La discussion (al-mûjadala1)
>  
23 Verses | Page 1 / 1
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


58. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
58. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ قَدْ سَمِعَ اللَّهُ قَوْلَ الَّتِي تُجَادِلُكَ فِي زَوْجِهَا وَتَشْتَكِي إِلَى اللَّهِ وَاللَّهُ يَسْمَعُ تَحَاوُرَكُمَا ۚ إِنَّ اللَّهَ سَمِيعٌ بَصِيرٌ
- Qad samiAAa Allahu qawla allatee tujadiluka fee zawjiha watashtakee ila Allahi waAllahu yasmaAAu tahawurakuma inna Allaha sameeAAun baseerun (Ⅰ)
- Dieu a entendu les propos de celle qui discutait avec toi au sujet de son mari, au moment où elle adressait sa plainte à Dieu. Et Dieu entendait bien votre conversation, car Dieu est Audient et Clairvoyant. (Ⅱ)
- [Prophète !] DIEU a entendu les paroles de celle qui a engagé la discussion avec toi au sujet de son époux et qui se plaignait à DIEU. DIEU entendait votre conversation. DIEU entend tout [et] voit tout. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم قد سمع الله قول التي تجادلك في زوجها وتشتكي إلى الله والله يسمع تحاوركما إن الله سميع بصير (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ قَد سَمِعَ اللَّهُ قَولَ الَّتى تُجٰدِلُكَ فى زَوجِها وَتَشتَكى إِلَى اللَّهِ وَاللَّهُ يَسمَعُ تَحاوُرَكُما ۚ إِنَّ اللَّهَ سَميعٌ بَصيرٌ (Ⅴ)
- Allah a entendu les paroles de la femme qui se lamentait auprès de toi au sujet de son mari et qui se plaignait à Allah. Car Allah entend votre conversation, Allah est Celui qui entend tout et qui voit tout. (Ⅵ)
- Dieu a bien entendu le propos de celle qui protestait auprès de toi contre (l’acte de) son époux, élevant sa plainte vers Dieu : et Dieu a bien entendu votre échange — Il est Entendant, Clairvoyant. (Ⅶ)
- Allah a entendu la parole de celle qui discutait avec toi [, Prophète !], au sujet de son époux, et qui se plaignait à Allah. Allah entendait votre colloque. Allah est audient et clairvoyant. (Ⅷ)
58. 2  
الَّذِينَ يُظَاهِرُونَ مِنكُم مِّن نِّسَائِهِم مَّا هُنَّ أُمَّهَاتِهِمْ ۖ إِنْ أُمَّهَاتُهُمْ إِلَّا اللَّائِي وَلَدْنَهُمْ ۚ وَإِنَّهُمْ لَيَقُولُونَ مُنكَرًا مِّنَ الْقَوْلِ وَزُورًا ۚ وَإِنَّ اللَّهَ لَعَفُوٌّ غَفُورٌ
- Allatheena yuthahiroona minkum min nisaihim ma hunna ommahatihim in ommahatuhum illa allaee waladnahum wainnahum layaqooloona munkaran mina alqawli wazooran wainna Allaha laAAafuwwun ghafoorun (Ⅰ)
- Certains d’entre vous jurent pour répudier leurs femmes, en utilisant la formule suivante : « Tu es aussi interdite pour moi que l’est le dos de ma mère ! », alors qu’elles ne sont pas leurs mères ; leurs mères étant celles qui les ont mis au monde. Ils tiennent ainsi des propos aussi blâmables que mensongers. Cependant, Dieu est Clément et Miséricordieux. (Ⅱ)
- Ceux d’entre vous qui répudient leurs femmes, en prononçant la "zihâr" (tu es désormais pour moi comme le dos de ma mère), elles ne sont pas leurs mères, ils n’ont de mères que celles qui les ont enfantés. Ils disent [là] des paroles blâmables et mensongères. DIEU est Indulgent [et] Celui qui pardonne. (Ⅲ)
- الذين يظاهرون منكم من نسائهم ما هن أمهاتهم إن أمهاتهم إلا اللائي ولدنهم وإنهم ليقولون منكرا من القول وزورا وإن الله لعفو غفور (Ⅳ)
- الَّذينَ يُظٰهِرونَ مِنكُم مِن نِسائِهِم ما هُنَّ أُمَّهٰتِهِم ۖ إِن أُمَّهٰتُهُم إِلَّا الّٰـٔى وَلَدنَهُم ۚ وَإِنَّهُم لَيَقولونَ مُنكَرًا مِنَ القَولِ وَزورًا ۚ وَإِنَّ اللَّهَ لَعَفُوٌّ غَفورٌ (Ⅴ)
- Ceux des vôtres qui répudient leurs femmes en prononçant cette formule : Sois pour moi autant que ma mère, et qui signent leur relégation [sont dans l’erreur]. Leurs mères sont celles qui les ont enfantés et ne peuvent être leurs épouses. En cela, ils profèrent des absurdités et des méchancetés. Mais Allah est indulgent, Il est enclin à pardonner. (Ⅵ)
- — Ceux d’entre vous qui portent contre leurs femmes l’« anathème du dos », ces dernières ne deviennent pas pour autant leur mère : ils n’ont d’autre mère que celle qui les a enfantés. Ils ne font là que proférer une parole blâmable s’il en fut, un non-sens — Mais Dieu est Celui-qui-efface, le Tout pardon. (Ⅶ)
- Ceux d’entre vous qui répudient leurs femmes par la formule : « Sois pour moi comme le dos de ma mère ! » [savent que leurs épouses] ne sont pas leurs mères. Leurs mères sont seulement celles qui les ont enfantés. En vérité, [en proférant cette formule,] ils disent certes une parole blâmable et erronée. En vérité, Allah est certes pardonneur et absoluteur. (Ⅷ)
58. 3  
وَالَّذِينَ يُظَاهِرُونَ مِن نِّسَائِهِمْ ثُمَّ يَعُودُونَ لِمَا قَالُوا فَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مِّن قَبْلِ أَن يَتَمَاسَّا ۚ ذَٰلِكُمْ تُوعَظُونَ بِهِ ۚ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرٌ
- Waallatheena yuthahiroona min nisaihim thumma yaAAoodoona lima qaloo fatahreeru raqabatin min qabli an yatamassa thalikum tooAAathoona bihi waAllahu bima taAAmaloona khabeerun (Ⅰ)
- Ceux qui auront répudié leurs femmes en usant de cette formule et qui reviennent ensuite sur leur parole devront affranchir un esclave, à titre d’expiation, avant de reprendre leurs rapports avec leurs épouses. Cela vous est prescrit par le Seigneur qui est Instruit de tout ce que vous faites. (Ⅱ)
- Ceux qui répudient leurs femmes, en prononçant la "zihâr", puis reviennent sur ce qu’ils ont dit, doivent affranchir un esclave avant d’avoir une relation. Vous y êtes exhortés. DIEU connaît (sait) bien ce que vous faites. (Ⅲ)
- والذين يظاهرون من نسائهم ثم يعودون لما قالوا فتحرير رقبة من قبل أن يتماسا ذلكم توعظون به والله بما تعملون خبير (Ⅳ)
- وَالَّذينَ يُظٰهِرونَ مِن نِسائِهِم ثُمَّ يَعودونَ لِما قالوا فَتَحريرُ رَقَبَةٍ مِن قَبلِ أَن يَتَماسّا ۚ ذٰلِكُم توعَظونَ بِهِ ۚ وَاللَّهُ بِما تَعمَلونَ خَبيرٌ (Ⅴ)
- Ceux qui parmi vous répudient leurs femmes en prononçant la même formule et qui reviennent à elles sont tenus d’affranchir un esclave en guise de compensation, avant de reprendre leur vie intime. Telle est la remontrance qui vous est faite ! Dieu est informé de tout ce que vous faites. (Ⅵ)
- — Ceux qui portent cet anathème contre (une de) leurs femmes, et de surcroît voudraient revenir à ce qu’ils se sont interdit, eh bien ! ils doivent l’affranchissement d’une nuque avant tout (nouveau) rapport... — C’est à quoi vous êtes exhortés. — Et Dieu sur tout ce que vous faites est Informé. (Ⅶ)
- Ceux qui répudient leurs femmes par la formule : « Tu es pour moi comme le dos de ma mère », puis qui répéteront ce qu’ils ont dit [devront se racheter par] affranchissement d’un esclave, avant d’avoir commerce mutuel. Voilà ce à quoi vous êtes exhortés. Allah, de ce que vous faites, est bien informé. (Ⅷ)
58. 4  
فَمَن لَّمْ يَجِدْ فَصِيَامُ شَهْرَيْنِ مُتَتَابِعَيْنِ مِن قَبْلِ أَن يَتَمَاسَّا ۖ فَمَن لَّمْ يَسْتَطِعْ فَإِطْعَامُ سِتِّينَ مِسْكِينًا ۚ ذَٰلِكَ لِتُؤْمِنُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ ۚ وَتِلْكَ حُدُودُ اللَّهِ ۗ وَلِلْكَافِرِينَ عَذَابٌ أَلِيمٌ
- Faman lam yajid fasiyamu shahrayni mutatabiAAayni min qabli an yatamassa faman lam yastatiAA faitAAamu sitteena miskeenan thalika lituminoo biAllahi warasoolihi watilka hudoodu Allahi walilkafireena AAathabun aleemun (Ⅰ)
- Celui qui n’en a pas les moyens devra observer le jeûne pendant deux mois consécutifs avant tout rapport avec son épouse. S’il ne peut s’en acquitter, il devra donner à manger à soixante pauvres et ce, afin que vous croyiez fermement en Dieu et à Son Prophète. Telles sont les limites fixées par Dieu, et les infidèles qui les transgressent subiront un châtiment douloureux, (Ⅱ)
- Quelqu’un qui ne trouve pas [de captif] doit jeûner deux mois de suite avant d’avoir une relation [conjugale avec sa femme]. [Et] quiconque ne [le] peut non plus, qu’il nourrisse soixante pauvres. Cela [est prescrit] pour que vous croyiez en DIEU et en Son prophète. Telles sont les limites [des lois] de DIEU. Aux impies [est annoncé] un douloureux châtiment. (Ⅲ)
- فمن لم يجد فصيام شهرين متتابعين من قبل أن يتماسا فمن لم يستطع فإطعام ستين مسكينا ذلك لتؤمنوا بالله ورسوله وتلك حدود الله وللكافرين عذاب أليم (Ⅳ)
- فَمَن لَم يَجِد فَصِيامُ شَهرَينِ مُتَتابِعَينِ مِن قَبلِ أَن يَتَماسّا ۖ فَمَن لَم يَستَطِع فَإِطعامُ سِتّينَ مِسكينًا ۚ ذٰلِكَ لِتُؤمِنوا بِاللَّهِ وَرَسولِهِ ۚ وَتِلكَ حُدودُ اللَّهِ ۗ وَلِلكٰفِرينَ عَذابٌ أَليمٌ (Ⅴ)
- Celui qui ne trouve pas les moyens nécessaires devra jeûner deux mois de suite avant de reprendre la vie commune. Celui qui ne peut jeûner deux mois de suite fournira de la nourriture à soixante nécessiteux, cela afin que vous croyiez en Allah et en Son prophète. Telles sont les prescriptions d’Allah, tandis que les mécréants recevront un châtiment terrible. (Ⅵ)
- — ... à défaut d’en trouver (les moyens, ils doivent) un jeûne de deux mois suivis avant tout rapport ; ou faute de le pouvoir, donner à manger à soixante indigents. — Cela pour croire en Dieu et à Son Envoyé. — Voilà des normes expresses de Dieu. Aux dénégateurs revient un châtiment douloureux. (Ⅶ)
- A quiconque ne trouve pas [possibilité d'affranchir un esclave], un jeûne de deux mois consécutifs, avant d’avoir commerce mutuel. A qui ne [le] peut, la charge de nourrir soixante pauvres. A) Cela [vous est imposé] pour que vous croyiez en Allah et en Son Apôtre. B) Cela [vous est imposé] pour que vous sachiez qu’Allah est proche de vous, quand vous Le priez, [prêt à exaucer, quand vous L’implorez]. Voilà les lois (ḥudûd) d’Allah. Aux Infidèles un tourment cruel ! (Ⅷ)
58. 5  
إِنَّ الَّذِينَ يُحَادُّونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ كُبِتُوا كَمَا كُبِتَ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ ۚ وَقَدْ أَنزَلْنَا آيَاتٍ بَيِّنَاتٍ ۚ وَلِلْكَافِرِينَ عَذَابٌ مُّهِينٌ
- Inna allatheena yuhaddoona Allaha warasoolahu kubitoo kama kubita allatheena min qablihim waqad anzalna ayatin bayyinatin walilkafireena AAathabun muheenun (Ⅰ)
- car ceux qui s’insurgent contre Dieu et Son Prophète seront humiliés et confondus, comme l’ont été ceux qui les ont précédés. Nous en avons apporté jusqu’à présent suffisamment de preuves évidentes, et les négateurs subiront des tourments humiliants. (Ⅱ)
- Ceux qui s’opposent à [l’ordre de] DIEU et à Son prophète seront culbutés comme furent culbutés leurs devanciers. Nous avons révélé les versets clairs. Aux impies [est annoncé] un châtiment avilissant [à cause de leurs actes abominables]. (Ⅲ)
- إن الذين يحادون الله ورسوله كبتوا كما كبت الذين من قبلهم وقد أنزلنا آيات بينات وللكافرين عذاب مهين (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ يُحادّونَ اللَّهَ وَرَسولَهُ كُبِتوا كَما كُبِتَ الَّذينَ مِن قَبلِهِم ۚ وَقَد أَنزَلنا ءايٰتٍ بَيِّنٰتٍ ۚ وَلِلكٰفِرينَ عَذابٌ مُهينٌ (Ⅴ)
- Ceux qui s’obstinent dans une voie contraire à celle d’Allah et de Son prophète seront jetés face à terre comme ceux qui les ont précédés. Nous avons révélé des versets explicites. Un châtiment humiliant attend les mécréants. (Ⅵ)
- Ceux qui font preuve d’agressivité envers Dieu et Son Envoyé seront confondus comme le furent leurs devanciers : Nous avons déjà fait descendre des signes explicites. Aux dénégateurs revient un châtiment douloureux (Ⅶ)
- Ceux qui dirigent des pointes contre Allah et Son Apôtre seront jetés face à terre comme l’ont été ceux qui furent avant eux. Nous avons fait descendre de claires aya. Aux Infidèles un tourment avilissant, (Ⅷ)
58. 6  
يَوْمَ يَبْعَثُهُمُ اللَّهُ جَمِيعًا فَيُنَبِّئُهُم بِمَا عَمِلُوا ۚ أَحْصَاهُ اللَّهُ وَنَسُوهُ ۚ وَاللَّهُ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ شَهِيدٌ
- Yawma yabAAathuhumu Allahu jameeAAan fayunabbiohum bima AAamiloo ahsahu Allahu wanasoohu waAllahu AAala kulli shayin shaheedun (Ⅰ)
- Le jour où Dieu ressuscitera tous les hommes, Il les mettra en face de leurs œuvres, car Il les aura toutes recensées, mais eux en auront perdu jusqu’au souvenir. Dieu est Témoin de toute chose. (Ⅱ)
- Jour où DIEU les ressuscitera tous et leur fera connaître ce qu’ils ont fait ; [les voilà qu’]ils l’auront oublié, [mais] DIEU l’aura dénombré [parfaitement]. DIEU est Témoin de tout. (Ⅲ)
- يوم يبعثهم الله جميعا فينبئهم بما عملوا أحصاه الله ونسوه والله على كل شيء شهيد (Ⅳ)
- يَومَ يَبعَثُهُمُ اللَّهُ جَميعًا فَيُنَبِّئُهُم بِما عَمِلوا ۚ أَحصىٰهُ اللَّهُ وَنَسوهُ ۚ وَاللَّهُ عَلىٰ كُلِّ شَيءٍ شَهيدٌ (Ⅴ)
- Le jour où Allah les ressuscitera en groupe, ils seront face aux œuvres [impies] qu’ils ont commises. Allah a tout comptabilisé, alors même qu’ils feignent de l’oublier. Mais Allah est témoin de tout. (Ⅵ)
- le Jour où Dieu les ressuscitera jusqu’au dernier et les informera de leurs agissements, que Dieu aura dénombrés quand même ils auraient oublié — Dieu de toute chose est Témoin. (Ⅶ)
- au jour où Allah les rappellera [à la vie], en totalité, et les avisera de ce qu’ils auront fait : Allah l’aura tenu en compte alors qu’ils l’auront oublié. Allah, de toute chose, est témoin. (Ⅷ)
58. 7  
أَلَمْ تَرَ أَنَّ اللَّهَ يَعْلَمُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ ۖ مَا يَكُونُ مِن نَّجْوَىٰ ثَلَاثَةٍ إِلَّا هُوَ رَابِعُهُمْ وَلَا خَمْسَةٍ إِلَّا هُوَ سَادِسُهُمْ وَلَا أَدْنَىٰ مِن ذَٰلِكَ وَلَا أَكْثَرَ إِلَّا هُوَ مَعَهُمْ أَيْنَ مَا كَانُوا ۖ ثُمَّ يُنَبِّئُهُم بِمَا عَمِلُوا يَوْمَ الْقِيَامَةِ ۚ إِنَّ اللَّهَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ
- Alam tara anna Allaha yaAAlamu ma fee alssamawati wama fee alardi ma yakoonu min najwa thalathatin illa huwa rabiAAuhum wala khamsatin illa huwa sadisuhum wala adna min thalika wala akthara illa huwa maAAahum ayna ma kanoo thumma yunabbiohum bima AAamiloo yawma alqiyamati inna Allaha bikulli shayin AAaleemun (Ⅰ)
- Ne vois-tu pas que Dieu est au courant de tout ce qui se passe dans les Cieux et sur la Terre ? Il n’est point de conciliabule à trois où Il ne soit le Quatrième ni à cinq où Il ne soit le Sixième. Que le nombre des participants soit en moins ou en plus, Dieu est tout le temps avec eux, en quelque lieu où ils se trouvent. Et Il leur rappellera leurs actes, le Jour de la Résurrection, car la science de Dieu n’a point de limite. (Ⅱ)
- Ne vois-tu pas que DIEU sait ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre ? Point d’entretiens secrets à trois dont Il ne soit le quatrième, à cinq dont Il ne soit le sixième, à moins ou plus, où que ce soit, qu’Il ne soit avec eux. Le Jour de la résurrection Il leur fera connaître ce qu’ils ont fait, car DIEU est Omniscient. (Ⅲ)
- ألم تر أن الله يعلم ما في السماوات وما في الأرض ما يكون من نجوى ثلاثة إلا هو رابعهم ولا خمسة إلا هو سادسهم ولا أدنى من ذلك ولا أكثر إلا هو معهم أين ما كانوا ثم ينبئهم بما عملوا يوم القيامة إن الله بكل شيء عليم (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ أَنَّ اللَّهَ يَعلَمُ ما فِى السَّمٰوٰتِ وَما فِى الأَرضِ ۖ ما يَكونُ مِن نَجوىٰ ثَلٰثَةٍ إِلّا هُوَ رابِعُهُم وَلا خَمسَةٍ إِلّا هُوَ سادِسُهُم وَلا أَدنىٰ مِن ذٰلِكَ وَلا أَكثَرَ إِلّا هُوَ مَعَهُم أَينَ ما كانوا ۖ ثُمَّ يُنَبِّئُهُم بِما عَمِلوا يَومَ القِيٰمَةِ ۚ إِنَّ اللَّهَ بِكُلِّ شَيءٍ عَليمٌ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas qu’Allah est au courant de ce qui se passe dans les cieux et sur terre ? Il n’y a pas une seule conversation à trois sans qu’Il en soit témoin, en quatrième ! Pas plus qu’entre cinq où Il n’est le sixième. Ou un plus petit groupe de personnes ou un plus grand groupe. Allah est toujours présent, où qu’ils se trouvent. Au jour de la résurrection, Il les mettra au courant de ce qu’ils ont fait. Allah est au courant de tout. (Ⅵ)
- — Ne vois-tu pas que Dieu connaît ce qu’il y a dans les cieux et sur la terre, et qu’Il ne peut se tenir de conciliabule à trois sans qu’Il y soit en quatrième, ni à cinq sans qu’Il y soit en sixième, ni à moins ni à plus sans qu’avec eux Il ne soit où ils sont ? Et puis, au Jour de la résurrection, Il les informera de leurs agissements — Dieu de toute chose est Connaissant. (Ⅶ)
- N’as-tu point vu qu’Allah sait ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Il n’est conciliabule à trois, où Il ne soit le quatrième, — à cinq, où Il ne soit le sixième, — à moins ou à plus [de trois ou cinq], où Il ne soit avec [les participants], quelque part que soient [ces gens]. [Allah] ensuite les avisera, au Jour de la Résurrection, de ce qu’ils auront fait. Allah, de toute chose, est omniscient. (Ⅷ)
58. 8  
أَلَمْ تَرَ إِلَى الَّذِينَ نُهُوا عَنِ النَّجْوَىٰ ثُمَّ يَعُودُونَ لِمَا نُهُوا عَنْهُ وَيَتَنَاجَوْنَ بِالْإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ وَمَعْصِيَتِ الرَّسُولِ وَإِذَا جَاءُوكَ حَيَّوْكَ بِمَا لَمْ يُحَيِّكَ بِهِ اللَّهُ وَيَقُولُونَ فِي أَنفُسِهِمْ لَوْلَا يُعَذِّبُنَا اللَّهُ بِمَا نَقُولُ ۚ حَسْبُهُمْ جَهَنَّمُ يَصْلَوْنَهَا ۖ فَبِئْسَ الْمَصِيرُ
- Alam tara ila allatheena nuhoo AAani alnnajwa thumma yaAAoodoona lima nuhoo AAanhu wayatanajawna bialithmi waalAAudwani wamaAAsiyati alrrasooli waitha jaooka hayyawka bima lam yuhayyika bihi Allahu wayaqooloona fee anfusihim lawla yuAAaththibuna Allahu bima naqoolu hasbuhum jahannamu yaslawnaha fabisa almaseeru (Ⅰ)
- N’as-tu pas remarqué que ceux à qui on avait interdit les entretiens secrets ont repris leurs conciliabules pour discuter de projets malhonnêtes, d’agressions et de révoltes contre le Prophète ? Puis, quand ils viennent te voir, ils t’adressent des salutations que Dieu ne t’a jamais adressées, en se disant en eux-mêmes : « Pourquoi Dieu ne nous châtie pas pour ce que nous disons ? » Mais la Géhenne comme châtiment leur suffira, quand ils y seront précipités. Quelle affreuse destinée ! (Ⅱ)
- N’as-tu pas remarqué ceux à qui les entretiens secrets [clandestins] étaient interdits et qu’ils reviennent à ce qui leur a été interdit et se concertent en secret pour pécher, transgresser, désobéir au Prophète ? Quand ils viennent te [voir] ils te saluent en des termes dont DIEU ne t’a point salué, en se disant en eux-mêmes : « Pourquoi DIEU ne nous châtie pas pour ce que nous disons ? » L’Enfer (résultat de leurs actions) leur suffira, où ils tomberont. Quelle pénible fin ! (Ⅲ)
- ألم تر إلى الذين نهوا عن النجوى ثم يعودون لما نهوا عنه ويتناجون بالإثم والعدوان ومعصيت الرسول وإذا جاءوك حيوك بما لم يحيك به الله ويقولون في أنفسهم لولا يعذبنا الله بما نقول حسبهم جهنم يصلونها فبئس المصير (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ إِلَى الَّذينَ نُهوا عَنِ النَّجوىٰ ثُمَّ يَعودونَ لِما نُهوا عَنهُ وَيَتَنٰجَونَ بِالإِثمِ وَالعُدوٰنِ وَمَعصِيَتِ الرَّسولِ وَإِذا جاءوكَ حَيَّوكَ بِما لَم يُحَيِّكَ بِهِ اللَّهُ وَيَقولونَ فى أَنفُسِهِم لَولا يُعَذِّبُنَا اللَّهُ بِما نَقولُ ۚ حَسبُهُم جَهَنَّمُ يَصلَونَها ۖ فَبِئسَ المَصيرُ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas ceux à qui l’on a interdit de tenir des messes basses et qui aussitôt reviennent aux conciliabules qui leur ont été interdits ? Leurs conciliabules portent sur les péchés, les méchancetés qu’ils veulent commettre contre le Prophète, auquel ils désobéissent clairement. Pourtant, lorsqu’ils viennent à ta rencontre, ils te saluent obséquieusement et d’une manière réprouvée par Allah. Ils se disent en eux-mêmes : Allah va-t-Il nous punir pour ce que nous disons ? Mais leur compte est prévu d’avance : la géhenne, où ils seront la proie des flammes. Triste fin ! (Ⅵ)
- Ne vois-tu pas ceux à qui fut interdit le conciliabule revenir à ce qui leur fut interdit et tenir conciliabule de péché, d’agression, de rébellion contre l’Envoyé ? Quand ils t’abordent, ils t’adressent une salutation bien différente de celle de Dieu, tout en murmurant à part soi : « Comment Dieu ne nous punirait-Il pas de ce que nous disons ! » Assez pour eux que la Géhenne où ils brûleront — Quelle affreuse destination ! (Ⅶ)
- N’as-tu pas vu ceux auxquels défense a été faite de tenir conciliabule revenir par la suite à ce qu’on leur a défendu et tenir conciliabule [dans le but] de pécher, d’abuser du droit et de désobéir à l’Apôtre ? Quand [ces gens] viennent à toi [, Prophète !,] ils t'adressent une salutation qui n’est pas celle qu’Allah t’adresse et ils se disent en eux-mêmes : « Pourquoi Allah ne nous tourmente-t-Il point pour ce que nous disons ? » Leur comptant sera la Géhenne qu’ils affronteront. Quel détestable « Devenir » ! (Ⅷ)
58. 9  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا تَنَاجَيْتُمْ فَلَا تَتَنَاجَوْا بِالْإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ وَمَعْصِيَتِ الرَّسُولِ وَتَنَاجَوْا بِالْبِرِّ وَالتَّقْوَىٰ ۖ وَاتَّقُوا اللَّهَ الَّذِي إِلَيْهِ تُحْشَرُونَ
- Ya ayyuha allatheena amanoo itha tanajaytum fala tatanajaw bialithmi waalAAudwani wamaAAsiyati alrrasooli watanajaw bialbirri waalttaqwa waittaqoo Allaha allathee ilayhi tuhsharoona (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Évitez dans vos apartés de vous concerter pour commettre des péchés, des agressions et des révoltes contre le Prophète ! Prenez plutôt comme sujet d’entretien la vertu et la piété. Craignez Dieu devant qui vous serez tous réunis ! (Ⅱ)
- Croyants, quand vous conversez en secret, [faites attention,] ne vous concertez pas pour pécher, transgresser, désobéir au Prophète. Concertez-vous pour la bonté et la piété et craignez [pieusement] DIEU vers qui vous serez ramenés [et jugés]. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا إذا تناجيتم فلا تتناجوا بالإثم والعدوان ومعصيت الرسول وتناجوا بالبر والتقوى واتقوا الله الذي إليه تحشرون (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا إِذا تَنٰجَيتُم فَلا تَتَنٰجَوا بِالإِثمِ وَالعُدوٰنِ وَمَعصِيَتِ الرَّسولِ وَتَنٰجَوا بِالبِرِّ وَالتَّقوىٰ ۖ وَاتَّقُوا اللَّهَ الَّذى إِلَيهِ تُحشَرونَ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants, ne tranformez pas vos discussions privées en conciliabules de méchanceté, d’hostilité et d’opposition gratuite au Prophète. Bien au contraire, défendez par tous les moyens la piété et la crainte d’Allah, vers Lequel vous serez un jour ramenés. (Ⅵ)
- — Vous qui croyez, quand vous tenez conciliabule, ne le faites pas dans le péché, l’agression, la rébellion contre l’Envoyé ! Tenez conciliabule de piété, pour vous prémunir : prémunissez-vous envers Dieu auprès de qui vous serez rassemblés (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, quand vous tenez conciliabule, ne tenez pas conciliabule [dans le but] de pécher, d’abuser du droit et de désobéir à l’Apôtre ! Tenez conciliabule [dans le but] d’être bons et pieux ! Soyez pieux envers Allah vers Lequel vous serez rassemblés ! (Ⅷ)
58. 10  
إِنَّمَا النَّجْوَىٰ مِنَ الشَّيْطَانِ لِيَحْزُنَ الَّذِينَ آمَنُوا وَلَيْسَ بِضَارِّهِمْ شَيْئًا إِلَّا بِإِذْنِ اللَّهِ ۚ وَعَلَى اللَّهِ فَلْيَتَوَكَّلِ الْمُؤْمِنُونَ
- Innama alnnajwa mina alshshaytani liyahzuna allatheena amanoo walaysa bidarrihim shayan illa biithni Allahi waAAala Allahi falyatawakkali almuminoona (Ⅰ)
- Les entretiens clandestins sont inspirés par Satan qui veut susciter des ennuis aux croyants ; mais il ne saurait leur causer aucun mal sans la permission du Seigneur. Que les croyants aient donc confiance en Dieu ! (Ⅱ)
- L’entretien secret [clandestin] ne dépend que de Satan pour attrister les croyants, mais [Satan] ne peut leur nuire en rien sans la permission de DIEU. Que les croyants s’en remettent à DIEU[, obéissent à Ses enseignements, alors Satan n’aura rien à faire]. (Ⅲ)
- إنما النجوى من الشيطان ليحزن الذين آمنوا وليس بضارهم شيئا إلا بإذن الله وعلى الله فليتوكل المؤمنون (Ⅳ)
- إِنَّمَا النَّجوىٰ مِنَ الشَّيطٰنِ لِيَحزُنَ الَّذينَ ءامَنوا وَلَيسَ بِضارِّهِم شَيـًٔا إِلّا بِإِذنِ اللَّهِ ۚ وَعَلَى اللَّهِ فَليَتَوَكَّلِ المُؤمِنونَ (Ⅴ)
- Les conciliabules sont inspirés par Satan et fomentés pour attrister ceux qui croient en Dieu. Mais il ne saurait leur nuire sans la permission d’Allah. C’est bien à Allah que s’en remettent les croyants. (Ⅵ)
- tenir conciliabule ne vient que de Satan, dans le désir qu’il a d’endeuiller les croyants. Mais il ne peut leur nuire en rien, qu’avec la permission de Dieu — Qu’à Dieu fassent confiance les croyants ! (Ⅶ)
- Tenir conciliabule vient seulement du Démon [qui le suggère] pour attrister ceux qui croient. Mais [le Démon] ne peut en rien leur nuire, sauf avec la permission d’Allah. Que les Croyants s'appuient sur Allah ! (Ⅷ)
58. 11  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا قِيلَ لَكُمْ تَفَسَّحُوا فِي الْمَجَالِسِ فَافْسَحُوا يَفْسَحِ اللَّهُ لَكُمْ ۖ وَإِذَا قِيلَ انشُزُوا فَانشُزُوا يَرْفَعِ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا مِنكُمْ وَالَّذِينَ أُوتُوا الْعِلْمَ دَرَجَاتٍ ۚ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرٌ
- Ya ayyuha allatheena amanoo itha qeela lakum tafassahoo fee almajalisi faifsahoo yafsahi Allahu lakum waitha qeela onshuzoo faonshuzoo yarfaAAi Allahu allatheena amanoo minkum waallatheena ootoo alAAilma darajatin waAllahu bima taAAmaloona khabeerun (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Lorsqu’on vous dit : « Faites place aux autres dans les assemblées ! », faites-le, Dieu vous mettra à l’aise au Paradis ! Et lorsqu’on vous dit : « Levez-vous ! », faites-le, Dieu élèvera de plusieurs rangs ceux d’entre vous qui ont la foi et qui ont reçu la science. Dieu est parfaitement Informé de ce que vous faites. (Ⅱ)
- Croyants, quand il vous est dit : « Faites place, dans [vos] assemblées, [aux croyants qui arrivent,] » faites place. DIEU vous octroie une place [au Paradis]. Mais lorsqu’il vous est dit : « Levez-vous » [alors] levez-vous. DIEU haussera le rang de ceux qui ont cru [purifié leur vie, leur âme et leur cœur] et ont reçu la science, DIEU connaît parfaitement ce que vous faites. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا إذا قيل لكم تفسحوا في المجالس فافسحوا يفسح الله لكم وإذا قيل انشزوا فانشزوا يرفع الله الذين آمنوا منكم والذين أوتوا العلم درجات والله بما تعملون خبير (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا إِذا قيلَ لَكُم تَفَسَّحوا فِى المَجٰلِسِ فَافسَحوا يَفسَحِ اللَّهُ لَكُم ۖ وَإِذا قيلَ انشُزوا فَانشُزوا يَرفَعِ اللَّهُ الَّذينَ ءامَنوا مِنكُم وَالَّذينَ أوتُوا العِلمَ دَرَجٰتٍ ۚ وَاللَّهُ بِما تَعمَلونَ خَبيرٌ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants, lorsqu’on vous demande de vous mettre à l’aise et de faire de la place dans les assemblées, faites de la place, Allah saura vous faire de la place. Et s’il vous est demandé de vous relever, relevez-vous. Allah placera plus haut ceux qui auront cru parmi vous, de même que ceux qui sont dépositaires de science : ils bénéficieront d’une place favorable, car Dieu est très au fait de ce que vous faites. (Ⅵ)
- — Vous qui croyez, quand on vous dit : « Donnez du large », dans la réunion, faites-le : Dieu vous fera largesse. Quand on vous dit : « Levez-vous », faites-le, et Dieu élèvera ceux d’entre vous qui croient et ceux qui furent gratifiés de degrés dans la connaissance. — Sur tout ce que vous faites Il est Informé. (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, quand il vous est dit : « Prenez place à l’aise, dans l’assemblée ! », prenez place ! Allah vous fera une place [au Paradis]. [Mais] quand il vous est dit : « Retirez-vous ! », retirez- vous ! Allah élèvera en hiérarchie ceux qui, parmi vous, auront cru et auront reçu la Science. Allah, de ce que vous faites, est bien informé. (Ⅷ)
58. 12  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا نَاجَيْتُمُ الرَّسُولَ فَقَدِّمُوا بَيْنَ يَدَيْ نَجْوَاكُمْ صَدَقَةً ۚ ذَٰلِكَ خَيْرٌ لَّكُمْ وَأَطْهَرُ ۚ فَإِن لَّمْ تَجِدُوا فَإِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
- Ya ayyuha allatheena amanoo itha najaytumu alrrasoola faqaddimoo bayna yaday najwakum sadaqatan thalika khayrun lakum waatharu fain lam tajidoo fainna Allaha ghafoorun raheemun (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Lorsque vous voulez obtenir une audience confidentielle du Prophète, faites-la précéder d’une aumône. Vous n’en serez que meilleurs et plus purs. À défaut de moyens, sachez que Dieu est Clément et Miséricordieux. (Ⅱ)
- Croyants, quand vous avez un entretien confidentiel avec le Prophète, faites précéder votre audience d’une aumône, c’est mieux pour vous et plus pur ; si vous ne pouvez pas, DIEU est Tout pardon, Miséricordieux. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا إذا ناجيتم الرسول فقدموا بين يدي نجواكم صدقة ذلك خير لكم وأطهر فإن لم تجدوا فإن الله غفور رحيم (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا إِذا نٰجَيتُمُ الرَّسولَ فَقَدِّموا بَينَ يَدَى نَجوىٰكُم صَدَقَةً ۚ ذٰلِكَ خَيرٌ لَكُم وَأَطهَرُ ۚ فَإِن لَم تَجِدوا فَإِنَّ اللَّهَ غَفورٌ رَحيمٌ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants, si vous êtes reçus en privé par le Prophète, acquittez-vous d’abord d’une aumône. Ce geste est très méritoire, car il purifie vos actions. Mais si vous êtes dans l’impossibilité de faire une telle aumône, sachez qu’Allah est enclin au pardon et à la miséricorde. (Ⅵ)
- — Vous qui croyez, quand vous devez tenir un entretien privé avec l’Envoyé, préludez à l’instant de cet entretien par une offrande. Il y aura là pour vous supplément de bien et de purification. Si vous ne trouvez… Dieu est Tout pardon, Miséricordieux (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, quand vous avez un entretien privé avec l’Apôtre, faites précéder cet entretien d’une aumône ! Cela sera bien et plus décent pour vous. Si vous ne trouvez [moyen de le faire]... Allah est absoluteur et miséricordieux. (Ⅷ)
58. 13  
أَأَشْفَقْتُمْ أَن تُقَدِّمُوا بَيْنَ يَدَيْ نَجْوَاكُمْ صَدَقَاتٍ ۚ فَإِذْ لَمْ تَفْعَلُوا وَتَابَ اللَّهُ عَلَيْكُمْ فَأَقِيمُوا الصَّلَاةَ وَآتُوا الزَّكَاةَ وَأَطِيعُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ ۚ وَاللَّهُ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ
- Aashfaqtum an tuqaddimoo bayna yaday najwakum sadaqatin faith lam tafAAaloo wataba Allahu AAalaykum faaqeemoo alssalata waatoo alzzakata waateeAAoo Allaha warasoolahu waAllahu khabeerun bima taAAmaloona (Ⅰ)
- Si vous avez craint d’éprouver quelque gêne, en faisant chaque fois une aumône avant de vous entretenir avec le Prophète, et si vous vous êtes abstenus effectivement de la faire, après avoir obtenu le pardon du Seigneur, du moins accomplissez la salât, acquittez la zakât et obéissez à Dieu et à Son Prophète ! Dieu est parfaitement Informé de ce que vous faites. (Ⅱ)
- Craignez-vous [de tomber dans la misère] de faire précéder votre audience d’une aumône ? Mais, si vous n’en avez pas fait et que DIEU vous pardonne, pratiquez la Prière, acquittez l’Aumône, obéissez à DIEU et à Son prophète, DIEU connaît parfaitement ce que vous faites. (Ⅲ)
- أأشفقتم أن تقدموا بين يدي نجواكم صدقات فإذ لم تفعلوا وتاب الله عليكم فأقيموا الصلاة وآتوا الزكاة وأطيعوا الله ورسوله والله خبير بما تعملون (Ⅳ)
- ءَأَشفَقتُم أَن تُقَدِّموا بَينَ يَدَى نَجوىٰكُم صَدَقٰتٍ ۚ فَإِذ لَم تَفعَلوا وَتابَ اللَّهُ عَلَيكُم فَأَقيمُوا الصَّلوٰةَ وَءاتُوا الزَّكوٰةَ وَأَطيعُوا اللَّهَ وَرَسولَهُ ۚ وَاللَّهُ خَبيرٌ بِما تَعمَلونَ (Ⅴ)
- Craindriez-vous de faire précéder votre entretien en présentant une telle aumône ? Si cette omission est pardonnée et qu’Allah vous approuve, acquittez-vous de la prière et concédez une part d’aumône, obéissez à Allah et à Son prophète, car Allah est au fait de toutes vos actions. (Ⅵ)
- vous êtes affectés de devoir préluder à l’instant de votre entretien par des offrandes ? Si vous vous abstenez et que Dieu vous en excuse, eh bien ! accomplissez la prière, acquittez la purification, obéissez à Dieu et à Son Envoyé — Dieu est Informé de toutes vos actions. (Ⅶ)
- Appréhendez-vous de faire précéder d’aumônes votre entretien en privé ? Si vous ne vous exécutez pas et [si] Allah revient [de Sa rigueur] contre vous, accomplissez la Prière, donnez l’Aumône (zakât) et obéissez à Allah et à Son Apôtre ! Allah est bien informé de ce que vous faites. (Ⅷ)
58. 14  
۞ أَلَمْ تَرَ إِلَى الَّذِينَ تَوَلَّوْا قَوْمًا غَضِبَ اللَّهُ عَلَيْهِم مَّا هُم مِّنكُمْ وَلَا مِنْهُمْ وَيَحْلِفُونَ عَلَى الْكَذِبِ وَهُمْ يَعْلَمُونَ
- Alam tara ila allatheena tawallaw qawman ghadiba Allahu AAalayhim ma hum minkum wala minhum wayahlifoona AAala alkathibi wahum yaAAlamoona (Ⅰ)
- Que penses-tu de ceux qui ont pactisé avec des gens qui ont encouru la colère de Dieu, alors qu’ils ne sont ni des vôtres ni des leurs ? Et ils appuient leurs mensonges en toute connaissance de cause, par de faux serments. (Ⅱ)
- N’as-tu pas vu ceux (les hypocrites, etc.) qui s’allient à des gens [impies, idolâtres, injustes,...] contre qui DIEU a décrété un châtiment ? Ils ne sont ni des vôtres ni des leurs. Ils jurent mensongèrement et ils le savent. (Ⅲ)
- ألم تر إلى الذين تولوا قوما غضب الله عليهم ما هم منكم ولا منهم ويحلفون على الكذب وهم يعلمون (Ⅳ)
- ۞ أَلَم تَرَ إِلَى الَّذينَ تَوَلَّوا قَومًا غَضِبَ اللَّهُ عَلَيهِم ما هُم مِنكُم وَلا مِنهُم وَيَحلِفونَ عَلَى الكَذِبِ وَهُم يَعلَمونَ (Ⅴ)
- As-tu vu ceux qui ont pactisé avec un peuple qui a déplu à Allah ? Ils ne sont pas des vôtres, et vous n’êtes pas des leurs. Ils jurent sur le faux, en connaissance de cause. (Ⅵ)
- — N’en as-tu pas vu pactiser avec un peuple réprouvé par Dieu, et qui ne soit des vôtres ni des leurs ? Ils jurent le mensonge, alors qu’ils savent (Ⅶ)
- N’as-tu pas vu ceux qui ont pris pour acolytes des gens contre lesquels Allah est courroucé et qui ne participent ni de vous ni d’eux ? Ils jurent mensongèrement, alors qu’ils savent. (Ⅷ)
58. 15  
أَعَدَّ اللَّهُ لَهُمْ عَذَابًا شَدِيدًا ۖ إِنَّهُمْ سَاءَ مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
- aAAadda Allahu lahum AAathaban shadeedan innahum saa ma kanoo yaAAmaloona (Ⅰ)
- Dieu leur a préparé un terrible châtiment, pour prix de leur détestable comportement. (Ⅱ)
- DIEU leur a préparé un dur châtiment, en conséquence de ce qu’ils ont fait de mauvaises actions. (Ⅲ)
- أعد الله لهم عذابا شديدا إنهم ساء ما كانوا يعملون (Ⅳ)
- أَعَدَّ اللَّهُ لَهُم عَذابًا شَديدًا ۖ إِنَّهُم ساءَ ما كانوا يَعمَلونَ (Ⅴ)
- Allah leur prépare un tourment des plus terribles, car bien haïssables étaient leurs actes. (Ⅵ)
- Dieu leur ménage un tourment terrible, car eux, mauvaises auront été leurs actions (Ⅶ)
- Allah a préparé pour eux un tourment terrible. Combien mauvais est ce qu’ils se sont trouvés faire ! (Ⅷ)
58. 16  
اتَّخَذُوا أَيْمَانَهُمْ جُنَّةً فَصَدُّوا عَن سَبِيلِ اللَّهِ فَلَهُمْ عَذَابٌ مُّهِينٌ
- Ittakhathoo aymanahum junnatan fasaddoo AAan sabeeli Allahi falahum AAathabun muheenun (Ⅰ)
- Ils utilisent leurs serments comme un bouclier pour détourner les gens de la Voie du Seigneur. Aussi sont-ils voués à un châtiment avilissant ; (Ⅱ)
- Ils prennent leur serment comme boucliers et détournent [les hommes] du chemin de DIEU. [Par conséquent] ils auront un châtiment avilissant. (Ⅲ)
- اتخذوا أيمانهم جنة فصدوا عن سبيل الله فلهم عذاب مهين (Ⅳ)
- اتَّخَذوا أَيمٰنَهُم جُنَّةً فَصَدّوا عَن سَبيلِ اللَّهِ فَلَهُم عَذابٌ مُهينٌ (Ⅴ)
- Leurs serments étaient leur couverture ! Ils en ont ainsi écarté beaucoup du chemin d’Allah. Un châtiment humiliant les attend. (Ⅵ)
- ils se font de leurs serments une couverture ; ils s’écartent du chemin de Dieu : ils subiront un châtiment d’ignominie (Ⅶ)
- Ils ont pris leurs serments comme sauvegarde et se sont écartés du Chemin d’Allah. A eux un tourment avilissant ! (Ⅷ)
58. 17  
لَّن تُغْنِيَ عَنْهُمْ أَمْوَالُهُمْ وَلَا أَوْلَادُهُم مِّنَ اللَّهِ شَيْئًا ۚ أُولَٰئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ ۖ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ
- Lan tughniya AAanhum amwaluhum wala awladuhum mina Allahi shayan olaika ashabu alnnari hum feeha khalidoona (Ⅰ)
- et ni leurs richesses ni leurs enfants ne leur seront d’aucun secours auprès de Dieu, car ils sont voués à l’Enfer, où leur séjour sera éternel. (Ⅱ)
- Ni leurs biens ni leurs enfants ne leur seront de quelque utilité contre [le châtiment de] DIEU. Ils sont les hôtes du Feu (résultat de leurs actions), ils y demeureront à perpétuité. (Ⅲ)
- لن تغني عنهم أموالهم ولا أولادهم من الله شيئا أولئك أصحاب النار هم فيها خالدون (Ⅳ)
- لَن تُغنِىَ عَنهُم أَموٰلُهُم وَلا أَولٰدُهُم مِنَ اللَّهِ شَيـًٔا ۚ أُولٰئِكَ أَصحٰبُ النّارِ ۖ هُم فيها خٰلِدونَ (Ⅴ)
- Ni leur richesse ni leurs enfants n’intercéderont pas en leur faveur auprès d’Allah. Ils seront les hôtes de l’enfer ; ils y demeureront éternellement. (Ⅵ)
- de rien ne leur serviront biens ni enfants pour les soustraire à Dieu ; ce sont les compagnons du Feu, ils y seront éternels (Ⅶ)
- Ni leurs biens ni leurs enfants ne leur serviront de rien contre Allah. Ceux-là seront les Hôtes du Feu où ils seront immortels. (Ⅷ)
58. 18  
يَوْمَ يَبْعَثُهُمُ اللَّهُ جَمِيعًا فَيَحْلِفُونَ لَهُ كَمَا يَحْلِفُونَ لَكُمْ ۖ وَيَحْسَبُونَ أَنَّهُمْ عَلَىٰ شَيْءٍ ۚ أَلَا إِنَّهُمْ هُمُ الْكَاذِبُونَ
- Yawma yabAAathuhumu Allahu jameeAAan fayahlifoona lahu kama yahlifoona lakum wayahsaboona annahum AAala shayin ala innahum humu alkathiboona (Ⅰ)
- Le jour où Dieu les ressuscitera tous ensemble, ils Lui feront les mêmes serments qu’à vous, croyant pouvoir ainsi s’en tirer à bon compte. Ce sont ceux-là, en vérité, les imposteurs. (Ⅱ)
- Le jour où DIEU les ressuscitera tous, ils Lui prêteront serments comme les serments qu’ils vous prêtent. Ils s’imaginent [s’appuyer] sur quelque chose de solide ; [mais] ils sont eux les menteurs. (Ⅲ)
- يوم يبعثهم الله جميعا فيحلفون له كما يحلفون لكم ويحسبون أنهم على شيء ألا إنهم هم الكاذبون (Ⅳ)
- يَومَ يَبعَثُهُمُ اللَّهُ جَميعًا فَيَحلِفونَ لَهُ كَما يَحلِفونَ لَكُم ۖ وَيَحسَبونَ أَنَّهُم عَلىٰ شَيءٍ ۚ أَلا إِنَّهُم هُمُ الكٰذِبونَ (Ⅴ)
- Le jour où Dieu les ressuscitera tous, ils Lui en feront le serment comme ils l’ont fait pour vous, comme si cet autre serment leur était d’une quelconque utilité. Ne sont-ils pas des imposteurs ? (Ⅵ)
- du Jour où Dieu les aura en totalité ressuscités ; et eux de Lui jurer comme ils vous jurent, imaginant que cela vaut quelque chose : or ils ne sont que des menteurs (Ⅶ)
- [Ni leurs biens ni leurs enfants ne leur serviront] au jour où, en totalité, Allah les rappellera [à la vie], où ils Lui feront serment comme ils vous font serment, alors qu’ils croient être dans le vrai. Eh quoi ! ne sont-ils point des menteurs ? (Ⅷ)
58. 19  
اسْتَحْوَذَ عَلَيْهِمُ الشَّيْطَانُ فَأَنسَاهُمْ ذِكْرَ اللَّهِ ۚ أُولَٰئِكَ حِزْبُ الشَّيْطَانِ ۚ أَلَا إِنَّ حِزْبَ الشَّيْطَانِ هُمُ الْخَاسِرُونَ
- Istahwatha AAalayhimu alshshaytanu faansahum thikra Allahi olaika hizbu alshshaytani ala inna hizba alshshaytani humu alkhasiroona (Ⅰ)
- Satan les a mis sous sa férule au point de leur faire perdre jusqu’au souvenir du Seigneur. Ce sont ceux-là les partisans de Satan. Or, les partisans de Satan sont toujours perdants, (Ⅱ)
- [A cause d’être orgueilleux injustes, suivre leur passion, commettre les péchés,] Satan s’est emparé d’eux, leur a fait oublier le rappel de DIEU. Ils forment les partisans de Satan. Sachez que les partisans de Satan sont eux les perdants. (Ⅲ)
- استحوذ عليهم الشيطان فأنساهم ذكر الله أولئك حزب الشيطان ألا إن حزب الشيطان هم الخاسرون (Ⅳ)
- استَحوَذَ عَلَيهِمُ الشَّيطٰنُ فَأَنسىٰهُم ذِكرَ اللَّهِ ۚ أُولٰئِكَ حِزبُ الشَّيطٰنِ ۚ أَلا إِنَّ حِزبَ الشَّيطٰنِ هُمُ الخٰسِرونَ (Ⅴ)
- Satan les a manipulés allégrement et leur a fait oublier le souvenir d’Allah. Les partisans de Satan seront indéniablement parmi les perdants. (Ⅵ)
- Satan s’est emparé d’eux au point de leur faire oublier le Rappel de Dieu ; ils forment le parti de Satan ; mais le parti de Satan, ce sont eux les perdants. (Ⅶ)
- Le Démon a maîtrise sur eux et leur a fait oublier l’Édification d’Allah. Ceux-là sont la Faction du Démon. Eh quoi ! la Faction du Démon ne constituera-t-elle pas les Perdants ? (Ⅷ)
58. 20  
إِنَّ الَّذِينَ يُحَادُّونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ أُولَٰئِكَ فِي الْأَذَلِّينَ
- Inna allatheena yuhaddoona Allaha warasoolahu olaika fee alathalleena (Ⅰ)
- à l’instar de ceux qui s’insurgent contre Dieu et Son Prophète et qui sont voués au sort le plus avilissant. (Ⅱ)
- Ceux qui s’opposent à DIEU et à Son prophète seront des plus humiliés. (Ⅲ)
- إن الذين يحادون الله ورسوله أولئك في الأذلين (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ يُحادّونَ اللَّهَ وَرَسولَهُ أُولٰئِكَ فِى الأَذَلّينَ (Ⅴ)
- Ceux qui s’opposent à Allah et à Son messager, ceux-là seront les plus humiliés. (Ⅵ)
- Ceux qui agressent Dieu et Son Envoyé, ceux-là entre tous seront humiliés (Ⅶ)
- Ceux qui dirigent des pointes contre Allah et Son Apôtre, ceux-là seront parmi les plus vils. (Ⅷ)
58. 21  
كَتَبَ اللَّهُ لَأَغْلِبَنَّ أَنَا وَرُسُلِي ۚ إِنَّ اللَّهَ قَوِيٌّ عَزِيزٌ
- Kataba Allahu laaghlibanna ana warusulee inna Allaha qawiyyun AAazeezun (Ⅰ)
- Dieu a décrété de toute éternité : « Je vaincrai, Moi et Mes envoyés ! », car Dieu est Fort et Puissant. (Ⅱ)
- DIEU a prescrit : « Je triompherai, Moi et Mes prophètes aussi ». DIEU est Fort, Puissant honoré. (Ⅲ)
- كتب الله لأغلبن أنا ورسلي إن الله قوي عزيز (Ⅳ)
- كَتَبَ اللَّهُ لَأَغلِبَنَّ أَنا۠ وَرُسُلى ۚ إِنَّ اللَّهَ قَوِىٌّ عَزيزٌ (Ⅴ)
- Allah a écrit : Moi et Mes envoyés serons les vainqueurs. Allah est fort et puissant. (Ⅵ)
- Dieu a écrit : « Oui, Je vaincrai, Moi et Mes envoyés » — Dieu est Fort, Tout-Puissant. (Ⅶ)
- Allah a écrit : « Certes, Je vaincrai, Moi et Mes Apôtres ! » Allah est fort et puissant. (Ⅷ)
58. 22  
لَّا تَجِدُ قَوْمًا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ يُوَادُّونَ مَنْ حَادَّ اللَّهَ وَرَسُولَهُ وَلَوْ كَانُوا آبَاءَهُمْ أَوْ أَبْنَاءَهُمْ أَوْ إِخْوَانَهُمْ أَوْ عَشِيرَتَهُمْ ۚ أُولَٰئِكَ كَتَبَ فِي قُلُوبِهِمُ الْإِيمَانَ وَأَيَّدَهُم بِرُوحٍ مِّنْهُ ۖ وَيُدْخِلُهُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا ۚ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمْ وَرَضُوا عَنْهُ ۚ أُولَٰئِكَ حِزْبُ اللَّهِ ۚ أَلَا إِنَّ حِزْبَ اللَّهِ هُمُ الْمُفْلِحُونَ
- La tajidu qawman yuminoona biAllahi waalyawmi alakhiri yuwaddoona man hadda Allaha warasoolahu walaw kanoo abaahum aw abnaahum aw ikhwanahum aw AAasheeratahum olaika kataba fee quloobihimu aleemana waayyadahum biroohin minhu wayudkhiluhum jannatin tajree min tahtiha alanharu khalideena feeha radiya Allahu AAanhum waradoo AAanhu olaika hizbu Allahi ala inna hizba Allahi humu almuflihoona (Ⅰ)
- Tu ne verras jamais ceux qui ont foi en Dieu et au Jugement dernier sympathiser avec ceux qui s’insurgent contre Dieu et Son Envoyé, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou de leur tribu. C’est que Dieu a imprimé la foi dans leurs cœurs et les a fortifiés par un souffle émanant de Lui. Aussi les admettra-t-Il dans des Jardins arrosés d’eaux vives, pour l’éternité, car Il sera Satisfait d’eux et eux seront satisfaits de Lui. Ce sont ceux-là qui constituent le parti de Dieu, et c’est le parti de Dieu qui connaîtra la félicité. (Ⅱ)
- Tu ne trouveras pas un groupe [d’hommes] qui croient en DIEU et au Jour [du jugement] dernier [et] qui noueraient sympathie avec ceux qui font preuve d’agressivité envers DIEU et envers Son prophète, seraient-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou leurs proches [ou, quelqu’un de leur clan]. [DIEU] a inscrit la croyance à leurs cœurs (aux cœurs des croyants), Il les a assistés d’un esprit venu de Lui, Il les introduira dans les Jardins sous lesquels coulent les rivières [de bonheurs] où ils vivront éternellement. DIEU est content d’eux et ils sont contents de Lui ; ceux-là font le parti de DIEU. Sachez que [les hommes du] parti de DIEU réussiront et auront la félicité [dans la vie présente et future]. (Ⅲ)
- لا تجد قوما يؤمنون بالله واليوم الآخر يوادون من حاد الله ورسوله ولو كانوا آباءهم أو أبناءهم أو إخوانهم أو عشيرتهم أولئك كتب في قلوبهم الإيمان وأيدهم بروح منه ويدخلهم جنات تجري من تحتها الأنهار خالدين فيها رضي الله عنهم ورضوا عنه أولئك حزب الله ألا إن حزب الله هم المفلحون (Ⅳ)
- لا تَجِدُ قَومًا يُؤمِنونَ بِاللَّهِ وَاليَومِ الءاخِرِ يُوادّونَ مَن حادَّ اللَّهَ وَرَسولَهُ وَلَو كانوا ءاباءَهُم أَو أَبناءَهُم أَو إِخوٰنَهُم أَو عَشيرَتَهُم ۚ أُولٰئِكَ كَتَبَ فى قُلوبِهِمُ الإيمٰنَ وَأَيَّدَهُم بِروحٍ مِنهُ ۖ وَيُدخِلُهُم جَنّٰتٍ تَجرى مِن تَحتِهَا الأَنهٰرُ خٰلِدينَ فيها ۚ رَضِىَ اللَّهُ عَنهُم وَرَضوا عَنهُ ۚ أُولٰئِكَ حِزبُ اللَّهِ ۚ أَلا إِنَّ حِزبَ اللَّهِ هُمُ المُفلِحونَ (Ⅴ)
- Tu ne trouveras pas de peuple et de gens qui croient en Dieu et qui, au Jour dernier, se mettront du côté des infidèles, qui se rebellent contre Allah et contre Son prophète, qu’il s’agisse de leurs pères, de leurs fils, de leurs frères ou de leurs amis proches. La foi a été écrite dans le cœur de tous ceux-là, tandis que leurs mains ont été inspirées par un esprit venu de Lui. Il les fera entrer dans des jardins où couleront des rivières. Ils y séjourneront éternellement. Ils bénéficieront de la satisfaction d’Allah, comme Il a leur satisfaction. Tels sont les membres du parti d’Allah, car ils sont les bienheureux. (Ⅵ)
- Tu ne trouveras pas un peuple croyant en Dieu et au Jour dernier pour nouer sympathie avec ceux qui font preuve d’agressivité envers Dieu et Son Envoyé, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou de leur tribu. Ceux-là, Dieu a écrit la foi dans leur cœur. Il les conforte d’un Esprit venu de Lui. Il les fera entrer dans des jardins de sous lesquels des ruisseaux coulent et où ils seront éternels. Dieu les ait dans Son contentement, comme ils L’auront en le leur. Ils sont le parti de Dieu. Le parti de Dieu, ce sont eux les bienheureux. (Ⅶ)
- Tu ne trouveras nul peuple croyant en Allah et au Dernier Jour porter affection à ceux qui dirigent des pointes contre Allah et Son Apôtre, fussent-ils leurs pères ou leurs fils ou leurs frères ou leur clan. Aux cœurs de ceux [croyant en Allah et au Dernier Jour], Allah a inscrit la foi et Il a assisté [ces gens], au moyen d’un esprit [émanant] de Lui. Ils les fera entrer en des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux et où [ils resteront] immortels. Allah les a agréés et ils L’ont agréé. Ceux-là sont la Faction d’Allah. Eh quoi ! [ceux qui forment] la Faction d’Allah ne seront-ils point les Bienheureux ? (Ⅷ)


Page: 1

58 







Home