Les prises de guerre
>  
76 Verses | Page 1 / 2
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


8. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
8. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ يَسْأَلُونَكَ عَنِ الْأَنفَالِ ۖ قُلِ الْأَنفَالُ لِلَّهِ وَالرَّسُولِ ۖ فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَصْلِحُوا ذَاتَ بَيْنِكُمْ ۖ وَأَطِيعُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ
- Yasaloonaka AAani alanfali quli alanfalu lillahi waalrrasooli faittaqoo Allaha waaslihoo thata baynikum waateeAAoo Allaha warasoolahu in kuntum mumineena (Ⅰ)
- On t’interroge sur les prises de guerre. Réponds : « Les prises de guerre sont à Dieu et à Son Prophète. Craignez Dieu ! Maintenez la concorde entre vous et obéissez à Dieu et à Son Prophète, si vous êtes des croyants sincères, (Ⅱ)
- [Les hommes] t’interrogent au sujet du butin. Dis : « Le butin appartient à DIEU et au Prophète ». Craignez [pieusement] DIEU et améliorez vos rapports mutuels [conformément à loi divine]. Obéissez à DIEU et à Son prophète si vous êtes croyants. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم يسألونك عن الأنفال قل الأنفال لله والرسول فاتقوا الله وأصلحوا ذات بينكم وأطيعوا الله ورسوله إن كنتم مؤمنين (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ يَسـَٔلونَكَ عَنِ الأَنفالِ ۖ قُلِ الأَنفالُ لِلَّهِ وَالرَّسولِ ۖ فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَصلِحوا ذاتَ بَينِكُم ۖ وَأَطيعُوا اللَّهَ وَرَسولَهُ إِن كُنتُم مُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Ils t’interrogeront sur le butin, dis : Le butin revient à Allah et à Son prophète. Craignez Allah, établissez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son prophète, pour autant que vous soyez croyants. (Ⅵ)
- On t’interroge sur le butin. Dis : « Le butin revient à Dieu et à l’Envoyé ». Ainsi donc, prémunissez-vous, réformez vos rapports mutuels, obéissez à Dieu et à Son Envoyé, si vous êtes des croyants. (Ⅶ)
- [Les Croyants] t’interrogent [, Prophète !,] sur le butin. Réponds : « Le butin est à Allah et à l’Apôtre. Soyez pieux envers Allah ! Établissez la concorde entre vous ! Obéissez à Allah et à Son Apôtre ! si vous êtes des Croyants. » (Ⅷ)
8. 2  
إِنَّمَا الْمُؤْمِنُونَ الَّذِينَ إِذَا ذُكِرَ اللَّهُ وَجِلَتْ قُلُوبُهُمْ وَإِذَا تُلِيَتْ عَلَيْهِمْ آيَاتُهُ زَادَتْهُمْ إِيمَانًا وَعَلَىٰ رَبِّهِمْ يَتَوَكَّلُونَ
- Innama almuminoona allatheena itha thukira Allahu wajilat quloobuhum waitha tuliyat AAalayhim ayatuhu zadathum eemanan waAAala rabbihim yatawakkaloona (Ⅰ)
- car les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand le Nom de Dieu est évoqué ; ceux dont la foi augmente quand Ses versets leur sont récités et qui, en tout, s’en remettent à Lui ; (Ⅱ)
- Les croyants [perfectionnés] sont ceux dont les cœurs sont remplis de crainte [adoratrice] à la mention [du Nom] de DIEU, dont la croyance augmente à la récitation [et à l’audition] de Ses versets. Ils s’en remettent à leur Seigneur ; (Ⅲ)
- إنما المؤمنون الذين إذا ذكر الله وجلت قلوبهم وإذا تليت عليهم آياته زادتهم إيمانا وعلى ربهم يتوكلون (Ⅳ)
- إِنَّمَا المُؤمِنونَ الَّذينَ إِذا ذُكِرَ اللَّهُ وَجِلَت قُلوبُهُم وَإِذا تُلِيَت عَلَيهِم ءايٰتُهُ زادَتهُم إيمٰنًا وَعَلىٰ رَبِّهِم يَتَوَكَّلونَ (Ⅴ)
- Les vrais croyants sont ceux dont le cœur est submergé d’émotion lorsqu’ils entendent le nom d’Allah – leur foi augmente aussi lorsqu’ils entendent la récitation des versets – et qui pour tout s’en remettent à Dieu, leur Seigneur. (Ⅵ)
- Les croyants sont ceux de qui le cœur s’effare au moindre rappel de Dieu, la foi grandit à la récitation de Ses signes, et qui font confiance à leur Seigneur (Ⅶ)
- Les Croyants sont ceux dont le cœur frémit et la foi augmente lorsqu’Allah est invoqué et quand Ses aya leur sont seulement communiquées. [Ce sont] ceux qui, sur leur Seigneur, s’appuient, (Ⅷ)
8. 3  
الَّذِينَ يُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ
- Allatheena yuqeemoona alssalata wamimma razaqnahum yunfiqoona (Ⅰ)
- ceux qui sont assidus à la salât et qui donnent en aumône une partie des biens que Nous leur avons accordés. (Ⅱ)
- ils accomplissent la Prière [par un grand recueillement] et dépensent [sur Notre chemin] de ce que Nous leur avons accordé. (Ⅲ)
- الذين يقيمون الصلاة ومما رزقناهم ينفقون (Ⅳ)
- الَّذينَ يُقيمونَ الصَّلوٰةَ وَمِمّا رَزَقنٰهُم يُنفِقونَ (Ⅴ)
- Ceux qui observent les prières et qui dépensent en aumône une partie des biens que Nous leur avons octroyés. (Ⅵ)
- qui accomplissent la prière, et sur ce que Nous leur attribuons font dépense (Ⅶ)
- qui accomplissent la Prière et font dépense [en aumône] sur ce que Nous leur avons attribué. (Ⅷ)
8. 4  
أُولَٰئِكَ هُمُ الْمُؤْمِنُونَ حَقًّا ۚ لَّهُمْ دَرَجَاتٌ عِندَ رَبِّهِمْ وَمَغْفِرَةٌ وَرِزْقٌ كَرِيمٌ
- Olaika humu almuminoona haqqan lahum darajatun AAinda rabbihim wamaghfiratun warizqun kareemun (Ⅰ)
- Les voilà, les véritables croyants auxquels une place de choix auprès de leur Seigneur sera réservée, ainsi qu’une rémission et une généreuse récompense ! (Ⅱ)
- Voilà les croyants, véritables. De [hauts] degrés leurs sont réservés auprès de leur Seigneur. [Ils sont bénéficiaires d’]un pardon et d’un généreux don (une subsistance bénie dans cette vie, et une belle récompense dans la vie future). (Ⅲ)
- أولئك هم المؤمنون حقا لهم درجات عند ربهم ومغفرة ورزق كريم (Ⅳ)
- أُولٰئِكَ هُمُ المُؤمِنونَ حَقًّا ۚ لَهُم دَرَجٰتٌ عِندَ رَبِّهِم وَمَغفِرَةٌ وَرِزقٌ كَريمٌ (Ⅴ)
- Ceux-là sont de véritables croyants. Ils seront placés à des degrés élevés auprès du Seigneur et recevront de Lui pardon et une grande attribution. (Ⅵ)
- voilà les croyants, véritablement : de hauts degrés les attendent auprès de leur Seigneur, et belle indulgence et généreuse attribution. (Ⅶ)
- Ceux-là sont les Croyants, véritablement. Ils auront de [hauts] degrés auprès de leur Seigneur, pardon et généreuse attribution. (Ⅷ)
8. 5  
كَمَا أَخْرَجَكَ رَبُّكَ مِن بَيْتِكَ بِالْحَقِّ وَإِنَّ فَرِيقًا مِّنَ الْمُؤْمِنِينَ لَكَارِهُونَ
- Kama akhrajaka rabbuka min baytika bialhaqqi wainna fareeqan mina almumineena lakarihoona (Ⅰ)
- De même qu’un groupe de croyants ne t’a suivi qu’à contrecœur, lorsque ton Seigneur t’a fait sortir de ta demeure, pour assurer le triomphe de la Vérité, (Ⅱ)
- Ainsi ton Seigneur t’a-t-Il fait sortir de ta maison en toute vérité (pour la bonne cause), alors qu’une partie des croyants (les faibles) éprouvaient un déplaisir. (Ⅲ)
- كما أخرجك ربك من بيتك بالحق وإن فريقا من المؤمنين لكارهون (Ⅳ)
- كَما أَخرَجَكَ رَبُّكَ مِن بَيتِكَ بِالحَقِّ وَإِنَّ فَريقًا مِنَ المُؤمِنينَ لَكٰرِهونَ (Ⅴ)
- De même qu’en vérité ton Seigneur t’a fait sortir de ta maison, tandis qu’une fraction des croyants ne le souhaitait pas. (Ⅵ)
- Ainsi Dieu te fit-Il sortir de ta maison avec le Vrai, fût- ce contre le gré, bien sûr, d’un parti de croyants. (Ⅶ)
- De même que ton Seigneur t’a fait sortir de ta demeure, avec la Vérité, alors qu’une partie des Croyants avait certes aversion [pour cela], (Ⅷ)
8. 6  
يُجَادِلُونَكَ فِي الْحَقِّ بَعْدَمَا تَبَيَّنَ كَأَنَّمَا يُسَاقُونَ إِلَى الْمَوْتِ وَهُمْ يَنظُرُونَ
- Yujadiloonaka fee alhaqqi baAAdama tabayyana kaannama yusaqoona ila almawti wahum yanthuroona (Ⅰ)
- de même, ils continuent à contester cette même Vérité qui s’est pourtant clairement manifestée, comme si on les conduisait à une mort certaine ! (Ⅱ)
- Ils disputaient avec toi au sujet de la vérité, après sa manifestation, comme si ils étaient poussés à la mort et qu’ils [la] voyaient. (Ⅲ)
- يجادلونك في الحق بعدما تبين كأنما يساقون إلى الموت وهم ينظرون (Ⅳ)
- يُجٰدِلونَكَ فِى الحَقِّ بَعدَما تَبَيَّنَ كَأَنَّما يُساقونَ إِلَى المَوتِ وَهُم يَنظُرونَ (Ⅴ)
- Ils ratiocinent avec toi en matière d’Évidence, alors qu’elle leur est apparue, comme s’ils étaient emmenés à la mort en étant leurs propres spectateurs. (Ⅵ)
- Ils te contestaient sur le Vrai, après sa manifestation, comme s’ils étaient poussés vers la mort les yeux grands ouverts. (Ⅶ)
- [de même] ils disputent contre toi [, Prophète !,] au sujet de la Vérité après que celle-ci s’est manifestée, comme s’ils étaient poussés à la mort, alors qu’ils sont dans l’expectative. (Ⅷ)
8. 7  
وَإِذْ يَعِدُكُمُ اللَّهُ إِحْدَى الطَّائِفَتَيْنِ أَنَّهَا لَكُمْ وَتَوَدُّونَ أَنَّ غَيْرَ ذَاتِ الشَّوْكَةِ تَكُونُ لَكُمْ وَيُرِيدُ اللَّهُ أَن يُحِقَّ الْحَقَّ بِكَلِمَاتِهِ وَيَقْطَعَ دَابِرَ الْكَافِرِينَ
- Waith yaAAidukumu Allahu ihda alttaifatayni annaha lakum watawaddoona anna ghayra thati alshshawkati takoonu lakum wayureedu Allahu an yuhiqqa alhaqqa bikalimatihi wayaqtaAAa dabira alkafireena (Ⅰ)
- Dieu vous avait promis la victoire sur l’une des deux troupes ennemies, et vous auriez préféré triompher de celle qui n’était pas armée. Or, Dieu aux arrêts immuables voulait faire triompher la Vérité dans tout son éclat et anéantir les infidèles jusqu’au dernier ; (Ⅱ)
- [Rappelez-vous] lorsque DIEU vous promettait d’avoir [la victoire sur] l’un des deux groupes ; et vous préfériez triompher de celui (le clan) qui n’était pas armé ; mais DIEU veut que le Vrai s’avère par Ses paroles, et exterminer les impies [obstinés jusqu’aux dernier]. (Ⅲ)
- وإذ يعدكم الله إحدى الطائفتين أنها لكم وتودون أن غير ذات الشوكة تكون لكم ويريد الله أن يحق الحق بكلماته ويقطع دابر الكافرين (Ⅳ)
- وَإِذ يَعِدُكُمُ اللَّهُ إِحدَى الطّائِفَتَينِ أَنَّها لَكُم وَتَوَدّونَ أَنَّ غَيرَ ذاتِ الشَّوكَةِ تَكونُ لَكُم وَيُريدُ اللَّهُ أَن يُحِقَّ الحَقَّ بِكَلِمٰتِهِ وَيَقطَعَ دابِرَ الكٰفِرينَ (Ⅴ)
- Ainsi, lorsque Allah vous promettait que l’une des troupes se rendrait à vous, vous aviez établi que seuls les moins braves le feraient. Mais Allah a voulu que la vérité triomphe en imposant Son verbe et en éradiquant les mécréants. (Ⅵ)
- Lors Dieu vous promet l’une des deux troupes : « Elle est à vous » ; or vous souhaiteriez que fut à vous celle qui ne peut vous poindre ; mais Dieu veut que le Vrai s’avère par Sa parole, et anéantir les dénégateurs (Ⅶ)
- [Rappelez-vous] quand Allah vous promettait qu’un des deux groupes serait à vous, [quand] vous désiriez que fût à vous le groupe non redoutable, alors qu’Allah voulait réaliser la Vérité, par Son arrêt (kalima) et exterminer jusqu’au dernier des Infidèles, (Ⅷ)
8. 8  
لِيُحِقَّ الْحَقَّ وَيُبْطِلَ الْبَاطِلَ وَلَوْ كَرِهَ الْمُجْرِمُونَ
- Liyuhiqqa alhaqqa wayubtila albatila walaw kariha almujrimoona (Ⅰ)
- cela afin d’avérer le Vrai et de dissiper le faux, quelle que fût la répulsion qu’en avaient les criminels. (Ⅱ)
- [DIEU voulait] avérer le Vrai, et dissiper le faux, fût-ce contre le gré des criminels. (Ⅲ)
- ليحق الحق ويبطل الباطل ولو كره المجرمون (Ⅳ)
- لِيُحِقَّ الحَقَّ وَيُبطِلَ البٰطِلَ وَلَو كَرِهَ المُجرِمونَ (Ⅴ)
- Que la vérité s’impose et que cède le faux, quand bien même les criminels ne l’accepteraient pas. (Ⅵ)
- pour avérer le Vrai, et dissiper le faux, fut-ce contre le gré des criminels. (Ⅶ)
- [tout cela] afin de réaliser la Vérité et d’anéantir le Faux, en dépit des Coupables. (Ⅷ)
8. 9  
إِذْ تَسْتَغِيثُونَ رَبَّكُمْ فَاسْتَجَابَ لَكُمْ أَنِّي مُمِدُّكُم بِأَلْفٍ مِّنَ الْمَلَائِكَةِ مُرْدِفِينَ
- Ith tastagheethoona rabbakum faistajaba lakum annee mumiddukum bialfin mina almalaikati murdifeena (Ⅰ)
- Lorsque vous imploriez l’assistance de votre Seigneur, n’a-t-Il pas exaucé vos prières, en disant : « Je vous envoie en renfort mille anges qui déferleront par vagues successives » ? (Ⅱ)
- [Rappelez-vous] lorsque [aux champs de bataille] vous imploriez l’assistance de votre Seigneur et qu’Il vous exauça : « Je vais vous aider par mille anges se succédant sans intervalle ». (Ⅲ)
- إذ تستغيثون ربكم فاستجاب لكم أني ممدكم بألف من الملائكة مردفين (Ⅳ)
- إِذ تَستَغيثونَ رَبَّكُم فَاستَجابَ لَكُم أَنّى مُمِدُّكُم بِأَلفٍ مِنَ المَلٰئِكَةِ مُردِفينَ (Ⅴ)
- Quand vous aviez demandé l’aide de votre Seigneur, Il vous a dit en retour : Je mets à votre disposition, les uns après les autres, mille anges. (Ⅵ)
- Lors vous appelez votre Seigneur au secours ; Il vous exauce : « Moi Je vais vous conforter de mille anges se faisant suite »... (Ⅶ)
- [Rappelez-vous] quand vous demandiez secours à votre Seigneur et qu’Il vous exauça, vous disant : « Je vais vous donner en renfort mille Anges ayant compagnon en croupe. » (Ⅷ)
8. 10  
وَمَا جَعَلَهُ اللَّهُ إِلَّا بُشْرَىٰ وَلِتَطْمَئِنَّ بِهِ قُلُوبُكُمْ ۚ وَمَا النَّصْرُ إِلَّا مِنْ عِندِ اللَّهِ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
- Wama jaAAalahu Allahu illa bushra walitatmainna bihi quloobukum wama alnnasru illa min AAindi Allahi inna Allaha AAazeezun hakeemun (Ⅰ)
- Et ce n’était là, de la part du Seigneur, qu’une heureuse annonce destinée à vous mettre en confiance, tant il est vrai qu’il n’y a que Dieu pour accorder la victoire, car Il est Puissant et Sage. (Ⅱ)
- DIEU n’avait fait cela que pour [vous apporter] une bonne nouvelle et pour qu’avec cela vos cœurs se rassurent. Le secours victorieux ne vient que de DIEU. DIEU est Puissant honoré [et] Sage. (Ⅲ)
- وما جعله الله إلا بشرى ولتطمئن به قلوبكم وما النصر إلا من عند الله إن الله عزيز حكيم (Ⅳ)
- وَما جَعَلَهُ اللَّهُ إِلّا بُشرىٰ وَلِتَطمَئِنَّ بِهِ قُلوبُكُم ۚ وَمَا النَّصرُ إِلّا مِن عِندِ اللَّهِ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَزيزٌ حَكيمٌ (Ⅴ)
- Cette bonne nouvelle est censée vous apaiser, car la victoire vient d’Allah et seul Allah est le Puissant, le Sage. (Ⅵ)
- — Dieu n’opérait ainsi que pour la bonne nouvelle et afin de tranquilliser votre cœur, tant il est vrai qu’il n’est d’aide victorieuse que venue de Lui, Tout-Puissant et Sage. (Ⅶ)
- Allah ne le fit que comme bonne nouvelle pour vous, afin que par cela se tranquillisassent vos cœurs. Le secours victorieux (naṣr) ne vient que d’Allah. Allah est puissant et sage. (Ⅷ)
8. 11  
إِذْ يُغَشِّيكُمُ النُّعَاسَ أَمَنَةً مِّنْهُ وَيُنَزِّلُ عَلَيْكُم مِّنَ السَّمَاءِ مَاءً لِّيُطَهِّرَكُم بِهِ وَيُذْهِبَ عَنكُمْ رِجْزَ الشَّيْطَانِ وَلِيَرْبِطَ عَلَىٰ قُلُوبِكُمْ وَيُثَبِّتَ بِهِ الْأَقْدَامَ
- Ith yughashsheekumu alnnuAAasa amanatan minhu wayunazzilu AAalaykum mina alssamai maan liyutahhirakum bihi wayuthhiba AAankum rijza alshshaytani waliyarbita AAala quloobikum wayuthabbita bihi alaqdama (Ⅰ)
- Et, étendant Sa sécurité sur vous, Dieu vous enveloppa d’un sommeil apaisant et envoya une eau du ciel pour vous purifier, afin de vous débarrasser des souillures du démon, de relever votre courage et de raffermir vos pas. (Ⅱ)
- Et lorsqu’Il vous a couverts d’un léger sommeil comme d’une sécurité venant de Lui, du ciel Il a fait descendre sur vous de l’eau pour vous purifier, pour écarter de vous la souillure (les tentations) de Satan, renforcer vos cœurs et affermir vos pas. (Ⅲ)
- إذ يغشيكم النعاس أمنة منه وينزل عليكم من السماء ماء ليطهركم به ويذهب عنكم رجز الشيطان وليربط على قلوبكم ويثبت به الأقدام (Ⅳ)
- إِذ يُغَشّيكُمُ النُّعاسَ أَمَنَةً مِنهُ وَيُنَزِّلُ عَلَيكُم مِنَ السَّماءِ ماءً لِيُطَهِّرَكُم بِهِ وَيُذهِبَ عَنكُم رِجزَ الشَّيطٰنِ وَلِيَربِطَ عَلىٰ قُلوبِكُم وَيُثَبِّتَ بِهِ الأَقدامَ (Ⅴ)
- Et quand Il vous enveloppait de sommeil, gage de sécurité venu de Lui, Il fit descendre une eau du ciel pour vous purifier et vous laver de la souillure de Satan, pour affermir vos cœurs et renforcer vos pas. (Ⅵ)
- — ... lors Il vous couvre d’une torpeur, sécurité de Lui venue, fait descendre sur vous de l’eau du ciel pour vous en purifier, dissiper sur vous la souillure de Satan, ceindre votre cœur, affermir vos pieds (Ⅶ)
- [Rappelez-vous] quand Allah vous recouvrait du sommeil — sécurité [venue] de Lui —, [quand], du ciel, Il faisait descendre sur vous une eau pour vous purifier, pour chasser loin de vous la souillure du Démon, pour ranimer vos cœurs et affermir vos talons ! (Ⅷ)
8. 12  
إِذْ يُوحِي رَبُّكَ إِلَى الْمَلَائِكَةِ أَنِّي مَعَكُمْ فَثَبِّتُوا الَّذِينَ آمَنُوا ۚ سَأُلْقِي فِي قُلُوبِ الَّذِينَ كَفَرُوا الرُّعْبَ فَاضْرِبُوا فَوْقَ الْأَعْنَاقِ وَاضْرِبُوا مِنْهُمْ كُلَّ بَنَانٍ
- Ith yoohee rabbuka ila almalaikati annee maAAakum fathabbitoo allatheena amanoo saolqee fee quloobi allatheena kafaroo alrruAAba faidriboo fawqa alaAAnaqi waidriboo minhum kulla bananin (Ⅰ)
- Puis Il révéla aux anges : « Je suis avec vous ! Rassurez les croyants ! Je me charge de jeter l’épouvante dans le cœur des infidèles. Frappez-les à la nuque ! Frappez-les sur les doigts ! » (Ⅱ)
- [Rappelle-toi] lorsque ton Seigneur révélait aux anges : « Je suis avec vous. Affermissez [les cœurs de] ceux qui croient [en DIEU et, qui sont pieux et vertueux]. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des impies [pervertisseurs obstinés]. Frappez [ceux-ci] au-dessus du cou ; frappez-leur tous les doigts ». (Ⅲ)
- إذ يوحي ربك إلى الملائكة أني معكم فثبتوا الذين آمنوا سألقي في قلوب الذين كفروا الرعب فاضربوا فوق الأعناق واضربوا منهم كل بنان (Ⅳ)
- إِذ يوحى رَبُّكَ إِلَى المَلٰئِكَةِ أَنّى مَعَكُم فَثَبِّتُوا الَّذينَ ءامَنوا ۚ سَأُلقى فى قُلوبِ الَّذينَ كَفَرُوا الرُّعبَ فَاضرِبوا فَوقَ الأَعناقِ وَاضرِبوا مِنهُم كُلَّ بَنانٍ (Ⅴ)
- Quand ton Seigneur révélait aux anges : Je suis solidaire avec vous. Renforcez ceux qui ont cru, quant à Moi je jetterai l’effroi dans le cœur de ceux qui n’ont pas cru. Frappez-les au-dessus du cou ; frappez aussi chaque doigt. (Ⅵ)
- lors ton Seigneur inspire aux anges : « Je suis avec vous. Affermissez ceux qui croient. Je jetterai l’épouvante au cœur de ceux qui dénient. Frappez-leur le haut du cou ; faites-leur sauter les doigts » (Ⅶ)
- [Rappelez-vous] quand votre Seigneur inspirait les Anges [, leur disant] : « Je suis avec vous. Affermissez ceux qui croient ! Je vais jeter l'effroi dans les cœurs de ceux qui sont infidèles. Frappez donc sur les cous ! Frappez-les sur les doigts ! » (Ⅷ)
8. 13  
ذَٰلِكَ بِأَنَّهُمْ شَاقُّوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ ۚ وَمَن يُشَاقِقِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَإِنَّ اللَّهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ
- Thalika biannahum shaqqoo Allaha warasoolahu waman yushaqiqi Allaha warasoolahu fainna Allaha shadeedu alAAiqabi (Ⅰ)
- Et il en fut ainsi, parce qu’ils se sont insurgés contre Dieu et Son Prophète. Quiconque s’insurge contre Dieu et Son Prophète doit savoir que Dieu est Terrible dans Son châtiment. (Ⅱ)
- Cela parce qu’ils (les impies hostiles) se sont opposés à DIEU et à Son prophète [et sont vraiment devenus corrompus et pervertisseurs]. DIEU est très sévère dans [Sa] punition [corrective] envers quiconque s’oppose à DIEU et à Son prophète. (Ⅲ)
- ذلك بأنهم شاقوا الله ورسوله ومن يشاقق الله ورسوله فإن الله شديد العقاب (Ⅳ)
- ذٰلِكَ بِأَنَّهُم شاقُّوا اللَّهَ وَرَسولَهُ ۚ وَمَن يُشاقِقِ اللَّهَ وَرَسولَهُ فَإِنَّ اللَّهَ شَديدُ العِقابِ (Ⅴ)
- Tout cela parce qu’ils se séparèrent d’Allah et de Son prophète. Or, quiconque se sépare d’Allah et de Son prophète, Allah sera pour lui d’un tourment extrême. (Ⅵ)
- — Cela parce qu’ils se sont séparés de Dieu et de Son Envoyé. Quiconque se sépare de Dieu et de Son Envoyé... eh bien ! Dieu est rigoureux dans Son châtiment. (Ⅶ)
- C’est qu’en effet [ces Infidèles] se sont séparés d’Allah et de Son Apôtre. Or quiconque se sépare d’Allah et de Son Apôtre [est puni], car Allah est terrible en [Son] châtiment. (Ⅷ)
8. 14  
ذَٰلِكُمْ فَذُوقُوهُ وَأَنَّ لِلْكَافِرِينَ عَذَابَ النَّارِ
- Thalikum fathooqoohu waanna lilkafireena AAathaba alnnari (Ⅰ)
- Tel est, impies, votre supplice ! Goûtez-le, en étant assurés que c’est le supplice du feu qui est réservé aux infidèles ! (Ⅱ)
- Voilà pour vous [les impies hostiles], goûtez-le donc ! Aux impies [obstinés est réservé] le châtiment du Feu (résultat de leurs actions corruptrices). (Ⅲ)
- ذلكم فذوقوه وأن للكافرين عذاب النار (Ⅳ)
- ذٰلِكُم فَذوقوهُ وَأَنَّ لِلكٰفِرينَ عَذابَ النّارِ (Ⅴ)
- Goûtez-le donc et, pour les incroyants, le châtiment du feu les attend. (Ⅵ)
- — « Voilà pour vous ! Goûtez-y donc ! Aux dénégateurs le châtiment du Feu ! » (Ⅶ)
- Voilà [votre sort] ! Goûtez-le et [sachez] que les Infidèles auront le tourment du Feu ! (Ⅷ)
8. 15  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا لَقِيتُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا زَحْفًا فَلَا تُوَلُّوهُمُ الْأَدْبَارَ
- Ya ayyuha allatheena amanoo itha laqeetumu allatheena kafaroo zahfan fala tuwalloohumu aladbara (Ⅰ)
- Et vous qui croyez ! Quand une armée ennemie marche contre vous, ne lui tournez pas le dos ! (Ⅱ)
- Croyants, lorsque vous rencontrez les impies en marche [contre vous], ne leur tournez pas le dos. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا إذا لقيتم الذين كفروا زحفا فلا تولوهم الأدبار (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا إِذا لَقيتُمُ الَّذينَ كَفَروا زَحفًا فَلا تُوَلّوهُمُ الأَدبارَ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants, si vous rencontrez les incroyants marchant en rangs serrés en vue de vous attaquer, ne leur tournez pas le dos. (Ⅵ)
- — Vous qui croyez, si vous rencontrez en ordre de bataille les dénégateurs, ne leur tournez pas le dos ! (Ⅶ)
- (O vous qui croyez !), quand vous rencontrerez ceux qui sont infidèles, en marche [contre vous], ne leur montrez point le dos ! (Ⅷ)
8. 16  
وَمَن يُوَلِّهِمْ يَوْمَئِذٍ دُبُرَهُ إِلَّا مُتَحَرِّفًا لِّقِتَالٍ أَوْ مُتَحَيِّزًا إِلَىٰ فِئَةٍ فَقَدْ بَاءَ بِغَضَبٍ مِّنَ اللَّهِ وَمَأْوَاهُ جَهَنَّمُ ۖ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ
- Waman yuwallihim yawmaithin duburahu illa mutaharrifan liqitalin aw mutahayyizan ila fiatin faqad baa bighadabin mina Allahi wamawahu jahannamu wabisa almaseeru (Ⅰ)
- Quiconque, ce jour-là, tournera le dos à l’ennemi, à moins que ce ne soit par tactique de combat ou pour rallier un autre groupe, s’exposera à la colère de Dieu et sera voué à la Géhenne qui constituera pour lui la pire des demeures. (Ⅱ)
- Quiconque tourne alors le dos - sauf pour biaiser par tactique de guerre [et se préparer à attaquer de nouveau], ou pour se rallier à une autre troupe - encourra le courroux (châtiment) de DIEU ; son refuge sera l’Enfer (Il vivra les conséquences de ses mauvais actes), quelle désagréable fin. (Ⅲ)
- ومن يولهم يومئذ دبره إلا متحرفا لقتال أو متحيزا إلى فئة فقد باء بغضب من الله ومأواه جهنم وبئس المصير (Ⅳ)
- وَمَن يُوَلِّهِم يَومَئِذٍ دُبُرَهُ إِلّا مُتَحَرِّفًا لِقِتالٍ أَو مُتَحَيِّزًا إِلىٰ فِئَةٍ فَقَد باءَ بِغَضَبٍ مِنَ اللَّهِ وَمَأوىٰهُ جَهَنَّمُ ۖ وَبِئسَ المَصيرُ (Ⅴ)
- Celui qui, ce jour-là, battra en retraite – hormis pour ceux qui se préparent à un autre combat ou qui rejoignent un autre corps d’armée –, celui-là subira la colère d’Allah. Son séjour sera la géhenne et le sort avilissant qui l’accompagne. (Ⅵ)
- qui ce jour-là le ferait, sauf pour biaiser par ruse de guerre, ou pour se regrouper, aura site dans le courroux de Dieu ; son refuge sera la Géhenne — Horrible destination ! (Ⅶ)
- Quiconque leur montrera le dos, en ce jour — sauf s’il se détache pour un [autre] combat ou s’il se retire pour [rejoindre un autre] corps —, [celui-là] encourra la colère d’Allah, et son refuge sera la Géhenne. Quel détestable « Devenir » ! (Ⅷ)
8. 17  
فَلَمْ تَقْتُلُوهُمْ وَلَٰكِنَّ اللَّهَ قَتَلَهُمْ ۚ وَمَا رَمَيْتَ إِذْ رَمَيْتَ وَلَٰكِنَّ اللَّهَ رَمَىٰ ۚ وَلِيُبْلِيَ الْمُؤْمِنِينَ مِنْهُ بَلَاءً حَسَنًا ۚ إِنَّ اللَّهَ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
- Falam taqtuloohum walakinna Allaha qatalahum wama ramayta ith ramayta walakinna Allaha rama waliyubliya almumineena minhu balaan hasanan inna Allaha sameeAAun AAaleemun (Ⅰ)
- Ce n’est pas vous qui les avez tués ! C’est Dieu qui les a tués ! Ce n’est pas toi Prophète qui les a déstabilisés par ton geste ! C’est Dieu qui l’a fait ! Il voulait ainsi donner aux croyants cette belle marque de Sa sollicitude. Il est Audient et Omniscient. (Ⅱ)
- Donc, ce n’est pas vous [les croyants] qui les avez tués ; mais DIEU les a tués. Et lorsque tu as lancé, ce n’est pas toi [Prophète] qui as lancé, mais c’est DIEU qui a lancé ; pour éprouver les croyants au moyen d’une belle faveur [venant] de Lui. DIEU entend tout [et Il est] Omniscient. (Ⅲ)
- فلم تقتلوهم ولكن الله قتلهم وما رميت إذ رميت ولكن الله رمى وليبلي المؤمنين منه بلاء حسنا إن الله سميع عليم (Ⅳ)
- فَلَم تَقتُلوهُم وَلٰكِنَّ اللَّهَ قَتَلَهُم ۚ وَما رَمَيتَ إِذ رَمَيتَ وَلٰكِنَّ اللَّهَ رَمىٰ ۚ وَلِيُبلِىَ المُؤمِنينَ مِنهُ بَلاءً حَسَنًا ۚ إِنَّ اللَّهَ سَميعٌ عَليمٌ (Ⅴ)
- Vous ne les aurez pas tués, car Allah les a tués. Tu n’as pas décoché de flèches lorsque tu en décochais : c’est Allah qui a décoché, cela pour mettre à l’épreuve, et de manière favorable, les croyants. Allah est Celui qui entend et qui sait. (Ⅵ)
- — Donc, ce ne fut pas vous qui les tuiez : Dieu les tuait ; non plus que toi qui lançais (des traits) quand tu en lançais : mais Dieu lançait. Et ce fut aussi de Sa part soumettre les croyants à une épreuve salutaire. — Dieu est Entendant, Connaissant. (Ⅶ)
- [Croyants !,] vous n’avez donc point tué [ces Infidèles], mais [c’est] Allah [qui] les a tués. Tu n’as point visé quand tu as visé. C’est Allah qui a visé afin de faire éprouver aux Croyants une faveur [venue] de Lui. Allah est audient et omniscient. (Ⅷ)
8. 18  
ذَٰلِكُمْ وَأَنَّ اللَّهَ مُوهِنُ كَيْدِ الْكَافِرِينَ
- Thalikum waanna Allaha moohinu kaydi alkafireena (Ⅰ)
- Voilà ce que Dieu a fait pour vous ! Dieu fera toujours échouer la perfidie des infidèles ! (Ⅱ)
- Voilà pour vous, DIEU affaiblit le stratagème des impies [obstinés]. (Ⅲ)
- ذلكم وأن الله موهن كيد الكافرين (Ⅳ)
- ذٰلِكُم وَأَنَّ اللَّهَ موهِنُ كَيدِ الكٰفِرينَ (Ⅴ)
- Telle est votre situation. Sachez cependant qu’Allah anéantit la ruse des infidèles. (Ⅵ)
- — Voilà pour vous ! — Dieu exténue le stratagème des dénégateurs. (Ⅶ)
- Voilà [votre sort. Sachez] qu’Allah va réduire à rien le stratagème des Infidèles ! (Ⅷ)
8. 19  
إِن تَسْتَفْتِحُوا فَقَدْ جَاءَكُمُ الْفَتْحُ ۖ وَإِن تَنتَهُوا فَهُوَ خَيْرٌ لَّكُمْ ۖ وَإِن تَعُودُوا نَعُدْ وَلَن تُغْنِيَ عَنكُمْ فِئَتُكُمْ شَيْئًا وَلَوْ كَثُرَتْ وَأَنَّ اللَّهَ مَعَ الْمُؤْمِنِينَ
- In tastaftihoo faqad jaakumu alfathu wain tantahoo fahuwa khayrun lakum wain taAAoodoo naAAud walan tughniya AAankum fiatukum shayan walaw kathurat waanna Allaha maAAa almumineena (Ⅰ)
- Si vous cherchiez la victoire, impies, vous voilà servis ! Cessez donc toute hostilité, cela vaudra mieux pour vous ! Mais si vous reprenez la lutte, Nous la reprendrons et votre armée, quel qu’en soit le nombre, ne vous sera d’aucune utilité, car Dieu est avec les croyants. (Ⅱ)
- [Quant à vous qui étiez dans le doute] si vous cherchiez une victoire, vous l’avez eu. Si vous cessez [de vous opposer à la vérité], c’est mieux pour vous. Mais si vous recommencez, Nous recommencerons. Votre masse, quelque nombreuse qu’elle soit, ne vous sera d’aucune utilité, car DIEU est avec les croyants. (Ⅲ)
- إن تستفتحوا فقد جاءكم الفتح وإن تنتهوا فهو خير لكم وإن تعودوا نعد ولن تغني عنكم فئتكم شيئا ولو كثرت وأن الله مع المؤمنين (Ⅳ)
- إِن تَستَفتِحوا فَقَد جاءَكُمُ الفَتحُ ۖ وَإِن تَنتَهوا فَهُوَ خَيرٌ لَكُم ۖ وَإِن تَعودوا نَعُد وَلَن تُغنِىَ عَنكُم فِئَتُكُم شَيـًٔا وَلَو كَثُرَت وَأَنَّ اللَّهَ مَعَ المُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Si vous voulez la conquête, [Ô incrédules] elle vous est due. Si vous cessez de combattre, cela est mieux pour vous. Mais si vous recommencez, Nous recommencerons. Votre nombre ne vous sera d’aucun secours, car Allah est d’abord avec les croyants. (Ⅵ)
- — Vous demandiez une victoire ? Eh bien ! vous l’avez ! Alors, mieux vaut pour vous en finir. Si vous recommencez, Nous recommencerons. De rien ne vous servira votre rassemblement, même s’il était nombreux, puisque Dieu est avec les croyants. (Ⅶ)
- [Infidèles !,] si vous cherchez [où est] le succès (fatḥ), le succès est là, devant vous. Si vous cessez [d’être hostiles], cela sera un bien pour vous. Si vous recommencez, Nous recommencerons, et votre masse ne vous servira en rien, fût-elle nombreuse. [Sachez] qu’Allah est avec les Croyants ! (Ⅷ)
8. 20  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا أَطِيعُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ وَلَا تَوَلَّوْا عَنْهُ وَأَنتُمْ تَسْمَعُونَ
- Ya ayyuha allatheena amanoo ateeAAoo Allaha warasoolahu wala tawallaw AAanhu waantum tasmaAAoona (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Obéissez à Dieu et à Son Prophète ! Ne vous détournez pas de lui, quand vous l’entendez vous interpeller ! (Ⅱ)
- Croyants, obéissez à DIEU et à Son prophète et ne lui tournez pas le dos du moment que vous entendez [ses instructions]. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا أطيعوا الله ورسوله ولا تولوا عنه وأنتم تسمعون (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا أَطيعُوا اللَّهَ وَرَسولَهُ وَلا تَوَلَّوا عَنهُ وَأَنتُم تَسمَعونَ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants, obéissez à Allah et à Son prophète, et ne vous en détournez pas, puisque vous entendez. (Ⅵ)
- Vous qui croyez, obéissez à Dieu et à Son Envoyé ; ne vous dérobez pas à Lui, du moment que vous l’entendez (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, obéissez à Allah et à Son Apôtre ! Ne vous détournez point de Lui alors que vous entendez ! (Ⅷ)
8. 21  
وَلَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ قَالُوا سَمِعْنَا وَهُمْ لَا يَسْمَعُونَ
- Wala takoonoo kaallatheena qaloo samiAAna wahum la yasmaAAoona (Ⅰ)
- Ne faites pas comme ceux qui disent : « Nous avons entendu ! », alors qu’ils n’ont même pas écouté ! (Ⅱ)
- Ne soyez pas pareils à ceux qui ont dit : « Nous avons entendu » alors qu’ils n’entendent pas (l’oreille entend alors que le cœur, à cause de péchés, n’entend pas). (Ⅲ)
- ولا تكونوا كالذين قالوا سمعنا وهم لا يسمعون (Ⅳ)
- وَلا تَكونوا كَالَّذينَ قالوا سَمِعنا وَهُم لا يَسمَعونَ (Ⅴ)
- Et ne soyez pas comme ceux qui prétendent avoir entendu et qui en fait n’entendent rien. (Ⅵ)
- ne soyez pas non plus pareils à ceux qui dirent : « Nous entendons », alors qu’ils n’entendaient pas (Ⅶ)
- Ne soyez pas comme ceux qui ont dit : « Nous avons entendu », alors qu’ils n’entendent point. (Ⅷ)
8. 22  
۞ إِنَّ شَرَّ الدَّوَابِّ عِندَ اللَّهِ الصُّمُّ الْبُكْمُ الَّذِينَ لَا يَعْقِلُونَ
- Inna sharra alddawabbi AAinda Allahi alssummu albukmu allatheena la yaAAqiloona (Ⅰ)
- Les plus viles des bêtes au regard de Dieu sont celles qui sont sourdes et muettes et qui sont incapables de raisonner. (Ⅱ)
- Les pires des bêtes, auprès (aux yeux) de DIEU, sont les sourds [qui n’entendent pas la vérité et] les muets [qui ne disent pas la vérité], ceux qui ne font pas usage de leur intelligence (à cause de péchés et de crimes, ils ont détruit leur intelligence). (Ⅲ)
- إن شر الدواب عند الله الصم البكم الذين لا يعقلون (Ⅳ)
- ۞ إِنَّ شَرَّ الدَّوابِّ عِندَ اللَّهِ الصُّمُّ البُكمُ الَّذينَ لا يَعقِلونَ (Ⅴ)
- Les pires des bêtes aux yeux d’Allah sont celles qui n’entendent pas et ne disent rien ; celles qui ne sont pas douées de raisonnement. (Ⅵ)
- les plus viles des bêtes devant Dieu sont bien les sourdes, les muettes, qui de raison sont incapables (Ⅶ)
- Les pires des êtres (dâbba), aux yeux d’Allah, sont les sourds et les muets qui ne raisonnent point. (Ⅷ)
8. 23  
وَلَوْ عَلِمَ اللَّهُ فِيهِمْ خَيْرًا لَّأَسْمَعَهُمْ ۖ وَلَوْ أَسْمَعَهُمْ لَتَوَلَّوا وَّهُم مُّعْرِضُونَ
- Walaw AAalima Allahu feehim khayran laasmaAAahum walaw asmaAAahum latawallaw wahum muAAridoona (Ⅰ)
- Si Dieu leur avait reconnu quelque mérite, Il leur aurait permis d’entendre Son enseignement. Mais, même s’Il leur avait permis de l’entendre, ils s’en seraient encore détournés et s’en seraient sûrement éloignés ! (Ⅱ)
- Si DIEU leur avait reconnu quelque mérite, Il leur aurait accordé d’entendre. [Mais,] même s’Il les avait fait entendre, ils se seraient détournés encore et se seraient [davantage] éloignés [de la vérité]. (Ⅲ)
- ولو علم الله فيهم خيرا لأسمعهم ولو أسمعهم لتولوا وهم معرضون (Ⅳ)
- وَلَو عَلِمَ اللَّهُ فيهِم خَيرًا لَأَسمَعَهُم ۖ وَلَو أَسمَعَهُم لَتَوَلَّوا وَهُم مُعرِضونَ (Ⅴ)
- Si Allah leur avait trouvé quelques mérites, Il les aurait fait entendre [Ses paroles] ; mais, même s’ils avaient entendu, ils se seraient sûrement détournés et écartés de Lui. (Ⅵ)
- si Dieu leur avait reconnu quelque mérite, Il leur aurait accordé d’entendre ; mieux même : l’eût-Il fait, qu’ils se déroberaient encore, par esprit d’opposition. (Ⅶ)
- Si Allah avait reconnu en eux quelque bien, Il les aurait fait entendre. [Mais] même s’Il les avait fait entendre, ils se seraient détournés et se seraient écartés. (Ⅷ)
8. 24  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اسْتَجِيبُوا لِلَّهِ وَلِلرَّسُولِ إِذَا دَعَاكُمْ لِمَا يُحْيِيكُمْ ۖ وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ يَحُولُ بَيْنَ الْمَرْءِ وَقَلْبِهِ وَأَنَّهُ إِلَيْهِ تُحْشَرُونَ
- Ya ayyuha allatheena amanoo istajeeboo lillahi walilrrasooli itha daAAakum lima yuhyeekum waiAAlamoo anna Allaha yahoolu bayna almari waqalbihi waannahu ilayhi tuhsharoona (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Répondez à l’appel de Dieu et du Prophète lorsque celui-ci vous convie à ce qui peut assurer votre salut. Sachez que Dieu peut S’interposer entre l’homme et son cœur, et que c’est devant Lui que vous serez tous rassemblés. (Ⅱ)
- Croyants, répondez à DIEU et au Prophète car celui-ci vous appelle à ce qui vous fait revivre. Sachez bien que DIEU intervient entre (distingue) l’homme et le cœur [de l’homme], et [à la Résurrection] vers Lui vous serez rassemblés [et jugés]. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا استجيبوا لله وللرسول إذا دعاكم لما يحييكم واعلموا أن الله يحول بين المرء وقلبه وأنه إليه تحشرون (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنُوا استَجيبوا لِلَّهِ وَلِلرَّسولِ إِذا دَعاكُم لِما يُحييكُم ۖ وَاعلَموا أَنَّ اللَّهَ يَحولُ بَينَ المَرءِ وَقَلبِهِ وَأَنَّهُ إِلَيهِ تُحشَرونَ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants, répondez à l’appel d’Allah et de Son prophète, lorsqu’Il vous invite à la vie. Sachez qu’Allah s’immisce entre l’homme et son cœur, et c’est encore autour de Lui que vous serez rassemblés. (Ⅵ)
- Vous qui croyez, répondez positivement à Dieu et à Son Envoyé, quand il vous appelle à ce qui vous donne la vie. Sachez que Dieu intervient entre l’homme et son propre cœur, et qu’un Jour vers Lui vous serez rassemblés. (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, répondez à Allah et à l’Apôtre, quand celui-ci vous appelle vers ce qui vous fera vivre ! Sachez qu’Allah s’interpose entre l’Homme et son cœur et que, vers Lui, vous serez rassemblés ! (Ⅷ)
8. 25  
وَاتَّقُوا فِتْنَةً لَّا تُصِيبَنَّ الَّذِينَ ظَلَمُوا مِنكُمْ خَاصَّةً ۖ وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ
- Waittaqoo fitnatan la tuseebanna allatheena thalamoo minkum khassatan waiAAlamoo anna Allaha shadeedu alAAiqabi (Ⅰ)
- Redoutez une épreuve qui n’atteindra pas uniquement ceux d’entre vous qui sont injustes. Sachez que Dieu est Implacable quand Il sévit. (Ⅱ)
- Craignez une calamité qui n’atteindra pas seulement ceux d’entre vous qui sont injustes. Sachez bien que DIEU est sévère en [Son] châtiment [correctif]. (Ⅲ)
- واتقوا فتنة لا تصيبن الذين ظلموا منكم خاصة واعلموا أن الله شديد العقاب (Ⅳ)
- وَاتَّقوا فِتنَةً لا تُصيبَنَّ الَّذينَ ظَلَموا مِنكُم خاصَّةً ۖ وَاعلَموا أَنَّ اللَّهَ شَديدُ العِقابِ (Ⅴ)
- Craignez la tentation, car elle n’atteint pas seulement ceux qui, parmi vous, ont été injustes. Sachez qu’Allah est terrible dans Son châtiment. (Ⅵ)
- Prémunissez-vous contre un désordre qui n’affecterait pas exclusivement les iniques d’entre vous — Sachez que Dieu est terrible en Sa punition. (Ⅶ)
- Préservez-vous d’une tentation [d’abjurer] (fitna) qui n’atteindra pas spécialement ceux qui parmi vous auront été injustes ! Sachez qu’Allah est terrible en [Son] châtiment ! (Ⅷ)
8. 26  
وَاذْكُرُوا إِذْ أَنتُمْ قَلِيلٌ مُّسْتَضْعَفُونَ فِي الْأَرْضِ تَخَافُونَ أَن يَتَخَطَّفَكُمُ النَّاسُ فَآوَاكُمْ وَأَيَّدَكُم بِنَصْرِهِ وَرَزَقَكُم مِّنَ الطَّيِّبَاتِ لَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ
- Waothkuroo ith antum qaleelun mustadAAafoona fee alardi takhafoona an yatakhattafakumu alnnasu faawakum waayyadakum binasrihi warazaqakum mina alttayyibati laAAallakum tashkuroona (Ⅰ)
- Rappelez-vous lorsque vous n’étiez qu’une poignée d’opprimés dans la contrée, craignant à tout moment d’être capturés par vos adversaires ! Dieu vous a alors donné un refuge, vous a prêté assistance et vous a pourvus de bonnes choses, afin que vous Lui en témoigniez votre reconnaissance. (Ⅱ)
- Rappelez-vous, lorsque vous étiez peu nombreux, opprimés sur terre, vous redoutiez que les hommes [ennemis] ne vous capturent, [DIEU] vous donna asile, vous renforça de Son secours et vous donna [des nourritures] pures et agréables, peut-être serez-vous reconnaissants. (Ⅲ)
- واذكروا إذ أنتم قليل مستضعفون في الأرض تخافون أن يتخطفكم الناس فآواكم وأيدكم بنصره ورزقكم من الطيبات لعلكم تشكرون (Ⅳ)
- وَاذكُروا إِذ أَنتُم قَليلٌ مُستَضعَفونَ فِى الأَرضِ تَخافونَ أَن يَتَخَطَّفَكُمُ النّاسُ فَـٔاوىٰكُم وَأَيَّدَكُم بِنَصرِهِ وَرَزَقَكُم مِنَ الطَّيِّبٰتِ لَعَلَّكُم تَشكُرونَ (Ⅴ)
- Rappelez-vous lorsque vous étiez en petit nombre, affaiblis sur terre et craignant d’être mis en captivité par les gens, et qu’Il vous a donné refuge, aidés, secourus et attribué d’excellentes victuailles, afin que vous soyez reconnaissants. (Ⅵ)
- — Rappelez-vous, lorsque vous n’étiez qu’une poignée d’opprimés sur la terre, craignant que l’adversaire ne fît de vous qu’une bouchée : asile Dieu vous donna, de Son aide victorieuse Il vous conforta, choses bonnes Il vous attribua. — Peut-être en aurez-vous gratitude. (Ⅶ)
- Rappelez-vous quand vous étiez peu, abaissés sur la terre, craignant que les gens ne vous ravissent ! [Allah] vous a [alors] donné refuge. Il vous a assistés de Son secours. Il vous a attribué d’excellentes [nourritures, espérant que] peut-être vous serez reconnaissants. (Ⅷ)
8. 27  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَخُونُوا اللَّهَ وَالرَّسُولَ وَتَخُونُوا أَمَانَاتِكُمْ وَأَنتُمْ تَعْلَمُونَ
- Ya ayyuha allatheena amanoo la takhoonoo Allaha waalrrasoola watakhoonoo amanatikum waantum taAAlamoona (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Ne trahissez pas Dieu et le Prophète, car ce serait trahir sciemment la confiance placée en vous ! (Ⅱ)
- Croyants, ne trahissez pas DIEU, ni le Prophète ; et ne trahissez pas les dépôts qui vous ont été confiés, alors que vous savez. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا لا تخونوا الله والرسول وتخونوا أماناتكم وأنتم تعلمون (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا لا تَخونُوا اللَّهَ وَالرَّسولَ وَتَخونوا أَمٰنٰتِكُم وَأَنتُم تَعلَمونَ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants ! Ne trahissez pas Allah et Son prophète : trahirez-vous vos propres promesses, alors que vous en êtes informés ? (Ⅵ)
- Vous qui croyez, ne trahissez pas Dieu, non plus que l’Envoyé, ce qui serait trahir des dépôts à vous confiés, du moment que vous savez (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, ne trahissez ni Allah ni l’Apôtre !, sans quoi vous tromperiez la confiance mise en vous, alors que vous vous trouvez savoir. (Ⅷ)
8. 28  
وَاعْلَمُوا أَنَّمَا أَمْوَالُكُمْ وَأَوْلَادُكُمْ فِتْنَةٌ وَأَنَّ اللَّهَ عِندَهُ أَجْرٌ عَظِيمٌ
- WaiAAlamoo annama amwalukum waawladukum fitnatun waanna Allaha AAindahu ajrun AAatheemun (Ⅰ)
- Sachez que vos richesses et vos enfants ne sont qu’une épreuve pour vous, et qu’auprès de Dieu il y a de magnifiques récompenses ! (Ⅱ)
- Et sachez bien que vos biens et vos enfants ne sont qu’une épreuve et qu’auprès de DIEU il y a une magnifique récompense. (Ⅲ)
- واعلموا أنما أموالكم وأولادكم فتنة وأن الله عنده أجر عظيم (Ⅳ)
- وَاعلَموا أَنَّما أَموٰلُكُم وَأَولٰدُكُم فِتنَةٌ وَأَنَّ اللَّهَ عِندَهُ أَجرٌ عَظيمٌ (Ⅴ)
- Sachez que vos biens et vos enfants sont une mise à l’épreuve, alors qu’auprès d’Allah vous attend une récompense magnifique ! (Ⅵ)
- ne reconnaissez en vos biens, en vos enfants, que tentation, mais qu’en Dieu réside un salaire grandiose. (Ⅶ)
- Sachez que vos biens et vos enfants sont tentation (fitna) !, alors qu’auprès d’Allah est une immense rétribution. (Ⅷ)
8. 29  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِن تَتَّقُوا اللَّهَ يَجْعَل لَّكُمْ فُرْقَانًا وَيُكَفِّرْ عَنكُمْ سَيِّئَاتِكُمْ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ۗ وَاللَّهُ ذُو الْفَضْلِ الْعَظِيمِ
- Ya ayyuha allatheena amanoo in tattaqoo Allaha yajAAal lakum furqanan wayukaffir AAankum sayyiatikum wayaghfir lakum waAllahu thoo alfadli alAAatheemi (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Si vous craignez Dieu, Il vous accordera la faculté de discerner entre le Bien et le Mal, absoudra vos péchés et vous recevra en Sa grâce, car Il est le Détenteur de la grâce infinie ! (Ⅱ)
- Croyants, si vous craignez pieusement DIEU, Il vous donnera un [pouvoir de] discernement, vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. DIEU est Détenteur d’une grâce immense. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا إن تتقوا الله يجعل لكم فرقانا ويكفر عنكم سيئاتكم ويغفر لكم والله ذو الفضل العظيم (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا إِن تَتَّقُوا اللَّهَ يَجعَل لَكُم فُرقانًا وَيُكَفِّر عَنكُم سَيِّـٔاتِكُم وَيَغفِر لَكُم ۗ وَاللَّهُ ذُو الفَضلِ العَظيمِ (Ⅴ)
- À ceux qui croient : en craignant Allah, Il saura vous aider à distinguer le bien du mal, Il abolira vos mauvaises actions et vous pardonnera. Dieu est le plus grand dispensateur de grâce. (Ⅵ)
- Vous qui croyez, si vous vous prémunissez envers Dieu, Il fera jouer en votre faveur la démarcation, couvrira vos actions mauvaises, vous pardonnera — Dieu est maître de la Grâce suprême. (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, si vous êtes pieux envers Allah, Il vous donnera une Salvation (furqân), vous fera remise de vos mauvaises actions et vous pardonnera. Allah est Détenteur de la Faveur Immense. (Ⅷ)
8. 30  
وَإِذْ يَمْكُرُ بِكَ الَّذِينَ كَفَرُوا لِيُثْبِتُوكَ أَوْ يَقْتُلُوكَ أَوْ يُخْرِجُوكَ ۚ وَيَمْكُرُونَ وَيَمْكُرُ اللَّهُ ۖ وَاللَّهُ خَيْرُ الْمَاكِرِينَ
- Waith yamkuru bika allatheena kafaroo liyuthbitooka aw yaqtulooka aw yukhrijooka wayamkuroona wayamkuru Allahu waAllahu khayru almakireena (Ⅰ)
- Rappelle-toi Prophète le temps où les infidèles tramaient des complots contre toi pour t’emprisonner, te tuer ou te bannir. Ainsi complotaient-ils ; mais Dieu déjoua tous leurs complots, car Dieu maîtrise tous les stratagèmes. (Ⅱ)
- Et [rappelle-toi] lorsque les impies [hypocrites, idolâtres, injustes,...] usaient contre toi de stratagèmes pour t’arrêter (te mettre en prison), te tuer ou te bannir. Ils usaient de stratagème, mais DIEU élaborait un plan [contre les ruses des impies, et pour te sauvegarder toi et les croyants], et c’est DIEU qui élabore le mieux [les plans]. (Ⅲ)
- وإذ يمكر بك الذين كفروا ليثبتوك أو يقتلوك أو يخرجوك ويمكرون ويمكر الله والله خير الماكرين (Ⅳ)
- وَإِذ يَمكُرُ بِكَ الَّذينَ كَفَروا لِيُثبِتوكَ أَو يَقتُلوكَ أَو يُخرِجوكَ ۚ وَيَمكُرونَ وَيَمكُرُ اللَّهُ ۖ وَاللَّهُ خَيرُ المٰكِرينَ (Ⅴ)
- Et quand ceux qui, incroyants, établissaient leurs stratagèmes pour t’arrêter, te tuer ou t’exiler. Ils complotèrent à l’égard d’Allah, mais Allah est bien meilleur en matière de stratagèmes. (Ⅵ)
- Lors les dénégateurs usent contre toi de stratagèmes, pour t’arrêter, te tuer ou te bannir. Leurs stratagèmes... mais Dieu use des siens. — Et Dieu est le plus fort de tous en stratagèmes... (Ⅶ)
- [Prophète !, rappelle-toi] quand ceux qui sont infidèles machinaient contre toi pour t’affermir ou te tuer ou t’expulser ! Ils machinaient alors qu’Allah machinait, mais Allah est meilleur en Sa machination. (Ⅷ)
8. 31  
وَإِذَا تُتْلَىٰ عَلَيْهِمْ آيَاتُنَا قَالُوا قَدْ سَمِعْنَا لَوْ نَشَاءُ لَقُلْنَا مِثْلَ هَٰذَا ۙ إِنْ هَٰذَا إِلَّا أَسَاطِيرُ الْأَوَّلِينَ
- Waitha tutla AAalayhim ayatuna qaloo qad samiAAna law nashao laqulna mithla hatha in hatha illa asateeru alawwaleena (Ⅰ)
- Lorsque Nos versets leur sont récités, ils disent : « Oui, nous les avons déjà entendus ! Et si nous le voulions, nous en dirions autant, car ce ne sont là que des histoires anciennes ! » (Ⅱ)
- Et quand Nos versets sont récités [aux impies, etc.], ils disent : « Nous avons entendu. Si nous voulions nous dirions pareil à cela, ce ne sont que des fables remontant aux Anciens ! » (Ⅲ)
- وإذا تتلى عليهم آياتنا قالوا قد سمعنا لو نشاء لقلنا مثل هذا إن هذا إلا أساطير الأولين (Ⅳ)
- وَإِذا تُتلىٰ عَلَيهِم ءايٰتُنا قالوا قَد سَمِعنا لَو نَشاءُ لَقُلنا مِثلَ هٰذا ۙ إِن هٰذا إِلّا أَسٰطيرُ الأَوَّلينَ (Ⅴ)
- Lorsque Nos versets leur sont récités, ils s’écrièrent : Nous avons entendu et si nous voulions, nous pourrons dire aussi bien ! Ce ne sont là que fables anciennes. (Ⅵ)
- Quand on leur récite de Nos versets, ils disent : « Assez entendu ! Si nous voulions, nous en prononcerions de pareils. Ce n’est là que fable d’Anciens ». (Ⅶ)
- [Rappelle-toi] quand Nos aya leurs étaient communiquées et qu’ils s’écriaient : « Nous avons entendu. Si nous voulions, nous dirions pareille chose. Ce ne sont qu'histoires des Anciens. » (Ⅷ)
8. 32  
وَإِذْ قَالُوا اللَّهُمَّ إِن كَانَ هَٰذَا هُوَ الْحَقَّ مِنْ عِندِكَ فَأَمْطِرْ عَلَيْنَا حِجَارَةً مِّنَ السَّمَاءِ أَوِ ائْتِنَا بِعَذَابٍ أَلِيمٍ
- Waith qaloo allahumma in kana hatha huwa alhaqqa min AAindika faamtir AAalayna hijaratan mina alssamai awi itina biAAathabin aleemin (Ⅰ)
- Et ils disent aussi : « Ô Dieu ! Si c’est là la Vérité que Tu nous envoies, fais pleuvoir sur nous des pierres, ou inflige-nous quelques terribles tourments ! » (Ⅱ)
- [Rappelle-toi] lorsqu’ils dirent : « Seigneur ! Si c’est [Ta parole et elle est] la vérité [venant] de Toi, alors, fais pleuvoir sur nous des pierres du ciel, ou inflige-nous un châtiment douloureux ! » (Ⅲ)
- وإذ قالوا اللهم إن كان هذا هو الحق من عندك فأمطر علينا حجارة من السماء أو ائتنا بعذاب أليم (Ⅳ)
- وَإِذ قالُوا اللَّهُمَّ إِن كانَ هٰذا هُوَ الحَقَّ مِن عِندِكَ فَأَمطِر عَلَينا حِجارَةً مِنَ السَّماءِ أَوِ ائتِنا بِعَذابٍ أَليمٍ (Ⅴ)
- Et quand ils disaient : Dieu ! Si c’est cela Ta vérité, fais pleuvoir sur nous du ciel une flopée de pierres ou prépare-nous un châtiment terrible ! (Ⅵ)
- Lors ils ont dit : « Mon Dieu, si c’est bien là une vérité venant de Toi, eh bien ! fais pleuvoir sur nous des pierres du ciel, ou inflige-nous un châtiment douloureux » (Ⅶ)
- [Rappelle-toi] quand ils disaient : « Dieu ! si ceci est la Vérité [venue] de Toi, fais pleuvoir sur nous des pierres du ciel ou bien frappe-nous [sans délai] d’un tourment cruel ! » (Ⅷ)
8. 33  
وَمَا كَانَ اللَّهُ لِيُعَذِّبَهُمْ وَأَنتَ فِيهِمْ ۚ وَمَا كَانَ اللَّهُ مُعَذِّبَهُمْ وَهُمْ يَسْتَغْفِرُونَ
- Wama kana Allahu liyuAAaththibahum waanta feehim wama kana Allahu muAAaththibahum wahum yastaghfiroona (Ⅰ)
- Mais Dieu ne saurait les châtier tant que tu te trouves parmi eux ; de même qu’Il ne saurait les punir tant qu’ils demandent Son pardon ! (Ⅱ)
- Mais DIEU ne veut pas les châtier alors que tu te trouves parmi eux. Et DIEU ne les châtie pas quand ils implorent pardon [et s’amendent]. (Ⅲ)
- وما كان الله ليعذبهم وأنت فيهم وما كان الله معذبهم وهم يستغفرون (Ⅳ)
- وَما كانَ اللَّهُ لِيُعَذِّبَهُم وَأَنتَ فيهِم ۚ وَما كانَ اللَّهُ مُعَذِّبَهُم وَهُم يَستَغفِرونَ (Ⅴ)
- Mais Allah n’a pas vocation à les châtier, alors que tu es parmi eux, Allah n’a pas à tourmenter ceux qui demandent à être pardonnés. (Ⅵ)
- mais Dieu Se refuse à les châtier tant que tu habites avec eux ; Dieu ne veut pas Se faire Celui-qui-les-châtie, alors qu’ils peuvent encore demander pardon (Ⅶ)
- [Mais] Allah n’est point tel qu’Il tourmentât [ces Incrédules], alors que tu te trouvais parmi eux, et Allah n’est point leur tourmenteur alors qu’ils demandent [Son] pardon. (Ⅷ)
8. 34  
وَمَا لَهُمْ أَلَّا يُعَذِّبَهُمُ اللَّهُ وَهُمْ يَصُدُّونَ عَنِ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ وَمَا كَانُوا أَوْلِيَاءَهُ ۚ إِنْ أَوْلِيَاؤُهُ إِلَّا الْمُتَّقُونَ وَلَٰكِنَّ أَكْثَرَهُمْ لَا يَعْلَمُونَ
- Wama lahum alla yuAAaththibahumu Allahu wahum yasuddoona AAani almasjidi alharami wama kanoo awliyaahu in awliyaohu illa almuttaqoona walakinna aktharahum la yaAAlamoona (Ⅰ)
- Sinon, qu’auraient-ils de particulier pour que Dieu ne les soumette pas au supplice, eux qui empêchent les fidèles d’accéder à la Mosquée sacrée, comme s’ils en étaient les gardiens, alors que ses vrais gardiens sont ceux qui craignent le Seigneur ? Mais la plupart d’entre eux ne le comprennent pas ! (Ⅱ)
- Pourquoi DIEU ne les châtierait-Il pas [les impies et les païens hostiles] alors qu’ils écartent [les croyants] de la Mosquée sacrée tandis qu’ils ne sont nullement les protecteurs [de la Mosquée], car ses protecteurs ne sont que les hommes pieux. Or la plupart d’entre eux [les impies et les païens hostiles] ne savent pas. (Ⅲ)
- وما لهم ألا يعذبهم الله وهم يصدون عن المسجد الحرام وما كانوا أولياءه إن أولياؤه إلا المتقون ولكن أكثرهم لا يعلمون (Ⅳ)
- وَما لَهُم أَلّا يُعَذِّبَهُمُ اللَّهُ وَهُم يَصُدّونَ عَنِ المَسجِدِ الحَرامِ وَما كانوا أَولِياءَهُ ۚ إِن أَولِياؤُهُ إِلَّا المُتَّقونَ وَلٰكِنَّ أَكثَرَهُم لا يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Pourquoi Allah ne les châtierait-Il pas, alors qu’ils se détournent de la Mosquée sacrée en éloignant les adeptes ? Ils n’étaient pas ses gardiens, car ses gardiens sont ceux qui craignent Dieu, mais la plupart l’ignorent. (Ⅵ)
- et pourtant comment peuvent-ils échapper à Son châtiment ? Ils interceptent l’approche du Sanctuaire consacré, et cela sans en être les préposés, car ses préposés ne peuvent être que des prémunis — Mais la plupart d’entre eux l’ignorent (Ⅶ)
- Pourquoi Allah ne les tourmente-t-Il cependant point, alors qu’ils écartent [les Croyants,] de la Mosquée Sacrée A) dont ils ne sont point les desservants ? Les desservants [de la Mosquée Sacrée] sont seulement les Pieux. B) alors qu’ils ne sont point les adeptes d’Allah ? Les adeptes [d’Allah] sont seulement les Pieux. Mais la plupart d’entre eux ne savent point. (Ⅷ)
8. 35  
وَمَا كَانَ صَلَاتُهُمْ عِندَ الْبَيْتِ إِلَّا مُكَاءً وَتَصْدِيَةً ۚ فَذُوقُوا الْعَذَابَ بِمَا كُنتُمْ تَكْفُرُونَ
- Wama kana salatuhum AAinda albayti illa mukaan watasdiyatan fathooqoo alAAathaba bima kuntum takfuroona (Ⅰ)
- Même leur prière dans l’enceinte sacrée n’était que sifflements entre les doigts et battements des mains. « Goûtez donc au châtiment que vous méritez par votre impiété ! » (Ⅱ)
- Et leur prière, devant la Maison [sacrée], ne consistait qu’en sifflement et battement de mains : « Goûtez donc le châtiment de votre impiété ! » (Ⅲ)
- وما كان صلاتهم عند البيت إلا مكاء وتصدية فذوقوا العذاب بما كنتم تكفرون (Ⅳ)
- وَما كانَ صَلاتُهُم عِندَ البَيتِ إِلّا مُكاءً وَتَصدِيَةً ۚ فَذوقُوا العَذابَ بِما كُنتُم تَكفُرونَ (Ⅴ)
- Leur prière au sein de la Maison n’est que charivari et bruits divers. Goûtez au châtiment de votre incroyance. (Ⅵ)
- leurs prières devant la Maison ne consistent qu’en sifflements et battements de mains. « Eh bien ! goûtez le châtiment par cela même que vous déniiez »... (Ⅶ)
- La prière [des Infidèles], auprès de la Mosquée Sacrée, ne consiste qu’en sifflements et battements de mains. Goûtez le Tourment en prix d’avoir été infidèles ! (Ⅷ)
8. 36  
إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا يُنفِقُونَ أَمْوَالَهُمْ لِيَصُدُّوا عَن سَبِيلِ اللَّهِ ۚ فَسَيُنفِقُونَهَا ثُمَّ تَكُونُ عَلَيْهِمْ حَسْرَةً ثُمَّ يُغْلَبُونَ ۗ وَالَّذِينَ كَفَرُوا إِلَىٰ جَهَنَّمَ يُحْشَرُونَ
- Inna allatheena kafaroo yunfiqoona amwalahum liyasuddoo AAan sabeeli Allahi fasayunfiqoonaha thumma takoonu AAalayhim hasratan thumma yughlaboona waallatheena kafaroo ila jahannama yuhsharoona (Ⅰ)
- Les négateurs dépensent leurs biens pour détourner les gens de la Voie du Seigneur. Et quand ils les auront gaspillés, ils en éprouveront du regret. Puis, après avoir connu la défaite, c’est vers la Géhenne qu’ils seront conduits, (Ⅱ)
- Les impies dépensent leurs biens pour empêcher [et éloigner les hommes] du chemin de DIEU. Ils les dépenseront puis [cela] sera un regret contre eux-mêmes, et seront [finalement] vaincus. Les impies seront rassemblés vers l’Enfer (résultat total de leurs actions corruptrices). (Ⅲ)
- إن الذين كفروا ينفقون أموالهم ليصدوا عن سبيل الله فسينفقونها ثم تكون عليهم حسرة ثم يغلبون والذين كفروا إلى جهنم يحشرون (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ كَفَروا يُنفِقونَ أَموٰلَهُم لِيَصُدّوا عَن سَبيلِ اللَّهِ ۚ فَسَيُنفِقونَها ثُمَّ تَكونُ عَلَيهِم حَسرَةً ثُمَّ يُغلَبونَ ۗ وَالَّذينَ كَفَروا إِلىٰ جَهَنَّمَ يُحشَرونَ (Ⅴ)
- Car les incroyants dépensent leurs biens pour éloigner les bons fidèles du chemin d’Allah. Ils feront ces dépenses, mais ils seront contraints et vaincus. Les infidèles seront finalement rassemblés dans la géhenne… (Ⅵ)
- Les dénégateurs prodiguent leurs biens pour intercepter le chemin de Dieu. Qu’ils les prodiguent donc, après quoi ils n’en tireront qu’amertume et, pis que cela, seront vaincus. Les dénégateurs seront rassemblés dans la Géhenne (Ⅶ)
- Ceux qui sont infidèles dépensent leurs biens pour écarter du Chemin d’Allah. Ils les dépenseront puis, sur eux, sera une lamentation et ensuite ils seront vaincus. Ceux qui sont infidèles, vers la Géhenne seront rassemblés, (Ⅷ)
8. 37  
لِيَمِيزَ اللَّهُ الْخَبِيثَ مِنَ الطَّيِّبِ وَيَجْعَلَ الْخَبِيثَ بَعْضَهُ عَلَىٰ بَعْضٍ فَيَرْكُمَهُ جَمِيعًا فَيَجْعَلَهُ فِي جَهَنَّمَ ۚ أُولَٰئِكَ هُمُ الْخَاسِرُونَ
- Liyameeza Allahu alkhabeetha mina alttayyibi wayajAAala alkhabeetha baAAdahu AAala baAAdin fayarkumahu jameeAAan fayajAAalahu fee jahannama olaika humu alkhasiroona (Ⅰ)
- afin que s’accomplisse la distinction entre les bons et les mauvais, et afin que Dieu entasse ces derniers les uns sur les autres pour n’en faire qu’un monceau qu’Il jettera en Enfer. Et ce sont eux, en fin de compte, les perdants ! (Ⅱ)
- C’est pour que DIEU sépare les mauvais des bons (Il les montre au monde), et [qu’]Il mette les mauvais les uns sur les autres, puis compacte [ceux-ci] ensemble et les mette en Enfer. Ceux-ci seront les perdants. (Ⅲ)
- ليميز الله الخبيث من الطيب ويجعل الخبيث بعضه على بعض فيركمه جميعا فيجعله في جهنم أولئك هم الخاسرون (Ⅳ)
- لِيَميزَ اللَّهُ الخَبيثَ مِنَ الطَّيِّبِ وَيَجعَلَ الخَبيثَ بَعضَهُ عَلىٰ بَعضٍ فَيَركُمَهُ جَميعًا فَيَجعَلَهُ فى جَهَنَّمَ ۚ أُولٰئِكَ هُمُ الخٰسِرونَ (Ⅴ)
- …de façon qu’Allah distingue le traître du sincère et qu’Il mette en tas le traître avec le traître. Après quoi, Il les mettra dans la géhenne, car tous seront les perdants. (Ⅵ)
- pour que Dieu discrimine le bon du pernicieux, amoncelle le pernicieux, en fasse un bloc à reléguer dans la Géhenne : ce sont bien eux les perdants ! (Ⅶ)
- pour qu’Allah distingue le Méchant du Bon, [qu’]Il mette le Méchant sur le Méchant, [qu’]Il les empile tous et les place dans la Géhenne. Ceux-là seront les Perdants. (Ⅷ)
8. 38  
قُل لِّلَّذِينَ كَفَرُوا إِن يَنتَهُوا يُغْفَرْ لَهُم مَّا قَدْ سَلَفَ وَإِن يَعُودُوا فَقَدْ مَضَتْ سُنَّتُ الْأَوَّلِينَ
- Qul lillatheena kafaroo in yantahoo yughfar lahum ma qad salafa wain yaAAoodoo faqad madat sunnatu alawwaleena (Ⅰ)
- Avertis les infidèles que s’ils mettent fin à leur impiété, leurs fautes passées seront pardonnées, mais que s’ils récidivent, ils n’auront plus qu’à méditer l’exemple des peuples qui les ont précédés. (Ⅱ)
- Dis aux impies [hypocrites, polythéistes, ceux qui pensent aux plannings contre les lois divines...] que s’ils cessent, ce qui est passé leur sera pardonné ; mais s’ils récidivent, [qu’ils se rappellent] ce qu’a été la loi [appliquée] aux anciens [impies, hypocrites,...]. (Ⅲ)
- قل للذين كفروا إن ينتهوا يغفر لهم ما قد سلف وإن يعودوا فقد مضت سنت الأولين (Ⅳ)
- قُل لِلَّذينَ كَفَروا إِن يَنتَهوا يُغفَر لَهُم ما قَد سَلَفَ وَإِن يَعودوا فَقَد مَضَت سُنَّتُ الأَوَّلينَ (Ⅴ)
- Dis à ceux qui sont infidèles que, s’ils cessent, toute leur infidélité passée leur sera pardonnée. Mais, s’ils recommencent, ils seront châtiés à l’image de ceux qui les ont devancés. (Ⅵ)
- Dis aux dénégateurs que s’ils en finissent, Notre indulgence leur sera acquise pour les faits antérieurs. S’ils recommencent... eh bien ! le système des Anciens est passé ! (Ⅶ)
- Dis à ceux qui sont infidèles que s’ils cessent, il leur sera pardonné ce qui est passé. Si [au contraire] ils recommencent [, ils seront châtiés] : le sort traditionnel (sunna) des Anciens est révolu. (Ⅷ)
8. 39  
وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّىٰ لَا تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ كُلُّهُ لِلَّهِ ۚ فَإِنِ انتَهَوْا فَإِنَّ اللَّهَ بِمَا يَعْمَلُونَ بَصِيرٌ
- Waqatiloohum hatta la takoona fitnatun wayakoona alddeenu kulluhu lillahi faini intahaw fainna Allaha bima yaAAmaloona baseerun (Ⅰ)
- Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition et que tout culte soit rendu uniquement à Dieu. Mais, s’ils désarment, qu’ils sachent que Dieu voit parfaitement ce qu’ils font. (Ⅱ)
- Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition, et que la religion soit entièrement observée pour [obéir aux enseignements célestes et adorer] DIEU. S’ils cessent [ils seront pardonnés], DIEU voit très clairement ce qu’ils font. (Ⅲ)
- وقاتلوهم حتى لا تكون فتنة ويكون الدين كله لله فإن انتهوا فإن الله بما يعملون بصير (Ⅳ)
- وَقٰتِلوهُم حَتّىٰ لا تَكونَ فِتنَةٌ وَيَكونَ الدّينُ كُلُّهُ لِلَّهِ ۚ فَإِنِ انتَهَوا فَإِنَّ اللَّهَ بِما يَعمَلونَ بَصيرٌ (Ⅴ)
- Combattez-les jusqu’à ce que la dissension soit anéantie et que le culte soit entièrement consacré à Allah. Mais, s’ils s’arrêtent, Allah voit parfaitement ce qu’ils font. (Ⅵ)
- Ainsi donc, faites-leur la guerre, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de trouble, et que toute religion n’aille qu’à Dieu. S’ils en finissent… — Dieu voit clair sur leurs actions (Ⅶ)
- Et combattez-les jusqu’à ce que ne subsiste plus de tentation [d'abjurer] (fitna) et que le Culte en entier soit [rendu] à Allah ! S’ils cessent [, ils seront pardonnés], car Allah, sur ce qu’ils font, est clairvoyant. (Ⅷ)
8. 40  
وَإِن تَوَلَّوْا فَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ مَوْلَاكُمْ ۚ نِعْمَ الْمَوْلَىٰ وَنِعْمَ النَّصِيرُ
- Wain tawallaw faiAAlamoo anna Allaha mawlakum niAAma almawla waniAAma alnnaseeru (Ⅰ)
- Et s’ils tournent le dos, sachez que Dieu est votre Maître. Quel excellent Maître et quel excellent Protecteur ! (Ⅱ)
- S’ils tournent le dos, alors sachez [croyants] que DIEU est votre Protecteur [et votre Ami et Guide]. Quel excellent Protecteur et victorieux Secours. (Ⅲ)
- وإن تولوا فاعلموا أن الله مولاكم نعم المولى ونعم النصير (Ⅳ)
- وَإِن تَوَلَّوا فَاعلَموا أَنَّ اللَّهَ مَولىٰكُم ۚ نِعمَ المَولىٰ وَنِعمَ النَّصيرُ (Ⅴ)
- S’ils rebroussent chemin, sachez qu’Allah est votre Seigneur. Excellent Maître et excellent Protecteur. (Ⅵ)
- s’ils se dérobent, sachez que Dieu est votre Maître — Ô Maître merveilleux et Victorieux secours ! (Ⅶ)
- S’ils tournent le dos, sachez qu’Allah est votre maître ! Quel excellent maître ! Quel excellent auxiliaire ! (Ⅷ)
8. 41  
۞ وَاعْلَمُوا أَنَّمَا غَنِمْتُم مِّن شَيْءٍ فَأَنَّ لِلَّهِ خُمُسَهُ وَلِلرَّسُولِ وَلِذِي الْقُرْبَىٰ وَالْيَتَامَىٰ وَالْمَسَاكِينِ وَابْنِ السَّبِيلِ إِن كُنتُمْ آمَنتُم بِاللَّهِ وَمَا أَنزَلْنَا عَلَىٰ عَبْدِنَا يَوْمَ الْفُرْقَانِ يَوْمَ الْتَقَى الْجَمْعَانِ ۗ وَاللَّهُ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
- WaiAAlamoo annama ghanimtum min shayin faanna lillahi khumusahu walilrrasooli walithee alqurba waalyatama waalmasakeeni waibni alssabeeli in kuntum amantum biAllahi wama anzalna AAala AAabdina yawma alfurqani yawma iltaqa aljamAAani waAllahu AAala kulli shayin qadeerun (Ⅰ)
- Sachez que, sur tout butin que vous faites, le cinquième revient à Dieu, au Prophète, à ses proches, aux orphelins, aux pauvres et aux voyageurs démunis, pour peu que vous croyez en Dieu et à ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, le jour où le vrai s’est distingué du faux (al-furqân), le jour où les deux armées se sont rencontrées. La puissance de Dieu n’a point de limite ! (Ⅱ)
- Sachez que tout ce que vous avez ramassé comme butin le cinquième appartient à DIEU, au Prophète et au proche parent, aux orphelins, aux pauvres et aux voyageurs [en détresse], si vous croyez en DIEU et à ce que Nous avons [révélé et avons] fait descendre sur Notre adorateur le jour du Discernement, le jour où les deux armées se sont rencontrées. DIEU est Puissant sur toute chose. (Ⅲ)
- واعلموا أنما غنمتم من شيء فأن لله خمسه وللرسول ولذي القربى واليتامى والمساكين وابن السبيل إن كنتم آمنتم بالله وما أنزلنا على عبدنا يوم الفرقان يوم التقى الجمعان والله على كل شيء قدير (Ⅳ)
- ۞ وَاعلَموا أَنَّما غَنِمتُم مِن شَيءٍ فَأَنَّ لِلَّهِ خُمُسَهُ وَلِلرَّسولِ وَلِذِى القُربىٰ وَاليَتٰمىٰ وَالمَسٰكينِ وَابنِ السَّبيلِ إِن كُنتُم ءامَنتُم بِاللَّهِ وَما أَنزَلنا عَلىٰ عَبدِنا يَومَ الفُرقانِ يَومَ التَقَى الجَمعانِ ۗ وَاللَّهُ عَلىٰ كُلِّ شَيءٍ قَديرٌ (Ⅴ)
- Sachez que, sur tout butin que vous engrangez, le quint revient à Allah, au Prophète, aux proches de celui-ci, aux orphelins, aux pauvres, aux voyageurs, si vous croyez en Allah et à ce que Nous avons révélé à Notre serviteur au jour de la distinction, soit le jour où les deux factions se rencontrèrent. Allah est puissant en tout. (Ⅵ)
- Sachez que d’un butin quelconque, un cinquième revient à Dieu ainsi qu’à l’Envoyé, aux proches, aux orphelins, aux pauvres, au fils du chemin, pour autant que vous croyiez en Dieu et à ce que Nous avons fait descendre sur Notre adorateur le jour de la discrimination, le jour où se rencontrèrent les deux masses — Dieu est Omnipotent. (Ⅶ)
- Quelque chose que vous preniez, en butin, sachez que le quint [en] appartient à Allah, à l’Apôtre, au Proche [de celui-ci], aux Orphelins, aux Pauvres, au Voyageur, si vous croyez en Allah et à ce qu’Il fit descendre sur Son serviteur, au Jour de la Salvation, au jour où les deux troupes se rencontrèrent. Allah, sur toute chose, est omnipotent. (Ⅷ)
8. 42  
إِذْ أَنتُم بِالْعُدْوَةِ الدُّنْيَا وَهُم بِالْعُدْوَةِ الْقُصْوَىٰ وَالرَّكْبُ أَسْفَلَ مِنكُمْ ۚ وَلَوْ تَوَاعَدتُّمْ لَاخْتَلَفْتُمْ فِي الْمِيعَادِ ۙ وَلَٰكِن لِّيَقْضِيَ اللَّهُ أَمْرًا كَانَ مَفْعُولًا لِّيَهْلِكَ مَنْ هَلَكَ عَن بَيِّنَةٍ وَيَحْيَىٰ مَنْ حَيَّ عَن بَيِّنَةٍ ۗ وَإِنَّ اللَّهَ لَسَمِيعٌ عَلِيمٌ
- Ith antum bialAAudwati alddunya wahum bialAAudwati alquswa waalrrakbu asfala minkum walaw tawaAAadtum laikhtalaftum fee almeeAAadi walakin liyaqdiya Allahu amran kana mafAAoolan liyahlika man halaka AAan bayyinatin wayahya man hayya AAan bayyinatin wainna Allaha lasameeAAun AAaleemun (Ⅰ)
- Ce jour-là, vous vous trouviez sur le versant le plus proche et vos ennemis sur le versant le plus éloigné, tandis que la caravane se trouvait en contre-bas. Votre rencontre, donc, aurait pu ne pas avoir lieu, même si vous vous étiez donné rendez-vous. Mais Dieu veillait à l’exécution d’un arrêt pris par Lui de toute éternité pour que pérît, en connaissance de cause, celui qui devait périr, et survécût à la mêlée, en connaissance de cause, celui qui devait survivre. En vérité, Dieu entend tout et sait tout. (Ⅱ)
- Lorsque vous étiez sur le versant proche, et eux (les ennemis) sur le versant éloigné (ils vous dominaient), alors que la caravane était plus bas que vous. Si vous vous étiez convenus [d’un rendez-vous concernant la bataille], vous l’auriez manqué [effrayés par le nombre d’ennemi]. Mais [les conditions nécessaires furent réunies] par la volonté de DIEU pour que soit accompli un ordre qui devait être réalisé, [et] afin que celui qui devait périr périsse sur preuve, et celui qui devait être revivifié soit revivifié sur preuve. DIEU entend tout [Il est] Omniscient. (Ⅲ)
- إذ أنتم بالعدوة الدنيا وهم بالعدوة القصوى والركب أسفل منكم ولو تواعدتم لاختلفتم في الميعاد ولكن ليقضي الله أمرا كان مفعولا ليهلك من هلك عن بينة ويحيى من حي عن بينة وإن الله لسميع عليم (Ⅳ)
- إِذ أَنتُم بِالعُدوَةِ الدُّنيا وَهُم بِالعُدوَةِ القُصوىٰ وَالرَّكبُ أَسفَلَ مِنكُم ۚ وَلَو تَواعَدتُم لَاختَلَفتُم فِى الميعٰدِ ۙ وَلٰكِن لِيَقضِىَ اللَّهُ أَمرًا كانَ مَفعولًا لِيَهلِكَ مَن هَلَكَ عَن بَيِّنَةٍ وَيَحيىٰ مَن حَىَّ عَن بَيِّنَةٍ ۗ وَإِنَّ اللَّهَ لَسَميعٌ عَليمٌ (Ⅴ)
- Vous étiez sur le versant le plus proche, tandis que vos adversaires étaient sur le versant le plus éloigné. Les cavaliers étaient en contrebas. À supposer que vous vous soyez donné rendez-vous, vous n’auriez pas pu choisir celui-ci. De sorte que le décret divin soit toujours assuré et que celui qui périsse tombe selon des preuves et que celui qui survive puisse survivre selon ces preuves. Allah est Celui qui entend et qui sait. (Ⅵ)
- — lors vous étiez sur la pente la plus proche, eux sur la plus lointaine, et les cavaliers en contrebas de vous. Même s’il avait fallu convenir (d’une rencontre), vous auriez manqué au rendez-vous. Mais assurément Dieu tranche d’un destin déjà consommé, en sorte que probante soit la destruction ou la vie de quiconque ce jour- là périrait ou survivrait — Dieu est Entendant, Connaissant. (Ⅶ)
- Quand vous étiez sur le versant le plus proche et [les ennemis] sur le versant le plus éloigné, tandis que les gens montés étaient en dessous de vous —, si vous vous étiez convenu d’un rendez-vous, vous vous seriez opposés sur [le choix de] ce rendez-vous, mais [tout advint] pour qu’Allah accomplît un ordre qui reçut exécution, pour que pérît celui qui périt sur [vue d’]une Preuve et pour que vécût celui qui vécut sur [vue d’]une Preuve. En vérité, Allah est certes audient et omniscient. (Ⅷ)
8. 43  
إِذْ يُرِيكَهُمُ اللَّهُ فِي مَنَامِكَ قَلِيلًا ۖ وَلَوْ أَرَاكَهُمْ كَثِيرًا لَّفَشِلْتُمْ وَلَتَنَازَعْتُمْ فِي الْأَمْرِ وَلَٰكِنَّ اللَّهَ سَلَّمَ ۗ إِنَّهُ عَلِيمٌ بِذَاتِ الصُّدُورِ
- Ith yureekahumu Allahu fee manamika qaleelan walaw arakahum katheeran lafashiltum walatanazaAAtum fee alamri walakinna Allaha sallama innahu AAaleemun bithati alssudoori (Ⅰ)
- Dieu t’avait montré en songe une armée ennemie peu nombreuse, car s’Il te l’avait montrée plus forte, vous vous seriez certainement découragés et la discorde se serait installée dans vos rangs. Mais Dieu vous en a préservés, car Dieu connaît parfaitement ce que recèlent les cœurs. (Ⅱ)
- [Rappelle-toi] lorsque, DIEU te les fait voir (les ennemis), dans ton rêve, peu nombreux. Car s’Il te les avait fait voir nombreux, vous (les participants) auriez fléchi, et vous vous seriez disputés à propos de l’affaire (la bataille) ; mais DIEU [vous en] a préservés ; Il connaît ce que recèlent les cœurs [leurs secrets]. (Ⅲ)
- إذ يريكهم الله في منامك قليلا ولو أراكهم كثيرا لفشلتم ولتنازعتم في الأمر ولكن الله سلم إنه عليم بذات الصدور (Ⅳ)
- إِذ يُريكَهُمُ اللَّهُ فى مَنامِكَ قَليلًا ۖ وَلَو أَرىٰكَهُم كَثيرًا لَفَشِلتُم وَلَتَنٰزَعتُم فِى الأَمرِ وَلٰكِنَّ اللَّهَ سَلَّمَ ۗ إِنَّهُ عَليمٌ بِذاتِ الصُّدورِ (Ⅴ)
- Lorsque, dans un de tes rêves, Allah te montrait le camp ennemi bien moins imposant que dans la réalité. Car, s’Il t’avait montré des ennemis plus nombreux, tu aurais été découragé et vous auriez trop discuté l’ordre. Mais Allah a apaisé les cœurs, étant Celui qui connaît ce qu’ils cachent. (Ⅵ)
- lors Dieu te les fait voir dans ton rêve en petit nombre. S’Il te les avait fait voir nombreux, sûr que vous auriez molli, vous vous seriez disputés sur la décision à prendre. Dieu vous l’épargna — Il est Connaissant de l’être des poitrines. (Ⅶ)
- [Rappelle-toi] quand, en songe, Allah te faisait voir [les ennemis] peu nombreux car s’Il te les avait fait voir nombreux, vous (sic) auriez perdu courage et auriez discuté sur l’affaire, mais Allah [vous] a donné apaisement. Il connaît les pensées des cœurs. (Ⅷ)
8. 44  
وَإِذْ يُرِيكُمُوهُمْ إِذِ الْتَقَيْتُمْ فِي أَعْيُنِكُمْ قَلِيلًا وَيُقَلِّلُكُمْ فِي أَعْيُنِهِمْ لِيَقْضِيَ اللَّهُ أَمْرًا كَانَ مَفْعُولًا ۗ وَإِلَى اللَّهِ تُرْجَعُ الْأُمُورُ
- Waith yureekumoohum ithi iltaqaytum fee aAAyunikum qaleelan wayuqallilukum fee aAAyunihim liyaqdiya Allahu amran kana mafAAoolan waila Allahi turjaAAu alomooru (Ⅰ)
- Et lorsque vous vous êtes rencontrés avec vos ennemis, Dieu les fit apparaître à vos yeux moins nombreux qu’ils n’étaient en réalité ; de même qu’Il vous fit apparaître à leurs yeux peu nombreux, afin que fût parachevé le Décret divin qui devait être exécuté. C’est à Dieu que tout doit être ramené. (Ⅱ)
- [Rappelez-vous] lorsque vous les avez rencontrés, [DIEU] vous les faisait voir peu nombreux à vos yeux, de même qu’Il vous amoindrissait à leurs yeux [pour qu’ils commencent la bataille et] pour que DIEU tranche d’un décret qui devait être réalisé. Et les affaires seront ramenées (présentées) à DIEU [et jugées]. (Ⅲ)
- وإذ يريكموهم إذ التقيتم في أعينكم قليلا ويقللكم في أعينهم ليقضي الله أمرا كان مفعولا وإلى الله ترجع الأمور (Ⅳ)
- وَإِذ يُريكُموهُم إِذِ التَقَيتُم فى أَعيُنِكُم قَليلًا وَيُقَلِّلُكُم فى أَعيُنِهِم لِيَقضِىَ اللَّهُ أَمرًا كانَ مَفعولًا ۗ وَإِلَى اللَّهِ تُرجَعُ الأُمورُ (Ⅴ)
- Et lorsqu’Il vous les montrait peu nombreux à vos yeux au moment de la rencontre et qu’Il réduisait votre nombre à leurs yeux, de sorte que l’ordre conçu par Allah soit exécuté. À Allah, tout [ordre] Lui revient. (Ⅵ)
- — lors Il vous les fait voir, lors de la rencontre, peu nombreux à vos yeux, et Il vous amoindrit aux leurs, cela pour que Dieu tranchât d’un destin consommé. — C’est à Dieu que de toute chose il est fait retour. (Ⅶ)
- [Rappelez-vous] quand [Allah], au moment de la rencontre, faisait apparaître vos ennemis peu nombreux à vos yeux et vous minimisait à leurs yeux, pour qu’Allah accomplît un ordre qui reçût exécution ! A Allah reviennent les ordres. (Ⅷ)
8. 45  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا لَقِيتُمْ فِئَةً فَاثْبُتُوا وَاذْكُرُوا اللَّهَ كَثِيرًا لَّعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ
- Ya ayyuha allatheena amanoo itha laqeetum fiatan faothbutoo waothkuroo Allaha katheeran laAAallakum tuflihoona (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Lorsque vous êtes en face d’une armée ennemie, soyez fermes et invoquez sans cesse le Nom de votre Seigneur ! Votre succès est à ce prix. (Ⅱ)
- Croyants, soyez fermes quand vous rencontrez une troupe [ennemie], invoquez beaucoup DIEU afin que vous réussissiez (parveniez à la félicité). (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا إذا لقيتم فئة فاثبتوا واذكروا الله كثيرا لعلكم تفلحون (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا إِذا لَقيتُم فِئَةً فَاثبُتوا وَاذكُرُوا اللَّهَ كَثيرًا لَعَلَّكُم تُفلِحونَ (Ⅴ)
- Ô vous qui croyez, si vous rencontrez une troupe, soyez fermes sur vos positions et invoquez beaucoup Allah, peut-être serez-vous les bienheureux. (Ⅵ)
- — Vous qui croyez, quand vous rencontrerez un attroupement, tenez ferme, rappelez Dieu bien fort, dans l’espoir d’être des triomphants (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, quand vous rencontrerez une troupe [ennemie], soyez fermes !, invoquez beaucoup Allah ! Peut-être serez-vous bienheureux ! (Ⅷ)
8. 46  
وَأَطِيعُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ وَلَا تَنَازَعُوا فَتَفْشَلُوا وَتَذْهَبَ رِيحُكُمْ ۖ وَاصْبِرُوا ۚ إِنَّ اللَّهَ مَعَ الصَّابِرِينَ
- WaateeAAoo Allaha warasoolahu wala tanazaAAoo fatafshaloo watathhaba reehukum waisbiroo inna Allaha maAAa alssabireena (Ⅰ)
- Obéissez à Dieu et à Son Prophète ! Ne vous livrez pas entre vous à des disputes qui entameraient votre union et compromettraient vos chances de succès ! Soyez patients ! Dieu est avec ceux qui font preuve de patience. (Ⅱ)
- Obéissez à DIEU et à Son prophète. Ne vous querellez pas, [sinon] vous fléchirez et perdrez votre force. Soyez patients, car DIEU est avec ceux qui sont patients [sur Son chemin]. (Ⅲ)
- وأطيعوا الله ورسوله ولا تنازعوا فتفشلوا وتذهب ريحكم واصبروا إن الله مع الصابرين (Ⅳ)
- وَأَطيعُوا اللَّهَ وَرَسولَهُ وَلا تَنٰزَعوا فَتَفشَلوا وَتَذهَبَ ريحُكُم ۖ وَاصبِروا ۚ إِنَّ اللَّهَ مَعَ الصّٰبِرينَ (Ⅴ)
- Obéissez à Allah et à Son prophète. Ne vous disputez pas afin de ne pas fléchir et que le vent de la victoire tourne en votre faveur. Soyez patients, Allah est du côté de ceux qui patientent. (Ⅵ)
- obéissez à Dieu et à Son Envoyé, ne disputez pas de sorte à mollir et que votre souffle ne retombe. Armez- vous de patience — Dieu est avec les patients. (Ⅶ)
- Obéissez à Allah et à Son Apôtre ! Ne soyez pas en contestation, sans quoi vous mollirez et le vent favorable tournera ! Soyez constants ! Allah est avec les Constants. (Ⅷ)
8. 47  
وَلَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ خَرَجُوا مِن دِيَارِهِم بَطَرًا وَرِئَاءَ النَّاسِ وَيَصُدُّونَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ ۚ وَاللَّهُ بِمَا يَعْمَلُونَ مُحِيطٌ
- Wala takoonoo kaallatheena kharajoo min diyarihim bataran wariaa alnnasi wayasuddoona AAan sabeeli Allahi waAllahu bima yaAAmaloona muheetun (Ⅰ)
- N’imitez pas ces gens qui ont quitté leurs demeures, pleins d’ostentation et de gloriole, pour détourner leurs semblables de la Voie de Dieu, et dont aucun de leurs gestes n’a échappé au Seigneur. (Ⅱ)
- Ne soyez pas semblables à ceux qui sortirent de leur demeure avec jactance et pour être vus des hommes et qui détournaient [les hommes] du chemin de DIEU. DIEU cerne (connaît) leurs actes. (Ⅲ)
- ولا تكونوا كالذين خرجوا من ديارهم بطرا ورئاء الناس ويصدون عن سبيل الله والله بما يعملون محيط (Ⅳ)
- وَلا تَكونوا كَالَّذينَ خَرَجوا مِن دِيٰرِهِم بَطَرًا وَرِئاءَ النّاسِ وَيَصُدّونَ عَن سَبيلِ اللَّهِ ۚ وَاللَّهُ بِما يَعمَلونَ مُحيطٌ (Ⅴ)
- N’imitez pas ceux qui, sortant de leurs demeures, se montraient exubérants et démonstratifs, et qui, ce faisant, s’éloignaient du chemin d’Allah. Allah a bien cerné ce qu’ils faisaient. (Ⅵ)
- ne soyez pas comme ceux qui sortirent de leur demeure pleins de jactance et d’ostentation, pour intercepter le chemin de Dieu — Et pourtant Dieu encercle ce qu’ils font. (Ⅶ)
- Ne soyez pas comme [ces Infidèles] qui sortirent de leur habitat, avec pompe et ostentation publique, [qui] écartaient du Chemin d’Allah alors qu’Allah [, de Sa Science,] enveloppait ce qu’ils faisaient. (Ⅷ)
8. 48  
وَإِذْ زَيَّنَ لَهُمُ الشَّيْطَانُ أَعْمَالَهُمْ وَقَالَ لَا غَالِبَ لَكُمُ الْيَوْمَ مِنَ النَّاسِ وَإِنِّي جَارٌ لَّكُمْ ۖ فَلَمَّا تَرَاءَتِ الْفِئَتَانِ نَكَصَ عَلَىٰ عَقِبَيْهِ وَقَالَ إِنِّي بَرِيءٌ مِّنكُمْ إِنِّي أَرَىٰ مَا لَا تَرَوْنَ إِنِّي أَخَافُ اللَّهَ ۚ وَاللَّهُ شَدِيدُ الْعِقَابِ
- Waith zayyana lahumu alshshaytanu aAAmalahum waqala la ghaliba lakumu alyawma mina alnnasi wainnee jarun lakum falamma taraati alfiatani nakasa AAala AAaqibayhi waqala innee bareeon minkum innee ara ma la tarawna innee akhafu Allaha waAllahu shadeedu alAAiqabi (Ⅰ)
- Satan avait embelli aux yeux de ces négateurs leurs propres actions et leur avait dit : « Qui, aujourd’hui, est en mesure de vous vaincre ? D’ailleurs, je suis là, à vos côtés ! » Mais, lorsque les deux troupes étaient en vue l’une de l’autre, Satan tourna sur ses talons et leur dit : « Je vous désavoue ; je vois des choses que vous ne voyez pas. En vérité, je crains Dieu, car Dieu est Terrible quand Il sévit ! » (Ⅱ)
- [Rappelez-vous] lorsque Satan leur embellit leurs actions et dit : « Il n’y a pas d’homme, en ce jour, qui pourrait vous vaincre, et je suis là [dans votre voisinage] pour vous protéger ! » [Mais] lorsque les deux groupes [opposés] furent en vue l’un de l’autre, il tourna sur ses talons et dit [aux impies] : « Je vous désavoue. Je vois ce que vous ne voyez pas ; je crains DIEU. DIEU a le châtiment sévère ! » (Ⅲ)
- وإذ زين لهم الشيطان أعمالهم وقال لا غالب لكم اليوم من الناس وإني جار لكم فلما تراءت الفئتان نكص على عقبيه وقال إني بريء منكم إني أرى ما لا ترون إني أخاف الله والله شديد العقاب (Ⅳ)
- وَإِذ زَيَّنَ لَهُمُ الشَّيطٰنُ أَعمٰلَهُم وَقالَ لا غالِبَ لَكُمُ اليَومَ مِنَ النّاسِ وَإِنّى جارٌ لَكُم ۖ فَلَمّا تَراءَتِ الفِئَتانِ نَكَصَ عَلىٰ عَقِبَيهِ وَقالَ إِنّى بَريءٌ مِنكُم إِنّى أَرىٰ ما لا تَرَونَ إِنّى أَخافُ اللَّهَ ۚ وَاللَّهُ شَديدُ العِقابِ (Ⅴ)
- Et quand bien même Satan embellissait leurs actes en leur disant : Il n’y a personne aujourd’hui pour vous vaincre. Je suis à vos côtés. Or, lorsque les deux camps se présentèrent l’un à l’autre, il rebroussa chemin en disant : Je ne me porte plus garant de vous, car je vois ce que vous ne voyez pas. J’ai peur d’Allah, Allah est terrible en Son châtiment. (Ⅵ)
- — lors Satan, qui leur dorait leurs actions : « Il n’y a pas d’homme, en ce jour, leur dit-il, capable de vous vaincre, puisque je suis votre compère ». Or quand les deux masses furent en vue l’une de l’autre, il tourna sur ses talons : « Je me désolidarise de vous, dit-il, car je vois ce que vous ne voyez pas. J’ai peur de Dieu ». — Car Dieu est terrible dans Sa punition. (Ⅶ)
- A) Et [ne soyez pas comme les Infidèles], quand B) Et [rappelez-vous] quand le Démon para leurs actions [de fausses apparences] et leur dit : « Nul parmi les Hommes, en ce jour, ne sera vainqueur de vous ! Je suis votre parrain ! » [Toutefois], quand les deux troupes furent en vue l’une de l’autre, [le Démon] fit marche arrière et dit [aux Infidèles] : « Je suis irresponsable de vous. Je vois ce que vous ne voyez pas. Je crains Allah. Allah est terrible en [Son] châtiment ! » (Ⅷ)
8. 49  
إِذْ يَقُولُ الْمُنَافِقُونَ وَالَّذِينَ فِي قُلُوبِهِم مَّرَضٌ غَرَّ هَٰؤُلَاءِ دِينُهُمْ ۗ وَمَن يَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ فَإِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
- Ith yaqoolu almunafiqoona waallatheena fee quloobihim maradun gharra haolai deenuhum waman yatawakkal AAala Allahi fainna Allaha AAazeezun hakeemun (Ⅰ)
- Quant aux hypocrites et aux sceptiques, ils disaient des vrais croyants : « Ces gens-là, abusés par leur religion, surestiment leur force. » Mais seuls ceux qui s’en remettent à Dieu en éprouvent la Puissance et la Sagesse. (Ⅱ)
- [Rappelez-vous] lorsque les hypocrites et ceux qui avaient une maladie au cœur disaient : « Ceux-là (les croyants), leur religion les a trompés ! » [Ils ignoraient que] celui qui s’en remet à DIEU [réussira], DIEU est Puissant honoré [et] Sage. (Ⅲ)
- إذ يقول المنافقون والذين في قلوبهم مرض غر هؤلاء دينهم ومن يتوكل على الله فإن الله عزيز حكيم (Ⅳ)
- إِذ يَقولُ المُنٰفِقونَ وَالَّذينَ فى قُلوبِهِم مَرَضٌ غَرَّ هٰؤُلاءِ دينُهُم ۗ وَمَن يَتَوَكَّل عَلَى اللَّهِ فَإِنَّ اللَّهَ عَزيزٌ حَكيمٌ (Ⅴ)
- Quand les hypocrites et leurs émules au cœur endurci disaient : Ceux-là, c’est leur religion qui les a trompés. Au contraire, celui qui s’en remet à Allah sait qu’Allah est puissant et sage. (Ⅵ)
- — lors les hypocrites et Ceux-au-cœur-malade dirent : « (Ces croyants), leur religion les abuse, eux et quiconque fait confiance à Dieu » — Et pourtant Dieu est Tout-Puissant et Sage. (Ⅶ)
- [Rappelez-vous] quand les Hypocrites dirent, ainsi que ceux au cœur de qui est un mal : « Ces gens-ci ont été trompés par leur religion. » Celui qui s’appuie sur Allah [sera sauvé], car Allah est puissant et sage. (Ⅷ)


Page: 1

8 







Home