Le rang (as-saff)
>  
15 Verses | Page 1 / 1
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


61. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
61. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ سَبَّحَ لِلَّهِ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ ۖ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
- Sabbaha lillahi ma fee alssamawati wama fee alardi wahuwa alAAazeezu alhakeemu (Ⅰ)
- Tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre célèbre la gloire du Seigneur, le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅱ)
- [Tout] ce qui est dans les cieux (mondes célestes) et sur la terre (monde terrestre) glorifie DIEU et [indique qu’]Il est le Puissant honoré, le Sage. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم سبح لله ما في السماوات وما في الأرض وهو العزيز الحكيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ سَبَّحَ لِلَّهِ ما فِى السَّمٰوٰتِ وَما فِى الأَرضِ ۖ وَهُوَ العَزيزُ الحَكيمُ (Ⅴ)
- Tout ce qui se trouve dans les cieux et sur terre glorifie Allah. Il est le Puissant, le Sage. (Ⅵ)
- Transcendance de Dieu : L’exalte tout ce qui est aux cieux et sur la terre. Il est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅶ)
- Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre glorifie Allah. Il est le Puissant, le Sage. (Ⅷ)
61. 2  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لِمَ تَقُولُونَ مَا لَا تَفْعَلُونَ
- Ya ayyuha allatheena amanoo lima taqooloona ma la tafAAaloona (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ? (Ⅱ)
- Croyants, pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ? (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا لم تقولون ما لا تفعلون (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا لِمَ تَقولونَ ما لا تَفعَلونَ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants, pourquoi donc dites-vous ce que vous ne faites pas ? (Ⅵ)
- — Vous qui croyez, pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ? (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, pourquoi dites-vous ce que vous ne faites point ? (Ⅷ)
61. 3  
كَبُرَ مَقْتًا عِندَ اللَّهِ أَن تَقُولُوا مَا لَا تَفْعَلُونَ
- Kabura maqtan AAinda Allahi an taqooloo ma la tafAAaloona (Ⅰ)
- C’est une chose abominable auprès de Dieu que vous disiez ce que vous ne faites pas. (Ⅱ)
- C’est un grand vice devant DIEU que vous disiez ce que vous ne faites pas. (Ⅲ)
- كبر مقتا عند الله أن تقولوا ما لا تفعلون (Ⅳ)
- كَبُرَ مَقتًا عِندَ اللَّهِ أَن تَقولوا ما لا تَفعَلونَ (Ⅴ)
- Votre détestation aux yeux d’Allah grandit à mesure que vous dites ce que vous ne faites pas. (Ⅵ)
- c’est chose grandement haïssable à Dieu que de dire ce que vous ne faites pas (Ⅶ)
- En grande exécration auprès d’Allah est que vous disiez ce que vous ne faites point. (Ⅷ)
61. 4  
إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الَّذِينَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِهِ صَفًّا كَأَنَّهُم بُنْيَانٌ مَّرْصُوصٌ
- Inna Allaha yuhibbu allatheena yuqatiloona fee sabeelihi saffan kaannahum bunyanun marsoosun (Ⅰ)
- Dieu aime ceux qui combattent pour Sa Cause en ordre serré, tel un édifice compact. (Ⅱ)
- DIEU aime ceux qui combattent sur Son chemin, en rang [serré], comme s’ils étaient un édifice [renforcé] de plombs [ou, d’airain]. (Ⅲ)
- إن الله يحب الذين يقاتلون في سبيله صفا كأنهم بنيان مرصوص (Ⅳ)
- إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الَّذينَ يُقٰتِلونَ فى سَبيلِهِ صَفًّا كَأَنَّهُم بُنيٰنٌ مَرصوصٌ (Ⅴ)
- Allah aime ceux qui, en rangs serrés comme une solide bâtisse, mènent le combat pour Sa cause. (Ⅵ)
- Dieu aime ceux qui combattent sur Son chemin, en ligne, pareils à un mur scellé de plomb. (Ⅶ)
- Allah aime ceux qui combattent dans Son Chemin, en un rang [serré], comme s’ils étaient un édifice scellé de plomb. (Ⅷ)
61. 5  
وَإِذْ قَالَ مُوسَىٰ لِقَوْمِهِ يَا قَوْمِ لِمَ تُؤْذُونَنِي وَقَد تَّعْلَمُونَ أَنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْكُمْ ۖ فَلَمَّا زَاغُوا أَزَاغَ اللَّهُ قُلُوبَهُمْ ۚ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ
- Waith qala moosa liqawmihi ya qawmi lima tuthoonanee waqad taAAlamoona annee rasoolu Allahi ilaykum falamma zaghoo azagha Allahu quloobahum waAllahu la yahdee alqawma alfasiqeena (Ⅰ)
- Souviens-toi de Moïse qui disait à son peuple : « Ô mon peuple ! Pourquoi m’offensez-vous, tout en sachant que je suis le Prophète de Dieu envoyé vers vous ? » Mais comme ils déviaient du droit chemin, Dieu fit dévier leurs cœurs, car Dieu ne guide point les êtres pervers. (Ⅱ)
- Et [rappelez-vous] lorsque Moïse dit à son peuple : « Ô peuple, pourquoi me maltraitez-vous, quand vous savez que je suis l’envoyé de DIEU vers vous ? » Lorsqu’ils dévièrent [obstinément], DIEU fit dévier leurs cœurs, car DIEU ne guide pas [forcément et par contrainte] les pervers [têtus]. (Ⅲ)
- وإذ قال موسى لقومه يا قوم لم تؤذونني وقد تعلمون أني رسول الله إليكم فلما زاغوا أزاغ الله قلوبهم والله لا يهدي القوم الفاسقين (Ⅳ)
- وَإِذ قالَ موسىٰ لِقَومِهِ يٰقَومِ لِمَ تُؤذونَنى وَقَد تَعلَمونَ أَنّى رَسولُ اللَّهِ إِلَيكُم ۖ فَلَمّا زاغوا أَزاغَ اللَّهُ قُلوبَهُم ۚ وَاللَّهُ لا يَهدِى القَومَ الفٰسِقينَ (Ⅴ)
- Et quand Moïse dit à son peuple : Mon peuple ! Pourquoi me maltraitez-vous alors que vous savez que je suis vraiment le messager que Dieu vous a envoyé ? Puis quand ils dévièrent, Dieu fit dévier leurs cœurs, car Dieu ne guide pas un peuple de pervers. (Ⅵ)
- Lors Moïse dit à son peuple : « O mon peuple, pourquoi me faire du mal, quand vous savez que je suis l’envoyé de Dieu vers vous ? » Or, quand ils eurent dévié, Dieu fît (encore plus) dévier leur cœur — Dieu ne guide pas les êtres de scélératesse. (Ⅶ)
- Et [rappelle] quand Moïse dit à son peuple : « O mon peuple !, pourquoi me maltraitez-vous alors que vous savez que je suis l’Apôtre d’Allah [envoyé] vers vous ? » Et quand ce peuple eut obliqué, Allah rendit obliques leurs cœurs. Allah ne conduit pas le peuple des Pervers. (Ⅷ)
61. 6  
وَإِذْ قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ إِنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْكُم مُّصَدِّقًا لِّمَا بَيْنَ يَدَيَّ مِنَ التَّوْرَاةِ وَمُبَشِّرًا بِرَسُولٍ يَأْتِي مِن بَعْدِي اسْمُهُ أَحْمَدُ ۖ فَلَمَّا جَاءَهُم بِالْبَيِّنَاتِ قَالُوا هَٰذَا سِحْرٌ مُّبِينٌ
- Waith qala AAeesa ibnu maryama ya banee israeela innee rasoolu Allahi ilaykum musaddiqan lima bayna yadayya mina alttawrati wamubashshiran birasoolin yatee min baAAdee ismuhu ahmadu falamma jaahum bialbayyinati qaloo hatha sihrun mubeenun (Ⅰ)
- Souviens-toi également de Jésus, fils de Marie, qui disait : « Ô fils d’Israël, je suis le messager de Dieu envoyé vers vous. Je viens confirmer le Pentateuque qui m’a précédé, et vous annoncer la venue après moi d’un Prophète du nom d’Ahmad. » Mais quand celui-ci est venu leur en apporter les preuves, ils se sont écriés : « C’est de la magie manifeste ! » (Ⅱ)
- Et [rappelez-vous] lorsque Jésus fils de Marie dit : « Ô enfants de Jacob, je suis l’envoyé de DIEU vers vous [venant] confirmer [le livre de Moïse,] la Torah qui est antérieure à moi et annoncer un Prophète qui viendra après moi dont le nom sera "Ahmad" (Glorieux, Muhammad) ». Lorsqu’il leur apporta les preuves, [les impies d’entre eux] dirent : « Voilà une magie flagrante ! » (Ⅲ)
- وإذ قال عيسى ابن مريم يا بني إسرائيل إني رسول الله إليكم مصدقا لما بين يدي من التوراة ومبشرا برسول يأتي من بعدي اسمه أحمد فلما جاءهم بالبينات قالوا هذا سحر مبين (Ⅳ)
- وَإِذ قالَ عيسَى ابنُ مَريَمَ يٰبَنى إِسرٰءيلَ إِنّى رَسولُ اللَّهِ إِلَيكُم مُصَدِّقًا لِما بَينَ يَدَىَّ مِنَ التَّورىٰةِ وَمُبَشِّرًا بِرَسولٍ يَأتى مِن بَعدِى اسمُهُ أَحمَدُ ۖ فَلَمّا جاءَهُم بِالبَيِّنٰتِ قالوا هٰذا سِحرٌ مُبينٌ (Ⅴ)
- Et quand Jésus, fils de Marie, dit : Ô fils d’Israël ! Je suis le messager de Dieu, envoyé vers vous pour rendre véridique ce qui, de la Torah, est antérieur à moi. Je suis envoyé pour vous annoncer l’avènement d’un prophète qui viendra après moi. Son nom est Ahmed. Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent : Ce n’est que sorcellerie manifeste ! (Ⅵ)
- Lors Jésus fils de Marie dit : « Fils d’Israël, je suis l’envoyé de Dieu vers vous, venu confirmer la Torah en vigueur et faire l’annonce d’un envoyé qui viendra après moi et dont le nom sera Ahmad ». Or, quand il leur eut apporté les preuves, ils dirent : « C’est là sorcellerie flagrante » (Ⅶ)
- A) Et [rappelle] quand Jésus, fils de Marie, dit : « O Fils d’Israël !, je suis l’Apôtre d’Allah [envoyé] vers vous, déclarant véridique ce qui, de la Thora, est antérieur à moi et annonçant un Apôtre qui viendra après moi, dont le nom sera Ahmad. » Or lorsque [Jésus] vint avec les Preuves, [les Fils d’Israël] dirent : « Ceci est sorcellerie évidente ! » B) Et [rappelle ceci :] Quand Jésus, fils de Marie, dit : « O Fils d’Israël !, je suis l’Apôtre d’Allah [envoyé] vers vous et je vous annonce un Prophète dont la communauté sera la dernière communauté et par lequel Allah mettra le sceau aux Prophètes et aux Apôtres », [quand Jésus dit cela], les Fils d’Israël dirent : « Ceci est sorcellerie évidente. » (Ⅷ)
61. 7  
وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَىٰ عَلَى اللَّهِ الْكَذِبَ وَهُوَ يُدْعَىٰ إِلَى الْإِسْلَامِ ۚ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ
- Waman athlamu mimmani iftara AAala Allahi alkathiba wahuwa yudAAa ila alislami waAllahu la yahdee alqawma alththalimeena (Ⅰ)
- Quelle injustice plus flagrante que celle que commet celui qui tisse des mensonges sur Dieu au moment même où il est convié à l’islam ? Dieu ne guide point les êtres iniques (Ⅱ)
- Qui est plus injuste que celui qui attribue des mensonges à DIEU, alors qu’il est appelé à l’Islam ? DIEU ne guide pas les gens [qui sont obstinément] injustes. (Ⅲ)
- ومن أظلم ممن افترى على الله الكذب وهو يدعى إلى الإسلام والله لا يهدي القوم الظالمين (Ⅳ)
- وَمَن أَظلَمُ مِمَّنِ افتَرىٰ عَلَى اللَّهِ الكَذِبَ وَهُوَ يُدعىٰ إِلَى الإِسلٰمِ ۚ وَاللَّهُ لا يَهدِى القَومَ الظّٰلِمينَ (Ⅴ)
- Qui est plus injuste encore que celui qui répand des mensonges sur Allah, bien qu’il ait été rappelé à l’islam ? Mais Allah ne conduit pas le peuple des injustes. (Ⅵ)
- Quoi de plus inique que de fabuler sur Dieu le mensonge, quand on est appelé à l’Islam ! — Dieu ne guide pas les êtres d’iniquité. (Ⅶ)
- Qui donc est plus injuste que celui qui forge le mensonge contre Allah, alors qu’il est appelé à l’Islam ? Allah ne conduit pas le peuple des Injustes. (Ⅷ)
61. 8  
يُرِيدُونَ لِيُطْفِئُوا نُورَ اللَّهِ بِأَفْوَاهِهِمْ وَاللَّهُ مُتِمُّ نُورِهِ وَلَوْ كَرِهَ الْكَافِرُونَ
- Yureedoona liyutfioo noora Allahi biafwahihim waAllahu mutimmu noorihi walaw kariha alkafiroona (Ⅰ)
- qui veulent éteindre la lumière de Dieu par leurs calomnies, mais Dieu parachèvera Sa lumière, dussent les infidèles en souffrir ! (Ⅱ)
- Ils veulent éteindre la lumière de DIEU par [ce qu’expriment] leurs bouches, mais DIEU parachèvera Sa lumière, même si les impies [etc. en] éprouvent une répulsion. (Ⅲ)
- يريدون ليطفئوا نور الله بأفواههم والله متم نوره ولو كره الكافرون (Ⅳ)
- يُريدونَ لِيُطفِـٔوا نورَ اللَّهِ بِأَفوٰهِهِم وَاللَّهُ مُتِمُّ نورِهِ وَلَو كَرِهَ الكٰفِرونَ (Ⅴ)
- Ils veulent éteindre la lumière d’Allah avec leurs bouches, mais Allah parachèvera Sa propre lumière, en dépit de l’aversion éprouvée par les mécréants. (Ⅵ)
- — Ils voudraient pouvoir de leur bouche éteindre la lumière de Dieu. Or Dieu va parachever Sa lumière, malgré qu’en aient les dénégateurs (Ⅶ)
- Ceux-ci veulent éteindre la Lumière d’Allah, avec [le souffle de] leurs bouches, [mais] Allah va parachever Sa Lumière, en dépit de l’aversion des Infidèles. (Ⅷ)
61. 9  
هُوَ الَّذِي أَرْسَلَ رَسُولَهُ بِالْهُدَىٰ وَدِينِ الْحَقِّ لِيُظْهِرَهُ عَلَى الدِّينِ كُلِّهِ وَلَوْ كَرِهَ الْمُشْرِكُونَ
- Huwa allathee arsala rasoolahu bialhuda wadeeni alhaqqi liyuthhirahu AAala alddeeni kullihi walaw kariha almushrikoona (Ⅰ)
- C’est Lui qui a envoyé Son Prophète pour tracer la voie à suivre et prêcher la vraie religion qu’Il élèvera au-dessus de toute autre croyance, dussent les idolâtres en souffrir ! (Ⅱ)
- C’est Lui qui a envoyé Son prophète avec le guide et la vraie religion afin de la faire prévaloir sur toutes les religions, même si ceux qui donnent des associés [à DIEU] éprouvent une répulsion. (Ⅲ)
- هو الذي أرسل رسوله بالهدى ودين الحق ليظهره على الدين كله ولو كره المشركون (Ⅳ)
- هُوَ الَّذى أَرسَلَ رَسولَهُ بِالهُدىٰ وَدينِ الحَقِّ لِيُظهِرَهُ عَلَى الدّينِ كُلِّهِ وَلَو كَرِهَ المُشرِكونَ (Ⅴ)
- C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne orientation, et la religion du vrai, de façon à la montrer à tous. Même si cela déplaît aux « associateurs ». (Ⅵ)
- c’est Lui qui a envoyé Son Envoyé avec la guidance et la religion du Vrai, pour faire prévaloir celui-ci sur la religion en entier, et cela fût-ce contre le gré des associants. (Ⅶ)
- C’est Lui qui a envoyé Son Apôtre avec la Direction et la Religion de Vérité, pour la faire prévaloir sur la Religion en entier, en dépit de l’aversion des Associateurs. (Ⅷ)
61. 10  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا هَلْ أَدُلُّكُمْ عَلَىٰ تِجَارَةٍ تُنجِيكُم مِّنْ عَذَابٍ أَلِيمٍ
- Ya ayyuha allatheena amanoo hal adullukum AAala tijaratin tunjeekum min AAathabin aleemin (Ⅰ)
- Ô croyants ! Voulez-vous que Je vous indique un commerce qui vous sauvera d’un châtiment cruel ? (Ⅱ)
- Croyants, vous indiquerai-je un négoce qui vous sauvera du douloureux châtiment ? (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا هل أدلكم على تجارة تنجيكم من عذاب أليم (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا هَل أَدُلُّكُم عَلىٰ تِجٰرَةٍ تُنجيكُم مِن عَذابٍ أَليمٍ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants, voulez-vous que Je vous oriente vers un commerce qui vous sauvera d’un châtiment douloureux ? (Ⅵ)
- Vous qui croyez, vous guiderai-Je à un négoce qui vous sauve d’un châtiment douloureux ? (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, vous indiquerai-je un négoce qui vous sauvera d’un tourment cruel ? (Ⅷ)
61. 11  
تُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ وَتُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ بِأَمْوَالِكُمْ وَأَنفُسِكُمْ ۚ ذَٰلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ
- Tuminoona biAllahi warasoolihi watujahidoona fee sabeeli Allahi biamwalikum waanfusikum thalikum khayrun lakum in kuntum taAAlamoona (Ⅰ)
- C’est celui de croire en Dieu et à Son Prophète ; de lutter pour la Cause de Dieu par vos biens et vos personnes. Cela est dans votre propre intérêt, si vous pouviez savoir ! (Ⅱ)
- Vous croirez en DIEU et en Son prophète et vous combattrez (travaillerez) corps et biens sur le chemin de DIEU. C’est mieux pour vous, si vous savez. (Ⅲ)
- تؤمنون بالله ورسوله وتجاهدون في سبيل الله بأموالكم وأنفسكم ذلكم خير لكم إن كنتم تعلمون (Ⅳ)
- تُؤمِنونَ بِاللَّهِ وَرَسولِهِ وَتُجٰهِدونَ فى سَبيلِ اللَّهِ بِأَموٰلِكُم وَأَنفُسِكُم ۚ ذٰلِكُم خَيرٌ لَكُم إِن كُنتُم تَعلَمونَ (Ⅴ)
- Vous croyez en Allah et en Son prophète ; Vous combattez dans la voie d’Allah avec vos biens propres et vos personnes, tel est le meilleur choix pour vous, si vous saviez. (Ⅵ)
- Croire en Dieu et à Son Envoyé, faire effort de vos biens et de votre personne sur le chemin de Dieu : voilà pour vous le meilleur parti, si vous pouviez savoir... (Ⅶ)
- Vous croirez en Allah et [en] Son Apôtre ! Vous mènerez combat dans le Chemin d’Allah, par vos biens et vos personnes ! Cela est un bien pour vous, si vous vous trouvez savoir. (Ⅷ)
61. 12  
يَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَيُدْخِلْكُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ وَمَسَاكِنَ طَيِّبَةً فِي جَنَّاتِ عَدْنٍ ۚ ذَٰلِكَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
- Yaghfir lakum thunoobakum wayudkhilkum jannatin tajree min tahtiha alanharu wamasakina tayyibatan fee jannati AAadnin thalika alfawzu alAAatheemu (Ⅰ)
- En échange, Dieu vous pardonnera vos péchés et vous accueillera dans des Jardins baignés de ruisseaux et dans de magnifiques demeures au Paradis d’Éden. Et ce sera pour vous le triomphe suprême ! (Ⅱ)
- [DIEU] vous pardonnera vos péchés et vous introduira dans des jardins sous lesquels les rivières [de bonheurs] coulent et en des demeures agréables dans les jardins d’Eden. C’est là le très grand succès. (Ⅲ)
- يغفر لكم ذنوبكم ويدخلكم جنات تجري من تحتها الأنهار ومساكن طيبة في جنات عدن ذلك الفوز العظيم (Ⅳ)
- يَغفِر لَكُم ذُنوبَكُم وَيُدخِلكُم جَنّٰتٍ تَجرى مِن تَحتِهَا الأَنهٰرُ وَمَسٰكِنَ طَيِّبَةً فى جَنّٰتِ عَدنٍ ۚ ذٰلِكَ الفَوزُ العَظيمُ (Ⅴ)
- Dieu pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des jardins où coulent des ruisseaux. Vous trouverez [également] des demeures confortables dans le jardin d’Éden. Tel est le plus grand triomphe. (Ⅵ)
- Il vous pardonnerait vos péchés, vous ferait entrer dans des jardins de sous lesquels les ruisseaux coulent, gîtes délicieux dans les jardins d’Éden — Voilà le triomphe insigne. (Ⅶ)
- [Si vous faites cela, Allah] vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux, A) et [dans] des demeures agréables, dans les Jardins d’Eden. B) dans lesquels vous aurez des épouses purifiées et où vous resterez immortels. C’est là le Succès immense. (Ⅷ)
61. 13  
وَأُخْرَىٰ تُحِبُّونَهَا ۖ نَصْرٌ مِّنَ اللَّهِ وَفَتْحٌ قَرِيبٌ ۗ وَبَشِّرِ الْمُؤْمِنِينَ
- Waokhra tuhibboonaha nasrun mina Allahi wafathun qarreebun wabashshiri almumineena (Ⅰ)
- Cela sans parler d’une autre faveur que vous n’avez cessé d’appeler de tous vos vœux, à savoir l’assistance de Dieu et une prochaine victoire sur l’adversaire. Annonce cette bonne nouvelle aux croyants ! (Ⅱ)
- Et [DIEU vous donnera] autres choses encore [en cette vie] que vous aimez bien, [c’est] le secours de DIEU et la victoire proche. Annonce [cette] bonne nouvelle aux croyants. (Ⅲ)
- وأخرى تحبونها نصر من الله وفتح قريب وبشر المؤمنين (Ⅳ)
- وَأُخرىٰ تُحِبّونَها ۖ نَصرٌ مِنَ اللَّهِ وَفَتحٌ قَريبٌ ۗ وَبَشِّرِ المُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Et bien d’autres choses que vous aimerez par-dessus tout, dont l’aide d’Allah et une prochaine victoire. Annonce la bonne nouvelle pour les croyants. (Ⅵ)
- — Et (cette) autre chose que vous allez aimer : un secours venant de Dieu, un succès proche. Fais-en l’annonce aux croyants. (Ⅶ)
- Une autre [vie] est cependant aimée de vous. Secours d’Allah et prochain succès (fatḥ) ! Annonce la bonne nouvelle aux Croyants ! (Ⅷ)
61. 14  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُونُوا أَنصَارَ اللَّهِ كَمَا قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ لِلْحَوَارِيِّينَ مَنْ أَنصَارِي إِلَى اللَّهِ ۖ قَالَ الْحَوَارِيُّونَ نَحْنُ أَنصَارُ اللَّهِ ۖ فَآمَنَت طَّائِفَةٌ مِّن بَنِي إِسْرَائِيلَ وَكَفَرَت طَّائِفَةٌ ۖ فَأَيَّدْنَا الَّذِينَ آمَنُوا عَلَىٰ عَدُوِّهِمْ فَأَصْبَحُوا ظَاهِرِينَ
- Ya ayyuha allatheena amanoo koonoo ansara Allahi kama qala AAeesa ibnu maryama lilhawariyyeena man ansaree ila Allahi qala alhawariyyoona nahnu ansaru Allahi faamanat taifatun min banee israeela wakafarat taifatun faayyadna allatheena amanoo AAala AAaduwwihim faasbahoo thahireena (Ⅰ)
- Ô croyants ! Soyez les auxiliaires de Dieu, comme l’avait dit Jésus, fils de Marie, aux apôtres : « Qui me soutiendra dans mon combat pour défendre la Cause de Dieu ? » – « Nous sommes les auxiliaires de Dieu », répondirent les apôtres. Et c’est ainsi qu’une partie des fils d’Israël se convertit, tandis que l’autre refusa de le faire. Mais soutenus par Nous contre leurs adversaires, les croyants ne tardèrent pas à remporter la victoire. (Ⅱ)
- Croyants, soyez les aides de [la Religion et du Prophète de] DIEU comme Jésus fils de Marie le demanda aux Apôtres : « Qui m’aidera pour [propager la Religion de] DIEU ? » Les Apôtres dirent : « Nous sommes les aides [de la Religion et du Prophète] de DIEU ». Une partie des enfants de Jacob eut foi et une partie nia. Nous soutînmes les croyants contre leurs ennemis et ils eurent le dessus. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا كونوا أنصار الله كما قال عيسى ابن مريم للحواريين من أنصاري إلى الله قال الحواريون نحن أنصار الله فآمنت طائفة من بني إسرائيل وكفرت طائفة فأيدنا الذين آمنوا على عدوهم فأصبحوا ظاهرين (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا كونوا أَنصارَ اللَّهِ كَما قالَ عيسَى ابنُ مَريَمَ لِلحَوارِيّۦنَ مَن أَنصارى إِلَى اللَّهِ ۖ قالَ الحَوارِيّونَ نَحنُ أَنصارُ اللَّهِ ۖ فَـٔامَنَت طائِفَةٌ مِن بَنى إِسرٰءيلَ وَكَفَرَت طائِفَةٌ ۖ فَأَيَّدنَا الَّذينَ ءامَنوا عَلىٰ عَدُوِّهِم فَأَصبَحوا ظٰهِرينَ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants, soyez les auxiliaires de Dieu, ainsi que l’a demandé Jésus, fils de Marie, à ses apôtres « qui sont mes alliés ». Les disciples ont rétorqué : Nous sommes certes les auxiliaires de Dieu. Une partie des fils d’Israël a cru et une autre partie n’a pas cru. Nous avons assisté ceux qui ont cru et Nous les avons développés plus que leurs ennemis, de façon qu’ils triomphent d’eux. (Ⅵ)
- Vous qui croyez, faites-vous les soutiens de Dieu, comme Jésus fils de Marie le demanda aux Apôtres : « Quels seront mes soutiens vers Dieu ? » Les Apôtres dirent : « Nous sommes les soutiens de Dieu ». Une partie des Fils d’Israël crut, une autre dénia. Nous appuyâmes ceux qui croyaient contre leurs ennemis : les premiers se trouvèrent l’emporter. (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, soyez les Auxiliaires d’Allah comme lorsque Jésus, fils de Marie, dit aux Apôtres : « Qui seront mes Auxiliaires envers Allah ? » Les Apôtres répondirent : « Nous sommes les Auxiliaires d’Allah. » Un parti des Fils d’Israël crut, tandis qu’un [autre] parti fut infidèle et Nous soutînmes ceux qui crurent, contre leurs ennemis, et ils se trouvèrent l’emporter. (Ⅷ)


Page: 1

61 







Home