Les troupeaux (al-an’am)
Onelittleangel > >  
(166 Verses | Page 2 / 4)
Version Arabe
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
Version ArabeAfficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅱ)Afficher | Cacher
(Ⅵ)Afficher | Cacher


6.50
قُل لَّا أَقُولُ لَكُمْ عِندِي خَزَائِنُ اللَّهِ وَلَا أَعْلَمُ الْغَيْبَ وَلَا أَقُولُ لَكُمْ إِنِّي مَلَكٌ ۖ إِنْ أَتَّبِعُ إِلَّا مَا يُوحَىٰ إِلَيَّ ۚ قُلْ هَلْ يَسْتَوِي الْأَعْمَىٰ وَالْبَصِيرُ ۚ أَفَلَا تَتَفَكَّرُونَ

Qul la aqoolu lakum AAindee khazainu Allahi wala aAAlamu alghayba wala aqoolu lakum innee malakun in attabiAAu illa ma yooha ilayya qul hal yastawee alaAAma waalbaseeru afala tatafakkaroona (⁎)

Dis-leur : « Je ne prétends pas posséder les trésors du Seigneur, ni connaître les mystères de l’Univers, pas plus que je ne prétends être un ange. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé. » Dis-leur encore : « L’aveugle serait-il jamais l’égal du clairvoyant ? N’y réfléchissez-vous donc point ? » (Ⅰ)

Dis : « Je ne vous dis pas que je dispose des trésors de DIEU. Je ne connais pas ce qui est suprasensible. Je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé ». Dis : « Est-ce que l’aveugle et l’homme qui voit sont pareils ? Ne réfléchissez-vous pas ? » (Ⅱ)

Dis : Je ne prétends pas disposer des trésors d’Allah, et je ne connais point l’insondable divin, pas plus que je ne suis un ange. Je ne fais que suivre la révélation qui m’a été faite. Pour autant, l’aveugle et le clairvoyant sont-ils dans une situation équivalente ? Mais ne réfléchissez-vous pas ? (Ⅵ)

6.51
وَأَنذِرْ بِهِ الَّذِينَ يَخَافُونَ أَن يُحْشَرُوا إِلَىٰ رَبِّهِمْ ۙ لَيْسَ لَهُم مِّن دُونِهِ وَلِيٌّ وَلَا شَفِيعٌ لَّعَلَّهُمْ يَتَّقُونَ

Waanthir bihi allatheena yakhafoona an yuhsharoo ila rabbihim laysa lahum min doonihi waliyyun wala shafeeAAun laAAallahum yattaqoona (⁎)

Sers-toi de ce Livre pour avertir ceux qui redoutent de comparaître devant leur Seigneur qu’ils n’auront en dehors de Lui ni protecteur ni intercesseur. Peut-être seront-ils amenés à Le craindre ! (Ⅰ)

Avertis (annonce) [par le Coran] ceux qui craignent [avec respect] d’être rassemblés [lors de la Résurrection] devant leur Seigneur, qu’autre que Lui (le Seigneur) ils n’auront ni protecteur ni intercesseur, afin qu’ils soient pieux. (Ⅱ)

Avertis du message ceux qui craignent d’être ramenés à la fin à leur Dieu. Ils ne disposent, en dehors de Lui, d’aucun protecteur ou intercesseur. Peut-être Le craindront-ils ! (Ⅵ)

6.52
وَلَا تَطْرُدِ الَّذِينَ يَدْعُونَ رَبَّهُم بِالْغَدَاةِ وَالْعَشِيِّ يُرِيدُونَ وَجْهَهُ ۖ مَا عَلَيْكَ مِنْ حِسَابِهِم مِّن شَيْءٍ وَمَا مِنْ حِسَابِكَ عَلَيْهِم مِّن شَيْءٍ فَتَطْرُدَهُمْ فَتَكُونَ مِنَ الظَّالِمِينَ

Wala tatrudi allatheena yadAAoona rabbahum bialghadati waalAAashiyyi yureedoona wajhahu ma AAalayka min hisabihim min shayin wama min hisabika AAalayhim min shayin fatatrudahum fatakoona mina alththalimeena (⁎)

Ne repousse pas ceux qui implorent leur Seigneur, matin et soir, dans le seul espoir de contempler Sa Face. Ils n’ont aucun compte à te rendre, pas plus que tu n’en as à leur rendre. Et les repousser constituerait alors une injustice flagrante de ta part ! (Ⅰ)

Ne repousse pas ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir et qui cherchent Sa face (Son agrément). Tu n’es pas chargé de leur demander de compte, pas plus qu’ils ne sont chargés de te demander de compte. Si tu les repoussais, tu serais alors au nombre des injustes. (Ⅱ)

N’expulse pas ceux qui, matin et soir, prient leur Seigneur, car ils sont à la recherche de Sa face. Il ne t’incombe pas de leur demander quelque compte que ce soit, et ils ne sont pas plus habilités à t’en demander non plus. Si tu les chassais, tu serais à coup sûr parmi les injustes. (Ⅵ)

6.53
وَكَذَٰلِكَ فَتَنَّا بَعْضَهُم بِبَعْضٍ لِّيَقُولُوا أَهَٰؤُلَاءِ مَنَّ اللَّهُ عَلَيْهِم مِّن بَيْنِنَا ۗ أَلَيْسَ اللَّهُ بِأَعْلَمَ بِالشَّاكِرِينَ

Wakathalika fatanna baAAdahum bibaAAdin liyaqooloo ahaolai manna Allahu AAalayhim min baynina alaysa Allahu biaAAlama bialshshakireena (⁎)

C’est ainsi que Nous mettons à l’épreuve les hommes les uns par les autres, afin qu’ils disent : « Sont-ce là ceux d’entre nous que Dieu a comblés de Ses faveurs ? » Mais n’est-Il pas le mieux Informé de ceux qui Lui sont véritablement reconnaissants ? (Ⅰ)

Nous les éprouvons ainsi les uns par les autres, si bien que [ceux-là] disent : « Sont-ce là les gens que DIEU a favorisés parmi nous ? » [Mais] DIEU ne connaît-Il pas mieux [que quiconque] ceux qui sont reconnaissants ? (Ⅱ)

C’est ainsi que Nous les dressâmes les uns contre les autres, de façon que les uns disent aux autres : Allah n’a-t-Il pas choisi ceux-ci pour mieux les combler ? Allah n’est-Il pas le plus savant à propos de ceux qui sont reconnaissants ? (Ⅵ)

6.54
وَإِذَا جَاءَكَ الَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِآيَاتِنَا فَقُلْ سَلَامٌ عَلَيْكُمْ ۖ كَتَبَ رَبُّكُمْ عَلَىٰ نَفْسِهِ الرَّحْمَةَ ۖ أَنَّهُ مَنْ عَمِلَ مِنكُمْ سُوءًا بِجَهَالَةٍ ثُمَّ تَابَ مِن بَعْدِهِ وَأَصْلَحَ فَأَنَّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

Waitha jaaka allatheena yuminoona biayatina faqul salamun AAalaykum kataba rabbukum AAala nafsihi alrrahmata annahu man AAamila minkum sooan bijahalatin thumma taba min baAAdihi waaslaha faannahu ghafoorun raheemun (⁎)

Lorsque viennent vers toi ceux qui croient en Nos versets, dis-leur : « Paix sur vous Soyez les bienvenus ! Dieu S’est prescrit à Lui-même d’être Miséricordieux. Ainsi, tous ceux qui d’entre vous commettent le mal par ignorance et qui ensuite s’en repentent et s’amendent, Dieu se montrera à leur égard Clément et Miséricordieux. » (Ⅰ)

Quand viennent à toi ceux qui croient en Nos versets (le Coran), dis[-leur] : « Salut (paix) sur vous. Votre Seigneur S’est prescrit d’être miséricordieux. Quiconque parmi vous commet une mauvaise action par ignorance et puis s’en repent et se corrige [il sera admis en la miséricorde de DIEU, car DIEU] pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux [vous accorde des biens] ». (Ⅱ)

Si ceux qui croient en Nos signes viennent te voir, dis-leur : Salut sur vous ! Votre Seigneur a prescrit pour Lui-même la miséricorde. Celui qui a commis un péché sans le vouloir, puis revient de son erreur et s’amende, Allah est Celui qui pardonne, Il est le Miséricordieux. (Ⅵ)

6.55
وَكَذَٰلِكَ نُفَصِّلُ الْآيَاتِ وَلِتَسْتَبِينَ سَبِيلُ الْمُجْرِمِينَ

Wakathalika nufassilu alayati walitastabeena sabeelu almujrimeena (⁎)

C’est ainsi que Nous exposons clairement Nos signes, afin que soit bien distinct le chemin des criminels ! (Ⅰ)

Ainsi exposons-Nous en détail [Nos] versets pour que [la vérité soit connue et] le chemin suivi par les criminels apparaisse clairement [et qu’il soit évité]. (Ⅱ)

C’est pour cette raison que Nous explicitons Nos signes afin que le mauvais chemin puisse apparaître clairement aux coupables. (Ⅵ)

6.56
قُلْ إِنِّي نُهِيتُ أَنْ أَعْبُدَ الَّذِينَ تَدْعُونَ مِن دُونِ اللَّهِ ۚ قُل لَّا أَتَّبِعُ أَهْوَاءَكُمْ ۙ قَدْ ضَلَلْتُ إِذًا وَمَا أَنَا مِنَ الْمُهْتَدِينَ

Qul innee nuheetu an aAAbuda allatheena tadAAoona min dooni Allahi qul la attabiAAu ahwaakum qad dalaltu ithan wama ana mina almuhtadeena (⁎)

Dis : « Il m’a été interdit d’adorer ceux que vous invoquez en dehors de Dieu. » Dis encore : « Je ne vous suivrai pas dans vos fantasmes, sinon je m’égarerais moi-même et ne compterais plus parmi ceux qui sont les bien-guidés. » (Ⅰ)

Dis [aux idolâtres,...] : « Il m’a été interdit d’adorer les dieux [idoles] que vous invoquez au lieu de DIEU ». Dis[-leur] : « Je ne suivrai pas vos passions [diaboliques] car alors je m’égarerais et ne ferais plus partie des bien guidés ». (Ⅱ)

Dis : On m’a recommandé fortement de ne pas adorer les dieux que vous adorez en dehors d’Allah. Dis : Je ne suivrai pas vos mauvais penchants, car alors je serais en perdition et je ne serais plus parmi les bien guidés. (Ⅵ)

6.57
قُلْ إِنِّي عَلَىٰ بَيِّنَةٍ مِّن رَّبِّي وَكَذَّبْتُم بِهِ ۚ مَا عِندِي مَا تَسْتَعْجِلُونَ بِهِ ۚ إِنِ الْحُكْمُ إِلَّا لِلَّهِ ۖ يَقُصُّ الْحَقَّ ۖ وَهُوَ خَيْرُ الْفَاصِلِينَ

Qul innee AAala bayyinatin min rabbee wakaththabtum bihi ma AAindee ma tastaAAjiloona bihi ini alhukmu illa lillahi yaqussu alhaqqa wahuwa khayru alfasileena (⁎)

Dis : « Je me fonde uniquement sur une preuve indubitable que je tiens de mon Seigneur que vous niez. Le châtiment que vous êtes si pressés de voir se produire ne dépend nullement de moi. Seul Dieu en décidera et fera connaître la Vérité, car Il est le Meilleur des juges. » (Ⅰ)

Dis[-leur] : « J’ai une preuve (le Coran venu) de mon Seigneur et vous dites que c’est un mensonge. Je ne dispose pas de ce [châtiment] que vous voulez avoir hâtivement. La sentence n’appartient qu’à DIEU. Il en décide selon la vérité [et la Sagesse], Il est le Meilleur des arbitres ». (Ⅱ)

Dis : Je suis convaincu de la preuve venue de mon Seigneur, mais vous l’avez traitée de mensonge. Je ne dispose pas de ce pour quoi vous marquez tant d’empressement. Le jugement est entre les mains d’Allah : Il est Celui qui édicte la Vérité, étant aussi le meilleur des juges. (Ⅵ)

6.58
قُل لَّوْ أَنَّ عِندِي مَا تَسْتَعْجِلُونَ بِهِ لَقُضِيَ الْأَمْرُ بَيْنِي وَبَيْنَكُمْ ۗ وَاللَّهُ أَعْلَمُ بِالظَّالِمِينَ

Qul law anna AAindee ma tastaAAjiloona bihi laqudiya alamru baynee wabaynakum waAllahu aAAlamu bialththalimeena (⁎)

Dis-leur : « Si ce que vous êtes pressés de voir se produire dépendait de moi, l’affaire aurait déjà été réglée entre vous et moi ! » Dieu connaît mieux que quiconque les vrais coupables, (Ⅰ)

Dis : « Si je disposais de ce (le châtiment) que vous voulez hâter, l’affaire serait décidée entre vous et moi ». DIEU connaît les injustes [et le temps requis de leur châtiment]. (Ⅱ)

Dis : Si j’avais ce pour quoi vous marquez tant d’empressement, la chose aurait été réglée entre vous et moi. Allah connaît mieux les injustes. (Ⅵ)

6.59
۞ وَعِندَهُ مَفَاتِحُ الْغَيْبِ لَا يَعْلَمُهَا إِلَّا هُوَ ۚ وَيَعْلَمُ مَا فِي الْبَرِّ وَالْبَحْرِ ۚ وَمَا تَسْقُطُ مِن وَرَقَةٍ إِلَّا يَعْلَمُهَا وَلَا حَبَّةٍ فِي ظُلُمَاتِ الْأَرْضِ وَلَا رَطْبٍ وَلَا يَابِسٍ إِلَّا فِي كِتَابٍ مُّبِينٍ

WaAAindahu mafatihu alghaybi la yaAAlamuha illa huwa wayaAAlamu ma fee albarri waalbahri wama tasqutu min waraqatin illa yaAAlamuha wala habbatin fee thulumati alardi wala ratbin wala yabisin illa fee kitabin mubeenin (⁎)

car Il détient les clefs du mystère qu’Il est Seul à connaître ; Il sait ce que recèlent le sein de la terre et le fond de la mer. Nulle feuille ne tombe sans qu’Il le sache, et il n’est point de grain dans les entrailles de la terre ni de brindille tendre ou sèche qui ne soient mentionnés dans un Livre explicite ! (Ⅰ)

[DIEU] a les trésors [ou, les clés] des réalités suprasensibles, Il est le Seul à les connaître. Il sait ce qui est sur terre et en mer. Pas une feuille ne tombe à Son insu. Pas une graine dans les ténèbres de la terre, ni rien d’humide ou de sec qui ne soient [inscrits] dans un Livre explicite (Science et Puissance de DIEU). (Ⅱ)

Il détient les clés de l’Inconnaissable divin et Lui seul les connaît. Il connaît aussi tout ce qui se trouve sur terre et dans la mer, et il n’est pas une seule feuille qui tombe d’un arbre sans qu’Il le sache. Il n’y a pas une graine dans les entrailles de la terre, ni quoi que ce soit de vert ou de sec, qui ne soit consigné dans un registre explicite. (Ⅵ)

6.60
وَهُوَ الَّذِي يَتَوَفَّاكُم بِاللَّيْلِ وَيَعْلَمُ مَا جَرَحْتُم بِالنَّهَارِ ثُمَّ يَبْعَثُكُمْ فِيهِ لِيُقْضَىٰ أَجَلٌ مُّسَمًّى ۖ ثُمَّ إِلَيْهِ مَرْجِعُكُمْ ثُمَّ يُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ

Wahuwa allathee yatawaffakum biallayli wayaAAlamu ma jarahtum bialnnahari thumma yabAAathukum feehi liyuqda ajalun musamman thumma ilayhi marjiAAukum thumma yunabbiokum bima kuntum taAAmaloona (⁎)

C’est Lui qui reprend vos âmes pendant la nuit, et qui connaît ce que vous avez acquis dans la journée. Il vous rappelle ensuite à la vie, afin que le temps qui vous est imparti soit accompli. Puis c’est à Lui que vous ferez retour, et Il vous mettra alors en face de tout ce que vous faisiez. (Ⅰ)

La nuit (durant votre sommeil) Il vous recueille (votre âme) et Il sait ce que vous avez accompli pendant le jour (durant votre veille), [au jour] Il vous ressuscite (éveille), pour qu’un terme fixé s’achève. Votre retour [définitif] est vers Lui et Il vous informera de ce que vous faisiez. (Ⅱ)

Il est Celui qui prend vos âmes de nuit et qui sait ce que vous avez fait le jour. Après quoi, Il vous fait renaître à nouveau afin que votre sort prédéterminé se réalise. Puis, c’est à Lui que vous reviendrez. Il vous informera ensuite de ce que vous faisiez auparavant. (Ⅵ)

6.61
وَهُوَ الْقَاهِرُ فَوْقَ عِبَادِهِ ۖ وَيُرْسِلُ عَلَيْكُمْ حَفَظَةً حَتَّىٰ إِذَا جَاءَ أَحَدَكُمُ الْمَوْتُ تَوَفَّتْهُ رُسُلُنَا وَهُمْ لَا يُفَرِّطُونَ

Wahuwa alqahiru fawqa AAibadihi wayursilu AAalaykum hafathatan hatta itha jaa ahadakumu almawtu tawaffathu rusuluna wahum la yufarritoona (⁎)

Il est le Maître absolu de Ses sujets. Il vous envoie des anges gardiens ; et quand l’heure de l’un de vous aura sonné, Nos émissaires viendront recueillir son âme, sans jamais manquer à leur tâche. (Ⅰ)

C’est Lui qui domine parfaitement Ses serviteurs (tous les hommes). Il envoie sur vous des gardiens. Quand enfin la mort vient à l’un de vous, Nos émissaires reçoivent [l’âme de] celui-ci (le mourant) et ils ne négligent rien. (Ⅱ)

Il est au-dessus de Ses serviteurs, l’Invincible. Il dépêche des anges gardiens, de sorte que si l’un d’entre vous vient à mourir, Nos émissaires sont là pour le rappeler à Lui. Ils ne montrent à cet égard aucune négligence. (Ⅵ)

6.62
ثُمَّ رُدُّوا إِلَى اللَّهِ مَوْلَاهُمُ الْحَقِّ ۚ أَلَا لَهُ الْحُكْمُ وَهُوَ أَسْرَعُ الْحَاسِبِينَ

Thumma ruddoo ila Allahi mawlahumu alhaqqi ala lahu alhukmu wahuwa asraAAu alhasibeena (⁎)

Puis les hommes seront ramenés à Dieu, leur véritable Maître de qui procède toute décision et qui est le plus Prompt des comptables. (Ⅰ)

Ensuite, ils (les hommes) sont ramenés vers DIEU, leur Protecteur [et Maître] véritable. A Lui appartient la sentence. Il est le plus Prompt à dresser le compte. (Ⅱ)

Ensuite, c’est à Allah qu’ils seront rendus, leur vrai Maître. N’est-ce pas à Lui que revient le jugement ? N’est-Il pas le plus prompt en matière de comptes ? (Ⅵ)

6.63
قُلْ مَن يُنَجِّيكُم مِّن ظُلُمَاتِ الْبَرِّ وَالْبَحْرِ تَدْعُونَهُ تَضَرُّعًا وَخُفْيَةً لَّئِنْ أَنجَانَا مِنْ هَٰذِهِ لَنَكُونَنَّ مِنَ الشَّاكِرِينَ

Qul man yunajjeekum min thulumati albarri waalbahri tadAAoonahu tadarruAAan wakhufyatan lain anjana min hathihi lanakoonanna mina alshshakireena (⁎)

Demande-leur : « Qui vous délivre des ténèbres de la terre et de la mer, lorsque vous L’implorez humblement et secrètement en disant : “S’Il nous délivre de ce péril, nous Lui serons à jamais reconnaissants” ? » (Ⅰ)

Dis : « Qui donc vous sauve des ténèbres de la terre et de la mer, de sorte que vous L’invoquez avec humilité et en secret [et vous dites] "Si de cela Tu nous sauves, nous serons du nombre de ceux qui sont reconnaissants" ? » (Ⅱ)

Dis : Qui vous sauve des ténèbres de la terre et de la mer, et qui invoquez-vous, humblement et en secret, en disant : S’Il nous sauve de ce péril, nous serons parmi les reconnaissants ? (Ⅵ)

6.64
قُلِ اللَّهُ يُنَجِّيكُم مِّنْهَا وَمِن كُلِّ كَرْبٍ ثُمَّ أَنتُمْ تُشْرِكُونَ

Quli Allahu yunajjeekum minha wamin kulli karbin thumma antum tushrikoona (⁎)

Réponds-leur : « C’est bien Dieu qui vous en préserve, ainsi que de tout autre danger. Mais cela ne vous empêche pas de Lui attribuer des associés. » (Ⅰ)

Dis[-leur] : « DIEU vous en sauve comme des autres angoisses, [pourtant, étant obstinés dans vos péchés et votre injustice] par la suite vous [Lui] donnez des associés ! » (Ⅱ)

Dis : Allah vous sauvera de là et de tout autre péril ; après quoi, vous Lui associerez d’autres dieux. (Ⅵ)

6.65
قُلْ هُوَ الْقَادِرُ عَلَىٰ أَن يَبْعَثَ عَلَيْكُمْ عَذَابًا مِّن فَوْقِكُمْ أَوْ مِن تَحْتِ أَرْجُلِكُمْ أَوْ يَلْبِسَكُمْ شِيَعًا وَيُذِيقَ بَعْضَكُم بَأْسَ بَعْضٍ ۗ انظُرْ كَيْفَ نُصَرِّفُ الْآيَاتِ لَعَلَّهُمْ يَفْقَهُونَ

Qul huwa alqadiru AAala an yabAAatha AAalaykum AAathaban min fawqikum aw min tahti arjulikum aw yalbisakum shiyaAAan wayutheeqa baAAdakum basa baAAdin onthur kayfa nusarrifu alayati laAAallahum yafqahoona (⁎)

Dis-leur : « Dieu a le pouvoir de susciter contre vous un cataclysme descendant du ciel ou surgissant de la terre, ou de vous diviser en sectes rivales et de faire goûter aux uns la brutalité des autres. » Regarde comment Nous varions Nos enseignements, afin de les amener à comprendre. (Ⅰ)

Dis : « Il peut susciter contre vous [à cause de vos péchés] un châtiment venant d’en haut (du ciel) ou de dessous vos pieds (de la terre), ou vous brouiller entre vous, ou vous faire [affronter, et faire] goûter aux uns la violence des autres ». Vois les versets que Nous exposons [clairement] afin qu’ils comprennent. (Ⅱ)

Dis : Il est Celui qui peut vous envoyer un grand tourment qui vous vient du dessus ou sous vos pieds, ou encore vous opposer en sectes les unes contre les autres, avant de vous faire goûter une mutuelle tristesse. Observe comment Nous organisons Nos signes, peut-être sauront-ils les comprendre. (Ⅵ)

6.66
وَكَذَّبَ بِهِ قَوْمُكَ وَهُوَ الْحَقُّ ۚ قُل لَّسْتُ عَلَيْكُم بِوَكِيلٍ

Wakaththaba bihi qawmuka wahuwa alhaqqu qul lastu AAalaykum biwakeelin (⁎)

Ton peuple qualifie le Coran d’invention, alors qu’il est la stricte Vérité. Dis : « Je ne suis nullement votre garant. » (Ⅰ)

[Le groupe des impies et des injustes de] ton peuple (le groupe des impies du monde) a nié [les versets], alors que [le Coran] est la vérité. Dis[-leur] : « Je ne suis pas votre répondant ». (Ⅱ)

Mais ton peuple a traité de mensonge un tel message, bien que ce soit la Vérité. Dis : Je ne suis pas votre garant ! (Ⅵ)

6.67
لِّكُلِّ نَبَإٍ مُّسْتَقَرٌّ ۚ وَسَوْفَ تَعْلَمُونَ

Likulli nabain mustaqarrun wasawfa taAAlamoona (⁎)

Toute annonce arrive en son temps et en son lieu. Et vous le saurez bientôt. (Ⅰ)

A chaque nouvelle [ou promesse] son lieu [et son temps], et bientôt vous saurez. (Ⅱ)

À toute annonce un endroit où elle s’inscrit, et vous le saurez bientôt. (Ⅵ)

6.68
وَإِذَا رَأَيْتَ الَّذِينَ يَخُوضُونَ فِي آيَاتِنَا فَأَعْرِضْ عَنْهُمْ حَتَّىٰ يَخُوضُوا فِي حَدِيثٍ غَيْرِهِ ۚ وَإِمَّا يُنسِيَنَّكَ الشَّيْطَانُ فَلَا تَقْعُدْ بَعْدَ الذِّكْرَىٰ مَعَ الْقَوْمِ الظَّالِمِينَ

Waitha raayta allatheena yakhoodoona fee ayatina faaAArid AAanhum hatta yakhoodoo fee hadeethin ghayrihi waimma yunsiyannaka alshshaytanu fala taqAAud baAAda alththikra maAAa alqawmi alththalimeena (⁎)

Lorsque tu vois ceux qui dénigrent Nos versets, évite de te mêler à eux, à moins qu’ils ne changent de sujet. Et si Satan te fait oublier cette prescription, hâte-toi, dès que tu t’en souviendras, de t’éloigner de ce groupe d’iniquité ! (Ⅰ)

Quand tu vois ceux qui raillent Nos versets, éloigne-toi d’eux jusqu’à ce qu’ils abordent un autre sujet. Et si le Diable te [le] fait oublier, dès que tu te rappelles, ne t’assieds pas avec [ces] hommes injustes, (Ⅱ)

Et quand tu verras ceux qui soliloquent au sujet de Nos signes, éloigne-toi d’eux jusqu’à ce que leurs diatribes changent de sujet. Si Satan te fait l’oublier, alors, dès que tu t’en souviens, ne reste pas avec le peuple des injustes. (Ⅵ)

6.69
وَمَا عَلَى الَّذِينَ يَتَّقُونَ مِنْ حِسَابِهِم مِّن شَيْءٍ وَلَٰكِن ذِكْرَىٰ لَعَلَّهُمْ يَتَّقُونَ

Wama AAala allatheena yattaqoona min hisabihim min shayin walakin thikra laAAallahum yattaqoona (⁎)

Certes, ceux qui craignent Dieu ne sont nullement responsables des agissements de ces impies. Tout au plus devraient-ils leur faire entendre le rappel du Seigneur, afin de les amener peut-être à Le craindre. (Ⅰ)

leur compte n’incombe en rien à ceux qui sont pieux, mais [ceux qui sont pieux doivent] à titre de rappel [les avertir], peut-être qu’ils craignent [respectueusement DIEU]. (Ⅱ)

Ce n’est pas à ceux qui craignent Dieu de leur demander des comptes en aucune manière, mais seulement de le leur rappeler. Peut-être craindront-ils [Allah] ! (Ⅵ)

6.70
وَذَرِ الَّذِينَ اتَّخَذُوا دِينَهُمْ لَعِبًا وَلَهْوًا وَغَرَّتْهُمُ الْحَيَاةُ الدُّنْيَا ۚ وَذَكِّرْ بِهِ أَن تُبْسَلَ نَفْسٌ بِمَا كَسَبَتْ لَيْسَ لَهَا مِن دُونِ اللَّهِ وَلِيٌّ وَلَا شَفِيعٌ وَإِن تَعْدِلْ كُلَّ عَدْلٍ لَّا يُؤْخَذْ مِنْهَا ۗ أُولَٰئِكَ الَّذِينَ أُبْسِلُوا بِمَا كَسَبُوا ۖ لَهُمْ شَرَابٌ مِّنْ حَمِيمٍ وَعَذَابٌ أَلِيمٌ بِمَا كَانُوا يَكْفُرُونَ

Wathari allatheena ittakhathoo deenahum laAAiban walahwan wagharrathumu alhayatu alddunya wathakkir bihi an tubsala nafsun bima kasabat laysa laha min dooni Allahi waliyyun wala shafeeAAun wain taAAdil kulla AAadlin la yukhath minha olaika allatheena obsiloo bima kasaboo lahum sharabun min hameemin waAAathabun aleemun bima kanoo yakfuroona (⁎)

Éloigne-toi de ceux qui font de leur religion un jeu et un amusement, et que la vie de ce monde a subjugués totalement ! Exhorte par ce Coran afin qu’aucune âme ne soit entraînée à sa perte par les fautes qu’elle aura commises, sans qu’elle puisse trouver, en dehors de Dieu, ni allié ni intercesseur. Et quelles que soient les compensations qu’elle offrirait, elles ne seront pas acceptées d’elle. Voilà ceux que leurs péchés auront perdus, qui auront pour breuvage de l’eau bouillante et qui subiront un châtiment douloureux, pour prix de leur négation. (Ⅰ)

Laisse ceux qui [délibérément] prennent leur religion pour un jeu et un amusement et qui sont leurrés par [les séductions de] la vie d’ici-bas. Rappelle[-leur] par ceci (par le Coran), qu’ils n’aillent pas à leur perte par leurs [mauvais] actes. [Rappelle] qu’en dehors de DIEU, il n’y aura pour eux ni protecteur ni intercesseur [intrinsèques]. Toute compensation qu’ils offriraient [pour annuler leurs péchés] ne sera pas acceptée. Ceux qui seront piégés du fait de leurs actes [vicieux obstinés], auront une boisson bouillante [surchauffée] et un dur châtiment à cause d’avoir nié [et rejeté les enseignements célestes]. (Ⅱ)

Laisse ceux qui tiennent leur religion pour un divertissement, une forme de distraction, et que la vie immédiate a séduits particulièrement. Avertis-les ce faisant, du risque de voir leur âme dériver vers le mal. Il n’y a pour elle, en dehors d’Allah, aucune protection ni intercession. Et quand bien même elle chercherait une compensation, il n’en sera point tenu compte au jour du jugement, ceux qui auront mal agi recevront une boisson brûlante et un tourment exécrable pour prix de leur incrédulité. (Ⅵ)

6.71
قُلْ أَنَدْعُو مِن دُونِ اللَّهِ مَا لَا يَنفَعُنَا وَلَا يَضُرُّنَا وَنُرَدُّ عَلَىٰ أَعْقَابِنَا بَعْدَ إِذْ هَدَانَا اللَّهُ كَالَّذِي اسْتَهْوَتْهُ الشَّيَاطِينُ فِي الْأَرْضِ حَيْرَانَ لَهُ أَصْحَابٌ يَدْعُونَهُ إِلَى الْهُدَى ائْتِنَا ۗ قُلْ إِنَّ هُدَى اللَّهِ هُوَ الْهُدَىٰ ۖ وَأُمِرْنَا لِنُسْلِمَ لِرَبِّ الْعَالَمِينَ

Qul anadAAoo min dooni Allahi ma la yanfaAAuna wala yadurruna wanuraddu AAala aAAqabina baAAda ith hadana Allahu kaallathee istahwathu alshshayateenu fee alardi hayrana lahu ashabun yadAAoonahu ila alhuda itina qul inna huda Allahi huwa alhuda waomirna linuslima lirabbi alAAalameena (⁎)

Dis-leur : « Invoquerons-nous, en dehors de Dieu, ceux qui ne peuvent ni nous être utiles ni nous nuire ? Reviendrons-nous sur nos pas, après que Dieu nous a déjà montré Sa Voie, pareils à cet homme rendu fou par les démons et qui erre perplexe, sur la Terre, pendant que ses compagnons l’appellent à les rejoindre : “Viens vers nous !”, cherchant ainsi à le remettre sur la bonne voie ? » Dis : « La voie la meilleure est Celle du Seigneur ! Et nous avons reçu ordre de nous soumettre au Maître de l’Univers, (Ⅰ)

Dis : « Invoquerons-nous à la place de DIEU ce qui [intrinsèquement] ne [saurait] nous servir (récompenser), ni nous nuire (corriger essentiellement) ? Reviendrons-nous sur nos pas après que DIEU nous a guidés ? [nous serons alors] pareils à celui que les démons ont séduit, perplexe sur la terre, les compagnons l’appellent vers le droit chemin [lui disant :] "Viens avec nous" ». Dis : « La guidance de DIEU, c’est elle [seule] qui est la [vraie et la bonne] guidance ; il nous a été ordonné de nous soumettre au Seigneur des mondes ». (Ⅱ)

Dis : Allons-nous invoquer en dehors d’Allah ce qui ne nous apporte aucun bien, ni aucun mal non plus ? Reviendrons-nous sur nos pas après qu’Allah nous aura bien orientés, à l’instar de celui qui a été séduit par les démons et qui erre perplexe sur terre, alors même que ses compagnons lui criaient : Viens par là ! Dis : La voie d’Allah est la vraie direction. Il nous a été ordonné de nous soumettre au Seigneur des mondes. (Ⅵ)

6.72
وَأَنْ أَقِيمُوا الصَّلَاةَ وَاتَّقُوهُ ۚ وَهُوَ الَّذِي إِلَيْهِ تُحْشَرُونَ

Waan aqeemoo alssalata waittaqoohu wahuwa allathee ilayhi tuhsharoona (⁎)

d’accomplir la salât et de craindre le Seigneur, car c’est vers Lui que vous ferez tous retour. » (Ⅰ)

[Et il nous est ordonné :] « Accomplissez la Prière et craignez- [DIEU, pieusement], [car] c’est devant Lui que vous serez rassemblés [et jugés] ». (Ⅱ)

Priez donc et craignez-Le, car c’est vers Lui que vous serez rassemblés. (Ⅵ)

6.73
وَهُوَ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ بِالْحَقِّ ۖ وَيَوْمَ يَقُولُ كُن فَيَكُونُ ۚ قَوْلُهُ الْحَقُّ ۚ وَلَهُ الْمُلْكُ يَوْمَ يُنفَخُ فِي الصُّورِ ۚ عَالِمُ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ ۚ وَهُوَ الْحَكِيمُ الْخَبِيرُ

Wahuwa allathee khalaqa alssamawati waalarda bialhaqqi wayawma yaqoolu kun fayakoonu qawluhu alhaqqu walahu almulku yawma yunfakhu fee alssoori AAalimu alghaybi waalshshahadati wahuwa alhakeemu alkhabeeru (⁎)

C’est Lui qui, en toute vérité, a créé les Cieux et la Terre. Et le jour où Il dira : « Que cela soit ! » Son ordre sera exécuté sur-le-champ, car Sa Parole est Vérité, et il n’y aura plus de royaume que le Sien lorsque retentira la Trompette du Jugement dernier. Il connaît ce qui est caché et ce qui est visible ; Il est le Sage et le Bien-Informé. (Ⅰ)

C’est Lui qui a créé les cieux et la terre dans la vérité (pour le bien-être de l’homme). Le Jour où Il dit : "Sois !" C’est. Sa parole est vérité ; le Jour où il sera soufflé dans la Trompe [pour la Résurrection,] la royauté [absolue] appartient à Lui ; Il sait ce qui est caché et ce qui est apparent. Il est le Sage [et] Il connaît tout. (Ⅱ)

Il est Celui qui a créé les cieux et la terre en toute Vérité. Et le jour où Il dira : Sois !, la chose adviendra aussitôt. Sa parole est Vérité. À Lui appartient la royauté, et le jour où Il soufflera dans le cor, dès lors qu’Il est au fait de l’inconnaissable et du manifeste, Il est le Sage, le plus informé. (Ⅵ)

6.74
۞ وَإِذْ قَالَ إِبْرَاهِيمُ لِأَبِيهِ آزَرَ أَتَتَّخِذُ أَصْنَامًا آلِهَةً ۖ إِنِّي أَرَاكَ وَقَوْمَكَ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ

Waith qala ibraheemu liabeehi azara atattakhithu asnaman alihatan innee araka waqawmaka fee dalalin mubeenin (⁎)

Rappelle-leur le moment où Abraham dit à son père Âzar : « Pourquoi prends-tu des idoles pour divinités ? À mon avis, vous êtes tous, toi et ton peuple, dans un égarement manifeste ! » (Ⅰ)

[Rappelle à tout le monde] lorsqu’Abraham dit à son père (son oncle) Azar : « Prends-tu des idoles pour dieux ? Je te vois, toi et ton peuple dans un égarement flagrant ». (Ⅱ)

Et lorsque Abraham dit à son père Azar : Prends-tu des idoles pour dieux ? Je vois que tu es dans une grande erreur, toi et ton peuple. (Ⅵ)

6.75
وَكَذَٰلِكَ نُرِي إِبْرَاهِيمَ مَلَكُوتَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَلِيَكُونَ مِنَ الْمُوقِنِينَ

Wakathalika nuree ibraheema malakoota alssamawati waalardi waliyakoona mina almooqineena (⁎)

Et pour raffermir Abraham dans sa croyance, Nous étendîmes devant lui le Royaume des Cieux et de la Terre. (Ⅰ)

Ainsi Nous avons fait voir à Abraham le royaume des cieux et de la terre pour qu’il fût du nombre de ceux qui ont la certitude. (Ⅱ)

Nous faisons voir à Abraham le Domaine des cieux et de la terre de façon à affermir sa foi. (Ⅵ)

6.76
فَلَمَّا جَنَّ عَلَيْهِ اللَّيْلُ رَأَىٰ كَوْكَبًا ۖ قَالَ هَٰذَا رَبِّي ۖ فَلَمَّا أَفَلَ قَالَ لَا أُحِبُّ الْآفِلِينَ

Falamma janna AAalayhi allaylu raa kawkaban qala hatha rabbee falamma afala qala la ohibbu alafileena (⁎)

C’est ainsi que, voyant briller un astre à la tombée de la nuit, il s’empressa de dire : « C’est là mon Seigneur ! » Mais lorsque l’astre eut disparu, il déclara : « Je n’aime pas ceux qui disparaissent. » (Ⅰ)

Quand la nuit se déploya sur lui, il vit un astre et dit : « Voici mon seigneur ! » Et quand [l’astre] s’abaissa, il dit : « Je n’aime pas ceux qui s’abaissent ». (Ⅱ)

Et lorsque la nuit l’enveloppa entièrement, Abraham vit un astre. Il dit : C’est là mon Dieu ! Mais lorsque l’astre disparut, il s’exclama : Je ne peux aimer les choses qui disparaissent. (Ⅵ)

6.77
فَلَمَّا رَأَى الْقَمَرَ بَازِغًا قَالَ هَٰذَا رَبِّي ۖ فَلَمَّا أَفَلَ قَالَ لَئِن لَّمْ يَهْدِنِي رَبِّي لَأَكُونَنَّ مِنَ الْقَوْمِ الضَّالِّينَ

Falamma raa alqamara bazighan qala hatha rabbee falamma afala qala lain lam yahdinee rabbee laakoonanna mina alqawmi alddalleena (⁎)

Puis, voyant poindre la Lune, il s’écria : « C’est cela mon Dieu ! » Mais quand la Lune disparut à son tour, il déclara : « Si mon Seigneur ne m’indique pas la voie à suivre, je serai du nombre des égarés. » (Ⅰ)

Quand il vit la lune se lever, il dit : « Voici mon seigneur ! » Et lorsqu’elle s’abaissa, il dit : « Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai du nombre des hommes égarés ». (Ⅱ)

Lorsqu’il vit la lune poindre, il dit : C’est là mon Dieu ! Mais lorsqu’elle disparut, il s’exclama : Si mon Dieu ne me guide pas, je serai sûrement parmi les perdants. (Ⅵ)

6.78
فَلَمَّا رَأَى الشَّمْسَ بَازِغَةً قَالَ هَٰذَا رَبِّي هَٰذَا أَكْبَرُ ۖ فَلَمَّا أَفَلَتْ قَالَ يَا قَوْمِ إِنِّي بَرِيءٌ مِّمَّا تُشْرِكُونَ

Falamma raa alshshamsa bazighatan qala hatha rabbee hatha akbaru falamma afalat qala ya qawmi innee bareeon mimma tushrikoona (⁎)

Puis vint à se lever le Soleil, alors Abraham s’exclama : « Voilà mon Dieu ! Voilà le plus grand ! » Mais lorsque le Soleil eut disparu à son tour, Abraham s’écria : « Ô mon peuple ! Je désavoue tout ce que vous associez à Dieu. (Ⅰ)

Quand il vit le soleil se levant [au firmament], il dit : « Voici mon seigneur, celui-ci est plus grand ! » Quand [le soleil] s’abaissa, il dit : « Ô peuple ! je réprouve tout ce que vous associez [à DIEU] ». (Ⅱ)

Lorsqu’il vit le soleil s’illuminer, il dit : C’est là mon Dieu, car c’est bien plus grand. Mais lorsque le soleil disparut, il s’exclama : Ô mon peuple, sachez que je suis indemne et pur [quant aux dieux] que vous associez à Dieu. (Ⅵ)

6.79
إِنِّي وَجَّهْتُ وَجْهِيَ لِلَّذِي فَطَرَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ حَنِيفًا ۖ وَمَا أَنَا مِنَ الْمُشْرِكِينَ

Innee wajjahtu wajhiya lillathee fatara alssamawati waalarda haneefan wama ana mina almushrikeena (⁎)

En monothéiste sincère, je tourne ma face vers Celui qui a créé les Cieux et la Terre, et je ne suis point du nombre des associateurs. » (Ⅰ)

J’ai orienté ma face (mon cœur), en pur [adorateur de DIEU Unique], vers Celui qui a créé les cieux et la terre ; je ne suis pas de ceux qui [Lui] donnent des associés. (Ⅱ)

Je tourne mon visage en parfait croyant vers Celui qui créa les cieux et la terre. Je ne suis pas de ceux qui Lui associent d’autres dieux. (Ⅵ)

6.80
وَحَاجَّهُ قَوْمُهُ ۚ قَالَ أَتُحَاجُّونِّي فِي اللَّهِ وَقَدْ هَدَانِ ۚ وَلَا أَخَافُ مَا تُشْرِكُونَ بِهِ إِلَّا أَن يَشَاءَ رَبِّي شَيْئًا ۗ وَسِعَ رَبِّي كُلَّ شَيْءٍ عِلْمًا ۗ أَفَلَا تَتَذَكَّرُونَ

Wahajjahu qawmuhu qala atuhajjoonnee fee Allahi waqad hadani wala akhafu ma tushrikoona bihi illa an yashaa rabbee shayan wasiAAa rabbee kulla shayin AAilman afala tatathakkaroona (⁎)

Et s’adressant à son peuple qui engagea une polémique avec lui, Abraham dit : « M’opposerez-vous au sujet de Dieu vos arguties, alors que c’est Lui qui m’a fait découvrir la Vérité ? Je ne redoute nullement vos fausses divinités, à moins que Dieu ne veuille m’éprouver, car Sa science embrasse toute chose. N’y avez-vous pas réfléchi ? (Ⅰ)

[Le groupe des injustes de] son peuple engagea une dispute avec lui. [Abraham] dit : « Disputez-vous avec moi au sujet de DIEU, alors qu’Il m’a guidé ? Je n’ai pas peur des associés que vous Lui donnez, [rien ne peut se faire] sauf ce que veut mon Seigneur. Mon Seigneur embrasse tout de Sa science. Ne réfléchissez-vous pas ? (Ⅱ)

Son peuple commença à discuter avec lui. Abraham dit : Allez-vous polémiquer avec moi à propos de Dieu, alors qu’Il m’a bien guidé ? Je ne crains pas ce que vous Lui associez, à moins que mon Dieu ne désire quelque chose, mon Dieu est vaste en Sa science. Ne réfléchissez-vous donc pas ? (Ⅵ)

6.81
وَكَيْفَ أَخَافُ مَا أَشْرَكْتُمْ وَلَا تَخَافُونَ أَنَّكُمْ أَشْرَكْتُم بِاللَّهِ مَا لَمْ يُنَزِّلْ بِهِ عَلَيْكُمْ سُلْطَانًا ۚ فَأَيُّ الْفَرِيقَيْنِ أَحَقُّ بِالْأَمْنِ ۖ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ

Wakayfa akhafu ma ashraktum wala takhafoona annakum ashraktum biAllahi ma lam yunazzil bihi AAalaykum sultanan faayyu alfareeqayni ahaqqu bialamni in kuntum taAAlamoona (⁎)

Comment craindrais-je vos fausses divinités, quand vous-mêmes ne craignez pas de donner à Dieu des associés sans qu’aucune preuve de leur existence ne vous ait jamais été révélée ? Lequel donc des deux partis a le plus droit à la sécurité ? Dites-le, si vous le savez ! » (Ⅰ)

Comment donc aurais-je peur des dieux que vous [Lui] associez quand vous n’avez pas peur d’avoir associé à DIEU [des dieux et des idoles] pour lesquels Il ne vous a fait descendre aucune preuve ? Quel est des deux partis [idolâtre ou adorateur de DIEU] celui qui est le plus en droit d’être en sécurité ? [Répondez-moi] si vous [le] savez ». (Ⅱ)

Dois-je craindre ce que vous associez à Dieu, alors que vous ne craignez pas d’associer à Dieu ce qu’Il n’a pas descendu sur vous avec quelque souveraineté ? Lequel des deux groupes a plus droit à la sécurité ? Si au moins vous le saviez ! (Ⅵ)

6.82
الَّذِينَ آمَنُوا وَلَمْ يَلْبِسُوا إِيمَانَهُم بِظُلْمٍ أُولَٰئِكَ لَهُمُ الْأَمْنُ وَهُم مُّهْتَدُونَ

Allatheena amanoo walam yalbisoo eemanahum bithulmin olaika lahumu alamnu wahum muhtadoona (⁎)

Ceux qui croient et qui n’entachent point leur foi par quelque iniquité, ceux-là seuls sont en sécurité ; ceux-là seuls sont les bien-guidés. (Ⅰ)

Ceux qui croient [en DIEU] et n’affublent pas d’injustice leur croyance, ceux-là ont la sécurité et sont dans la bonne voie. (Ⅱ)

Ceux qui croient et qui ne travestissent pas leur foi d’injustice auront la sécurité et seront bien guidés. (Ⅵ)

6.83
وَتِلْكَ حُجَّتُنَا آتَيْنَاهَا إِبْرَاهِيمَ عَلَىٰ قَوْمِهِ ۚ نَرْفَعُ دَرَجَاتٍ مَّن نَّشَاءُ ۗ إِنَّ رَبَّكَ حَكِيمٌ عَلِيمٌ

Watilka hujjatuna ataynaha ibraheema AAala qawmihi narfaAAu darajatin man nashao inna rabbaka hakeemun AAaleemun (⁎)

Tel est l’argument décisif que Nous avons fourni à Abraham contre son peuple. C’est ainsi que Nous élevons le rang de qui Nous voulons, car ton Seigneur est Sage et Omniscient. (Ⅰ)

Tel est Notre argument, dont Nous munîmes Abraham contre son peuple. Nous élevons en degré qui Nous voulons. Ton Seigneur est Sage [et] Omniscient. (Ⅱ)

Tel est l’argument que Nous avons inspiré à Abraham contre son peuple. Nous élevons d’un degré qui Nous voulons, car ton Seigneur est plus sage et plus savant. (Ⅵ)

6.84
وَوَهَبْنَا لَهُ إِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ ۚ كُلًّا هَدَيْنَا ۚ وَنُوحًا هَدَيْنَا مِن قَبْلُ ۖ وَمِن ذُرِّيَّتِهِ دَاوُودَ وَسُلَيْمَانَ وَأَيُّوبَ وَيُوسُفَ وَمُوسَىٰ وَهَارُونَ ۚ وَكَذَٰلِكَ نَجْزِي الْمُحْسِنِينَ

Wawahabna lahu ishaqa wayaAAqooba kullan hadayna wanoohan hadayna min qablu wamin thurriyyatihi dawooda wasulaymana waayyooba wayoosufa wamoosa waharoona wakathalika najzee almuhsineena (⁎)

Et Nous lui donnâmes pour enfants Isaac et Jacob, que Nous avons dirigés dans la bonne voie, comme Nous l’avions fait pour Noé auparavant. Et Nous lui donnâmes aussi, comme descendants, David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron. C’est ainsi que Nous récompensons les hommes de bien. (Ⅰ)

Nous lui avons accordé Isaac et Jacob, Nous les avons guidés tous. Nous avions antérieurement guidé Noé et, parmi sa descendance, David, Salomon, Job, Joseph, Moïse, Aaron. Ainsi récompensons-Nous ceux qui pratiquent le bien (s’étant perfectionnés, leur vie est pleine de bonté et d’utilité à la société humaine et pour la cause de DIEU). (Ⅱ)

Nous lui avons donné Isaac et Jacob, tous deux bien guidés, et Noé, que Nous avons préalablement guidé, ainsi que sa descendance, David, Salomon, Job, Joseph, Moïse, Aaron. Voici comment Nous gratifions ceux qui font le bien. (Ⅵ)

6.85
وَزَكَرِيَّا وَيَحْيَىٰ وَعِيسَىٰ وَإِلْيَاسَ ۖ كُلٌّ مِّنَ الصَّالِحِينَ

Wazakariyya wayahya waAAeesa wailyasa kullun mina alssaliheena (⁎)

Il en fut de même de Zacharie, de Jean Baptiste, de Jésus et d’Élie, qui étaient tous des hommes vertueux ; (Ⅰ)

Et [de même] Zacharie, Jean, Jésus et Elie, tous furent des vertueux (dévoués à DIEU). (Ⅱ)

Ainsi que Zacharie, Jean, Jésus, Élie, autant de prophètes qui furent des saints. (Ⅵ)

6.86
وَإِسْمَاعِيلَ وَالْيَسَعَ وَيُونُسَ وَلُوطًا ۚ وَكُلًّا فَضَّلْنَا عَلَى الْعَالَمِينَ

WaismaAAeela wailyasaAAa wayoonusa walootan wakullan faddalna AAala alAAalameena (⁎)

ainsi que d’Ismaël, d’Élisée, de Jonas et de Loth, qui furent tous, par Nous, élevés au rang d’élus. (Ⅰ)

Et [de même, Nous avons guidé] Ismaïl, Elisée, Jonas et Lout (Lot). Nous leur avons donné préséance sur les hommes [de leur temps]. (Ⅱ)

Et Ismaël, Élisée, Jonas et Loth, Nous les avons privilégiés et mis au-dessus des mondes. (Ⅵ)

6.87
وَمِنْ آبَائِهِمْ وَذُرِّيَّاتِهِمْ وَإِخْوَانِهِمْ ۖ وَاجْتَبَيْنَاهُمْ وَهَدَيْنَاهُمْ إِلَىٰ صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ

Wamin abaihim wathurriyyatihim waikhwanihim waijtabaynahum wahadaynahum ila siratin mustaqeemin (⁎)

Notre faveur est allée également à une partie de leurs ascendants, de leurs descendants et de leurs proches, que Nous avons élus et guidés dans la bonne voie. (Ⅰ)

De même parmi leurs ascendants, leurs descendants et leurs frères, Nous les avons choisis et guidés vers la voie droite. (Ⅱ)

Comme ce fut le cas pour leurs pères, leurs enfants, leurs frères, que Nous avons choisis et mis sur le droit chemin. (Ⅵ)

6.88
ذَٰلِكَ هُدَى اللَّهِ يَهْدِي بِهِ مَن يَشَاءُ مِنْ عِبَادِهِ ۚ وَلَوْ أَشْرَكُوا لَحَبِطَ عَنْهُم مَّا كَانُوا يَعْمَلُونَ

Thalika huda Allahi yahdee bihi man yashao min AAibadihi walaw ashrakoo lahabita AAanhum ma kanoo yaAAmaloona (⁎)

Telle est la Voie du Seigneur, vers laquelle Il dirige qui Il veut parmi Ses serviteurs. Mais s’ils avaient donné des associés à Dieu, toutes leurs œuvres auraient été vaines. (Ⅰ)

Telle est la guidance de DIEU [accordée aux Prophètes et Amis de DIEU], par laquelle Il guide qui Il veut [ou celui qui veut sincèrement être guidé] parmi Ses serviteurs, mais s’ils avaient associé [quoi que ce soit à DIEU], leurs actes échoueraient. (Ⅱ)

Telle est la bonne direction d’Allah. Il dirige qui Il veut parmi Ses serviteurs. S’ils avaient associé d’autres dieux à Dieu, leurs actions auraient été frappées de nullité. (Ⅵ)

6.89
أُولَٰئِكَ الَّذِينَ آتَيْنَاهُمُ الْكِتَابَ وَالْحُكْمَ وَالنُّبُوَّةَ ۚ فَإِن يَكْفُرْ بِهَا هَٰؤُلَاءِ فَقَدْ وَكَّلْنَا بِهَا قَوْمًا لَّيْسُوا بِهَا بِكَافِرِينَ

Olaika allatheena ataynahumu alkitaba waalhukma waalnnubuwwata fain yakfur biha haolai faqad wakkalna biha qawman laysoo biha bikafireena (⁎)

Voilà ceux auxquels Nous avons donné les Écritures, la Sagesse et la prophétie. Et si ceux qui t’entourent refusent d’y ajouter foi, du moins Nous en avons confié le dépôt à des gens qui ne les renieront pas. (Ⅰ)

Voilà ceux (les Prophètes) à qui Nous avons donné le Livre, la Sagesse et la Prophétie. S’il y a [un groupe de gens] qui n’y croit pas, Nous le confions à des hommes qui [croient et] ne le nient point. (Ⅱ)

Voilà ceux à qui Nous avons révélé le Livre, la sagesse et la prophétie. Si ceux-là n’y croient pas, Nous avons confié ces choses à des gens qui ne les nient pas. (Ⅵ)

6.90
أُولَٰئِكَ الَّذِينَ هَدَى اللَّهُ ۖ فَبِهُدَاهُمُ اقْتَدِهْ ۗ قُل لَّا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ أَجْرًا ۖ إِنْ هُوَ إِلَّا ذِكْرَىٰ لِلْعَالَمِينَ

Olaika allatheena hada Allahu fabihudahumu iqtadih qul la asalukum AAalayhi ajran in huwa illa thikra lilAAalameena (⁎)

Voilà ceux dont Dieu guide les pas ! Suis donc leur direction et dis aux négateurs : « Je ne vous demande pour cela aucun salaire. Ce n’est rien de moins qu’un rappel à l’intention de tout l’Univers. » (Ⅰ)

Voilà ceux que DIEU a guidés. [Prophète !] Suis leur guidance (la guidance de DIEU). Dis [à tout le monde] : « Je ne vous demande pas pour cela (vous communiquer le Message de DIEU) un salaire. Ce (Coran, cette Révélation,) n’est qu’un rappel [adressé] aux mondes ». (Ⅱ)

Ceux-là ont été dirigés par Allah. Grâce à cela, tu te dirigeras toi-même, Prophète. Dis : Je n’exige aucun salaire pour cela, ce n’est là qu’un rappel pour les mondes. (Ⅵ)

6.91
وَمَا قَدَرُوا اللَّهَ حَقَّ قَدْرِهِ إِذْ قَالُوا مَا أَنزَلَ اللَّهُ عَلَىٰ بَشَرٍ مِّن شَيْءٍ ۗ قُلْ مَنْ أَنزَلَ الْكِتَابَ الَّذِي جَاءَ بِهِ مُوسَىٰ نُورًا وَهُدًى لِّلنَّاسِ ۖ تَجْعَلُونَهُ قَرَاطِيسَ تُبْدُونَهَا وَتُخْفُونَ كَثِيرًا ۖ وَعُلِّمْتُم مَّا لَمْ تَعْلَمُوا أَنتُمْ وَلَا آبَاؤُكُمْ ۖ قُلِ اللَّهُ ۖ ثُمَّ ذَرْهُمْ فِي خَوْضِهِمْ يَلْعَبُونَ

Wama qadaroo Allaha haqqa qadrihi ith qaloo ma anzala Allahu AAala basharin min shayin qul man anzala alkitaba allathee jaa bihi moosa nooran wahudan lilnnasi tajAAaloonahu qarateesa tubdoonaha watukhfoona katheeran waAAullimtum ma lam taAAlamoo antum wala abaokum quli Allahu thumma tharhum fee khawdihim yalAAaboona (⁎)

Les négateurs n’estiment pas Dieu à Sa juste valeur quand ils disent : « Dieu n’a jamais rien révélé à un mortel. » Demande-leur : « Qui donc a révélé l’Écriture que Moïse a apportée comme lumière et direction pour les hommes ? – Ce Livre que vous écrivez sur des feuillets, pour n’en montrer qu’une partie, tout en cachant tout le reste, et dans lequel vous avez appris ce que vous ne saviez ni vous ni vos ancêtres ? » Réponds-leur : « N’est-ce pas que c’est Dieu ! » Puis laisse-les divaguer dans leurs vaines disputes. (Ⅰ)

[Ceux qui nient la descente (révélation) du Coran] n’ont pas apprécié DIEU à Sa haute majesté quand ils ont dit : « DIEU n’a rien fait descendre sur aucun être humain ! » Dis : « Qui a donc fait descendre l’Ecriture que Moïse a apportée [étant comme] une lumière et un guide pour les hommes ? Vous en avez fait des [rouleaux de] parchemins ; vous montrez [aux hommes ce que vous voulez] mais vous cachez une bonne partie [de son contenu]. Il vous a été enseigné [dans cette Ecriture] ce que vous ne saviez pas, ni vous ni vos ancêtres ». Dis : « [C’est] DIEU [qui l’a fait descendre] ». Puis laisse-les s’amuser dans leurs disputes. (Ⅱ)

Ils n’apprécient pas Dieu à Sa juste importance lorsqu’ils affirment : Dieu n’a rien fait descendre sur un humain. Dis : Qui donc a descendu le Livre que Moïse a apporté en guise de lumière et de direction aux hommes ? Vous le mettez en rouleaux que vous exposez, mais vous en cachez une grande partie. Il vous a été enseigné ce que vous ne saviez point, ni vous ni vos parents. Dis : C’est le Seigneur. Puis laisse-les se divertir dans leurs discussions. (Ⅵ)

6.92
وَهَٰذَا كِتَابٌ أَنزَلْنَاهُ مُبَارَكٌ مُّصَدِّقُ الَّذِي بَيْنَ يَدَيْهِ وَلِتُنذِرَ أُمَّ الْقُرَىٰ وَمَنْ حَوْلَهَا ۚ وَالَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِالْآخِرَةِ يُؤْمِنُونَ بِهِ ۖ وَهُمْ عَلَىٰ صَلَاتِهِمْ يُحَافِظُونَ

Wahatha kitabun anzalnahu mubarakun musaddiqu allathee bayna yadayhi walitunthira omma alqura waman hawlaha waallatheena yuminoona bialakhirati yuminoona bihi wahum AAala salatihim yuhafithoona (⁎)

Et, à présent, voici révélé un Livre béni qui vient confirmer les précédentes Écritures, et que Nous te révélons afin que tu avertisses la Cité mère et ses alentours. Tous ceux qui croient au Jour dernier ajouteront foi à ce Livre et seront assidus à leur salât. (Ⅰ)

Et voici un Livre (le Coran) que Nous avons révélé, [le Livre] béni, confirmant ce qui était avant lui ; afin que tu avertisses la Mère des cités (la Mecque) et ce qu’il y a [tout] autour d’elle (sur la terre). Ceux qui croient à la vie future croient aussi à lui (au Coran) et sont assidus à leur Prière. (Ⅱ)

Ce Livre, Nous l’avons fait descendre sous forme de bénédiction et comme une confirmation des livres antérieurs, afin que tu avertisses la Mère des villes et les villes avoisinantes. Tous ceux qui croient en la Vie dernière croient en lui, étant ceux qui sont assidus à leurs prières. (Ⅵ)

6.93
وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَىٰ عَلَى اللَّهِ كَذِبًا أَوْ قَالَ أُوحِيَ إِلَيَّ وَلَمْ يُوحَ إِلَيْهِ شَيْءٌ وَمَن قَالَ سَأُنزِلُ مِثْلَ مَا أَنزَلَ اللَّهُ ۗ وَلَوْ تَرَىٰ إِذِ الظَّالِمُونَ فِي غَمَرَاتِ الْمَوْتِ وَالْمَلَائِكَةُ بَاسِطُو أَيْدِيهِمْ أَخْرِجُوا أَنفُسَكُمُ ۖ الْيَوْمَ تُجْزَوْنَ عَذَابَ الْهُونِ بِمَا كُنتُمْ تَقُولُونَ عَلَى اللَّهِ غَيْرَ الْحَقِّ وَكُنتُمْ عَنْ آيَاتِهِ تَسْتَكْبِرُونَ

Waman athlamu mimmani iftara AAala Allahi kathiban aw qala oohiya ilayya walam yooha ilayhi shayon waman qala saonzilu mithla ma anzala Allahu walaw tara ithi alththalimoona fee ghamarati almawti waalmalaikatu basitoo aydeehim akhrijoo anfusakumu alyawma tujzawna AAathaba alhooni bima kuntum taqooloona AAala Allahi ghayra alhaqqi wakuntum AAan ayatihi tastakbiroona (⁎)

Qui est plus injuste que celui qui attribue à Dieu des mensonges, ou qui dit : « Telle chose m’a été révélée », alors que rien ne lui a été révélé ; ou qui affirme : « Je suis capable de faire des révélations semblables à celles que Dieu a envoyées » ? Ah ! Si tu voyais ces imposteurs dans les affres de la mort, au moment où les anges, les mains tendues vers eux, les presseront de rendre l’âme, en leur disant : « Aujourd’hui, vous allez subir un supplice humiliant pour n’avoir pas dit la vérité sur Dieu et pour avoir traité Ses versets avec hauteur ! » (Ⅰ)

Qui est plus injuste que celui [un non-prophète] qui invente un mensonge contre DIEU ou qui dit : « [Il] m’a été révélé [venant de DIEU] », alors que rien ne lui a été révélé ; ou celui qui dit : « Je vais faire descendre (révéler) [un livre] pareil à ce que DIEU a fait descendre ? » Si tu voyais les injustes dans les affres de la mort, les anges étendant les mains [leurs ordonneront] : « Laissez sortir vos âmes. Aujourd’hui vous allez être sanctionnés par le châtiment d’humiliation, parce que vous disiez sur DIEU d’autre que la vérité, vous tourniez orgueilleusement le dos à Ses versets [et à Ses signes] ». (Ⅱ)

Qu’y a-t-il de plus injuste que celui qui attribue à Allah de fausses allégations ? Ou celui qui prétend que quelque chose lui a été révélé, alors qu’il n’en est rien. Ou encore celui qui dit : Je vais faire descendre ce qu’Allah a fait descendre. Si tu les voyais, ces injustes, dans la tourmente de la mort, tandis que les anges ouvriront leurs mains, afin que les injustes puissent expulser leurs âmes. Aujourd’hui, leur diront-ils, vous serez payés d’un tourment avilissant en réponse à ce que vous répandiez naguère comme mensonges au sujet d’Allah et pour l’orgueil que vous éprouviez à l’égard de Ses signes. (Ⅵ)

6.94
وَلَقَدْ جِئْتُمُونَا فُرَادَىٰ كَمَا خَلَقْنَاكُمْ أَوَّلَ مَرَّةٍ وَتَرَكْتُم مَّا خَوَّلْنَاكُمْ وَرَاءَ ظُهُورِكُمْ ۖ وَمَا نَرَىٰ مَعَكُمْ شُفَعَاءَكُمُ الَّذِينَ زَعَمْتُمْ أَنَّهُمْ فِيكُمْ شُرَكَاءُ ۚ لَقَد تَّقَطَّعَ بَيْنَكُمْ وَضَلَّ عَنكُم مَّا كُنتُمْ تَزْعُمُونَ

Walaqad jitumoona furada kama khalaqnakum awwala marratin wataraktum ma khawwalnakum waraa thuhoorikum wama nara maAAakum shufaAAaakumu allatheena zaAAamtum annahum feekum shurakao laqad taqattaAAa baynakum wadalla AAankum ma kuntum tazAAumoona (⁎)

Vous voilà donc revenus à Nous un par un tels que Nous vous avons créés pour la première fois, ayant abandonné derrière vous tout ce que Nous vous avons octroyé. Mais Nous ne voyons plus avec vous les intercesseurs auxquels vous prétendiez être associés ! La rupture entre eux et vous est-elle donc consommée, et vos divinités mensongères se sont-elles donc à jamais évanouies ? (Ⅰ)

[DIEU leur dira :] « Vous Nous revenez seuls comme Nous vous avons créés la première fois. Vous avez abandonné derrière vous [tout] ce que Nous vous avions octroyé. Nous ne voyons pas avec vous les intercesseurs (idole, argent, titre, force, science, planning,... factices) que vous imaginiez être des "associés" [à DIEU] ». Voilà, les liens rompus entre vous [et eux], et loin de vous s’en va se perdre ce que vous imaginiez [être votre appui]". (Ⅱ)

Vous vous êtes présentés à Nous individuellement, comme Nous vous avons créés une première fois. Vous avez laissé derrière vous ce que Nous vous avons accordé, mais Nous ne voyons pas les protecteurs que vous vous donniez et qui étaient supposés être vos associés. Il y a eu rupture entre vous, et tout ce à quoi vous croyiez vous a abandonnés. (Ⅵ)

6.95
۞ إِنَّ اللَّهَ فَالِقُ الْحَبِّ وَالنَّوَىٰ ۖ يُخْرِجُ الْحَيَّ مِنَ الْمَيِّتِ وَمُخْرِجُ الْمَيِّتِ مِنَ الْحَيِّ ۚ ذَٰلِكُمُ اللَّهُ ۖ فَأَنَّىٰ تُؤْفَكُونَ

Inna Allaha faliqu alhabbi waalnnawa yukhriju alhayya mina almayyiti wamukhriju almayyiti mina alhayyi thalikumu Allahu faanna tufakoona (⁎)

En vérité, c’est Dieu qui fait fendre la graine et le noyau, qui tire la vie de la mort et la mort de la vie ! Tel est Dieu ! Comment pouvez-vous vous détourner de Lui ? (Ⅰ)

DIEU fend le grain et le noyau, fait sortir le vivant du mort et le mort du vivant. Tel est DIEU. Comment détournez-vous [de la voie droite ; où allez-vous] ? (Ⅱ)

Allah fend le grain et le noyau. Il fait sortir le vivant du mort, et le mort du vivant. Tel est Allah. Comment vous en êtes-vous détournés ? (Ⅵ)

6.96
فَالِقُ الْإِصْبَاحِ وَجَعَلَ اللَّيْلَ سَكَنًا وَالشَّمْسَ وَالْقَمَرَ حُسْبَانًا ۚ ذَٰلِكَ تَقْدِيرُ الْعَزِيزِ الْعَلِيمِ

Faliqu alisbahi wajaAAala allayla sakanan waalshshamsa waalqamara husbanan thalika taqdeeru alAAazeezi alAAaleemi (⁎)

C’est Lui qui fait éclore l’aurore, qui fait de la nuit une phase de repos ; du soleil et de la lune, une mesure du temps. Tel est l’arrêt du Tout-Puissant, l’Omniscient. (Ⅰ)

[C’est Lui] qui fend [le ciel à] l’aurore, Il a fait de la nuit [une période] de repos et du soleil et de la lune des repères pour calculer [temps et situations]. Tel est le décret du Puissant honoré, de l’Omniscient. (Ⅱ)

Il fend le ciel pour laisser passer l’aurore. Il a fait de la nuit un moment propice au repos, tandis que le soleil et la lune servent d’étalon pour le temps. Telle est la détermination induite par le Puissant, l’Omniscient. (Ⅵ)

6.97
وَهُوَ الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ النُّجُومَ لِتَهْتَدُوا بِهَا فِي ظُلُمَاتِ الْبَرِّ وَالْبَحْرِ ۗ قَدْ فَصَّلْنَا الْآيَاتِ لِقَوْمٍ يَعْلَمُونَ

Wahuwa allathee jaAAala lakumu alnnujooma litahtadoo biha fee thulumati albarri waalbahri qad fassalna alayati liqawmin yaAAlamoona (⁎)

C’est Lui qui a placé les étoiles dans le ciel pour vous guider dans les ténèbres de la terre et de la mer. Ce sont là autant de signes que Nous détaillons pour ceux qui comprennent. (Ⅰ)

Et c’est Lui qui a créé pour vous les étoiles pour que vous vous guidiez d’après elles dans les ténèbres de la terre et de la mer. Nous exposons en détail les versets [et les signes] pour ceux qui savent. (Ⅱ)

C’est Lui qui a disposé les étoiles afin que vous puissiez vous orienter au cœur de l’obscurité de la nuit, sur terre comme sur mer. Nous avons conçu les signes pour un peuple en mesure de savoir. (Ⅵ)

6.98
وَهُوَ الَّذِي أَنشَأَكُم مِّن نَّفْسٍ وَاحِدَةٍ فَمُسْتَقَرٌّ وَمُسْتَوْدَعٌ ۗ قَدْ فَصَّلْنَا الْآيَاتِ لِقَوْمٍ يَفْقَهُونَ

Wahuwa allathee anshaakum min nafsin wahidatin famustaqarrun wamustawdaAAun qad fassalna alayati liqawmin yafqahoona (⁎)

C’est Lui qui vous a créés d’un seul et même souffle vital qui s’est dédoublé ensuite en germe et en réceptacle. Ce sont là des signes que Nous détaillons pour ceux qui comprennent. (Ⅰ)

Et c’est Lui qui vous a fait naître à partir d’une seule personne, il y a [pour vous des] réceptacle [7] [ou, des lieux de fixation] et un [lieu de] dépôt. Nous avons exposé en détail les versets [et les signes] pour les hommes qui comprennent. (Ⅱ)

C’est Lui qui vous a créés d’un seul être, lieu d’accueil et terrain d’expansion. Nous avons conçu les versets pour un peuple qui comprend. (Ⅵ)

6.99
وَهُوَ الَّذِي أَنزَلَ مِنَ السَّمَاءِ مَاءً فَأَخْرَجْنَا بِهِ نَبَاتَ كُلِّ شَيْءٍ فَأَخْرَجْنَا مِنْهُ خَضِرًا نُّخْرِجُ مِنْهُ حَبًّا مُّتَرَاكِبًا وَمِنَ النَّخْلِ مِن طَلْعِهَا قِنْوَانٌ دَانِيَةٌ وَجَنَّاتٍ مِّنْ أَعْنَابٍ وَالزَّيْتُونَ وَالرُّمَّانَ مُشْتَبِهًا وَغَيْرَ مُتَشَابِهٍ ۗ انظُرُوا إِلَىٰ ثَمَرِهِ إِذَا أَثْمَرَ وَيَنْعِهِ ۚ إِنَّ فِي ذَٰلِكُمْ لَآيَاتٍ لِّقَوْمٍ يُؤْمِنُونَ

Wahuwa allathee anzala mina alssamai maan faakhrajna bihi nabata kulli shayin faakhrajna minhu khadiran nukhriju minhu habban mutarakiban wamina alnnakhli min talAAiha qinwanun daniyatun wajannatin min aAAnabin waalzzaytoona waalrrummana mushtabihan waghayra mutashabihin onthuroo ila thamarihi itha athmara wayanAAihi inna fee thalikum laayatin liqawmin yuminoona (⁎)

C’est Lui qui fait descendre du ciel une eau par laquelle Nous faisons germer toutes sortes de plantes et faisons surgir des cultures verdoyantes, d’où sortent les grains sous forme d’épis. De même que Nous faisons surgir de lourds régimes de fruits de la spathe des palmiers. Et avec cette eau Nous faisons également croître des vergers de vignes, d’oliviers et de grenadiers, similaires ou d’espèces variées. Observez leurs fruits, et voyez comment ils fructifient et comment ils atteignent leur maturité ! Il y a là, en vérité, autant de signes pour ceux qui ont la foi. (Ⅰ)

Et c’est Lui qui a fait descendre l’eau du ciel ; par laquelle Nous suscitons la germination des plantes, Nous faisons sortir des tiges vertes dont Nous faisons sortir des grains agencés [en épis] et, de la spath du palmier [Nous faisons sortir] les régimes de dattes [qui pendent]. Et des jardins [plantés] de vignes, des oliviers et des grenadiers semblables et [en même temps] différents les uns des autres. Regardez leurs fruits quand ils fructifient et [regardez-les] leur mûrissement. Ce sont des signes pour les hommes qui croient [et veulent faire usage de leur intelligence saine]. (Ⅱ)

Il est Celui qui a fait descendre du ciel une eau dont Il a fécondé toutes les plantes et toute forme de végétation, des graines bien disposées, ainsi que des spathes de palmiers chargées de régimes de dattes qui sont à portée de main. Des jardins de vignes, d’oliviers, de grenadiers, semblables ou différents les uns des autres. Observez bien leurs fruits lorsqu’ils les produisent et qu’ils les amènent à maturité, vous y verrez des signes pour un peuple qui croit. (Ⅵ)


Page:  1 |2 |

Menu livre ↑