Les murailles
>  
207 Verses | Page 1 / 5
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


7. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
7. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ المص
- Aliflammeemsad (Ⅰ)
- Alif - Lâm - Mîm - Sâd. (Ⅱ)
- A. L. M. S. (Alif. Lâm. Mîm. Sâd.) (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم المص (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ المص (Ⅴ)
- Alif. Lam. Mim. Çad. (Ⅵ)
- A L M Ç (Ⅶ)
- A.L.M.Ṣ. (Ⅷ)
7. 2  
كِتَابٌ أُنزِلَ إِلَيْكَ فَلَا يَكُن فِي صَدْرِكَ حَرَجٌ مِّنْهُ لِتُنذِرَ بِهِ وَذِكْرَىٰ لِلْمُؤْمِنِينَ
- Kitabun onzila ilayka fala yakun fee sadrika harajun minhu litunthira bihi wathikra lilmumineena (Ⅰ)
- C’est un Livre qui t’est révélé. Que ton cœur ne ressente aucune angoisse à son sujet ! Il te servira à avertir les hommes et à adresser un rappel aux croyants. (Ⅱ)
- [Venant de DIEU, ô Prophète, voici] un Livre descendu vers toi, [livre] grâce auquel tu avertiras (tu inviteras les hommes à venir vers DIEU), et [qui servira] de rappel aux croyants. Qu’il n’y ait aucune gêne en ton cœur à ce sujet. (Ⅲ)
- كتاب أنزل إليك فلا يكن في صدرك حرج منه لتنذر به وذكرى للمؤمنين (Ⅳ)
- كِتٰبٌ أُنزِلَ إِلَيكَ فَلا يَكُن فى صَدرِكَ حَرَجٌ مِنهُ لِتُنذِرَ بِهِ وَذِكرىٰ لِلمُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Un Livre t’a été révélé. Nulle gêne ne doit comprimer ta poitrine, du fait de l’annoncer aux croyants pour lesquels il est un rappel. (Ⅵ)
- Quel Écrit ! La descente en fut sur toi opérée — que ta poitrine n’en éprouve nulle angoisse — pour que par lui tu donnes l’alarme, et à titre de Rappel aux croyants. (Ⅶ)
- [Ceci est] une Écriture qu’on a fait descendre vers toi — que nulle gêne (ḥaraj) ne soit en ta poitrine, à son égard — afin que, grâce à elle, tu avertisses et [qu'elle soit] une Édification (ḏikrā) pour les Croyants. (Ⅷ)
7. 3  
اتَّبِعُوا مَا أُنزِلَ إِلَيْكُم مِّن رَّبِّكُمْ وَلَا تَتَّبِعُوا مِن دُونِهِ أَوْلِيَاءَ ۗ قَلِيلًا مَّا تَذَكَّرُونَ
- IttabiAAoo ma onzila ilaykum min rabbikum wala tattabiAAoo min doonihi awliyaa qaleelan ma tathakkaroona (Ⅰ)
- Suivez ce qui vous a été révélé de la part de votre Seigneur et ne suivez aucun autre maître que Lui ! Mais c’est bien peu que vous vous en souveniez ! (Ⅱ)
- Suivez ce [Livre] qui vous est descendu (révélé) [venant] de votre Seigneur ; ne suivez pas, en dehors de Lui, d’[aucuns comme] protecteurs. Vous y songez peu. (Ⅲ)
- اتبعوا ما أنزل إليكم من ربكم ولا تتبعوا من دونه أولياء قليلا ما تذكرون (Ⅳ)
- اتَّبِعوا ما أُنزِلَ إِلَيكُم مِن رَبِّكُم وَلا تَتَّبِعوا مِن دونِهِ أَولِياءَ ۗ قَليلًا ما تَذَكَّرونَ (Ⅴ)
- Suivez ce qui vous a été révélé par votre Seigneur et ne suivez aucun autre maître. Pourquoi donc réfléchissez-vous si peu ? (Ⅵ)
- — Suivez ce qui est descendu vers vous de votre Seigneur ; ne suivez pas, hors Lui, de protecteurs. — Mais combien peu vous êtes à méditer le Rappel ! (Ⅶ)
- Suivez ce que, vers vous, on a fait descendre de votre Seigneur ! Ne suivez point des patrons (’awliyâ’) en dehors de Lui ! Combien peu vous réfléchissez ! (Ⅷ)
7. 4  
وَكَم مِّن قَرْيَةٍ أَهْلَكْنَاهَا فَجَاءَهَا بَأْسُنَا بَيَاتًا أَوْ هُمْ قَائِلُونَ
- Wakam min qaryatin ahlaknaha fajaaha basuna bayatan aw hum qailoona (Ⅰ)
- Que de cités n’avons-Nous pas anéanties ! Notre châtiment les a frappées pendant leur sommeil, dans la nuit, ou pendant leur sieste de la journée. (Ⅱ)
- Que de cités [et des personnes injustes et corrompues] avons-Nous fait périr. Notre châtiment les a frappées pendant la nuit ou durant le jour. (Ⅲ)
- وكم من قرية أهلكناها فجاءها بأسنا بياتا أو هم قائلون (Ⅳ)
- وَكَم مِن قَريَةٍ أَهلَكنٰها فَجاءَها بَأسُنا بَيٰتًا أَو هُم قائِلونَ (Ⅴ)
- Combien de cités Nous avons détruites, lorsque Notre colère s’est abattue sur elles la nuit et au milieu du jour ! (Ⅵ)
- — Et pourtant, que de cités n’avons-Nous pas abolies : Notre rigueur les assaillait de nuit, ou durant leur méridienne (Ⅶ)
- Que de cités Nous avons fait périr sur lesquelles Notre rigueur s’est abattue de nuit ou de jour ! (Ⅷ)
7. 5  
فَمَا كَانَ دَعْوَاهُمْ إِذْ جَاءَهُم بَأْسُنَا إِلَّا أَن قَالُوا إِنَّا كُنَّا ظَالِمِينَ
- Fama kana daAAwahum ith jaahum basuna illa an qaloo inna kunna thalimeena (Ⅰ)
- Et lorsque Notre rigueur s’est abattue sur elles, elles n’eurent qu’un seul cri : « Oui, nous avons été injustes ! » (Ⅱ)
- Quand les a frappées Notre châtiment, leur invocation n’était autre que de dire : [Nous avouons que] nous étions injustes. (Ⅲ)
- فما كان دعواهم إذ جاءهم بأسنا إلا أن قالوا إنا كنا ظالمين (Ⅳ)
- فَما كانَ دَعوىٰهُم إِذ جاءَهُم بَأسُنا إِلّا أَن قالوا إِنّا كُنّا ظٰلِمينَ (Ⅴ)
- Et lorsque Notre rigueur s’est abattue sur elles, leurs habitants n’ont rien trouvé à dire : Oui, nous étions parmi les injustes ! (Ⅵ)
- sans leur laisser d’autre argument, sous l’assaut de notre violence, que d’avouer : « Nous étions iniques ! » (Ⅶ)
- Quand Notre rigueur s’est abattue sur les habitants de ces cités, ils n’ont pu que crier : « Nous avons été injustes ! » (Ⅷ)
7. 6  
فَلَنَسْأَلَنَّ الَّذِينَ أُرْسِلَ إِلَيْهِمْ وَلَنَسْأَلَنَّ الْمُرْسَلِينَ
- Falanasalanna allatheena orsila ilayhim walanasalanna almursaleena (Ⅰ)
- Certes, Nous interrogerons ceux à qui les messages ont été envoyés et Nous interrogerons également les messagers. (Ⅱ)
- Nous questionnerons ceux vers qui sont envoyés [Nos prophètes] et Nous questionnerons les Prophètes. (Ⅲ)
- فلنسألن الذين أرسل إليهم ولنسألن المرسلين (Ⅳ)
- فَلَنَسـَٔلَنَّ الَّذينَ أُرسِلَ إِلَيهِم وَلَنَسـَٔلَنَّ المُرسَلينَ (Ⅴ)
- Nous interrogerons ceux à qui on a envoyé des messagers, et Nous interrogerons les messagers eux-mêmes. (Ⅵ)
- Sûr que Nous questionnerons les destinataires de l’envoi, comme Nous questionnerons les envoyés (Ⅶ)
- Certes, Nous interrogerons ceux à qui il a été envoyé [des Apôtres] ! Certes, Nous interrogerons les Envoyés ! (Ⅷ)
7. 7  
فَلَنَقُصَّنَّ عَلَيْهِم بِعِلْمٍ ۖ وَمَا كُنَّا غَائِبِينَ
- Falanaqussanna AAalayhim biAAilmin wama kunna ghaibeena (Ⅰ)
- Nous leur relaterons leur histoire en toute connaissance, car Nous n’avons jamais cessé de les observer. (Ⅱ)
- Nous leur raconterons [leurs actes] à bon escient, car, Nous n’étions pas absent. (Ⅲ)
- فلنقصن عليهم بعلم وما كنا غائبين (Ⅳ)
- فَلَنَقُصَّنَّ عَلَيهِم بِعِلمٍ ۖ وَما كُنّا غائِبينَ (Ⅴ)
- Nous leur raconterons des histoires en toute connaissance de cause, en sachant que Nous ne sommes pas absent. (Ⅵ)
- oui, Nous leur ferons narration, de science certaine, car Nous ne saurions être absents. (Ⅶ)
- Certes, Nous leur rapporterons, en [toute] connaissance, [leurs actions], alors que Nous étions à leurs côtés. (Ⅷ)
7. 8  
وَالْوَزْنُ يَوْمَئِذٍ الْحَقُّ ۚ فَمَن ثَقُلَتْ مَوَازِينُهُ فَأُولَٰئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ
- Waalwaznu yawmaithini alhaqqu faman thaqulat mawazeenuhu faolaika humu almuflihoona (Ⅰ)
- Et, ce jour-là, la pesée sera équitable. Ceux dont les bonnes actions pèseront lourd seront les bienheureux, (Ⅱ)
- Et ce Jour-là (le Jour de compte), la pesée [des actions] est vraie (juste, équitable). Ceux dont les balances seront lourdes (pleines de bonnes actions), ils seront heureux (en félicité). (Ⅲ)
- والوزن يومئذ الحق فمن ثقلت موازينه فأولئك هم المفلحون (Ⅳ)
- وَالوَزنُ يَومَئِذٍ الحَقُّ ۚ فَمَن ثَقُلَت مَوٰزينُهُ فَأُولٰئِكَ هُمُ المُفلِحونَ (Ⅴ)
- La pesée [des âmes], ce jour-là, sera une épreuve de vérité. Ceux dont la balance sera lourdement chargée de bienfaits seront les bienheureux. (Ⅵ)
- Il y a, ce Jour-là, pesée de Vérité. Ceux de qui les balances sont lourdes, ce sont eux les bienheureux (Ⅶ)
- La pesée aura lieu ce jour-là. [C'est là] la vérité. Ceux dont lourdes seront les œuvres, ceux-là seront les Bienheureux, (Ⅷ)
7. 9  
وَمَنْ خَفَّتْ مَوَازِينُهُ فَأُولَٰئِكَ الَّذِينَ خَسِرُوا أَنفُسَهُم بِمَا كَانُوا بِآيَاتِنَا يَظْلِمُونَ
- Waman khaffat mawazeenuhu faolaika allatheena khasiroo anfusahum bima kanoo biayatina yathlimoona (Ⅰ)
- tandis que ceux dont les bonnes œuvres ne feront pas le poids, pour avoir été injustes envers Nos signes, seront des damnés. (Ⅱ)
- Et ceux dont les balances ne feront pas le poids, ceux-là [seront ceux qui] auront causé leur propre perte pour le tort qu’ils faisaient à Nos versets [et Nos signes]. (Ⅲ)
- ومن خفت موازينه فأولئك الذين خسروا أنفسهم بما كانوا بآياتنا يظلمون (Ⅳ)
- وَمَن خَفَّت مَوٰزينُهُ فَأُولٰئِكَ الَّذينَ خَسِروا أَنفُسَهُم بِما كانوا بِـٔايٰتِنا يَظلِمونَ (Ⅴ)
- Tandis que ceux qui auront une balance légère se seront eux-mêmes perdus du fait de leur iniquité envers Nos signes. (Ⅵ)
- ceux de qui elles sont légères se seront perdus eux- mêmes, par leur iniquité envers Nos signes. (Ⅶ)
- tandis que ceux dont légères seront les œuvres, ceux-là se seront perdus eux-mêmes parce qu’ils étaient injustes envers Nos signes. (Ⅷ)
7. 10  
وَلَقَدْ مَكَّنَّاكُمْ فِي الْأَرْضِ وَجَعَلْنَا لَكُمْ فِيهَا مَعَايِشَ ۗ قَلِيلًا مَّا تَشْكُرُونَ
- Walaqad makkannakum fee alardi wajaAAalna lakum feeha maAAayisha qaleelan ma tashkuroona (Ⅰ)
- Nous vous avons installés sur la Terre et Nous vous y avons pourvus de multiples ressources. Mais vous en êtes rarement reconnaissants ! (Ⅱ)
- Nous vous avons installés sur la terre et Nous vous y avons fourni les moyens de vivre. [Mais] vous êtes très peu reconnaissants. (Ⅲ)
- ولقد مكناكم في الأرض وجعلنا لكم فيها معايش قليلا ما تشكرون (Ⅳ)
- وَلَقَد مَكَّنّٰكُم فِى الأَرضِ وَجَعَلنا لَكُم فيها مَعٰيِشَ ۗ قَليلًا ما تَشكُرونَ (Ⅴ)
- Nous vous avons établis sur terre et Nous l’avons dotée de biens pour votre subsistance. Comme vous êtes peu reconnaissants ! (Ⅵ)
- Oui, Nous vous avons établis sur la terre, en vous y dotant de moyens d’existence. — Mais combien peu vous êtes à manifester de la reconnaissance ! (Ⅶ)
- Nous vous avons certes établis sur la terre et vous y avons donné des moyens de vivre. Combien peu vous êtes reconnaissants ! (Ⅷ)
7. 11  
وَلَقَدْ خَلَقْنَاكُمْ ثُمَّ صَوَّرْنَاكُمْ ثُمَّ قُلْنَا لِلْمَلَائِكَةِ اسْجُدُوا لِآدَمَ فَسَجَدُوا إِلَّا إِبْلِيسَ لَمْ يَكُن مِّنَ السَّاجِدِينَ
- Walaqad khalaqnakum thumma sawwarnakum thumma qulna lilmalaikati osjudoo liadama fasajadoo illa ibleesa lam yakun mina alssajideena (Ⅰ)
- Nous vous avons créés, Nous vous avons modelés, puis Nous avons dit aux anges : « Prosternez-vous devant Adam ! » Tous s’exécutèrent, Satan seul refusa de s’incliner. (Ⅱ)
- Nous vous avons créés, puis Nous vous avons donné une forme, ensuite Nous avons dit aux anges : « Prosternez-vous devant Adam ». Ils se sont prosternés, excepté Satan qui ne fut pas de ceux qui se sont prosternés [devant Adam]. (Ⅲ)
- ولقد خلقناكم ثم صورناكم ثم قلنا للملائكة اسجدوا لآدم فسجدوا إلا إبليس لم يكن من الساجدين (Ⅳ)
- وَلَقَد خَلَقنٰكُم ثُمَّ صَوَّرنٰكُم ثُمَّ قُلنا لِلمَلٰئِكَةِ اسجُدوا لِءادَمَ فَسَجَدوا إِلّا إِبليسَ لَم يَكُن مِنَ السّٰجِدينَ (Ⅴ)
- Nous vous avons créés, puis Nous vous avons formés, puis Nous avons dit aux anges : Prosternez-vous devant Adam ! Et ils se sont prosternés, à l’exception d’Iblis, qui ne fut pas de ceux qui se prosternèrent. (Ⅵ)
- — Nous vous avons créés, et de plus façonnés. Et pour comble Nous dîmes aux anges : « Prosternez-vous devant Adam ». Ils le firent, à l’exception d’Iblis, qui n’était pas des prosternants (Ⅶ)
- Nous vous avons certes créés, puis vous avons formés [à partir d'une seule personne], puis Nous avons dit aux Anges : « Prosternez-vous devant Adam ! » et ils se prosternèrent, sauf Iblis [qui] ne fut point parmi ceux qui se prosternèrent. (Ⅷ)
7. 12  
قَالَ مَا مَنَعَكَ أَلَّا تَسْجُدَ إِذْ أَمَرْتُكَ ۖ قَالَ أَنَا خَيْرٌ مِّنْهُ خَلَقْتَنِي مِن نَّارٍ وَخَلَقْتَهُ مِن طِينٍ
- Qala ma manaAAaka alla tasjuda ith amartuka qala ana khayrun minhu khalaqtanee min narin wakhalaqtahu min teenin (Ⅰ)
- » Pourquoi, lui dit le Seigneur, ne t’es-tu pas prosterné, comme Je te l’ai ordonné ? » – « Je suis meilleur que lui, répondit Satan. Tu m’as tiré du feu, alors que Tu l’as créé d’argile ! » (Ⅱ)
- [DIEU] dit : « Qu’est-ce qui t’a empêché de te prosterner [devant Adam] quand Je te l’ai ordonné ? » [Satan] dit : « Je vaux mieux que lui. Tu m’as créé de feu (fluide) et Tu l’as créé d’argile (matière) ». (Ⅲ)
- قال ما منعك ألا تسجد إذ أمرتك قال أنا خير منه خلقتني من نار وخلقته من طين (Ⅳ)
- قالَ ما مَنَعَكَ أَلّا تَسجُدَ إِذ أَمَرتُكَ ۖ قالَ أَنا۠ خَيرٌ مِنهُ خَلَقتَنى مِن نارٍ وَخَلَقتَهُ مِن طينٍ (Ⅴ)
- [Dieu] lui dit : Qu’est-ce qui t’a empêché de te prosterner alors que Je te l’ai ordonné ? Il dit : Je suis meilleur qu’Adam ; Tu m’as créé de feu alors que Tu l’as créé d’argile. (Ⅵ)
- Dieu lui dit : « Qu’est-ce qui t’empêche de te prosterner, quand Je te l’ai enjoint ? — Je vaux mieux qu’Adam, dit-il, Tu m’as créé de feu, lui d’argile » (Ⅶ)
- [Dieu] dit [alors] : « Qu’est-ce qui t’a empêché de te prosterner quand Je te [l’]ai ordonné ? » [Iblis] dit : « Je suis meilleur que ce que Tu as créé. Tu m’as créé de feu, alors que Tu l’as créé d’argile. » (Ⅷ)
7. 13  
قَالَ فَاهْبِطْ مِنْهَا فَمَا يَكُونُ لَكَ أَن تَتَكَبَّرَ فِيهَا فَاخْرُجْ إِنَّكَ مِنَ الصَّاغِرِينَ
- Qala faihbit minha fama yakoonu laka an tatakabbara feeha faokhruj innaka mina alssaghireena (Ⅰ)
- – « Descends d’ici, dit alors le Seigneur. Il ne te sied pas de t’enorgueillir en ces lieux. Hors d’ici, méprisable que tu es ! » (Ⅱ)
- [DIEU] dit : « Descend de là, tu n’avais pas à y être orgueilleux. Sors, tu seras parmi ceux qui sont méprisés ». (Ⅲ)
- قال فاهبط منها فما يكون لك أن تتكبر فيها فاخرج إنك من الصاغرين (Ⅳ)
- قالَ فَاهبِط مِنها فَما يَكونُ لَكَ أَن تَتَكَبَّرَ فيها فَاخرُج إِنَّكَ مِنَ الصّٰغِرينَ (Ⅴ)
- [Dieu] lui dit alors : Descends de là, tu n’auras pas à t’y montrer orgueilleux. Sors donc, te voilà parmi les rabaissés. (Ⅵ)
- Dieu dit : « Alors, descends d’ici : tu n’es pas en mesure d’y faire l’orgueilleux. Sors. Abject sois-tu entre tous ! » (Ⅶ)
- [Allah] dit : « Descends d’ici car tu ne saurais t’y montrer orgueilleux ! Sors ! car tu es parmi les humiliés. » (Ⅷ)
7. 14  
قَالَ أَنظِرْنِي إِلَىٰ يَوْمِ يُبْعَثُونَ
- Qala anthirnee ila yawmi yubAAathoona (Ⅰ)
- – « Accorde-moi un délai, demanda Satan, jusqu’au jour où les hommes seront ressuscités. » (Ⅱ)
- [Satan] dit : « Accorde-moi un délai jusqu’au Jour où [les hommes] seront ressuscités ». (Ⅲ)
- قال أنظرني إلى يوم يبعثون (Ⅳ)
- قالَ أَنظِرنى إِلىٰ يَومِ يُبعَثونَ (Ⅴ)
- Il répondit : Laisse-moi voir le jour où ils seront ressuscités ! (Ⅵ)
- Satan dit : « Ajourne-moi au Jour de leur résurrection » (Ⅶ)
- — « Fais-moi attendre », dit [Iblis], « jusqu’au jour où l’on sera rappelé. » (Ⅷ)
7. 15  
قَالَ إِنَّكَ مِنَ الْمُنظَرِينَ
- Qala innaka mina almunthareena (Ⅰ)
- – « Ce délai t’est accordé », dit le Seigneur. (Ⅱ)
- [DIEU] dit : « Tu es de ceux à qui un délai est accordé ». (Ⅲ)
- قال إنك من المنظرين (Ⅳ)
- قالَ إِنَّكَ مِنَ المُنظَرينَ (Ⅴ)
- [Dieu] dit : Soit, tu peux attendre. (Ⅵ)
- Dieu dit : « Ajourné sois-tu » (Ⅶ)
- [Le Seigneur] dit : « Tu es parmi ceux à qui il est donné d’attendre. » (Ⅷ)
7. 16  
قَالَ فَبِمَا أَغْوَيْتَنِي لَأَقْعُدَنَّ لَهُمْ صِرَاطَكَ الْمُسْتَقِيمَ
- Qala fabima aghwaytanee laaqAAudanna lahum sirataka almustaqeema (Ⅰ)
- – « Puisque Tu as décrété ma perte, reprit Satan, je guetterai désormais les hommes le long de la Voie droite, (Ⅱ)
- [Satan] dit : « Par le fourvoiement que Tu m’as fait subir [causé par ma rébellion], je les guetterai (les hommes) sur (à l’occasion de) Ta voie droite. (Ⅲ)
- قال فبما أغويتني لأقعدن لهم صراطك المستقيم (Ⅳ)
- قالَ فَبِما أَغوَيتَنى لَأَقعُدَنَّ لَهُم صِرٰطَكَ المُستَقيمَ (Ⅴ)
- [Iblis] dit : Puisque Tu m’as désorienté, je vais rester à les guetter sur Ton droit chemin. (Ⅵ)
- il dit : « De ce même égarement dont Tu m’as affligé, je veux hanter pour eux Ta voie de rectitude (Ⅶ)
- [Iblis] répondit : « Par ce que Tu as mis en moi d’aberration, je me tiendrai certes, sur Ta Voie Droite, épiant les Hommes, (Ⅷ)
7. 17  
ثُمَّ لَآتِيَنَّهُم مِّن بَيْنِ أَيْدِيهِمْ وَمِنْ خَلْفِهِمْ وَعَنْ أَيْمَانِهِمْ وَعَن شَمَائِلِهِمْ ۖ وَلَا تَجِدُ أَكْثَرَهُمْ شَاكِرِينَ
- Thumma laatiyannahum min bayni aydeehim wamin khalfihim waAAan aymanihim waAAan shamailihim wala tajidu aktharahum shakireena (Ⅰ)
- pour les harceler, par-devant et par-derrière, sur leur gauche et sur leur droite, en sorte que Tu en trouveras bien peu qui Te seront reconnaissants ! » (Ⅱ)
- Je les assaillirai par-devant et par-derrière ; à droite et à gauche, et la plupart d’entre eux, Tu ne [les] trouveras pas reconnaissants ». (Ⅲ)
- ثم لآتينهم من بين أيديهم ومن خلفهم وعن أيمانهم وعن شمائلهم ولا تجد أكثرهم شاكرين (Ⅳ)
- ثُمَّ لَءاتِيَنَّهُم مِن بَينِ أَيديهِم وَمِن خَلفِهِم وَعَن أَيمٰنِهِم وَعَن شَمائِلِهِم ۖ وَلا تَجِدُ أَكثَرَهُم شٰكِرينَ (Ⅴ)
- Après quoi, je les harcèlerai de toute part, par-devant, par-derrière, sur le côté droit puis sur le côté gauche. Peu d’entre eux Te manifesteront de la gratitude. (Ⅵ)
- que dis-je? fondre sur eux de devant, de derrière, de droite et de gauche : Tu n’en trouveras pas beaucoup pour T’être reconnaissants » (Ⅶ)
- puis je les harcèlerai certes, devant eux, derrière eux, sur leur droite, sur leur gauche, et Tu ne trouveras point reconnaissants la plupart d’entre eux. » (Ⅷ)
7. 18  
قَالَ اخْرُجْ مِنْهَا مَذْءُومًا مَّدْحُورًا ۖ لَّمَن تَبِعَكَ مِنْهُمْ لَأَمْلَأَنَّ جَهَنَّمَ مِنكُمْ أَجْمَعِينَ
- Qala okhruj minha mathooman madhooran laman tabiAAaka minhum laamlaanna jahannama minkum ajmaAAeena (Ⅰ)
- – « Hors d’ici, dit le Seigneur, couvert d’opprobre et à jamais banni ! De tous ceux parmi eux qui t’auront suivi et de toi-même, Je remplirai la Géhenne ! (Ⅱ)
- [DIEU] dit : « Sors de là, blâmé[, vicieux] et banni. Ceux qui t’auront suivi, d’eux et de toi ensemble, J’emplirai l’Enfer ». (Ⅲ)
- قال اخرج منها مذءوما مدحورا لمن تبعك منهم لأملأن جهنم منكم أجمعين (Ⅳ)
- قالَ اخرُج مِنها مَذءومًا مَدحورًا ۖ لَمَن تَبِعَكَ مِنهُم لَأَملَأَنَّ جَهَنَّمَ مِنكُم أَجمَعينَ (Ⅴ)
- [Dieu] dit : Sors d’ici en réprouvé, et banni. Que ceux qui te suivent parmi eux… Nous remplirons la géhenne de toute votre espèce. (Ⅵ)
- Dieu dit : « Sors d’ici dans la déchéance et l’exil. Quiconque parmi eux te suivra... que de vous tous ensemble J’emplisse la Géhenne ! » (Ⅶ)
- [Le Seigneur] répéta : « Sors d’ici honni, rejeté ! De ceux qui t’auront suivi, d’eux tous, J’emplirai certes la Géhenne ! » (Ⅷ)
7. 19  
وَيَا آدَمُ اسْكُنْ أَنتَ وَزَوْجُكَ الْجَنَّةَ فَكُلَا مِنْ حَيْثُ شِئْتُمَا وَلَا تَقْرَبَا هَٰذِهِ الشَّجَرَةَ فَتَكُونَا مِنَ الظَّالِمِينَ
- Waya adamu oskun anta wazawjuka aljannata fakula min haythu shituma wala taqraba hathihi alshshajarata fatakoona mina alththalimeena (Ⅰ)
- Quant à toi, Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse. Mangez de ses fruits à votre guise ! Mais n’approchez, sous aucun prétexte, de l’arbre que voici ! Sinon, vous seriez du nombre des injustes. » (Ⅱ)
- « Ô Adam, habite, toi et ton épouse, le Paradis. Mangez [des fruits] partout où vous voudrez [ou, à votre guise], mais n’approchez pas cet arbre-ci, vous seriez du nombre des injustes ». (Ⅲ)
- ويا آدم اسكن أنت وزوجك الجنة فكلا من حيث شئتما ولا تقربا هذه الشجرة فتكونا من الظالمين (Ⅳ)
- وَيٰـٔادَمُ اسكُن أَنتَ وَزَوجُكَ الجَنَّةَ فَكُلا مِن حَيثُ شِئتُما وَلا تَقرَبا هٰذِهِ الشَّجَرَةَ فَتَكونا مِنَ الظّٰلِمينَ (Ⅴ)
- Ô Adam, habite ce paradis avec ton épouse et mangez de tout ce que vous désirez, mais n’approchez pas cet arbre, car vous seriez parmi les injustes. (Ⅵ)
- et aussi : « Toi, Adam, ainsi que ton épouse, habitez le Jardin, mangez de ce que vous voudrez, mais n’approchez pas cet arbre : vous seriez des iniques ». (Ⅶ)
- « O Adam !, habite ce Jardin, toi et ton épouse ! Mangez de [ses fruits], partout où vous voudrez, [mais] n’approchez point de cet Arbre-ci, sans quoi vous serez parmi les Injustes ! » (Ⅷ)
7. 20  
فَوَسْوَسَ لَهُمَا الشَّيْطَانُ لِيُبْدِيَ لَهُمَا مَا وُورِيَ عَنْهُمَا مِن سَوْآتِهِمَا وَقَالَ مَا نَهَاكُمَا رَبُّكُمَا عَنْ هَٰذِهِ الشَّجَرَةِ إِلَّا أَن تَكُونَا مَلَكَيْنِ أَوْ تَكُونَا مِنَ الْخَالِدِينَ
- Fawaswasa lahuma alshshaytanu liyubdiya lahuma ma wooriya AAanhuma min sawatihima waqala ma nahakuma rabbukuma AAan hathihi alshshajarati illa an takoona malakayni aw takoona mina alkhalideena (Ⅰ)
- Mais Satan s’employa à les tenter, afin de découvrir à leurs yeux les parties de leurs corps tenues jusqu’alors cachées, en leur disant : « Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des anges ou des immortels. (Ⅱ)
- Satan les tenta pour leur faire voir leur nudité qui leur était cachée. Il [leur] dit : « Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que parce que [si vous mangez de ses fruits] vous deviendrez des anges, ou vous serez du nombre des immortels [et resterez toujours au Paradis] ! » (Ⅲ)
- فوسوس لهما الشيطان ليبدي لهما ما ووري عنهما من سوآتهما وقال ما نهاكما ربكما عن هذه الشجرة إلا أن تكونا ملكين أو تكونا من الخالدين (Ⅳ)
- فَوَسوَسَ لَهُمَا الشَّيطٰنُ لِيُبدِىَ لَهُما ما وۥرِىَ عَنهُما مِن سَوءٰتِهِما وَقالَ ما نَهىٰكُما رَبُّكُما عَن هٰذِهِ الشَّجَرَةِ إِلّا أَن تَكونا مَلَكَينِ أَو تَكونا مِنَ الخٰلِدينَ (Ⅴ)
- Mais le démon leur susurra de mauvaises pensées en mettant en évidence leur nudité qui avait été masquée : Si votre Seigneur vous recommande de ne pas toucher à cet arbre, c’est uniquement pour vous empêcher d’être des anges, et de devenir des immortels. (Ⅵ)
- Alors Satan leur chuchota, de sorte à leur découvrir ce qui de leurs parties honteuses leur demeurait jusque- là caché : « Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre, dit-il, que pour vous empêcher d’être deux anges ou des éternels » (Ⅶ)
- [Mais] le Démon les induisit en tentation pour leur rendre visible leur nudité qui leur était dérobée et il dit : « Votre Seigneur ne vous interdit [de toucher aux fruits de] cet arbre que [par crainte] que vous ne soyez des Anges et ne soyez parmi les Immortels ! » (Ⅷ)
7. 21  
وَقَاسَمَهُمَا إِنِّي لَكُمَا لَمِنَ النَّاصِحِينَ
- Waqasamahuma innee lakuma lamina alnnasiheena (Ⅰ)
- Je suis pour vous, leur jura-t-il, un conseiller sincère. » (Ⅱ)
- [Satan] leur jura : « Je suis un bon conseiller pour vous ! » (Ⅲ)
- وقاسمهما إني لكما لمن الناصحين (Ⅳ)
- وَقاسَمَهُما إِنّى لَكُما لَمِنَ النّٰصِحينَ (Ⅴ)
- Il jura devant eux : Je suis pour vous d’un excellent conseil. (Ⅵ)
- et de leur jurer: «Je suis pour vous le meilleur des conseillers » (Ⅶ)
- « En vérité », leur jura-t-il [encore], « je suis pour vous un conseiller sûr. » (Ⅷ)
7. 22  
فَدَلَّاهُمَا بِغُرُورٍ ۚ فَلَمَّا ذَاقَا الشَّجَرَةَ بَدَتْ لَهُمَا سَوْآتُهُمَا وَطَفِقَا يَخْصِفَانِ عَلَيْهِمَا مِن وَرَقِ الْجَنَّةِ ۖ وَنَادَاهُمَا رَبُّهُمَا أَلَمْ أَنْهَكُمَا عَن تِلْكُمَا الشَّجَرَةِ وَأَقُل لَّكُمَا إِنَّ الشَّيْطَانَ لَكُمَا عَدُوٌّ مُّبِينٌ
- Fadallahuma bighuroorin falamma thaqa alshshajarata badat lahuma sawatuhuma watafiqa yakhsifani AAalayhima min waraqi aljannati wanadahuma rabbuhuma alam anhakuma AAan tilkuma alshshajarati waaqul lakuma inna alshshaytana lakuma AAaduwwun mubeenun (Ⅰ)
- Et il réussit ainsi à les séduire par ses supercheries. Mais lorsqu’ils eurent goûté à l’arbre, ils virent apparaître leur nudité qu’ils s’empressèrent de couvrir avec des feuilles du Paradis. Le Seigneur les interpella alors : « Ne vous ai-Je pas interdit cet arbre ? Ne vous ai-Je pas dit que Satan était votre ennemi déclaré ? » (Ⅱ)
- Par tromperie, il les fit tomber [du haut degré]. Quand ils goûtèrent à l’arbre, ils virent leur nudité et ils se mirent à la couvrir de feuilles du paradis. Leur Seigneur les appela : « Ne vous ai-Je pas interdit cet arbre, et ne vous ai-Je pas dit que Satan est pour vous un ennemi déclaré ? » (Ⅲ)
- فدلاهما بغرور فلما ذاقا الشجرة بدت لهما سوآتهما وطفقا يخصفان عليهما من ورق الجنة وناداهما ربهما ألم أنهكما عن تلكما الشجرة وأقل لكما إن الشيطان لكما عدو مبين (Ⅳ)
- فَدَلّىٰهُما بِغُرورٍ ۚ فَلَمّا ذاقَا الشَّجَرَةَ بَدَت لَهُما سَوءٰتُهُما وَطَفِقا يَخصِفانِ عَلَيهِما مِن وَرَقِ الجَنَّةِ ۖ وَنادىٰهُما رَبُّهُما أَلَم أَنهَكُما عَن تِلكُمَا الشَّجَرَةِ وَأَقُل لَكُما إِنَّ الشَّيطٰنَ لَكُما عَدُوٌّ مُبينٌ (Ⅴ)
- Il les induisit en erreur ! Et lorsqu’ils eurent goûté à l’arbre et que leur nudité leur apparut, ils se mirent à se couvrir au moyen de feuilles venues du paradis. Leur Seigneur les interpella : Ne vous avais-je pas mis en garde contre cet arbre ? Ne vous avais-je pas dit que Satan était pour vous un ennemi déclaré ? (Ⅵ)
- ainsi perfidement les faisait-il dévaler. Alors, dès qu’ils eurent goûté à l’arbre, ils découvrirent leur sexe et commencèrent par tresser dessus des feuilles du Jardin. Cependant leur Seigneur les héla : « Ne vous avais-je pas interdit cet arbre, et prévenus que Satan est pour vous un ennemi déclaré ? » (Ⅶ)
- [Iblis] les conduisit à leur chute, par [sa] perfidie, et [Adam et sa femme] ayant goûté [du produit] de l’Arbre, leur nudité leur apparut et ils disposèrent sur eux des feuilles [d’arbres] du Jardin. Alors leur Seigneur leur cria : « Ne vous avais-Je point interdit [d’approcher de] cet Arbre ? Ne vous avais-Je pas dit que le Démon est pour vous un ennemi déclaré ? » (Ⅷ)
7. 23  
قَالَا رَبَّنَا ظَلَمْنَا أَنفُسَنَا وَإِن لَّمْ تَغْفِرْ لَنَا وَتَرْحَمْنَا لَنَكُونَنَّ مِنَ الْخَاسِرِينَ
- Qala rabbana thalamna anfusana wain lam taghfir lana watarhamna lanakoonanna mina alkhasireena (Ⅰ)
- – « Seigneur, dirent Adam et son épouse, nous avons agi injustement envers nous-mêmes. Si Tu ne nous pardonnes pas, et si Tu nous refuses Ta grâce, nous serons à jamais perdus. » (Ⅱ)
- Les deux dirent : « Seigneur, nous nous sommes lésés nous-mêmes. Si Tu ne nous pardonnes pas, si Tu ne nous fais pas miséricorde, nous serons du nombre des perdants ». (Ⅲ)
- قالا ربنا ظلمنا أنفسنا وإن لم تغفر لنا وترحمنا لنكونن من الخاسرين (Ⅳ)
- قالا رَبَّنا ظَلَمنا أَنفُسَنا وَإِن لَم تَغفِر لَنا وَتَرحَمنا لَنَكونَنَّ مِنَ الخٰسِرينَ (Ⅴ)
- Ils dirent : Ô notre Seigneur, nous nous fîmes un grand tort, car, si Tu ne nous pardonnes pas en nous manifestant Ta miséricorde, nous serons parmi les perdants. (Ⅵ)
- — « Notre Seigneur, dirent-ils, nous deux, nous venons d’être iniques envers nous-mêmes. A moins que Tu ne nous pardonnes et ne nous dispenses Ta miséricorde, sûr que nous sommes des perdants entre tous » (Ⅶ)
- — « Seigneur ! », répondirent [Adam et son épouse], « nous nous sommes lésés nous-mêmes et si Tu ne nous pardonnes et ne nous fais miséricorde, nous serons certes parmi les Perdants. » (Ⅷ)
7. 24  
قَالَ اهْبِطُوا بَعْضُكُمْ لِبَعْضٍ عَدُوٌّ ۖ وَلَكُمْ فِي الْأَرْضِ مُسْتَقَرٌّ وَمَتَاعٌ إِلَىٰ حِينٍ
- Qala ihbitoo baAAdukum libaAAdin AAaduwwun walakum fee alardi mustaqarrun wamataAAun ila heenin (Ⅰ)
- – « Descendez, dit le Seigneur. Vous serez ennemis les uns des autres sur Terre où vous trouverez un séjour et une jouissance temporaires. » (Ⅱ)
- [DIEU] dit : « Descendez, vous serez ennemis les uns des autres. Et pour vous il y aura sur terre une demeure et jouissance, pour un temps ». (Ⅲ)
- قال اهبطوا بعضكم لبعض عدو ولكم في الأرض مستقر ومتاع إلى حين (Ⅳ)
- قالَ اهبِطوا بَعضُكُم لِبَعضٍ عَدُوٌّ ۖ وَلَكُم فِى الأَرضِ مُستَقَرٌّ وَمَتٰعٌ إِلىٰ حينٍ (Ⅴ)
- Dieu dit : Descendez [sur terre], vous serez des ennemis les uns pour les autres et la terre sera pour vous un séjour et un lieu de réjouissance pour un certain temps. (Ⅵ)
- Dieu dit : « Descendez ! L’un de l’autre ennemi vous serez. Toutefois sur la terre vous aurez établissement, et jouissance pour un temps (Ⅶ)
- [Le Seigneur] répondit : « Descendez [du Jardin] ! Les uns pour les autres vous êtes un ennemi. Vous aurez sur la terre séjour et [brève] jouissance jusqu’à un terme. » (Ⅷ)
7. 25  
قَالَ فِيهَا تَحْيَوْنَ وَفِيهَا تَمُوتُونَ وَمِنْهَا تُخْرَجُونَ
- Qala feeha tahyawna wafeeha tamootoona waminha tukhrajoona (Ⅰ)
- Et Il ajouta : « C’est là où vous vivrez, c’est là où vous mourrez et c’est de là qu’on vous fera sortir un jour ! » (Ⅱ)
- [DIEU] dit : « Là vous vivrez, là vous mourrez, et de là vous serez retirés ». (Ⅲ)
- قال فيها تحيون وفيها تموتون ومنها تخرجون (Ⅳ)
- قالَ فيها تَحيَونَ وَفيها تَموتونَ وَمِنها تُخرَجونَ (Ⅴ)
- Dieu continua : Vous y trouverez la vie, et la mort, et c’est de là que vous serez expulsés. (Ⅵ)
- vous y vivrez, dit-Il, vous y mourrez, et puis l’on vous en fera sortir... (Ⅶ)
- [Le Seigneur] dit [encore] : « Là vous vivrez et là vous mourrez et de là vous serez retirés. » (Ⅷ)
7. 26  
يَا بَنِي آدَمَ قَدْ أَنزَلْنَا عَلَيْكُمْ لِبَاسًا يُوَارِي سَوْآتِكُمْ وَرِيشًا ۖ وَلِبَاسُ التَّقْوَىٰ ذَٰلِكَ خَيْرٌ ۚ ذَٰلِكَ مِنْ آيَاتِ اللَّهِ لَعَلَّهُمْ يَذَّكَّرُونَ
- Ya banee adama qad anzalna AAalaykum libasan yuwaree sawatikum wareeshan walibasu alttaqwa thalika khayrun thalika min ayati Allahi laAAallahum yaththakkaroona (Ⅰ)
- Ô fils d’Adam ! Nous vous avons dotés de vêtements pour couvrir votre nudité, ainsi que de parures. Mais le meilleur vêtement est la crainte révérencielle du Seigneur ! C’est là un des signes de Dieu. Peut-être s’en souviendront-ils ! (Ⅱ)
- Enfants d’Adam, Nous vous avons donné le vêtement qui cache votre nudité et [vous sert de] parure [du corps], et le vêtement de la piété voilà qui est meilleure. C’est un signe de DIEU afin qu’ils y prennent conseil. (Ⅲ)
- يا بني آدم قد أنزلنا عليكم لباسا يواري سوآتكم وريشا ولباس التقوى ذلك خير ذلك من آيات الله لعلهم يذكرون (Ⅳ)
- يٰبَنى ءادَمَ قَد أَنزَلنا عَلَيكُم لِباسًا يُوٰرى سَوءٰتِكُم وَريشًا ۖ وَلِباسُ التَّقوىٰ ذٰلِكَ خَيرٌ ۚ ذٰلِكَ مِن ءايٰتِ اللَّهِ لَعَلَّهُم يَذَّكَّرونَ (Ⅴ)
- Ô fils d’Adam, Nous avons fait descendre pour vous des vêtements et des parures afin que vous cachiez votre nudité. Mais le vêtement de la piété est préférable pour vous. C’est là l’un des signes d’Allah, peut-être les fils d’Adam que vous êtes s’en souviendront-ils. (Ⅵ)
- O Fils d’Adam, nous avons fait descendre sur vous une vêture pour cacher votre honte, et comme plumage, mais la vêture de se prémunir vaut davantage ». — Autant de signes de Dieu, destinés à vous faire méditer. (Ⅶ)
- O, Fils d’Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement qui dérobe votre nudité ainsi que des atours. [Mais] le vêtement de la piété, celui-là vaut mieux. C’est là [un] des signes d’Allah. Peut-être [les Fils d’Adam] s’amenderont-ils. (Ⅷ)
7. 27  
يَا بَنِي آدَمَ لَا يَفْتِنَنَّكُمُ الشَّيْطَانُ كَمَا أَخْرَجَ أَبَوَيْكُم مِّنَ الْجَنَّةِ يَنزِعُ عَنْهُمَا لِبَاسَهُمَا لِيُرِيَهُمَا سَوْآتِهِمَا ۗ إِنَّهُ يَرَاكُمْ هُوَ وَقَبِيلُهُ مِنْ حَيْثُ لَا تَرَوْنَهُمْ ۗ إِنَّا جَعَلْنَا الشَّيَاطِينَ أَوْلِيَاءَ لِلَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ
- Ya banee adama la yaftinannakumu alshshaytanu kama akhraja abawaykum mina aljannati yanziAAu AAanhuma libasahuma liyuriyahuma sawatihima innahu yarakum huwa waqabeeluhu min haythu la tarawnahum inna jaAAalna alshshayateena awliyaa lillatheena la yuminoona (Ⅰ)
- Ô fils d’Adam ! Ne vous laissez pas tenter par Satan, comme vos parents qu’il a fait sortir du Paradis, en les dépouillant de leurs vêtements pour leur montrer leur nudité, car lui et sa cohorte ne cessent de vous observer alors que vous, vous ne les voyez pas. Nous avons fait des démons les alliés des négateurs (Ⅱ)
- Enfants d’Adam, que Satan ne vous tente pas comme il fit sortir du Paradis votre père et votre mère (Adam et Eve) leur ôtant leur vêture pour leur faire voir leur nudité. [Satan] vous voit, lui et son groupe, [ils vous voient] d’où vous ne les voyez pas. A ceux qui [à cause de leurs actes abominables] ne croient pas [en DIEU], Nous avons donné les diables comme "amis-patrons". (Ⅲ)
- يا بني آدم لا يفتننكم الشيطان كما أخرج أبويكم من الجنة ينزع عنهما لباسهما ليريهما سوآتهما إنه يراكم هو وقبيله من حيث لا ترونهم إنا جعلنا الشياطين أولياء للذين لا يؤمنون (Ⅳ)
- يٰبَنى ءادَمَ لا يَفتِنَنَّكُمُ الشَّيطٰنُ كَما أَخرَجَ أَبَوَيكُم مِنَ الجَنَّةِ يَنزِعُ عَنهُما لِباسَهُما لِيُرِيَهُما سَوءٰتِهِما ۗ إِنَّهُ يَرىٰكُم هُوَ وَقَبيلُهُ مِن حَيثُ لا تَرَونَهُم ۗ إِنّا جَعَلنَا الشَّيٰطينَ أَولِياءَ لِلَّذينَ لا يُؤمِنونَ (Ⅴ)
- Ô fils d’Adam, que le démon ne vous tente pas comme il l’a fait pour vos père et mère en les faisant sortir du paradis. Il leur a enlevé leurs vêtements de façon à exhiber leur nudité. Il vous voit, ainsi que sa cohorte de démons, par là même où vous ne le voyez point. Nous avons fait des démons les patrons de ceux qui ne croient pas. (Ⅵ)
- O Fils d’Adam, que ne vous séduise le Satan, de même qu’il fit sortir vos parents du Jardin en leur ôtant leur vêture leur découvrir leur honte. Car il vous voit, lui et sa gent, par où vous ne le voyez point. Nous avons donné les satans comme protecteurs aux incroyants... (Ⅶ)
- O Fils d’Adam ! que le Démon ne vous tente point, de même qu’il fit sortir du Jardin votre père et votre mère [primitifs], leur arrachant leur vêtement pour leur faire voir leur nudité ! [Le Démon], lui, ainsi que sa cohorte, vous voient d’où vous ne les voyez point. Nous avons fait des Démons des patrons (’awliyâ’) pour ceux qui ne croient point. (Ⅷ)
7. 28  
وَإِذَا فَعَلُوا فَاحِشَةً قَالُوا وَجَدْنَا عَلَيْهَا آبَاءَنَا وَاللَّهُ أَمَرَنَا بِهَا ۗ قُلْ إِنَّ اللَّهَ لَا يَأْمُرُ بِالْفَحْشَاءِ ۖ أَتَقُولُونَ عَلَى اللَّهِ مَا لَا تَعْلَمُونَ
- Waitha faAAaloo fahishatan qaloo wajadna AAalayha abaana waAllahu amarana biha qul inna Allaha la yamuru bialfahshai ataqooloona AAala Allahi ma la taAAlamoona (Ⅰ)
- qui disent quand ils commettent une turpitude : « C’est une coutume que nos ancêtres nous ont léguée et que Dieu a ordonné d’observer ! » Dis-leur : « Dieu n’ordonne jamais de commettre des turpitudes. Allez-vous attribuer à Dieu des choses dont vous n’avez aucune connaissance ? » (Ⅱ)
- Et quand [les impies, idolâtres, injustes, pécheurs,...] commettent une turpitude, ils disent : « Nous avons trouvé nos pères la faisant (nous l’avons héritée) et DIEU nous l’a ordonnée ! » Dis[-leur] : « DIEU n’ordonne pas la turpitude. Direz-vous contre DIEU ce que vous ne savez pas ? » (Ⅲ)
- وإذا فعلوا فاحشة قالوا وجدنا عليها آباءنا والله أمرنا بها قل إن الله لا يأمر بالفحشاء أتقولون على الله ما لا تعلمون (Ⅳ)
- وَإِذا فَعَلوا فٰحِشَةً قالوا وَجَدنا عَلَيها ءاباءَنا وَاللَّهُ أَمَرَنا بِها ۗ قُل إِنَّ اللَّهَ لا يَأمُرُ بِالفَحشاءِ ۖ أَتَقولونَ عَلَى اللَّهِ ما لا تَعلَمونَ (Ⅴ)
- Et lorsqu’ils commettent telle turpitude, ils se réclament de leurs ancêtres et prétendent qu’Allah l’avait décrétée. Dis-leur : Allah n’ordonne aucune turpitude. Allez-vous dire au sujet d’Allah ce que vous ne savez point ? (Ⅵ)
- Quand ils pratiquent une turpitude, ils disent : « Nous l’avons trouvée en usage chez nos pères. Dieu nous l’a donc prescrite ». Dis : « Quant à Dieu, Il ne prescrit pas la turpitude ! Imputez-vous à Dieu ce que vous ne savez point ? » (Ⅶ)
- Quand ceux-ci commettent une turpitude, ils disent : « Nous avons trouvé nos pères commettant [cette turpitude] et Allah nous l’a ordonnée [à nous aussi]. » Réponds[-leur] : « Allah n’ordonne point la turpitude. Direz-vous contre Allah ce que vous ne savez point ? » (Ⅷ)
7. 29  
قُلْ أَمَرَ رَبِّي بِالْقِسْطِ ۖ وَأَقِيمُوا وُجُوهَكُمْ عِندَ كُلِّ مَسْجِدٍ وَادْعُوهُ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ ۚ كَمَا بَدَأَكُمْ تَعُودُونَ
- Qul amara rabbee bialqisti waaqeemoo wujoohakum AAinda kulli masjidin waodAAoohu mukhliseena lahu alddeena kama badaakum taAAoodoona (Ⅰ)
- Dis-leur : « Mon Seigneur ordonne l’équité, comme Il vous ordonne de vous adresser exclusivement à Lui dans chaque prière, et de L’invoquer toujours d’une foi pure et sincère, car, de même qu’Il vous a créés pour la première fois, Il vous ressuscitera pour vous ramener tous à Lui, (Ⅱ)
- Dis : « Mon Seigneur a ordonné l’équité. Tournez vos faces (vos cœurs) [vers Lui] en tout lieu [et temps] de prière. Invoquez-Le en Lui rendant un culte pur. De même qu’Il vous a créés [au début] vous retournerez [à Lui] ». (Ⅲ)
- قل أمر ربي بالقسط وأقيموا وجوهكم عند كل مسجد وادعوه مخلصين له الدين كما بدأكم تعودون (Ⅳ)
- قُل أَمَرَ رَبّى بِالقِسطِ ۖ وَأَقيموا وُجوهَكُم عِندَ كُلِّ مَسجِدٍ وَادعوهُ مُخلِصينَ لَهُ الدّينَ ۚ كَما بَدَأَكُم تَعودونَ (Ⅴ)
- Dis : Mon Seigneur a ordonné l’équité. Acquittez-vous de la prière en toute mosquée que vous trouverez. Vouez-Lui un culte sincère, car, de même qu’Il vous a créés, vous reviendrez à Lui. (Ⅵ)
- Dis : « Mon Seigneur prescrit l’équité. Redressez votre face en toute oraison. Invoquez-Le, Lui vouant la religion foncière : tel qu’il vous a instaurés vous reviendrez ». (Ⅶ)
- Dis[-leur] : « Mon Seigneur a ordonné l’équité. Acquittez-vous [du Culte] dans tout lieu de prière (masjid) et priez [le Seigneur], Lui vouant le Culte ! De même que vous avez été créés une première fois, vous reviendrez. (Ⅷ)
7. 30  
فَرِيقًا هَدَىٰ وَفَرِيقًا حَقَّ عَلَيْهِمُ الضَّلَالَةُ ۗ إِنَّهُمُ اتَّخَذُوا الشَّيَاطِينَ أَوْلِيَاءَ مِن دُونِ اللَّهِ وَيَحْسَبُونَ أَنَّهُم مُّهْتَدُونَ
- Fareeqan hada wafareeqan haqqa AAalayhimu alddalalatu innahumu ittakhathoo alshshayateena awliyaa min dooni Allahi wayahsaboona annahum muhtadoona (Ⅰ)
- aussi bien ceux qu’Il a mis sur la bonne voie que ceux qui ont mérité d’être égarés, pour avoir pris, en dehors de Dieu, les démons pour maîtres et alliés, pensant qu’ils étaient bien guidés. » (Ⅱ)
- Les uns, Il a guidés ; [tandis que] pour les autres l’égarement est devenu leur dû [à cause de leurs injustices obstinés]. Ces derniers ont pris les diables comme "amis-patrons" à la place de DIEU et s’imaginent [injustement] être bien guidés ! (Ⅲ)
- فريقا هدى وفريقا حق عليهم الضلالة إنهم اتخذوا الشياطين أولياء من دون الله ويحسبون أنهم مهتدون (Ⅳ)
- فَريقًا هَدىٰ وَفَريقًا حَقَّ عَلَيهِمُ الضَّلٰلَةُ ۗ إِنَّهُمُ اتَّخَذُوا الشَّيٰطينَ أَولِياءَ مِن دونِ اللَّهِ وَيَحسَبونَ أَنَّهُم مُهتَدونَ (Ⅴ)
- L’un des groupes a été bien orienté, l’autre a été mis sur la mauvaise voie. De fait, il a pris les démons pour maîtres en lieu et place de Dieu. Pensent-ils être de la sorte bien guidés ? (Ⅵ)
- Il en guida certains, Il rendit à d’autres l’errance inéluctable, et qu’ils se donnassent les satans pour protecteurs en place de Dieu, dans l’illusion de se bien diriger... (Ⅶ)
- [Il a mis] une fraction d’entre vous dans [la] Direction, tandis qu’une fraction devra être dans l’Égarement. Ceux-ci ont pris en effet les Démons comme patrons (’awliyâ’), en dehors d’Allah, pensant être dans la bonne direction. (Ⅷ)
7. 31  
۞ يَا بَنِي آدَمَ خُذُوا زِينَتَكُمْ عِندَ كُلِّ مَسْجِدٍ وَكُلُوا وَاشْرَبُوا وَلَا تُسْرِفُوا ۚ إِنَّهُ لَا يُحِبُّ الْمُسْرِفِينَ
- Ya banee adama khuthoo zeenatakum AAinda kulli masjidin wakuloo waishraboo wala tusrifoo innahu la yuhibbu almusrifeena (Ⅰ)
- Ô fils d’Adam ! Mettez vos plus beaux habits à chaque prière ! Mangez et buvez en évitant tout excès ! Dieu n’aime pas les outranciers. (Ⅱ)
- Enfants d’Adam, revêtez votre parure dans chaque lieu [et lors] de prière. Mangez et buvez [les nourritures licites], [mais] ne commettez pas d’excès, car DIEU n’aime pas [les gaspilleurs et] ceux qui commettent des excès. (Ⅲ)
- يا بني آدم خذوا زينتكم عند كل مسجد وكلوا واشربوا ولا تسرفوا إنه لا يحب المسرفين (Ⅳ)
- ۞ يٰبَنى ءادَمَ خُذوا زينَتَكُم عِندَ كُلِّ مَسجِدٍ وَكُلوا وَاشرَبوا وَلا تُسرِفوا ۚ إِنَّهُ لا يُحِبُّ المُسرِفينَ (Ⅴ)
- Ô fils d’Adam ! Prenez votre parure chaque fois que vous irez aux oratoires, mangez-y et buvez-y, mais n’abusez pas, car Il n’aime pas ceux qui abusent. (Ⅵ)
- O Fils d’Adam, revêtez votre parure en toute oraison, mangez et buvez, mais sans excès : Il n’aime pas la démesure. (Ⅶ)
- O Fils d’Adam ! prenez votre parure en tout lieu de culte (masjid) ! Mangez et buvez, mais ne soyez pas excessifs ! Allah n'aime point les excessifs (musrif). (Ⅷ)
7. 32  
قُلْ مَنْ حَرَّمَ زِينَةَ اللَّهِ الَّتِي أَخْرَجَ لِعِبَادِهِ وَالطَّيِّبَاتِ مِنَ الرِّزْقِ ۚ قُلْ هِيَ لِلَّذِينَ آمَنُوا فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا خَالِصَةً يَوْمَ الْقِيَامَةِ ۗ كَذَٰلِكَ نُفَصِّلُ الْآيَاتِ لِقَوْمٍ يَعْلَمُونَ
- Qul man harrama zeenata Allahi allatee akhraja liAAibadihi waalttayyibati mina alrrizqi qul hiya lillatheena amanoo fee alhayati alddunya khalisatan yawma alqiyamati kathalika nufassilu alayati liqawmin yaAAlamoona (Ⅰ)
- Dis : « Qui a déclaré illicites les parures et les mets succulents dont Dieu a gratifié Ses serviteurs ? » Réponds : « Ils sont destinés en cette vie aux croyants et ils seront leur apanage dans la vie future. » C’est ainsi que Nous exposons clairement Nos signes à des gens qui comprennent. (Ⅱ)
- Dis : « Qui donc interdit les parures que DIEU a faites pour [tous] Ses serviteurs et les nourritures pures et agréables [qu’Il leur donne] ? » Dis : « ces biens sont à [tous] les croyants en cette vie, et purement à eux au [point de vue du] Jour de la résurrection ». Ainsi exposons-Nous les versets [et les signes] à l’intention de ceux qui savent. (Ⅲ)
- قل من حرم زينة الله التي أخرج لعباده والطيبات من الرزق قل هي للذين آمنوا في الحياة الدنيا خالصة يوم القيامة كذلك نفصل الآيات لقوم يعلمون (Ⅳ)
- قُل مَن حَرَّمَ زينَةَ اللَّهِ الَّتى أَخرَجَ لِعِبادِهِ وَالطَّيِّبٰتِ مِنَ الرِّزقِ ۚ قُل هِىَ لِلَّذينَ ءامَنوا فِى الحَيوٰةِ الدُّنيا خالِصَةً يَومَ القِيٰمَةِ ۗ كَذٰلِكَ نُفَصِّلُ الءايٰتِ لِقَومٍ يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Dis : Qui interdit de telles parures d’Allah, conçues pour Ses serviteurs, ainsi que toutes les bonnes nourritures ? Toutes ces excellentes choses sont réservées à ceux qui ont cru ici-bas et qui seront tout aussi bénéfiques au jour de la résurrection. Et c’est ainsi que les signes sont exposés à un peuple qui sait. (Ⅵ)
- Dis : « Qui donc a interdit la parure de Dieu, qu’il a mise au jour pour Ses adorateurs, ou les choses bonnes d’entre Ses attributions ? » Dis : « Elles appartiennent aux croyants dans la vie d’ici-bas ; elles seront purifiées au Jour de la résurrection ». — Ainsi explicitons-Nous Nos signes, pour un peuple capable de savoir. (Ⅶ)
- Dis : « Qui donc a déclaré illicites la parure qu'Allah a produite pour Ses serviteurs ainsi que les [nourritures] excellentes [venant] de Son attribution ? » Dis : « Cela appartient à ceux qui ont cru, dans la Vie Immédiate, [et cela sera déclaré] pur au Jour de la Résurrection. » Ainsi Nous exposons intelligiblement les aya à un peuple qui sait. (Ⅷ)
7. 33  
قُلْ إِنَّمَا حَرَّمَ رَبِّيَ الْفَوَاحِشَ مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَمَا بَطَنَ وَالْإِثْمَ وَالْبَغْيَ بِغَيْرِ الْحَقِّ وَأَن تُشْرِكُوا بِاللَّهِ مَا لَمْ يُنَزِّلْ بِهِ سُلْطَانًا وَأَن تَقُولُوا عَلَى اللَّهِ مَا لَا تَعْلَمُونَ
- Qul innama harrama rabbiya alfawahisha ma thahara minha wama batana waalithma waalbaghya bighayri alhaqqi waan tushrikoo biAllahi ma lam yunazzil bihi sultanan waan taqooloo AAala Allahi ma la taAAlamoona (Ⅰ)
- Dis encore : « Mon Seigneur a interdit seulement les turpitudes apparentes ou occultes, le mal et toute violence injustifiée ; de même qu’Il a interdit de Lui prêter des associés qu’Il n’a jamais accrédités et de dire de Lui des choses dont vous n’avez aucune connaissance. » (Ⅱ)
- Dis : « Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes apparentes ou cachées [ou, extérieures ou intérieures], le péché, l’oppression (domination) sans droit ; et que vous associiez à DIEU [des idoles] - à quoi Il n’a jamais fait descendre une autorisation - et que vous disiez sur DIEU ce que vous ne savez pas ». (Ⅲ)
- قل إنما حرم ربي الفواحش ما ظهر منها وما بطن والإثم والبغي بغير الحق وأن تشركوا بالله ما لم ينزل به سلطانا وأن تقولوا على الله ما لا تعلمون (Ⅳ)
- قُل إِنَّما حَرَّمَ رَبِّىَ الفَوٰحِشَ ما ظَهَرَ مِنها وَما بَطَنَ وَالإِثمَ وَالبَغىَ بِغَيرِ الحَقِّ وَأَن تُشرِكوا بِاللَّهِ ما لَم يُنَزِّل بِهِ سُلطٰنًا وَأَن تَقولوا عَلَى اللَّهِ ما لا تَعلَمونَ (Ⅴ)
- Dis : Mon Seigneur a interdit les turpitudes visibles et invisibles, le péché, la convoitise indue, le fait d’associer à Allah ce qui ne se réclame pas de Sa puissance et que, enfin, vous disiez au sujet d’Allah ce que vous ne savez pas. (Ⅵ)
- Dis : « Mon Seigneur interdit seulement la turpitude, ce qui est en elle ou patent ou clandestin, le péché, l’insolence à contre-vérité, et qu’à Dieu vous associiez cela sur quoi Il ne fait descendre aucune justification, et qu’à Dieu vous imputiez ce que vous ne savez point ». (Ⅶ)
- Dis [encore] : « Mon Seigneur a seulement déclaré illicites les turpitudes tant extérieures que cachées, ainsi que le péché, l'insolence par la Non-Vérité, le fait d'associer à Allah ce avec quoi Il n'a pas fait descendre de probation (sulṭân) et le fait de dire contre Allah ce que vous ne savez point. (Ⅷ)
7. 34  
وَلِكُلِّ أُمَّةٍ أَجَلٌ ۖ فَإِذَا جَاءَ أَجَلُهُمْ لَا يَسْتَأْخِرُونَ سَاعَةً ۖ وَلَا يَسْتَقْدِمُونَ
- Walikulli ommatin ajalun faitha jaa ajaluhum la yastakhiroona saAAatan wala yastaqdimoona (Ⅰ)
- À chaque communauté humaine un terme est fixé ; et quand ce terme échoit, nul ne peut, ne serait-ce que d’une heure, ni le retarder ni l’avancer. (Ⅱ)
- Chaque groupement [d’hommes] a un terme, quand vient ce terme, ils ne peuvent ni le retarder d’une heure, ni l’avancer. (Ⅲ)
- ولكل أمة أجل فإذا جاء أجلهم لا يستأخرون ساعة ولا يستقدمون (Ⅳ)
- وَلِكُلِّ أُمَّةٍ أَجَلٌ ۖ فَإِذا جاءَ أَجَلُهُم لا يَستَأخِرونَ ساعَةً ۖ وَلا يَستَقدِمونَ (Ⅴ)
- Chaque peuple a un terme fixé d’avance : lorsque ce terme est devenu imminent, les membres de ce peuple ne peuvent ni le retarder d’une heure, ni l’avancer.  (Ⅵ)
- Toute communauté a un terme. Quand le leur adviendra, ils ne pourront pas plus le retarder d’une heure, que l’avancer. (Ⅶ)
- A chaque communauté est un terme et quand vient son terme, elle ne peut [le] reculer ni [l’]avancer d’une heure. » (Ⅷ)
7. 35  
يَا بَنِي آدَمَ إِمَّا يَأْتِيَنَّكُمْ رُسُلٌ مِّنكُمْ يَقُصُّونَ عَلَيْكُمْ آيَاتِي ۙ فَمَنِ اتَّقَىٰ وَأَصْلَحَ فَلَا خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلَا هُمْ يَحْزَنُونَ
- Ya banee adama imma yatiyannakum rusulun minkum yaqussoona AAalaykum ayatee famani ittaqa waaslaha fala khawfun AAalayhim wala hum yahzanoona (Ⅰ)
- Ô fils d’Adam ! Si des prophètes issus de vous-mêmes viennent vous rappeler Mes enseignements, sachez que quiconque aura cru et fait le bien ne connaîtra ni crainte ni tristesse ; (Ⅱ)
- Enfants d’Adam, si des Prophètes [que J’ai choisis] parmi vous, s’adressent à vous [et] vous communiquent Mes versets ; quiconque sera pieux (obéira à Mes enseignements) et se réformera, [ces hommes] n’auront rien à craindre et ne seront pas attristés. (Ⅲ)
- يا بني آدم إما يأتينكم رسل منكم يقصون عليكم آياتي فمن اتقى وأصلح فلا خوف عليهم ولا هم يحزنون (Ⅳ)
- يٰبَنى ءادَمَ إِمّا يَأتِيَنَّكُم رُسُلٌ مِنكُم يَقُصّونَ عَلَيكُم ءايٰتى ۙ فَمَنِ اتَّقىٰ وَأَصلَحَ فَلا خَوفٌ عَلَيهِم وَلا هُم يَحزَنونَ (Ⅴ)
- Ô fils d’Adam ! Il viendra à vous des messagers issus de vous-mêmes. Ils vous apporteront Mes versets. Ceux qui auront cru et fait du bien n’éprouveront ni crainte, ni tristesse. (Ⅵ)
- O Fils d’Adam, que viennent à vous des envoyés de votre peuple pour vous faire narration de Mes signes, et alors celui qui se sera prémuni et amendé, il n’y aura pas lieu de craindre pour lui, non plus qu’il n’aura deuil. (Ⅶ)
- O Fils d’Adam ! assurément viennent à vous des Apôtres [issus] de vous qui vous rapportent Mes signes. Ceux qui auront été pieux et se seront réformés (’aṣlaḥa), nulle crainte pour eux, et ils ne seront point attristés. (Ⅷ)
7. 36  
وَالَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا وَاسْتَكْبَرُوا عَنْهَا أُولَٰئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ ۖ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ
- Waallatheena kaththaboo biayatina waistakbaroo AAanha olaika ashabu alnnari hum feeha khalidoona (Ⅰ)
- tandis que ceux qui auront traité Nos signes de mensonges et qui, par orgueil, s’en seront détournés, ceux-là seront voués à l’Enfer pour l’éternité, (Ⅱ)
- Mais ceux qui nieront [et rejetteront] Nos versets [ou Nos signes] et devant lesquels se comporteront avec arrogance, ceux-là seront les compagnons du Feu (le mauvais résultat de leurs actions), ils y demeureront perpétuellement. (Ⅲ)
- والذين كذبوا بآياتنا واستكبروا عنها أولئك أصحاب النار هم فيها خالدون (Ⅳ)
- وَالَّذينَ كَذَّبوا بِـٔايٰتِنا وَاستَكبَروا عَنها أُولٰئِكَ أَصحٰبُ النّارِ ۖ هُم فيها خٰلِدونَ (Ⅴ)
- Ceux qui ont traité Nos signes de mensonges et qui se sont montrés hautains, ceux-là seront les hôtes de l’enfer, où ils demeureront éternellement. (Ⅵ)
- mais ceux qui par vaine superbe auront démenti Nos signes, ceux-là seront les compagnons du Feu, ils y seront éternels. (Ⅶ)
- Ceux qui [, au contraire,] auront traité Nos signes de mensonges et qui, gonflés d’orgueil, [se seront détournés] d’eux, ceux-là seront les Hôtes du Feu où ils resteront, immortels. (Ⅷ)
7. 37  
فَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَىٰ عَلَى اللَّهِ كَذِبًا أَوْ كَذَّبَ بِآيَاتِهِ ۚ أُولَٰئِكَ يَنَالُهُمْ نَصِيبُهُم مِّنَ الْكِتَابِ ۖ حَتَّىٰ إِذَا جَاءَتْهُمْ رُسُلُنَا يَتَوَفَّوْنَهُمْ قَالُوا أَيْنَ مَا كُنتُمْ تَدْعُونَ مِن دُونِ اللَّهِ ۖ قَالُوا ضَلُّوا عَنَّا وَشَهِدُوا عَلَىٰ أَنفُسِهِمْ أَنَّهُمْ كَانُوا كَافِرِينَ
- Faman athlamu mimmani iftara AAala Allahi kathiban aw kaththaba biayatihi olaika yanaluhum naseebuhum mina alkitabi hatta itha jaathum rusuluna yatawaffawnahum qaloo ayna ma kuntum tadAAoona min dooni Allahi qaloo dalloo AAanna washahidoo AAala anfusihim annahum kanoo kafireena (Ⅰ)
- car qui est plus injuste que celui qui forge des mensonges sur le compte de Dieu ou qui traite Ses signes d’imposture ? Ceux qui s’en rendent coupables auront, certes, la part qui leur est destinée ; mais lorsque les anges de la mort viendront recueillir leur âme, ils leur demanderont : « Où sont donc ceux que vous invoquiez en dehors de Dieu ? » Et ils répondront : « Ils nous ont bel et bien abandonnés », témoignant ainsi contre eux-mêmes qu’ils étaient infidèles. (Ⅱ)
- Qui est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre DIEU, ou nie Ses versets [et Ses signes] ? Ces gens auront leur part prescrite [ici-bas] jusqu’au moment [de leur mort] où Nos émissaires (anges) viendront recouvrer leur âme [et] diront : « Où sont ceux (les idoles, etc.) que vous invoquiez [comme une divinité ou associé] en dehors de DIEU ? » Ils diront alors : « Ils ont disparu loin de nous ». Et ils témoigneront contre eux-mêmes qu’ils étaient impies [idolâtres, injustes, qui faisaient des plannings contre les lois divines,...]. (Ⅲ)
- فمن أظلم ممن افترى على الله كذبا أو كذب بآياته أولئك ينالهم نصيبهم من الكتاب حتى إذا جاءتهم رسلنا يتوفونهم قالوا أين ما كنتم تدعون من دون الله قالوا ضلوا عنا وشهدوا على أنفسهم أنهم كانوا كافرين (Ⅳ)
- فَمَن أَظلَمُ مِمَّنِ افتَرىٰ عَلَى اللَّهِ كَذِبًا أَو كَذَّبَ بِـٔايٰتِهِ ۚ أُولٰئِكَ يَنالُهُم نَصيبُهُم مِنَ الكِتٰبِ ۖ حَتّىٰ إِذا جاءَتهُم رُسُلُنا يَتَوَفَّونَهُم قالوا أَينَ ما كُنتُم تَدعونَ مِن دونِ اللَّهِ ۖ قالوا ضَلّوا عَنّا وَشَهِدوا عَلىٰ أَنفُسِهِم أَنَّهُم كانوا كٰفِرينَ (Ⅴ)
- Y a-t-il plus injuste que celui qui a forgé des mensonges à l’égard d’Allah, ou qui a démenti Ses signes ? Ceux-là auront une part de ce qui est prévu dans le Livre, jusqu’au jour où, recevant Nos messagers, ils seront rappelés à Nous : Où sont donc les dieux que vous invoquiez en dehors d’Allah ? leur diront-ils. – Ils sont partis au loin et nous ont abandonnés. Les incroyants auront ainsi témoigné contre eux-mêmes de leur propre incroyance. (Ⅵ)
- Or quelle plus noire iniquité, que de fabuler sur Dieu un mensonge, ou de démentir Ses signes ? Les coupables seront tributaires du lot que leur impartit le Livre, jusqu’à ce que Mes émissaires, arrivant pour les récupérer, disent : « Où est cela que vous invoquiez en place de Dieu ? — Ils s’en vont se perdre loin de nous », disent-ils, témoignant à l’encontre d’eux-mêmes d’avoir été des dénégateurs. (Ⅶ)
- Qui donc est plus injuste que ceux qui ont forgé contre Allah un mensonge et traité Ses signes de mensonges ? Ceux-là auront la part [de bonheur] qui leur est destinée. [Mais] quand enfin Nos émissaires viendront à [ces Impies], les rappelant [à Nous] (tawaffā) [ces émissaires] demanderont : « Où sont [les Faux Dieux] que vous priiez en dehors d’Allah ? » [Les Impies alors] répondront : « Ils nous ont abandonnés » et [les Impies] témoigneront contre eux-mêmes de leur infidélité. (Ⅷ)
7. 38  
قَالَ ادْخُلُوا فِي أُمَمٍ قَدْ خَلَتْ مِن قَبْلِكُم مِّنَ الْجِنِّ وَالْإِنسِ فِي النَّارِ ۖ كُلَّمَا دَخَلَتْ أُمَّةٌ لَّعَنَتْ أُخْتَهَا ۖ حَتَّىٰ إِذَا ادَّارَكُوا فِيهَا جَمِيعًا قَالَتْ أُخْرَاهُمْ لِأُولَاهُمْ رَبَّنَا هَٰؤُلَاءِ أَضَلُّونَا فَآتِهِمْ عَذَابًا ضِعْفًا مِّنَ النَّارِ ۖ قَالَ لِكُلٍّ ضِعْفٌ وَلَٰكِن لَّا تَعْلَمُونَ
- Qala odkhuloo fee omamin qad khalat min qablikum mina aljinni waalinsi fee alnnari kullama dakhalat ommatun laAAanat okhtaha hatta itha iddarakoo feeha jameeAAan qalat okhrahum lioolahum rabbana haolai adalloona faatihim AAathaban diAAfan mina alnnari qala likullin diAAfun walakin la taAAlamoona (Ⅰ)
- Et Dieu leur dira alors : « Allez rejoindre en Enfer les générations de djinns et d’hommes qui vous ont précédés ! » Et chaque fois qu’une communauté y pénétrera, elle maudira son aînée, jusqu’au moment où elles seront toutes réunies. Alors la dernière entrée dira de la première arrivée : « Voilà, Seigneur, ceux qui nous ont égarés ! Double donc leur châtiment par le feu ! » Le Seigneur répondra : « À chacun de vous sera infligé un double châtiment, mais vous ne le saviez pas jusqu’à présent ! » (Ⅱ)
- [DIEU] dira : « Entrez dans le Feu avec les groupes [injustes] de djinns et d’hommes qui vous ont précédés ». Chaque fois qu’un groupe entrera, il maudira son semblable (celui qui l’aura précédé). Lorsque tous s’y retrouveront, le [groupe] suivant (disciples) dira du [groupe] devancier (leaders) : « Seigneur, voilà ceux qui nous ont égarés, donne-leur double châtiment de Feu [pour être égarés et nous égarer] ! » [DIEU] dira : « A chacun un double [châtiment pour s’égarer et égarer les autres], mais vous ne savez pas ». (Ⅲ)
- قال ادخلوا في أمم قد خلت من قبلكم من الجن والإنس في النار كلما دخلت أمة لعنت أختها حتى إذا اداركوا فيها جميعا قالت أخراهم لأولاهم ربنا هؤلاء أضلونا فآتهم عذابا ضعفا من النار قال لكل ضعف ولكن لا تعلمون (Ⅳ)
- قالَ ادخُلوا فى أُمَمٍ قَد خَلَت مِن قَبلِكُم مِنَ الجِنِّ وَالإِنسِ فِى النّارِ ۖ كُلَّما دَخَلَت أُمَّةٌ لَعَنَت أُختَها ۖ حَتّىٰ إِذَا ادّارَكوا فيها جَميعًا قالَت أُخرىٰهُم لِأولىٰهُم رَبَّنا هٰؤُلاءِ أَضَلّونا فَـٔاتِهِم عَذابًا ضِعفًا مِنَ النّارِ ۖ قالَ لِكُلٍّ ضِعفٌ وَلٰكِن لا تَعلَمونَ (Ⅴ)
- [Dieu] dira : Entrez donc dans le feu, là où des communautés de djinns et d’êtres humains vous ont précédés. Et chaque fois qu’une communauté entre dans le feu, elle ne cesse de maudire sa consœur jusqu’au jour où elles y seront toutes admises. La dernière arrivée dira au sujet de la première : Notre Seigneur, ceux-là nous ont égarés, multiplie leur tourment de feu ! Dieu dira : Chacun recevra son double, mais vous ne le savez pas ! (Ⅵ)
- Dieu dit : « Entrez parmi les nations révolues avant vous de djinns et d’humains, dans le Feu ». Chaque fois que l’une y entre, elle maudit sa sœur. Et cela jusqu’à ce que toutes s’y rejoignant, la dernière d’entre elles accusant la première, dise : « Notre Seigneur ! ils nous avaient égarés. Inflige-leur double châtiment de Feu ». Dieu dit : « A chacune le double »... — Mais vous ne savez pas ! (Ⅶ)
- [Allah] dira [alors] : « Entrez dans le Feu, parmi des communautés de Djinns et de Mortels qui, avant vous, ont disparu ! » Chaque fois qu’une communauté entrera [là], elle maudira sa sœur. Quand enfin, elles s’y retrouveront toutes, la dernière dira de la première [entrée] : « Seigneur ! ceux-ci nous ont égarés ! Donne-leur double tourment du Feu ! » Et [le Seigneur] répondra : « A chacun le double, [mais] vous ne savez pas. » (Ⅷ)
7. 39  
وَقَالَتْ أُولَاهُمْ لِأُخْرَاهُمْ فَمَا كَانَ لَكُمْ عَلَيْنَا مِن فَضْلٍ فَذُوقُوا الْعَذَابَ بِمَا كُنتُمْ تَكْسِبُونَ
- Waqalat oolahum liokhrahum fama kana lakum AAalayna min fadlin fathooqoo alAAathaba bima kuntum taksiboona (Ⅰ)
- Et la première fournée dira aux derniers arrivés : « Vous ne valez guère mieux que nous. Goûtez donc le supplice que vous avez mérité par vos crimes ! » (Ⅱ)
- Et les devanciers (leaders) diront à leurs suivants : « Mais vous n’aviez aucun avantage sur nous ! Goûtez le châtiment de ce que vous commettiez ! » (Ⅲ)
- وقالت أولاهم لأخراهم فما كان لكم علينا من فضل فذوقوا العذاب بما كنتم تكسبون (Ⅳ)
- وَقالَت أولىٰهُم لِأُخرىٰهُم فَما كانَ لَكُم عَلَينا مِن فَضلٍ فَذوقُوا العَذابَ بِما كُنتُم تَكسِبونَ (Ⅴ)
- La première des communautés arrivées en enfer dira à la dernière : Vous n’avez pas plus de privilège que nous. Goûtez donc au tourment des actes que vous avez commis. (Ⅵ)
- et la première, alors, rétorque à la dernière : « Dès lors vous n’avez sur nous aucun privilège. Goûtez donc au châtiment, par cela que vous vous êtes acquis ». (Ⅶ)
- Et la première [communauté] expliquera à la dernière : « Il n’est pour vous nulle faveur par rapport à nous. Goûtez le Tourment en prix de ce que vous vous êtes acquis ! » (Ⅷ)
7. 40  
إِنَّ الَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا وَاسْتَكْبَرُوا عَنْهَا لَا تُفَتَّحُ لَهُمْ أَبْوَابُ السَّمَاءِ وَلَا يَدْخُلُونَ الْجَنَّةَ حَتَّىٰ يَلِجَ الْجَمَلُ فِي سَمِّ الْخِيَاطِ ۚ وَكَذَٰلِكَ نَجْزِي الْمُجْرِمِينَ
- Inna allatheena kaththaboo biayatina waistakbaroo AAanha la tufattahu lahum abwabu alssamai wala yadkhuloona aljannata hatta yalija aljamalu fee sammi alkhiyati wakathalika najzee almujrimeena (Ⅰ)
- Ceux qui traitent Nos signes de mensonges et s’en détournent avec dédain, ceux-là ne verront jamais s’ouvrir devant eux les portes du Ciel ni n’auront accès au Paradis que quand le chameau aura traversé le chas d’une aiguille ! C’est ainsi que Nous rétribuons les criminels (Ⅱ)
- Ceux qui ont nié Nos versets [et Nos signes] et, devant [les versets] se sont comportés avec arrogance, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, ils n’entreront pas au Paradis qu’un chameau ne pénétrera dans le chas d’une aiguille. Ainsi Nous rétribuerons les criminels. (Ⅲ)
- إن الذين كذبوا بآياتنا واستكبروا عنها لا تفتح لهم أبواب السماء ولا يدخلون الجنة حتى يلج الجمل في سم الخياط وكذلك نجزي المجرمين (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ كَذَّبوا بِـٔايٰتِنا وَاستَكبَروا عَنها لا تُفَتَّحُ لَهُم أَبوٰبُ السَّماءِ وَلا يَدخُلونَ الجَنَّةَ حَتّىٰ يَلِجَ الجَمَلُ فى سَمِّ الخِياطِ ۚ وَكَذٰلِكَ نَجزِى المُجرِمينَ (Ⅴ)
- Ceux qui ont nié Nos signes et qui ont manifesté orgueil et prétention, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes et ils n’entreront au paradis que le jour où le chameau pénétrera le chas d’une aiguille. C’est ainsi que Nous rétribuons les criminels. (Ⅵ)
- Ceux qui, par superbe, démentirent Nos signes, ne voient pas s’ouvrir les portes du ciel, pas plus qu’ils n’entrent au Jardin, jusqu’à ce que le chameau ne pénètre dans le chas d’une aiguille. — C’est ainsi que Nous rétribuons les criminels (Ⅶ)
- A ceux qui auront traité Nos signes de mensonges et qui, s’écartant d’eux, se seront gonflés d’orgueil, les portes du ciel ne seront point ouvertes et ils n’entreront point dans le Jardin [avant] qu’un chameau pénètre dans le trou d’une aiguille. Ainsi Nous « récompensons » les Coupables. (Ⅷ)
7. 41  
لَهُم مِّن جَهَنَّمَ مِهَادٌ وَمِن فَوْقِهِمْ غَوَاشٍ ۚ وَكَذَٰلِكَ نَجْزِي الظَّالِمِينَ
- Lahum min jahannama mihadun wamin fawqihim ghawashin wakathalika najzee alththalimeena (Ⅰ)
- qui auront pour lit le brasier de l’Enfer et pour couverture des flammes ardentes. C’est ainsi que Nous rétribuons les injustes. (Ⅱ)
- Ils auront un lit [du Feu] de l’Enfer et une couverture [de ténèbres] par-dessus (résultat de leurs actions abominables). Ainsi Nous rétribuerons les injustes. (Ⅲ)
- لهم من جهنم مهاد ومن فوقهم غواش وكذلك نجزي الظالمين (Ⅳ)
- لَهُم مِن جَهَنَّمَ مِهادٌ وَمِن فَوقِهِم غَواشٍ ۚ وَكَذٰلِكَ نَجزِى الظّٰلِمينَ (Ⅴ)
- Ils auront la géhenne comme couche et une chape de feu au-dessus d’eux, car c’est ainsi que Nous rétribuons les injustes. (Ⅵ)
- ils ont la Géhenne pour couche et, par-dessus eux, comme couverture. C’est ainsi que Nous rétribuons les iniques (Ⅶ)
- Ceux-ci, dans la Géhenne, auront des couches et auront, au-dessus d’eux, des couvertures [de feu]. Ainsi Nous « récompensons » les Injustes. (Ⅷ)
7. 42  
وَالَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَا نُكَلِّفُ نَفْسًا إِلَّا وُسْعَهَا أُولَٰئِكَ أَصْحَابُ الْجَنَّةِ ۖ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ
- Waallatheena amanoo waAAamiloo alssalihati la nukallifu nafsan illa wusAAaha olaika ashabu aljannati hum feeha khalidoona (Ⅰ)
- Mais à ceux qui croient et font le bien, Nous n’imposerons aucune charge qui soit au-dessus de leurs moyens. Et ceux-là auront le Paradis pour séjour éternel. (Ⅱ)
- [Mais] ceux qui croient [en DIEU] et travaillent bien [utile à tout le monde et pour la cause de DIEU] - Nous ne proposons un devoir à une personne que selon sa capacité [et ses moyens] - ceux-là seront les hôtes du Paradis où ils vivront éternellement ; (Ⅲ)
- والذين آمنوا وعملوا الصالحات لا نكلف نفسا إلا وسعها أولئك أصحاب الجنة هم فيها خالدون (Ⅳ)
- وَالَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ لا نُكَلِّفُ نَفسًا إِلّا وُسعَها أُولٰئِكَ أَصحٰبُ الجَنَّةِ ۖ هُم فيها خٰلِدونَ (Ⅴ)
- Tandis que ceux qui ont cru et qui ont fait du bien, Nous ne chargerons leur âme que de ce qu’elle porte et ils seront admis dans le paradis où ils demeureront éternellement. (Ⅵ)
- tandis que ceux qui ont cru, effectué les œuvres salutaires… — Nous n’imposons une âme qu’à sa capacité ...ceux- là sont les compagnons du Jardin et y sont éternels. (Ⅶ)
- Ceux qui [, au contraire,] auront cru et accompli des œuvres pies — Nous n’imposons à toute âme que sa capacité, — ceux-là seront les Hôtes du Jardin où ils seront immortels. (Ⅷ)
7. 43  
وَنَزَعْنَا مَا فِي صُدُورِهِم مِّنْ غِلٍّ تَجْرِي مِن تَحْتِهِمُ الْأَنْهَارُ ۖ وَقَالُوا الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِي هَدَانَا لِهَٰذَا وَمَا كُنَّا لِنَهْتَدِيَ لَوْلَا أَنْ هَدَانَا اللَّهُ ۖ لَقَدْ جَاءَتْ رُسُلُ رَبِّنَا بِالْحَقِّ ۖ وَنُودُوا أَن تِلْكُمُ الْجَنَّةُ أُورِثْتُمُوهَا بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
- WanazaAAna ma fee sudoorihim min ghillin tajree min tahtihimu alanharu waqaloo alhamdu lillahi allathee hadana lihatha wama kunna linahtadiya lawla an hadana Allahu laqad jaat rusulu rabbina bialhaqqi wanoodoo an tilkumu aljannatu oorithtumooha bima kuntum taAAmaloona (Ⅰ)
- Nous extirperons toute haine de leurs cœurs, et des ruisseaux couleront à leurs pieds. Alors, ils s’écrieront : « Louange à Dieu qui nous a conduits en ce lieu ! Si Dieu n’avait pas voulu nous guider dans la bonne voie, nous n’aurions jamais pu y accéder. Ainsi, tout ce que les envoyés de notre Seigneur nous avaient annoncé s’est réalisé ! » Et, au même moment, une voix les interpellera : « Voici le Paradis ! C’est l’héritage qui vous échoit pour prix de vos bonnes œuvres. » (Ⅱ)
- Nous enlèverons toute rancune de leur poitrine (cœur), les rivières [de bonheur] couleront à leurs pieds. Ils diront : « Louange à DIEU qui nous a guidés à ceci, et [par nous-mêmes] nous ne serions pas guidés si DIEU ne nous avait pas guidés. Les Prophètes de notre Seigneur ont apporté (sont venus dire) la vérité ». Ils seront appelés : « Voilà le Paradis qui vous est donné en héritage en récompense de ce que vous œuvriez [utile à l’humanité, conforme à la loi divine] ». (Ⅲ)
- ونزعنا ما في صدورهم من غل تجري من تحتهم الأنهار وقالوا الحمد لله الذي هدانا لهذا وما كنا لنهتدي لولا أن هدانا الله لقد جاءت رسل ربنا بالحق ونودوا أن تلكم الجنة أورثتموها بما كنتم تعملون (Ⅳ)
- وَنَزَعنا ما فى صُدورِهِم مِن غِلٍّ تَجرى مِن تَحتِهِمُ الأَنهٰرُ ۖ وَقالُوا الحَمدُ لِلَّهِ الَّذى هَدىٰنا لِهٰذا وَما كُنّا لِنَهتَدِىَ لَولا أَن هَدىٰنَا اللَّهُ ۖ لَقَد جاءَت رُسُلُ رَبِّنا بِالحَقِّ ۖ وَنودوا أَن تِلكُمُ الجَنَّةُ أورِثتُموها بِما كُنتُم تَعمَلونَ (Ⅴ)
- Nous débarrasserons leurs poitrines des vestiges de la haine. Par ailleurs, des ruisseaux couleront sous leurs pieds. Ils diront : Louange à Allah qui nous a conduits ici, alors que nous n’aurions pas été en mesure de le faire si Allah n’avait pas consenti à nous y mener. De fait, les messagers de notre Seigneur ont été porteurs de vérité. Ils seront interpellés : Voici le jardin dont vous héritez pour vos actes. (Ⅵ)
- Nous avons retiré de leur poitrine ce qui reste de ressentiment. De dessous eux coulent des rivières. Ils disent : « Louange à Dieu qui nous a guidés à ceci, alors que nous n’aurions pu nous guider si Dieu ne nous avait guidés. Oui, des envoyés de notre Seigneur nous ont apporté le Vrai ». Et (les élus) sont appelés : « Voici le Jardin dont vous fûtes faits les héritiers, à raison de ce que vous pratiquiez ». (Ⅶ)
- Nous aurons arraché de leurs poitrines ce qui s’y trouve de haine. A leurs pieds couleront des ruisseaux. Ils diront : « Louange à Allah qui nous a dirigés ici. Nous n’aurions pas été à même de nous diriger si Allah ne nous avait pas dirigés. Certes, les Apôtres de notre Seigneur sont venus avec la Vérité. » Et il leur sera crié : « Ce Jardin vous a été donné en apanage pour prix de ce que vous faisiez [sur terre]. » (Ⅷ)
7. 44  
وَنَادَىٰ أَصْحَابُ الْجَنَّةِ أَصْحَابَ النَّارِ أَن قَدْ وَجَدْنَا مَا وَعَدَنَا رَبُّنَا حَقًّا فَهَلْ وَجَدتُّم مَّا وَعَدَ رَبُّكُمْ حَقًّا ۖ قَالُوا نَعَمْ ۚ فَأَذَّنَ مُؤَذِّنٌ بَيْنَهُمْ أَن لَّعْنَةُ اللَّهِ عَلَى الظَّالِمِينَ
- Wanada ashabu aljannati ashaba alnnari an qad wajadna ma waAAadana rabbuna haqqan fahal wajadtum ma waAAada rabbukum haqqan qaloo naAAam faaththana muaththinun baynahum an laAAnatu Allahi AAala alththalimeena (Ⅰ)
- Et les habitants du Paradis crieront aux habitants de l’Enfer : « Voilà que se réalise pour nous la promesse de notre Seigneur ! Et celle qu’Il vous a faite se réalise-t-elle ? » – « C’est fait ! », répondront-ils. Un crieur proclamera alors au milieu d’eux : « Que la malédiction de Dieu s’abatte sur les coupables, (Ⅱ)
- Et les hôtes du Paradis appelleront les hôtes du Feu : « Nous avons trouvé vrai ce que notre Seigneur nous avait promis. Avez-vous trouvé vrai ce que votre Seigneur vous avait promis ? » Ils diront : « Oui ». Un héraut annoncera alors entre eux : « Malédiction de DIEU sur les injustes (Ⅲ)
- ونادى أصحاب الجنة أصحاب النار أن قد وجدنا ما وعدنا ربنا حقا فهل وجدتم ما وعد ربكم حقا قالوا نعم فأذن مؤذن بينهم أن لعنة الله على الظالمين (Ⅳ)
- وَنادىٰ أَصحٰبُ الجَنَّةِ أَصحٰبَ النّارِ أَن قَد وَجَدنا ما وَعَدَنا رَبُّنا حَقًّا فَهَل وَجَدتُم ما وَعَدَ رَبُّكُم حَقًّا ۖ قالوا نَعَم ۚ فَأَذَّنَ مُؤَذِّنٌ بَينَهُم أَن لَعنَةُ اللَّهِ عَلَى الظّٰلِمينَ (Ⅴ)
- Les occupants du paradis appelleront les occupants de l’enfer : Nous avons en effet trouvé ce que notre Seigneur nous avait promis. Qu’en est-il pour vous : avez-vous trouvé ce que votre Dieu vous avait promis ? – Oui ! répondront ces derniers. Un crieur se dressera et lancera : La malédiction d’Allah s’abattra sur les infidèles. (Ⅵ)
- Et les compagnons du Jardin appellent les compagnons du Feu : « Nous avons bien trouvé ce que nous avait promis notre Seigneur, véritable. Et vous, avez- vous trouvé ce dont votre Seigneur vous avait menacés, véritable ? — Oh oui ! », disent les autres ; et parmi eux un héraut de crier la malédiction de Dieu sur les iniques (Ⅶ)
- Les Hôtes du Jardin diront aux Hôtes du Feu : « Nous avons trouvé vrai ce que notre Seigneur nous a promis. Trouvez-vous vrai ce que votre Seigneur vous a promis ? » — « Oui ! », répondront-ils. Alors un héraut clamera parmi eux : « La malédiction d’Allah sur les Injustes (Ⅷ)
7. 45  
الَّذِينَ يَصُدُّونَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ وَيَبْغُونَهَا عِوَجًا وَهُم بِالْآخِرَةِ كَافِرُونَ
- Allatheena yasuddoona AAan sabeeli Allahi wayabghoonaha AAiwajan wahum bialakhirati kafiroona (Ⅰ)
- qui détournaient leurs semblables de la Voie de leur Seigneur, voulant la rendre tortueuse, et qui ne croyaient pas à la vie future ! » (Ⅱ)
- qui empêchent [les hommes] d’aller sur le chemin de DIEU, qui veulent le rendre tortueux et qui rejettent la vie future [et mènent une vie impie et troublante] ». (Ⅲ)
- الذين يصدون عن سبيل الله ويبغونها عوجا وهم بالآخرة كافرون (Ⅳ)
- الَّذينَ يَصُدّونَ عَن سَبيلِ اللَّهِ وَيَبغونَها عِوَجًا وَهُم بِالءاخِرَةِ كٰفِرونَ (Ⅴ)
- Ceux, précisément, qui s’éloignent du chemin d’Allah et qui le souhaitent tortueux, d’autant qu’ils ne croient pas à l’existence de la vie future. (Ⅵ)
- sur ceux qui interceptent le chemin de Dieu, et le veulent tortueux, et de la vie dernière sont, eux, dénégateurs. (Ⅶ)
- qui écartaient, du Chemin d’Allah, qui voulaient tortueux [ce Chemin] et étaient incrédules en la [Vie] Dernière ! » (Ⅷ)
7. 46  
وَبَيْنَهُمَا حِجَابٌ ۚ وَعَلَى الْأَعْرَافِ رِجَالٌ يَعْرِفُونَ كُلًّا بِسِيمَاهُمْ ۚ وَنَادَوْا أَصْحَابَ الْجَنَّةِ أَن سَلَامٌ عَلَيْكُمْ ۚ لَمْ يَدْخُلُوهَا وَهُمْ يَطْمَعُونَ
- Wabaynahuma hijabun waAAala alaAArafi rijalun yaAArifoona kullan biseemahum wanadaw ashaba aljannati an salamun AAalaykum lam yadkhulooha wahum yatmaAAoona (Ⅰ)
- Et entre les deux séjours et au-dessus des murailles (al-A`râf) qui les séparent se tiendront des hommes qui, reconnaissant chacun à son signe distinctif, diront aux habitants du Paradis : « Que la paix soit avec vous ! », sans pouvoir les y rejoindre eux-mêmes malgré leur vif désir de le faire. (Ⅱ)
- Entre les deux (hôtes du Paradis et ceux de l’Enfer), il y a un voile ; et, sur al-Acrâf (les hauteurs) se trouvent des hommes qui reconnaissent chacun [des hôtes du Paradis et ceux de l’Enfer] à leurs traits. Ils disent aux hôtes du Paradis : « Salut (paix) sur vous ! » Ils n’y sont pas encore entrés tandis qu’ils [le] souhaitent. (Ⅲ)
- وبينهما حجاب وعلى الأعراف رجال يعرفون كلا بسيماهم ونادوا أصحاب الجنة أن سلام عليكم لم يدخلوها وهم يطمعون (Ⅳ)
- وَبَينَهُما حِجابٌ ۚ وَعَلَى الأَعرافِ رِجالٌ يَعرِفونَ كُلًّا بِسيمىٰهُم ۚ وَنادَوا أَصحٰبَ الجَنَّةِ أَن سَلٰمٌ عَلَيكُم ۚ لَم يَدخُلوها وَهُم يَطمَعونَ (Ⅴ)
- Il y aura une tenture qui, tel un voile, séparera les deux parties. Au-dessus des limbes se tiendront des hommes qui reconnaîtront chacun aux marques distinctives qu’il a sur le visage. Ils diront aux gens du paradis : Salut sur vous !, mais, bien qu’ils le souhaitent ardemment, ils n’y entreront pas. (Ⅵ)
- Entre les deux places règne une occultation. Sur ses redans se dressent des personnages qui reconnaissent chacun à sa marque. Ils appellent « le salut sur vous » les compagnons du Jardin, qui n’y sont pas encore entrés, malgré leur fougue (Ⅶ)
- Entre les deux est un voile et, sur les ’A‘râf, seront des hommes [les] connaissant tous par leurs marques distinctives et [ces hommes] crieront aux Hôtes du Jardin : « Salut sur vous ! [Les Réprouvés] n’y sont point entrés alors qu’ils [le] convoitaient ! » (Ⅷ)
7. 47  
۞ وَإِذَا صُرِفَتْ أَبْصَارُهُمْ تِلْقَاءَ أَصْحَابِ النَّارِ قَالُوا رَبَّنَا لَا تَجْعَلْنَا مَعَ الْقَوْمِ الظَّالِمِينَ
- Waitha surifat absaruhum tilqaa ashabi alnnari qaloo rabbana la tajAAalna maAAa alqawmi alththalimeena (Ⅰ)
- Puis, lorsque leur regard tombera sur les habitants de l’Enfer, ils imploreront : « Seigneur, ne nous réunis pas avec ces pervers ! » (Ⅱ)
- Et quand leurs regards sont tournés vers les hôtes du Feu, ils diront : « Seigneur, fais que nous ne soyons pas du nombre des gens injustes ! » (Ⅲ)
- وإذا صرفت أبصارهم تلقاء أصحاب النار قالوا ربنا لا تجعلنا مع القوم الظالمين (Ⅳ)
- ۞ وَإِذا صُرِفَت أَبصٰرُهُم تِلقاءَ أَصحٰبِ النّارِ قالوا رَبَّنا لا تَجعَلنا مَعَ القَومِ الظّٰلِمينَ (Ⅴ)
- Et lorsque leurs regards se poseront sur les occupants de l’enfer, ils s’exclameront : Seigneur, ne nous mets pas avec un peuple d’injustes ! (Ⅵ)
- quand leurs regards se reportent en direction des compagnons du Feu, ils disent : « Seigneur, ne nous confonds pas avec le peuple d’iniquité ! » (Ⅶ)
- [Puis], quand leurs regards seront dirigés vers les Hôtes du Feu, [ces hommes] crieront : « Seigneur ! ne nous place point avec le peuple des Injustes ! » (Ⅷ)
7. 48  
وَنَادَىٰ أَصْحَابُ الْأَعْرَافِ رِجَالًا يَعْرِفُونَهُم بِسِيمَاهُمْ قَالُوا مَا أَغْنَىٰ عَنكُمْ جَمْعُكُمْ وَمَا كُنتُمْ تَسْتَكْبِرُونَ
- Wanada ashabu alaAArafi rijalan yaAArifoonahum biseemahum qaloo ma aghna AAankum jamAAukum wama kuntum tastakbiroona (Ⅰ)
- Et, s’adressant à certains damnés qu’ils reconnaîtront à leurs signes distinctifs, les gens d’al-A`râf leur diront : « Alors, à quoi vous ont servi toutes les richesses que vous aviez amassées et tout ce qui faisait l’objet de votre fierté ? » (Ⅱ)
- Les hôtes d’al-Acrâf (des hauteurs) appelleront des hommes qu’ils reconnaissent à leurs traits et [leur] diront : « Ce que vous aviez amassé [malhonnêtement] et l’orgueil dont vous étiez enflés ne vous ont servi à rien ! (Ⅲ)
- ونادى أصحاب الأعراف رجالا يعرفونهم بسيماهم قالوا ما أغنى عنكم جمعكم وما كنتم تستكبرون (Ⅳ)
- وَنادىٰ أَصحٰبُ الأَعرافِ رِجالًا يَعرِفونَهُم بِسيمىٰهُم قالوا ما أَغنىٰ عَنكُم جَمعُكُم وَما كُنتُم تَستَكبِرونَ (Ⅴ)
- Tandis que les occupants des limbes crieront aux hommes qu’ils reconnaîtront grâce à leurs signes distinctifs : Ce que vous avez amassé ne vous a servi à rien, pas plus que votre orgueil. (Ⅵ)
- Les gardiens des redans appellent encore certains humains qu’ils ont reconnus à leur marque : « De rien ne vous auront servis, disent-ils, votre multitude non plus que votre superbe (Ⅶ)
- Les Hôtes des ’A‘râf crieront à des hommes qu’ils connaîtront par leurs signes distinctifs : « Votre thésaurisation ne vous a servi de rien non plus que ce que vous amassiez. (Ⅷ)
7. 49  
أَهَٰؤُلَاءِ الَّذِينَ أَقْسَمْتُمْ لَا يَنَالُهُمُ اللَّهُ بِرَحْمَةٍ ۚ ادْخُلُوا الْجَنَّةَ لَا خَوْفٌ عَلَيْكُمْ وَلَا أَنتُمْ تَحْزَنُونَ
- Ahaolai allatheena aqsamtum la yanaluhumu Allahu birahmatin odkhuloo aljannata la khawfun AAalaykum wala antum tahzanoona (Ⅰ)
- Sont-ce ceux-là au sujet desquels vous juriez qu’ils n’obtiendraient aucune grâce du Seigneur ? Eh bien, heureux élus, entrez au Paradis où plus jamais vous ne connaîtrez ni crainte ni peine ! (Ⅱ)
- [N’]est-ce [pas] ceux-là (les croyants) au sujet desquels vous juriez que DIEU ne leur accorderait pas [Sa] miséricorde ? » [Il sera dit aux croyants :] entrez au Paradis, vous n’aurez plus rien à craindre et vous ne serez pas attristés. (Ⅲ)
- أهؤلاء الذين أقسمتم لا ينالهم الله برحمة ادخلوا الجنة لا خوف عليكم ولا أنتم تحزنون (Ⅳ)
- أَهٰؤُلاءِ الَّذينَ أَقسَمتُم لا يَنالُهُمُ اللَّهُ بِرَحمَةٍ ۚ ادخُلُوا الجَنَّةَ لا خَوفٌ عَلَيكُم وَلا أَنتُم تَحزَنونَ (Ⅴ)
- Est-ce donc ceux-là à propos desquels vous juriez que la miséricorde d’Allah ne les toucherait pas ? Mais voilà : Entrez au paradis, leur a-t-Il dit, aucune crainte sur vous, ni aucune tristesse. (Ⅵ)
- n’en voilà-t-il pas que Dieu, juriez-vous, n’atteindrait pas de Sa miséricorde ? Entrez, vous autres, au Jardin sans qu’on ait à craindre pour vous, ni que vous ayez deuil ». (Ⅶ)
- [Ces Élus,] ne sont-ils point ceux-là à propos de qui vous juriez qu’Allah ne leur accordait point Sa Grâce ? [Bienheureux !] entrez dans ce Jardin ! Nulle crainte sur vous et vous ne vous attristerez point ! » (Ⅷ)


Page: 1

7 







Home