Envoyer une citation à un ami 
Saraha



Celui qui, délaissant le Spontané, se consacre au nirvana d'aucune manière n'accède au Sens ultime. Comment en s'attachant à quelque chose obtiendra-t-on la délivrance ? Sera-t-on délivré par la méditation ? A quoi servent les lampes ? A quoi bon les offrandes, qu'accomplit-on à l'aide des formules ? A quoi bon les austérités, à quoi bon les pèlerinages ? Peut-on atteindre la délivrance en se plongeant dans l'eau ? Laisse là tout attachement, renonce aux contraires illusoires. Il n'y a rien d'autre que la parfaite connaissance de "Ceci". Quand la Conscience s'éveille, tout est Ceci.

Citation n° 267: Saraha, (début du VIIe siècle) Hindouisme, Tantrisme, Dohakosa de Saraha, sq. 13 à 16, cité et traduit par André Padoux, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.327-337




Attention. Vous ne pouvez envoyer cette citation qu'à une seule adresse.Pour l'envoyer à plusieurs personnes, vous devez d'abord envoyer la citation à vous-même et la renvoyer depuis votre boite email. Merci.

Email
Sujet: