Les prophètes (al-anbiya)
>  
113 Verses | Page 1 / 3
(Version Abolqasemi Fakhri)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


21. 0  
 [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅲ)
- بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
21. 1  
Le Jour de la résurrection approche des hommes [pour qu’ils rendent leurs comptes] tandis que [les impies, injustes, etc.] n’[en] ont pas souci [et qu’]ils tournent le dos.
- Iqtaraba lilnnasi hisabuhum wahum fee ghaflatin muAAridoona (Ⅰ)
- Le jour où les hommes auront à rendre compte approche ; et, cependant, plongés dans leur insouciance, ils s’en détournent. (Ⅱ)
- بسم الله الرحمن الرحيم اقترب للناس حسابهم وهم في غفلة معرضون (Ⅲ)
- بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ اقْتَرَبَ لِلنَّاسِ حِسَابُهُمْ وَهُمْ فِي غَفْلَةٍ مُّعْرِضُونَ (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ اقتَرَبَ لِلنّاسِ حِسابُهُم وَهُم فى غَفلَةٍ مُعرِضونَ (Ⅴ)
- Le jour du compte pour les hommes approche, alors qu’ils sont dans une inconscience qui les éloigne. (Ⅵ)
- Elle approche des humains, la reddition des comptes. Et ils se détournent indifférents ! (Ⅶ)
- Pour les Hommes s’approche le règlement de compte alors que, dans l’insouciance, ils s’en détournent. (Ⅷ)
21. 2  
Nul nouveau rappel de leur Seigneur (le Coran) ne leur vient sans qu’ils l’écoutent en s’amusant.
- Ma yateehim min thikrin min rabbihim muhdathin illa istamaAAoohu wahum yalAAaboona (Ⅰ)
- Aucun nouveau rappel ne leur parvient de leur Seigneur qu’ils ne l’écoutent d’un air amusé (Ⅱ)
- ما يأتيهم من ذكر من ربهم محدث إلا استمعوه وهم يلعبون (Ⅲ)
- مَا يَأْتِيهِم مِّن ذِكْرٍ مِّن رَّبِّهِم مُّحْدَثٍ إِلَّا اسْتَمَعُوهُ وَهُمْ يَلْعَبُونَ (Ⅳ)
- ما يَأتيهِم مِن ذِكرٍ مِن رَبِّهِم مُحدَثٍ إِلَّا استَمَعوهُ وَهُم يَلعَبونَ (Ⅴ)
- Aucun rappel de leur Seigneur ne leur parvient sans qu’ils l’écoutent de manière évasive, en s’amusant. (Ⅵ)
- il ne leur arrive de leur Seigneur nul Rappel, en son renouveau, qu’ils ne l’écoutent sans interrompre leurs jeux (Ⅶ)
- Nulle Édification nouvelle ne vient à eux, venue de leur Seigneur, qu’ils ne l’écoutent en se jouant, (Ⅷ)
21. 3  
Leurs cœurs s’occupent d’autre chose [frivole]. Ceux qui ont commis des injustices [et des péchés et ont corrompu leurs cœurs] se concertent en secret [disant les uns aux autres] : « Celui-là (le Prophète) est-il autre qu’un homme comme vous ? Vous laisserez-vous prendre à la sorcellerie alors que vous [la] voyez ? »
- Lahiyatan quloobuhum waasarroo alnnajwa allatheena thalamoo hal hatha illa basharun mithlukum afatatoona alssihra waantum tubsiroona (Ⅰ)
- et d’un cœur distrait. Et les injustes se disent en secret : « Qu’est-il, celui-là, sinon un mortel comme vous ? Allez-vous tomber sous le coup de la magie, en pleine connaissance de cause ? » (Ⅱ)
- لاهية قلوبهم وأسروا النجوى الذين ظلموا هل هذا إلا بشر مثلكم أفتأتون السحر وأنتم تبصرون (Ⅲ)
- لَاهِيَةً قُلُوبُهُمْ ۗ وَأَسَرُّوا النَّجْوَى الَّذِينَ ظَلَمُوا هَلْ هَٰذَا إِلَّا بَشَرٌ مِّثْلُكُمْ ۖ أَفَتَأْتُونَ السِّحْرَ وَأَنتُمْ تُبْصِرُونَ (Ⅳ)
- لاهِيَةً قُلوبُهُم ۗ وَأَسَرُّوا النَّجوَى الَّذينَ ظَلَموا هَل هٰذا إِلّا بَشَرٌ مِثلُكُم ۖ أَفَتَأتونَ السِّحرَ وَأَنتُم تُبصِرونَ (Ⅴ)
- Leurs cœurs sont fort distraits. Les injustes disent entre eux, secrètement : Qu’est-il, celui-là, sinon un mortel comme vous autres ? Allez-vous succomber à ses tours de magie, alors que vous voyez clair en lui ? (Ⅵ)
- la frivolité au cœur. Et les injustes en secret se confient : « Celui-là est-il rien d’autre qu’un humain comme vous ? Vous laisseriez-vous prendre à la sorcellerie, vous si clairvoyants ? » (Ⅶ)
- le cœur distrait. Ceux qui ont été injustes ont dit en secret : « Qu’est celui-ci sinon un mortel comme vous ? Eh quoi ! vous abandonnerez-vous à la sorcellerie alors que vous êtes clairvoyants ? » (Ⅷ)
21. 4  
[Le Prophète] dit : « Mon Seigneur sait ce qui se dit dans le ciel et [sur] la terre. C’est Lui qui entend tout [Il est] Omniscient ».
- Qala rabbee yaAAlamu alqawla fee alssamai waalardi wahuwa alssameeAAu alAAaleemu (Ⅰ)
- Et le Prophète de dire : « Mon Seigneur sait ce qui se dit dans le Ciel et sur la Terre. Il est Celui qui entend tout et qui sait tout. » (Ⅱ)
- قال ربي يعلم القول في السماء والأرض وهو السميع العليم (Ⅲ)
- قَالَ رَبِّي يَعْلَمُ الْقَوْلَ فِي السَّمَاءِ وَالْأَرْضِ ۖ وَهُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ (Ⅳ)
- قالَ رَبّى يَعلَمُ القَولَ فِى السَّماءِ وَالأَرضِ ۖ وَهُوَ السَّميعُ العَليمُ (Ⅴ)
- Il a dit : Mon Seigneur sait ce qui se dit au ciel et sur terre. Il est Celui qui entend et Celui qui sait. (Ⅵ)
- Dis : « Mon Seigneur sait ce qui se dit au ciel et sur la terre. Il est l’Entendant, le Connaissant ». (Ⅶ)
- [Notre Apôtre] a dit : « Mon Seigneur connaît la Parole (qawl) dans le ciel et sur la terre et Il est l’Audient, l’Omniscient. » (Ⅷ)
21. 5  
[Les impies,...] disent : « Voilà plutôt un amas de cauchemars ! Ou bien il l’a inventé ; ou, il est plutôt un poète ! Qu’il nous apporte donc un signe (un miracle), tout comme [les miracles dont] étaient chargés les premiers [Prophètes] ! »
- Bal qaloo adghathu ahlamin bali iftarahu bal huwa shaAAirun falyatina biayatin kama orsila alawwaloona (Ⅰ)
- – « Ce Coran, disent-ils, n’est qu’un amas de rêveries ! Ou c’est plutôt lui qui l’a forgé ! Ou il s’agit plutôt de l’œuvre d’un poète ! Qu’il produise donc devant nous un signe miraculeux, comme celui dont furent chargés les premiers envoyés ! » (Ⅱ)
- بل قالوا أضغاث أحلام بل افتراه بل هو شاعر فليأتنا بآية كما أرسل الأولون (Ⅲ)
- بَلْ قَالُوا أَضْغَاثُ أَحْلَامٍ بَلِ افْتَرَاهُ بَلْ هُوَ شَاعِرٌ فَلْيَأْتِنَا بِآيَةٍ كَمَا أُرْسِلَ الْأَوَّلُونَ (Ⅳ)
- بَل قالوا أَضغٰثُ أَحلٰمٍ بَلِ افتَرىٰهُ بَل هُوَ شاعِرٌ فَليَأتِنا بِـٔايَةٍ كَما أُرسِلَ الأَوَّلونَ (Ⅴ)
- Mais ils soutiennent : Ce n’est là qu’un fatras de rêveries qu’il a inventées. C’est là un poète. Qu’il vienne donc avec un miracle, comme ce fut le cas avec ses prédécesseurs ! (Ⅵ)
- Ils vont jusqu’à dire : « Un fagot de songes ! Encore les a-t-il inventés. Et même, c’est un poète. Qu’il nous produise donc un signe, sur le mode des premiers envoyés ! » (Ⅶ)
- Et [les Infidèles] ont dit au contraire : « Amas de rêves ! Il l’a forgé ! C’est un poète ! Qu’il nous apporte un signe identique à ce dont furent chargés les premiers [Envoyés] ! (Ⅷ)
21. 6  
[Le peuple impie et corrupteur d’]aucune cité [ou aucun individu corrupteur] parmi ceux que Nous avons fait périr avant eux n’a cru [par suite de la venue du miracle demandé]. [Ces impies, polythéistes,... obstinés, s’ils en reçoivent un] iront-ils croire ?
- Ma amanat qablahum min qaryatin ahlaknaha afahum yuminoona (Ⅰ)
- Pas une seule cité parmi celles que Nous avons anéanties avant eux n’avait cru à la vue des miracles. Y croiront-ils, eux, s’ils les voyaient ? (Ⅱ)
- ما آمنت قبلهم من قرية أهلكناها أفهم يؤمنون (Ⅲ)
- مَا آمَنَتْ قَبْلَهُم مِّن قَرْيَةٍ أَهْلَكْنَاهَا ۖ أَفَهُمْ يُؤْمِنُونَ (Ⅳ)
- ما ءامَنَت قَبلَهُم مِن قَريَةٍ أَهلَكنٰها ۖ أَفَهُم يُؤمِنونَ (Ⅴ)
- Toute cité qui s’est montrée impie auparavant a été éradiquée. Sont-ils en mesure de le croire ? (Ⅵ)
- Aucune avant eux ne croyait, parmi les cités que Nous avons abolies : pour autant, est-ce qu’ils croient ? (Ⅶ)
- Toute cité qui, avant eux, n’a pas cru, Nous l’avons détruite. Eh quoi ! ne croiront-ils pas ? (Ⅷ)
21. 7  
Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes (les êtres humains élus) auxquels Nous adressions la révélation. Interrogez [au sujet des Prophètes] les gens du Rappel, si vous ne le savez pas.
- Wama arsalna qablaka illa rijalan noohee ilayhim faisaloo ahla alththikri in kuntum la taAAlamoona (Ⅰ)
- Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes à qui nous faisions des révélations. Interrogez là-dessus les gens de l’Écriture, si vous l’ignorez ! (Ⅱ)
- وما أرسلنا قبلك إلا رجالا نوحي إليهم فاسألوا أهل الذكر إن كنتم لا تعلمون (Ⅲ)
- وَمَا أَرْسَلْنَا قَبْلَكَ إِلَّا رِجَالًا نُّوحِي إِلَيْهِمْ ۖ فَاسْأَلُوا أَهْلَ الذِّكْرِ إِن كُنتُمْ لَا تَعْلَمُونَ (Ⅳ)
- وَما أَرسَلنا قَبلَكَ إِلّا رِجالًا نوحى إِلَيهِم ۖ فَسـَٔلوا أَهلَ الذِّكرِ إِن كُنتُم لا تَعلَمونَ (Ⅴ)
- Et Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes qui ont reçu Notre révélation. Demandez à ceux qui tiennent les registres de mémoire si vous ne le savez pas. (Ⅵ)
- Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes, qui recevaient une révélation. Interrogez plutôt les Gens du Rappel, si vous ne le savez pas. (Ⅶ)
- Avant toi, [Prophète !], Nous n’avons envoyé que des hommes auxquels Nous envoyions la Révélation. Interrogez les Détenteurs de l’Édification si vous ne savez point ! (Ⅷ)
21. 8  
Nous n’avons pas fait de ces [hommes] des corps qui ne consommeraient pas de nourriture, et ils n’étaient pas [non plus] immortels.
- Wama jaAAalnahum jasadan la yakuloona alttaAAama wama kanoo khalideena (Ⅰ)
- Et Nous n’en avons pas fait des corps pouvant se passer de nourriture ou des êtres immortels. (Ⅱ)
- وما جعلناهم جسدا لا يأكلون الطعام وما كانوا خالدين (Ⅲ)
- وَمَا جَعَلْنَاهُمْ جَسَدًا لَّا يَأْكُلُونَ الطَّعَامَ وَمَا كَانُوا خَالِدِينَ (Ⅳ)
- وَما جَعَلنٰهُم جَسَدًا لا يَأكُلونَ الطَّعامَ وَما كانوا خٰلِدينَ (Ⅴ)
- Nous n’avons jamais fait d’eux des corps qui ne se sustentaient pas, pas plus qu’ils n’étaient éternels. (Ⅵ)
- Nous ne faisions pas de ces hommes des corps dispensés de manger, non plus qu’ils n’étaient immortels (Ⅶ)
- [Mais] Nous n’avons [jamais] fait de [ces hommes] des corps se passant de nourriture et ils ne furent pas immortels. (Ⅷ)
21. 9  
Nous tînmes (réalisâmes) la promesse envers eux. Nous les sauvâmes eux et ceux que Nous voulûmes et Nous fîmes périr les outranciers.
- Thumma sadaqnahumu alwaAAda faanjaynahum waman nashao waahlakna almusrifeena (Ⅰ)
- Puis Nous avons tenu envers eux Notre promesse en les sauvant, eux et ceux qu’il Nous a plu de sauver, et en anéantissant les transgresseurs. (Ⅱ)
- ثم صدقناهم الوعد فأنجيناهم ومن نشاء وأهلكنا المسرفين (Ⅲ)
- ثُمَّ صَدَقْنَاهُمُ الْوَعْدَ فَأَنجَيْنَاهُمْ وَمَن نَّشَاءُ وَأَهْلَكْنَا الْمُسْرِفِينَ (Ⅳ)
- ثُمَّ صَدَقنٰهُمُ الوَعدَ فَأَنجَينٰهُم وَمَن نَشاءُ وَأَهلَكنَا المُسرِفينَ (Ⅴ)
- Nous avons tenu Nos engagements à leur égard. Nous avons sauvé ceux que Nous voulions sauver et Nous avons détruit les impies. (Ⅵ)
- bien plus : Nous avérâmes en eux la promesse, et les sauvâmes avec qui Nous voulions, tandis que Nous abolissions les outranciers. (Ⅶ)
- Ensuite, Nous tînmes envers eux la promesse [faite] et Nous les sauvâmes ainsi que ce que nous voulûmes, tandis que Nous fîmes périr les Impies (musrif). (Ⅷ)
21. 10  
Nous avons fait descendre à votre intention un Livre (le Coran) constituant un Rappel pour vous (ce qui indique votre bonheur réels). Ne raisonnez-vous pas ?
- Laqad anzalna ilaykum kitaban feehi thikrukum afala taAAqiloona (Ⅰ)
- En vérité, Nous vous révélons un Livre qui constitue un rappel pour vous. Finirez-vous par le comprendre ? (Ⅱ)
- لقد أنزلنا إليكم كتابا فيه ذكركم أفلا تعقلون (Ⅲ)
- لَقَدْ أَنزَلْنَا إِلَيْكُمْ كِتَابًا فِيهِ ذِكْرُكُمْ ۖ أَفَلَا تَعْقِلُونَ (Ⅳ)
- لَقَد أَنزَلنا إِلَيكُم كِتٰبًا فيهِ ذِكرُكُم ۖ أَفَلا تَعقِلونَ (Ⅴ)
- Nous vous avons révélé un Livre dans lequel vous trouverez votre rappel. Ne comprenez-vous donc pas ? (Ⅵ)
- Oui, Nous avons fait descendre sur vous un Ecrit, por­teur d’un Rappel bien vôtre — N’allez-vous pas raisonner ? (Ⅶ)
- Certes, Nous avons fait descendre vers vous une Écriture contenant votre Édification. Eh quoi ! ne comprendrez-vous point ? (Ⅷ)
21. 11  
Que de cités [populations, personnes] injustes [voleuses et corruptrices] Nous avons brisées et avons après [l’assainissement] créé, un autre peuple[, autres individus] ?
- Wakam qasamna min qaryatin kanat thalimatan waanshana baAAdaha qawman akhareena (Ⅰ)
- Que de cités rebelles n’avons-Nous pas fait périr, pour les remplacer par des communautés nouvelles ! (Ⅱ)
- وكم قصمنا من قرية كانت ظالمة وأنشأنا بعدها قوما آخرين (Ⅲ)
- وَكَمْ قَصَمْنَا مِن قَرْيَةٍ كَانَتْ ظَالِمَةً وَأَنشَأْنَا بَعْدَهَا قَوْمًا آخَرِينَ (Ⅳ)
- وَكَم قَصَمنا مِن قَريَةٍ كانَت ظالِمَةً وَأَنشَأنا بَعدَها قَومًا ءاخَرينَ (Ⅴ)
- Combien de cités criminelles Nous avons anéanties en leur substituant de nouveaux occupants. (Ⅵ)
- Combien n’avons-Nous pas fracassé de cités, pour leur injustice, et développé après elles un peuple bien autre (Ⅶ)
- Combien avons-Nous broyé de cités qui furent injustes tandis que Nous constituâmes, après elles, un autre peuple ! (Ⅷ)
21. 12  
Quand [les injustes] ont senti Notre châtiment, voici qu’ils s’en sont enfuis.
- Falamma ahassoo basana itha hum minha yarkudoona (Ⅰ)
- Dès qu’ils sentirent la rigueur de Notre châtiment, ils s’enfuirent de leurs villes. (Ⅱ)
- فلما أحسوا بأسنا إذا هم منها يركضون (Ⅲ)
- فَلَمَّا أَحَسُّوا بَأْسَنَا إِذَا هُم مِّنْهَا يَرْكُضُونَ (Ⅳ)
- فَلَمّا أَحَسّوا بَأسَنا إِذا هُم مِنها يَركُضونَ (Ⅴ)
- Quand ils ont senti Notre grande colère, les voilà qui détalèrent à toutes jambes. (Ⅵ)
- aux premiers signes de Notre rigueur, ils quittent au galop la cité (Ⅶ)
- Quand [les Impies] sentirent Notre violence, voici qu’ils fuirent à toutes jambes de ces villes. (Ⅷ)
21. 13  
« Ne fuyez pas [ô corrupteurs], retournez à votre luxe [excessif] et [à] vos locaux [et à vos programmes diaboliques], afin que là-dessus vous soyez questionnés ».
- La tarkudoo wairjiAAoo ila ma otriftum feehi wamasakinikum laAAallakum tusaloona (Ⅰ)
- » Ne fuyez pas, leur fut-il dit. Revenez à votre vie de luxe et à vos demeures. Peut-être serez-vous interrogés. » (Ⅱ)
- لا تركضوا وارجعوا إلى ما أترفتم فيه ومساكنكم لعلكم تسألون (Ⅲ)
- لَا تَرْكُضُوا وَارْجِعُوا إِلَىٰ مَا أُتْرِفْتُمْ فِيهِ وَمَسَاكِنِكُمْ لَعَلَّكُمْ تُسْأَلُونَ (Ⅳ)
- لا تَركُضوا وَارجِعوا إِلىٰ ما أُترِفتُم فيهِ وَمَسٰكِنِكُم لَعَلَّكُم تُسـَٔلونَ (Ⅴ)
- Ne fuyez pas. Revenez au luxe dont vous avez joui en vos demeures, peut-être aurez-vous à rendre des comptes. (Ⅵ)
- « Ne galopez pas ! Revenez plutôt à la vie délicate dont vous étiez gratifiés en vos demeures ». — Peut-être là-dessus serez-vous questionnés. (Ⅶ)
- « Ne fuyez pas et revenez à ce luxe où vous vous plaisez et à vos demeures ! Peut-être vous en sera-t-il demandé compte. » (Ⅷ)
21. 14  
Ils diront : « Malheur à nous, nous étions injustes (pervers et corrupteurs) ».
- Qaloo ya waylana inna kunna thalimeena (Ⅰ)
- » Malheur à nous, s’écriaient-ils. Nous avons été vraiment injustes ! » (Ⅱ)
- قالوا يا ويلنا إنا كنا ظالمين (Ⅲ)
- قَالُوا يَا وَيْلَنَا إِنَّا كُنَّا ظَالِمِينَ (Ⅳ)
- قالوا يٰوَيلَنا إِنّا كُنّا ظٰلِمينَ (Ⅴ)
- Ils diront : Malheur à nous, nous étions injustes. (Ⅵ)
- — « Malheur à nous, disaient-ils, d’avoir vécu dans l’iniquité » (Ⅶ)
- — « Malheur à nous », diront-ils [alors]. « Nous avons été injustes ! » (Ⅷ)
21. 15  
Tel ne cessera d’être leur appel (leur gémissement) jusqu’à ce que [en raison de leur injustice, perversité et corruption obstinées] Nous les rendions moissonnés, éteints.
- Fama zalat tilka daAAwahum hatta jaAAalnahum haseedan khamideena (Ⅰ)
- Et leurs lamentations ne cessèrent que lorsque Nous les eûmes réduits à l’état d’un champ fauché et sans vie. (Ⅱ)
- فما زالت تلك دعواهم حتى جعلناهم حصيدا خامدين (Ⅲ)
- فَمَا زَالَت تِّلْكَ دَعْوَاهُمْ حَتَّىٰ جَعَلْنَاهُمْ حَصِيدًا خَامِدِينَ (Ⅳ)
- فَما زالَت تِلكَ دَعوىٰهُم حَتّىٰ جَعَلنٰهُم حَصيدًا خٰمِدينَ (Ⅴ)
- Ainsi seront leurs jérémiades jusqu’au moment où Nous en ferons une moisson, sans vie. (Ⅵ)
- et leur appel ainsi se répétait jusqu’à ce que Nous les transformions en éteules flétries... (Ⅶ)
- Telle sera leur clameur jusqu’à ce que Nous ayons fait d’eux une moisson, des corps sans vie. (Ⅷ)
21. 16  
Nous n’avons pas créé le ciel et la terre (leur être, les lois qui y règnent, leurs sciences, leur début et leur fin) et ce qu’il y a entre les deux pour objet de jeu.
- Wama khalaqna alssamaa waalarda wama baynahuma laAAibeena (Ⅰ)
- Nous n’avons pas créé le Ciel, la Terre et les espaces interstellaires, pour Nous divertir. (Ⅱ)
- وما خلقنا السماء والأرض وما بينهما لاعبين (Ⅲ)
- وَمَا خَلَقْنَا السَّمَاءَ وَالْأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا لَاعِبِينَ (Ⅳ)
- وَما خَلَقنَا السَّماءَ وَالأَرضَ وَما بَينَهُما لٰعِبينَ (Ⅴ)
- Nous n’avons pas créé le ciel et la terre, et tout ce qui se trouve dans leur espace intermédiaire dans un esprit de jeu. (Ⅵ)
- Nous n’avons pas créé le ciel et la terre non plus que leur entre-deux, par jeu (Ⅶ)
- Nous n’avons pas créé le ciel, la terre et ce qui est entre eux, en jouant. (Ⅷ)
21. 17  
Si Nous voulions [en les créant] nous procurer un divertissement, Nous l’aurions choisi convenable à Nous, si Nous voulions agir ainsi.
- Law aradna an nattakhitha lahwan laittakhathnahu min ladunna in kunna faAAileena (Ⅰ)
- Si Nous avions désiré un divertissement, Nous l’aurions trouvé auprès de Nous-même, si toutefois Nous l’avions vraiment désiré. (Ⅱ)
- لو أردنا أن نتخذ لهوا لاتخذناه من لدنا إن كنا فاعلين (Ⅲ)
- لَوْ أَرَدْنَا أَن نَّتَّخِذَ لَهْوًا لَّاتَّخَذْنَاهُ مِن لَّدُنَّا إِن كُنَّا فَاعِلِينَ (Ⅳ)
- لَو أَرَدنا أَن نَتَّخِذَ لَهوًا لَاتَّخَذنٰهُ مِن لَدُنّا إِن كُنّا فٰعِلينَ (Ⅴ)
- Et si Nous avions voulu Nous divertir, Nous l’aurions décidé en Nous-même, pour autant que Nous l’aurions fait. (Ⅵ)
- au cas où Nous aurions voulu Nous donner divertissement, Nous l’eussions tiré de Notre sein, tant qu’à faire (Ⅶ)
- Si Nous avions voulu [y] prendre un amusement, Nous l’aurions pris spontanément si Nous l’avions fait. (Ⅷ)
21. 18  
Au contraire, Nous lançons la vérité sur le faux pour écraser le [faux] et le voilà qui s’en va. Malheur à vous pour [les associés, fils, enfant...] que vous attribuez [à DIEU].
- Bal naqthifu bialhaqqi AAala albatili fayadmaghuhu faitha huwa zahiqun walakumu alwaylu mimma tasifoona (Ⅰ)
- Bien au contraire, Nous lançons la Vérité contre le faux pour le faire disparaître, et effectivement le faux ne tarde pas à s’évanouir. Malheur donc à vous pour vos allégations mensongères ! (Ⅱ)
- بل نقذف بالحق على الباطل فيدمغه فإذا هو زاهق ولكم الويل مما تصفون (Ⅲ)
- بَلْ نَقْذِفُ بِالْحَقِّ عَلَى الْبَاطِلِ فَيَدْمَغُهُ فَإِذَا هُوَ زَاهِقٌ ۚ وَلَكُمُ الْوَيْلُ مِمَّا تَصِفُونَ (Ⅳ)
- بَل نَقذِفُ بِالحَقِّ عَلَى البٰطِلِ فَيَدمَغُهُ فَإِذا هُوَ زاهِقٌ ۚ وَلَكُمُ الوَيلُ مِمّا تَصِفونَ (Ⅴ)
- Bien au contraire, Nous terrassons le faux en lui assenant le vrai, qui l’atteint à la tête et le met à terre. À vous le malheur pour tout ce que vous prétendez. (Ⅵ)
- mais non ! Nous assénons au faux le Vrai, qui lui casse la tête, et voici le faux qui disparaît. — Malheur à vous en vos affabulations ! (Ⅶ)
- Tout au contraire. Nous lançons la Vérité contre le Faux et elle l’atteint à la tête et le voici à terre. Malheur à vous à cause de ce que vous débitez ! (Ⅷ)
21. 19  
A [DIEU] appartiennent tous ceux qui sont dans les cieux et [sur] la terre (leur nature, la raison de leur être, leur loi de variation). Ceux qui sont auprès de Lui (tels les anges) ne s’enorgueillissent pas de L’adorer, et ne s’en lassent pas.
- Walahu man fee alssamawati waalardi waman AAindahu la yastakbiroona AAan AAibadatihi wala yastahsiroona (Ⅰ)
- À Lui appartiennent ceux qui sont dans les Cieux et sur la Terre ; et ceux qui se tiennent auprès de Lui ne ressentent en L’adorant ni arrogance ni lassitude. (Ⅱ)
- وله من في السماوات والأرض ومن عنده لا يستكبرون عن عبادته ولا يستحسرون (Ⅲ)
- وَلَهُ مَن فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۚ وَمَنْ عِندَهُ لَا يَسْتَكْبِرُونَ عَنْ عِبَادَتِهِ وَلَا يَسْتَحْسِرُونَ (Ⅳ)
- وَلَهُ مَن فِى السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ ۚ وَمَن عِندَهُ لا يَستَكبِرونَ عَن عِبادَتِهِ وَلا يَستَحسِرونَ (Ⅴ)
- Il dispose de tout ce qui se trouve au ciel et sur terre. Ceux qui sont auprès de Lui [les anges] ne se croient pas trop orgueilleux pour L’adorer continuellement. (Ⅵ)
- — A Lui appartient ce qui est aux cieux et sur la terre. Ceux qui sont auprès de Lui ne sont pas trop orgueilleux pour L’adorer, non plus qu’ils ne se lassent (Ⅶ)
- A Lui appartient ceux qui sont dans les cieux et la terre, et ceux qui sont auprès de Lui, ne se trouvant pas trop grands pour l’adorer, n’[en] soupirent point. (Ⅷ)
21. 20  
Ils célèbrent Sa gloire nuit et jour et ne s’interrompent [ou, ne s’affaiblissent] pas.
- Yusabbihoona allayla waalnnahara la yafturoona (Ⅰ)
- Aussi Le glorifient-ils nuit et jour, sans relâche. (Ⅱ)
- يسبحون الليل والنهار لا يفترون (Ⅲ)
- يُسَبِّحُونَ اللَّيْلَ وَالنَّهَارَ لَا يَفْتُرُونَ (Ⅳ)
- يُسَبِّحونَ الَّيلَ وَالنَّهارَ لا يَفتُرونَ (Ⅴ)
- Ils Le célèbrent nuit et jour sans relâche. (Ⅵ)
- de Le glorifier nuit et jour sans contestation... (Ⅶ)
- Ils [L’]exaltent la nuit et le jour, sans se lasser. (Ⅷ)
21. 21  
[Les idolâtres] ont-ils adopté des dieux sur la terre qui pourraient [intrinsèquement] ressusciter [les morts] ?
- Ami ittakhathoo alihatan mina alardi hum yunshiroona (Ⅰ)
- Ont-ils tiré de la terre des divinités capables de ressusciter les morts ? (Ⅱ)
- أم اتخذوا آلهة من الأرض هم ينشرون (Ⅲ)
- أَمِ اتَّخَذُوا آلِهَةً مِّنَ الْأَرْضِ هُمْ يُنشِرُونَ (Ⅳ)
- أَمِ اتَّخَذوا ءالِهَةً مِنَ الأَرضِ هُم يُنشِرونَ (Ⅴ)
- À moins de tirer de la terre des dieux qui les ressuscitent ! (Ⅵ)
- ... ou serait-ce qu’ils tireraient de la matière terrestre des dieux capables de ressusciter les morts ? (Ⅶ)
- Ont-ils pris, de la terre, des divinités qui ressuscitent [les morts] ? (Ⅷ)
21. 22  
S’il y avait [dans l’univers] d’autres dieux que DIEU, ils (le ciel et la terre) se seraient corrompus (décomposés). Gloire à DIEU, Seigneur du Trône [à Lui la royauté] ; Il est au-dessus de ce que [les gens impies, polythéistes, injustes,...] décrivent.
- Law kana feehima alihatun illa Allahu lafasadata fasubhana Allahi rabbi alAAarshi AAamma yasifoona (Ⅰ)
- Or, s’il y avait d’autres divinités que Dieu dans les Cieux et sur la Terre, la marche de ces derniers aurait été gravement compromise. Gloire donc à Dieu, Maître du Trône, qui est au-dessus de leurs allégations mensongères ! (Ⅱ)
- لو كان فيهما آلهة إلا الله لفسدتا فسبحان الله رب العرش عما يصفون (Ⅲ)
- لَوْ كَانَ فِيهِمَا آلِهَةٌ إِلَّا اللَّهُ لَفَسَدَتَا ۚ فَسُبْحَانَ اللَّهِ رَبِّ الْعَرْشِ عَمَّا يَصِفُونَ (Ⅳ)
- لَو كانَ فيهِما ءالِهَةٌ إِلَّا اللَّهُ لَفَسَدَتا ۚ فَسُبحٰنَ اللَّهِ رَبِّ العَرشِ عَمّا يَصِفونَ (Ⅴ)
- Si d’autres dieux qu’Allah avaient existé au ciel et sur terre, le ciel et la terre auraient été corrompus. Gloire à Allah, Souverain du Trône, pour tout ce qu’ils décrivent. (Ⅵ)
- S’il y avait aux cieux et sur la terre des dieux et non Dieu seul, quel ravage là-haut comme ici-bas ! — N’en plaise à la transcendance du Seigneur du Trône, en dépit de leurs affabulations ! (Ⅶ)
- Si, dans le ciel et la terre, étaient des divinités autres qu’Allah, ils seraient en décomposition. Combien Allah, Seigneur du Trône, est plus glorieux que ce qu’ils débitent ! (Ⅷ)
21. 23  
[A Lui la royauté !] Il n’est pas interrogé sur ce qu’Il fait ; mais eux (les dieux, fils, enfants, idoles, etc.) seront questionnés.
- La yusalu AAamma yafAAalu wahum yusaloona (Ⅰ)
- Il n’a pas de compte à rendre de ce qu’Il fait, mais les hommes devront Lui rendre compte de leurs actes. (Ⅱ)
- لا يسأل عما يفعل وهم يسألون (Ⅲ)
- لَا يُسْأَلُ عَمَّا يَفْعَلُ وَهُمْ يُسْأَلُونَ (Ⅳ)
- لا يُسـَٔلُ عَمّا يَفعَلُ وَهُم يُسـَٔلونَ (Ⅴ)
- Il ne peut être questionné sur ce qu’Il fait, mais eux peuvent l’être. (Ⅵ)
- — Lui n’est pas questionné sur ses actes, eux le sont. (Ⅶ)
- Il ne Lui est pas demandé compte de ce qu’Il fait alors qu’il leur est demandé compte [de ce qu’ils font]. (Ⅷ)
21. 24  
[Les idolâtres, polythéistes,...] se sont-ils donnés des dieux autre que Lui ? [Prophète,] dis[-leur] : « Apportez votre preuve ! » Voici le rappel des [croyants] qui sont avec moi et aussi le rappel de ceux qui furent [édifiés par une Ecriture révélée] avant moi. Mais la plupart d’entre eux (idolâtres...) ne savent pas la vérité et tournent le dos.
- Ami ittakhathoo min doonihi alihatan qul hatoo burhanakum hatha thikru man maAAiya wathikru man qablee bal aktharuhum la yaAAlamoona alhaqqa fahum muAAridoona (Ⅰ)
- Ont-ils pris d’autres divinités que Dieu ? Dis-leur : « Quelle preuve avez-vous que ce sont bien des divinités ? Référez-vous plutôt au rappel qui a été adressé à ceux qui sont avec moi et à cet autre rappel qui a été adressé à ceux qui m’ont devancé ! » Mais la plupart d’entre eux ne connaissent pas la vérité et s’en écartent délibérément. (Ⅱ)
- أم اتخذوا من دونه آلهة قل هاتوا برهانكم هذا ذكر من معي وذكر من قبلي بل أكثرهم لا يعلمون الحق فهم معرضون (Ⅲ)
- أَمِ اتَّخَذُوا مِن دُونِهِ آلِهَةً ۖ قُلْ هَاتُوا بُرْهَانَكُمْ ۖ هَٰذَا ذِكْرُ مَن مَّعِيَ وَذِكْرُ مَن قَبْلِي ۗ بَلْ أَكْثَرُهُمْ لَا يَعْلَمُونَ الْحَقَّ ۖ فَهُم مُّعْرِضُونَ (Ⅳ)
- أَمِ اتَّخَذوا مِن دونِهِ ءالِهَةً ۖ قُل هاتوا بُرهٰنَكُم ۖ هٰذا ذِكرُ مَن مَعِىَ وَذِكرُ مَن قَبلى ۗ بَل أَكثَرُهُم لا يَعلَمونَ الحَقَّ ۖ فَهُم مُعرِضونَ (Ⅴ)
- Se sont-ils donné d’autres dieux en dehors de Lui, dis-leur : Apportez votre preuve. Ceci est un rappel pour ceux qui sont avec moi et ceux qui m’ont précédé. Mais la plupart ne connaissent pas le Vrai et s’en écartent. (Ⅵ)
- ... ou serait-ce qu’ils se donnent, en place de Lui, des dieux ? Dis : « Amenez votre justification. Ceci est Rappel de ceux qui m’accompagnent et de ceux qui me précédèrent ». — Mais bien pis ! la plupart d’entre eux, loin de reconnaître le Vrai, s’y dérobent. (Ⅶ)
- Ont-ils pris, en dehors d’[Allah], des divinités ? Dis : « Donnez votre probation ! Ceci est l’Édification de qui est avec moi et l’Édification de qui fut avant moi ! » Mais la plupart ne savent pas la Vérité et s’[en] écartent. (Ⅷ)
21. 25  
Nous n’avons envoyé avant toi aucun Prophète sans lui révéler [ceci] : « Nul n’est dieu que Moi, adorez-Moi (suivez Mes enseignements) ».
- Wama arsalna min qablika min rasoolin illa noohee ilayhi annahu la ilaha illa ana faoAAbudooni (Ⅰ)
- Nous n’avons envoyé avant toi aucun prophète à qui il n’ait été révélé qu’il n’y a point d’autre divinité que Moi et que c’est Moi que vous devez adorer. (Ⅱ)
- وما أرسلنا من قبلك من رسول إلا نوحي إليه أنه لا إله إلا أنا فاعبدون (Ⅲ)
- وَمَا أَرْسَلْنَا مِن قَبْلِكَ مِن رَّسُولٍ إِلَّا نُوحِي إِلَيْهِ أَنَّهُ لَا إِلَٰهَ إِلَّا أَنَا فَاعْبُدُونِ (Ⅳ)
- وَما أَرسَلنا مِن قَبلِكَ مِن رَسولٍ إِلّا نوحى إِلَيهِ أَنَّهُ لا إِلٰهَ إِلّا أَنا۠ فَاعبُدونِ (Ⅴ)
- Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager sans lui révéler : Aucune autre divinité, Moi excepté. Adorez-Moi. (Ⅵ)
- — Nous n’avons pas envoyé d’envoyé avant toi sans qu’il lui fût fait révélation de ce qu’« il n’est de dieu que Moi. Adorez-Moi »... (Ⅶ)
- Nous n’avons envoyé avant toi aucun Apôtre sans lui révéler : « Il n’est nulle divinité excepté Moi. Adorez-Moi ! » (Ⅷ)
21. 26  
[Certains, polythéistes, etc.] ont dit : Le [DIEU] Miséricordieux s’est donné un fils [ou, des enfants] ! [Mais non !] gloire [et transcendance] à Lui ! [fils ou enfants qu’]ils [mentionnent ne] sont [que] des [êtres créés,] serviteurs et adorateurs honorés.
- Waqaloo ittakhatha alrrahmanu waladan subhanahu bal AAibadun mukramoona (Ⅰ)
- » Le Miséricordieux S’est donné des enfants ! », disent les polythéistes. Gloire à Lui ! Les anges ne sont que Ses serviteurs honorés, (Ⅱ)
- وقالوا اتخذ الرحمن ولدا سبحانه بل عباد مكرمون (Ⅲ)
- وَقَالُوا اتَّخَذَ الرَّحْمَٰنُ وَلَدًا ۗ سُبْحَانَهُ ۚ بَلْ عِبَادٌ مُّكْرَمُونَ (Ⅳ)
- وَقالُوا اتَّخَذَ الرَّحمٰنُ وَلَدًا ۗ سُبحٰنَهُ ۚ بَل عِبادٌ مُكرَمونَ (Ⅴ)
- Ils ont dit : Le Miséricordieux s’est donné un enfant. Gloire à Lui, ce ne sont là que des serviteurs bénis. (Ⅵ)
- Ils disent encore : « Le Tout miséricorde s’est donné une progéniture ». A Sa transcendance ne plaise ! Ce ne sont que des adorateurs privilégiés (Ⅶ)
- [Mais les Impies] ont dit : « Le Bienfaiteur s’est donné des enfants. » Gloire à Lui ! Tout au contraire, ceux [qu’ils nomment Ses enfants] sont [seulement] des serviteurs honorés. (Ⅷ)
21. 27  
Ils [sont des créatures et] ne prennent la parole avant Lui (sans Son autorisation, Sa volonté) et agissent selon Son ordre.
- La yasbiqoonahu bialqawli wahum biamrihi yaAAmaloona (Ⅰ)
- qui ne devancent jamais Ses décisions et agissent constamment sur Ses ordres. (Ⅱ)
- لا يسبقونه بالقول وهم بأمره يعملون (Ⅲ)
- لَا يَسْبِقُونَهُ بِالْقَوْلِ وَهُم بِأَمْرِهِ يَعْمَلُونَ (Ⅳ)
- لا يَسبِقونَهُ بِالقَولِ وَهُم بِأَمرِهِ يَعمَلونَ (Ⅴ)
- Ils ne devancent pas Ses paroles et c’est sous Son ordre qu’ils agissent. (Ⅵ)
- ils n’anticipent pas sur Lui par le dire, ils n’agissent que sur Son ordre (Ⅶ)
- Ils ne le devancent point par la Parole (qawl) et ils agissent sur Son ordre. (Ⅷ)
21. 28  
[DIEU] sait ce qui est entre leurs mains (ce qu’ils ont accompli) et ce qui est derrière eux (ce qu’ils vont accomplir). Ils (anges, saints, Prophètes) n’intercèdent qu’en faveur de ceux qu’Il agrée, et sont saisis de crainte [révérencielle devant Lui].
- YaAAlamu ma bayna aydeehim wama khalfahum wala yashfaAAoona illa limani irtada wahum min khashyatihi mushfiqoona (Ⅰ)
- Dieu connaît leur passé et leur avenir. Ils n’intercèdent qu’en faveur de ceux qu’Il a déjà agréés, et ils tremblent de crainte devant Lui. (Ⅱ)
- يعلم ما بين أيديهم وما خلفهم ولا يشفعون إلا لمن ارتضى وهم من خشيته مشفقون (Ⅲ)
- يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلَا يَشْفَعُونَ إِلَّا لِمَنِ ارْتَضَىٰ وَهُم مِّنْ خَشْيَتِهِ مُشْفِقُونَ (Ⅳ)
- يَعلَمُ ما بَينَ أَيديهِم وَما خَلفَهُم وَلا يَشفَعونَ إِلّا لِمَنِ ارتَضىٰ وَهُم مِن خَشيَتِهِ مُشفِقونَ (Ⅴ)
- Il sait ce qu’ils ont de manière claire, et ce qu’ils cachent. Ils n’intercèdent que pour ceux que Dieu agrée, inondés qu’ils sont de la crainte qu’ils éprouvent pour Lui. (Ⅵ)
- Lui sait ce qui est en avant d’eux et ce qui vient derrière, ils n’intercèdent que pour celui qu’Il agrée, et sont, eux, tout émus de Sa crainte (Ⅶ)
- Il sait ce qui est entre leurs mains et derrière eux et ils n’intercéderont que pour ceux qu’Il a agréés et qui, de la crainte qu’Il inspire, sont pénétrés. (Ⅷ)
21. 29  
Quiconque d’entre eux dirait : « Moi je suis dieu à la place de Lui », Nous le rétribuerons par l’Enfer (résultat de mensonge). Nous rétribuons ainsi les injustes.
- Waman yaqul minhum innee ilahun min doonihi fathalika najzeehi jahannama kathalika najzee alththalimeena (Ⅰ)
- Et quiconque d’entre eux dirait : « Je suis un dieu en dehors de Lui ! », Nous lui donnerions la Géhenne pour récompense, car c’est ainsi que Nous récompensons les rebelles. (Ⅱ)
- ومن يقل منهم إني إله من دونه فذلك نجزيه جهنم كذلك نجزي الظالمين (Ⅲ)
- ۞ وَمَن يَقُلْ مِنْهُمْ إِنِّي إِلَٰهٌ مِّن دُونِهِ فَذَٰلِكَ نَجْزِيهِ جَهَنَّمَ ۚ كَذَٰلِكَ نَجْزِي الظَّالِمِينَ (Ⅳ)
- ۞ وَمَن يَقُل مِنهُم إِنّى إِلٰهٌ مِن دونِهِ فَذٰلِكَ نَجزيهِ جَهَنَّمَ ۚ كَذٰلِكَ نَجزِى الظّٰلِمينَ (Ⅴ)
- Quiconque parmi eux affirmerait : Je suis Dieu en dehors de Lui, celui-ci sera payé du feu de la géhenne, car c’est ainsi que Nous récompensons les injustes. (Ⅵ)
- qui d’entre eux dirait : « C’est moi Dieu et non pas Lui », Nous rétribuerions cela de la Géhenne. — C’est ainsi que Nous rétribuons les iniques… (Ⅶ)
- Quiconque dit parmi eux : « Je suis une divinité en dessous d’Allah », celui-là Nous le récompenserons par la Géhenne. Ainsi Nous récompensons les Injustes. (Ⅷ)
21. 30  
Les impies [polythéistes,...] n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre étaient fermés et Nous les avons ouverts et avons créé toute chose vivante [à partir] de l’eau ? Ne croient-ils pas ?
- Awalam yara allatheena kafaroo anna alssamawati waalarda kanata ratqan fafataqnahuma wajaAAalna mina almai kulla shayin hayyin afala yuminoona (Ⅰ)
- Les infidèles ne savent-ils pas que les Cieux et la Terre formaient à l’origine une masse compacte que Nous avons ensuite disloquée, et que Nous avons tiré toute matière vivante de l’eau ? Se décideront-ils à croire enfin ? (Ⅱ)
- أولم ير الذين كفروا أن السماوات والأرض كانتا رتقا ففتقناهما وجعلنا من الماء كل شيء حي أفلا يؤمنون (Ⅲ)
- أَوَلَمْ يَرَ الَّذِينَ كَفَرُوا أَنَّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ كَانَتَا رَتْقًا فَفَتَقْنَاهُمَا ۖ وَجَعَلْنَا مِنَ الْمَاءِ كُلَّ شَيْءٍ حَيٍّ ۖ أَفَلَا يُؤْمِنُونَ (Ⅳ)
- أَوَلَم يَرَ الَّذينَ كَفَروا أَنَّ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضَ كانَتا رَتقًا فَفَتَقنٰهُما ۖ وَجَعَلنا مِنَ الماءِ كُلَّ شَيءٍ حَىٍّ ۖ أَفَلا يُؤمِنونَ (Ⅴ)
- Les incrédules ne voient-ils pas que les cieux et la terre fusionnaient et que Nous les avons séparés ? Et Nous avons fait vivre toute chose inerte de l’eau ainsi obtenue. Continuent-ils à ne pas croire ? (Ⅵ)
- — Les dénégateurs ne voient-ils pas que les cieux étaient continus avec la terre, et que Nous les avons séparés, et qu’à partir de l’eau Nous avons constitué toute chose vivante ?... — Ne vont-ils pas croire ? (Ⅶ)
- Eh quoi ! ceux qui sont infidèles n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre étaient un chaos, que Nous les avons séparés et que, de l’eau, Nous avons fait toute chose vivante ? Eh quoi ! ne croiront-ils point ? (Ⅷ)
21. 31  
Nous avons établi des montagnes [pondérant] sur la terre, afin qu’elle ne les ébranle pas [les hommes]. Et Nous y avons établi de larges passages [entre les montagnes et] des chemins afin qu’ils soient [reconnaissants de ces bienfaits et] guidés.
- WajaAAalna fee alardi rawasiya an tameeda bihim wajaAAalna feeha fijajan subulan laAAallahum yahtadoona (Ⅰ)
- Nous avons fixé solidement des montagnes dans la terre, afin qu’elle ne branle pas sous leurs pieds. Et Nous y avons aménagé des défilés servant de chemins, afin qu’ils puissent facilement y circuler. (Ⅱ)
- وجعلنا في الأرض رواسي أن تميد بهم وجعلنا فيها فجاجا سبلا لعلهم يهتدون (Ⅲ)
- وَجَعَلْنَا فِي الْأَرْضِ رَوَاسِيَ أَن تَمِيدَ بِهِمْ وَجَعَلْنَا فِيهَا فِجَاجًا سُبُلًا لَّعَلَّهُمْ يَهْتَدُونَ (Ⅳ)
- وَجَعَلنا فِى الأَرضِ رَوٰسِىَ أَن تَميدَ بِهِم وَجَعَلنا فيها فِجاجًا سُبُلًا لَعَلَّهُم يَهتَدونَ (Ⅴ)
- Et Nous avons placé des montagnes de façon que la terre soit immobile, non sans avoir ménagé de grands passages pour les humains, peut-être reviendront-ils à un meilleur chemin. (Ⅵ)
- — et que Nous avons assuré sur la terre des ancrages, afin qu’elle ne tremble pas sous les humains, et ménagé de larges avenues afin qu’ils se dirigent bien (Ⅶ)
- Nous avons mis sur la terre des [montagnes] immobiles, [de peur] qu’elle ne branle avec [les Hommes], et Nous avons mis là des passages [servant de] chemins, [par lesquels] peut-être ils se dirigeront. (Ⅷ)
21. 32  
Nous avons fait du ciel une voûte protégée, mais [les impies] tournent le dos à ses signes [parce qu’ils abusent des biens terrestres, s’adonnent aux actes diaboliques].
- WajaAAalna alssamaa saqfan mahfoothan wahum AAan ayatiha muAAridoona (Ⅰ)
- Et du firmament Nous avons fait une voûte inexpugnable. Et cependant ils demeurent insensibles à toutes ses merveilles. (Ⅱ)
- وجعلنا السماء سقفا محفوظا وهم عن آياتها معرضون (Ⅲ)
- وَجَعَلْنَا السَّمَاءَ سَقْفًا مَّحْفُوظًا ۖ وَهُمْ عَنْ آيَاتِهَا مُعْرِضُونَ (Ⅳ)
- وَجَعَلنَا السَّماءَ سَقفًا مَحفوظًا ۖ وَهُم عَن ءايٰتِها مُعرِضونَ (Ⅴ)
- Et Nous avons fait du ciel une voûte préservée, mais eux se détournent de ses signes. (Ⅵ)
- et fait du ciel un toit préservé — Alors qu’ils se détournent de Ses signes ! (Ⅶ)
- Nous avons fait du ciel une voûte protégée, [mais], de Nos signes, ils se détournent. (Ⅷ)
21. 33  
C’est [DIEU] qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune chacun voguant dans une orbite.
- Wahuwa allathee khalaqa allayla waalnnahara waalshshamsa waalqamara kullun fee falakin yasbahoona (Ⅰ)
- C’est Lui qui a créé la nuit et le jour, le Soleil et la Lune, chacun voguant dans une orbite bien déterminée. (Ⅱ)
- وهو الذي خلق الليل والنهار والشمس والقمر كل في فلك يسبحون (Ⅲ)
- وَهُوَ الَّذِي خَلَقَ اللَّيْلَ وَالنَّهَارَ وَالشَّمْسَ وَالْقَمَرَ ۖ كُلٌّ فِي فَلَكٍ يَسْبَحُونَ (Ⅳ)
- وَهُوَ الَّذى خَلَقَ الَّيلَ وَالنَّهارَ وَالشَّمسَ وَالقَمَرَ ۖ كُلٌّ فى فَلَكٍ يَسبَحونَ (Ⅴ)
- Allah est Celui qui a créé la nuit, le jour, le soleil et la lune. Chacun se déplace sur une orbite avec un mouvement qui lui est propre. (Ⅵ)
- — C’est Lui qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune, qui tous nagent en cycle… (Ⅶ)
- [Allah] est Celui qui créa la nuit, le jour, le soleil, la lune. Chacun [de ceux-ci] dans une sphère navigue. (Ⅷ)
21. 34  
Nous n’avons assigné l’immortalité [en ce bas monde] à aucun homme avant (ni à) toi. Alors, si tu meurs, [toi,] ils (qui s’opposent à toi) seront, eux, des immortels ?
- Wama jaAAalna libasharin min qablika alkhulda afain mitta fahumu alkhalidoona (Ⅰ)
- Nous n’avons accordé l’immortalité à aucun être humain avant toi. Est-ce qu’ils croient qu’après ta mort ils seront, eux, immortels ? (Ⅱ)
- وما جعلنا لبشر من قبلك الخلد أفإن مت فهم الخالدون (Ⅲ)
- وَمَا جَعَلْنَا لِبَشَرٍ مِّن قَبْلِكَ الْخُلْدَ ۖ أَفَإِن مِّتَّ فَهُمُ الْخَالِدُونَ (Ⅳ)
- وَما جَعَلنا لِبَشَرٍ مِن قَبلِكَ الخُلدَ ۖ أَفَإِي۟ن مِتَّ فَهُمُ الخٰلِدونَ (Ⅴ)
- Nous n’avons accordé d’immortalité à aucun homme avant toi. Si tu meurs, seront-ils immortels ? (Ⅵ)
- Nous n’avons doté nul homme avant toi de l’immortalité. Alors, si tu meurs, étaient-ils, eux, des immortels ? (Ⅶ)
- A aucun mortel avant toi, Nous n’avons donné l’éternité. Eh quoi ! mourrais-tu alors qu'eux seraient immortels ? (Ⅷ)
21. 35  
Toute âme goûtera la mort. [Et, durant votre vie,] Nous vous éprouverons par le mal et [par] le bien, à titre d’examen, et vous serez ramenés vers Nous.
- Kullu nafsin thaiqatu almawti wanablookum bialshsharri waalkhayri fitnatan wailayna turjaAAoona (Ⅰ)
- Toute âme goûtera la mort. Nous vous éprouvons par le mal et par le bien à titre de tentation, et c’est à Nous que vous ferez retour. (Ⅱ)
- كل نفس ذائقة الموت ونبلوكم بالشر والخير فتنة وإلينا ترجعون (Ⅲ)
- كُلُّ نَفْسٍ ذَائِقَةُ الْمَوْتِ ۗ وَنَبْلُوكُم بِالشَّرِّ وَالْخَيْرِ فِتْنَةً ۖ وَإِلَيْنَا تُرْجَعُونَ (Ⅳ)
- كُلُّ نَفسٍ ذائِقَةُ المَوتِ ۗ وَنَبلوكُم بِالشَّرِّ وَالخَيرِ فِتنَةً ۖ وَإِلَينا تُرجَعونَ (Ⅴ)
- Chaque âme aura droit à la mort et Nous vous mettrons à l’épreuve du bien et du mal en guise de diversion, sachant que vous reviendrez à Nous. (Ⅵ)
- toute âme goûte la mort. Nous vous tentons par le malheur comme par le bonheur : c’est une mise à l’épreuve. A Nous de vous tous il sera fait retour... (Ⅶ)
- Toute âme goûte la mort. Nous vous éprouvons par le Mal et le Bien, en [manière de] tentation, et à Nous vous serez ramenés. (Ⅷ)
21. 36  
Quand les impies te voient, ils ne te prennent qu’en dérision [disant] : « Est-ce donc celui-ci qui parle de vos dieux ? » et [à cause de leurs péchés et leurs injustices et d’avoir détruit leurs cœurs] ils nient [tout] rappel du [DIEU] Miséricordieux.
- Waitha raaka allatheena kafaroo in yattakhithoonaka illa huzuwan ahatha allathee yathkuru alihatakum wahum bithikri alrrahmani hum kafiroona (Ⅰ)
- Dès que les infidèles t’aperçoivent, ils s’empressent de te tourner en dérision : « Est-ce cet homme-là qui médit de vos divinités ? », alors qu’ils nient, eux, tout rappel du Tout-Clément. (Ⅱ)
- وإذا رآك الذين كفروا إن يتخذونك إلا هزوا أهذا الذي يذكر آلهتكم وهم بذكر الرحمن هم كافرون (Ⅲ)
- وَإِذَا رَآكَ الَّذِينَ كَفَرُوا إِن يَتَّخِذُونَكَ إِلَّا هُزُوًا أَهَٰذَا الَّذِي يَذْكُرُ آلِهَتَكُمْ وَهُم بِذِكْرِ الرَّحْمَٰنِ هُمْ كَافِرُونَ (Ⅳ)
- وَإِذا رَءاكَ الَّذينَ كَفَروا إِن يَتَّخِذونَكَ إِلّا هُزُوًا أَهٰذَا الَّذى يَذكُرُ ءالِهَتَكُم وَهُم بِذِكرِ الرَّحمٰنِ هُم كٰفِرونَ (Ⅴ)
- Et lorsque les incroyants te verront, ils se moqueront de toi : Est-ce celui qui médit quant à vos dieux ? Mais ils ne croient pas au Miséricordieux, lorsqu’Il est mentionné. (Ⅵ)
- — Quand les dénégateurs te voient, ils ne te prennent qu’en dérision : « Est-ce celui-ci qui médit de nos dieux ? » alors qu’eux, c’est le Rappel du Tout miséricorde qu’ils dénient. (Ⅶ)
- Quand ceux qui sont infidèles te voient, [Prophète !], ils te prennent seulement en dérision, « Est-ce cet homme », [disent-ils], « qui vilipende nos divinités ? », et ils sont sans foi en l’Édification du Bienfaiteur. (Ⅷ)
21. 37  
L’homme a été créé [en soi] hâtif. [Pour vous éduquer,] Je vous ferai voir Mes signes [et vous communiquerai Mes versets] ; ne Me demandez pas en hâte [les signes et les versets ; ou, ne vous empressez pas de voir immédiatement tous les résultats].
- Khuliqa alinsanu min AAajalin saoreekum ayatee fala tastaAAjiloona (Ⅰ)
- L’homme a été créé impatient par nature. Je vous montrerai le moment venu Mes signes. Modérez donc votre impatience ! (Ⅱ)
- خلق الإنسان من عجل سأريكم آياتي فلا تستعجلون (Ⅲ)
- خُلِقَ الْإِنسَانُ مِنْ عَجَلٍ ۚ سَأُرِيكُمْ آيَاتِي فَلَا تَسْتَعْجِلُونِ (Ⅳ)
- خُلِقَ الإِنسٰنُ مِن عَجَلٍ ۚ سَأُو۟ريكُم ءايٰتى فَلا تَستَعجِلونِ (Ⅴ)
- L’homme est né d’impatience. Je vous montrerai Mes signes, mais ne vous hâtez pas de les exiger. (Ⅵ)
- L’homme a été créé tout précipitation. Je vous ferai voir Mes signes : ne M’en pressez pas (Ⅶ)
- L’Homme a été créé d’impatience. Je vous ferai voir Mes signes. Ne Me demandez pas de Me hâter ! (Ⅷ)
21. 38  
Et [les impies,...] disent : « Pour quand cette promesse si vous dites vrai ? »
- Wayaqooloona mata hatha alwaAAdu in kuntum sadiqeena (Ⅰ)
- » À quand cette menace, insistent-ils, si vous êtes sincères ? » (Ⅱ)
- ويقولون متى هذا الوعد إن كنتم صادقين (Ⅲ)
- وَيَقُولُونَ مَتَىٰ هَٰذَا الْوَعْدُ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ (Ⅳ)
- وَيَقولونَ مَتىٰ هٰذَا الوَعدُ إِن كُنتُم صٰدِقينَ (Ⅴ)
- Ils diront : À quand donc cette échéance, si vous êtes véridiques ? (Ⅵ)
- ils disent : « Pour quand cette promesse, si vous êtes véridiques ? » (Ⅶ)
- [Les Impies] demandent : « Quand sera cette promesse, si vous êtes véridiques ? » (Ⅷ)
21. 39  
Si les impies [athées, polythéistes,...] savaient le moment où ils ne pourront détourner le Feu de leurs visages, ni de leurs dos, et où ils ne seront pas secourus.
- Law yaAAlamu allatheena kafaroo heena la yakuffoona AAan wujoohihimu alnnara wala AAan thuhoorihim wala hum yunsaroona (Ⅰ)
- Ah ! Si les négateurs pouvaient entrevoir le moment où ils ne pourront plus protéger ni leurs visages ni leurs dos des flammes de l’Enfer, et où ils seront privés de tout secours ! (Ⅱ)
- لو يعلم الذين كفروا حين لا يكفون عن وجوههم النار ولا عن ظهورهم ولا هم ينصرون (Ⅲ)
- لَوْ يَعْلَمُ الَّذِينَ كَفَرُوا حِينَ لَا يَكُفُّونَ عَن وُجُوهِهِمُ النَّارَ وَلَا عَن ظُهُورِهِمْ وَلَا هُمْ يُنصَرُونَ (Ⅳ)
- لَو يَعلَمُ الَّذينَ كَفَروا حينَ لا يَكُفّونَ عَن وُجوهِهِمُ النّارَ وَلا عَن ظُهورِهِم وَلا هُم يُنصَرونَ (Ⅴ)
- Si seulement ceux qui n’ont pas cru pouvaient savoir lorsqu’ils ne pourront plus éviter de voir leur visage et leur dos brûler et qu’ils ne trouveront personne pour les secourir. (Ⅵ)
- ah ! si les dénégateurs savaient quand ils ne pourront défendre leur visage du feu, non plus que leur échine, et cela sans personne qui les secoure (Ⅶ)
- Ah ! si ceux qui sont infidèles pouvaient connaître le moment où ils ne détourneront point le Feu, de leurs visages ou de leurs dos, et où ils ne seront pas secourus ! (Ⅷ)
21. 40  
Mais non [cela] leur viendra à l’improviste et il les ébahira ; ils ne pourront le repousser et il ne leur sera accordé aucun répit.
- Bal tateehim baghtatan fatabhatuhum fala yastateeAAoona raddaha wala hum yuntharoona (Ⅰ)
- L’Heure les saisira à l’improviste et les plongera dans la stupeur, sans qu’ils puissent l’éloigner ou en obtenir le report. (Ⅱ)
- بل تأتيهم بغتة فتبهتهم فلا يستطيعون ردها ولا هم ينظرون (Ⅲ)
- بَلْ تَأْتِيهِم بَغْتَةً فَتَبْهَتُهُمْ فَلَا يَسْتَطِيعُونَ رَدَّهَا وَلَا هُمْ يُنظَرُونَ (Ⅳ)
- بَل تَأتيهِم بَغتَةً فَتَبهَتُهُم فَلا يَستَطيعونَ رَدَّها وَلا هُم يُنظَرونَ (Ⅴ)
- Au contraire, la mort viendra soudainement et les paralysera par sa rapidité. Ils ne pourront ni la refouler, ni attendre plus longtemps. (Ⅵ)
- bien plus ! elle leur viendra à l’improviste, elle les frappera de stupeur, ils ne pourront la repousser, ils n’obtiendront pas de sursis. (Ⅶ)
- [L’Heure] viendra à eux brusquement et les stupéfiera. Ils ne pourront pas la repousser et il ne leur sera pas donné d’attendre. (Ⅷ)
21. 41  
Avant toi [aussi] les Prophètes ont été raillés [par les ignorants, impies, injustes, etc.] ; et ceux qui se gaussaient d’eux furent envahis par [le châtiment] dont ils se moquaient.
- Walaqadi istuhzia birusulin min qablika fahaqa biallatheena sakhiroo minhum ma kanoo bihi yastahzioona (Ⅰ)
- D’autres prophètes, avant toi, ont été tournés en dérision ; mais les railleurs ont été cernés de toutes parts par cela même dont ils se moquaient. (Ⅱ)
- ولقد استهزئ برسل من قبلك فحاق بالذين سخروا منهم ما كانوا به يستهزئون (Ⅲ)
- وَلَقَدِ اسْتُهْزِئَ بِرُسُلٍ مِّن قَبْلِكَ فَحَاقَ بِالَّذِينَ سَخِرُوا مِنْهُم مَّا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ (Ⅳ)
- وَلَقَدِ استُهزِئَ بِرُسُلٍ مِن قَبلِكَ فَحاقَ بِالَّذينَ سَخِروا مِنهُم ما كانوا بِهِ يَستَهزِءونَ (Ⅴ)
- On s’est certes moqué des envoyés venus avant toi, mais ceux qui s’en moquaient ont été eux-mêmes l’objet de ce qu’ils raillaient. (Ⅵ)
- Avant toi, certes, on a pris des Envoyés en dérision. Les railleurs subirent en conséquence l’étreinte de cela qu’ils ont pris en dérision. (Ⅶ)
- Certes, on a raillé des Apôtres, avant toi, mais ceux qui se gaussaient d’eux furent enveloppés par ce dont ils se raillaient. (Ⅷ)
21. 42  
Dis[-leur] : « Qui pourrait vous protéger, de nuit ou de jour, contre le [châtiment correctif de DIEU] Miséricordieux ? » Mais [étant injustes obstinés] ils se détournent du rappel (des enseignements célestes) de leur Seigneur.
- Qul man yaklaokum biallayli waalnnahari mina alrrahmani bal hum AAan thikri rabbihim muAAridoona (Ⅰ)
- Dis-leur : « Qui peut vous protéger, de nuit et de jour, des rigueurs du Miséricordieux ? » Mais rien n’y fait ! Ils demeurent insensibles au rappel de leur Seigneur. (Ⅱ)
- قل من يكلؤكم بالليل والنهار من الرحمن بل هم عن ذكر ربهم معرضون (Ⅲ)
- قُلْ مَن يَكْلَؤُكُم بِاللَّيْلِ وَالنَّهَارِ مِنَ الرَّحْمَٰنِ ۗ بَلْ هُمْ عَن ذِكْرِ رَبِّهِم مُّعْرِضُونَ (Ⅳ)
- قُل مَن يَكلَؤُكُم بِالَّيلِ وَالنَّهارِ مِنَ الرَّحمٰنِ ۗ بَل هُم عَن ذِكرِ رَبِّهِم مُعرِضونَ (Ⅴ)
- Dis : Qui vous protégera, de nuit comme de jour, du Miséricordieux ? Mais ils ont tourné le dos à l’invocation de leur Seigneur. (Ⅵ)
- Dis : « Qui pourrait nuit et jour vous préserver du Tout miséricorde ? » — Mais non ! Ils se dérobent au Rappel de leur Seigneur. (Ⅶ)
- Dis : « Qui vous défend de nuit et de jour, contre le Bienfaiteur ? » Bien loin de croire à l’Édification de leur Seigneur, ils s’en détournent. (Ⅷ)
21. 43  
Ou bien ont-ils d’autres DIEUx que Nous qui [pourraient] les défendre (défendre leurs impiétés et leurs injustices) ? [Ces dieux injustes] ne peuvent se secourir eux-mêmes et ne sont [bien sûr] nullement soutenus de Notre part.
- Am lahum alihatun tamnaAAuhum min doonina la yastateeAAoona nasra anfusihim wala hum minna yushaboona (Ⅰ)
- Ont-ils donc, en dehors de Nous, des divinités capables de les protéger ? Mais celles-ci ne sauraient ni se protéger elles-mêmes ni se faire assister contre Nos rigueurs. (Ⅱ)
- أم لهم آلهة تمنعهم من دوننا لا يستطيعون نصر أنفسهم ولا هم منا يصحبون (Ⅲ)
- أَمْ لَهُمْ آلِهَةٌ تَمْنَعُهُم مِّن دُونِنَا ۚ لَا يَسْتَطِيعُونَ نَصْرَ أَنفُسِهِمْ وَلَا هُم مِّنَّا يُصْحَبُونَ (Ⅳ)
- أَم لَهُم ءالِهَةٌ تَمنَعُهُم مِن دونِنا ۚ لا يَستَطيعونَ نَصرَ أَنفُسِهِم وَلا هُم مِنّا يُصحَبونَ (Ⅴ)
- À moins qu’ils n’aient d’autres dieux en dehors de Nous pour les protéger ? [Ces dieux] ne peuvent se secourir par eux-mêmes ni se faire assister contre Nous. (Ⅵ)
- — ... ou serait-ce qu’ils ont en dehors de Nous des dieux pour les protéger ? Ils ne peuvent pas plus se secourir eux-mêmes que ne les protège aucune compagnie (Ⅶ)
- Ont-ils des divinités qui les défendent, en dehors de Nous ? Ils ne peuvent se secourir et il ne leur est pas donné de compagnon contre Nous. (Ⅷ)
21. 44  
Nous avons accordé une jouissance [temporaire] à ces gens-là et à leurs pères au point que l’âge leur a paru long[, ils se sont injustement enorgueillis]. Ne voient-ils pas que Nous intervenons sur [leur] terre [et] la réduisons de ses côtés ? Est-ce qu’ils seront, eux, les vainqueurs ?
- Bal mattaAAna haolai waabaahum hatta tala AAalayhimu alAAumuru afala yarawna anna natee alarda nanqusuha min atrafiha afahumu alghaliboona (Ⅰ)
- La vérité, c’est que Nous avons permis à ces gens-là et à leurs ancêtres de jouir par trop longtemps des biens de ce monde. Or, n’ont-ils pas remarqué que Nous portons Notre action sur la Terre et que Nous en réduisons les limites de toutes parts ? Sont-ils donc, eux, les plus forts ? (Ⅱ)
- بل متعنا هؤلاء وآباءهم حتى طال عليهم العمر أفلا يرون أنا نأتي الأرض ننقصها من أطرافها أفهم الغالبون (Ⅲ)
- بَلْ مَتَّعْنَا هَٰؤُلَاءِ وَآبَاءَهُمْ حَتَّىٰ طَالَ عَلَيْهِمُ الْعُمُرُ ۗ أَفَلَا يَرَوْنَ أَنَّا نَأْتِي الْأَرْضَ نَنقُصُهَا مِنْ أَطْرَافِهَا ۚ أَفَهُمُ الْغَالِبُونَ (Ⅳ)
- بَل مَتَّعنا هٰؤُلاءِ وَءاباءَهُم حَتّىٰ طالَ عَلَيهِمُ العُمُرُ ۗ أَفَلا يَرَونَ أَنّا نَأتِى الأَرضَ نَنقُصُها مِن أَطرافِها ۚ أَفَهُمُ الغٰلِبونَ (Ⅴ)
- Bien au contraire, Nous les avons gratifiés de toute chose, à l’instar de leurs pères, et cela jusqu’à un âge très avancé. Ne voient-ils pas que, sitôt venus sur une terre, Nous la réduisons de tous côtés ? Sont-ils les vainqueurs ? (Ⅵ)
- Pis encore ! ces gens-là, Nous leur accordons jouissance comme Nous avons fait à leurs pères, au point que l’âge leur parût long. Ne voient-ils pas qu’à peine occupons-Nous une terre, Nous l’écourtons de ses saillants ? — Seraient-ce eux les vainqueurs ? (Ⅶ)
- Nous les avons fait jouir [de leurs richesses], eux et leurs pères, jusqu’au terme d’une longue vie. Eh quoi ! ne voient-ils point que Nous frappons la terre, la réduisant de tous côtés ? Eh quoi ! eux sont-ils vainqueurs ? (Ⅷ)
21. 45  
[Prophète !] Dis : « Rien d’autre, je vous avertis par la Révélation », mais les sourds [pécheurs et criminels] n’entendent pas l’appel quand ils sont avertis.
- Qul innama onthirukum bialwahyi wala yasmaAAu alssummu aldduAAaa itha ma yuntharoona (Ⅰ)
- Dis-leur : « Je ne fais que vous avertir par ce qui m’est révélé. » Mais les sourds n’entendent point les appels quand on les avertit. (Ⅱ)
- قل إنما أنذركم بالوحي ولا يسمع الصم الدعاء إذا ما ينذرون (Ⅲ)
- قُلْ إِنَّمَا أُنذِرُكُم بِالْوَحْيِ ۚ وَلَا يَسْمَعُ الصُّمُّ الدُّعَاءَ إِذَا مَا يُنذَرُونَ (Ⅳ)
- قُل إِنَّما أُنذِرُكُم بِالوَحىِ ۚ وَلا يَسمَعُ الصُّمُّ الدُّعاءَ إِذا ما يُنذَرونَ (Ⅴ)
- Dis : Je vous avertis seulement de la révélation, même si les sourds ne perçoivent pas l’appel qui leur est adressé. (Ⅵ)
- Dis : « Je ne fais que vous donner l’alarme : par vertu de la révélation », encore que les sourds n’entendent pas l’appel quand l’alarme leur est donnée (Ⅶ)
- Dis : « Je vous avertis seulement par la Révélation. [Mais] les sourds n’entendent point l’appel, quand ils sont avertis. » (Ⅷ)
21. 46  
Si un léger souffle du châtiment [correctif] de ton Seigneur les effleure, ils disent : « Malheur à nous ! Nous fûmes injustes ».
- Walain massathum nafhatun min AAathabi rabbika layaqoolunna ya waylana inna kunna thalimeena (Ⅰ)
- Qu’un souffle du châtiment de ton Seigneur les effleure, et les voilà qui crient : « Malheur à nous ! Nous avons été vraiment coupables ! » (Ⅱ)
- ولئن مستهم نفحة من عذاب ربك ليقولن يا ويلنا إنا كنا ظالمين (Ⅲ)
- وَلَئِن مَّسَّتْهُمْ نَفْحَةٌ مِّنْ عَذَابِ رَبِّكَ لَيَقُولُنَّ يَا وَيْلَنَا إِنَّا كُنَّا ظَالِمِينَ (Ⅳ)
- وَلَئِن مَسَّتهُم نَفحَةٌ مِن عَذابِ رَبِّكَ لَيَقولُنَّ يٰوَيلَنا إِنّا كُنّا ظٰلِمينَ (Ⅴ)
- Mais si le moindre souffle du châtiment de ton Seigneur les effleurait, ils s’écrieraient alors : Malheur sur nous, nous étions parmi les injustes ! (Ⅵ)
- pourtant, à la première bouffée qui les atteigne du châtiment de ton Seigneur, sûr qu’ils diront : « Malheur à nous dans notre iniquité ! » (Ⅶ)
- Pourtant s’ils sont certes effleurés par un souffle du châtiment de ton Seigneur, ils s’écrient : « Malheur à nous ! nous avons été injustes ! » (Ⅷ)
21. 47  
Le Jour de la résurrection Nous placerons des justes balances. Nulle âme ne sera lésée en rien ; et même s’il s’agit [d’une action qui aurait] le poids d’un grain de moutarde, Nous l’apporterons [et la pèserons] ; il suffira de Nous comme comptable.
- WanadaAAu almawazeena alqista liyawmi alqiyamati fala tuthlamu nafsun shayan wain kana mithqala habbatin min khardalin atayna biha wakafa bina hasibeena (Ⅰ)
- Au Jour de la Résurrection, Nous dresserons des balances d’une extrême sensibilité, de manière à ce que nul ne soit lésé, fût-ce du poids d’un grain de sénevé, car tout entrera en compte, et les comptes que Nous établissons sont infaillibles. (Ⅱ)
- ونضع الموازين القسط ليوم القيامة فلا تظلم نفس شيئا وإن كان مثقال حبة من خردل أتينا بها وكفى بنا حاسبين (Ⅲ)
- وَنَضَعُ الْمَوَازِينَ الْقِسْطَ لِيَوْمِ الْقِيَامَةِ فَلَا تُظْلَمُ نَفْسٌ شَيْئًا ۖ وَإِن كَانَ مِثْقَالَ حَبَّةٍ مِّنْ خَرْدَلٍ أَتَيْنَا بِهَا ۗ وَكَفَىٰ بِنَا حَاسِبِينَ (Ⅳ)
- وَنَضَعُ المَوٰزينَ القِسطَ لِيَومِ القِيٰمَةِ فَلا تُظلَمُ نَفسٌ شَيـًٔا ۖ وَإِن كانَ مِثقالَ حَبَّةٍ مِن خَردَلٍ أَتَينا بِها ۗ وَكَفىٰ بِنا حٰسِبينَ (Ⅴ)
- Au jour de la résurrection, Nous poserons des balances exactes et aucune âme ne sera lésée, fût-ce du poids d’un grain de moutarde. Nous l’apprécierons à sa juste valeur, car Nous Nous suffisons en termes de comptes. (Ⅵ)
- et Nous dresserons les justes balances pour le Jour de la résurrection. Nulle âme ne sera lésée en rien. Nous restituerons jusqu’au poids d’un grain de moutarde. Et qu’il suffise de Nous pour faire le compte. (Ⅶ)
- Nous poserons des balances justes au Jour de la Résurrection et nulle âme ne sera lésée en la moindre chose et si cette chose est le poids d’un grain de moutarde, Nous l’apporterons. Combien Nous suffisons pour faire rendre compte ! (Ⅷ)
21. 48  
Et certes, Nous avons donné à Moïse et à Aaron le [Livre du] discernement, une lumière et un rappel pour ceux qui sont pieux
- Walaqad atayna moosa waharoona alfurqana wadiyaan wathikran lilmuttaqeena (Ⅰ)
- Nous avons déjà donné à Moïse et à Aaron le Livre du discernement qui est à la fois lumière et guide pour les gens pieux, (Ⅱ)
- ولقد آتينا موسى وهارون الفرقان وضياء وذكرا للمتقين (Ⅲ)
- وَلَقَدْ آتَيْنَا مُوسَىٰ وَهَارُونَ الْفُرْقَانَ وَضِيَاءً وَذِكْرًا لِّلْمُتَّقِينَ (Ⅳ)
- وَلَقَد ءاتَينا موسىٰ وَهٰرونَ الفُرقانَ وَضِياءً وَذِكرًا لِلمُتَّقينَ (Ⅴ)
- Nous avons doté Moïse et Aaron de la capacité de distinction, une lumière et un rappel pour ceux qui éprouvent de la crainte…. (Ⅵ)
- Oui, Nous avons conféré à Moïse et à Aaron le Critère, une Lumière, un Rappel à l’intention de ceux qui se prémunissent (Ⅶ)
- Et certes, Nous avons apporté à Moïse et à Aaron la Salvation (Furqân), ainsi qu’une Clarté et une Édification pour les Pieux (Ⅷ)
21. 49  
qui craignent [révérenciellement] leur Seigneur dans le secret (avec un recueillement), et sont émus [et attendent l’arrivée majestueuse] de l’Heure [de la résurrection].
- Allatheena yakhshawna rabbahum bialghaybi wahum mina alssaAAati mushfiqoona (Ⅰ)
- qui craignent leur Seigneur dans le secret de leurs cœurs et qui tremblent à la pensée de l’Heure. (Ⅱ)
- الذين يخشون ربهم بالغيب وهم من الساعة مشفقون (Ⅲ)
- الَّذِينَ يَخْشَوْنَ رَبَّهُم بِالْغَيْبِ وَهُم مِّنَ السَّاعَةِ مُشْفِقُونَ (Ⅳ)
- الَّذينَ يَخشَونَ رَبَّهُم بِالغَيبِ وَهُم مِنَ السّاعَةِ مُشفِقونَ (Ⅴ)
- Ceux qui redoutent leur Seigneur dans le grand mystère et qui sont pénétrés de l’imminence de l’Heure. (Ⅵ)
- qui craignent leur Seigneur dans le mystère, et qu’émeut l’Heure dernière. (Ⅶ)
- qui redoutent leur Seigneur à cause de l’inconnaissable et qui, de l’Heure, sont pénétrés. (Ⅷ)


Page: 1

21 







Home