Le discernement (al-fûrqan1)
Onelittleangel > >  
(78 Verses | Page 2 / 2)
Traduction de Malek Chebel (2009).
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
Traduction de Malek Chebel (2009).Afficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅱ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher


25.50
Nous l’avons partagée entre eux tous afin qu’ils s’en souviennent. Mais la plupart ont été des incrédules.

Walaqad sarrafnahu baynahum liyaththakkaroo faaba aktharu alnnasi illa kufooran (⁎)

Nous la répartissons de tous côtés parmi eux, afin qu’ils se souviennent de Nous ; mais la plupart des hommes ne veulent point se départir de leur ingratitude. (Ⅰ)

Nous l’avons répartie [en divers modes] parmi eux afin qu’ils se souviennent [de Nous]. Mais la plupart des hommes se refusent à tout sauf à être ingrats. (Ⅱ)

وَلَقَدْ صَرَّفْنَاهُ بَيْنَهُمْ لِيَذَّكَّرُوا فَأَبَىٰ أَكْثَرُ النَّاسِ إِلَّا كُفُورًا (Ⅳ)

25.51
Et si Nous l’avions voulu, Nous aurions envoyé en chaque cité un avertisseur.

Walaw shina labaAAathna fee kulli qaryatin natheeran (⁎)

Si Nous l’avions voulu, Nous aurions envoyé un messager à chaque cité pour l’avertir. (Ⅰ)

Si Nous l’avions voulu, Nous aurions envoyé en chaque cité un [Prophète] avertisseur. (Ⅱ)

وَلَوْ شِئْنَا لَبَعَثْنَا فِي كُلِّ قَرْيَةٍ نَّذِيرًا (Ⅳ)

25.52
N’obéis surtout pas aux incroyants et, grâce au Coran, combats-les de manière ferme.

Fala tutiAAi alkafireena wajahidhum bihi jihadan kabeeran (⁎)

Ne cède donc point aux infidèles ! Que ce Coran te serve à les combattre avec vigueur ! (Ⅰ)

N’obéis (ne cède) pas aux impies [idolâtres, injustes, voleurs, criminels, corrupteurs, etc.] et mène contre eux, grâce à lui (le Coran, la Révélation), un grand combat (travail). (Ⅱ)

فَلَا تُطِعِ الْكَافِرِينَ وَجَاهِدْهُم بِهِ جِهَادًا كَبِيرًا (Ⅳ)

25.53
C’est Dieu qui a fait confluer les deux mers : l’une est douce, agréable au goût, tandis que l’autre est salée, saumâtre. Il a placé entre les deux un barzakh et une enceinte fortifiée.

Wahuwa allathee maraja albahrayni hatha AAathbun furatun wahatha milhun ojajun wajaAAala baynahuma barzakhan wahijran mahjooran (⁎)

C’est Dieu qui fait confluer les deux mers, dont l’une est douce et agréable, l’autre est salée et saumâtre. Entre les deux, Il a établi une zone intermédiaire et une barrière infranchissable. (Ⅰ)

Et c’est [DIEU] qui a fait confluer les deux mers : l’une [d’eau] savoureuse [et] douce, l’autre amère [et] saumâtre, Il a établi entre elles une séparation et une barrière interdite (impénétrable). (Ⅱ)

۞ وَهُوَ الَّذِي مَرَجَ الْبَحْرَيْنِ هَٰذَا عَذْبٌ فُرَاتٌ وَهَٰذَا مِلْحٌ أُجَاجٌ وَجَعَلَ بَيْنَهُمَا بَرْزَخًا وَحِجْرًا مَّحْجُورًا (Ⅳ)

25.54
C’est Lui qui a créé, à partir de l’eau, l’être humain qu’Il a apparenté à une filiation masculine et féminine. De fait, Dieu est le Puissant.

Wahuwa allathee khalaqa mina almai basharan fajaAAalahu nasaban wasihran wakana rabbuka qadeeran (⁎)

C’est Lui qui, de l’eau, a créé les êtres humains qu’Il a unis par la parenté et l’alliance. Ton Seigneur est Omnipotent. (Ⅰ)

Et c’est [DIEU] qui, à partir de l’eau, a créé l’homme, et a établi pour lui une parenté [par les maris] et une alliance [par les épouses]. Ton Seigneur est Omnipotent [pour créer le mari, l’épouse et toute les bonnes choses]. (Ⅱ)

وَهُوَ الَّذِي خَلَقَ مِنَ الْمَاءِ بَشَرًا فَجَعَلَهُ نَسَبًا وَصِهْرًا ۗ وَكَانَ رَبُّكَ قَدِيرًا (Ⅳ)

25.55
Ils vénèrent d’autres divinités qu’Allah, alors que cela ne leur donne aucun avantage et ne peut que leur nuire. L’incroyant se soulève contre son propre Dieu.

WayaAAbudoona min dooni Allahi ma la yanfaAAuhum wala yadurruhum wakana alkafiru AAala rabbihi thaheeran (⁎)

Pourtant, ils adorent en dehors de Dieu ce qui ne peut ni leur être utile ni leur nuire. C’est ainsi que l’impie se fait toujours l’auxiliaire des ennemis de son Seigneur ! (Ⅰ)

[L’idolâtre, etc.] adorent [comme divinité], au lieu de DIEU, ce qui [intrinsèquement] ne peut ni leur profiter, ni leur nuire. L’impie prend parti contre son Seigneur. (Ⅱ)

وَيَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ مَا لَا يَنفَعُهُمْ وَلَا يَضُرُّهُمْ ۗ وَكَانَ الْكَافِرُ عَلَىٰ رَبِّهِ ظَهِيرًا (Ⅳ)

25.56
Nous ne t’avons envoyé que comme Annonciateur et comme Avertisseur.

Wama arsalnaka illa mubashshiran wanatheeran (⁎)

Nous ne t’avons envoyé qu’à titre de porteur de bonnes nouvelles et d’avertisseur. (Ⅰ)

[Prophète !] Nous ne t’avons envoyé qu’à titre d’annonciateur et d’avertisseur. (Ⅱ)

وَمَا أَرْسَلْنَاكَ إِلَّا مُبَشِّرًا وَنَذِيرًا (Ⅳ)

25.57
Dis-leur : Je ne vous demande aucun salaire, hormis le fait que celui qui le désire emprunte la voie du Seigneur.

Qul ma asalukum AAalayhi min ajrin illa man shaa an yattakhitha ila rabbihi sabeelan (⁎)

Dis-leur : « Je ne vous réclame pour cela nul salaire, et je n’ai d’autre ambition que de vous voir prendre la voie qui mène vers votre Seigneur. » (Ⅰ)

Dis : « Je ne vous réclame [pour le Coran] un salaire, sauf [la réussite et le bonheur de] celui qui veut suivre un chemin conduisant vers son Seigneur ». (Ⅱ)

قُلْ مَا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ مِنْ أَجْرٍ إِلَّا مَن شَاءَ أَن يَتَّخِذَ إِلَىٰ رَبِّهِ سَبِيلًا (Ⅳ)

25.58
Confie-toi au Vivant qui ne meurt pas et chante Ses louanges. Il lui suffit amplement de connaître les péchés de Ses serviteurs. 

Watawakkal AAala alhayyi allathee la yamootu wasabbih bihamdihi wakafa bihi bithunoobi AAibadihi khabeeran (⁎)

Mets ta confiance dans le Vivant, l’Immortel ! Célèbre Ses louanges ! Car Il connaît mieux que quiconque les péchés de Ses créatures. (Ⅰ)

Remets-t’en à [DIEU,] le Vivant, l’Immortel. Célèbre Ses louanges. Il est le Meilleur à connaître les péchés de Ses serviteurs [et à décider de leur châtiment]. (Ⅱ)

وَتَوَكَّلْ عَلَى الْحَيِّ الَّذِي لَا يَمُوتُ وَسَبِّحْ بِحَمْدِهِ ۚ وَكَفَىٰ بِهِ بِذُنُوبِ عِبَادِهِ خَبِيرًا (Ⅳ)

25.59
Lui qui a créé en six jours les cieux et la terre et tout ce qui se trouve dans l’espace intermédiaire. Après quoi, en Miséricordieux, le Souverain a proclamé Sa puissance sur Son trône. Interroge donc qui est bien informé sur Lui.

Allathee khalaqa alssamawati waalarda wama baynahuma fee sittati ayyamin thumma istawa AAala alAAarshi alrrahmanu faisal bihi khabeeran (⁎)

C’est Lui qui a créé en six jours les Cieux, la Terre et les espaces interstellaires ; qui S’est ensuite établi sur Son Trône. Il est le Miséricordieux. Interroge sur Lui un connaisseur en la matière ! (Ⅰ)

C’est Lui qui a créé en six Jours les cieux et la terre et ce qu’il y a entre eux, et Il a manifesté la plénitude de Son ordre sur le Trône, [c’est Lui] le Tout-Miséricordieux (qui vous accorde les biens). Adresse tes demandes à Lui qui connaît tout [ou, interroge à Son sujet quelqu’un qui a le cœur pur et Le connaît bien]. (Ⅱ)

الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَىٰ عَلَى الْعَرْشِ ۚ الرَّحْمَٰنُ فَاسْأَلْ بِهِ خَبِيرًا (Ⅳ)

25.60
Et lorsqu’on leur dit : Prosternez-vous devant le Miséricordieux, ils disent : Qui est ce Miséricordieux ? Nous n’allons pas nous prosterner devant n’importe quel dieu ! Et ils redoublent de dédain.

Waitha qeela lahumu osjudoo lilrrahmani qaloo wama alrrahmanu anasjudu lima tamuruna wazadahum nufooran (⁎)

Quand on leur dit : « Prosternez-vous devant le Miséricordieux ! », ils objectent : « Qui est le Miséricordieux ? Allons-nous, sur ton ordre, nous prosterner devant n’importe qui ? » Et cela ne fait qu’accroître leur répulsion. (Ⅰ)

Quand on dit [aux impies...] : « Prosternez-vous devant le [DIEU] Miséricordieux », ils disent : « Qu’est-ce [DIEU] Miséricordieux ? Nous prosternerons-nous devant ce que tu nous commandes ? » Et [ce refus] accentue leur aversion. (Ⅱ)

وَإِذَا قِيلَ لَهُمُ اسْجُدُوا لِلرَّحْمَٰنِ قَالُوا وَمَا الرَّحْمَٰنُ أَنَسْجُدُ لِمَا تَأْمُرُنَا وَزَادَهُمْ نُفُورًا ۩ (Ⅳ)

25.61
Béni soit Celui qui a placé dans les cieux les tours du zodiaque et qui y a fixé une lampe et une lune qui illumine.

Tabaraka allathee jaAAala fee alssamai buroojan wajaAAala feeha sirajan waqamaran muneeran (⁎)

Béni soit Celui qui a mis des constellations dans le ciel, et y a placé un luminaire et une lune qui éclaire ! (Ⅰ)

Béni soit Celui qui a placé dans le ciel les constellations et y a placé (le soleil) comme flambeau et une lune éclairante (brillante). (Ⅱ)

تَبَارَكَ الَّذِي جَعَلَ فِي السَّمَاءِ بُرُوجًا وَجَعَلَ فِيهَا سِرَاجًا وَقَمَرًا مُّنِيرًا (Ⅳ)

25.62
C’est Lui qui a décidé de l’alternance de la nuit et du jour, pour autant que l’on s’en souvienne et que l’on soit reconnaissant.

Wahuwa allathee jaAAala allayla waalnnahara khilfatan liman arada an yaththakkara aw arada shukooran (⁎)

C’est Lui qui fait alterner le jour et la nuit pour celui qui veut s’en souvenir ou qui veut rendre grâce à son Seigneur. (Ⅰ)

Et c’est Lui qui a fait alterner [ou, se faire face] la nuit et le jour, [c’est un signe] pour qui veut y réfléchir ou se montrer [profondément] reconnaissant. (Ⅱ)

وَهُوَ الَّذِي جَعَلَ اللَّيْلَ وَالنَّهَارَ خِلْفَةً لِّمَنْ أَرَادَ أَن يَذَّكَّرَ أَوْ أَرَادَ شُكُورًا (Ⅳ)

25.63
Les serviteurs du Miséricordieux évoluent humblement sur terre et, lorsque des ignorants leur adressent la parole, ils répondent : Paix sur vous.

WaAAibadu alrrahmani allatheena yamshoona AAala alardi hawnan waitha khatabahumu aljahiloona qaloo salaman (⁎)

Les serviteurs du Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur la terre ; ceux qui répondent avec douceur aux ignorants qui les interpellent ; (Ⅰ)

Les serviteurs et adorateurs de [DIEU] Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur la terre et lorsque les ignorants les interpellent, ils disent : « Salâm (Paix) », (Ⅱ)

وَعِبَادُ الرَّحْمَٰنِ الَّذِينَ يَمْشُونَ عَلَى الْأَرْضِ هَوْنًا وَإِذَا خَاطَبَهُمُ الْجَاهِلُونَ قَالُوا سَلَامًا (Ⅳ)

25.64
Ceux qui, familiers du Seigneur, se prosternent toute la nuit et se redressent.

Waallatheena yabeetoona lirabbihim sujjadan waqiyaman (⁎)

ceux qui passent la nuit, prosternés ou debout, à prier leur Seigneur ; (Ⅰ)

qui passent la nuit prosternés ou debout devant leur Seigneur, (Ⅱ)

وَالَّذِينَ يَبِيتُونَ لِرَبِّهِمْ سُجَّدًا وَقِيَامًا (Ⅳ)

25.65
Et ceux qui demandent à Dieu de leur éviter la géhenne, car Son châtiment est des plus durables.

Waallatheena yaqooloona rabbana isrif AAanna AAathaba jahannama inna AAathabaha kana gharaman (⁎)

ceux qui disent : « Seigneur, épargne-nous le supplice de l’Enfer », qui est le plus implacable des supplices, (Ⅰ)

et qui disent : « Seigneur, détourne de nous le châtiment de l’Enfer, [car] c’est un châtiment inéluctable ; (Ⅱ)

وَالَّذِينَ يَقُولُونَ رَبَّنَا اصْرِفْ عَنَّا عَذَابَ جَهَنَّمَ ۖ إِنَّ عَذَابَهَا كَانَ غَرَامًا (Ⅳ)

25.66
C’est un lieu de séjour détestable.

Innaha saat mustaqarran wamuqaman (⁎)

car la Géhenne est détestable à la fois comme asile et comme séjour. (Ⅰ)

certes, [l’Enfer] est une demeure désagréable et un séjour [déplaisant] ». (Ⅱ)

إِنَّهَا سَاءَتْ مُسْتَقَرًّا وَمُقَامًا (Ⅳ)

25.67
Et ceux qui, lorsqu’ils font des dépenses, ne se montrent ni prodigues ni avares, mais se tiennent juste au milieu.

Waallatheena itha anfaqoo lam yusrifoo walam yaqturoo wakana bayna thalika qawaman (⁎)

Ceux qui, dans leurs dépenses, tiennent un juste milieu, de façon à n’être ni avares ni prodigues ; (Ⅰ)

[Les serviteurs de DIEU sont] ceux qui ne se montrent ni prodigues ni avares lorsqu’ils dépensent et observent entre les deux [attitudes] un juste équilibre, (Ⅱ)

وَالَّذِينَ إِذَا أَنفَقُوا لَمْ يُسْرِفُوا وَلَمْ يَقْتُرُوا وَكَانَ بَيْنَ ذَٰلِكَ قَوَامًا (Ⅳ)

25.68
Ceux-là mêmes qui n’invoquent aucun autre dieu avec le Seigneur et qui ne tuent pas d’êtres humains dès lors qu’Allah l’a interdit, à moins que ce ne soit pour une raison impérieuse, ceux qui ne commettent aucun péché d’ordre sexuel, car celui qui s’en rend coupable sera puni à la mesure du péché qu’il a commis.

Waallatheena la yadAAoona maAAa Allahi ilahan akhara wala yaqtuloona alnnafsa allatee harrama Allahu illa bialhaqqi wala yaznoona waman yafAAal thalika yalqa athaman (⁎)

ceux qui n’invoquent aucune autre divinité à côté de Dieu ; ceux qui n’attentent pas à la vie de leurs semblables que Dieu a déclaré sacrée, à moins d’un motif légitime ; ceux qui ne s’adonnent pas à la fornication, car quiconque commet de tels péchés encourra la sanction de ses forfaits, (Ⅰ)

et qui n’invoquent pas un autre dieu avec DIEU (ne Lui associe rien) ; ne tuent [aucun] être humain - car DIEU l’a rendu sacré -, sauf à bon droit (selon la loi divine) ; et ne forniquent pas. Quiconque transgresse [chacune de ces interdictions] encourt une sanction, (Ⅱ)

وَالَّذِينَ لَا يَدْعُونَ مَعَ اللَّهِ إِلَٰهًا آخَرَ وَلَا يَقْتُلُونَ النَّفْسَ الَّتِي حَرَّمَ اللَّهُ إِلَّا بِالْحَقِّ وَلَا يَزْنُونَ ۚ وَمَن يَفْعَلْ ذَٰلِكَ يَلْقَ أَثَامًا (Ⅳ)

25.69
Il verra son tourment doublé le jour de la résurrection, une situation où il sera éternellement humilié.

YudaAAaf lahu alAAathabu yawma alqiyamati wayakhlud feehi muhanan (⁎)

et le Jour du Jugement dernier, son supplice sera doublé et il le subira éternellement, couvert d’ignominie, (Ⅰ)

son châtiment sera doublé le Jour de la résurrection, et il y demeurera à perpétuité dans la honte ; (Ⅱ)

يُضَاعَفْ لَهُ الْعَذَابُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ وَيَخْلُدْ فِيهِ مُهَانًا (Ⅳ)

25.70
Hormis ceux qui se sont repentis et qui, par la suite, se sont comportés convenablement. Ceux-là, le Seigneur changera leurs péchés en bonnes actions, Allah étant Celui qui pardonne et qui est miséricordieux.

Illa man taba waamana waAAamila AAamalan salihan faolaika yubaddilu Allahu sayyiatihim hasanatin wakana Allahu ghafooran raheeman (⁎)

hormis ceux qui se repentent, qui croient sincèrement en Dieu et qui font des œuvres salutaires. Ceux-là Dieu transformera leurs mauvaises actions en œuvres méritoires, car Dieu est toute miséricorde et toute indulgence. (Ⅰ)

exception faite de celui qui se repent, croit [en DIEU] et accomplit bon travail [durable, utile à la société humaine], DIEU [les guidera davantage,] changera leurs mauvaises actions [passées,] en bonnes ; car DIEU est Celui qui pardonne, Très-Miséricordieux. (Ⅱ)

إِلَّا مَن تَابَ وَآمَنَ وَعَمِلَ عَمَلًا صَالِحًا فَأُولَٰئِكَ يُبَدِّلُ اللَّهُ سَيِّئَاتِهِمْ حَسَنَاتٍ ۗ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا (Ⅳ)

25.71
Celui qui se repent et qui fait le bien, celui-là revient à Dieu, qui l’agrée.

Waman taba waAAamila salihan fainnahu yatoobu ila Allahi mataban (⁎)

Celui qui se repent et fait œuvre pie, Dieu agréera son repentir. (Ⅰ)

Quiconque se repent et travaille bien [utile à lui-même, à la société humaine et pour la cause de DIEU], il revient à DIEU d’un valable repentir [et aura bonne récompense]. (Ⅱ)

وَمَن تَابَ وَعَمِلَ صَالِحًا فَإِنَّهُ يَتُوبُ إِلَى اللَّهِ مَتَابًا (Ⅳ)

25.72
Ceux qui ne font aucun faux témoignage et qui, passant devant des médisants, se comportent dignement.

Waallatheena la yashhadoona alzzoora waitha marroo biallaghwi marroo kiraman (⁎)

Ceux qui ne portent pas de faux témoignages et qui, se trouvant en présence de frivolités, s’en écartent avec dignité ; (Ⅰ)

[Les serviteurs et adorateurs de DIEU sont] ceux qui n’assistent pas aux réunions [et aux circonstances] impies et immorales [ou, ne portent pas de faux témoignages] et qui, s’ils passent près d’une frivolité, s’en écartent noblement ; (Ⅱ)

وَالَّذِينَ لَا يَشْهَدُونَ الزُّورَ وَإِذَا مَرُّوا بِاللَّغْوِ مَرُّوا كِرَامًا (Ⅳ)

25.73
Ceux qui, lorsqu’ils entendent le rappel des paroles de Dieu, ne font pas comme s’ils étaient sourds ou aveugles.

Waallatheena itha thukkiroo biayati rabbihim lam yakhirroo AAalayha summan waAAumyanan (⁎)

ceux qui ne font ni les sourds ni les aveugles, quand on leur rappelle les signes de leur Seigneur ; (Ⅰ)

ceux qui, ne se comportent pas en sourds et en aveugles quand les versets [et les signes] de leur Seigneur [leur] sont rappelés, (Ⅱ)

وَالَّذِينَ إِذَا ذُكِّرُوا بِآيَاتِ رَبِّهِمْ لَمْ يَخِرُّوا عَلَيْهَا صُمًّا وَعُمْيَانًا (Ⅳ)

25.74
Ceux qui disent à Dieu : Ô Seigneur, donne-nous la joie des yeux dans nos épouses et dans nos enfants, et fais de nous des guides pour ceux qui craignent [Dieu].

Waallatheena yaqooloona rabbana hab lana min azwajina wathurriyyatina qurrata aAAyunin waijAAalna lilmuttaqeena imaman (⁎)

ceux qui disent : « Seigneur, fais que nos épouses et nos enfants soient pour nous une source de bonheur ! Daigne faire de nous des modèles de piété pour ceux qui craignent le Seigneur ! » (Ⅰ)

ceux qui disent : « Seigneur, accorde-nous fraîcheur des yeux en nos épouses et en nos enfants et fait de nous des précurseurs [ou, des guides] pour ceux qui sont pieux ». (Ⅱ)

وَالَّذِينَ يَقُولُونَ رَبَّنَا هَبْ لَنَا مِنْ أَزْوَاجِنَا وَذُرِّيَّاتِنَا قُرَّةَ أَعْيُنٍ وَاجْعَلْنَا لِلْمُتَّقِينَ إِمَامًا (Ⅳ)

25.75
Ceux-là auront comme récompense une belle salle en raison de leur belle constance. Ils y trouveront un bel hommage et une réelle quiétude. Le mot sera : Salutation et Paix !

Olaika yujzawna alghurfata bima sabaroo wayulaqqawna feeha tahiyyatan wasalaman (⁎)

Voilà ceux qui, en récompense de leur endurance, occuperont les lieux les plus élevés du Paradis, et y seront accueillis par des vœux de salut et de paix, (Ⅰ)

Ceux-là recevront pour récompense une place élevée [dans le Paradis] pour leur patience [sur le chemin de DIEU], et ils y seront accueillis avec salut (bienvenue) et salâm (paix), (Ⅱ)

أُولَٰئِكَ يُجْزَوْنَ الْغُرْفَةَ بِمَا صَبَرُوا وَيُلَقَّوْنَ فِيهَا تَحِيَّةً وَسَلَامًا (Ⅳ)

25.76
Ils y demeureront éternellement. Beau lieu pour se reposer, retraite magnifique.

Khalideena feeha hasunat mustaqarran wamuqaman (⁎)

pour demeurer éternellement dans cet agréable asile et ce beau séjour ! (Ⅰ)

ils y vivront éternellement ; [quel] beau lieu et [quel beau] séjour ! (Ⅱ)

خَالِدِينَ فِيهَا ۚ حَسُنَتْ مُسْتَقَرًّا وَمُقَامًا (Ⅳ)

25.77
Dis-leur : Mon Seigneur ne se penchera sur vous qu’à la condition que vous Lui consacriez vos prières. Mais vous avez crié au mensonge ! Vous serez à coup sûr châtiés bientôt.

Qul ma yaAAbao bikum rabbee lawla duAAaokum faqad kaththabtum fasawfa yakoonu lizaman (⁎)

Dis aux négateurs : « Mon Seigneur ne Se souciera point de vous, sans votre prière. Mais vous avez traité Sa révélation de mensonge. Désormais, votre châtiment est donc devenu inéluctable ! » (Ⅰ)

Dis : « Mon Seigneur ne vous assignera-t-Il un poids [ou une valeur], sans vos invocations [vraies et bonnes actions]. [Idolâtres, impies...] vous avez renié [les Prophètes et le Livre], et ce (le dur châtiment correctif dû à votre comportement injuste obstiné) sera inévitable ». (Ⅱ)

قُلْ مَا يَعْبَأُ بِكُمْ رَبِّي لَوْلَا دُعَاؤُكُمْ ۖ فَقَدْ كَذَّبْتُمْ فَسَوْفَ يَكُونُ لِزَامًا (Ⅳ)


Page:  1 |2

Menu livre ↑