Le rassemblement (al-hachr)
>  
25 Verses | Page 1 / 1
(Version Abolqasemi Fakhri)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


59. 0  
 [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅲ)
- بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
59. 1  
[Tout] ce qui est dans les cieux (mondes célestes) et sur la terre (monde terrestre) glorifie DIEU et [indique qu’]Il est le Puissant honoré, le Sage.
- Sabbaha lillahi ma fee alssamawati wama fee alardi wahuwa alAAazeezu alhakeemu (Ⅰ)
- Tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre célèbre la gloire du Seigneur, le Puissant, le Sage. (Ⅱ)
- بسم الله الرحمن الرحيم سبح لله ما في السماوات وما في الأرض وهو العزيز الحكيم (Ⅲ)
- بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ سَبَّحَ لِلَّهِ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ ۖ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ سَبَّحَ لِلَّهِ ما فِى السَّمٰوٰتِ وَما فِى الأَرضِ ۖ وَهُوَ العَزيزُ الحَكيمُ (Ⅴ)
- Allah est glorifié par tout ce qui se trouve dans les cieux et sur terre. Il est le Puissant, le Sage. (Ⅵ)
- Exaltent la transcendance de Dieu ce qui est aux cieux et ce qui est sur la terre — Il est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅶ)
- Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre glorifie Allah. Il est le Puissant, le Sage. (Ⅷ)
59. 2  
C’est Lui qui a fait sortir de leurs maisons lors de [leur] premier rassemblement les impies des Gens de l’Ecriture. Vous [les croyants] ne pensiez pas qu’ils sortiraient ; et ils s’imaginaient que leurs fortins les défendraient contre [le châtiment de] DIEU. Mais [selon leur impiété] DIEU les a atteint par où ils ne se doutaient pas ; Il a jeté l’effroi dans leurs cœurs. Ils ont démoli de leurs mains et de celles des croyants leurs propres maisons [pernicieuses]. Ô les doués d’une vue claire, tirez-en une leçon.
- Huwa allathee akhraja allatheena kafaroo min ahli alkitabi min diyarihim liawwali alhashri ma thanantum an yakhrujoo wathannoo annahum maniAAatuhum husoonuhum mina Allahi faatahumu Allahu min haythu lam yahtasiboo waqathafa fee quloobihimu alrruAAba yukhriboona buyootahum biaydeehim waaydee almumineena faiAAtabiroo ya olee alabsari (Ⅰ)
- C’est Lui qui a chassé de leurs demeures les négateurs parmi les gens des Écritures, lors de leur premier exode. Vous ne pensiez pas qu’ils s’en iraient, de même qu’eux s’imaginaient qu’ils seraient protégés contre Dieu par leurs forteresses. Mais Dieu les atteignit par où ils s’attendaient le moins. Il jeta l’effroi dans leurs cœurs au point qu’ils démolirent à l’aide des croyants leurs demeures avec leurs propres mains. Méditez cette leçon, vous qui êtes doués d’intelligence ! (Ⅱ)
- هو الذي أخرج الذين كفروا من أهل الكتاب من ديارهم لأول الحشر ما ظننتم أن يخرجوا وظنوا أنهم مانعتهم حصونهم من الله فأتاهم الله من حيث لم يحتسبوا وقذف في قلوبهم الرعب يخربون بيوتهم بأيديهم وأيدي المؤمنين فاعتبروا يا أولي الأبصار (Ⅲ)
- هُوَ الَّذِي أَخْرَجَ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ مِن دِيَارِهِمْ لِأَوَّلِ الْحَشْرِ ۚ مَا ظَنَنتُمْ أَن يَخْرُجُوا ۖ وَظَنُّوا أَنَّهُم مَّانِعَتُهُمْ حُصُونُهُم مِّنَ اللَّهِ فَأَتَاهُمُ اللَّهُ مِنْ حَيْثُ لَمْ يَحْتَسِبُوا ۖ وَقَذَفَ فِي قُلُوبِهِمُ الرُّعْبَ ۚ يُخْرِبُونَ بُيُوتَهُم بِأَيْدِيهِمْ وَأَيْدِي الْمُؤْمِنِينَ فَاعْتَبِرُوا يَا أُولِي الْأَبْصَارِ (Ⅳ)
- هُوَ الَّذى أَخرَجَ الَّذينَ كَفَروا مِن أَهلِ الكِتٰبِ مِن دِيٰرِهِم لِأَوَّلِ الحَشرِ ۚ ما ظَنَنتُم أَن يَخرُجوا ۖ وَظَنّوا أَنَّهُم مانِعَتُهُم حُصونُهُم مِنَ اللَّهِ فَأَتىٰهُمُ اللَّهُ مِن حَيثُ لَم يَحتَسِبوا ۖ وَقَذَفَ فى قُلوبِهِمُ الرُّعبَ ۚ يُخرِبونَ بُيوتَهُم بِأَيديهِم وَأَيدِى المُؤمِنينَ فَاعتَبِروا يٰأُولِى الأَبصٰرِ (Ⅴ)
- Il est Celui qui a sorti de leurs maisons, parmi les gens du Livre, tous ceux qui n’ont pas cru au premier rassemblement. Vous n’imaginiez pas qu’ils puissent sortir, car ils croyaient être protégés par Allah par leurs forteresses. Mais Allah est venu là où ils ne L’attendaient pas. Il a semé l’effroi dans leurs cœurs au point de détruire leurs demeures de leurs propres mains et avec l’aide de ceux qui ont cru. Prenez donc la mesure de tout cela, ô vous qui êtes clairvoyants. (Ⅵ)
- — C’est Lui qui a expulsé de leur terroir les dénégateurs d’entre les Gens du Livre, au titre de premier regroupement : vous ne pouviez escompter qu’ils videraient ainsi les lieux ; ils s’imaginaient que leurs fortins les protégeraient contre Dieu. Mais Dieu les atteignit par où ils ne s’attendaient pas, et jeta dans leur cœur l’épouvante : ils détruisaient leurs maisons de leurs propres mains, à l’égal de celles des croyants — Tirez-en la leçon, vous doués de clairvoyance. (Ⅶ)
- Il est Celui qui expulsa de leurs habitats, en prélude à leur rassemblement [pour le Jugement Dernier], ceux des Détenteurs de l’Écriture qui ont été impies. Vous ne pensiez pas [, Croyants !,] qu’ils partiraient, et ils pensaient que leurs fortins les défendraient contre Allah. [Mais] Allah les a atteints par où ils ne l’escomptaient pas. Il a jeté l’effroi dans leurs cœurs. Ils démoliront leurs demeures de leurs mains avec le concours des Croyants. Tirez-en leçon, ô vous doués de clairvoyance ! (Ⅷ)
59. 3  
Si DIEU n’avait pas ordonné leur bannissement, Il les aurait châtiés en cette vie, et dans l’autre ils auront le châtiment du Feu (résultat de leurs actes impies)
- Walawla an kataba Allahu AAalayhimu aljalaa laAAaththabahum fee alddunya walahum fee alakhirati AAathabu alnnari (Ⅰ)
- Si Dieu n’avait pas décrété leur exil, Il les aurait déjà châtiés en ce monde. Néanmoins, le châtiment du Feu leur sera infligé dans la vie future, (Ⅱ)
- ولولا أن كتب الله عليهم الجلاء لعذبهم في الدنيا ولهم في الآخرة عذاب النار (Ⅲ)
- وَلَوْلَا أَن كَتَبَ اللَّهُ عَلَيْهِمُ الْجَلَاءَ لَعَذَّبَهُمْ فِي الدُّنْيَا ۖ وَلَهُمْ فِي الْآخِرَةِ عَذَابُ النَّارِ (Ⅳ)
- وَلَولا أَن كَتَبَ اللَّهُ عَلَيهِمُ الجَلاءَ لَعَذَّبَهُم فِى الدُّنيا ۖ وَلَهُم فِى الءاخِرَةِ عَذابُ النّارِ (Ⅴ)
- Et si Allah n’avait pas prescrit pour eux l’exil, Il les aurait tourmentés ici-bas, tandis que le tourment du feu les attend dans la vie future. (Ⅵ)
- — Si Dieu ne les avait pas destinés à l’évacuation, Il les aurait châtiés en cette vie, outre que le châtiment du Feu les attend dans la vie dernière (Ⅶ)
- Si Allah n’avait point prescrit l’exode, à leur encontre, Il les aurait tourmentés en cette [Vie] Immédiate. [Mais] dans la [Vie] Dernière, ils auront le tourment du Feu. (Ⅷ)
59. 4  
ce parce qu’ils se sont opposés à DIEU et à Son prophète. Quiconque s’oppose à DIEU, DIEU est très sévère en [Son] châtiment [correctif].
- Thalika biannahum shaqqoo Allaha warasoolahu waman yushaqqi Allaha fainna Allaha shadeedu alAAiqabi (Ⅰ)
- et ce pour s’être dressés contre Dieu et Son Prophète. Or, Dieu est Impitoyable dans Son châtiment envers ceux qui s’insurgent contre Lui. (Ⅱ)
- ذلك بأنهم شاقوا الله ورسوله ومن يشاق الله فإن الله شديد العقاب (Ⅲ)
- ذَٰلِكَ بِأَنَّهُمْ شَاقُّوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ ۖ وَمَن يُشَاقِّ اللَّهَ فَإِنَّ اللَّهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ (Ⅳ)
- ذٰلِكَ بِأَنَّهُم شاقُّوا اللَّهَ وَرَسولَهُ ۖ وَمَن يُشاقِّ اللَّهَ فَإِنَّ اللَّهَ شَديدُ العِقابِ (Ⅴ)
- Tout cela parce qu’ils se sont séparés d’Allah et de Son prophète. Et pour tous ceux qui se séparent d’Allah, Allah est Celui qui a le plus terrible des châtiments. (Ⅵ)
- cela parce qu’ils ont fait sécession de Dieu et de Son Envoyé. Or quiconque fait sécession de Dieu, Dieu sévèrement le punit. (Ⅶ)
- C’est qu’en effet ils se sont séparés d’Allah et de Son Apôtre. Or, quiconque se sépare d’Allah [en subit la punition], car Allah est redoutable en [Son] châtiment. (Ⅷ)
59. 5  
Un palmier que vous avez coupé ou que vous l’avez laissé debout sur sa souche, c’était avec la permission (par la volonté) de DIEU et pour qu’Il humilie les pervers.
- Ma qataAAtum min leenatin aw taraktumooha qaimatan AAala osooliha fabiithni Allahi waliyukhziya alfasiqeena (Ⅰ)
- Les palmiers que vous avez coupés et ceux que vous avez épargnés le furent avec la permission de Dieu, dans le but de confondre les pervers. (Ⅱ)
- ما قطعتم من لينة أو تركتموها قائمة على أصولها فبإذن الله وليخزي الفاسقين (Ⅲ)
- مَا قَطَعْتُم مِّن لِّينَةٍ أَوْ تَرَكْتُمُوهَا قَائِمَةً عَلَىٰ أُصُولِهَا فَبِإِذْنِ اللَّهِ وَلِيُخْزِيَ الْفَاسِقِينَ (Ⅳ)
- ما قَطَعتُم مِن لينَةٍ أَو تَرَكتُموها قائِمَةً عَلىٰ أُصولِها فَبِإِذنِ اللَّهِ وَلِيُخزِىَ الفٰسِقينَ (Ⅴ)
- Les palmiers que vous avez coupés et ceux que vous avez laissés sur pied, cela n’a été possible que par la volonté d’Allah. C’est ainsi qu’Il punit les pervers. (Ⅵ)
- Ce que vous avez coupé de palmiers nobles, ou laissé debout sur leur souche, ce fut avec la permission de Dieu, pour mettre à mal les scélérats (Ⅶ)
- Tout palmier que vous avez coupé ou que vous avez épargné, droit sur pied, [le fut] avec la permission d’Allah et pour confondre les Pervers. (Ⅷ)
59. 6  
Et [le butin] que DIEU a accordé à Son prophète [provenant] d’eux (des ennemis), vous n’y aviez fourni ni chevaux ni chameaux ; DIEU donne à Ses prophètes pouvoir sur qui Il veut. DIEU est Omnipotent.
- Wama afaa Allahu AAala rasoolihi minhum fama awjaftum AAalayhi min khaylin wala rikabin walakinna Allaha yusallitu rusulahu AAala man yashao waAllahu AAala kulli shayin qadeerun (Ⅰ)
- Le butin pris à l’ennemi et que Dieu a accordé à Son Prophète, vous n’avez engagé pour l’avoir ni chevaux ni chameaux. Mais Dieu permet à Ses envoyés de triompher de qui Il veut, car Dieu a pouvoir sur toute chose. (Ⅱ)
- وما أفاء الله على رسوله منهم فما أوجفتم عليه من خيل ولا ركاب ولكن الله يسلط رسله على من يشاء والله على كل شيء قدير (Ⅲ)
- وَمَا أَفَاءَ اللَّهُ عَلَىٰ رَسُولِهِ مِنْهُمْ فَمَا أَوْجَفْتُمْ عَلَيْهِ مِنْ خَيْلٍ وَلَا رِكَابٍ وَلَٰكِنَّ اللَّهَ يُسَلِّطُ رُسُلَهُ عَلَىٰ مَن يَشَاءُ ۚ وَاللَّهُ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ (Ⅳ)
- وَما أَفاءَ اللَّهُ عَلىٰ رَسولِهِ مِنهُم فَما أَوجَفتُم عَلَيهِ مِن خَيلٍ وَلا رِكابٍ وَلٰكِنَّ اللَّهَ يُسَلِّطُ رُسُلَهُ عَلىٰ مَن يَشاءُ ۚ وَاللَّهُ عَلىٰ كُلِّ شَيءٍ قَديرٌ (Ⅴ)
- Ce qu’Allah a accordé comme butin à Son prophète ne vous a coûté ni cheval ni monture. Allah fait triompher Ses prophètes sur ce qu’Il veut, car Allah est puissant en tout. (Ⅵ)
- ce que Dieu attribua comme prise de guerre à Son Envoyé, vous n’avez pour y prétendre fait courir chevaux ni autres montures. C’est Dieu qui donne à Ses envoyés maîtrise sur celui qu’Il veut — Dieu est Omnipotent. (Ⅶ)
- Ce qu’Allah a octroyé comme prise à Son Apôtre, sur [ces Détenteurs de l’Écriture], vous n’avez fourni, pour le prendre, ni chevaux ni montures. Allah toutefois donne pouvoir à Ses Apôtres, sur qui Il veut et Allah, sur toute chose, est omnipotent. (Ⅷ)
59. 7  
[Le butin] provenant [des biens] des habitants des cités que DIEU a accordé à Son prophète, appartient à DIEU, au Prophète et à ses proches, aux orphelins, aux pauvres et aux voyageurs en détresse (sur le chemin de DIEU). C’est pour que [le butin] ne circule pas parmi les seuls riches d’entre vous. Prenez ce que le Prophète vous donne, abstenez-vous de ce qu’il vous interdit. Craignez [pieusement] DIEU, car DIEU est sévère dans la punition.
- Ma afaa Allahu AAala rasoolihi min ahli alqura falillahi walilrrasooli walithee alqurba waalyatama waalmasakeeni waibni alssabeeli kay la yakoona doolatan bayna alaghniyai minkum wama atakumu alrrasoolu fakhuthoohu wama nahakum AAanhu faintahoo waittaqoo Allaha inna Allaha shadeedu alAAiqabi (Ⅰ)
- Le butin que Dieu a octroyé à Son Prophète aux dépens des habitants des cités revient à Dieu, au Prophète, à ses proches, aux orphelins, aux pauvres et aux voyageurs démunis, afin que ce butin ne soit pas partagé entre les seuls riches parmi vous. Prenez ce que le Prophète vous donne, et abstenez-vous de ce qu’il vous interdit. Craignez Dieu, car Il est Terrible quand Il sévit ! (Ⅱ)
- ما أفاء الله على رسوله من أهل القرى فلله وللرسول ولذي القربى واليتامى والمساكين وابن السبيل كي لا يكون دولة بين الأغنياء منكم وما آتاكم الرسول فخذوه وما نهاكم عنه فانتهوا واتقوا الله إن الله شديد العقاب (Ⅲ)
- مَّا أَفَاءَ اللَّهُ عَلَىٰ رَسُولِهِ مِنْ أَهْلِ الْقُرَىٰ فَلِلَّهِ وَلِلرَّسُولِ وَلِذِي الْقُرْبَىٰ وَالْيَتَامَىٰ وَالْمَسَاكِينِ وَابْنِ السَّبِيلِ كَيْ لَا يَكُونَ دُولَةً بَيْنَ الْأَغْنِيَاءِ مِنكُمْ ۚ وَمَا آتَاكُمُ الرَّسُولُ فَخُذُوهُ وَمَا نَهَاكُمْ عَنْهُ فَانتَهُوا ۚ وَاتَّقُوا اللَّهَ ۖ إِنَّ اللَّهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ (Ⅳ)
- ما أَفاءَ اللَّهُ عَلىٰ رَسولِهِ مِن أَهلِ القُرىٰ فَلِلَّهِ وَلِلرَّسولِ وَلِذِى القُربىٰ وَاليَتٰمىٰ وَالمَسٰكينِ وَابنِ السَّبيلِ كَى لا يَكونَ دولَةً بَينَ الأَغنِياءِ مِنكُم ۚ وَما ءاتىٰكُمُ الرَّسولُ فَخُذوهُ وَما نَهىٰكُم عَنهُ فَانتَهوا ۚ وَاتَّقُوا اللَّهَ ۖ إِنَّ اللَّهَ شَديدُ العِقابِ (Ⅴ)
- Ce qu’Allah a octroyé à Son prophète aux dépens des autres cités [lorsqu’elles sont vaincues] revient à Allah, au Prophète, aux proches, aux orphelins, aux pauvres, aux gens de la route, afin que cela n’échoie pas aux seuls riches parmi vous. Ce que le Messager vous a donné, prenez-le. Ce qu’il vous interdit, cessez de le faire. Craignez Allah, car Allah est sévère dans Son châtiment. (Ⅵ)
- ce que Dieu attribua comme prise de guerre à Son Envoyé sur les gens des cités, eh bien ! cela revient à Dieu, à l’Envoyé, à la parentèle, aux orphelins, aux indigents, au fils du chemin... ; que ce ne soit pas une aubaine à se repasser entre riches de chez vous ! Ce que vous donne l’Envoyé, prenez-le. Ce qu’il vous interdit, tenez-vous le pour interdit — Prémunissez-vous envers Dieu. Dieu est sévère dans la punition. (Ⅶ)
- Ce qu'Allah a octroyé comme prise, à Son Apôtre, sur la population des Cités, appartient à Allah, à l’Apôtre, au Proche [de celui-ci], aux Orphelins, aux Pauvres, au Voyageur, afin que cela ne soit point quelque chose de dévolu aux Riches, parmi vous. Ce que l’Apôtre vous a donné, prenez-le ! Ce qu’il vous a interdit, interdisez-le-vous ! Soyez pieux envers Allah ! Allah est redoutable en [Son] châtiment. (Ⅷ)
59. 8  
[Ce butin est aussi] aux émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs demeures et [privés] de leurs biens tandis qu’ils cherchaient la grâce de DIEU et [Son] agrément et portaient secours à [la cause de] DIEU et à Son prophète. Ceux-là sont véridiques (sincères).
- Lilfuqarai almuhajireena allatheena okhrijoo min diyarihim waamwalihim yabtaghoona fadlan mina Allahi waridwanan wayansuroona Allaha warasoolahu olaika humu alssadiqoona (Ⅰ)
- Il revient également aux pauvres émigrés qui ont été chassés de leurs demeures et dépouillés de leurs biens, pendant qu’ils recherchaient la grâce et l’amour de Dieu, combattaient pour le triomphe de Sa Cause et portaient secours à Son Prophète. Ce sont ceux-là les vrais croyants ! (Ⅱ)
- للفقراء المهاجرين الذين أخرجوا من ديارهم وأموالهم يبتغون فضلا من الله ورضوانا وينصرون الله ورسوله أولئك هم الصادقون (Ⅲ)
- لِلْفُقَرَاءِ الْمُهَاجِرِينَ الَّذِينَ أُخْرِجُوا مِن دِيَارِهِمْ وَأَمْوَالِهِمْ يَبْتَغُونَ فَضْلًا مِّنَ اللَّهِ وَرِضْوَانًا وَيَنصُرُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ ۚ أُولَٰئِكَ هُمُ الصَّادِقُونَ (Ⅳ)
- لِلفُقَراءِ المُهٰجِرينَ الَّذينَ أُخرِجوا مِن دِيٰرِهِم وَأَموٰلِهِم يَبتَغونَ فَضلًا مِنَ اللَّهِ وَرِضوٰنًا وَيَنصُرونَ اللَّهَ وَرَسولَهُ ۚ أُولٰئِكَ هُمُ الصّٰدِقونَ (Ⅴ)
- Ce butin va aussi aux nécessiteux émigrants, ceux qui se sont exilés de chez eux à la recherche d’une rétribution d’Allah ou de Son amour et de la victoire d’Allah et de Son prophète. Ceux-là sont les plus véridiques parmi les croyants. (Ⅵ)
- — ... aux besogneux émigrés qui furent évincés de leur habitat et de leurs biens pour la quête d’une grâce de Dieu et de Son contentement, eux les soutiens de Dieu et de Son Envoyé. Ceux-là sont les véridiques. (Ⅶ)
- [Ce butin] appartient aux Émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs habitats et de leurs biens, étant en quête d’une faveur et d’un agrément d’Allah et portant secours à Allah ainsi qu’à Son Apôtre. Ceux-là sont les Véridiques. (Ⅷ)
59. 9  
Et [aussi] à ceux qui, avant eux, se sont installés dans cette demeure (la Médine du Prophète) et dans la croyance, qui aiment les émigrants vers eux et ne ressentent dans leurs cœurs aucune jalousie de ce qu’on donne [à ces émigrés], et [concernant les dons] ils [les] préfèrent à eux-mêmes quoiqu’ils en aient besoin. Ceux qui se gardent d’avarice, ceux-là réussiront [et auront la félicité].
- Waallatheena tabawwaoo alddara waaleemana min qablihim yuhibboona man hajara ilayhim wala yajidoona fee sudoorihim hajatan mimma ootoo wayuthiroona AAala anfusihim walaw kana bihim khasasatun waman yooqa shuhha nafsihi faolaika humu almuflihoona (Ⅰ)
- Et une partie en revient aussi à ceux qui, déjà installés dans le pays et dans la foi, accueillirent les émigrés avec joie, sans ressentir la moindre envie pour ce que ces derniers recevaient, allant même jusqu’à se priver en leur faveur, malgré leur propre indigence. Heureux les gens qui savent se prémunir contre leur propre avarice ! (Ⅱ)
- والذين تبوءوا الدار والإيمان من قبلهم يحبون من هاجر إليهم ولا يجدون في صدورهم حاجة مما أوتوا ويؤثرون على أنفسهم ولو كان بهم خصاصة ومن يوق شح نفسه فأولئك هم المفلحون (Ⅲ)
- وَالَّذِينَ تَبَوَّءُوا الدَّارَ وَالْإِيمَانَ مِن قَبْلِهِمْ يُحِبُّونَ مَنْ هَاجَرَ إِلَيْهِمْ وَلَا يَجِدُونَ فِي صُدُورِهِمْ حَاجَةً مِّمَّا أُوتُوا وَيُؤْثِرُونَ عَلَىٰ أَنفُسِهِمْ وَلَوْ كَانَ بِهِمْ خَصَاصَةٌ ۚ وَمَن يُوقَ شُحَّ نَفْسِهِ فَأُولَٰئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ (Ⅳ)
- وَالَّذينَ تَبَوَّءُو الدّارَ وَالإيمٰنَ مِن قَبلِهِم يُحِبّونَ مَن هاجَرَ إِلَيهِم وَلا يَجِدونَ فى صُدورِهِم حاجَةً مِمّا أوتوا وَيُؤثِرونَ عَلىٰ أَنفُسِهِم وَلَو كانَ بِهِم خَصاصَةٌ ۚ وَمَن يوقَ شُحَّ نَفسِهِ فَأُولٰئِكَ هُمُ المُفلِحونَ (Ⅴ)
- Ceux qui [à Médine] n’ont pas quitté leurs maisons et qui se sont convertis à la foi aimeront ceux qui émigrent vers eux. Ils ne seront point envieux de ce « don ». Ils les feront profiter de ce qu’ils ont, même s’ils sont eux-mêmes dans le besoin. Heureux ceux qui évitent la pingrerie et l’avarice ! (Ⅵ)
- Ceux qui dès avant eux avaient site dans le terroir et dans la foi, aiment ceux qui vers eux font exode, ils ne ressentent en leur poitrine aucune frustration devant ce que ces autres reçoivent : ils vont jusqu’à les préférer à soi, fussent-ils eux-mêmes en état de besoin — Et quiconque prémunit son âme contre l’avarice, ce sont là les triomphants. (Ⅶ)
- Ceux qui sont installés à [Médine] et en la foi, avant la venue [des Émigrés], aimeront ceux qui ont émigré vers eux. Ils ne trouveront en leurs cœurs nulle envie pour ce qui a été donné à ces Émigrés. A eux-mêmes, ils les préféreront, même si pénurie existe chez eux. Ceux qui se préservent de la ladrerie de leur âme, ceux-là seront les Bienheureux. (Ⅷ)
59. 10  
Et [de même] à ceux qui, après eux, viennent dire : « Seigneur, pardonne-nous ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la croyance ; ne mets pas en nos cœurs de rancœur contre les croyants ; Seigneur, Tu es Clément [et] Très-Miséricordieux (Tu accordes aux croyants les biens particuliers) ».
- Waallatheena jaoo min baAAdihim yaqooloona rabbana ighfir lana waliikhwanina allatheena sabaqoona bialeemani wala tajAAal fee quloobina ghillan lillatheena amanoo rabbana innaka raoofun raheemun (Ⅰ)
- Une part ira également à ceux qui sont venus après eux, en disant : « Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui se sont convertis avant nous ! Fais que nos cœurs n’aient jamais de haine contre les croyants ! Seigneur, Tu es toute bonté et toute compassion ! » (Ⅱ)
- والذين جاءوا من بعدهم يقولون ربنا اغفر لنا ولإخواننا الذين سبقونا بالإيمان ولا تجعل في قلوبنا غلا للذين آمنوا ربنا إنك رءوف رحيم (Ⅲ)
- وَالَّذِينَ جَاءُوا مِن بَعْدِهِمْ يَقُولُونَ رَبَّنَا اغْفِرْ لَنَا وَلِإِخْوَانِنَا الَّذِينَ سَبَقُونَا بِالْإِيمَانِ وَلَا تَجْعَلْ فِي قُلُوبِنَا غِلًّا لِّلَّذِينَ آمَنُوا رَبَّنَا إِنَّكَ رَءُوفٌ رَّحِيمٌ (Ⅳ)
- وَالَّذينَ جاءو مِن بَعدِهِم يَقولونَ رَبَّنَا اغفِر لَنا وَلِإِخوٰنِنَا الَّذينَ سَبَقونا بِالإيمٰنِ وَلا تَجعَل فى قُلوبِنا غِلًّا لِلَّذينَ ءامَنوا رَبَّنا إِنَّكَ رَءوفٌ رَحيمٌ (Ⅴ)
- [Il appartient enfin] à ceux qui sont venus après eux [à Médine] et qui disent : Ô Seigneur, pardonne-nous et à nos frères qui nous ont précédés dans la foi et ne mets en nos cœurs aucune haine ou rancune à l’égard de ceux qui ont cru. Tu es le plus bienveillant, le plus miséricordieux. (Ⅵ)
- — quant à ceux venus après eux : « Seigneur, disent-ils, pardonne-nous ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi, ne mets pas en notre cœur d’amertume contre ceux qui croyaient déjà. Seigneur, Tu es Tendre et Miséricordieux ». (Ⅶ)
- Et ceux qui sont venus après eux en disant : « Seigneur !, pardonne-nous ainsi qu'à nos frères qui nous ont devancés dans la foi ! Ne mets point rancune en nos cœurs contre ceux qui ont cru [avant nous] ! Seigneur !, Tu es indulgent et miséricordieux. » (Ⅷ)
59. 11  
N’as-tu pas vu les hypocrites dire à leurs confrères impies des gens du Livre : « Si vous êtes chassés, nous partirons avec vous et nous n’obéirons à personne contre vous. Si vous êtes attaqués, nous vous soutiendrons ! » [Mais] DIEU atteste qu’ils sont des menteurs.
- Alam tara ila allatheena nafaqoo yaqooloona liikhwanihimu allatheena kafaroo min ahli alkitabi lain okhrijtum lanakhrujanna maAAakum wala nuteeAAu feekum ahadan abadan wain qootiltum lanansurannakum waAllahu yashhadu innahum lakathiboona (Ⅰ)
- N’as-tu pas remarqué ce que disent les hypocrites à leurs frères négateurs, parmi les gens des Écritures : « Si vous êtes exilés, nous vous suivrons ; nous n’obéirons jamais à ceux qui sont contre vous. Et si vous êtes attaqués, nous volerons à votre secours. » Mais Dieu est Témoin qu’ils ne racontent là que des mensonges, (Ⅱ)
- ألم تر إلى الذين نافقوا يقولون لإخوانهم الذين كفروا من أهل الكتاب لئن أخرجتم لنخرجن معكم ولا نطيع فيكم أحدا أبدا وإن قوتلتم لننصرنكم والله يشهد إنهم لكاذبون (Ⅲ)
- ۞ أَلَمْ تَرَ إِلَى الَّذِينَ نَافَقُوا يَقُولُونَ لِإِخْوَانِهِمُ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ لَئِنْ أُخْرِجْتُمْ لَنَخْرُجَنَّ مَعَكُمْ وَلَا نُطِيعُ فِيكُمْ أَحَدًا أَبَدًا وَإِن قُوتِلْتُمْ لَنَنصُرَنَّكُمْ وَاللَّهُ يَشْهَدُ إِنَّهُمْ لَكَاذِبُونَ (Ⅳ)
- ۞ أَلَم تَرَ إِلَى الَّذينَ نافَقوا يَقولونَ لِإِخوٰنِهِمُ الَّذينَ كَفَروا مِن أَهلِ الكِتٰبِ لَئِن أُخرِجتُم لَنَخرُجَنَّ مَعَكُم وَلا نُطيعُ فيكُم أَحَدًا أَبَدًا وَإِن قوتِلتُم لَنَنصُرَنَّكُم وَاللَّهُ يَشهَدُ إِنَّهُم لَكٰذِبونَ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas les hypocrites ? Ils disent à leurs frères au sein des gens du Livre qui, comme eux, n’ont pas cru : Si vous êtes chassés d’ici, nous partirons avec vous. Nous n’obéirons à personne contre vous. Et si vous êtes combattus, sachez que nous serons auprès de vous pour assurer votre victoire. Allah est témoin de leurs mensonges. (Ⅵ)
- N’as-tu pas vu que les hypocrites disaient à leurs frères en dénégation parmi les Gens du Livre : « Si l’on vous expulse, nous jurons de partir avec vous. Nous ne suivrons personne contre vous, jamais. Si l’on vous combat, nous jurons de vous soutenir » ? Dieu est témoin qu’ils ne font que mentir (Ⅶ)
- N’as-tu point vu ceux qui ont été hypocrites, [quand] ils disaient à ceux de leurs frères qui, parmi les Détenteurs de l’Écriture, ont été impies : « Si vous êtes expulsés, nous partirons certes avec vous et nous n’obéirons jamais à personne contre vous. Si l’on vous combat, certes nous vous porterons secours ! » En vérité, Allah est certes témoin que ces gens sont des menteurs. (Ⅷ)
59. 12  
S’ils sont chassés, [les hypocrites] ne partiront pas avec eux ; s’ils sont attaqués, ceux-ci n’iront pas à leur secours ou, s’ils y vont, [arrivés au champ de bataille] ils battront en retraite ; puis ils ne seront pas secourus.
- Lain okhrijoo la yakhrujoona maAAahum walain qootiloo la yansuroonahum walain nasaroohum layuwallunna aladbara thumma la yunsaroona (Ⅰ)
- car ces hypocrites ne suivront pas leurs alliés, s’ils sont expulsés, pas plus qu’ils ne les assisteront, s’ils sont attaqués ; et même s’ils leur prêtaient secours, ils ne tarderaient pas à s’enfuir. Et c’est ainsi que leurs alliés ne recevront, en définitive, aucun secours. (Ⅱ)
- لئن أخرجوا لا يخرجون معهم ولئن قوتلوا لا ينصرونهم ولئن نصروهم ليولن الأدبار ثم لا ينصرون (Ⅲ)
- لَئِنْ أُخْرِجُوا لَا يَخْرُجُونَ مَعَهُمْ وَلَئِن قُوتِلُوا لَا يَنصُرُونَهُمْ وَلَئِن نَّصَرُوهُمْ لَيُوَلُّنَّ الْأَدْبَارَ ثُمَّ لَا يُنصَرُونَ (Ⅳ)
- لَئِن أُخرِجوا لا يَخرُجونَ مَعَهُم وَلَئِن قوتِلوا لا يَنصُرونَهُم وَلَئِن نَصَروهُم لَيُوَلُّنَّ الأَدبٰرَ ثُمَّ لا يُنصَرونَ (Ⅴ)
- Car, s’ils sont expulsés, ils ne les suivront pas ; s’ils sont attaqués, ils ne leur viendront pas en aide et, même s’ils les soutiennent, c’est pour leur fausser compagnie aussitôt. Ils ne seront point secourus. (Ⅵ)
- si on les expulse, eux ne partent pas ; si on les combat, ils ne les soutiennent pas. Du reste, s’ils les avaient soutenus, ils auraient tourné les talons, et de plus sans trouver eux-mêmes de soutien. (Ⅶ)
- Si [ces Détenteurs de l’Écriture] sont certes expulsés, [ces Hypocrites] ne marcheront pas avec eux. Si on les combat, ils ne les secourront pas ou, s’ils les secourent, ils leur tourneront [ensuite] le dos et ils ne seront point secourus. (Ⅷ)
59. 13  
Vous [les croyants] inspirez dans leurs cœurs plus de crainte qu[‘ils n’en ont de] DIEU. Parce qu’ils sont des hommes qui [à cause de leurs injustices] ne comprennent pas.
- Laantum ashaddu rahbatan fee sudoorihim mina Allahi thalika biannahum qawmun la yafqahoona (Ⅰ)
- En vérité, vous leur inspirez plus de peur que Dieu Lui-même, car ce sont des gens incapables de comprendre. (Ⅱ)
- لأنتم أشد رهبة في صدورهم من الله ذلك بأنهم قوم لا يفقهون (Ⅲ)
- لَأَنتُمْ أَشَدُّ رَهْبَةً فِي صُدُورِهِم مِّنَ اللَّهِ ۚ ذَٰلِكَ بِأَنَّهُمْ قَوْمٌ لَّا يَفْقَهُونَ (Ⅳ)
- لَأَنتُم أَشَدُّ رَهبَةً فى صُدورِهِم مِنَ اللَّهِ ۚ ذٰلِكَ بِأَنَّهُم قَومٌ لا يَفقَهونَ (Ⅴ)
- De fait, vous jetez en leur cœur une panique plus grande encore que celle d’Allah, car ce sont là des gens qui ne raisonnent pas. (Ⅵ)
- Vraiment, vous êtes en leur cœur plus terrifiants que Dieu. C’est que ce sont gens incapables de rien pénétrer (Ⅶ)
- Croyants !, vous jetez certes en leurs cœurs plus de terreur qu’Allah. [Ces Hypocrites] sont en effet des gens qui ne comprennent pas. (Ⅷ)
59. 14  
Ils ne combattront ensemble (hypocrites, impies, etc.) contre vous que [lorsqu’ils se trouvent] à l’intérieur de villes fortifiées ou derrière des murailles. Leur bravoure n’est grande que [lorsqu’ils s’affrontent] entre eux [mais ils sont faibles devant vous]. Tu les crois unis, mais leurs cœurs sont divisés et il en est ainsi parce qu’ils sont des hommes qui ne se servent pas de leur intelligence (à cause de leurs injustices, ils ont détruit leur intelligence saine et pure).
- La yuqatiloonakum jameeAAan illa fee quran muhassanatin aw min warai judurin basuhum baynahum shadeedun tahsabuhum jameeAAan waquloobuhum shatta thalika biannahum qawmun la yaAAqiloona (Ⅰ)
- Même tous rassemblés ils ne vous combattront qu’à l’abri de leurs places fortes ou derrière leurs murailles. Leur violence les uns à l’égard des autres est extrême. On les croirait unis alors que leurs cœurs sont divisés. Et il en est ainsi, parce que ce sont des gens incapables de raisonner. (Ⅱ)
- لا يقاتلونكم جميعا إلا في قرى محصنة أو من وراء جدر بأسهم بينهم شديد تحسبهم جميعا وقلوبهم شتى ذلك بأنهم قوم لا يعقلون (Ⅲ)
- لَا يُقَاتِلُونَكُمْ جَمِيعًا إِلَّا فِي قُرًى مُّحَصَّنَةٍ أَوْ مِن وَرَاءِ جُدُرٍ ۚ بَأْسُهُم بَيْنَهُمْ شَدِيدٌ ۚ تَحْسَبُهُمْ جَمِيعًا وَقُلُوبُهُمْ شَتَّىٰ ۚ ذَٰلِكَ بِأَنَّهُمْ قَوْمٌ لَّا يَعْقِلُونَ (Ⅳ)
- لا يُقٰتِلونَكُم جَميعًا إِلّا فى قُرًى مُحَصَّنَةٍ أَو مِن وَراءِ جُدُرٍ ۚ بَأسُهُم بَينَهُم شَديدٌ ۚ تَحسَبُهُم جَميعًا وَقُلوبُهُم شَتّىٰ ۚ ذٰلِكَ بِأَنَّهُم قَومٌ لا يَعقِلونَ (Ⅴ)
- Ils n’acceptent le combat qu’en se calfeutrant derrière les murs de leurs cités ou derrière de grandes fortifications. Leur bravoure est grande entre eux. Tu les crois unis, mais leurs cœurs sont divisés, car c’est là un peuple qui ne réfléchit pas. (Ⅵ)
- ils ne vous combattent collectivement que de l’intérieur de villes fortifiées ou de derrière des remparts. Leur virulence réciproque est formidable. On les prendrait pour une collectivité quand leurs cœurs sont multiplicité. C’est qu’ils sont gens incapables de raisonner. (Ⅶ)
- Ils ne vous combattront, unis, que [retranchés] dans des cités fortifiées ou derrière des murailles. Leur vaillance est grande, parmi eux. [Pourtant, ils sont faibles car] vous les croyez unis alors que leurs cœurs sont séparés. Ce sont en effet des gens qui ne raisonnent point. (Ⅷ)
59. 15  
Ils sont comme ceux qui, peu avant, goûtèrent les conséquences de leur conduite [malhonnête]. A eux un châtiment douloureux [à cause de leurs actions perverses].
- Kamathali allatheena min qablihim qareeban thaqoo wabala amrihim walahum AAathabun aleemun (Ⅰ)
- Ils sont semblables à leurs proches prédécesseurs qui eurent à éprouver les suites néfastes de leur comportement, et qui auront à subir un douloureux châtiment. (Ⅱ)
- كمثل الذين من قبلهم قريبا ذاقوا وبال أمرهم ولهم عذاب أليم (Ⅲ)
- كَمَثَلِ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ قَرِيبًا ۖ ذَاقُوا وَبَالَ أَمْرِهِمْ وَلَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ (Ⅳ)
- كَمَثَلِ الَّذينَ مِن قَبلِهِم قَريبًا ۖ ذاقوا وَبالَ أَمرِهِم وَلَهُم عَذابٌ أَليمٌ (Ⅴ)
- À l’instar de ceux qui les ont précédés de peu, ils goûteront un destin funeste, assorti d’un cruel châtiment. (Ⅵ)
- Telle la semblance de leurs devanciers proches, ils ont goûté les ravages de leur comportement, outre qu’ils subiront un douloureux châtiment (Ⅶ)
- Semblables à ceux qui, récemment avant eux, goûtèrent le châtiment [amené par] leur conduite, ils auront un tourment cruel. (Ⅷ)
59. 16  
Ils ressemblent au Satan quand il dit à l’homme : « Sois impie [c’est bien pour toi,...] » ! Et lorsque [l’homme] devient impie [injuste, criminel, etc.], il (Satan) dit : « Je te désavoue ! moi je crains DIEU, le Seigneur des mondes ! »
- Kamathali alshshaytani ith qala lilinsani okfur falamma kafara qala innee bareeon minka innee akhafu Allaha rabba alAAalameena (Ⅰ)
- Et ils sont à l’image de Satan qui incite l’homme à renier sa foi. Mais quand l’homme devient impie, Satan lui dit : « Je te désavoue ! Car moi, je crains Dieu, le Maître de l’Univers ! » (Ⅱ)
- كمثل الشيطان إذ قال للإنسان اكفر فلما كفر قال إني بريء منك إني أخاف الله رب العالمين (Ⅲ)
- كَمَثَلِ الشَّيْطَانِ إِذْ قَالَ لِلْإِنسَانِ اكْفُرْ فَلَمَّا كَفَرَ قَالَ إِنِّي بَرِيءٌ مِّنكَ إِنِّي أَخَافُ اللَّهَ رَبَّ الْعَالَمِينَ (Ⅳ)
- كَمَثَلِ الشَّيطٰنِ إِذ قالَ لِلإِنسٰنِ اكفُر فَلَمّا كَفَرَ قالَ إِنّى بَريءٌ مِنكَ إِنّى أَخافُ اللَّهَ رَبَّ العٰلَمينَ (Ⅴ)
- Semblables ainsi au démon qui dit à l’homme : Ne crois pas en Dieu. Et lorsque l’homme a perdu la foi en Dieu, celui-ci lui dit : Je ne suis point responsable de tes actes ! Quant à moi, je crains le Maître des mondes. (Ⅵ)
- telle la semblance de Satan quand il dit à l’homme : « Dénie ! », et quand celui-ci eut dénié, lui dit : « Innocent suis-je de toi : je redoute le Seigneur des univers » (Ⅶ)
- [Ils sont] semblables au Démon quand il dit à l’Homme : « Sois impie ! » [mais] qui, lorsque [l’Homme] est impie, lui dit : « Je suis irresponsable de tes actes, car je crains le Seigneur des Mondes ! » (Ⅷ)
59. 17  
Leur fin à tous deux (Satan, impie et hypocrite) est d’être dans le Feu, à perpétuité (résultat de leur actes corrupteurs). C’est la rétribution des injustes.
- Fakana AAaqibatahuma annahuma fee alnnari khalidayni feeha wathalika jazao alththalimeena (Ⅰ)
- Et ils auront tous deux pour destinée d’être voués au Feu éternel. Telle est la rétribution que méritent les injustes. (Ⅱ)
- فكان عاقبتهما أنهما في النار خالدين فيها وذلك جزاء الظالمين (Ⅲ)
- فَكَانَ عَاقِبَتَهُمَا أَنَّهُمَا فِي النَّارِ خَالِدَيْنِ فِيهَا ۚ وَذَٰلِكَ جَزَاءُ الظَّالِمِينَ (Ⅳ)
- فَكانَ عٰقِبَتَهُما أَنَّهُما فِى النّارِ خٰلِدَينِ فيها ۚ وَذٰلِكَ جَزٰؤُا۟ الظّٰلِمينَ (Ⅴ)
- À la fin, ils se retrouveront en enfer. Ils y séjourneront éternellement, car telle est la rétribution des injustes. (Ⅵ)
- et leur fin à tous deux fut d’être dans le Feu pour l’éternité — Digne rétribution des iniques. (Ⅶ)
- La fin [du Démon et de l’Homme] est le Feu où ils demeureront immortels. Voilà la « récompense » des Injustes. (Ⅷ)
59. 18  
Croyants, craignez [pieusement] DIEU. Que chaque âme considère ce qu’elle a avancé pour demain. Craignez [pieusement] DIEU, car DIEU connaît parfaitement ce que vous faites.
- Ya ayyuha allatheena amanoo ittaqoo Allaha waltanthur nafsun ma qaddamat lighadin waittaqoo Allaha inna Allaha khabeerun bima taAAmaloona (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu ! Que chacun de vous songe à ce qu’il a avancé pour assurer demain son salut ! Craignez Dieu ! Dieu est parfaitement Informé de ce que vous faites. (Ⅱ)
- يا أيها الذين آمنوا اتقوا الله ولتنظر نفس ما قدمت لغد واتقوا الله إن الله خبير بما تعملون (Ⅲ)
- يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ ۖ وَاتَّقُوا اللَّهَ ۚ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَلتَنظُر نَفسٌ ما قَدَّمَت لِغَدٍ ۖ وَاتَّقُوا اللَّهَ ۚ إِنَّ اللَّهَ خَبيرٌ بِما تَعمَلونَ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants, craignez Allah. Que chaque âme se préoccupe d’abord de ce qu’elle a acquis pour sa sauvegarde future. Craignez Allah, car Il est informé de ce que vous faites. (Ⅵ)
- O vous qui croyez, prémunissez-vous envers Dieu. Que l’âme contemple ce dont elle a fait l’avance pour demain. Prémunissez-vous envers Dieu. Dieu est Informé de vos agissements (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, soyez pieux envers Allah ! Que chaque âme considère ce qu’elle a avancé pour demain ! Soyez pieux envers Allah ! Allah est bien informé de ce que vous faites. (Ⅷ)
59. 19  
Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié DIEU, [par conséquent] Il les a fait s’oublier eux-mêmes ; ceux-là sont les pervers.
- Wala takoonoo kaallatheena nasoo Allaha faansahum anfusahum olaika humu alfasiqoona (Ⅰ)
- Ne faites pas comme ceux qui ont oublié Dieu et auxquels Dieu a fait perdre jusqu’au souvenir d’eux-mêmes ! Ceux-là sont des pervers ! (Ⅱ)
- ولا تكونوا كالذين نسوا الله فأنساهم أنفسهم أولئك هم الفاسقون (Ⅲ)
- وَلَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ نَسُوا اللَّهَ فَأَنسَاهُمْ أَنفُسَهُمْ ۚ أُولَٰئِكَ هُمُ الْفَاسِقُونَ (Ⅳ)
- وَلا تَكونوا كَالَّذينَ نَسُوا اللَّهَ فَأَنسىٰهُم أَنفُسَهُم ۚ أُولٰئِكَ هُمُ الفٰسِقونَ (Ⅴ)
- Et ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allah ! Ce faisant, Il les a conduits à s’oublier eux-mêmes. Ceux-là sont des pervers ! (Ⅵ)
- ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu ; Il les a fait s’oublier eux-mêmes : ce sont eux les scélérats (Ⅶ)
- Ne soyez point comme ceux qui, ayant oublié Allah, se sont fait oublier eux-mêmes par Lui ! Ceux-là sont les Pervers. (Ⅷ)
59. 20  
Les hôtes du Feu et les hôtes du Paradis ne sont pas égaux, les hôtes du Paradis seront heureux [et triomphants].
- La yastawee ashabu alnnari waashabu aljannati ashabu aljannati humu alfaizoona (Ⅰ)
- Les hôtes de l’Enfer ne sauraient être comparés aux hôtes du Paradis. Ce sont les hôtes du Paradis qui sont les vainqueurs. (Ⅱ)
- لا يستوي أصحاب النار وأصحاب الجنة أصحاب الجنة هم الفائزون (Ⅲ)
- لَا يَسْتَوِي أَصْحَابُ النَّارِ وَأَصْحَابُ الْجَنَّةِ ۚ أَصْحَابُ الْجَنَّةِ هُمُ الْفَائِزُونَ (Ⅳ)
- لا يَستَوى أَصحٰبُ النّارِ وَأَصحٰبُ الجَنَّةِ ۚ أَصحٰبُ الجَنَّةِ هُمُ الفائِزونَ (Ⅴ)
- Les hôtes en enfer ne peuvent égaler ceux qui sont au paradis, car les hôtes du paradis sont les vainqueurs. (Ⅵ)
- ils ne sont pas à égalité, les compagnons du Feu et ceux du Jardin. Les compagnons du Jardin sont, eux, les glorifiés. (Ⅶ)
- Les Hôtes du Feu et les Hôtes du Jardin ne sont pas égaux. Les Hôtes du Jardin sont les élus. (Ⅷ)
59. 21  
Si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, tu aurais vu celle-ci s’humilier et se fendre par crainte [respectueuse] de DIEU. Voilà des exemples que Nous proposons aux hommes afin qu’ils réfléchissent.
- Law anzalna hatha alqurana AAala jabalin laraaytahu khashiAAan mutasaddiAAan min khashyati Allahi watilka alamthalu nadribuha lilnnasi laAAallahum yatafakkaroona (Ⅰ)
- Même si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, on la verrait s’affaisser et se fendre par crainte du Seigneur. Ce sont là des exemples que Nous offrons aux hommes pour les amener à réfléchir. (Ⅱ)
- لو أنزلنا هذا القرآن على جبل لرأيته خاشعا متصدعا من خشية الله وتلك الأمثال نضربها للناس لعلهم يتفكرون (Ⅲ)
- لَوْ أَنزَلْنَا هَٰذَا الْقُرْآنَ عَلَىٰ جَبَلٍ لَّرَأَيْتَهُ خَاشِعًا مُّتَصَدِّعًا مِّنْ خَشْيَةِ اللَّهِ ۚ وَتِلْكَ الْأَمْثَالُ نَضْرِبُهَا لِلنَّاسِ لَعَلَّهُمْ يَتَفَكَّرُونَ (Ⅳ)
- لَو أَنزَلنا هٰذَا القُرءانَ عَلىٰ جَبَلٍ لَرَأَيتَهُ خٰشِعًا مُتَصَدِّعًا مِن خَشيَةِ اللَّهِ ۚ وَتِلكَ الأَمثٰلُ نَضرِبُها لِلنّاسِ لَعَلَّهُم يَتَفَكَّرونَ (Ⅴ)
- Si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, tu aurais vu cette montagne tout émue, s’effondrer en guise d’humilité devant Allah. Nous exposons ce type de paraboles afin que les hommes réfléchissent. (Ⅵ)
- Si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, on aurait vu celle-ci se fendre de la crainte de Dieu. De telles semblances Nous usons à l’intention des hommes, dans l’attente qu’ils réfléchissent. (Ⅶ)
- Si Nous avions fait descendre cette Prédication sur une montagne, tu aurais vu celle-ci, humble, voler en éclats du fait de la crainte d’Allah. Ces paraboles, Nous les proposons aux Hommes, [espérant que] peut-être ils réfléchiront. (Ⅷ)
59. 22  
Il est DIEU, nul n’est dieu que Lui, Il est Celui qui connaît ce qui est caché et ce qui est apparent. Il est le Tout-Miséricordieux [Bienfaiteur envers tout le monde], le Très-Miséricordieux [qui accorde aux croyants les biens particuliers].
- Huwa Allahu allathee la ilaha illa huwa AAalimu alghaybi waalshshahadati huwa alrrahmanu alrraheemu (Ⅰ)
- C’est Lui Dieu en dehors de qui il n’y a point de divinité ; Il est le Connaisseur du monde visible et du monde invisible ; Il est le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
- هو الله الذي لا إله إلا هو عالم الغيب والشهادة هو الرحمن الرحيم (Ⅲ)
- هُوَ اللَّهُ الَّذِي لَا إِلَٰهَ إِلَّا هُوَ ۖ عَالِمُ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ ۖ هُوَ الرَّحْمَٰنُ الرَّحِيمُ (Ⅳ)
- هُوَ اللَّهُ الَّذى لا إِلٰهَ إِلّا هُوَ ۖ عٰلِمُ الغَيبِ وَالشَّهٰدَةِ ۖ هُوَ الرَّحمٰنُ الرَّحيمُ (Ⅴ)
- Il est Allah. Il n’est d’autre Dieu que Lui. Il est le Maître du mystère et du témoignage. Il est le Clément, Il est le Miséricordieux. (Ⅵ)
- Il est Dieu, il n’est de dieu que Lui, Il est Celui qui connaît le mystère et la présence. Il est le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Il est Allah — nulle divinité excepté Lui —, qui connaît l’Inconnaissable et le Témoignage. Il est le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
59. 23  
Il est DIEU, nul n’est dieu que Lui. le Souverain, le Pur, le Salut (Source de Paix), le Garant [Rassurant], le Prédominant, le Puissant honoré, le Vainqueur [qui réforme], le Réconciliateur [Superbe, parfait]. Gloire à DIEU. [Il est au-dessus] de ce que [les idolâtres,...] Lui associent.
- Huwa Allahu allathee la ilaha illa huwa almaliku alquddoosu alssalamu almuminu almuhayminu alAAazeezu aljabbaru almutakabbiru subhana Allahi AAamma yushrikoona (Ⅰ)
- Il est Dieu en dehors de qui il n’y a point de divinité ; Il est le Souverain, le Saint, le Pacifique, le Protecteur, l’Arbitre Suprême, le Puissant, l’Irrésistible, le Superbe. Gloire à Dieu ! Il est bien au-dessus de tout ce qu’on peut Lui associer ! (Ⅱ)
- هو الله الذي لا إله إلا هو الملك القدوس السلام المؤمن المهيمن العزيز الجبار المتكبر سبحان الله عما يشركون (Ⅲ)
- هُوَ اللَّهُ الَّذِي لَا إِلَٰهَ إِلَّا هُوَ الْمَلِكُ الْقُدُّوسُ السَّلَامُ الْمُؤْمِنُ الْمُهَيْمِنُ الْعَزِيزُ الْجَبَّارُ الْمُتَكَبِّرُ ۚ سُبْحَانَ اللَّهِ عَمَّا يُشْرِكُونَ (Ⅳ)
- هُوَ اللَّهُ الَّذى لا إِلٰهَ إِلّا هُوَ المَلِكُ القُدّوسُ السَّلٰمُ المُؤمِنُ المُهَيمِنُ العَزيزُ الجَبّارُ المُتَكَبِّرُ ۚ سُبحٰنَ اللَّهِ عَمّا يُشرِكونَ (Ⅴ)
- Il est Allah. Il n’est d’autre Dieu que Lui. Il est le Roi, le Très-Saint, le Dispensateur de salut, l’Être de croyance, le Magnanime, le Puissant, l’Irrésistible. Que Sa transcendance soit exaltée aux dépens de ce qu’ils vénèrent en dehors de Lui ! (Ⅵ)
- Il est Dieu, il n’y a de dieu que Lui. Il est le Roi, le Très Saint, le Dispensateur de salut, l’Avérateur de la croyance, l’Englobant, le Dominateur, l’Irrésistible, le Magnanime. Soit exaltée Sa transcendance, bien loin de tout ce qu’ils Lui associent (Ⅶ)
- Il est Allah — nulle divinité excepté Lui —, le Roi, le Très Saint, le Salut (?), le Pacificateur (?), le Préservateur, le Puissant, le Violent, le Superbe. Combien Allah est plus glorieux que ce qu’ils [Lui] associent ! (Ⅷ)
59. 24  
Il est DIEU, le Créateur, le Novateur, le Formateur. Il a les plus beaux noms. [Tout] ce qui est dans les cieux (mondes célestes) et sur la terre (monde terrestre) [est un signe invitant à ce qu’on] Le glorifie et [indiquant qu’]Il est le Puissant honoré, le Sage.
- Huwa Allahu alkhaliqu albario almusawwiru lahu alasmao alhusna yusabbihu lahu ma fee alssamawati waalardi wahuwa alAAazeezu alhakeemu (Ⅰ)
- C’est Lui Dieu le Créateur, le Novateur, le Formateur. À Lui appartiennent les attributs les plus beaux. Tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre célèbre Sa gloire. Il est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅱ)
- هو الله الخالق البارئ المصور له الأسماء الحسنى يسبح له ما في السماوات والأرض وهو العزيز الحكيم (Ⅲ)
- هُوَ اللَّهُ الْخَالِقُ الْبَارِئُ الْمُصَوِّرُ ۖ لَهُ الْأَسْمَاءُ الْحُسْنَىٰ ۚ يُسَبِّحُ لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۖ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ (Ⅳ)
- هُوَ اللَّهُ الخٰلِقُ البارِئُ المُصَوِّرُ ۖ لَهُ الأَسماءُ الحُسنىٰ ۚ يُسَبِّحُ لَهُ ما فِى السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ ۖ وَهُوَ العَزيزُ الحَكيمُ (Ⅴ)
- Il est Allah, le Créateur, le Novateur, le Formateur. À Lui appartiennent les plus beaux noms. Ses louanges sont célébrées par tous ceux qui habitent au ciel et sur terre. Il est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅵ)
- Il est Dieu, le Créateur, le Suscitateur, le Formateur. A Lui les noms les plus beaux. Sa transcendance est exaltée par ce qui est aux cieux, ce qui est sur la terre. Il est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅶ)
- [Il est] Allah, le Créateur, le Novateur, le Formateur. A Lui les noms les plus beaux. Ce qui est dans les cieux et sur la terre Le glorifie. Il est le Puissant, le Sage. (Ⅷ)


Page: 1

59 







Home