La répudiation (at-talaq)
>  
13 Verses | Page 1 / 1
(Version Abolqasemi Fakhri)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


65. 0  
 [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅲ)
- بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
65. 1  
Prophète, quand vous divorcez des femmes, divorcez d’elles dans leur période [d’attente, entre deux règles et n’ayant pas eu rapports sexuels]. Comptez la période [de divorce]. Craignez [pieusement] DIEU, votre Seigneur. Ne les chassez pas de leurs maisons, qu’elles n’en sortent que si elles ont commis une infamie flagrante (dûment prouvée). Telles sont les limites [normatives] de DIEU. Quiconque transgresse les limites de DIEU, se fait tort à lui-même ; tu ne sais pas ; il se peut que DIEU suscite entre-temps quelque circonstance favorable.
- Ya ayyuha alnnabiyyu itha tallaqtumu alnnisaa fatalliqoohunna liAAiddatihinna waahsoo alAAiddata waittaqoo Allaha rabbakum la tukhrijoohunna min buyootihinna wala yakhrujna illa an yateena bifahishatin mubayyinatin watilka hudoodu Allahi waman yataAAadda hudooda Allahi faqad thalama nafsahu la tadree laAAalla Allaha yuhdithu baAAda thalika amran (Ⅰ)
- Ô Prophète ! Quand vous répudiez vos femmes, faites-le en respectant leur délai de viduité, dont vous compterez les jours avec soin. Craignez Dieu, votre Maître ! Avant ce délai, ne les renvoyez pas de leurs demeures, et qu’elles n’en sortent pas, à moins qu’elles n’aient commis une turpitude dûment prouvée. Telles sont les normes fixées par Dieu. Quiconque les enfreint se fait tort à lui-même. Qu’en sais-tu ? Peut-être que d’ici là Dieu suscitera un heureux changement ? (Ⅱ)
- بسم الله الرحمن الرحيم يا أيها النبي إذا طلقتم النساء فطلقوهن لعدتهن وأحصوا العدة واتقوا الله ربكم لا تخرجوهن من بيوتهن ولا يخرجن إلا أن يأتين بفاحشة مبينة وتلك حدود الله ومن يتعد حدود الله فقد ظلم نفسه لا تدري لعل الله يحدث بعد ذلك أمرا (Ⅲ)
- بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ إِذَا طَلَّقْتُمُ النِّسَاءَ فَطَلِّقُوهُنَّ لِعِدَّتِهِنَّ وَأَحْصُوا الْعِدَّةَ ۖ وَاتَّقُوا اللَّهَ رَبَّكُمْ ۖ لَا تُخْرِجُوهُنَّ مِن بُيُوتِهِنَّ وَلَا يَخْرُجْنَ إِلَّا أَن يَأْتِينَ بِفَاحِشَةٍ مُّبَيِّنَةٍ ۚ وَتِلْكَ حُدُودُ اللَّهِ ۚ وَمَن يَتَعَدَّ حُدُودَ اللَّهِ فَقَدْ ظَلَمَ نَفْسَهُ ۚ لَا تَدْرِي لَعَلَّ اللَّهَ يُحْدِثُ بَعْدَ ذَٰلِكَ أَمْرًا (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ يٰأَيُّهَا النَّبِىُّ إِذا طَلَّقتُمُ النِّساءَ فَطَلِّقوهُنَّ لِعِدَّتِهِنَّ وَأَحصُوا العِدَّةَ ۖ وَاتَّقُوا اللَّهَ رَبَّكُم ۖ لا تُخرِجوهُنَّ مِن بُيوتِهِنَّ وَلا يَخرُجنَ إِلّا أَن يَأتينَ بِفٰحِشَةٍ مُبَيِّنَةٍ ۚ وَتِلكَ حُدودُ اللَّهِ ۚ وَمَن يَتَعَدَّ حُدودَ اللَّهِ فَقَد ظَلَمَ نَفسَهُ ۚ لا تَدرى لَعَلَّ اللَّهَ يُحدِثُ بَعدَ ذٰلِكَ أَمرًا (Ⅴ)
- Ô Prophète ! Si vous répudiez les femmes, répudiez-les après avoir respecté leur délai de viduité. Comptez les jours avec précision et craignez Allah, votre Seigneur. Durant cette période, vous ne pourrez les sortir de leurs demeures et elles n’en sortiront que si elles ont commis quelque turpitude avérée. Telles sont les limites prescrites par Allah. Celui qui transgresse les limites prescrites par Allah se porte grand tort. Tu ne sais pas si, après cela, Allah ne décidera pas d’introduire un élément nouveau ! (Ⅵ)
- Prophète, quand vous répudiez vos femmes, eh bien ! ne le faites qu’en respectant leur délai de viduité, qu’il faut exactement compter. Prémunissez-vous envers votre Seigneur. Ne les expulsez pas de leur logement ; qu’elles n’en sortent que si elles ont commis une infamie dûment prouvée... — Ce sont là des normes expresses de Dieu : qui les enfreint se rend inique vers soi-même. — ... qu’en sais-tu ? peut-être qu’après (cette rupture) Dieu suscitera du nouveau. (Ⅶ)
- O Prophète !, quand vous répudiez vos femmes, répudiez-les à [l'issue de] leur période [d'attente] ! Dénombrez donc [les jours de] cette période ! Soyez pieux envers Allah, votre Seigneur ! Ne les expulsez point de leurs demeures et qu’elles n’[en] sortent point, sauf à elles d’avoir commis une turpitude avérée. Voilà les lois (ḥudûd) d’Allah. Or quiconque transgresse les lois d’Allah se lèse soi-même. Tu ne peux savoir. Peut-être Allah, après cela, suscitera-t-Il quelque affaire ! (Ⅷ)
65. 2  
Quand elles atteignent la fin de leur délai légal (fin de la période de divorce), gardez-les de façon bienveillante, ou séparez-vous d’elles de façon bienveillante. Faites témoigner deux hommes équitables d’entre vous et que leur témoignage soit rendu devant DIEU. Voilà à quoi est exhorté quiconque croit en DIEU et au Jour [du jugement] dernier. Quelqu’un qui est pieux envers DIEU, DIEU lui donnera une issue favorable
- Faitha balaghna ajalahunna faamsikoohunna bimaAAroofin aw fariqoohunna bimaAAroofin waashhidoo thaway AAadlin minkum waaqeemoo alshshahadata lillahi thalikum yooAAathu bihi man kana yuminu biAllahi waalyawmi alakhiri waman yattaqi Allaha yajAAal lahu makhrajan (Ⅰ)
- Puis, au terme de ce délai, reprenez-les de façon convenable ou séparez-vous d’elles décemment. À cet effet, assurez-vous le témoignage de deux de vos concitoyens connus par leur honorabilité et que ce témoignage soit pris au nom de Dieu. Voilà une exhortation à l’intention de celui qui a foi en Dieu et au Jour dernier, car le Seigneur ménage toujours une issue favorable à celui qui Le craint, (Ⅱ)
- فإذا بلغن أجلهن فأمسكوهن بمعروف أو فارقوهن بمعروف وأشهدوا ذوي عدل منكم وأقيموا الشهادة لله ذلكم يوعظ به من كان يؤمن بالله واليوم الآخر ومن يتق الله يجعل له مخرجا (Ⅲ)
- فَإِذَا بَلَغْنَ أَجَلَهُنَّ فَأَمْسِكُوهُنَّ بِمَعْرُوفٍ أَوْ فَارِقُوهُنَّ بِمَعْرُوفٍ وَأَشْهِدُوا ذَوَيْ عَدْلٍ مِّنكُمْ وَأَقِيمُوا الشَّهَادَةَ لِلَّهِ ۚ ذَٰلِكُمْ يُوعَظُ بِهِ مَن كَانَ يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ ۚ وَمَن يَتَّقِ اللَّهَ يَجْعَل لَّهُ مَخْرَجًا (Ⅳ)
- فَإِذا بَلَغنَ أَجَلَهُنَّ فَأَمسِكوهُنَّ بِمَعروفٍ أَو فارِقوهُنَّ بِمَعروفٍ وَأَشهِدوا ذَوَى عَدلٍ مِنكُم وَأَقيمُوا الشَّهٰدَةَ لِلَّهِ ۚ ذٰلِكُم يوعَظُ بِهِ مَن كانَ يُؤمِنُ بِاللَّهِ وَاليَومِ الءاخِرِ ۚ وَمَن يَتَّقِ اللَّهَ يَجعَل لَهُ مَخرَجًا (Ⅴ)
- Lorsqu’elles ont atteint le délai fixé, vous pouvez soit les reprendre auprès de vous de manière conforme aux usages en cours, soit vous séparer d’elles de manière conforme aux usages. Pour ce faire, il est recommandé de vous entourer du témoignage de deux hommes autour de vous qui soient justes, vous vous acquitterez alors du témoignage au nom d’Allah. Telle est la meilleure prescription pour toute personne qui croit en Allah, et au Jour dernier. À telle personne qui craint Allah, Allah donnera une belle issue. (Ⅵ)
- — Une fois qu’elles auront accompli leur terme, ou retenez-les selon les convenances, ou séparez-vous d’elles selon les convenances : de quoi faites témoigner des gens honorables parmi vous ; portez ce témoignage dans le respect de Dieu — C’est à quoi est exhorté qui croit en Dieu et au Jour dernier. Qui se prémunit envers Dieu, Dieu lui procure une issue (Ⅶ)
- Quand [les femmes en instance de divorce] atteignent le terme [de leur période d'attente], retenez-les d’une [manière] reconnue [convenable] ou séparez-vous d’elles d’une [manière] reconnue [convenable] ! Requérez alors témoignage de gens intègres, [pris] parmi vous, et établissez le témoignage à [la face d’]Allah. ! Voilà ce dont il est fait exhortation à celui qui se trouve croire en Allah et au Dernier Jour. A quiconque est pieux envers Allah, Celui-ci donne une issue (Ⅷ)
65. 3  
et lui donnera des subsistances par des voies inattendues. Quiconque s’en remet à DIEU, DIEU lui suffit. DIEU réalise Son ordre. DIEU a assigné une mesure à chaque chose.
- Wayarzuqhu min haythu la yahtasibu waman yatawakkal AAala Allahi fahuwa hasbuhu inna Allaha balighu amrihi qad jaAAala Allahu likulli shayin qadran (Ⅰ)
- et Il lui accorde Ses dons par des voies insoupçonnées. Dieu suffira à quiconque s’en remet à Lui, et Ses arrêts s’accompliront toujours, car à toute chose Il a assigné une mesure. (Ⅱ)
- ويرزقه من حيث لا يحتسب ومن يتوكل على الله فهو حسبه إن الله بالغ أمره قد جعل الله لكل شيء قدرا (Ⅲ)
- وَيَرْزُقْهُ مِنْ حَيْثُ لَا يَحْتَسِبُ ۚ وَمَن يَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ فَهُوَ حَسْبُهُ ۚ إِنَّ اللَّهَ بَالِغُ أَمْرِهِ ۚ قَدْ جَعَلَ اللَّهُ لِكُلِّ شَيْءٍ قَدْرًا (Ⅳ)
- وَيَرزُقهُ مِن حَيثُ لا يَحتَسِبُ ۚ وَمَن يَتَوَكَّل عَلَى اللَّهِ فَهُوَ حَسبُهُ ۚ إِنَّ اللَّهَ بٰلِغُ أَمرِهِ ۚ قَد جَعَلَ اللَّهُ لِكُلِّ شَيءٍ قَدرًا (Ⅴ)
- Il la dotera de moyens qu’elle ne peut imaginer. Celui qui se repose sur Allah aura son compte, car Allah assume Ses arrêts. Il a assigné à chaque chose sa mesure ! (Ⅵ)
- et lui fait attribution par où l’on ne s’y attend pas. Qui fait confiance à Dieu, Dieu lui sera suffisance — Dieu toujours réalise Ses fins. — Dieu pour toute chose établit une mesure. (Ⅶ)
- et lui accorde une attribution, par des voies sur lesquelles il ne comptait pas. Quiconque s’appuie sur Allah trouve en Lui son suffisant. Allah est réalisateur de ce qu’Il ordonne. Allah a donné à chaque chose une mesure. (Ⅷ)
65. 4  
Pour vos femmes qui n’attendent plus de menstrues, si vous avez des doutes, la période [de divorce] sera de trois mois. De même pour celles qui n’ont pas encore eu de règles. Pour celles qui sont enceintes, la fin de leur délai légal sera l’accouchement. Quiconque est pieux envers DIEU, DIEU lui facilitera son affaire (sa vie).
- Waallaee yaisna mina almaheedi min nisaikum ini irtabtum faAAiddatuhunna thalathatu ashhurin waallaee lam yahidna waolatu alahmali ajaluhunna an yadaAAna hamlahunna waman yattaqi Allaha yajAAal lahu min amrihi yusran (Ⅰ)
- La période d’attente pour celles de vos femmes qui ont atteint l’âge de la ménopause sera de trois mois, pour plus de sûreté. Il en est de même pour celles qui n’ont pas encore atteint l’âge de la puberté. Quant à celles qui sont enceintes, la période de viduité prendra fin pour elles avec leur accouchement. Quiconque craint Dieu trouvera une grande facilité dans ce qu’il entreprend. (Ⅱ)
- واللائي يئسن من المحيض من نسائكم إن ارتبتم فعدتهن ثلاثة أشهر واللائي لم يحضن وأولات الأحمال أجلهن أن يضعن حملهن ومن يتق الله يجعل له من أمره يسرا (Ⅲ)
- وَاللَّائِي يَئِسْنَ مِنَ الْمَحِيضِ مِن نِّسَائِكُمْ إِنِ ارْتَبْتُمْ فَعِدَّتُهُنَّ ثَلَاثَةُ أَشْهُرٍ وَاللَّائِي لَمْ يَحِضْنَ ۚ وَأُولَاتُ الْأَحْمَالِ أَجَلُهُنَّ أَن يَضَعْنَ حَمْلَهُنَّ ۚ وَمَن يَتَّقِ اللَّهَ يَجْعَل لَّهُ مِنْ أَمْرِهِ يُسْرًا (Ⅳ)
- وَالّٰـٔى يَئِسنَ مِنَ المَحيضِ مِن نِسائِكُم إِنِ ارتَبتُم فَعِدَّتُهُنَّ ثَلٰثَةُ أَشهُرٍ وَالّٰـٔى لَم يَحِضنَ ۚ وَأُولٰتُ الأَحمالِ أَجَلُهُنَّ أَن يَضَعنَ حَملَهُنَّ ۚ وَمَن يَتَّقِ اللَّهَ يَجعَل لَهُ مِن أَمرِهِ يُسرًا (Ⅴ)
- Celles parmi vos femmes qui désespèrent d’avoir leurs règles, et sur lesquelles il y a doute, la période de viduité est de trois mois. À celles qui n’ont pas encore eu leurs règles, le même délai. Quant à celles qui sont déjà enceintes, la période de délai coïncide avec leur accouchement. Celui qui craint Allah verra son sort s’alléger. (Ⅵ)
- — Celles de vos femmes qui désespèrent d’être menstruées, si toutefois vous avez un doute, leur délai sera de trois mois. De même pour celles non encore menstruées. Quant à celles en cours de grossesse, le terme sera qu’elles déposent leur faix. — Qui se prémunit envers Dieu, Dieu met en son affaire facilité (Ⅶ)
- [Pour] celles de vos femmes qui désespèrent d’être menstruées, si vous avez des doutes, leur période [d'attente] sera de trois mois. [Pour] celles qui n’ont pas eu leurs menstrues [, même délai. Pour] celles qui sont enceintes, le terme [de leur période d’attente] sera leur accouchement. A quiconque est pieux envers Allah, Celui-ci procure allègement à son sort. (Ⅷ)
65. 5  
Voilà l’ordre de DIEU qu’Il vous a révélé. Quiconque est pieux envers DIEU, DIEU lui efface ses fautes et lui donne une magnifique récompense.
- Thalika amru Allahi anzalahu ilaykum waman yattaqi Allaha yukaffir AAanhu sayyiatihi wayuAAthim lahu ajran (Ⅰ)
- Tel est l’ordre que Dieu vous envoie. Dieu efface les péchés de celui qui Le craint et lui attribue une large récompense. (Ⅱ)
- ذلك أمر الله أنزله إليكم ومن يتق الله يكفر عنه سيئاته ويعظم له أجرا (Ⅲ)
- ذَٰلِكَ أَمْرُ اللَّهِ أَنزَلَهُ إِلَيْكُمْ ۚ وَمَن يَتَّقِ اللَّهَ يُكَفِّرْ عَنْهُ سَيِّئَاتِهِ وَيُعْظِمْ لَهُ أَجْرًا (Ⅳ)
- ذٰلِكَ أَمرُ اللَّهِ أَنزَلَهُ إِلَيكُم ۚ وَمَن يَتَّقِ اللَّهَ يُكَفِّر عَنهُ سَيِّـٔاتِهِ وَيُعظِم لَهُ أَجرًا (Ⅴ)
- Tel est l’ordre d’Allah qui vous a été révélé. Celui qui craint Allah et qui est pieux verra ses péchés effacés et sa gratification augmentée considérablement. (Ⅵ)
- — C’est là un commandement de Dieu, qu’Il a fait descendre sur vous. — Quiconque se prémunit envers Dieu, Il ignore ses méchancetés, le gratifiera, et pourrait lui accorder un salaire grandiose. (Ⅶ)
- Voilà l’ordre d’Allah, qu’Il a fait descendre vers vous. Pour quiconque est pieux envers Allah, Celui-ci efface ses mauvaises actions et grossit sa rétribution. (Ⅷ)
65. 6  
Installez-les (les femmes répudiées) selon vos moyens dans vos demeures. Ne cherchez pas à leur nuire en les mettant dans la gêne. Si elles sont enceintes, pourvoyez-les jusqu’à leur accouchement. Si elles allaitent votre enfant, donnez-leur le salaire et décidez-en avec bienveillance et, si vous ne pouvez vous mettre d’accord, une autre femme allaitera [l’enfant].
- Askinoohunna min haythu sakantum min wujdikum wala tudarroohunna litudayyiqoo AAalayhinna wain kunna olati hamlin faanfiqoo AAalayhinna hatta yadaAAna hamlahunna fain ardaAAna lakum faatoohunna ojoorahunna watamiroo baynakum bimaAAroofin wain taAAasartum fasaturdiAAu lahu okhra (Ⅰ)
- Gardez les femmes répudiées dans vos propres demeures et traitez-les selon vos moyens, mais sans leur nuire en les faisant vivre à l’étroit. Si elles sont enceintes, assurez leur entretien jusqu’à l’accouchement. Si elles allaitent l’enfant né de vous, une pension leur sera servie, après concertation honnête avec elles. En cas de difficulté, faites appel à une nourrice pour assurer l’allaitement de l’enfant. (Ⅱ)
- أسكنوهن من حيث سكنتم من وجدكم ولا تضاروهن لتضيقوا عليهن وإن كن أولات حمل فأنفقوا عليهن حتى يضعن حملهن فإن أرضعن لكم فآتوهن أجورهن وأتمروا بينكم بمعروف وإن تعاسرتم فسترضع له أخرى (Ⅲ)
- أَسْكِنُوهُنَّ مِنْ حَيْثُ سَكَنتُم مِّن وُجْدِكُمْ وَلَا تُضَارُّوهُنَّ لِتُضَيِّقُوا عَلَيْهِنَّ ۚ وَإِن كُنَّ أُولَاتِ حَمْلٍ فَأَنفِقُوا عَلَيْهِنَّ حَتَّىٰ يَضَعْنَ حَمْلَهُنَّ ۚ فَإِنْ أَرْضَعْنَ لَكُمْ فَآتُوهُنَّ أُجُورَهُنَّ ۖ وَأْتَمِرُوا بَيْنَكُم بِمَعْرُوفٍ ۖ وَإِن تَعَاسَرْتُمْ فَسَتُرْضِعُ لَهُ أُخْرَىٰ (Ⅳ)
- أَسكِنوهُنَّ مِن حَيثُ سَكَنتُم مِن وُجدِكُم وَلا تُضارّوهُنَّ لِتُضَيِّقوا عَلَيهِنَّ ۚ وَإِن كُنَّ أُولٰتِ حَملٍ فَأَنفِقوا عَلَيهِنَّ حَتّىٰ يَضَعنَ حَملَهُنَّ ۚ فَإِن أَرضَعنَ لَكُم فَـٔاتوهُنَّ أُجورَهُنَّ ۖ وَأتَمِروا بَينَكُم بِمَعروفٍ ۖ وَإِن تَعاسَرتُم فَسَتُرضِعُ لَهُ أُخرىٰ (Ⅴ)
- Laissez celles qui sont répudiées habiter là où vous demeurez vous-mêmes et selon vos moyens. Ne les contraignez pas à vivre dans des réduits. Si certaines sont enceintes pour la première fois, continuez à dépenser pour elles normalement jusqu’au terme de leur grossesse. Si elles allaitent votre progéniture, vous devez leur accorder un défraiement. Conduisez-vous entre vous de manière conforme aux usages, mais si vous ne vous êtes pas mis d’accord, faites allaiter vos enfants par une autre femme. (Ⅵ)
- — ... Affectez à leur logement une partie du vôtre, selon vos possibilités. Ne leur faites pas le moindre mal par des tracasseries. Si elles sont en cours de grossesse, pourvoyez à leur entretien jusqu’à ce qu’elles déposent leur faix. Si elles allaitent un enfant de vous, donnez-leur leur pension et concertez-vous avec elles sur ce que commandent les convenances ; si cela crée entre vous des tensions, une autre allaitera l’enfant (Ⅶ)
- Installez [vos femmes en instance de répudiation] en rapport avec vos moyens, à l’écart d’où vous habitez ! N’exercez pas de contrainte contre elles, pour les mettre à la gêne ! Si elles sont enceintes, pourvoyez à leur subsistance jusqu’à ce qu’elles accouchent ! Si elles allaitent l’enfant né de vous, donnez-leur leurs salaires (sic) et conférez ensemble [, à ce propos,] d’une [manière] reconnue [convenable] ! Si vous êtes [, à ce sujet,] en mutuelle difficulté, prenez pour l’enfant une autre nourrice ! (Ⅷ)
65. 7  
Que celui qui est riche dépense [en proportion] de sa richesse. Que celui dont les biens sont restreints dépense de ce que DIEU lui a donné. DIEU ne propose un devoir à une personne que selon ce qu’Il lui a donné. DIEU fera succéder l’aisance [et la facilité] à la gêne (aux difficultés).
- Liyunfiq thoo saAAatin min saAAatihi waman qudira AAalayhi rizquhu falyunfiq mimma atahu Allahu la yukallifu Allahu nafsan illa ma ataha sayajAAalu Allahu baAAda AAusrin yusran (Ⅰ)
- L’homme aisé versera une pension en rapport avec sa fortune, et l’homme aux ressources modestes paiera dans la limite de ce que Dieu lui a accordé. Dieu n’impose jamais à l’homme une charge qui excède ses moyens, mais fait plutôt succéder l’aisance à la gêne. (Ⅱ)
- لينفق ذو سعة من سعته ومن قدر عليه رزقه فلينفق مما آتاه الله لا يكلف الله نفسا إلا ما آتاها سيجعل الله بعد عسر يسرا (Ⅲ)
- لِيُنفِقْ ذُو سَعَةٍ مِّن سَعَتِهِ ۖ وَمَن قُدِرَ عَلَيْهِ رِزْقُهُ فَلْيُنفِقْ مِمَّا آتَاهُ اللَّهُ ۚ لَا يُكَلِّفُ اللَّهُ نَفْسًا إِلَّا مَا آتَاهَا ۚ سَيَجْعَلُ اللَّهُ بَعْدَ عُسْرٍ يُسْرًا (Ⅳ)
- لِيُنفِق ذو سَعَةٍ مِن سَعَتِهِ ۖ وَمَن قُدِرَ عَلَيهِ رِزقُهُ فَليُنفِق مِمّا ءاتىٰهُ اللَّهُ ۚ لا يُكَلِّفُ اللَّهُ نَفسًا إِلّا ما ءاتىٰها ۚ سَيَجعَلُ اللَّهُ بَعدَ عُسرٍ يُسرًا (Ⅴ)
- Que l’homme aisé donne selon sa fortune. Que celui qui n’a pas de moyens abondants donne une part de ce dont Allah l’a pourvu. Allah ne charge une âme que de ce qu’elle peut assumer. Allah fait en sorte qu’après l’adversité survienne l’aisance. (Ⅵ)
- que l’homme aisé assure l’entretien à la hauteur de son aisance. Que celui à qui fut mesurée l’attribution le fasse sur ce que Dieu lui aura imparti ; Dieu ne charge une personne que selon ce qu’Il lui accorde. — Après difficulté, Il met facilité (Ⅶ)
- Que celui qui est dans l’aisance dépense [pour l’allaitement] selon son aisance ! Que celui à qui son attribution a été mesurée dépense selon ce qu’Allah lui a accordé ! Allah n’impose à nulle âme que ce qu'Il lui a accordé. Allah, après adversité, donnera félicité. (Ⅷ)
65. 8  
Que de cités [et de personnes] furent rebelles à l’ordre (aux enseignements) de DIEU et de Ses prophètes ! Nous leur fîmes rendre un compte sévère [de leur comportement] et leur infligeâmes un châtiment [correctif] inouï.
- Wakaayyin min qaryatin AAatat AAan amri rabbiha warusulihi fahasabnaha hisaban shadeedan waAAaththabnaha AAathaban nukran (Ⅰ)
- Que de cités ont traité avec dédain l’Ordre de leur Seigneur et de Ses Envoyés ! Nous leur fîmes rendre un compte des plus sévères, et leur infligeâmes un châtiment des plus cruels. (Ⅱ)
- وكأين من قرية عتت عن أمر ربها ورسله فحاسبناها حسابا شديدا وعذبناها عذابا نكرا (Ⅲ)
- وَكَأَيِّن مِّن قَرْيَةٍ عَتَتْ عَنْ أَمْرِ رَبِّهَا وَرُسُلِهِ فَحَاسَبْنَاهَا حِسَابًا شَدِيدًا وَعَذَّبْنَاهَا عَذَابًا نُّكْرًا (Ⅳ)
- وَكَأَيِّن مِن قَريَةٍ عَتَت عَن أَمرِ رَبِّها وَرُسُلِهِ فَحاسَبنٰها حِسابًا شَديدًا وَعَذَّبنٰها عَذابًا نُكرًا (Ⅴ)
- Combien de cités se sont rebellées aux ordres de leur Seigneur et de leurs prophètes ! Nous leur avons demandé des comptes et Nous leur avons infligé un cruel tourment. (Ⅵ)
- Que de cités n’ont-elles pas dévié de l’ordonnance de leur Seigneur et de Ses envoyés ! Aussi exigeâmes-Nous d’elles un compte rigoureux et les avons-Nous châtiées d’un châtiment pénible (Ⅶ)
- Que de cités ayant été indociles à l’ordre de leur Seigneur et de Ses Apôtres, auxquelles Nous avons fait rendre compte d’une manière terrible et auxquelles Nous avons infligé un tourment exécrable ! (Ⅷ)
65. 9  
Elles goûtèrent les conséquences [fâcheuses] de leur [mauvais] comportement dont l’aboutissement (le résultat) fut [leur] perte.
- Fathaqat wabala amriha wakana AAaqibatu amriha khusran (Ⅰ)
- Elles subirent ainsi les néfastes conséquences de leur comportement et sombrèrent dans la ruine qui en fut l’aboutissement, (Ⅱ)
- فذاقت وبال أمرها وكان عاقبة أمرها خسرا (Ⅲ)
- فَذَاقَتْ وَبَالَ أَمْرِهَا وَكَانَ عَاقِبَةُ أَمْرِهَا خُسْرًا (Ⅳ)
- فَذاقَت وَبالَ أَمرِها وَكانَ عٰقِبَةُ أَمرِها خُسرًا (Ⅴ)
- Elles ont ainsi goûté l’amertume liée à leur conduite, tandis que leur fin n’était que ruine. (Ⅵ)
- elles goûtèrent les ravages de leur comportement, dont la suite consomma leur perte (Ⅶ)
- [Ces cités] goûtèrent le châtiment de leur conduite et l’aboutissement de leur conduite fut [leur] perte. (Ⅷ)
65. 10  
DIEU a préparé pour eux un châtiment [correctif] sévère. Soyez pieux envers DIEU, vous les intelligents croyants. [Ô hommes !] DIEU vous a révélé un Rappel
- aAAadda Allahu lahum AAathaban shadeedan faittaqoo Allaha ya olee alalbabi allatheena amanoo qad anzala Allahu ilaykum thikran (Ⅰ)
- car c’est là le châtiment rigoureux que Dieu leur avait préparé. Craignez donc Dieu, vous qui êtes doués d’intelligence et qui avez la foi ! Dieu a révélé à votre intention un Rappel, (Ⅱ)
- أعد الله لهم عذابا شديدا فاتقوا الله يا أولي الألباب الذين آمنوا قد أنزل الله إليكم ذكرا (Ⅲ)
- أَعَدَّ اللَّهُ لَهُمْ عَذَابًا شَدِيدًا ۖ فَاتَّقُوا اللَّهَ يَا أُولِي الْأَلْبَابِ الَّذِينَ آمَنُوا ۚ قَدْ أَنزَلَ اللَّهُ إِلَيْكُمْ ذِكْرًا (Ⅳ)
- أَعَدَّ اللَّهُ لَهُم عَذابًا شَديدًا ۖ فَاتَّقُوا اللَّهَ يٰأُولِى الأَلبٰبِ الَّذينَ ءامَنوا ۚ قَد أَنزَلَ اللَّهُ إِلَيكُم ذِكرًا (Ⅴ)
- Allah leur a préparé un cruel châtiment. Craignez Allah, vous qui êtes doués d’intelligence et qui êtes croyants. Allah vous a révélé un rappel puissant [le Coran]. (Ⅵ)
- Dieu leur ménagea un châtiment rigoureux. Dès lors, prémunissez-vous envers Dieu, ô vous dotés de moelles, qui croyez. Dieu a fait descendre sur vous un Rappel (Ⅶ)
- Allah a préparé aux habitants de ces cités un tourment terrible. Soyez pieux envers Allah, ô vous doués d’esprit, qui avez la foi ! Allah a fait descendre vers vous une Édification. (Ⅷ)
65. 11  
[et envoyé] un Prophète qui vous récite les clairs versets de DIEU, afin de faire sortir, ceux qui croient et travaillent bien, des ténèbres vers la lumière. Quelqu’un qui croit en DIEU et travaille bien [utile à lui-même, à la société humaine et pour la cause de DIEU], DIEU l’introduira dans les jardins [de bienfaits] sous lesquels coulent les rivières [de bonheurs et de félicités]. [Les vrais croyants] y vivront éternellement. DIEU a réservé [aux croyants] une belle subsistance.
- Rasoolan yatloo AAalaykum ayati Allahi mubayyinatin liyukhrija allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati mina alththulumati ila alnnoori waman yumin biAllahi wayaAAmal salihan yudkhilhu jannatin tajree min tahtiha alanharu khalideena feeha abadan qad ahsana Allahu lahu rizqan (Ⅰ)
- et envoyé un Prophète qui vous récite Ses versets édifiants, afin de faire sortir ceux qui croient et font le bien des ténèbres vers la lumière ! Dieu admettra quiconque aura cru et fait le bien dans des Jardins baignés d’eaux vives, où il demeurera à jamais immortel. Telle est la belle rétribution que Dieu lui a réservée. (Ⅱ)
- رسولا يتلو عليكم آيات الله مبينات ليخرج الذين آمنوا وعملوا الصالحات من الظلمات إلى النور ومن يؤمن بالله ويعمل صالحا يدخله جنات تجري من تحتها الأنهار خالدين فيها أبدا قد أحسن الله له رزقا (Ⅲ)
- رَّسُولًا يَتْلُو عَلَيْكُمْ آيَاتِ اللَّهِ مُبَيِّنَاتٍ لِّيُخْرِجَ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ مِنَ الظُّلُمَاتِ إِلَى النُّورِ ۚ وَمَن يُؤْمِن بِاللَّهِ وَيَعْمَلْ صَالِحًا يُدْخِلْهُ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا ۖ قَدْ أَحْسَنَ اللَّهُ لَهُ رِزْقًا (Ⅳ)
- رَسولًا يَتلوا عَلَيكُم ءايٰتِ اللَّهِ مُبَيِّنٰتٍ لِيُخرِجَ الَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ مِنَ الظُّلُمٰتِ إِلَى النّورِ ۚ وَمَن يُؤمِن بِاللَّهِ وَيَعمَل صٰلِحًا يُدخِلهُ جَنّٰتٍ تَجرى مِن تَحتِهَا الأَنهٰرُ خٰلِدينَ فيها أَبَدًا ۖ قَد أَحسَنَ اللَّهُ لَهُ رِزقًا (Ⅴ)
- Il s’agit d’un prophète qui vous récite les versets d’Allah, les plus éclairants, de façon à conduire des ténèbres vers la lumière ceux qui ont cru et qui ont commis de belles choses. Celui qui croit en Allah, qui accomplit des œuvres pies, celui-là entrera dans les jardins où coulent les rivières. [Ceux qui s’y trouvent] y demeureront éternellement, en guise de juste attribution d’Allah. (Ⅵ)
- un Envoyé qui vous récite les signes probatoires de Dieu afin que ceux qui croient effectuent l’œuvre salutaire, et de les faire sortir des ténèbres à la lumière. Qui croit en Dieu, effectue l’œuvre salutaire, Il le fera entrer dans des jardins de sous lesquels des ruisseaux coulent : ils y seront éternels, à jamais — Splendide attribution que Dieu leur fait ! (Ⅶ)
- A) [Allah a envoyé] un Apôtre qui vous communique les aya explicites d’Allah pour faire sortir des Ténèbres vers la Lumière ceux qui croient et accomplissent des œuvres pies. B) [C’est] un Prophète qui vous communique l’Écriture que J’ai fait descendre sur lui et qui contient les récits [sur] les Prophètes que J’ai envoyés avant lui à [chaque] peuple. Or quiconque croit en Allah et accomplit œuvre pie, Allah le fera entrer en des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux, où [il restera], immortel, en éternité. A celui-là, Allah a donné belle attribution. (Ⅷ)
65. 12  
DIEU est Celui qui a créé sept cieux et autant [aspects] de terre. L’ordre descend (érige) entre eux (entre les cieux et les aspects de terre) pour que vous sachiez que DIEU est Omnipotent et que DIEU embrasse tout de [Sa] science.
- Allahu allathee khalaqa sabAAa samawatin wamina alardi mithlahunna yatanazzalu alamru baynahunna litaAAlamoo anna Allaha AAala kulli shayin qadeerun waanna Allaha qad ahata bikulli shayin AAilman (Ⅰ)
- C’est Dieu qui a créé sept Cieux et en a fait autant pour la Terre, et Ses ordres descendent graduellement des Cieux vers cette dernière, afin que vous sachiez que Sa puissance n’a point de limite et que Sa science embrasse toute chose. (Ⅱ)
- الله الذي خلق سبع سماوات ومن الأرض مثلهن يتنزل الأمر بينهن لتعلموا أن الله على كل شيء قدير وأن الله قد أحاط بكل شيء علما (Ⅲ)
- اللَّهُ الَّذِي خَلَقَ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ وَمِنَ الْأَرْضِ مِثْلَهُنَّ يَتَنَزَّلُ الْأَمْرُ بَيْنَهُنَّ لِتَعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ وَأَنَّ اللَّهَ قَدْ أَحَاطَ بِكُلِّ شَيْءٍ عِلْمًا (Ⅳ)
- اللَّهُ الَّذى خَلَقَ سَبعَ سَمٰوٰتٍ وَمِنَ الأَرضِ مِثلَهُنَّ يَتَنَزَّلُ الأَمرُ بَينَهُنَّ لِتَعلَموا أَنَّ اللَّهَ عَلىٰ كُلِّ شَيءٍ قَديرٌ وَأَنَّ اللَّهَ قَد أَحاطَ بِكُلِّ شَيءٍ عِلمًا (Ⅴ)
- C’est Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. Il y a entre eux une relation continue de façon que vous sachiez qu’Allah est puissant sur toute chose. Allah dispose d’une science infinie qui englobe tout. (Ⅵ)
- — C’est Dieu qui a créé sept cieux, et il en est de la terre comme des cieux. Son ordre s’étage entre cieux et terre, pour que vous sachiez que Dieu est Omnipotent, que Dieu toute chose embrasse en Sa connaissance. (Ⅶ)
- Allah est Celui qui a créé sept cieux et autant de terres. L'Ordre descend entre [les cieux et les terres], pour que vous sachiez qu’Allah, sur toute chose, est omnipotent et qu’Allah embrasse toute chose en [Sa] science. (Ⅷ)


Page: 1

65 







Home