La victoire (al-fath)
Onelittleangel > >  
(30 Verses | Page 1 / 1)
Traduction de Abolqasemi Fakhri (2003).
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
Traduction de Abolqasemi Fakhri (2003).Afficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher
(Ⅵ)Afficher | Cacher


48.0
 [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (⁎)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅰ)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ (Ⅳ)

Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)

48.1
[Prophète !] Nous t’avons donné une éclatante victoire,

Inna fatahna laka fathan mubeenan (⁎)

En vérité, Nous t’avons accordé une victoire éclatante, (Ⅰ)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ إِنَّا فَتَحْنَا لَكَ فَتْحًا مُّبِينًا (Ⅳ)

Nous t’avons assuré un succès éclatant. (Ⅵ)

48.2
pour que, en ta faveur, DIEU efface tes péchés passés ou futurs (les péchés et les ruses que les gens avaient programmés contre toi dans le passé et pour l’avenir), qu’Il parachève sur toi Sa grâce et te mette sur une voie droite (optimum) ;

Liyaghfira laka Allahu ma taqaddama min thanbika wama taakhkhara wayutimma niAAmatahu AAalayka wayahdiyaka siratan mustaqeeman (⁎)

afin que Dieu te pardonne tes fautes, passées et présentes, parachève sur toi Sa grâce et te dirige dans la voie droite. (Ⅰ)

لِّيَغْفِرَ لَكَ اللَّهُ مَا تَقَدَّمَ مِن ذَنبِكَ وَمَا تَأَخَّرَ وَيُتِمَّ نِعْمَتَهُ عَلَيْكَ وَيَهْدِيَكَ صِرَاطًا مُّسْتَقِيمًا (Ⅳ)

Afin qu’Allah te pardonne les péchés que tu aurais pu connaître, avant et maintenant, et qu’Il parachève Sa bénédiction à ton égard et qu’Il t’oriente dans le bon chemin. (Ⅵ)

48.3
afin que DIEU te donne une victoire puissante [honorée et imbattable].

Wayansuraka Allahu nasran AAazeezan (⁎)

Dieu te prête ainsi un puissant secours. (Ⅰ)

وَيَنصُرَكَ اللَّهُ نَصْرًا عَزِيزًا (Ⅳ)

Et qu’Allah t’aide de manière décisive. (Ⅵ)

48.4
C’est Lui qui fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu’ils ajoutent une croyance à leur croyance. A DIEU appartiennent les armées des cieux et de la terre. DIEU est Omniscient [et] Sage.

Huwa allathee anzala alssakeenata fee quloobi almumineena liyazdadoo eemanan maAAa eemanihim walillahi junoodu alssamawati waalardi wakana Allahu AAaleeman hakeeman (⁎)

C’est Lui qui a fait naître la quiétude dans le cœur des croyants afin d’accroître sans cesse leur foi, et c’est à Lui qu’appartiennent les armées des Cieux et de la Terre. Il est l’Omniscient, le Sage. (Ⅰ)

هُوَ الَّذِي أَنزَلَ السَّكِينَةَ فِي قُلُوبِ الْمُؤْمِنِينَ لِيَزْدَادُوا إِيمَانًا مَّعَ إِيمَانِهِمْ ۗ وَلِلَّهِ جُنُودُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۚ وَكَانَ اللَّهُ عَلِيمًا حَكِيمًا (Ⅳ)

C’est Lui qui a fait descendre la sérénité dans les cœurs des croyants de façon à affermir leur foi première par une foi seconde. À Allah appartiennent les armées des différents cieux et celles de la terre. Allah est le Savant, le Sage. (Ⅵ)

48.5
[Il leur accorde cette bienveillance] afin qu’Il introduise les croyants et les croyantes [sincères et dévoués] dans les Jardins sous lesquels coulent les rivières [de bonheurs], où ils demeureront éternellement, et qu’Il leur fasse rémission de leurs fautes. C’est là, auprès de DIEU, un grand succès.

Liyudkhila almumineena waalmuminati jannatin tajree min tahtiha alanharu khalideena feeha wayukaffira AAanhum sayyiatihim wakana thalika AAinda Allahi fawzan AAatheeman (⁎)

Il a usé ainsi de Sa grâce en vue d’admettre, pour l’éternité, les croyants et les croyantes dans des Jardins baignés d’eaux vives, après les avoir absous de leurs péchés. Et ce sera, pour eux, un immense bonheur auprès du Seigneur ! (Ⅰ)

لِّيُدْخِلَ الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا وَيُكَفِّرَ عَنْهُمْ سَيِّئَاتِهِمْ ۚ وَكَانَ ذَٰلِكَ عِندَ اللَّهِ فَوْزًا عَظِيمًا (Ⅳ)

Cela afin que les croyants et les croyantes pénètrent les jardins où coulent les rivières, reçus en toute éternité, tandis que leurs péchés seront abolis. Tout cela est une victoire suprême auprès d’Allah. (Ⅵ)

48.6
Il châtiera les hypocrites hommes et femmes, ceux et celles qui donnent des associés [à DIEU], [tous ces gens pécheurs, injustes obstinés, polythéistes et de cœur corrompu] qui pensent mal envers DIEU. Que contre eux retourne le mal [qu’ils attendent pour les croyants] ! DIEU les a frappés de [Son] châtiment, les a écartés [de Sa miséricorde]. Il leur a préparé l’Enfer (résultat de leurs actions perfides). Quelle triste fin [ont-ils] !

WayuAAaththiba almunafiqeena waalmunafiqati waalmushrikeena waalmushrikati alththanneena biAllahi thanna alssawi AAalayhim dairatu alssawi waghadiba Allahu AAalayhim walaAAanahum waaAAadda lahum jahannama wasaat maseeran (⁎)

Et Il en use également ainsi pour punir les hypocrites, hommes et femmes, ainsi que les idolâtres, hommes et femmes, qui prêtent de mauvaises intentions à Dieu. Puisse le mal qu’ils Lui prêtent se tourner contre eux, car Dieu les poursuivra de Son courroux et de Sa malédiction, et leur réservera la Géhenne, cette affreuse demeure ! (Ⅰ)

وَيُعَذِّبَ الْمُنَافِقِينَ وَالْمُنَافِقَاتِ وَالْمُشْرِكِينَ وَالْمُشْرِكَاتِ الظَّانِّينَ بِاللَّهِ ظَنَّ السَّوْءِ ۚ عَلَيْهِمْ دَائِرَةُ السَّوْءِ ۖ وَغَضِبَ اللَّهُ عَلَيْهِمْ وَلَعَنَهُمْ وَأَعَدَّ لَهُمْ جَهَنَّمَ ۖ وَسَاءَتْ مَصِيرًا (Ⅳ)

Les mécréants et les mécréantes seront punis, ainsi que ceux qui, hommes ou femmes, ont associé un autre dieu à Dieu et tous ceux qui ont spéculé négativement sur l’existence d’Allah. Autour d’eux, que du malheur, car Allah sera fâché contre eux. Il les maudira et leur préparera la géhenne comme triste fin. (Ⅵ)

48.7
A DIEU appartiennent les armées des cieux et de la terre. DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

Walillahi junoodu alssamawati waalardi wakana Allahu AAazeezan hakeeman (⁎)

C’est à Dieu qu’appartiennent les armées des Cieux et de la Terre. Il est l’Omniscient, le Sage. (Ⅰ)

وَلِلَّهِ جُنُودُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۚ وَكَانَ اللَّهُ عَزِيزًا حَكِيمًا (Ⅳ)

À Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre. Allah est puissant et sage. (Ⅵ)

48.8
Nous t’avons envoyé témoigner, annoncer, avertir,

Inna arsalnaka shahidan wamubashshiran wanatheeran (⁎)

Nous t’avons envoyé comme témoin et comme Messager pour annoncer la bonne nouvelle et avertir, (Ⅰ)

إِنَّا أَرْسَلْنَاكَ شَاهِدًا وَمُبَشِّرًا وَنَذِيرًا (Ⅳ)

Nous t’avons envoyé, [ô Prophète] comme témoin, comme annonciateur d’une bonne nouvelle, et pour mettre en garde, pour prévenir. (Ⅵ)

48.9
pour que vous [les hommes] croyiez en DIEU et en Son prophète, et L’aidiez, L’honoriez et L’exaltiez matin et soir.

Lituminoo biAllahi warasoolihi watuAAazziroohu watuwaqqiroohu watusabbihoohu bukratan waaseelan (⁎)

afin que vous croyiez en Dieu et en Son Messager, que vous L’honoriez, que vous proclamiez Sa gloire et que vous L’invoquiez matin et soir. (Ⅰ)

لِّتُؤْمِنُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ وَتُعَزِّرُوهُ وَتُوَقِّرُوهُ وَتُسَبِّحُوهُ بُكْرَةً وَأَصِيلًا (Ⅳ)

Afin que vous croyiez en Allah et en Son messager. Pour que vous Lui prêtiez secours, que vous L’honoriez et que, matin et soir, vous déclamiez Ses louanges. (Ⅵ)

48.10
Ceux qui te prêtent serment d’allégeance [ils ne] prêtent serment d’allégeance [qu’]à DIEU : la main de DIEU est sur leurs mains. Quiconque viole le serment, ne le viole qu’à son propre détriment ; [mais] quelqu’un qui remplit son engagement envers DIEU, [DIEU] lui donnera bientôt une magnifique récompense.

Inna allatheena yubayiAAoonaka innama yubayiAAoona Allaha yadu Allahi fawqa aydeehim faman nakatha fainnama yankuthu AAala nafsihi waman awfa bima AAahada AAalayhu Allaha fasayuteehi ajran AAatheeman (⁎)

Ceux qui te prêtent serment d’allégeance, c’est à Dieu en réalité qu’ils le prêtent. La Main de Dieu est au-dessus des leurs. Celui qui viole son serment le viole à son propre détriment. Celui qui demeure fidèle à son engagement, Dieu lui accordera une magnifique récompense. (Ⅰ)

إِنَّ الَّذِينَ يُبَايِعُونَكَ إِنَّمَا يُبَايِعُونَ اللَّهَ يَدُ اللَّهِ فَوْقَ أَيْدِيهِمْ ۚ فَمَن نَّكَثَ فَإِنَّمَا يَنكُثُ عَلَىٰ نَفْسِهِ ۖ وَمَنْ أَوْفَىٰ بِمَا عَاهَدَ عَلَيْهُ اللَّهَ فَسَيُؤْتِيهِ أَجْرًا عَظِيمًا (Ⅳ)

Ceux qui te jurent fidélité le font, en fait, pour Allah. La main d’Allah est au-dessus de la leur. Ceux qui violent leurs serments le font d’abord contre eux. En revanche, celui qui respecte le serment qu’il a donné, Allah le récompensera d’un bien immense. (Ⅵ)

48.11
Les Bédouins restés à l’arrière vont te dire : « Nos biens et nos familles nous ont préoccupés, demande pardon pour nous ! » [Mais] ils expriment par leurs langues ce qui n’est pas en leurs cœurs ! Dis[-leur] : « Qui peut quelque chose pour vous auprès de DIEU s’Il veut vous infliger un châtiment ou s’Il veut vous accorder un bien ? DIEU connaît vos actes.

Sayaqoolu laka almukhallafoona mina alaAArabi shaghalatna amwaluna waahloona faistaghfir lana yaqooloona bialsinatihim ma laysa fee quloobihim qul faman yamliku lakum mina Allahi shayan in arada bikum darran aw arada bikum nafAAan bal kana Allahu bima taAAmaloona khabeeran (⁎)

Ceux des bédouins restés en arrière te diront en guise d’excuses : « Nous avons été retenus par nos biens et nos familles. Prie donc Dieu de nous pardonner notre absence ! » Ainsi racontent-ils des choses qu’ils sont loin de penser. Dis-leur : « Qui donc peut aller contre la volonté de Dieu s’Il veut vous faire du mal ou du bien ? Dieu est parfaitement au courant de ce que vous faites. (Ⅰ)

سَيَقُولُ لَكَ الْمُخَلَّفُونَ مِنَ الْأَعْرَابِ شَغَلَتْنَا أَمْوَالُنَا وَأَهْلُونَا فَاسْتَغْفِرْ لَنَا ۚ يَقُولُونَ بِأَلْسِنَتِهِم مَّا لَيْسَ فِي قُلُوبِهِمْ ۚ قُلْ فَمَن يَمْلِكُ لَكُم مِّنَ اللَّهِ شَيْئًا إِنْ أَرَادَ بِكُمْ ضَرًّا أَوْ أَرَادَ بِكُمْ نَفْعًا ۚ بَلْ كَانَ اللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرًا (Ⅳ)

Les Bédouins retardataires viendront te voir et te diront : Nos biens et nos familles nous ont retenus. Demande pour nous pardon au ciel ! Ils disent là par leurs bouches ce que leurs cœurs ne contiennent pas. Réponds-leur : Qui, à cet égard, a le moindre pouvoir sur Allah s’Il vous veut du mal ou du bien ? Mais sachez qu’Allah est très informé de ce que vous faites. (Ⅵ)

48.12
Vous vous êtes imaginé que le Prophète et les croyants ne reviendraient plus dans leurs familles ! Cette idée avait hanté vos cœurs, vous avez mal conjecturé et [par là même] vous fûtes des hommes perdus ».

Bal thanantum an lan yanqaliba alrrasoolu waalmuminoona ila ahleehim abadan wazuyyina thalika fee quloobikum wathanantum thanna alssawi wakuntum qawman booran (⁎)

En vérité, vous avez cru plutôt que le Prophète et ses Compagnons ne reviendraient plus jamais dans leurs foyers. Et cette méprise avait réjoui vos cœurs et suscité en vous des pensées malsaines, prouvant par-là que vous êtes un peuple de corrompus ! » (Ⅰ)

بَلْ ظَنَنتُمْ أَن لَّن يَنقَلِبَ الرَّسُولُ وَالْمُؤْمِنُونَ إِلَىٰ أَهْلِيهِمْ أَبَدًا وَزُيِّنَ ذَٰلِكَ فِي قُلُوبِكُمْ وَظَنَنتُمْ ظَنَّ السَّوْءِ وَكُنتُمْ قَوْمًا بُورًا (Ⅳ)

Vous avez pensé que ni le Prophète ni les croyants ne reviendraient plus jamais vers leurs familles, et cette perspective vous a tant réjouis. Mais vous avez mal supposé, car vous étiez un peuple de pervers. (Ⅵ)

48.13
Quiconque ne croit (n’obéit) pas à DIEU et à Son prophète, Nous avons préparé une Fournaise (résultat de leurs actions exécrables) pour les impies [opposants].

Waman lam yumin biAllahi warasoolihi fainna aAAtadna lilkafireena saAAeeran (⁎)

Que ceux qui ne croient pas en Dieu et en Son Prophète sachent que Nous avons préparé un Brasier ardent pour les négateurs ! (Ⅰ)

وَمَن لَّمْ يُؤْمِن بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ فَإِنَّا أَعْتَدْنَا لِلْكَافِرِينَ سَعِيرًا (Ⅳ)

Que celui qui ne croit pas en Allah ou en Son prophète sache qu’un brasier ardent a été préparé aux incrédules. (Ⅵ)

48.14
A DIEU appartient la royauté des cieux et de la terre. Il pardonne à qui Il veut, Il châtie qui Il veut. DIEU est Celui qui pardonne [Il est] Miséricordieux.

Walillahi mulku alssamawati waalardi yaghfiru liman yashao wayuAAaththibu man yashao wakana Allahu ghafooran raheeman (⁎)

À Dieu la Royauté des Cieux et de la Terre ; Il absout qui Il veut ; Il punit qui Il veut, et Il est cependant Clément et Miséricordieux. (Ⅰ)

وَلِلَّهِ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۚ يَغْفِرُ لِمَن يَشَاءُ وَيُعَذِّبُ مَن يَشَاءُ ۚ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا (Ⅳ)

À Allah revient le royaume des cieux et de la terre. Il pardonne à qui Il veut et Il punit durement qui Il veut. Allah est celui qui pardonne, le Miséricordieux. (Ⅵ)

48.15
Quand vous vous avancez vers le butin pour le prendre, ceux [qui s’arrangèrent pour être] laissés en arrière vont dire : « Laissez-nous vous suivre ! » [C’est qu’]ils veulent changer la parole de DIEU. Dis[-leur] : « Vous ne nous suivrez pas. DIEU l’a déjà annoncé ». Ils diront : « Vous êtes jaloux de nous ! » Mais ils ne comprennent que médiocrement.

Sayaqoolu almukhallafoona itha intalaqtum ila maghanima litakhuthooha tharoona nattabiAAkum yureedoona an yubaddiloo kalama Allahi qul lan tattabiAAoona kathalikum qala Allahu min qablu fasayaqooloona bal tahsudoonana bal kanoo la yafqahoona illa qaleelan (⁎)

Ceux qui étaient restés en arrière diront, en vous voyant partir pour vous emparer d’un riche butin : « Laissez-nous vous suivre ! », voulant ainsi enfreindre l’arrêt de Dieu. Dis-leur : « Jamais vous ne nous suivrez ! Dieu en a déjà décidé ainsi ! » Ils diront alors : « Vous agissez ainsi par jalousie ! » Il n’en est rien, mais ils sont si peu intelligents. (Ⅰ)

سَيَقُولُ الْمُخَلَّفُونَ إِذَا انطَلَقْتُمْ إِلَىٰ مَغَانِمَ لِتَأْخُذُوهَا ذَرُونَا نَتَّبِعْكُمْ ۖ يُرِيدُونَ أَن يُبَدِّلُوا كَلَامَ اللَّهِ ۚ قُل لَّن تَتَّبِعُونَا كَذَٰلِكُمْ قَالَ اللَّهُ مِن قَبْلُ ۖ فَسَيَقُولُونَ بَلْ تَحْسُدُونَنَا ۚ بَلْ كَانُوا لَا يَفْقَهُونَ إِلَّا قَلِيلًا (Ⅳ)

Ceux qui sont restés à l’arrière diront : Lorsque vous irez vous saisir de vos butins déjà garantis, pourrons-nous vous suivre ? Mais ils veulent transformer les paroles d’Allah. Dis-leur : Non, vous ne pourrez pas nous suivre, ainsi que l’a dit Allah auparavant. Ils diront : Mais vous êtes envieux ! Mais non ! Seulement, peu de gens sont en mesure de comprendre ! (Ⅵ)

48.16
Dis à ceux des Bédouins laissés en arrière : « Bientôt vous serez appelés [à faire face] à un peuple [impie] de grande puissance, vous les combattrez à moins qu’ils ne se soumettent [à la Loi divine]. Si vous obéissez, DIEU vous donnera une belle récompense ; si vous tournez le dos, comme vous avez tourné le dos autrefois, Il vous châtiera d’un dur châtiment ».

Qul lilmukhallafeena mina alaAArabi satudAAawna ila qawmin olee basin shadeedin tuqatiloonahum aw yuslimoona fain tuteeAAoo yutikumu Allahu ajran hasanan wain tatawallaw kama tawallaytum min qablu yuAAaththibkum AAathaban aleeman (⁎)

Dis aux bédouins restés en arrière : « Vous serez bientôt appelés à affronter un peuple doué d’une force redoutable, que vous aurez à combattre, à moins qu’ils ne se convertissent à l’islam. Si vous acceptez de combattre, Dieu vous accordera une belle récompense. Mais si vous refusez de prendre part au combat, comme vous l’avez déjà fait, Il vous infligera un douloureux châtiment. » (Ⅰ)

قُل لِّلْمُخَلَّفِينَ مِنَ الْأَعْرَابِ سَتُدْعَوْنَ إِلَىٰ قَوْمٍ أُولِي بَأْسٍ شَدِيدٍ تُقَاتِلُونَهُمْ أَوْ يُسْلِمُونَ ۖ فَإِن تُطِيعُوا يُؤْتِكُمُ اللَّهُ أَجْرًا حَسَنًا ۖ وَإِن تَتَوَلَّوْا كَمَا تَوَلَّيْتُم مِّن قَبْلُ يُعَذِّبْكُمْ عَذَابًا أَلِيمًا (Ⅳ)

Dis à ceux qui, parmi les Bédouins, sont restés en arrière : Vous serez invités à combattre un peuple d’une rare puissance. Vous les combattrez, à moins qu’ils ne se soumettent à l’islam. Si vous acceptez d’obéir, Allah vous pourvoira d’un bien immense. En revanche, si vous vous rebiffez comme vous l’avez déjà fait auparavant, vous subirez un terrible châtiment. (Ⅵ)

48.17
Nul grief à faire à l’aveugle, ni au boiteux, ni au malade [pour ne pas participer à la guerre]. Celui qui obéit à DIEU et à Son prophète, DIEU le fera entrer dans les jardins sous lesquels les rivières [de bonheur] coulent. [Mais] quiconque tourne le dos [et s’oppose aux ordres divins] DIEU le châtiera d’un dur châtiment.

Laysa AAala alaAAma harajun wala AAala alaAAraji harajun wala AAala almareedi harajun waman yutiAAi Allaha warasoolahu yudkhilhu jannatin tajree min tahtiha alanharu waman yatawalla yuAAaththibhu AAathaban aleeman (⁎)

Ne sont pas astreints à combattre l’aveugle, le boiteux et le malade. Quiconque se soumet à Dieu et à Son Prophète, Dieu le recevra dans des Jardins baignés d’eaux vives. Mais celui qui refuse le combat, Dieu lui infligera un terrible tourment. (Ⅰ)

لَّيْسَ عَلَى الْأَعْمَىٰ حَرَجٌ وَلَا عَلَى الْأَعْرَجِ حَرَجٌ وَلَا عَلَى الْمَرِيضِ حَرَجٌ ۗ وَمَن يُطِعِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ يُدْخِلْهُ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ ۖ وَمَن يَتَوَلَّ يُعَذِّبْهُ عَذَابًا أَلِيمًا (Ⅳ)

Il n’y a pas de grief envers l’aveugle, le handicapé moteur ou le malade pour qu’ils soient dispensés de la guerre. Celui qui obéit à Allah et à Son prophète sera admis dans des jardins où coulent des fleuves ; celui en revanche qui Lui tourne le dos, un châtiment terrible lui est réservé. (Ⅵ)

48.18
DIEU a été content des croyants quand, sous l’arbre [à Hudaybiyyah], ils te prêtaient serment d’allégeance. Il connaissait ce qu’il y avait dans leurs cœurs. Il a fait descendre sur eux la quiétude et leur a accordé une victoire proche,

Laqad radiya Allahu AAani almumineena ith yubayiAAoonaka tahta alshshajarati faAAalima ma fee quloobihim faanzala alsakeenata AAalayhim waathabahum fathan qareeban (⁎)

Dieu a été satisfait des croyants qui t’ont prêté serment d’allégeance sous l’arbre. Il savait quels sentiments les animaient. Aussi fit-Il naître la quiétude dans leurs cœurs, et leur accorda, en récompense, une victoire rapide, (Ⅰ)

۞ لَّقَدْ رَضِيَ اللَّهُ عَنِ الْمُؤْمِنِينَ إِذْ يُبَايِعُونَكَ تَحْتَ الشَّجَرَةِ فَعَلِمَ مَا فِي قُلُوبِهِمْ فَأَنزَلَ السَّكِينَةَ عَلَيْهِمْ وَأَثَابَهُمْ فَتْحًا قَرِيبًا (Ⅳ)

Allah a été satisfait des croyants qui t’ont exprimé allégeance sous l’arbre. Ayant su ce que renfermaient leurs cœurs, Il infusa la quiétude sur eux et leur assura une très proche victoire. (Ⅵ)

48.19
et beaucoup de butin à prendre. DIEU est Puissant honoré [et] Sage.

Wamaghanima katheeratan yakhuthoonaha wakana Allahu AAazeezan hakeeman (⁎)

suivie d’un riche butin qu’ils pourront saisir, car Dieu est Puissant et Sage. (Ⅰ)

وَمَغَانِمَ كَثِيرَةً يَأْخُذُونَهَا ۗ وَكَانَ اللَّهُ عَزِيزًا حَكِيمًا (Ⅳ)

Ils recevront aussi de nombreux butins qu’ils prendront avec eux. Allah est, à cet égard, puissant et sage. (Ⅵ)

48.20
DIEU vous promet un butin abondant dont vous vous emparerez ; Il a hâté pour vous ce[butin-]ci Il a détourné de vous la main de ces gens [méchants], que ce soit un signe pour les croyants et qu’Il vous guide sur la voie droite.

WaAAadakumu Allahu maghanima katheeratan takhuthoonaha faAAajjala lakum hathihi wakaffa aydiya alnnasi AAankum walitakoona ayatan lilmumineena wayahdiyakum siratan mustaqeeman (⁎)

Dieu vous a promis un riche butin que vous réaliserez. Il a hâté pour vous cette prise-ci et vous a épargné les coups de vos ennemis, afin que cela soit un signe encourageant pour les croyants et qu’Il vous guide sur le droit chemin. (Ⅰ)

وَعَدَكُمُ اللَّهُ مَغَانِمَ كَثِيرَةً تَأْخُذُونَهَا فَعَجَّلَ لَكُمْ هَٰذِهِ وَكَفَّ أَيْدِيَ النَّاسِ عَنكُمْ وَلِتَكُونَ آيَةً لِّلْمُؤْمِنِينَ وَيَهْدِيَكُمْ صِرَاطًا مُّسْتَقِيمًا (Ⅳ)

Allah vous a promis de nombreux butins, qu’Il a tôt fait de vous octroyer. Il a éloigné de vous la main des gens, en guise de manifestation claire pour les croyants. Il les oriente dans le droit chemin. (Ⅵ)

48.21
[Il vous promet] d’autres [victoires et butins] que vous n’en avez pas le pouvoir, mais DIEU les cerne ; DIEU est Puissant sur toute chose.

Waokhra lam taqdiroo AAalayha qad ahata Allahu biha wakana Allahu AAala kulli shayin qadeeran (⁎)

Il y a d’autres victoires qui vous sont promises et que vous ne pourriez jamais remporter vous-mêmes, mais que Dieu tient en Son pouvoir, car Il est Omnipotent. (Ⅰ)

وَأُخْرَىٰ لَمْ تَقْدِرُوا عَلَيْهَا قَدْ أَحَاطَ اللَّهُ بِهَا ۚ وَكَانَ اللَّهُ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرًا (Ⅳ)

Et d’autres encore, que vous n’étiez pas en mesure d’obtenir, mais qu’Il garde par devers lui. Allah est puissant en toute chose. (Ⅵ)

48.22
Si les impies se battent contre vous, ils tourneront le dos [en fuyant] et n’auront ni protecteur ni recours [sincères].

Walaw qatalakumu allatheena kafaroo lawallawoo aladbara thumma la yajidoona waliyyan wala naseeran (⁎)

Si les négateurs vous avaient livré combat, ils n’auraient pas tardé à tourner le dos, sans pouvoir trouver ensuite ni protection ni secours. (Ⅰ)

وَلَوْ قَاتَلَكُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا لَوَلَّوُا الْأَدْبَارَ ثُمَّ لَا يَجِدُونَ وَلِيًّا وَلَا نَصِيرًا (Ⅳ)

Et si les mécréants vous avaient combattus, ils n’auraient pas tardé à s’en aller, fuyant sans trouver de maître ni de protecteur. (Ⅵ)

48.23
[Telle fut] la loi de DIEU déjà [appliquée] antérieurement (encourager les bons et corriger les mauvais). Tu ne verras pas de changement dans la loi de DIEU.

Sunnata Allahi allatee qad khalat min qablu walan tajida lisunnati Allahi tabdeelan (⁎)

Telle est la Loi de Dieu, qui a de tout temps été appliquée et qui demeurera à jamais immuable. (Ⅰ)

سُنَّةَ اللَّهِ الَّتِي قَدْ خَلَتْ مِن قَبْلُ ۖ وَلَن تَجِدَ لِسُنَّةِ اللَّهِ تَبْدِيلًا (Ⅳ)

Telle est la loi antérieurement fixée par Allah et à laquelle tu ne trouveras aucune alternative. (Ⅵ)

48.24
C’est Lui qui a écarté leurs mains de vous et vos mains d’eux dans le val de la Mecque après vous avoir fait remporter la victoire sur eux ; DIEU voit parfaitement ce que vous faites.

Wahuwa allathee kaffa aydiyahum AAankum waaydiyakum AAanhum bibatni makkata min baAAdi an athfarakum AAalayhim wakana Allahu bima taAAmaloona baseeran (⁎)

C’est Lui qui vous a épargné, comme à vos ennemis, les coups que vous pouviez vous porter les uns aux autres, dans la vallée de La Mecque, tout en vous donnant la victoire sur eux. Dieu a une claire vision de vos actes. (Ⅰ)

وَهُوَ الَّذِي كَفَّ أَيْدِيَهُمْ عَنكُمْ وَأَيْدِيَكُمْ عَنْهُم بِبَطْنِ مَكَّةَ مِن بَعْدِ أَنْ أَظْفَرَكُمْ عَلَيْهِمْ ۚ وَكَانَ اللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرًا (Ⅳ)

Il est Celui qui a éloigné de vous le bras de vos ennemis, comme Il a éloigné d’eux votre emprise dans la vallée de La Mecque, après vous avoir permis de prendre l’avantage sur eux. Allah observe parfaitement ce que vous faites. (Ⅵ)

48.25
Ils (les impies, idolâtres, hypocrites, etc.) sont ceux qui ont renié [DIEU et] qui vous ont empêchés de [vous rendre à] la Mosquée sacrée, et qui [ont empêché] les victimes [que vous aviez amenées] en offrande d’arriver au lieu précis [d’immolation]. Si [à la Mecque] il n’y avait pas de croyants et de croyantes que vous ne connaissiez et qui risquaient de tomber sous vos coups, vous entraînant, à votre insu, à être coupables[, DIEU n’aurait pas suspendu la guerre. Il en fut ainsi] afin que DIEU accorde Sa miséricorde à qui Il veut. Si [les croyants et les impies, etc.] s’étaient séparés [distinctement], Nous aurions durement châtié les impies.

Humu allatheena kafaroo wasaddookum AAani almasjidi alharami waalhadya maAAkoofan an yablugha mahillahu walawla rijalun muminoona wanisaon muminatun lam taAAlamoohum an tataoohum fatuseebakum minhum maAAarratun bighayri AAilmin liyudkhila Allahu fee rahmatihi man yashao law tazayyaloo laAAaththabna allatheena kafaroo minhum AAathaban aleeman (⁎)

Ce sont ces impies qui vous ont interdit l’accès à la Mosquée sacrée et qui ont empêché les offrandes, déjà entravées, de parvenir au lieu du sacrifice. Et si à la masse des impies ne s’étaient pas mêlés des croyants et des croyantes que vous risquiez de massacrer, sans les reconnaître, vous rendant ainsi, à votre insu, coupables d’une vilaine atrocité, le combat aurait pu avoir lieu, donnant l’occasion à Dieu de faire entrer dans Sa grâce qui Il veut. Si donc les croyants avaient été séparés des impies, Nous aurions infligé à ces derniers de cruels supplices. (Ⅰ)

هُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا وَصَدُّوكُمْ عَنِ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ وَالْهَدْيَ مَعْكُوفًا أَن يَبْلُغَ مَحِلَّهُ ۚ وَلَوْلَا رِجَالٌ مُّؤْمِنُونَ وَنِسَاءٌ مُّؤْمِنَاتٌ لَّمْ تَعْلَمُوهُمْ أَن تَطَئُوهُمْ فَتُصِيبَكُم مِّنْهُم مَّعَرَّةٌ بِغَيْرِ عِلْمٍ ۖ لِّيُدْخِلَ اللَّهُ فِي رَحْمَتِهِ مَن يَشَاءُ ۚ لَوْ تَزَيَّلُوا لَعَذَّبْنَا الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْهُمْ عَذَابًا أَلِيمًا (Ⅳ)

Ce sont eux, après tout, qui ont été incroyants et qui, ce faisant, vous ont barré l’accès à la Mosquée sacrée, ayant ainsi dévié l’offrande que vous deviez y faire. N’eussent été des hommes croyants et des femmes croyantes que vous ne connaissiez point et auxquels vous auriez pu faire du tort et qui auraient pu réagir, tout cela afin qu’Allah reçoive en Sa miséricorde qui Il veut. S’ils avaient été isolés les uns des autres, Nous aurions fait subir aux incroyants parmi eux les pires châtiments. (Ⅵ)

48.26
[Souviens-toi] lorsque les impies [etc.] gonflèrent leurs cœurs de la fureur, une fureur du paganisme [pour s’opposer aux croyants], DIEU fit descendre Sa quiétude sur Son prophète et sur les croyants et les obligea à la parole de la piété dont ils étaient les plus méritants et les plus dignes. DIEU est Omniscient.

Ith jaAAala allatheena kafaroo fee quloobihimu alhamiyyata hamiyyata aljahiliyyati faanzala Allahu sakeenatahu AAala rasoolihi waAAala almumineena waalzamahum kalimata alttaqwa wakanoo ahaqqa biha waahlaha wakana Allahu bikulli shayin AAaleeman (⁎)

Et pendant qu’un fanatisme barbare s’emparait des négateurs, Dieu faisait naître de la quiétude dans le cœur du Prophète et dans les cœurs des croyants, en leur inspirant de suivre la voie de la piété dont ils sont les plus dignes et pour laquelle ils sont les plus qualifiés. Dieu est parfaitement Informé de toute chose. (Ⅰ)

إِذْ جَعَلَ الَّذِينَ كَفَرُوا فِي قُلُوبِهِمُ الْحَمِيَّةَ حَمِيَّةَ الْجَاهِلِيَّةِ فَأَنزَلَ اللَّهُ سَكِينَتَهُ عَلَىٰ رَسُولِهِ وَعَلَى الْمُؤْمِنِينَ وَأَلْزَمَهُمْ كَلِمَةَ التَّقْوَىٰ وَكَانُوا أَحَقَّ بِهَا وَأَهْلَهَا ۚ وَكَانَ اللَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمًا (Ⅳ)

Lorsque les infidèles eurent mis en leur cœur la fureur, une fureur d’ignorants, Allah de Son côté a mis Sa quiétude dans le cœur de Son prophète et dans celui des croyants. Il leur a prescrit une parole sincère et de piété, ce dont ils se sont montrés les plus aptes et les plus dignes. Allah est au courant de tout. (Ⅵ)

48.27
DIEU rendit réelle la vision qu’Il fit voir à Son prophète : « Si DIEU veut, vous entrerez en la Mosquée sacrée en sécurité, cheveux coupés à ras ou taillés, sans avoir peur ». DIEU savait ce que vous ne saviez pas. Il vous a accordé, en outre, une victoire proche.

Laqad sadaqa Allahu rasoolahu alrruya bialhaqqi latadkhulunna almasjida alharama in shaa Allahu amineena muhalliqeena ruoosakum wamuqassireena la takhafoona faAAalima ma lam taAAlamoo fajaAAala min dooni thalika fathan qareeban (⁎)

C’est ainsi que Dieu confirma le songe par lequel Il avait annoncé à Son Envoyé, en toute vérité : « Vous entrerez, en toute sécurité, par la volonté de Dieu, dans la Mosquée sacrée, tête rasée ou cheveux taillés courts, et à l’abri de toute crainte. » Dieu savait, en effet, des choses que vous ignoriez. Aussi a-t-Il décidé de vous accorder entre-temps une prompte victoire. (Ⅰ)

لَّقَدْ صَدَقَ اللَّهُ رَسُولَهُ الرُّؤْيَا بِالْحَقِّ ۖ لَتَدْخُلُنَّ الْمَسْجِدَ الْحَرَامَ إِن شَاءَ اللَّهُ آمِنِينَ مُحَلِّقِينَ رُءُوسَكُمْ وَمُقَصِّرِينَ لَا تَخَافُونَ ۖ فَعَلِمَ مَا لَمْ تَعْلَمُوا فَجَعَلَ مِن دُونِ ذَٰلِكَ فَتْحًا قَرِيبًا (Ⅳ)

Allah a confirmé la réalité de la vision de son envoyé en lui disant : Vous entrerez dans la Mosquée sacrée s’il plaît à Allah et en toute sécurité. Vous aurez la tête rasée ou tout au moins les cheveux courts. Vous n’aurez aucune crainte, car Allah sait ce que vous ne savez point. Il en fait une occasion pour un succès imminent ! (Ⅵ)

48.28
C’est Lui qui a envoyé Son prophète avec le guide (le Coran) et la religion vraie [et parfaite] pour qu’Il donne à celle-ci la prédominance sur toute [autre] religion. En vérité, DIEU est le meilleur témoin.

Huwa allathee arsala rasoolahu bialhuda wadeeni alhaqqi liyuthhirahu AAala alddeeni kullihi wakafa biAllahi shaheedan (⁎)

C’est Lui qui a envoyé Son Prophète pour indiquer la bonne direction et instaurer la religion de la Vérité qu’Il fera prévaloir sur toute autre religion. Et Dieu suffit amplement pour en témoigner. (Ⅰ)

هُوَ الَّذِي أَرْسَلَ رَسُولَهُ بِالْهُدَىٰ وَدِينِ الْحَقِّ لِيُظْهِرَهُ عَلَى الدِّينِ كُلِّهِ ۚ وَكَفَىٰ بِاللَّهِ شَهِيدًا (Ⅳ)

Il est Celui qui a envoyé Son messager en le munissant des bonnes dispositions de la religion, la religion de la Vérité, de façon à lui assurer la primauté sur toutes les religions. Allah se suffit comme témoin. (Ⅵ)

48.29
Muhammad est le Prophète de DIEU ; [lui] et ceux qui sont avec lui sont sévères envers les impies et indulgents entre eux. Tu les vois s’incliner et se prosterner [devant DIEU], rechercher la grâce de DIEU et Son agrément. Les reflets de la prosternation se lisent sur leur visage. Telle est leur image dans la Torah. Et leur description dans l’Evangile est comparée à une semence qui, ayant fait sortir ses pousses, les renforce, elle grossit, s’affermit sur sa tige, fait la joie des semeurs ; [DIEU] par eux (croyants) remplit de dépit les impies [pervertisseurs etc.]. DIEU promet aux croyants qui travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU] pardon et magnifique récompense.

Muhammadun rasoolu Allahi waallatheena maAAahu ashiddao AAala alkuffari ruhamao baynahum tarahum rukkaAAan sujjadan yabtaghoona fadlan mina Allahi waridwanan seemahum fee wujoohihim min athari alssujoodi thalika mathaluhum fee alttawrati wamathaluhum fee alinjeeli kazarAAin akhraja shatahu faazarahu faistaghlatha faistawa AAala sooqihi yuAAjibu alzzurraAAa liyagheetha bihimu alkuffara waAAada Allahu allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati minhum maghfiratan waajran AAatheeman (⁎)

Muhammad est le Prophète de Dieu. Autant ses Compagnons sont durs envers les infidèles, autant ils sont pleins de compassion entre eux. On les voit s’incliner et se prosterner, aspirant à obtenir la grâce et l’assentiment du Seigneur. On les reconnaît à l’empreinte laissée sur leurs fronts par leurs prosternations dans la prière. Telle est l’image qu’on donne d’eux dans la Thora, alors que dans l’Évangile ils sont comparés à une semence qui germe, se gonfle de sève et grandit pour se dresser sur sa tige, faisant l’admiration des laboureurs et soulevant le courroux des infidèles. Dieu promet à ceux d’entre eux qui croient et effectuent des œuvres salutaires rémission et immense salaire ! (Ⅰ)

مُّحَمَّدٌ رَّسُولُ اللَّهِ ۚ وَالَّذِينَ مَعَهُ أَشِدَّاءُ عَلَى الْكُفَّارِ رُحَمَاءُ بَيْنَهُمْ ۖ تَرَاهُمْ رُكَّعًا سُجَّدًا يَبْتَغُونَ فَضْلًا مِّنَ اللَّهِ وَرِضْوَانًا ۖ سِيمَاهُمْ فِي وُجُوهِهِم مِّنْ أَثَرِ السُّجُودِ ۚ ذَٰلِكَ مَثَلُهُمْ فِي التَّوْرَاةِ ۚ وَمَثَلُهُمْ فِي الْإِنجِيلِ كَزَرْعٍ أَخْرَجَ شَطْأَهُ فَآزَرَهُ فَاسْتَغْلَظَ فَاسْتَوَىٰ عَلَىٰ سُوقِهِ يُعْجِبُ الزُّرَّاعَ لِيَغِيظَ بِهِمُ الْكُفَّارَ ۗ وَعَدَ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ مِنْهُم مَّغْفِرَةً وَأَجْرًا عَظِيمًا (Ⅳ)

Mohammed est l’envoyé d’Allah. Ceux qui l’entourent sont sévères avec les mécréants, mais fort compatissants entre eux. Tu les verras inclinés, prosternés et désirant plus que tout une faveur d’Allah et Sa satisfaction. Leur belle marque se trouve sur leurs visages, à force de s’adonner à la prosternation. Il en est ainsi dans la Torah et dans l’Évangile. Une semence a germé et de cela une force nouvelle est née, saine et équilibrée sur sa tige, suscitant l’émerveillement des semeurs, mais qui a mis en colère les mécréants. Allah a promis à ceux qui ont cru et qui ont fait du bien un grand pardon et une grande récompense. (Ⅵ)


Page:  1

Menu livre ↑