L’astre nocturne (at-tariq)
Onelittleangel > >  
(18 Verses | Page 1 / 1)
Traduction de Abolqasemi Fakhri (2003).
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
Traduction de Abolqasemi Fakhri (2003).Afficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher
(Ⅵ)Afficher | Cacher


86.0
 [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (⁎)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅰ)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ (Ⅳ)

Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)

86.1
Par le ciel et [par] l’étoile du soir [ou, le voyageur sur le chemin de DIEU],

Waalssamai waalttariqi (⁎)

Par le ciel et l’astre nocturne ! (Ⅰ)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ وَالسَّمَاءِ وَالطَّارِقِ (Ⅳ)

Par le ciel et son astre nocturne. (Ⅵ)

86.2
Que sais-tu ce qu’est l’étoile du soir ?

Wama adraka ma alttariqu (⁎)

Et quel objet étonnant que cet astre nocturne (Ⅰ)

وَمَا أَدْرَاكَ مَا الطَّارِقُ (Ⅳ)

Comment savoir ce qu’est l’astre nocturne ? (Ⅵ)

86.3
C’est l’étoile brillante [qui perce les ténèbres],

Alnnajmu alththaqibu (⁎)

qui transperce les ténèbres ! (Ⅰ)

النَّجْمُ الثَّاقِبُ (Ⅳ)

L’étoile qui transperce [la nuit noire, le ciel]. (Ⅵ)

86.4
oui, chaque âme a son gardien [et surveillant].

In kullu nafsin lamma AAalayha hafithun (⁎)

En vérité, il n’est point d’âme qui ne soit sous la surveillance d’un ange gardien ! (Ⅰ)

إِن كُلُّ نَفْسٍ لَّمَّا عَلَيْهَا حَافِظٌ (Ⅳ)

Chaque être a son ange gardien. (Ⅵ)

86.5
Que l’homme considère de quoi il est créé.

Falyanthuri alinsanu mimma khuliqa (⁎)

Que l’homme considère ce dont il a été créé ! (Ⅰ)

فَلْيَنظُرِ الْإِنسَانُ مِمَّ خُلِقَ (Ⅳ)

Que l’homme regarde de quoi il a été conçu ! (Ⅵ)

86.6
Il a été créé d’une giclée d’eau

Khuliqa min main dafiqin (⁎)

N’a-t-il pas été créé d’un liquide éjaculé, (Ⅰ)

خُلِقَ مِن مَّاءٍ دَافِقٍ (Ⅳ)

Il a été créé d’une eau qui a jailli… (Ⅵ)

86.7
qui sort d’entre les lombes et les côtes.

Yakhruju min bayni alssulbi waalttaraibi (⁎)

jaillissant d’entre les lombes et les iliaques ? (Ⅰ)

يَخْرُجُ مِن بَيْنِ الصُّلْبِ وَالتَّرَائِبِ (Ⅳ)

…qui vient d’un endroit situé entre les reins et les côtes. (Ⅵ)

86.8
Oui, [DIEU Unique] peut le faire revenir (ressusciter l’homme),

Innahu AAala rajAAihi laqadirun (⁎)

Et c’est assez dire que Dieu a tout pouvoir de le ressusciter, (Ⅰ)

إِنَّهُ عَلَىٰ رَجْعِهِ لَقَادِرٌ (Ⅳ)

En effet, Dieu est apte à le faire renaître. (Ⅵ)

86.9
Jour où les secrets seront dévoilés,

Yawma tubla alssarairu (⁎)

le jour où les secrets seront divulgués (Ⅰ)

يَوْمَ تُبْلَى السَّرَائِرُ (Ⅳ)

Le jour où les pensées cachées seront dévoilées, (Ⅵ)

86.10
et [l’homme] n’aura ni force ni secours.

Fama lahu min quwwatin wala nasirin (⁎)

et où l’homme n’aura plus ni force ni soutien. (Ⅰ)

فَمَا لَهُ مِن قُوَّةٍ وَلَا نَاصِرٍ (Ⅳ)

il n’aura ni force, ni soutien. (Ⅵ)

86.11
Par le ciel aux pluies intermittentes [ou, soumis au retour gracieux],

Waalssamai thati alrrajAAi (⁎)

Par le ciel animé d’une continuelle rotation ! (Ⅰ)

وَالسَّمَاءِ ذَاتِ الرَّجْعِ (Ⅳ)

Par le ciel qui fait revenir régulièrement la pluie. (Ⅵ)

86.12
et par la terre crevassée.

Waalardi thati alssadAAi (⁎)

Par la Terre qui porte en elle le germe de sa dislocation ! (Ⅰ)

وَالْأَرْضِ ذَاتِ الصَّدْعِ (Ⅳ)

Par la terre qui se fend. (Ⅵ)

86.13
[Le Coran] est une parole qui tranche [entre le vrai et le faux, entre le juste et l’injuste],

Innahu laqawlun faslun (⁎)

En vérité, ce Coran est un discours de décision (Ⅰ)

إِنَّهُ لَقَوْلٌ فَصْلٌ (Ⅳ)

Voilà bien un discours décisif, (Ⅵ)

86.14
et non un discours frivole.

Wama huwa bialhazli (⁎)

et non point une parole de dérision ! (Ⅰ)

وَمَا هُوَ بِالْهَزْلِ (Ⅳ)

qui est loin d’être une plaisanterie. (Ⅵ)

86.15
[Les impies, idolâtres, hypocrites, injustes, pécheurs obstinés,...] ourdissent des complots !

Innahum yakeedoona kaydan (⁎)

Certes, les négateurs mettent en œuvre leurs stratagèmes, (Ⅰ)

إِنَّهُمْ يَكِيدُونَ كَيْدًا (Ⅳ)

Qu’ils mettent en œuvre leurs stratagèmes, (Ⅵ)

86.16
[Mais] Moi aussi J’ai un plan [pour arrêter leurs méchancetés].

Waakeedu kaydan (⁎)

auxquels feront face les Miens. (Ⅰ)

وَأَكِيدُ كَيْدًا (Ⅳ)

J’ourdirai les Miens. (Ⅵ)

86.17
Donne un délai à ces impies [idolâtres,...], donne-leur un court délai [ils subiront les conséquences de leurs actes et les châtiments nécessaires].

Famahhili alkafireena amhilhum ruwaydan (⁎)

Accorde donc un délai à ces impies ! Accorde-leur encore un court répit ! (Ⅰ)

فَمَهِّلِ الْكَافِرِينَ أَمْهِلْهُمْ رُوَيْدًا (Ⅳ)

Calme les incroyants en leur laissant un répit supplémentaire. (Ⅵ)


Page:  1

Menu livre ↑