Ya sin..
>  
84 Verses | Page 1 / 2
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


36. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
36. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ يس
- Yaseen (Ⅰ)
- Yâ - Sîn. (Ⅱ)
- Yâ-Sîn (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم يس (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ يس (Ⅴ)
- Ya. Sin. (Ⅵ)
- Yâsîn (Ⅶ)
- Y. S. (Ⅷ)
36. 2  
وَالْقُرْآنِ الْحَكِيمِ
- Waalqurani alhakeemi (Ⅰ)
- Par le Coran plein de sagesse ! (Ⅱ)
- Par le Coran plein de sagesse. (Ⅲ)
- والقرآن الحكيم (Ⅳ)
- وَالقُرءانِ الحَكيمِ (Ⅴ)
- Par le Coran, [le Livre] de sagesse. (Ⅵ)
- Par le Coran de sagesse… (Ⅶ)
- Par la Prédication sage, (Ⅷ)
36. 3  
إِنَّكَ لَمِنَ الْمُرْسَلِينَ
- Innaka lamina almursaleena (Ⅰ)
- En vérité, tu es du nombre des messagers, (Ⅱ)
- Tu es du nombre des Prophètes, (Ⅲ)
- إنك لمن المرسلين (Ⅳ)
- إِنَّكَ لَمِنَ المُرسَلينَ (Ⅴ)
- Tu fais certes partie des envoyés ! (Ⅵ)
- assurément tu es au nombre des envoyés (Ⅶ)
- en vérité [, Prophète !], tu es certes parmi ceux envoyés, (Ⅷ)
36. 4  
عَلَىٰ صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ
- AAala siratin mustaqeemin (Ⅰ)
- bien engagé dans la voie de la droiture ! (Ⅱ)
- sur une voie parfaitement juste. (Ⅲ)
- على صراط مستقيم (Ⅳ)
- عَلىٰ صِرٰطٍ مُستَقيمٍ (Ⅴ)
- Sur le chemin droit. (Ⅵ)
- sur une voie de rectitude (Ⅶ)
- selon une Voie Droite, (Ⅷ)
36. 5  
تَنزِيلَ الْعَزِيزِ الرَّحِيمِ
- Tanzeela alAAazeezi alrraheemi (Ⅰ)
- C’est une révélation du Tout-Puissant, du Tout-Miséricordieux, (Ⅱ)
- [Le Coran] est une descente (une révélation) [venant] de [DIEU] Puissant et Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- تنزيل العزيز الرحيم (Ⅳ)
- تَنزيلَ العَزيزِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Révélation de la part du Puissant, du Miséricordieux. (Ⅵ)
- ... descente de par le Tout-Puissant, le Miséricordieux (Ⅶ)
- révélation du Puissant miséricordieux !, (Ⅷ)
36. 6  
لِتُنذِرَ قَوْمًا مَّا أُنذِرَ آبَاؤُهُمْ فَهُمْ غَافِلُونَ
- Litunthira qawman ma onthira abaohum fahum ghafiloona (Ⅰ)
- afin que tu avertisses un peuple dont les ancêtres n’ont pas été avertis et qui, de ce fait, vivent dans l’insouciance. (Ⅱ)
- Pour que tu avertisses (tu appelles les hommes à DIEU) ceux dont les pères n’ont pas été [directement] avertis et qui [de ce fait] sont insouciants (inattentifs). (Ⅲ)
- لتنذر قوما ما أنذر آباؤهم فهم غافلون (Ⅳ)
- لِتُنذِرَ قَومًا ما أُنذِرَ ءاباؤُهُم فَهُم غٰفِلونَ (Ⅴ)
- De façon à avertir un peuple dont les ancêtres n’ont pas été mis en garde et est de ce fait inattentif. (Ⅵ)
- pour que tu donnes l’alarme à un peuple aux ancêtres duquel elle n’a pas été donnée : d’où son indifférence. (Ⅶ)
- pour avertir un peuple dont les ancêtres n’ont pas été avertis, en sorte qu’ils sont insouciants [du Jugement Dernier] ! (Ⅷ)
36. 7  
لَقَدْ حَقَّ الْقَوْلُ عَلَىٰ أَكْثَرِهِمْ فَهُمْ لَا يُؤْمِنُونَ
- Laqad haqqa alqawlu AAala aktharihim fahum la yuminoona (Ⅰ)
- La sentence prononcée contre la plupart d’entre eux s’est déjà réalisée : ils ne croiront pas. (Ⅱ)
- La parole (la sentence) [prononcée] contre la plupart d’entre eux s’est justifiée : ils ne croiront pas [à cause de leurs injustices obstinées]. (Ⅲ)
- لقد حق القول على أكثرهم فهم لا يؤمنون (Ⅳ)
- لَقَد حَقَّ القَولُ عَلىٰ أَكثَرِهِم فَهُم لا يُؤمِنونَ (Ⅴ)
- Cela est vrai pour la plupart d’entre eux. Ils ne croiront pas ! (Ⅵ)
- Certes la parole pèse, inéluctable, sur la plupart d’entre eux, obstinés dans l’incroyance (Ⅶ)
- Certes, s’est accomplie la Parole contre la plupart d’entre eux et pourtant ils ne croient point. (Ⅷ)
36. 8  
إِنَّا جَعَلْنَا فِي أَعْنَاقِهِمْ أَغْلَالًا فَهِيَ إِلَى الْأَذْقَانِ فَهُم مُّقْمَحُونَ
- Inna jaAAalna fee aAAnaqihim aghlalan fahiya ila alathqani fahum muqmahoona (Ⅰ)
- Nous avons mis à leurs cous des carcans qui leur arrivent jusqu’aux mentons, les rendant incapables de mouvoir leurs têtes ; (Ⅱ)
- Nous mettons le carcan (le résultat de leurs actions corruptrices), à leur cou, qui arrive jusqu’au menton, les voilà têtes dressées. (Ⅲ)
- إنا جعلنا في أعناقهم أغلالا فهي إلى الأذقان فهم مقمحون (Ⅳ)
- إِنّا جَعَلنا فى أَعنٰقِهِم أَغلٰلًا فَهِىَ إِلَى الأَذقانِ فَهُم مُقمَحونَ (Ⅴ)
- Nous avons placé à leur cou, et jusqu’au menton, des chaînes pour les entraver. (Ⅵ)
- c’est Nous qui avons mis à leur col des chaînes qui leur montent au menton : cols raidis, tête baissée, tels des chameaux assoiffés (Ⅶ)
- Nous avons mis à leur cou des chaînes jusqu’à leur menton, en sorte qu’ils vont la tête immobile. (Ⅷ)
36. 9  
وَجَعَلْنَا مِن بَيْنِ أَيْدِيهِمْ سَدًّا وَمِنْ خَلْفِهِمْ سَدًّا فَأَغْشَيْنَاهُمْ فَهُمْ لَا يُبْصِرُونَ
- WajaAAalna min bayni aydeehim saddan wamin khalfihim saddan faaghshaynahum fahum la yubsiroona (Ⅰ)
- Nous leur avons barré les voies par-devant et par-derrière et Nous leur avons bandé les yeux, au point qu’ils ne peuvent plus rien voir. (Ⅱ)
- Nous plaçons une barrière devant eux et une barrière derrière eux et recouvrons [leurs yeux], ils ne peuvent plus voir (à cause de leur obstination dans l’injustice). (Ⅲ)
- وجعلنا من بين أيديهم سدا ومن خلفهم سدا فأغشيناهم فهم لا يبصرون (Ⅳ)
- وَجَعَلنا مِن بَينِ أَيديهِم سَدًّا وَمِن خَلفِهِم سَدًّا فَأَغشَينٰهُم فَهُم لا يُبصِرونَ (Ⅴ)
- Nous avons placé autour d’eux des barrières, à l’avant et à l’arrière, afin de les serrer et qu’ils ne puissent pas voir. (Ⅵ)
- Nous qui avons posé une barrière devant eux, derrière eux une autre barrière, et les occultons de sorte qu’ils ne distinguent plus rien (Ⅶ)
- Nous avons mis devant eux une barrière et derrière eux une barrière et Nous les avons entourés de sorte qu’ils ne voient point. (Ⅷ)
36. 10  
وَسَوَاءٌ عَلَيْهِمْ أَأَنذَرْتَهُمْ أَمْ لَمْ تُنذِرْهُمْ لَا يُؤْمِنُونَ
- Wasawaon AAalayhim aanthartahum am lam tunthirhum la yuminoona (Ⅰ)
- Il leur est donc égal que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas. Ils sont réfractaires à toute croyance. (Ⅱ)
- Que tu les avertisses (invites à DIEU) ou que tu ne les avertisses pas, c’est pareil pour eux, ils ne croiront pas. (Ⅲ)
- وسواء عليهم أأنذرتهم أم لم تنذرهم لا يؤمنون (Ⅳ)
- وَسَواءٌ عَلَيهِم ءَأَنذَرتَهُم أَم لَم تُنذِرهُم لا يُؤمِنونَ (Ⅴ)
- Cela leur est égal : que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas, ils ne croiront pas. (Ⅵ)
- même effet sur eux que tu leur donnes l’alarme ou non : pas davantage ils ne croiront. (Ⅶ)
- Égal est pour eux que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses point : ils ne croient pas. (Ⅷ)
36. 11  
إِنَّمَا تُنذِرُ مَنِ اتَّبَعَ الذِّكْرَ وَخَشِيَ الرَّحْمَٰنَ بِالْغَيْبِ ۖ فَبَشِّرْهُ بِمَغْفِرَةٍ وَأَجْرٍ كَرِيمٍ
- Innama tunthiru mani ittabaAAa alththikra wakhashiya alrrahmana bialghaybi fabashshirhu bimaghfiratin waajrin kareemin (Ⅰ)
- Adresse-toi plutôt à celui qui suit le rappel du Coran et redoute le Miséricordieux dans Son mystère. À celui-là annonce le pardon et une généreuse récompense ! (Ⅱ)
- Tu avertis celui (l’homme sincère) qui suit le rappel [divin] et craint révérenciellement, dans le secret [de son cœur], le [DIEU] Miséricordieux. Annonces-lui le pardon et un généreux salaire. (Ⅲ)
- إنما تنذر من اتبع الذكر وخشي الرحمن بالغيب فبشره بمغفرة وأجر كريم (Ⅳ)
- إِنَّما تُنذِرُ مَنِ اتَّبَعَ الذِّكرَ وَخَشِىَ الرَّحمٰنَ بِالغَيبِ ۖ فَبَشِّرهُ بِمَغفِرَةٍ وَأَجرٍ كَريمٍ (Ⅴ)
- Avertis seulement celui qui respecte le rappel et qui craint le Miséricordieux dans son mystère. À celui-là, tu annonceras le pardon et la belle récompense. (Ⅵ)
- Tu ne donnes l’alarme qu’au sectateur du Rappel, au craignant du Miséricordieux dans le mystère : à celui-là porte la bonne nouvelle d’un pardon, d’une généreuse rétribution. (Ⅶ)
- Tu peux seulement avertir celui qui suit l’Édification et craint le Bienfaiteur à cause de l’inconnaissable. Annonce-lui donc pardon et salaire généreux ! (Ⅷ)
36. 12  
إِنَّا نَحْنُ نُحْيِي الْمَوْتَىٰ وَنَكْتُبُ مَا قَدَّمُوا وَآثَارَهُمْ ۚ وَكُلَّ شَيْءٍ أَحْصَيْنَاهُ فِي إِمَامٍ مُّبِينٍ
- Inna nahnu nuhyee almawta wanaktubu ma qaddamoo waatharahum wakulla shayin ahsaynahu fee imamin mubeenin (Ⅰ)
- En vérité, c’est Nous qui ressuscitons les morts ; c’est Nous qui faisons enregistrer leurs actes et les suites, bonnes ou mauvaises, qui en découlent. En fait, tout est recensé par Nous dans un Livre d’une clarté limpide. (Ⅱ)
- Nous donnons la vie aux morts. Nous avons enregistré ce qu’ils ont fait et les traces qu’ils ont laissées (les conséquences de leurs actes, les effets posthumes). Nous avons dénombré [et consigné] toute chose dans un registre [guide] explicite. (Ⅲ)
- إنا نحن نحيي الموتى ونكتب ما قدموا وآثارهم وكل شيء أحصيناه في إمام مبين (Ⅳ)
- إِنّا نَحنُ نُحىِ المَوتىٰ وَنَكتُبُ ما قَدَّموا وَءاثٰرَهُم ۚ وَكُلَّ شَيءٍ أَحصَينٰهُ فى إِمامٍ مُبينٍ (Ⅴ)
- C’est Nous qui ressuscitons les morts. Nous consignons ce qu’ils ont fait préalablement. Le décompte de toutes ces actions sera porté dans un Livre clair. (Ⅵ)
- C’est Nous qui ressuscitons les morts, inscrivons leurs avances aussi bien que leurs traces, et toute chose dénombrons sur un Original explicite. (Ⅶ)
- C’est Nous qui ressuscitons les Morts et écrivons ce qu’ils ont produit en leur vie et après eux. Toute chose est par Nous dénombrée dans un archétype explicite. (Ⅷ)
36. 13  
وَاضْرِبْ لَهُم مَّثَلًا أَصْحَابَ الْقَرْيَةِ إِذْ جَاءَهَا الْمُرْسَلُونَ
- Waidrib lahum mathalan ashaba alqaryati ith jaaha almursaloona (Ⅰ)
- Propose-leur comme exemple les habitants de cette cité, auxquels furent dépêchés des prophètes. (Ⅱ)
- Donne-leur l’exemple des habitants [impies et injustes obstinés] de la cité quand lui vinrent les envoyés (messagers). (Ⅲ)
- واضرب لهم مثلا أصحاب القرية إذ جاءها المرسلون (Ⅳ)
- وَاضرِب لَهُم مَثَلًا أَصحٰبَ القَريَةِ إِذ جاءَهَا المُرسَلونَ (Ⅴ)
- Expose-leur, en exemple, la cité qui devait recevoir Nos envoyés. (Ⅵ)
- Applique-leur la semblance des gens de la cité, quand vinrent à elle les envoyés (Ⅶ)
- Cite-leur la parabole des habitants de la Cité quand les Envoyés vinrent à eux, (Ⅷ)
36. 14  
إِذْ أَرْسَلْنَا إِلَيْهِمُ اثْنَيْنِ فَكَذَّبُوهُمَا فَعَزَّزْنَا بِثَالِثٍ فَقَالُوا إِنَّا إِلَيْكُم مُّرْسَلُونَ
- Ith arsalna ilayhimu ithnayni fakaththaboohuma faAAazzazna bithalithin faqaloo inna ilaykum mursaloona (Ⅰ)
- Nous leur en envoyâmes d’abord deux, mais ils les traitèrent d’imposteurs. Nous les renforçâmes alors par un troisième. Et tous les trois leur dirent : « Nous sommes envoyés vers vous ! » (Ⅱ)
- Quand Nous leur envoyâmes deux [messagers], [les habitants impies] les traitèrent de menteurs. Nous aidâmes [Nos deux messagers] d’un troisième, et [les trois] dirent : « Nous sommes envoyés vers vous ». (Ⅲ)
- إذ أرسلنا إليهم اثنين فكذبوهما فعززنا بثالث فقالوا إنا إليكم مرسلون (Ⅳ)
- إِذ أَرسَلنا إِلَيهِمُ اثنَينِ فَكَذَّبوهُما فَعَزَّزنا بِثالِثٍ فَقالوا إِنّا إِلَيكُم مُرسَلونَ (Ⅴ)
- Lorsque Nous leur en envoyâmes deux, ils les traitèrent de menteurs. Nous renforçâmes la délégation d’un troisième : Nous avons été envoyés vers vous ! (Ⅵ)
- Nous leur en envoyâmes deux, qu’ils démentirent, alors Nous les confortâmes d’un troisième, et ils dirent : « Vers vous nous sommes envoyés ». (Ⅶ)
- quand Nous leur envoyâmes deux [Apôtres] et qu’ils les traitèrent d’imposteurs et que Nous les renforçâmes d’un troisième et qu’ils dirent : « Nous sommes vers vous envoyés. » (Ⅷ)
36. 15  
قَالُوا مَا أَنتُمْ إِلَّا بَشَرٌ مِّثْلُنَا وَمَا أَنزَلَ الرَّحْمَٰنُ مِن شَيْءٍ إِنْ أَنتُمْ إِلَّا تَكْذِبُونَ
- Qaloo ma antum illa basharun mithluna wama anzala alrrahmanu min shayin in antum illa takthiboona (Ⅰ)
- – « Vous n’êtes que des mortels comme nous, s’écrièrent les gens de la cité. Le Miséricordieux n’a rien révélé. Vous n’êtes que des menteurs ! » (Ⅱ)
- [Les impies, etc.] dirent : « Vous n’êtes que des hommes comme nous. Le [DIEU] Miséricordieux n’a rien descendu (révélé), vous ne faites que mentir ». (Ⅲ)
- قالوا ما أنتم إلا بشر مثلنا وما أنزل الرحمن من شيء إن أنتم إلا تكذبون (Ⅳ)
- قالوا ما أَنتُم إِلّا بَشَرٌ مِثلُنا وَما أَنزَلَ الرَّحمٰنُ مِن شَيءٍ إِن أَنتُم إِلّا تَكذِبونَ (Ⅴ)
- Vous n’êtes que des humains comme nous, leur dirent-ils, car le Miséricordieux n’a rien révélé du tout. Vous n’êtes que des imposteurs. (Ⅵ)
- — « Vous n’êtes, dirent les autres, que des hommes comme nous. Le Tout miséricorde n’a fait descendre rien du tout. Vous ne dites là que mensonge » (Ⅶ)
- [Les citadins] dirent : « Vous êtes simplement des mortels comme nous, et le Bienfaiteur n’a absolument rien fait descendre [sur vous]. Vous, vous mentez seulement. (Ⅷ)
36. 16  
قَالُوا رَبُّنَا يَعْلَمُ إِنَّا إِلَيْكُمْ لَمُرْسَلُونَ
- Qaloo rabbuna yaAAlamu inna ilaykum lamursaloona (Ⅰ)
- – « Notre Seigneur, répliquèrent les prophètes, sait, Lui, que nous sommes envoyés vers vous. (Ⅱ)
- Ils dirent : « Notre Seigneur sait que nous sommes les Envoyés vers vous. (Ⅲ)
- قالوا ربنا يعلم إنا إليكم لمرسلون (Ⅳ)
- قالوا رَبُّنا يَعلَمُ إِنّا إِلَيكُم لَمُرسَلونَ (Ⅴ)
- Les envoyés dirent : Dieu nous est témoin ! Nous vous avons été envoyés ! (Ⅵ)
- ils dirent : « Notre Seigneur le sait bien, que nous sommes véritablement envoyés à vous (Ⅶ)
- — « Notre Seigneur sait », répondirent [les Apôtres], « que nous sommes certes envoyés vers vous (Ⅷ)
36. 17  
وَمَا عَلَيْنَا إِلَّا الْبَلَاغُ الْمُبِينُ
- Wama AAalayna illa albalaghu almubeenu (Ⅰ)
- Et notre mission consiste uniquement à transmettre en toute clarté le Message. » (Ⅱ)
- Et nous n’avons qu’à transmettre clairement [le message divin] ». (Ⅲ)
- وما علينا إلا البلاغ المبين (Ⅳ)
- وَما عَلَينا إِلَّا البَلٰغُ المُبينُ (Ⅴ)
- Et notre vocation, c’est de vous transmettre la parole la plus évidente. (Ⅵ)
- mais seule nous incombe la communication explicite » (Ⅶ)
- et [que] nous sommes chargés de la Communication explicite. » (Ⅷ)
36. 18  
قَالُوا إِنَّا تَطَيَّرْنَا بِكُمْ ۖ لَئِن لَّمْ تَنتَهُوا لَنَرْجُمَنَّكُمْ وَلَيَمَسَّنَّكُم مِّنَّا عَذَابٌ أَلِيمٌ
- Qaloo inna tatayyarna bikum lain lam tantahoo lanarjumannakum walayamassannakum minna AAathabun aleemun (Ⅰ)
- – « Votre venue, reprirent les gens de la cité, nous fait augurer un mauvais présage ! Si vous ne cessez pas vos prêches, nous vous lapiderons et vous ferons subir un affreux supplice. » (Ⅱ)
- [Les gens de cœur malsain et injustes] dirent : « Nous voyons en vous un mauvais présage. Si vous ne cessez pas [vos sermons], nous vous lapiderons, et un douloureux tourment vous frappera de notre part ! » (Ⅲ)
- قالوا إنا تطيرنا بكم لئن لم تنتهوا لنرجمنكم وليمسنكم منا عذاب أليم (Ⅳ)
- قالوا إِنّا تَطَيَّرنا بِكُم ۖ لَئِن لَم تَنتَهوا لَنَرجُمَنَّكُم وَلَيَمَسَّنَّكُم مِنّا عَذابٌ أَليمٌ (Ⅴ)
- Ils dirent : Nous pressentons un mauvais augure avec votre arrivée. Si vous ne cessez pas, nous vous lapiderons et vous subirez de notre part un châtiment cruel. (Ⅵ)
- les autres dirent : « Nous tirons de vous sinistre augure. Si vous n’en finissez pas, nous jurons de vous lapider, et de vous faire échoir un douloureux châtiment » (Ⅶ)
- — « Nous tirons [mauvais] augure de vous », répondirent [les Impies]. « Si vous ne finissez pas, certes, nous vous lapiderons et, de notre part, vous serez touchés par un tourment cruel. » (Ⅷ)
36. 19  
قَالُوا طَائِرُكُم مَّعَكُمْ ۚ أَئِن ذُكِّرْتُم ۚ بَلْ أَنتُمْ قَوْمٌ مُّسْرِفُونَ
- Qaloo tairukum maAAakum ain thukkirtum bal antum qawmun musrifoona (Ⅰ)
- – « S’il y a mauvais présage, répondirent les prophètes, il est en vous-mêmes. Est-il possible qu’un simple rappel vous irrite à ce point ? Vous êtes vraiment des gens portés à l’excès ! » (Ⅱ)
- [Les envoyés] dirent : « Le mauvais présage vient de vous-mêmes. Si on vous rappelle [c’est pour vous inviter à réfléchir]. Mais vous êtes des gens outranciers ». (Ⅲ)
- قالوا طائركم معكم أئن ذكرتم بل أنتم قوم مسرفون (Ⅳ)
- قالوا طٰئِرُكُم مَعَكُم ۚ أَئِن ذُكِّرتُم ۚ بَل أَنتُم قَومٌ مُسرِفونَ (Ⅴ)
- Ils rétorquèrent aussitôt : Vos augures sont en vous. Au moins si vous vous en souvenez… Mais vous êtes un peuple de pervers. (Ⅵ)
- ils dirent : « Votre sinistre augure ne tient qu’à vous-mêmes. Si seulement vous cédiez au Rappel ! Mais non ! vous êtes un peuple d’outrance ». (Ⅶ)
- [Les Envoyés] dirent : « Votre sort est avec vous ! Ah ! si vous étiez édifiés ! Mais vous êtes des gens impies (musrif). » (Ⅷ)
36. 20  
وَجَاءَ مِنْ أَقْصَى الْمَدِينَةِ رَجُلٌ يَسْعَىٰ قَالَ يَا قَوْمِ اتَّبِعُوا الْمُرْسَلِينَ
- Wajaa min aqsa almadeenati rajulun yasAAa qala ya qawmi ittabiAAoo almursaleena (Ⅰ)
- Sur ce, un homme accourut de l’autre bout de la ville et vint dire : « Ô mes concitoyens, écoutez ce que vous disent les prophètes ! (Ⅱ)
- Du bout de la ville un homme vint en toute hâte et dit : « Ô peuple, suivez les messagers [de DIEU]. (Ⅲ)
- وجاء من أقصى المدينة رجل يسعى قال يا قوم اتبعوا المرسلين (Ⅳ)
- وَجاءَ مِن أَقصَا المَدينَةِ رَجُلٌ يَسعىٰ قالَ يٰقَومِ اتَّبِعُوا المُرسَلينَ (Ⅴ)
- C’est alors que vint en courant un homme du plus loin de la ville qui leur dit : Ô mon peuple, suivez les envoyés ! (Ⅵ)
- Alors du fond de la ville accourut un homme : « O mon peuple, dit-il, suivez les envoyés ! (Ⅶ)
- Alors vint en courant, de l’extrémité de la ville, un homme qui dit : « O peuple ! suivez les Envoyés ! (Ⅷ)
36. 21  
اتَّبِعُوا مَن لَّا يَسْأَلُكُمْ أَجْرًا وَهُم مُّهْتَدُونَ
- IttabiAAoo man la yasalukum ajran wahum muhtadoona (Ⅰ)
- Suivez ceux qui ne vous réclament aucun salaire et qui sont sur le droit chemin ! (Ⅱ)
- Suivez-les, ils ne vous demandent nulle récompense et ils sont [bien] guidés. (Ⅲ)
- اتبعوا من لا يسألكم أجرا وهم مهتدون (Ⅳ)
- اتَّبِعوا مَن لا يَسـَٔلُكُم أَجرًا وَهُم مُهتَدونَ (Ⅴ)
- Suivez ceux qui ne vous demandent aucun salaire, car ils sont bien guidés. (Ⅵ)
- suivez ceux qui ne vous demandent nul salaire et bien se dirigent (Ⅶ)
- Suivez ceux qui ne vous réclament nul salaire [pour leur bonne parole] et qui sont dans la bonne direction ! (Ⅷ)
36. 22  
وَمَا لِيَ لَا أَعْبُدُ الَّذِي فَطَرَنِي وَإِلَيْهِ تُرْجَعُونَ
- Wama liya la aAAbudu allathee fataranee wailayhi turjaAAoona (Ⅰ)
- Pourquoi n’adorerais-je pas Celui qui m’a créé et vers qui votre retour est inéluctable ? (Ⅱ)
- Pourquoi n’adorerais-je pas Celui qui m’a créé ? Vous serez ramenés vers Lui [et tout le monde sera jugé]. (Ⅲ)
- وما لي لا أعبد الذي فطرني وإليه ترجعون (Ⅳ)
- وَما لِىَ لا أَعبُدُ الَّذى فَطَرَنى وَإِلَيهِ تُرجَعونَ (Ⅴ)
- Pourquoi n’adorerais-je pas Celui qui m’a créé, dès lors que c’est vers Lui que vous retournerez ? (Ⅵ)
- moi, quelle raison aurais-je de ne point adorer mon Créateur ? N’est-ce pas à Lui que de vous il sera fait retour ? (Ⅶ)
- Pourquoi n’adorerai-je pas Celui qui m’a créé et vers qui vous serez ramenés ? (Ⅷ)
36. 23  
أَأَتَّخِذُ مِن دُونِهِ آلِهَةً إِن يُرِدْنِ الرَّحْمَٰنُ بِضُرٍّ لَّا تُغْنِ عَنِّي شَفَاعَتُهُمْ شَيْئًا وَلَا يُنقِذُونِ
- Aattakhithu min doonihi alihatan in yuridni alrrahmanu bidurrin la tughni AAannee shafaAAatuhum shayan wala yunqithooni (Ⅰ)
- Dois-je prendre en dehors de Lui des divinités qui, si le Miséricordieux voulait me faire du mal, ne sauraient ni me soutenir ni assurer ma sauvegarde ? (Ⅱ)
- Prendrais-je, autres que Lui, des idoles [comme dieux] ? Si [DIEU] Miséricordieux [me] voulait de la souffrance, l’intercession [des idoles] ne me servirait à rien et [intrinsèquement] elles ne me sauveraient point. (Ⅲ)
- أأتخذ من دونه آلهة إن يردن الرحمن بضر لا تغن عني شفاعتهم شيئا ولا ينقذون (Ⅳ)
- ءَأَتَّخِذُ مِن دونِهِ ءالِهَةً إِن يُرِدنِ الرَّحمٰنُ بِضُرٍّ لا تُغنِ عَنّى شَفٰعَتُهُم شَيـًٔا وَلا يُنقِذونِ (Ⅴ)
- Vais-je prendre d’autres divinités qui seraient Ses rivales et que si le Miséricordieux décidait de me mettre aux fers, n’éprouveraient pour moi aucune pitié ni ne me sauveraient ? (Ⅵ)
- prendrais-je en Son lieu des dieux de qui, si le Tout miséricorde me voulait du mal, l’intercession ne me vaudrait rien, et qui ne pourraient me sauver ? (Ⅶ)
- Prendrai-je en dehors de Lui des divinités telles que si le Bienfaiteur me veut du mal, leur intercession ne servira à rien et [telles] qu’elles ne me sauveront pas ? (Ⅷ)
36. 24  
إِنِّي إِذًا لَّفِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ
- Innee ithan lafee dalalin mubeenin (Ⅰ)
- Si jamais j’agissais ainsi, je serais dans un égarement manifeste. (Ⅱ)
- Je serais alors en flagrant égarement. (Ⅲ)
- إني إذا لفي ضلال مبين (Ⅳ)
- إِنّى إِذًا لَفى ضَلٰلٍ مُبينٍ (Ⅴ)
- Ce faisant, je serais en effet dans un égarement préjudiciable !  (Ⅵ)
- ne serais-je pas, alors, dans l’erreur radicale ? (Ⅶ)
- [Si je faisais cela], je serais certes alors dans un égarement évident (Ⅷ)
36. 25  
إِنِّي آمَنتُ بِرَبِّكُمْ فَاسْمَعُونِ
- Innee amantu birabbikum faismaAAooni (Ⅰ)
- Certes, je crois en votre Seigneur, messagers, soyez-en témoins ! » (Ⅱ)
- [C’est pourquoi] je crois en votre Seigneur (le Créateur de l’univers). Ecoutez-moi ». (Ⅲ)
- إني آمنت بربكم فاسمعون (Ⅳ)
- إِنّى ءامَنتُ بِرَبِّكُم فَاسمَعونِ (Ⅴ)
- J’ai cru en votre Seigneur, écoutez-moi. (Ⅵ)
- Moi, je crois en votre Seigneur. Ecoutez-moi donc » (Ⅶ)
- [Envoyés !], je crois en votre Seigneur ! [Impies !], entendez-moi ! » (Ⅷ)
36. 26  
قِيلَ ادْخُلِ الْجَنَّةَ ۖ قَالَ يَا لَيْتَ قَوْمِي يَعْلَمُونَ
- Qeela odkhuli aljannata qala ya layta qawmee yaAAlamoona (Ⅰ)
- Et lapidé, l’homme s’entendit appeler : « Entre au Paradis ! », pendant que lui s’exclamait : « Ah, si mon peuple pouvait savoir (Ⅱ)
- [Alors,] il [lui] fut dit : « Entre au Paradis ». [Et] il dit : « Ah, si mon peuple savait (Ⅲ)
- قيل ادخل الجنة قال يا ليت قومي يعلمون (Ⅳ)
- قيلَ ادخُلِ الجَنَّةَ ۖ قالَ يٰلَيتَ قَومى يَعلَمونَ (Ⅴ)
- On lui dit : Entre au paradis. Il dit : Si au moins mon peuple savait… (Ⅵ)
- il lui fut dit : « Entre au Paradis ». Et lui : « Oh ! si mon peuple savait (Ⅶ)
- [On le fit périr] en disant : « Entre au Jardin [du Paradis] ! » et [mort], lui de s’écrier : « Plût au ciel que mon peuple sût (Ⅷ)
36. 27  
بِمَا غَفَرَ لِي رَبِّي وَجَعَلَنِي مِنَ الْمُكْرَمِينَ
- Bima ghafara lee rabbee wajaAAalanee mina almukrameena (Ⅰ)
- que mon Seigneur m’a pardonné et qu’Il m’a mis au rang de ceux qu’Il a honorés ! » (Ⅱ)
- que mon Seigneur m’a pardonné et m’a mis parmi ceux qui sont honorés ». (Ⅲ)
- بما غفر لي ربي وجعلني من المكرمين (Ⅳ)
- بِما غَفَرَ لى رَبّى وَجَعَلَنى مِنَ المُكرَمينَ (Ⅴ)
- …tout ce que mon Dieu m’a pardonné, ce qui fit de moi un élu honoré. (Ⅵ)
- ce que me pardonna mon Seigneur, en me mettant au nombre des gratifiés ! » (Ⅶ)
- que mon Seigneur m’a pardonné et qu’Il m’a mis parmi les Honorés » ! (Ⅷ)
36. 28  
۞ وَمَا أَنزَلْنَا عَلَىٰ قَوْمِهِ مِن بَعْدِهِ مِن جُندٍ مِّنَ السَّمَاءِ وَمَا كُنَّا مُنزِلِينَ
- Wama anzalna AAala qawmihi min baAAdihi min jundin mina alssamai wama kunna munzileena (Ⅰ)
- Mais, après sa mort, Nous n’expédiâmes contre son peuple aucune armée du Ciel. Et Nous n’étions nullement disposés à le faire. (Ⅱ)
- Nous ne fîmes descendre contre son peuple, après [sa mort], aucune armée du ciel, et Nous ne [la] faisons pas descendre (ce n’est pas Notre loi). (Ⅲ)
- وما أنزلنا على قومه من بعده من جند من السماء وما كنا منزلين (Ⅳ)
- ۞ وَما أَنزَلنا عَلىٰ قَومِهِ مِن بَعدِهِ مِن جُندٍ مِنَ السَّماءِ وَما كُنّا مُنزِلينَ (Ⅴ)
- Par la suite, Nous ne fîmes descendre du ciel aucune légion armée contre son peuple. Certes non, Nous ne le fîmes pas. (Ⅵ)
- Après lui Nous ne fîmes pas descendre sur son peuple une armée du ciel, pas plus que Nous n’avions à la faire descendre (Ⅶ)
- Après sa mort, Nous n’avons fait descendre contre son peuple aucune légion du ciel et Nous n’avons fait descendre [aucun fléau] : (Ⅷ)
36. 29  
إِن كَانَتْ إِلَّا صَيْحَةً وَاحِدَةً فَإِذَا هُمْ خَامِدُونَ
- In kanat illa sayhatan wahidatan faitha hum khamidoona (Ⅰ)
- Il a suffi d’un seul cri pour qu’ils fussent tous anéantis. (Ⅱ)
- Il [n’]y eut [qu’]un seul Cri et les voilà [les corrupteurs arrogants tout d’un coup] éteints. (Ⅲ)
- إن كانت إلا صيحة واحدة فإذا هم خامدون (Ⅳ)
- إِن كانَت إِلّا صَيحَةً وٰحِدَةً فَإِذا هُم خٰمِدونَ (Ⅴ)
- Ce ne fut qu’un seul cri, et les voilà anéantis. (Ⅵ)
- puisqu’il n’y eut qu’une clameur unique, et les voilà tombés en cendres. (Ⅶ)
- un seul cri et ils se trouvèrent sans vie ! (Ⅷ)
36. 30  
يَا حَسْرَةً عَلَى الْعِبَادِ ۚ مَا يَأْتِيهِم مِّن رَّسُولٍ إِلَّا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ
- Ya hasratan AAala alAAibadi ma yateehim min rasoolin illa kanoo bihi yastahzioona (Ⅰ)
- Hélas ! Combien est triste le destin des hommes ! Aucun prophète ne vient vers eux sans qu’ils le tournent en dérision ! (Ⅱ)
- Hélas pour ces hommes [impies, injustes, idolâtres, hypocrites, etc.] ! aucun Prophète ne s’est adressé à eux sans qu’ils le tournent en dérision ! (Ⅲ)
- يا حسرة على العباد ما يأتيهم من رسول إلا كانوا به يستهزئون (Ⅳ)
- يٰحَسرَةً عَلَى العِبادِ ۚ ما يَأتيهِم مِن رَسولٍ إِلّا كانوا بِهِ يَستَهزِءونَ (Ⅴ)
- Quelle tristesse pour les hommes ! Il suffit qu’un prophète leur soit envoyé pour qu’ils le tournent en dérision. (Ⅵ)
- Misère des adorateurs ! Aucun envoyé ne leur vient qu’ils ne le tournent en dérision ! (Ⅶ)
- O affliction sur les Serviteurs [de Dieu] ! Aucun Apôtre ne vient à eux qu’ils ne se raillent de lui. N’ont-ils pas vu combien Nous avons fait périr de générations, avant eux ? (Ⅷ)
36. 31  
أَلَمْ يَرَوْا كَمْ أَهْلَكْنَا قَبْلَهُم مِّنَ الْقُرُونِ أَنَّهُمْ إِلَيْهِمْ لَا يَرْجِعُونَ
- Alam yaraw kam ahlakna qablahum mina alqurooni annahum ilayhim la yarjiAAoona (Ⅰ)
- Ne voient-ils pas combien de générations Nous avons anéanties avant eux et qui ne sont plus jamais revenues, (Ⅱ)
- [Les impies obstinés] ne voient-ils pas combien de générations [semblables à eux] avons-Nous fait périr avant eux [à cause de leur impiété]. Ils ne reviendront plus [sur terre] parmi eux. (Ⅲ)
- ألم يروا كم أهلكنا قبلهم من القرون أنهم إليهم لا يرجعون (Ⅳ)
- أَلَم يَرَوا كَم أَهلَكنا قَبلَهُم مِنَ القُرونِ أَنَّهُم إِلَيهِم لا يَرجِعونَ (Ⅴ)
- N’ont-ils pas vu combien Nous avons anéanti de générations avant eux, et qui jamais ne sont revenues ? (Ⅵ)
- ne voient-ils pas combien Nous avons avant eux détruit de générations, qui parmi eux jamais ne reviendront (Ⅶ)
- Ce n’est point vers leurs Faux Dieux qu’ils reviendront, (Ⅷ)
36. 32  
وَإِن كُلٌّ لَّمَّا جَمِيعٌ لَّدَيْنَا مُحْضَرُونَ
- Wain kullun lamma jameeAAun ladayna muhdaroona (Ⅰ)
- alors que toutes, sans exception, comparaîtront devant Nous ? (Ⅱ)
- Et tous comparaîtront [le Jour de la résurrection] devant Nous [et seront jugés]. (Ⅲ)
- وإن كل لما جميع لدينا محضرون (Ⅳ)
- وَإِن كُلٌّ لَمّا جَميعٌ لَدَينا مُحضَرونَ (Ⅴ)
- Mais tous comparaîtront devant Nous. (Ⅵ)
- bien que tous ensemble par devant Nous soient tenus à comparution ?... (Ⅶ)
- mais tous ensemble ils Nous seront certes présentés ! (Ⅷ)
36. 33  
وَآيَةٌ لَّهُمُ الْأَرْضُ الْمَيْتَةُ أَحْيَيْنَاهَا وَأَخْرَجْنَا مِنْهَا حَبًّا فَمِنْهُ يَأْكُلُونَ
- Waayatun lahumu alardu almaytatu ahyaynaha waakhrajna minha habban faminhu yakuloona (Ⅰ)
- N’y a-t-il pas un signe pour eux dans la terre morte que Nous faisons revivre, et de laquelle Nous tirons des grains dont ils se nourrissent ? (Ⅱ)
- Un signe pour eux [qui permet de conclure à l’existence de DIEU] est que Nous avons fait revivre la terre morte (inerte) et en sortir les grains qu’ils mangent. (Ⅲ)
- وآية لهم الأرض الميتة أحييناها وأخرجنا منها حبا فمنه يأكلون (Ⅳ)
- وَءايَةٌ لَهُمُ الأَرضُ المَيتَةُ أَحيَينٰها وَأَخرَجنا مِنها حَبًّا فَمِنهُ يَأكُلونَ (Ⅴ)
- Un signe probant pour eux est cette terre morte que Nous faisons revivre et dont Nous faisons sortir des matières vivantes, où ils trouveront leur subsistance. (Ⅵ)
- Encore un signe pour eux : la terre morte, Nous la faisons revivre, Nous en faisons sortir du grain, bon à manger (Ⅶ)
- Un signe pour les Humains est la terre morte que Nous avons fait revivre, dont Nous avons fait sortir du grain dont ils mangent. (Ⅷ)
36. 34  
وَجَعَلْنَا فِيهَا جَنَّاتٍ مِّن نَّخِيلٍ وَأَعْنَابٍ وَفَجَّرْنَا فِيهَا مِنَ الْعُيُونِ
- WajaAAalna feeha jannatin min nakheelin waaAAnabin wafajjarna feeha mina alAAuyooni (Ⅰ)
- Nous y avons créé des jardins complantés de palmiers et de vignes, et Nous y avons fait jaillir des sources, (Ⅱ)
- Nous y avons créé des jardins de palmiers et de vignes et fait jaillir des sources, (Ⅲ)
- وجعلنا فيها جنات من نخيل وأعناب وفجرنا فيها من العيون (Ⅳ)
- وَجَعَلنا فيها جَنّٰتٍ مِن نَخيلٍ وَأَعنٰبٍ وَفَجَّرنا فيها مِنَ العُيونِ (Ⅴ)
- De cette terre, Nous avons fait des jardins de palmiers et des vignobles. Nous y avons fait jaillir des sources abondantes. (Ⅵ)
- Nous y installons des jardins de palmiers et de vignes, et ça et là Nous en faisons jaillir des sources (Ⅶ)
- Nous y avons placé des jardins avec des palmiers et des vignes et y avons fait jaillir des sources, (Ⅷ)
36. 35  
لِيَأْكُلُوا مِن ثَمَرِهِ وَمَا عَمِلَتْهُ أَيْدِيهِمْ ۖ أَفَلَا يَشْكُرُونَ
- Liyakuloo min thamarihi wama AAamilathu aydeehim afala yashkuroona (Ⅰ)
- afin que, de leurs fruits, ils se nourrissent, bien que ces fruits ne soient pas l’œuvre de leurs mains. Que n’en rendent-ils grâce au Seigneur ? (Ⅱ)
- pour qu’ils se nourrissent de son fruit (ce que produit la terre), et ce ne sont pas leurs mains qui l’ont œuvré (fabriqué). Ne sont-ils pas reconnaissants ? (Ⅲ)
- ليأكلوا من ثمره وما عملته أيديهم أفلا يشكرون (Ⅳ)
- لِيَأكُلوا مِن ثَمَرِهِ وَما عَمِلَتهُ أَيديهِم ۖ أَفَلا يَشكُرونَ (Ⅴ)
- Afin qu’ils mangent de leurs fruits et du fruit de leurs mains. Pourquoi ne sont-ils pas reconnaissants ? (Ⅵ)
- pour qu’ils mangent de son fruit, grâce au travail de leurs mains. — En auront-ils quelque reconnaissance ? (Ⅶ)
- [tout cela] afin qu’ils mangent des fruits du Seigneur et de ce qu’ont fait leurs mains. Eh quoi ! ne sont-ils pas reconnaissants ? (Ⅷ)
36. 36  
سُبْحَانَ الَّذِي خَلَقَ الْأَزْوَاجَ كُلَّهَا مِمَّا تُنبِتُ الْأَرْضُ وَمِنْ أَنفُسِهِمْ وَمِمَّا لَا يَعْلَمُونَ
- Subhana allathee khalaqa alazwaja kullaha mimma tunbitu alardu wamin anfusihim wamimma la yaAAlamoona (Ⅰ)
- Gloire à Celui qui a créé toutes sortes de couples de ce que fait pousser la terre, de ce que les hommes eux-mêmes engendrent et de tant d’autres choses dont ils ignorent la nature ! (Ⅱ)
- Gloire et Pureté à Celui qui a créé tous les couples [ou, toutes les espèces] de ce que la terre fait pousser, d’eux-mêmes et de ce qu’ils ignorent. (Ⅲ)
- سبحان الذي خلق الأزواج كلها مما تنبت الأرض ومن أنفسهم ومما لا يعلمون (Ⅳ)
- سُبحٰنَ الَّذى خَلَقَ الأَزوٰجَ كُلَّها مِمّا تُنبِتُ الأَرضُ وَمِن أَنفُسِهِم وَمِمّا لا يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Gloire à Celui qui a créé toutes sortes de couples de ce que produit la terre, tant d’eux-mêmes que de ce qu’ils ignorent. (Ⅵ)
- — Gloire à la transcendance de Celui qui a tout apparié dans Sa création : leur personne, et ce qui pousse sur la terre, et ce qui leur reste inconnu ! (Ⅶ)
- Gloire à Celui qui a créé toutes les espèces parmi ce que font pousser la terre et eux-mêmes et parmi ce qu’ils ne connaissent pas ! (Ⅷ)
36. 37  
وَآيَةٌ لَّهُمُ اللَّيْلُ نَسْلَخُ مِنْهُ النَّهَارَ فَإِذَا هُم مُّظْلِمُونَ
- Waayatun lahumu allaylu naslakhu minhu alnnahara faitha hum muthlimoona (Ⅰ)
- N’est-ce pas un autre signe pour eux que la nuit qui, succédant au jour, plonge les hommes dans les ténèbres ? (Ⅱ)
- Et un signe pour eux (les hommes) est la nuit dont Nous écorchons (séparons) le jour ; et les voilà dans l’obscurité. (Ⅲ)
- وآية لهم الليل نسلخ منه النهار فإذا هم مظلمون (Ⅳ)
- وَءايَةٌ لَهُمُ الَّيلُ نَسلَخُ مِنهُ النَّهارَ فَإِذا هُم مُظلِمونَ (Ⅴ)
- Une preuve éloquente pour eux : Nous extrayons le jour de la nuit. Et les voilà dans les ténèbres. (Ⅵ)
- Autre signe pour eux : la nuit, dont Nous dépiautons le jour, et les voici dans les ténèbres (Ⅶ)
- Un signe pour eux est la nuit dont Nous dépouillons le jour quand les Humains sont dans les ténèbres. (Ⅷ)
36. 38  
وَالشَّمْسُ تَجْرِي لِمُسْتَقَرٍّ لَّهَا ۚ ذَٰلِكَ تَقْدِيرُ الْعَزِيزِ الْعَلِيمِ
- Waalshshamsu tajree limustaqarrin laha thalika taqdeeru alAAazeezi alAAaleemi (Ⅰ)
- Et le Soleil qui vogue vers le lieu qui lui est assigné, suivant l’ordre établi par le Très-Puissant, l’Omniscient ? (Ⅱ)
- Et le soleil court vers un gîte qui lui est assigné ; c’est un ordre déterminé par le Puissant honoré, l’Omniscient. (Ⅲ)
- والشمس تجري لمستقر لها ذلك تقدير العزيز العليم (Ⅳ)
- وَالشَّمسُ تَجرى لِمُستَقَرٍّ لَها ۚ ذٰلِكَ تَقديرُ العَزيزِ العَليمِ (Ⅴ)
- Le soleil vogue vers un lieu fixe qui lui est propre. C’est la détermination du Puissant, de l’Omniscient. (Ⅵ)
- et que le soleil coure vers un sien reposoir, et ce n’est là que juste réglage du Tout-Puissant, du Connaissant (Ⅶ)
- Le soleil chemine vers une halte qui lui est sienne [et] c’est là l’arrêt du Puissant, de l’Omniscient. (Ⅷ)
36. 39  
وَالْقَمَرَ قَدَّرْنَاهُ مَنَازِلَ حَتَّىٰ عَادَ كَالْعُرْجُونِ الْقَدِيمِ
- Waalqamara qaddarnahu manazila hatta AAada kaalAAurjooni alqadeemi (Ⅰ)
- Et la Lune à laquelle Nous avons assigné des phases successives au terme desquelles elle devient aussi fine que la tige d’un vieux régime de dattes dégarni ? (Ⅱ)
- Et Nous avons fixé des stations à la lune de telle façon qu’[à la fin de son parcours] elle devienne comme un vieux régime de datte [courbée et jaunâtre]. (Ⅲ)
- والقمر قدرناه منازل حتى عاد كالعرجون القديم (Ⅳ)
- وَالقَمَرَ قَدَّرنٰهُ مَنازِلَ حَتّىٰ عادَ كَالعُرجونِ القَديمِ (Ⅴ)
- Et la lune, Nous lui avons assigné des phases, jusqu’à ce qu’elle devienne semblable à une palme vieillie. (Ⅵ)
- et que de la lune Nous ayons réglé les phases, jusqu’à ce qu’elle prenne la forme d’une palme d’antan (Ⅶ)
- A la lune, Nous avons fixé des stations jusqu’à ce qu’elle redevienne [effilée] comme la palme desséchée. (Ⅷ)
36. 40  
لَا الشَّمْسُ يَنبَغِي لَهَا أَن تُدْرِكَ الْقَمَرَ وَلَا اللَّيْلُ سَابِقُ النَّهَارِ ۚ وَكُلٌّ فِي فَلَكٍ يَسْبَحُونَ
- La alshshamsu yanbaghee laha an tudrika alqamara wala allaylu sabiqu alnnahari wakullun fee falakin yasbahoona (Ⅰ)
- Et le Soleil qui ne saurait rejoindre la Lune ni la nuit qui ne saurait devancer le jour, chaque astre devant voguer sur l’orbite qui lui est assignée ! (Ⅱ)
- Ni le soleil ne peut rejoindre la lune, ni la nuit devancer le jour. Tout vogue dans une orbite [particulière]. (Ⅲ)
- لا الشمس ينبغي لها أن تدرك القمر ولا الليل سابق النهار وكل في فلك يسبحون (Ⅳ)
- لَا الشَّمسُ يَنبَغى لَها أَن تُدرِكَ القَمَرَ وَلَا الَّيلُ سابِقُ النَّهارِ ۚ وَكُلٌّ فى فَلَكٍ يَسبَحونَ (Ⅴ)
- Le soleil ne peut rejoindre la lune, ni la nuit devancer le jour. Chacun d’eux navigue dans la sphère céleste. (Ⅵ)
- et que ni le soleil n’ait pour loi de rattraper la lune, ni la nuit n’avance sur le jour, mais que l’un et l’autre nagent en cycle. (Ⅶ)
- Ni au soleil il n'appartient de rejoindre la lune, ni à la nuit de devancer le jour, et chacun dans une sphère navigue. (Ⅷ)
36. 41  
وَآيَةٌ لَّهُمْ أَنَّا حَمَلْنَا ذُرِّيَّتَهُمْ فِي الْفُلْكِ الْمَشْحُونِ
- Waayatun lahum anna hamalna thurriyyatahum fee alfulki almashhooni (Ⅰ)
- Que ce soit aussi pour eux un autre signe que Nous ayons porté leur progéniture sur l’arche bondée de tant de créatures. (Ⅱ)
- Un [autre] signe pour eux c’est que Nous avons porté leur progéniture sur le bateau bien chargé. (Ⅲ)
- وآية لهم أنا حملنا ذريتهم في الفلك المشحون (Ⅳ)
- وَءايَةٌ لَهُم أَنّا حَمَلنا ذُرِّيَّتَهُم فِى الفُلكِ المَشحونِ (Ⅴ)
- Encore un signe pour eux : Nous avons mis leur descendance dans une arche déjà bondée. (Ⅵ)
- Un autre signe encore : que nous ayons porté leur descendance sur le bateau surchargé (Ⅶ)
- Un signe pour eux est que Nous ayons chargé les leurs sur l’Arche comble. (Ⅷ)
36. 42  
وَخَلَقْنَا لَهُم مِّن مِّثْلِهِ مَا يَرْكَبُونَ
- Wakhalaqna lahum min mithlihi ma yarkaboona (Ⅰ)
- Nous leur créons des vaisseaux d’autres modèles pour leur permettre de naviguer. (Ⅱ)
- Nous avons créé pour eux des [moyens] semblables (bateaux etc.) sur lesquels ils montent. (Ⅲ)
- وخلقنا لهم من مثله ما يركبون (Ⅳ)
- وَخَلَقنا لَهُم مِن مِثلِهِ ما يَركَبونَ (Ⅴ)
- Et Nous leur avons inventé un vaisseau similaire afin qu’ils puissent l’emprunter. (Ⅵ)
- et créé pour eux à sa semblance sur quoi monter (Ⅶ)
- Nous avons créé pour eux semblable vaisseau sur quoi ils montent. (Ⅷ)
36. 43  
وَإِن نَّشَأْ نُغْرِقْهُمْ فَلَا صَرِيخَ لَهُمْ وَلَا هُمْ يُنقَذُونَ
- Wain nasha nughriqhum fala sareekha lahum wala hum yunqathoona (Ⅰ)
- Et il ne dépend que de Nous de les noyer, sans qu’ils puissent être ni secourus ni sauvés, (Ⅱ)
- Si Nous [le] voulons, Nous les noyons et ils n’auront [personne pour répondre à leur appel au] secours et ils ne seront pas sauvés (Ⅲ)
- وإن نشأ نغرقهم فلا صريخ لهم ولا هم ينقذون (Ⅳ)
- وَإِن نَشَأ نُغرِقهُم فَلا صَريخَ لَهُم وَلا هُم يُنقَذونَ (Ⅴ)
- Et si Nous le voulons, Nous les engloutirons. Personne n’aura le temps de crier et aucun d’entre eux ne sera sauvé. (Ⅵ)
- si Nous voulions, Nous les engloutirions, sans qu’ils puissent crier à l’aide, bien loin d’être sauvés (Ⅶ)
- Si Nous [le] voulons, Nous les engloutissons. Ils n’ont nul secours et ils ne sont sauvés (Ⅷ)
36. 44  
إِلَّا رَحْمَةً مِّنَّا وَمَتَاعًا إِلَىٰ حِينٍ
- Illa rahmatan minna wamataAAan ila heenin (Ⅰ)
- à moins que, par un effet de Notre grâce, Nous leur permettions de jouir encore quelques instants de la vie. (Ⅱ)
- sauf une grâce [accordée] par Nous [leur permettant] une jouissance (vie) jusqu’à un terme. (Ⅲ)
- إلا رحمة منا ومتاعا إلى حين (Ⅳ)
- إِلّا رَحمَةً مِنّا وَمَتٰعًا إِلىٰ حينٍ (Ⅴ)
- En dehors de Notre miséricorde et pour le surcroît de vie qui leur reste à vivre. (Ⅵ)
- sinon par Notre miséricorde, et pour la jouissance d’un temps... (Ⅶ)
- que par une miséricorde de Notre part et pour jouir [de la vie] jusqu’à un temps. (Ⅷ)
36. 45  
وَإِذَا قِيلَ لَهُمُ اتَّقُوا مَا بَيْنَ أَيْدِيكُمْ وَمَا خَلْفَكُمْ لَعَلَّكُمْ تُرْحَمُونَ
- Waitha qeela lahumu ittaqoo ma bayna aydeekum wama khalfakum laAAallakum turhamoona (Ⅰ)
- On a beau leur dire : « Craignez les châtiments de ce monde et ceux de la vie future, peut-être vous sera-t-il ainsi fait miséricorde ? », (Ⅱ)
- Quand il leur est dit : « Craignez ce qui est devant vous et ce qui est derrière vous (les châtiments de vos mauvais actes) afin que vous soyez admis dans la miséricorde [de DIEU] ». (Ⅲ)
- وإذا قيل لهم اتقوا ما بين أيديكم وما خلفكم لعلكم ترحمون (Ⅳ)
- وَإِذا قيلَ لَهُمُ اتَّقوا ما بَينَ أَيديكُم وَما خَلفَكُم لَعَلَّكُم تُرحَمونَ (Ⅴ)
- Et si on leur enjoint de craindre ce qu’ils ont déjà, et ce qui les attend par devers eux, peut-être leur sera-t-il fait miséricorde. (Ⅵ)
- Et quand on leur dit : « Prémunissez-vous contre l’imminent et contre l’ultérieur dans l’espoir d’être pris en miséricorde » (Ⅶ)
- Quand on leur dit : « Prenez garde à ce qui est entre vos mains et à ce qui est derrière vous ! Peut-être vous sera-t-il fait miséricorde ! » (Ⅷ)
36. 46  
وَمَا تَأْتِيهِم مِّنْ آيَةٍ مِّنْ آيَاتِ رَبِّهِمْ إِلَّا كَانُوا عَنْهَا مُعْرِضِينَ
- Wama tateehim min ayatin min ayati rabbihim illa kanoo AAanha muAArideena (Ⅰ)
- mais il n’est pas un signe qui leur parvienne de leur Seigneur sans qu’ils s’en détournent. (Ⅱ)
- Mais nul signe parmi les signes de leur Seigneur ne leur vient [aux impies obstinés, etc.] sans qu’ils ne s’en détournent. (Ⅲ)
- وما تأتيهم من آية من آيات ربهم إلا كانوا عنها معرضين (Ⅳ)
- وَما تَأتيهِم مِن ءايَةٍ مِن ءايٰتِ رَبِّهِم إِلّا كانوا عَنها مُعرِضينَ (Ⅴ)
- Aucun signe parmi les signes de leur Seigneur ne leur parvient sans qu’ils s’en détournent. (Ⅵ)
- il n’est de signe d’entre les signes de leur Seigneur dont ils ne se soient détournés. (Ⅶ)
- Nul signe parmi les signes de leur Seigneur ne vient à eux sans qu’ils ne s’en détournent. (Ⅷ)
36. 47  
وَإِذَا قِيلَ لَهُمْ أَنفِقُوا مِمَّا رَزَقَكُمُ اللَّهُ قَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا لِلَّذِينَ آمَنُوا أَنُطْعِمُ مَن لَّوْ يَشَاءُ اللَّهُ أَطْعَمَهُ إِنْ أَنتُمْ إِلَّا فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ
- Waitha qeela lahum anfiqoo mimma razaqakumu Allahu qala allatheena kafaroo lillatheena amanoo anutAAimu man law yashao Allahu atAAamahu in antum illa fee dalalin mubeenin (Ⅰ)
- Et quand on leur dit : « Donnez en aumône une partie de ce que Dieu vous a accordé ! », les infidèles disent aux croyants : « Est-ce à nous qu’il appartient de nourrir ceux que Dieu, s’Il le voulait, pourrait nourrir Lui-même ? Vous êtes vraiment dans un égarement manifeste ! » (Ⅱ)
- Quand il leur est dit : « Dépensez en aumône de ce que DIEU vous a donné ». Les impies disent aux croyants : « Devons-nous nourrir ceux que DIEU nourrirait s’Il voulait ? Vous êtes certes dans un égarement flagrant ! » (Ⅲ)
- وإذا قيل لهم أنفقوا مما رزقكم الله قال الذين كفروا للذين آمنوا أنطعم من لو يشاء الله أطعمه إن أنتم إلا في ضلال مبين (Ⅳ)
- وَإِذا قيلَ لَهُم أَنفِقوا مِمّا رَزَقَكُمُ اللَّهُ قالَ الَّذينَ كَفَروا لِلَّذينَ ءامَنوا أَنُطعِمُ مَن لَو يَشاءُ اللَّهُ أَطعَمَهُ إِن أَنتُم إِلّا فى ضَلٰلٍ مُبينٍ (Ⅴ)
- Et lorsqu’on leur dit : Faites aumône de ce qu’Allah vous a donné. Ceux qui ont été infidèles disent à ceux qui ont cru : Pourquoi donnerions-nous à manger à celui qu’Allah pourra nourrir s’Il le voulait ? N’êtes-vous pas dans un égarement manifeste ? (Ⅵ)
- Quand on leur dit : « Faites dépense sur l’attribution de Dieu », les dénégateurs répondent aux croyants : « Quoi ! nous donnerions à manger à ceux que Dieu, s’Il voulait, nourrirait ? Vous êtes dans un égarement manifeste ». (Ⅶ)
- ou quand il leur est dit : « Dépensez sur ce qu’Allah vous a attribué ! », ceux qui sont infidèles répondent à ceux qui croient : « Nourrirons-nous celui que, s’Il voulait, Allah nourrirait ? Vous êtes uniquement dans un égarement évident ! » (Ⅷ)
36. 48  
وَيَقُولُونَ مَتَىٰ هَٰذَا الْوَعْدُ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ
- Wayaqooloona mata hatha alwaAAdu in kuntum sadiqeena (Ⅰ)
- Et ils ajoutent : « Quand donc se réalisera cette menace ? Dites-le, si vous êtes sincères ! » (Ⅱ)
- Et ils disent : « A quand cette promesse [de Résurrection ou l’arrivée du châtiment], si vous dites vrai ? » (Ⅲ)
- ويقولون متى هذا الوعد إن كنتم صادقين (Ⅳ)
- وَيَقولونَ مَتىٰ هٰذَا الوَعدُ إِن كُنتُم صٰدِقينَ (Ⅴ)
- Et ils enchaînent : À quand cette promesse si vous êtes véridiques ? (Ⅵ)
- Ils disent encore : « A quand cette fameuse promesse, pour autant que vous disiez vrai ? » (Ⅶ)
- [Les Infidèles] disent : « Quand sera cette promesse, si vous êtes véridiques ? » (Ⅷ)
36. 49  
مَا يَنظُرُونَ إِلَّا صَيْحَةً وَاحِدَةً تَأْخُذُهُمْ وَهُمْ يَخِصِّمُونَ
- Ma yanthuroona illa sayhatan wahidatan takhuthuhum wahum yakhissimoona (Ⅰ)
- Quoi ! Attendent-ils qu’un cri vienne les saisir en pleine dispute, (Ⅱ)
- Ils n’attendent qu’un seul Cri qui les saisira, tandis qu’ils seront en train de se quereller. (Ⅲ)
- ما ينظرون إلا صيحة واحدة تأخذهم وهم يخصمون (Ⅳ)
- ما يَنظُرونَ إِلّا صَيحَةً وٰحِدَةً تَأخُذُهُم وَهُم يَخِصِّمونَ (Ⅴ)
- Mais qu’attendent-ils ? Un simple cri les prendra, tandis qu’ils se disputeront. (Ⅵ)
- Ils n’attendent qu’une clameur unique, elle les saisira en pleine contestation (Ⅶ)
- Ils n'attendront pas. Un cri unique les saisira alors qu’ils seront en train de disputer (Ⅷ)


Page: 1

36 







Home