L’araignée (al-‘ankabût)
>  
70 Verses | Page 1 / 2
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


29. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
29. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ الم
- Aliflammeem (Ⅰ)
- Alif - Lâm - Mîm. (Ⅱ)
- A. L. M. (Alif. Lâm. Mîm.) (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم الم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ الم (Ⅴ)
- Alif. Lam. Mim. (Ⅵ)
- A L M (Ⅶ)
- A. L. M. (Ⅷ)
29. 2  
أَحَسِبَ النَّاسُ أَن يُتْرَكُوا أَن يَقُولُوا آمَنَّا وَهُمْ لَا يُفْتَنُونَ
- Ahasiba alnnasu an yutrakoo an yaqooloo amanna wahum la yuftanoona (Ⅰ)
- Les hommes s’imaginent-ils qu’on les laissera dire : « Nous croyons » sans les mettre à l’épreuve ? (Ⅱ)
- Les hommes pensent-ils qu’on les laissera dire : « Nous croyons, sans les éprouver ? » (Ⅲ)
- أحسب الناس أن يتركوا أن يقولوا آمنا وهم لا يفتنون (Ⅳ)
- أَحَسِبَ النّاسُ أَن يُترَكوا أَن يَقولوا ءامَنّا وَهُم لا يُفتَنونَ (Ⅴ)
- Les hommes croient-ils qu’on les laissera dire : Nous croyons, sans qu’ils soient pour autant mis à l’épreuve de leurs dires ? (Ⅵ)
- Les hommes pensent-ils qu’on va les laisser dire : « Nous croyons », sans une mise à l’épreuve ? (Ⅶ)
- Les Hommes croient-ils qu’on les laissera dire : « Nous croyons ! », sans qu’ils soient éprouvés ? (Ⅷ)
29. 3  
وَلَقَدْ فَتَنَّا الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ ۖ فَلَيَعْلَمَنَّ اللَّهُ الَّذِينَ صَدَقُوا وَلَيَعْلَمَنَّ الْكَاذِبِينَ
- Walaqad fatanna allatheena min qablihim falayaAAlamanna Allahu allatheena sadaqoo walayaAAlamanna alkathibeena (Ⅰ)
- Nous avons déjà mis à l’épreuve ceux qui les ont précédés. Dieu connaît parfaitement ceux qui disent la vérité et ceux qui ne font que mentir. (Ⅱ)
- Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux. DIEU connaît (distingue) parfaitement ceux qui disent vrai et Il connaît les menteurs. (Ⅲ)
- ولقد فتنا الذين من قبلهم فليعلمن الله الذين صدقوا وليعلمن الكاذبين (Ⅳ)
- وَلَقَد فَتَنَّا الَّذينَ مِن قَبلِهِم ۖ فَلَيَعلَمَنَّ اللَّهُ الَّذينَ صَدَقوا وَلَيَعلَمَنَّ الكٰذِبينَ (Ⅴ)
- Car Nous avons mis à l’épreuve ceux qui les ont précédés. Allah reconnaîtra ceux qui sont sincères ; Il reconnaîtra ceux qui mentent. (Ⅵ)
- Nous avons bien éprouvé leurs prédécesseurs… — Assurément Dieu connaît ceux qui disent la vérité, comme Il connaît ceux qui mentent (Ⅶ)
- Nous avons certes éprouvé ceux qui furent avant eux. Allah [re]connaîtra certes ceux qui auront été véridiques. et Il [re]connaîtra certes les menteurs. (Ⅷ)
29. 4  
أَمْ حَسِبَ الَّذِينَ يَعْمَلُونَ السَّيِّئَاتِ أَن يَسْبِقُونَا ۚ سَاءَ مَا يَحْكُمُونَ
- Am hasiba allatheena yaAAmaloona alssayyiati an yasbiqoona saa ma yahkumoona (Ⅰ)
- Ceux qui commettent de mauvaises actions croient-ils pouvoir Nous échapper ? Comme ils raisonnent mal ! (Ⅱ)
- Ceux qui commettent de mauvaises actions comptent-ils Nous devancer (échapper à Notre châtiment) ? Comme leur jugement est mauvais ! (Ⅲ)
- أم حسب الذين يعملون السيئات أن يسبقونا ساء ما يحكمون (Ⅳ)
- أَم حَسِبَ الَّذينَ يَعمَلونَ السَّيِّـٔاتِ أَن يَسبِقونا ۚ ساءَ ما يَحكُمونَ (Ⅴ)
- Ceux qui commettent des méfaits, espèrent-ils Nous devancer ou avoir raison ? Quelle erreur de jugement ! (Ⅵ)
- ... ou pensent-ils Nous échapper, ceux qui pratiquent les choses mauvaises ? — Mauvais serait leur jugement ! (Ⅶ)
- Ceux qui font de mauvaises actions croient-ils au contraire qu’ils Nous devanceront ? Combien mauvais est ce qu’ils jugent ! (Ⅷ)
29. 5  
مَن كَانَ يَرْجُو لِقَاءَ اللَّهِ فَإِنَّ أَجَلَ اللَّهِ لَآتٍ ۚ وَهُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ
- Man kana yarjoo liqaa Allahi fainna ajala Allahi laatin wahuwa alssameeAAu alAAaleemu (Ⅰ)
- Celui qui espère rencontrer Dieu doit savoir que le terme fixé par Dieu aura immanquablement lieu et que Dieu est Celui qui entend tout et qui sait tout. (Ⅱ)
- Celui qui espère rencontrer DIEU, [qu’il soit sûr que] le terme fixé par DIEU viendra et que c’est Lui qui entend tout [Il est] l’Omniscient. (Ⅲ)
- من كان يرجو لقاء الله فإن أجل الله لآت وهو السميع العليم (Ⅳ)
- مَن كانَ يَرجوا لِقاءَ اللَّهِ فَإِنَّ أَجَلَ اللَّهِ لَءاتٍ ۚ وَهُوَ السَّميعُ العَليمُ (Ⅴ)
- Quant à celui qui désire la rencontre avec Allah, qu’il patiente, le décret d’Allah viendra, car Il est Celui qui entend, Celui qui sait. (Ⅵ)
- Pour qui escomptait la rencontre de Dieu, sûrement arrive le terme fixé par Dieu, Lui, l’Entendant, le Connaissant. (Ⅶ)
- Celui qui espère la rencontre d’Allah [Le trouvera], car le terme d’Allah va certes venir. Il est l’Audient, l’Omniscient. (Ⅷ)
29. 6  
وَمَن جَاهَدَ فَإِنَّمَا يُجَاهِدُ لِنَفْسِهِ ۚ إِنَّ اللَّهَ لَغَنِيٌّ عَنِ الْعَالَمِينَ
- Waman jahada fainnama yujahidu linafsihi inna Allaha laghaniyyun AAani alAAalameena (Ⅰ)
- Quiconque lutte pour la Cause de Dieu ne lutte en réalité que pour lui-même, car Dieu Se passe volontiers de tout l’Univers. (Ⅱ)
- Celui qui fait un effort assidu [pour obéir aux ordres de DIEU], ne le fait que pour lui-même (obtiendra les bons résultats). DIEU n’a nul besoin des mondes [c’est Lui qui enrichit tout]. (Ⅲ)
- ومن جاهد فإنما يجاهد لنفسه إن الله لغني عن العالمين (Ⅳ)
- وَمَن جٰهَدَ فَإِنَّما يُجٰهِدُ لِنَفسِهِ ۚ إِنَّ اللَّهَ لَغَنِىٌّ عَنِ العٰلَمينَ (Ⅴ)
- Celui qui lutte [dans la voie de Dieu], le fait en réalité pour lui-même. Allah est autosuffisant. Il peut se passer de tout l’univers. (Ⅵ)
- Qui faisait effort ne l’aura fait que pour lui-même : Dieu peut bien se passer des univers (Ⅶ)
- Quiconque mène combat, mène seulement combat pour soi-même. En vérité, Allah est certes suffisant à Soi-même (ġaniyy) vis-à-vis du monde (‘âlamîn). (Ⅷ)
29. 7  
وَالَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَنُكَفِّرَنَّ عَنْهُمْ سَيِّئَاتِهِمْ وَلَنَجْزِيَنَّهُمْ أَحْسَنَ الَّذِي كَانُوا يَعْمَلُونَ
- Waallatheena amanoo waAAamiloo alssalihati lanukaffiranna AAanhum sayyiatihim walanajziyannahum ahsana allathee kanoo yaAAmaloona (Ⅰ)
- Ceux qui croient et font le bien, Nous effacerons leurs péchés et Nous les rétribuerons selon les meilleures œuvres qu’ils auront accomplies. (Ⅱ)
- Ceux qui croient [en DIEU] et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU], Nous leur effacerons leurs mauvaises actions [passées] et les récompenserons selon leurs meilleurs actes. (Ⅲ)
- والذين آمنوا وعملوا الصالحات لنكفرن عنهم سيئاتهم ولنجزينهم أحسن الذي كانوا يعملون (Ⅳ)
- وَالَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ لَنُكَفِّرَنَّ عَنهُم سَيِّـٔاتِهِم وَلَنَجزِيَنَّهُم أَحسَنَ الَّذى كانوا يَعمَلونَ (Ⅴ)
- Ceux qui croient et qui s’acquittent de bonnes actions, Nous abolirons leurs péchés et Nous les récompenserons de biens supérieurs à ce qu’ils auront fait. (Ⅵ)
- et ceux qui auront cru, effectué les œuvres salutaires, Nous couvrons, oui, leurs actions mauvaises, et les rétribuons, oui, de plus beau qu’ils n’auront agi. (Ⅶ)
- Ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies, Nous les laverons certes de leurs mauvaises actions et Nous les récompenserons certes pour ce qu’ils accomplissaient de plus beau [sur terre]. (Ⅷ)
29. 8  
وَوَصَّيْنَا الْإِنسَانَ بِوَالِدَيْهِ حُسْنًا ۖ وَإِن جَاهَدَاكَ لِتُشْرِكَ بِي مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ فَلَا تُطِعْهُمَا ۚ إِلَيَّ مَرْجِعُكُمْ فَأُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
- Wawassayna alinsana biwalidayhi husnan wain jahadaka litushrika bee ma laysa laka bihi AAilmun fala tutiAAhuma ilayya marjiAAukum faonabbiokum bima kuntum taAAmaloona (Ⅰ)
- Nous avons recommandé à l’homme d’être bon envers son père et sa mère ; mais « si ceux-ci te poussent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, ne leur obéis pas. » C’est vers Moi que vous ferez tous retour, et Je vous ferai, alors, connaître toutes vos œuvres ! (Ⅱ)
- Nous avons enjoint à l’homme d’être bon envers son père et sa mère, s’ils t’efforcent à M’associer ce dont tu n’as aucun savoir, ne leur obéis pas. Vers Moi est votre retour, Je vous informerai de ce que vous pratiquiez. (Ⅲ)
- ووصينا الإنسان بوالديه حسنا وإن جاهداك لتشرك بي ما ليس لك به علم فلا تطعهما إلي مرجعكم فأنبئكم بما كنتم تعملون (Ⅳ)
- وَوَصَّينَا الإِنسٰنَ بِوٰلِدَيهِ حُسنًا ۖ وَإِن جٰهَداكَ لِتُشرِكَ بى ما لَيسَ لَكَ بِهِ عِلمٌ فَلا تُطِعهُما ۚ إِلَىَّ مَرجِعُكُم فَأُنَبِّئُكُم بِما كُنتُم تَعمَلونَ (Ⅴ)
- Nous avons recommandé à l’homme de s’occuper de ses parents, mais s’ils te forcent à M’associer d’autres dieux dont tu n’as pas connaissance, ne leur obéis pas. À votre retour, Je vous informerai de ce que vous faisiez. (Ⅵ)
- Ainsi avons-Nous recommandé à l’homme belle conduite à l’égard de ses père et mère, mais s’ils faisaient sur toi pression pour que tu M’associes ce qui heurte ta connaissance, ne leur obéis pas. Vers Moi sera votre retour : Je vous informerai alors de ce que vous pratiquiez (Ⅶ)
- Nous avons commandé à l’Homme le bien envers ses père et mère. [Mais] si ceux-ci mènent combat contre toi pour que tu M’associes ce dont tu n’as pas connaissance, ne leur obéis point ! Vers Moi sera votre retour et Je vous aviserai de ce que vous faisiez. (Ⅷ)
29. 9  
وَالَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَنُدْخِلَنَّهُمْ فِي الصَّالِحِينَ
- Waallatheena amanoo waAAamiloo alssalihati lanudkhilannahum fee alssaliheena (Ⅰ)
- C’est ainsi que Nous admettrons au nombre des saints ceux qui auront cru et pratiqué le bien. (Ⅱ)
- Ceux qui croient [en DIEU] et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU], Nous les admettrons au nombre des Vertueux (au Paradis). (Ⅲ)
- والذين آمنوا وعملوا الصالحات لندخلنهم في الصالحين (Ⅳ)
- وَالَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ لَنُدخِلَنَّهُم فِى الصّٰلِحينَ (Ⅴ)
- Quant à ceux qui croient et qui s’acquittent de bonnes actions, Nous les ferons entrer parmi les justes. (Ⅵ)
- tandis que ceux qui croient, effectuent les œuvres salutaires, oh ! que Je les mette au nombre des justifiés ! (Ⅶ)
- Ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies, Nous les ferons certes entrer parmi les Saints. (Ⅷ)
29. 10  
وَمِنَ النَّاسِ مَن يَقُولُ آمَنَّا بِاللَّهِ فَإِذَا أُوذِيَ فِي اللَّهِ جَعَلَ فِتْنَةَ النَّاسِ كَعَذَابِ اللَّهِ وَلَئِن جَاءَ نَصْرٌ مِّن رَّبِّكَ لَيَقُولُنَّ إِنَّا كُنَّا مَعَكُمْ ۚ أَوَلَيْسَ اللَّهُ بِأَعْلَمَ بِمَا فِي صُدُورِ الْعَالَمِينَ
- Wamina alnnasi man yaqoolu amanna biAllahi faitha oothiya fee Allahi jaAAala fitnata alnnasi kaAAathabi Allahi walain jaa nasrun min rabbika layaqoolunna inna kunna maAAakum awalaysa Allahu biaAAlama bima fee sudoori alAAalameena (Ⅰ)
- Certains hommes disent : « Nous croyons en Dieu ! » Mais s’ils ont à souffrir pour la Cause de Dieu, ils considèrent l’épreuve infligée par les hommes comme un châtiment de Dieu. En revanche, quand un secours est accordé par ton Seigneur aux croyants, ils s’empressent de dire : « N’étions-Nous pas avec vous ? », comme si Dieu n’est pas le mieux Informé de ce que recèlent les cœurs. (Ⅱ)
- Il y a des hommes qui disent : « Nous croyons en DIEU » mais dès qu’ils subissent un [petit] dommage [sur le chemin] de DIEU, ils considèrent l’épreuve (le dommage) venue de la part des hommes comme un châtiment [qui viendrait] de DIEU. Si un secours est accordé par ton Seigneur [à vous les croyants], ils disent : « Oui, nous étions avec vous ! » DIEU ne connaît-Il pas parfaitement ce qu’il y a [des secrets] dans les cœurs des gens ? (Ⅲ)
- ومن الناس من يقول آمنا بالله فإذا أوذي في الله جعل فتنة الناس كعذاب الله ولئن جاء نصر من ربك ليقولن إنا كنا معكم أوليس الله بأعلم بما في صدور العالمين (Ⅳ)
- وَمِنَ النّاسِ مَن يَقولُ ءامَنّا بِاللَّهِ فَإِذا أوذِىَ فِى اللَّهِ جَعَلَ فِتنَةَ النّاسِ كَعَذابِ اللَّهِ وَلَئِن جاءَ نَصرٌ مِن رَبِّكَ لَيَقولُنَّ إِنّا كُنّا مَعَكُم ۚ أَوَلَيسَ اللَّهُ بِأَعلَمَ بِما فى صُدورِ العٰلَمينَ (Ⅴ)
- Il en est parmi les hommes qui disent : Nous croyons en Allah. Mais si quelque mal leur survient pour cette raison, ils tiennent une telle sédition des hommes comme étant identique au châtiment d’Allah. En revanche, si quelque victoire leur vient de la part de ton Seigneur, les voilà qui disent : Nous étions solidaires avec vous. Mais Allah n’est-Il pas au courant de ce que contiennent les cœurs des gens ? (Ⅵ)
- Du reste il en est parmi les hommes qui disent : « Nous croyons en Dieu ». Mais que l’un souffre en Dieu quelque dommage, et il confond une épreuve essuyée des hommes avec le châtiment de Dieu. Qu’en revanche il l’emporte grâce à une assistance de ton Seigneur, sûr qu’il va dire : « Nous étions des vôtres ! » Dieu n’aurait-Il donc pas l’entière connaissance de ce que recèlent les cœurs des univers ? (Ⅶ)
- Parmi les Hommes, il en est qui disent : « Nous croyons en Allah. » Or, dès qu’ils sont maltraités pour [la cause d’] Allah, ils font de l’épreuve (fitna) des Hommes, [un tourment] semblable à celui d’Allah. Si [toutefois] vient un secours de ton Seigneur, ils s’écrient certes : « [Croyants !] nous étions avec vous ! » Eh quoi ! Allah ne connaît-il pas très bien ce qui est dans les poitrines de [ce] monde (‘âlamîn) ? (Ⅷ)
29. 11  
وَلَيَعْلَمَنَّ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا وَلَيَعْلَمَنَّ الْمُنَافِقِينَ
- WalayaAAlamanna Allahu allatheena amanoo walayaAAlamanna almunafiqeena (Ⅰ)
- Certes, Dieu connaît parfaitement les croyants, comme Il connaît parfaitement ceux qui sont hypocrites. (Ⅱ)
- DIEU connaît parfaitement les croyants [sincères] et Il connaît bien les hypocrites. (Ⅲ)
- وليعلمن الله الذين آمنوا وليعلمن المنافقين (Ⅳ)
- وَلَيَعلَمَنَّ اللَّهُ الَّذينَ ءامَنوا وَلَيَعلَمَنَّ المُنٰفِقينَ (Ⅴ)
- Oui, en effet, Allah sait qui sont les croyants et Il sait qui sont les hypocrites. (Ⅵ)
- — En vérité Dieu connaît les croyants, connaît les hypocrites. (Ⅶ)
- Certes, Allah connaît ceux qui croient et Il connaît certes les Hypocrites. (Ⅷ)
29. 12  
وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا لِلَّذِينَ آمَنُوا اتَّبِعُوا سَبِيلَنَا وَلْنَحْمِلْ خَطَايَاكُمْ وَمَا هُم بِحَامِلِينَ مِنْ خَطَايَاهُم مِّن شَيْءٍ ۖ إِنَّهُمْ لَكَاذِبُونَ
- Waqala allatheena kafaroo lillatheena amanoo ittabiAAoo sabeelana walnahmil khatayakum wama hum bihamileena min khatayahum min shayin innahum lakathiboona (Ⅰ)
- Les négateurs disent aux croyants : « Suivez notre voie et nous nous chargeons du poids de vos péchés ! » En vérité, ils sont incapables de s’en charger ; ils ne font que mentir. (Ⅱ)
- Les impies [ceux dont, à cause de leurs mauvais actes, les cœurs sont rouillés et l’intelligence ternie] disent aux croyants : « Suivez notre chemin, nous porterons [le poids de] vos fautes ! » Mais ils ne porteront rien de leurs fautes. Ils sont menteurs. (Ⅲ)
- وقال الذين كفروا للذين آمنوا اتبعوا سبيلنا ولنحمل خطاياكم وما هم بحاملين من خطاياهم من شيء إنهم لكاذبون (Ⅳ)
- وَقالَ الَّذينَ كَفَروا لِلَّذينَ ءامَنُوا اتَّبِعوا سَبيلَنا وَلنَحمِل خَطٰيٰكُم وَما هُم بِحٰمِلينَ مِن خَطٰيٰهُم مِن شَيءٍ ۖ إِنَّهُم لَكٰذِبونَ (Ⅴ)
- Ceux qui n’ont pas cru disent à ceux qui ont cru : Suivez notre voie et nous nous chargerons de vos fautes. Mais ils ne se chargeront d’aucune faute, ils sont seulement des menteurs. (Ⅵ)
- — Et les dénégateurs ont dit aux croyants : « Suivez votre chemin, et nous nous chargeons de vos fautes ». Or ils ne se chargent en rien des leurs propres : ils ne font que mentir (Ⅶ)
- Ceux qui sont infidèles ont dit à ceux qui croient : « Suivez notre chemin ! Portons le poids de vos fautes ! » Mais, [Ici-Bas] ils ne se trouvent en rien porter leurs [propres] fautes. En vérité, ce sont certes des menteurs. (Ⅷ)
29. 13  
وَلَيَحْمِلُنَّ أَثْقَالَهُمْ وَأَثْقَالًا مَّعَ أَثْقَالِهِمْ ۖ وَلَيُسْأَلُنَّ يَوْمَ الْقِيَامَةِ عَمَّا كَانُوا يَفْتَرُونَ
- Walayahmilunna athqalahum waathqalan maAAa athqalihim walayusalunna yawma alqiyamati AAamma kanoo yaftaroona (Ⅰ)
- Mais ce qu’ils auront sûrement à porter le Jour de la Résurrection, c’est le fardeau de leurs propres péchés ainsi que d’autres fardeaux encore en plus des leurs ; de même qu’ils auront sûrement à répondre de leurs inventions mensongères ! (Ⅱ)
- Ils porteront leurs propres fardeaux, et d’autres fardeaux avec les leurs (les conséquences de l’égarement qu’ils ont causé aux autres). Le Jour de la résurrection, ils seront questionnés sur leurs inventions mensongères. (Ⅲ)
- وليحملن أثقالهم وأثقالا مع أثقالهم وليسألن يوم القيامة عما كانوا يفترون (Ⅳ)
- وَلَيَحمِلُنَّ أَثقالَهُم وَأَثقالًا مَعَ أَثقالِهِم ۖ وَلَيُسـَٔلُنَّ يَومَ القِيٰمَةِ عَمّا كانوا يَفتَرونَ (Ⅴ)
- Ils porteront leurs fardeaux et d’autres fardeaux encore. Au jour de la résurrection, ils seront interrogés sur ce qu’ils inventaient. (Ⅵ)
- sûr qu’ils seront chargés de leurs pesanteurs, et d’autres pesanteurs en plus des leurs ; sûr qu’ils seront questionnés au Jour de la résurrection sur cela qu’ils fabulaient ! (Ⅶ)
- [Dans l’Au-Delà] ils porteront certes leurs faix et [d’autres] faix avec leurs faix et il leur sera certes demandé compte, au Jour de la Résurrection, de ce qu’ils forgeaient. (Ⅷ)
29. 14  
وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا نُوحًا إِلَىٰ قَوْمِهِ فَلَبِثَ فِيهِمْ أَلْفَ سَنَةٍ إِلَّا خَمْسِينَ عَامًا فَأَخَذَهُمُ الطُّوفَانُ وَهُمْ ظَالِمُونَ
- Walaqad arsalna noohan ila qawmihi falabitha feehim alfa sanatin illa khamseena AAaman faakhathahumu alttoofanu wahum thalimoona (Ⅰ)
- Nous avons envoyé Noé auprès de son peuple. Il demeura parmi eux neuf cent cinquante ans. Puis le déluge vint les surprendre en pleine iniquité. (Ⅱ)
- Et Nous avons envoyé Noé à son peuple, il a demeuré chez eux mille ans moins cinquante années. Et le déluge les emporta [les impies] car ils étaient injustes (corrompus). (Ⅲ)
- ولقد أرسلنا نوحا إلى قومه فلبث فيهم ألف سنة إلا خمسين عاما فأخذهم الطوفان وهم ظالمون (Ⅳ)
- وَلَقَد أَرسَلنا نوحًا إِلىٰ قَومِهِ فَلَبِثَ فيهِم أَلفَ سَنَةٍ إِلّا خَمسينَ عامًا فَأَخَذَهُمُ الطّوفانُ وَهُم ظٰلِمونَ (Ⅴ)
- Nous avons envoyé Noé à son peuple. Il y est resté mille ans, moins cinquante années, avant que le Déluge ne les emportât parce qu’ils étaient injustes. (Ⅵ)
- Oui, Nous avons envoyé Noé à son peuple. Il était demeuré parmi eux mille ans moins cinquante, quand le déluge les saisit en état d’iniquité. (Ⅶ)
- Certes, Nous avons envoyé Noé à son peuple et il demeura là mille années moins cinquante années. Le Déluge emporta [ce peuple] alors qu’il était injuste. (Ⅷ)
29. 15  
فَأَنجَيْنَاهُ وَأَصْحَابَ السَّفِينَةِ وَجَعَلْنَاهَا آيَةً لِّلْعَالَمِينَ
- Faanjaynahu waashaba alssafeenati wajaAAalnaha ayatan lilAAalameena (Ⅰ)
- Nous sauvâmes Noé ainsi que ceux qui se trouvaient dans l’arche avec lui, et Nous fîmes de cet événement un signe pour la postérité. (Ⅱ)
- Nous l’avons sauvé [lui] et ceux qui étaient dans l’arche et en avons fait un signe pour les mondes [qui permet de voir l’aide et la sauvegarde de DIEU envers les bons]. (Ⅲ)
- فأنجيناه وأصحاب السفينة وجعلناها آية للعالمين (Ⅳ)
- فَأَنجَينٰهُ وَأَصحٰبَ السَّفينَةِ وَجَعَلنٰها ءايَةً لِلعٰلَمينَ (Ⅴ)
- Nous le sauvâmes, ainsi que les occupants du vaisseau, et Nous en fîmes un modèle pour les mondes. (Ⅵ)
- Nous le sauvâmes avec les compagnons de l’arche, et fîmes de l’événement un signe pour les univers. (Ⅶ)
- Nous sauvâmes [seulement Noé] et ceux qui étaient dans l’Arche et Nous fîmes de celle-ci un signe pour le monde (‘âlamîn). (Ⅷ)
29. 16  
وَإِبْرَاهِيمَ إِذْ قَالَ لِقَوْمِهِ اعْبُدُوا اللَّهَ وَاتَّقُوهُ ۖ ذَٰلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ
- Waibraheema ith qala liqawmihi oAAbudoo Allaha waittaqoohu thalikum khayrun lakum in kuntum taAAlamoona (Ⅰ)
- Nous avons également envoyé Abraham, qui dit à son peuple : « Adorez Dieu et craignez-Le ! C’est le mieux que vous puissiez faire, si vous saviez ! (Ⅱ)
- Et Abraham, lorsqu’il dit à son peuple : « Adorez DIEU, soyez pieux envers Lui. C’est mieux pour vous, si vous saviez ». (Ⅲ)
- وإبراهيم إذ قال لقومه اعبدوا الله واتقوه ذلكم خير لكم إن كنتم تعلمون (Ⅳ)
- وَإِبرٰهيمَ إِذ قالَ لِقَومِهِ اعبُدُوا اللَّهَ وَاتَّقوهُ ۖ ذٰلِكُم خَيرٌ لَكُم إِن كُنتُم تَعلَمونَ (Ⅴ)
- Et lorsque Abraham dit à son peuple : Adorez Allah et craignez-Le, cela est meilleur pour vous, si au moins vous saviez. (Ⅵ)
- Abraham aussi. Lors il dit à son peuple : « Adorez Dieu, prémunissez-vous envers Lui. Quel bien ce serait pour vous, si vous pouviez savoir ! (Ⅶ)
- [Fais mention d’]Abraham quand il dit à son peuple : « Adorez Allah et soyez pieux envers Lui ! C’est pour vous un bien si vous vous trouvez savoir. (Ⅷ)
29. 17  
إِنَّمَا تَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ أَوْثَانًا وَتَخْلُقُونَ إِفْكًا ۚ إِنَّ الَّذِينَ تَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ لَا يَمْلِكُونَ لَكُمْ رِزْقًا فَابْتَغُوا عِندَ اللَّهِ الرِّزْقَ وَاعْبُدُوهُ وَاشْكُرُوا لَهُ ۖ إِلَيْهِ تُرْجَعُونَ
- Innama taAAbudoona min dooni Allahi awthanan watakhluqoona ifkan inna allatheena taAAbudoona min dooni Allahi la yamlikoona lakum rizqan faibtaghoo AAinda Allahi alrrizqa waoAAbudoohu waoshkuroo lahu ilayhi turjaAAoona (Ⅰ)
- » En réalité, vous n’adorez en dehors de Dieu que des idoles et vous n’inventez que des mensonges ! Les divinités que vous adorez en dehors de Dieu n’ont aucun moyen pour vous assurer votre subsistance. Recherchez-la plutôt auprès de Dieu ! Adorez-Le ! Louez-Le ! C’est vers Lui que vous ferez retour. (Ⅱ)
- [Mais] vous adorez les idoles au lieu de DIEU, et vous inventez un mensonge [en les considérant comme dieux]. Ceux que vous adorez au lieu de DIEU ne possèdent aucun moyen pour [subvenir à] votre subsistance. Recherchez auprès de DIEU votre subsistance, adorez-Le, soyez-Lui reconnaissants. Vous serez ramenés vers Lui. (Ⅲ)
- إنما تعبدون من دون الله أوثانا وتخلقون إفكا إن الذين تعبدون من دون الله لا يملكون لكم رزقا فابتغوا عند الله الرزق واعبدوه واشكروا له إليه ترجعون (Ⅳ)
- إِنَّما تَعبُدونَ مِن دونِ اللَّهِ أَوثٰنًا وَتَخلُقونَ إِفكًا ۚ إِنَّ الَّذينَ تَعبُدونَ مِن دونِ اللَّهِ لا يَملِكونَ لَكُم رِزقًا فَابتَغوا عِندَ اللَّهِ الرِّزقَ وَاعبُدوهُ وَاشكُروا لَهُ ۖ إِلَيهِ تُرجَعونَ (Ⅴ)
- Ceux que vous adorez en dehors d’Allah ne sont que des idoles. En cela, vous commettez un blasphème, car ceux que vous adorez en dehors d’Allah ne sont pas en mesure de vous garantir la moindre rétribution. Demandez le secours d’Allah, adorez-Le, remerciez-Le, c’est à Lui que vous reviendrez. (Ⅵ)
- seulement, vous adorez en place de Dieu des idoles, vous créez une imposture : ceux qu’en place de Dieu vous adorez n’ont sur vous pouvoir de rien vous attribuer ! Quêtez l’attribution en Dieu seul : adorez-Le donc, ayez-Lui gratitude. C’est à Lui que de vous il sera fait retour (Ⅶ)
- Vous n’adorez, en dehors d’Allah, que des idoles, et vous commettez un blasphème. Ceux que vous adorez, en dehors d’Allah, ne peuvent vous procurer nulle attribution. Recherchez donc votre attribution auprès d’Allah ! Adorez-Le et soyez reconnaissants envers Lui ! Vers Lui vous serez ramenés. » (Ⅷ)
29. 18  
وَإِن تُكَذِّبُوا فَقَدْ كَذَّبَ أُمَمٌ مِّن قَبْلِكُمْ ۖ وَمَا عَلَى الرَّسُولِ إِلَّا الْبَلَاغُ الْمُبِينُ
- Wain tukaththiboo faqad kaththaba omamun min qablikum wama AAala alrrasooli illa albalaghu almubeenu (Ⅰ)
- » Si vous criez à l’imposture, d’autres peuples avant vous l’ont déjà fait. Mais la mission d’un prophète ne consiste qu’à transmettre le message en toute clarté. » (Ⅱ)
- « [impies,...] si vous niez [les enseignements célestes, rappelez-vous que] des groupes [impies, idolâtres, etc.] avant vous [aussi] ont nié. Au Prophète n’incombe que la communication explicite [des enseignements de DIEU] ». (Ⅲ)
- وإن تكذبوا فقد كذب أمم من قبلكم وما على الرسول إلا البلاغ المبين (Ⅳ)
- وَإِن تُكَذِّبوا فَقَد كَذَّبَ أُمَمٌ مِن قَبلِكُم ۖ وَما عَلَى الرَّسولِ إِلَّا البَلٰغُ المُبينُ (Ⅴ)
- Et si vous traitez tout cela de mensonge, sachez que d’autres peuples avant vous ont également crié au mensonge, tandis que la charge du prophète, c’est la transmission explicite du message. (Ⅵ)
- si vous démentez, c’est aussi ce qu’ont fait avant vous d’autres nations. A l’envoyé n’incombe que l’explicite communication ». (Ⅶ)
- Si vous criez au mensonge, [d’autres] communautés avant vous ont [aussi] crié au mensonge. N’incombe à l’Apôtre que la Communication explicite. (Ⅷ)
29. 19  
أَوَلَمْ يَرَوْا كَيْفَ يُبْدِئُ اللَّهُ الْخَلْقَ ثُمَّ يُعِيدُهُ ۚ إِنَّ ذَٰلِكَ عَلَى اللَّهِ يَسِيرٌ
- Awalam yaraw kayfa yubdio Allahu alkhalqa thumma yuAAeeduhu inna thalika AAala Allahi yaseerun (Ⅰ)
- Ne voient-ils pas comment Dieu instaure la Création, puis la reproduit à nouveau ? Cela est si aisé, en vérité, pour le Seigneur ! (Ⅱ)
- Eh quoi ! ne voient-ils pas comment DIEU fait naître la création et la refait ? C’est facile pour DIEU ; (Ⅲ)
- أولم يروا كيف يبدئ الله الخلق ثم يعيده إن ذلك على الله يسير (Ⅳ)
- أَوَلَم يَرَوا كَيفَ يُبدِئُ اللَّهُ الخَلقَ ثُمَّ يُعيدُهُ ۚ إِنَّ ذٰلِكَ عَلَى اللَّهِ يَسيرٌ (Ⅴ)
- Ne voient-ils pas comment Allah donne la vie à la création, puis la refait à nouveau ? Tout cela est bien facile pour Allah. (Ⅵ)
- Ne voient-ils pas comment Dieu instaure la création, puis la recommence ? C’est pour Dieu bien facile... (Ⅶ)
- Eh quoi ! [les Impies] n’ont-ils point vu comment Allah donne la vie, par une première création, et la redonne [après la mort] ? Cela, pour Allah, est aisé. (Ⅷ)
29. 20  
قُلْ سِيرُوا فِي الْأَرْضِ فَانظُرُوا كَيْفَ بَدَأَ الْخَلْقَ ۚ ثُمَّ اللَّهُ يُنشِئُ النَّشْأَةَ الْآخِرَةَ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
- Qul seeroo fee alardi faonthuroo kayfa badaa alkhalqa thumma Allahu yunshio alnnashata alakhirata inna Allaha AAala kulli shayin qadeerun (Ⅰ)
- Dis : « Parcourez la Terre et voyez comment Dieu a créé, une première fois, les êtres vivants qu’Il fera renaître de nouveau, pour la dernière fois, car Sa puissance n’a point de limite. » (Ⅱ)
- [Prophète !] Dis [à tout le monde] : « Parcourez la terre (réfléchissez) et voyez comment [DIEU] a fait naître la création [initiale]. Puis (de même), DIEU fera naître la création future (dernière, finale, terminale). DIEU est Puissant sur toute chose. (Ⅲ)
- قل سيروا في الأرض فانظروا كيف بدأ الخلق ثم الله ينشئ النشأة الآخرة إن الله على كل شيء قدير (Ⅳ)
- قُل سيروا فِى الأَرضِ فَانظُروا كَيفَ بَدَأَ الخَلقَ ۚ ثُمَّ اللَّهُ يُنشِئُ النَّشأَةَ الءاخِرَةَ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلىٰ كُلِّ شَيءٍ قَديرٌ (Ⅴ)
- Dis : Parcourez la terre et observez comment Allah a initié la création, puis l’a dotée de la vie ultime. Allah est puissant en toute chose. (Ⅵ)
- — Dis : « Allez par la terre. Considérez comme Il a ins­tauré la création, après quoi Dieu génère la génération dernière »… — Dieu est Omnipotent. (Ⅶ)
- Dis : « Parcourez la terre et considérez comment Il a commencé la création. Ensuite, Allah donnera la seconde naissance. Allah, sur toute chose, est tout-puissant. » (Ⅷ)
29. 21  
يُعَذِّبُ مَن يَشَاءُ وَيَرْحَمُ مَن يَشَاءُ ۖ وَإِلَيْهِ تُقْلَبُونَ
- YuAAaththibu man yashao wayarhamu man yashao wailayhi tuqlaboona (Ⅰ)
- Il châtie qui Il veut et Il pardonne à qui Il veut. C’est à Lui que vous ferez retour. (Ⅱ)
- Il châtie qui Il veut [selon les mauvais actes de l’homme] et admet en [Sa] miséricorde qui Il veut [selon les bons actes de l’homme et plus encore]. Et vous serez ramenés vers Lui [et jugés]. (Ⅲ)
- يعذب من يشاء ويرحم من يشاء وإليه تقلبون (Ⅳ)
- يُعَذِّبُ مَن يَشاءُ وَيَرحَمُ مَن يَشاءُ ۖ وَإِلَيهِ تُقلَبونَ (Ⅴ)
- Il punit qui Il veut et fait miséricorde à qui Il veut. Et c’est encore à Lui que se fera votre retour. (Ⅵ)
- Il châtie qui Il veut, prend qui Il veut en miséricorde, à Lui vous serez ramenés (Ⅶ)
- Il tourmente qui Il veut et fait miséricorde à qui Il veut. Vers Lui vous serez ramenés. (Ⅷ)
29. 22  
وَمَا أَنتُم بِمُعْجِزِينَ فِي الْأَرْضِ وَلَا فِي السَّمَاءِ ۖ وَمَا لَكُم مِّن دُونِ اللَّهِ مِن وَلِيٍّ وَلَا نَصِيرٍ
- Wama antum bimuAAjizeena fee alardi wala fee alssamai wama lakum min dooni Allahi min waliyyin wala naseerin (Ⅰ)
- Vous ne pouvez aller contre Sa volonté ni sur la Terre ni dans le Ciel ; et il n’y a pour vous, en dehors de Lui, ni allié ni protecteur. (Ⅱ)
- Vous n’êtes nullement en mesure de paralyser [l’autorité de DIEU] ni sur la terre ni dans le ciel. Et vous n’avez ni protecteur ni secours [assurant votre victoire réelle] autre que DIEU ». (Ⅲ)
- وما أنتم بمعجزين في الأرض ولا في السماء وما لكم من دون الله من ولي ولا نصير (Ⅳ)
- وَما أَنتُم بِمُعجِزينَ فِى الأَرضِ وَلا فِى السَّماءِ ۖ وَما لَكُم مِن دونِ اللَّهِ مِن وَلِىٍّ وَلا نَصيرٍ (Ⅴ)
- Vous n’êtes pas en mesure de L’en empêcher ici-bas, ni au ciel, et vous n’avez en dehors d’Allah ni tuteur ni aide. (Ⅵ)
- ... « vous n’êtes pas de taille à Le rendre impotent sur la terre, pas plus que dans le ciel. Hors Dieu il n’est pour vous protection non plus qu’assistance ». (Ⅶ)
- Vous n’êtes point à même de frapper [Allah] d’impuissance, sur la terre ni dans le ciel. Vous n’avez, en dehors d’Allah, ni patron (wali) ni auxiliaire. (Ⅷ)
29. 23  
وَالَّذِينَ كَفَرُوا بِآيَاتِ اللَّهِ وَلِقَائِهِ أُولَٰئِكَ يَئِسُوا مِن رَّحْمَتِي وَأُولَٰئِكَ لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ
- Waallatheena kafaroo biayati Allahi waliqaihi olaika yaisoo min rahmatee waolaika lahum AAathabun aleemun (Ⅰ)
- Ceux qui nient les preuves de Dieu ainsi que leur rencontre avec Lui, ceux-là n’auront rien à espérer de Ma miséricorde ; ceux-là subiront un châtiment douloureux. (Ⅱ)
- Ceux qui nient [et rejettent obstinément] les versets [et les signes] de DIEU et Sa rencontre, [par conséquent] ils désespèrent de Ma miséricorde ; ils auront un châtiment douloureux. (Ⅲ)
- والذين كفروا بآيات الله ولقائه أولئك يئسوا من رحمتي وأولئك لهم عذاب أليم (Ⅳ)
- وَالَّذينَ كَفَروا بِـٔايٰتِ اللَّهِ وَلِقائِهِ أُولٰئِكَ يَئِسوا مِن رَحمَتى وَأُولٰئِكَ لَهُم عَذابٌ أَليمٌ (Ⅴ)
- Ceux qui n’ont pas cru au message d’Allah et à l’imminence de Sa rencontre, ceux-là ont abandonné tout espoir de recevoir Ma miséricorde. Ils subiront un châtiment terrible. (Ⅵ)
- Ceux qui dénient les signes de Dieu et Sa rencontre, ceux-là désespèrent de Ma miséricorde. Il leur revient un châtiment douloureux. (Ⅶ)
- Ceux qui auront été incrédules en les signes et la rencontre d’Allah, ceux-là auront désespéré de Ma miséricorde et ils auront un tourment cruel. (Ⅷ)
29. 24  
فَمَا كَانَ جَوَابَ قَوْمِهِ إِلَّا أَن قَالُوا اقْتُلُوهُ أَوْ حَرِّقُوهُ فَأَنجَاهُ اللَّهُ مِنَ النَّارِ ۚ إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَآيَاتٍ لِّقَوْمٍ يُؤْمِنُونَ
- Fama kana jawaba qawmihi illa an qaloo oqtuloohu aw harriqoohu faanjahu Allahu mina alnnari inna fee thalika laayatin liqawmin yuminoona (Ⅰ)
- Pour toute réponse, le peuple d’Abraham s’écria : « Tuez-le ou brûlez-le vif ! » Mais Dieu le sauva du feu. Il y a là vraiment des signes pour des gens qui ont la foi. (Ⅱ)
- Pour toute réponse [le groupe des impies de] son peuple dit : « Tuez-le, ou brûlez-le ! » Mais DIEU le délivra du feu. En cela il y a des signes pour ceux qui croient. (Ⅲ)
- فما كان جواب قومه إلا أن قالوا اقتلوه أو حرقوه فأنجاه الله من النار إن في ذلك لآيات لقوم يؤمنون (Ⅳ)
- فَما كانَ جَوابَ قَومِهِ إِلّا أَن قالُوا اقتُلوهُ أَو حَرِّقوهُ فَأَنجىٰهُ اللَّهُ مِنَ النّارِ ۚ إِنَّ فى ذٰلِكَ لَءايٰتٍ لِقَومٍ يُؤمِنونَ (Ⅴ)
- La seule réponse de son peuple était de dire : Tuez-le, brûlez-le. Mais Allah le sauva du feu. Il y a en cela des signes évidents pour ceux qui croient. (Ⅵ)
- La seule réponse de son peuple fut de dire : « Tuons-le », ou bien : « Brûlons-le ». Mais Dieu le sauva du feu. — En quoi réside un signe pour un peuple qui croirait. (Ⅶ)
- Pour toute réponse, le peuple d’[Abraham] s’écria : « Tuez-le ou bien brûlez-le ! » Allah le sauva du feu. Certes, en cela sont des signes pour un peuple qui croit. (Ⅷ)
29. 25  
وَقَالَ إِنَّمَا اتَّخَذْتُم مِّن دُونِ اللَّهِ أَوْثَانًا مَّوَدَّةَ بَيْنِكُمْ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ۖ ثُمَّ يَوْمَ الْقِيَامَةِ يَكْفُرُ بَعْضُكُم بِبَعْضٍ وَيَلْعَنُ بَعْضُكُم بَعْضًا وَمَأْوَاكُمُ النَّارُ وَمَا لَكُم مِّن نَّاصِرِينَ
- Waqala innama ittakhathtum min dooni Allahi awthanan mawaddata baynikum fee alhayati alddunya thumma yawma alqiyamati yakfuru baAAdukum bibaAAdin wayalAAanu baAAdukum baAAdan wamawakumu alnnaru wama lakum min nasireena (Ⅰ)
- Et Abraham de leur dire : « Vous n’avez adopté des idoles en dehors de Dieu que pour consolider, entre vous, l’amour qui vous attache à ce bas monde ; mais, le Jour de la Résurrection, vous vous renierez et vous vous maudirez les uns les autres. Et, sans pouvoir bénéficier d’aucun secours, vous aurez l’Enfer pour dernière demeure. » (Ⅱ)
- [Abraham avait] dit : « Vous [n’]avez adopté des idoles au lieu de DIEU [que] par amitié [diabolique] entre vous en ce bas-monde ; mais le Jour de la résurrection, vous vous renierez et vous vous maudirez les uns les autres. Vous aurez le Feu pour refuge et vous n’aurez pas de secours ». (Ⅲ)
- وقال إنما اتخذتم من دون الله أوثانا مودة بينكم في الحياة الدنيا ثم يوم القيامة يكفر بعضكم ببعض ويلعن بعضكم بعضا ومأواكم النار وما لكم من ناصرين (Ⅳ)
- وَقالَ إِنَّمَا اتَّخَذتُم مِن دونِ اللَّهِ أَوثٰنًا مَوَدَّةَ بَينِكُم فِى الحَيوٰةِ الدُّنيا ۖ ثُمَّ يَومَ القِيٰمَةِ يَكفُرُ بَعضُكُم بِبَعضٍ وَيَلعَنُ بَعضُكُم بَعضًا وَمَأوىٰكُمُ النّارُ وَما لَكُم مِن نٰصِرينَ (Ⅴ)
- Abraham leur dit : Si vous avez pris en affection des idoles en dehors de Dieu, c’est par complaisance envers la vie d’ici-bas. Mais, au jour de la résurrection, vous vous renierez mutuellement et vous vous maudirez. Votre refuge sera le feu et vous n’aurez personne pour vous secourir. (Ⅵ)
- — Abraham poursuivit : « Vous n’avez adopté ces idoles en place de Dieu que par complaisance mutuelle pour la vie d’ici-bas. C’est pourquoi, au Jour de la résurrection, vous vous renierez, vous vous maudirez les uns les autres. Votre asile sera le Feu. Vous ne trouverez pas de secourants ». (Ⅶ)
- Abraham s’écria : « Vous n’avez pris des idoles, en dehors d’Allah, que par un amour commun parmi vous pour la Vie Immédiate. Plus tard, au Jour de la Résurrection, vous vous renierez et vous vous maudirez mutuellement. Votre refuge sera le Feu et vous n’aurez pas d’auxiliaires. » (Ⅷ)
29. 26  
۞ فَآمَنَ لَهُ لُوطٌ ۘ وَقَالَ إِنِّي مُهَاجِرٌ إِلَىٰ رَبِّي ۖ إِنَّهُ هُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
- Faamana lahu lootun waqala innee muhajirun ila rabbee innahu huwa alAAazeezu alhakeemu (Ⅰ)
- Loth crut en lui et Abraham dit : « Je me réfugie auprès de mon Seigneur, car c’est Lui le Tout-Puissant, le Sage ! » (Ⅱ)
- Lout (Lot) crut en lui (Abraham) qui dit : « J’émigre [pour aller] vers mon Seigneur, car, c’est Lui le Puissant honoré, le Sage ». (Ⅲ)
- فآمن له لوط وقال إني مهاجر إلى ربي إنه هو العزيز الحكيم (Ⅳ)
- ۞ فَـٔامَنَ لَهُ لوطٌ ۘ وَقالَ إِنّى مُهاجِرٌ إِلىٰ رَبّى ۖ إِنَّهُ هُوَ العَزيزُ الحَكيمُ (Ⅴ)
- Loth crut en Lui et dit : J’émigre vers mon Seigneur, Il est le Puissant, le Sage. (Ⅵ)
- Seul Loth le crut. Abraham dit : « Moi, je vais faire exode vers mon Seigneur ». — Il est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅶ)
- Loth crut en lui et lui dit : « Je me retire auprès de mon Seigneur. En vérité, Il est le Puissant, le Sage. » (Ⅷ)
29. 27  
وَوَهَبْنَا لَهُ إِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ وَجَعَلْنَا فِي ذُرِّيَّتِهِ النُّبُوَّةَ وَالْكِتَابَ وَآتَيْنَاهُ أَجْرَهُ فِي الدُّنْيَا ۖ وَإِنَّهُ فِي الْآخِرَةِ لَمِنَ الصَّالِحِينَ
- Wawahabna lahu ishaqa wayaAAqooba wajaAAalna fee thurriyyatihi alnnubuwwata waalkitaba waataynahu ajrahu fee alddunya wainnahu fee alakhirati lamina alssaliheena (Ⅰ)
- Nous avons fait don à Abraham d’Isaac et de Jacob, et Nous avons établi dans sa descendance la prophétie et l’Écriture. Nous l’avons récompensé en ce monde, et il siégera parmi les justes, dans la vie future. (Ⅱ)
- Nous lui donnâmes (à Abraham) Isaac et Jacob, et plaçâmes dans sa postérité la prophétie et le Livre. Nous lui donnâmes sa récompense en ce monde, oui, et dans l’autre il sera parmi les vertueux [saints, Prophètes]. (Ⅲ)
- ووهبنا له إسحاق ويعقوب وجعلنا في ذريته النبوة والكتاب وآتيناه أجره في الدنيا وإنه في الآخرة لمن الصالحين (Ⅳ)
- وَوَهَبنا لَهُ إِسحٰقَ وَيَعقوبَ وَجَعَلنا فى ذُرِّيَّتِهِ النُّبُوَّةَ وَالكِتٰبَ وَءاتَينٰهُ أَجرَهُ فِى الدُّنيا ۖ وَإِنَّهُ فِى الءاخِرَةِ لَمِنَ الصّٰلِحينَ (Ⅴ)
- À Abraham Nous avons donné Isaac et Jacob et Nous insufflâmes à sa progéniture le sens de la prophétie, le Livre. Nous lui avons accordé sa récompense terrestre, car, dans la vie future, il fera partie des bienheureux et des justes. (Ⅵ)
- — Nous lui accordâmes Isaac et Jacob, établîmes dans son lignage la prophétie, l’Écriture, et le rétribuâmes en ce monde et dans la vie dernière où il est certes au premier rang des justifiés. (Ⅶ)
- Nous donnâmes à [Abraham] Isaac et Jacob, et Nous établîmes, dans sa descendance, la Prophétie et l’Écriture. Nous lui donnâmes son salaire en la [Vie] Immédiate. En vérité, dans la [Vie] Dernière, il est certes parmi les Saints. (Ⅷ)
29. 28  
وَلُوطًا إِذْ قَالَ لِقَوْمِهِ إِنَّكُمْ لَتَأْتُونَ الْفَاحِشَةَ مَا سَبَقَكُم بِهَا مِنْ أَحَدٍ مِّنَ الْعَالَمِينَ
- Walootan ith qala liqawmihi innakum latatoona alfahishata ma sabaqakum biha min ahadin mina alAAalameena (Ⅰ)
- Nous avons également envoyé Loth qui dit à son peuple : « Vous pratiquez un vice auquel nul peuple avant vous, de par le monde, ne s’est livré ! (Ⅱ)
- Et Lout (Lot), lorsqu’il dit à son peuple : « Vous commettez une turpitude que nul au monde n’a commise avant vous. (Ⅲ)
- ولوطا إذ قال لقومه إنكم لتأتون الفاحشة ما سبقكم بها من أحد من العالمين (Ⅳ)
- وَلوطًا إِذ قالَ لِقَومِهِ إِنَّكُم لَتَأتونَ الفٰحِشَةَ ما سَبَقَكُم بِها مِن أَحَدٍ مِنَ العٰلَمينَ (Ⅴ)
- Et Loth, quand il dit à son peuple : Vous voilà à perpétuer une vilenie, une abomination que nul avant vous n’avait commise parmi les vivants. (Ⅵ)
- Et Loth. Lors il dit à son peuple : « Vous perpétrez une infamie où personne dans les univers ne vous a devancés (Ⅶ)
- [Fais mention de] Loth quand il dit à son peuple : « En vérité, vous perpétrez certes la Turpitude. Nul de [ce] monde ne l’a commise avant vous. (Ⅷ)
29. 29  
أَئِنَّكُمْ لَتَأْتُونَ الرِّجَالَ وَتَقْطَعُونَ السَّبِيلَ وَتَأْتُونَ فِي نَادِيكُمُ الْمُنكَرَ ۖ فَمَا كَانَ جَوَابَ قَوْمِهِ إِلَّا أَن قَالُوا ائْتِنَا بِعَذَابِ اللَّهِ إِن كُنتَ مِنَ الصَّادِقِينَ
- Ainnakum latatoona alrrijala wataqtaAAoona alssabeela watatoona fee nadeekumu almunkara fama kana jawaba qawmihi illa an qaloo itina biAAathabi Allahi in kunta mina alssadiqeena (Ⅰ)
- Ainsi, vous vous adonnez à l’homosexualité et au brigandage, et vous vous livrez à des actes abominables dans vos assemblées ! » Mais leur seule réponse fut la suivante : « Fais descendre sur nous le châtiment de Dieu, si tu es véridique ! » (Ⅱ)
- Eh quoi ! aurez-vous commerce avec des hommes ? Pratiquerez-vous le brigandage ? Commettrez-vous le mal dans vos assemblées ? » Pour toute réponse, son peuple dit : « Fais que le châtiment de DIEU nous vienne si tu dis vrai ! » (Ⅲ)
- أئنكم لتأتون الرجال وتقطعون السبيل وتأتون في ناديكم المنكر فما كان جواب قومه إلا أن قالوا ائتنا بعذاب الله إن كنت من الصادقين (Ⅳ)
- أَئِنَّكُم لَتَأتونَ الرِّجالَ وَتَقطَعونَ السَّبيلَ وَتَأتونَ فى ناديكُمُ المُنكَرَ ۖ فَما كانَ جَوابَ قَومِهِ إِلّا أَن قالُوا ائتِنا بِعَذابِ اللَّهِ إِن كُنتَ مِنَ الصّٰدِقينَ (Ⅴ)
- N’est-ce pas que vous allez plutôt aux hommes, que vous coupez les routes, et que vous répandez le mal dans votre entourage ? Pour seule réponse de son peuple : Apporte-nous donc le châtiment de Dieu, si tu es véridique ! (Ⅵ)
- n’est-il pas vrai que vous allez aux garçons, coupez le chemin, vous portez dans votre assemblée au mauvais dessein ? » Pour toute réponse, son peuple dit : « Amène-nous donc le châtiment de Dieu, si tu es tellement véridique » (Ⅶ)
- Aurez-vous commerce charnel avec des mâles ? Pratiquerez-vous le brigandage ? Commettrez-vous le Blâmable dans votre assemblée (nâdî) ? » Pour toute réponse, on lui dit : « Apporte-nous le Tourment d’Allah, si tu es parmi les véridiques. » (Ⅷ)
29. 30  
قَالَ رَبِّ انصُرْنِي عَلَى الْقَوْمِ الْمُفْسِدِينَ
- Qala rabbi onsurnee AAala alqawmi almufsideena (Ⅰ)
- » Seigneur, dit Loth, viens à mon secours contre ces corrupteurs ! » (Ⅱ)
- Il dit : « Seigneur, [secours-moi et] donne-moi victoire sur ce peuple de corrupteurs ». (Ⅲ)
- قال رب انصرني على القوم المفسدين (Ⅳ)
- قالَ رَبِّ انصُرنى عَلَى القَومِ المُفسِدينَ (Ⅴ)
- Il dit : Ô mon Seigneur, aide-moi à vaincre ce peuple d’impies ! (Ⅵ)
- il dit : « Seigneur, accorde-moi Ton assistance contre ce peuple de dégât ». (Ⅶ)
- — « Seigneur ! », répondit Loth, « secours-moi contre ce peuple semeur de scandale ! » (Ⅷ)
29. 31  
وَلَمَّا جَاءَتْ رُسُلُنَا إِبْرَاهِيمَ بِالْبُشْرَىٰ قَالُوا إِنَّا مُهْلِكُو أَهْلِ هَٰذِهِ الْقَرْيَةِ ۖ إِنَّ أَهْلَهَا كَانُوا ظَالِمِينَ
- Walamma jaat rusuluna ibraheema bialbushra qaloo inna muhlikoo ahli hathihi alqaryati inna ahlaha kanoo thalimeena (Ⅰ)
- Et lorsque Nos émissaires vinrent annoncer à Abraham la bonne nouvelle, ils lui déclarèrent : « Nous allons anéantir les habitants de cette cité, car ce sont des gens véritablement pervers. » (Ⅱ)
- Quand Nos envoyés (anges) vinrent à Abraham en lui apportant la bonne nouvelle, ils dirent : « Nous allons faire périr les habitants de cette cité. En effet, ses habitants sont injustes [corrompus et corrupteurs] ». (Ⅲ)
- ولما جاءت رسلنا إبراهيم بالبشرى قالوا إنا مهلكو أهل هذه القرية إن أهلها كانوا ظالمين (Ⅳ)
- وَلَمّا جاءَت رُسُلُنا إِبرٰهيمَ بِالبُشرىٰ قالوا إِنّا مُهلِكوا أَهلِ هٰذِهِ القَريَةِ ۖ إِنَّ أَهلَها كانوا ظٰلِمينَ (Ⅴ)
- Et lorsque Nos envoyés vinrent à Abraham porteurs d’une bonne nouvelle, ils dirent : Nous allons anéantir cette cité, car ses habitants s’étaient rendus coupables d’injustice. (Ⅵ)
- Aussi lorsque Nos émissaires vinrent porter la bonne nouvelle à Abraham, ils dirent : « Nous allons abolir les habitants de cette cité ». — Ses habitants commettaient l’iniquité. (Ⅶ)
- Quand Nos émissaires vinrent à Abraham avec la bonne nouvelle, ils déclarèrent : « Nous allons faire périr la population de cette cité. La population de cette cité a été injuste. » (Ⅷ)
29. 32  
قَالَ إِنَّ فِيهَا لُوطًا ۚ قَالُوا نَحْنُ أَعْلَمُ بِمَن فِيهَا ۖ لَنُنَجِّيَنَّهُ وَأَهْلَهُ إِلَّا امْرَأَتَهُ كَانَتْ مِنَ الْغَابِرِينَ
- Qala inna feeha lootan qaloo nahnu aAAlamu biman feeha lanunajjiyannahu waahlahu illa imraatahu kanat mina alghabireena (Ⅰ)
- » Mais Loth est parmi eux ! », dit Abraham. « Nous savons mieux que quiconque ceux qui s’y trouvent, répondirent les émissaires. Nous le sauverons, lui et les siens, excepté sa femme qui est du nombre des condamnés. » (Ⅱ)
- [Abraham] dit : « Mais Lout (Lot) s’y trouve ». Ils dirent : « Nous savons très bien qui s’y trouve, nous le sauverons, lui et les siens, sauf sa femme qui restera parmi les coupables ». (Ⅲ)
- قال إن فيها لوطا قالوا نحن أعلم بمن فيها لننجينه وأهله إلا امرأته كانت من الغابرين (Ⅳ)
- قالَ إِنَّ فيها لوطًا ۚ قالوا نَحنُ أَعلَمُ بِمَن فيها ۖ لَنُنَجِّيَنَّهُ وَأَهلَهُ إِلَّا امرَأَتَهُ كانَت مِنَ الغٰبِرينَ (Ⅴ)
- Il dit : Mais il y a Loth ! – Nous savons parfaitement qui il y a, dirent les envoyés. Nous sauverons Loth et sa famille, à l’exception de son épouse qui sera maintenue à l’arrière et périra. (Ⅵ)
- — Abraham dit : « Pourtant Loth y est ! — Nous savons parfaitement, dirent-ils, qui y est. Nous le sauverons, oui, avec les siens, à l’exception de sa femme ». — Elle faisait partie des révolus. (Ⅶ)
- — « Loth est dans cette ville », dit [Abraham]. « Nous savons bien qui s’y trouve », répondirent [les émissaires]. « Nous le sauverons certes, lui et sa famille, sauf sa femme qui sera parmi ceux restés en arrière. » (Ⅷ)
29. 33  
وَلَمَّا أَن جَاءَتْ رُسُلُنَا لُوطًا سِيءَ بِهِمْ وَضَاقَ بِهِمْ ذَرْعًا وَقَالُوا لَا تَخَفْ وَلَا تَحْزَنْ ۖ إِنَّا مُنَجُّوكَ وَأَهْلَكَ إِلَّا امْرَأَتَكَ كَانَتْ مِنَ الْغَابِرِينَ
- Walamma an jaat rusuluna lootan seea bihim wadaqa bihim tharAAan waqaloo la takhaf wala tahzan inna munajjooka waahlaka illa imraataka kanat mina alghabireena (Ⅰ)
- Et lorsque Nos émissaires se présentèrent chez Loth, celui-ci, se sentant incapable de les protéger, fut très affligé à leur arrivée. Mais les émissaires le rassurèrent en lui disant : « N’aie crainte, et ne t’afflige point ! Nous allons te sauver, toi et les tiens, excepté ta femme qui est du nombre des condamnés. (Ⅱ)
- Et lorsque Nos envoyés vinrent chez Lout (Lot), il s’affligea de ne pouvoir [les protéger]. Ils dirent : « N’aie pas peur et ne t’attriste pas. Nous allons te sauver, toi et les tiens, sauf ta femme qui restera parmi les coupables ». (Ⅲ)
- ولما أن جاءت رسلنا لوطا سيء بهم وضاق بهم ذرعا وقالوا لا تخف ولا تحزن إنا منجوك وأهلك إلا امرأتك كانت من الغابرين (Ⅳ)
- وَلَمّا أَن جاءَت رُسُلُنا لوطًا سيءَ بِهِم وَضاقَ بِهِم ذَرعًا وَقالوا لا تَخَف وَلا تَحزَن ۖ إِنّا مُنَجّوكَ وَأَهلَكَ إِلَّا امرَأَتَكَ كانَت مِنَ الغٰبِرينَ (Ⅴ)
- Et lorsque Nos émissaires furent devant Loth, il les reçut avec contrition et inquiétude, car il était dans l’impossibilité de les protéger : N’aie crainte, lui dirent-ils, et ne sois pas triste, nous sommes là pour te sauver, ainsi que les tiens, hormis ton épouse qui restera à l’arrière et périra. (Ⅵ)
- — Quand Nos émissaires vinrent à Loth, il eut à pâtir de leur fait, dans son impuissance à les protéger. Mais ils dirent : « N’aie crainte non plus que deuil. Nous sommes ceux qui te sauvent, toi et les tiens, sauf ta femme ». — Elle faisait partie des révolus. (Ⅶ)
- Or, quand Nos émissaires furent venus à Loth, il fut défait à leur endroit et impuissant à les protéger. [Mais Nos émissaires] dirent : « Ne crains pas et ne t’attriste point ! Nous allons te sauver, toi et ta famille, sauf ta femme qui sera parmi ceux restés en arrière. (Ⅷ)
29. 34  
إِنَّا مُنزِلُونَ عَلَىٰ أَهْلِ هَٰذِهِ الْقَرْيَةِ رِجْزًا مِّنَ السَّمَاءِ بِمَا كَانُوا يَفْسُقُونَ
- Inna munziloona AAala ahli hathihi alqaryati rijzan mina alssamai bima kanoo yafsuqoona (Ⅰ)
- Nous allons faire tomber du ciel un cataclysme sur les habitants de cette cité en punition de leurs crimes. » (Ⅱ)
- En effet, nous allons faire tomber du ciel une calamité sur les habitants de cette cité en raison de leur perversité. (Ⅲ)
- إنا منزلون على أهل هذه القرية رجزا من السماء بما كانوا يفسقون (Ⅳ)
- إِنّا مُنزِلونَ عَلىٰ أَهلِ هٰذِهِ القَريَةِ رِجزًا مِنَ السَّماءِ بِما كانوا يَفسُقونَ (Ⅴ)
- Nous allons déclencher un cataclysme sur les habitants de cette cité en punition pour leurs perversions. (Ⅵ)
- — « même nous allons faire tomber sur les habitants de cette cité une fureur du ciel, à raison de leur perversité ». (Ⅶ)
- Nous allons faire descendre, sur la population de cette cité, un cataclysme du ciel, pour prix de ce qu’ils ont été pervers. » (Ⅷ)
29. 35  
وَلَقَد تَّرَكْنَا مِنْهَا آيَةً بَيِّنَةً لِّقَوْمٍ يَعْقِلُونَ
- Walaqad tarakna minha ayatan bayyinatan liqawmin yaAAqiloona (Ⅰ)
- Et de cette catastrophe Nous avons laissé des traces visibles, pour ceux qui savent réfléchir. (Ⅱ)
- Et Nous en avons laissé un signe [d’avertissement] évident pour ceux qui raisonnent. (Ⅲ)
- ولقد تركنا منها آية بينة لقوم يعقلون (Ⅳ)
- وَلَقَد تَرَكنا مِنها ءايَةً بَيِّنَةً لِقَومٍ يَعقِلونَ (Ⅴ)
- Et Nous fîmes de cette cité un signe explicite pour un peuple qui raisonne. (Ⅵ)
- De cette cité Nous avons laissé subsister un signe visible, à l’intention de qui raisonnerait. (Ⅶ)
- Nous avons certes laissé, [de cette cité,] un signe patent pour un peuple qui raisonne. (Ⅷ)
29. 36  
وَإِلَىٰ مَدْيَنَ أَخَاهُمْ شُعَيْبًا فَقَالَ يَا قَوْمِ اعْبُدُوا اللَّهَ وَارْجُوا الْيَوْمَ الْآخِرَ وَلَا تَعْثَوْا فِي الْأَرْضِ مُفْسِدِينَ
- Waila madyana akhahum shuAAayban faqala ya qawmi oAAbudoo Allaha waorjoo alyawma alakhira wala taAAthaw fee alardi mufsideena (Ⅰ)
- Aux Madyanites Nous avons envoyé leur frère Shu`ayb. « Ô mon peuple, leur dit-il, adorez Dieu et attendez-vous au Jugement dernier ! Ne semez pas le désordre sur la Terre ! » (Ⅱ)
- Et à Madyan [Nous envoyâmes] leur frère Shucayb qui [leur] dit : « Mon peuple, adorez [uniquement] DIEU, espérez le Jour futur, ne sévissez pas sur la terre en y semant la corruption ». (Ⅲ)
- وإلى مدين أخاهم شعيبا فقال يا قوم اعبدوا الله وارجوا اليوم الآخر ولا تعثوا في الأرض مفسدين (Ⅳ)
- وَإِلىٰ مَديَنَ أَخاهُم شُعَيبًا فَقالَ يٰقَومِ اعبُدُوا اللَّهَ وَارجُوا اليَومَ الءاخِرَ وَلا تَعثَوا فِى الأَرضِ مُفسِدينَ (Ⅴ)
- Au peuple de Madian, leur frère Chou’aïb dit : Ô mon peuple, adorez Dieu et attendez avec espoir le Jour dernier et ne vous comportez pas sur terre en destructeurs ! (Ⅵ)
- Et à ceux de Madyan leur frère Shu‘ayb, qui leur dit : « O mon peuple, adorez Dieu, appréhendez le dernier Jour, ne sévissez pas sur la terre en fauteurs de dégât » (Ⅶ)
- Aux Madian, [Nous avons envoyé] leur contribule Cho‘aïb qui dit : « O mon peuple ! adorez Allah ! Escomptez le Dernier Jour ! Ne vous élevez pas sur la terre en semeurs de scandale ! » (Ⅷ)
29. 37  
فَكَذَّبُوهُ فَأَخَذَتْهُمُ الرَّجْفَةُ فَأَصْبَحُوا فِي دَارِهِمْ جَاثِمِينَ
- Fakaththaboohu faakhathathumu alrrajfatu faasbahoo fee darihim jathimeena (Ⅰ)
- Mais ils le traitèrent d’imposteur. Aussi furent-ils frappés par le séisme et, le matin suivant, le sol de leurs demeures était jonché de cadavres. (Ⅱ)
- [Les impies de cœur corrompu] le traitèrent de menteur. Le tremblement de terre [vibrant] les saisit, et les voilà gisants [la poitrine contre terre] dans leur demeure. (Ⅲ)
- فكذبوه فأخذتهم الرجفة فأصبحوا في دارهم جاثمين (Ⅳ)
- فَكَذَّبوهُ فَأَخَذَتهُمُ الرَّجفَةُ فَأَصبَحوا فى دارِهِم جٰثِمينَ (Ⅴ)
- Ils le traitèrent de menteur, mais le cataclysme les saisit au point de les terrasser dans leurs propres demeures. (Ⅵ)
- or ils démentirent ; c’est pourquoi les saisit la perturbation : ils se trouvèrent au matin gisants dans leurs demeures. (Ⅶ)
- Ils le traitèrent d’imposteur. Le cataclysme les emporta et, au matin, ils se trouvèrent gisants, dans leurs demeures. (Ⅷ)
29. 38  
وَعَادًا وَثَمُودَ وَقَد تَّبَيَّنَ لَكُم مِّن مَّسَاكِنِهِمْ ۖ وَزَيَّنَ لَهُمُ الشَّيْطَانُ أَعْمَالَهُمْ فَصَدَّهُمْ عَنِ السَّبِيلِ وَكَانُوا مُسْتَبْصِرِينَ
- WaAAadan wathamooda waqad tabayyana lakum min masakinihim wazayyana lahumu alshshaytanu aAAmalahum fasaddahum AAani alssabeeli wakanoo mustabsireena (Ⅰ)
- Il en fut de même de `Âd et de Thamûd, comme vous pouvez le constater d’après ce qui reste de leurs demeures. Satan avait embelli leurs méfaits à leurs yeux, les détournant ainsi de la Voie salutaire. C’étaient pourtant des gens qui ne manquaient pas de clairvoyance. (Ⅱ)
- Et les cAad et les Thamoud [périrent à cause de leurs injustices obstinées et] dont les demeures [détruites] sont visibles pour vous. Satan leur avait embelli leurs [mauvaises] actions et les avait détournés du chemin [de DIEU], ils étaient clairvoyants [mais ils sont devenus pervers par négligence et par tentation du Satan]. (Ⅲ)
- وعادا وثمود وقد تبين لكم من مساكنهم وزين لهم الشيطان أعمالهم فصدهم عن السبيل وكانوا مستبصرين (Ⅳ)
- وَعادًا وَثَمودَا۟ وَقَد تَبَيَّنَ لَكُم مِن مَسٰكِنِهِم ۖ وَزَيَّنَ لَهُمُ الشَّيطٰنُ أَعمٰلَهُم فَصَدَّهُم عَنِ السَّبيلِ وَكانوا مُستَبصِرينَ (Ⅴ)
- Les habitants de ‘Ad et de Thamoud se manifestèrent à vous à partir de leurs demeures. Ils virent embellir leurs actions grâce aux artifices de Satan, qui les écarta du bon chemin bien qu’ils fussent capables de clairvoyance. (Ⅵ)
- Et ceux de ‘Ad et de Thamûd, desquels l’évidence ressort pour vous de leurs habitations. Satan leur parait leurs agissements, il leur interceptait le chemin, et pourtant ils avaient clairvoyance. (Ⅶ)
- [Fais mention des] ‘Ad et des Thamoud ! [Leur sort] vous apparaît dans leurs demeures. Le Démon avait paré pour eux leurs actions [de fausses apparences] et les avait écartés du Chemin, quoiqu’ils fussent capables de voir. (Ⅷ)
29. 39  
وَقَارُونَ وَفِرْعَوْنَ وَهَامَانَ ۖ وَلَقَدْ جَاءَهُم مُّوسَىٰ بِالْبَيِّنَاتِ فَاسْتَكْبَرُوا فِي الْأَرْضِ وَمَا كَانُوا سَابِقِينَ
- Waqaroona wafirAAawna wahamana walaqad jaahum moosa bialbayyinati faistakbaroo fee alardi wama kanoo sabiqeena (Ⅰ)
- Et c’est le même sort que devaient subir Coré, Pharaon et Hâmân, à qui pourtant Moïse avait apporté des preuves évidentes. Mais ils se montrèrent orgueilleux sur la Terre et ne purent échapper à Nos rigueurs. (Ⅱ)
- [De même] Qâroun (Coré), Pharaon et Hâmân. Moïse leur vint avec des preuves [claires], mais ils s’enflèrent d’orgueil [injuste] sur terre et ne purent devancer (échapper au châtiment). (Ⅲ)
- وقارون وفرعون وهامان ولقد جاءهم موسى بالبينات فاستكبروا في الأرض وما كانوا سابقين (Ⅳ)
- وَقٰرونَ وَفِرعَونَ وَهٰمٰنَ ۖ وَلَقَد جاءَهُم موسىٰ بِالبَيِّنٰتِ فَاستَكبَروا فِى الأَرضِ وَما كانوا سٰبِقينَ (Ⅴ)
- Regarde aussi Coré, Pharaon, Haman, lorsque Moïse leur apporta des preuves éclatantes, ils se montrèrent hautains en cette terre mais ils ne purent nous échapper ! (Ⅵ)
- Et aussi Coré, Pharaon, Hâmân : Moïse leur vint avec les preuves. Ils se conduisaient en superbes sur la terre : aucun n’en réchappa. (Ⅶ)
- [Fais mention de] Coré, de Pharaon et de Haman ! Moïse vint certes à ceux-ci avec les Preuves, [mais] ils se montrèrent orgueilleux sur la terre. Ils ne se trouvèrent [cependant] point [Nous] devancer. (Ⅷ)
29. 40  
فَكُلًّا أَخَذْنَا بِذَنبِهِ ۖ فَمِنْهُم مَّنْ أَرْسَلْنَا عَلَيْهِ حَاصِبًا وَمِنْهُم مَّنْ أَخَذَتْهُ الصَّيْحَةُ وَمِنْهُم مَّنْ خَسَفْنَا بِهِ الْأَرْضَ وَمِنْهُم مَّنْ أَغْرَقْنَا ۚ وَمَا كَانَ اللَّهُ لِيَظْلِمَهُمْ وَلَٰكِن كَانُوا أَنفُسَهُمْ يَظْلِمُونَ
- Fakullan akhathna bithanbihi faminhum man arsalna AAalayhi hasiban waminhum man akhathathu alssayhatu waminhum man khasafna bihi alarda waminhum man aghraqna wama kana Allahu liyathlimahum walakin kanoo anfusahum yathlimoona (Ⅰ)
- Chacun d’eux a reçu de Nous le châtiment de son crime. Contre les uns Nous avons déchaîné un ouragan, pendant que d’autres ont été saisis par un grondement terrifiant, ou engloutis par la terre, ou noyés sous les eaux. Mais ce n’est pas Dieu qui fut injuste envers eux. Ce sont eux qui furent les propres artisans de leur malheur. (Ⅱ)
- Nous châtiâmes chacun à cause de son péché, aux uns Nous envoyâmes un ouragan [de cailloux] ; d’autres le Cri les saisit ; d’autres, Nous les fîmes engloutir par la terre ; d’autres, Nous noyâmes [dans les flots]. DIEU ne les a nullement lésés, ils se sont lésés eux-mêmes. (Ⅲ)
- فكلا أخذنا بذنبه فمنهم من أرسلنا عليه حاصبا ومنهم من أخذته الصيحة ومنهم من خسفنا به الأرض ومنهم من أغرقنا وما كان الله ليظلمهم ولكن كانوا أنفسهم يظلمون (Ⅳ)
- فَكُلًّا أَخَذنا بِذَنبِهِ ۖ فَمِنهُم مَن أَرسَلنا عَلَيهِ حاصِبًا وَمِنهُم مَن أَخَذَتهُ الصَّيحَةُ وَمِنهُم مَن خَسَفنا بِهِ الأَرضَ وَمِنهُم مَن أَغرَقنا ۚ وَما كانَ اللَّهُ لِيَظلِمَهُم وَلٰكِن كانوا أَنفُسَهُم يَظلِمونَ (Ⅴ)
- Nous punîmes chacun d’eux selon son péché. Nous envoyâmes une bourrasque sur les uns, tandis qu’un cri cataclysmique saisissait les autres. D’autres encore furent aspirés par la terre et d’autres furent noyés. Dieu n’était point injuste à leur égard, mais ce sont eux qui se comportèrent de manière inique. (Ⅵ)
- Tous Nous les avons pris à leur péché. Il en fut parmi eux à qui Nous envoyâmes un vent de cailloux, d’autres qu’emporta la clameur, d’autres sous qui Nous fîmes s’abîmer le sol, d’autres enfin que Nous engloutîmes. Dieu se refusait à leur être inique ; ce sont eux qui à soi-même le furent. (Ⅶ)
- Nous emportâmes chacun [d’eux] pour son péché. Contre certains d’entre eux, Nous déchaînâmes un ouragan. D’autres furent emportés par le Cri. D’autres furent, par Nous, engloutis dans la terre. D’autres furent noyés par Nous. Allah n’était point fait pour les léser, mais ce furent eux-mêmes qui se lésèrent. (Ⅷ)
29. 41  
مَثَلُ الَّذِينَ اتَّخَذُوا مِن دُونِ اللَّهِ أَوْلِيَاءَ كَمَثَلِ الْعَنكَبُوتِ اتَّخَذَتْ بَيْتًا ۖ وَإِنَّ أَوْهَنَ الْبُيُوتِ لَبَيْتُ الْعَنكَبُوتِ ۖ لَوْ كَانُوا يَعْلَمُونَ
- Mathalu allatheena ittakhathoo min dooni Allahi awliyaa kamathali alAAankabooti ittakhathat baytan wainna awhana albuyooti labaytu alAAankabooti law kanoo yaAAlamoona (Ⅰ)
- Ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Dieu sont semblables à l’araignée qui, à partir de sa toile, se donne une demeure. Mais y a-t-il une demeure plus fragile que celle de l’araignée ? Si seulement ils pouvaient le savoir ! (Ⅱ)
- Ceux qui se donnent des protecteurs [guides, chefs,...] en dehors de DIEU [et de Ses élus,] sont comme l’araignée qui se tisse une maison. Or, la plus débile des maisons est celle de l’araignée, s’ils (idolâtres, impies, injustes,...) le savaient. (Ⅲ)
- مثل الذين اتخذوا من دون الله أولياء كمثل العنكبوت اتخذت بيتا وإن أوهن البيوت لبيت العنكبوت لو كانوا يعلمون (Ⅳ)
- مَثَلُ الَّذينَ اتَّخَذوا مِن دونِ اللَّهِ أَولِياءَ كَمَثَلِ العَنكَبوتِ اتَّخَذَت بَيتًا ۖ وَإِنَّ أَوهَنَ البُيوتِ لَبَيتُ العَنكَبوتِ ۖ لَو كانوا يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Ceux qui ont pris des protecteurs en dehors d’Allah ressemblent à l’araignée qui s’est donnée une maison. Or la maison la plus fragile est celle de l’araignée. Si seulement ils savaient. (Ⅵ)
- La semblance de ceux qui se donnent en place de Dieu des protecteurs est celle de l’araignée se donnant une maison : la plus faible des maisons est, assurément, celle de l’araignée. — S’ils pouvaient savoir ! (Ⅶ)
- L’exemple de ceux qui prennent des patrons (’awliyâ’) en dehors d’Allah est celui de l’Araignée qui s’est donné [sa toile pour] demeure. En vérité, la plus misérable des demeures est certes celle de l’Araignée. Que [les Impies] ne [le] savent-ils ! (Ⅷ)
29. 42  
إِنَّ اللَّهَ يَعْلَمُ مَا يَدْعُونَ مِن دُونِهِ مِن شَيْءٍ ۚ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
- Inna Allaha yaAAlamu ma yadAAoona min doonihi min shayin wahuwa alAAazeezu alhakeemu (Ⅰ)
- Dieu sait parfaitement que ce qu’ils invoquent en dehors de Lui n’est que pure fiction. Il est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅱ)
- Ce qu’ils invoquent en dehors de Lui, DIEU le sait. Il est le Puissant, le Sage. (Ⅲ)
- إن الله يعلم ما يدعون من دونه من شيء وهو العزيز الحكيم (Ⅳ)
- إِنَّ اللَّهَ يَعلَمُ ما يَدعونَ مِن دونِهِ مِن شَيءٍ ۚ وَهُوَ العَزيزُ الحَكيمُ (Ⅴ)
- Allah sait parfaitement que les divinités qu’ils adorent en dehors de Lui ne valent rien. Il est le Puissant, le Sage. (Ⅵ)
- — Dieu le sait : cela qu’en Son lieu vous invoquez n’est rien, alors que Dieu est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅶ)
- Allah sait [que] ce qu’ils prirent en dehors de Lui n’est rien. Il est le Puissant, le Sage. (Ⅷ)
29. 43  
وَتِلْكَ الْأَمْثَالُ نَضْرِبُهَا لِلنَّاسِ ۖ وَمَا يَعْقِلُهَا إِلَّا الْعَالِمُونَ
- Watilka alamthalu nadribuha lilnnasi wama yaAAqiluha illa alAAalimoona (Ⅰ)
- Ce sont là des exemples que Nous proposons aux hommes. Mais seuls les hommes sensés sont à même de les comprendre. (Ⅱ)
- Telles sont les [leçons, exemples et] paraboles que Nous proposons aux hommes ; ne les comprennent que les savants [doués de cœur et d’âme purifiés]. (Ⅲ)
- وتلك الأمثال نضربها للناس وما يعقلها إلا العالمون (Ⅳ)
- وَتِلكَ الأَمثٰلُ نَضرِبُها لِلنّاسِ ۖ وَما يَعقِلُها إِلَّا العٰلِمونَ (Ⅴ)
- Et tous ces signes, Nous les exposons aux humains, mais seuls les savants parmi eux peuvent les comprendre. (Ⅵ)
- Voilà les semblances dont Nous usons à l’intention des hommes. Mais il n’est que ceux qui savent pour en tirer raison. (Ⅶ)
- Ces exemples, Nous les proposons aux Hommes, mais [seuls] les Savants les comprennent. (Ⅷ)
29. 44  
خَلَقَ اللَّهُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ بِالْحَقِّ ۚ إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَآيَةً لِّلْمُؤْمِنِينَ
- Khalaqa Allahu alssamawati waalarda bialhaqqi inna fee thalika laayatan lilmumineena (Ⅰ)
- C’est pour une juste cause que Dieu a créé les Cieux et la Terre. Il y a là bien un signe pour les croyants. (Ⅱ)
- DIEU a créé les cieux et la terre pour un juste titre (but, raison). En cela réside un signe pour les croyants [signe qui permet de s’harmoniser avec ciel, nature,...]. (Ⅲ)
- خلق الله السماوات والأرض بالحق إن في ذلك لآية للمؤمنين (Ⅳ)
- خَلَقَ اللَّهُ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضَ بِالحَقِّ ۚ إِنَّ فى ذٰلِكَ لَءايَةً لِلمُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Allah a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il y a en cela un signe pour les croyants. (Ⅵ)
- Dieu a créé les cieux et la terre dans le Vrai. — En quoi réside un signe pour les croyants... (Ⅶ)
- Allah a créé les cieux et la terre, avec sérieux. En vérité, en cela est certes un signe pour les Croyants. (Ⅷ)
29. 45  
اتْلُ مَا أُوحِيَ إِلَيْكَ مِنَ الْكِتَابِ وَأَقِمِ الصَّلَاةَ ۖ إِنَّ الصَّلَاةَ تَنْهَىٰ عَنِ الْفَحْشَاءِ وَالْمُنكَرِ ۗ وَلَذِكْرُ اللَّهِ أَكْبَرُ ۗ وَاللَّهُ يَعْلَمُ مَا تَصْنَعُونَ
- Otlu ma oohiya ilayka mina alkitabi waaqimi alssalata inna alssalata tanha AAani alfahshai waalmunkari walathikru Allahi akbaru waAllahu yaAAlamu ma tasnaAAoona (Ⅰ)
- Récite ce qui t’est révélé du Livre. Accomplis la salât, car la salât préserve des turpitudes et des actes blâmables. Y a-t-il un acte plus grand que celui de se souvenir du Seigneur qui connaît parfaitement tout ce que vous faites ? (Ⅱ)
- Récite ce qui t’est révélé du Livre et accomplit la Prière, car la Prière empêche [et détourne] de la turpitude et de ce qui est blâmable. Le rappel de DIEU est [d’utilité] bien plus grande encore. DIEU connaît vos agissements. (Ⅲ)
- اتل ما أوحي إليك من الكتاب وأقم الصلاة إن الصلاة تنهى عن الفحشاء والمنكر ولذكر الله أكبر والله يعلم ما تصنعون (Ⅳ)
- اتلُ ما أوحِىَ إِلَيكَ مِنَ الكِتٰبِ وَأَقِمِ الصَّلوٰةَ ۖ إِنَّ الصَّلوٰةَ تَنهىٰ عَنِ الفَحشاءِ وَالمُنكَرِ ۗ وَلَذِكرُ اللَّهِ أَكبَرُ ۗ وَاللَّهُ يَعلَمُ ما تَصنَعونَ (Ⅴ)
- Récite ce qui t’a été révélé du Livre, observe les prières, car les prières préservent de la turpitude et de la perversion. En effet, l’invocation d’Allah est supérieure en tout, Allah étant informé de ce que vous faites. (Ⅵ)
- Récite ce qui t’est révélé de l’Écrit ; accomplis la prière. La prière réfrène l’infâme et le blâmable : le Rappel de Dieu est majeur. Quoi qu’il en soit Dieu connaît ce que vous pratiquez. (Ⅶ)
- Communique ce qui t'a été révélé de l'Écriture ! Accomplis la Prière ! car la Prière interdit la Turpitude et le Blâmable [mais], certes, l'Édification d’Allah est plus grande. Allah sait ce que vous accomplissez. (Ⅷ)
29. 46  
۞ وَلَا تُجَادِلُوا أَهْلَ الْكِتَابِ إِلَّا بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ إِلَّا الَّذِينَ ظَلَمُوا مِنْهُمْ ۖ وَقُولُوا آمَنَّا بِالَّذِي أُنزِلَ إِلَيْنَا وَأُنزِلَ إِلَيْكُمْ وَإِلَٰهُنَا وَإِلَٰهُكُمْ وَاحِدٌ وَنَحْنُ لَهُ مُسْلِمُونَ
- Wala tujadiloo ahla alkitabi illa biallatee hiya ahsanu illa allatheena thalamoo minhum waqooloo amanna biallathee onzila ilayna waonzila ilaykum wailahuna wailahukum wahidun wanahnu lahu muslimoona (Ⅰ)
- Ne discutez avec les gens des Écritures que de la manière la plus courtoise, à moins qu’il ne s’agisse de ceux d’entre eux qui sont injustes. Dites-leur : « Nous croyons en ce qui nous a été révélé et en ce qui vous a été révélé. Notre Dieu et le vôtre ne font qu’un Dieu Unique et nous Lui sommes totalement soumis. » (Ⅱ)
- Ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf avec ceux d’entre eux qui auraient fait preuve d’injustice. Dites : « Nous croyons à ce qui est descendu à nous et à ce qui a été descendu à vous. Notre DIEU et votre DIEU est Un [seul et le même DIEU] et nous Lui sommes soumis ». (Ⅲ)
- ولا تجادلوا أهل الكتاب إلا بالتي هي أحسن إلا الذين ظلموا منهم وقولوا آمنا بالذي أنزل إلينا وأنزل إليكم وإلهنا وإلهكم واحد ونحن له مسلمون (Ⅳ)
- ۞ وَلا تُجٰدِلوا أَهلَ الكِتٰبِ إِلّا بِالَّتى هِىَ أَحسَنُ إِلَّا الَّذينَ ظَلَموا مِنهُم ۖ وَقولوا ءامَنّا بِالَّذى أُنزِلَ إِلَينا وَأُنزِلَ إِلَيكُم وَإِلٰهُنا وَإِلٰهُكُم وٰحِدٌ وَنَحنُ لَهُ مُسلِمونَ (Ⅴ)
- Vous ne discutez avec les gens du Livre que de la meilleure façon, à l’exception de ceux qui se sont révélés injustes. Dis-leur : Nous croyons en notre révélation et en votre révélation. Notre Seigneur et votre Seigneur sont le même Dieu. Nous Lui sommes, quant à nous, soumis. (Ⅵ)
- — Ne controversez avec les Gens du Livre que de la plus belle sorte, sauf avec ceux d’entre eux qui auraient fait preuve d’iniquité. Dites, par exemple : « Nous croyons à la descente sur nous opérée, à la descente sur vous opérée. Notre Dieu ne fait qu’un avec le vôtre. A Lui nous nous soumettons ». (Ⅶ)
- Ne dispute avec les Détenteurs de l’Écriture que de la meilleure manière sauf avec ceux d'entre eux qui ont été injustes. Dites : « Nous croyons en ce qu’on a fait descendre vers vous et en ce qu’on a fait descendre vers nous. Votre Divinité et notre Divinité sont une, et nous Lui sommes soumis (muslim). » (Ⅷ)
29. 47  
وَكَذَٰلِكَ أَنزَلْنَا إِلَيْكَ الْكِتَابَ ۚ فَالَّذِينَ آتَيْنَاهُمُ الْكِتَابَ يُؤْمِنُونَ بِهِ ۖ وَمِنْ هَٰؤُلَاءِ مَن يُؤْمِنُ بِهِ ۚ وَمَا يَجْحَدُ بِآيَاتِنَا إِلَّا الْكَافِرُونَ
- Wakathalika anzalna ilayka alkitaba faallatheena ataynahumu alkitaba yuminoona bihi wamin haolai man yuminu bihi wama yajhadu biayatina illa alkafiroona (Ⅰ)
- C’est dans cet esprit que Nous t’avons révélé le Coran. Ceux à qui Nous avons donné l’Écriture y ont foi, et il en est aussi parmi ton peuple qui y croient. Il n’est que les impies qui nient Nos signes. (Ⅱ)
- Nous t’avons ainsi fait descendre (révélé) le Livre (le Coran). Ceux à qui Nous avons donné [antérieurement une connaissance du] Livre croient en lui (le Coran) et il en est parmi ceux-là (les contemporains) qui y croient. Ne récusent [dans tous les temps] Nos versets [et Nos signes] que les impies [obstinés dont les cœurs sont rouillés par les péchés]. (Ⅲ)
- وكذلك أنزلنا إليك الكتاب فالذين آتيناهم الكتاب يؤمنون به ومن هؤلاء من يؤمن به وما يجحد بآياتنا إلا الكافرون (Ⅳ)
- وَكَذٰلِكَ أَنزَلنا إِلَيكَ الكِتٰبَ ۚ فَالَّذينَ ءاتَينٰهُمُ الكِتٰبَ يُؤمِنونَ بِهِ ۖ وَمِن هٰؤُلاءِ مَن يُؤمِنُ بِهِ ۚ وَما يَجحَدُ بِـٔايٰتِنا إِلَّا الكٰفِرونَ (Ⅴ)
- C’est ainsi que Nous te fîmes descendre le Livre. Et ceux auxquels Nous apportâmes l’Écriture croient en elle et, parmi ces autres, il en est encore qui croient en elle. Seuls les incroyants récusent Nos signes. (Ⅵ)
- — C’est bien ainsi : Nous avons fait sur toi descendre l’Écrit, et ceux à qui Nous avions déjà conféré l’Écriture croient en elle, et il y en a parmi eux pour croire en l’Écrit. Seuls les dénégateurs récusent Nos signes. (Ⅶ)
- De même, Nous avons fait descendre vers toi l'Écriture. Ceux à qui Nous avons donné l'Écriture croient en elle et parmi ceux-ci, il en est qui croient en elle. Seuls les Impies récusent Nos aya. (Ⅷ)
29. 48  
وَمَا كُنتَ تَتْلُو مِن قَبْلِهِ مِن كِتَابٍ وَلَا تَخُطُّهُ بِيَمِينِكَ ۖ إِذًا لَّارْتَابَ الْمُبْطِلُونَ
- Wama kunta tatloo min qablihi min kitabin wala takhuttuhu biyameenika ithan lairtaba almubtiloona (Ⅰ)
- Avant le Coran, tu ne récitais aucun livre ni n’en écrivais aucun de ta dextre. Sans quoi, les négateurs auraient trouvé argument pour douter de l’authenticité du Coran, (Ⅱ)
- Tu ne récitais aucun livre avant lui (le Coran) et tu n’écrivais rien de ta main, sinon les tenants du faux (idolâtres, injustes, etc.) auraient eu des doutes. (Ⅲ)
- وما كنت تتلو من قبله من كتاب ولا تخطه بيمينك إذا لارتاب المبطلون (Ⅳ)
- وَما كُنتَ تَتلوا مِن قَبلِهِ مِن كِتٰبٍ وَلا تَخُطُّهُ بِيَمينِكَ ۖ إِذًا لَارتابَ المُبطِلونَ (Ⅴ)
- Tu ne récitais aucun livre auparavant, ni n’en écrivais de ta main droite. Les mécreants parmi les vaniteux auraient eu des doutes. (Ⅵ)
- Pourtant naguère tu ne récitais le texte d’aucune Écriture, pas plus que tu n’en retraces de ta droite : et c’est cela qui fait douter les tenants du faux ! (Ⅶ)
- Tu ne récitais, avant celle-ci, aucune Écriture ni n’en traçais de ta dextre. Les Tenants du Faux sont donc certes dans l’hypothèse. (Ⅷ)
29. 49  
بَلْ هُوَ آيَاتٌ بَيِّنَاتٌ فِي صُدُورِ الَّذِينَ أُوتُوا الْعِلْمَ ۚ وَمَا يَجْحَدُ بِآيَاتِنَا إِلَّا الظَّالِمُونَ
- Bal huwa ayatun bayyinatun fee sudoori allatheena ootoo alAAilma wama yajhadu biayatina illa alththalimoona (Ⅰ)
- qui est, en fait, un ensemble de versets évidents qui illuminent le cœur de ceux qui ont reçu la science. Seuls les négateurs rejettent Nos signes (Ⅱ)
- [le Coran] est [un ensemble] de versets clairs [qui a sa place] dans les [bons] cœurs qui reçoivent la science [sincère]. Et ne récusent Nos versets [et Nos signes] que les injustes (idolâtres, hypocrites, polythéistes qui ont obstinément détruit leurs cœurs et âmes). (Ⅲ)
- بل هو آيات بينات في صدور الذين أوتوا العلم وما يجحد بآياتنا إلا الظالمون (Ⅳ)
- بَل هُوَ ءايٰتٌ بَيِّنٰتٌ فى صُدورِ الَّذينَ أوتُوا العِلمَ ۚ وَما يَجحَدُ بِـٔايٰتِنا إِلَّا الظّٰلِمونَ (Ⅴ)
- Bien au contraire, ce sont là des signes clairs qui s’immiscent dans les cœurs de ceux qui ont reçu la connaissance, et seuls les injustes tiennent en suspicion Nos signes. (Ⅵ)
- Bien plutôt (le message) consiste-t-il en signes probatoires au cœur de ceux dotés de connaissance. Seuls les iniques récusent Nos signes (Ⅶ)
- Tout au contraire, ce sont [là] de claires aya dans les poitrines de ceux à qui la Science a été donnée et seuls, les Injustes récusent Nos aya. (Ⅷ)


Page: 1

29 







Home