Abraham (ibrahim)
>  
53 Verses | Page 1 / 2
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


14. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
14. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ الر ۚ كِتَابٌ أَنزَلْنَاهُ إِلَيْكَ لِتُخْرِجَ النَّاسَ مِنَ الظُّلُمَاتِ إِلَى النُّورِ بِإِذْنِ رَبِّهِمْ إِلَىٰ صِرَاطِ الْعَزِيزِ الْحَمِيدِ
- Aliflamra kitabun anzalnahu ilayka litukhrija alnnasa mina alththulumati ila alnnoori biithni rabbihim ila sirati alAAazeezi alhameedi (Ⅰ)
- Alif - Lâm - Râ. Nous te révélons ce Livre pour que tu fasses sortir, avec la permission de leur Seigneur, les hommes des ténèbres vers la Lumière, et les conduises dans la Voie du Tout-Puissant, du Digne de louange, (Ⅱ)
- A. L. R. (Alif. Lâm. Râ’.) [Prophète ! Voici] un Livre que Nous t’avons révélé pour qu’avec la permission (biwilâyatihi, par Sa volonté) de leur Seigneur tu fasses sortir les hommes des ténèbres [pour les conduire] à la Lumière, à la voie du Puissant honoré, du Digne de louange. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم الر كتاب أنزلناه إليك لتخرج الناس من الظلمات إلى النور بإذن ربهم إلى صراط العزيز الحميد (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ الر ۚ كِتٰبٌ أَنزَلنٰهُ إِلَيكَ لِتُخرِجَ النّاسَ مِنَ الظُّلُمٰتِ إِلَى النّورِ بِإِذنِ رَبِّهِم إِلىٰ صِرٰطِ العَزيزِ الحَميدِ (Ⅴ)
- Alif. Lam. Râ. Tel est le Livre que Nous t’avons révélé afin que tu tires les gens de l’obscurité vers la lumière. Grâce à l’aide de leur Seigneur, ils prendront le chemin de la rectitude, celle du Tout-Puissant, du Bien-Loué. (Ⅵ)
- A L R Un Écrit que Nous faisons descendre à toi pour que tu tires les hommes des ténèbres à la lumière, avec l’autorisation de leur Seigneur, sur la voie du Tout-Puissant, du Digne-de-louange (Ⅶ)
- A. L. R. Écriture que Nous avons fait descendre vers toi pour qu’avec l’autorisation de leur Seigneur, tu fasses sortir les Hommes des Ténèbres vers la Lumière, vers la Voie du Puissant et du Digne de Louanges. (Ⅷ)
14. 2  
اللَّهِ الَّذِي لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ ۗ وَوَيْلٌ لِّلْكَافِرِينَ مِنْ عَذَابٍ شَدِيدٍ
- Allahi allathee lahu ma fee alssamawati wama fee alardi wawaylun lilkafireena min AAathabin shadeedin (Ⅰ)
- la Voie de Dieu à qui appartient ce qui est dans les Cieux et sur la Terre. Et malheur aux impies pour le supplice impitoyable qui les attend ! (Ⅱ)
- DIEU est Celui à qui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Malheur aux impies [qui subiront] un dur châtiment [correctif]. (Ⅲ)
- الله الذي له ما في السماوات وما في الأرض وويل للكافرين من عذاب شديد (Ⅳ)
- اللَّهِ الَّذى لَهُ ما فِى السَّمٰوٰتِ وَما فِى الأَرضِ ۗ وَوَيلٌ لِلكٰفِرينَ مِن عَذابٍ شَديدٍ (Ⅴ)
- Allah à qui appartient tout ce qui se trouve dans les cieux et sur terre. Gare aux incrédules, ils subiront un châtiment terrible. (Ⅵ)
- c’est à Dieu qu’appartient tout ce qui est aux cieux et sur la terre. Malheur aux dénégateurs, en leur châtiment terrible (Ⅶ)
- Allah est Celui qui a ce qui est dans les cieux et [sur] la terre. Malheur d’un tourment terrible aux Infidèles (Ⅷ)
14. 3  
الَّذِينَ يَسْتَحِبُّونَ الْحَيَاةَ الدُّنْيَا عَلَى الْآخِرَةِ وَيَصُدُّونَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ وَيَبْغُونَهَا عِوَجًا ۚ أُولَٰئِكَ فِي ضَلَالٍ بَعِيدٍ
- Allatheena yastahibboona alhayata alddunya AAala alakhirati wayasuddoona AAan sabeeli Allahi wayabghoonaha AAiwajan olaika fee dalalin baAAeedin (Ⅰ)
- Ceux qui préfèrent la vie d’ici-bas à la vie future, qui détournent leurs semblables de la Voie du Seigneur, qu’ils cherchent à rendre tortueuse, ceux-là sont dans un profond égarement. (Ⅱ)
- [Les impies, idolâtres, hypocrites, injustes, etc. sont] ceux qui préfèrent [abusivement et illicitement] la vie d’ici-bas à la vie future (commettent les péchés, rejettent obstinément les enseignements célestes, etc.). Ils écartent [les hommes] du chemin de DIEU, ils veulent rendre tortueux [ce chemin]. Ceux-là sont dans un profond égarement. (Ⅲ)
- الذين يستحبون الحياة الدنيا على الآخرة ويصدون عن سبيل الله ويبغونها عوجا أولئك في ضلال بعيد (Ⅳ)
- الَّذينَ يَستَحِبّونَ الحَيوٰةَ الدُّنيا عَلَى الءاخِرَةِ وَيَصُدّونَ عَن سَبيلِ اللَّهِ وَيَبغونَها عِوَجًا ۚ أُولٰئِكَ فى ضَلٰلٍ بَعيدٍ (Ⅴ)
- En particulier, ceux qui préfèrent la vie ici-bas à la vie dernière et qui sortent du chemin tracé par Allah, espérant d’ailleurs qu’il soit tortueux. Ceux-là sont dans le plus grand errement. (Ⅵ)
- à ceux qui donnent préférence à la vie d’ici-bas sur la vie dernière, dressent des empêchements sur le chemin de Dieu, voudraient rendre ce chemin tortueux : ceux- là s’égarent bien loin ! (Ⅶ)
- qui aiment mieux la Vie Immédiate que la [Vie] Dernière, [qui] éloignent du Chemin d’Allah et veulent tortueux ce Chemin ! Ceux-là sont dans un égarement infini. (Ⅷ)
14. 4  
وَمَا أَرْسَلْنَا مِن رَّسُولٍ إِلَّا بِلِسَانِ قَوْمِهِ لِيُبَيِّنَ لَهُمْ ۖ فَيُضِلُّ اللَّهُ مَن يَشَاءُ وَيَهْدِي مَن يَشَاءُ ۚ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
- Wama arsalna min rasoolin illa bilisani qawmihi liyubayyina lahum fayudillu Allahu man yashao wayahdee man yashao wahuwa alAAazeezu alhakeemu (Ⅰ)
- Nous n’avons envoyé aucun prophète qui n’ait utilisé la langue de son peuple pour les éclairer. Après quoi, Dieu égare qui Il veut et guide qui Il veut. Il est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅱ)
- Nous n’avons envoyé de Prophète que dans la langue de son peuple afin qu’il leur explique [la parole de DIEU] d’une façon compréhensible. DIEU égare (délaisse) celui qui [obstinément] veut [s’égarer], et Il guide celui qui veut [se guider]. Il est le Puissant honoré, le Sage. (Ⅲ)
- وما أرسلنا من رسول إلا بلسان قومه ليبين لهم فيضل الله من يشاء ويهدي من يشاء وهو العزيز الحكيم (Ⅳ)
- وَما أَرسَلنا مِن رَسولٍ إِلّا بِلِسانِ قَومِهِ لِيُبَيِّنَ لَهُم ۖ فَيُضِلُّ اللَّهُ مَن يَشاءُ وَيَهدى مَن يَشاءُ ۚ وَهُوَ العَزيزُ الحَكيمُ (Ⅴ)
- Nous n’avons envoyé aucun prophète qui n’ait parlé dans la langue de son peuple, cela afin qu’il l’instruise. Allah est seul à dérouter qui Il veut et à orienter dans le bon sens qui Il veut. Il est le Puissant, le Sage. (Ⅵ)
- Nous n’avons envoyé d’envoyé que dans la langue de son peuple, afin qu’il leur explicitât le message — Ainsi Dieu égare qui Il veut, Il guide qui Il veut. Il est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅶ)
- Nous n’avons envoyé nul Apôtre sinon [chargé d'enseigner] dans l’idiome de son peuple, afin d’éclairer celui-ci. Allah égare donc qui Il veut et conduit qui Il veut. Il est le Puissant, le Sage. (Ⅷ)
14. 5  
وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا مُوسَىٰ بِآيَاتِنَا أَنْ أَخْرِجْ قَوْمَكَ مِنَ الظُّلُمَاتِ إِلَى النُّورِ وَذَكِّرْهُم بِأَيَّامِ اللَّهِ ۚ إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَآيَاتٍ لِّكُلِّ صَبَّارٍ شَكُورٍ
- Walaqad arsalna moosa biayatina an akhrij qawmaka mina alththulumati ila alnnoori wathakkirhum biayyami Allahi inna fee thalika laayatin likulli sabbarin shakoorin (Ⅰ)
- C’est ainsi que Nous avons envoyé Moïse, muni de Nos signes, en lui disant : « Fais sortir ton peuple des ténèbres vers la Lumière, et rappelle-leur les journées du Seigneur ! » Il y a là assurément des signes pour celui qui se montre patient et reconnaissant. (Ⅱ)
- Nous avons envoyé Moïse avec Nos signes : « Fais sortir ton peuple des ténèbres à la Lumière. Rappelle-leur les jours de DIEU ». Il y a vraiment là des signes pour tout homme patient [sur le chemin de DIEU et] reconnaissant. (Ⅲ)
- ولقد أرسلنا موسى بآياتنا أن أخرج قومك من الظلمات إلى النور وذكرهم بأيام الله إن في ذلك لآيات لكل صبار شكور (Ⅳ)
- وَلَقَد أَرسَلنا موسىٰ بِـٔايٰتِنا أَن أَخرِج قَومَكَ مِنَ الظُّلُمٰتِ إِلَى النّورِ وَذَكِّرهُم بِأَيّىٰمِ اللَّهِ ۚ إِنَّ فى ذٰلِكَ لَءايٰتٍ لِكُلِّ صَبّارٍ شَكورٍ (Ⅴ)
- Nous avons envoyé Moïse avec Nos signes [en lui disant] : Fais sortir ton peuple de l’obscurité vers la lumière. Rappelle­leur les jours de Dieu, car, en cela, il est des signes pour toute personne qui fait preuve de patience et de reconnaissance. (Ⅵ)
- Oui, Nous avons envoyé Moïse avec Nos signes : « Fais sortir ton peuple des ténèbres à la lumière. Rappelle-lui les journées de Dieu » — En quoi résident des signes pour tout être de patience et de gratitude. (Ⅶ)
- Certes, Nous avons envoyé Moïse avec Nos signes [en disant] : « Fais sortir ton peuple, des Ténèbres vers la Lumière ! Édifie-le par les Jours d’Allah ! En vérité, en cela sont certes des signes pour tout [homme] constant et reconnaissant ! » (Ⅷ)
14. 6  
وَإِذْ قَالَ مُوسَىٰ لِقَوْمِهِ اذْكُرُوا نِعْمَةَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ أَنجَاكُم مِّنْ آلِ فِرْعَوْنَ يَسُومُونَكُمْ سُوءَ الْعَذَابِ وَيُذَبِّحُونَ أَبْنَاءَكُمْ وَيَسْتَحْيُونَ نِسَاءَكُمْ ۚ وَفِي ذَٰلِكُم بَلَاءٌ مِّن رَّبِّكُمْ عَظِيمٌ
- Waith qala moosa liqawmihi othkuroo niAAmata Allahi AAalaykum ith anjakum min ali firAAawna yasoomoonakum sooa alAAathabi wayuthabbihoona abnaakum wayastahyoona nisaakum wafee thalikum balaon min rabbikum AAatheemun (Ⅰ)
- Et Moïse de dire à son peuple : « Rappelez-vous les bienfaits de Dieu envers vous, lorsqu’Il vous a délivrés des gens de Pharaon, qui vous infligeaient les pires tourments en égorgeant vos fils et en épargnant vos filles. Ce fut là une terrible épreuve pour vous de la part de votre Seigneur ! (Ⅱ)
- Quand Moïse dit à son peuple : « Rappelez-vous le bienfait de DIEU quand Il vous a sauvés des gens du Pharaon qui vous infligeaient un pire tourment, égorgeaient vos fils et laissaient vos femmes en vie [domestiques], c’était une grande épreuve pour vous [délivrer] venant de votre Seigneur ». (Ⅲ)
- وإذ قال موسى لقومه اذكروا نعمة الله عليكم إذ أنجاكم من آل فرعون يسومونكم سوء العذاب ويذبحون أبناءكم ويستحيون نساءكم وفي ذلكم بلاء من ربكم عظيم (Ⅳ)
- وَإِذ قالَ موسىٰ لِقَومِهِ اذكُروا نِعمَةَ اللَّهِ عَلَيكُم إِذ أَنجىٰكُم مِن ءالِ فِرعَونَ يَسومونَكُم سوءَ العَذابِ وَيُذَبِّحونَ أَبناءَكُم وَيَستَحيونَ نِساءَكُم ۚ وَفى ذٰلِكُم بَلاءٌ مِن رَبِّكُم عَظيمٌ (Ⅴ)
- C’est alors que Moïse dit à son peuple : Souvenez-vous les bienfaits que Dieu a déversés sur vous en vous sauvant des gens de Pharaon qui vous faisaient subir les pires tourments, qui égorgeaient vos enfants, mais en épargnant vos femmes. En cela, une grande épreuve vous a été imposée par votre Seigneur. (Ⅵ)
- Lors Moïse dit à son peuple : « Rappelez-vous le bienfait de Dieu sur vous, quand Il vous sauva de la race de Pharaon, qui vous valait de durs tourments, ne faisait qu’égorger vos fils en laissant vivre vos femmes : en quoi résidait une cruelle épreuve de la part de votre Seigneur. (Ⅶ)
- Et quand Moïse dit à son peuple : « Rappelez-vous le bienfait d’Allah envers vous quand Il vous sauva des gens de Pharaon qui vous imposaient le pire tourment, égorgeaient vos fils et couvraient vos femmes de honte ! En cela fut une grande épreuve de votre Seigneur. (Ⅷ)
14. 7  
وَإِذْ تَأَذَّنَ رَبُّكُمْ لَئِن شَكَرْتُمْ لَأَزِيدَنَّكُمْ ۖ وَلَئِن كَفَرْتُمْ إِنَّ عَذَابِي لَشَدِيدٌ
- Waith taaththana rabbukum lain shakartum laazeedannakum walain kafartum inna AAathabee lashadeedun (Ⅰ)
- Votre Seigneur ne vous a-t-Il pas prévenus, en disant : “J’augmenterai Ma grâce, si vous êtes reconnaissants ; mais Mon châtiment sera impitoyable, si vous êtes infidèles” ? » (Ⅱ)
- [Enfants d’Israël (Jacob), souvenez-vous] lorsque votre Seigneur a proclamé : « Si vous êtes reconnaissants, Je multiplierai pour vous [Mes bienfaits], mais si vous devenez impies, Mon châtiment est bien sévère ». (Ⅲ)
- وإذ تأذن ربكم لئن شكرتم لأزيدنكم ولئن كفرتم إن عذابي لشديد (Ⅳ)
- وَإِذ تَأَذَّنَ رَبُّكُم لَئِن شَكَرتُم لَأَزيدَنَّكُم ۖ وَلَئِن كَفَرتُم إِنَّ عَذابى لَشَديدٌ (Ⅴ)
- Et lorsque votre Seigneur proclama : Si vous êtes reconnaissants, vous serez gratifiés et vous aurez un surplus de bienfaits, mais si vous continuez à être infidèles, Mon châtiment sera terrible. (Ⅵ)
- Lors votre Seigneur promulgua : « Si vous êtes reconnaissants, Je jure d’augmenter sur vous (Mon bienfait) ; si vous le déniez, implacable soit Mon châtiment ». (Ⅶ)
- [Rappelez-vous] quand votre Seigneur proclama : « Certes, si vous êtes reconnaissants, Je vous ajouterai [d'autres dons, mais] certes, si vous êtes ingrats, en vérité, Mon Tourment sera sévère ! » (Ⅷ)
14. 8  
وَقَالَ مُوسَىٰ إِن تَكْفُرُوا أَنتُمْ وَمَن فِي الْأَرْضِ جَمِيعًا فَإِنَّ اللَّهَ لَغَنِيٌّ حَمِيدٌ
- Waqala moosa in takfuroo antum waman fee alardi jameeAAan fainna Allaha laghaniyyun hameedun (Ⅰ)
- Et Moïse d’ajouter : « Seriez-vous infidèles, vous et tous ceux qui vivent sur la Terre, sachez que Dieu Se suffit à Lui-même et qu’Il est Digne de louange. » (Ⅱ)
- Moïse [leur] dit : « Si vous devenez impies, vous et tous ceux qui sont sur la terre, DIEU est Riche (Il n’a besoin de rien et c’est Lui qui enrichit tout) Il est Digne de louange ». (Ⅲ)
- وقال موسى إن تكفروا أنتم ومن في الأرض جميعا فإن الله لغني حميد (Ⅳ)
- وَقالَ موسىٰ إِن تَكفُروا أَنتُم وَمَن فِى الأَرضِ جَميعًا فَإِنَّ اللَّهَ لَغَنِىٌّ حَميدٌ (Ⅴ)
- Moïse dit : Si vous tous, et ceux qui sont sur la terre, venaient à ne pas croire, Dieu est autosuffisant ; Il est digne de louanges. (Ⅵ)
- Moïse dit : « Même si vous Le déniez, vous et tous ceux que porte la terre, jusqu’au dernier, Dieu est Celui qui Se-suffit-à-Soi-même, le Digne-de-louange »... (Ⅶ)
- Moïse dit : « Si vous êtes ingrats, vous et tous ceux qui sont sur la terre... En vérité, Allah est certes suffisant à Soi-même (ġaniyy) et digne de louanges. » (Ⅷ)
14. 9  
أَلَمْ يَأْتِكُمْ نَبَأُ الَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ قَوْمِ نُوحٍ وَعَادٍ وَثَمُودَ ۛ وَالَّذِينَ مِن بَعْدِهِمْ ۛ لَا يَعْلَمُهُمْ إِلَّا اللَّهُ ۚ جَاءَتْهُمْ رُسُلُهُم بِالْبَيِّنَاتِ فَرَدُّوا أَيْدِيَهُمْ فِي أَفْوَاهِهِمْ وَقَالُوا إِنَّا كَفَرْنَا بِمَا أُرْسِلْتُم بِهِ وَإِنَّا لَفِي شَكٍّ مِّمَّا تَدْعُونَنَا إِلَيْهِ مُرِيبٍ
- Alam yatikum nabao allatheena min qablikum qawmi noohin waAAadin wathamooda waallatheena min baAAdihim la yaAAlamuhum illa Allahu jaathum rusuluhum bialbayyinati faraddoo aydiyahum fee afwahihim waqaloo inna kafarna bima orsiltum bihi wainna lafee shakkin mimma tadAAoonana ilayhi mureebun (Ⅰ)
- N’avez-vous pas été mis au courant de l’histoire des peuples qui vous ont précédés, du peuple de Noé, de `Âd, de Thamûd et de ceux qui vécurent après eux, et que seul Dieu connaît ? Chaque fois que leurs prophètes se présentaient à eux avec des preuves évidentes, ils portaient leurs mains à leur bouche et s’écriaient : « Nous dénions absolument le message que vous êtes chargés de nous transmettre, car nous sommes dans un doute profond au sujet de vos exhortations. » (Ⅱ)
- Ne vous est-elle pas parvenue la nouvelle [des impies] qui ont été avant vous : les [impies des] peuples de Noé, des cAad, des Thamoud et ceux qui ont été après eux ? Ne les connaît que DIEU [et c’est Lui qui vous communique leur nouvelle]. Leurs Prophètes leur ont apporté les preuves. Mais [les injustes] portèrent les mains à leur bouche [s’en mordirent les doigts de colère ou de moquerie] et dirent : « Nous ne croyons pas à votre message, nous sommes dans un doute profond au sujet de ce vers quoi vous nous appelez ». (Ⅲ)
- ألم يأتكم نبأ الذين من قبلكم قوم نوح وعاد وثمود والذين من بعدهم لا يعلمهم إلا الله جاءتهم رسلهم بالبينات فردوا أيديهم في أفواههم وقالوا إنا كفرنا بما أرسلتم به وإنا لفي شك مما تدعوننا إليه مريب (Ⅳ)
- أَلَم يَأتِكُم نَبَؤُا۟ الَّذينَ مِن قَبلِكُم قَومِ نوحٍ وَعادٍ وَثَمودَ ۛ وَالَّذينَ مِن بَعدِهِم ۛ لا يَعلَمُهُم إِلَّا اللَّهُ ۚ جاءَتهُم رُسُلُهُم بِالبَيِّنٰتِ فَرَدّوا أَيدِيَهُم فى أَفوٰهِهِم وَقالوا إِنّا كَفَرنا بِما أُرسِلتُم بِهِ وَإِنّا لَفى شَكٍّ مِمّا تَدعونَنا إِلَيهِ مُريبٍ (Ⅴ)
- Ne vous a-t-on pas rapporté les événements qui ont touché les prophètes du temps passé, le peuple de Noé, celui de ‘Ad, celui de Thamoud, ainsi que ceux qui leur ont succédé et que seul Dieu connaît vraiment ? Leurs prophètes leur ont amené des preuves évidentes. Ils portèrent leurs mains à leurs bouches en disant : Nous ne croyons pas au message que vous avez envoyé et nous éprouvons à cet égard un grand doute. (Ⅵ)
- Ne vous est-elle pas arrivée, l’histoire de vos devanciers, les peuples de Noé, de 'Ad, de Thamûd, et de ceux qui vinrent après eux et que connaît Dieu seul ? Leurs envoyés leur sont venus avec des preuves, mais eux de porter leurs mains à leur bouche, en disant : « Nous dénions ce pour quoi vous fûtes envoyés. Nous restons, sur ce à quoi vous nous conviez, dans un doute sceptique ». (Ⅶ)
- Le récit ne vous est-il point parvenu touchant ceux qui furent avant vous : le peuple de Noé, les ‘Ad, les Thamoud, et ceux qui furent après eux, qu’Allah seul connaît ? Leurs Apôtres vinrent à eux avec les Preuves [mais les Impies] portèrent leurs mains à leur bouche et s'écrièrent : « Nous sommes incrédules en votre message et, en vérité, nous sommes certes en un doute profond sur ce vers quoi vous nous appelez. » (Ⅷ)
14. 10  
۞ قَالَتْ رُسُلُهُمْ أَفِي اللَّهِ شَكٌّ فَاطِرِ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۖ يَدْعُوكُمْ لِيَغْفِرَ لَكُم مِّن ذُنُوبِكُمْ وَيُؤَخِّرَكُمْ إِلَىٰ أَجَلٍ مُّسَمًّى ۚ قَالُوا إِنْ أَنتُمْ إِلَّا بَشَرٌ مِّثْلُنَا تُرِيدُونَ أَن تَصُدُّونَا عَمَّا كَانَ يَعْبُدُ آبَاؤُنَا فَأْتُونَا بِسُلْطَانٍ مُّبِينٍ
- Qalat rusuluhum afee Allahi shakkun fatiri alssamawati waalardi yadAAookum liyaghfira lakum min thunoobikum wayuakhkhirakum ila ajalin musamman qaloo in antum illa basharun mithluna tureedoona an tasuddoona AAamma kana yaAAbudu abaona fatoona bisultanin mubeenin (Ⅰ)
- Leurs prophètes leur répondaient alors : « Est-il possible de douter de Dieu, le Créateur des Cieux et de la Terre, qui vous appelle, pour absoudre une partie de vos péchés et vous laisser vivre jusqu’au terme fixé ? » Mais ces peuples répliquaient : « Vous n’êtes que des humains comme nous, et votre seul but est de nous détacher du culte de nos ancêtres ! Apportez-nous donc une preuve incontestable ! » (Ⅱ)
- Leurs Prophètes dirent : « y a-t-il un doute au sujet de DIEU, le Créateur des cieux et de la terre ? Il vous appelle pour vous pardonner vos péchés et vous donner un délai jusqu’à un terme déterminé ». [Les impies] dirent : « Vous n’êtes que des hommes comme nous et vous voulez nous écarter de ce qu’adoraient nos pères. Apportez-nous un argument clair (décisif) ! » (Ⅲ)
- قالت رسلهم أفي الله شك فاطر السماوات والأرض يدعوكم ليغفر لكم من ذنوبكم ويؤخركم إلى أجل مسمى قالوا إن أنتم إلا بشر مثلنا تريدون أن تصدونا عما كان يعبد آباؤنا فأتونا بسلطان مبين (Ⅳ)
- ۞ قالَت رُسُلُهُم أَفِى اللَّهِ شَكٌّ فاطِرِ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ ۖ يَدعوكُم لِيَغفِرَ لَكُم مِن ذُنوبِكُم وَيُؤَخِّرَكُم إِلىٰ أَجَلٍ مُسَمًّى ۚ قالوا إِن أَنتُم إِلّا بَشَرٌ مِثلُنا تُريدونَ أَن تَصُدّونا عَمّا كانَ يَعبُدُ ءاباؤُنا فَأتونا بِسُلطٰنٍ مُبينٍ (Ⅴ)
- Leurs Messagers dirent : Doutez-vous de Dieu, alors qu’Il est Celui qui a créé les cieux et la terre ? Il vous appelle à Lui afin de vous pardonner vos péchés et vous accorde un délai suffisant jusqu’au moment déterminé. [Les impies] dirent aux prophètes : Vous n’êtes au fond que des êtres humains comme nous tous. Vous cherchez à nous détourner des divinités de nos pères. Apportez-nous des preuves souveraines que nous ne pourrons contester. (Ⅵ)
- Leurs envoyés dirent : « Peut-il y avoir un doute sur Dieu, en tant qu’Il a créé de rien les cieux et la terre, et vous convie au pardon de tels de vos péchés, et vous ajourne à temps fixé ? » Ils dirent : « Vous n’êtes que des hommes comme nous. Vous voulez faire obstacle à ce qu’adoraient nos pères. Produisez-nous justification explicite ». (Ⅶ)
- Leurs Apôtres répondirent : « Est-il un doute à l’égard d’Allah Créateur [fâṭir] des Cieux et de la Terre ? Il vous appelle pour vous pardonner vos péchés et vous reporter jusqu’à un terme fixé. » — « Vous n’êtes », répliquèrent [les Impies], « que des mortels comme nous. Vous voulez nous écarter de ce qu’adoraient nos pères. Apportez-nous donc une probation (sulṭân) évidente ! » (Ⅷ)
14. 11  
قَالَتْ لَهُمْ رُسُلُهُمْ إِن نَّحْنُ إِلَّا بَشَرٌ مِّثْلُكُمْ وَلَٰكِنَّ اللَّهَ يَمُنُّ عَلَىٰ مَن يَشَاءُ مِنْ عِبَادِهِ ۖ وَمَا كَانَ لَنَا أَن نَّأْتِيَكُم بِسُلْطَانٍ إِلَّا بِإِذْنِ اللَّهِ ۚ وَعَلَى اللَّهِ فَلْيَتَوَكَّلِ الْمُؤْمِنُونَ
- Qalat lahum rusuluhum in nahnu illa basharun mithlukum walakinna Allaha yamunnu AAala man yashao min AAibadihi wama kana lana an natiyakum bisultanin illa biithni Allahi waAAala Allahi falyatawakkali almuminoona (Ⅰ)
- » Certes, nous ne sommes que des humains comme vous, reprenaient les prophètes, mais Dieu accorde Sa grâce à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Il n’est pas en notre pouvoir de vous fournir une preuve quelconque sans la permission du Seigneur. C’est en Dieu que les croyants doivent placer leur confiance ! (Ⅱ)
- Leur Prophète leur dirent : « En fait, [physiquement] nous ne sommes que des hommes comme vous, mais DIEU accorde Sa grâce à qui Il veut parmi Ses adorateurs. Nous ne pouvons apporter une preuve (un miracle) qu’avec la permission (volonté) de DIEU. Les croyants doivent s’en remettre à DIEU ; (Ⅲ)
- قالت لهم رسلهم إن نحن إلا بشر مثلكم ولكن الله يمن على من يشاء من عباده وما كان لنا أن نأتيكم بسلطان إلا بإذن الله وعلى الله فليتوكل المؤمنون (Ⅳ)
- قالَت لَهُم رُسُلُهُم إِن نَحنُ إِلّا بَشَرٌ مِثلُكُم وَلٰكِنَّ اللَّهَ يَمُنُّ عَلىٰ مَن يَشاءُ مِن عِبادِهِ ۖ وَما كانَ لَنا أَن نَأتِيَكُم بِسُلطٰنٍ إِلّا بِإِذنِ اللَّهِ ۚ وَعَلَى اللَّهِ فَليَتَوَكَّلِ المُؤمِنونَ (Ⅴ)
- Leurs Messagers leur dirent alors : Oui, nous ne sommes que des mortels comme vous, mais Dieu comble qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et nous ne pouvons vous fournir cette preuve souveraine qu’avec le plein accord de Dieu, car c’est à Lui que se remettent les croyants. (Ⅵ)
- Leurs envoyés leur dirent : « Bien sûr, nous ne sommes que des humains comme vous. Mais Dieu comble quiconque Il veut d’entre ses adorateurs. Nous n’avons pas à vous produire de justification, si ce n’est sur licence de Dieu. A Dieu s’en remettent assurément les croyants (Ⅶ)
- Leurs Apôtres leur dirent : « Nous ne sommes que des mortels comme vous, mais Allah comble qui Il veut parmi Ses serviteurs. Il ne nous appartient de vous apporter une probation qu’avec l’autorisation d’Allah. Que sur Allah s’appuient les Croyants ! (Ⅷ)
14. 12  
وَمَا لَنَا أَلَّا نَتَوَكَّلَ عَلَى اللَّهِ وَقَدْ هَدَانَا سُبُلَنَا ۚ وَلَنَصْبِرَنَّ عَلَىٰ مَا آذَيْتُمُونَا ۚ وَعَلَى اللَّهِ فَلْيَتَوَكَّلِ الْمُتَوَكِّلُونَ
- Wama lana alla natawakkala AAala Allahi waqad hadana subulana walanasbiranna AAala ma athaytumoona waAAala Allahi falyatawakkali almutawakkiloona (Ⅰ)
- Et pourquoi ne mettrions-nous pas notre confiance en Dieu, Lui qui nous a fait suivre les voies les plus salutaires ? Aussi sommes-nous décidés à supporter avec patience les outrages que vous nous faites subir, car ceux qui cherchent à se confier, c’est en Dieu qu’ils doivent placer leur confiance. » (Ⅱ)
- et qu’avons-nous à ne pas nous en remettre à DIEU alors qu’Il nous a guidés au bon chemin ? Nous endurerons les persécutions que vous nous infligez [et nous continuerons notre message]. Ceux qui cherchent à qui se confier, qu’ils s’en remettent à DIEU ». (Ⅲ)
- وما لنا ألا نتوكل على الله وقد هدانا سبلنا ولنصبرن على ما آذيتمونا وعلى الله فليتوكل المتوكلون (Ⅳ)
- وَما لَنا أَلّا نَتَوَكَّلَ عَلَى اللَّهِ وَقَد هَدىٰنا سُبُلَنا ۚ وَلَنَصبِرَنَّ عَلىٰ ما ءاذَيتُمونا ۚ وَعَلَى اللَّهِ فَليَتَوَكَّلِ المُتَوَكِّلونَ (Ⅴ)
- Et pourquoi ne nous en remettrions-nous pas à Dieu, alors qu’Il nous a orientés dans le bon chemin ? Nous serons constants face aux injustices que vous nous avez fait subir. De fait, c’est bien sur Dieu que ceux qui cherchent un appui doivent s’appuyer. (Ⅵ)
- il n’est pas en notre pouvoir de ne point nous en remettre à Dieu, puisque c’est Lui qui nous guide sur nos chemins. Puissions-nous prendre en patience le mal que vous allez nous infliger ». — Qu’à Dieu s’en remettent tous ceux qui ne peuvent que s’en remettre à Lui ! (Ⅶ)
- Il nous appartient seulement de nous appuyer sur Allah, car Il nous a dirigés dans notre chemin. Certes, nous serons constants devant les sévices que vous nous infligez. Qu’Allah soit l’appui de ceux qui recourent à cet appui ! » (Ⅷ)
14. 13  
وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا لِرُسُلِهِمْ لَنُخْرِجَنَّكُم مِّنْ أَرْضِنَا أَوْ لَتَعُودُنَّ فِي مِلَّتِنَا ۖ فَأَوْحَىٰ إِلَيْهِمْ رَبُّهُمْ لَنُهْلِكَنَّ الظَّالِمِينَ
- Waqala allatheena kafaroo lirusulihim lanukhrijannakum min ardina aw lataAAoodunna fee millatina faawha ilayhim rabbuhum lanuhlikanna alththalimeena (Ⅰ)
- – « Nous allons vous chasser de notre pays, dirent les païens à leurs prophètes, à moins que vous ne reveniez à notre religion. » Le Seigneur révéla alors aux prophètes : « Nous anéantirons assurément les impies (Ⅱ)
- [Mais] les impies [obstinés] dirent à leurs Prophètes : « Nous vous bannissons de notre pays, à moins que vous ne reveniez à notre "religion" ! » Alors leur Seigneur révéla [aux Prophètes] : « Nous allons faire périr les injustes (Ⅲ)
- وقال الذين كفروا لرسلهم لنخرجنكم من أرضنا أو لتعودن في ملتنا فأوحى إليهم ربهم لنهلكن الظالمين (Ⅳ)
- وَقالَ الَّذينَ كَفَروا لِرُسُلِهِم لَنُخرِجَنَّكُم مِن أَرضِنا أَو لَتَعودُنَّ فى مِلَّتِنا ۖ فَأَوحىٰ إِلَيهِم رَبُّهُم لَنُهلِكَنَّ الظّٰلِمينَ (Ⅴ)
- Ceux qui n’ont pas cru dirent à leurs Prophètes : Nous vous chasserons de notre terre, à moins que vous ne réintégriez notre culte. C’est alors que leur Seigneur révéla ceci : Nous anéantirons les injustes. (Ⅵ)
- Les dénégateurs dirent à leurs envoyés : « Bannis soyez- vous de notre terre, à moins que vous ne reveniez à notre secte ». Lors leur Seigneur révéla aux envoyés : « Oui ! que Nous abolissions les iniques ! (Ⅶ)
- Ceux qui furent incrédules dirent alors à leurs Apôtres : « Certes, nous allons vous expulser de notre terre ou bien revenez à notre religion (milla) ! » Alors leur Seigneur leur dit par révélation : « Nous allons certes faire périr les Injustes (Ⅷ)
14. 14  
وَلَنُسْكِنَنَّكُمُ الْأَرْضَ مِن بَعْدِهِمْ ۚ ذَٰلِكَ لِمَنْ خَافَ مَقَامِي وَخَافَ وَعِيدِ
- Walanuskinannakumu alarda min baAAdihim thalika liman khafa maqamee wakhafa waAAeedi (Ⅰ)
- et vous installerons dans le pays à leur place. Telle est la récompense de celui qui redoute Ma puissance et craint Ma menace. » (Ⅱ)
- et vous installer [sain et sauf] sur la terre après [les avoir fait périr] ». C’est [la récompense] pour celui qui redoute [révérenciellement, de se trouver exclu de la miséricorde lors de] comparaître devant Moi et qui redoute [pieusement] Mon châtiment. (Ⅲ)
- ولنسكننكم الأرض من بعدهم ذلك لمن خاف مقامي وخاف وعيد (Ⅳ)
- وَلَنُسكِنَنَّكُمُ الأَرضَ مِن بَعدِهِم ۚ ذٰلِكَ لِمَن خافَ مَقامى وَخافَ وَعيدِ (Ⅴ)
- Et Nous vous installerons sur cette terre après eux. Cela pour ceux qui craignent Ma présence et ma menace. (Ⅵ)
- oui ! que Nous vous établissions sur leur terre après eux ! » Cela pour qui redoute Ma majesté, redoute Ma menace. (Ⅶ)
- et vous établir sur cette terre, après eux. C’est [là une récompense] pour ceux qui ont craint Ma présence et ont craint Ma menace. » (Ⅷ)
14. 15  
وَاسْتَفْتَحُوا وَخَابَ كُلُّ جَبَّارٍ عَنِيدٍ
- Waistaftahoo wakhaba kullu jabbarin AAaneedin (Ⅰ)
- Les prophètes demandèrent alors à Dieu la victoire. Et aussitôt tout tyran insolent fut déçu, (Ⅱ)
- [Les Prophètes] demandèrent [à DIEU] de les assister contre eux. Et tout tyran insolent fut perdant [sombré dans le résultat de ses crimes], (Ⅲ)
- واستفتحوا وخاب كل جبار عنيد (Ⅳ)
- وَاستَفتَحوا وَخابَ كُلُّ جَبّارٍ عَنيدٍ (Ⅴ)
- Ils implorèrent la victoire, mais l’issue pour chaque tyran obtus est l’échec. (Ⅵ)
- Ils espéraient dominer, alors qu’est déçu tout rebelle forcené (Ⅶ)
- Ils appelèrent la décision divine. Déçu fut tout insolent indocile. (Ⅷ)
14. 16  
مِّن وَرَائِهِ جَهَنَّمُ وَيُسْقَىٰ مِن مَّاءٍ صَدِيدٍ
- Min waraihi jahannamu wayusqa min main sadeedin (Ⅰ)
- en attendant de se retrouver en Enfer, où sa boisson sera faite d’eau fétide, (Ⅱ)
- l’Enfer le guette, et il sera abreuvé d’une eau purulente (désagréable) (Ⅲ)
- من ورائه جهنم ويسقى من ماء صديد (Ⅳ)
- مِن وَرائِهِ جَهَنَّمُ وَيُسقىٰ مِن ماءٍ صَديدٍ (Ⅴ)
- Cerné à l’arrière par la géhenne, il ne boit qu’une eau fétide… (Ⅵ)
- il a la Géhenne aux trousses, ne peut boire que d’une eau pourrie (Ⅶ)
- Il est promis à la Géhenne. Il sera abreuvé d’une eau fétide, (Ⅷ)
14. 17  
يَتَجَرَّعُهُ وَلَا يَكَادُ يُسِيغُهُ وَيَأْتِيهِ الْمَوْتُ مِن كُلِّ مَكَانٍ وَمَا هُوَ بِمَيِّتٍ ۖ وَمِن وَرَائِهِ عَذَابٌ غَلِيظٌ
- YatajarraAAuhu wala yakadu yuseeghuhu wayateehi almawtu min kulli makanin wama huwa bimayyitin wamin waraihi AAathabun ghaleethun (Ⅰ)
- qu’il tentera d’absorber à petites gorgées, et c’est avec peine qu’il pourra y arriver. Et la mort l’assaillera de toutes parts ; mais il n’en mourra pas pour autant, car il est appelé à subir un terrible châtiment. (Ⅱ)
- qu’il avalera à petites gorgées qu’à grand-peine. La mort l’assaillira de partout, mais il ne mourra pas, il sera poursuivi d’un châtiment dense (les conséquences de ses actions abominables). (Ⅲ)
- يتجرعه ولا يكاد يسيغه ويأتيه الموت من كل مكان وما هو بميت ومن ورائه عذاب غليظ (Ⅳ)
- يَتَجَرَّعُهُ وَلا يَكادُ يُسيغُهُ وَيَأتيهِ المَوتُ مِن كُلِّ مَكانٍ وَما هُوَ بِمَيِّتٍ ۖ وَمِن وَرائِهِ عَذابٌ غَليظٌ (Ⅴ)
- …qu’il avalera avec peine, à petites gorgées, tandis qu’il sera assailli de toute part par la mort sans qu’il soit mort. Derrière lui, un tourment énorme le guette. (Ⅵ)
- qu’il ingurgite sans même pouvoir l’avaler; de toute part l’assaille la mort, et pourtant il n’est pas mort : il a toujours aux trousses l’énorme châtiment. (Ⅶ)
- à petites gorgées ; il aura peine à l’avaler. La mort, de toutes parts, l’assaillira [mais] il ne connaîtra point la mort et il sera promis à un immense tourment. (Ⅷ)
14. 18  
مَّثَلُ الَّذِينَ كَفَرُوا بِرَبِّهِمْ ۖ أَعْمَالُهُمْ كَرَمَادٍ اشْتَدَّتْ بِهِ الرِّيحُ فِي يَوْمٍ عَاصِفٍ ۖ لَّا يَقْدِرُونَ مِمَّا كَسَبُوا عَلَىٰ شَيْءٍ ۚ ذَٰلِكَ هُوَ الضَّلَالُ الْبَعِيدُ
- Mathalu allatheena kafaroo birabbihim aAAmaluhum karamadin ishtaddat bihi alrreehu fee yawmin AAasifin la yaqdiroona mimma kasaboo AAala shayin thalika huwa alddalalu albaAAeedu (Ⅰ)
- Les œuvres de ceux qui nient leur Seigneur sont semblables à de la cendre sur laquelle s’acharne le vent, en un jour d’orage. Ainsi, les négateurs ne tireront aucun profit, dans l’au-delà, des œuvres qu’ils auront accomplies. Et c’est là le profond égarement ! (Ⅱ)
- Ceux qui nient [les enseignements de] leur Seigneur, leur travail est semblable à de la cendre exposée à un vent violent un jour d’ouragan. Ils n’ont pouvoir sur rien de ce qu’ils ont accompli. C’est là le profond égarement. (Ⅲ)
- مثل الذين كفروا بربهم أعمالهم كرماد اشتدت به الريح في يوم عاصف لا يقدرون مما كسبوا على شيء ذلك هو الضلال البعيد (Ⅳ)
- مَثَلُ الَّذينَ كَفَروا بِرَبِّهِم ۖ أَعمٰلُهُم كَرَمادٍ اشتَدَّت بِهِ الرّيحُ فى يَومٍ عاصِفٍ ۖ لا يَقدِرونَ مِمّا كَسَبوا عَلىٰ شَيءٍ ۚ ذٰلِكَ هُوَ الضَّلٰلُ البَعيدُ (Ⅴ)
- À l’instar de ceux qui ont nié leur Seigneur, leurs actions ne sont que cendre éparpillée par le vent un jour de grande tempête. Ils ne retiendront rien de ce qu’ils avaient accumulé. Tel est l’égarement total ! (Ⅵ)
- Semblance de ceux qui dénient leur Seigneur; leurs œuvres sont comme la cendre que le vent pousse un jour d’ouragan ; ils n’ont pouvoir sur rien qu’ils se soient acquis : l’égarement illimité ! (Ⅶ)
- Les actions de ceux qui sont incrédules envers leur Seigneur sont à l’image des cendres sur lesquelles s’acharne le vent un jour d’ouragan. Sur ce qu’ils ont acquis [par ces œuvres], ils ne peuvent rien et c’est là l’égarement infini. (Ⅷ)
14. 19  
أَلَمْ تَرَ أَنَّ اللَّهَ خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ بِالْحَقِّ ۚ إِن يَشَأْ يُذْهِبْكُمْ وَيَأْتِ بِخَلْقٍ جَدِيدٍ
- Alam tara anna Allaha khalaqa alssamawati waalarda bialhaqqi in yasha yuthhibkum wayati bikhalqin jadeedin (Ⅰ)
- Ne vois-tu pas que Dieu a, en toute vérité, créé les Cieux et la Terre, et que, s’Il le voulait, Il vous ferait disparaître et vous remplacerait par de nouvelles créatures ? (Ⅱ)
- [Ô homme impie, pécheur, injuste, etc.] ne vois-tu pas que DIEU a créé les cieux et la terre (leur être, les lois qui y règnent, leurs sciences,...) en toute vérité (selon la sagesse) ? S’Il veut Il vous fera disparaître et Il fera surgir une nouvelle création. (Ⅲ)
- ألم تر أن الله خلق السماوات والأرض بالحق إن يشأ يذهبكم ويأت بخلق جديد (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ أَنَّ اللَّهَ خَلَقَ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضَ بِالحَقِّ ۚ إِن يَشَأ يُذهِبكُم وَيَأتِ بِخَلقٍ جَديدٍ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas qu’Allah a créé les cieux et la terre en toute vérité ? S’Il le désire, Il peut vous faire disparaître et créer une espèce nouvelle. (Ⅵ)
- N’as-tu pas considéré que Dieu a créé les cieux et la terre dans le Vrai ? S’Il voulait, Il vous ferait disparaître et opérerait une nouvelle création (Ⅶ)
- N’as-tu pas vu qu’Allah a créé les cieux et la terre, avec sérieux ? S’Il veut, Il vous fera disparaître et apportera une création nouvelle. (Ⅷ)
14. 20  
وَمَا ذَٰلِكَ عَلَى اللَّهِ بِعَزِيزٍ
- Wama thalika AAala Allahi biAAazeezin (Ⅰ)
- Cela est si facile pour Dieu ! (Ⅱ)
- Ce n’est pas difficile pour DIEU. (Ⅲ)
- وما ذلك على الله بعزيز (Ⅳ)
- وَما ذٰلِكَ عَلَى اللَّهِ بِعَزيزٍ (Ⅴ)
- Et cela ne serait pas difficile pour Allah. (Ⅵ)
- — Pour Dieu cela ne serait pas bien ardu... (Ⅶ)
- Cela, pour Allah, n’est point malaisé. (Ⅷ)
14. 21  
وَبَرَزُوا لِلَّهِ جَمِيعًا فَقَالَ الضُّعَفَاءُ لِلَّذِينَ اسْتَكْبَرُوا إِنَّا كُنَّا لَكُمْ تَبَعًا فَهَلْ أَنتُم مُّغْنُونَ عَنَّا مِنْ عَذَابِ اللَّهِ مِن شَيْءٍ ۚ قَالُوا لَوْ هَدَانَا اللَّهُ لَهَدَيْنَاكُمْ ۖ سَوَاءٌ عَلَيْنَا أَجَزِعْنَا أَمْ صَبَرْنَا مَا لَنَا مِن مَّحِيصٍ
- Wabarazoo lillahi jameeAAan faqala aldduAAafao lillatheena istakbaroo inna kunna lakum tabaAAan fahal antum mughnoona AAanna min AAathabi Allahi min shayin qaloo law hadana Allahu lahadaynakum sawaon AAalayna ajaziAAna am sabarna ma lana min maheesin (Ⅰ)
- Tous les hommes comparaîtront devant Dieu, et les faibles diront alors aux superbes : « Nous vous prenions pour exemple. Ne pouvez-vous aujourd’hui nous préserver tant soit peu du châtiment de Dieu ? » Et les puissants de leur dire : « Si Dieu nous avait mis sur la bonne voie, nous vous aurions certainement bien guidés. Mais maintenant à quoi nous sert de nous affliger ou de nous résigner ? Il n’y a plus d’échappatoire possible pour nous ! » (Ⅱ)
- [Le Jour où] tous [les hommes] comparaîtront devant DIEU, les faibles diront aux [oppresseurs] orgueilleux : « Nous vous avions suivis, pouvez-vous [nous être utiles maintenant et] nous ôter un peu du châtiment de DIEU ? » Ils diront : « Si DIEU nous avait guidés [ce qui n’était pas possible à cause de nos injustices, nos impiétés obstinées], nous vous aurions guidés. [Maintenant] c’est pareil pour nous de nous agiter ou de patienter, il n’y a pas de refuge pour nous ». (Ⅲ)
- وبرزوا لله جميعا فقال الضعفاء للذين استكبروا إنا كنا لكم تبعا فهل أنتم مغنون عنا من عذاب الله من شيء قالوا لو هدانا الله لهديناكم سواء علينا أجزعنا أم صبرنا ما لنا من محيص (Ⅳ)
- وَبَرَزوا لِلَّهِ جَميعًا فَقالَ الضُّعَفٰؤُا۟ لِلَّذينَ استَكبَروا إِنّا كُنّا لَكُم تَبَعًا فَهَل أَنتُم مُغنونَ عَنّا مِن عَذابِ اللَّهِ مِن شَيءٍ ۚ قالوا لَو هَدىٰنَا اللَّهُ لَهَدَينٰكُم ۖ سَواءٌ عَلَينا أَجَزِعنا أَم صَبَرنا ما لَنا مِن مَحيصٍ (Ⅴ)
- Ils comparaîtront tous devant Allah. Les humbles diront à ceux qui se sont conduits en orgueilleux sur terre : Nous dépendions de vous sur terre, pouvez-vous maintenant nous prémunir de quelque manière du châtiment d’Allah ? Ceux-là diront : Si Allah nous avait conduits dans le droit chemin, nous l’aurions fait pour vous. Pour l’heure, que nous chaut tout cela ? Que nous nous agitions ou que nous patientions, il n’existe pour nous aucun refuge. (Ⅵ)
- Ils sont exposés devant Dieu jusqu’au dernier. Les faibles disent donc aux superbes de naguère : « Nous ne faisions que vous suivre. Dès lors, nous épargnerez-vous un peu du châtiment divin ? » Les autres répondent : « Dieu nous eût-Il guidés, nous vous aurions assurément guidés. Pour nous, s’affoler ou patienter reviennent au même : il n’y a pour nous plus d’échappatoire » (Ⅶ)
- Que tous paraissent devant Allah ! Les Faibles diront [alors] à ceux qui furent orgueilleux : « Nous avons été à votre suite. Pouvez- vous nous servir à quelque chose contre le Tourment d’Allah ? » [Les Puissants] répondront : « Si Allah nous avait dirigés, nous vous aurions dirigés. Pareil est [maintenant] pour nous d’être dans l’émoi ou d’être constants : nous n’avons point d’endroit où fuir. » (Ⅷ)
14. 22  
وَقَالَ الشَّيْطَانُ لَمَّا قُضِيَ الْأَمْرُ إِنَّ اللَّهَ وَعَدَكُمْ وَعْدَ الْحَقِّ وَوَعَدتُّكُمْ فَأَخْلَفْتُكُمْ ۖ وَمَا كَانَ لِيَ عَلَيْكُم مِّن سُلْطَانٍ إِلَّا أَن دَعَوْتُكُمْ فَاسْتَجَبْتُمْ لِي ۖ فَلَا تَلُومُونِي وَلُومُوا أَنفُسَكُم ۖ مَّا أَنَا بِمُصْرِخِكُمْ وَمَا أَنتُم بِمُصْرِخِيَّ ۖ إِنِّي كَفَرْتُ بِمَا أَشْرَكْتُمُونِ مِن قَبْلُ ۗ إِنَّ الظَّالِمِينَ لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ
- Waqala alshshaytanu lamma qudiya alamru inna Allaha waAAadakum waAAda alhaqqi wawaAAadtukum faakhlaftukum wama kana liya AAalaykum min sultanin illa an daAAawtukum faistajabtum lee fala taloomoonee waloomoo anfusakum ma ana bimusrikhikum wama antum bimusrikhiyya innee kafartu bima ashraktumooni min qablu inna alththalimeena lahum AAathabun aleemun (Ⅰ)
- Et lorsque le destin aura été accompli, Satan dira : « Dieu vous a fait une juste promesse, et moi aussi je vous ai fait des promesses, mais c’était pour vous tromper. D’ailleurs, quelle autorité avais-je sur vous ? Il m’a suffi de vous appeler pour que vous me suiviez. Ne vous en prenez donc pas à moi ! Ne vous en prenez qu’à vous-mêmes ! Je ne puis vous être d’aucun secours, et vous n’êtes pour moi d’aucune utilité. Je vous renie de m’avoir jadis associé à Dieu. » Que les négateurs subissent donc le châtiment implacable qu’ils méritent ! (Ⅱ)
- Quand tout sera accompli Satan dira : « DIEU vous a fait une promesse vraie, mais moi je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue [et je vous ai trompés]. Je n’avais aucune autorité sur vous sauf que je vous ai appelés et que vous m’avez répondu. Ne me blâmez donc pas, blâmez-vous vous-mêmes. Je ne vous suis d’aucun secours et vous ne m’êtes d’aucun secours. Je renie (rejette) le fait que vous m’ayez associé [à DIEU] ». Les injustes [obstinés] subiront un châtiment douloureux. (Ⅲ)
- وقال الشيطان لما قضي الأمر إن الله وعدكم وعد الحق ووعدتكم فأخلفتكم وما كان لي عليكم من سلطان إلا أن دعوتكم فاستجبتم لي فلا تلوموني ولوموا أنفسكم ما أنا بمصرخكم وما أنتم بمصرخي إني كفرت بما أشركتمون من قبل إن الظالمين لهم عذاب أليم (Ⅳ)
- وَقالَ الشَّيطٰنُ لَمّا قُضِىَ الأَمرُ إِنَّ اللَّهَ وَعَدَكُم وَعدَ الحَقِّ وَوَعَدتُكُم فَأَخلَفتُكُم ۖ وَما كانَ لِىَ عَلَيكُم مِن سُلطٰنٍ إِلّا أَن دَعَوتُكُم فَاستَجَبتُم لى ۖ فَلا تَلومونى وَلوموا أَنفُسَكُم ۖ ما أَنا۠ بِمُصرِخِكُم وَما أَنتُم بِمُصرِخِىَّ ۖ إِنّى كَفَرتُ بِما أَشرَكتُمونِ مِن قَبلُ ۗ إِنَّ الظّٰلِمينَ لَهُم عَذابٌ أَليمٌ (Ⅴ)
- Satan dit, une fois le décret accompli : Allah vous a fait une promesse fondée sur la vérité ; je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue. Mais je n’avais sur vous aucune autorité, sinon de vous appeler [au mal], et vous y avez répondu favorablement. Ne me tenez pas rigueur, mais tenez-vous rigueur à vous-mêmes. Désormais, je ne vous suis d’aucun secours et vous ne m’êtes d’aucun secours non plus. J’ai nié les dieux que vous m’associiez naguère. Les injustes auront, certes, un cruel châtiment. (Ⅵ)
- et Satan dit, le décret une fois consommé : « Dieu vous a fait promesse de vérité. Moi je vous en ai fait une, à laquelle j’ai manqué. Je n’avais sur vous d’autre pouvoir que de vous appeler : or vous exécutiez. Ne vous en prenez donc pas à moi, mais à vous-mêmes. Je ne vous porterai pas plus secours que vous à moi. Je renie d’avoir été naguère, par vous, associé à Dieu ». — Aux iniques un châtiment de douleur !... (Ⅶ)
- Le Démon dit, quand l’Ordre fut édicté : « Allah vous a fait une promesse de vérité, tandis que moi je vous ai fait une promesse à laquelle j’ai failli envers vous. Je n’avais sur vous aucune puissance, sauf de vous appeler et que vous me répondiez. Ne me blâmez donc point, mais blâmez-vous vous-mêmes ! Je ne suis pas un secours pour vous et vous n'êtes point un secours pour moi. J’ai été incrédule en ceux que vous m’associiez antérieurement. » Les Injustes auront un Tourment cruel, (Ⅷ)
14. 23  
وَأُدْخِلَ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا بِإِذْنِ رَبِّهِمْ ۖ تَحِيَّتُهُمْ فِيهَا سَلَامٌ
- Waodkhila allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati jannatin tajree min tahtiha alanharu khalideena feeha biithni rabbihim tahiyyatuhum feeha salamun (Ⅰ)
- Ceux qui, en revanche, auront cru et pratiqué de bonnes œuvres seront admis dans des Jardins arrosés d’eaux vives et où leur séjour sera éternel, par la volonté de leur Seigneur. Ils y seront accueillis par ces mots : « Paix à vous ! Salâm ! » (Ⅱ)
- Ceux qui croient [en DIEU Unique] et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU] seront introduits dans les jardins [de bienfaits] en bas desquels les rivières [de bonheurs] coulent. Avec la permission (par la volonté) de leur Seigneur, ils y seront éternels. Ils y seront reçus par Salâm (paix) [venant de DIEU]. (Ⅲ)
- وأدخل الذين آمنوا وعملوا الصالحات جنات تجري من تحتها الأنهار خالدين فيها بإذن ربهم تحيتهم فيها سلام (Ⅳ)
- وَأُدخِلَ الَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ جَنّٰتٍ تَجرى مِن تَحتِهَا الأَنهٰرُ خٰلِدينَ فيها بِإِذنِ رَبِّهِم ۖ تَحِيَّتُهُم فيها سَلٰمٌ (Ⅴ)
- Et ceux qui ont cru et qui ont accompli de bonnes choses sont entrés dans des jardins où coulent en dessous des rivières. Ils y resteront éternellement avec la permission de leur Seigneur. « Paix » sera leur salutation. (Ⅵ)
- — On fait entrer ceux qui ont cru, effectué les œuvres salutaires dans les jardins d’au-dessous desquels coulent des ruisseaux, et où ils seront éternels par ordre de leur Seigneur : ils y sont accueillis par un salut... (Ⅶ)
- tandis que ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies auront des jardins sous lesquels couleront des ruisseaux. Là, immortels avec la permission d’Allah, ils seront accueillis par [le mot] : « Salut ! » (Ⅷ)
14. 24  
أَلَمْ تَرَ كَيْفَ ضَرَبَ اللَّهُ مَثَلًا كَلِمَةً طَيِّبَةً كَشَجَرَةٍ طَيِّبَةٍ أَصْلُهَا ثَابِتٌ وَفَرْعُهَا فِي السَّمَاءِ
- Alam tara kayfa daraba Allahu mathalan kalimatan tayyibatan kashajaratin tayyibatin asluha thabitun wafarAAuha fee alssamai (Ⅰ)
- Vois-tu à quoi le Seigneur compare, à titre d’exemple, la bonne parole ? C’est à un bel arbre dont les racines se fixent solidement dans le sol et dont la ramure s’élance vers le ciel, (Ⅱ)
- Ne vois-tu pas comment DIEU compare la bonne parole à un bon arbre dont la racine tient ferme et dont le branchage est dans le ciel ? (Ⅲ)
- ألم تر كيف ضرب الله مثلا كلمة طيبة كشجرة طيبة أصلها ثابت وفرعها في السماء (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ كَيفَ ضَرَبَ اللَّهُ مَثَلًا كَلِمَةً طَيِّبَةً كَشَجَرَةٍ طَيِّبَةٍ أَصلُها ثابِتٌ وَفَرعُها فِى السَّماءِ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas comment Allah donne Ses paraboles : une parole excellente donnée en image comme un arbre épanoui, dont la racine est solidement ancrée, et ses branchages au ciel ? (Ⅵ)
- N’as-tu pas considéré comment Dieu tire semblance d’une parole bonne ? Ainsi du bon arbre dont la racine est ferme, la ramure dans le ciel (Ⅶ)
- N’as-tu point vu comment Allah propose en parabole une parole excellente ? [Elle est] semblable à un arbre excellent, dont la racine est solide, la ramure en plein ciel (Ⅷ)
14. 25  
تُؤْتِي أُكُلَهَا كُلَّ حِينٍ بِإِذْنِ رَبِّهَا ۗ وَيَضْرِبُ اللَّهُ الْأَمْثَالَ لِلنَّاسِ لَعَلَّهُمْ يَتَذَكَّرُونَ
- Tutee okulaha kulla heenin biithni rabbiha wayadribu Allahu alamthala lilnnasi laAAallahum yatathakkaroona (Ⅰ)
- en produisant, par la grâce de son Seigneur, des fruits à chaque instant. Dieu propose ainsi des paraboles aux hommes pour les amener à réfléchir. (Ⅱ)
- [Le bon arbre] donne ses fruits à tout moment avec la permission de son Seigneur. DIEU propose des paraboles aux hommes afin qu’ils réfléchissent. (Ⅲ)
- تؤتي أكلها كل حين بإذن ربها ويضرب الله الأمثال للناس لعلهم يتذكرون (Ⅳ)
- تُؤتى أُكُلَها كُلَّ حينٍ بِإِذنِ رَبِّها ۗ وَيَضرِبُ اللَّهُ الأَمثالَ لِلنّاسِ لَعَلَّهُم يَتَذَكَّرونَ (Ⅴ)
- Un arbre qui donne tout le temps des fruits abondants, en vertu de la permission d’Allah. Allah donne des exemples aux hommes dans l’espoir qu’ils réfléchissent. (Ⅵ)
- et qui donne ses nourritures en toute saison, par licence de son Seigneur… — Dieu use de semblances à l’intention des humains, escomptant qu’ils méditent (Ⅶ)
- et les fruits abondants en toute saison, avec la permission d’Allah. Allah propose des paraboles aux Hommes [afin que], peut-être, ils s’amendent. (Ⅷ)
14. 26  
وَمَثَلُ كَلِمَةٍ خَبِيثَةٍ كَشَجَرَةٍ خَبِيثَةٍ اجْتُثَّتْ مِن فَوْقِ الْأَرْضِ مَا لَهَا مِن قَرَارٍ
- Wamathalu kalimatin khabeethatin kashajaratin khabeethatin ijtuththat min fawqi alardi ma laha min qararin (Ⅰ)
- Au contraire, une méchante parole est semblable à un arbre nuisible qui se développe à ras du sol, sans jamais y avoir une attache solide. (Ⅱ)
- Et la mauvaise parole est comme un mauvais arbre qui a été déraciné de la surface de la terre, il n’a nulle tenue. (Ⅲ)
- ومثل كلمة خبيثة كشجرة خبيثة اجتثت من فوق الأرض ما لها من قرار (Ⅳ)
- وَمَثَلُ كَلِمَةٍ خَبيثَةٍ كَشَجَرَةٍ خَبيثَةٍ اجتُثَّت مِن فَوقِ الأَرضِ ما لَها مِن قَرارٍ (Ⅴ)
- Une parole hypocrite est comme un arbre stérile que l’on a coupé à même la racine et qui n’a plus d’assise. (Ⅵ)
- ... et la semblance (tirée) d’une parole néfaste est celle d’un arbre néfaste, qui s’arrache de la croûte du terrain, faute d’assises. (Ⅶ)
- Une parole mauvaise est à l’image d’un mauvais arbre qui rampe à ras de terre mais n’a point de base sûre. (Ⅷ)
14. 27  
يُثَبِّتُ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا بِالْقَوْلِ الثَّابِتِ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَفِي الْآخِرَةِ ۖ وَيُضِلُّ اللَّهُ الظَّالِمِينَ ۚ وَيَفْعَلُ اللَّهُ مَا يَشَاءُ
- Yuthabbitu Allahu allatheena amanoo bialqawli alththabiti fee alhayati alddunya wafee alakhirati wayudillu Allahu alththalimeena wayafAAalu Allahu ma yashao (Ⅰ)
- Dieu affermit ainsi les croyants par de fermes propos dans la vie présente et dans la vie future, et Il égare les méchants, car Sa volonté doit toujours s’accomplir. (Ⅱ)
- DIEU affermit [les pas et les cœurs de] ceux qui croient [en Lui], par la parole ferme, ici-bas et dans l’au-delà. DIEU égare (n’approuve pas et délaisse) les injustes [obstinés]. DIEU fait ce qu’Il veut (parfaitement juste). (Ⅲ)
- يثبت الله الذين آمنوا بالقول الثابت في الحياة الدنيا وفي الآخرة ويضل الله الظالمين ويفعل الله ما يشاء (Ⅳ)
- يُثَبِّتُ اللَّهُ الَّذينَ ءامَنوا بِالقَولِ الثّابِتِ فِى الحَيوٰةِ الدُّنيا وَفِى الءاخِرَةِ ۖ وَيُضِلُّ اللَّهُ الظّٰلِمينَ ۚ وَيَفعَلُ اللَّهُ ما يَشاءُ (Ⅴ)
- Allah affermit ceux qui ont cru à la Parole fondée sur la vie immédiate et sur la vie dernière, et Il égare les coupables. Allah fait ce qu’Il veut. (Ⅵ)
- Dieu affermit les croyants par le ferme langage dans la vie d’ici-bas et dans la vie dernière ; Il égare les iniques ; Il opère tout ce qu’Il veut. (Ⅶ)
- Allah affermit ceux qui ont cru en la Ferme Parole (qawl) sur la Vie Immédiate et la [Vie] Dernière, alors qu’Allah égare les Injustes. Allah fait ce qu’Il veut. (Ⅷ)
14. 28  
۞ أَلَمْ تَرَ إِلَى الَّذِينَ بَدَّلُوا نِعْمَتَ اللَّهِ كُفْرًا وَأَحَلُّوا قَوْمَهُمْ دَارَ الْبَوَارِ
- Alam tara ila allatheena baddaloo niAAmata Allahi kufran waahalloo qawmahum dara albawari (Ⅰ)
- As-tu songé à ceux qui troquent les bienfaits de Dieu contre l’ingratitude et qui causent la perte de leurs peuples en les exposant (Ⅱ)
- Ne vois-tu pas ceux (les dirigeants injustes,...) qui échangent les bienfaits de DIEU contre l’impiété et mettent leur peuple dans une situation de perdition ? (Ⅲ)
- ألم تر إلى الذين بدلوا نعمت الله كفرا وأحلوا قومهم دار البوار (Ⅳ)
- ۞ أَلَم تَرَ إِلَى الَّذينَ بَدَّلوا نِعمَتَ اللَّهِ كُفرًا وَأَحَلّوا قَومَهُم دارَ البَوارِ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas ceux qui ont transformé en incroyance la bénédiction d’Allah et qui ont établi leur demeure dans la perdition ? (Ⅵ)
- N’as-tu pas considéré ceux qui échangent les bienfaits de Dieu contre un déni, installent leur peuple dans la demeure de perdition (Ⅶ)
- N’as-tu point vu ceux qui échangent le bienfait d’Allah contre de l’ingratitude et établissent leur peuple dans la Demeure de la Perdition ? (Ⅷ)
14. 29  
جَهَنَّمَ يَصْلَوْنَهَا ۖ وَبِئْسَ الْقَرَارُ
- Jahannama yaslawnaha wabisa alqararu (Ⅰ)
- aux flammes ardentes de l’Enfer ? Et combien horrible sera leur séjour ! (Ⅱ)
- [C’est] l’Enfer (résultat de leurs crimes) qu’ils affronteront, quelle désagréable demeure ! (Ⅲ)
- جهنم يصلونها وبئس القرار (Ⅳ)
- جَهَنَّمَ يَصلَونَها ۖ وَبِئسَ القَرارُ (Ⅴ)
- C’est la géhenne qu’ils fréquenteront, quel triste séjour ! (Ⅵ)
- dans la Géhenne où ils brûleront, assise exécrable ! (Ⅶ)
- [C’est] la Géhenne qu’ils affronteront. Quel détestable séjour ! (Ⅷ)
14. 30  
وَجَعَلُوا لِلَّهِ أَندَادًا لِّيُضِلُّوا عَن سَبِيلِهِ ۗ قُلْ تَمَتَّعُوا فَإِنَّ مَصِيرَكُمْ إِلَى النَّارِ
- WajaAAaloo lillahi andadan liyudilloo AAan sabeelihi qul tamattaAAoo fainna maseerakum ila alnnari (Ⅰ)
- Ils attribuent à Dieu des égaux afin de détourner de Sa Voie leurs semblables. Dis-leur : « Jouissez de cette vie éphémère, car votre destination finale sera l’Enfer ! » (Ⅱ)
- Ils ont donné à DIEU des égaux afin d’égarer [les hommes] du chemin [de DIEU]. Dis[-leur] : « Jouissez [de ce bas monde] ; or, votre retour est vers le Feu ». (Ⅲ)
- وجعلوا لله أندادا ليضلوا عن سبيله قل تمتعوا فإن مصيركم إلى النار (Ⅳ)
- وَجَعَلوا لِلَّهِ أَندادًا لِيُضِلّوا عَن سَبيلِهِ ۗ قُل تَمَتَّعوا فَإِنَّ مَصيرَكُم إِلَى النّارِ (Ⅴ)
- Ils ont donné à Allah des égaux afin d’égarer les croyants de Son chemin. Dis-leur : Jouissez pleinement de cette vie, car votre séjour est le Feu ! (Ⅵ)
- ils donnent à Dieu des égaux, pour fourvoyer les autres de Son chemin. Dis : « Jouissez donc. Votre destination est le Feu ». (Ⅶ)
- Ils ont donné des égaux à Allah pour égarer hors de Son Chemin. Dis[-leur] : « Jouissez [de cette vie], car votre devenir est le Feu ! » (Ⅷ)
14. 31  
قُل لِّعِبَادِيَ الَّذِينَ آمَنُوا يُقِيمُوا الصَّلَاةَ وَيُنفِقُوا مِمَّا رَزَقْنَاهُمْ سِرًّا وَعَلَانِيَةً مِّن قَبْلِ أَن يَأْتِيَ يَوْمٌ لَّا بَيْعٌ فِيهِ وَلَا خِلَالٌ
- Qul liAAibadiya allatheena amanoo yuqeemoo alssalata wayunfiqoo mimma razaqnahum sirran waAAalaniyatan min qabli an yatiya yawmun la bayAAun feehi wala khilalun (Ⅰ)
- Et recommande à Mes serviteurs qui ont cru d’observer la salât et de faire l’aumône, en secret et en public, sur les biens que Nous leur avons accordés, avant que ne vienne un jour où il n’y aura plus ni rachat ni faveur. (Ⅱ)
- Dis à Mes adorateurs croyants d’accomplir la Prière et de donner l’Aumône en secret et en public, de ce que Nous leur avons donné, avant que n’arrive un Jour où il n’y aura ni rachat ni amitié. (Ⅲ)
- قل لعبادي الذين آمنوا يقيموا الصلاة وينفقوا مما رزقناهم سرا وعلانية من قبل أن يأتي يوم لا بيع فيه ولا خلال (Ⅳ)
- قُل لِعِبادِىَ الَّذينَ ءامَنوا يُقيمُوا الصَّلوٰةَ وَيُنفِقوا مِمّا رَزَقنٰهُم سِرًّا وَعَلانِيَةً مِن قَبلِ أَن يَأتِىَ يَومٌ لا بَيعٌ فيهِ وَلا خِلٰلٌ (Ⅴ)
- Dis à Mes serviteurs qui ont cru de prier et de dépenser des biens que Nous leur avons accordés, tant discrètement que publiquement, avant que ne survienne le jour où il n’y aura ni commerce ni connivence. (Ⅵ)
- Dis à Mes adorateurs, qui sont croyants, (de continuer) à accomplir la prière, à faire dépense sur Notre attribution, en secret comme en public, avant que n’advienne un Jour où il n’y aura plus valeur d’échange ni surenchère d’ami... (Ⅶ)
- Dis à Mes serviteurs qui sont croyants, d’accomplir la Prière et de faire dépense en secret et en public, sur ce que Nous leur avons attribué, avant que ne vienne un jour où il n’existera ni troc ni fraternité. (Ⅷ)
14. 32  
اللَّهُ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ وَأَنزَلَ مِنَ السَّمَاءِ مَاءً فَأَخْرَجَ بِهِ مِنَ الثَّمَرَاتِ رِزْقًا لَّكُمْ ۖ وَسَخَّرَ لَكُمُ الْفُلْكَ لِتَجْرِيَ فِي الْبَحْرِ بِأَمْرِهِ ۖ وَسَخَّرَ لَكُمُ الْأَنْهَارَ
- Allahu allathee khalaqa alssamawati waalarda waanzala mina alssamai maan faakhraja bihi mina alththamarati rizqan lakum wasakhkhara lakumu alfulka litajriya fee albahri biamrihi wasakhkhara lakumu alanhara (Ⅰ)
- C’est Dieu qui a créé les Cieux et la Terre. C’est Lui qui fait descendre du ciel une eau grâce à laquelle Il fait produire des fruits pour vous nourrir. C’est Lui qui a mis à votre service les vaisseaux qui, par Son ordre, voguent sur la mer, comme Il a mis à votre service les rivières. (Ⅱ)
- DIEU est Celui qui a créé les cieux et la terre (leur être, les lois qui y règnent, leurs sciences, leurs buts, etc.) Il a fait descendre du ciel une eau par laquelle Il a produit des fruits pour vous nourrir. Il a mis à votre service le bateau qui, par Son ordre (Sa volonté), vogue sur la mer. Il a mis à votre service les rivières. (Ⅲ)
- الله الذي خلق السماوات والأرض وأنزل من السماء ماء فأخرج به من الثمرات رزقا لكم وسخر لكم الفلك لتجري في البحر بأمره وسخر لكم الأنهار (Ⅳ)
- اللَّهُ الَّذى خَلَقَ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضَ وَأَنزَلَ مِنَ السَّماءِ ماءً فَأَخرَجَ بِهِ مِنَ الثَّمَرٰتِ رِزقًا لَكُم ۖ وَسَخَّرَ لَكُمُ الفُلكَ لِتَجرِىَ فِى البَحرِ بِأَمرِهِ ۖ وَسَخَّرَ لَكُمُ الأَنهٰرَ (Ⅴ)
- Allah a créé les cieux et la terre. Du ciel, Il a fait descendre de l’eau. Grâce à quoi, Il fait mûrir les fruits qui vous nourrissent. Il a mis à votre service les vaisseaux qui voguent sur la mer. Il vous a assujetti les rivières. (Ⅵ)
- C’est Dieu qui a créé les cieux et la terre et fait descendre du ciel une eau, dont Il tire certains fruits pour votre attribution, met à votre service les bateaux pour courir la mer avec Sa permission, à votre service les rivières (Ⅶ)
- Allah est celui qui a créé les cieux et la terre, [qui] a fait descendre du ciel une eau par laquelle Il fait pousser des fruits formant une attribution pour vous. Il vous a soumis le vaisseau afin que celui-ci, sur Son ordre, vogue sur la mer. Il vous a soumis les rivières. (Ⅷ)
14. 33  
وَسَخَّرَ لَكُمُ الشَّمْسَ وَالْقَمَرَ دَائِبَيْنِ ۖ وَسَخَّرَ لَكُمُ اللَّيْلَ وَالنَّهَارَ
- Wasakhkhara lakumu alshshamsa waalqamara daibayni wasakhkhara lakumu allayla waalnnahara (Ⅰ)
- Et c’est pour vous aussi qu’Il a assujetti le Soleil et la Lune à une gravitation perpétuelle, de même qu’Il a mis à votre service la nuit et le jour. (Ⅱ)
- Il a mis à votre service le soleil et la lune avec une révolution perpétuelle [et renouvelée]. Il a mis à votre service la nuit et le jour. (Ⅲ)
- وسخر لكم الشمس والقمر دائبين وسخر لكم الليل والنهار (Ⅳ)
- وَسَخَّرَ لَكُمُ الشَّمسَ وَالقَمَرَ دائِبَينِ ۖ وَسَخَّرَ لَكُمُ الَّيلَ وَالنَّهارَ (Ⅴ)
- Et, pour vous, Il a assujetti le soleil et la lune à une perpétuelle révolution. Il vous a assujetti la nuit et le jour. (Ⅵ)
- met à votre service le soleil et la lune en leur persévérance, à votre service la nuit et le jour (Ⅶ)
- Il vous a soumis le soleil, la lune qui gravitent. Il vous a soumis la nuit et le jour. (Ⅷ)
14. 34  
وَآتَاكُم مِّن كُلِّ مَا سَأَلْتُمُوهُ ۚ وَإِن تَعُدُّوا نِعْمَتَ اللَّهِ لَا تُحْصُوهَا ۗ إِنَّ الْإِنسَانَ لَظَلُومٌ كَفَّارٌ
- Waatakum min kulli ma saaltumoohu wain taAAuddoo niAAmata Allahi la tuhsooha inna alinsana lathaloomun kaffarun (Ⅰ)
- Il a accédé à presque toutes vos demandes, au point que si vous essayez de compter les bienfaits du Seigneur, vous ne sauriez les énumérer. Mais l’homme est pétri d’injustice et d’ingratitude. (Ⅱ)
- Il vous a accordé [une bonne partie] de tout ce que vous Lui avez demandé. Si vous énumérez les dons [venant] de DIEU, vous ne saurez les dénombrer [tous]. L’homme [non-éduqué] est vraiment très injuste, très ingrat. (Ⅲ)
- وآتاكم من كل ما سألتموه وإن تعدوا نعمت الله لا تحصوها إن الإنسان لظلوم كفار (Ⅳ)
- وَءاتىٰكُم مِن كُلِّ ما سَأَلتُموهُ ۚ وَإِن تَعُدّوا نِعمَتَ اللَّهِ لا تُحصوها ۗ إِنَّ الإِنسٰنَ لَظَلومٌ كَفّارٌ (Ⅴ)
- Il vous a donné tout ce que vous Lui avez demandé. Et même si vous comptiez tous les bienfaits de Dieu, vous n’y parviendriez pas. L’homme est injuste et mécréant. (Ⅵ)
- et vous donne une part de tout ce que vous demandez. Si vous dénombriez les bienfaits de Dieu, vous n’en feriez pas le compte — Mais l’homme est enclin à l’iniquité, au déni. (Ⅶ)
- Il vous a donné tout ce que vous avez demandé. Si vous comptiez les bienfaits d'Allah, vous ne sauriez les dénombrer. [Mais] en vérité, l’Homme est très injuste et très ingrat. (Ⅷ)
14. 35  
وَإِذْ قَالَ إِبْرَاهِيمُ رَبِّ اجْعَلْ هَٰذَا الْبَلَدَ آمِنًا وَاجْنُبْنِي وَبَنِيَّ أَن نَّعْبُدَ الْأَصْنَامَ
- Waith qala ibraheemu rabbi ijAAal hatha albalada aminan waojnubnee wabaniyya an naAAbuda alasnama (Ⅰ)
- » Seigneur, implora Abraham, fais de cette cité un havre de paix ! Préserve-moi ainsi que ma descendance de l’adoration des idoles (Ⅱ)
- [Prophète, rappelle à tout le monde] lorsque Abraham dit : « Seigneur, fais de cette cité un [asile] sûr, et préserve[-nous,] moi et mes enfants d’adorer les idoles. (Ⅲ)
- وإذ قال إبراهيم رب اجعل هذا البلد آمنا واجنبني وبني أن نعبد الأصنام (Ⅳ)
- وَإِذ قالَ إِبرٰهيمُ رَبِّ اجعَل هٰذَا البَلَدَ ءامِنًا وَاجنُبنى وَبَنِىَّ أَن نَعبُدَ الأَصنامَ (Ⅴ)
- C’est alors qu’Abraham dit : Ô Seigneur, fais en sorte que ce pays soit sûr ! Éloigne-moi, ainsi que mes fils, de l’adoration des idoles. (Ⅵ)
- Lors Abraham dit : « Mon Seigneur, rends cet endroit sûr, éloigne-moi, ainsi que mes enfants, de l’adoration des idoles (Ⅶ)
- Et quand Abraham dit : « Seigneur ! rends cette Ville sûre et détourne-nous, moi et mes fils, d’adorer les idoles ! (Ⅷ)
14. 36  
رَبِّ إِنَّهُنَّ أَضْلَلْنَ كَثِيرًا مِّنَ النَّاسِ ۖ فَمَن تَبِعَنِي فَإِنَّهُ مِنِّي ۖ وَمَنْ عَصَانِي فَإِنَّكَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
- Rabbi innahunna adlalna katheeran mina alnnasi faman tabiAAanee fainnahu minnee waman AAasanee fainnaka ghafoorun raheemun (Ⅰ)
- qui ont, Seigneur, égaré un grand nombre d’hommes ! Quiconque me suivra sera des miens. Mais quiconque me désobéira… Seigneur, Tu es Clément et Miséricordieux. (Ⅱ)
- Seigneur, elles ont égaré beaucoup d’hommes. Celui qui me suivra sera des miens, mais celui qui me désobéit [Tu connais les hommes], Tu es Celui qui pardonne, Très-Miséricordieux (Tu accordes aux croyants les biens particuliers). (Ⅲ)
- رب إنهن أضللن كثيرا من الناس فمن تبعني فإنه مني ومن عصاني فإنك غفور رحيم (Ⅳ)
- رَبِّ إِنَّهُنَّ أَضلَلنَ كَثيرًا مِنَ النّاسِ ۖ فَمَن تَبِعَنى فَإِنَّهُ مِنّى ۖ وَمَن عَصانى فَإِنَّكَ غَفورٌ رَحيمٌ (Ⅴ)
- Ô Seigneur, elles ont détourné un grand nombre de gens. Or, celui qui suit ma voie fait partie de nous, tandis que celui qui me désobéit, Tu es celui qui pardonne et qui est miséricordieux. (Ⅵ)
- Mon Seigneur, que d’humains n’ont-elles pas égarés ! Qui me suivra sera des miens. Qui me désobéira… — Tu es Tout pardon, Miséricordieux. (Ⅶ)
- Elles ont, Seigneur !, égaré beaucoup d’Hommes. Celui qui me suivra sera [issu] de moi, mais qui me désobéira... Car Tu es absoluteur et miséricordieux. (Ⅷ)
14. 37  
رَّبَّنَا إِنِّي أَسْكَنتُ مِن ذُرِّيَّتِي بِوَادٍ غَيْرِ ذِي زَرْعٍ عِندَ بَيْتِكَ الْمُحَرَّمِ رَبَّنَا لِيُقِيمُوا الصَّلَاةَ فَاجْعَلْ أَفْئِدَةً مِّنَ النَّاسِ تَهْوِي إِلَيْهِمْ وَارْزُقْهُم مِّنَ الثَّمَرَاتِ لَعَلَّهُمْ يَشْكُرُونَ
- Rabbana innee askantu min thurriyyatee biwadin ghayri thee zarAAin AAinda baytika almuharrami rabbana liyuqeemoo alssalata faijAAal afidatan mina alnnasi tahwee ilayhim waorzuqhum mina alththamarati laAAallahum yashkuroona (Ⅰ)
- Seigneur, j’ai installé une partie de mes descendants dans une vallée sans culture, auprès de Ton oratoire sacré afin, Seigneur, qu’ils puissent accomplir la salât ! Seigneur, dispose en leur faveur les cœurs d’un certain nombre d’hommes ! Veille à leur procurer des fruits pour leur subsistance. Peut-être seront-ils reconnaissants. (Ⅱ)
- Seigneur, j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta maison sacrée (Kacba), notre Seigneur, pour qu’ils accomplissent la Prière. Fais que les cœurs [purs] éprouvent de l’affection pour eux, nourris-les de fruits, afin qu’ils soient reconnaissants. (Ⅲ)
- ربنا إني أسكنت من ذريتي بواد غير ذي زرع عند بيتك المحرم ربنا ليقيموا الصلاة فاجعل أفئدة من الناس تهوي إليهم وارزقهم من الثمرات لعلهم يشكرون (Ⅳ)
- رَبَّنا إِنّى أَسكَنتُ مِن ذُرِّيَّتى بِوادٍ غَيرِ ذى زَرعٍ عِندَ بَيتِكَ المُحَرَّمِ رَبَّنا لِيُقيمُوا الصَّلوٰةَ فَاجعَل أَفـِٔدَةً مِنَ النّاسِ تَهوى إِلَيهِم وَارزُقهُم مِنَ الثَّمَرٰتِ لَعَلَّهُم يَشكُرونَ (Ⅴ)
- Notre Seigneur ! J’ai installé une partie de ma descendance dans une vallée stérile, non loin de ta Maison sacrée. Ô notre Seigneur, cela en vue de la prière. Fais en sorte qu’une partie des gens aient le cœur qui s’incline ; octroie-leur quelques bienfaits afin qu’ils se sustentent, peut-être seront-ils reconnaissants. (Ⅵ)
- — ... Notre Seigneur, j’ai fixé une partie de ma progéniture dans une dépression impropre aux cultures, juste auprès de Ta Maison consacrée, notre Seigneur, pour qu’ils accomplissent la prière. Fais que des cœurs humains vers eux se précipitent. Fais-leur attribution des fruits : j’espère qu’ils en seront reconnaissants (Ⅶ)
- Seigneur ! j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans culture, auprès de Ton Temple rendu sacré. Seigneur ! [je l’ai fait] pour qu’ils accomplissent la Prière. Fais que des cœurs, chez les Hommes, s’inclinent vers eux ! Attribue-leur des fruits ! Peut-être seront-ils reconnaissants ! (Ⅷ)
14. 38  
رَبَّنَا إِنَّكَ تَعْلَمُ مَا نُخْفِي وَمَا نُعْلِنُ ۗ وَمَا يَخْفَىٰ عَلَى اللَّهِ مِن شَيْءٍ فِي الْأَرْضِ وَلَا فِي السَّمَاءِ
- Rabbana innaka taAAlamu ma nukhfee wama nuAAlinu wama yakhfa AAala Allahi min shayin fee alardi wala fee alssamai (Ⅰ)
- Seigneur, Tu connais toutes nos pensées, des plus patentes aux plus intimes, car il n’y a rien qui soit caché à Dieu, ni sur Terre ni au Ciel. (Ⅱ)
- Seigneur, Tu connais ce que nous cachons et ce que nous divulguons. Rien n’est caché à DIEU sur la terre ni dans le ciel. (Ⅲ)
- ربنا إنك تعلم ما نخفي وما نعلن وما يخفى على الله من شيء في الأرض ولا في السماء (Ⅳ)
- رَبَّنا إِنَّكَ تَعلَمُ ما نُخفى وَما نُعلِنُ ۗ وَما يَخفىٰ عَلَى اللَّهِ مِن شَيءٍ فِى الأَرضِ وَلا فِى السَّماءِ (Ⅴ)
- Notre Seigneur ! Tu sais ce que nous cachons et ce que nous déclarons, car rien ne peut être caché à Dieu, ni sur terre ni au ciel. (Ⅵ)
- notre Seigneur, Tu connais ce que nous cachons comme ce que nous publions ». — Rien ne peut se cacher à Dieu ni sur la terre ni dans les cieux. (Ⅶ)
- Seigneur ! Tu sais ce que nous cachons et ce que nous divulguons. Rien n’est caché à Allah sur la terre ni dans le ciel. (Ⅷ)
14. 39  
الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِي وَهَبَ لِي عَلَى الْكِبَرِ إِسْمَاعِيلَ وَإِسْحَاقَ ۚ إِنَّ رَبِّي لَسَمِيعُ الدُّعَاءِ
- Alhamdu lillahi allathee wahaba lee AAala alkibari ismaAAeela waishaqa inna rabbee lasameeAAu aldduAAai (Ⅰ)
- Béni soit Ton nom, Seigneur, Toi qui m’as gratifié d’Ismaël et d’Isaac, malgré mon grand âge ! Mon Seigneur est si prompt à entendre les prières ! (Ⅱ)
- Louange à DIEU, qui m’a fait don, dans ma vieillesse, d’Ismaël et d’Isaac. Certes, mon Seigneur entend la prière. (Ⅲ)
- الحمد لله الذي وهب لي على الكبر إسماعيل وإسحاق إن ربي لسميع الدعاء (Ⅳ)
- الحَمدُ لِلَّهِ الَّذى وَهَبَ لى عَلَى الكِبَرِ إِسمٰعيلَ وَإِسحٰقَ ۚ إِنَّ رَبّى لَسَميعُ الدُّعاءِ (Ⅴ)
- Louange à Dieu qui m’a donné sur le tard Ismaël et Isaac, mon Seigneur étant Celui qui exauce les vœux. (Ⅵ)
- — « Louange à Dieu qui, malgré la vieillesse, m’a accordé Ismaël et Isaac. Mon Seigneur est Enclin à exaucer l’invocation (Ⅶ)
- Louange à Allah, qui, malgré ma vieillesse, m’a accordé Ismaël et Isaac ! En vérité, mon Seigneur entend certes bien la prière (du‘â’) ! (Ⅷ)
14. 40  
رَبِّ اجْعَلْنِي مُقِيمَ الصَّلَاةِ وَمِن ذُرِّيَّتِي ۚ رَبَّنَا وَتَقَبَّلْ دُعَاءِ
- Rabbi ijAAalnee muqeema alssalati wamin thurriyyatee rabbana wtaqabbal duAAai (Ⅰ)
- Seigneur ! Fais que je sois assidu à la salât, ainsi qu’une partie de ma descendance ! Seigneur, veuille exaucer ma prière ! (Ⅱ)
- Seigneur, fais que j’accomplisse la Prière et que ma descendance [l’accomplisse aussi] ; notre Seigneur, exauce ma prière ! (Ⅲ)
- رب اجعلني مقيم الصلاة ومن ذريتي ربنا وتقبل دعاء (Ⅳ)
- رَبِّ اجعَلنى مُقيمَ الصَّلوٰةِ وَمِن ذُرِّيَّتى ۚ رَبَّنا وَتَقَبَّل دُعاءِ (Ⅴ)
- Ô mon Seigneur, fais en sorte que je tienne mes prières, ainsi qu’une partie de ma progéniture. Ô notre Seigneur, entends ma prière. (Ⅵ)
- Mon Seigneur, fais de moi celui qui accomplit la prière, fais-le aussi de mes descendants, notre Seigneur, accepte mon invocation (Ⅶ)
- Seigneur, fais de moi celui qui accomplit la Prière, [et qu’il en soit ainsi] de ma descendance, ô Seigneur ! et accepte ma prière (du‘â’) ! (Ⅷ)
14. 41  
رَبَّنَا اغْفِرْ لِي وَلِوَالِدَيَّ وَلِلْمُؤْمِنِينَ يَوْمَ يَقُومُ الْحِسَابُ
- Rabbana ighfir lee waliwalidayya walilmumineena yawma yaqoomu alhisabu (Ⅰ)
- Seigneur ! Accorde-moi Ton pardon, ainsi qu’à mon père, à ma mère et à tous les croyants, au Jour du compte final ! » (Ⅱ)
- Seigneur, le Jour où se dressera le compte [final] pardonne[-nous,] à moi, à mon père et à ma mère et aux croyants ». (Ⅲ)
- ربنا اغفر لي ولوالدي وللمؤمنين يوم يقوم الحساب (Ⅳ)
- رَبَّنَا اغفِر لى وَلِوٰلِدَىَّ وَلِلمُؤمِنينَ يَومَ يَقومُ الحِسابُ (Ⅴ)
- Ô notre Seigneur, pardonne-moi, pardonne à mes parents, pardonne aux croyants au jour de la tenue des comptes. (Ⅵ)
- notre Seigneur, pardonne-moi, ainsi qu’à mes parents, et aux croyants, le Jour où se dressera le compte »... (Ⅶ)
- Seigneur, pardonne-moi ainsi qu’à mes père et mère et aux Croyants, au jour où se dressera le Rendement de Compte ! » (Ⅷ)
14. 42  
وَلَا تَحْسَبَنَّ اللَّهَ غَافِلًا عَمَّا يَعْمَلُ الظَّالِمُونَ ۚ إِنَّمَا يُؤَخِّرُهُمْ لِيَوْمٍ تَشْخَصُ فِيهِ الْأَبْصَارُ
- Wala tahsabanna Allaha ghafilan AAamma yaAAmalu alththalimoona innama yuakhkhiruhum liyawmin tashkhasu feehi alabsaru (Ⅰ)
- Ne crois surtout pas que Dieu soit inattentif aux agissements des injustes. Il ne fait que reporter leur châtiment au jour où les regards seront figés d’épouvante, (Ⅱ)
- Ne pense pas que DIEU soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur donne seulement un délai jusqu’au Jour où les regards [de ces gens] se figeront (à cause de leurs injustices) ; (Ⅲ)
- ولا تحسبن الله غافلا عما يعمل الظالمون إنما يؤخرهم ليوم تشخص فيه الأبصار (Ⅳ)
- وَلا تَحسَبَنَّ اللَّهَ غٰفِلًا عَمّا يَعمَلُ الظّٰلِمونَ ۚ إِنَّما يُؤَخِّرُهُم لِيَومٍ تَشخَصُ فيهِ الأَبصٰرُ (Ⅴ)
- Et ne crois pas que Dieu ignore ce que font les injustes, Il ne fait que retarder leur compte jusqu’au jour où les regards seront de nouveau ouverts et figés d’effroi. (Ⅵ)
- — Non, ne crois pas que Dieu reste indifférent aux actions des iniques. Seulement, Il les ajourne au Jour où le regard fixe, hagards, (Ⅶ)
- Ne crois pas [, Prophète !] qu’Allah soit insoucieux de ce que font les Injustes ! Il les recule seulement jusqu’à un jour où leurs yeux seront exorbités [par l’horreur], (Ⅷ)
14. 43  
مُهْطِعِينَ مُقْنِعِي رُءُوسِهِمْ لَا يَرْتَدُّ إِلَيْهِمْ طَرْفُهُمْ ۖ وَأَفْئِدَتُهُمْ هَوَاءٌ
- MuhtiAAeena muqniAAee ruoosihim la yartaddu ilayhim tarfuhum waafidatuhum hawaon (Ⅰ)
- où les damnés seront pris de panique, la tête levée au ciel, les yeux hagards et les cœurs vides ! (Ⅱ)
- ils courront apeurés, la tête levée, les regards figés et les cœurs [évidés comme s’ils étaient] en l’air. (Ⅲ)
- مهطعين مقنعي رءوسهم لا يرتد إليهم طرفهم وأفئدتهم هواء (Ⅳ)
- مُهطِعينَ مُقنِعى رُءوسِهِم لا يَرتَدُّ إِلَيهِم طَرفُهُم ۖ وَأَفـِٔدَتُهُم هَواءٌ (Ⅴ)
- Ils courront alors, les têtes levées, les yeux hagards et leurs cœurs vides. (Ⅵ)
- le col tendu, ils courront, la tête basse, sans pouvoir ciller, le cœur béant... (Ⅶ)
- où [ils viendront] comme des suppliants, la tête immobile, leurs regards ne se portant pas sur eux-mêmes, et le cœur vide. (Ⅷ)
14. 44  
وَأَنذِرِ النَّاسَ يَوْمَ يَأْتِيهِمُ الْعَذَابُ فَيَقُولُ الَّذِينَ ظَلَمُوا رَبَّنَا أَخِّرْنَا إِلَىٰ أَجَلٍ قَرِيبٍ نُّجِبْ دَعْوَتَكَ وَنَتَّبِعِ الرُّسُلَ ۗ أَوَلَمْ تَكُونُوا أَقْسَمْتُم مِّن قَبْلُ مَا لَكُم مِّن زَوَالٍ
- Waanthiri alnnasa yawma yateehimu alAAathabu fayaqoolu allatheena thalamoo rabbana akhkhirna ila ajalin qareebin nujib daAAwataka wanattabiAAi alrrusula awalam takoonoo aqsamtum min qablu ma lakum min zawalin (Ⅰ)
- Avertis donc les hommes du jour où ils seront en face du châtiment et où les injustes diront : « Seigneur, accorde-nous un court délai pour que nous répondions à Ton appel et suivions les prophètes. » – « Quoi ! Ne juriez-vous pas autrefois, leur sera-t-il répondu, qu’il n’y aurait jamais pour vous de transfert hors de vos tombes ? (Ⅱ)
- Avertis les hommes du Jour où le châtiment les atteindra et ceux (impies, idolâtres, planificateurs criminels, etc.) qui auront été injustes diront : « Seigneur, accorde-nous un petit délai, que nous répondions à Ton appel et suivions les Prophètes ». [On leur dira] : « Mais quoi, n’aviez-vous pas juré avant (dans votre vie terrestre) que vous n’auriez pas de déclin ? (Ⅲ)
- وأنذر الناس يوم يأتيهم العذاب فيقول الذين ظلموا ربنا أخرنا إلى أجل قريب نجب دعوتك ونتبع الرسل أولم تكونوا أقسمتم من قبل ما لكم من زوال (Ⅳ)
- وَأَنذِرِ النّاسَ يَومَ يَأتيهِمُ العَذابُ فَيَقولُ الَّذينَ ظَلَموا رَبَّنا أَخِّرنا إِلىٰ أَجَلٍ قَريبٍ نُجِب دَعوَتَكَ وَنَتَّبِعِ الرُّسُلَ ۗ أَوَلَم تَكونوا أَقسَمتُم مِن قَبلُ ما لَكُم مِن زَوالٍ (Ⅴ)
- Avertis les hommes des tourments qui les attendent. Ceux qui ont été injustes diront : Ô notre Seigneur, accorde-nous un court délai. Nous répondrons à Ton appel, nous suivrons les prophètes… N’avez-vous pas juré auparavant que vous ne disparaîtriez pas ? (Ⅵ)
- Donne l’alarme aux humains pour le Jour où leur viendra le châtiment, et que les iniques diront : « Notre Seigneur, ajourne-nous à court délai pour nous laisser répondre à Ton appel en suivant les envoyés ». — Quoi ! n’avez-vous pas juré naguère qu’il n’y aurait pas pour vous de transfert ? (Ⅶ)
- Avertis les Hommes du Jour où le Tourment viendra à eux !, où ceux qui auront été injustes diront : « Seigneur, reporte-nous jusqu’à un terme prochain ! Nous répondrons à Ton appel et suivrons Tes Apôtres. » [Mais il leur sera répondu] : « Eh quoi ! n’aviez-vous point juré, antérieurement, qu’il n’était point pour vous de déclin ? (Ⅷ)
14. 45  
وَسَكَنتُمْ فِي مَسَاكِنِ الَّذِينَ ظَلَمُوا أَنفُسَهُمْ وَتَبَيَّنَ لَكُمْ كَيْفَ فَعَلْنَا بِهِمْ وَضَرَبْنَا لَكُمُ الْأَمْثَالَ
- Wasakantum fee masakini allatheena thalamoo anfusahum watabayyana lakum kayfa faAAalna bihim wadarabna lakumu alamthala (Ⅰ)
- Pourtant, vous avez habité sur les lieux mêmes qu’avaient occupés ceux qui s’étaient fait du tort à eux-mêmes ! Vous n’étiez donc pas sans savoir comment Nous les avions traités, outre les multiples exemples que Nous n’avions cessé de vous prodiguer ! » (Ⅱ)
- Vous vous êtes habités dans les demeures de ceux qui s’étaient fait tort à eux-mêmes et la façon dont Nous les avons traités vous a été connue et Nous vous avions donné des exemples ». (Ⅲ)
- وسكنتم في مساكن الذين ظلموا أنفسهم وتبين لكم كيف فعلنا بهم وضربنا لكم الأمثال (Ⅳ)
- وَسَكَنتُم فى مَسٰكِنِ الَّذينَ ظَلَموا أَنفُسَهُم وَتَبَيَّنَ لَكُم كَيفَ فَعَلنا بِهِم وَضَرَبنا لَكُمُ الأَمثالَ (Ⅴ)
- Vous avez habité les maisons de ceux qui se sont mépris sur eux-mêmes. Vous avez alors constaté comment Nous les avions traités. Ce sont là des exemples qui vous ont été présentés. (Ⅵ)
- et pourtant vous habitiez le site de ceux qui furent iniques envers eux-mêmes, la façon dont Nous les traitâmes vous a été manifestée, et Nous avons usé envers vous de semblances ! (Ⅶ)
- Vous avez habité les habitations de ceux qui s’étaient [avant vous] lésés eux-mêmes, alors que vous était apparu ce que Nous avions fait d’eux et que des exemples vous avaient été proposés par Nous. » (Ⅷ)
14. 46  
وَقَدْ مَكَرُوا مَكْرَهُمْ وَعِندَ اللَّهِ مَكْرُهُمْ وَإِن كَانَ مَكْرُهُمْ لِتَزُولَ مِنْهُ الْجِبَالُ
- Waqad makaroo makrahum waAAinda Allahi makruhum wain kana makruhum litazoola minhu aljibalu (Ⅰ)
- Certes, ils ont ourdi des complots. Mais leurs complots n’échappent pas à Dieu, fussent-ils de taille à déplacer les montagnes. (Ⅱ)
- Ils tramaient des ruses, mais [la décision de la réalisation ou d’annulation de] leur ruse est auprès de DIEU, même si leurs ruses étaient [assez puissantes] pour anéantir les montagnes. (Ⅲ)
- وقد مكروا مكرهم وعند الله مكرهم وإن كان مكرهم لتزول منه الجبال (Ⅳ)
- وَقَد مَكَروا مَكرَهُم وَعِندَ اللَّهِ مَكرُهُم وَإِن كانَ مَكرُهُم لِتَزولَ مِنهُ الجِبالُ (Ⅴ)
- Ils ont comploté, mais tout complot est inscrit auprès d’Allah, même si ce complot est de nature à déplacer les montagnes. (Ⅵ)
- — Quelque machination qu’ils aient machinées, elles ne firent que s’inscrire en Dieu, fussent-elles de taille à faire bouger les montagnes (Ⅶ)
- Ces Impies ont machiné une machination et leur machination est [inscrite] auprès d’Allah. Leur machination [pourtant] a été telle que les monts en eussent été ébranlés. (Ⅷ)
14. 47  
فَلَا تَحْسَبَنَّ اللَّهَ مُخْلِفَ وَعْدِهِ رُسُلَهُ ۗ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ ذُو انتِقَامٍ
- Fala tahsabanna Allaha mukhlifa waAAdihi rusulahu inna Allaha AAazeezun thoo intiqamin (Ⅰ)
- Ne pense surtout pas que Dieu puisse manquer à Sa promesse envers Ses prophètes. En vérité, Dieu est Puissant et Terrible quand Il sévit. (Ⅱ)
- Ne pense pas que DIEU manque à Sa promesse envers Ses prophètes. DIEU est Puissant honoré [et] Maître de la vengeance (Il punit justement et châtie les injustes). (Ⅲ)
- فلا تحسبن الله مخلف وعده رسله إن الله عزيز ذو انتقام (Ⅳ)
- فَلا تَحسَبَنَّ اللَّهَ مُخلِفَ وَعدِهِ رُسُلَهُ ۗ إِنَّ اللَّهَ عَزيزٌ ذُو انتِقامٍ (Ⅴ)
- Ne crois pas qu’Allah est de ceux qui oublient de tenir les promesses qu’Il a faites à Ses prophètes. Allah est le Tout-Puissant, le Maître-Vengeur. (Ⅵ)
- — Non, ne compte pas que Dieu manque à la promesse qu’Il fit à Ses envoyés. Il est Tout-Puissant dans Sa vengeance (Ⅶ)
- Ne crois point qu’Allah manque à la promesse faite à Ses Apôtres — Allah est puissant et porteur de vengeance —, (Ⅷ)
14. 48  
يَوْمَ تُبَدَّلُ الْأَرْضُ غَيْرَ الْأَرْضِ وَالسَّمَاوَاتُ ۖ وَبَرَزُوا لِلَّهِ الْوَاحِدِ الْقَهَّارِ
- Yawma tubaddalu alardu ghayra alardi waalssamawatu wabarazoo lillahi alwahidi alqahhari (Ⅰ)
- Le jour où la Terre sera changée en autre chose que la Terre, de même que les Cieux, ce jour-là les hommes comparaîtront devant Dieu, l’Unique, le Dominateur suprême. (Ⅱ)
- Le Jour où la terre sera transformée en une autre et les cieux [seront transformés en des autres]. [Tous les hommes] comparaîtront devant DIEU, l’Unique, le Dominateur suprême [et les impies, hypocrites, injustes, voleurs, idolâtres, etc. seront jugés]. (Ⅲ)
- يوم تبدل الأرض غير الأرض والسماوات وبرزوا لله الواحد القهار (Ⅳ)
- يَومَ تُبَدَّلُ الأَرضُ غَيرَ الأَرضِ وَالسَّمٰوٰتُ ۖ وَبَرَزوا لِلَّهِ الوٰحِدِ القَهّارِ (Ⅴ)
- Le jour où à la terre sera substituée une autre terre et où les cieux seront remplacés par d’autres cieux, les hommes seront présentés à Allah l’Unique, le Vainqueur. (Ⅵ)
- au Jour où la terre sera changée en autre chose que la terre, et pareillement les cieux, et qu’eux seront exposés devant Dieu l’Unique, l’Implacable (Ⅶ)
- au jour où la terre sera remplacée par une autre terre, où les cieux seront remplacés par d’autres cieux, où [les Humains] seront présentés à Allah l’Unique, l’Invincible. (Ⅷ)
14. 49  
وَتَرَى الْمُجْرِمِينَ يَوْمَئِذٍ مُّقَرَّنِينَ فِي الْأَصْفَادِ
- Watara almujrimeena yawmaithin muqarraneena fee alasfadi (Ⅰ)
- Et on verra alors, ce jour-là, les criminels accouplés dans les chaînes ; (Ⅱ)
- Ce Jour-là, tu verras les criminels [injustes, etc.] enchaînés les uns aux autres, (Ⅲ)
- وترى المجرمين يومئذ مقرنين في الأصفاد (Ⅳ)
- وَتَرَى المُجرِمينَ يَومَئِذٍ مُقَرَّنينَ فِى الأَصفادِ (Ⅴ)
- Et tu verras, ce jour-là, les criminels enchaînés par de lourdes entraves. (Ⅵ)
- et tu vois, ce Jour-là, les criminels couplés dans des entraves (Ⅶ)
- Ce jour-là, tu verras les Coupables accouplés dans les fers ; (Ⅷ)


Page: 1

14 







Home