Les poètes (ach-chû’ara)
>  
228 Verses | Page 1 / 5
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


26. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
26. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ طسم
- Taseenmeem (Ⅰ)
- Tâ - Sîn - Mîm. (Ⅱ)
- T. S. M. (Tâ. Sîn. Mîm.) (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم طسم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ طسم (Ⅴ)
- Ta. Sin. Mim. (Ⅵ)
- T S M (Ⅶ)
- Ṭ. S.M. (Ⅷ)
26. 2  
تِلْكَ آيَاتُ الْكِتَابِ الْمُبِينِ
- Tilka ayatu alkitabi almubeeni (Ⅰ)
- Voici les versets du Livre évident. (Ⅱ)
- Voici les versets du Livre explicite. (Ⅲ)
- تلك آيات الكتاب المبين (Ⅳ)
- تِلكَ ءايٰتُ الكِتٰبِ المُبينِ (Ⅴ)
- Tels sont les versets du Livre clair. (Ⅵ)
- Ce sont là des signes de l’Écrit explicite. (Ⅶ)
- Voici les aya de l’Écriture explicite. (Ⅷ)
26. 3  
لَعَلَّكَ بَاخِعٌ نَّفْسَكَ أَلَّا يَكُونُوا مُؤْمِنِينَ
- LaAAallaka bakhiAAun nafsaka alla yakoonoo mumineena (Ⅰ)
- Vas-tu te consumer de chagrin parce qu’ils ne sont pas croyants ? (Ⅱ)
- Peut-être te consumes-tu de ce qu’ils (les gens malhonnêtes, impies, idolâtres, hypocrites, polythéistes, etc.) ne deviennent pas croyants [honnêtes et sincères]. (Ⅲ)
- لعلك باخع نفسك ألا يكونوا مؤمنين (Ⅳ)
- لَعَلَّكَ بٰخِعٌ نَفسَكَ أَلّا يَكونوا مُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Il se pourrait que tu éprouves du chagrin à les voir si peu croyants. (Ⅵ)
- Peut-être te morfonds-tu (de l’angoisse) qu’ils ne soient jamais des croyants (Ⅶ)
- Peut-être te consumes-tu, craignant qu’ils ne croient point ? (Ⅷ)
26. 4  
إِن نَّشَأْ نُنَزِّلْ عَلَيْهِم مِّنَ السَّمَاءِ آيَةً فَظَلَّتْ أَعْنَاقُهُمْ لَهَا خَاضِعِينَ
- In nasha nunazzil AAalayhim mina alssamai ayatan fathallat aAAnaquhum laha khadiAAeena (Ⅰ)
- Si Nous l’avions voulu, Nous aurions fait descendre du Ciel un prodige devant lequel ils auraient humblement courbé l’échine. (Ⅱ)
- Si Nous voulions, Nous leur ferions descendre, du ciel, un verset [un signe ou un miracle] devant lequel leurs nuques (leurs têtes) se seraient [forcément et humblement] courbées (rabaissées). (Ⅲ)
- إن نشأ ننزل عليهم من السماء آية فظلت أعناقهم لها خاضعين (Ⅳ)
- إِن نَشَأ نُنَزِّل عَلَيهِم مِنَ السَّماءِ ءايَةً فَظَلَّت أَعنٰقُهُم لَها خٰضِعينَ (Ⅴ)
- Si Nous le désirons, Nous leur révélerons un signe du ciel de sorte que leurs nuques se plieront devant lui. (Ⅵ)
- si Nous voulions, Nous ferions contre eux descendre du ciel un signe dont leur col demeurerait subjugué (Ⅶ)
- Si Nous le voulons, Nous ferons descendre du ciel, sur eux, un signe et leurs nuques en demeureront courbées. (Ⅷ)
26. 5  
وَمَا يَأْتِيهِم مِّن ذِكْرٍ مِّنَ الرَّحْمَٰنِ مُحْدَثٍ إِلَّا كَانُوا عَنْهُ مُعْرِضِينَ
- Wama yateehim min thikrin mina alrrahmani muhdathin illa kanoo AAanhu muAArideena (Ⅰ)
- Mais aucun nouveau rappel du Miséricordieux ne leur parvient sans qu’ils s’en détournent (Ⅱ)
- [A cause de leurs injustices obstinées, de leur mauvais état de cœur et d’esprit] aucun rappel nouveau ne leur vient de [DIEU] Miséricordieux sans qu’ils s’en détournent. (Ⅲ)
- وما يأتيهم من ذكر من الرحمن محدث إلا كانوا عنه معرضين (Ⅳ)
- وَما يَأتيهِم مِن ذِكرٍ مِنَ الرَّحمٰنِ مُحدَثٍ إِلّا كانوا عَنهُ مُعرِضينَ (Ⅴ)
- Et ils ne reçoivent aucun rappel du Miséricordieux sans qu’ils s’en détournent. (Ⅵ)
- bien qu’il ne leur vienne du Tout miséricorde nul renouveau du Rappel, qu’ils ne persistent à s’y dérober (Ⅶ)
- Aucune Édification ne vient à eux, suscitée par le Bienfaiteur, qu’ils ne s’en détournent. (Ⅷ)
26. 6  
فَقَدْ كَذَّبُوا فَسَيَأْتِيهِمْ أَنبَاءُ مَا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ
- Faqad kaththaboo fasayateehim anbao ma kanoo bihi yastahzioona (Ⅰ)
- en criant au mensonge ; bientôt ils auront des nouvelles de ce qu’ils tournent en dérision. (Ⅱ)
- Ils [l’]ont traité de mensonge [et se sont opposés au Rappel]. Bientôt leur viendront des nouvelles de ce dont ils se moquaient. (Ⅲ)
- فقد كذبوا فسيأتيهم أنباء ما كانوا به يستهزئون (Ⅳ)
- فَقَد كَذَّبوا فَسَيَأتيهِم أَنبٰؤُا۟ ما كانوا بِهِ يَستَهزِءونَ (Ⅴ)
- Ils ont traité cela de mensonge ! Mais les nouvelles de ce qu’ils raillaient ne tarderont pas à leur être annoncées. (Ⅵ)
- c’est ainsi qu’ils ont démenti ; eh bien ! ils recevront des nouvelles de ce dont ils ont coutume de se railler... (Ⅶ)
- Ils ont crié : « Mensonge ! ». Or, bientôt, leur arriveront les annonces de ce dont ils se raillaient. (Ⅷ)
26. 7  
أَوَلَمْ يَرَوْا إِلَى الْأَرْضِ كَمْ أَنبَتْنَا فِيهَا مِن كُلِّ زَوْجٍ كَرِيمٍ
- Awalam yaraw ila alardi kam anbatna feeha min kulli zawjin kareemin (Ⅰ)
- Que n’observent-ils la Terre et la grande variété d’espèces de plantes bienfaisantes que Nous y faisons pousser ? (Ⅱ)
- N’ont-ils pas regardé (vu) la terre (ce qui est sur la terre, leurs sciences, leurs lois etc.) ? Combien Nous y avons fait croître de couples [de plantes...] généreuses. (Ⅲ)
- أولم يروا إلى الأرض كم أنبتنا فيها من كل زوج كريم (Ⅳ)
- أَوَلَم يَرَوا إِلَى الأَرضِ كَم أَنبَتنا فيها مِن كُلِّ زَوجٍ كَريمٍ (Ⅴ)
- Ou alors ne regardent-ils pas la terre et toutes les paires de plantes généreuses que Nous y avons fait pousser ? (Ⅵ)
- Ou serait-ce qu’ils ne regardent pas la terre, comme Nous y faisons pousser de toute espèce généreuse ? (Ⅶ)
- Quoi ! N’ont-ils pas vu la terre, combien nous y fîmes croître toute espèce profitable ? (Ⅷ)
26. 8  
إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَآيَةً ۖ وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
- Inna fee thalika laayatan wama kana aktharuhum mumineena (Ⅰ)
- Il y a vraiment là un signe ; mais la plupart d’entre eux ne croient pas. (Ⅱ)
- Il y a là un signe [qui permet de conclure à l’existence de DIEU Unique], mais la plupart d’entre eux [à cause de leurs injustices] n’étaient guère croyants [ou, ne croyaient pas]. (Ⅲ)
- إن في ذلك لآية وما كان أكثرهم مؤمنين (Ⅳ)
- إِنَّ فى ذٰلِكَ لَءايَةً ۖ وَما كانَ أَكثَرُهُم مُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Il y a en cela des signes évidents, mais la plupart d’entre eux ne sont pas croyants. (Ⅵ)
- — En quoi réside un signe : la plupart ne croient pas pour autant (Ⅶ)
- CERTES, EN CELA EST UN SIGNE ! [Pourtant], LA PLUPART D’ENTRE EUX NE SONT PAS DEVENUS CROYANTS. (Ⅷ)
26. 9  
وَإِنَّ رَبَّكَ لَهُوَ الْعَزِيزُ الرَّحِيمُ
- Wainna rabbaka lahuwa alAAazeezu alrraheemu (Ⅰ)
- Certes, ton Seigneur est le Tout-Puissant et le Tout-Clément. (Ⅱ)
- En vérité, ton Seigneur est le Puissant honoré, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- وإن ربك لهو العزيز الرحيم (Ⅳ)
- وَإِنَّ رَبَّكَ لَهُوَ العَزيزُ الرَّحيمُ (Ⅴ)
- Car ton Seigneur est vraiment le Majestueux, le Miséricordieux. (Ⅵ)
- — Ton Seigneur n’en est pas moins le Miséricordieux, le Tout-Puissant. (Ⅶ)
- CERTES, TON SEIGNEUR ET LE PUISSANT, LE MISÉRICORDIEUX ! (Ⅷ)
26. 10  
وَإِذْ نَادَىٰ رَبُّكَ مُوسَىٰ أَنِ ائْتِ الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ
- Waith nada rabbuka moosa ani iti alqawma alththalimeena (Ⅰ)
- Souviens-toi lorsque ton Seigneur appela Moïse et lui dit : « Va trouver ce peuple pervers, (Ⅱ)
- Quand ton Seigneur appela Moïse : « Va [annoncer les vérités] à ce peuple injuste, (Ⅲ)
- وإذ نادى ربك موسى أن ائت القوم الظالمين (Ⅳ)
- وَإِذ نادىٰ رَبُّكَ موسىٰ أَنِ ائتِ القَومَ الظّٰلِمينَ (Ⅴ)
- Et lorsque ton Seigneur appela Moïse : Va auprès du peuple des injustes ! (Ⅵ)
- Lors ton Seigneur appela Moïse : « Va-t’en au peuple d’iniquité (Ⅶ)
- ... Et lorsque ton Seigneur appela Moïse [disant] : « Va vers le peuple injuste, (Ⅷ)
26. 11  
قَوْمَ فِرْعَوْنَ ۚ أَلَا يَتَّقُونَ
- Qawma firAAawna ala yattaqoona (Ⅰ)
- ce peuple de Pharaon, pour voir pourquoi ils ne craignent pas le Seigneur. » (Ⅱ)
- [les gens du] peuple de Pharaon » ; ne veulent-ils pas être pieux [envers DIEU] ? (Ⅲ)
- قوم فرعون ألا يتقون (Ⅳ)
- قَومَ فِرعَونَ ۚ أَلا يَتَّقونَ (Ⅴ)
- Le peuple de Pharaon va-t-il être pieux ? (Ⅵ)
- le peuple de Pharaon » — Ils refusaient de se prémunir. (Ⅶ)
- le peuple de Pharaon ! Ne marqueront-ils point de la piété ? », (Ⅷ)
26. 12  
قَالَ رَبِّ إِنِّي أَخَافُ أَن يُكَذِّبُونِ
- Qala rabbi innee akhafu an yukaththibooni (Ⅰ)
- – « Seigneur, dit Moïse, je crains qu’ils ne me traitent de menteur, (Ⅱ)
- [Moïse] dit : « Seigneur, je crains qu’ils ne me traitent de menteur. (Ⅲ)
- قال رب إني أخاف أن يكذبون (Ⅳ)
- قالَ رَبِّ إِنّى أَخافُ أَن يُكَذِّبونِ (Ⅴ)
- Il lui dit : Ô, mon Dieu, j’ai peur qu’ils ne me traitent de menteur, (Ⅵ)
- — Moïse dit : « Seigneur, je crains qu’ils ne me démentent (Ⅶ)
- [Moïse] répondit : « Je crains qu’ils ne me traitent d’imposteur, (Ⅷ)
26. 13  
وَيَضِيقُ صَدْرِي وَلَا يَنطَلِقُ لِسَانِي فَأَرْسِلْ إِلَىٰ هَارُونَ
- Wayadeequ sadree wala yantaliqu lisanee faarsil ila haroona (Ⅰ)
- et de me sentir le cœur oppressé au point de ne pouvoir m’exprimer. Envoie plutôt Aaron ! (Ⅱ)
- Et ma poitrine (mon cœur) se resserre, ma langue n’articule pas [bien les mots]. Envoie [avec moi] Aaron [mon frère, pour m’aider]. (Ⅲ)
- ويضيق صدري ولا ينطلق لساني فأرسل إلى هارون (Ⅳ)
- وَيَضيقُ صَدرى وَلا يَنطَلِقُ لِسانى فَأَرسِل إِلىٰ هٰرونَ (Ⅴ)
- que ma poitrine ne soit oppressée et que ma langue ne refuse de se déployer. Demande plutôt à Aaron.  (Ⅵ)
- ma poitrine s’obstrue, ma langue ne se délie. Envoie chercher Aaron (Ⅶ)
- que mon âme ne reste fermée et que ma langue ne se laisse point délier. Mande plutôt Aaron ! (Ⅷ)
26. 14  
وَلَهُمْ عَلَيَّ ذَنبٌ فَأَخَافُ أَن يَقْتُلُونِ
- Walahum AAalayya thanbun faakhafu an yaqtulooni (Ⅰ)
- Au surplus, ils ont un crime à me reprocher et je crains qu’ils ne me mettent à mort. » (Ⅱ)
- Ils ont une infraction à me reprocher, j’ai peur qu’ils ne me tuent ». (Ⅲ)
- ولهم علي ذنب فأخاف أن يقتلون (Ⅳ)
- وَلَهُم عَلَىَّ ذَنبٌ فَأَخافُ أَن يَقتُلونِ (Ⅴ)
- Ils me tiennent en inimitié à cause de mon crime ; je crains qu’ils ne me tuent. (Ⅵ)
- d’autant qu’ils ont un crime à ma charge : j’ai bien peur qu’ils ne me mettent à mort ». (Ⅶ)
- [D’ailleurs] ils ont [à se venger] sur moi d’un crime et je crains qu’ils ne me tuent. » (Ⅷ)
26. 15  
قَالَ كَلَّا ۖ فَاذْهَبَا بِآيَاتِنَا ۖ إِنَّا مَعَكُم مُّسْتَمِعُونَ
- Qala kalla faithhaba biayatina inna maAAakum mustamiAAoona (Ⅰ)
- – « Il n’en sera rien, dit le Seigneur. Partez tous les deux munis de Nos signes. Nous serons avec vous et Nous écouterons. (Ⅱ)
- [DIEU] dit : « Non point, partez [tous les deux] avec Nos signes ; Nous sommes avec vous [et] Nous entendons [les dires]. (Ⅲ)
- قال كلا فاذهبا بآياتنا إنا معكم مستمعون (Ⅳ)
- قالَ كَلّا ۖ فَاذهَبا بِـٔايٰتِنا ۖ إِنّا مَعَكُم مُستَمِعونَ (Ⅴ)
- Pas du tout ! Partez tous deux avec Nos signes. Nous serons près de vous, à vous écouter. (Ⅵ)
- Dieu dit : « Non ! allez-vous-en tous deux porter Nos signes. Avec vous Nous serons à l’écoute ». (Ⅶ)
- [Allah] dit : « Non point ! Partez avec Nos signes ! Nous sommes auprès de vous, écoutant. (Ⅷ)
26. 16  
فَأْتِيَا فِرْعَوْنَ فَقُولَا إِنَّا رَسُولُ رَبِّ الْعَالَمِينَ
- Fatiya firAAawna faqoola inna rasoolu rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Allez donc tous deux auprès de Pharaon, et dites-lui : “Nous sommes les messagers du Maître de l’Univers, (Ⅱ)
- Allez auprès de Pharaon et dites : "Nous sommes les Prophètes du Seigneur des mondes, (Ⅲ)
- فأتيا فرعون فقولا إنا رسول رب العالمين (Ⅳ)
- فَأتِيا فِرعَونَ فَقولا إِنّا رَسولُ رَبِّ العٰلَمينَ (Ⅴ)
- Allez voir Pharaon et dites-lui : Nous sommes les envoyés du Maître des mondes. (Ⅵ)
- Tous deux s’en vinrent à Pharaon : « Nous sommes, dirent-ils, un envoyé du Seigneur des univers (Ⅶ)
- Allez à Pharaon et dites : « Nous sommes l’Apôtre du Seigneur des Mondes. (Ⅷ)
26. 17  
أَنْ أَرْسِلْ مَعَنَا بَنِي إِسْرَائِيلَ
- An arsil maAAana banee israeela (Ⅰ)
- pour que tu renvoies avec nous les fils d’Israël.” » (Ⅱ)
- renvoie (laisse partir) avec nous les enfants de Jacob" ». (Ⅲ)
- أن أرسل معنا بني إسرائيل (Ⅳ)
- أَن أَرسِل مَعَنا بَنى إِسرٰءيلَ (Ⅴ)
- Renvoie avec nous les fils d’Israël ! (Ⅵ)
- renvoie avec nous les Fils d’Israël ». (Ⅶ)
- Renvoie avec nous les Fils d’Israël ! » (Ⅷ)
26. 18  
قَالَ أَلَمْ نُرَبِّكَ فِينَا وَلِيدًا وَلَبِثْتَ فِينَا مِنْ عُمُرِكَ سِنِينَ
- Qala alam nurabbika feena waleedan walabithta feena min AAumurika sineena (Ⅰ)
- Pharaon dit à Moïse : « Ne t’avons-nous pas élevé tout enfant parmi nous ? N’as-tu pas passé plusieurs années parmi nous ? (Ⅱ)
- [Pharaon] dit [à Moïse] : « Ne t’avons-nous pas élevé chez nous [lorsque tu étais] tout enfant ? [n’]es-tu [pas] resté chez nous des années de ta vie ? (Ⅲ)
- قال ألم نربك فينا وليدا ولبثت فينا من عمرك سنين (Ⅳ)
- قالَ أَلَم نُرَبِّكَ فينا وَليدًا وَلَبِثتَ فينا مِن عُمُرِكَ سِنينَ (Ⅴ)
- Pharaon dit à Moïse : Nous ne t’avons pas élevé parmi nous comme un enfant adoptif, tandis que tu passais ici de nombreuses années de ta vie ? (Ⅵ)
- Pharaon dit : « Ne t’avons-nous pas éduqué parmi nous tout petit ? Tu as passé chez nous des années de ta vie (Ⅶ)
- [Arrivés auprès de Pharaon, celui-ci] dit : « Ne t’avons-nous pas élevé, tout enfant ?, [ô Moïse !] N’es-tu pas resté parmi nous, en ta vie, des années ? (Ⅷ)
26. 19  
وَفَعَلْتَ فَعْلَتَكَ الَّتِي فَعَلْتَ وَأَنتَ مِنَ الْكَافِرِينَ
- WafaAAalta faAAlataka allatee faAAalta waanta mina alkafireena (Ⅰ)
- C’est à ce moment-là qu’en ingrat tu as commis le forfait que tu connais. » (Ⅱ)
- Et tu as commis l’acte que tu as commis (tu as tué quelqu’un des nôtres). Et [voilà que] tu es du nombre des ingrats ». (Ⅲ)
- وفعلت فعلتك التي فعلت وأنت من الكافرين (Ⅳ)
- وَفَعَلتَ فَعلَتَكَ الَّتى فَعَلتَ وَأَنتَ مِنَ الكٰفِرينَ (Ⅴ)
- Et commis l’acte que tu as commis. Tu fais partie des ingrats ! (Ⅵ)
- et pourtant tu commis la chose par toi commise, alors que tu étais en pleine dénégation ». (Ⅶ)
- Or, tu as commis l’acte que tu as commis. Tu es parmi les ingrats ! » (Ⅷ)
26. 20  
قَالَ فَعَلْتُهَا إِذًا وَأَنَا مِنَ الضَّالِّينَ
- Qala faAAaltuha ithan waana mina alddalleena (Ⅰ)
- – « C’est vrai, répondit Moïse. Je l’ai commis quand j’étais encore du nombre des égarés. (Ⅱ)
- [Moïse] dit : « Je l’ai fait quand j’étais du nombre des ignorants (je ne savais pas que mon coup allait le tuer). (Ⅲ)
- قال فعلتها إذا وأنا من الضالين (Ⅳ)
- قالَ فَعَلتُها إِذًا وَأَنا۠ مِنَ الضّالّينَ (Ⅴ)
- Moïse dit : Oui, en effet, j’ai commis cet acte alors que je faisais partie des sans-jugement. (Ⅵ)
- Moïse dit : « Oui, je l’ai commise, alors que j’étais en pleine errance (Ⅶ)
- [Moïse] répondit : « J’ai commis cet acte alors que j’étais parmi les Égarés. (Ⅷ)
26. 21  
فَفَرَرْتُ مِنكُمْ لَمَّا خِفْتُكُمْ فَوَهَبَ لِي رَبِّي حُكْمًا وَجَعَلَنِي مِنَ الْمُرْسَلِينَ
- Fafarartu minkum lamma khiftukum fawahaba lee rabbee hukman wajaAAalanee mina almursaleena (Ⅰ)
- Et je me suis enfui par crainte de vous. Aujourd’hui, mon Seigneur m’a donné la sagesse et m’a mis au rang des prophètes. (Ⅱ)
- Je vous ai fui quand j’ai eu peur de vous. Et mon Seigneur m’a donné la sagesse et Il m’a élu au nombre des Prophètes. (Ⅲ)
- ففررت منكم لما خفتكم فوهب لي ربي حكما وجعلني من المرسلين (Ⅳ)
- فَفَرَرتُ مِنكُم لَمّا خِفتُكُم فَوَهَبَ لى رَبّى حُكمًا وَجَعَلَنى مِنَ المُرسَلينَ (Ⅴ)
- J’ai pris peur et je vous ai fuis. Seulement voilà : mon Seigneur m’a inspiré cette sagesse et me voilà parmi Ses envoyés. (Ⅵ)
- c’est pourquoi je vous ai fui par crainte de vous. Depuis, Dieu m’a conféré un pouvoir, m’a fait de ceux qui sont envoyés (Ⅶ)
- Je vous ai fuis parce que je vous ai craints. Or, mon Seigneur m’accorda une Illumination (ḥukm) et m’a placé parmi les Envoyés, (Ⅷ)
26. 22  
وَتِلْكَ نِعْمَةٌ تَمُنُّهَا عَلَيَّ أَنْ عَبَّدتَّ بَنِي إِسْرَائِيلَ
- Watilka niAAmatun tamunnuha AAalayya an AAabbadta banee israeela (Ⅰ)
- Est-ce là le bienfait que tu me rappelles, alors que tu gardes les fils d’Israël en esclavage ? » (Ⅱ)
- Est-ce là un bienfait [de ta part] que tu me rappelles [avec reproche], alors que tu as asservi les enfants de Jacob ? » (Ⅲ)
- وتلك نعمة تمنها علي أن عبدت بني إسرائيل (Ⅳ)
- وَتِلكَ نِعمَةٌ تَمُنُّها عَلَىَّ أَن عَبَّدتَ بَنى إِسرٰءيلَ (Ⅴ)
- Quant aux bienfaits que tu dis m’avoir accordés, justifient-ils que tu mettes en servitude les fils d’Israël ? (Ⅵ)
- beau bienfait que tu me prodigues : d’avoir réduit en esclavage les Fils d’Israël ! » (Ⅶ)
- tandis que m’avoir élevé est un bienfait que tu me reproches, [concédé] à condition que tu asservisses les Fils d’Israël. » (Ⅷ)
26. 23  
قَالَ فِرْعَوْنُ وَمَا رَبُّ الْعَالَمِينَ
- Qala firAAawnu wama rabbu alAAalameena (Ⅰ)
- – « Qui donc est ce Seigneur de l’Univers ? », demanda Pharaon. (Ⅱ)
- Pharaon dit : « Et qu’est-ce le Seigneur des mondes ? » (Ⅲ)
- قال فرعون وما رب العالمين (Ⅳ)
- قالَ فِرعَونُ وَما رَبُّ العٰلَمينَ (Ⅴ)
- Pharaon dit : Mais qu’est-ce donc que le Maître des mondes ? (Ⅵ)
- Pharaon dit : « Qu’est-ce donc que le Seigneur des univers ? » (Ⅶ)
- Pharaon reprit : « Qu’est-ce que le Seigneur des Mondes ? » (Ⅷ)
26. 24  
قَالَ رَبُّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا ۖ إِن كُنتُم مُّوقِنِينَ
- Qala rabbu alssamawati waalardi wama baynahuma in kuntum mooqineena (Ⅰ)
- – « C’est, reprit Moïse, le Seigneur des Cieux, de la Terre et des espaces interstellaires, pour peu que vous ayez la foi ! » (Ⅱ)
- [Moïse] dit : « [C’est le] Seigneur des cieux, de la terre et de ce qui est entre eux, si [toutefois] vous en avez la certitude ». (Ⅲ)
- قال رب السماوات والأرض وما بينهما إن كنتم موقنين (Ⅳ)
- قالَ رَبُّ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ وَما بَينَهُما ۖ إِن كُنتُم موقِنينَ (Ⅴ)
- Moïse dit : Il est le Maître des cieux et de la terre et de ce qui se trouve dans leur espace intermédiaire, pour autant que vous en soyez convaincu ! (Ⅵ)
- Moïse dit : « Le Seigneur des cieux et de la terre et de leur entre-deux, pour autant que vous soyez accessibles à la certitude »... (Ⅶ)
- [Moïse] répondit : « [C’est] le Seigneur des Cieux et de la Terre et de ce qui est entre eux. Que n’êtes-vous convaincus ! » (Ⅷ)
26. 25  
قَالَ لِمَنْ حَوْلَهُ أَلَا تَسْتَمِعُونَ
- Qala liman hawlahu ala tastamiAAoona (Ⅰ)
- – « Avez-vous entendu ? », dit Pharaon à son entourage. (Ⅱ)
- [Pharaon] dit à son entourage : « N’entendez-vous pas [ce que dit cet homme] ? » (Ⅲ)
- قال لمن حوله ألا تستمعون (Ⅳ)
- قالَ لِمَن حَولَهُ أَلا تَستَمِعونَ (Ⅴ)
- Pharaon dit à son entourage : Entendez-vous cela ? (Ⅵ)
- Pharaon dit à son entourage : « Vous n’écoutez pas ? » (Ⅶ)
- [Pharaon] dit [alors] à qui l’entourait : « Avez-vous entendu ? » (Ⅷ)
26. 26  
قَالَ رَبُّكُمْ وَرَبُّ آبَائِكُمُ الْأَوَّلِينَ
- Qala rabbukum warabbu abaikumu alawwaleena (Ⅰ)
- – « Oui, répliqua Moïse, c’est votre Maître et Celui de vos premiers ancêtres. » (Ⅱ)
- [Moïse] dit : « [Il est] votre Seigneur et le Seigneur de vos premiers ancêtres ». (Ⅲ)
- قال ربكم ورب آبائكم الأولين (Ⅳ)
- قالَ رَبُّكُم وَرَبُّ ءابائِكُمُ الأَوَّلينَ (Ⅴ)
- Votre Dieu et celui de vos ancêtres ! dit encore Moïse ! (Ⅵ)
- ... « Il est, poursuivit Moïse, votre Seigneur, et celui de vos ancêtres premiers »... (Ⅶ)
- [Moïse] dit [encore] : « C’est votre Seigneur et le Seigneur de vos premiers ancêtres. » (Ⅷ)
26. 27  
قَالَ إِنَّ رَسُولَكُمُ الَّذِي أُرْسِلَ إِلَيْكُمْ لَمَجْنُونٌ
- Qala inna rasoolakumu allathee orsila ilaykum lamajnoonun (Ⅰ)
- – « Ce prophète qu’on vous envoie, dit Pharaon, est un vrai possédé ! » (Ⅱ)
- [Pharaon] dit : « Ce Prophète qui vous est envoyé est un fou ! » (Ⅲ)
- قال إن رسولكم الذي أرسل إليكم لمجنون (Ⅳ)
- قالَ إِنَّ رَسولَكُمُ الَّذى أُرسِلَ إِلَيكُم لَمَجنونٌ (Ⅴ)
- Pharaon dit : Ce messager, celui qui vous a été envoyé, est assurément un fou ! (Ⅵ)
- Pharaon dit : « Votre envoyé, spécialement envoyé à vous, n’est bien sûr qu’un insensé ! » (Ⅶ)
- [Pharaon] reprit : « Certes, cet apôtre qui vous est envoyé est possédé !» (Ⅷ)
26. 28  
قَالَ رَبُّ الْمَشْرِقِ وَالْمَغْرِبِ وَمَا بَيْنَهُمَا ۖ إِن كُنتُمْ تَعْقِلُونَ
- Qala rabbu almashriqi waalmaghribi wama baynahuma in kuntum taAAqiloona (Ⅰ)
- – « Oui, continua Moïse, c’est le Seigneur de l’Orient et de l’Occident et de ce qui les sépare, si seulement vous vouliez y réfléchir. » (Ⅱ)
- [Moïse] continua : « [Il est le] Seigneur de l’orient, de l’occident et de ce qui est entre eux, si [toutefois] vous raisonnez ». (Ⅲ)
- قال رب المشرق والمغرب وما بينهما إن كنتم تعقلون (Ⅳ)
- قالَ رَبُّ المَشرِقِ وَالمَغرِبِ وَما بَينَهُما ۖ إِن كُنتُم تَعقِلونَ (Ⅴ)
- Moïse dit : Il est le Maître de l’Orient et de l’Occident, ainsi que de tout ce qui se trouve entre eux, si toutefois vous réfléchissiez ! (Ⅵ)
- Moïse continua : ... « Seigneur de l’orient et de l’occident et de leur entre-deux, pour autant que vous raisonniez ». (Ⅶ)
- [Moïse] dit [encore] : « [C’est] le Seigneur de l’Orient et de l’Occident et de ce qui est entre eux. Que ne raisonnez-vous ! » (Ⅷ)
26. 29  
قَالَ لَئِنِ اتَّخَذْتَ إِلَٰهًا غَيْرِي لَأَجْعَلَنَّكَ مِنَ الْمَسْجُونِينَ
- Qala laini ittakhathta ilahan ghayree laajAAalannaka mina almasjooneena (Ⅰ)
- – « Si tu adores une autre divinité que moi, je te jetterai en prison », s’écria Pharaon. (Ⅱ)
- [Pharaon] dit : « Si tu adoptes un autre dieu que moi, je te mettrai parmi les prisonniers ». (Ⅲ)
- قال لئن اتخذت إلها غيري لأجعلنك من المسجونين (Ⅳ)
- قالَ لَئِنِ اتَّخَذتَ إِلٰهًا غَيرى لَأَجعَلَنَّكَ مِنَ المَسجونينَ (Ⅴ)
- Pharaon dit : Si tu te donnes un autre dieu que moi-même, je ferai de toi un prisonnier. (Ⅵ)
- Pharaon dit : « Si tu te donnes un autre que moi comme dieu, je jure de faire de toi un misérable prisonnier ». (Ⅶ)
- [Pharaon] répondit : « Certes, si tu adoptes une autre divinité que moi, je te ferai mettre en prison ! » (Ⅷ)
26. 30  
قَالَ أَوَلَوْ جِئْتُكَ بِشَيْءٍ مُّبِينٍ
- Qala awalaw jituka bishayin mubeenin (Ⅰ)
- – « Et si je t’apportais, dit Moïse, une preuve éclatante ? » (Ⅱ)
- [Moïse] dit : « Et même si je t’apportais quelque chose (une preuve) évidente ? » (Ⅲ)
- قال أولو جئتك بشيء مبين (Ⅳ)
- قالَ أَوَلَو جِئتُكَ بِشَيءٍ مُبينٍ (Ⅴ)
- Même si je te révélais quelque chose d’éclatant ? (Ⅵ)
- Moïse dit : « Et si je t’apporte une chose d’évidence ? » (Ⅶ)
- [Alors Moïse] demanda : « Et si je t’apportais un fait évident ? » (Ⅷ)
26. 31  
قَالَ فَأْتِ بِهِ إِن كُنتَ مِنَ الصَّادِقِينَ
- Qala fati bihi in kunta mina alssadiqeena (Ⅰ)
- – « Apporte-la donc, répliqua Pharaon, si tu es véridique ! » (Ⅱ)
- [Pharaon] dit : « Apporte-la, si tu dis vrai ». (Ⅲ)
- قال فأت به إن كنت من الصادقين (Ⅳ)
- قالَ فَأتِ بِهِ إِن كُنتَ مِنَ الصّٰدِقينَ (Ⅴ)
- Pharaon dit : Annonce, pour voir si tu es véridique ! (Ⅵ)
- Pharaon dit : « Apporte toujours, si tu es un véridique ». (Ⅶ)
- [Pharaon] répondit : « Apporte-le, si tu es parmi les véridiques ! » (Ⅷ)
26. 32  
فَأَلْقَىٰ عَصَاهُ فَإِذَا هِيَ ثُعْبَانٌ مُّبِينٌ
- Faalqa AAasahu faitha hiya thuAAbanun mubeenun (Ⅰ)
- Moïse jeta alors son bâton qui se transforma aussitôt en vrai serpent. (Ⅱ)
- [Moïse] jeta son bâton ce fut un vrai serpent. (Ⅲ)
- فألقى عصاه فإذا هي ثعبان مبين (Ⅳ)
- فَأَلقىٰ عَصاهُ فَإِذا هِىَ ثُعبانٌ مُبينٌ (Ⅴ)
- Moïse lança son bâton, qui se transforma aussitôt en un gros serpent. (Ⅵ)
- Moïse projeta son bâton. Et voici que ce fut d’évidence un serpent (Ⅶ)
- [Moïse] jeta alors son bâton : et soudain ce fut un dragon véritable ! (Ⅷ)
26. 33  
وَنَزَعَ يَدَهُ فَإِذَا هِيَ بَيْضَاءُ لِلنَّاظِرِينَ
- WanazaAAa yadahu faitha hiya baydao lilnnathireena (Ⅰ)
- Puis il étendit sa main qui apparut toute blanche aux assistants. (Ⅱ)
- Et il tira sa main et voilà qu’elle fut blanche [brillante] devant les yeux de [tous] ceux qui [la] regardaient. (Ⅲ)
- ونزع يده فإذا هي بيضاء للناظرين (Ⅳ)
- وَنَزَعَ يَدَهُ فَإِذا هِىَ بَيضاءُ لِلنّٰظِرينَ (Ⅴ)
- Il retira sa main, et la voilà toute blanche aux yeux des convives. (Ⅵ)
- il retira sa main, et voici qu’elle fut toute blanche aux regards. (Ⅶ)
- Il tira sa main : et soudain elle fut blanche pour les assistants ! (Ⅷ)
26. 34  
قَالَ لِلْمَلَإِ حَوْلَهُ إِنَّ هَٰذَا لَسَاحِرٌ عَلِيمٌ
- Qala lilmalai hawlahu inna hatha lasahirun AAaleemun (Ⅰ)
- » Quel magicien extraordinaire !, dit Pharaon à son entourage. (Ⅱ)
- [Pharaon] dit aux notables de son entourage : « C’est un magicien très savant. (Ⅲ)
- قال للملإ حوله إن هذا لساحر عليم (Ⅳ)
- قالَ لِلمَلَإِ حَولَهُ إِنَّ هٰذا لَسٰحِرٌ عَليمٌ (Ⅴ)
- Pharaon dit aux membres du conseil qui l’entouraient : Voilà un expert en magie ! (Ⅵ)
- Pharaon dit au conseil qui l’entourait : « C’est, bien sûr, un sorcier habile (Ⅶ)
- [Pharaon] dit [alors] au Conseil (malâ’) autour de lui : « Certes, celui-ci est un magicien très savant (Ⅷ)
26. 35  
يُرِيدُ أَن يُخْرِجَكُم مِّنْ أَرْضِكُم بِسِحْرِهِ فَمَاذَا تَأْمُرُونَ
- Yureedu an yukhrijakum min ardikum bisihrihi famatha tamuroona (Ⅰ)
- Il veut vous expulser de votre pays au moyen de sa sorcellerie. Que prescrivez-vous » ? (Ⅱ)
- Il veut vous chasser du pays par sa magie. Que décidez-vous ? » (Ⅲ)
- يريد أن يخرجكم من أرضكم بسحره فماذا تأمرون (Ⅳ)
- يُريدُ أَن يُخرِجَكُم مِن أَرضِكُم بِسِحرِهِ فَماذا تَأمُرونَ (Ⅴ)
- Il cherche à vous chasser de vos terres avec sa magie, qu’ordonnez-vous ? (Ⅵ)
- il veut par sa sorcellerie vous évincer de votre terre. Que recommandez-vous ? » (Ⅶ)
- qui veut vous expulser de votre terre, par sa magie ! Que prescrivez-vous ? » (Ⅷ)
26. 36  
قَالُوا أَرْجِهْ وَأَخَاهُ وَابْعَثْ فِي الْمَدَائِنِ حَاشِرِينَ
- Qaloo arjih waakhahu waibAAath fee almadaini hashireena (Ⅰ)
- – « Remets-le à plus tard, lui et son frère, dirent-ils, et envoie dans les villes des messagers, (Ⅱ)
- Ils dirent : « Fais-les attendre [lui] et son frère et envoie des sergents dans les villes (Ⅲ)
- قالوا أرجه وأخاه وابعث في المدائن حاشرين (Ⅳ)
- قالوا أَرجِه وَأَخاهُ وَابعَث فِى المَدائِنِ حٰشِرينَ (Ⅴ)
- Ils répondirent : Fais-le attendre, lui et son frère, et envoie dans les cités des assistants… (Ⅵ)
- Ils dirent : « Traîne-le en longueur, lui et son frère, envoie par les villes des rassembleurs (Ⅶ)
- Ils répondirent : « Remets-les à plus tard, [lui] et son frère, et envoie dans les cités des sergents (Ⅷ)
26. 37  
يَأْتُوكَ بِكُلِّ سَحَّارٍ عَلِيمٍ
- Yatooka bikulli sahharin AAaleemin (Ⅰ)
- pour t’amener les magiciens les plus habiles. » (Ⅱ)
- pour t’amener tout [grand] magicien savant ». (Ⅲ)
- يأتوك بكل سحار عليم (Ⅳ)
- يَأتوكَ بِكُلِّ سَحّارٍ عَليمٍ (Ⅴ)
- …qui amèneront tout magicien de valeur. (Ⅵ)
- qui te ramèneront tout sorcier habile ». (Ⅶ)
- qui t’amèneront chaque magicien très savant ! » (Ⅷ)
26. 38  
فَجُمِعَ السَّحَرَةُ لِمِيقَاتِ يَوْمٍ مَّعْلُومٍ
- FajumiAAa alssaharatu limeeqati yawmin maAAloomin (Ⅰ)
- Et les magiciens furent ainsi réunis au jour et au moment fixés. (Ⅱ)
- Les magiciens furent réunis à l’heure déterminée du jour connu. (Ⅲ)
- فجمع السحرة لميقات يوم معلوم (Ⅳ)
- فَجُمِعَ السَّحَرَةُ لِميقٰتِ يَومٍ مَعلومٍ (Ⅴ)
- Tous les magiciens furent ainsi réunis en un jour déterminé. (Ⅵ)
- On réunit donc les sorciers au rendez-vous d’un jour convenu (Ⅶ)
- Ils furent donc réunis au temps fixé d’un jour désigné. (Ⅷ)
26. 39  
وَقِيلَ لِلنَّاسِ هَلْ أَنتُم مُّجْتَمِعُونَ
- Waqeela lilnnasi hal antum mujtamiAAoona (Ⅰ)
- Et il fut dit aux gens : « Voudriez-vous vous réunir, (Ⅱ)
- Et on (Pharaon) dit aux hommes : « Vous rassemblerez-vous [le jour fixé] ? (Ⅲ)
- وقيل للناس هل أنتم مجتمعون (Ⅳ)
- وَقيلَ لِلنّاسِ هَل أَنتُم مُجتَمِعونَ (Ⅴ)
- On demanda aux gens s’ils voulaient se réunir. (Ⅵ)
- l’on dit aux gens : « Êtes-vous au complet ? » (Ⅶ)
- Et il fut dit aux gens : « Est-ce que vous allez vous réunir ? (Ⅷ)
26. 40  
لَعَلَّنَا نَتَّبِعُ السَّحَرَةَ إِن كَانُوا هُمُ الْغَالِبِينَ
- LaAAallana nattabiAAu alssaharata in kanoo humu alghalibeena (Ⅰ)
- afin que nous suivions les magiciens, si ce sont eux les vainqueurs ? » (Ⅱ)
- afin que nous suivions les magiciens, si ce sont eux les vainqueurs ». (Ⅲ)
- لعلنا نتبع السحرة إن كانوا هم الغالبين (Ⅳ)
- لَعَلَّنا نَتَّبِعُ السَّحَرَةَ إِن كانوا هُمُ الغٰلِبينَ (Ⅴ)
- Peut-être suivrons-nous le chemin des magiciens, s’ils sont vainqueurs ! (Ⅵ)
- (Peut-être n’aurons-nous qu’à suivre les sorciers, si ce sont eux les vainqueurs). (Ⅶ)
- Peut-être suivrons-nous les magiciens, si ce sont eux les vainqueurs. » (Ⅷ)
26. 41  
فَلَمَّا جَاءَ السَّحَرَةُ قَالُوا لِفِرْعَوْنَ أَئِنَّ لَنَا لَأَجْرًا إِن كُنَّا نَحْنُ الْغَالِبِينَ
- Falamma jaa alssaharatu qaloo lifirAAawna ainna lana laajran in kunna nahnu alghalibeena (Ⅰ)
- Et lorsque les magiciens arrivèrent, ils demandèrent à Pharaon : « Aurons-nous une récompense, si nous sommes les vainqueurs ? » (Ⅱ)
- Lorsque les magiciens arrivèrent ils dirent à Pharaon : « Aurons-nous une récompense [considérable] si nous sommes vainqueurs ? » (Ⅲ)
- فلما جاء السحرة قالوا لفرعون أئن لنا لأجرا إن كنا نحن الغالبين (Ⅳ)
- فَلَمّا جاءَ السَّحَرَةُ قالوا لِفِرعَونَ أَئِنَّ لَنا لَأَجرًا إِن كُنّا نَحنُ الغٰلِبينَ (Ⅴ)
- Et lorsque les magiciens se furent réunis, ils dirent à Pharaon : Aurons-nous un salaire si nous gagnons ? (Ⅵ)
- Quand les sorciers furent venus, ils dirent à Pharaon : « Aurons-nous pour de bon un salaire, si nous sommes, nous, les vainqueurs ? » (Ⅶ)
- Quand les magiciens furent venus, ils demandèrent à Pharaon : « Aurons-nous bien une récompense, si nous sommes les vainqueurs ? » (Ⅷ)
26. 42  
قَالَ نَعَمْ وَإِنَّكُمْ إِذًا لَّمِنَ الْمُقَرَّبِينَ
- Qala naAAam wainnakum ithan lamina almuqarrabeena (Ⅰ)
- – « Assurément, répondit Pharaon, et vous ferez aussi partie de mon entourage. » (Ⅱ)
- [Pharaon] dit : « Oui, vous serez de [mes] proches ». (Ⅲ)
- قال نعم وإنكم إذا لمن المقربين (Ⅳ)
- قالَ نَعَم وَإِنَّكُم إِذًا لَمِنَ المُقَرَّبينَ (Ⅴ)
- Oui, répondit-il. De plus, vous serez parmi mes proches. (Ⅵ)
- — « Bien sûr, dit Pharaon, et du même coup vous serez de mes proches ». (Ⅶ)
- [Pharaon] répondit : « Assurément ! et vous serez certes alors parmi ceux admis près [de nous]. » (Ⅷ)
26. 43  
قَالَ لَهُم مُّوسَىٰ أَلْقُوا مَا أَنتُم مُّلْقُونَ
- Qala lahum moosa alqoo ma antum mulqoona (Ⅰ)
- – « Jetez ce que vous avez à jeter », leur dit Moïse. (Ⅱ)
- Moïse leur dit : « Jetez ce que vous avez à jeter ». (Ⅲ)
- قال لهم موسى ألقوا ما أنتم ملقون (Ⅳ)
- قالَ لَهُم موسىٰ أَلقوا ما أَنتُم مُلقونَ (Ⅴ)
- Moïse leur dit : Jetez donc ce que vous avez décidé de jeter. (Ⅵ)
- Moïse leur dit : « Lancez quoi que vous ayez à lancer », (Ⅶ)
- Moïse leur dit : Jetez ce que vous allez jeter ! » (Ⅷ)
26. 44  
فَأَلْقَوْا حِبَالَهُمْ وَعِصِيَّهُمْ وَقَالُوا بِعِزَّةِ فِرْعَوْنَ إِنَّا لَنَحْنُ الْغَالِبُونَ
- Faalqaw hibalahum waAAisiyyahum waqaloo biAAizzati firAAawna inna lanahnu alghaliboona (Ⅰ)
- Ils jetèrent leurs cordes et leurs bâtons en disant : « Par la puissance de Pharaon ! C’est nous qui serons les vainqueurs ! » (Ⅱ)
- Ils jetèrent leurs cordes et leurs bâtons en disant : « Par la puissance de Pharaon ! nous serons vainqueurs ! » (Ⅲ)
- فألقوا حبالهم وعصيهم وقالوا بعزة فرعون إنا لنحن الغالبون (Ⅳ)
- فَأَلقَوا حِبالَهُم وَعِصِيَّهُم وَقالوا بِعِزَّةِ فِرعَونَ إِنّا لَنَحنُ الغٰلِبونَ (Ⅴ)
- Ils lancèrent leurs cordes et leurs bâtons en disant à Pharaon : Par la puissance de Pharaon, nous serons certes les vainqueurs ! (Ⅵ)
- ils lancèrent donc leurs cordes et leurs bâtons, disant : « Par la toute-puissance de Pharaon... » (Sûr que nous serons les vainqueurs). (Ⅶ)
- Ils jetèrent leurs cordes et leurs bâtons en disant : « Avec la puissance de Pharaon, nous allons certes être les vainqueurs ! » (Ⅷ)
26. 45  
فَأَلْقَىٰ مُوسَىٰ عَصَاهُ فَإِذَا هِيَ تَلْقَفُ مَا يَأْفِكُونَ
- Faalqa moosa AAasahu faitha hiya talqafu ma yafikoona (Ⅰ)
- Après quoi, Moïse jeta son bâton ; et celui-ci happa aussitôt tous leurs artifices. (Ⅱ)
- Puis Moïse jeta son bâton et voici qu’il happait ce qu’ils avaient fallacieusement produit. (Ⅲ)
- فألقى موسى عصاه فإذا هي تلقف ما يأفكون (Ⅳ)
- فَأَلقىٰ موسىٰ عَصاهُ فَإِذا هِىَ تَلقَفُ ما يَأفِكونَ (Ⅴ)
- Mais Moïse lança aussitôt son bâton, qui happa leurs apparitions. (Ⅵ)
- Moïse lança son bâton. Et voici qu’il engloutit leur imposture (Ⅶ)
- Or Moïse ayant jeté son bâton, voici que celui-ci happait ce qu’ils avaient imaginé. (Ⅷ)
26. 46  
فَأُلْقِيَ السَّحَرَةُ سَاجِدِينَ
- Faolqiya alssaharatu sajideena (Ⅰ)
- Les magiciens tombèrent alors prosternés, (Ⅱ)
- Alors les magiciens tombèrent prosternés (Ⅲ)
- فألقي السحرة ساجدين (Ⅳ)
- فَأُلقِىَ السَّحَرَةُ سٰجِدينَ (Ⅴ)
- Les magiciens tombèrent à terre, prosternés. (Ⅵ)
- une force lança les sorciers prosternés (Ⅶ)
- Les magiciens tombèrent alors prosternés. (Ⅷ)
26. 47  
قَالُوا آمَنَّا بِرَبِّ الْعَالَمِينَ
- Qaloo amanna birabbi alAAalameena (Ⅰ)
- en disant : « Nous croyons au Seigneur de l’Univers, (Ⅱ)
- [et] dirent : « Nous croyons au Seigneur des mondes, (Ⅲ)
- قالوا آمنا برب العالمين (Ⅳ)
- قالوا ءامَنّا بِرَبِّ العٰلَمينَ (Ⅴ)
- Ils dirent : Nous croyons au Seigneur des mondes ! (Ⅵ)
- « Nous croyons, disaient-ils, au Seigneur des univers (Ⅶ)
- Ils dirent : « Nous croyons au Seigneur des Mondes, (Ⅷ)
26. 48  
رَبِّ مُوسَىٰ وَهَارُونَ
- Rabbi moosa waharoona (Ⅰ)
- le Dieu de Moïse et d’Aaron ! » (Ⅱ)
- au Seigneur de Moïse et d’Aaron ». (Ⅲ)
- رب موسى وهارون (Ⅳ)
- رَبِّ موسىٰ وَهٰرونَ (Ⅴ)
- Le Dieu de Moïse et d’Aaron. (Ⅵ)
- au Seigneur de Moïse et d’Aaron ». (Ⅶ)
- Seigneur de Moïse et d’Aaron ! » (Ⅷ)
26. 49  
قَالَ آمَنتُمْ لَهُ قَبْلَ أَنْ آذَنَ لَكُمْ ۖ إِنَّهُ لَكَبِيرُكُمُ الَّذِي عَلَّمَكُمُ السِّحْرَ فَلَسَوْفَ تَعْلَمُونَ ۚ لَأُقَطِّعَنَّ أَيْدِيَكُمْ وَأَرْجُلَكُم مِّنْ خِلَافٍ وَلَأُصَلِّبَنَّكُمْ أَجْمَعِينَ
- Qala amantum lahu qabla an athana lakum innahu lakabeerukumu allathee AAallamakumu alssihra falasawfa taAAlamoona laoqattiAAanna aydiyakum waarjulakum min khilafin walaosallibannakum ajmaAAeena (Ⅰ)
- – « Vous avez donc cru en lui, s’écria Pharaon, avant que je ne vous y autorise ? Il est donc votre chef qui vous a appris la magie ! Vous ne tarderez pas à apprendre que je vais vous faire couper une main d’un côté et un pied de l’autre et que je vous ferai tous crucifier. » (Ⅱ)
- [Pharaon] dit : « Vous avez cru en lui avant que je ne vous [y] autorise ? [Moïse] est donc votre maître qui vous a enseigné la magie, mais vous allez voir. Je vous couperai mains et pieds opposés et vous crucifierai tous ». (Ⅲ)
- قال آمنتم له قبل أن آذن لكم إنه لكبيركم الذي علمكم السحر فلسوف تعلمون لأقطعن أيديكم وأرجلكم من خلاف ولأصلبنكم أجمعين (Ⅳ)
- قالَ ءامَنتُم لَهُ قَبلَ أَن ءاذَنَ لَكُم ۖ إِنَّهُ لَكَبيرُكُمُ الَّذى عَلَّمَكُمُ السِّحرَ فَلَسَوفَ تَعلَمونَ ۚ لَأُقَطِّعَنَّ أَيدِيَكُم وَأَرجُلَكُم مِن خِلٰفٍ وَلَأُصَلِّبَنَّكُم أَجمَعينَ (Ⅴ)
- Pharaon les interpella : Vous avez cru en Lui avant que je ne vous en donne le droit. Il est donc votre maître en magie. Vous le saurez très vite : je vous couperai les mains et les pieds du côté inverse. Je vous ferai tous crucifier. (Ⅵ)
- Pharaon leur dit : « Quoi, vous croyez à lui avant que je ne vous en aie intimé commandement ? Certes, vous avez trouvé votre maître, il vous en remontre en sorcellerie. Mais vous allez voir. Je jure de vous couper les mains et les pieds en diagonale, de vous mettre en croix jusqu’au dernier ! » (Ⅶ)
- [Pharaon] s’écria : « Vous avez cru en cet homme avant que je ne vous le permette ! Il est certes votre maître qui vous enseigna la magie ! Vous allez savoir ! Je vous ferai trancher main droite et pied gauche ! Je vous ferai crucifier tous ! » (Ⅷ)


Page: 1

26 







Home