La prosternation (as-sajda)
>  
31 Verses | Page 1 / 1
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


32. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
32. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ الم
- Aliflammeem (Ⅰ)
- Alif - Lâm - Mîm. (Ⅱ)
- A. L. M. (Alif. Lâm. Mîm.) (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم الم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ الم (Ⅴ)
- Alif. Lam. Mim. (Ⅵ)
- A L M (Ⅶ)
- A. L. M. (Ⅷ)
32. 2  
تَنزِيلُ الْكِتَابِ لَا رَيْبَ فِيهِ مِن رَّبِّ الْعَالَمِينَ
- Tanzeelu alkitabi la rayba feehi min rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- La révélation du Livre émane sans nul doute du Maître de l’Univers. (Ⅱ)
- La descente (révélation) du Livre, que nul doute n’entache, procède du Seigneur des mondes. (Ⅲ)
- تنزيل الكتاب لا ريب فيه من رب العالمين (Ⅳ)
- تَنزيلُ الكِتٰبِ لا رَيبَ فيهِ مِن رَبِّ العٰلَمينَ (Ⅴ)
- Révélation de ce Livre sur lequel il n’est aucun doute de la part du Créateur, Maître des mondes. (Ⅵ)
- La descente de l’Écrit, que nul doute n’entache, procède du Seigneur des univers. (Ⅶ)
- La révélation (tanzîl) de l’Écriture — nul doute sur ce point ! — émane du Seigneur des Mondes. (Ⅷ)
32. 3  
أَمْ يَقُولُونَ افْتَرَاهُ ۚ بَلْ هُوَ الْحَقُّ مِن رَّبِّكَ لِتُنذِرَ قَوْمًا مَّا أَتَاهُم مِّن نَّذِيرٍ مِّن قَبْلِكَ لَعَلَّهُمْ يَهْتَدُونَ
- Am yaqooloona iftarahu bal huwa alhaqqu min rabbika litunthira qawman ma atahum min natheerin min qablika laAAallahum yahtadoona (Ⅰ)
- Diront-ils qu’il Muhammad l’a inventé ? Certes, non ! Il est la Vérité même envoyée par ton Seigneur pour que tu avertisses un peuple que personne, avant toi, n’était venu avertir, afin de les amener à prendre le droit chemin. (Ⅱ)
- [Ceux qui ont le cœur malsain] disent-ils : « Il (Muhammad) l’a inventé ? » Mais ceci (le Coran) est la vérité [venant] de ton Seigneur pour que tu avertisses [ô Prophète,] les gens qui n’ont eu un avertisseur avant toi, afin qu’ils suivent le droit chemin. (Ⅲ)
- أم يقولون افتراه بل هو الحق من ربك لتنذر قوما ما أتاهم من نذير من قبلك لعلهم يهتدون (Ⅳ)
- أَم يَقولونَ افتَرىٰهُ ۚ بَل هُوَ الحَقُّ مِن رَبِّكَ لِتُنذِرَ قَومًا ما أَتىٰهُم مِن نَذيرٍ مِن قَبلِكَ لَعَلَّهُم يَهتَدونَ (Ⅴ)
- Disent-ils que ce Livre a été fabriqué : non, il s’agit bien de la Vérité venue de ton Seigneur afin que tu avertisses un peuple auquel nul messager n’est venu auparavant. Peut-être consentiront-ils à prendre la bonne direction ? (Ⅵ)
- — Où vont-ils dire : « Il l’a inventé » ? — Oh non ! C’est la Vérité, venant de ton Seigneur te faire donner l’alarme à un peuple que n’avait touché avant toi nul donneur d’alarme. — S’ils pouvaient se bien guider !... (Ⅶ)
- Diront-ils : « Il l’a forgée. » Non point ! Elle est la Vérité émanant de ton Seigneur pour que tu avertisses un peuple auquel, avant toi, n’est venu aucun Avertisseur. Peut-être seront-ils dans la bonne direction. (Ⅷ)
32. 4  
اللَّهُ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَىٰ عَلَى الْعَرْشِ ۖ مَا لَكُم مِّن دُونِهِ مِن وَلِيٍّ وَلَا شَفِيعٍ ۚ أَفَلَا تَتَذَكَّرُونَ
- Allahu allathee khalaqa alssamawati waalarda wama baynahuma fee sittati ayyamin thumma istawa AAala alAAarshi ma lakum min doonihi min waliyyin wala shafeeAAin afala tatathakkaroona (Ⅰ)
- C’est Dieu qui a créé en six jours les Cieux, la Terre et les espaces interstellaires, et qui S’est ensuite établi sur Son Trône. Vous ne saurez trouver en dehors de Lui ni protecteur ni intercesseur. Pouvez-vous donc y réfléchir ? (Ⅱ)
- DIEU est Celui qui a créé en six jours les cieux, la terre et ce qu’il y a entre eux, puis Il a manifesté la plénitude de Sa volonté sur le Trône. Vous n’avez, autre que Lui, nul protecteur [ami et guide sublimes] et nul intercesseur [intrinsèques]. N’y prendrez-vous pas conseil ? (Ⅲ)
- الله الذي خلق السماوات والأرض وما بينهما في ستة أيام ثم استوى على العرش ما لكم من دونه من ولي ولا شفيع أفلا تتذكرون (Ⅳ)
- اللَّهُ الَّذى خَلَقَ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضَ وَما بَينَهُما فى سِتَّةِ أَيّامٍ ثُمَّ استَوىٰ عَلَى العَرشِ ۖ ما لَكُم مِن دونِهِ مِن وَلِىٍّ وَلا شَفيعٍ ۚ أَفَلا تَتَذَكَّرونَ (Ⅴ)
- Allah est Celui qui a créé en six jours les cieux et la terre et ce qui se trouve dans leur espace mitoyen. Après quoi, Il s’est installé sur le Trône. Vous n’avez pas d’autre protecteur en dehors de Lui. Peut-être cela vous aidera-t-il à réfléchir ? (Ⅵ)
- C’est Dieu qui a créé les cieux et la terre et leur entre­deux, en six jours, puis après s’installa sur le Trône. Vous n’avez hors Lui nul patron, nul intercesseur. — N’allez-vous pas méditer ? (Ⅶ)
- Allah est Celui qui créa les cieux et la terre et ce qui est entre eux, en six jours, puis [qui] s’assit en majesté sur le Trône. En dehors de Lui, vous n’avez nul patron (wali) et nul intercesseur. Et quoi ! ne vous amenderez-vous point ? (Ⅷ)
32. 5  
يُدَبِّرُ الْأَمْرَ مِنَ السَّمَاءِ إِلَى الْأَرْضِ ثُمَّ يَعْرُجُ إِلَيْهِ فِي يَوْمٍ كَانَ مِقْدَارُهُ أَلْفَ سَنَةٍ مِّمَّا تَعُدُّونَ
- Yudabbiru alamra mina alssamai ila alardi thumma yaAAruju ilayhi fee yawmin kana miqdaruhu alfa sanatin mimma taAAuddoona (Ⅰ)
- Il décide, dans le Ciel, du sort de toute chose sur la Terre, puis tout remonte vers Lui en l’espace d’un jour ayant la durée de mille ans, selon votre calcul. (Ⅱ)
- Il agence du ciel vers la terre le décret, [qui] ensuite remonte à Lui en un Jour valant mille ans de ce que vous comptez. (Ⅲ)
- يدبر الأمر من السماء إلى الأرض ثم يعرج إليه في يوم كان مقداره ألف سنة مما تعدون (Ⅳ)
- يُدَبِّرُ الأَمرَ مِنَ السَّماءِ إِلَى الأَرضِ ثُمَّ يَعرُجُ إِلَيهِ فى يَومٍ كانَ مِقدارُهُ أَلفَ سَنَةٍ مِمّا تَعُدّونَ (Ⅴ)
- Il décrète Ses arrêts du ciel vers la terre, puis Son ordre lui est réfléchi en un jour qui vaut mille ans dans la durée humaine. (Ⅵ)
- — Il agence du ciel vers la terre le décret, qui remonte à Lui : tout cela en un jour, valant mille ans de votre compte. (Ⅶ)
- [Allah] élabore l’Ordre [envoyé] du ciel sur la terre, puis [l’Ordre] remonte vers Lui en un jour dont la durée est de mille ans de votre comput. (Ⅷ)
32. 6  
ذَٰلِكَ عَالِمُ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ الْعَزِيزُ الرَّحِيمُ
- Thalika AAalimu alghaybi waalshshahadati alAAazeezu alrraheemu (Ⅰ)
- Tel est Celui dont la connaissance englobe le monde mystérieux et le monde visible. Il est le Puissant, le Miséricordieux. (Ⅱ)
- C’est [Lui] qui connaît [tout] ce qui est caché (suprasensible) et [tout ce qui est] apparent, Il est le Puissant honoré, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- ذلك عالم الغيب والشهادة العزيز الرحيم (Ⅳ)
- ذٰلِكَ عٰلِمُ الغَيبِ وَالشَّهٰدَةِ العَزيزُ الرَّحيمُ (Ⅴ)
- Il est Celui qui connaît l’inconnaissable et le témoignage. Il est le plus puissant, le Miséricordieux. (Ⅵ)
- C’est Lui le Connaissant du mystère et de la présence, le Tout-Puissant, le Miséricordieux (Ⅶ)
- [Allah], qui sait l’Inconnaissable et le Témoignage, est le Puissant, le Miséricordieux, (Ⅷ)
32. 7  
الَّذِي أَحْسَنَ كُلَّ شَيْءٍ خَلَقَهُ ۖ وَبَدَأَ خَلْقَ الْإِنسَانِ مِن طِينٍ
- Allathee ahsana kulla shayin khalaqahu wabadaa khalqa alinsani min teenin (Ⅰ)
- C’est Lui qui a créé toute chose à la perfection et qui a instauré la création de l’homme à partir de l’argile ; (Ⅱ)
- [C’est Lui] qui a si bellement créé tout. Il a commencé la création de l’homme à partir d’argile [mouillée, matière], (Ⅲ)
- الذي أحسن كل شيء خلقه وبدأ خلق الإنسان من طين (Ⅳ)
- الَّذى أَحسَنَ كُلَّ شَيءٍ خَلَقَهُ ۖ وَبَدَأَ خَلقَ الإِنسٰنِ مِن طينٍ (Ⅴ)
- C’est Lui qui a donné la meilleure forme à tout ce qu’Il a créé, après quoi Il a créé l’homme à partir d’une argile. (Ⅵ)
- qui si bellement fît toute chose par Lui créée. Il instaura la création de l’homme à partir d’une argile (Ⅶ)
- [et c'est Lui] qui a excellé en tout ce qu’Il a créé, [qui] a originellement façonné l’Homme à partir d’une argile, (Ⅷ)
32. 8  
ثُمَّ جَعَلَ نَسْلَهُ مِن سُلَالَةٍ مِّن مَّاءٍ مَّهِينٍ
- Thumma jaAAala naslahu min sulalatin min main maheenin (Ⅰ)
- puis d’un vil liquide Il a tiré sa descendance ; (Ⅱ)
- puis Il a établi sa descendance d’une quintessence d’eau [ayant une apparence] peu considérable (le sperme et l’ovule) ; (Ⅲ)
- ثم جعل نسله من سلالة من ماء مهين (Ⅳ)
- ثُمَّ جَعَلَ نَسلَهُ مِن سُلٰلَةٍ مِن ماءٍ مَهينٍ (Ⅴ)
- Il lui a donné une progéniture venue d’une modeste goutte d’eau. (Ⅵ)
- puis fît sa progéniture de l’essence d’un humble liquide (Ⅶ)
- puis a fait sa progéniture à partir d’une mixtion d’un vil liquide, (Ⅷ)
32. 9  
ثُمَّ سَوَّاهُ وَنَفَخَ فِيهِ مِن رُّوحِهِ ۖ وَجَعَلَ لَكُمُ السَّمْعَ وَالْأَبْصَارَ وَالْأَفْئِدَةَ ۚ قَلِيلًا مَّا تَشْكُرُونَ
- Thumma sawwahu wanafakha feehi min roohihi wajaAAala lakumu alssamAAa waalabsara waalafidata qaleelan ma tashkuroona (Ⅰ)
- puis Il lui a donné une forme harmonieuse et a insufflé en lui de Son Esprit, vous dotant ainsi de l’ouïe, de la vue et de l’intelligence. Mais il est rare que vous Lui témoigniez votre reconnaissance ! (Ⅱ)
- Il lui a donné une forme harmonieuse et lui a insufflé de Son esprit (l’esprit créé). Il vous a doté de l’ouïe, de la vue et du cœur. [Mais] vous [Lui] savez gré très peu. (Ⅲ)
- ثم سواه ونفخ فيه من روحه وجعل لكم السمع والأبصار والأفئدة قليلا ما تشكرون (Ⅳ)
- ثُمَّ سَوّىٰهُ وَنَفَخَ فيهِ مِن روحِهِ ۖ وَجَعَلَ لَكُمُ السَّمعَ وَالأَبصٰرَ وَالأَفـِٔدَةَ ۚ قَليلًا ما تَشكُرونَ (Ⅴ)
- C’est alors qu’Il l’a façonné et qu’Il a soufflé en lui Son esprit. Il vous a dotés de l’ouïe, de la vue et des viscères. Oh, que vous êtes peu reconnaissants ! (Ⅵ)
- et puis l’équilibra, lui insuffla de Son souffle, fît pour vous l’ouïe et la vue et les entrailles. — Mais que chétive est votre reconnaissance ! (Ⅶ)
- puis qui l’a formé harmonieusement et a insufflé en lui son esprit de vie (rûḥ), [qui] vous a donné l’ouïe, la vue, les viscères. Combien peu [cependant] vous êtes reconnaissants ! (Ⅷ)
32. 10  
وَقَالُوا أَإِذَا ضَلَلْنَا فِي الْأَرْضِ أَإِنَّا لَفِي خَلْقٍ جَدِيدٍ ۚ بَلْ هُم بِلِقَاءِ رَبِّهِمْ كَافِرُونَ
- Waqaloo aitha dalalna fee alardi ainna lafee khalqin jadeedin bal hum biliqai rabbihim kafiroona (Ⅰ)
- Ils disent : « Est-il possible que, une fois disparus sous terre, nous aurons à connaître une création nouvelle ? » En réalité, ces gens-là ne croient pas à leur comparution devant leur Seigneur. (Ⅱ)
- [Ceux qui, à cause de leurs injustices, ont le cœur malsain] disent : « Quand nous serons perdus (dissous) dans la terre, est-ce que nous serons créés de nouveau ? » [C’est] plutôt [parce qu’]ils nient [et rejettent] la rencontre de leur Seigneur. (Ⅲ)
- وقالوا أإذا ضللنا في الأرض أإنا لفي خلق جديد بل هم بلقاء ربهم كافرون (Ⅳ)
- وَقالوا أَءِذا ضَلَلنا فِى الأَرضِ أَءِنّا لَفى خَلقٍ جَديدٍ ۚ بَل هُم بِلِقاءِ رَبِّهِم كٰفِرونَ (Ⅴ)
- [Les incroyants] disent : Comment faire, quand nous serons engloutis par cette terre, pour retrouver notre Seigneur ? Allons-nous être créés sous une autre forme ? Mais ils nient le fait de rencontrer un jour leur Seigneur. (Ⅵ)
- Ils disent aussi : « Quoi, perdus dans la terre, nous participerions d’une création nouvelle ? » Bien plutôt renient-ils la rencontre de leur Seigneur. (Ⅶ)
- [Les Impies] ont dit : « Quand nous serons égarés dans la terre, en vérité, serons-nous certes [réincarnés] en une création nouvelle ? » Loin de le croire, ils nient [devoir] rencontrer leur Seigneur. (Ⅷ)
32. 11  
۞ قُلْ يَتَوَفَّاكُم مَّلَكُ الْمَوْتِ الَّذِي وُكِّلَ بِكُمْ ثُمَّ إِلَىٰ رَبِّكُمْ تُرْجَعُونَ
- Qul yatawaffakum malaku almawti allathee wukkila bikum thumma ila rabbikum turjaAAoona (Ⅰ)
- Dis-leur : « L’ange de la mort, chargé de vous, recueillera votre âme ; puis vous serez ramenés à votre Seigneur. » (Ⅱ)
- Dis[-leur] : « L’ange de la mort chargé de vous, vous fera trépasser, puis vous serez ramenés vers votre Seigneur [et vous serez jugés] ». (Ⅲ)
- قل يتوفاكم ملك الموت الذي وكل بكم ثم إلى ربكم ترجعون (Ⅳ)
- ۞ قُل يَتَوَفّىٰكُم مَلَكُ المَوتِ الَّذى وُكِّلَ بِكُم ثُمَّ إِلىٰ رَبِّكُم تُرجَعونَ (Ⅴ)
- Dis-leur : L’ange de la mort qui est votre préposé recueillera votre souffle et vous conduira jusqu’à votre Seigneur. (Ⅵ)
- Dis : « Il vous récupérera, l’ange de la mort à vous commis ; puis à votre Seigneur il sera de vous fait retour ». (Ⅶ)
- Dis[-leur] : « L’Ange de la Mort, chargé de vous, vous rappellera (tawaffâ) puis, à votre Seigneur, vous serez ramenés. » (Ⅷ)
32. 12  
وَلَوْ تَرَىٰ إِذِ الْمُجْرِمُونَ نَاكِسُو رُءُوسِهِمْ عِندَ رَبِّهِمْ رَبَّنَا أَبْصَرْنَا وَسَمِعْنَا فَارْجِعْنَا نَعْمَلْ صَالِحًا إِنَّا مُوقِنُونَ
- Walaw tara ithi almujrimoona nakisoo ruoosihim AAinda rabbihim rabbana absarna wasamiAAna faarjiAAna naAAmal salihan inna mooqinoona (Ⅰ)
- Si tu pouvais voir alors dans quel état d’humiliation comparaîtront les damnés devant leur Seigneur ! « Seigneur, diront-ils, nous avons tout vu et tout entendu à présent. Fais-nous retourner sur Terre, afin d’y faire du bien. Nous sommes maintenant convaincus. » (Ⅱ)
- Si tu voyais les criminels, la tête basse devant leur Seigneur : « Seigneur, nous avons vu et entendu [la vérité], ramène-nous [sur terre], nous [y] accompliront bons travaux ; nous sommes, certes, convaincus ». (Ⅲ)
- ولو ترى إذ المجرمون ناكسو رءوسهم عند ربهم ربنا أبصرنا وسمعنا فارجعنا نعمل صالحا إنا موقنون (Ⅳ)
- وَلَو تَرىٰ إِذِ المُجرِمونَ ناكِسوا رُءوسِهِم عِندَ رَبِّهِم رَبَّنا أَبصَرنا وَسَمِعنا فَارجِعنا نَعمَل صٰلِحًا إِنّا موقِنونَ (Ⅴ)
- Et lorsque tu verras les criminels, la tête basse devant leur Seigneur, disant : Nous avons vu et entendu. Ramène-nous sur terre, nous n’y ferons que du bien. Nous en sommes désormais convaincus. (Ⅵ)
- Si tu voyais quand les criminels, la tête affaissée devant leur Seigneur : « Seigneur, nous avons vu et entendu : fais-nous revenir, que nous effectuions l’œuvre salutaire : désormais nous avons certitude ». (Ⅶ)
- Ah ! Puisses-tu voir, quand les Coupables, la tête courbée devant ton Seigneur s’écrieront : « Seigneur ! nous avons vu et entendu ! Ramène-nous [sur terre] : nous accomplirons œuvre pie ! Nous sommes convaincus. » (Ⅷ)
32. 13  
وَلَوْ شِئْنَا لَآتَيْنَا كُلَّ نَفْسٍ هُدَاهَا وَلَٰكِنْ حَقَّ الْقَوْلُ مِنِّي لَأَمْلَأَنَّ جَهَنَّمَ مِنَ الْجِنَّةِ وَالنَّاسِ أَجْمَعِينَ
- Walaw shina laatayna kulla nafsin hudaha walakin haqqa alqawlu minnee laamlaanna jahannama mina aljinnati waalnnasi ajmaAAeena (Ⅰ)
- Certes, si Nous l’avions voulu, Nous aurions mis chaque âme dans la bonne direction. Mais Ma décision de remplir la Géhenne de djinns et d’hommes mêlés ensemble doit s’accomplir. (Ⅱ)
- Si Nous avions voulu, Nous aurions donné [inéluctablement] à chaque âme sa direction [obligatoire]. Mais, la Parole venant de Moi est vraie [Nous avons donné la liberté aux hommes : ils peuvent être honnêtes ou malhonnêtes] : « J’emplirai l’Enfer de djinns et d’hommes [malhonnêtes et plein de péchés] réunis ». (Ⅲ)
- ولو شئنا لآتينا كل نفس هداها ولكن حق القول مني لأملأن جهنم من الجنة والناس أجمعين (Ⅳ)
- وَلَو شِئنا لَءاتَينا كُلَّ نَفسٍ هُدىٰها وَلٰكِن حَقَّ القَولُ مِنّى لَأَملَأَنَّ جَهَنَّمَ مِنَ الجِنَّةِ وَالنّاسِ أَجمَعينَ (Ⅴ)
- Car, si Nous l’avions voulu, Nous aurions orienté toutes les âmes dans la bonne direction. Mais la vérité émanant de Nous a voulu peupler l’enfer autant de djinns que d’êtres humains. (Ⅵ)
- Si Nous voulions, Nous aurions conféré à toute âme sa guidance ; mais inéluctable s’impose une Mienne parole : « Que J’emplisse la Géhenne tout ensemble de djinns et d’humains, (Ⅶ)
- Si Nous avions voulu, Nous aurions donné à chaque âme sa Direction, mais que se réalise la Parole [émanant] de Moi : « J’emplirai certes la Géhenne, tout ensemble, de Djinns et d’Hommes. » (Ⅷ)
32. 14  
فَذُوقُوا بِمَا نَسِيتُمْ لِقَاءَ يَوْمِكُمْ هَٰذَا إِنَّا نَسِينَاكُمْ ۖ وَذُوقُوا عَذَابَ الْخُلْدِ بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
- Fathooqoo bima naseetum liqaa yawmikum hatha inna naseenakum wathooqoo AAathaba alkhuldi bima kuntum taAAmaloona (Ⅰ)
- » Goûtez, leur sera-t-il dit, le prix de l’oubli de votre comparution en ce Jour ! Nous vous avons oubliés à Notre tour. Subissez en raison de vos œuvres passées le supplice éternel ! » (Ⅱ)
- Goûtez pour avoir oublié (renié) la rencontre de votre Jour que voici. Nous vous avons oubliés (délaissés à cause de votre obstination). Goûtez le châtiment perpétuel pour vos actes [infâmes, vous étiez pervers et pervertisseurs]. (Ⅲ)
- فذوقوا بما نسيتم لقاء يومكم هذا إنا نسيناكم وذوقوا عذاب الخلد بما كنتم تعملون (Ⅳ)
- فَذوقوا بِما نَسيتُم لِقاءَ يَومِكُم هٰذا إِنّا نَسينٰكُم ۖ وَذوقوا عَذابَ الخُلدِ بِما كُنتُم تَعمَلونَ (Ⅴ)
- Goûtez le prix de votre oubli en ce jour ! Nous voilà en passe de vous oublier. Goûtez les tourments éternels pour ce que vous faisiez. (Ⅵ)
- Savourez donc le crime d’avoir oublié la rencontre de votre Jour que voici : Nous vous oublions aussi ! Savourez le tourment d’éternité pour ce que vous pratiquiez ». (Ⅶ)
- Pour prix d’avoir oublié, goûtez la venue de votre jour que voici ! Nous [aussi] vous avons oubhés. Goûtez le Tourment éternel pour prix de ce que vous faisiez ! (Ⅷ)
32. 15  
إِنَّمَا يُؤْمِنُ بِآيَاتِنَا الَّذِينَ إِذَا ذُكِّرُوا بِهَا خَرُّوا سُجَّدًا وَسَبَّحُوا بِحَمْدِ رَبِّهِمْ وَهُمْ لَا يَسْتَكْبِرُونَ ۩
- Innama yuminu biayatina allatheena itha thukkiroo biha kharroo sujjadan wasabbahoo bihamdi rabbihim wahum la yastakbiroona (Ⅰ)
- Seuls croient réellement à Nos versets ceux qui s’empressent de se prosterner lorsqu’on les leur rappelle, qui exaltent la louange de leur Seigneur et se dépouillent de tout orgueil ; (Ⅱ)
- Seuls croient à Nos versets [et à Nos signes] ceux qui [sont honnêtes et de cœurs purs], lorsqu’on les leur rappelle, tombent prosternés [devant Nous], exaltent par la louange la transcendance de leur Seigneur, et ne s’enflent pas d’orgueil. (Ⅲ)
- إنما يؤمن بآياتنا الذين إذا ذكروا بها خروا سجدا وسبحوا بحمد ربهم وهم لا يستكبرون (Ⅳ)
- إِنَّما يُؤمِنُ بِـٔايٰتِنَا الَّذينَ إِذا ذُكِّروا بِها خَرّوا سُجَّدًا وَسَبَّحوا بِحَمدِ رَبِّهِم وَهُم لا يَستَكبِرونَ ۩ (Ⅴ)
- Seuls croient en Nos versets ceux qui, dès lors qu’ils les entendent, se prosternent à terre, louent leur Seigneur de Sa bénédiction et ne sont pas présomptueux. (Ⅵ)
- Ne croient à Nos signes que ceux qui, s’ils les entendent rappeler, tombent prosternés, exaltent par la louange la transcendance de leur Seigneur, dépouillent tout orgueil, (Ⅶ)
- Seuls croient en Nos signes ceux qui, ayant été édifiés, sont tombés prosternés, ont exalté la louange de leur Seigneur et ne se montrent pas orgueilleux. (Ⅷ)
32. 16  
تَتَجَافَىٰ جُنُوبُهُمْ عَنِ الْمَضَاجِعِ يَدْعُونَ رَبَّهُمْ خَوْفًا وَطَمَعًا وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ
- Tatajafa junoobuhum AAani almadajiAAi yadAAoona rabbahum khawfan watamaAAan wamimma razaqnahum yunfiqoona (Ⅰ)
- ceux dont les flancs s’arrachent à leurs lits pour prier leur Seigneur, avec crainte et espoir, et qui donnent en aumône une partie de ce que Nous leur avons accordé. (Ⅱ)
- Leurs côtés s’éloignent (ils se lèvent) de leur lit pour invoquer leur Seigneur, par crainte [révérencielle] et espoir, et ils donnent des aumônes de ce que Nous leur avons donné. (Ⅲ)
- تتجافى جنوبهم عن المضاجع يدعون ربهم خوفا وطمعا ومما رزقناهم ينفقون (Ⅳ)
- تَتَجافىٰ جُنوبُهُم عَنِ المَضاجِعِ يَدعونَ رَبَّهُم خَوفًا وَطَمَعًا وَمِمّا رَزَقنٰهُم يُنفِقونَ (Ⅴ)
- Leurs flancs se sépareront péniblement de leurs couches. Ils prieront leur Seigneur dans la crainte et dans l’attente de Lui. Ils consentent une part d’aumône de tous les biens dont Nous les avons dotés. (Ⅵ)
- ceux qui détachent leurs flancs de leur couche pour invoquer leur Seigneur dans la crainte et l’appétence, et sur Notre attribution font dépense. (Ⅶ)
- Leurs-flancs se sont arrachés à leurs couches : ils prient leur Seigneur par crainte et désir [de Lui], et dépensent sur ce que Nous leur avons attribué. (Ⅷ)
32. 17  
فَلَا تَعْلَمُ نَفْسٌ مَّا أُخْفِيَ لَهُم مِّن قُرَّةِ أَعْيُنٍ جَزَاءً بِمَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
- Fala taAAlamu nafsun ma okhfiya lahum min qurrati aAAyunin jazaan bima kanoo yaAAmaloona (Ⅰ)
- Nul ne peut soupçonner les multiples joies dont seront récompensées les œuvres de ces hommes ! (Ⅱ)
- Nulle âme ne peut connaître [parfaitement l’ampleur et l’apogée de] ce qui leur est réservé [à ceux qui se prosternent devant DIEU] en fait de joie [paradisiaque], en récompense de ce qu’ils pratiquaient. (Ⅲ)
- فلا تعلم نفس ما أخفي لهم من قرة أعين جزاء بما كانوا يعملون (Ⅳ)
- فَلا تَعلَمُ نَفسٌ ما أُخفِىَ لَهُم مِن قُرَّةِ أَعيُنٍ جَزاءً بِما كانوا يَعمَلونَ (Ⅴ)
- Nul ne sait combien sera grande la joie que Je prépare en récompense à ce que [les bons croyants] ont fait en termes de bien. (Ⅵ)
- Nulle âme ne peut connaître ce qui s’occulte pour eux de fraîcheur des yeux, en récompense de ce qu’ils pratiquaient (Ⅶ)
- Nulle âme ne sait ce que Je cache d’allégresse [aux Hommes], en récompense de ce qu’ils faisaient. (Ⅷ)
32. 18  
أَفَمَن كَانَ مُؤْمِنًا كَمَن كَانَ فَاسِقًا ۚ لَّا يَسْتَوُونَ
- Afaman kana muminan kaman kana fasiqan la yastawoona (Ⅰ)
- Le croyant serait-il semblable au pervers ? Il est certain qu’ils ne sont point égaux. (Ⅱ)
- Eh quoi, quelqu’un qui est croyant [sincère et bienfaiteur] est-il [possible qu’il soit] comme celui qui est pervers [malfaiteur] ? Ils ne sont pas égaux. (Ⅲ)
- أفمن كان مؤمنا كمن كان فاسقا لا يستوون (Ⅳ)
- أَفَمَن كانَ مُؤمِنًا كَمَن كانَ فاسِقًا ۚ لا يَستَوۥنَ (Ⅴ)
- Le bon croyant peut-il être mis sur le même pied que le pervers ? Cela ne se peut. (Ⅵ)
- quoi ! celui qui croyait recevrait le même traitement que le scélérat ? — Égaux ils ne sont pas ! (Ⅶ)
- Eh quoi ! celui qui est croyant est-il comme qui est pervers (fâsiq) ? [Non !] ils ne sont point égaux. (Ⅷ)
32. 19  
أَمَّا الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ فَلَهُمْ جَنَّاتُ الْمَأْوَىٰ نُزُلًا بِمَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
- Amma allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati falahum jannatu almawa nuzulan bima kanoo yaAAmaloona (Ⅰ)
- C’est ainsi que ceux qui croient et pratiquent le bien seront accueillis au Paradis du refuge en récompense de leurs œuvres, (Ⅱ)
- Ceux qui auront cru et travaillé bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour DIEU], auront les jardins du séjour [paradisiaque] en prémices de ce qu’ils ont fait. (Ⅲ)
- أما الذين آمنوا وعملوا الصالحات فلهم جنات المأوى نزلا بما كانوا يعملون (Ⅳ)
- أَمَّا الَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ فَلَهُم جَنّٰتُ المَأوىٰ نُزُلًا بِما كانوا يَعمَلونَ (Ⅴ)
- Quant à ceux qui ont cru et qui ont fait du bien, ils auront en récompense le jardin du refuge. Pour leurs bonnes œuvres ! (Ⅵ)
- Ceux qui croyaient, effectuaient l’œuvre salutaire auront les jardins du refuge en prémices pour leurs actions (Ⅶ)
- Ceux qui auront cru et pratiqué les œuvres pies auront les Jardins du Refuge comme séjour, en prix de ce qu’ils faisaient. (Ⅷ)
32. 20  
وَأَمَّا الَّذِينَ فَسَقُوا فَمَأْوَاهُمُ النَّارُ ۖ كُلَّمَا أَرَادُوا أَن يَخْرُجُوا مِنْهَا أُعِيدُوا فِيهَا وَقِيلَ لَهُمْ ذُوقُوا عَذَابَ النَّارِ الَّذِي كُنتُم بِهِ تُكَذِّبُونَ
- Waamma allatheena fasaqoo famawahumu alnnaru kullama aradoo an yakhrujoo minha oAAeedoo feeha waqeela lahum thooqoo AAathaba alnnari allathee kuntum bihi tukaththiboona (Ⅰ)
- tandis que les impies auront pour séjour l’Enfer. Et chaque fois qu’ils tenteront d’en sortir, ils y seront ramenés et s’entendront dire : « Subissez le supplice du Feu que vous traitiez jadis de mensonge ! » (Ⅱ)
- Mais ceux qui deviennent [obstinément] pervers, le Feu (résultat de leurs mauvais actes) sera leur refuge. Chaque fois qu’ils voudront en sortir, ils y seront ramenés, il leur sera dit : « Goûtez au châtiment du Feu auquel vous refusiez de croire ». (Ⅲ)
- وأما الذين فسقوا فمأواهم النار كلما أرادوا أن يخرجوا منها أعيدوا فيها وقيل لهم ذوقوا عذاب النار الذي كنتم به تكذبون (Ⅳ)
- وَأَمَّا الَّذينَ فَسَقوا فَمَأوىٰهُمُ النّارُ ۖ كُلَّما أَرادوا أَن يَخرُجوا مِنها أُعيدوا فيها وَقيلَ لَهُم ذوقوا عَذابَ النّارِ الَّذى كُنتُم بِهِ تُكَذِّبونَ (Ⅴ)
- Ceux qui se sont conduits en pervers, leur refuge sera le feu. Chaque fois qu’ils voudront s’en dégager, on les ramènera dedans en leur disant : Goûtez les tourments de l’enfer que vous traitiez naguère de mensonges ! (Ⅵ)
- les scélérats auront comme refuge le Feu ; chaque fois qu’ils en voudront sortir, ils y seront ramenés, et il leur sera dit : « Savourez le châtiment du Feu, que vous démentiez ». (Ⅶ)
- Ceux qui auront été pervers, leur refuge [au contraire] sera le Feu. Chaque fois qu’ils voudront en sortir, ils y seront ramenés et il leur sera dit : « Goûtez le tourment du Feu que vous traitiez de mensonge ! » (Ⅷ)
32. 21  
وَلَنُذِيقَنَّهُم مِّنَ الْعَذَابِ الْأَدْنَىٰ دُونَ الْعَذَابِ الْأَكْبَرِ لَعَلَّهُمْ يَرْجِعُونَ
- Walanutheeqannahum mina alAAathabi aladna doona alAAathabi alakbari laAAallahum yarjiAAoona (Ⅰ)
- Certes, Nous leur ferons goûter le châtiment mineur de ce monde avant de leur infliger le supplice majeur. Peut-être reviendront-ils de leurs erreurs. (Ⅱ)
- Nous leur ferons goûter certes le châtiment d’ici-bas avant le châtiment majeur peut-être reviendront-ils [de leur perversité]. (Ⅲ)
- ولنذيقنهم من العذاب الأدنى دون العذاب الأكبر لعلهم يرجعون (Ⅳ)
- وَلَنُذيقَنَّهُم مِنَ العَذابِ الأَدنىٰ دونَ العَذابِ الأَكبَرِ لَعَلَّهُم يَرجِعونَ (Ⅴ)
- Car la peine que Nous leur faisons sentir ici est légère au lieu d’être très lourde, afin qu’ils reviennent de leurs erreurs. (Ⅵ)
- « Mais faisons-leur, oui ! savourer le châtiment mineur avant le châtiment majeur, dans l’attente qu’ils Nous reviennent ». (Ⅶ)
- Certes, Nous leur ferons goûter le Tourment Inférieur avant le Tourment Supérieur. Peut-être reviendront-ils [de leur erreur]. (Ⅷ)
32. 22  
وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّن ذُكِّرَ بِآيَاتِ رَبِّهِ ثُمَّ أَعْرَضَ عَنْهَا ۚ إِنَّا مِنَ الْمُجْرِمِينَ مُنتَقِمُونَ
- Waman athlamu mimman thukkira biayati rabbihi thumma aAArada AAanha inna mina almujrimeena muntaqimoona (Ⅰ)
- Qui est plus injuste que celui qui se détourne des signes de son Seigneur quand on les lui rappelle ? Mais c’est avec rigueur que Nous sévirons contre les criminels. (Ⅱ)
- Qui est plus injuste que celui à qui les versets [et les signes] de son Seigneur sont rappelés et puis [s’adonnant aux passions diaboliques] s’en détourne ? Certes, Nous sommes Maître de vengence envers les criminels. (Ⅲ)
- ومن أظلم ممن ذكر بآيات ربه ثم أعرض عنها إنا من المجرمين منتقمون (Ⅳ)
- وَمَن أَظلَمُ مِمَّن ذُكِّرَ بِـٔايٰتِ رَبِّهِ ثُمَّ أَعرَضَ عَنها ۚ إِنّا مِنَ المُجرِمينَ مُنتَقِمونَ (Ⅴ)
- Est injuste celui qui a été informé des signes de son Seigneur et qui s’est retourné contre eux. Nous Nous acquitterons de cette vengeance auprès des criminels. (Ⅵ)
- — Quoi de plus inique que celui qui, bien qu’ayant reçu le Rappel des signes de son Seigneur, s’y dérobe ? — Nous Nous vengeons des criminels. (Ⅶ)
- Qui donc est plus injuste que celui qui, ayant reçu édification par les signes de son Seigneur, s’en détourne ensuite ? Nous tirerons vengeance des Coupables. (Ⅷ)
32. 23  
وَلَقَدْ آتَيْنَا مُوسَى الْكِتَابَ فَلَا تَكُن فِي مِرْيَةٍ مِّن لِّقَائِهِ ۖ وَجَعَلْنَاهُ هُدًى لِّبَنِي إِسْرَائِيلَ
- Walaqad atayna moosa alkitaba fala takun fee miryatin min liqaihi wajaAAalnahu hudan libanee israeela (Ⅰ)
- Nous avons effectivement donné l’Écriture à Moïse que tu auras à rencontrer. N’aie aucun doute à ce sujet ! Et Nous en avons fait une bonne direction pour les fils d’Israël. (Ⅱ)
- En effet, Nous donnâmes l’Ecriture à Moïse, n’aie aucun doute au sujet de sa rencontre [et qu’il reçut effectivement les versets]. Et Nous en fîmes un guide pour les enfants de Jacob. (Ⅲ)
- ولقد آتينا موسى الكتاب فلا تكن في مرية من لقائه وجعلناه هدى لبني إسرائيل (Ⅳ)
- وَلَقَد ءاتَينا موسَى الكِتٰبَ فَلا تَكُن فى مِريَةٍ مِن لِقائِهِ ۖ وَجَعَلنٰهُ هُدًى لِبَنى إِسرٰءيلَ (Ⅴ)
- Nous avons envoyé le Livre à Moïse. Ne sois pas tenté par le doute au sujet de cette rencontre. Nous avons fait de son Livre une bonne direction pour les fils d’Israël. (Ⅵ)
- Oui, Nous avons donné à Moïse l’Écriture —ne conçois pas le moindre doute sur sa rencontre — et Nous en fîmes guidance pour les Fils d’Israël (Ⅶ)
- Certes, Nous avons donné l’Écriture à Moïse Ne sois donc pas en doute de Le rencontrer. et Nous en avons fait une Direction pour les Fils d’Israël. (Ⅷ)
32. 24  
وَجَعَلْنَا مِنْهُمْ أَئِمَّةً يَهْدُونَ بِأَمْرِنَا لَمَّا صَبَرُوا ۖ وَكَانُوا بِآيَاتِنَا يُوقِنُونَ
- WajaAAalna minhum aimmatan yahdoona biamrina lamma sabaroo wakanoo biayatina yooqinoona (Ⅰ)
- Nous avons élevé certains d’entre eux au rang de chefs spirituels, pour les diriger suivant Nos ordres, aussi longtemps qu’ils se sont montrés persévérants et fermement convaincus de Nos signes. (Ⅱ)
- D’eux, Nous choisîmes des guides qui dirigeaient sur Notre ordre aussi longtemps qu’ils patientaient [sur Notre chemin] et croyaient fermement en Nos signes [et en Notre enseignement. Mais les impies du peuple étaient rebelles et criminels]. (Ⅲ)
- وجعلنا منهم أئمة يهدون بأمرنا لما صبروا وكانوا بآياتنا يوقنون (Ⅳ)
- وَجَعَلنا مِنهُم أَئِمَّةً يَهدونَ بِأَمرِنا لَمّا صَبَروا ۖ وَكانوا بِـٔايٰتِنا يوقِنونَ (Ⅴ)
- Nous avons envoyé parmi eux des guides pour les diriger dans le sens de Nos décrets. Ils étaient constants et se sont montrés convaincus par Nos signes. (Ⅵ)
- parmi eux Nous constituâmes des chefs de file pour les guider à Notre ordre, parce qu’ils étaient patients et avaient la certitude de Nos signes (Ⅶ)
- Nous avons mis des imam issus d’eux, qui les dirigent sur Notre ordre, en prix de ce qu’ils ont été constants et ont été convaincus de Nos signes. (Ⅷ)
32. 25  
إِنَّ رَبَّكَ هُوَ يَفْصِلُ بَيْنَهُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ فِيمَا كَانُوا فِيهِ يَخْتَلِفُونَ
- Inna rabbaka huwa yafsilu baynahum yawma alqiyamati feema kanoo feehi yakhtalifoona (Ⅰ)
- Certes, ton Seigneur les départagera, le Jour de la Résurrection, au sujet de leurs divergences. (Ⅱ)
- Ton Seigneur, c’est Lui qui tranchera entre eux, le Jour de la résurrection, ce sur quoi ils se querellaient. (Ⅲ)
- إن ربك هو يفصل بينهم يوم القيامة فيما كانوا فيه يختلفون (Ⅳ)
- إِنَّ رَبَّكَ هُوَ يَفصِلُ بَينَهُم يَومَ القِيٰمَةِ فيما كانوا فيهِ يَختَلِفونَ (Ⅴ)
- C’est ton Seigneur qui distinguera, au jour de la résurrection, ce sur quoi ils étaient en opposition. (Ⅵ)
- — C’est Dieu qui, au Jour de la résurrection, tranchera entre eux sur l’objet de leur différend. (Ⅶ)
- Ton Seigneur décidera entre eux, au Jour de la Résurrection, de ce sur quoi ils s’opposent. (Ⅷ)
32. 26  
أَوَلَمْ يَهْدِ لَهُمْ كَمْ أَهْلَكْنَا مِن قَبْلِهِم مِّنَ الْقُرُونِ يَمْشُونَ فِي مَسَاكِنِهِمْ ۚ إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَآيَاتٍ ۖ أَفَلَا يَسْمَعُونَ
- Awalam yahdi lahum kam ahlakna min qablihim mina alqurooni yamshoona fee masakinihim inna fee thalika laayatin afala yasmaAAoona (Ⅰ)
- N’est-ce pas une indication suffisante pour eux que Nous ayons anéanti avant eux tant de générations dont leurs pieds foulent aujourd’hui les anciennes demeures ? N’y a-t-il pas en cela des preuves évidentes ? Ne peuvent-ils pas en saisir le sens ? (Ⅱ)
- Eh quoi, ne leur a-t-il pas servi de guide de voir qu’avant eux Nous avons fait périr tant de générations [et individus transgresseurs] dans les demeures desquelles ils marchent [maintenant] ? Il y a en cela des signes. N’entendent-ils pas ? (Ⅲ)
- أولم يهد لهم كم أهلكنا من قبلهم من القرون يمشون في مساكنهم إن في ذلك لآيات أفلا يسمعون (Ⅳ)
- أَوَلَم يَهدِ لَهُم كَم أَهلَكنا مِن قَبلِهِم مِنَ القُرونِ يَمشونَ فى مَسٰكِنِهِم ۚ إِنَّ فى ذٰلِكَ لَءايٰتٍ ۖ أَفَلا يَسمَعونَ (Ⅴ)
- N’est-ce pas là un avertissement suffisant ? Le fait que Nous ayons détruit avant eux un si grand nombre de générations, dont ils foulent les maisons, en guise de signes qui ne trompent pas. Ne l’entendent-ils pas ? (Ⅵ)
- — ... Ou ne trouveraient-ils pas guidance dans le fait que Nous ayons détruit avant eux tant de générations qui foulaient leur site ? — En cela réside un signe. N’entendent-ils donc pas ? (Ⅶ)
- Eh quoi ! n’est-ce point une Direction pour eux que l’anéantissement, par Nous, de tant de générations antérieures dont ils foulent les demeures ! En vérité, en cela sont certes des signes. Eh quoi ! n’entendront-ils point ? (Ⅷ)
32. 27  
أَوَلَمْ يَرَوْا أَنَّا نَسُوقُ الْمَاءَ إِلَى الْأَرْضِ الْجُرُزِ فَنُخْرِجُ بِهِ زَرْعًا تَأْكُلُ مِنْهُ أَنْعَامُهُمْ وَأَنفُسُهُمْ ۖ أَفَلَا يُبْصِرُونَ
- Awalam yaraw anna nasooqu almaa ila alardi aljuruzi fanukhriju bihi zarAAan takulu minhu anAAamuhum waanfusuhum afala yubsiroona (Ⅰ)
- Ne voient-ils pas que Nous dirigeons vers les terres arides la pluie, par laquelle Nous faisons germer les céréales dont se nourrissent leurs troupeaux et dont ils se nourrissent eux-mêmes ? Ne le voient-ils pas ? (Ⅱ)
- Eh quoi, n’ont-ils pas vue que Nous poussons l’eau vers la terre aride et par laquelle Nous faisons surgir une culture dont se nourrissent leurs bestiaux et eux-mêmes ? Ne voient-ils pas ? (Ⅲ)
- أولم يروا أنا نسوق الماء إلى الأرض الجرز فنخرج به زرعا تأكل منه أنعامهم وأنفسهم أفلا يبصرون (Ⅳ)
- أَوَلَم يَرَوا أَنّا نَسوقُ الماءَ إِلَى الأَرضِ الجُرُزِ فَنُخرِجُ بِهِ زَرعًا تَأكُلُ مِنهُ أَنعٰمُهُم وَأَنفُسُهُم ۖ أَفَلا يُبصِرونَ (Ⅴ)
- Ne voient-ils pas aussi que Nous conduisont l’eau à la terre qui en manque et que Nous faisons germer en elle du blé qui nourrira les troupeaux ? Ne le voient-ils pas ? (Ⅵ)
- — Ou ne voient-ils pas que Nous amenons l’eau à la terre nue et en faisons sortir des grains pour qu’ils en mangent, eux et leur bétail ? — Ne voient-ils donc pas clair ? (Ⅶ)
- Eh quoi ! n’ont-ils pas vu que Nous précipitons l’eau vers la terre aride et que, par elle, Nous faisons sortir des céréales dont ils mangent ainsi que leurs troupeaux ? Eh quoi ! ne seront-ils pas clairvoyants ? (Ⅷ)
32. 28  
وَيَقُولُونَ مَتَىٰ هَٰذَا الْفَتْحُ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ
- Wayaqooloona mata hatha alfathu in kuntum sadiqeena (Ⅰ)
- Et ils disent : « Quand donc viendra cette victoire, si vous êtes sincères ? » (Ⅱ)
- Et ils disent : « A quand cette victoire [des croyants] si vous dites vrai ? » (Ⅲ)
- ويقولون متى هذا الفتح إن كنتم صادقين (Ⅳ)
- وَيَقولونَ مَتىٰ هٰذَا الفَتحُ إِن كُنتُم صٰدِقينَ (Ⅴ)
- Ils disent : À quand la victoire, si vraiment vous êtes véridiques ? (Ⅵ)
- — Ils ont beau dire : « Pour quand le triomphe, si vous êtes véridiques ? » (Ⅶ)
- Ils demandent : « Quand ce Succès (fatḥ), si vous êtes sincères ? » (Ⅷ)
32. 29  
قُلْ يَوْمَ الْفَتْحِ لَا يَنفَعُ الَّذِينَ كَفَرُوا إِيمَانُهُمْ وَلَا هُمْ يُنظَرُونَ
- Qul yawma alfathi la yanfaAAu allatheena kafaroo eemanuhum wala hum yuntharoona (Ⅰ)
- Dis-leur : « Le jour de la victoire, il ne servira à rien aux négateurs de se convertir, et plus aucun délai ne leur sera accordé. » (Ⅱ)
- Dis : « Le Jour de la victoire, les impies [injustes,...] ne profiteront nullement de leur propre [geste d’embrasser la] croyance. Et aucun délai ne leur sera accordé ». (Ⅲ)
- قل يوم الفتح لا ينفع الذين كفروا إيمانهم ولا هم ينظرون (Ⅳ)
- قُل يَومَ الفَتحِ لا يَنفَعُ الَّذينَ كَفَروا إيمٰنُهُم وَلا هُم يُنظَرونَ (Ⅴ)
- Réponds : Le jour de la victoire ne servira en rien ceux qui n’ont pas cru, d’autant qu’aucun répit ne leur sera accordé. (Ⅵ)
- dis : « Au jour du triomphe, pour les dénégateurs il ne sera plus temps de croire, non plus qu’ils n’obtiendront sursis » (Ⅶ)
- Réponds : « Au jour du Succès (fatḥ), la foi de ceux qui auront été infidèles sera sans utilité et il ne leur sera pas donné d’attendre. » (Ⅷ)
32. 30  
فَأَعْرِضْ عَنْهُمْ وَانتَظِرْ إِنَّهُم مُّنتَظِرُونَ
- FaaAArid AAanhum waintathir innahum muntathiroona (Ⅰ)
- Éloigne-toi de ces impies et attends ! Car eux aussi sont dans l’expectative. (Ⅱ)
- Détourne-toi d’eux et attends. Ils attendent aussi. (Ⅲ)
- فأعرض عنهم وانتظر إنهم منتظرون (Ⅳ)
- فَأَعرِض عَنهُم وَانتَظِر إِنَّهُم مُنتَظِرونَ (Ⅴ)
- Évite-les autant que possible et attends, ils attendront aussi. (Ⅵ)
- écarte-toi d’eux. Attends : ils attendent aussi. (Ⅶ)
- Écarte-toi d’eux et attends ! Eux [aussi] sont dans l’attente. (Ⅷ)


Page: 1

32 







Home