Noun, ou le roseau (al-qalam)
>  
53 Verses | Page 1 / 2
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


68. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
68. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ ن ۚ وَالْقَلَمِ وَمَا يَسْطُرُونَ
- Noon waalqalami wama yasturoona (Ⅰ)
- Nûn. Par la plume et par ce que les scribes mettent en lignes ! (Ⅱ)
- N. (Noun.) [Je jure] par la plume et ce qu’ils (les Amis de DIEU) écrivent, (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم ن والقلم وما يسطرون (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ ن ۚ وَالقَلَمِ وَما يَسطُرونَ (Ⅴ)
- Noun ! Et le calame et ce qu’ils écrivent. (Ⅵ)
- Nûn. Par le calame et ce qu’on met en lignes (Ⅶ)
- N. Par le Calame et ce qu’ils écrivent ! (Ⅷ)
68. 2  
مَا أَنتَ بِنِعْمَةِ رَبِّكَ بِمَجْنُونٍ
- Ma anta biniAAmati rabbika bimajnoonin (Ⅰ)
- Par la grâce de ton Seigneur, tu n’es point un possédé ! (Ⅱ)
- [toi] par la grâce de ton Seigneur, tu n’es pas un possédé. (Ⅲ)
- ما أنت بنعمة ربك بمجنون (Ⅳ)
- ما أَنتَ بِنِعمَةِ رَبِّكَ بِمَجنونٍ (Ⅴ)
- Par la faveur de ton Seigneur, tu n’es pas un fou. (Ⅵ)
- tu n’es pas, grâce au bienfait de ton Seigneur, un fol (Ⅶ)
- grâce au bienfait de ton Seigneur, tu n’es pas possédé ! (Ⅷ)
68. 3  
وَإِنَّ لَكَ لَأَجْرًا غَيْرَ مَمْنُونٍ
- Wainna laka laajran ghayra mamnoonin (Ⅰ)
- En vérité, une récompense sans reproche t’est réservée (Ⅱ)
- Oui, tu auras une récompense [magnifique] ininterrompue. (Ⅲ)
- وإن لك لأجرا غير ممنون (Ⅳ)
- وَإِنَّ لَكَ لَأَجرًا غَيرَ مَمنونٍ (Ⅴ)
- Et tu auras une récompense sans limite. (Ⅵ)
- tu auras un salaire sans contrepartie (Ⅶ)
- En vérité, tu auras certes une rétribution exempte de reproche. (Ⅷ)
68. 4  
وَإِنَّكَ لَعَلَىٰ خُلُقٍ عَظِيمٍ
- Wainnaka laAAala khuluqin AAatheemin (Ⅰ)
- et tu es doué d’un caractère élevé. (Ⅱ)
- Oui, tu es d’une moralité (qualité et caractère) [la plus] éminente. (Ⅲ)
- وإنك لعلى خلق عظيم (Ⅳ)
- وَإِنَّكَ لَعَلىٰ خُلُقٍ عَظيمٍ (Ⅴ)
- Tu es certes d’une moralité sans faille. (Ⅵ)
- tu es porté par un caractère magnanime (Ⅶ)
- En vérité, tu es d’une condition morale éminente. (Ⅷ)
68. 5  
فَسَتُبْصِرُ وَيُبْصِرُونَ
- Fasatubsiru wayubsiroona (Ⅰ)
- Bientôt tu verras et les négateurs, eux aussi, verront (Ⅱ)
- Tu verras et ils (les impies... et ceux qui te traitent de possédé, etc.) verront (Ⅲ)
- فستبصر ويبصرون (Ⅳ)
- فَسَتُبصِرُ وَيُبصِرونَ (Ⅴ)
- Tu verras par toi-même, et ils verront eux aussi, (Ⅵ)
- aussi verras-tu clair, et ils verront (Ⅶ)
- Tu verras et ils verront (Ⅷ)
68. 6  
بِأَييِّكُمُ الْمَفْتُونُ
- Biayyikumu almaftoonu (Ⅰ)
- lequel d’entre vous a perdu la raison, (Ⅱ)
- qui de vous est épris de la tentation (possédé). (Ⅲ)
- بأييكم المفتون (Ⅳ)
- بِأَييِكُمُ المَفتونُ (Ⅴ)
- qui d’entre vous est mis à l’épreuve, le plus tenté. (Ⅵ)
- qui d’entre vous est mis à l’épreuve (Ⅶ)
- lequel de vous est le tenté. (Ⅷ)
68. 7  
إِنَّ رَبَّكَ هُوَ أَعْلَمُ بِمَن ضَلَّ عَن سَبِيلِهِ وَهُوَ أَعْلَمُ بِالْمُهْتَدِينَ
- Inna rabbaka huwa aAAlamu biman dalla AAan sabeelihi wahuwa aAAlamu bialmuhtadeena (Ⅰ)
- car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux ceux qui s’égarent de Son chemin et ceux qui sont les bien-dirigés. (Ⅱ)
- Ton Seigneur connaît parfaitement ceux qui s’égarent de Son chemin, et Il sait (connaît) parfaitement ceux qui sont dans la bonne voie. (Ⅲ)
- إن ربك هو أعلم بمن ضل عن سبيله وهو أعلم بالمهتدين (Ⅳ)
- إِنَّ رَبَّكَ هُوَ أَعلَمُ بِمَن ضَلَّ عَن سَبيلِهِ وَهُوَ أَعلَمُ بِالمُهتَدينَ (Ⅴ)
- Car ton Seigneur connaît ceux qui ont perdu le chemin et ceux qui, au contraire, sont dans la bonne voie. (Ⅵ)
- ton Seigneur sait mieux que personne qui s’égare de Son chemin, Il sait mieux que personne qui bien se guide. (Ⅶ)
- En vérité, ton Seigneur est très instruit de ceux qui errent loin de Son Chemin et Il est très instruit de ceux qui sont dans la bonne direction. (Ⅷ)
68. 8  
فَلَا تُطِعِ الْمُكَذِّبِينَ
- Fala tutiAAi almukaththibeena (Ⅰ)
- N’obéis donc point aux négateurs (Ⅱ)
- N’obéis pas à ceux qui nient [les vérités célestes et les versets]. (Ⅲ)
- فلا تطع المكذبين (Ⅳ)
- فَلا تُطِعِ المُكَذِّبينَ (Ⅴ)
- N’obéis donc pas aux négateurs. (Ⅵ)
- Dès lors, ne cède pas à ceux qui démentent (Ⅶ)
- N’obéis donc pas à ceux qui crient au mensonge ! (Ⅷ)
68. 9  
وَدُّوا لَوْ تُدْهِنُ فَيُدْهِنُونَ
- Waddoo law tudhinu fayudhinoona (Ⅰ)
- qui aimeraient bien que tu sois accommodant avec eux, afin qu’ils le soient aussi avec toi. (Ⅱ)
- Ils aimeraient que tu les flattes et ils te flatteraient. (Ⅲ)
- ودوا لو تدهن فيدهنون (Ⅳ)
- وَدّوا لَو تُدهِنُ فَيُدهِنونَ (Ⅴ)
- Ils aimeraient peut-être que tu sois plus avenant, afin qu’ils le soient eux aussi ! (Ⅵ)
- ils aimeraient ta complaisance, en échange de la leur (Ⅶ)
- Ils aimeraient que tu sois doux pour qu’ils le soient. (Ⅷ)
68. 10  
وَلَا تُطِعْ كُلَّ حَلَّافٍ مَّهِينٍ
- Wala tutiAA kulla hallafin maheenin (Ⅰ)
- Et n’obéis à aucun jureur méprisable, (Ⅱ)
- N’obéis pas à tout homme qui prête trop de serment et qu’il est vil, (Ⅲ)
- ولا تطع كل حلاف مهين (Ⅳ)
- وَلا تُطِع كُلَّ حَلّافٍ مَهينٍ (Ⅴ)
- N’obéis pas non plus à chaque être vil qui jure inutilement, (Ⅵ)
- Ne cède à nul prêteur de serments, à nul vilain (Ⅶ)
- N’obéis pas au jureur vil, (Ⅷ)
68. 11  
هَمَّازٍ مَّشَّاءٍ بِنَمِيمٍ
- Hammazin mashshain binameemin (Ⅰ)
- détracteur médisant, (Ⅱ)
- détracteur [qui épilogue], colporteur de médisance, (Ⅲ)
- هماز مشاء بنميم (Ⅳ)
- هَمّازٍ مَشّاءٍ بِنَميمٍ (Ⅴ)
- ni à celui qui fomente des troubles et qui propage toutes sortes de médisances, (Ⅵ)
- diffamateur, coureur de médisance (Ⅶ)
- au détracteur, semeur de calomnie, (Ⅷ)
68. 12  
مَّنَّاعٍ لِّلْخَيْرِ مُعْتَدٍ أَثِيمٍ
- MannaAAin lilkhayri muAAtadin atheemin (Ⅰ)
- hostile à tout acte charitable, agressif, scélérat, (Ⅱ)
- qui empêche le bien, transgresseur, chargé de péchés, (Ⅲ)
- مناع للخير معتد أثيم (Ⅳ)
- مَنّاعٍ لِلخَيرِ مُعتَدٍ أَثيمٍ (Ⅴ)
- celui qui fait barrage au bien et qui est injuste, transgresseur, (Ⅵ)
- empêcheur du bien, virulent, pécheur consommé (Ⅶ)
- interdisant le bien, plein d’insolence et de péché, (Ⅷ)
68. 13  
عُتُلٍّ بَعْدَ ذَٰلِكَ زَنِيمٍ
- AAutullin baAAda thalika zaneemin (Ⅰ)
- perfide et bâtard de surcroît ; (Ⅱ)
- haineux [butor, perfide], de surcroît, de basse extraction. (Ⅲ)
- عتل بعد ذلك زنيم (Ⅳ)
- عُتُلٍّ بَعدَ ذٰلِكَ زَنيمٍ (Ⅴ)
- violent et de mauvaise extraction, (Ⅵ)
- grossier et par surcroît de souche rapportée (Ⅶ)
- arrogant et par surcroît, bâtard ! (Ⅷ)
68. 14  
أَن كَانَ ذَا مَالٍ وَبَنِينَ
- An kana tha malin wabaneena (Ⅰ)
- qui, se sentant pourvu de richesses et d’enfants, (Ⅱ)
- [Non,] même s’il a beaucoup de richesses et de nombreux fils. (Ⅲ)
- أن كان ذا مال وبنين (Ⅳ)
- أَن كانَ ذا مالٍ وَبَنينَ (Ⅴ)
- même s’il possède une fortune et beaucoup d’enfants. (Ⅵ)
- sous prétexte qu’il abonde en biens et en fils ; (Ⅶ)
- Ne lui obéis pas [parce] qu’il est riche et a des fils [pour le soutenir] ! (Ⅷ)
68. 15  
إِذَا تُتْلَىٰ عَلَيْهِ آيَاتُنَا قَالَ أَسَاطِيرُ الْأَوَّلِينَ
- Itha tutla AAalayhi ayatuna qala asateeru alawwaleena (Ⅰ)
- s’écrie quand il entend réciter Nos versets : « Ce ne sont là que des fables qui remontent aux anciens ! » (Ⅱ)
- Quand on lui récite Nos versets, il dit : « Ce sont des fables d’anciens ! » (Ⅲ)
- إذا تتلى عليه آياتنا قال أساطير الأولين (Ⅳ)
- إِذا تُتلىٰ عَلَيهِ ءايٰتُنا قالَ أَسٰطيرُ الأَوَّلينَ (Ⅴ)
- Et lorsque Nos versets lui sont récités, il n’a qu’un seul mot à la bouche : Fables anciennes ! (Ⅵ)
- quand on lui récite nos signes, il dit : «Fables d’Anciens ! » (Ⅶ)
- Quand Nos aya lui sont communiquées, il s’écrie : « Histoires d’Anciens ! » (Ⅷ)
68. 16  
سَنَسِمُهُ عَلَى الْخُرْطُومِ
- Sanasimuhu AAala alkhurtoomi (Ⅰ)
- À celui-là Nous ferons porter un jour sur le museau la marque de l’avilissement. (Ⅱ)
- Nous allons [en raison de ses perversités] lui marquer le museau (le nez). (Ⅲ)
- سنسمه على الخرطوم (Ⅳ)
- سَنَسِمُهُ عَلَى الخُرطومِ (Ⅴ)
- Nous le marquerons au museau. (Ⅵ)
- Nous le marquerons sur le groin. (Ⅶ)
- Nous le stigmatiserons sur le mufle ! (Ⅷ)
68. 17  
إِنَّا بَلَوْنَاهُمْ كَمَا بَلَوْنَا أَصْحَابَ الْجَنَّةِ إِذْ أَقْسَمُوا لَيَصْرِمُنَّهَا مُصْبِحِينَ
- Inna balawnahum kama balawna ashaba aljannati ith aqsamoo layasrimunnaha musbiheena (Ⅰ)
- Nous avons éprouvé ces impies comme Nous avions éprouvé les propriétaires du verger, quand ils jurèrent d’en cueillir les fruits de bon matin, (Ⅱ)
- Nous les avons éprouvés, comme Nous avons éprouvé les propriétaires [avares et injustes] du verger qui avaient juré de faire la récolte le matin, (Ⅲ)
- إنا بلوناهم كما بلونا أصحاب الجنة إذ أقسموا ليصرمنها مصبحين (Ⅳ)
- إِنّا بَلَونٰهُم كَما بَلَونا أَصحٰبَ الجَنَّةِ إِذ أَقسَموا لَيَصرِمُنَّها مُصبِحينَ (Ⅴ)
- Nous les avons mis à l’épreuve comme Nous avons mis à l’épreuve les propriétaires du jardin qui avaient juré de cueillir les fruits du matin (Ⅵ)
- Nous les éprouvons comme Nous éprouvâmes les propriétaires du jardin, quand ils se furent juré d’en couper le fruit au matin (Ⅶ)
- En vérité, Nous les avons éprouvés comme Nous avons éprouvé les maîtres du jardin, quand ils jurèrent de le cueillir au matin (Ⅷ)
68. 18  
وَلَا يَسْتَثْنُونَ
- Wala yastathnoona (Ⅰ)
- sans dire : « Si Dieu le veut. » (Ⅱ)
- et n’en rien excepter [ne rien donner aux pauvres, ou, ne pas agir conforme à la loi divine]. (Ⅲ)
- ولا يستثنون (Ⅳ)
- وَلا يَستَثنونَ (Ⅴ)
- sans même faire de réserve ou d’exception ! (Ⅵ)
- et cela sans (formuler de pieuse) réserve. (Ⅶ)
- sans [rien] excepter. (Ⅷ)
68. 19  
فَطَافَ عَلَيْهَا طَائِفٌ مِّن رَّبِّكَ وَهُمْ نَائِمُونَ
- Fatafa AAalayha taifun min rabbika wahum naimoona (Ⅰ)
- Or, pendant leur sommeil, un fléau déchaîné par ton Seigneur vint frapper leur verger (Ⅱ)
- Par conséquent, un fléau [nocturne envoyé] par ton Seigneur envahit [leur jardin] pendant qu’ils dormaient, (Ⅲ)
- فطاف عليها طائف من ربك وهم نائمون (Ⅳ)
- فَطافَ عَلَيها طائِفٌ مِن رَبِّكَ وَهُم نائِمونَ (Ⅴ)
- Une calamité envoyée par ton Seigneur les prit de court alors qu’ils dormaient. (Ⅵ)
- C’est pourquoi y rôda pendant leur sommeil un rôdeur de ton Seigneur (Ⅶ)
- Or sur le jardin s’abattit un fléau envoyé par ton Seigneur, durant que dormaient ces gens, (Ⅷ)
68. 20  
فَأَصْبَحَتْ كَالصَّرِيمِ
- Faasbahat kaalssareemi (Ⅰ)
- qui se trouva le lendemain complètement détruit. (Ⅱ)
- [et le jardin] fut comme si tout avait été rasé [ou, calciné, ou, comme la nuit sombre,...]. (Ⅲ)
- فأصبحت كالصريم (Ⅳ)
- فَأَصبَحَت كَالصَّريمِ (Ⅴ)
- Au petit matin, le jardin était comme un champ en ruine. (Ⅵ)
- de sorte qu’au matin le jardin fut comme ténèbres. (Ⅶ)
- et le jardin, au matin, fut comme si [tout y] avait été coupé. (Ⅷ)
68. 21  
فَتَنَادَوْا مُصْبِحِينَ
- Fatanadaw musbiheena (Ⅰ)
- Réveillés de bonne heure, les propriétaires s’interpellèrent : (Ⅱ)
- De bon matin, ils s’interpellèrent : (Ⅲ)
- فتنادوا مصبحين (Ⅳ)
- فَتَنادَوا مُصبِحينَ (Ⅴ)
- Au réveil, ils s’appelèrent les uns les autres. (Ⅵ)
- Donc ils s’entr’appelèrent de bon matin : (Ⅶ)
- Ils s’appelèrent les uns les autres, le lendemain, [disant] : (Ⅷ)
68. 22  
أَنِ اغْدُوا عَلَىٰ حَرْثِكُمْ إِن كُنتُمْ صَارِمِينَ
- Ani ighdoo AAala harthikum in kuntum sarimeena (Ⅰ)
- » Partez vite à votre plantation si vous voulez en cueillir les fruits ! » (Ⅱ)
- Partez tôt à votre champ (jardin) si vous voulez faire la récolte. (Ⅲ)
- أن اغدوا على حرثكم إن كنتم صارمين (Ⅳ)
- أَنِ اغدوا عَلىٰ حَرثِكُم إِن كُنتُم صٰرِمينَ (Ⅴ)
- Et si vous partiez de manière précoce vers le champ que vous allez récolter ? (Ⅵ)
- « Courons à notre culture, si nous voulons la couper » (Ⅶ)
- « Partez au matin à votre champ, si vous vous trouvez [devoir] en couper [la récolte]. » (Ⅷ)
68. 23  
فَانطَلَقُوا وَهُمْ يَتَخَافَتُونَ
- Faintalaqoo wahum yatakhafatoona (Ⅰ)
- Et ils se mirent en route, en se disant à voix basse : (Ⅱ)
- Ils se dirigèrent [vers le jardin] se parlant à voix basse : (Ⅲ)
- فانطلقوا وهم يتخافتون (Ⅳ)
- فَانطَلَقوا وَهُم يَتَخٰفَتونَ (Ⅴ)
- Ils y allèrent, en se parlant à voix basse. (Ⅵ)
- et de prendre le départ, non sans se dire tout bas : (Ⅶ)
- Ils se mirent en route, devisant mutuellement tout bas. (Ⅷ)
68. 24  
أَن لَّا يَدْخُلَنَّهَا الْيَوْمَ عَلَيْكُم مِّسْكِينٌ
- An la yadkhulannaha alyawma AAalaykum miskeenun (Ⅰ)
- » Ne laissez aujourd’hui aucun pauvre y entrer ! » (Ⅱ)
- « Aujourd’hui, ne laissez aucun pauvre entrer [dans le jardin] ». (Ⅲ)
- أن لا يدخلنها اليوم عليكم مسكين (Ⅳ)
- أَن لا يَدخُلَنَّهَا اليَومَ عَلَيكُم مِسكينٌ (Ⅴ)
- Aucun pauvre ne sera autorisé aujourd’hui à y entrer ! (Ⅵ)
- « Que nul pauvre en ce jour à nos dépens n’y entre ! » (Ⅶ)
- « Certes, aujourd’hui, nul pauvre n’entrera dans ce jardin, malgré nous ! » (Ⅷ)
68. 25  
وَغَدَوْا عَلَىٰ حَرْدٍ قَادِرِينَ
- Waghadaw AAala hardin qadireena (Ⅰ)
- Puis ils pressèrent le pas, décidés à ne rien donner aux pauvres, convaincus que cela était en leur pouvoir. (Ⅱ)
- Ils partirent de bonne heure, décidés [à ne rien donner aux pauvres]. (Ⅲ)
- وغدوا على حرد قادرين (Ⅳ)
- وَغَدَوا عَلىٰ حَردٍ قٰدِرينَ (Ⅴ)
- Ils partirent donc, très tôt et fort résolus. (Ⅵ)
- Ils partirent au matin, décidés, se croyant très forts (Ⅶ)
- Ils partirent [donc] au matin, décidés, résolus. (Ⅷ)
68. 26  
فَلَمَّا رَأَوْهَا قَالُوا إِنَّا لَضَالُّونَ
- Falamma raawha qaloo inna ladalloona (Ⅰ)
- Mais, arrivés au verger, ils s’écrièrent : « Nous nous sommes sûrement trompés de lieu ! (Ⅱ)
- Quand ils le virent (le jardin), ils dirent : « Nous avons perdu le chemin, (Ⅲ)
- فلما رأوها قالوا إنا لضالون (Ⅳ)
- فَلَمّا رَأَوها قالوا إِنّا لَضالّونَ (Ⅴ)
- Mais lorsqu’ils virent le jardin, ils s’écrièrent : Nous sommes perdus ! (Ⅵ)
- mais dès qu’ils l’eurent vu, se dirent : « Nous nous égarons (Ⅶ)
- Ayant vu toutefois le jardin, ils s’écrièrent : « Nous sommes certes égarés ! (Ⅷ)
68. 27  
بَلْ نَحْنُ مَحْرُومُونَ
- Bal nahnu mahroomoona (Ⅰ)
- Ou plutôt nous sommes complètement ruinés ! » (Ⅱ)
- ou bien nous sommes dépouillés ». (Ⅲ)
- بل نحن محرومون (Ⅳ)
- بَل نَحنُ مَحرومونَ (Ⅴ)
- Pis ! Nous sommes ruinés. (Ⅵ)
- ou plutôt nous sommes ruinés ». (Ⅶ)
- Non ! nous n’avons plus rien ! » (Ⅷ)
68. 28  
قَالَ أَوْسَطُهُمْ أَلَمْ أَقُل لَّكُمْ لَوْلَا تُسَبِّحُونَ
- Qala awsatuhum alam aqul lakum lawla tusabbihoona (Ⅰ)
- Le plus modéré d’entre eux leur dit alors : « Ne vous avais-je pas conseillé de glorifier votre Seigneur ? » (Ⅱ)
- Le plus modéré d’entre eux dit : « Ne vous avais-je pas dit : pourquoi vous ne glorifiez pas (n’obéissez pas à) [DIEU] ? » (Ⅲ)
- قال أوسطهم ألم أقل لكم لولا تسبحون (Ⅳ)
- قالَ أَوسَطُهُم أَلَم أَقُل لَكُم لَولا تُسَبِّحونَ (Ⅴ)
- Le plus mesuré d’entre eux dit : Ne vous avais-je pas dit de rendre gloire à Dieu ? (Ⅵ)
- Le plus équilibré dit : « Ne vous avais-je pas dit : “ Pourquoi ne pas exalter la transcendance ? ” » (Ⅶ)
- Le plus avisé d’entre eux s’écria alors : « Ne l’avais-je pas dit ? Que ne dites-vous : « Gloire à Dieu ! » (Ⅷ)
68. 29  
قَالُوا سُبْحَانَ رَبِّنَا إِنَّا كُنَّا ظَالِمِينَ
- Qaloo subhana rabbina inna kunna thalimeena (Ⅰ)
- – « Que notre Seigneur soit exalté ! En vérité, nous étions injustes ! », s’écrièrent-ils. (Ⅱ)
- Ils dirent : « Gloire et pureté à notre Seigneur, nous avons été injustes ! » (Ⅲ)
- قالوا سبحان ربنا إنا كنا ظالمين (Ⅳ)
- قالوا سُبحٰنَ رَبِّنا إِنّا كُنّا ظٰلِمينَ (Ⅴ)
- Ils dirent en chœur : Gloire à notre Seigneur, nous étions vraiment injustes ! (Ⅵ)
- ils dirent : « Notre Seigneur, exaltée soit-elle ! Nous étions des iniques » (Ⅶ)
- — « Gloire à notre Seigneur ! », dirent-ils. « Nous avons été des Injustes ! » (Ⅷ)
68. 30  
فَأَقْبَلَ بَعْضُهُمْ عَلَىٰ بَعْضٍ يَتَلَاوَمُونَ
- Faaqbala baAAduhum AAala baAAdin yatalawamoona (Ⅰ)
- Puis, se tournant les uns vers les autres, ils se mirent à se faire des reproches (Ⅱ)
- Et ils se tournèrent les uns vers les autres, se faisant des reproches. (Ⅲ)
- فأقبل بعضهم على بعض يتلاومون (Ⅳ)
- فَأَقبَلَ بَعضُهُم عَلىٰ بَعضٍ يَتَلٰوَمونَ (Ⅴ)
- Ils se retournèrent et chacun voulut blâmer l’autre de ce qu’il avait fait. (Ⅵ)
- et ils se retournèrent l’un contre l’autre, échangeant le blâme (Ⅶ)
- et ils se tournèrent les uns vers les autres, se blâmant (Ⅷ)
68. 31  
قَالُوا يَا وَيْلَنَا إِنَّا كُنَّا طَاغِينَ
- Qaloo ya waylana inna kunna tagheena (Ⅰ)
- et à dire : « Malheur à nous ! Nous avons agi avec démesure ! (Ⅱ)
- Ils dirent : « Malheur à nous, en effet, nous avons été des rebelles ! (Ⅲ)
- قالوا يا ويلنا إنا كنا طاغين (Ⅳ)
- قالوا يٰوَيلَنا إِنّا كُنّا طٰغينَ (Ⅴ)
- Hélas, nous étions des mécréants, des prévaricateurs ! dirent-ils. (Ⅵ)
- disant : « Malheur à nous dans notre démesure ! (Ⅶ)
- et disant : « Malheur à nous ! Nous avons été des Rebelles ! (Ⅷ)
68. 32  
عَسَىٰ رَبُّنَا أَن يُبْدِلَنَا خَيْرًا مِّنْهَا إِنَّا إِلَىٰ رَبِّنَا رَاغِبُونَ
- AAasa rabbuna an yubdilana khayran minha inna ila rabbina raghiboona (Ⅰ)
- Puisse Dieu nous donner en échange quelque chose de meilleur que ce jardin ! C’est en Lui que nous mettons notre espoir ! » (Ⅱ)
- Peut-être notre Seigneur nous l’échangera [le jardin] contre un meilleur ; nous [regrettons et] désirons [revenir] vers notre Seigneur ». (Ⅲ)
- عسى ربنا أن يبدلنا خيرا منها إنا إلى ربنا راغبون (Ⅳ)
- عَسىٰ رَبُّنا أَن يُبدِلَنا خَيرًا مِنها إِنّا إِلىٰ رَبِّنا رٰغِبونَ (Ⅴ)
- Peut-être Dieu changera-t-Il pour nous cet endroit pour un autre qui serait meilleur ? Nous sommes désireux d’aller vers Lui. (Ⅵ)
- peut-être Dieu nous échangera-t-Il ce jardin contre un meilleur. Au Seigneur nous aspirons ». (Ⅶ)
- Peut-être notre Seigneur nous donnera-t-il, en échange, [un jardin] plus beau que celui-ci ! En vérité, à notre Seigneur nous nous trouvons aspirer ! » (Ⅷ)
68. 33  
كَذَٰلِكَ الْعَذَابُ ۖ وَلَعَذَابُ الْآخِرَةِ أَكْبَرُ ۚ لَوْ كَانُوا يَعْلَمُونَ
- Kathalika alAAathabu walaAAathabu alakhirati akbaru law kanoo yaAAlamoona (Ⅰ)
- Tel fut leur châtiment. Mais plus dur encore est le châtiment de la vie future, si seulement ils pouvaient le savoir ! (Ⅱ)
- Tel est le châtiment. Et le châtiment de la vie future sera plus grand, s’ils savaient. (Ⅲ)
- كذلك العذاب ولعذاب الآخرة أكبر لو كانوا يعلمون (Ⅳ)
- كَذٰلِكَ العَذابُ ۖ وَلَعَذابُ الءاخِرَةِ أَكبَرُ ۚ لَو كانوا يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Il en va ainsi des châtiments de la vie d’ici-bas. Mais s’ils savaient que les châtiments de la vie future sont plus grands encore. (Ⅵ)
- Ainsi de leur châtiment. Plus dur encore est le châtiment de la vie dernière. S’ils avaient su !... (Ⅶ)
- Tel est le Tourment [d’Ici-Bas, mais] certes le Tourment de la [Vie] Dernière est pire. Que ne le savaient-ils ! (Ⅷ)
68. 34  
إِنَّ لِلْمُتَّقِينَ عِندَ رَبِّهِمْ جَنَّاتِ النَّعِيمِ
- Inna lilmuttaqeena AAinda rabbihim jannati alnnaAAeemi (Ⅰ)
- Ceux qui craignent leur Seigneur auront auprès de Lui les Jardins du délice. (Ⅱ)
- [Tandis que] les hommes pieux auront les jardins du délice [céleste] auprès de leur Seigneur. (Ⅲ)
- إن للمتقين عند ربهم جنات النعيم (Ⅳ)
- إِنَّ لِلمُتَّقينَ عِندَ رَبِّهِم جَنّٰتِ النَّعيمِ (Ⅴ)
- Ceux qui ont craint [Dieu] parmi les croyants auront auprès de leur Seigneur des jardins de félicité. (Ⅵ)
- tandis que les prémunis auront en leur Seigneur les jardins du bonheur. (Ⅶ)
- En vérité, aux Pieux appartiennent, auprès de leur Seigneur, les Jardins de Délice. (Ⅷ)
68. 35  
أَفَنَجْعَلُ الْمُسْلِمِينَ كَالْمُجْرِمِينَ
- AfanajAAalu almuslimeena kaalmujrimeena (Ⅰ)
- Eh quoi ! Traiterons-Nous ceux qui sont soumis à la volonté de Dieu sur le même pied d’égalité que les criminels ? (Ⅱ)
- Traiterons-Nous les [vrais] musulmans [justes, pieux et vertueux] à l’égal des criminels ? (Ⅲ)
- أفنجعل المسلمين كالمجرمين (Ⅳ)
- أَفَنَجعَلُ المُسلِمينَ كَالمُجرِمينَ (Ⅴ)
- Allons-Nous confondre les bons croyants et les criminels ? (Ⅵ)
- ... Alors Nous traiterions Ceux-qui-se-soumettent à l’égal des criminels ? (Ⅶ)
- Eh quoi ! traiterons-nous les Soumis à Allah (muslim) comme les Pécheurs ? (Ⅷ)
68. 36  
مَا لَكُمْ كَيْفَ تَحْكُمُونَ
- Ma lakum kayfa tahkumoona (Ⅰ)
- D’où tirez-vous cet étrange jugement ? (Ⅱ)
- Qu’avez-vous [ô impies, idolâtres, polythéistes, corrupteurs,...] ? Comment jugez-vous ? (Ⅲ)
- ما لكم كيف تحكمون (Ⅳ)
- ما لَكُم كَيفَ تَحكُمونَ (Ⅴ)
- Ou alors comment jugez-vous tout cela ? (Ⅵ)
- Vous n’êtes pas en situation de juger (Ⅶ)
- Qu’avez-vous ? Comment décidez-vous ? (Ⅷ)
68. 37  
أَمْ لَكُمْ كِتَابٌ فِيهِ تَدْرُسُونَ
- Am lakum kitabun feehi tadrusoona (Ⅰ)
- Est-ce d’un livre dont vous auriez fait votre bréviaire, (Ⅱ)
- Auriez-vous un livre où vous instruire ? (Ⅲ)
- أم لكم كتاب فيه تدرسون (Ⅳ)
- أَم لَكُم كِتٰبٌ فيهِ تَدرُسونَ (Ⅴ)
- À moins que vous n’ayez un Livre dans lequel vous étudiez ces questions ! (Ⅵ)
- ou est-ce que vous auriez une Écriture à solliciter (Ⅶ)
- Avez-vous une Écriture dans laquelle vous vous instruisiez (Ⅷ)
68. 38  
إِنَّ لَكُمْ فِيهِ لَمَا تَخَيَّرُونَ
- Inna lakum feehi lama takhayyaroona (Ⅰ)
- et dans lequel il serait dit que vous obtiendriez tout ce que vous désirez ? (Ⅱ)
- Vous y trouveriez ce que vous désirez [selon vos passions] ? (Ⅲ)
- إن لكم فيه لما تخيرون (Ⅳ)
- إِنَّ لَكُم فيهِ لَما تَخَيَّرونَ (Ⅴ)
- Vous auriez des éléments pour établir votre choix. (Ⅵ)
- où il vous revînt de prétendre à mieux ? (Ⅶ)
- [et] où vous ayez ce que certes vous choisissez ? (Ⅷ)
68. 39  
أَمْ لَكُمْ أَيْمَانٌ عَلَيْنَا بَالِغَةٌ إِلَىٰ يَوْمِ الْقِيَامَةِ ۙ إِنَّ لَكُمْ لَمَا تَحْكُمُونَ
- Am lakum aymanun AAalayna balighatun ila yawmi alqiyamati inna lakum lama tahkumoona (Ⅰ)
- Ou bien auriez-vous obtenu de Nous un engagement valable jusqu’au Jour dernier, vous permettant de tout obtenir à votre gré ? (Ⅱ)
- Ou bien auriez-vous [obtenu] de Nous des serments valables jusqu’au Jour de la résurrection [Nous engageant] à vous fournir tout ce que vous déciderez ? (Ⅲ)
- أم لكم أيمان علينا بالغة إلى يوم القيامة إن لكم لما تحكمون (Ⅳ)
- أَم لَكُم أَيمٰنٌ عَلَينا بٰلِغَةٌ إِلىٰ يَومِ القِيٰمَةِ ۙ إِنَّ لَكُم لَما تَحكُمونَ (Ⅴ)
- Ou alors vous avez pris à Notre égard un engagement très fort, une foi qui vous tiendra jusqu’au jour de la résurrection, ce qui vous autorise alors à juger. (Ⅵ)
- Nous tiendriez-vous par des serments valables jusqu’au Jour de la résurrection, pour juger à votre gré ? (Ⅶ)
- ou bien sommes-Nous liés à vous par des serments qui, valables jusqu’au Jour de la Résurrection, vous donnent certes le moyen de décider ? (Ⅷ)
68. 40  
سَلْهُمْ أَيُّهُم بِذَٰلِكَ زَعِيمٌ
- Salhum ayyuhum bithalika zaAAeemun (Ⅰ)
- Demande-leur alors qui d’entre eux s’en porterait garant ? (Ⅱ)
- Demande-leur qui d’entre eux s’en porte garant ? (Ⅲ)
- سلهم أيهم بذلك زعيم (Ⅳ)
- سَلهُم أَيُّهُم بِذٰلِكَ زَعيمٌ (Ⅴ)
- Demande-leur qui est en mesure de le garantir. (Ⅵ)
- — Demande-leur qui d’entre eux peut les garantir (Ⅶ)
- Demande-leur qui d’entre eux est de cela garant, (Ⅷ)
68. 41  
أَمْ لَهُمْ شُرَكَاءُ فَلْيَأْتُوا بِشُرَكَائِهِمْ إِن كَانُوا صَادِقِينَ
- Am lahum shurakao falyatoo bishurakaihim in kanoo sadiqeena (Ⅰ)
- Ou bien auraient-ils des associés ? Eh bien, qu’ils les fassent venir, s’ils sont de bonne foi ! (Ⅱ)
- Ou encore, ont-ils des associés [qui les intercèdent devant DIEU] ? Eh bien qu’ils fassent venir leurs associés, s’ils disent vrai. (Ⅲ)
- أم لهم شركاء فليأتوا بشركائهم إن كانوا صادقين (Ⅳ)
- أَم لَهُم شُرَكاءُ فَليَأتوا بِشُرَكائِهِم إِن كانوا صٰدِقينَ (Ⅴ)
- Ont-ils au moins des partisans ? Qu’ils les montrent s’ils sont véridiques ! (Ⅵ)
- — Ou serait-ce qu’ils ont des associés ? Alors qu’ils produisent leurs associés, s’ils sont véridiques (Ⅶ)
- ou bien [s’]ils ont des Associés ! Qu’ils amènent donc leurs Associés — s’ils sont sincères —, (Ⅷ)
68. 42  
يَوْمَ يُكْشَفُ عَن سَاقٍ وَيُدْعَوْنَ إِلَى السُّجُودِ فَلَا يَسْتَطِيعُونَ
- Yawma yukshafu AAan saqin wayudAAawna ila alssujoodi fala yastateeAAoona (Ⅰ)
- Le jour où ils seront confrontés aux affres du Jugement dernier, où ils seront conviés à se prosterner et qu’ils n’auront pas la force de le faire, (Ⅱ)
- Le Jour où les pieds seront retroussés (les gens injustes, etc. affronteront leurs actions horribles à découvert) et ils seront appelés à se prosterner mais ils ne le pourront pas, (Ⅲ)
- يوم يكشف عن ساق ويدعون إلى السجود فلا يستطيعون (Ⅳ)
- يَومَ يُكشَفُ عَن ساقٍ وَيُدعَونَ إِلَى السُّجودِ فَلا يَستَطيعونَ (Ⅴ)
- Le jour où ils auront les jambes nues et voudront se prosterner, ils ne le pourront pas. (Ⅵ)
- au Jour où la terreur éclatera, et qu’ils seront conviés à se prosterner, mais sans le pouvoir (Ⅶ)
- au Jour où l’on découvrira le danger, où ils seront appelés à se prosterner et ne le pourront pas, (Ⅷ)
68. 43  
خَاشِعَةً أَبْصَارُهُمْ تَرْهَقُهُمْ ذِلَّةٌ ۖ وَقَدْ كَانُوا يُدْعَوْنَ إِلَى السُّجُودِ وَهُمْ سَالِمُونَ
- KhashiAAatan absaruhum tarhaquhum thillatun waqad kanoo yudAAawna ila alssujoodi wahum salimoona (Ⅰ)
- ce jour-là, ils auront les yeux baissés et les traits du visage avilis, car c’est en vain, jadis, qu’on les conviait à se prosterner quand ils jouissaient encore de toutes leurs facultés. (Ⅱ)
- leurs yeux seront baissés, [eux-mêmes] seront couverts de l’humiliation ; on les appelait [dans leur vie] à se prosterner [devant DIEU] quand ils étaient en bonne santé [mais ils refusaient, voilà que le Jour de la résurrection ils ne pourront se prosterner]. (Ⅲ)
- خاشعة أبصارهم ترهقهم ذلة وقد كانوا يدعون إلى السجود وهم سالمون (Ⅳ)
- خٰشِعَةً أَبصٰرُهُم تَرهَقُهُم ذِلَّةٌ ۖ وَقَد كانوا يُدعَونَ إِلَى السُّجودِ وَهُم سٰلِمونَ (Ⅴ)
- Humiliés, le regard baissé, ils seront couverts de honte. N’étaient-ils pas appelés à se prosterner alors qu’ils étaient en meilleure posture pour le faire ? (Ⅵ)
- le regard affaissé, de honte écrasés, car ils ont été déjà conviés à se prosterner, du temps qu’ils étaient saufs. (Ⅶ)
- où, les regards baissés, l’humiliation les couvrira, [car], appelés à se prosterner alors qu’ils [le] pouvaient, [ils s’y refusèrent]. (Ⅷ)
68. 44  
فَذَرْنِي وَمَن يُكَذِّبُ بِهَٰذَا الْحَدِيثِ ۖ سَنَسْتَدْرِجُهُم مِّنْ حَيْثُ لَا يَعْلَمُونَ
- Fatharnee waman yukaththibu bihatha alhadeethi sanastadrijuhum min haythu la yaAAlamoona (Ⅰ)
- Laisse-Moi donc avec ceux qui traitent de mensonge ce discours. Graduellement et à leur insu, Nous allons les conduire à leur perte. (Ⅱ)
- Laisse-Moi avec ceux qui tiennent pour mensonge ce discours (le Coran). Nous les mènerons graduellement [vers le châtiment] sans qu’ils sachent par où. (Ⅲ)
- فذرني ومن يكذب بهذا الحديث سنستدرجهم من حيث لا يعلمون (Ⅳ)
- فَذَرنى وَمَن يُكَذِّبُ بِهٰذَا الحَديثِ ۖ سَنَستَدرِجُهُم مِن حَيثُ لا يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Laisse-moi faire : Ceux qui traitent de mensonges ces paroles, Nous les dirigerons progressivement vers une issue qu’ils ignorent. (Ⅵ)
- « Laisse-moi avec ceux qui démentent ce propos. Graduellement Je les prendrai par où ils ne savent (Ⅶ)
- Laisse-moi avec ceux qui traitent de mensonge ce discours ! Nous les toucherons par où ils ne savent point. (Ⅷ)
68. 45  
وَأُمْلِي لَهُمْ ۚ إِنَّ كَيْدِي مَتِينٌ
- Waomlee lahum inna kaydee mateenun (Ⅰ)
- Certes, Je leur accorderai un répit, mais Ma riposte sera implacable. (Ⅱ)
- Je leur donne un délai. Mon plan est sûr. (Ⅲ)
- وأملي لهم إن كيدي متين (Ⅳ)
- وَأُملى لَهُم ۚ إِنَّ كَيدى مَتينٌ (Ⅴ)
- Je leur accorderai un délai, avant de développer Ma ruse qui est solide. (Ⅵ)
- Je ne leur donne qu’un sursis, Mon stratagème est fort ». (Ⅶ)
- Je leur laisse [seulement] un répit. En vérité, Mon stratagème est sûr ! (Ⅷ)
68. 46  
أَمْ تَسْأَلُهُمْ أَجْرًا فَهُم مِّن مَّغْرَمٍ مُّثْقَلُونَ
- Am tasaluhum ajran fahum min maghramin muthqaloona (Ⅰ)
- Leur aurais-tu jamais réclamé, pour ta mission, un salaire qui aurait pu leur peser ? (Ⅱ)
- Leur demanderas-tu un salaire qu’ils soient lourdement débiteurs ? (Ⅲ)
- أم تسألهم أجرا فهم من مغرم مثقلون (Ⅳ)
- أَم تَسـَٔلُهُم أَجرًا فَهُم مِن مَغرَمٍ مُثقَلونَ (Ⅴ)
- Ou bien tu leur demanderas rémunération, ce qui les amènera à être lourdement endettés. (Ⅵ)
- — Ou serait-ce que tu leur réclames un salaire, de sorte à les grever d’une obligation ? (Ⅶ)
- Leur réclames-tu un salaire [qu'ils refuseront], car ils sont d’une dette chargés ? (Ⅷ)
68. 47  
أَمْ عِندَهُمُ الْغَيْبُ فَهُمْ يَكْتُبُونَ
- Am AAindahumu alghaybu fahum yaktuboona (Ⅰ)
- Ou détiendraient-ils la clef du mystère dont ils s’inspireraient pour écrire ? (Ⅱ)
- Détiennent-ils les réalités suprasensibles et [de là] écrivent-ils [leurs dires] ? (Ⅲ)
- أم عندهم الغيب فهم يكتبون (Ⅳ)
- أَم عِندَهُمُ الغَيبُ فَهُم يَكتُبونَ (Ⅴ)
- S’ils détiennent une part d’inconnaissable, qu’ils l’écrivent. (Ⅵ)
- ou qu’ils accèdent au mystère au point d’en tirer eux-mêmes des Écritures ? (Ⅶ)
- Détiennent-ils l'Inconnaissable et l’écrivent-ils ? (Ⅷ)
68. 48  
فَاصْبِرْ لِحُكْمِ رَبِّكَ وَلَا تَكُن كَصَاحِبِ الْحُوتِ إِذْ نَادَىٰ وَهُوَ مَكْظُومٌ
- Faisbir lihukmi rabbika wala takun kasahibi alhooti ith nada wahuwa makthoomun (Ⅰ)
- Soumets-toi avec patience à l’arrêt de ton Seigneur et n’imite pas Jonas qui, suffoquant dans le ventre de la baleine, appela Dieu à son secours, (Ⅱ)
- Patiente pour [que] le décret de ton Seigneur [soit réalisé]. Ne sois pas comme l’homme du poisson (Jonas) qui, très angoissé, appela [DIEU] ; (Ⅲ)
- فاصبر لحكم ربك ولا تكن كصاحب الحوت إذ نادى وهو مكظوم (Ⅳ)
- فَاصبِر لِحُكمِ رَبِّكَ وَلا تَكُن كَصاحِبِ الحوتِ إِذ نادىٰ وَهُوَ مَكظومٌ (Ⅴ)
- Remets-toi au décret de ton Seigneur et ne sois pas impatient comme l’Homme au poisson, alors que, tout en suffoquant, il criait sa panique. (Ⅵ)
- Prends avec patience l’arrêt de ton Seigneur... Ne fais pas comme l’Homme à la baleine, quand il invoqua dans la suffocation (Ⅶ)
- Supporte le décret de ton Seigneur ! Ne sois pas comme l’Homme au Poisson lorsqu’il cria alors qu’il était dans l’angoisse ! (Ⅷ)
68. 49  
لَّوْلَا أَن تَدَارَكَهُ نِعْمَةٌ مِّن رَّبِّهِ لَنُبِذَ بِالْعَرَاءِ وَهُوَ مَذْمُومٌ
- Lawla an tadarakahu niAAmatun min rabbihi lanubitha bialAAarai wahuwa mathmoomun (Ⅰ)
- et qui aurait été jeté, comme une épave, sur le rivage, si la grâce du Seigneur ne s’était manifestée en sa faveur. (Ⅱ)
- si une grâce de son Seigneur ne l’avait pas secouru [à temps], il aurait été rejeté dans un endroit désolé, et il aurait été couvert de blâme. (Ⅲ)
- لولا أن تداركه نعمة من ربه لنبذ بالعراء وهو مذموم (Ⅳ)
- لَولا أَن تَدٰرَكَهُ نِعمَةٌ مِن رَبِّهِ لَنُبِذَ بِالعَراءِ وَهُوَ مَذمومٌ (Ⅴ)
- Si une grâce divine ne l’avait touché opportunément, il aurait été rejeté sur la terre aride, en homme misérable. (Ⅵ)
- ne l’eût rattrapé une grâce de son Seigneur, il aurait été vomi sur l’arène en état de blâme (Ⅶ)
- Si un bienfait de ton Seigneur ne l’avait sauvé, il eût été rejeté [seulement au Jour du Jugement], en réprouvé, sur la terre nue. (Ⅷ)


Page: 1

68 







Home