L’ouverture (ach-charh)
>  
9 Verses | Page 1 / 1
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


94. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
94. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ أَلَمْ نَشْرَحْ لَكَ صَدْرَكَ
- Alam nashrah laka sadraka (Ⅰ)
- N’avons-Nous pas épanoui ton cœur ? (Ⅱ)
- Ne t’avons-Nous pas ouvert la poitrine (le cœur) ? (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم ألم نشرح لك صدرك (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ أَلَم نَشرَح لَكَ صَدرَكَ (Ⅴ)
- N’avons-Nous pas ouvert ta poitrine ? (Ⅵ)
- Pour toi n’avons-Nous pas épanoui ta poitrine (Ⅶ)
- N’avons-Nous point ouvert ta poitrine (Ⅷ)
94. 2  
وَوَضَعْنَا عَنكَ وِزْرَكَ
- WawadaAAna AAanka wizraka (Ⅰ)
- Ne t’avons-Nous pas soulagé du fardeau (Ⅱ)
- et [ne] t’avons-Nous [pas] déchargé de ton fardeau (Ⅲ)
- ووضعنا عنك وزرك (Ⅳ)
- وَوَضَعنا عَنكَ وِزرَكَ (Ⅴ)
- N’avons-Nous pas déposé ton faix, (Ⅵ)
- ôté de toi la pesanteur (Ⅶ)
- et déposé loin de toi le faix (Ⅷ)
94. 3  
الَّذِي أَنقَضَ ظَهْرَكَ
- Allathee anqada thahraka (Ⅰ)
- qui te pesait sur le dos, (Ⅱ)
- qui t’écrasait le dos. (Ⅲ)
- الذي أنقض ظهرك (Ⅳ)
- الَّذى أَنقَضَ ظَهرَكَ (Ⅴ)
- celui qui t’alourdissait ? (Ⅵ)
- qui faisait gémir ton échine ? (Ⅶ)
- qui accablait ton dos ? (Ⅷ)
94. 4  
وَرَفَعْنَا لَكَ ذِكْرَكَ
- WarafaAAna laka thikraka (Ⅰ)
- et n’avons-Nous pas rehaussé ton prestige ? (Ⅱ)
- Nous avons élevé ton renom. (Ⅲ)
- ورفعنا لك ذكرك (Ⅳ)
- وَرَفَعنا لَكَ ذِكرَكَ (Ⅴ)
- N’avons-Nous pas élevé ton nom ? (Ⅵ)
- N’avons-Nous pas exalté ton Rappel ? (Ⅶ)
- N’avons-Nous pas exalté ta réputation ? (Ⅷ)
94. 5  
فَإِنَّ مَعَ الْعُسْرِ يُسْرًا
- Fainna maAAa alAAusri yusran (Ⅰ)
- Certes, à côté de la difficulté, il y a la facilité. (Ⅱ)
- Certes, avec [et à côté de chaque] difficulté, il y a une aise. (Ⅲ)
- فإن مع العسر يسرا (Ⅳ)
- فَإِنَّ مَعَ العُسرِ يُسرًا (Ⅴ)
- Car, à côté de la peine, il y a la facilité. (Ⅵ)
- Assurément le mésaise de plus d’aise s’accompagne (Ⅶ)
- En vérité, à côté de l’adversité est la félicité ! (Ⅷ)
94. 6  
إِنَّ مَعَ الْعُسْرِ يُسْرًا
- Inna maAAa alAAusri yusran (Ⅰ)
- Certes, à côté de l’adversité, il y a la félicité. (Ⅱ)
- Oui, avec [à côté de chaque] difficulté, il y a une aise. (Ⅲ)
- إن مع العسر يسرا (Ⅳ)
- إِنَّ مَعَ العُسرِ يُسرًا (Ⅴ)
- Oui, la peine entraîne la facilité. (Ⅵ)
- le mésaise de plus d’aise s’accompagne ! (Ⅶ)
- Oui, à côté de l’adversité est la félicité ! (Ⅷ)
94. 7  
فَإِذَا فَرَغْتَ فَانصَبْ
- Faitha faraghta fainsab (Ⅰ)
- Alors, chaque fois que tu as un moment de loisir, tourne-toi vers ton Seigneur (Ⅱ)
- Quand tu auras achevé [une tâche sur le chemin de DIEU] entreprends-en [une autre]. (Ⅲ)
- فإذا فرغت فانصب (Ⅳ)
- فَإِذا فَرَغتَ فَانصَب (Ⅴ)
- Si tu manques de quoi faire, lève-toi. (Ⅵ)
- Alors, fais suivre toute vacance d’une contention (nouvelle) (Ⅶ)
- Quand tu seras dolent, prends de la peine (Ⅷ)
94. 8  
وَإِلَىٰ رَبِّكَ فَارْغَب
- Waila rabbika fairghab (Ⅰ)
- et aspire à Sa grâce avec ferveur ! (Ⅱ)
- Et tourne ton attention [uniquement et sincèrement] vers ton Seigneur. (Ⅲ)
- وإلى ربك فارغب (Ⅳ)
- وَإِلىٰ رَبِّكَ فَارغَب (Ⅴ)
- Et désire ton Seigneur par-dessus tout. (Ⅵ)
- et soupire après ton Seigneur. (Ⅶ)
- et, à ton Seigneur, aspire ! (Ⅷ)


Page: 1

94 







Home