L’adhérence (al-‘alaq)
>  
20 Verses | Page 1 / 1
(Version Malek Chebel)


Afficher / Cacher
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅳ)


96. 0  
Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (⁎)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅰ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅱ)
- بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ (Ⅳ)
96. 1  
Lis au nom de ton Seigneur qui a créé.
- Iqra biismi rabbika allathee khalaqa (⁎)
- Lis au nom de ton Seigneur qui a tout créé, (Ⅰ)
- Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, (Ⅱ)
- بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ اقْرَأْ بِاسْمِ رَبِّكَ الَّذِي خَلَقَ (Ⅳ)
96. 2  
Il a créé l’homme d’un grumeau de sang.
- Khalaqa alinsana min AAalaqin (⁎)
- qui a créé l’homme d’une adhérence ! (Ⅰ)
- qui a créé l’homme d’un embryon. (Ⅱ)
- خَلَقَ الْإِنسَانَ مِنْ عَلَقٍ (Ⅳ)
96. 3  
Lis, ton Seigneur est le plus généreux.
- Iqra warabbuka alakramu (⁎)
- Lis, car la bonté de ton Seigneur est infinie ! (Ⅰ)
- Lis, ton Seigneur est le Tout-Généreux, (Ⅱ)
- اقْرَأْ وَرَبُّكَ الْأَكْرَمُ (Ⅳ)
96. 4  
Il t’a permis de tout savoir, grâce à la plume,
- Allathee AAallama bialqalami (⁎)
- C’est Lui qui a fait de la plume un moyen du savoir (Ⅰ)
- qui a appris [à l’homme à écrire] par le calame (la plume). (Ⅱ)
- الَّذِي عَلَّمَ بِالْقَلَمِ (Ⅳ)
96. 5  
ayant enseigné à l’homme ce qu’il ignorait.
- AAallama alinsana ma lam yaAAlam (⁎)
- et qui a enseigné à l’homme ce qu’il ignorait. (Ⅰ)
- Il a enseigné à l’homme ce que [l’homme] ne savait pas. (Ⅱ)
- عَلَّمَ الْإِنسَانَ مَا لَمْ يَعْلَمْ (Ⅳ)
96. 6  
Mais l’homme est celui qui se révolte, l’arrogant,
- Kalla inna alinsana layatgha (⁎)
- Et pourtant c’est cet homme-là qui devient rebelle, (Ⅰ)
- Mais non, l’homme [non éduqué et injuste] devient rebelle (Ⅱ)
- كَلَّا إِنَّ الْإِنسَانَ لَيَطْغَىٰ (Ⅳ)
96. 7  
et qui, une fois affranchi, veut se passer [de Dieu],
- An raahu istaghna (⁎)
- dès qu’il se sent en mesure de se suffire à lui-même, (Ⅰ)
- quand il se voit riche. (Ⅱ)
- أَن رَّآهُ اسْتَغْنَىٰ (Ⅳ)
96. 8  
pourtant c’est bien vers Dieu qu’est le retour.
- Inna ila rabbika alrrujAAa (⁎)
- comme si tout n’était pas destiné à faire retour à ton Seigneur ! (Ⅰ)
- Mais le retour [de tout le monde] est vers ton Seigneur [qui jugera et rétribuera tout]. (Ⅱ)
- إِنَّ إِلَىٰ رَبِّكَ الرُّجْعَىٰ (Ⅳ)
96. 9  
N’as-tu pas vu celui qui empêche un croyant
- Araayta allathee yanha (⁎)
- Que dire alors de celui qui s’emploie à empêcher (Ⅰ)
- As-tu vu celui qui empêche (Ⅱ)
- أَرَأَيْتَ الَّذِي يَنْهَىٰ (Ⅳ)
96. 10  
de faire sa prière ?
- AAabdan itha salla (⁎)
- un fidèle d’accomplir sa prière salât ? (Ⅰ)
- un serviteur [de DIEU] d’accomplir la Prière ? (Ⅱ)
- عَبْدًا إِذَا صَلَّىٰ (Ⅳ)
96. 11  
As-tu vu s’il était dans le bon chemin,
- Araayta in kana AAala alhuda (⁎)
- Penses-tu qu’en agissant ainsi il suit la bonne voie (Ⅰ)
- As-tu vu s’il est sur la bonne voie ? (Ⅱ)
- أَرَأَيْتَ إِن كَانَ عَلَى الْهُدَىٰ (Ⅳ)
96. 12  
ou s’il ordonnait de craindre [Dieu] ?
- Aw amara bialttaqwa (⁎)
- ou qu’il ordonne la pratique de la piété ? (Ⅰ)
- ou ordonne-t-il la piété ? (Ⅱ)
- أَوْ أَمَرَ بِالتَّقْوَىٰ (Ⅳ)
96. 13  
N’as-tu pas vu qu’il criait au mensonge et qu’il se ravisait ?
- Araayta in kaththaba watawalla (⁎)
- Et que dire si, de plus, il crie à l’imposture et tourne le dos à la foi ? (Ⅰ)
- [n’]as-tu [pas] vu qu’il nie [les enseignements célestes] et tourne le dos [à l’appel de DIEU Unique] ? (Ⅱ)
- أَرَأَيْتَ إِن كَذَّبَ وَتَوَلَّىٰ (Ⅳ)
96. 14  
Ne sait-il pas qu’Allah voit tout ?
- Alam yaAAlam bianna Allaha yara (⁎)
- Ne sait-il pas que Dieu le voit ? (Ⅰ)
- ne sait-il pas que DIEU voit [tout] ? (Ⅱ)
- أَلَمْ يَعْلَم بِأَنَّ اللَّهَ يَرَىٰ (Ⅳ)
96. 15  
Et s’il ne change pas de conduite, il sera appréhendé par sa tignasse.
- Kalla lain lam yantahi lanasfaAAan bialnnasiyati (⁎)
- Gare à lui ! S’il ne met pas fin à ses agissements, Nous le traînerons à l’Enfer par le toupet, (Ⅰ)
- Mais non, s’il ne cesse pas, Nous le traînerons par son toupet [vers le Feu], (Ⅱ)
- كَلَّا لَئِن لَّمْ يَنتَهِ لَنَسْفَعًا بِالنَّاصِيَةِ (Ⅳ)
96. 16  
Une tignasse qui masque ses mensonges et ses erreurs.
- Nasiyatin kathibatin khatiatin (⁎)
- ce toupet de menteur et de pécheur ! (Ⅰ)
- un toupet menteur (toupet d’un menteur) et [d’un] coupable. (Ⅱ)
- نَاصِيَةٍ كَاذِبَةٍ خَاطِئَةٍ (Ⅳ)
96. 17  
Qu’il implore alors ses partisans !
- FalyadAAu nadiyahu (⁎)
- Et qu’il appelle alors les siens à son secours ! (Ⅰ)
- Qu’il appelle les gens de son cercle [pour le soutenir]. (Ⅱ)
- فَلْيَدْعُ نَادِيَهُ (Ⅳ)
96. 18  
Nous ferons appel aux anges redresseurs.
- SanadAAu alzzabaniyata (⁎)
- Nous ferons appel, à Notre tour, aux gardiens de l’Enfer. (Ⅰ)
- Nous appellerons les gardes de l’Enfer (résultat total de ses actes exécrables). (Ⅱ)
- سَنَدْعُ الزَّبَانِيَةَ (Ⅳ)
96. 19  
Non, pas de révérence pour celui-là, mais prosterne-toi devant Dieu et rapproche-toi de Lui.
- Kalla la tutiAAhu waosjud waiqtarib (⁎)
- Prends donc garde ! N’écoute pas cet impie ! Mais prosterne-toi devant ton Seigneur et rapproche-toi de Lui ! (Ⅰ)
- Mais non, ne lui obéis pas. Prosterne-toi [devant DIEU] et rapproche-toi [de DIEU]. (Ⅱ)
- كَلَّا لَا تُطِعْهُ وَاسْجُدْ وَاقْتَرِب ۩ (Ⅳ)


Page: 1

96 







Home