Les ornements (az-zukhrûf)
>  
90 Verses | Page 1 / 2
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


43. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
43. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ حم
- Hameem (Ⅰ)
- Hâ - Mîm. (Ⅱ)
- H. M. (Hâ. Mîm.) (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم حم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ حم (Ⅴ)
- Ha. Mim. (Ⅵ)
- H M (Ⅶ)
- Ḥ. M. (Ⅷ)
43. 2  
وَالْكِتَابِ الْمُبِينِ
- Waalkitabi almubeeni (Ⅰ)
- Par le Livre explicite ! (Ⅱ)
- Par le Livre explicite (qui indique le chemin divin et y mène), (Ⅲ)
- والكتاب المبين (Ⅳ)
- وَالكِتٰبِ المُبينِ (Ⅴ)
- Par le Livre évident ! (Ⅵ)
- Par l’Écrit explicite (Ⅶ)
- Par l’Écriture explicite!, (Ⅷ)
43. 3  
إِنَّا جَعَلْنَاهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لَّعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ
- Inna jaAAalnahu quranan AAarabiyyan laAAallakum taAAqiloona (Ⅰ)
- Nous en avons fait un Coran en langue arabe, afin que vous en saisissiez le sens. (Ⅱ)
- Nous en avons fait un Coran en [langue] arabe afin que vous raisonniez. (Ⅲ)
- إنا جعلناه قرآنا عربيا لعلكم تعقلون (Ⅳ)
- إِنّا جَعَلنٰهُ قُرءٰنًا عَرَبِيًّا لَعَلَّكُم تَعقِلونَ (Ⅴ)
- Nous l’avons fait Coran en arabe, peut-être réfléchirez-vous ! (Ⅵ)
- Nous l’avons fait Coran arabe, escomptant que vous raisonniez (Ⅶ)
- Nous avons fait [de celle-ci] une Prédication en arabe ! Peut-être raisonnerez-vous. (Ⅷ)
43. 4  
وَإِنَّهُ فِي أُمِّ الْكِتَابِ لَدَيْنَا لَعَلِيٌّ حَكِيمٌ
- Wainnahu fee ommi alkitabi ladayna laAAaliyyun hakeemun (Ⅰ)
- Il est auprès de Nous, dans l’Archétype, sublime et plein de sagesse. (Ⅱ)
- Et il est, dans l’Original (Table gardée) [où DIEU a fait paraître le Livre, le Coran], auprès de Nous, [il est un Livre] sublime et plein de sagesse. (Ⅲ)
- وإنه في أم الكتاب لدينا لعلي حكيم (Ⅳ)
- وَإِنَّهُ فى أُمِّ الكِتٰبِ لَدَينا لَعَلِىٌّ حَكيمٌ (Ⅴ)
- Il est certes dans la Mère du Livre, qui se trouve auprès de Nous, sublime, [et nourri] de sagesse. (Ⅵ)
- aussi bien demeure-t-il, sagesse sublime, dans l’Original en Notre sein. (Ⅶ)
- En vérité, cette Écriture, dans l’Archétype auprès de Nous, est certes sublime et sage ! (Ⅷ)
43. 5  
أَفَنَضْرِبُ عَنكُمُ الذِّكْرَ صَفْحًا أَن كُنتُمْ قَوْمًا مُّسْرِفِينَ
- Afanadribu AAankumu alththikra safhan an kuntum qawman musrifeena (Ⅰ)
- Quoi ! Renoncerons-Nous à vous avertir parce que vous êtes un peuple outrancier ? (Ⅱ)
- [Impies, idolâtres, etc.] vous priverons-Nous du Rappel (du Coran) parce que vous êtes des hommes prodigues [et outranciers] ? (Ⅲ)
- أفنضرب عنكم الذكر صفحا أن كنتم قوما مسرفين (Ⅳ)
- أَفَنَضرِبُ عَنكُمُ الذِّكرَ صَفحًا أَن كُنتُم قَومًا مُسرِفينَ (Ⅴ)
- Allons-Nous renoncer à vous rappeler tout cela du simple fait que vous êtes un peuple outrancier ? (Ⅵ)
- — Alors, Nous vous tiendrions quittes du Rappel, quand vous êtes un peuple coupable d’outrance (Ⅶ)
- Eh quoi ! éloignerons-Nous de vous l’Édification [parce] que vous êtes un peuple impie (musrif) ? (Ⅷ)
43. 6  
وَكَمْ أَرْسَلْنَا مِن نَّبِيٍّ فِي الْأَوَّلِينَ
- Wakam arsalna min nabiyyin fee alawwaleena (Ⅰ)
- Que de prophètes n’avons-Nous pas envoyés aux peuples anciens ! (Ⅱ)
- Que de Prophètes avons-Nous envoyés aux Anciens, (Ⅲ)
- وكم أرسلنا من نبي في الأولين (Ⅳ)
- وَكَم أَرسَلنا مِن نَبِىٍّ فِى الأَوَّلينَ (Ⅴ)
- Combien de prophètes avons-Nous déjà envoyés à ceux qui vous ont précédés ? (Ⅵ)
- et que Nous avons envoyé tant de prophètes chez les Anciens ! (Ⅶ)
- Que de Prophètes Nous avons envoyés parmi les Anciens ! (Ⅷ)
43. 7  
وَمَا يَأْتِيهِم مِّن نَّبِيٍّ إِلَّا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ
- Wama yateehim min nabiyyin illa kanoo bihi yastahzioona (Ⅰ)
- Mais aucun prophète ne s’est présenté à eux sans qu’ils l’aient tourné en dérision, (Ⅱ)
- mais aucun Prophète ne s’est présenté à eux sans qu’ils ne se moquent de lui. (Ⅲ)
- وما يأتيهم من نبي إلا كانوا به يستهزئون (Ⅳ)
- وَما يَأتيهِم مِن نَبِىٍّ إِلّا كانوا بِهِ يَستَهزِءونَ (Ⅴ)
- Et aucun prophète ne s’est présenté à eux sans qu’ils le discréditent. (Ⅵ)
- bien sûr, nul ne leur venait sans se faire prendre par eux en moquerie (Ⅶ)
- Mais nul Prophète ne vint à eux qu’ils ne se soient de lui raillés. (Ⅷ)
43. 8  
فَأَهْلَكْنَا أَشَدَّ مِنْهُم بَطْشًا وَمَضَىٰ مَثَلُ الْأَوَّلِينَ
- Faahlakna ashadda minhum batshan wamada mathalu alawwaleena (Ⅰ)
- alors que Nous avons anéanti de plus redoutables qu’eux, et Nous vous en avons donné précédemment des exemples. (Ⅱ)
- Nous avons fait périr des hommes [injustes] plus forts que ceux-ci ; l’exemple des Anciens est [à plusieurs reprises] cité [dans le Livre]. (Ⅲ)
- فأهلكنا أشد منهم بطشا ومضى مثل الأولين (Ⅳ)
- فَأَهلَكنا أَشَدَّ مِنهُم بَطشًا وَمَضىٰ مَثَلُ الأَوَّلينَ (Ⅴ)
- Mais Nous avons détruit plus forts qu’eux. Les plus anciens ont été cités en exemple. (Ⅵ)
- aussi en avons-Nous détruit de plus formidables qu’eux, et c’en fut fait du parangon des Anciens. (Ⅶ)
- Nous avons donc fait périr de plus redoutables qu’eux et l’exemple des Anciens est passé. (Ⅷ)
43. 9  
وَلَئِن سَأَلْتَهُم مَّنْ خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ لَيَقُولُنَّ خَلَقَهُنَّ الْعَزِيزُ الْعَلِيمُ
- Walain saaltahum man khalaqa alssamawati waalarda layaqoolunna khalaqahunna alAAazeezu alAAaleemu (Ⅰ)
- Si tu leur demandes : « Qui a créé les Cieux et la Terre ? » Ils répondront très certainement : « C’est le Tout-Puissant, l’Omniscient qui les a créés. » (Ⅱ)
- Si tu leur demandes : « Qui a créé les cieux et la terre ? » ils diront : « Le Puissant Omniscient les a créés ». (Ⅲ)
- ولئن سألتهم من خلق السماوات والأرض ليقولن خلقهن العزيز العليم (Ⅳ)
- وَلَئِن سَأَلتَهُم مَن خَلَقَ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضَ لَيَقولُنَّ خَلَقَهُنَّ العَزيزُ العَليمُ (Ⅴ)
- Et si maintenant tu leur demandais : Qui a créé les cieux et la terre ?, ils te répondront : C’est le Puissant, le Sage, qui les a créés. (Ⅵ)
- Pourtant, si tu leur demandes qui a créé le ciel et la terre, à coup sûr ils diront que les a créés le Tout-Puissant, le Connaissant. (Ⅶ)
- Certes, si tu leur demandes : « Qui a créé le ciel et la terre ? », ils te répondront : « Ils ont été créés par le Puissant, l’Omniscient ! » (Ⅷ)
43. 10  
الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ الْأَرْضَ مَهْدًا وَجَعَلَ لَكُمْ فِيهَا سُبُلًا لَّعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ
- Allathee jaAAala lakumu alarda mahdan wajaAAala lakum feeha subulan laAAallakum tahtadoona (Ⅰ)
- C’est Lui, en effet, qui fit pour vous de la terre un berceau et qui la fit sillonner de routes pour vous permettre de vous guider ; (Ⅱ)
- [C’est Lui] qui vous a donné la terre pour berceau, Il y a tracé des chemins pour que vous puissiez vous guider. (Ⅲ)
- الذي جعل لكم الأرض مهدا وجعل لكم فيها سبلا لعلكم تهتدون (Ⅳ)
- الَّذى جَعَلَ لَكُمُ الأَرضَ مَهدًا وَجَعَلَ لَكُم فيها سُبُلًا لَعَلَّكُم تَهتَدونَ (Ⅴ)
- Celui qui a disposé pour vous la terre en un lieu d’accueil et qui vous a donné le choix de votre direction dans l’espoir que vous preniez le bon chemin. (Ⅵ)
- — Lui qui a pour vous aplani la terre, et y a pratiqué pour vous des chemins, comptant que vous vous guideriez bien (Ⅶ)
- [C’est] Lui qui, de la terre, a fait pour vous un berceau et qui, pour vous, y a tracé des chemins ! Peut-être irez-vous dans la bonne direction. (Ⅷ)
43. 11  
وَالَّذِي نَزَّلَ مِنَ السَّمَاءِ مَاءً بِقَدَرٍ فَأَنشَرْنَا بِهِ بَلْدَةً مَّيْتًا ۚ كَذَٰلِكَ تُخْرَجُونَ
- Waallathee nazzala mina alssamai maan biqadarin faansharna bihi baldatan maytan kathalika tukhrajoona (Ⅰ)
- c’est Lui qui fait descendre la pluie du ciel avec mesure, pour revivifier une terre morte. Et c’est ainsi que vous serez ressuscités un jour. (Ⅱ)
- [DIEU] fait tomber, avec mesure, du ciel, l’eau par laquelle Nous faisons (Il fait) revivre une cité morte (aride). Ainsi vous serez ressuscités. (Ⅲ)
- والذي نزل من السماء ماء بقدر فأنشرنا به بلدة ميتا كذلك تخرجون (Ⅳ)
- وَالَّذى نَزَّلَ مِنَ السَّماءِ ماءً بِقَدَرٍ فَأَنشَرنا بِهِ بَلدَةً مَيتًا ۚ كَذٰلِكَ تُخرَجونَ (Ⅴ)
- Lui qui a fait descendre du ciel une pluie suffisante afin d’arroser une terre stérile. De la même manière, vous serez extraits de vos tombes. (Ⅵ)
- Lui qui fait descendre l’eau du ciel, selon une mesure — Et de cette eau Nous faisons revivre un pays mort : ainsi serez-vous tirés de votre tombe. (Ⅶ)
- [C'est] Lui qui a fait descendre du ciel une pluie dans une mesure [définie]. Nous en avons revivifié un sol mort. Ainsi serez-vous expulsés de vos sépulcres. (Ⅷ)
43. 12  
وَالَّذِي خَلَقَ الْأَزْوَاجَ كُلَّهَا وَجَعَلَ لَكُم مِّنَ الْفُلْكِ وَالْأَنْعَامِ مَا تَرْكَبُونَ
- Waallathee khalaqa alazwaja kullaha wajaAAala lakum mina alfulki waalanAAami ma tarkaboona (Ⅰ)
- C’est Lui qui a créé toutes les espèces, par couples, et qui a fait des vaisseaux et des bestiaux un moyen de transport pour vous, (Ⅱ)
- [DIEU] a créé tous les couples. Il a fait, pour vous, des bateaux et des bestiaux, des montures, (Ⅲ)
- والذي خلق الأزواج كلها وجعل لكم من الفلك والأنعام ما تركبون (Ⅳ)
- وَالَّذى خَلَقَ الأَزوٰجَ كُلَّها وَجَعَلَ لَكُم مِنَ الفُلكِ وَالأَنعٰمِ ما تَركَبونَ (Ⅴ)
- Celui qui a créé toutes les espèces, ayant disposé pour vous des vaisseaux et des animaux que vous montiez… (Ⅵ)
- — Lui qui a créé toutes les espèces, et vous pourvoit en navires et en bêtes de quoi monter dessus (Ⅶ)
- [C’est] Lui qui a créé toutes les espèces et vous a donné dans le vaisseau et dans les chameaux (’an‘âm) ce sur quoi monter, (Ⅷ)
43. 13  
لِتَسْتَوُوا عَلَىٰ ظُهُورِهِ ثُمَّ تَذْكُرُوا نِعْمَةَ رَبِّكُمْ إِذَا اسْتَوَيْتُمْ عَلَيْهِ وَتَقُولُوا سُبْحَانَ الَّذِي سَخَّرَ لَنَا هَٰذَا وَمَا كُنَّا لَهُ مُقْرِنِينَ
- Litastawoo AAala thuhoorihi thumma tathkuroo niAAmata rabbikum itha istawaytum AAalayhi wataqooloo subhana allathee sakhkhara lana hatha wama kunna lahu muqrineena (Ⅰ)
- afin que, une fois à bord de vos navires ou sur le dos de vos montures, vous célébriez les bienfaits de votre Seigneur et que vous disiez : « Gloire à Celui qui nous a soumis toutes ces choses que nous n’aurions jamais pu dominer tout seuls. (Ⅱ)
- pour que vous vous installiez sur leur dos et vous vous rappeliez alors les bienfaits de votre Seigneur. Vous direz : « Gloire et pureté à Celui qui nous les a soumis, nous n’avions pas le pouvoir [intrinsèque] de les dominer ; (Ⅲ)
- لتستووا على ظهوره ثم تذكروا نعمة ربكم إذا استويتم عليه وتقولوا سبحان الذي سخر لنا هذا وما كنا له مقرنين (Ⅳ)
- لِتَستَوۥا عَلىٰ ظُهورِهِ ثُمَّ تَذكُروا نِعمَةَ رَبِّكُم إِذَا استَوَيتُم عَلَيهِ وَتَقولوا سُبحٰنَ الَّذى سَخَّرَ لَنا هٰذا وَما كُنّا لَهُ مُقرِنينَ (Ⅴ)
- …et sur le dos desquels vous vous posiez, avant de vous remémorer les bienfaits de votre Seigneur, dès lors que vous aurez trouvé votre assise. Dites alors : Gloire à Celui qui nous a rendu docile tout cela, car nous n’étions pas en mesure de le faire par nous-mêmes. (Ⅵ)
- pour que vous vous installiez sur leur dos et puis rappeliez, une fois installés, le bienfait de votre Seigneur, et disiez : « Gloire à la transcendance de Celui qui nous procure ce service, quand nous en serions incapables (Ⅶ)
- pour que vous vous asseyiez dessus, puis que vous vous rappeliez le bienfait de votre Seigneur — une fois installés — et que vous disiez : « Gloire à Celui qui nous a soumis ceci alors que nous n’eussions pu y parvenir ! (Ⅷ)
43. 14  
وَإِنَّا إِلَىٰ رَبِّنَا لَمُنقَلِبُونَ
- Wainna ila rabbina lamunqaliboona (Ⅰ)
- En vérité, c’est vers notre Seigneur que se fera notre retour. » (Ⅱ)
- et nous retournerons vers notre Seigneur ». (Ⅲ)
- وإنا إلى ربنا لمنقلبون (Ⅳ)
- وَإِنّا إِلىٰ رَبِّنا لَمُنقَلِبونَ (Ⅴ)
- Nous retournerons bien volontiers vers notre Seigneur ! (Ⅵ)
- et bien sûr que vers notre Seigneur nous basculerons ! » (Ⅶ)
- En vérité, vers notre Seigneur, nous allons certes retourner ! » (Ⅷ)
43. 15  
وَجَعَلُوا لَهُ مِنْ عِبَادِهِ جُزْءًا ۚ إِنَّ الْإِنسَانَ لَكَفُورٌ مُّبِينٌ
- WajaAAaloo lahu min AAibadihi juzan inna alinsana lakafoorun mubeenun (Ⅰ)
- Cependant, les polythéistes attribuent à Dieu des enfants parmi Ses propres serviteurs. L’homme est vraiment d’une inqualifiable ingratitude ! (Ⅱ)
- [Certains polythéistes] ont considéré tel de Ses serviteurs comme faisant partie de Lui. L’homme [polythéiste] est un ingrat déclaré. (Ⅲ)
- وجعلوا له من عباده جزءا إن الإنسان لكفور مبين (Ⅳ)
- وَجَعَلوا لَهُ مِن عِبادِهِ جُزءًا ۚ إِنَّ الإِنسٰنَ لَكَفورٌ مُبينٌ (Ⅴ)
- Ils ont fait de Ses serviteurs une partie inséparable de Lui. L’homme est un ingrat déclaré. (Ⅵ)
- Or ils font d’adorateurs de Dieu un prolongement de Lui-même : ingratitude flagrante de l’homme ! (Ⅶ)
- Les Infidèles ont donné à Allah des parèdres, parmi Ses serviteurs. En vérité, l’Homme est un ingrat déclaré ! (Ⅷ)
43. 16  
أَمِ اتَّخَذَ مِمَّا يَخْلُقُ بَنَاتٍ وَأَصْفَاكُم بِالْبَنِينَ
- Ami ittakhatha mimma yakhluqu banatin waasfakum bialbaneena (Ⅰ)
- Dieu se serait-Il attribué des filles parmi Ses créatures en vous accordant par préférence des garçons ? (Ⅱ)
- [DIEU] aurait-Il eu des [enfants] filles parmi ce qu’Il a créé alors que, pour vous, Il aurait choisi des [enfants] fils ? (Ⅲ)
- أم اتخذ مما يخلق بنات وأصفاكم بالبنين (Ⅳ)
- أَمِ اتَّخَذَ مِمّا يَخلُقُ بَناتٍ وَأَصفىٰكُم بِالبَنينَ (Ⅴ)
- Ou bien aurait-Il pris des filles de Sa propre création, alors même qu’Il vous distingue, vous, par [vos] fils ? (Ⅵ)
- ou se serait-Il réservé des filles sur Sa création, vous donnant option sur les garçons ? (Ⅶ)
- [Allah] aurait-il pris pour Lui des filles dans ce qu’Il crée, alors qu’Il vous a octroyé des fils (Ⅷ)
43. 17  
وَإِذَا بُشِّرَ أَحَدُهُم بِمَا ضَرَبَ لِلرَّحْمَٰنِ مَثَلًا ظَلَّ وَجْهُهُ مُسْوَدًّا وَهُوَ كَظِيمٌ
- Waitha bushshira ahaduhum bima daraba lilrrahmani mathalan thalla wajhuhu muswaddan wahuwa katheemun (Ⅰ)
- Lorsqu’on annonce à l’un d’eux la naissance d’un enfant du sexe qu’il attribue au Miséricordieux, il passe toute sa journée le visage sombre et le cœur serré : (Ⅱ)
- Quand on annonce à l’un d’eux semblable à ce qu’il attribue à [DIEU] Miséricordieux (lorsqu’on lui annonce la naissance d’une fille), son visage s’assombrit et le voilà plein de tristesse [et de colère]. (Ⅲ)
- وإذا بشر أحدهم بما ضرب للرحمن مثلا ظل وجهه مسودا وهو كظيم (Ⅳ)
- وَإِذا بُشِّرَ أَحَدُهُم بِما ضَرَبَ لِلرَّحمٰنِ مَثَلًا ظَلَّ وَجهُهُ مُسوَدًّا وَهُوَ كَظيمٌ (Ⅴ)
- Pourtant, lorsque l’un d’entre eux est informé de la naissance d’une fille, selon le désir même du Miséricordieux, il a le visage qui s’assombrit et, suffoqué, son âme est tout oppressée. (Ⅵ)
- quand l’on fait à l’un d’eux l’annonce de ce dont il prête la semblance au Tout miséricorde, son visage noircit, il suffoque : (Ⅶ)
- que le visage d’un de ces Infidèles s’assombrit et qu’il est suffoqué quand on lui annonce [la naissance] de ce qu’il attribue de semblable au Bienfaiteur (Ⅷ)
43. 18  
أَوَمَن يُنَشَّأُ فِي الْحِلْيَةِ وَهُوَ فِي الْخِصَامِ غَيْرُ مُبِينٍ
- Awaman yunashshao fee alhilyati wahuwa fee alkhisami ghayru mubeenin (Ⅰ)
- » Quoi ! Engendrer un être qui sera élevé dans les colifichets et qui ne pourra même pas dans une dispute se défendre par des arguments clairs et précis ! » (Ⅱ)
- Eh quoi ! [Attribuez-vous à DIEU un] être élevé dans la frivolité et qui n’est pas clair [et solide] dans son discours ? (Ⅲ)
- أومن ينشأ في الحلية وهو في الخصام غير مبين (Ⅳ)
- أَوَمَن يُنَشَّؤُا۟ فِى الحِليَةِ وَهُوَ فِى الخِصامِ غَيرُ مُبينٍ (Ⅴ)
- Ou alors celles qui naissent dans les dorures et qui ne sont pas en mesure de tenir des discussions, avec une argumentation claire, (Ⅵ)
- « Quoi ! un être élevé parmi les bijoux, imprécis dans la discussion ! » (Ⅶ)
- ou [la naissance] de qui grandit parmi les colifichets et n’est pas clair dans la discussion ? (Ⅷ)
43. 19  
وَجَعَلُوا الْمَلَائِكَةَ الَّذِينَ هُمْ عِبَادُ الرَّحْمَٰنِ إِنَاثًا ۚ أَشَهِدُوا خَلْقَهُمْ ۚ سَتُكْتَبُ شَهَادَتُهُمْ وَيُسْأَلُونَ
- WajaAAaloo almalaikata allatheena hum AAibadu alrrahmani inathan ashahidoo khalqahum satuktabu shahadatuhum wayusaloona (Ⅰ)
- Et ils firent des anges, qui sont les serviteurs du Miséricordieux, des êtres féminins. Étaient-ils témoins de leur création ? Leur témoignage sera consigné et ils auront à en répondre. (Ⅱ)
- [Certains] imaginent que les anges qui obéissent [infailliblement aux ordres de DIEU] Miséricordieux sont féminins ! Ont-ils été témoins de leur création ? Leur témoignage (leur dire mensonger) est enregistré et ils seront interrogés [à ce sujet]. (Ⅲ)
- وجعلوا الملائكة الذين هم عباد الرحمن إناثا أشهدوا خلقهم ستكتب شهادتهم ويسألون (Ⅳ)
- وَجَعَلُوا المَلٰئِكَةَ الَّذينَ هُم عِبٰدُ الرَّحمٰنِ إِنٰثًا ۚ أَشَهِدوا خَلقَهُم ۚ سَتُكتَبُ شَهٰدَتُهُم وَيُسـَٔلونَ (Ⅴ)
- et qui tiennent ces anges serviteurs de Dieu pour des filles. Mais ont-ils un témoignage de leur naissance ? Leur témoignage sera consigné et, le moment venu, ils seront interrogés à ce sujet. (Ⅵ)
- et les anges, ces adorateurs du Tout miséricorde, ils en font des filles ! Auraient-ils été témoins de leur création ? — Leur témoignage reste consigné ; ils seront là-dessus questionnés. (Ⅶ)
- Des Anges, qui sont les serviteurs du Bienfaiteur, ils ont fait des [êtres] féminins. Ont-ils été témoins à leur création ? Leur témoignage sera consigné et il leur sera demandé compte. (Ⅷ)
43. 20  
وَقَالُوا لَوْ شَاءَ الرَّحْمَٰنُ مَا عَبَدْنَاهُم ۗ مَّا لَهُم بِذَٰلِكَ مِنْ عِلْمٍ ۖ إِنْ هُمْ إِلَّا يَخْرُصُونَ
- Waqaloo law shaa alrrahmanu ma AAabadnahum ma lahum bithalika min AAilmin in hum illa yakhrusoona (Ⅰ)
- Ils ont dit également : « Si le Miséricordieux l’avait voulu, nous n’aurions pas adoré ces idoles. » Qu’en savent-ils, au juste ? Ce ne sont là que des affirmations gratuites. (Ⅱ)
- Ils disent : « Si le [DIEU] Miséricordieux avait voulu, nous ne les aurions pas adorés ! » Ils n’en savent rien ; ils ne font que se livrer à des conjectures. (Ⅲ)
- وقالوا لو شاء الرحمن ما عبدناهم ما لهم بذلك من علم إن هم إلا يخرصون (Ⅳ)
- وَقالوا لَو شاءَ الرَّحمٰنُ ما عَبَدنٰهُم ۗ ما لَهُم بِذٰلِكَ مِن عِلمٍ ۖ إِن هُم إِلّا يَخرُصونَ (Ⅴ)
- Ils ont dit : Si le Miséricordieux l’avait voulu, nous ne les aurions pas adorées. Mais de quelle science se prévalent-ils pour dire cela ? Ils ne font que spéculer. (Ⅵ)
- En vain disent-ils : « Si le Tout miséricorde l’eut voulu, nous n’aurions pas adoré (de faux dieux) » ; de cela ils n’ont pas la moindre science, ils se bornent à des suppositions. (Ⅶ)
- [Les Infidèles] disent : « Si le Bienfaiteur avait voulu, nous n’aurions pas adoré ces divinités. » De cela ils n’ont nulle connaissance. Ils formulent seulement des hypothèses. (Ⅷ)
43. 21  
أَمْ آتَيْنَاهُمْ كِتَابًا مِّن قَبْلِهِ فَهُم بِهِ مُسْتَمْسِكُونَ
- Am ataynahum kitaban min qablihi fahum bihi mustamsikoona (Ⅰ)
- Ou bien leur avons-Nous donné, avant le Coran, un Livre auquel ils se réfèrent ? (Ⅱ)
- Ou bien, leur avons-Nous donné auparavant un livre auquel ils se réfèrent ? (Ⅲ)
- أم آتيناهم كتابا من قبله فهم به مستمسكون (Ⅳ)
- أَم ءاتَينٰهُم كِتٰبًا مِن قَبلِهِ فَهُم بِهِ مُستَمسِكونَ (Ⅴ)
- Si Nous leur avions apporté un Livre qui aurait précédé celui-ci [le Coran], en auraient-ils tenu compte ? (Ⅵ)
- — Ou leur aurions-Nous donné une Écriture antérieure, à laquelle ils se cramponneraient ? (Ⅶ)
- Leur avons-Nous apporté, avant ceci, une Écriture à laquelle ils s’attachent ? (Ⅷ)
43. 22  
بَلْ قَالُوا إِنَّا وَجَدْنَا آبَاءَنَا عَلَىٰ أُمَّةٍ وَإِنَّا عَلَىٰ آثَارِهِم مُّهْتَدُونَ
- Bal qaloo inna wajadna abaana AAala ommatin wainna AAala atharihim muhtadoona (Ⅰ)
- Il n’en est rien. Ils disent seulement : « Nous avons trouvé nos pères attachés à ce culte et nous suivons leurs traces. » (Ⅱ)
- Mais plutôt ils disent : « Nous avons trouvé nos pères qui formaient une communauté (ayant un mode de vie) et nous nous conduisons sur leurs traces ! » (Ⅲ)
- بل قالوا إنا وجدنا آباءنا على أمة وإنا على آثارهم مهتدون (Ⅳ)
- بَل قالوا إِنّا وَجَدنا ءاباءَنا عَلىٰ أُمَّةٍ وَإِنّا عَلىٰ ءاثٰرِهِم مُهتَدونَ (Ⅴ)
- Non ! Mais ils prétendent que, ayant trouvé leurs ancêtres ainsi organisés, ils perpétuent leur tradition. (Ⅵ)
- ils vont jusqu’à dire : « Dans quelque (direction) que nous ayons trouvé nos pères, nous nous guidons bien tant que nous suivons leurs traces » (Ⅶ)
- Non point. Ils disent [seulement] : « Nous avons trouvé nos pères en une communauté (’umma) et nous suivons leurs traces. » (Ⅷ)
43. 23  
وَكَذَٰلِكَ مَا أَرْسَلْنَا مِن قَبْلِكَ فِي قَرْيَةٍ مِّن نَّذِيرٍ إِلَّا قَالَ مُتْرَفُوهَا إِنَّا وَجَدْنَا آبَاءَنَا عَلَىٰ أُمَّةٍ وَإِنَّا عَلَىٰ آثَارِهِم مُّقْتَدُونَ
- Wakathalika ma arsalna min qablika fee qaryatin min natheerin illa qala mutrafooha inna wajadna abaana AAala ommatin wainna AAala atharihim muqtadoona (Ⅰ)
- Il en a toujours été ainsi. Nous n’avons jamais envoyé, avant toi, un messager pour avertir une cité sans que ses habitants les plus opulents lui aient dit : « Nous avons trouvé nos pères attachés à ce culte et nous suivons leurs traces. » (Ⅱ)
- De même avant toi Nous n’avons envoyé personne avertir une cité sans que ses opulents [injustes et pécheurs] ne disent : « Nous avons trouvé nos pères qui formaient une communauté (ayant un mode de vie) et nous suivons leurs traces ! » (Ⅲ)
- وكذلك ما أرسلنا من قبلك في قرية من نذير إلا قال مترفوها إنا وجدنا آباءنا على أمة وإنا على آثارهم مقتدون (Ⅳ)
- وَكَذٰلِكَ ما أَرسَلنا مِن قَبلِكَ فى قَريَةٍ مِن نَذيرٍ إِلّا قالَ مُترَفوها إِنّا وَجَدنا ءاباءَنا عَلىٰ أُمَّةٍ وَإِنّا عَلىٰ ءاثٰرِهِم مُقتَدونَ (Ⅴ)
- C’est ainsi ! Nous n’avons jamais envoyé auparavant de messager vers une cité afin de l’en informer sans que ses habitants les plus aisés aient pretexté le rite de leurs ancêtres, et qu’ils maintiendraient vivant. (Ⅵ)
- ainsi n’avons-Nous envoyé avant toi personne à une cité lui donner l’alarme, sans faire dire aux délicats : « Nous avons trouvé nos pères fidèles à une voie. Sur leurs traces nous nous réglons » (Ⅶ)
- Ainsi Nous n’avons envoyé, avant toi, [Prophète !], aucun Avertisseur dans une Cité sans que les riches de celle-ci ne disent : « Nous avons trouvé nos pères en une communauté et nous suivons leurs traces ! » (Ⅷ)
43. 24  
۞ قَالَ أَوَلَوْ جِئْتُكُم بِأَهْدَىٰ مِمَّا وَجَدتُّمْ عَلَيْهِ آبَاءَكُمْ ۖ قَالُوا إِنَّا بِمَا أُرْسِلْتُم بِهِ كَافِرُونَ
- Qala awalaw jitukum biahda mimma wajadtum AAalayhi abaakum qaloo inna bima orsiltum bihi kafiroona (Ⅰ)
- Et quand le messager leur disait : « Et si je vous indiquais une meilleure direction que celle sur laquelle vous avez trouvé vos ancêtres ? », les notables de la cité répondaient : « Nous ne croirons pas à votre message ! » (Ⅱ)
- [Le Prophète leur] a dit : « Et si je vous indique un chemin plus droit que celui de vos pères ? » Ils ont dit : « Nous refusons de croire à votre message ! » (Ⅲ)
- قال أولو جئتكم بأهدى مما وجدتم عليه آباءكم قالوا إنا بما أرسلتم به كافرون (Ⅳ)
- ۞ قٰلَ أَوَلَو جِئتُكُم بِأَهدىٰ مِمّا وَجَدتُم عَلَيهِ ءاباءَكُم ۖ قالوا إِنّا بِما أُرسِلتُم بِهِ كٰفِرونَ (Ⅴ)
- Dis-leur : Et si je vous amenais une direction plus conforme que celle que vous avez héritée de vos ancêtres ? Ils rétorqueront : Nous ne croyons pas au message dont vous avez été chargés ! (Ⅵ)
- dis : « Et si je vous apportais une guidance meilleure que celle où vous trouvâtes vos pères ? » Ils répliquent : « Le message en vue duquel vous vous dites envoyés, nous le dénions » (Ⅶ)
- [Et quand cet Avertisseur] a dit : « Eh quoi ! si je vous apportais ce qui est plus droit que ce que vous avez trouvé suivi par vos pères ? », les riches ont dit : « Nous sommes sans foi dans ce qu’on vous a donné en message ! » (Ⅷ)
43. 25  
فَانتَقَمْنَا مِنْهُمْ ۖ فَانظُرْ كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُكَذِّبِينَ
- Faintaqamna minhum faonthur kayfa kana AAaqibatu almukaththibeena (Ⅰ)
- Aussi tirâmes-Nous vengeance de ces peuples. Considère donc quelle fut la fin des négateurs ! (Ⅱ)
- Alors Nous avons tiré vengeance de ces gens [pervers obstinés et pervertisseurs]. Vois donc la fin de ceux qui niaient [les vérités et s’y opposaient]. (Ⅲ)
- فانتقمنا منهم فانظر كيف كان عاقبة المكذبين (Ⅳ)
- فَانتَقَمنا مِنهُم ۖ فَانظُر كَيفَ كانَ عٰقِبَةُ المُكَذِّبينَ (Ⅴ)
- Nous avons décrété une sérieuse vengeance à leur égard. Regarde comment s’achève la vie de ceux qui criaient au mensonge ! (Ⅵ)
- c’est pourquoi Nous avons tiré d’eux vengeance : vois ce que fut la fin de tous ceux qui démentaient. (Ⅶ)
- Nous nous sommes vengés de ces Incrédules. Considère donc quelle fut la fin des Dénégateurs ! (Ⅷ)
43. 26  
وَإِذْ قَالَ إِبْرَاهِيمُ لِأَبِيهِ وَقَوْمِهِ إِنَّنِي بَرَاءٌ مِّمَّا تَعْبُدُونَ
- Waith qala ibraheemu liabeehi waqawmihi innanee baraon mimma taAAbudoona (Ⅰ)
- Souviens-toi de ce qu’Abraham avait dit à son père et à son peuple : « Je désavoue totalement ces dieux que vous adorez. (Ⅱ)
- [Rappelez-vous] lorsqu’Abraham dit à son père (à son oncle Azar) et à son peuple : « Je désavoue ce que vous adorez. (Ⅲ)
- وإذ قال إبراهيم لأبيه وقومه إنني براء مما تعبدون (Ⅳ)
- وَإِذ قالَ إِبرٰهيمُ لِأَبيهِ وَقَومِهِ إِنَّنى بَراءٌ مِمّا تَعبُدونَ (Ⅴ)
- Et lorsque Abraham dit à son père et à son peuple : Je suis innocent de ce que vous adorez !  (Ⅵ)
- Lors Abraham dit à son père et à son peuple : « Moi je me proclame innocent de cela que vous adorez (Ⅶ)
- Et considère quand Abraham dit à son père et aux siens : « Je suis innocent de ce que vous adorez. (Ⅷ)
43. 27  
إِلَّا الَّذِي فَطَرَنِي فَإِنَّهُ سَيَهْدِينِ
- Illa allathee fataranee fainnahu sayahdeeni (Ⅰ)
- Je n’adore que Celui qui m’a créé, car c’est Lui qui, en vérité, me guidera. » (Ⅱ)
- [Je n’adore] que Celui qui m’a créé car, en vérité, c’est Lui qui me guide ». (Ⅲ)
- إلا الذي فطرني فإنه سيهدين (Ⅳ)
- إِلَّا الَّذى فَطَرَنى فَإِنَّهُ سَيَهدينِ (Ⅴ)
- Et ajouta : Je n’adore que Celui qui m’a créé, car Il me conduira dans le bon chemin. (Ⅵ)
- sauf Celui qui m’a créé : à Lui de me guider ! » (Ⅶ)
- [Je ne révère] que Celui qui m’a créé, car Il me conduit. » (Ⅷ)
43. 28  
وَجَعَلَهَا كَلِمَةً بَاقِيَةً فِي عَقِبِهِ لَعَلَّهُمْ يَرْجِعُونَ
- WajaAAalaha kalimatan baqiyatan fee AAaqibihi laAAallahum yarjiAAoona (Ⅰ)
- Et il en fit une parole qui devait se perpétuer parmi ses descendants, afin qu’ils reviennent vers leur Seigneur. (Ⅱ)
- Il fit [de cette profession de croyance] une parole toujours valable parmi ses descendants, afin que [les impies, polythéistes, etc.] reviennent [au bon chemin]. (Ⅲ)
- وجعلها كلمة باقية في عقبه لعلهم يرجعون (Ⅳ)
- وَجَعَلَها كَلِمَةً باقِيَةً فى عَقِبِهِ لَعَلَّهُم يَرجِعونَ (Ⅴ)
- Il en fit une grande parole susceptible de lui succéder parmi ses descendants. Peut-être reviendraient-ils à de meilleurs sentiments ! (Ⅵ)
- De cela il fit une formule qui resterait parmi ses descendants, espérant qu’ils feraient retour (Ⅶ)
- Et il en fit un mot vivant parmi sa descendance [espérant que] peut-être ils reviendraient [à Dieu]. (Ⅷ)
43. 29  
بَلْ مَتَّعْتُ هَٰؤُلَاءِ وَآبَاءَهُمْ حَتَّىٰ جَاءَهُمُ الْحَقُّ وَرَسُولٌ مُّبِينٌ
- Bal mattaAAtu haolai waabaahum hatta jaahumu alhaqqu warasoolun mubeenun (Ⅰ)
- Bien plus ! J’ai laissé ces gens et leurs ancêtres jouir des biens de ce monde jusqu’au moment où ils ont reçu la Vérité et un Prophète véridique. (Ⅱ)
- Mais, J’ai laissé ces hommes-là et leurs ancêtres jouir [dans ce monde] jusqu’au moment où la vérité et un Prophète explicite sont venus à eux. (Ⅲ)
- بل متعت هؤلاء وآباءهم حتى جاءهم الحق ورسول مبين (Ⅳ)
- بَل مَتَّعتُ هٰؤُلاءِ وَءاباءَهُم حَتّىٰ جاءَهُمُ الحَقُّ وَرَسولٌ مُبينٌ (Ⅴ)
- Plus encore : J’ai permis à ces derniers ainsi qu’à leurs pères d’accéder à toutes les jouissances terrestres, jusqu’à ce que la Vérité se présente à eux, portée par un messager véritable. (Ⅵ)
- et même Je leur conférai jouissance, comme à leurs pères, jusqu’à ce que le Vrai leur vienne (par la bouche) d’un Envoyé explicite. (Ⅶ)
- Bien plus ! J’ai donné la jouissance [des biens de ce monde] à ceux-ci et à leurs pères jusqu’à ce que viennent à eux la Vérité et un Apôtre explicite. (Ⅷ)
43. 30  
وَلَمَّا جَاءَهُمُ الْحَقُّ قَالُوا هَٰذَا سِحْرٌ وَإِنَّا بِهِ كَافِرُونَ
- Walamma jaahumu alhaqqu qaloo hatha sihrun wainna bihi kafiroona (Ⅰ)
- Or, lorsque la Vérité leur est parvenue, ils se sont écriés : « Ceci n’est que de la magie, et nous refusons d’y croire ! » (Ⅱ)
- Quand la vérité est venue à eux, [les impies, injustes, pécheurs et ceux qui avaient le cœur malsain] dirent : « C’est de la magie et nous refusons d’y croire ! » (Ⅲ)
- ولما جاءهم الحق قالوا هذا سحر وإنا به كافرون (Ⅳ)
- وَلَمّا جاءَهُمُ الحَقُّ قالوا هٰذا سِحرٌ وَإِنّا بِهِ كٰفِرونَ (Ⅴ)
- Mais lorsque la Vérité se produisit, ils s’écrièrent : C’est là une magie ! Et nous ne pouvons y souscrire ! (Ⅵ)
- Seulement, quand le Vrai leur fut venu, ils dirent : « Ce n’est que sorcellerie. Nous le dénions ! »... (Ⅶ)
- Et quand la Vérité est venue à eux, ils ont dit : « Ceci est magie et nous n’y ajoutons pas foi. » (Ⅷ)
43. 31  
وَقَالُوا لَوْلَا نُزِّلَ هَٰذَا الْقُرْآنُ عَلَىٰ رَجُلٍ مِّنَ الْقَرْيَتَيْنِ عَظِيمٍ
- Waqaloo lawla nuzzila hatha alquranu AAala rajulin mina alqaryatayni AAatheemun (Ⅰ)
- Puis ils ajoutèrent : « Pourquoi n’a-t-on pas révélé ce Coran à quelque personnage important de l’une ou l’autre des deux villes ? » (Ⅱ)
- Et [les impies, idolâtres, injustes, etc. du temps de la descente du Coran] disent : « Que ce Coran n’est-il pas descendu à un [des] notables [opulents] des deux cités ? » (Ⅲ)
- وقالوا لولا نزل هذا القرآن على رجل من القريتين عظيم (Ⅳ)
- وَقالوا لَولا نُزِّلَ هٰذَا القُرءانُ عَلىٰ رَجُلٍ مِنَ القَريَتَينِ عَظيمٍ (Ⅴ)
- Ils ont dit : Et si au moins ce Coran avait été révélé à un homme puissant des deux cités ! (Ⅵ)
- Ils disent encore : « Que ce Coran n’est-il descendu sur un grand des deux cités ? » (Ⅶ)
- Et ils ont dit [encore] : « Que cette Prédication n’est-elle descendue sur un homme considérable des Deux Cités ! » (Ⅷ)
43. 32  
أَهُمْ يَقْسِمُونَ رَحْمَتَ رَبِّكَ ۚ نَحْنُ قَسَمْنَا بَيْنَهُم مَّعِيشَتَهُمْ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ۚ وَرَفَعْنَا بَعْضَهُمْ فَوْقَ بَعْضٍ دَرَجَاتٍ لِّيَتَّخِذَ بَعْضُهُم بَعْضًا سُخْرِيًّا ۗ وَرَحْمَتُ رَبِّكَ خَيْرٌ مِّمَّا يَجْمَعُونَ
- Ahum yaqsimoona rahmata rabbika nahnu qasamna baynahum maAAeeshatahum fee alhayati alddunya warafaAAna baAAdahum fawqa baAAdin darajatin liyattakhitha baAAduhum baAAdan sukhriyyan warahmatu rabbika khayrun mimma yajmaAAoona (Ⅰ)
- Serait-ce à eux de distribuer la miséricorde de ton Seigneur ? Non ! C’est Nous qui répartissons entre eux leurs moyens d’existence en ce monde et qui les élevons les uns au-dessus des autres de quelques degrés, afin qu’ils se portent mutuellement assistance. Cependant, la miséricorde de ton Seigneur vaut mieux que tous les biens qu’ils amassent. (Ⅱ)
- Sont-ce eux qui distribuent la miséricorde (le don) de ton Seigneur ? [Non, c’est] Nous qui avons distribué entre eux leur subsistance en la vie d’ici-bas et les avons élevés en degré les uns par rapport aux autres en vue du service réciproque. La miséricorde (le don) de ton Seigneur vaut mieux que [les richesses illicites] que [les impies,...] amassent. (Ⅲ)
- أهم يقسمون رحمت ربك نحن قسمنا بينهم معيشتهم في الحياة الدنيا ورفعنا بعضهم فوق بعض درجات ليتخذ بعضهم بعضا سخريا ورحمت ربك خير مما يجمعون (Ⅳ)
- أَهُم يَقسِمونَ رَحمَتَ رَبِّكَ ۚ نَحنُ قَسَمنا بَينَهُم مَعيشَتَهُم فِى الحَيوٰةِ الدُّنيا ۚ وَرَفَعنا بَعضَهُم فَوقَ بَعضٍ دَرَجٰتٍ لِيَتَّخِذَ بَعضُهُم بَعضًا سُخرِيًّا ۗ وَرَحمَتُ رَبِّكَ خَيرٌ مِمّا يَجمَعونَ (Ⅴ)
- Sont-ils les détenteurs de la miséricorde du Seigneur ? Alors que c’est Nous qui les avons dotés des biens de ce monde, avant d’en élever certains plus haut que d’autres de façon que les uns prennent les autres en obéissance. La miséricorde de Dieu vaut bien plus que ce qu’ils amassent. (Ⅵ)
- — Seraient-ce donc eux qui distribuent la miséricorde de ton Seigneur ? C’est bien Nous qui distribuons entre eux leur mode d’existence dans la vie d’ici-bas, élevons en degrés les uns sur les autres, en vue du service réciproque. La miséricorde de ton Seigneur vaut mieux que leur accumulation. (Ⅶ)
- Sont-ce eux qui dispensent la miséricorde de ton Seigneur ? [Non, c’est] Nous qui avons dispensé entre eux leur subsistance dans la Vie Immédiate, et avons élevé certains d’entre eux au-dessus de certains [autres], en hiérarchie, afin que les uns prennent les autres en servitude. [Mais] la miséricorde de ton Seigneur vaut mieux que ce qu’ils amassent. (Ⅷ)
43. 33  
وَلَوْلَا أَن يَكُونَ النَّاسُ أُمَّةً وَاحِدَةً لَّجَعَلْنَا لِمَن يَكْفُرُ بِالرَّحْمَٰنِ لِبُيُوتِهِمْ سُقُفًا مِّن فِضَّةٍ وَمَعَارِجَ عَلَيْهَا يَظْهَرُونَ
- Walawla an yakoona alnnasu ommatan wahidatan lajaAAalna liman yakfuru bialrrahmani libuyootihim suqufan min fiddatin wamaAAarija AAalayha yathharoona (Ⅰ)
- S’il n’était pas à craindre que l’humanité ne forme une seule communauté d’impies, Nous aurions pourvu les maisons de ceux qui ne croient pas au Miséricordieux de toits d’argent, avec des escaliers pour y accéder, (Ⅱ)
- S’il n’y avait pas [la possibilité] de voir les hommes devenir [tous] une seule communauté [d’impies,...], Nous aurions donné à ceux qui renient le [DIEU] Miséricordieux des toits d’argent avec des escaliers pour y monter, (Ⅲ)
- ولولا أن يكون الناس أمة واحدة لجعلنا لمن يكفر بالرحمن لبيوتهم سقفا من فضة ومعارج عليها يظهرون (Ⅳ)
- وَلَولا أَن يَكونَ النّاسُ أُمَّةً وٰحِدَةً لَجَعَلنا لِمَن يَكفُرُ بِالرَّحمٰنِ لِبُيوتِهِم سُقُفًا مِن فِضَّةٍ وَمَعارِجَ عَلَيها يَظهَرونَ (Ⅴ)
- Et si les hommes ne devaient pas former une seule communauté, Nous aurions permis à ceux qui ne croient pas au Miséricordieux d’acquérir pour leurs demeures des toits d’argent et des escaliers qui leur permettraient d’y monter. (Ⅵ)
- Ne fut-ce par crainte de retrouver tout le monde dans une direction unique, Nous aurions, pour ceux qui dénient le Tout miséricorde, mis à leurs maisons des toits d’argent, avec des escaliers pour y monter (Ⅶ)
- S’il n’avait fallu [empêcher] les gens de former une communauté unique, Nous aurions, pour ceux qui sont infidèles au Bienfaiteur, placé dans leurs demeures des terrasses d’argent et des degrés [d’argent] pour y accéder. (Ⅷ)
43. 34  
وَلِبُيُوتِهِمْ أَبْوَابًا وَسُرُرًا عَلَيْهَا يَتَّكِئُونَ
- Walibuyootihim abwaban wasururan AAalayha yattakioona (Ⅰ)
- de portes et de lits pour qu’ils puissent s’y reposer, (Ⅱ)
- et, à leurs maisons des portails, des divans sur lesquels ils s’accoudent (Ⅲ)
- ولبيوتهم أبوابا وسررا عليها يتكئون (Ⅳ)
- وَلِبُيوتِهِم أَبوٰبًا وَسُرُرًا عَلَيها يَتَّكِـٔونَ (Ⅴ)
- Ces demeures auraient de surcroît des portes et des baldaquins sur lesquels ils s’accouderaient. (Ⅵ)
- à leurs maisons des portails, des lits où s’accouder (Ⅶ)
- [Nous aurions mis], dans leurs demeures, des portes et des lits [d’argent] sur quoi [ces impies] s’accouderaient, (Ⅷ)
43. 35  
وَزُخْرُفًا ۚ وَإِن كُلُّ ذَٰلِكَ لَمَّا مَتَاعُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ۚ وَالْآخِرَةُ عِندَ رَبِّكَ لِلْمُتَّقِينَ
- Wazukhrufan wain kullu thalika lamma mataAAu alhayati alddunya waalakhiratu AAinda rabbika lilmuttaqeena (Ⅰ)
- et Nous aurions couvert le tout d’ornements dorés. Mais tout cela n’aurait été qu’une jouissance éphémère d’ici-bas, car, pour ton Seigneur, la vraie vie est celle qui est dans la vie future et qu’Il réserve à ceux qui Le craignent. (Ⅱ)
- et des ornements [excessifs]. Mais tout cela n’est que jouissance éphémère [et illusoire] de ce bas monde ; [la vie] future, auprès de ton Seigneur, est réservée à ceux qui sont pieux [qui observent les enseignements de DIEU, la Révélation]. (Ⅲ)
- وزخرفا وإن كل ذلك لما متاع الحياة الدنيا والآخرة عند ربك للمتقين (Ⅳ)
- وَزُخرُفًا ۚ وَإِن كُلُّ ذٰلِكَ لَمّا مَتٰعُ الحَيوٰةِ الدُّنيا ۚ وَالءاخِرَةُ عِندَ رَبِّكَ لِلمُتَّقينَ (Ⅴ)
- Des ornements en plus ! Mais tout cela n’est que jouissance éphémère, car les fins dernières auprès de ton Seigneur sont réservées aux croyants qui Le craignent. (Ⅵ)
- et des enjolivures, même si tout cela n’est que jouissance de la vie d’ici-bas, même si la vie dernière ne revient qu’à ceux qui se prémunissent devant ton Seigneur. (Ⅶ)
- ainsi que des ornements. [Mais] tout cela n’est qu’objet de jouissance de la Vie Immédiate et la [Vie] Dernière auprès de ton Seigneur appartient aux Pieux. (Ⅷ)
43. 36  
وَمَن يَعْشُ عَن ذِكْرِ الرَّحْمَٰنِ نُقَيِّضْ لَهُ شَيْطَانًا فَهُوَ لَهُ قَرِينٌ
- Waman yaAAshu AAan thikri alrrahmani nuqayyid lahu shaytanan fahuwa lahu qareenun (Ⅰ)
- Quiconque reste insensible à l’appel de Dieu, Nous lui susciterons un démon qui deviendra son compagnon inséparable. (Ⅱ)
- Quiconque [s’adonne aux injustices et] s’aveugle sur le rappel de [DIEU] Miséricordieux, Nous lui suscitons (conséquence de ses actes abominables) un démon qui devient son compagnon. (Ⅲ)
- ومن يعش عن ذكر الرحمن نقيض له شيطانا فهو له قرين (Ⅳ)
- وَمَن يَعشُ عَن ذِكرِ الرَّحمٰنِ نُقَيِّض لَهُ شَيطٰنًا فَهُوَ لَهُ قَرينٌ (Ⅴ)
- Celui qui se détourne du constant rappel du Miséricordieux se verra attaché à un démon qui sera pour lui un tuteur fidèle et un compagnon. (Ⅵ)
- Celui dont la vue est trop basse pour distinguer le Rappel du Tout miséricorde, Nous faisons éclore pour lui un démon, qui sera son inséparable… (Ⅶ)
- A quiconque se ferme à l’Édification du Bienfaiteur, Nous assignons un Démon dont il est le compagnon. (Ⅷ)
43. 37  
وَإِنَّهُمْ لَيَصُدُّونَهُمْ عَنِ السَّبِيلِ وَيَحْسَبُونَ أَنَّهُم مُّهْتَدُونَ
- Wainnahum layasuddoonahum AAani alssabeeli wayahsaboona annahum muhtadoona (Ⅰ)
- Les démons ont, en effet, pour habitude de détourner les hommes du droit chemin, lors même que ces derniers s’estiment être bien guidés. (Ⅱ)
- [Les démons] entravent [ces hommes] de suivre le chemin [de Dieu], et [pire encore] ils (ces hommes) s’imaginent qu’ils sont eux les [vrais] bien guidés ! (Ⅲ)
- وإنهم ليصدونهم عن السبيل ويحسبون أنهم مهتدون (Ⅳ)
- وَإِنَّهُم لَيَصُدّونَهُم عَنِ السَّبيلِ وَيَحسَبونَ أَنَّهُم مُهتَدونَ (Ⅴ)
- Ces démons les éloigneront du bon chemin, alors qu’ils se croiront bien guidés. (Ⅵ)
- — (Les démons) leur interceptent le chemin, tandis qu’eux prétendent se bien guider. (Ⅶ)
- En vérité, ils s’éloignent certes du Chemin et ils se croient bien guidés. (Ⅷ)
43. 38  
حَتَّىٰ إِذَا جَاءَنَا قَالَ يَا لَيْتَ بَيْنِي وَبَيْنَكَ بُعْدَ الْمَشْرِقَيْنِ فَبِئْسَ الْقَرِينُ
- Hatta itha jaana qala ya layta baynee wabaynaka buAAda almashriqayni fabisa alqareenu (Ⅰ)
- Et lorsque cet homme se présentera devant Nous, il s’écriera à l’adresse de son démon : « Plût à Dieu que nous fussions séparés l’un de l’autre par la distance qui existe entre l’Orient et l’Occident ! Quel funeste compagnon ! » (Ⅱ)
- Quand il (l’homme obstinément fourvoyé) se présentera devant Nous, il dira [à son compagnon démon] : « Que n’y a-t-il entre toi et moi la distance qui sépare d’un orient à l’autre. Quel mauvais compagnon as-tu été ! » (Ⅲ)
- حتى إذا جاءنا قال يا ليت بيني وبينك بعد المشرقين فبئس القرين (Ⅳ)
- حَتّىٰ إِذا جاءَنا قالَ يٰلَيتَ بَينى وَبَينَكَ بُعدَ المَشرِقَينِ فَبِئسَ القَرينُ (Ⅴ)
- Jusqu’au moment où l’impie se présentera devant Nous, il dira : Plût au ciel qu’entre toi et moi il y ait la distance de deux orients. Sinistre compagnon ! (Ⅵ)
- — ... jusqu’à ce qu’il Nous arrive disant (au démon) : « Plût à Dieu que me séparât de toi la distance des deux orients, ô mon funeste inséparable ! » (Ⅶ)
- Quand enfin [ce pécheur] vient à Nous, il s’écrie : « Plût au ciel qu’entre Toi et moi, se trouvât la distance des deux Orients ! » Quel détestable compagnon [est ce Démon !]. (Ⅷ)
43. 39  
وَلَن يَنفَعَكُمُ الْيَوْمَ إِذ ظَّلَمْتُمْ أَنَّكُمْ فِي الْعَذَابِ مُشْتَرِكُونَ
- Walan yanfaAAakumu alyawma ith thalamtum annakum fee alAAathabi mushtarikoona (Ⅰ)
- Mais ces regrets tardifs ne vous serviront à rien en ce Jour ! Et du moment que vous avez été associés dans l’injustice, vous le serez également dans le supplice ! (Ⅱ)
- [Il leur sera dit :] Ce jour-là [cette conversation] ne vous servira à rien puisque vous avez commis des injustices ; vous êtes ensemble dans le châtiment. (Ⅲ)
- ولن ينفعكم اليوم إذ ظلمتم أنكم في العذاب مشتركون (Ⅳ)
- وَلَن يَنفَعَكُمُ اليَومَ إِذ ظَلَمتُم أَنَّكُم فِى العَذابِ مُشتَرِكونَ (Ⅴ)
- Mais tout cela vous sera inutile en ce jour, pour avoir été injustes. Vous serez associés dans la rigueur du châtiment. (Ⅵ)
- — « De rien ne vous servira en ce Jour, quand vous fûtes iniques, d’être conjoints dans le châtiment »... (Ⅶ)
- Il ne vous sera pas utile en ce jour — parce que vous avez été injustes — d’être associés dans le Tourment. (Ⅷ)
43. 40  
أَفَأَنتَ تُسْمِعُ الصُّمَّ أَوْ تَهْدِي الْعُمْيَ وَمَن كَانَ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ
- Afaanta tusmiAAu alssumma aw tahdee alAAumya waman kana fee dalalin mubeenin (Ⅰ)
- Pourras-tu jamais te faire entendre des sourds, faire marcher droit les aveugles ou guider celui qui est engagé dans un profond égarement ? (Ⅱ)
- [Prophète !] toi, est-ce que tu feras que les sourds (ceux qui ont obstinément détruit leur ouï) t’entendent ? Est-ce que tu guideras les aveugles (qui se sont aveuglés) et ceux qui sont dans un manifeste égarement [têtu] ? (Ⅲ)
- أفأنت تسمع الصم أو تهدي العمي ومن كان في ضلال مبين (Ⅳ)
- أَفَأَنتَ تُسمِعُ الصُّمَّ أَو تَهدِى العُمىَ وَمَن كانَ فى ضَلٰلٍ مُبينٍ (Ⅴ)
- Serais-tu en mesure de faire entendre le sourd ou d’orienter l’aveugle, sans parler de celui qui est en pleine déroute ? (Ⅵ)
- — Serais-tu donc capable de faire entendre les sourds, de guider les aveugles, ou qui s’égare radicalement ? (Ⅶ)
- Eh quoi ! feras-tu, toi, entendre les sourds ? Dirigeras-tu les aveugles et ceux qui sont dans un égarement évident ? (Ⅷ)
43. 41  
فَإِمَّا نَذْهَبَنَّ بِكَ فَإِنَّا مِنْهُم مُّنتَقِمُونَ
- Faimma nathhabanna bika fainna minhum muntaqimoona (Ⅰ)
- Soit que Nous te rappelions à Nous avant de sévir contre eux ; (Ⅱ)
- Ou bien Nous t’emporterons, alors Nous Nous vengerons d’eux. (Ⅲ)
- فإما نذهبن بك فإنا منهم منتقمون (Ⅳ)
- فَإِمّا نَذهَبَنَّ بِكَ فَإِنّا مِنهُم مُنتَقِمونَ (Ⅴ)
- Soit Nous t’emmènerons, soit Nous trouverons quelque vengeance à leur égard. (Ⅵ)
- Ou bien Nous t’emporterons laissant pendante Notre vengeance (Ⅶ)
- Ou bien Nous marcherons avec toi et Nous tirerons vengeance d’eux, (Ⅷ)
43. 42  
أَوْ نُرِيَنَّكَ الَّذِي وَعَدْنَاهُمْ فَإِنَّا عَلَيْهِم مُّقْتَدِرُونَ
- Aw nuriyannaka allathee waAAadnahum fainna AAalayhim muqtadiroona (Ⅰ)
- soit que Nous te montrions le châtiment que Nous leur avions promis. De toute façon, Nous les tenons en Notre pouvoir. (Ⅱ)
- Ou bien Nous te montrerons ce que Nous leur avons promis [du châtiment], Nous avons tout pouvoir sur eux. (Ⅲ)
- أو نرينك الذي وعدناهم فإنا عليهم مقتدرون (Ⅳ)
- أَو نُرِيَنَّكَ الَّذى وَعَدنٰهُم فَإِنّا عَلَيهِم مُقتَدِرونَ (Ⅴ)
- Ou alors Nous te ferons voir ce que Nous leur avons promis, car Nous avons du pouvoir sur eux. (Ⅵ)
- ou bien Nous te ferons voir accompli ce dont Nous les avons menacés ; de toute façon, Nous avons sur eux tout pouvoir. (Ⅶ)
- ou bien Nous te montrerons ce que Nous leur avons promis, car Nous sommes sur eux tout-puissant. (Ⅷ)
43. 43  
فَاسْتَمْسِكْ بِالَّذِي أُوحِيَ إِلَيْكَ ۖ إِنَّكَ عَلَىٰ صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ
- Faistamsik biallathee oohiya ilayka innaka AAala siratin mustaqeemin (Ⅰ)
- L’essentiel est que tu t’attaches fermement à ce qui t’est révélé, car tu es dans la bonne voie ; (Ⅱ)
- Tiens fermement à ce qui t’est révélé, tu es sur la voie droite. (Ⅲ)
- فاستمسك بالذي أوحي إليك إنك على صراط مستقيم (Ⅳ)
- فَاستَمسِك بِالَّذى أوحِىَ إِلَيكَ ۖ إِنَّكَ عَلىٰ صِرٰطٍ مُستَقيمٍ (Ⅴ)
- Tiens-toi fermement à ce qui t’a été révélé, tu es sur le bon chemin. (Ⅵ)
- Tiens-toi ferme à ce qui t’est révélé. Tu es sur une voie de rectitude. (Ⅶ)
- Attache-toi à ce qui t’a été révélé : tu es dans une Voie Droite. (Ⅷ)
43. 44  
وَإِنَّهُ لَذِكْرٌ لَّكَ وَلِقَوْمِكَ ۖ وَسَوْفَ تُسْأَلُونَ
- Wainnahu lathikrun laka waliqawmika wasawfa tusaloona (Ⅰ)
- et ce Coran constitue pour toi et pour ton peuple un vrai rappel dont vous aurez à rendre compte. (Ⅱ)
- En vérité, ce [Coran] est un rappel [et une renommée] pour toi et [un dépôt] pour ton peuple et [si] vous [les musulmans vous êtes ingrats ou oublieux, vous] serez interrogés [et jugés]. (Ⅲ)
- وإنه لذكر لك ولقومك وسوف تسألون (Ⅳ)
- وَإِنَّهُ لَذِكرٌ لَكَ وَلِقَومِكَ ۖ وَسَوفَ تُسـَٔلونَ (Ⅴ)
- C’est là un Rappel pour toi et pour ton peuple, et vous serez un jour interrogés [à ce sujet]. (Ⅵ)
- C’est un Rappel pour ton peuple et pour toi. Demain vous serez questionnés (Ⅶ)
- En vérité, c’est certes une Édification pour toi et ton peuple et il vous en sera demandé compte ! (Ⅷ)
43. 45  
وَاسْأَلْ مَنْ أَرْسَلْنَا مِن قَبْلِكَ مِن رُّسُلِنَا أَجَعَلْنَا مِن دُونِ الرَّحْمَٰنِ آلِهَةً يُعْبَدُونَ
- Waisal man arsalna min qablika min rusulina ajaAAalna min dooni alrrahmani alihatan yuAAbadoona (Ⅰ)
- Demande aux messagers que Nous avons envoyés avant toi si Nous avons institué, en dehors du Miséricordieux, d’autres divinités dignes d’être adorées. (Ⅱ)
- Demande à ceux de Nos prophètes que Nous avons envoyés avant toi. Avons-Nous mis à côté de [DIEU] Miséricordieux des dieux à adorer ? (Ⅲ)
- واسأل من أرسلنا من قبلك من رسلنا أجعلنا من دون الرحمن آلهة يعبدون (Ⅳ)
- وَسـَٔل مَن أَرسَلنا مِن قَبلِكَ مِن رُسُلِنا أَجَعَلنا مِن دونِ الرَّحمٰنِ ءالِهَةً يُعبَدونَ (Ⅴ)
- Interroge donc ceux que Nous avons envoyés avant toi parmi Nos prophètes et vois si Nous avons décrété une autre divinité à adorer aux dépens du Miséricordieux. (Ⅵ)
- questionne ceux qu’avant toi Nous envoyâmes au titre d’envoyés : avons-Nous donné, hors le Tout miséricorde, des dieux à adorer ? (Ⅶ)
- Interroge ceux de Nos Apôtres que Nous envoyâmes avant toi ! Avons-Nous mis en dehors du Bienfaiteur des divinités qu’ils adorent ? (Ⅷ)
43. 46  
وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا مُوسَىٰ بِآيَاتِنَا إِلَىٰ فِرْعَوْنَ وَمَلَئِهِ فَقَالَ إِنِّي رَسُولُ رَبِّ الْعَالَمِينَ
- Walaqad arsalna moosa biayatina ila firAAawna wamalaihi faqala innee rasoolu rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Nous avons envoyé Moïse avec Nos signes à Pharaon et aux gens de sa cour. « Je suis l’envoyé du Maître de l’Univers ! », leur dit-il. (Ⅱ)
- Nous avons envoyé Moïse avec Nos signes à Pharaon et à ses notables. Il [leur] dit : « Je suis le prophète du Seigneur des mondes ». (Ⅲ)
- ولقد أرسلنا موسى بآياتنا إلى فرعون وملئه فقال إني رسول رب العالمين (Ⅳ)
- وَلَقَد أَرسَلنا موسىٰ بِـٔايٰتِنا إِلىٰ فِرعَونَ وَمَلَإِي۟هِ فَقالَ إِنّى رَسولُ رَبِّ العٰلَمينَ (Ⅴ)
- En effet, Nous avons envoyé Moïse avec Nos versets à Pharaon et à sa cour. Il dit : Je suis l’envoyé du Maître des mondes ! (Ⅵ)
- Nous avons envoyé Moïse, avec Nos signes, à Pharaon et à son conseil : « Je suis, leur dit-il, l’envoyé du Seigneur des univers » (Ⅶ)
- Nous avons certes envoyé Moïse avec Nos signes vers Pharaon et son Conseil. Moïse dit : « Je suis l’Apôtre du Seigneur des Mondes. » (Ⅷ)
43. 47  
فَلَمَّا جَاءَهُم بِآيَاتِنَا إِذَا هُم مِّنْهَا يَضْحَكُونَ
- Falamma jaahum biayatina itha hum minha yadhakoona (Ⅰ)
- Mais lorsqu’il produisit Nos signes sous leurs yeux, ils s’en moquèrent, (Ⅱ)
- Mais quand il leur apporta (montra) Nos signes, voilà qu’ils en rient ! (Ⅲ)
- فلما جاءهم بآياتنا إذا هم منها يضحكون (Ⅳ)
- فَلَمّا جاءَهُم بِـٔايٰتِنا إِذا هُم مِنها يَضحَكونَ (Ⅴ)
- Et lorsqu’il leur montra Nos signes, les voilà qui se mirent à rire. (Ⅵ)
- mais quand il leur fut venu avec Nos signes, voilà qu’ils s’en moquèrent (Ⅶ)
- Quand il fut venu à eux avec Nos signes, voici qu’ils en rirent (Ⅷ)
43. 48  
وَمَا نُرِيهِم مِّنْ آيَةٍ إِلَّا هِيَ أَكْبَرُ مِنْ أُخْتِهَا ۖ وَأَخَذْنَاهُم بِالْعَذَابِ لَعَلَّهُمْ يَرْجِعُونَ
- Wama nureehim min ayatin illa hiya akbaru min okhtiha waakhathnahum bialAAathabi laAAallahum yarjiAAoona (Ⅰ)
- alors que toutes les preuves que Nous leur montrions étaient plus probantes les unes que les autres. Mais ce fut en vain. Nous les éprouvâmes alors par le supplice, pour les faire revenir de leurs erreurs. (Ⅱ)
- Nous ne leur montrions un signe qui ne fût plus grand que l’autre. Et Nous les frappâmes par le châtiment afin qu’ils reviennent [vers Nous]. (Ⅲ)
- وما نريهم من آية إلا هي أكبر من أختها وأخذناهم بالعذاب لعلهم يرجعون (Ⅳ)
- وَما نُريهِم مِن ءايَةٍ إِلّا هِىَ أَكبَرُ مِن أُختِها ۖ وَأَخَذنٰهُم بِالعَذابِ لَعَلَّهُم يَرجِعونَ (Ⅴ)
- Et tous les signes et versets nouveaux que Nous leur montrions étaient plus grands les uns que les autres. Nous les mîmes aux fers, dans l’espoir de les voir revenir à meilleure attitude. (Ⅵ)
- or Nous ne leur découvrions aucun signe qui ne fut plus décisif que son similaire, et Nous les saisissions par le tourment, escomptant qu’ils feraient retour. (Ⅶ)
- alors que Nous ne leur montrions aucun signe qui ne fût plus grand que le précédent. Nous les frappions du Tourment [dans l’attente que] peut-être ils viendraient à résipiscence. (Ⅷ)
43. 49  
وَقَالُوا يَا أَيُّهَ السَّاحِرُ ادْعُ لَنَا رَبَّكَ بِمَا عَهِدَ عِندَكَ إِنَّنَا لَمُهْتَدُونَ
- Waqaloo ya ayyuha alsahiru odAAu lana rabbaka bima AAahida AAindaka innana lamuhtadoona (Ⅰ)
- » Ô magicien, dirent-ils à Moïse, implore ton Seigneur, au nom de la promesse qu’Il t’a faite, de mettre fin à nos épreuves, et nous nous engageons à te suivre dans la bonne voie ! » (Ⅱ)
- Ils dirent [à Moïse] : « Magicien, invoque pour nous ton Seigneur selon la promesse qu’Il t’a accordée [qu’Il nous délivre de ce châtiment et] nous suivrons le bon chemin (nous croirons) ! » (Ⅲ)
- وقالوا يا أيه الساحر ادع لنا ربك بما عهد عندك إننا لمهتدون (Ⅳ)
- وَقالوا يٰأَيُّهَ السّاحِرُ ادعُ لَنا رَبَّكَ بِما عَهِدَ عِندَكَ إِنَّنا لَمُهتَدونَ (Ⅴ)
- Ils dirent : Ô magicien, invoque pour nous Ton Dieu en vertu de ce qu’Il t’a promis. Nous sommes disposés à suivre le bon chemin ! (Ⅵ)
- Ils dirent : « Sorcier, invoque pour nous ton Seigneur, de par les pouvoirs qu’Il t’a confiés, et pour sûr nous allons bien nous guider » (Ⅶ)
- Ils dirent [en effet] : « O Magicien !, prie pour Nous ton Seigneur au nom de l’alliance qu’Il a conclue avec toi ! En vérité, Nous sommes dans la bonne direction ! » (Ⅷ)


Page: 1

43 







Home