L’évidence (al-bayina)
>  
9 Verses | Page 1 / 1
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


98. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
98. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ لَمْ يَكُنِ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ وَالْمُشْرِكِينَ مُنفَكِّينَ حَتَّىٰ تَأْتِيَهُمُ الْبَيِّنَةُ
- Lam yakuni allatheena kafaroo min ahli alkitabi waalmushrikeena munfakkeena hatta tatiyahumu albayyinatu (Ⅰ)
- Les infidèles parmi les gens des Écritures ainsi que les polythéistes n’entendaient pas renoncer à leurs croyances tant qu’ils n’avaient pas reçu la preuve évidente, (Ⅱ)
- Les impies des Gens de l’Ecriture et ceux qui donnent des associés [à DIEU] (les idolâtres, etc. mais qui sont honnêtes) ne seront pas déliés [de leur ancienne croyance] tant que la Preuve ne leur sera pas parvenue : (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم لم يكن الذين كفروا من أهل الكتاب والمشركين منفكين حتى تأتيهم البينة (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ لَم يَكُنِ الَّذينَ كَفَروا مِن أَهلِ الكِتٰبِ وَالمُشرِكينَ مُنفَكّينَ حَتّىٰ تَأتِيَهُمُ البَيِّنَةُ (Ⅴ)
- Les infidèles parmi les gens du Livre et ceux qui ont associé d’autres dieux à Dieu ne cesseront pas tant qu’ils n’auront pas reçu des signes évidents. (Ⅵ)
- Les dénégateurs parmi les Gens du Livre et les associants n’étaient pas déliés (de leur observance) tant que la preuve ne leur était venue : (Ⅶ)
- Ceux qui sont incrédules, parmi les Détenteurs de l’Écriture et les Associateurs, ne se trouvaient point déliés jusqu’à ce que leur vînt la Preuve : (Ⅷ)
98. 2  
رَسُولٌ مِّنَ اللَّهِ يَتْلُو صُحُفًا مُّطَهَّرَةً
- Rasoolun mina Allahi yatloo suhufan mutahharatan (Ⅰ)
- à savoir un Envoyé de Dieu, chargé de leur réciter des feuillets exempts de toute souillure, (Ⅱ)
- Un Prophète élu par DIEU leur récitera les feuilles purifiées (messages célestes) (Ⅲ)
- رسول من الله يتلو صحفا مطهرة (Ⅳ)
- رَسولٌ مِنَ اللَّهِ يَتلوا صُحُفًا مُطَهَّرَةً (Ⅴ)
- Un messager d’Allah qui leur récitera des pages purifiées… (Ⅵ)
- un envoyé de par Dieu leur récitant des tables incorruptibles (Ⅶ)
- un Apôtre qui [leur] communiquât des feuilles purifiées (Ⅷ)
98. 3  
فِيهَا كُتُبٌ قَيِّمَةٌ
- Feeha kutubun qayyimatun (Ⅰ)
- et contenant des écrits d’une parfaite rectitude. (Ⅱ)
- se trouvent les écrits [et versets] fermes [édifiants et parfaits]. (Ⅲ)
- فيها كتب قيمة (Ⅳ)
- فيها كُتُبٌ قَيِّمَةٌ (Ⅴ)
- …où se trouve une Écriture de grande tenue. (Ⅵ)
- où figurent des écrits de droiture. (Ⅶ)
- contenant des Écritures immuables (qayyim) (Ⅷ)
98. 4  
وَمَا تَفَرَّقَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ إِلَّا مِن بَعْدِ مَا جَاءَتْهُمُ الْبَيِّنَةُ
- Wama tafarraqa allatheena ootoo alkitaba illa min baAAdi ma jaathumu albayyinatu (Ⅰ)
- Or, les gens des Écritures ne se sont divisés qu’après que ladite preuve leur fut administrée. (Ⅱ)
- Les [ingrats obstinés des] Gens de l’Ecriture ne s [‘y] sont opposés qu’après que la Preuve leur fut venue. (Ⅲ)
- وما تفرق الذين أوتوا الكتاب إلا من بعد ما جاءتهم البينة (Ⅳ)
- وَما تَفَرَّقَ الَّذينَ أوتُوا الكِتٰبَ إِلّا مِن بَعدِ ما جاءَتهُمُ البَيِّنَةُ (Ⅴ)
- Aussi, ceux qui ont reçu le Livre ne seront dispersés que lorsque la preuve évidente leur sera parvenue. (Ⅵ)
- Les Gens du Livre ne divergèrent qu’après que la preuve leur fut venue (Ⅶ)
- Or ceux qui ont reçu l’Écriture ne se sont divisés qu’après que la Preuve fut venue à eux (Ⅷ)
98. 5  
وَمَا أُمِرُوا إِلَّا لِيَعْبُدُوا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ حُنَفَاءَ وَيُقِيمُوا الصَّلَاةَ وَيُؤْتُوا الزَّكَاةَ ۚ وَذَٰلِكَ دِينُ الْقَيِّمَةِ
- Wama omiroo illa liyaAAbudoo Allaha mukhliseena lahu alddeena hunafaa wayuqeemoo alssalata wayutoo alzzakata wathalika deenu alqayyimati (Ⅰ)
- Pourtant, que leur a-t-on ordonné, si ce n’est de se vouer exclusivement au culte de Dieu, d’accomplir la salât et de s’acquitter de la zakât, selon les principes de la religion de la droiture ? (Ⅱ)
- Il ne leur fut ordonné que d’adorer DIEU [Unique], Lui vouer le culte pur, accomplir la Prière et donner l’Aumône, car telle est la religion ferme [et parfaite]. (Ⅲ)
- وما أمروا إلا ليعبدوا الله مخلصين له الدين حنفاء ويقيموا الصلاة ويؤتوا الزكاة وذلك دين القيمة (Ⅳ)
- وَما أُمِروا إِلّا لِيَعبُدُوا اللَّهَ مُخلِصينَ لَهُ الدّينَ حُنَفاءَ وَيُقيمُوا الصَّلوٰةَ وَيُؤتُوا الزَّكوٰةَ ۚ وَذٰلِكَ دينُ القَيِّمَةِ (Ⅴ)
- Il ne leur a été ordonné que d’adorer sincèrement Allah, d’accomplir pieusement la prière, de faire l’aumône, car telle est la religion immuable. (Ⅵ)
- et qu’ils eurent reçu commandement de n’adorer que Dieu, en Lui vouant la religion foncière, en bons croyants originels, d’accomplir la prière, d’acquitter la purification : c’est là religion de droiture. (Ⅶ)
- et qu’il leur eut été ordonné d’adorer seulement Allah, lui vouant le Culte en ḥanîf, [dʾ]accomplir la Prière, de donner l’Aumône (zakât) ; c’est là la religion de là [Communauté] Immuable [qayyim). (Ⅷ)
98. 6  
إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ وَالْمُشْرِكِينَ فِي نَارِ جَهَنَّمَ خَالِدِينَ فِيهَا ۚ أُولَٰئِكَ هُمْ شَرُّ الْبَرِيَّةِ
- Inna allatheena kafaroo min ahli alkitabi waalmushrikeena fee nari jahannama khalideena feeha olaika hum sharru albariyyati (Ⅰ)
- En vérité, les infidèles parmi les gens des Écritures ainsi que les idolâtres seront voués au feu de la Géhenne où leur séjour sera éternel, car ces gens-là constituent les êtres les plus abjects de l’humanité ; (Ⅱ)
- Les impies [obstinés] des Gens de l’Ecriture et ceux qui donnent des associés [à DIEU] sont dans le feu de l’Enfer (résultat de leurs mauvais actes) ils y demeureront à perpétuité ; [les corrupteurs] sont les pires des êtres vivants. (Ⅲ)
- إن الذين كفروا من أهل الكتاب والمشركين في نار جهنم خالدين فيها أولئك هم شر البرية (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ كَفَروا مِن أَهلِ الكِتٰبِ وَالمُشرِكينَ فى نارِ جَهَنَّمَ خٰلِدينَ فيها ۚ أُولٰئِكَ هُم شَرُّ البَرِيَّةِ (Ⅴ)
- Quant à ceux qui ont renié les enseignements parmi les gens du Livre et les mécréants, ils demeureront éternellement dans le feu de la géhenne. Ils forment la pire espèce de l’humanité. (Ⅵ)
- Les dénégateurs parmi les Gens du livre et les asso­ciants sont dans le feu de Géhenne, pour l’éternité, en tant qu’ils sont le pire de la créature (Ⅶ)
- Ceux qui auront été incrédules, parmi les Détenteurs de l’Écriture et les Associateurs, seront dans le feu de la Géhenne où, immortels, ils demeureront. Ceux-là sont le pire de l’humanité. (Ⅷ)
98. 7  
إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ أُولَٰئِكَ هُمْ خَيْرُ الْبَرِيَّةِ
- Inna allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati olaika hum khayru albariyyati (Ⅰ)
- tandis que ceux qui croient et font le bien, ce sont ceux-là les meilleurs êtres de toute la Création, (Ⅱ)
- [Mais] ceux qui croient [en DIEU Unique] et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU] sont les meilleurs des êtres vivants. (Ⅲ)
- إن الذين آمنوا وعملوا الصالحات أولئك هم خير البرية (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ أُولٰئِكَ هُم خَيرُ البَرِيَّةِ (Ⅴ)
- Ceux, en revanche, qui ont cru et qui ont accompli de bonnes œuvres sont les meilleurs de l’espèce humaine. (Ⅵ)
- tandis que ceux qui croient, effectuent les œuvres salutaires, ceux-là sont le meilleur de la créature. (Ⅶ)
- [Au contraire,] ceux qui auront cru et accompli les œuvres pies, ceux-là sont le meilleur de l’humanité. Leur récompense sera, auprès de leur Seigneur, les Jardins d’Eden sous lesquels couleront les ruisseaux, où ils resteront, immortels, en éternité. (Ⅷ)
98. 8  
جَزَاؤُهُمْ عِندَ رَبِّهِمْ جَنَّاتُ عَدْنٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا ۖ رَّضِيَ اللَّهُ عَنْهُمْ وَرَضُوا عَنْهُ ۚ ذَٰلِكَ لِمَنْ خَشِيَ رَبَّهُ
- Jazaohum AAinda rabbihim jannatu AAadnin tajree min tahtiha alanharu khalideena feeha abadan radiya Allahu AAanhum waradoo AAanhu thalika liman khashiya rabbahu (Ⅰ)
- qui auront, pour récompense, auprès de leur Seigneur les jardins d’Éden, où coulent des ruisseaux et où ils demeureront éternellement, car Dieu sera Satisfait d’eux et eux seront satisfaits de Lui. Voilà ce qui sera réservé à celui qui aura craint son Seigneur ! (Ⅱ)
- Ils auront pour récompense, auprès de leur Seigneur, les jardins d’Eden sous lesquels les rivières coulent, ils y vivront éternellement. DIEU est content d’eux et ils sont contents de Lui. C’est [un haut degré réservé] pour celui qui craint révérenciellement son Seigneur [et pratique Ses enseignements]. (Ⅲ)
- جزاؤهم عند ربهم جنات عدن تجري من تحتها الأنهار خالدين فيها أبدا رضي الله عنهم ورضوا عنه ذلك لمن خشي ربه (Ⅳ)
- جَزاؤُهُم عِندَ رَبِّهِم جَنّٰتُ عَدنٍ تَجرى مِن تَحتِهَا الأَنهٰرُ خٰلِدينَ فيها أَبَدًا ۖ رَضِىَ اللَّهُ عَنهُم وَرَضوا عَنهُ ۚ ذٰلِكَ لِمَن خَشِىَ رَبَّهُ (Ⅴ)
- Leur récompense auprès d’Allah sera des jardins d’Éden [au-dessous desquels] coulent des ruisseaux. Ils y demeureront éternellement. Ayant été satisfait d’eux, Allah leur a accordé Son assentiment et ils Lui ont accordé le leur. Voilà ce qui est donné à celui qui redoute son Seigneur. (Ⅵ)
- Leur salaire réside en leur Seigneur : jardins d’Éden, de sous lesquels des ruisseaux coulent : ils y seront éternels, à jamais. Dieu les aura en Son contentement, comme ils L’auront en le leur. Voilà qui ne concerne que les craignants du Seigneur. (Ⅶ)
- Allah sera satisfait d’eux et ils seront satisfaits de Lui. Cela reviendra à qui aura redouté son Seigneur. (Ⅷ)


Page: 1

98 







Home