Le pèlerinage (al-hajj)
>  
79 Verses | Page 1 / 2
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


22. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
22. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ يَا أَيُّهَا النَّاسُ اتَّقُوا رَبَّكُمْ ۚ إِنَّ زَلْزَلَةَ السَّاعَةِ شَيْءٌ عَظِيمٌ
- Ya ayyuha alnnasu ittaqoo rabbakum inna zalzalata alssaAAati shayon AAatheemun (Ⅰ)
- Ô hommes ! Craignez votre Seigneur, car le tremblement de l’Heure dernière sera quelque chose de terrifiant ! (Ⅱ)
- Ô Hommes ! Craignez [pieusement] votre Seigneur. La secousse de [l’univers qui précédera] l’Heure sera chose grande (avec prestance). (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم يا أيها الناس اتقوا ربكم إن زلزلة الساعة شيء عظيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ يٰأَيُّهَا النّاسُ اتَّقوا رَبَّكُم ۚ إِنَّ زَلزَلَةَ السّاعَةِ شَيءٌ عَظيمٌ (Ⅴ)
- Ô vous les hommes, craignez votre Seigneur, car le jour où le séisme de l’Heure se produira, ce sera quelque chose d’immense. (Ⅵ)
- Humains, prémunissez-vous envers votre Seigneur. — Le tremblement de l’Heure sera chose énorme (Ⅶ)
- Hommes !, soyez pieux envers votre Seigneur ! Le séisme de l’Heure sera chose immense, (Ⅷ)
22. 2  
يَوْمَ تَرَوْنَهَا تَذْهَلُ كُلُّ مُرْضِعَةٍ عَمَّا أَرْضَعَتْ وَتَضَعُ كُلُّ ذَاتِ حَمْلٍ حَمْلَهَا وَتَرَى النَّاسَ سُكَارَىٰ وَمَا هُم بِسُكَارَىٰ وَلَٰكِنَّ عَذَابَ اللَّهِ شَدِيدٌ
- Yawma tarawnaha tathhalu kullu murdiAAatin AAamma ardaAAat watadaAAu kullu thati hamlin hamlaha watara alnnasa sukara wama hum bisukara walakinna AAathaba Allahi shadeedun (Ⅰ)
- Le jour où il se produira, toute nourrice oubliera son nourrisson, toute femelle enceinte enfantera avant terme et les hommes donneront l’impression d’être ivres, bien qu’ils ne le soient pas, car le châtiment de Dieu sera terrible. (Ⅱ)
- Le Jour où vous la verrez [l’Heure], toute nourrice oubliera ce qu’elle allaite, toute femelle enceinte mettra bas ce qu’elle porte et tu verras les hommes ivres alors qu’ils ne sont pas ivres, mais le châtiment [correctif] de DIEU est très sévère. (Ⅲ)
- يوم ترونها تذهل كل مرضعة عما أرضعت وتضع كل ذات حمل حملها وترى الناس سكارى وما هم بسكارى ولكن عذاب الله شديد (Ⅳ)
- يَومَ تَرَونَها تَذهَلُ كُلُّ مُرضِعَةٍ عَمّا أَرضَعَت وَتَضَعُ كُلُّ ذاتِ حَملٍ حَملَها وَتَرَى النّاسَ سُكٰرىٰ وَما هُم بِسُكٰرىٰ وَلٰكِنَّ عَذابَ اللَّهِ شَديدٌ (Ⅴ)
- Lorsque vous verrez ce séisme, vous verrez fuir la femme allaitant son enfant et toute femelle enceinte déposera son faix sans l’avoir voulu ; tu verras des gens ivres alors qu’ils n’auront pas bu. De fait, le châtiment d’Allah sera terrible ! (Ⅵ)
- le Jour où vous la verrez, toute allaitante en oubliera son allaité, toute enceinte en perdra son fruit ! Tu verras les gens ivres, et ils ne le seront pas. — Mais le châtiment de Dieu est terrible. (Ⅶ)
- en ce jour où vous verrez chaque nourrice délaisser ce qu’elle allaite, [où] chaque femelle fécondée [, de terreur ,] mettra bas ce qu’elle porte, [où] tu verras les Hommes ivres, bien qu’ils ne le soient point. Le tourment d’Allah sera terrible. (Ⅷ)
22. 3  
وَمِنَ النَّاسِ مَن يُجَادِلُ فِي اللَّهِ بِغَيْرِ عِلْمٍ وَيَتَّبِعُ كُلَّ شَيْطَانٍ مَّرِيدٍ
- Wamina alnnasi man yujadilu fee Allahi bighayri AAilmin wayattabiAAu kulla shaytanin mareedin (Ⅰ)
- Tel, parmi les hommes, discute au sujet de Dieu sans détenir la moindre connaissance, et se laisse entraîner par tout démon rebelle, (Ⅱ)
- Il y a des hommes qui [ayant corrompu leur cœur] disputent au sujet de DIEU sans avoir une science [ou une connaissance authentique] et suivent tout diable rebelle. (Ⅲ)
- ومن الناس من يجادل في الله بغير علم ويتبع كل شيطان مريد (Ⅳ)
- وَمِنَ النّاسِ مَن يُجٰدِلُ فِى اللَّهِ بِغَيرِ عِلمٍ وَيَتَّبِعُ كُلَّ شَيطٰنٍ مَريدٍ (Ⅴ)
- Et il est des hommes qui controversent au sujet d’Allah, alors même qu’ils manquent de connaissance et suivent chaque démon dans sa folie. (Ⅵ)
- Et cependant il en est parmi les hommes pour disputer sur Dieu sans la moindre science, et suivre tout satan de rébellion (Ⅶ)
- Parmi les Hommes, il en est qui discutent sur Allah, sans [détenir aucune] Science, et qui suivent tout Démon révolté. (Ⅷ)
22. 4  
كُتِبَ عَلَيْهِ أَنَّهُ مَن تَوَلَّاهُ فَأَنَّهُ يُضِلُّهُ وَيَهْدِيهِ إِلَىٰ عَذَابِ السَّعِيرِ
- Kutiba AAalayhi annahu man tawallahu faannahu yudilluhu wayahdeehi ila AAathabi alssaAAeeri (Ⅰ)
- prédestiné à égarer quiconque le prend pour allié, et à le conduire au supplice de l’Enfer. (Ⅱ)
- Il est écrit de lui (du Diable) qu’il égarera quiconque [s’adonne aux péchés et aux injustices] devient son client et le mènera au châtiment de la fournaise. (Ⅲ)
- كتب عليه أنه من تولاه فأنه يضله ويهديه إلى عذاب السعير (Ⅳ)
- كُتِبَ عَلَيهِ أَنَّهُ مَن تَوَلّاهُ فَأَنَّهُ يُضِلُّهُ وَيَهديهِ إِلىٰ عَذابِ السَّعيرِ (Ⅴ)
- Il est écrit que celui qui sert de tuteur au ratiocineur, [Dieu] lui fera perdre son chemin et l’égarera pour le jeter dans le brasier infernal. (Ⅵ)
- quand il est écrit de Satan que quiconque se fait son lige, il l’égare et le guide au tourment infernal ! (Ⅶ)
- A l’égard de celui-ci, il a été écrit qu’il égarera et dirigera vers le tourment du Brasier quiconque l’aura pris comme patron. (Ⅷ)
22. 5  
يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِن كُنتُمْ فِي رَيْبٍ مِّنَ الْبَعْثِ فَإِنَّا خَلَقْنَاكُم مِّن تُرَابٍ ثُمَّ مِن نُّطْفَةٍ ثُمَّ مِنْ عَلَقَةٍ ثُمَّ مِن مُّضْغَةٍ مُّخَلَّقَةٍ وَغَيْرِ مُخَلَّقَةٍ لِّنُبَيِّنَ لَكُمْ ۚ وَنُقِرُّ فِي الْأَرْحَامِ مَا نَشَاءُ إِلَىٰ أَجَلٍ مُّسَمًّى ثُمَّ نُخْرِجُكُمْ طِفْلًا ثُمَّ لِتَبْلُغُوا أَشُدَّكُمْ ۖ وَمِنكُم مَّن يُتَوَفَّىٰ وَمِنكُم مَّن يُرَدُّ إِلَىٰ أَرْذَلِ الْعُمُرِ لِكَيْلَا يَعْلَمَ مِن بَعْدِ عِلْمٍ شَيْئًا ۚ وَتَرَى الْأَرْضَ هَامِدَةً فَإِذَا أَنزَلْنَا عَلَيْهَا الْمَاءَ اهْتَزَّتْ وَرَبَتْ وَأَنبَتَتْ مِن كُلِّ زَوْجٍ بَهِيجٍ
- Ya ayyuha alnnasu in kuntum fee raybin mina albaAAthi fainna khalaqnakum min turabin thumma min nutfatin thumma min AAalaqatin thumma min mudghatin mukhallaqatin waghayri mukhallaqatin linubayyina lakum wanuqirru fee alarhami ma nashao ila ajalin musamman thumma nukhrijukum tiflan thumma litablughoo ashuddakum waminkum man yutawaffa waminkum man yuraddu ila arthali alAAumuri likayla yaAAlama min baAAdi AAilmin shayan watara alarda hamidatan faitha anzalna AAalayha almaa ihtazzat warabat waanbatat min kulli zawjin baheejin (Ⅰ)
- Ô hommes ! Si vous êtes dans le doute au sujet de la Résurrection, sachez que c’est Nous qui vous avons tirés de terre, puis d’une goutte de sperme, puis d’une adhérence, puis d’un embryon dont une partie est déjà formée et une autre non encore formée. C’est ainsi que Nous vous donnons une idée de Notre puissance. Nous maintenons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu’au terme fixé, pour vous en faire ensuite sortir à l’état de bébé, et vous atteindrez ainsi plus tard votre maturité. Il en est parmi vous qui meurent encore jeunes, tandis que d’autres arrivent jusqu’à l’âge de la décrépitude au point de ne plus se souvenir de ce qu’ils savaient. Ne vois-tu pas aussi comment la terre desséchée reprend vie, dès que Nous l’arrosons de pluie, pour se gonfler et se couvrir de toutes sortes de couples de plantes luxuriantes ? (Ⅱ)
- Ô hommes ! Si vous êtes dans le doute au sujet de la Résurrection, [rendez-vous compte que] Nous vous avons créés de poussière, puis d’une goutte de sperme, puis [en œuf fécondé] suspendu [à des muscles utérins], puis d’une masse [de plusieurs cellules] dont [certaines ont] la création achevée et [certaines autres] de la création non [encore] achevée [ou, formée et non encore formée]. [Tout cela] pour que Nous vous expliquions [comment Nous vous avons créés et le processus de votre création]. Nous installons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu’à un terme déterminé, puis Nous vous faisons sortir enfant pour qu’ensuite vous atteigniez votre maturité. Certains sont rappelés [jeunes à DIEU] et d’autres rejetés à la décrépitude jusqu’à ne plus savoir ce qu’ils savaient. [De même] tu vois la terre desséchée et, quand Nous faisons descendre sur elle de l’eau [du ciel], elle remue, gonfle, fait pousser toutes sortes de beaux couples [de végétaux]. (Ⅲ)
- يا أيها الناس إن كنتم في ريب من البعث فإنا خلقناكم من تراب ثم من نطفة ثم من علقة ثم من مضغة مخلقة وغير مخلقة لنبين لكم ونقر في الأرحام ما نشاء إلى أجل مسمى ثم نخرجكم طفلا ثم لتبلغوا أشدكم ومنكم من يتوفى ومنكم من يرد إلى أرذل العمر لكيلا يعلم من بعد علم شيئا وترى الأرض هامدة فإذا أنزلنا عليها الماء اهتزت وربت وأنبتت من كل زوج بهيج (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا النّاسُ إِن كُنتُم فى رَيبٍ مِنَ البَعثِ فَإِنّا خَلَقنٰكُم مِن تُرابٍ ثُمَّ مِن نُطفَةٍ ثُمَّ مِن عَلَقَةٍ ثُمَّ مِن مُضغَةٍ مُخَلَّقَةٍ وَغَيرِ مُخَلَّقَةٍ لِنُبَيِّنَ لَكُم ۚ وَنُقِرُّ فِى الأَرحامِ ما نَشاءُ إِلىٰ أَجَلٍ مُسَمًّى ثُمَّ نُخرِجُكُم طِفلًا ثُمَّ لِتَبلُغوا أَشُدَّكُم ۖ وَمِنكُم مَن يُتَوَفّىٰ وَمِنكُم مَن يُرَدُّ إِلىٰ أَرذَلِ العُمُرِ لِكَيلا يَعلَمَ مِن بَعدِ عِلمٍ شَيـًٔا ۚ وَتَرَى الأَرضَ هامِدَةً فَإِذا أَنزَلنا عَلَيهَا الماءَ اهتَزَّت وَرَبَت وَأَنبَتَت مِن كُلِّ زَوجٍ بَهيجٍ (Ⅴ)
- Ô vous les hommes, si vous êtes dans le doute en matière de résurrection, sachez que Nous vous avons créés de poussière, puis d’une goutte de sperme, puis d’une petite adhérence, puis d’un grumeau de chair à la fois précis et encore indéterminé, afin que Nous vous montrions [ce dont Nous sommes capable]. Nous déposons dans les matrices ce que Nous voulons, et cela jusqu’à une période précise, puis Nous vous faisons naître comme petits enfants, avant d’atteindre votre maturité. Il y a ceux d’entre vous qui meurent et d’autres qui sont laissés pour compte jusqu’à un âge où ils seront humiliés au point de ne plus rien savoir de ce qu’ils auront acquis. Tu verras la terre desséchée et stérile, mais dès lors qu’une eau descendue du ciel l’arrosera, elle s’éveillera soudain, s’ébrouera, enflera de ce qu’elle porte et donnera naissance à de luxuriants couples de végétaux. (Ⅵ)
- Humains, vous demeureriez dans le doute quant à la Résurrection ? Eh bien ! Nous vous avons créés de poussière, puis d’une goutte de liquide, puis d’un accrochement, puis d’une mâchure, soumise à création échelonnée, cela pour vous démontrer (Notre pouvoir). Et Nous fixons dans les matrices ce que bon Nous semble, jusqu’à un terme déterminé, et puis enfin Nous vous faisons sortir enfant, après quoi Nous visons à vous faire atteindre votre force adulte ; et certains parmi vous sont récupérés (jeunes), et d’autres ramenés au plus débile de l’âge, au point de ne rien connaître après avoir connu. Ainsi vois- tu la terre languir, et quand Nous faisons descendre de l’eau sur elle, s’émouvoir, gonfler, faire pousser un peu de chaque merveilleuse espèce (Ⅶ)
- Hommes !, si vous êtes en un doute au sujet du Rappel [des trépassés, souvenez-vous que] Nous vous avons créés de poussière, puis d’une éjaculation, puis d’une adhérence, puis d’une masse flasque élaborée (?) ou non élaborée (?), afin de faire éclater l’évidence à vos yeux. [Souvenez-vous, que] Nous déposons dans les utérus ce que Nous voulons, jusqu’à un terme fixé, que Nous vous [en] faisons sortir ensuite, petit enfant, pour qu’ensuite vous atteigniez votre puberté. Parmi vous, il en est qui sont rappelés [au Seigneur] (tawaffā) [avant la vieillesse] ; parmi vous, il en est qui sont rejetés jusqu’à l’âge le plus vil, afin qu’après avoir su ils ne sachent plus rien. [De même,] tu vois la terre prostrée. Or, quand Nous faisons descendre sur elle l’eau [du ciel], elle s’ébroue, se redresse, fait pousser tout magnifique couple [végétal]. (Ⅷ)
22. 6  
ذَٰلِكَ بِأَنَّ اللَّهَ هُوَ الْحَقُّ وَأَنَّهُ يُحْيِي الْمَوْتَىٰ وَأَنَّهُ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
- Thalika bianna Allaha huwa alhaqqu waannahu yuhyee almawta waannahu AAala kulli shayin qadeerun (Ⅰ)
- Il en est ainsi, parce que Dieu est la Vérité même, qu’Il est Celui qui rend la vie aux morts, que Sa puissance s’étend sur toute chose, (Ⅱ)
- C’est parce que DIEU, Lui [seul] est le Vrai [Puissant], qu’Il redonne la vie aux morts et qu’Il est Omnipotent. (Ⅲ)
- ذلك بأن الله هو الحق وأنه يحيي الموتى وأنه على كل شيء قدير (Ⅳ)
- ذٰلِكَ بِأَنَّ اللَّهَ هُوَ الحَقُّ وَأَنَّهُ يُحىِ المَوتىٰ وَأَنَّهُ عَلىٰ كُلِّ شَيءٍ قَديرٌ (Ⅴ)
- En tout cela, Allah est la Vérité. Il ressuscite les morts, car Il est Tout-Puissant. (Ⅵ)
- cela parce que Dieu, c’est Lui le Vrai, qu’Il fait revivre les morts, qu’Il est Omnipotent (Ⅶ)
- C’est qu’Allah est en effet la Vérité, qu’Il ranime les Morts, que sur toute chose Il est omnipotent, (Ⅷ)
22. 7  
وَأَنَّ السَّاعَةَ آتِيَةٌ لَّا رَيْبَ فِيهَا وَأَنَّ اللَّهَ يَبْعَثُ مَن فِي الْقُبُورِ
- Waanna alssaAAata atiyatun la rayba feeha waanna Allaha yabAAathu man fee alquboori (Ⅰ)
- que l’Heure viendra, sans nul doute, et que Dieu ressuscitera ceux qui sont dans les tombes. (Ⅱ)
- Et que l’Heure est à venir - nul doute à son sujet - et que DIEU ressuscitera ceux qui sont dans les tombes (tous les morts). (Ⅲ)
- وأن الساعة آتية لا ريب فيها وأن الله يبعث من في القبور (Ⅳ)
- وَأَنَّ السّاعَةَ ءاتِيَةٌ لا رَيبَ فيها وَأَنَّ اللَّهَ يَبعَثُ مَن فِى القُبورِ (Ⅴ)
- Car l’Heure se produira, il n’y a aucun doute là-dessus. Allah rappellera ceux qui sont dans leurs tombes. (Ⅵ)
- et que l’Heure vient, sans le moindre doute, et que Dieu ressuscitera les hôtes des tombeaux. (Ⅶ)
- que l’Heure va venir — nul doute à son endroit —, et qu’Allah rappellera ceux qui sont dans les sépulcres. (Ⅷ)
22. 8  
وَمِنَ النَّاسِ مَن يُجَادِلُ فِي اللَّهِ بِغَيْرِ عِلْمٍ وَلَا هُدًى وَلَا كِتَابٍ مُّنِيرٍ
- Wamina alnnasi man yujadilu fee Allahi bighayri AAilmin wala hudan wala kitabin muneerin (Ⅰ)
- Tel, parmi les hommes, discute de Dieu sans aucune connaissance, sans direction et sans livre pour éclairer sa lanterne, (Ⅱ)
- Il y a des hommes qui disputent au sujet de DIEU sans avoir une science [ou une connaissance authentique], sans guide [élu], sans Livre illuminant (céleste). (Ⅲ)
- ومن الناس من يجادل في الله بغير علم ولا هدى ولا كتاب منير (Ⅳ)
- وَمِنَ النّاسِ مَن يُجٰدِلُ فِى اللَّهِ بِغَيرِ عِلمٍ وَلا هُدًى وَلا كِتٰبٍ مُنيرٍ (Ⅴ)
- Il est parmi les hommes des gens qui entretiennent des controverses au sujet d’Allah sans disposer de la science nécessaire, ni de la bonne orientation, ni d’un livre de lumière. (Ⅵ)
- Et cependant il en est parmi les hommes pour disputer sur Dieu sans la moindre science, sans guidance, sans écrit de lumière (Ⅶ)
- Parmi les Hommes, il en est qui discutent sur Allah, sans [détenir ni] Science ni Direction ni Écriture lumineuse, (Ⅷ)
22. 9  
ثَانِيَ عِطْفِهِ لِيُضِلَّ عَن سَبِيلِ اللَّهِ ۖ لَهُ فِي الدُّنْيَا خِزْيٌ ۖ وَنُذِيقُهُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ عَذَابَ الْحَرِيقِ
- Thaniya AAitfihi liyudilla AAan sabeeli Allahi lahu fee alddunya khizyun wanutheequhu yawma alqiyamati AAathaba alhareeqi (Ⅰ)
- en affichant une attitude orgueilleuse pour éloigner ses semblables de la Voie du Seigneur. L’opprobre couvrira cet individu en ce monde, puis Nous lui ferons goûter, au Jour de la Résurrection, le supplice de l’Enfer. (Ⅱ)
- [Un tel individu] renflé [injustement] d’orgueil se détourne pour écarter [les hommes] du chemin de DIEU. A lui l’ignominie en cette vie. Et le Jour de la résurrection, Nous lui ferons goûter le châtiment du Feu (résultat de ses actes). (Ⅲ)
- ثاني عطفه ليضل عن سبيل الله له في الدنيا خزي ونذيقه يوم القيامة عذاب الحريق (Ⅳ)
- ثانِىَ عِطفِهِ لِيُضِلَّ عَن سَبيلِ اللَّهِ ۖ لَهُ فِى الدُّنيا خِزىٌ ۖ وَنُذيقُهُ يَومَ القِيٰمَةِ عَذابَ الحَريقِ (Ⅴ)
- Il se rebiffe par ostentation, et cela afin de détourner les bons croyants de la voie d’Allah. Celui-là sera avili en cette terre et goûtera aux tourments du brasier au jour de la résurrection. (Ⅵ)
- se rengorgeant de sorte à égarer les autres du chemin de Dieu. Abomination sur lui en ce monde ! Et Nous lui ferons goûter, au Jour de la résurrection, le tourment du feu dévorant (Ⅶ)
- [seulement] par cautèle, pour égarer loin du Chemin d’Allah. A ceux-là, opprobre dans la [Vie] Immédiate ! Au Jour de la Résurrection, Nous leur ferons goûter le tourment de la Calcination, (Ⅷ)
22. 10  
ذَٰلِكَ بِمَا قَدَّمَتْ يَدَاكَ وَأَنَّ اللَّهَ لَيْسَ بِظَلَّامٍ لِّلْعَبِيدِ
- Thalika bima qaddamat yadaka waanna Allaha laysa bithallamin lilAAabeedi (Ⅰ)
- » Voilà le prix des actes que tu as accomplis sur Terre ! », lui sera-t-il dit, car Dieu ne Se montre jamais injuste envers Ses créatures. (Ⅱ)
- [Il lui sera dit :] voilà pour ce qu’ont perpétré tes mains. Car DIEU n’est pas injuste envers [Ses] serviteurs. (Ⅲ)
- ذلك بما قدمت يداك وأن الله ليس بظلام للعبيد (Ⅳ)
- ذٰلِكَ بِما قَدَّمَت يَداكَ وَأَنَّ اللَّهَ لَيسَ بِظَلّٰمٍ لِلعَبيدِ (Ⅴ)
- Tout cela en échange de ce que tes mains auront apporté et fourni par le passé, en sachant qu’Allah n’est pas injuste envers Ses serviteurs. (Ⅵ)
- cela par ce qu’auront avancé tes mains, car Dieu n’est pas injuste envers Ses adorateurs. (Ⅶ)
- cela, en prix de ce qu’ont accompli leurs mains. Allah n’est point injuste (ẓallâm) envers Ses serviteurs. (Ⅷ)
22. 11  
وَمِنَ النَّاسِ مَن يَعْبُدُ اللَّهَ عَلَىٰ حَرْفٍ ۖ فَإِنْ أَصَابَهُ خَيْرٌ اطْمَأَنَّ بِهِ ۖ وَإِنْ أَصَابَتْهُ فِتْنَةٌ انقَلَبَ عَلَىٰ وَجْهِهِ خَسِرَ الدُّنْيَا وَالْآخِرَةَ ۚ ذَٰلِكَ هُوَ الْخُسْرَانُ الْمُبِينُ
- Wamina alnnasi man yaAAbudu Allaha AAala harfin fain asabahu khayrun itmaanna bihi wain asabathu fitnatun inqalaba AAala wajhihi khasira alddunya waalakhirata thalika huwa alkhusranu almubeenu (Ⅰ)
- Tel autre, parmi les hommes, adore Dieu d’une manière indécise. S’il lui arrive quelque bien, il en jouit avec quiétude, mais s’il est atteint par la moindre épreuve, il fait aussitôt volte-face, causant ainsi sa perte dans cette vie et dans la vie future. Et c’est là une perte irréparable ! (Ⅱ)
- Il y a des hommes qui adorent DIEU conditionnellement (avec doute, superficiellement et non pas de très bon cœur). S’il leur arrive un bien, ils en profitent tout à fait rassurés, mais dès qu’une épreuve les atteint ils tournent le dos (deviennent impies), perdant ainsi [le bien d’]ici-bas et [de] l’au-delà. C’est là une perte flagrante. (Ⅲ)
- ومن الناس من يعبد الله على حرف فإن أصابه خير اطمأن به وإن أصابته فتنة انقلب على وجهه خسر الدنيا والآخرة ذلك هو الخسران المبين (Ⅳ)
- وَمِنَ النّاسِ مَن يَعبُدُ اللَّهَ عَلىٰ حَرفٍ ۖ فَإِن أَصابَهُ خَيرٌ اطمَأَنَّ بِهِ ۖ وَإِن أَصابَتهُ فِتنَةٌ انقَلَبَ عَلىٰ وَجهِهِ خَسِرَ الدُّنيا وَالءاخِرَةَ ۚ ذٰلِكَ هُوَ الخُسرانُ المُبينُ (Ⅴ)
- Il est des gens qui vénèrent Allah sur le bord [d’un ravin]. S’il arrive un bien, il se sent rassuré ; s’il lui arrive un mal ou une sédition, le voilà qui bascule sur son visage. Il perd ainsi la vie d’ici-bas et la vie future. Telle est la vraie perte ! (Ⅵ)
- Et cependant il en est parmi les hommes pour n’adorer Dieu que de guingois : si du bien l’affecte, il se tient tranquille ; si c’est du trouble, il fait volte-face : il aura perdu l’ici-bas et la vie dernière… — C’est là la perte radicale (Ⅶ)
- Parmi les Hommes, il en est qui adorent Allah, en balance. Si un bonheur leur échoit, ils le goûtent avec tranquillité ; si une tentation [d’abjurer] les touche [au contraire], ils se détournent sans retour. Qu’ils perdent la [Vie] Immédiate et la [Vie] Dernière ! C’est là la Perte éclatante. (Ⅷ)
22. 12  
يَدْعُو مِن دُونِ اللَّهِ مَا لَا يَضُرُّهُ وَمَا لَا يَنفَعُهُ ۚ ذَٰلِكَ هُوَ الضَّلَالُ الْبَعِيدُ
- YadAAoo min dooni Allahi ma la yadurruhu wama la yanfaAAuhu thalika huwa alddalalu albaAAeedu (Ⅰ)
- Il invoque en dehors de Dieu ce qui ne peut lui être ni nuisible ni utile. Et c’est là le comble de l’égarement ! (Ⅱ)
- Ils invoquent, au lieu de DIEU, ce qui [intrinsèquement] ne [saurait] leur nuire (les amender), ni leur servir (les récompenser). C’est là l’égarement profond. (Ⅲ)
- يدعو من دون الله ما لا يضره وما لا ينفعه ذلك هو الضلال البعيد (Ⅳ)
- يَدعوا مِن دونِ اللَّهِ ما لا يَضُرُّهُ وَما لا يَنفَعُهُ ۚ ذٰلِكَ هُوَ الضَّلٰلُ البَعيدُ (Ⅴ)
- Ils prient en dehors d’Allah des divinités qui ne leur apportent aucune nuisance, et ne leur sont d’aucune utilité. Tel est l’égarement véritable. (Ⅵ)
- — ... il invoque, au lieu de Dieu, cela qui ne peut ni lui nuire ni le servir… — C’est là l’égarement extrême. (Ⅶ)
- Ils prient, en dehors d’Allah, ce qui ne leur est ni nuisible ni utile : c’est là l’Égarement Infini. (Ⅷ)
22. 13  
يَدْعُو لَمَن ضَرُّهُ أَقْرَبُ مِن نَّفْعِهِ ۚ لَبِئْسَ الْمَوْلَىٰ وَلَبِئْسَ الْعَشِيرُ
- YadAAoo laman darruhu aqrabu min nafAAihi labisa almawla walabisa alAAasheeru (Ⅰ)
- Il invoque celui qui lui est plus nuisible qu’utile. Quel détestable patron et quel détestable compagnon ! (Ⅱ)
- Ils invoquent celui dont le mal est plus probable que le bien. Quel désagréable allié, quel désagréable compagnon. (Ⅲ)
- يدعو لمن ضره أقرب من نفعه لبئس المولى ولبئس العشير (Ⅳ)
- يَدعوا لَمَن ضَرُّهُ أَقرَبُ مِن نَفعِهِ ۚ لَبِئسَ المَولىٰ وَلَبِئسَ العَشيرُ (Ⅴ)
- En somme, ils prient davantage ceux qui leur nuisent que celui qui leur veut du bien. Quel mauvais maître, quelle mauvaise compagnie ! (Ⅵ)
- — il invoque ce dont le nuire est plus probable que le servir — Malheur au suzerain peu sûr et malheur au féal ! (Ⅶ)
- Ils prient, certes, celui dont la nocivité est plus proche que l’utilité. Quel mauvais maître certes, et quel mauvais acolyte ! (Ⅷ)
22. 14  
إِنَّ اللَّهَ يُدْخِلُ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ ۚ إِنَّ اللَّهَ يَفْعَلُ مَا يُرِيدُ
- Inna Allaha yudkhilu allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati jannatin tajree min tahtiha alanharu inna Allaha yafAAalu ma yureedu (Ⅰ)
- Certes, Dieu fera entrer dans les Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux ceux qui croient et font de bonnes actions, car la volonté de Dieu doit toujours s’accomplir. (Ⅱ)
- [Mais] DIEU fera entrer, ceux qui croient et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU], dans des jardins [de bienfaits] sous lesquels coulent les rivières [de bonheurs intérieurs]. DIEU fait ce qu’Il veut [Il est Juste et Clément]. (Ⅲ)
- إن الله يدخل الذين آمنوا وعملوا الصالحات جنات تجري من تحتها الأنهار إن الله يفعل ما يريد (Ⅳ)
- إِنَّ اللَّهَ يُدخِلُ الَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ جَنّٰتٍ تَجرى مِن تَحتِهَا الأَنهٰرُ ۚ إِنَّ اللَّهَ يَفعَلُ ما يُريدُ (Ⅴ)
- Allah fera entrer ceux qui ont cru et qui se sont acquittés des œuvres pies dans des jardins où coulent des ruisseaux. Allah fait ce qu’Il veut. (Ⅵ)
- — Tandis que Dieu fera entrer ceux qui croient, effectuent l’œuvre salutaire dans des jardins de sous lesquels des ruisseaux coulent — Dieu opère ce qu’Il veut. (Ⅶ)
- Allah fera entrer ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies, dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Allah fait ce qu’Il veut. (Ⅷ)
22. 15  
مَن كَانَ يَظُنُّ أَن لَّن يَنصُرَهُ اللَّهُ فِي الدُّنْيَا وَالْآخِرَةِ فَلْيَمْدُدْ بِسَبَبٍ إِلَى السَّمَاءِ ثُمَّ لْيَقْطَعْ فَلْيَنظُرْ هَلْ يُذْهِبَنَّ كَيْدُهُ مَا يَغِيظُ
- Man kana yathunnu an lan yansurahu Allahu fee alddunya waalakhirati falyamdud bisababin ila alssamai thumma liyaqtaAA falyanthur hal yuthhibanna kayduhu ma yagheethu (Ⅰ)
- Que celui qui pense que Dieu ne secourra pas Son Prophète, ni en ce monde ni dans la vie future, se pende à une corde haut placée et qu’il tente de la couper. Il verra alors si ce moyen est de nature à dissiper ses rancœurs. (Ⅱ)
- Celui qui conjecture que DIEU ne l’aidera [le Prophète] ni en ce monde [ni] dans l’autre, qu’il tende une corde jusqu’au ciel et puis la coupe, et qu’il voie si son stratagème met fin à ce qui l’irrite. (Ⅲ)
- من كان يظن أن لن ينصره الله في الدنيا والآخرة فليمدد بسبب إلى السماء ثم ليقطع فلينظر هل يذهبن كيده ما يغيظ (Ⅳ)
- مَن كانَ يَظُنُّ أَن لَن يَنصُرَهُ اللَّهُ فِى الدُّنيا وَالءاخِرَةِ فَليَمدُد بِسَبَبٍ إِلَى السَّماءِ ثُمَّ ليَقطَع فَليَنظُر هَل يُذهِبَنَّ كَيدُهُ ما يَغيظُ (Ⅴ)
- Celui qui a pensé qu’Allah ne le sauvera ni dans la vie immédiate ni dans l’au-delà peut toujours tendre une corde vers le ciel, puis la couper, il constatera par lui-même si sa ruse dissipe sa colère. (Ⅵ)
- — Celui qui conjecturait que Dieu laisserait (le Prophète) sans secours en ce monde et dans l’autre n’a qu’à tendre une corde jusqu’au ciel et puis la couper : qu’il voie si son stratagème va supprimer l’objet de sa rage ! (Ⅶ)
- Que celui qui pense qu’Allah ne le secourra pas, dans la [Vie] Immédiate et la [Vie] Dernière, tende une corde jusqu’au ciel, puis qu’il la tranche et qu’il considère si son stratagème dissipera ce qui [l’]irrite. (Ⅷ)
22. 16  
وَكَذَٰلِكَ أَنزَلْنَاهُ آيَاتٍ بَيِّنَاتٍ وَأَنَّ اللَّهَ يَهْدِي مَن يُرِيدُ
- Wakathalika anzalnahu ayatin bayyinatin waanna Allaha yahdee man yureedu (Ⅰ)
- C’est ainsi que Nous avons révélé ce Coran en versets évidents, et Dieu guide qui Il veut. (Ⅱ)
- Nous l’avons ainsi fait descendre (révélé) [le Coran] en versets explicites. DIEU guide qui Il veut [ou, celui qui sincèrement veut qu’il soit guidé]. (Ⅲ)
- وكذلك أنزلناه آيات بينات وأن الله يهدي من يريد (Ⅳ)
- وَكَذٰلِكَ أَنزَلنٰهُ ءايٰتٍ بَيِّنٰتٍ وَأَنَّ اللَّهَ يَهدى مَن يُريدُ (Ⅴ)
- C’est ainsi que Nous l’avons révélé [le Coran] sous forme de versets explicites. Allah conduit dans le bon chemin celui qu’Il veut. (Ⅵ)
- Ainsi faisons-Nous descendre des signes explicites — Dieu guide celui qu’Il veut. (Ⅶ)
- A) … Et ainsi, Nous l’avons fait descendre en claires aya et qu’Allah (sic) dirige qui Il veut. B) et Ainsi Nous l’avons fait descendre en claires aya et [que cet homme considère] qu’Allah dirige qui Il veut. (Ⅷ)
22. 17  
إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَالَّذِينَ هَادُوا وَالصَّابِئِينَ وَالنَّصَارَىٰ وَالْمَجُوسَ وَالَّذِينَ أَشْرَكُوا إِنَّ اللَّهَ يَفْصِلُ بَيْنَهُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ شَهِيدٌ
- Inna allatheena amanoo waallatheena hadoo waalssabieena waalnnasara waalmajoosa waallatheena ashrakoo inna Allaha yafsilu baynahum yawma alqiyamati inna Allaha AAala kulli shayin shaheedun (Ⅰ)
- Certes, ceux qui croient, ceux qui pratiquent le judaïsme ainsi que les sabéens, les chrétiens, les zoroastriens et les polythéistes, Dieu les départagera le Jour de la Résurrection, car Il est Témoin de toute chose. (Ⅱ)
- Ceux qui ont cru [en DIEU] et, les Juifs, les Sabéens, les Chrétiens, les Zoroastriens et ceux qui donnent des associés [à DIEU], DIEU jugera entre eux le Jour de la résurrection. DIEU est Témoin de toute chose. (Ⅲ)
- إن الذين آمنوا والذين هادوا والصابئين والنصارى والمجوس والذين أشركوا إن الله يفصل بينهم يوم القيامة إن الله على كل شيء شهيد (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ ءامَنوا وَالَّذينَ هادوا وَالصّٰبِـٔينَ وَالنَّصٰرىٰ وَالمَجوسَ وَالَّذينَ أَشرَكوا إِنَّ اللَّهَ يَفصِلُ بَينَهُم يَومَ القِيٰمَةِ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلىٰ كُلِّ شَيءٍ شَهيدٌ (Ⅴ)
- Allah établira au jour de la résurrection une distinction entre ceux qui ont cru, les juifs, les sabéens, les chrétiens, les mages, et ceux qui, n’ayant pas cru, Lui ont associé d’autres divinités. Allah est témoin de toute chose. (Ⅵ)
- — Ceux qui croient, les adeptes du Judaïsme, les Man- déens, les Chrétiens, les Zoroastriens, les associants : entre tous Dieu tranchera au Jour de la résurrection. — Dieu de toute chose est Témoin. (Ⅶ)
- Au jour de la Résurrection, Allah distinguera entre ceux qui auront cru, ceux qui auront pratiqué le Judaïsme, les Sabéens, les Chrétiens et les Zoroastriens, et ceux qui auront été Associateurs. Allah, de toute chose, est témoin. (Ⅷ)
22. 18  
أَلَمْ تَرَ أَنَّ اللَّهَ يَسْجُدُ لَهُ مَن فِي السَّمَاوَاتِ وَمَن فِي الْأَرْضِ وَالشَّمْسُ وَالْقَمَرُ وَالنُّجُومُ وَالْجِبَالُ وَالشَّجَرُ وَالدَّوَابُّ وَكَثِيرٌ مِّنَ النَّاسِ ۖ وَكَثِيرٌ حَقَّ عَلَيْهِ الْعَذَابُ ۗ وَمَن يُهِنِ اللَّهُ فَمَا لَهُ مِن مُّكْرِمٍ ۚ إِنَّ اللَّهَ يَفْعَلُ مَا يَشَاءُ ۩
- Alam tara anna Allaha yasjudu lahu man fee alssamawati waman fee alardi waalshshamsu waalqamaru waalnnujoomu waaljibalu waalshshajaru waalddawabbu wakatheerun mina alnnasi wakatheerun haqqa AAalayhi alAAathabu waman yuhini Allahu fama lahu min mukrimin inna Allaha yafAAalu ma yashao (Ⅰ)
- Ne vois-tu pas que devant Dieu se prosternent tous ceux qui sont dans les Cieux, tous ceux qui sont sur la Terre, ainsi que le Soleil, la Lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux et une grande partie des hommes ? Mais le châtiment sera le lot de beaucoup parmi ces derniers. Et celui que Dieu déshonore, nul ne saurait le réhabiliter, car la volonté de Dieu doit toujours s’accomplir. (Ⅱ)
- Ne vois-tu pas que devant DIEU se prosternent ceux qui sont dans les cieux et ceux qui sont sur la terre, le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux et beaucoup d’hommes, tandis que beaucoup [d’autres] méritent le châtiment [correctif] ? Il n’y a personne pour honorer celui (impie, pécheur et injuste) que DIEU humilie. DIEU [Juste et Clément] fait ce qu’Il veut. (Ⅲ)
- ألم تر أن الله يسجد له من في السماوات ومن في الأرض والشمس والقمر والنجوم والجبال والشجر والدواب وكثير من الناس وكثير حق عليه العذاب ومن يهن الله فما له من مكرم إن الله يفعل ما يشاء (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ أَنَّ اللَّهَ يَسجُدُ لَهُ مَن فِى السَّمٰوٰتِ وَمَن فِى الأَرضِ وَالشَّمسُ وَالقَمَرُ وَالنُّجومُ وَالجِبالُ وَالشَّجَرُ وَالدَّوابُّ وَكَثيرٌ مِنَ النّاسِ ۖ وَكَثيرٌ حَقَّ عَلَيهِ العَذابُ ۗ وَمَن يُهِنِ اللَّهُ فَما لَهُ مِن مُكرِمٍ ۚ إِنَّ اللَّهَ يَفعَلُ ما يَشاءُ ۩ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas que tout ce qui se trouve dans les cieux et sur terre se prosterne devant Allah ? Ainsi que le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux et une grande partie des hommes. Mais beaucoup méritent les pires tourments, car celui qui néglige Allah ne trouvera personne pour l’honorer. Allah fait ce qu’Il veut. (Ⅵ)
- — Dieu : ne vois-tu pas vers Lui se prosterner les hôtes des cieux, les hôtes de la terre, le soleil et la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux, beaucoup parmi les hommes, tandis que sur beaucoup d’autres le châtiment s’impose ? — Celui que Dieu humilie, nul ne peut l’honorer. Dieu opère ce qu’Il veut. (Ⅶ)
- Ne vois-tu point que, devant Allah, se prosternent ceux qui sont dans les cieux et ceux qui sont sur la terre, de même que le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux et beaucoup d’Hommes ? [Toutefois], pour beaucoup [d’Hommes], le Tourment est inéluctable, [car] quiconque méprise Allah n’aura nul bienfait [au Jugement Dernier]. Allah fait ce qu’Il veut. (Ⅷ)
22. 19  
۞ هَٰذَانِ خَصْمَانِ اخْتَصَمُوا فِي رَبِّهِمْ ۖ فَالَّذِينَ كَفَرُوا قُطِّعَتْ لَهُمْ ثِيَابٌ مِّن نَّارٍ يُصَبُّ مِن فَوْقِ رُءُوسِهِمُ الْحَمِيمُ
- Hathani khasmani ikhtasamoo fee rabbihim faallatheena kafaroo quttiAAat lahum thiyabun min narin yusabbu min fawqi ruoosihimu alhameemu (Ⅰ)
- Voici deux clans adverses qui disputent au sujet de leur Seigneur. Les négateurs recevront des vêtements de feu, et il leur sera versé sur la tête un liquide bouillant (Ⅱ)
- Deux [groupes d’]adversaires sont là qui s’opposent (disputent) au sujet de leur Seigneur. A ceux qui ont rejeté [les enseignements célestes] sera taillé un habit de Feu, sur leur tête sera versée de l’eau bouillante [surchauffée, résultat de leur acte] (Ⅲ)
- هذان خصمان اختصموا في ربهم فالذين كفروا قطعت لهم ثياب من نار يصب من فوق رءوسهم الحميم (Ⅳ)
- ۞ هٰذانِ خَصمانِ اختَصَموا فى رَبِّهِم ۖ فَالَّذينَ كَفَروا قُطِّعَت لَهُم ثِيابٌ مِن نارٍ يُصَبُّ مِن فَوقِ رُءوسِهِمُ الحَميمُ (Ⅴ)
- Deux clans adverses se querellent au sujet de leur Seigneur. Ceux qui n’ont pas cru, leurs vêtements seront façonnés dans du feu et l’on fera couler une eau bouillante sur leur tête, (Ⅵ)
- — Voici deux adversaires, qui s’opposent à propos de leur Seigneur. Aux dénégateurs, des vêtures de feu taillées ; sur leurs têtes une eau bouillante se déverse (Ⅶ)
- Voici deux groupes adverses qui se querellent au sujet de leur Seigneur. A ceux qui sont infidèles seront taillés des vêtements de feu ; sur leurs têtes sera versée de l’eau bouillante (Ⅷ)
22. 20  
يُصْهَرُ بِهِ مَا فِي بُطُونِهِمْ وَالْجُلُودُ
- Yusharu bihi ma fee butoonihim waaljuloodu (Ⅰ)
- qui fera fondre leurs entrailles et leur peau, (Ⅱ)
- qui fera fondre ce qui est dans leurs entrailles et leur peau, [car, impies, idolâtres et injustes obstinés ont détruit leur cœur et leur être (intérieur), et l’âme des autres] (Ⅲ)
- يصهر به ما في بطونهم والجلود (Ⅳ)
- يُصهَرُ بِهِ ما فى بُطونِهِم وَالجُلودُ (Ⅴ)
- de façon que leurs entrailles soient consumées, ainsi que leur peau. (Ⅵ)
- de quoi leur dissoudre les entrailles et la peau (Ⅶ)
- par laquelle seront consumées leurs entrailles et leur peau ; (Ⅷ)
22. 21  
وَلَهُم مَّقَامِعُ مِنْ حَدِيدٍ
- Walahum maqamiAAu min hadeedin (Ⅰ)
- pendant que des massues de fer seront préparées à leur intention. (Ⅱ)
- et [s’abattront sur eux] des maillets de fer. (Ⅲ)
- ولهم مقامع من حديد (Ⅳ)
- وَلَهُم مَقٰمِعُ مِن حَديدٍ (Ⅴ)
- Et pour eux des fouets de fer. (Ⅵ)
- et les accablent les verges de fer (Ⅶ)
- [là], des fouets de fer leur seront destinés ; (Ⅷ)
22. 22  
كُلَّمَا أَرَادُوا أَن يَخْرُجُوا مِنْهَا مِنْ غَمٍّ أُعِيدُوا فِيهَا وَذُوقُوا عَذَابَ الْحَرِيقِ
- Kullama aradoo an yakhrujoo minha min ghammin oAAeedoo feeha wathooqoo AAathaba alhareeqi (Ⅰ)
- Et toutes les fois que, transis de douleur, ils tenteront de s’en évader, on les y ramènera et on leur dira : « Goûtez donc le supplice de l’Enfer ! » (Ⅱ)
- Chaque fois qu’ils voudront sortir du chagrin, ils y seront ramenés et [il leur sera dit] : « Goûtez le châtiment de la fournaise [résultat de vos mauvais actes] ». (Ⅲ)
- كلما أرادوا أن يخرجوا منها من غم أعيدوا فيها وذوقوا عذاب الحريق (Ⅳ)
- كُلَّما أَرادوا أَن يَخرُجوا مِنها مِن غَمٍّ أُعيدوا فيها وَذوقوا عَذابَ الحَريقِ (Ⅴ)
- Et chaque fois qu’ils voudront sortir, au bord de l’évanouissement, ils y sont ramenés, où ils goûteront les tourments du feu. (Ⅵ)
- chaque fois que de chagrin ils en veulent sortir, ils y sont ramenés : « Savourez le tourment du feu dévorant ». (Ⅶ)
- chaque fois que, de chagrin, ils voudront sortir de ce Feu, ils y seront ramenés [et il leur sera crié] : « Goûtez le tourment de la Calcination ! » (Ⅷ)
22. 23  
إِنَّ اللَّهَ يُدْخِلُ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ يُحَلَّوْنَ فِيهَا مِنْ أَسَاوِرَ مِن ذَهَبٍ وَلُؤْلُؤًا ۖ وَلِبَاسُهُمْ فِيهَا حَرِيرٌ
- Inna Allaha yudkhilu allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati jannatin tajree min tahtiha alanharu yuhallawna feeha min asawira min thahabin waluluan walibasuhum feeha hareerun (Ⅰ)
- Quant à ceux qui croient et font des œuvres pies, Dieu les admettra dans des Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux, et ils seront ornés de parures d’or et de perles, et de soie vêtus. (Ⅱ)
- [Tandis que] ceux qui croient [en DIEU] et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU], DIEU [les] fait entrer dans des jardins en bas desquels les rivières [du vrai bonheur paradisiaque] coulent. Là, ils seront parés de bracelets en or et de perles ; leurs vêtements seront en soie. (Ⅲ)
- إن الله يدخل الذين آمنوا وعملوا الصالحات جنات تجري من تحتها الأنهار يحلون فيها من أساور من ذهب ولؤلؤا ولباسهم فيها حرير (Ⅳ)
- إِنَّ اللَّهَ يُدخِلُ الَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ جَنّٰتٍ تَجرى مِن تَحتِهَا الأَنهٰرُ يُحَلَّونَ فيها مِن أَساوِرَ مِن ذَهَبٍ وَلُؤلُؤًا ۖ وَلِباسُهُم فيها حَريرٌ (Ⅴ)
- Allah fera entrer dans des jardins arrosés de ruisseaux ceux qui auront cru et accompli de bonnes œuvres. Ils porteront des bracelets d’or et de perles, tandis que leurs vêtements seront de soie. (Ⅵ)
- Tandis que Dieu fait entrer ceux qui ont cru, effectué les œuvres salutaires dans des jardins de sous lesquels les ruisseaux coulent ; ils y sont parés de bracelets d’or, avec des perles, leurs vêtements sont tissés de soie (Ⅶ)
- [Cependant,] Allah fera entrer ceux qui auront cru et fait les œuvres pies, dans des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux, où ils seront parés de bracelets d’or et de perles, où leurs vêtements seront de soie : (Ⅷ)
22. 24  
وَهُدُوا إِلَى الطَّيِّبِ مِنَ الْقَوْلِ وَهُدُوا إِلَىٰ صِرَاطِ الْحَمِيدِ
- Wahudoo ila alttayyibi mina alqawli wahudoo ila sirati alhameedi (Ⅰ)
- Ils auront été ainsi initiés à la bonne parole et guidés vers la Voie du Digne des louanges. (Ⅱ)
- [A cause des actions utiles à soi-même, à la société humaine et pour la cause de DIEU] ils ont été guidés à la parole excellente, ils ont été guidés à la voie de [DIEU] Digne de louange. (Ⅲ)
- وهدوا إلى الطيب من القول وهدوا إلى صراط الحميد (Ⅳ)
- وَهُدوا إِلَى الطَّيِّبِ مِنَ القَولِ وَهُدوا إِلىٰ صِرٰطِ الحَميدِ (Ⅴ)
- Ils ont été orientés pour n’entendre que les bonnes paroles et pour ne prendre que le chemin digne de louanges. (Ⅵ)
- outre qu’ils ont été guidés à la parole excellente, guidés à la voie du Louangé. (Ⅶ)
- [ceux-là] auront été dirigés vers la Belle Parole et vers la Voie du Digne de Louanges. (Ⅷ)
22. 25  
إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا وَيَصُدُّونَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ وَالْمَسْجِدِ الْحَرَامِ الَّذِي جَعَلْنَاهُ لِلنَّاسِ سَوَاءً الْعَاكِفُ فِيهِ وَالْبَادِ ۚ وَمَن يُرِدْ فِيهِ بِإِلْحَادٍ بِظُلْمٍ نُّذِقْهُ مِنْ عَذَابٍ أَلِيمٍ
- Inna allatheena kafaroo wayasuddoona AAan sabeeli Allahi waalmasjidi alharami allathee jaAAalnahu lilnnasi sawaan alAAakifu feehi waalbadi waman yurid feehi biilhadin bithulmin nuthiqhu min AAathabin aleemin (Ⅰ)
- Mais les négateurs qui s’emploient à éloigner leurs semblables de la Voie de Dieu et du Temple sacré que Nous avons établi pour tous les hommes, aussi bien pour les résidents que pour ceux qui sont de passage, ainsi que quiconque s’avise d’y commettre un sacrilège par méchanceté, Nous leur ferons goûter un châtiment douloureux. (Ⅱ)
- Aux impies (ceux qui renient et rejettent les enseignements célestes) et qui empêchent [les hommes] d’accéder au chemin de DIEU et à la Mosquée sacrée que Nous avons établie égale pour les hommes - résidants [près d’elle] ou de passage -, à quiconque voudrait y commettre une injustice [et une profanation], Nous ferons goûter un châtiment [correctif] douloureux. (Ⅲ)
- إن الذين كفروا ويصدون عن سبيل الله والمسجد الحرام الذي جعلناه للناس سواء العاكف فيه والباد ومن يرد فيه بإلحاد بظلم نذقه من عذاب أليم (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ كَفَروا وَيَصُدّونَ عَن سَبيلِ اللَّهِ وَالمَسجِدِ الحَرامِ الَّذى جَعَلنٰهُ لِلنّاسِ سَواءً العٰكِفُ فيهِ وَالبادِ ۚ وَمَن يُرِد فيهِ بِإِلحادٍ بِظُلمٍ نُذِقهُ مِن عَذابٍ أَليمٍ (Ⅴ)
- Quant à ceux qui n’ont pas cru et qui dans leur infidélité ont poussé d’autres à s’écarter de la bonne voie qui mène à Allah, les éloignant de la Mosquée sacrée, celle-là même que Nous avons établie de manière équitable pour tous les hommes, celui qui habite à côté comme le bédouin, ceux-là donc goûteront un châtiment cruel en raison même de la profanation dont ils pourraient se rendre coupables. (Ⅵ)
- Les dénégateurs, ceux qui dressent des obstacles sur le chemin de Dieu, et de l’Oratoire consacré que Nous avons institué pour les hommes, à égalité pour le résidant et l’itinérant... et quiconque aurait volonté d’injustice et de déviation, Nous lui ferions goûter d’un châtiment douloureux. (Ⅶ)
- Ceux qui sont infidèles écartent du Chemin d’Allah et de la Mosquée Sacrée que Nous avons placée pour [tous] les Hommes également, [pour] celui qui réside près d’elle et [pour] celui du dehors. Or Nous ferons goûter un tourment cruel à quiconque, à l’égard de [cette Mosquée], voudra [agir] par sacrilège (?), par injustice. (Ⅷ)
22. 26  
وَإِذْ بَوَّأْنَا لِإِبْرَاهِيمَ مَكَانَ الْبَيْتِ أَن لَّا تُشْرِكْ بِي شَيْئًا وَطَهِّرْ بَيْتِيَ لِلطَّائِفِينَ وَالْقَائِمِينَ وَالرُّكَّعِ السُّجُودِ
- Waith bawwana liibraheema makana albayti an la tushrik bee shayan watahhir baytiya lilttaifeena waalqaimeena waalrrukkaAAi alssujoodi (Ⅰ)
- Rappelle-toi que, lorsque Nous avons installé Abraham sur l’emplacement du Temple, Nous lui dîmes : « Ne Me donne aucun associé ! Veille à conserver Mon Temple en état de pureté pour ceux qui viennent y accomplir les tours rituels, ou y faire leurs dévotions, debout, agenouillés ou prosternés ! (Ⅱ)
- [Rappelle] lorsque Nous préparâmes pour Abraham l’emplacement de la Maison [sacrée, en lui prescrivant] : « Ne M’associe rien, purifie Ma maison pour ceux qui pratiquent les tours rituels, pour ceux qui se tiennent debout (s’adressant à DIEU), s’inclinent [et] se prosternent [devant DIEU] ». (Ⅲ)
- وإذ بوأنا لإبراهيم مكان البيت أن لا تشرك بي شيئا وطهر بيتي للطائفين والقائمين والركع السجود (Ⅳ)
- وَإِذ بَوَّأنا لِإِبرٰهيمَ مَكانَ البَيتِ أَن لا تُشرِك بى شَيـًٔا وَطَهِّر بَيتِىَ لِلطّائِفينَ وَالقائِمينَ وَالرُّكَّعِ السُّجودِ (Ⅴ)
- Nous avons assigné à Abraham un lieu précis de la Maison sacrée : Ne M’associe aucune autre divinité et fais en sorte de purifier Mon temple afin que les pèlerins y accomplissent leurs tours, de même ceux qui se tiennent debout, ceux qui s’inclinent et ceux qui se prosternent. (Ⅵ)
- Lors Nous assignâmes à Abraham l’emplacement de la Maison : « Ne M’associe personne, purifie Ma Maison à l’intention de ceux qui en font le tour, et s’inclinent et se redressent dans la prosternation (Ⅶ)
- Et [rappelle-leur] quand Nous établîmes, pour Abraham, l’emplacement du Temple, [lui disant] : « Ne m’associe rien ! Purifie Mon Temple pour ceux qui accomplissent la circumambulation, [pour] ceux qui [prient] debout et [pour] ceux qui s’inclinent, prosternés ! (Ⅷ)
22. 27  
وَأَذِّن فِي النَّاسِ بِالْحَجِّ يَأْتُوكَ رِجَالًا وَعَلَىٰ كُلِّ ضَامِرٍ يَأْتِينَ مِن كُلِّ فَجٍّ عَمِيقٍ
- Waaththin fee alnnasi bialhajji yatooka rijalan waAAala kulli damirin yateena min kulli fajjin AAameeqin (Ⅰ)
- Appelle les hommes au pèlerinage hajj ! Ils répondront à ton appel, à pied et sur toute monture, venant des contrées les plus éloignées, (Ⅱ)
- Appelle les hommes au Pèlerinage. Ils viendront à pied ou sur quelque bête amaigrie (efflanquée, monture légère, etc.), accourant de tout lieu éloigné, (Ⅲ)
- وأذن في الناس بالحج يأتوك رجالا وعلى كل ضامر يأتين من كل فج عميق (Ⅳ)
- وَأَذِّن فِى النّاسِ بِالحَجِّ يَأتوكَ رِجالًا وَعَلىٰ كُلِّ ضامِرٍ يَأتينَ مِن كُلِّ فَجٍّ عَميقٍ (Ⅴ)
- Invite les hommes au pèlerinage. Ils y viendront de toute part. À pied ou sur des montures promptes à s’élancer. Ils viendront de chaque profond défilé. (Ⅵ)
- lance parmi les hommes l’appel au pèlerinage : qu’ils te viennent à pied ou sur quelque bête amaigrie, affluant de tout profond défilé (Ⅶ)
- Appelle, parmi les Hommes, au Pèlerinage ! Ils viendront à pied ou sur toute [monture] au flanc cave. Ils viendront par tout passage encaissé, (Ⅷ)
22. 28  
لِّيَشْهَدُوا مَنَافِعَ لَهُمْ وَيَذْكُرُوا اسْمَ اللَّهِ فِي أَيَّامٍ مَّعْلُومَاتٍ عَلَىٰ مَا رَزَقَهُم مِّن بَهِيمَةِ الْأَنْعَامِ ۖ فَكُلُوا مِنْهَا وَأَطْعِمُوا الْبَائِسَ الْفَقِيرَ
- Liyashhadoo manafiAAa lahum wayathkuroo isma Allahi fee ayyamin maAAloomatin AAala ma razaqahum min baheemati alanAAami fakuloo minha waatAAimoo albaisa alfaqeera (Ⅰ)
- pour participer aux bienfaits du pèlerinage et invoquer le Nom du Seigneur aux jours fixés, en immolant la bête prise sur le bétail que Dieu leur a accordé. Mangez-en vous-mêmes et donnez-en à manger aux pauvres démunis. (Ⅱ)
- afin qu’ils [puissent] témoigner des dons qu’ils ont reçus et prononcer, [en les immolant] durant des jours déterminés, le nom de DIEU sur les bêtes [prélevées] sur les bestiaux qu’Il leur a donnés ; mangez-en et nourrissez ceux qui sont dans la détresse [et les] nécessiteux. (Ⅲ)
- ليشهدوا منافع لهم ويذكروا اسم الله في أيام معلومات على ما رزقهم من بهيمة الأنعام فكلوا منها وأطعموا البائس الفقير (Ⅳ)
- لِيَشهَدوا مَنٰفِعَ لَهُم وَيَذكُرُوا اسمَ اللَّهِ فى أَيّامٍ مَعلومٰتٍ عَلىٰ ما رَزَقَهُم مِن بَهيمَةِ الأَنعٰمِ ۖ فَكُلوا مِنها وَأَطعِمُوا البائِسَ الفَقيرَ (Ⅴ)
- De façon qu’ils puissent voir de visu les avantages liés à cela et qu’ils invoquent le nom d’Allah en des jours prescrits, remerciement pour les nourritures animales dont Il les a dotés. Ils mangeront la viande des bêtes et donneront aux pauvres mendiants et aux nécessiteux. (Ⅵ)
- pour connaître leur propre avantage et rappeler le nom de Dieu, en des jours bien connus, sur Notre attribution, sous la forme d’une bête de troupeau : « Mangez- en et nourrissez-en le malheureux indigent » (Ⅶ)
- pour attester les dons qui leur ont été faits et invoquer le nom d’Allah à des jours connus, sur des bêtes de troupeaux qu’[Allah] leur a attribuées. « Mangez de [ces bêtes] et nourrissez[-en] le miséreux et le besogneux ! » (Ⅷ)
22. 29  
ثُمَّ لْيَقْضُوا تَفَثَهُمْ وَلْيُوفُوا نُذُورَهُمْ وَلْيَطَّوَّفُوا بِالْبَيْتِ الْعَتِيقِ
- Thumma lyaqdoo tafathahum walyoofoo nuthoorahum walyattawwafoo bialbayti alAAateeqi (Ⅰ)
- Puis qu’ils se délient de leurs interdits, accomplissent leurs vœux et effectuent autour du Temple antique les circuits rituels. » (Ⅱ)
- Puis qu’ils éliminent leur impureté, qu’ils s’acquittent de leurs vœux, qu’ils accomplissent les tours rituels autour de l’Antique Maison. (Ⅲ)
- ثم ليقضوا تفثهم وليوفوا نذورهم وليطوفوا بالبيت العتيق (Ⅳ)
- ثُمَّ ليَقضوا تَفَثَهُم وَليوفوا نُذورَهُم وَليَطَّوَّفوا بِالبَيتِ العَتيقِ (Ⅴ)
- Après quoi, ils mettent fin à leurs interdits, ils accomplissent les vœux qu’ils se sont donnés et ils effectuent les tours nécessaires autour du Temple antique. (Ⅵ)
- et puis qu’ils éliminent leurs excroissances, qu’ils s’acquittent de leurs vœux, qu’ils fassent le tour de la franche Maison. (Ⅶ)
- Qu’ils mettent fin ensuite à leurs interdits ! Qu’ils s’acquittent de leurs vœux ! Qu’ils accomplissent la circumambulation autour du Temple Antique. » (Ⅷ)
22. 30  
ذَٰلِكَ وَمَن يُعَظِّمْ حُرُمَاتِ اللَّهِ فَهُوَ خَيْرٌ لَّهُ عِندَ رَبِّهِ ۗ وَأُحِلَّتْ لَكُمُ الْأَنْعَامُ إِلَّا مَا يُتْلَىٰ عَلَيْكُمْ ۖ فَاجْتَنِبُوا الرِّجْسَ مِنَ الْأَوْثَانِ وَاجْتَنِبُوا قَوْلَ الزُّورِ
- Thalika waman yuAAaththim hurumati Allahi fahuwa khayrun lahu AAinda rabbihi waohillat lakumu alanAAamu illa ma yutla AAalaykum faijtaniboo alrrijsa mina alawthani waijtaniboo qawla alzzoori (Ⅰ)
- C’est ainsi qu’il faut agir. Quiconque respecte ces institutions sacrées en sera récompensé auprès du Seigneur. La chair du bétail vous est permise, à l’exception des interdictions qui vous ont déjà été désignées. Évitez la souillure des idoles, évitez les propos mensongers ! (Ⅱ)
- Voilà [le Pèlerinage et ce qui doit être observé], et celui qui prend en haute considération les instructions sacrées de DIEU, c’est un bien pour lui devant son Seigneur. Les bestiaux ont été déclarés licites pour vous [pour servir de nourriture,] sauf ce que l’on vous énonce. Evitez la souillure de l’idolâtrie, évitez les paroles mensongères. (Ⅲ)
- ذلك ومن يعظم حرمات الله فهو خير له عند ربه وأحلت لكم الأنعام إلا ما يتلى عليكم فاجتنبوا الرجس من الأوثان واجتنبوا قول الزور (Ⅳ)
- ذٰلِكَ وَمَن يُعَظِّم حُرُمٰتِ اللَّهِ فَهُوَ خَيرٌ لَهُ عِندَ رَبِّهِ ۗ وَأُحِلَّت لَكُمُ الأَنعٰمُ إِلّا ما يُتلىٰ عَلَيكُم ۖ فَاجتَنِبُوا الرِّجسَ مِنَ الأَوثٰنِ وَاجتَنِبوا قَولَ الزّورِ (Ⅴ)
- C’est ainsi, quant à celui qui vénère les prescriptions d’Allah, il trouvera sa récompense auprès de son Seigneur. La chair des animaux vous a été permise, exception faite des interdictions qui vous ont été annoncées. Éloignez-vous de l’impureté des idoles autant que des paroles mensongères. (Ⅵ)
- Voilà. Et qui magnifie ce que Dieu a consacré, cela lui sera (compté pour) un bien auprès de son Seigneur. Licites vous sont rendues les bêtes de troupeau, sauf les exceptions qui vous en ont été énumérées. Écartez-vous de la souillure qui vient des idoles ; écartez-vous de la parole d’imposture (Ⅶ)
- Voilà [ce qui est prescrit]. Or quiconque respecte les choses sacrées (?) d’Allah, c’est un bien pour lui auprès de son Seigneur. Les bêtes de troupeaux (’an‘âm) ont été déclarées licites pour vous, sauf celles dont énumération vous est communiquée. Évitez la souillure des Idoles ! Évitez la Parole de la Fausseté, (Ⅷ)
22. 31  
حُنَفَاءَ لِلَّهِ غَيْرَ مُشْرِكِينَ بِهِ ۚ وَمَن يُشْرِكْ بِاللَّهِ فَكَأَنَّمَا خَرَّ مِنَ السَّمَاءِ فَتَخْطَفُهُ الطَّيْرُ أَوْ تَهْوِي بِهِ الرِّيحُ فِي مَكَانٍ سَحِيقٍ
- Hunafaa lillahi ghayra mushrikeena bihi waman yushrik biAllahi fakaannama kharra mina alssamai fatakhtafuhu alttayru aw tahwee bihi alrreehu fee makanin saheeqin (Ⅰ)
- Soyez des monothéistes sincères et ne prêtez aucun associé au Seigneur, car celui qui Lui donne des associés est comme quelqu’un qui, précipité du ciel, se trouve disputé par des oiseaux de proie ou emporté par le vent vers un abîme sans fond. (Ⅱ)
- [Soyez] purement [dévoués] envers DIEU [et] ne Lui associez rien. Quiconque associe à DIEU [une quelconque idole], c’est comme s’il dégringolait du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme. (Ⅲ)
- حنفاء لله غير مشركين به ومن يشرك بالله فكأنما خر من السماء فتخطفه الطير أو تهوي به الريح في مكان سحيق (Ⅳ)
- حُنَفاءَ لِلَّهِ غَيرَ مُشرِكينَ بِهِ ۚ وَمَن يُشرِك بِاللَّهِ فَكَأَنَّما خَرَّ مِنَ السَّماءِ فَتَخطَفُهُ الطَّيرُ أَو تَهوى بِهِ الرّيحُ فى مَكانٍ سَحيقٍ (Ⅴ)
- Soyez sincèrement pieux envers Allah et ne lui associez aucune autre divinité, car celui qui associe d’autres dieux à Allah est comme celui qui, à la suite d’une furie céleste, est enlevé par des oiseaux ou emporté par des vents dans des endroits isolés. (Ⅵ)
- en croyants originels à l’égard de Dieu, au rebours des associants : qui associe à Dieu, c’est comme s’il dégringolait du ciel, et qu’alors un oiseau le happe ou que le vent l’abîme en un lieu perdu (Ⅶ)
- en ḥanîf envers Allah, en Non-Associateurs envers Lui ! Quiconque associe [des parèdres] à Allah, c’est comme s’il s’abattait du ciel, [comme si] les oiseaux l'enlevaient et que le vent le précipitât [dans l'abîme]. (Ⅷ)
22. 32  
ذَٰلِكَ وَمَن يُعَظِّمْ شَعَائِرَ اللَّهِ فَإِنَّهَا مِن تَقْوَى الْقُلُوبِ
- Thalika waman yuAAaththim shaAAaira Allahi fainnaha min taqwa alquloobi (Ⅰ)
- Ainsi en est-il. Se montrer respectueux des rites institués par Dieu est un acte qui s’inspire de la piété du cœur. (Ⅱ)
- Voilà. Et celui qui prend en haute considération les injonctions sacrées de DIEU, cela relève de la piété des cœurs. (Ⅲ)
- ذلك ومن يعظم شعائر الله فإنها من تقوى القلوب (Ⅳ)
- ذٰلِكَ وَمَن يُعَظِّم شَعٰئِرَ اللَّهِ فَإِنَّها مِن تَقوَى القُلوبِ (Ⅴ)
- C’est ainsi ! Celui qui glorifie les signes d’Allah s’inspire de la piété des cœurs. (Ⅵ)
- Voilà. Et qui magnifie les observances de Dieu, eh bien ! elles relèvent de l’effort des cœurs pour se prémunir (Ⅶ)
- Voilà [ce qui est prescrit]. Or quiconque respecte les choses sacrées (?) d’Allah..., car elles procèdent de la piété des cœurs. (Ⅷ)
22. 33  
لَكُمْ فِيهَا مَنَافِعُ إِلَىٰ أَجَلٍ مُّسَمًّى ثُمَّ مَحِلُّهَا إِلَى الْبَيْتِ الْعَتِيقِ
- Lakum feeha manafiAAu ila ajalin musamman thumma mahilluha ila albayti alAAateeqi (Ⅰ)
- Libre à vous d’en tirer profit jusqu’au terme fixé. Puis leur immolation aura lieu auprès du Temple antique. (Ⅱ)
- Vous trouvez des avantages dans [les bestiaux] jusqu’à un terme déterminé. Ensuite [aura lieu] leur immolation près de la Maison antique (au Minâ). (Ⅲ)
- لكم فيها منافع إلى أجل مسمى ثم محلها إلى البيت العتيق (Ⅳ)
- لَكُم فيها مَنٰفِعُ إِلىٰ أَجَلٍ مُسَمًّى ثُمَّ مَحِلُّها إِلَى البَيتِ العَتيقِ (Ⅴ)
- Vous y trouverez des avantages jusqu’à un terme fixé, dès lors que le lieu de purification est le Temple antique. (Ⅵ)
- vous en tirez des avantages jusqu’à un terme fixé, et puis leur aboutissement est la franche Maison. (Ⅶ)
- Vous avez en elles des profits jusqu’à un terme fixé, puis [vient] leur immolation (?) vers le Temple Antique. (Ⅷ)
22. 34  
وَلِكُلِّ أُمَّةٍ جَعَلْنَا مَنسَكًا لِّيَذْكُرُوا اسْمَ اللَّهِ عَلَىٰ مَا رَزَقَهُم مِّن بَهِيمَةِ الْأَنْعَامِ ۗ فَإِلَٰهُكُمْ إِلَٰهٌ وَاحِدٌ فَلَهُ أَسْلِمُوا ۗ وَبَشِّرِ الْمُخْبِتِينَ
- Walikulli ommatin jaAAalna mansakan liyathkuroo isma Allahi AAala ma razaqahum min baheemati alanAAami failahukum ilahun wahidun falahu aslimoo wabashshiri almukhbiteena (Ⅰ)
- À chaque communauté, Nous avons assigné un rite sacrificiel, afin que ses membres invoquent le Nom de Dieu sur les bêtes prélevées sur le cheptel qu’Il leur a attribué. Votre Dieu est un Dieu Unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et toi, Prophète, fais bonne annonce aux humbles (Ⅱ)
- Nous avons donné à chaque communauté un rite sacrificiel pour que [les hommes] invoquent le nom de DIEU sur les bêtes [prélevées] sur les bestiaux qu’Il leur a donnés. Votre DIEU est un DIEU Unique, soumettez-vous à Lui (obéissez à Ses enseignements). Annonce la bonne nouvelle à ceux qui sont humbles [devant les enseignements de DIEU], (Ⅲ)
- ولكل أمة جعلنا منسكا ليذكروا اسم الله على ما رزقهم من بهيمة الأنعام فإلهكم إله واحد فله أسلموا وبشر المخبتين (Ⅳ)
- وَلِكُلِّ أُمَّةٍ جَعَلنا مَنسَكًا لِيَذكُرُوا اسمَ اللَّهِ عَلىٰ ما رَزَقَهُم مِن بَهيمَةِ الأَنعٰمِ ۗ فَإِلٰهُكُم إِلٰهٌ وٰحِدٌ فَلَهُ أَسلِموا ۗ وَبَشِّرِ المُخبِتينَ (Ⅴ)
- À chaque communauté, Nous avons prévu des pratiques et rituels afin que les hommes invoquent le nom d’Allah sur la bête des troupeaux que Nous leur avons donnée. Votre Dieu est un Dieu unique. À Lui, vous vous soumettez. Annonce la bonne nouvelle aux humbles… (Ⅵ)
- A chaque communauté Nous avons établi un lieu rituel, pour que (les fidèles) rappellent le nom de Dieu sur Son attribution, sous forme d’une bête de troupeau. Votre dieu est un Dieu unique. Soumettez-vous à Lui. Fais-en l’annonce aux humbles (Ⅶ)
- A chaque communauté, Nous avons donné une pratique cultuelle (?) (mansak) pour que [ses membres] invoquent le nom d’Allah sur la bête de troupeaux (’an‘âm) qu’Il leur a attribuée. Votre Divinité est une divinité unique. A Elle soumettez-vous (’aslama) ! [Prophète !,] annonce la bonne nouvelle aux Modestes (Ⅷ)
22. 35  
الَّذِينَ إِذَا ذُكِرَ اللَّهُ وَجِلَتْ قُلُوبُهُمْ وَالصَّابِرِينَ عَلَىٰ مَا أَصَابَهُمْ وَالْمُقِيمِي الصَّلَاةِ وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ
- Allatheena itha thukira Allahu wajilat quloobuhum waalssabireena AAala ma asabahum waalmuqeemee alssalati wamimma razaqnahum yunfiqoona (Ⅰ)
- dont les cœurs frémissent quand le Nom de Dieu est prononcé, qui se montrent patients face à l’épreuve, qui s’acquittent de la salât et qui donnent en aumône une partie de ce que Nous leur avons accordé. (Ⅱ)
- ceux dont les cœurs sont saisis [de crainte pieuse et de respect] quand on prononce le nom de DIEU, ceux qui sont patients dans [tout] ce qui leur arrive [dans leur vie et sur le chemin de DIEU], ceux qui [avec un recueillement] sont assidus à la Prière et dépensent en aumônes une partie de ce que Nous leur avons accordé. (Ⅲ)
- الذين إذا ذكر الله وجلت قلوبهم والصابرين على ما أصابهم والمقيمي الصلاة ومما رزقناهم ينفقون (Ⅳ)
- الَّذينَ إِذا ذُكِرَ اللَّهُ وَجِلَت قُلوبُهُم وَالصّٰبِرينَ عَلىٰ ما أَصابَهُم وَالمُقيمِى الصَّلوٰةِ وَمِمّا رَزَقنٰهُم يُنفِقونَ (Ⅴ)
- … dont les cœurs se réjouissent lorsque le nom d’Allah est prononcé devant eux. À ceux qui ont été patients, ainsi qu’aux dévots qui s’acquittent de leurs prières et à tous ceux qui ont été dotés de quelque bien et qui en dépensent une partie. (Ⅵ)
- dont le cœur, au seul rappel de Dieu, frémit, à ceux qui accomplissent la prière, témoignent de patience à l’épreuve, et qui font dépense sur Notre attribution. (Ⅶ)
- dont les cœurs s’émeuvent quand Allah est invoqué ! [Annonce-la] aux Constants dans l’épreuve qui les atteint, à ceux qui accomplissent la Prière et [qui] font dépense [en aumône] sur ce que Nous leur avons attribué ! (Ⅷ)
22. 36  
وَالْبُدْنَ جَعَلْنَاهَا لَكُم مِّن شَعَائِرِ اللَّهِ لَكُمْ فِيهَا خَيْرٌ ۖ فَاذْكُرُوا اسْمَ اللَّهِ عَلَيْهَا صَوَافَّ ۖ فَإِذَا وَجَبَتْ جُنُوبُهَا فَكُلُوا مِنْهَا وَأَطْعِمُوا الْقَانِعَ وَالْمُعْتَرَّ ۚ كَذَٰلِكَ سَخَّرْنَاهَا لَكُمْ لَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ
- Waalbudna jaAAalnaha lakum min shaAAairi Allahi lakum feeha khayrun faothkuroo isma Allahi AAalayha sawaffa faitha wajabat junoobuha fakuloo minha waatAAimoo alqaniAAa waalmuAAtarra kathalika sakhkharnaha lakum laAAallakum tashkuroona (Ⅰ)
- Nous avons désigné, à votre intention, les chameaux pour servir dans les rites sacrificiels. Et c’est là une décision bénéfique pour vous. Invoquez le Nom de Dieu sur ceux qui sont prêts à être sacrifiés. Et une fois que la bête est abattue, vous pourrez vous nourrir de sa chair et en distribuer aux nécessiteux discrets et aux pauvres mendiants. C’est dans ce but que Nous vous avons assujetti ces animaux. Peut-être en serez-vous reconnaissants. (Ⅱ)
- Nous vous avons assigné les grosses victimes parmi les injonctions sacrées de DIEU. Il y a en eux pour vous un bien. Prononcez sur eux le nom de DIEU quand ils sont rangés [tout près à l’immolation] et, quand ils tombent (sont immolés), mangez-en et nourrissez-en les pauvres et les mendiants. Nous vous les avons ainsi soumis afin que [envers Nous] vous soyez reconnaissants. (Ⅲ)
- والبدن جعلناها لكم من شعائر الله لكم فيها خير فاذكروا اسم الله عليها صواف فإذا وجبت جنوبها فكلوا منها وأطعموا القانع والمعتر كذلك سخرناها لكم لعلكم تشكرون (Ⅳ)
- وَالبُدنَ جَعَلنٰها لَكُم مِن شَعٰئِرِ اللَّهِ لَكُم فيها خَيرٌ ۖ فَاذكُرُوا اسمَ اللَّهِ عَلَيها صَوافَّ ۖ فَإِذا وَجَبَت جُنوبُها فَكُلوا مِنها وَأَطعِمُوا القانِعَ وَالمُعتَرَّ ۚ كَذٰلِكَ سَخَّرنٰها لَكُم لَعَلَّكُم تَشكُرونَ (Ⅴ)
- Les animaux ventrus que Nous vous avons destinés en vue d’être sacrifiés au nom d’Allah constituent un bien pour vous. Prononcez sur eux le nom d’Allah alors qu’ils sont encore en vie. Dès lors qu’ils sont abattus, mangez-en et nourrissez-en ceux qui se satisfont de peu et les nécessiteux. C’est ainsi que Nous les avons rendus dociles pour vous servir, peut-être serez-vous reconnaissants. (Ⅵ)
- De (chamelles) ventrues Nous vous prescrivons (l’immolation) au titre d’observance de Dieu : elles vous seront bénéfiques ; rappelez sur elles, quand elles sont en rangs, le nom de Dieu ; une fois affalées sur le côté, mangez-en, donnez-en à manger au suppliant et au quémandeur. — Ainsi mettons-Nous (ces bêtes) à votre disposition, escomptant que vous en aurez gratitude. (Ⅶ)
- Pour vous, Nous avons placé les animaux sacrifiés, parmi les choses sacrées d’Allah. Un bien s’y trouve pour vous. Invoquez sur eux, vivants (?), le nom d’Allah ! Quand ils sont sans vie, mangez-en et nourrissez[-en] l’impécunieux et le démuni. Ainsi vous ont été livrées [ces victimes, espérant que] peut-être vous serez reconnaissants. (Ⅷ)
22. 37  
لَن يَنَالَ اللَّهَ لُحُومُهَا وَلَا دِمَاؤُهَا وَلَٰكِن يَنَالُهُ التَّقْوَىٰ مِنكُمْ ۚ كَذَٰلِكَ سَخَّرَهَا لَكُمْ لِتُكَبِّرُوا اللَّهَ عَلَىٰ مَا هَدَاكُمْ ۗ وَبَشِّرِ الْمُحْسِنِينَ
- Lan yanala Allaha luhoomuha wala dimaoha walakin yanaluhu alttaqwa minkum kathalika sakhkharaha lakum litukabbiroo Allaha AAala ma hadakum wabashshiri almuhsineena (Ⅰ)
- Ni la chair ni le sang de ces animaux n’ont d’importance pour Dieu. Seule compte pour Lui votre piété. Aussi a-t-Il mis ces animaux à votre service, afin que vous Le glorifiiez pour vous avoir dirigés sur le droit chemin. Prophète ! Annonce à ceux qui font le bien (Ⅱ)
- Ne parviendront [en effet] à DIEU ni leur chair ni leur sang, mais ce qui Lui parvient c’est votre piété. Il vous les a soumis [les bestiaux] pour que vous proclamiez la grandeur de DIEU qui vous a guidés. Annonce la bonne nouvelle à ceux qui font le bien [étant sur le chemin de DIEU]. (Ⅲ)
- لن ينال الله لحومها ولا دماؤها ولكن يناله التقوى منكم كذلك سخرها لكم لتكبروا الله على ما هداكم وبشر المحسنين (Ⅳ)
- لَن يَنالَ اللَّهَ لُحومُها وَلا دِماؤُها وَلٰكِن يَنالُهُ التَّقوىٰ مِنكُم ۚ كَذٰلِكَ سَخَّرَها لَكُم لِتُكَبِّرُوا اللَّهَ عَلىٰ ما هَدىٰكُم ۗ وَبَشِّرِ المُحسِنينَ (Ⅴ)
- Pour autant, ni leur chair ni leur sang n’ont de valeur en soi auprès d’Allah, car, pour mériter l’intérêt de Dieu, seule la crainte révérencieuse que vous exprimerez à Son égard vous sera d’un réel apport. Ainsi, Nous vous avons soumis ces animaux afin que vous proclamiez la gloire d’Allah pour la bonne guidance qu’Il vous a donnée. Transmets cette bonne nouvelle aux bienfaiteurs. (Ⅵ)
- Ne parviendront (en effet) à Dieu ni leur viande ni leur sang. Ce qui Lui parvient, c’est que vous vous prémunissiez. Ainsi les met-Il à votre disposition pour que vous glorifiiez Dieu de cette guidance. Fais-en l’annonce aux bel-agissants. (Ⅶ)
- Ni leurs chairs ni leur sang n’atteindront Allah, mais [, seule,] la piété [venue] de vous L’atteindra. Ainsi [ces victimes] vous ont été livrées A) pour que vous proclamiez la grandeur d’Allah, en reconnaissance de ce qu’Il vous a accordé. B) pour que vous proclamiez : « Allah est très grand ! » sur l’offrande qu’Il vous a accordée. Annonce la bonne nouvelle aux Bienfaisants ! (Ⅷ)
22. 38  
۞ إِنَّ اللَّهَ يُدَافِعُ عَنِ الَّذِينَ آمَنُوا ۗ إِنَّ اللَّهَ لَا يُحِبُّ كُلَّ خَوَّانٍ كَفُورٍ
- Inna Allaha yudafiAAu AAani allatheena amanoo inna Allaha la yuhibbu kulla khawwanin kafoorin (Ⅰ)
- que Dieu prendra toujours la défense de ceux qui ont la foi, car Dieu n’aime pas les traîtres ingrats. (Ⅱ)
- DIEU prend la défense des croyants. DIEU n’aime pas le traître ingrat. (Ⅲ)
- إن الله يدافع عن الذين آمنوا إن الله لا يحب كل خوان كفور (Ⅳ)
- ۞ إِنَّ اللَّهَ يُدٰفِعُ عَنِ الَّذينَ ءامَنوا ۗ إِنَّ اللَّهَ لا يُحِبُّ كُلَّ خَوّانٍ كَفورٍ (Ⅴ)
- Allah défend ceux qui ont cru, mais Allah n’aime pas les traîtres incrédules. (Ⅵ)
- Dieu prend la défense de ceux qui croient, Il n’aime pas l’homme de traîtrise et de dénégation. (Ⅶ)
- Allah défendra ceux qui auront cru. Allah n’aime pas le traître plein d’infidélité. (Ⅷ)
22. 39  
أُذِنَ لِلَّذِينَ يُقَاتَلُونَ بِأَنَّهُمْ ظُلِمُوا ۚ وَإِنَّ اللَّهَ عَلَىٰ نَصْرِهِمْ لَقَدِيرٌ
- Othina lillatheena yuqataloona biannahum thulimoo wainna Allaha AAala nasrihim laqadeerun (Ⅰ)
- Toute autorisation de se défendre est donnée aux victimes d’une agression, qui ont été injustement opprimées, et Dieu a tout pouvoir pour les secourir. (Ⅱ)
- Permission est donnée à ceux qui combattent parce qu’ils sont lésés (attaqués), et DIEU a pleine puissance pour les secourir, (Ⅲ)
- أذن للذين يقاتلون بأنهم ظلموا وإن الله على نصرهم لقدير (Ⅳ)
- أُذِنَ لِلَّذينَ يُقٰتَلونَ بِأَنَّهُم ظُلِموا ۚ وَإِنَّ اللَّهَ عَلىٰ نَصرِهِم لَقَديرٌ (Ⅴ)
- Permission est donnée à ceux qui combattent à la suite d’une injustice et Allah veille à leur octroyer la victoire. (Ⅵ)
- Permission est donnée à ceux qui combattent pour avoir subi l’iniquité… — Dieu de les secourir est Capable. (Ⅶ)
- Permission est donnée [de combattre] à ceux qui combattent parce qu’ils ont été lésés — en vérité Allah a pleine puissance pour les secourir —, (Ⅷ)
22. 40  
الَّذِينَ أُخْرِجُوا مِن دِيَارِهِم بِغَيْرِ حَقٍّ إِلَّا أَن يَقُولُوا رَبُّنَا اللَّهُ ۗ وَلَوْلَا دَفْعُ اللَّهِ النَّاسَ بَعْضَهُم بِبَعْضٍ لَّهُدِّمَتْ صَوَامِعُ وَبِيَعٌ وَصَلَوَاتٌ وَمَسَاجِدُ يُذْكَرُ فِيهَا اسْمُ اللَّهِ كَثِيرًا ۗ وَلَيَنصُرَنَّ اللَّهُ مَن يَنصُرُهُ ۗ إِنَّ اللَّهَ لَقَوِيٌّ عَزِيزٌ
- Allatheena okhrijoo min diyarihim bighayri haqqin illa an yaqooloo rabbuna Allahu walawla dafAAu Allahi alnnasa baAAdahum bibaAAdin lahuddimat sawamiAAu wabiyaAAun wasalawatun wamasajidu yuthkaru feeha ismu Allahi katheeran walayansuranna Allahu man yansuruhu inna Allaha laqawiyyun AAazeezun (Ⅰ)
- Tel est le cas de ceux qui ont été injustement chassés de leurs foyers uniquement pour avoir dit : « Notre Seigneur est Dieu ! » Si Dieu ne repoussait pas certains peuples par d’autres, des ermitages auraient été démolis, ainsi que des synagogues, des oratoires et des mosquées où le Nom de Dieu est souvent invoqué. Dieu assistera assurément ceux qui aident au triomphe de Sa Cause, car la force et la puissance de Dieu n’ont point de limite. (Ⅱ)
- ceux qui ont été expulsé injustement de leurs demeures [et de leur pays] pour avoir [seulement] dit : « Notre Seigneur est DIEU ». Si DIEU n’avait pas repoussé certains hommes [injustes] par d’autres [hommes], les monastères, les églises, les synagogues et les mosquées où le nom de DIEU est invoqué si souvent, seraient démolis. DIEU aide celui qui L’aide. DIEU est Fort [et Il est] Puissant honoré. (Ⅲ)
- الذين أخرجوا من ديارهم بغير حق إلا أن يقولوا ربنا الله ولولا دفع الله الناس بعضهم ببعض لهدمت صوامع وبيع وصلوات ومساجد يذكر فيها اسم الله كثيرا ولينصرن الله من ينصره إن الله لقوي عزيز (Ⅳ)
- الَّذينَ أُخرِجوا مِن دِيٰرِهِم بِغَيرِ حَقٍّ إِلّا أَن يَقولوا رَبُّنَا اللَّهُ ۗ وَلَولا دَفعُ اللَّهِ النّاسَ بَعضَهُم بِبَعضٍ لَهُدِّمَت صَوٰمِعُ وَبِيَعٌ وَصَلَوٰتٌ وَمَسٰجِدُ يُذكَرُ فيهَا اسمُ اللَّهِ كَثيرًا ۗ وَلَيَنصُرَنَّ اللَّهُ مَن يَنصُرُهُ ۗ إِنَّ اللَّهَ لَقَوِىٌّ عَزيزٌ (Ⅴ)
- À ceux qui ont été injustement chassés de leurs maisons uniquement parce qu’ils avaient dit : Notre Seigneur est Allah ! Car, si Allah n’avait pas protégé certaines personnes par rapport à d’autres, de nombreux clochers auraient été détruits, des églises, des synagogues et des mosquées où le nom d’Allah aura été tant de fois prononcé. Allah est Celui qui accorde du secours à celui qui Le défend ; Il est fort et puissant. (Ⅵ)
- — ... à ceux qui furent évincés de leurs demeures à contre-droit, et seulement parce qu’ils disaient : « Notre Seigneur est Dieu »… — Si Dieu ne repoussait les humains les uns par les autres, combien ne seraient pas abattus de campaniles, d’églises, de synagogues, de mosquées où résonne sans trêve le rappel du nom de Dieu ! Et que Dieu secoure qui Le secourt ! — Il est Fort, Tout-Puissant. (Ⅶ)
- à ceux qui, sans droit, ont été expulsés de leurs habitats seulement parce qu’ils disent : « Notre Seigneur est Allah. » Si Allah n’avait point repoussé certains hommes par d’autres, des ermitages auraient été démolis ainsi que des synagogues, des oratoires (?) et des mosquées (?) où le nom d’Allah est beaucoup invoqué. Allah secourra certes ceux qui Le secourent. En vérité Allah est certes fort et puissant. (Ⅷ)
22. 41  
الَّذِينَ إِن مَّكَّنَّاهُمْ فِي الْأَرْضِ أَقَامُوا الصَّلَاةَ وَآتَوُا الزَّكَاةَ وَأَمَرُوا بِالْمَعْرُوفِ وَنَهَوْا عَنِ الْمُنكَرِ ۗ وَلِلَّهِ عَاقِبَةُ الْأُمُورِ
- Allatheena in makkannahum fee alardi aqamoo alssalata waatawoo alzzakata waamaroo bialmaAAroofi wanahaw AAani almunkari walillahi AAaqibatu alomoori (Ⅰ)
- Dieu prêtera assistance à ceux qui, une fois leur position consolidée, accompliront la salât, s’acquitteront de la zakât, ordonneront le Bien et dénonceront le Mal. En définitive, c’est à Dieu qu’appartient l’issue de toute chose. (Ⅱ)
- [Nous aiderons] ceux qui, si Nous leur donnons [les moyens et] la puissance sur terre, observent la Prière, donnent l’Aumône, ordonnent ce qui est convenable [conformément à la loi divine] et interdisent ce qui est répréhensible. Et la fin (l’achèvement) des affaires appartient à DIEU. (Ⅲ)
- الذين إن مكناهم في الأرض أقاموا الصلاة وآتوا الزكاة وأمروا بالمعروف ونهوا عن المنكر ولله عاقبة الأمور (Ⅳ)
- الَّذينَ إِن مَكَّنّٰهُم فِى الأَرضِ أَقامُوا الصَّلوٰةَ وَءاتَوُا الزَّكوٰةَ وَأَمَروا بِالمَعروفِ وَنَهَوا عَنِ المُنكَرِ ۗ وَلِلَّهِ عٰقِبَةُ الأُمورِ (Ⅴ)
- Ainsi ceux que Nous aurons établis sur terre et qui, ce faisant, observent le rituel des prières, font l’aumône, incitent au bien et récusent le mal. À Allah, cependant, est la décision finale. (Ⅵ)
- — ... à ceux qui, si Nous leur en donnons capacité sur la terre, accomplissent la prière, acquittent la purification, prescrivent le convenable et proscrivent le blâmable. — A Dieu la fin de toute chose !... (Ⅶ)
- [Il secourra] ceux qui, s’ils sont bien établis par Nous sur la terre, accomplissent la Prière, donnent l’Aumône (zakât), ordonnent le Convenable et interdisent le Blâmable. A Allah la fin des choses. (Ⅷ)
22. 42  
وَإِن يُكَذِّبُوكَ فَقَدْ كَذَّبَتْ قَبْلَهُمْ قَوْمُ نُوحٍ وَعَادٌ وَثَمُودُ
- Wain yukaththibooka faqad kaththabat qablahum qawmu noohin waAAadun wathamoodu (Ⅰ)
- Si les impies te traitent d’imposteur, sache qu’avant eux le peuple de Noé, les `Âd, les Thamûd, (Ⅱ)
- Si [les impies, idolâtres, injustes, etc.] te traitent de menteur ; avant eux, [les impies du] peuple de Nouh (Noé) le traita de menteur ; [de même] les cAad, les Thamoud, (Ⅲ)
- وإن يكذبوك فقد كذبت قبلهم قوم نوح وعاد وثمود (Ⅳ)
- وَإِن يُكَذِّبوكَ فَقَد كَذَّبَت قَبلَهُم قَومُ نوحٍ وَعادٌ وَثَمودُ (Ⅴ)
- Et si d’aventure on te traitait de menteur, sache que d’autres peuples auparavant, les peuples de Noé, de ‘Ad et de Thamoud, ont également traité leurs envoyés de menteurs. (Ⅵ)
- Ils te démentent ? Ainsi avant eux ont démenti les peuples de Noé, de 'Ad et de Thamûd (Ⅶ)
- Si les Infidèles [actuels] te traitent d’imposteur, [de même] crièrent au mensonge, avant eux, le peuple de Noé, les ‘Ad, les Thamoud, (Ⅷ)
22. 43  
وَقَوْمُ إِبْرَاهِيمَ وَقَوْمُ لُوطٍ
- Waqawmu ibraheema waqawmu lootin (Ⅰ)
- le peuple d’Abraham, le peuple de Loth, (Ⅱ)
- [les impies du] peuple d’Ibrâhîm (Abraham) et [les impies du] peuple de Lout (Lot), (Ⅲ)
- وقوم إبراهيم وقوم لوط (Ⅳ)
- وَقَومُ إِبرٰهيمَ وَقَومُ لوطٍ (Ⅴ)
- De même le peuple d’Abraham et celui de Loth… (Ⅵ)
- et le peuple d’Abraham et le peuple de Loth (Ⅶ)
- le peuple d’Abraham, le peuple de Loth, (Ⅷ)
22. 44  
وَأَصْحَابُ مَدْيَنَ ۖ وَكُذِّبَ مُوسَىٰ فَأَمْلَيْتُ لِلْكَافِرِينَ ثُمَّ أَخَذْتُهُمْ ۖ فَكَيْفَ كَانَ نَكِيرِ
- Waashabu madyana wakuththiba moosa faamlaytu lilkafireena thumma akhathtuhum fakayfa kana nakeeri (Ⅰ)
- les gens de Madyan avaient eux aussi crié au mensonge. De même que Moïse fut traité de menteur. J’ai accordé aux impies un long délai ; puis J’ai sévi contre eux. Et quel ne fut point alors Ma réprobation ! (Ⅱ)
- et [les impies parmi] les gens de Madyan. Et Mousâ (Moïse) fut traité de menteur. J’ai donné du répit aux impies, puis Je les ai châtiés (corrigés, amendés) : quelle fut alors [Ma] réprobation ! (Ⅲ)
- وأصحاب مدين وكذب موسى فأمليت للكافرين ثم أخذتهم فكيف كان نكير (Ⅳ)
- وَأَصحٰبُ مَديَنَ ۖ وَكُذِّبَ موسىٰ فَأَملَيتُ لِلكٰفِرينَ ثُمَّ أَخَذتُهُم ۖ فَكَيفَ كانَ نَكيرِ (Ⅴ)
- …ainsi que les gens de Madian. Moïse a été traité de menteur. Mais un répit a été accordé aux infidèles, après quoi Je les ai saisis. Et de quelle manière ! (Ⅵ)
- et ceux de Madyan. Démenti fut Moïse. J’accordai donc sursis aux dénégateurs, et puis Je me saisis d’eux, et quel n’était pas Mon courroux ! (Ⅶ)
- les gens de Madian. Moïse fut [aussi] traité d’imposteur. Nous leur avons donné un répit, puis Nous les avons pris. Quelle fut Ma réprobation ! (Ⅷ)
22. 45  
فَكَأَيِّن مِّن قَرْيَةٍ أَهْلَكْنَاهَا وَهِيَ ظَالِمَةٌ فَهِيَ خَاوِيَةٌ عَلَىٰ عُرُوشِهَا وَبِئْرٍ مُّعَطَّلَةٍ وَقَصْرٍ مَّشِيدٍ
- Fakaayyin min qaryatin ahlaknaha wahiya thalimatun fahiya khawiyatun AAala AAurooshiha wabirin muAAattalatin waqasrin masheedin (Ⅰ)
- Que de cités Nous avons anéanties en punition de leurs péchés, et dont il ne reste plus que de vagues vestiges : là, un puits comblé ; et là, un château puissamment édifié, aujourd’hui totalement abandonné ! (Ⅱ)
- Que de cités [et de personnes] Nous avons fait périr parce qu’elles (leurs populations, ou les personnes) étaient injustes [pécheurs obstinées, transgresseurs, corrupteurs...]. [Et] les voilà [les cités] vides et les toits écroulés, des puits abandonnés, des hauts châteaux [désertés] ! (Ⅲ)
- فكأين من قرية أهلكناها وهي ظالمة فهي خاوية على عروشها وبئر معطلة وقصر مشيد (Ⅳ)
- فَكَأَيِّن مِن قَريَةٍ أَهلَكنٰها وَهِىَ ظالِمَةٌ فَهِىَ خاوِيَةٌ عَلىٰ عُروشِها وَبِئرٍ مُعَطَّلَةٍ وَقَصرٍ مَشيدٍ (Ⅴ)
- Que de cités injustes furent ainsi détruites ! Elles gisent maintenant sombres, abandonnées et inhabitées par leurs occupants, puits comblés et magnifiques palais déserts. (Ⅵ)
- que de cités n’avons-Nous pas détruites pour leur iniquité ! Les voilà toutes vides sur leurs assises, avec leurs puits hors de service et leurs fortins encore maçonnés (Ⅶ)
- Que de cités Nous avons fait périr parce qu’injustes, sont [aujourd’hui] désertes bien que debout (?) ! Que de puits maçonnés, que de palais puissants [sont abandonnés] ! (Ⅷ)
22. 46  
أَفَلَمْ يَسِيرُوا فِي الْأَرْضِ فَتَكُونَ لَهُمْ قُلُوبٌ يَعْقِلُونَ بِهَا أَوْ آذَانٌ يَسْمَعُونَ بِهَا ۖ فَإِنَّهَا لَا تَعْمَى الْأَبْصَارُ وَلَٰكِن تَعْمَى الْقُلُوبُ الَّتِي فِي الصُّدُورِ
- Afalam yaseeroo fee alardi fatakoona lahum quloobun yaAAqiloona biha aw athanun yasmaAAoona biha fainnaha la taAAma alabsaru walakin taAAma alquloobu allatee fee alssudoori (Ⅰ)
- Que ne parcourent-ils la Terre pour acquérir des cœurs aptes à comprendre et des oreilles aptes à entendre ? En vérité, ce ne sont pas les yeux qui se trouvent atteints de cécité, mais ce sont les cœurs qui battent dans les poitrines qui s’aveuglent. (Ⅱ)
- [Les impies...] ne voyagent-ils pas sur la terre afin d’avoir (de faire usage de) leurs cœurs pour comprendre [les vérités historiques des peuples révolus] ou des oreilles capables d’en entendre [parler] ? Or, ce ne sont pas [leurs] yeux [physiques] qui sont aveugles, mais s’aveuglent les cœurs (les vues intérieures) qui sont dans les "poitrines". (Ⅲ)
- أفلم يسيروا في الأرض فتكون لهم قلوب يعقلون بها أو آذان يسمعون بها فإنها لا تعمى الأبصار ولكن تعمى القلوب التي في الصدور (Ⅳ)
- أَفَلَم يَسيروا فِى الأَرضِ فَتَكونَ لَهُم قُلوبٌ يَعقِلونَ بِها أَو ءاذانٌ يَسمَعونَ بِها ۖ فَإِنَّها لا تَعمَى الأَبصٰرُ وَلٰكِن تَعمَى القُلوبُ الَّتى فِى الصُّدورِ (Ⅴ)
- N’ont-ils pas erré de par le monde, pour avoir des cœurs qui comprennent, des oreilles qui leur permettent d’entendre ! Ce ne sont pas les yeux qui cessent de voir, mais les cœurs qui, au sein des poitrines, sont atteints de cécité. (Ⅵ)
- n’ont-ils pas cheminé sur la terre, ayant un cœur apte à raisonner (sur ces vicissitudes), des oreilles capables d’en entendre (parler) ? Or, ce ne sont pas les regards qui sont aveugles, mais s’aveuglent les cœurs qui battent dans les poitrines. (Ⅶ)
- Eh quoi ! [ces incrédules] n’ont-ils pas cheminé sur la terre ayant des cœurs avec lesquels comprendre et des oreilles avec lesquelles entendre ? Non ! ce ne sont pas les yeux qui sont aveugles, mais ce sont les cœurs dans les poitrines qui sont aveugles. (Ⅷ)
22. 47  
وَيَسْتَعْجِلُونَكَ بِالْعَذَابِ وَلَن يُخْلِفَ اللَّهُ وَعْدَهُ ۚ وَإِنَّ يَوْمًا عِندَ رَبِّكَ كَأَلْفِ سَنَةٍ مِّمَّا تَعُدُّونَ
- WayastaAAjiloonaka bialAAathabi walan yukhlifa Allahu waAAdahu wainna yawman AAinda rabbika kaalfi sanatin mimma taAAuddoona (Ⅰ)
- Ils te demandent de hâter l’arrivée du châtiment. Mais Dieu ne manque jamais à Sa promesse. Cependant, un seul jour du Seigneur équivaut à mille ans selon votre manière de compter. (Ⅱ)
- Ils te demandent de hâter [l’arrivée] du châtiment. DIEU ne manquera pas à Sa promesse, et un jour auprès de ton Seigneur est comme mille ans de ce que vous comptez. (Ⅲ)
- ويستعجلونك بالعذاب ولن يخلف الله وعده وإن يوما عند ربك كألف سنة مما تعدون (Ⅳ)
- وَيَستَعجِلونَكَ بِالعَذابِ وَلَن يُخلِفَ اللَّهُ وَعدَهُ ۚ وَإِنَّ يَومًا عِندَ رَبِّكَ كَأَلفِ سَنَةٍ مِمّا تَعُدّونَ (Ⅴ)
- Ils te demandent de hâter le tourment ! Mais Allah n’oublie jamais Ses promesses. Un jour chez ton Seigneur équivaut à mille ans de votre comput. (Ⅵ)
- Ils te pressent d’avancer le châtiment. Dieu ne saurait faillir à Sa promesse. Seulement un jour de ton Seigneur vaut mille ans de vos computs. (Ⅶ)
- Ils réclament de toi [, Prophète !,] la prompte venue du Tourment. Allah ne manquera point à Sa promesse. En vérité, un jour auprès d’Allah est comme mille années de celles que vous comptez. (Ⅷ)
22. 48  
وَكَأَيِّن مِّن قَرْيَةٍ أَمْلَيْتُ لَهَا وَهِيَ ظَالِمَةٌ ثُمَّ أَخَذْتُهَا وَإِلَيَّ الْمَصِيرُ
- Wakaayyin min qaryatin amlaytu laha wahiya thalimatun thumma akhathtuha wailayya almaseeru (Ⅰ)
- À combien de cités n’ai-Je pas accordé un sursis alors qu’elles étaient en pleine tyrannie ? Puis, soudain, Je les ai saisies, car c’est vers Moi que tout fera retour. (Ⅱ)
- Que de cités (sociétés) [et personnes perverses] auxquelles J’ai donné du répit [pour se corriger] mais elles furent [obstinément] injustes, puis Je les ai châtiées. Vers Moi est le retour. (Ⅲ)
- وكأين من قرية أمليت لها وهي ظالمة ثم أخذتها وإلي المصير (Ⅳ)
- وَكَأَيِّن مِن قَريَةٍ أَملَيتُ لَها وَهِىَ ظالِمَةٌ ثُمَّ أَخَذتُها وَإِلَىَّ المَصيرُ (Ⅴ)
- Combien de cités injustes ont connu un long répit avant qu’elles ne soient saisies. À Moi est le retour ultime. (Ⅵ)
- A combien de cités n’avais-Je pas accordé sursis, malgré leur iniquité ? et puis Je m’emparai d’elles. Et vers Moi destination de tout. (Ⅶ)
- Que de cités J’ai prises, auxquelles, bien qu’injustes, J’avais donné un répit ! Vers Moi est le « Devenir ». (Ⅷ)
22. 49  
قُلْ يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّمَا أَنَا لَكُمْ نَذِيرٌ مُّبِينٌ
- Qul ya ayyuha alnnasu innama ana lakum natheerun mubeenun (Ⅰ)
- Dis : « Ô hommes ! Je ne suis pour vous qu’un avertisseur explicite. (Ⅱ)
- Dis : « Hommes, je ne suis pour vous qu’un avertisseur explicite [invitant à DIEU] ». (Ⅲ)
- قل يا أيها الناس إنما أنا لكم نذير مبين (Ⅳ)
- قُل يٰأَيُّهَا النّاسُ إِنَّما أَنا۠ لَكُم نَذيرٌ مُبينٌ (Ⅴ)
- Dis : Ô vous les hommes, je suis pour vous un annonciateur explicite. (Ⅵ)
- Dis : « Humains, je ne suis pour vous qu’un donneur d’alarme explicite ». (Ⅶ)
- Dis[-leur donc] : « Hommes !, je ne suis pour vous qu’un Avertisseur explicite. » (Ⅷ)


Page: 1

22 







Home