des étrangers qui, entraînés par la passion, avaient violé une vierge et lui avaient fait outrage pour sa confusion;
- Domine Deus patris mei Simeon, qui dedisti illi gladium in defensionem alienigenarum, qui violatores extiterunt in coinquinatione sua, et denudaverunt femur virginis in confusionem : (Ⅳ)
9. 3  
vous qui avez livré leurs femmes aux ravisseurs, leurs filles à l'esclavage et toutes leurs dépouilles en partage à vos serviteurs brûlants de zèle pour votre cause, assistez-moi, je vous en prie, Seigneur, mon Dieu, secourez une veuve.
- et dedisti mulieres illorum in prædam, et filias illorum in captivitatem : et omnem prædam in divisionem servis tuis, qui zelaverunt zelum tuum : subveni, quæso te, Domine Deus meus, mihi viduæ. (Ⅳ)
9. 4  
C'est vous qui avez opéré les merveilles des temps anciens, et qui avez formé le dessein de celles qui ont suivi, et elles se sont accomplies parce que vous l'avez voulu.
- Tu enim fecisti priora, et illa post illa cogitasti : et hoc factum est quod ipse voluisti. (Ⅳ)
9. 5  
Toutefois vos voies sont tracées d'avance, et vous avez disposé vos jugements par votre prévision.
- Omnes enim viæ tuæ paratæ sunt, et tua judicia in tua providentia posuisti. (Ⅳ)
9. 6  
Regardez en ce moment le camp des Assyriens, comme vous avez daigné autrefois regarder celui des Egyptiens, lorsqu'ils poursuivaient les armes à la main vos serviteurs, se confiant dans leurs chars, dans leurs cavaliers et dans la multitude de leurs combattants.
- Respice castra Assyriorum nunc, sicut tunc castra Ægyptiorum videre dignatus es, quando post servos tuos armati currebant, confidentes in quadrigis, et in equitatu suo, et in multitudine bellatorum. (Ⅳ)
9. 7  
Mais vous avez regardé leur camp, et les ténèbres leur ont ôté leur force.
- Sed aspexisti super castra eorum, et tenebræ fatigaverunt eos. (Ⅳ)
9. 8  
L'abîme a retenu leurs pieds, et les eaux les ont engloutis.
- Tenuit pedes eorum abyssus, et aquæ operuerunt eos. (Ⅳ)
9. 9  
Qu'il en soit de même, Seigneur, de ceux-ci, qui se confient dans leur multitude, dans leurs chars, dans leurs javelots, dans leurs boucliers et dans leurs flèches, et qui sont fiers de leurs lances.
- Sic fiant et isti, Domine, qui confidunt in multitudine sua, et in curribus suis, et in contis, et in scutis, et in sagittis suis, et in lanceis gloriantur, (Ⅳ)
9. 10  
Ils ne savent pas que c'est vous qui êtes notre Dieu, vous qui dès le commencement terrassiez les armées et dont le nom est Seigneur.
- et nesciunt quia tu ipse es Deus noster, qui conteris bella ab initio, et Dominus nomen est tibi. (Ⅳ)
9. 11  
Levez votre bras, comme aux siècles passés; brisez leur puissance par votre puissance; que leur force tombe devant votre colère, eux qui se promettent de violer votre sanctuaire, de profaner le tabernacle de votre nom et d'abattre de leur épée les cornes de votre autel.
- Erige brachium tuum sicut ab initio, et allide virtutem illorum in virtute tua : cadat virtus eorum in iracundia tua, qui promittunt se violare sancta tua, et polluere tabernaculum nominis tui, et dejicere gladio suo cornu altaris tui. (Ⅳ)
9. 12  
Faites, Seigneur, que l'orgueil de cet homme soit abattu par sa propre épée.
- Fac, Domine, ut gladio proprio ejus superbia amputetur : (Ⅳ)
9. 13  
Qu'il se prenne aux lacs de son regard sur moi, et frappez-le par les douces paroles de mes lèvres.
- capiatur laqueo oculorum suorum in me, et percuties eum ex labiis caritatis meæ. (Ⅳ)
9. 14  
Mettez dans mon cœur assez de fermeté pour le mépriser, assez de force pour le perdre.
- Da mihi in animo constantiam ut contemnam illum, et virtutem, ut evertam illum. (Ⅳ)
9. 15  
Ce sera pour votre nom une gloire mémorable qu'il soit abattu par la main d'une femme.
- Erit enim hoc memoriale nominis tui, cum manus feminæ dejecerit eum. (Ⅳ)
9. 16  
Car votre puissance, Seigneur, n'est point dans le grand nombre, et votre volonté ne dépend pas de la force des chevaux; et dès le commencement les superbes ne vous ont pas plu, mais vous avez toujours eu pour agréable la prière des hommes humbles et doux.
- Non enim in multitudine est virtus tua, Domine, neque in equorum viribus voluntas tua est, nec superbi ab initio placuerunt tibi : sed humilium et mansuetorum semper tibi placuit deprecatio. (Ⅳ)
9. 17  
Dieu du ciel, Créateur des eaux et Seigneur de toute la création, exaucez-moi, malheureuse, qui vous supplie et qui mets ma confiance en votre miséricorde.
- Deus cælorum, creator aquarum, et Dominus totius creaturæ, exaudi me miseram deprecantem, et de tua misericordia præsumentem. (Ⅳ)
9. 18  
Souvenez-vous, Seigneur, de votre alliance, donnez la parole à ma bouche, la force au dessein qui est dans mon cœur, afin que votre maison conserve la sainteté dont vous l'avez revêtue,
- Memento, Domine, testamenti tui, et da verbum in ore meo, et in corde meo consilium corrobora, ut domus tua in sanctificatione tua permaneat : (Ⅳ)
9. 19  
et que toutes les nations reconnaissent que vous êtes Dieu, et qu'il n'y en a point d'autre que vous. "
- et omnes gentes agnoscant quia tu es Deus, et non est alius præter te. (Ⅳ)


Page: 1

Chapitre 9

| | | | | | | | 9| | | | | | | |







Home