Les [versets] détaillés (fuçilat)
>  
55 Verses | Page 1 / 2
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


41. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
41. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ حم
- Hameem (Ⅰ)
- Hâ - Mîm. (Ⅱ)
- H. M. (Hâ. Mîm.) (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم حم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ حم (Ⅴ)
- Ha. Mim. (Ⅵ)
- H M (Ⅶ)
- Ḥ. M. (Ⅷ)
41. 2  
تَنزِيلٌ مِّنَ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Tanzeelun mina alrrahmani alrraheemi (Ⅰ)
- Voici une révélation du Tout-Clément, Tout-Compatissant ; (Ⅱ)
- [Voici un Livre] descendu (une révélation) [venant] de [DIEU] Tout-Miséricordieux (qui accorde des biens à tout le monde) [et] Très-Miséricordieux (qui accorde des biens particuliers aux vrais croyants). (Ⅲ)
- تنزيل من الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- تَنزيلٌ مِنَ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Une Révélation du Clément, du Miséricordieux. (Ⅵ)
- C’est une descente de par le Tout-Puissant, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Révélation (tanzîl) du Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
41. 3  
كِتَابٌ فُصِّلَتْ آيَاتُهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لِّقَوْمٍ يَعْلَمُونَ
- Kitabun fussilat ayatuhu quranan AAarabiyyan liqawmin yaAAlamoona (Ⅰ)
- un Livre aux versets détaillés, un Coran en langue arabe pour des êtres doués d’entendement, (Ⅱ)
- Livre dont les versets sont exposés clairement en détail, un coran (lecture parfaite), en [langue] arabe, [adressé] aux hommes qui savent. (Ⅲ)
- كتاب فصلت آياته قرآنا عربيا لقوم يعلمون (Ⅳ)
- كِتٰبٌ فُصِّلَت ءايٰتُهُ قُرءانًا عَرَبِيًّا لِقَومٍ يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Un Livre dont les versets ont été détaillés en Coran arabe pour un peuple qui sait. (Ⅵ)
- c’est un Écrit dont les signes s’articulent en Coran arabe, à l’intention d’un peuple capable de connaissance… (Ⅶ)
- Écriture dont les aya ont été rendues intelligibles, en une Révélation arabe, pour un peuple qui sait. (Ⅷ)
41. 4  
بَشِيرًا وَنَذِيرًا فَأَعْرَضَ أَكْثَرُهُمْ فَهُمْ لَا يَسْمَعُونَ
- Basheeran wanatheeran faaAArada aktharuhum fahum la yasmaAAoona (Ⅰ)
- qui à la fois annonce une bonne nouvelle et met en garde contre le châtiment. Mais la plupart des hommes s’en détournent et refusent de l’entendre, (Ⅱ)
- [Livre] qui annonce les bonnes nouvelles (les voies et les méthodes du bonheur réel) et avertit (met les hommes en garde contre les dangers, et les invite à DIEU) ; mais [les hommes] pour la plupart [à cause de leurs injustices délibérées,] tournent le dos, c’est pourquoi ils n’entendent pas. (Ⅲ)
- بشيرا ونذيرا فأعرض أكثرهم فهم لا يسمعون (Ⅳ)
- بَشيرًا وَنَذيرًا فَأَعرَضَ أَكثَرُهُم فَهُم لا يَسمَعونَ (Ⅴ)
- [Un Coran] qui annonce et avertit, mais nombre de ceux à qui il est destiné refusent de l’entendre. (Ⅵ)
- ... en porteur de bonne nouvelle et donneur d’alarme : cependant la plupart s’en détournent, de sorte qu’ils n’entendent pas. (Ⅶ)
- ... Annonciateur et Avertisseur. La plupart d’entre eux se sont détournés et eux n’entendent point. (Ⅷ)
41. 5  
وَقَالُوا قُلُوبُنَا فِي أَكِنَّةٍ مِّمَّا تَدْعُونَا إِلَيْهِ وَفِي آذَانِنَا وَقْرٌ وَمِن بَيْنِنَا وَبَيْنِكَ حِجَابٌ فَاعْمَلْ إِنَّنَا عَامِلُونَ
- Waqaloo quloobuna fee akinnatin mimma tadAAoona ilayhi wafee athanina waqrun wamin baynina wabaynika hijabun faiAAmal innana AAamiloona (Ⅰ)
- en disant : « Nos cœurs sont inaccessibles à ce à quoi tu nous appelles et nos oreilles sont frappées de surdité ! Entre toi et nous se dresse un obstacle. Agis donc comme tu l’entends et nous agirons, de notre côté, à notre manière. » (Ⅱ)
- Ils (les idolâtres, les impies,...) disent : « Nos cœurs sont engainés contre ce à quoi tu nous appelles ; nos oreilles sont atteints de surdité ; entre toi et nous il y a un écran. Fais [ce que tu veux] et nous agirons [comme nous voulons] ! » (Ⅲ)
- وقالوا قلوبنا في أكنة مما تدعونا إليه وفي آذاننا وقر ومن بيننا وبينك حجاب فاعمل إننا عاملون (Ⅳ)
- وَقالوا قُلوبُنا فى أَكِنَّةٍ مِمّا تَدعونا إِلَيهِ وَفى ءاذانِنا وَقرٌ وَمِن بَينِنا وَبَينِكَ حِجابٌ فَاعمَل إِنَّنا عٰمِلونَ (Ⅴ)
- Nos cœurs se sont endurcis, disent-ils, et ne peuvent être sensibles à votre appel. Nos oreilles elles-mêmes sont bouchées. Entre nous, il y a un voile. Agis donc, car nous sommes en train d’agir [à notre façon]. (Ⅵ)
- Ils disent : « Notre cœur reste opaque à ton appel, nos oreilles sourdes, entre nous un écran s’interpose. Agis comme tu l’entends ! Nous autres allons agir » (Ⅶ)
- Ils ont dit : « Nos cœurs sont dans des enveloppes [qui les isolent] de ce vers quoi vous nous appelez. En nos oreilles est une fissure. Entre vous et nous est un voile. Agis, car nous allons agir ! » (Ⅷ)
41. 6  
قُلْ إِنَّمَا أَنَا بَشَرٌ مِّثْلُكُمْ يُوحَىٰ إِلَيَّ أَنَّمَا إِلَٰهُكُمْ إِلَٰهٌ وَاحِدٌ فَاسْتَقِيمُوا إِلَيْهِ وَاسْتَغْفِرُوهُ ۗ وَوَيْلٌ لِّلْمُشْرِكِينَ
- Qul innama ana basharun mithlukum yooha ilayya annama ilahukum ilahun wahidun faistaqeemoo ilayhi waistaghfiroohu wawaylun lilmushrikeena (Ⅰ)
- Dis-leur : « Je ne suis qu’un homme comme vous, à qui il a été révélé que votre Dieu est un Dieu Unique. Servez-Le avec droiture et implorez Son pardon ! » Malheur à ceux qui Lui donnent des égaux, (Ⅱ)
- Dis : « Je ne suis qu’un humain comme vous ; [DIEU] m’a révélé que votre dieu n’est qu’un DIEU Unique ; dirigez votre attention vers Lui, demandez-Lui pardon ». Malheur à ceux qui donnent des associés [à DIEU], (Ⅲ)
- قل إنما أنا بشر مثلكم يوحى إلي أنما إلهكم إله واحد فاستقيموا إليه واستغفروه وويل للمشركين (Ⅳ)
- قُل إِنَّما أَنا۠ بَشَرٌ مِثلُكُم يوحىٰ إِلَىَّ أَنَّما إِلٰهُكُم إِلٰهٌ وٰحِدٌ فَاستَقيموا إِلَيهِ وَاستَغفِروهُ ۗ وَوَيلٌ لِلمُشرِكينَ (Ⅴ)
- Dis : Mais je ne suis qu’un mortel comme vous. Il m’a été révélé que votre Dieu est Allah, un seul Dieu. Mettez-vous debout et demandez-Lui pardon. Malheur aux infidèles ! (Ⅵ)
- dis : « Je ne suis qu’un humain comme vous, mais à qui se révèle l’unicité de votre Dieu. Allez vers Lui dans la rectitude ; demandez-Lui pardon ». — Malheur aux associants (Ⅶ)
- Réponds[-leur] : « Je ne suis qu’un mortel comme vous. Il m’est seulement révélé que votre Divinité est une divinité unique. Allez droit à Elle et demandez-Lui pardon ! Malheur aux Associateurs (Ⅷ)
41. 7  
الَّذِينَ لَا يُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَهُم بِالْآخِرَةِ هُمْ كَافِرُونَ
- Allatheena la yutoona alzzakata wahum bialakhirati hum kafiroona (Ⅰ)
- qui ne s’acquittent pas de la zakât et qui s’obstinent à renier la vie future ! (Ⅱ)
- ceux qui n’acquittent pas l’Aumône et renient la vie future. (Ⅲ)
- الذين لا يؤتون الزكاة وهم بالآخرة هم كافرون (Ⅳ)
- الَّذينَ لا يُؤتونَ الزَّكوٰةَ وَهُم بِالءاخِرَةِ هُم كٰفِرونَ (Ⅴ)
- Ceux, notamment, qui ne s’acquittent pas de leur aumône et qui ne croient pas à la vie dernière. (Ⅵ)
- à ceux qui n’acquittent pas la purification et qui dénient, eux, la vie dernière (Ⅶ)
- qui ne font point l’Aumône et qui, de la [Vie] Dernière, sont les négateurs ! (Ⅷ)
41. 8  
إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَهُمْ أَجْرٌ غَيْرُ مَمْنُونٍ
- Inna allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati lahum ajrun ghayru mamnoonin (Ⅰ)
- Ceux, au contraire, qui ont la foi et qui font le bien recevront une récompense qui ne sera jamais interrompue. (Ⅱ)
- Mais ceux qui croient [en DIEU, veulent] et font bons travaux [utiles à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU] ils ont une récompense [éternelle et] exempte de rappel. (Ⅲ)
- إن الذين آمنوا وعملوا الصالحات لهم أجر غير ممنون (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ لَهُم أَجرٌ غَيرُ مَمنونٍ (Ⅴ)
- Quant à ceux qui ont cru et qui ont fait du bien, ils recevront une récompense immense et qui ne sera pas comptée. (Ⅵ)
- tandis que ceux qui croient, effectuent les œuvres salutaires, auront un salaire sans contrepartie. (Ⅶ)
- Ceux qui auront cru et auront accompli des œuvres pies, auront une rétribution exempte de rappel. » (Ⅷ)
41. 9  
۞ قُلْ أَئِنَّكُمْ لَتَكْفُرُونَ بِالَّذِي خَلَقَ الْأَرْضَ فِي يَوْمَيْنِ وَتَجْعَلُونَ لَهُ أَندَادًا ۚ ذَٰلِكَ رَبُّ الْعَالَمِينَ
- Qul ainnakum latakfuroona biallathee khalaqa alarda fee yawmayni watajAAaloona lahu andadan thalika rabbu alAAalameena (Ⅰ)
- Dis : « Quoi ! Renierez-vous Celui qui a créé la Terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux, à Lui, le Maître de l’Univers, (Ⅱ)
- Dis [aux idolâtres, polythéistes, impies, etc.] : « Renierez-vous Celui qui créa la terre en deux jours, Lui donnerez-vous des égaux ? » Il est le Seigneur des mondes, (Ⅲ)
- قل أئنكم لتكفرون بالذي خلق الأرض في يومين وتجعلون له أندادا ذلك رب العالمين (Ⅳ)
- ۞ قُل أَئِنَّكُم لَتَكفُرونَ بِالَّذى خَلَقَ الأَرضَ فى يَومَينِ وَتَجعَلونَ لَهُ أَندادًا ۚ ذٰلِكَ رَبُّ العٰلَمينَ (Ⅴ)
- Dis : Allez-vous douter de Celui qui créa la terre en deux jours ? Lui donnerez-vous des rivaux, à Lui, le Maître des mondes ? (Ⅵ)
- Dis : « Comment pouvez-vous dénier Celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui supposer des égaux ? Il est le Seigneur des univers ». (Ⅶ)
- Dis : « En vérité, serez-vous infidèles envers Celui qui créa la terre en deux jours ? Lui donnerez-vous des égaux ? Celui-là est le Seigneur des Mondes. (Ⅷ)
41. 10  
وَجَعَلَ فِيهَا رَوَاسِيَ مِن فَوْقِهَا وَبَارَكَ فِيهَا وَقَدَّرَ فِيهَا أَقْوَاتَهَا فِي أَرْبَعَةِ أَيَّامٍ سَوَاءً لِّلسَّائِلِينَ
- WajaAAala feeha rawasiya min fawqiha wabaraka feeha waqaddara feeha aqwataha fee arbaAAati ayyamin sawaan lilssaileena (Ⅰ)
- qui a établi sur la Terre des montagnes comme des piliers et qui l’a bénie ; qui y a réparti, en quatre jours d’égale durée, les ressources répondant aux besoins exacts des vivants ? (Ⅱ)
- Il a fixé les montagnes sur [la terre], l’a bénie, y a mesuré les ressources [alimentaires etc.], [le tout offert] en quatre jours et répondant parfaitement aux besoins de tous ceux qui formulent une demande (à tous les vivants). (Ⅲ)
- وجعل فيها رواسي من فوقها وبارك فيها وقدر فيها أقواتها في أربعة أيام سواء للسائلين (Ⅳ)
- وَجَعَلَ فيها رَوٰسِىَ مِن فَوقِها وَبٰرَكَ فيها وَقَدَّرَ فيها أَقوٰتَها فى أَربَعَةِ أَيّامٍ سَواءً لِلسّائِلينَ (Ⅴ)
- Il plaça des cimes au-dessus d’elle, après l’avoir bénie. Il lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours précisément pour ceux qui t’interrogent. (Ⅵ)
- (La terre) Il y posa d’en haut des ancrages, y mit la bénédiction, en proportionna les nourritures : juste en quatre jours, pour qui interroge (Ⅶ)
- Il a placé sur elle des [montagnes] immobiles. Il l’a bénie. Il y a réparti des nourritures, en quatre jours exactement. [Ceci vise] ceux qui interrogent. (Ⅷ)
41. 11  
ثُمَّ اسْتَوَىٰ إِلَى السَّمَاءِ وَهِيَ دُخَانٌ فَقَالَ لَهَا وَلِلْأَرْضِ ائْتِيَا طَوْعًا أَوْ كَرْهًا قَالَتَا أَتَيْنَا طَائِعِينَ
- Thumma istawa ila alssamai wahiya dukhanun faqala laha walilardi itiya tawAAan aw karhan qalata atayna taiAAeena (Ⅰ)
- Et qui, s’occupant ensuite du Ciel qui n’était encore qu’une nébuleuse, lui dit ainsi qu’à la Terre : “Soumettez-vous de gré ou de force !” – “Nous voilà entièrement soumis !”, répondirent-ils. » (Ⅱ)
- Il décida la création du ciel qui était fumée, Il lui dit ainsi qu’à la terre : « Venez de gré ou de force ». Ils dirent : « Nous voici obéissants ». (Ⅲ)
- ثم استوى إلى السماء وهي دخان فقال لها وللأرض ائتيا طوعا أو كرها قالتا أتينا طائعين (Ⅳ)
- ثُمَّ استَوىٰ إِلَى السَّماءِ وَهِىَ دُخانٌ فَقالَ لَها وَلِلأَرضِ ائتِيا طَوعًا أَو كَرهًا قالَتا أَتَينا طائِعينَ (Ⅴ)
- Il s’adressa alors au ciel, encore sous la forme de fumée, et à la terre en disant : Venez-vous vers Moi en toute obéissance ou contraints ? Ils répondirent ensemble : Nous venons de notre plein gré. (Ⅵ)
- et puis Il fit face droit au ciel, qui n’était que fumée, et lui dit, ainsi qu’à la terre : « Venez bon gré malgré ». Tous deux répondirent : « Nous venons, obéissants ». (Ⅶ)
- Ensuite, Il se tourna vers le Ciel alors qu’il était fumée et Il lui dit ainsi qu’à la Terre : « Venez de gré ou de force ! », et le Ciel et la Terre répondirent : « Nous venons avec obéissance. » (Ⅷ)
41. 12  
فَقَضَاهُنَّ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ فِي يَوْمَيْنِ وَأَوْحَىٰ فِي كُلِّ سَمَاءٍ أَمْرَهَا ۚ وَزَيَّنَّا السَّمَاءَ الدُّنْيَا بِمَصَابِيحَ وَحِفْظًا ۚ ذَٰلِكَ تَقْدِيرُ الْعَزِيزِ الْعَلِيمِ
- Faqadahunna sabAAa samawatin fee yawmayni waawha fee kulli samain amraha wazayyanna alssamaa alddunya bimasabeeha wahifthan thalika taqdeeru alAAazeezi alAAaleemi (Ⅰ)
- Et de cette nébuleuse, Il tira la substance de sept Cieux en deux jours et assigna à chaque ciel une fonction bien déterminée, tout en couvrant le ciel le plus bas de luminaires pour l’embellir et aussi pour le protéger. Tel fut l’ordre établi par le Tout-Puissant, l’Omniscient. (Ⅱ)
- Il créa sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel son ordre (sa propre fonction). Et Nous avons paré le ciel de luminaires (étoiles) et [l’avons pourvu] de protection. Tel est l’ordre établi par le Tout-Puissant, l’Omniscient. (Ⅲ)
- فقضاهن سبع سماوات في يومين وأوحى في كل سماء أمرها وزينا السماء الدنيا بمصابيح وحفظا ذلك تقدير العزيز العليم (Ⅳ)
- فَقَضىٰهُنَّ سَبعَ سَمٰواتٍ فى يَومَينِ وَأَوحىٰ فى كُلِّ سَماءٍ أَمرَها ۚ وَزَيَّنَّا السَّماءَ الدُّنيا بِمَصٰبيحَ وَحِفظًا ۚ ذٰلِكَ تَقديرُ العَزيزِ العَليمِ (Ⅴ)
- Il créa alors les sept cieux en deux jours. À chaque ciel, Il insuffla Son ordre. Il illumina le ciel le plus proche de la terre de luminaires qu’Il sécurisa. Tout cela revient à l’appréciation du Puissant, du Savant. (Ⅵ)
- Il institua sept cieux en deux jours, et pour chaque ciel en inscrivit l’ordonnance : « Nous avons paré le ciel inférieur de lustres, et c’était aussi pour la sauvegarde ». — Tout fut ainsi mesuré par le Tout-Puissant, le Connaissant. (Ⅶ)
- Il a décrété les sept cieux [créés] en deux jours et, à chaque ciel, il fixa son état par révélation. Nous avons paré le Ciel le plus proche de luminaires et [cela] en protection. C’est une détermination du Puissant, de l’Omniscient. » (Ⅷ)
41. 13  
فَإِنْ أَعْرَضُوا فَقُلْ أَنذَرْتُكُمْ صَاعِقَةً مِّثْلَ صَاعِقَةِ عَادٍ وَثَمُودَ
- Fain aAAradoo fuqul anthartukum saAAiqatan mithla saAAiqati AAadin wathamooda (Ⅰ)
- Si les négateurs s’obstinent dans leur refus, dis-leur : « Je vous mets en garde contre un cataclysme pareil à celui dont furent frappés les `Âd et les Thamûd (Ⅱ)
- Si [idolâtres, polythéistes, impies obstinés et corrupteurs] tournent le dos [aux ordres divins], dis[-leur] : « Je vous mets en garde contre un Cri comme celui des cAad et des Thamoud ». (Ⅲ)
- فإن أعرضوا فقل أنذرتكم صاعقة مثل صاعقة عاد وثمود (Ⅳ)
- فَإِن أَعرَضوا فَقُل أَنذَرتُكُم صٰعِقَةً مِثلَ صٰعِقَةِ عادٍ وَثَمودَ (Ⅴ)
- S’ils se détournent, dis-leur : Vous voilà prévenus de la tornade qui emporta les tribus des ‘Ad et des Thamoud. (Ⅵ)
- — S’ils se dérobent, dis : « Je vous donne l’alarme quant à une catastrophe pareille à celles de 'Ad et de Thamûd » (Ⅶ)
- S’ils se détournent, dis[-leur] : « Je vous avertis de [la menace d’]une foudre semblable à celle des ‘Ad et des Thamoud. » (Ⅷ)
41. 14  
إِذْ جَاءَتْهُمُ الرُّسُلُ مِن بَيْنِ أَيْدِيهِمْ وَمِنْ خَلْفِهِمْ أَلَّا تَعْبُدُوا إِلَّا اللَّهَ ۖ قَالُوا لَوْ شَاءَ رَبُّنَا لَأَنزَلَ مَلَائِكَةً فَإِنَّا بِمَا أُرْسِلْتُم بِهِ كَافِرُونَ
- Ith jaathumu alrrusulu min bayni aydeehim wamin khalfihim alla taAAbudoo illa Allaha qaloo law shaa rabbuna laanzala malaikatan fainna bima orsiltum bihi kafiroona (Ⅰ)
- qui, lorsque des prophètes s’étaient présentés à eux de toutes parts pour les exhorter à n’adorer que Dieu, leur dirent : “Si notre Seigneur avait voulu nous exhorter, Il aurait envoyé des anges ! Aussi récusons-nous totalement votre message !”«  (Ⅱ)
- Quand les Prophètes vinrent de toutes parts (s’adressèrent à eux directement et indirectement), [leur disant] : « N’adorez que DIEU », ils dirent : « Si notre Seigneur avait voulu, Il aurait fait descendre des anges et, nous réfutons ce que vous êtes chargés de [nous] communiquer ! » (Ⅲ)
- إذ جاءتهم الرسل من بين أيديهم ومن خلفهم ألا تعبدوا إلا الله قالوا لو شاء ربنا لأنزل ملائكة فإنا بما أرسلتم به كافرون (Ⅳ)
- إِذ جاءَتهُمُ الرُّسُلُ مِن بَينِ أَيديهِم وَمِن خَلفِهِم أَلّا تَعبُدوا إِلَّا اللَّهَ ۖ قالوا لَو شاءَ رَبُّنا لَأَنزَلَ مَلٰئِكَةً فَإِنّا بِما أُرسِلتُم بِهِ كٰفِرونَ (Ⅴ)
- Lorsque des messagers issus de leurs rangs, ou d’ailleurs, leur furent envoyés pour leur dire de ne point adorer d’autres dieux en dehors de Dieu, ils rétorquèrent : Si notre Dieu l’avait voulu, Il aurait fait descendre sur nous des anges, car nous ne croyons pas au message dont vous avez été chargé. (Ⅵ)
- lors leur vinrent les envoyés, de par devant et de par derrière : « Que n’adorez-vous Dieu seul ! — Si notre Seigneur l’avait voulu, dirent-ils, Il aurait fait descendre des anges. Aussi dénions-nous ce pour quoi vous vous dites envoyés ». (Ⅶ)
- Quand les Apôtres vinrent à eux de toutes parts [leur disant] : « N’adorez qu’Allah ! », ils répondirent : « Si Notre Seigneur avait voulu, Il eût fait descendre des Anges. Nous sommes incrédules en ce message à vous confié. » (Ⅷ)
41. 15  
فَأَمَّا عَادٌ فَاسْتَكْبَرُوا فِي الْأَرْضِ بِغَيْرِ الْحَقِّ وَقَالُوا مَنْ أَشَدُّ مِنَّا قُوَّةً ۖ أَوَلَمْ يَرَوْا أَنَّ اللَّهَ الَّذِي خَلَقَهُمْ هُوَ أَشَدُّ مِنْهُمْ قُوَّةً ۖ وَكَانُوا بِآيَاتِنَا يَجْحَدُونَ
- Faamma AAadun faistakbaroo fee alardi bighayri alhaqqi waqaloo man ashaddu minna quwwatan awalam yaraw anna Allaha allathee khalaqahum huwa ashaddu minhum quwwatan wakanoo biayatina yajhadoona (Ⅰ)
- Les `Âd, de leur côté, se montrèrent d’une arrogance extrême sur la Terre : « Quel peuple, disaient-ils, a une puissance supérieure à la nôtre ? » Oubliaient-ils que Dieu qui les avait créés était infiniment plus Redoutable qu’eux ? Et, cependant, ils se sont obstinés à nier Nos signes. (Ⅱ)
- Les cAad s’enorgueillirent sur la terre [menèrent une vie] injuste [et indue]. Ils dirent : « Qui est plus fort que nous en puissance ? » Eh quoi, ne voyaient-ils pas que DIEU qui les avait créés était [beaucoup] plus fort qu’eux ? Ils niaient [cependant] Nos signes. (Ⅲ)
- فأما عاد فاستكبروا في الأرض بغير الحق وقالوا من أشد منا قوة أولم يروا أن الله الذي خلقهم هو أشد منهم قوة وكانوا بآياتنا يجحدون (Ⅳ)
- فَأَمّا عادٌ فَاستَكبَروا فِى الأَرضِ بِغَيرِ الحَقِّ وَقالوا مَن أَشَدُّ مِنّا قُوَّةً ۖ أَوَلَم يَرَوا أَنَّ اللَّهَ الَّذى خَلَقَهُم هُوَ أَشَدُّ مِنهُم قُوَّةً ۖ وَكانوا بِـٔايٰتِنا يَجحَدونَ (Ⅴ)
- Quant aux gens de la tribu des ‘Ad, ils s’enorgueillirent sur terre, et cela sans raison. Ils dirent : Qui est plus fort que nous, qui est plus puissant ? Ne voyaient-ils pas que Dieu qui les a créés est plus puissant et plus fort qu’eux ? Mais ils récusèrent Nos signes. (Ⅵ)
- Quant à ceux de ‘Ad, ils étalaient leur orgueil sur la terre, à contre-vérité : « Qui nous surpasse en force ? », disaient-ils. Ne voyaient-ils pas que Dieu leur Créateur les surpassait en force ? Et cependant ils récusaient Nos signes (Ⅶ)
- Les ‘Ad, par la Non-Vérité, se sont montrés insolents sur la terre. Ils ont dit : « Qui donc, plus que nous, est redoutable en [sa] force ? » Eh quoi ! tandis qu’ils niaient Nos signes, n’ont-ils point vu qu’Allah, qui les créa, est plus redoutable qu’eux, par la force ? (Ⅷ)
41. 16  
فَأَرْسَلْنَا عَلَيْهِمْ رِيحًا صَرْصَرًا فِي أَيَّامٍ نَّحِسَاتٍ لِّنُذِيقَهُمْ عَذَابَ الْخِزْيِ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ۖ وَلَعَذَابُ الْآخِرَةِ أَخْزَىٰ ۖ وَهُمْ لَا يُنصَرُونَ
- Faarsalna AAalayhim reehan sarsaran fee ayyamin nahisatin linutheeqahum AAathaba alkhizyi fee alhayati alddunya walaAAathabu alakhirati akhza wahum la yunsaroona (Ⅰ)
- Nous déchaînâmes alors contre eux un vent impétueux et glacial, durant des jours néfastes, pour leur faire goûter un supplice avilissant en ce monde, sans compter le supplice plus avilissant encore dans la vie future où ils ne pourront bénéficier d’aucun secours ! (Ⅱ)
- Nous déchaînâmes contre eux, [en raison de leurs péchés obstinés et de leur corruption,] durant des jours néfastes, un vent destructif pour leur faire goûter le châtiment de l’ignominie en cette vie. Le châtiment de la vie future sera plus ignominieux et ils ne seront pas secourus. (Ⅲ)
- فأرسلنا عليهم ريحا صرصرا في أيام نحسات لنذيقهم عذاب الخزي في الحياة الدنيا ولعذاب الآخرة أخزى وهم لا ينصرون (Ⅳ)
- فَأَرسَلنا عَلَيهِم ريحًا صَرصَرًا فى أَيّامٍ نَحِساتٍ لِنُذيقَهُم عَذابَ الخِزىِ فِى الحَيوٰةِ الدُّنيا ۖ وَلَعَذابُ الءاخِرَةِ أَخزىٰ ۖ وَهُم لا يُنصَرونَ (Ⅴ)
- Nous leur envoyâmes alors un vent d’une rare impétuosité, et cela pendant plusieurs jours funestes. Nous avons voulu leur faire goûter les tourments de l’humiliation en cette vie ici-bas, en sachant que l’humiliation à venir, celle de la vie dernière, est encore plus humiliante. Ils ne seront pas secourus ! (Ⅵ)
- contre eux Nous dépêchâmes un vent rugissant, en des jours sinistres, pour leur faire goûter le châtiment d’ignominie dans la vie d’ici-bas ; plus ignominieux encore serait celui de la vie dernière, et ils n’y trouve­raient nul secourant. (Ⅶ)
- Nous déchaînâmes donc contre eux un vent mugissant, durant des jours néfastes, pour leur faire goûter le Tourment de l’Ignominie en la Vie Immédiate. [Mais] le Tourment en la [Vie] Dernière est certes plus ignominieux et ils ne seront point secourus. (Ⅷ)
41. 17  
وَأَمَّا ثَمُودُ فَهَدَيْنَاهُمْ فَاسْتَحَبُّوا الْعَمَىٰ عَلَى الْهُدَىٰ فَأَخَذَتْهُمْ صَاعِقَةُ الْعَذَابِ الْهُونِ بِمَا كَانُوا يَكْسِبُونَ
- Waamma thamoodu fahadaynahum faistahabboo alAAama AAala alhuda faakhathathum saAAiqatu alAAathabi alhooni bima kanoo yaksiboona (Ⅰ)
- Quant aux Thamûd, Nous leur avons bien indiqué la voie à suivre, mais ils lui préférèrent celle de l’égarement. Aussi furent-ils foudroyés par un fléau avilissant qui vint abattre leur arrogance et sanctionner leurs agissements, (Ⅱ)
- Quant aux Thamoud, Nous les guidâmes ; mais ils préférèrent [obstinément] à être aveugles que guidés. Et, à cause de ce qu’ils commettaient [de péchés, d’injustices et de corruptions] ils furent frappés par la foudre du châtiment avilissant. (Ⅲ)
- وأما ثمود فهديناهم فاستحبوا العمى على الهدى فأخذتهم صاعقة العذاب الهون بما كانوا يكسبون (Ⅳ)
- وَأَمّا ثَمودُ فَهَدَينٰهُم فَاستَحَبُّوا العَمىٰ عَلَى الهُدىٰ فَأَخَذَتهُم صٰعِقَةُ العَذابِ الهونِ بِما كانوا يَكسِبونَ (Ⅴ)
- Quant aux Thamoud, Nous avons voulu les orienter dans la bonne voie, mais ils ont préféré l’aveuglement. C’est alors qu’une tornade fondit sur eux et leur fit goûter l’avilissement lié à leurs méfaits. (Ⅵ)
- — Quant à ceux de Thamûd, Nous les avons guidés, mais ils préférèrent l’aveuglement à la guidance : donc se saisit d’eux la catastrophe du châtiment de vilenie, à raison de ce qu’ils s’étaient acquis (Ⅶ)
- Les Thamoud, par Nous, ont été dirigés, [mais] ils ont mieux aimé l’aveuglement que la Direction, et la foudre du Tourment avilissant les a emportés, pour prix de ce qu’ils accomplissaient. (Ⅷ)
41. 18  
وَنَجَّيْنَا الَّذِينَ آمَنُوا وَكَانُوا يَتَّقُونَ
- Wanajjayna allatheena amanoo wakanoo yattaqoona (Ⅰ)
- tout en épargnant ceux d’entre eux qui étaient croyants et mus par la crainte du Seigneur. (Ⅱ)
- Et Nous sauvâmes ceux [d’entre eux] qui avaient cru [en DIEU] et étaient pieux. (Ⅲ)
- ونجينا الذين آمنوا وكانوا يتقون (Ⅳ)
- وَنَجَّينَا الَّذينَ ءامَنوا وَكانوا يَتَّقونَ (Ⅴ)
- Mais Nous sauvâmes de ce péril ceux qui étaient des croyants et qui se montrèrent pieux. (Ⅵ)
- toutefois Nous sauvâmes ceux qui croyaient et s’étaient prémunis. (Ⅶ)
- Nous sauvâmes ceux qui crurent et étaient pieux. (Ⅷ)
41. 19  
وَيَوْمَ يُحْشَرُ أَعْدَاءُ اللَّهِ إِلَى النَّارِ فَهُمْ يُوزَعُونَ
- Wayawma yuhsharu aAAdao Allahi ila alnnari fahum yoozaAAoona (Ⅰ)
- Un jour viendra où les ennemis de Dieu seront rassemblés et poussés en groupes vers l’Enfer. (Ⅱ)
- [Rappelez-vous] le Jour où les opposants [aux enseignements] de DIEU seront rassemblés vers le Feu (résultat de leurs mauvais actes), ils seront poussés [vers l’Enfer, ou, le premier groupe sera arrêté devant le Feu afin que le suivant arrive]. (Ⅲ)
- ويوم يحشر أعداء الله إلى النار فهم يوزعون (Ⅳ)
- وَيَومَ يُحشَرُ أَعداءُ اللَّهِ إِلَى النّارِ فَهُم يوزَعونَ (Ⅴ)
- Et lorsque Nous ramènerons, groupe par groupe, les ennemis d’Allah vers le feu de l’enfer… (Ⅵ)
- Un Jour Nous rassemblerons vers le Feu les ennemis de Dieu, à Notre discrétion. (Ⅶ)
- Et au jour où les ennemis d’Allah seront rassemblés vers le Feu et qu’ils seront divisés [en groupes], (Ⅷ)
41. 20  
حَتَّىٰ إِذَا مَا جَاءُوهَا شَهِدَ عَلَيْهِمْ سَمْعُهُمْ وَأَبْصَارُهُمْ وَجُلُودُهُم بِمَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
- Hatta itha ma jaooha shahida AAalayhim samAAuhum waabsaruhum wajulooduhum bima kanoo yaAAmaloona (Ⅰ)
- Et quand ils y parviendront, leurs oreilles, leurs yeux et même leurs peaux témoigneront contre eux pour dénoncer leurs agissements. (Ⅱ)
- Enfin ils l’affronteront (le Feu), leurs oreilles, leurs yeux et leur peau témoigneront contre eux de leurs actes [abominables]. (Ⅲ)
- حتى إذا ما جاءوها شهد عليهم سمعهم وأبصارهم وجلودهم بما كانوا يعملون (Ⅳ)
- حَتّىٰ إِذا ما جاءوها شَهِدَ عَلَيهِم سَمعُهُم وَأَبصٰرُهُم وَجُلودُهُم بِما كانوا يَعمَلونَ (Ⅴ)
- …et qu’ils se présenteront, leur ouïe témoignera contre eux de ce qu’ils faisaient, leur vue aussi, ainsi que leur peau. (Ⅵ)
- Dès qu’ils y arrivent, contre eux témoignent leur ouïe, leur vue, leur peau de toutes leurs actions (Ⅶ)
- quand enfin ils viendront à [ce Feu], leurs oreilles, leurs regards, leurs peaux témoigneront contre eux de ce qu’ils faisaient. (Ⅷ)
41. 21  
وَقَالُوا لِجُلُودِهِمْ لِمَ شَهِدتُّمْ عَلَيْنَا ۖ قَالُوا أَنطَقَنَا اللَّهُ الَّذِي أَنطَقَ كُلَّ شَيْءٍ وَهُوَ خَلَقَكُمْ أَوَّلَ مَرَّةٍ وَإِلَيْهِ تُرْجَعُونَ
- Waqaloo lijuloodihim lima shahidtum AAalayna qaloo antaqana Allahu allathee antaqa kulla shayin wahuwa khalaqakum awwala marratin wailayhi turjaAAoona (Ⅰ)
- » Pourquoi témoignez-vous contre nous ? », diront-ils à leurs peaux. Et celles-ci de leur répondre : « C’est Dieu qui nous fait parler, comme Il fait parler toute chose. N’est-ce pas Lui qui vous a créés une première fois et vers qui vous faites maintenant retour ? (Ⅱ)
- Ils diront à leurs peaux : « Pourquoi [donc] avez-vous témoigné contre nous ? » Elles diront : « DIEU nous a fait parler, Lui qui fait parler toute chose. Il vous a créés une première fois et vers Lui vous serez ramenés ». (Ⅲ)
- وقالوا لجلودهم لم شهدتم علينا قالوا أنطقنا الله الذي أنطق كل شيء وهو خلقكم أول مرة وإليه ترجعون (Ⅳ)
- وَقالوا لِجُلودِهِم لِمَ شَهِدتُم عَلَينا ۖ قالوا أَنطَقَنَا اللَّهُ الَّذى أَنطَقَ كُلَّ شَيءٍ وَهُوَ خَلَقَكُم أَوَّلَ مَرَّةٍ وَإِلَيهِ تُرجَعونَ (Ⅴ)
- Ils diront à leur peau : Pourquoi avez-vous témoigné contre nous ? Celle-ci répondra : Allah nous a dotée de la parole comme Il en a doté toute chose. Il vous a créé une première fois, et c’est vers Lui que vous reviendrez. (Ⅵ)
- en vain disent-ils à leurs peaux : « Pourquoi témoigner contre nous ? » — « Dieu, disent-elles, nous donne la parole, comme Il la donne à toute chose. — C’est Lui qui vous a créés une fois première ; c’est à Lui que de vous il sera fait retour ». (Ⅶ)
- Et ils demanderont à leurs peaux : « Pourquoi avez-vous témoigné contre nous ? » — [Leurs peaux] répondront : « Allah nous a donné la parole, [Lui] qui donna la parole à toute chose, Lui qui vous créa une première fois et vers qui vous serez ramenés. » (Ⅷ)
41. 22  
وَمَا كُنتُمْ تَسْتَتِرُونَ أَن يَشْهَدَ عَلَيْكُمْ سَمْعُكُمْ وَلَا أَبْصَارُكُمْ وَلَا جُلُودُكُمْ وَلَٰكِن ظَنَنتُمْ أَنَّ اللَّهَ لَا يَعْلَمُ كَثِيرًا مِّمَّا تَعْمَلُونَ
- Wama kuntum tastatiroona an yashhada AAalaykum samAAukum wala absarukum wala juloodukum walakin thanantum anna Allaha la yaAAlamu katheeran mimma taAAmaloona (Ⅰ)
- D’ailleurs, vous n’avez jamais cherché à vous cacher pour empêcher ainsi vos oreilles, vos yeux et vos peaux de témoigner contre vous ; mais vous pensiez plutôt que Dieu n’était pas au courant de la plupart de vos actes. (Ⅱ)
- « Vous n’étiez pas en mesure d’empêcher vos oreilles, ni vos yeux, ni votre peau de témoigner contre vous, mais [pire encore] vous présumiez que DIEU ignore la plupart de ce que vous faites. (Ⅲ)
- وما كنتم تستترون أن يشهد عليكم سمعكم ولا أبصاركم ولا جلودكم ولكن ظننتم أن الله لا يعلم كثيرا مما تعملون (Ⅳ)
- وَما كُنتُم تَستَتِرونَ أَن يَشهَدَ عَلَيكُم سَمعُكُم وَلا أَبصٰرُكُم وَلا جُلودُكُم وَلٰكِن ظَنَنتُم أَنَّ اللَّهَ لا يَعلَمُ كَثيرًا مِمّا تَعمَلونَ (Ⅴ)
- Vous ne pouviez vous cacher au point que votre ouïe ne témoigne contre vous, ni votre vue, ni votre peau, mais vous avez cru qu’Allah ne saurait pas grand-chose de ce que vous faisiez. (Ⅵ)
- — Aucun voile ne peut vous dérober au témoignage de votre ouïe ni de votre vue ni de votre peau. Seulement vous présumiez que Dieu ne connaissait pas grand-chose de vos actes (Ⅶ)
- [Sur terre] vous ne pouviez vous cacher [au point] que ni vos oreilles, ni vos regards, ni vos peaux ne témoignassent contre vous [à la Résurrection]. Vous pensiez toutefois qu’Allah ne connaîtrait pas un grand nombre de vos actions. (Ⅷ)
41. 23  
وَذَٰلِكُمْ ظَنُّكُمُ الَّذِي ظَنَنتُم بِرَبِّكُمْ أَرْدَاكُمْ فَأَصْبَحْتُم مِّنَ الْخَاسِرِينَ
- Wathalikum thannukumu allathee thanantum birabbikum ardakum faasbahtum mina alkhasireena (Ⅰ)
- C’est ce que vous pensiez de votre Seigneur ; et c’est cette pensée-là qui a causé votre perte et vous a conduits à être du nombre des damnés ! » (Ⅱ)
- Cette présomption [injuste et obstinée] que vous présumiez de votre Seigneur, vous a exposés au péril et vous êtes devenus du nombre des perdants ». (Ⅲ)
- وذلكم ظنكم الذي ظننتم بربكم أرداكم فأصبحتم من الخاسرين (Ⅳ)
- وَذٰلِكُم ظَنُّكُمُ الَّذى ظَنَنتُم بِرَبِّكُم أَردىٰكُم فَأَصبَحتُم مِنَ الخٰسِرينَ (Ⅴ)
- Telle est la conjecture que vous nourrissiez au sujet de votre Seigneur, mais elle vous a ruinés et vous voilà désormais parmi les perdants. (Ⅵ)
- cette présomption que vous présumiez de votre Seigneur vous accable maintenant : vous voici entre tous perdants. (Ⅶ)
- Cette pensée qui était en vous, sur votre Seigneur, vous a perdus et vous vous trouvez parmi les Perdants. (Ⅷ)
41. 24  
فَإِن يَصْبِرُوا فَالنَّارُ مَثْوًى لَّهُمْ ۖ وَإِن يَسْتَعْتِبُوا فَمَا هُم مِّنَ الْمُعْتَبِينَ
- Fain yasbiroo faalnnaru mathwan lahum wain yastaAAtiboo fama hum mina almuAAtabeena (Ⅰ)
- Aujourd’hui, même s’ils se résignent, l’Enfer n’en sera pas moins leur demeure ; et même s’ils s’excusent, ils ne seront pas pour autant excusés. (Ⅱ)
- Si [les pervers et pervertisseurs obstinés] patientent, le Feu [n’en] est [pas moins] leur demeure ; et s’ils cherchent à s’excuser, ils ne seront pas excusés. (Ⅲ)
- فإن يصبروا فالنار مثوى لهم وإن يستعتبوا فما هم من المعتبين (Ⅳ)
- فَإِن يَصبِروا فَالنّارُ مَثوًى لَهُم ۖ وَإِن يَستَعتِبوا فَما هُم مِنَ المُعتَبينَ (Ⅴ)
- S’ils patientent, le feu sera leur lot ; viennent-ils à implorer le pardon, ils ne seront pas plus pardonnés. (Ⅵ)
- S’ils endurent, le Feu n’en est pas moins leur demeure ; s’ils implorent leur grâce, ils ne peuvent l’obtenir (Ⅶ)
- S’ils patientent, le Feu est leur asile, et s’ils réclament rémission, ils ne seront pas entendus. (Ⅷ)
41. 25  
۞ وَقَيَّضْنَا لَهُمْ قُرَنَاءَ فَزَيَّنُوا لَهُم مَّا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَحَقَّ عَلَيْهِمُ الْقَوْلُ فِي أُمَمٍ قَدْ خَلَتْ مِن قَبْلِهِم مِّنَ الْجِنِّ وَالْإِنسِ ۖ إِنَّهُمْ كَانُوا خَاسِرِينَ
- Waqayyadna lahum quranaa fazayyanoo lahum ma bayna aydeehim wama khalfahum wahaqqa AAalayhimu alqawlu fee omamin qad khalat min qablihim mina aljinni waalinsi innahum kanoo khasireena (Ⅰ)
- Nous leur avions suscité de mauvais compagnons qui embellissaient tout à leurs yeux, aussi bien dans le présent que dans le futur ; et c’est ainsi que se réalisa contre eux le Décret divin qui avait condamné, dans le passé, tant de peuples de djinns et d’hommes, et que leur perte fut consommée. (Ⅱ)
- Nous leur suscitâmes [en raison de leurs crimes obstinés] des compagnons [de démons] qui leur embellirent ce qui était devant eux (les voluptés, les péchés, les perversités, etc.) et derrière eux (l’abandon et la négation de la vie future) [ou, ils leur embellirent le péché etc. avant et après]. Ils méritèrent la sentence [du châtiment] comme tant d’autres communautés de djinns et d’hommes [criminels] qui les précédèrent. Ils furent certes perdants. (Ⅲ)
- وقيضنا لهم قرناء فزينوا لهم ما بين أيديهم وما خلفهم وحق عليهم القول في أمم قد خلت من قبلهم من الجن والإنس إنهم كانوا خاسرين (Ⅳ)
- ۞ وَقَيَّضنا لَهُم قُرَناءَ فَزَيَّنوا لَهُم ما بَينَ أَيديهِم وَما خَلفَهُم وَحَقَّ عَلَيهِمُ القَولُ فى أُمَمٍ قَد خَلَت مِن قَبلِهِم مِنَ الجِنِّ وَالإِنسِ ۖ إِنَّهُم كانوا خٰسِرينَ (Ⅴ)
- Des compagnons pour embellir leur ordinaire et ce qui les entoure leur ont été assignés. Mais ils méritent l’arrêt qui fut celui des nations qui les ont précédés, tant hommes que djinns, et ils seront, de ce fait, les perdants. (Ⅵ)
- Nous leur affections des complices qui leur embellissaient l’imminent et les suites. Sur eux inéluctablement s’accomplit la parole, visant des nations révolues d’hommes et de djinns : ce furent des perdants... (Ⅶ)
- Nous leur avons assigné des acolytes et avons paré pour eux [de fausses apparences] ce qui est entre leurs mains et ce qui est derrière eux. Que contre eux se réalise réalise la Parole touchant des communautés — Djinns ou Mortels — disparues avant eux ! Ils seront perdants. (Ⅷ)
41. 26  
وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا لَا تَسْمَعُوا لِهَٰذَا الْقُرْآنِ وَالْغَوْا فِيهِ لَعَلَّكُمْ تَغْلِبُونَ
- Waqala allatheena kafaroo la tasmaAAoo lihatha alqurani wailghaw feehi laAAallakum taghliboona (Ⅰ)
- Les négateurs disent : « N’écoutez pas ce Coran, mais faites du chahut quand il est récité ! Peut-être en triompherez-vous ainsi ! » (Ⅱ)
- Les impies [idolâtres, hypocrites, criminels...] dirent : « Ne prêtez pas l’oreille à ce Coran. Opposez-lui verbiage et vacarme, peut-être aurez-vous le dessus ! » (Ⅲ)
- وقال الذين كفروا لا تسمعوا لهذا القرآن والغوا فيه لعلكم تغلبون (Ⅳ)
- وَقالَ الَّذينَ كَفَروا لا تَسمَعوا لِهٰذَا القُرءانِ وَالغَوا فيهِ لَعَلَّكُم تَغلِبونَ (Ⅴ)
- Et ceux qui n’ont pas cru ont dit : N’écoutez pas ce Coran. Faites un grand chahut en vue de l’étouffer. (Ⅵ)
- — Les dénégateurs disent encore : « Ne prêtez pas l’oreille à ce Coran. Couvrez-le de verbiage, manière de le vaincre ». (Ⅶ)
- Ceux qui ont été infidèles ont dit : « N’écoutez point cette Prédication et jactez à son endroit ! Peut-être l’emporterez-vous ! » (Ⅷ)
41. 27  
فَلَنُذِيقَنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا عَذَابًا شَدِيدًا وَلَنَجْزِيَنَّهُمْ أَسْوَأَ الَّذِي كَانُوا يَعْمَلُونَ
- Falanutheeqanna allatheena kafaroo AAathaban shadeedan walanajziyannahum aswaa allathee kanoo yaAAmaloona (Ⅰ)
- Nous infligerons à ces impies un châtiment implacable et Nous leur ferons durement payer tout le mal qu’ils ont commis. (Ⅱ)
- Eh bien, Nous ferons goûter aux impies [etc.] un dur châtiment et les rétribuerons selon leur pire action. (Ⅲ)
- فلنذيقن الذين كفروا عذابا شديدا ولنجزينهم أسوأ الذي كانوا يعملون (Ⅳ)
- فَلَنُذيقَنَّ الَّذينَ كَفَروا عَذابًا شَديدًا وَلَنَجزِيَنَّهُم أَسوَأَ الَّذى كانوا يَعمَلونَ (Ⅴ)
- Nous ferons goûter aux incrédules un terrible châtiment et Nous les rétribuerons d’un mal plus grand encore pour ce qu’ils auront fait. (Ⅵ)
- — Oui, Nous ferons goûter aux dénégateurs un tourment cruel, et les rétribuerons de pire encore qu’ils ne faisaient (Ⅶ)
- Nous ferons certes goûter à ceux qui auront été infidèles un dur tourment et leur donnerons certes une récompense [égale au] pis de ce qu’ils faisaient. (Ⅷ)
41. 28  
ذَٰلِكَ جَزَاءُ أَعْدَاءِ اللَّهِ النَّارُ ۖ لَهُمْ فِيهَا دَارُ الْخُلْدِ ۖ جَزَاءً بِمَا كَانُوا بِآيَاتِنَا يَجْحَدُونَ
- Thalika jazao aAAdai Allahi alnnaru lahum feeha daru alkhuldi jazaan bima kanoo biayatina yajhadoona (Ⅰ)
- C’est ainsi que la rétribution des ennemis de Dieu sera l’Enfer, où leur séjour sera éternel, pour avoir refusé de reconnaître Nos signes. (Ⅱ)
- La rétribution des opposants [au Coran, à l’Islam et aux enseignements] de DIEU sera le Feu (résultat de leurs actes pervertisseurs) où ils auront une demeure perpétuelle, rétribution résultant d’avoir nié [et de s’opposer délibérément à] Nos versets [et à Nos signes]. (Ⅲ)
- ذلك جزاء أعداء الله النار لهم فيها دار الخلد جزاء بما كانوا بآياتنا يجحدون (Ⅳ)
- ذٰلِكَ جَزاءُ أَعداءِ اللَّهِ النّارُ ۖ لَهُم فيها دارُ الخُلدِ ۖ جَزاءً بِما كانوا بِـٔايٰتِنا يَجحَدونَ (Ⅴ)
- Car telle sera la rétribution des ennemis d’Allah : l’enfer. Ils y disposeront d’une maison éternelle où ils paieront le prix de la négation de Nos signes. (Ⅵ)
- telle sera la récompense des ennemis de Dieu : à eux le Feu ! qu’ils y trouvent leur maison d’éternité. Digne récompense pour ceux qui récusaient Mes signes ! (Ⅶ)
- Voici la récompense des ennemis d’Allah : le Feu où, pour eux, sera la Demeure de l’Éternité, récompense d’avoir nié Nos signes. (Ⅷ)
41. 29  
وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا رَبَّنَا أَرِنَا اللَّذَيْنِ أَضَلَّانَا مِنَ الْجِنِّ وَالْإِنسِ نَجْعَلْهُمَا تَحْتَ أَقْدَامِنَا لِيَكُونَا مِنَ الْأَسْفَلِينَ
- Waqala allatheena kafaroo rabbana arina allathayni adallana mina aljinni waalinsi najAAalhuma tahta aqdamina liyakoona mina alasfaleena (Ⅰ)
- » Seigneur, diront les infidèles, montre-nous ceux des djinns et des hommes qui ont été responsables de notre déchéance. Nous voudrions tant les humilier en les écrasant sous nos pieds ! » (Ⅱ)
- Les impies [injustes, polythéistes, hypocrites,...] diront : « Seigneur, montre-nous ceux des djinns et des hommes qui nous ont égarés, pour que nous les écrasions sous nos pieds et qu’ils soient les plus humiliés ! » (Ⅲ)
- وقال الذين كفروا ربنا أرنا اللذين أضلانا من الجن والإنس نجعلهما تحت أقدامنا ليكونا من الأسفلين (Ⅳ)
- وَقالَ الَّذينَ كَفَروا رَبَّنا أَرِنَا الَّذَينِ أَضَلّانا مِنَ الجِنِّ وَالإِنسِ نَجعَلهُما تَحتَ أَقدامِنا لِيَكونا مِنَ الأَسفَلينَ (Ⅴ)
- Ceux qui n’ont pas cru diront alors : Seigneur, montre-nous ceux qui nous ont fait perdre, tant hommes que djinns, afin que nous les mettions sous nos pieds et pour qu’ils soient parmi les plus bas. (Ⅵ)
- — Les dénégateurs de notre Seigneur disent : « Fais-nous voir ceux d’entre les djinns et les humains qui nous ont égarés, que nous les foulions aux pieds, les refoulions encore plus bas ». (Ⅶ)
- Ceux qui sont infidèles ont dit : « Seigneur ! fais-nous voir ces deux qui nous ont égarés parmi les Djinns et les Mortels ! Nous les placerons sous nos pieds afin qu’ils soient parmi les plus vils. » (Ⅷ)
41. 30  
إِنَّ الَّذِينَ قَالُوا رَبُّنَا اللَّهُ ثُمَّ اسْتَقَامُوا تَتَنَزَّلُ عَلَيْهِمُ الْمَلَائِكَةُ أَلَّا تَخَافُوا وَلَا تَحْزَنُوا وَأَبْشِرُوا بِالْجَنَّةِ الَّتِي كُنتُمْ تُوعَدُونَ
- Inna allatheena qaloo rabbuna Allahu thumma istaqamoo tatanazzalu AAalayhimu almalaikatu alla takhafoo wala tahzanoo waabshiroo bialjannati allatee kuntum tooAAadoona (Ⅰ)
- Mais à ceux qui affirment : « Notre Seigneur est Dieu ! » et se conduisent avec droiture, les anges descendront et s’adresseront en ces termes : « Ne craignez rien et ne vous tourmentez de rien ! Réjouissez-vous plutôt de la bonne nouvelle du Paradis qui vous a été promis ! (Ⅱ)
- [Tandis que] ceux qui disent : « Notre Seigneur est DIEU », et qui persévèrent [sur le chemin de DIEU], les anges descendent sur eux : « N’ayez ni crainte ni tristesse ; ayez (nous vous annonçons) la bonne nouvelle du Paradis qui vous a été promis. (Ⅲ)
- إن الذين قالوا ربنا الله ثم استقاموا تتنزل عليهم الملائكة ألا تخافوا ولا تحزنوا وأبشروا بالجنة التي كنتم توعدون (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ قالوا رَبُّنَا اللَّهُ ثُمَّ استَقٰموا تَتَنَزَّلُ عَلَيهِمُ المَلٰئِكَةُ أَلّا تَخافوا وَلا تَحزَنوا وَأَبشِروا بِالجَنَّةِ الَّتى كُنتُم توعَدونَ (Ⅴ)
- Mais ceux qui ont dit : Notre Dieu est Allah, et qui prient, verront les anges les rejoindre pour leur dire : N’ayez aucune crainte ni aucune tristesse. Nous vous informons que le paradis qui vous a été promis est pour vous. (Ⅵ)
- Tandis que ceux qui disent : « Nous n’avons que Dieu pour Seigneur », et de plus vont dans la rectitude, les anges sur eux se posent : « N’ayez crainte ni deuil. Réjouissez-vous du Jardin qui vous fut promis (Ⅶ)
- Ceux qui ont dit : « Notre Seigneur est Allah ! », puis qui cheminent droit, sur eux descendront les Anges [en disant] : « Ne craignez point ni ne vous attristez ! Réjouissez-vous du Jardin qui vous a été promis ! (Ⅷ)
41. 31  
نَحْنُ أَوْلِيَاؤُكُمْ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَفِي الْآخِرَةِ ۖ وَلَكُمْ فِيهَا مَا تَشْتَهِي أَنفُسُكُمْ وَلَكُمْ فِيهَا مَا تَدَّعُونَ
- Nahnu awliyaokum fee alhayati alddunya wafee alakhirati walakum feeha ma tashtahee anfusukum walakum feeha ma taddaAAoona (Ⅰ)
- Notre soutien vous est acquis, aussi bien dans ce bas monde que dans la vie future, où tous vos désirs seront comblés et tous vos vœux exaucés. » (Ⅱ)
- Nous sommes vos amis [et vos guides] en cette vie et dans l’autre. Vous aurez ce que vos âmes voudront, vous aurez ce que vous demanderez. (Ⅲ)
- نحن أولياؤكم في الحياة الدنيا وفي الآخرة ولكم فيها ما تشتهي أنفسكم ولكم فيها ما تدعون (Ⅳ)
- نَحنُ أَولِياؤُكُم فِى الحَيوٰةِ الدُّنيا وَفِى الءاخِرَةِ ۖ وَلَكُم فيها ما تَشتَهى أَنفُسُكُم وَلَكُم فيها ما تَدَّعونَ (Ⅴ)
- Nous sommes vos tuteurs ici-bas, en cette terre, et dans la vie dernière. Vous y trouverez ce que vous souhaitez le plus, tout ce que vous réclamez. (Ⅵ)
- nous vous aurons protégés dans la vie d’ici-bas comme dans la vie dernière, où vous aurez ce à quoi votre âme aspire, où vous aurez ce à quoi vous pouvez prétendre (Ⅶ)
- Nous sommes vos patrons en la Vie Immédiate et en la [Vie] Dernière. Là vous aurez ce que désirent vos âmes. Là vous aurez ce que vous réclamez, (Ⅷ)
41. 32  
نُزُلًا مِّنْ غَفُورٍ رَّحِيمٍ
- Nuzulan min ghafoorin raheemin (Ⅰ)
- Tel sera l’accueil généreux du Tout-Clément, du Tout-Compatissant. (Ⅱ)
- [C’est] un accueil [qui vous est réservé] de la part de Celui qui pardonne, [et qui est] Très Miséricordieux (accorde aux croyants des biens particuliers) ». (Ⅲ)
- نزلا من غفور رحيم (Ⅳ)
- نُزُلًا مِن غَفورٍ رَحيمٍ (Ⅴ)
- Tout cela en offrande de la part de Celui qui pardonne, le Miséricordieux. (Ⅵ)
- en prémices du Tout pardon, du Miséricordieux » (Ⅶ)
- comme don [venu] d’un [Seigneur] absoluteur et miséricordieux. » (Ⅷ)
41. 33  
وَمَنْ أَحْسَنُ قَوْلًا مِّمَّن دَعَا إِلَى اللَّهِ وَعَمِلَ صَالِحًا وَقَالَ إِنَّنِي مِنَ الْمُسْلِمِينَ
- Waman ahsanu qawlan mimman daAAa ila Allahi waAAamila salihan waqala innanee mina almuslimeena (Ⅰ)
- Qui donc tiendrait un meilleur discours que celui qui appelle les hommes à Dieu, fait œuvre pie et proclame tout haut son appartenance à l’islam ? (Ⅱ)
- Qui [pourrait donc] tenir un langage plus beau que celui qui appelle [les hommes] à DIEU, fait un excellent travail et déclare : « Je fais partie des soumis [parfait à DIEU] ». (Ⅲ)
- ومن أحسن قولا ممن دعا إلى الله وعمل صالحا وقال إنني من المسلمين (Ⅳ)
- وَمَن أَحسَنُ قَولًا مِمَّن دَعا إِلَى اللَّهِ وَعَمِلَ صٰلِحًا وَقالَ إِنَّنى مِنَ المُسلِمينَ (Ⅴ)
- Nul ne tient meilleur langage que celui qui invoque Allah, qui fait le bien, et qui déclare être parmi ceux des croyants qui sont soumis à Dieu. (Ⅵ)
- — Quel plus beau propos que d’appeler à Dieu, en effectuant l’œuvre salutaire, et de proclamer : « Je me range parmi Ceux-qui-se-soumettent ». (Ⅶ)
- Qui donc profère plus belle parole que celui qui appelle à Allah, accomplit œuvre pie et dit : « Je suis parmi les Soumis [à Dieu] (muslim). » (Ⅷ)
41. 34  
وَلَا تَسْتَوِي الْحَسَنَةُ وَلَا السَّيِّئَةُ ۚ ادْفَعْ بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ فَإِذَا الَّذِي بَيْنَكَ وَبَيْنَهُ عَدَاوَةٌ كَأَنَّهُ وَلِيٌّ حَمِيمٌ
- Wala tastawee alhasanatu wala alssayyiatu idfaAA biallatee hiya ahsanu faitha allathee baynaka wabaynahu AAadawatun kaannahu waliyyun hameemun (Ⅰ)
- La bonne action et la mauvaise action ne sont pas pareilles. Rends le bien pour le mal, et tu verras ton ennemi se muer en fervent allié ! (Ⅱ)
- La bonne action n’est pas égale à la mauvaise action. Repousse [la mauvaise action] par une meilleure [action, une belle solution] et voilà que celui dont te sépare une inimitié deviendra comme un ami ardent. (Ⅲ)
- ولا تستوي الحسنة ولا السيئة ادفع بالتي هي أحسن فإذا الذي بينك وبينه عداوة كأنه ولي حميم (Ⅳ)
- وَلا تَستَوِى الحَسَنَةُ وَلَا السَّيِّئَةُ ۚ ادفَع بِالَّتى هِىَ أَحسَنُ فَإِذَا الَّذى بَينَكَ وَبَينَهُ عَدٰوَةٌ كَأَنَّهُ وَلِىٌّ حَميمٌ (Ⅴ)
- La bonne action ne peut être comparée à la mauvaise. Rends le bien pour le mal, jusqu’à ce que ton adversaire se transforme en meilleur partisan, en ami. (Ⅵ)
- Belle et mauvaise action ne s’équivalent : repousse (la mauvaise) par une plus belle, et voilà que celui qu’opposait à toi l’inimitié mutuelle prend les traits d’un allié chaleureux (Ⅶ)
- Bonne œuvre et mauvaise œuvre ne seront pas égales. Repousse celle-ci par ce qui est meilleur. Alors celui dont te sépare une inimitié sera comme un proche empli de ferveur. (Ⅷ)
41. 35  
وَمَا يُلَقَّاهَا إِلَّا الَّذِينَ صَبَرُوا وَمَا يُلَقَّاهَا إِلَّا ذُو حَظٍّ عَظِيمٍ
- Wama yulaqqaha illa allatheena sabaroo wama yulaqqaha illa thoo haththin AAatheemin (Ⅰ)
- Mais une telle grandeur d’âme est seulement le privilège de ceux qui savent faire preuve de patience et de ceux qui sont touchés par une grâce peu commune. (Ⅱ)
- Mais [cette faculté] n’est concédée qu’à ceux qui endurent [sur le chemin de DIEU], elle n’est concédée qu’à ceux qui [sont bienfaiteurs,] ont fait un travail bien considérable. (Ⅲ)
- وما يلقاها إلا الذين صبروا وما يلقاها إلا ذو حظ عظيم (Ⅳ)
- وَما يُلَقّىٰها إِلَّا الَّذينَ صَبَروا وَما يُلَقّىٰها إِلّا ذو حَظٍّ عَظيمٍ (Ⅴ)
- Mais une telle perfection ne sera atteinte que par les plus persévérants. Nul ne l’atteint hormis ceux qui ont été dotés d’immenses qualités. (Ⅵ)
- c’est vrai qu’une telle (magnanimité), ne la rencontrent que les patients, ne la rencontre que le bénéficiaire d’une chance insigne (Ⅶ)
- [Toutefois] ne reçoivent cette faculté que ceux qui sont patients et celui possédant un immense don. (Ⅷ)
41. 36  
وَإِمَّا يَنزَغَنَّكَ مِنَ الشَّيْطَانِ نَزْغٌ فَاسْتَعِذْ بِاللَّهِ ۖ إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ
- Waimma yanzaghannaka mina alshshaytani nazghun faistaAAith biAllahi innahu huwa alssameeAAu alAAaleemu (Ⅰ)
- Et si le démon t’incite à agir autrement, cherche aussitôt refuge auprès de Dieu, car Il entend tout et sait tout. (Ⅱ)
- Si des fois Satan te tente, cherche refuge en DIEU ; [DIEU] entend tout [et Il est] Omniscient. (Ⅲ)
- وإما ينزغنك من الشيطان نزغ فاستعذ بالله إنه هو السميع العليم (Ⅳ)
- وَإِمّا يَنزَغَنَّكَ مِنَ الشَّيطٰنِ نَزغٌ فَاستَعِذ بِاللَّهِ ۖ إِنَّهُ هُوَ السَّميعُ العَليمُ (Ⅴ)
- Et si le démon suscite en toi quelques mauvaises pensées, cherche protection auprès d’Allah, car Il est Celui qui entend et qui sait. (Ⅵ)
- ou alors te démange une démoniaque démangeaison : dans ce cas réfugie-toi en Dieu : Il est l’Entendant, le Connaissant. (Ⅶ)
- Assurément, quelque incitation du Démon t’animera [quand tu seras offensé] : cherche alors refuge en Allah, car Il est l’Audient et l’Omniscient ! (Ⅷ)
41. 37  
وَمِنْ آيَاتِهِ اللَّيْلُ وَالنَّهَارُ وَالشَّمْسُ وَالْقَمَرُ ۚ لَا تَسْجُدُوا لِلشَّمْسِ وَلَا لِلْقَمَرِ وَاسْجُدُوا لِلَّهِ الَّذِي خَلَقَهُنَّ إِن كُنتُمْ إِيَّاهُ تَعْبُدُونَ
- Wamin ayatihi allaylu waalnnaharu waalshshamsu waalqamaru la tasjudoo lilshshamsi wala lilqamari waosjudoo lillahi alathee khalaqahunna in kuntum iyyahu taAAbudoona (Ⅰ)
- Parmi les signes de Dieu, il y a la nuit et le jour, le Soleil et la Lune. Ne vous prosternez ni devant le Soleil ni devant la Lune, mais prosternez-vous uniquement devant Celui qui les a créés, si vous Lui vouez un culte sincère ! (Ⅱ)
- Le jour et la nuit, le soleil et la lune sont de Ses signes [qui permettent de conclure à Son existence]. Ne vous prosternez pas devant le soleil ni devant la lune, prosternez-vous devant DIEU qui les a créés si c’est Lui que vous adorez. (Ⅲ)
- ومن آياته الليل والنهار والشمس والقمر لا تسجدوا للشمس ولا للقمر واسجدوا لله الذي خلقهن إن كنتم إياه تعبدون (Ⅳ)
- وَمِن ءايٰتِهِ الَّيلُ وَالنَّهارُ وَالشَّمسُ وَالقَمَرُ ۚ لا تَسجُدوا لِلشَّمسِ وَلا لِلقَمَرِ وَاسجُدوا لِلَّهِ الَّذى خَلَقَهُنَّ إِن كُنتُم إِيّاهُ تَعبُدونَ (Ⅴ)
- Parmi Ses miracles, il y a la nuit et le jour, le soleil et la lune. Ne vous prosternez pas devant le soleil, ni devant la lune, mais prosternez-vous devant Allah, qui les a créés, si toutefois vous L’adorez. (Ⅵ)
- Parmi Ses signes, il y a la nuit et le jour, le soleil et la lune. Ne vous prosternez pas devant le soleil, non plus que devant la lune. Ne vous prosternez que devant Celui qui les créa, si c’est bien Lui que vous adorez (Ⅶ)
- Parmi Ses signes sont la nuit, le jour, le soleil et la lune. Ne vous prosternez point devant le soleil ni devant la lune ! Prosternez-vous devant Allah qui les créa, si c’est Lui que vous adorez ! (Ⅷ)
41. 38  
فَإِنِ اسْتَكْبَرُوا فَالَّذِينَ عِندَ رَبِّكَ يُسَبِّحُونَ لَهُ بِاللَّيْلِ وَالنَّهَارِ وَهُمْ لَا يَسْأَمُونَ ۩
- Faini istakbaroo faallatheena AAinda rabbika yusabbihoona lahu biallayli waalnnahari wahum la yasamoona (Ⅰ)
- S’ils sont trop orgueilleux pour adorer leur Seigneur, qu’ils sachent que ceux qui sont proches de Lui célèbrent Ses louanges nuit et jour, sans jamais éprouver de lassitude. (Ⅱ)
- Si [les impies, etc.] s’enflent d’orgueil [et n’adorent pas DIEU], [qu’ils sachent que] ceux qui sont auprès de ton Seigneur Le glorifient, nuit et jour, sans jamais se lasser. (Ⅲ)
- فإن استكبروا فالذين عند ربك يسبحون له بالليل والنهار وهم لا يسأمون (Ⅳ)
- فَإِنِ استَكبَروا فَالَّذينَ عِندَ رَبِّكَ يُسَبِّحونَ لَهُ بِالَّيلِ وَالنَّهارِ وَهُم لا يَسـَٔمونَ ۩ (Ⅴ)
- Au cas où ils manifesteraient de la suffisance, il faudrait leur rappeler que ceux qui entourent ton Seigneur chantent Ses louanges de nuit comme de jour sans jamais se lasser. (Ⅵ)
- s’ils étaient trop orgueilleux pour le faire... alors que ceux qui dans le sein de ton Seigneur exaltent Sa transcendance de nuit comme de jour, n’en éprouvent aucune lassitude. (Ⅶ)
- S’ils se montrent orgueilleux, [en revanche] ceux qui sont auprès de ton Seigneur, L’exaltent nuit et jour, inlassablement. (Ⅷ)
41. 39  
وَمِنْ آيَاتِهِ أَنَّكَ تَرَى الْأَرْضَ خَاشِعَةً فَإِذَا أَنزَلْنَا عَلَيْهَا الْمَاءَ اهْتَزَّتْ وَرَبَتْ ۚ إِنَّ الَّذِي أَحْيَاهَا لَمُحْيِي الْمَوْتَىٰ ۚ إِنَّهُ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
- Wamin ayatihi annaka tara alarda khashiAAatan faitha anzalna AAalayha almaa ihtazzat warabat inna allathee ahyaha lamuhyee almawta innahu AAala kulli shayin qadeerun (Ⅰ)
- C’est encore un de Ses signes, quand tu vois la terre qui était prostrée sous l’effet de la sécheresse, s’animer et s’épanouir, dès que Nous lui envoyons quelques ondées du ciel. Celui qui lui rend la vie est aussi Celui qui fait revivre les morts, car Sa puissance n’a point de limite. (Ⅱ)
- Parmi Ses signes est la terre aride que tu vois [d’abord inerte], elle se ranime et augmente [de volume et reverdit] quand Nous faisons tomber sur elle de l’eau (la pluie,...). Celui qui la fait revivre fera revivre aussi les morts, car Il est Puissant sur toute chose. (Ⅲ)
- ومن آياته أنك ترى الأرض خاشعة فإذا أنزلنا عليها الماء اهتزت وربت إن الذي أحياها لمحيي الموتى إنه على كل شيء قدير (Ⅳ)
- وَمِن ءايٰتِهِ أَنَّكَ تَرَى الأَرضَ خٰشِعَةً فَإِذا أَنزَلنا عَلَيهَا الماءَ اهتَزَّت وَرَبَت ۚ إِنَّ الَّذى أَحياها لَمُحىِ المَوتىٰ ۚ إِنَّهُ عَلىٰ كُلِّ شَيءٍ قَديرٌ (Ⅴ)
- Parmi Ses miracles, tu verras la terre prostrée devant Lui et qui, aussitôt, se réveille lorsqu’elle est nourrie d’eau, en produisant toutes sortes de plantes. Ainsi, Celui qui l’a fait naître de nouveau est en mesure de ressusciter les morts. Il est puissant en toute chose. (Ⅵ)
- Parmi Ses signes, il y a que tu voies la terre affaissée, puis, quand Nous faisons sur elle descendre l’eau, s’émouvoir et gonfler. Assurément Celui qui la fait revivre, fait revivre les morts. — Il est Omnipotent. (Ⅶ)
- Et parmi Ses signes est celui de la terre que tu vois, prostrée, se ranimer et reverdir quand Nous faisons, sur elle, descendre la pluie. En vérité, Celui qui la fait revivre est certes Celui qui fera revivre les Morts. Sur toute chose, Il est omnipotent. (Ⅷ)
41. 40  
إِنَّ الَّذِينَ يُلْحِدُونَ فِي آيَاتِنَا لَا يَخْفَوْنَ عَلَيْنَا ۗ أَفَمَن يُلْقَىٰ فِي النَّارِ خَيْرٌ أَم مَّن يَأْتِي آمِنًا يَوْمَ الْقِيَامَةِ ۚ اعْمَلُوا مَا شِئْتُمْ ۖ إِنَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ
- Inna allatheena yulhidoona fee ayatina la yakhfawna AAalayna afaman yulqa fee alnnari khayrun am man yatee aminan yawma alqiyamati iAAmaloo ma shitum innahu bima taAAmaloona baseerun (Ⅰ)
- Ceux qui s’emploient à dénaturer le sens de Nos versets ne sauraient Nous échapper. Que vaut-il mieux ? Être précipité en Enfer ou se présenter le Jour de la Résurrection en toute sécurité ? Agissez donc comme bon vous semble ! Dieu a une claire vision de ce que vous faites. (Ⅱ)
- Ceux qui altèrent le texte de Nos versets [et Nos signes] ne Nous sont pas cachés. Eh quoi, celui qui sera précipité dans le Feu (résultat de ses mauvais actes) vaut-il mieux que celui qui se présentera en toute quiétude le Jour de la résurrection ? Faites [attention à] ce que vous voulez [faire], [DIEU] voit vos actes. (Ⅲ)
- إن الذين يلحدون في آياتنا لا يخفون علينا أفمن يلقى في النار خير أم من يأتي آمنا يوم القيامة اعملوا ما شئتم إنه بما تعملون بصير (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ يُلحِدونَ فى ءايٰتِنا لا يَخفَونَ عَلَينا ۗ أَفَمَن يُلقىٰ فِى النّارِ خَيرٌ أَم مَن يَأتى ءامِنًا يَومَ القِيٰمَةِ ۚ اعمَلوا ما شِئتُم ۖ إِنَّهُ بِما تَعمَلونَ بَصيرٌ (Ⅴ)
- Ceux qui nient Nos signes n’échappent pas à Notre sagacité : qui a meilleur sort, celui qui sera jeté en enfer ou celui qui, paisible, se présentera à Nous le jour de la résurrection ? Mais faites donc, Il est informé de toutes vos actions. (Ⅵ)
- Ceux qui biaisent avec Nos signes ne peuvent se cacher de Nous. Qui est projeté dans le Feu aurait-il la meilleure part, ou bien celui qui arrive en sûreté au Jour de la résurrection ? Agissez comme vous voudrez. — Dieu est Clairvoyant sur vos agissements. (Ⅶ)
- Ceux qui méconnaissent Nos signes ne Nous sont pas cachés. Eh quoi ! celui qui sera jeté dans le Feu sera-t-il heureux, ou bien celui qui viendra, paisible, au Jour de la Résurrection ? Faites ce que vous voudrez ! [Allah] est très clairvoyant sur ce que vous faites. (Ⅷ)
41. 41  
إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا بِالذِّكْرِ لَمَّا جَاءَهُمْ ۖ وَإِنَّهُ لَكِتَابٌ عَزِيزٌ
- Inna allatheena kafaroo bialththikri lamma jaahum wainnahu lakitabun AAazeezun (Ⅰ)
- Ceux qui ont rejeté le Coran, quand il leur est parvenu, ne savaient pas que ce Livre est d’une valeur inestimable, (Ⅱ)
- [Ne Nous sont pas cachés] ceux qui renient le Rappel (le Coran) lorsqu’il leur est parvenu. C’est un Livre honoré [puissant]. (Ⅲ)
- إن الذين كفروا بالذكر لما جاءهم وإنه لكتاب عزيز (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ كَفَروا بِالذِّكرِ لَمّا جاءَهُم ۖ وَإِنَّهُ لَكِتٰبٌ عَزيزٌ (Ⅴ)
- Ceux qui n’ont pas cru au Rappel, lorsqu’il leur fut énoncé… En vérité, c’est là un Livre immense. (Ⅵ)
- Ceux qui ont dénié le Rappel ! quand il leur est advenu… — Et pourtant c’est un Écrit souverain (Ⅶ)
- [Allah] connaît ceux qui ont été incrédules en l’Édification quand elle vint à eux. En vérité, elle est certes une Écriture précieuse (‘azîz). (Ⅷ)
41. 42  
لَّا يَأْتِيهِ الْبَاطِلُ مِن بَيْنِ يَدَيْهِ وَلَا مِنْ خَلْفِهِ ۖ تَنزِيلٌ مِّنْ حَكِيمٍ حَمِيدٍ
- La yateehi albatilu min bayni yadayhi wala min khalfihi tanzeelun min hakeemin hameedin (Ⅰ)
- inaccessible à toute erreur, d’où qu’elle vienne, en tant que Révélation émanant d’un Sage, Digne de louange. (Ⅱ)
- Le faux ne lui vient ni avant lui ni après lui (le faux ne s’y glisse nulle part). [Car,] c’est un Livre descendu (révélé) du [DIEU] Sage, Digne de louange. (Ⅲ)
- لا يأتيه الباطل من بين يديه ولا من خلفه تنزيل من حكيم حميد (Ⅳ)
- لا يَأتيهِ البٰطِلُ مِن بَينِ يَدَيهِ وَلا مِن خَلفِهِ ۖ تَنزيلٌ مِن حَكيمٍ حَميدٍ (Ⅴ)
- Aucun risque de contrefaçon d’où qu’elle vienne, c’est une révélation qui procède de Celui qui est savant et digne de louanges. (Ⅵ)
- — Le faux ne l’affecte ni de devant ni de derrière. — C’est une descente venue du Sage, du Glorifié (Ⅶ)
- Le Faux ne s’y glisse par aucun côté. [C’est] une Révélation (tanzîl) émanant d’un [Seigneur] sage et digne de louanges. (Ⅷ)
41. 43  
مَّا يُقَالُ لَكَ إِلَّا مَا قَدْ قِيلَ لِلرُّسُلِ مِن قَبْلِكَ ۚ إِنَّ رَبَّكَ لَذُو مَغْفِرَةٍ وَذُو عِقَابٍ أَلِيمٍ
- Ma yuqalu laka illa ma qad qeela lilrrusuli min qablika inna rabbaka lathoo maghfiratin wathoo AAiqabin aleemin (Ⅰ)
- Les objections qui te sont faites aujourd’hui sont les mêmes que celles qui ont été faites aux prophètes qui t’ont précédé. Mais si ton Seigneur est Enclin au pardon, Il n’en est pas moins Implacable quand Il sévit. (Ⅱ)
- [Prophète,] il ne t’est dit que ce qui a été dit aux Prophètes avant toi. Ton Seigneur est Maître du pardon et Maître de la punition très sévère. (Ⅲ)
- ما يقال لك إلا ما قد قيل للرسل من قبلك إن ربك لذو مغفرة وذو عقاب أليم (Ⅳ)
- ما يُقالُ لَكَ إِلّا ما قَد قيلَ لِلرُّسُلِ مِن قَبلِكَ ۚ إِنَّ رَبَّكَ لَذو مَغفِرَةٍ وَذو عِقابٍ أَليمٍ (Ⅴ)
- Toutes les objections que tu reçois ont été faites aux messagers qui t’ont précédé. Mais Dieu, ton Seigneur, dispose à la fois du pardon et de la sanction la plus douloureuse. (Ⅵ)
- il ne t’est dit que ce qui le fut aux envoyés d’avant toi : « Ton Seigneur est Maître d’indulgence autant que de punition douloureuse » (Ⅶ)
- On ne te dit, [Prophète !], que ce qui a été objecté aux [autres] Apôtres avant toi. En vérité, ton Seigneur est certes détenteur d’une clémence ou d’un châtiment cruel. (Ⅷ)
41. 44  
وَلَوْ جَعَلْنَاهُ قُرْآنًا أَعْجَمِيًّا لَّقَالُوا لَوْلَا فُصِّلَتْ آيَاتُهُ ۖ أَأَعْجَمِيٌّ وَعَرَبِيٌّ ۗ قُلْ هُوَ لِلَّذِينَ آمَنُوا هُدًى وَشِفَاءٌ ۖ وَالَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ فِي آذَانِهِمْ وَقْرٌ وَهُوَ عَلَيْهِمْ عَمًى ۚ أُولَٰئِكَ يُنَادَوْنَ مِن مَّكَانٍ بَعِيدٍ
- Walaw jaAAalnahu quranan aAAjamiyyan laqaloo lawla fussilat ayatuhu aaAAjamiyyun waAAarabiyyun qul huwa lillatheena amanoo hudan washifaon waallatheena la yuminoona fee athanihim waqrun wahuwa AAalayhim AAaman olaika yunadawna min makanin baAAeedin (Ⅰ)
- Si Nous avions révélé ce Coran en langue étrangère, on aurait objecté : « Si au moins ses versets étaient clairs et intelligibles ! Comment ? Un Coran en langue étrangère pour un peuple arabe ? » Réponds-leur : « Ce Coran est un guide et un baume pour les croyants ; seuls les négateurs, quand il s’agit de ce Livre, font la sourde oreille et simulent l’aveuglement. C’est comme si l’appel qu’on leur lance venait de trop loin pour être entendu. » (Ⅱ)
- Si Nous avions fait [de ce Livre] un Coran en une langue non-explicite [étrangère], [les impies] auraient dit : « Pourquoi ses versets n’ont-ils pas été exposés clairement et en détail. Quoi, un [Livre] non-explicite [en langue étrangère] et un [Prophète de langue] arabe ? » Dis : « [Ce Livre] est un guide et une guérison pour [tous] ceux qui croient [en DIEU] ». Mais quant à ceux qui [à cause de leurs injustices délibérées] ne croient pas, [on dirait qu’ils] ont une surdité dans l’oreille et sont frappés d’aveuglement ; ceux-là sont [des gens qui se sont] très éloignés du lieu (du centre, du cœur) d’appel (le Coran). (Ⅲ)
- ولو جعلناه قرآنا أعجميا لقالوا لولا فصلت آياته أأعجمي وعربي قل هو للذين آمنوا هدى وشفاء والذين لا يؤمنون في آذانهم وقر وهو عليهم عمى أولئك ينادون من مكان بعيد (Ⅳ)
- وَلَو جَعَلنٰهُ قُرءانًا أَعجَمِيًّا لَقالوا لَولا فُصِّلَت ءايٰتُهُ ۖ ءَأَعجَمِىٌّ وَعَرَبِىٌّ ۗ قُل هُوَ لِلَّذينَ ءامَنوا هُدًى وَشِفاءٌ ۖ وَالَّذينَ لا يُؤمِنونَ فى ءاذانِهِم وَقرٌ وَهُوَ عَلَيهِم عَمًى ۚ أُولٰئِكَ يُنادَونَ مِن مَكانٍ بَعيدٍ (Ⅴ)
- Si Nous avions fait du Coran un livre écrit dans une autre langue que l’arabe, ils auraient objecté ceci : Si au moins ses versets avaient été explicités, non pas en langue étrangère, mais en [langue] arabe. Tu diras : Il est surtout, pour ceux qui croient, un moyen de trouver une voie et une guérison ; quant à ceux qui ne croient pas, ils ont un schiste dans l’oreille. Ils sont frappés d’aveuglement. Ceux-là sont comme appelés de très loin. (Ⅵ)
- Si Nous en avions fait un Coran en langue barbare, ils auraient dit : « Ah ! si les signes en étaient articulés ! » Alors, tout ensemble barbare et arabe ? Dis : « Il est pour les croyants guidance et guérison. Ceux qui n’y croient pas ont dans l’oreille une surdité, le (message) est sur eux cécité. Ceux-là n’en perçoivent plus qu’un appel lointain ». (Ⅶ)
- Si Nous avions fait de [cette Révélation] une prédication en [langue] barbare, ils auraient dit : « Pourquoi ces aya n’ont-elles pas été rendues intelligibles ? Pourquoi [sont-elles en langue] barbare alors que [notre idiome] est arabe ? » — Réponds : « [Cette Édification], pour ceux qui croient, est Direction et Guérison, tandis que ceux qui ne croient point ont une fissure en leurs oreilles et sont sous le poids d’un aveuglement : ceux-là sont appelés d’un lieu lointain [et ils n’entendent pas]. » (Ⅷ)
41. 45  
وَلَقَدْ آتَيْنَا مُوسَى الْكِتَابَ فَاخْتُلِفَ فِيهِ ۗ وَلَوْلَا كَلِمَةٌ سَبَقَتْ مِن رَّبِّكَ لَقُضِيَ بَيْنَهُمْ ۚ وَإِنَّهُمْ لَفِي شَكٍّ مِّنْهُ مُرِيبٍ
- Walaqad atayna moosa alkitaba faikhtulifa feehi walawla kalimatun sabaqat min rabbika laqudiya baynahum wainnahum lafee shakkin minhu mureebin (Ⅰ)
- Nous avions donné à Moïse l’Écriture, au sujet de laquelle des controverses furent suscitées. Et n’eût été une décision déjà prise par ton Seigneur, les renvoyant au Jugement dernier, il eût déjà été jugé entre eux. Aussi sont-ils encore à ce sujet dans un doute troublant. (Ⅱ)
- Nous avons donné l’Ecriture à Moïse. Il y a eu une controverse [de la part des gentils]. N’eût été une parole préalable de ton Seigneur [consistant à retarder le châtiment jusqu’à un terme fixé], il aurait été décidé entre eux [immédiatement] et [les gentils, les impies et les injustes] sont [encore] à son sujet dans un doute troublant. (Ⅲ)
- ولقد آتينا موسى الكتاب فاختلف فيه ولولا كلمة سبقت من ربك لقضي بينهم وإنهم لفي شك منه مريب (Ⅳ)
- وَلَقَد ءاتَينا موسَى الكِتٰبَ فَاختُلِفَ فيهِ ۗ وَلَولا كَلِمَةٌ سَبَقَت مِن رَبِّكَ لَقُضِىَ بَينَهُم ۚ وَإِنَّهُم لَفى شَكٍّ مِنهُ مُريبٍ (Ⅴ)
- En effet, Nous avons envoyé le Livre à Moïse, mais ils se sont opposés à son sujet. Et s’il n’y avait eu une Parole antérieure venue de ton Seigneur, leur jugement aurait été consommé entre eux. Ils entretiennent à son égard un doute effrayant. (Ⅵ)
- Oui, Nous avons donné l’Écrit à Moïse. Il souleva la dissension. N’eût été une parole venue de ton Seigneur, entre eux il eût été statué, puisque assurément ils persistent sur lui dans un doute ravageur. (Ⅶ)
- Nous avons [par exemple] donné l’Écriture à Moïse, [mais] ils ont été en opposition à son sujet. N’eût été une Parole qui a précédé, de ton Seigneur, il eût été décidé entre eux. En vérité, ils sont certes, à son propos, en un doute profond ! (Ⅷ)
41. 46  
مَّنْ عَمِلَ صَالِحًا فَلِنَفْسِهِ ۖ وَمَنْ أَسَاءَ فَعَلَيْهَا ۗ وَمَا رَبُّكَ بِظَلَّامٍ لِّلْعَبِيدِ
- Man AAamila salihan falinafsihi waman asaa faAAalayha wama rabbuka bithallamin lilAAabeedi (Ⅰ)
- Quiconque fait le bien le fait dans son propre intérêt, et quiconque fait le mal le fait à son propre détriment, car ton Seigneur ne commet point d’injustice envers les hommes. (Ⅱ)
- Quelqu’un qui travaille bien [utile à lui-même, à la société humaine et pour la cause de DIEU], c’est à son propre avantage. Quiconque commet une mauvaise action c’est à son propre détriment. Ton Seigneur n’est pas injuste envers les gens. (Ⅲ)
- من عمل صالحا فلنفسه ومن أساء فعليها وما ربك بظلام للعبيد (Ⅳ)
- مَن عَمِلَ صٰلِحًا فَلِنَفسِهِ ۖ وَمَن أَساءَ فَعَلَيها ۗ وَما رَبُّكَ بِظَلّٰمٍ لِلعَبيدِ (Ⅴ)
- Celui qui accomplit un acte de bien le fera pour lui-même, mais celui qui commet une mauvaise action, elle lui sera imputée. Car ton Seigneur n’est pas injuste à l’égard de Ses serviteurs. (Ⅵ)
- Qui effectue une œuvre salutaire, c’est pour soi-même ; une mauvaise, c’est contre soi-même. Ton Seigneur n’est pas injuste envers Ses serviteurs. (Ⅶ)
- Quiconque fait œuvre pie, [le fait] pour soi. Quiconque agit mal, [le fait] contre soi. Ton Seigneur n’est pas injuste (ẓallâm) envers Ses serviteurs. (Ⅷ)
41. 47  
۞ إِلَيْهِ يُرَدُّ عِلْمُ السَّاعَةِ ۚ وَمَا تَخْرُجُ مِن ثَمَرَاتٍ مِّنْ أَكْمَامِهَا وَمَا تَحْمِلُ مِنْ أُنثَىٰ وَلَا تَضَعُ إِلَّا بِعِلْمِهِ ۚ وَيَوْمَ يُنَادِيهِمْ أَيْنَ شُرَكَائِي قَالُوا آذَنَّاكَ مَا مِنَّا مِن شَهِيدٍ
- Ilayhi yuraddu AAilmu alssaAAati wama takhruju min thamaratin min akmamiha wama tahmilu min ontha wala tadaAAu illa biAAilmihi wayawma yunadeehim ayna shurakaee qaloo athannaka ma minna min shaheedin (Ⅰ)
- La connaissance de l’Heure revient à Dieu, car aucun fruit ne sort de son enveloppe, aucune femelle ne conçoit ni ne met bas qu’Il n’en ait connaissance. Le jour où Dieu interpellera les impies : « Où sont les divinités que vous M’associiez ? », ils répondront : « Nous le reconnaissons, aucun de nous n’est à même de témoigner de leur existence ! » (Ⅱ)
- A Lui revient [exclusivement] la connaissance de l’Heure. Nul fruit ne sort de son enveloppe, nulle femelle ne conçoit ou ne met bas sinon avec Sa science. Le Jour où Il interpellera [les idolâtres] : « Où sont Mes associés ? », ils diront : « Nous Te déclarons que nous n’avons pas de témoin à notre dire ». (Ⅲ)
- إليه يرد علم الساعة وما تخرج من ثمرات من أكمامها وما تحمل من أنثى ولا تضع إلا بعلمه ويوم يناديهم أين شركائي قالوا آذناك ما منا من شهيد (Ⅳ)
- ۞ إِلَيهِ يُرَدُّ عِلمُ السّاعَةِ ۚ وَما تَخرُجُ مِن ثَمَرٰتٍ مِن أَكمامِها وَما تَحمِلُ مِن أُنثىٰ وَلا تَضَعُ إِلّا بِعِلمِهِ ۚ وَيَومَ يُناديهِم أَينَ شُرَكاءى قالوا ءاذَنّٰكَ ما مِنّا مِن شَهيدٍ (Ⅴ)
- C’est à Lui que revient la connaissance de l’Heure ; aucun fruit ne pousse hors de sa gousse, aucune femelle ne porte ou ne met bas sans qu’Il en soit informé. Quand Il les appellera et leur dira : Où sont donc mes associés ?, ils diront : Nous t’informons que nous n’en sommes plus les témoins.  (Ⅵ)
- A Lui est référée la science de l’Heure. Pas de fruit qui sorte de sa gousse, pas de femelle qui reste grosse ou mette bas, que cela ne figure en Sa connaissance... Un Jour Il hélera (les coupables) : « Où sont donc Mes associés ? » Ils diront : « Nous te déclarons que plus aucun de nous d’eux n’en témoigne ». (Ⅶ)
- A Lui revient le savoir de l’Heure. Nul fruit ne sort de son enveloppe, nulle femelle ne porte ou ne met bas qu’Il ne le sache. Au jour où Il criera : « Où sont Mes Associés ? », [les Impies] répondront : « Sache qu’il n’est, parmi nous, nul témoin. » (Ⅷ)
41. 48  
وَضَلَّ عَنْهُم مَّا كَانُوا يَدْعُونَ مِن قَبْلُ ۖ وَظَنُّوا مَا لَهُم مِّن مَّحِيصٍ
- Wadalla AAanhum ma kanoo yadAAoona min qablu wathannoo ma lahum min maheesin (Ⅰ)
- Ainsi abandonnés par les fausses divinités qu’ils invoquaient, les idolâtres comprendront qu’ils n’ont plus d’issue pour échapper à leur sort. (Ⅱ)
- [L’idole] qu’ils invoquaient naguère sera perdue d’eux ; et ils sauront qu’ils n’y a pas d’échappatoire pour eux. (Ⅲ)
- وضل عنهم ما كانوا يدعون من قبل وظنوا ما لهم من محيص (Ⅳ)
- وَضَلَّ عَنهُم ما كانوا يَدعونَ مِن قَبلُ ۖ وَظَنّوا ما لَهُم مِن مَحيصٍ (Ⅴ)
- Ceux qu’ils invoquaient naguère les ont quittés ; Ils ne sauraient, pensaient-ils, avoir de refuge. (Ⅵ)
- c’est que loin d’eux aura été se perdre cela que naguère ils invoquaient : ils se savent sans échappatoire... (Ⅶ)
- Et ce qu’ils priaient, auparavant, les abandonnera et ils penseront n’avoir aucun refuge. (Ⅷ)
41. 49  
لَّا يَسْأَمُ الْإِنسَانُ مِن دُعَاءِ الْخَيْرِ وَإِن مَّسَّهُ الشَّرُّ فَيَئُوسٌ قَنُوطٌ
- La yasamu alinsanu min duAAai alkhayri wain massahu alshsharru fayaoosun qanootun (Ⅰ)
- L’homme ne se lasse jamais de rechercher son bonheur ; mais il suffit qu’un malheur l’atteigne, pour qu’il se sente en proie à la tristesse et au désespoir. (Ⅱ)
- L’homme [non-éduqué] ne se lasse pas d’appeler le bien (immédiat). Si le mal l’atteint [à cause de ses injustices, ou comme une épreuve], le voilà désespéré, désemparé. (Ⅲ)
- لا يسأم الإنسان من دعاء الخير وإن مسه الشر فيئوس قنوط (Ⅳ)
- لا يَسـَٔمُ الإِنسٰنُ مِن دُعاءِ الخَيرِ وَإِن مَسَّهُ الشَّرُّ فَيَـٔوسٌ قَنوطٌ (Ⅴ)
- L’homme ne cesse de révérer le Bien, mais dès l’instant où quelque Mal l’atteint, le voilà tout triste et abattu. (Ⅵ)
- L’homme ne se fatigue pas d’invoquer pour son bonheur ; qu’un malheur le frappe, et le voilà morne, désespéré (Ⅶ)
- L’Homme ne se lasse point d’appeler le bonheur et si le malheur le touche, le voilà désolé et désespéré. (Ⅷ)


Page: 1

41 







Home